AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
₳ Terroriste ₳

Alysse Teiden

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 348
♦ Messages : 161
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mémorisation intempestive
♦ Protecteur : Marius De l'Ombrage
♦ Date d'inscription : 13/07/2011
♦ Age : 32

Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 EmptyVen 5 Aoû - 4:35

Rappel du premier message :

Après avoir remercié l'apothicaire correctement, ils étaient partis. L'air frais et revigorant du soir avait fait beaucoup de bien à Alysse, elle s'était tout de suite sentie beaucoup mieux... mais elle était restée accrochée au bras du jeune homme par plaisir. Elle se sentait encore mieux en sentant la chaleur de Kyle contre elle même si elle ne comprenait pas pourquoi. Ils avaient marché tranquillement, sans se presser jusqu'au Grand Marché qui commençait tout doucement à se vider de sa population habituelle. La pluie avait cessé, et seules les flaques sur les pavés témoignaient de son passage. Une légère brise très agréable agitait délicatement les cheveux de la jeune résistante autour de son visage. Elle guida Kyle vers une ruelle perpendiculaire à la place et y trouva une auberge qu'elle avait déjà repérée en début de matinée. C'était un endroit simple, assez bien fréquenté mais sans ambition... pas cher mais avec un service très correct. Elle lui sourit puis poussa doucement la porte d'entrée.

La pièce principale était spacieuse, pas forcément très propre sans être non plus repoussante de saleté. Deux serveuses aux sourires amicaux se déhanchaient au milieu des tables, apportant ici de la bière, là un plat de viande en sauce, offrant des clins d’œils et recevant des bons pourboires. Les tables étaient rondes, faites d'un bois plutôt clair, et les chaises et les tabourets qui les entouraient étaient assortis. L'un dans l'autre, c'était une auberge très convenable. Si elle était obligée de passer la nuit ici, se serait nettement plus agréable que de le faire dans un bouge immonde remplit de vieux marins ivres à mort... La jeune fille s'approcha du comptoir sans lâcher le bras du garde impérial qui l'accompagnait et demanda ses tarifs au patron. Une fois qu'il les lui eu donné, elle leva les yeux vers Kyle.


- Ça me parait bien, qu'en penses-tu ?

Sans lui laisser le temps de répondre, elle se tourna à nouveau vers le patron.

- Je vais vous prendre une chambre pour cette nuit, et on va profiter des talents de votre cuisinier.

Elle sourit légèrement à Kyle.

- C'est le moins que je puisse faire non ? Après tout, même si je n'ai pas tout compris, tu m'as sauvé la vie...

L'inviter à manger était bien peu, pas parce qu'elle voulait le remercier de l'avoir sauvée, elle n'avait pas assez bien saisi la situation pour ça, mais parce qu'il avait été gentil avec elle, parce qu'elle se sentait bien en sa présence... comme apaisée... elle n'avait pas envie qu'ils se séparent aussi rapidement. Elle aurait préféré l'inviter là où elle vivait pour lui préparer elle même un repas digne de ce nom, mais c'était impossible. Comment lui expliquer qu'elle faisait partie d'un réseau de résistance récemment implanté dans la capitale ? D'abord il la rejetterait sans doutes en apprenant une chose pareille, et puis ça aurait été comme trahir la confiance du chef et des autres, Mist, les contrebandiers etc... et elle ne pouvait se résoudre à faire une chose pareille. Elle l'entraina jusqu'à une table libre et finit par le lâcher pour se laisser tomber sur une chaise en se massant les tempes. Elle se sentait beaucoup mieux, sa vision était presque redevenue normale et la pièce ne tournait pratiquement plus autour d'elle, mais le remède du vieil apothicaire n'était pas très puissant. La migraine qui lui arrachait la tête par moments se faisait de plus en plus insistante. Il allait falloir qu'elle se prépare elle-même quelque chose histoire de faire passer ça rapidement.

Incapable de résister plus longtemps, la jeune résistante plongea à nouveau son regard dans les yeux du jeune homme et lui adressa un petit sourire timide.


- Si il n'y a personne qui t'attend, rien ne nous empêche de rester ensembles un peu plus longtemps non ? Je ne sais pas pourquoi mais... j'ai pas envie que tu partes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 EmptyLun 6 Fév - 17:13

    A bien y réfléchir, ca remontait à quand la dernière fois qu’il avait prit le temps de faire l’amour à une femme. De vraiment faire l’amour à une femme, de s’occuper d’elle comme si elle était reine, de partager un moment vraiment intense. Récemment, il y avait bien eu Lizbell mais ca n’avait rien eu à voir, avec elle, c’avait été uniquement l’expression d’un désir instinctif. Ils étaient partis pour s’entretuer, cette force, ce sentiment de danger les avait tous les deux électriser. Elle était inquisitrice, lui garde, ca suffisait à faire râler les supérieurs s’ils l’apprenaient, ca rajoutait du piment à la chose. Et puis honnêtement, la prendre dans un coin secret de la cathédrale, ca n’avait pas eu de prix. Sauf qu’ils n’avaient fait que ca, ils avaient baisé, tout simplement, juste par envie et attirances mutuelles, sans sentiments, sans véritable douceur, avec de la passion mais de la passion animale, l’assouvissement d’une simple envie.

    Alysse éveillait en lui un désir plus pur, et plus puissant mais paradoxalement, plus doux. De plus, elle était vierge et son état le poussait à faire preuve envers elle d’une immense douceur. Quitte à découvrir le monde du plaisir, autant le faire de la meilleure manière qui soit. Kyle n’avait pas la prétention de se croire le meilleur amant existant pour ses dames mais au moins, il ferait au mieux pour l’introduire en ce monde avec la plus grande douceur. Et jusque là, elle avait adoré tout ce qu’il avait fait pour elle. Elle avait frissonné sous ses caresses, gémit lorsque sa langue était venue explorer sa douce fente intime.

    Et maintenant, il était temps de passer au plat principal, au meilleur moment, celui où elle arrêterait d’être une petite demoiselle ignorante pour rentrer dans le monde des femmes initiés aux plaisirs du corps. Elle semblait intriguée par le voir nu contre elle, une légère appréhension. Il lui fit son sourire le plus doux et commença sa rentrée, lentement et délicatement, l’embrassant en même temps. Puis il finit par atteindre la déplaisante barrière qui faisait de la résistance. Alysse rompit le baiser, la douleur la gênait, c’était bien normal et elle semblait même paniquée. Kyle lui fit son regard le plus tendre, elle le laissa terminée, elle lui faisait confiance. Il s’enfonça lentement jusqu’au bout. Déjà, elle semblait aller mieux. Très lentement, il commença les mouvements de va-et-vient. Elle semblait aimer ca, elle n’avait plus l’air d’avoir mal. Alors, avec douceur, amour et passion, il commença à vraiment lui faire l’amour. Certains hommes ont la sale habitude de croire que leur performance et la satisfaction d’une femme est directement proportionnelle au coup de rein qu’ils mettent à la minute. Non, c’était autre chose qui faisait la saveur de cet échange, les caresses, les baisers, les regards, des allers-retours lents mais profonds et langoureux.

    Puis, la jeune femme commença à répondre à ses mouvements, son bassin se mit à onduler, à se caler à son rythme. Elle était peut-être débutante mais dans certains domaines, dont le sexe, il y a des choses que les humains savent faire instinctivement. Elle accélérait elle-même le rythme de leurs ébats. Elle aimait visiblement ca, elle l’embrassait fort, se mettait à gémir, lui-même se sentait magnifiquement bien.

    Puis le jeune homme redressa la torse, profitant de cette position pour la contempler, le plaisir donnait à son visage un charme sensuel qu’il ne lui soupçonnait belle, l’amour la rendait si belle. Puis, il la fit se redresser elle aussi, il plia ses jambes en tailleur, fit s’enrouler celle d’Alysse autour de ses hanches et assis contre elle, il posa ses mains sur ses jolies fesses bien fermes avant de l’aider à se mouvoir en la soulevant en rythme. Jeu agrémenté de baiser langoureux et passionnés. Le temps passait, il s’en fichait pas mal, il ne voyait plus qu’elle ce soir. Puis, il se laissa tomber en arrière, changement de position, c’était elle qui était à califourchon sur lui, qui le dominait quelque chose lui disait qu’elle saurait instinctivement comment mettre à profit cette position. Surtout qu’il ne restait pas passif, il caressait délicatement ses hanches tout en faisant onduler son bassin…
Revenir en haut Aller en bas
₳ Terroriste ₳

Alysse Teiden

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 348
♦ Messages : 161
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mémorisation intempestive
♦ Protecteur : Marius De l'Ombrage
♦ Date d'inscription : 13/07/2011
♦ Age : 32

Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 EmptyVen 6 Avr - 22:28

Alysse ne pouvait plus penser à rien d'autre qu'au poids de Kyle qui se pressait contre elle et allait et venait en elle. C'était incroyablement bon. C'était doux et tendre, ce qui contrastait merveilleusement avec le plaisir presque violent qu'elle ressentait à chacun de ses mouvements. La jeune fille ne se contrôlait pas, elle bougeait et ondulait sous lui par instinct, comme si c'était quelque chose qu'elle avait toujours su faire, quelque chose de naturel. Si elle ignorait comment réagir, son corps le savait très bien, et il répondait à Kyle avec douceur et passion, s'accordant parfois à son rythme, accélérant de temps en temps, ralentissant... elle avait l'impression d'être la spectatrice d'une dance entre deux personnes qu'elle regardait de l'intérieur tout en ressentant tout ce qu'ils faisaient.

Finalement, il se redressa et la fit venir à lui. Un instant intriguée, elle se rendit rapidement compte que cette position éveillait son plaisir à des endroits différents. C'était toujours aussi bon, meilleur même. Elle s’agrippa à ses épaules tout en resserrant la pression de ses jambes autour des hanches du jeune homme, comme si elle voulait qu'il aille encore plus loin en elle, toujours plus loin. La pression de ses mains sur ses fesses la fit frémir et elle se mit à bouger plus vite, ondulant contre lui tout en lui rendant des baisers aussi passionnés qu'un peu plus tôt, mais plus pressants aussi. Elle éprouvait de plus en plus de plaisir et se sentait brûler de l'intérieur. Elle avait chaud, mais elle s'en fichait. Le brasier qu'il avait allumé ne cessait de s'amplifier, et elle adorait ça.

Brusquement, il se laissa tomber en arrière. Elle se retrouva donc à califourchon sur lui, les genoux posés sur le lit de chaque côté du jeune garde. Un instant déroutée, elle reprit rapidement ses mouvements en sentant qu'il continuait de bouger, d'aller et venir en elle en lui procurant de si douces sensations. Attrapant les mains qu'il glissait sur ses hanches, elle les porta à son visage et les embrassa chacune son tour, sans cesser de se soulever et de redescendre doucement le long de son intimité toujours aussi délicieusement ferme. Elle avait l'impression que cette position lui permettait d'aller plus loin en elle, ce qui l’excita encore plus. Lâchant ses mains, elle se mit à monter plus haut, à redescendre très lentement tout en lui adressant un sourire timide, sans réellement oser le regarder dans les yeux au début... mais elle finit par y arriver et sentit à nouveau ses joues s'embraser. Il avait des yeux si verts, si beaux... ils brillaient d'une lueur étrange, comme si il regardait quelque chose d’extrêmement précieux, comme si il avait faim, où quelque chose dans ce goût là. Ce regard la transperçait, elle avait l'impression étrange d'avoir toujours voulu être regardée comme ça par ces yeux là... concentrée sur son regard, elle oublia de se maîtriser, et se laissa tomber sur lui au lieu de le laisser glisser lentement en elle... et ce fut choquant. Elle s'était entendue pousser un gémissement plus fort, plus profond, le brasier en elle avait explosé, c'était... c'était... elle recommença pour voir... et ce fut pareil. Réalisant que quand elle se laissait tomber ainsi sur lui, cela décuplait son plaisir, elle recommença, encore et encore. Le plaisir enflait dans son ventre, c'était incroyablement bon, meilleur que tout ce qu'elle avait pu imaginer depuis le début. Accélérant progressivement le rythme, gémissant vivement, elle fermait désormais les yeux et se mordait la lèvre. Quelque chose montait en elle, quelque chose d'énorme et de violent. Accélérant encore, ne sentant pas la fatigue de ses jambes où les gouttes de sueur qui coulaient dans son dos, elle finit par perdre le rythme sans cesser d'aller et venir sur lui. Soudain, avec une brutalité surprenante, tout son corps fut électrisé de plaisir en même temps, lui arrachant un cri de jouissance. Elle resta tendue un moment ainsi, sans bouger, puis se laissa tomber sur Kyle, épuisée, le corps secoué de tremblements incontrôlables. Elle avait la bouche entrouverte et cherchait laborieusement à retrouver un rythme de respiration normal pendant que son coeur battait violemment dans sa poitrine, si bien qu'elle l'entendait résonner dans sa tête. Elle lova son visage dans son cou et lui embrassa très légèrement l'oreille avant de murmurer :


- Ouah...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 EmptySam 7 Avr - 16:25

    Alysse était pure… pas à cause de sa virginité qu’il venait de prendre, il y avait quelque chose de simple et de très pur dans sa façon de faire l’amour. Elle découvrait tout, cependant, elle n’était pas prude, elle n’avait pas de tabou, sa façon de découvrir l’amour ne comprenait aucune retenue, ça gagnait à chaque instant en intensité. Kyle n’avait jamais eu l’occasion de se lâcher de cette façon avec une femme.

    C’était intense, délicieux… le temps ne comptait plus, le monde ne comptait plus, il n’y avait plus qu’eux, le bruit des battements de leurs cœurs, le son de leurs respirations rapides, la symphonie des râles de plaisirs, des gémissements plaisants.

    Kyle avait d’abord prit le dessus, l’initiant à la pénétration, lui faisant découvrir le plaisir de ne faire qu’un. Elle aimait si on en croyait ses réactions. D’ailleurs, elle le rejoignait, loin de rester spectatrice innocente, son corps répondait au sien, bougeant, accélérant, ralentissant, donnant une danse pour eux deux, une danse d’amour et d’extase.

    Par la suite, il la fit se redresser, ils firent alors l’amour assis, se regardant droit dans les yeux, Kyle l’aidant à se mouvoir. Dans cette position, il pouvait sentir sa peau contre la sienne, la sueur qui perlait de leurs corps se mélangeait, mais ils n’en avaient plus vraiment conscience à ce stade de leurs ébats. La comblant de baisers, il finit par se laisser tomber en arrière, elle fut dérouté un instant, il lisait tout dans ses beaux yeux mauves, elle était pure et donc, pas essence, très expressive. Elle ne fut pas à la masse bien longtemps, la demoiselle retrouva vite ses repères et s’empala en cœur sur son membre, alors qu’il l’accompagnait de quelques coups de bassins délicats. Cette position était enivrante, délicieuse, il n’y avait aucun obstacle à la pénétration, il se sentait accueillit au plus profond d’elle, c’était intense…

    Il fit remonter ses mains sur ses hanches, elle les prit pour les embrasser délicatement, ils se perdirent de nouveau dans le regard l’un de l’autre, puis, il y eut une petite surprise, la jeune femme se laissa tomber, s’empalant d’un coup sec, tirant accessoirement à son amant un râle de plaisir, lui aussi aimait bien ce qu’elle faisait. C’était amusant de la voir découvrir, tester, leurs ébats venaient de gagner en intensité, elle se laissait aller avec plus de fougue, plus d’ardeur, plus d’envie. Jusque là, il avait été doux et délicat avec elle, maintenant, elle découvrait ce que la fougue pouvait apporter aux relations physiques. Ca prenait un autre tour mais horriblement délicieux, Kyle ne pouvait plus retenir tout ce qu’il ressentait, leurs plaisirs battaient à l’unisson. Et quand la jeune femme atteint le plaisir suprême, elle ne se rendit pas compte de la façon dont ses parois intimes se resserrèrent sur lui. Ce fut suffisant pour le faire craquer aussi. Seulement, elle était si bien lancée qu’il n’eut pas le temps de la prévenir et en plus dans cette position, elle le bloquait. Il ne put donc se dégager et atteignit la jouissance en même tant qu’elle, se délivrant d’un flot de nectar d’amour brûlant dans son ventre. Après la fougue, il y avait eu le silence absolu, maintenant, il y avait la détente, elle se laissa tomber contre son torse, il l’accueillit dans ses bras, tentant lui aussi de reprendre sa respiration alors qu’elle mettait un simple terme sur ce qu’elle ressentait, ce qui fit son sourire le garde qui lui répondit à l’oreille.

    Il semblerait que tu ais autant aimer que moi…

    Se faisant, il tira le drap de manière à ce qu’il recouvre leurs corps, maintenant bien lovés l’un contre l’autre dans le lit douillet. Kyle regardait Alysse dans les yeux, lui caressant la joue délicatement avant de revenir l’embrasser, avec délice et envie.

    Si tu as envie, on pourrait réessayer plus tard… je suis sûr que je peux encore t’apprendre plein de choses…

    Dit-il d’un air taquin, histoire de l’asticoter un petit peu plus. Après tout, quitte à faire son entrée dans le monde du plaisir, autant en explorer plus de possibilités, mais sans doute une fois qu’elle aurait récupéré de ses premières émotions qui avaient l’air d’avoir été plutôt intenses…
Revenir en haut Aller en bas

Marius De l'Ombrage

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 140
♦ Messages : 1058
♦ Âge du perso' : 22
♦ Fiche : Into the Infinity of Thoughts
♦ Protecteur : Une apparente naïveté.
♦ Date d'inscription : 25/05/2010
♦ Age : 27

Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 EmptyDim 8 Avr - 17:05

— Léonard... comment dire ? On a vu Alysse en compagnie d'un Garde.

Marius haussa un sourcil, puis l'autre, assis au comptoir de l'Oeil du Tigre, il était en train de boire une bonne bière. Chope à la main, le regard perdu, il demanda à Marco de poursuivre. Ce contrebandier avait l'avantage d'avoir des yeux et des oreilles partout, rien ne lui échappait, le jeune homme pensa donc en premier lieu qu'Alysse avait connu quelques soucis avec La Garde. Déjà, il se préparait à terminer sa bière, et à inventer une histoire pour la sauver, il posa ses lèvres sur la chope.

— C'est à dire que... Jean les a vu... entrer dans une auberge.
— BWARPS... PARDON !?

Marius eu un sursaut, à moitié levé, il oublia rapidement la bière qu'il venait de recracher sur sa chemise, et qui maculait cette dernière d'une tache sombre. Il écarquilla ses yeux bleus, comme une chouette, et fixa Marco avec une expression de pure surprise sur le visage. Dire que la nouvelle l'étonnait, c'était s'éloigner trop franchement de l'alerte rouge résonnant dans son crâne, comment ? Avait-il bien entendu ? Alysse dans une auberge... avec un homme ? Avec un Garde en plus ! Il posa sa chope, et se levant, il observa l'expression gênée de Marco, persuadé tout d'abord que ce dernier se jouait de lui. Malheureusement, le sourire coincé que son ami lui donna révéla toute la vérité, merde. Le prenant non sans brutalité par le col, Marius lui ordonna de lui donner l'adresse de l'auberge, brusquement plus agressif que d'habitude. Inutile de dire qu'il fila à la vitesse de la lumière, nullement occupé par sa chemise tachée qui collait son torse, préoccupait... par le vol de la pureté d'Alysse. Bon sang ! Depuis quand les Gardes se permettaient-ils ce genre... d'abus ! Il était certain qu'en plus, c'était un vieux moche boutonneux et puant la sueur en train de... ou un chien fou, incapable de maîtriser ses hormones qui avaient profité de la douceur d'Alysse pour... en fait, Marius ne voulait pas savoir.

Son estomac se tordit d'inquiétude, son esprit concentré sur la pureté volée de son amie, le jeune homme glissa dans les ruelles. On aurait dit qu'on venait de lui dérober sa bourse, tant ses gestes étaient saccadés, tant sa course était rapide. Il erra entre les groupes, murmurant encore et encore l'adresse que lui avait donné Marco, affolé et prêt déjà faire ravaler à ce jeune impudent sa virilité, histoire qu'il comprenne qu'on ne touchait pas à Alysse ! Bientôt, Marius lui ordonnerait de s'habiller de noir, et de masquer ses formes sous d'imposantes couches de vêtements, ainsi aucun homme ne posera un oeil pervers sur elle, et il pourra la protéger ! * Il poussa brutalement un mastodonte qui lui barrait la route, et trouvant enfin l'auberge, le lieu des horreurs, le coeur frappant sa poitrine, il manqua de briser la porte quand il pénétra à l'intérieur. La femme lui lança un regard éberlué, à lui qui était essoufflé, qui sentait un poing s'enfoncer dans ses côtes, et qui semblait ridicule avec sa chemise colorée de bière. Il manqua de lui faire violence pour qu'elle lui dévoile tout ce qu'elle savait, au sujet du couple, et la menaçant de son poignard, il lui ordonna de lui dévoiler où se trouver leur chambre. Il monta les escaliers par quatre, furieux, son poignard en main, le désir d'égorger ce jeune pervers dans les yeux, Marius ouvrit la porte et la fit claque contre le mur.

— Alysse !

Et... et... il les trouva nus, Alysse allongée contre un jeune homme aux yeux verts. Alysse qui pour la première de sa vie, malgré leurs passés, Marius voyait sans ses vêtements. Tout à coup, son visage devint aussi rouge qu'une tomate, quand il comprit... qu'il était arrivé après leurs ébats. Paralysé, le jeune homme observa la chute de reins de son amie, avant de lancer un regard noir à Kyle, ce qui aurait pu être menaçant... s'il n'était pas aussi rouge. Et comme son cerveau arrêta brusquement la machine, on peut trouver un exemple de toutes les pensées qui frappa son crâne :

«Par l'Ombre qu'est-ce qui s'est passé qu'est-ce qu'elle fait nue contre lui mince elle a fait un malaise ? Pourquoi elle n'a rien dit si elle se sentait mal et elle nue contre lui c'est n'importe quoi qui c'est d'abord ce type ? Hein ? Qui c'est il semble plus vieux que moi et bon sang elle est nue contre lui ! Minute si elle a fait un malaise pourquoi il aurait à son tour enlevé ses vêtements c'est débile complètement débile à tous les coups il a voulu profiter d'elle et l'a déshabillé pour lui faire des choses dégoûtantes par l'Ombre Alysse est nue dans les bras d'un inconnu ! Un garde en plus je vais l'étriper ce type s'il a osé la toucher avec ses mains je vais l'égorger et mettre sa tête sur une pique merde un type a touché Alysse sans mon autorisation pourquoi ne m'a-t-elle pas écoutée quand je lui ai dit de frapper les hommes qui voulaient lui faire ce genre de chose ? Mais je n'ai pas de preuve de ce qu'ils ont fait en plus ! Les draps sont défaits leurs vêtements aussi et ils semblent essouffler depuis quand on est essoufflé quand quelqu'un fait un malaise ? Je vais le tuer je vais le tuer je vais le tuer je vais le tuer je vais le tuer il a pas couché avec Alysse quand même ? Au fond je suis certain qu'il l'a violé et lui a fait croire n'importe quoi il l'a touché ! Ils sont nus, mais qu'est-ce qu'ils ont fait par l'Ombre ! Ce type doit mourir »

Marius sembla soudain reprendre ses esprits, son visage redevint aussi pâle que d'habitude. Ce qu'il trouva à dire ? Oh... il n'avança pas plus, et se retrouva à demander d'une voix tremblante :

— Qu'est-ce que vous... avez fait ?

* : Notons que c'est ce qu'elle fait déjà un peu...

_________________
Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 7207157841555555
Merci à Dietrich/Ambroise ♥️

Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 6709351

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₳ Terroriste ₳

Alysse Teiden

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 348
♦ Messages : 161
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mémorisation intempestive
♦ Protecteur : Marius De l'Ombrage
♦ Date d'inscription : 13/07/2011
♦ Age : 32

Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 EmptyLun 9 Avr - 2:22

"Si tu as envie, on pourrait réessayer plus tard… je suis sûr que je peux encore t’apprendre plein de choses…"

Alysse lui adressa d'abord un sourire à la fois amusé et plein d'envie... mais il se figea rapidement et elle se redressa légèrement, assez pour faire glisser le drap le long de son dos, découvrant ainsi une partie de ses fesses (Ben oui, sinon Marius n'aurait pas remarqué tout de suite qu'elle était nue, un peu de logique voyons !). Elles avait envie de rester avec lui, certes, le moment qu'elle avait passé en sa compagnie était loin d'être désagréable, et il était plaisant d'avoir un peu de douceur et de chaleur de temps en temps.

Magdra faisait attention à tout ce qui ce passait autour d'elle... mais c'était loin d'être doux. Marius l'aimait bien, sans doutes, en tout cas c'était ce qu'il semblait dire de temps en temps, mais il était loin d'être chaleureux... Alysse ne connaissait que très peu les autres personnes qui gravitaient dans la vieille baraque à demi en ruine qui était devenue sa maison et n'était donc assez proche d'aucune d'entre elle pour discuter de quoi que se soit. Et puis de toute façon elle s'en fichait non ? Après tout, elle n'était pas là pour plaire aux gens où pour se faire des amis, elle était là pour travailler, rien d'autre. Elle était là pour obéir à Marius, et c'était tout.

La jeune fille grimaça légèrement... il serait certainement furieux ! Elle était terriblement en retard et n'avais aucune bonne excuse... elle s'était simplement laissée embarquer dans une histoire qu'elle ne comprenait pas et dont la fin avait été extrêmement plaisante... mais elle n'était pas censée éprouver ce genre d'émotions... c'était véritablement très troublant. Elle avait aimé passer du temps avec Kyle et souhaitait rester avec lui, le revoir un autre jour, voir même régulièrement... pourquoi ? C'était ridicule... Elle poussa un soupir en secouant doucement la tête pour remettre de l'ordre dans ses idées et adressa un sourire désolé au jeune garde impérial.


- Je suis désolée, mais non. Il faut vraiment que je rentre, je suis très très très en retard... Je dois... *BLAM*

Alysse sursauta vivement et se tourna vers la personne qui avait probablement éclaté un morceau de mur en ouvrant la porte tellement elle avait fait de bruit en rencontrant le plâtre... Marius... C'était Marius... il se tenait là, dans l'entrée de la chambre, le visage en sueur et le souffle court comme s'il avait longtemps couru, le poignard levé... et pire que tout, il était rouge de colère (Ouais, elle n’interprète pas forcément ça bien, mais elle panique un peu là faut l'excuser).

La jeune résistante bondit hors du lit, s'emmêla les pieds dans le drap et failli s'effondrer bêtement par terre, mais elle se rattrapa juste à temps au matelas. Elle récupéra ses vêtements éparpillés, les enfila en un rien de temps, lutta un moment avec sa ceinture, se cogna un orteil dans un pied du lit, se mordit la lèvre pour ne pas lâcher un gémissement de douleur, récupéra son sac et fusa jusqu'à Marius.

Elle se campa devant lui, les larmes aux yeux, consciente d'être la cause de sa fureur. Elle ouvrit la bouche pour dire qu'elle était désolée, pour lui expliquer la situation, pour... pour... pour rien en fait. Aucun son ne réussi à se frayer un passage à travers le noeud énorme qui lui compressait la gorge. Marius était furieux contre elle, elle l'avait déçu... Finalement, elle avala sa salive, essuya rapidement la larme qui avait coulé sur sa joue, leva ses grands yeux turquoises dans lesquels on pouvait lire toute la souffrance du monde vers ceux de Marius et lui adressa un regard suppliant. Les lèvres tremblantes, elle fini par réussir à articuler quelques mots :


- Je... je suis tellement désolée... Plus... plus jamais je...

Et sa voix se coinça à nouveau dans sa gorge. Elle alla se placer derrière lui et, hésitante, ne sachant s'il allait la repousser avec violence où non, elle glissa sa main fine et tremblante dans la sienne. Elle voulait terriblement qu'il lui pardonne, il n'y avait que ça qui comptait. S'il devait la battre pour ça, elle le prendrait sans aucun problème... tout, tout plutôt qu'il lui en veuille...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 EmptyLun 9 Avr - 9:48

    Kyle était bien là, contre Alysse, à vrai dire, il avait encore du mal à comprendre comment la situation avait évolué à ce point. Il s’était contenté de faire son travail, de la sauver d’une agression, sans rien demander en retour, comment ils en étaient arrivé à se tenir compagnie, dîner ensemble de manière amicale et… finir dans le même lit ? En fait, à bien y regarder, c’était elle qui l’y avait poussé, depuis le début, elle n’avait cessé de dire ou de faire comprendre qu’elle voulait passer du temps avec lui et lui… il avait été incapable de lui dire non. Et par-dessus tout, elle n’avait refusé aucun des plaisirs qu’elle avait cherché à découvrir. En fait, il valait mieux éviter de se prendre la tête, ils s’étaient rencontrés, avaient passé un agréable moment ensemble, s’était laissé aller au plaisir mutuel, point, la vie continue.

    Comme le garde se sentait bien en sa présence, il lui proposait de rester avec elle, voir même de lui faire découvrir d’autres choses. La demoiselle était certes débutante mais aussi très curieuse et réceptive, il n’y avait rien de mal. Cependant, elle avait l’air de devoir partir, Kyle allait lui répliquer qu’il comprenait, que ce n’était pas grave et qu’il espérait avoir l’occasion de la revoir. Tout ça, il le lui aurait dit… si une espèce de nain de jardin surexcité et armé d’un couteau n’avait pas fait irruption limite en défonçant la porte. A la vue du couteau, Kyle posa la main sur son couteau de chasse dont il avait gardé l’étui à proximité, au cas où… Cependant, il n’eut pas besoin de le sortir, l’homme semblait… bloqué. Il était rouge comme ce n’était pas permis, à croire qu’il n’avait jamais vu une femme nue de sa vie.

    Seulement, à en croire les réactions d’Alysse, elle le connaissait et elle se dépêcha de se rhabiller, de récupérer ses affaires et se camper devant lui. Kyle, tout en gardant un œil sur le nouveau venu et le couteau de chasse à portée de main, se rhabilla à son tour, il allait pas rester à poil lui non plus. Durant ce court laps de temps, il essaya de comprendre à qui il avait à faire. Première possibilité, le petit frère surprotecteur qui venait de se rendre compte que sa sœur était une adulte et qu’elle faisait des choses d’adulte. Seconde possibilité, le petit-ami tellement coincé, car oui, il l’était si la simple vision d’une femme nue le faisait bloquer à ce point, tellement coincé donc, que madame avait monté tout un scénario alambiqué pour obtenir un peu de bon temps que monsieur était trop coincé pour lui fournir. Quoi qu’il en fût, il avait l’impression de passer un peu pour le faire valoir dans cette histoire.

    Dès qu’il fut près, il se releva, gardant tout de même une distance respectable de l’homme et restant sur ses gardes. Quelques soient les raisons qu’il avait, il exagérait et Kyle n’allait se gêner pour lui dire.

    Je ne sais pas qui vous êtes, et en réalité, je m’en fiche pas mal. Et avant que vous ne vous posiez des questions stupides, elle était parfaitement consentante, je n’ai jamais cherché à obtenir quoi que ce soit d’elle, tout cela s’est fait de manière spontané, le reste, c’est du ressort de la vie privé et ça ne vous regarde pas.

    Pour commencer, il allait tuer toute opportunités de gueulante dans l’œuf, qu’il essaie seulement de l’attaquer ou de faire du mal à Alysse et une flèche serait vite partie.

    Alysse… je sais qu’on se rencontre à peine… mais un petit avertissement sans frais pour me dire que tu avais un petit-ami aurait été bienvenue.

    Il aurait peut-être évité de lui proposer à découvrir les plaisirs de la chair. Pour le reste, ils ne purent pas en placer plus car après un petit temps de latence du à la surprise, l’aubergiste venait de monter. Pour rappel, c’était un grand colosse tout en muscle, et l’épais gourdin qu’il tenait en main ne donnait pas envie de venir le titiller. En tout cas pour lui, le fouteur de merde était clairement identifié. Il avait reçue un jeune garde tout bien sur lui accompagnée d’une jeune femme sympathique et là, il avait une sorte de nain excité qui débarquait avec un couteau à la main. Il posa une épaisse main sur l’épaule de Marius, n’ayant pas idée de qui il avait à faire.

    C’est un établissement respectable ici, pas de bordel ou ça va chauffer.

    Pas de problème monsieur l’aubergiste, on va tous s’en aller calmement et sans violence…

    Kyle ne cherchait pas la bagarre, surtout pas en présence de la jeune femme, mais il restait à voir si petit truc était capable de faire preuve d’assez de sagesse pour s’en aller en en restant là ou si ca allait finir à la bagarre…
Revenir en haut Aller en bas

Marius De l'Ombrage

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 140
♦ Messages : 1058
♦ Âge du perso' : 22
♦ Fiche : Into the Infinity of Thoughts
♦ Protecteur : Une apparente naïveté.
♦ Date d'inscription : 25/05/2010
♦ Age : 27

Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 EmptyLun 9 Avr - 16:35

Marius avait trouvé Alysse dans les bras d'un homme.

C'était la seule information concrétée que son cerveau avait prise en compte, et le fait que c'était aussi la première fois qu'il voyait son amie nue. Il avait beau la considérer comme sa soeur, il ne pouvait pas rester totalement de marbre face à ses reins ainsi dévoilés, heureusement pour sa santé mentale, la jeune fille cacha ses formes dans ses vêtements et vint vers lui. Il la quitta des yeux, la surprise disparaissait de son visage, et il fixa Kyle avec une férocité animale. Alysse se cacha derrière lui, il sentit sa main glisser dans la sienne, et il n'osa pas lui lancer un autre coup d'oeil. Son esprit était quelque peu concentré à la vision des formes de la demoiselle, et savoir qu'elle ne portait rien sous sa tunique, et qu'il pouvait donc sentir sa poitrine « nue » contre son dos, le rendit plus mal à l'aise encore. Il refuser de la regarder d'un regard d'homme, et de la considérer comme une femme. C'était Alysse, son Alysse, et Kyle venait de lui déchirer sa pureté pour toujours. Il se leva d'ailleurs, reprenant ses affaires, sous les yeux sombres de Marius qui fulminaient de colère, la gêne était au second plan.

Avec une assurance arrogante — du moins pour notre coincé —, Kyle ouvrit la bouche et répliqua qu'il se foutait assez de son identité, visiblement, il était loin de penser qu'il avait en face de lui le terroriste le plus dangereux de l'Empire. Terroriste dangereux et calculateur, certes, mais qui s'était transformé en gamin. Marius du haut de son mètre soixante-treize ans avait tout de même vingt-et-un ans, même si c'était difficile à croire avec son air effarouché, et surtout l'état dans lequel tout ceci venait de le plonger. L'auberge arriva finalement, Marius sentit à peine sa main se poser sur son épaule, puisqu'il n'était que concentré sur Kyle. Il se dégagea lentement, puis il fit un pas en direction du jeune homme, ses cheveux tombaient sur ses yeux, voilant la colère grandissante. Il lâcha la main d'Alysse, main dont il garda pourtant bien le souvenir de la chaleur, et d'une voix rauque, vibrante de fureur, il commença un long discours assommant sur les biens faits de l'abstinence — on pouvait être certain que jamais il n’accepterait de connaître ces plaisirs-là, et qu'il mourrait puceau —, et la vertu :

— Non seulement... je vous trouve, vous, nu, avec elle, et vous tentez par quelques moyens de me donner une leçon. Alysse est mon Alysse, et je n'admettrai pas qu'un homme, surtout de votre genre, vienne la toucher. Vous venez de la rencontrer ? Vous ne savez pas qui elle est ? Et vous avez posé vos mains de pervers sur ses épaules qui étaient pures ? Vous avez profité de sa douceur et de sa passivité pour lui faire... lui... pour lui faire ces choses dégradantes ! Alysse a dix-sept-ans, c'est encore une enfant, bien sûr que ça me regarde ! Bon sang, avez-vous... non. Vous pouvez me dire ce que vous voulez, vous êtes un homme, et je sais qu'au fond, malgré vos belles paroles, vos airs enjôleurs et votre « douceur », vous avez prévu depuis le début de la mettre... dans votre lit ! On ne touche pas à Alysse, c'est une enfant, et... même, on ne se comporte pas ainsi avec une demoiselle ! Un peu de tenu, et de maîtrise, voyons ! Êtes-vous un énième faible face à ses pulsions ? Incapable de se tempérer et cherche une victime constamment pour se satisfaire ? Allons ! Ne me faites pas croire que vous avez fait ça parce que vous l'aimiez. Vous vouliez... du... du sexe, et vous l'avez trouvé parfaite pour ça ! Vous vous êtes servis d'elle, et... merde, je méprise les hommes comme vous qui voient en les femmes de simples objets sexuels dont on se sert quelques fois, puis qu'on jette une fois qu'on s'est suffisamment amusé avec ! Alysse est plus que ça, et jamais... par l'Ombre, jamais ! Jamais je ne veux vous revoir avec elle, vous ne la toucherez plus, et si vous me contredisez, je serais en colère. Un homme doit traîter une femme avec respect, et ce n'est pas ce que vous avez fait !

« Je serais en colère », oui, c'était une menace. Ridicule, certes, mais une menace tout de même. Marius faisait de Kyle son démon, celui qui avait volé la pureté d'Alysse, et qui lui avait fait simplement connaître ce que lui ne connaîtrait jamais. Au fond, il ne voulait pas qu'on blesse sa « soeur », il voulait la protéger de tout, et l'aider à retrouver la mémoire. La confusion de ses paroles, Alysse ne devait sans doute pas saisir que c'était... parce qu'il l'aimait, sans doute un peu trop.

_________________
Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 7207157841555555
Merci à Dietrich/Ambroise ♥️

Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 6709351

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₳ Terroriste ₳

Alysse Teiden

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 348
♦ Messages : 161
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mémorisation intempestive
♦ Protecteur : Marius De l'Ombrage
♦ Date d'inscription : 13/07/2011
♦ Age : 32

Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 EmptyMar 22 Mai - 12:58

Alysse contemplait la scène à travers une sorte de brouillard. D'abord, elle était fatiguée, ensuite elle avait à nouveau mal à la tête et le remède qu'on lui avait donné quelques heures plus tôt ne faisait plus effet... et pour finir, Marius était furieux. Elle n'avait pas tout compris de l'échange verbal des deux hommes et avait faillit demander ce qu'était un "petit ami", mais elle avait préféré se taire. Elle finit par penser que Kyle avait fait allusion à Marius et trouvait cela assez étrange. Était-il si intriguant qu'elle puisse avoir un ami ? Elle jeta à Marius un regard à la dérobée, le détaillant de haut en bas, et se dit que Kyle était tout de même assez injuste. Certes, Marius n'était pas l'homme le plus grand qu'elle eu jamais vu, mais de là à le qualifier ainsi de "petit" ami...

Brusquement, la jeune fille fut coupée dans ses pensées par une main. Une grosse main velue et calleuse, une grosse patte habituée à donner des coups aux ivrognes et à saisir des plats chauds... Cette main, prolongée d'un gros bras tout aussi velu et d'un aubergiste probablement très fier de sa fourrure virile, vint s'aplatir sur l'épaule de Marius avec un bruit étouffé de main rencontrant une chemise, elle même posée sur une épaule peu grasse. Cette main, même si elle n'était qu'un morceau d'aubergiste, n'avait rien à faire là, elle parasitait l'épaule du Chef ! Fallait-il la séparer de Marius ? Fallait-il la séparer de sa prolongation mi-ours mi-humaine ?

Finalement, Alysse secoua la tête et se frotta les yeux de sa main libre... avant de sursauter. L'aubergiste ! Vu la situation, il devait probablement penser que Marius était venu troubler le calme de son auberge pour une quelconque raison désagréable. Que faire ? Finalement, le jeune homme se débarrassa lui même de la main de l'aubergiste en colère et lâcha celle d'Alysse. La jeune fille, un instant attristée de ne plus sentir la chaleur de Marius au creux de sa main, se ressaisi rapidement. Elle ferma les yeux un instant pour chasser la douleur qui lui cognait dans les tempes et se retourna vers l'aubergiste avant qu'il ne puisse en placer une. Réfléchissant à toute vitesse pour trouver une histoire à lui raconter, elle lui adressa un sourire timide et navré.


- Je suis désolée Monsieur, réellement, tout ceci est entièrement de ma faute.

Elle désigna Marius de sa petite main fine et encore un peu tremblante.

- Cet homme est mon frère, mon frère ainé... je m'amusais tant avec le Seigneur qui m'a accompagnée ici que j'ai oublié l'heure.

Elle se mordilla la lèvre, les yeux remplis de larmes. Parfaite interprétation de la petite écervelée qui est prise la main dans le sac à faire une grosse connerie.

- Mon frère est assez protecteur vous voyez, il s'est beaucoup inquiété est m'a cherchée partout, ce qui explique sa colère. Il a cru que quelqu'un m'avait fait du mal, mais ne vous inquiétez pas, tout va bien maintenant. On va s'expliquer tous les trois rapidement et on s'en ira sans déranger vos clients. Je vous laisserais une compensation sur le comptoir pour le dérangement occasionné.

Visiblement convaincu mais n'appréciant guère l'idée de laisser les deux hommes s'expliquer sans chaperon assez costaud pour les empêcher de détruire son auberge, l'aubergiste finit par se retirer à contre-coeur en entendant parler de compensation. Après tout, si cette gamine avait de l'argent, elle rembourserait la casse s'il y en avait. Quand il eut disparu au bout du couloir, Alysse retourna se camper derrière Marius en adressant à Kyle un regard désolé.

Elle n'avait pas tout entendu du monologue de Marius étant donné qu'elle parlait avec l'aubergiste, mais certaines paroles lui étaient tout de même parvenues. Elle avait comprit qu'elle était l'Alysse de Marius, son Alysse à lui, soit. Elle ne savait pas vraiment ce que cela signifiait, mais appartenir à Marius n'était pas non plus son pire cauchemars alors ça ne la dérangeait pas. Ensuite, elle comprit que ce qu'elle avait fait avec Kyle avait été dégradant, que c'était mal, sale... elle rougit vivement et baissa les yeux... elle ignorait tout ça... elle se promit de ne plus recommencer. Quand elle entendit que Marius refusait désormais que Kyle la revoit, elle leva des yeux tristes vers le jeune garde, se mordilla la lèvre, mais baissa les yeux à nouveau. Elle appréciait beaucoup Kyle et aurait aimé le revoir... mais il lui était impossible de désobéir à Marius. Marius... Marius qui était tellement en colère contre elle que même le contact de sa main l'avait dégouté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 EmptyMar 22 Mai - 15:37

    Bon, l’aubergiste semblait prêt à en découdre avec le petit truc teigneux, d’ailleurs, Kyle lui avait déjà trouvé un petit nom, le roquet. Donc le roquet était toujours aussi énervé. Kyle écouta plus les mots d’Alysse que ceux de l’autre tâche. Elle réussit à faire partir l’aubergiste en expliquant que c’était son frère, qu’il était ultra protecteur et qu’elle paierait pour la gêne occasionnée. Sauf qu’elle ne paierait pas, Kyle le ferait, c’était lui qui l’avait amené là. Et malgré les dires du nabot, il ne l’avait forcé à rien. D’ailleurs en parlant du nain de jardin, ce dernier lui fit tout un discours moralisateur pour essayer de le déprécier en lui faisant comprendre qu’il n’était qu’un pervers et blabla et blabla. D’ailleurs, tout son discours pouvait se résumer à : « bonjour, je suis un petit puceau tout coincé qui ose pas faire le premier et qui veut que ma sœur reste aussi coincée que moi ». Sauf que là, la-dire sœur était en train de s’émanciper et elle ne pouvait nullement le nier, elle avait adoré cette soirée entre eux.

    Visiblement, vous êtes un dur de la feuille vous… Je l’ai sauvé, aidé, il y a des choses qui ne s’expliquent pas, qui se font, elle avait envie, moi aussi, nous avons partagé un moment agréable et contrairement à ce que vous croyez, emprunt de respect. Si je voulais juste du sexe pour vous reprendre, il me suffirait d’aller voir les filles de joies ou de séduire quelques joyeux numéros de la caserne facile d’accès, ce qu’il s’est passé dans cette chambre n’est que la suite d’une soirée extrêmement agréable et j’ai passé plus de bons moments avec Alysse quand nous étions habillés.

    Oui, en fait, le sexe, c’était du bonus dans cette histoire, il avait adoré lui parler, passer du temps avec elle, la regarder dans les yeux alors qu’ils dinaient ensemble…

    Donc je ne pense pas avoir de leçon de morale à recevoir de quelqu’un qui…

    Mais oui ! C’était ça en fait ! Ha le petit salopard ! Il cachait bien son jeu mais Kyle venait de le percer à jour, ça ne pouvait pas être autrement.

    Je vois ! En fait, vous êtes un de ces espèces de pervers qui fantasme sur sa sœur, c’est ça ! Et comme vous n’oserez jamais passer à l’acte, vous vous vengez en faisant en sorte de la maintenir ignorante de la vie et qu’elle ne voit personne d’autre. Non mais regardez-vous, vous n’avez pas honte de venir me faire la morale, espèce de pervers !

    Oui, ça ne pouvait pas être autre chose. Bon, d’accord, Alysse était fragile vu son cas, il le reconnaissait mais un peu de bon sens aurait fait comprendre à cet homme qu’elle n’aurait jamais pu trouver meilleur ami que Kyle. Donc, dans sa logique, Marius se résumait juste à un petit nabot pervers qui avait un putain de sister-complex. Non parce qu’un discours pareil disait clairement « puceau », or comment pouvait-on être puceau avec une gueule pareille ? Ce type pouvait être un véritable aimant à femme en jouant sur le côté petit, fragile et mignon.

    Alysse, je te jure que contrairement à ce qu’il veut te faire croire, je n’ai jamais cherché à profiter de toi. Ces moments qu’on a passé ensemble étaient vraiment agréables et j’espère bien te revoir. Et pas pour coucher monsieur le pervers qui s’assume pas !

    Dernière phrase adressée au nabot pleureurs, il se fichait bien de son avis à celui-là, l’essentiel pour lui, c’était qu’Alysse, elle, le croit…
Revenir en haut Aller en bas

Marius De l'Ombrage

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 140
♦ Messages : 1058
♦ Âge du perso' : 22
♦ Fiche : Into the Infinity of Thoughts
♦ Protecteur : Une apparente naïveté.
♦ Date d'inscription : 25/05/2010
♦ Age : 27

Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 EmptyMar 22 Mai - 20:16

— ...

Parfois, Marius avait l'impression qu'on se foutait de sa gueule.

Sur le moment, lorsque Kyle l'insulta de cacher son jeu, et d'être finalement qu'un gros pervers, il s'en trouva choqué. Il était incapable de voir Alysse autre que sous un angle de « chose fragile », elle était sa protégée et il se devait de veiller sur elle. Après tout, il était le Renard, et malgré son air frêle, le terroriste savait se défendre comme personne, défendant ceux qui étaient sous son aile. Alysse était une personne très importante pour lui, Kyle ne pouvait pas mesurer à quel point leur relation était soudée. Il écarquilla les yeux sur le moment, son orgueil se retrouvait blessé, et il avait du mal à avaler qu'on insinue ce genre de chose. Lui ? Un pervers ? Lui qui s'était promis abstinence et chasteté ? Un pervers avec des sentiments incestueux en plus !

Marius ferma le poing, blasé d'entendre ce genre de connerie. Il ne pouvait pas désirer Alysse, même s'il reconnaissait qu'elle était jolie, et pouvait comprendre que des hommes puissent la trouver séduisante. Il ne pouvait pas la désirer, comme il était incapable de désirer qui que ce soit. Un refus de désir ? C'était plus complexe que cela, mais toujours était-il que Kyle venait de donner un sacré coup de griffe dans sa dignité. Il fut tenté dans un premier temps de lui balancer une réplique cinglante, oubliant l'aubergiste, ignorant ce qu'Alysse avait dit. Ses yeux bleus étaient fixé sur le Garde qu'il foudroyait, imaginant enfoncer son poing dans sa figure. D'ailleurs, ses ongles s'enfonçaient dans sa peau, et ce fut en faisant appel à toute sa volonté qu'il n'avait pas frappé Kyle. Un tel comportement aurait été terrible, et aurait montré une preuve de maturité flagrante de sa part, mais en plus... un tel imbécile ne méritait pas de recevoir sa colère. Alysse était son Alysse, et personne n'avait le droit de dire le contraire. Il poussa un soupir, et fit d'une voix plus calme et nonchalante :


— J'assume parfaitement de refuser de me soumettre à ce genre de pulsions malsaines. Et jamais... jamais je ne coucherai avec Alysse ! Je ne suis pas comme « vous », moi !

Le jeune homme serrait les dents, l'envie de frapper le Garde se faisait de plus en plus présente, mais n'oubliant pas la présence de son amie, il conservait son calme. De toute façon, il était très rare de voir Marius flancher, et s'énerver contre quelqu'un. S'il y avait bien un monstre de sang-froid, c'était lui. Même si parfois... ça lui arrivait de craquer, et Eléanor avait été la première personne contre qui le terroriste avait déchargé sa fureur. Marius avait haussé la voix contre elle, contre quelqu'un, ce que son « entourage » n'avait jamais vu et perçu. Ceci tenait carrément du miracle, car Marius refusait de laisser ses sentiments le guider, il cherchait toujours à se dominer, et à dompter ses passions. Même si... tuer Kyle lui avait effleuré l'esprit. Certes, le Garde était plus grand que lui, mais il ne le dépassait pas d'une tête comme c'était le cas avec Alvaro ou encore Magdra (qui tapait dans le mètre quatre-vingt), et du haut de ses cent soixante-treize centimètres, le terroriste se savait capable de tuer cet homme. Agile comme un chat, il était vif comme un serpent, et une chose n'était pas à oublier : Marius avait été élevé pour devenir inquisiteur. S'il y avait bien une personne en mesure de comprendre leur fonctionnement, c'était lui.

— Et non, vous ne la reverrez pas. Vous cherchez simplement à la manipuler ! Et ne me sortez pas vos excuses sur les filles de joie : elles ne font pas ça par plaisir ! Ce ne sont pas les nobles qui se perdent dans des plaisirs charnels et écoeurants pour combler le manque de profondeur de leur personnalité !

Marius gardait sa main sur le bras d'Alysse, l'étreignant fermement, avec trop de force d'ailleurs. Il continuait de fixer Kyle, la haine dansant au fond de ses yeux, prêt à lui sauter à la gorge s'il continuait de dire ce genre de choses. Jamais il ne toucherait à Alysse, comme cet homme l'avait fait... quant à la garder éternellement pur... il aurait fallu que pour ça, Marius possédât un meilleur avis de « la chose », le viol de sa meilleure amie par son frère l'avait marqué à vie. De toute façon, rien ne servait de discuter avec le Garde, leur dialogue était sourd, et Marius pouvait surenchérir avec ses arguments sur la « vertu » et la « pureté ». Il lança un dernier regard méprisant à Kyle, puis il conclut :

— De toute façon, vous tentez de rejeter la faute sur moi ! Allez, Alysse... on y va ! Et... si jamais j'apprends que vous lui avez encore fait du mal, croyez-moi, vous allez le regretter.

En fait, il fallait traduire ça par : « approche-là de nouveau, et je te tue ».

_________________
Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 7207157841555555
Merci à Dietrich/Ambroise ♥️

Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 6709351

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₳ Terroriste ₳

Alysse Teiden

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 348
♦ Messages : 161
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mémorisation intempestive
♦ Protecteur : Marius De l'Ombrage
♦ Date d'inscription : 13/07/2011
♦ Age : 32

Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 EmptyMer 23 Mai - 15:41

Et donc Marius était un homme petit, pervers, il avait une soeur aux moeurs légères qui faisait des actes dont elle ignorait tout honteusement et, par dessus tout, il voulait soumettre des pulsations, c'était malsain, et il ne voulait pas aller se coucher.

...

D'accord... Alysse avait complètement décroché. Elle avait l'impression d'assister à une joute verbale sans queue ni tête avec deux enfants qui comparaient leurs attributs génitaux à grand renfort d'unités de mesures variées histoire de savoir si, oui ou non, ils allaient pouvoir gagner le droit de se servir en premier dans le bocal à bonbons de Maman.
Il faut quand même avouer que ça allait vite pour elle. Ils parlaient de choses bizarres qu'elle ne comprenait pas forcément, Marius était furieux contre elle, Kyle donnait l'impression de se justifier plutôt bien mais Marius ne semblait pas du tout convaincu... en bref, elle ne comprenait plus rien. La seule chose qu'elle avait saisie c'était qu'ils se disputaient à cause d'elle, que Marius reprochait à Kyle de lui avoir fait quelque chose, ce que Kyle ne niait pas, mais ils ne s'entendaient pas sur la forme, même si le fond restait relativement le même chez les deux hommes... Le fond des hommes... amusant comme principe. Amusant aussi comme une migraine peut vous chambouler les idées une fois que le médicament qu'on a prit pour aller mieux ne fait plus effet... la jeune fille avait beaucoup de mal à faire le tri dans sa tête et à faire suivre au cours de ses pensées un chemin court et droit... ça partait dans tous les sens et, du coup, c'était encore plus compliqué de comprendre ce que ces deux-là racontaient. Surtout qu'il fallait qu'elle donne des sous à l'Ours Aubergiste... il avait plein de poils.

Alysse leva les yeux vers l'épaule de Marius... il lui semblait très important, sur le moment, de s'assurer que l'Ours n'avait pas laisse trop de poils sur les vêtements de son Chef... ça aurait fait un effet assez désagréable à l'oeil... pas de poils. Déçue, Alysse regarda le sol aux pieds de Marius... toujours pas de poils. Les oiseaux allaient être tristes, comment fabriquer leurs nouveaux nids sans les poils de l'Ours ? Après tous, les poils étaient des choses merveilleuses ! Ils tenaient chaud l'hiver, ils chatouillaient la peau (si si ! ceux de Kyle l'avaient chatouillée ! Elle n'était pas sure de devoir en parler à Marius, ça n'était peut-être pas le moment... mais il faudrait qu'elle le tienne au courant, c'était surement une grande découverte !), ils étaient utiles pour différencier les gens grâce à leurs couleurs et à leurs dispositions, on pouvait donc fabriquer des nids avec... ah, vraiment, le poil... quelle chose merveilleuse.

A propos de poils, ceux de la jeune résistante se hérissèrent quand la paume dépourvue de poils d'une main pas particulièrement velue se referma vivement sur son avant bras sans prévenir. Elle leva les yeux... Marius, c'était la main de Marius. Elle secoua la tête en grimaçant vaguement et refit le point. Kyle, Marius, auberge, engueulade, poils, bras, main. Parfait.


"Alysse, je te jure que contrairement à ce qu’il veut te faire croire, je n’ai jamais cherché à profiter de toi. Ces moments qu’on a passé ensemble étaient vraiment agréables et j’espère bien te revoir. Et pas pour coucher monsieur le pervers qui s’assume pas !"

C'est vrai que c'était agréable, elle avait vraiment envie de le croire, mais Marius avait parlé. Marius avait raison, il avait toujours raison. C'était lui le chef après tout, pourquoi aurait-il menti ? Elle leva un regard désolé vers Kyle et baissa à nouveau très vite les yeux pour que Marius ne s'énerve pas plus.

Marius la serrait fort, très fort... trop fort, au point de lui faire mal, mais ça n'avait pas d'importance. Elle aurait un bleu ? Et alors... elle l'avait mis en colère, elle méritait bien plus.


"— De toute façon, vous tentez de rejeter la faute sur moi ! Allez, Alysse... on y va ! Et... si jamais j'apprends que vous lui avez encore fait du mal, croyez-moi, vous allez le regretter."

La jeune fille hocha silencieusement la tête, prête à le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 EmptyJeu 24 Mai - 14:01

    Les paroles de Kyle avait prit le jeune homme au dépourvu, celui-ci ne trouvait rien à dire. Tiens donc, avait-il touché une corde sensible par le plus grand des hasards ? Il pouvait le foudroyer du regard autant qu’il voulait, Kyle ne se laisserait pas démonter. Il voyait bien que le jeune homme se retenait de lui sauter dessus. Le garde ne pouvait pas user de son arc dans un endroit aussi étroit, alors il gardait la main sur la poignée de son couteau de chasse, une lame large, suffisante pour trancher la gorge. En montrant qu’il restait sur ses gardes, il aiderait le gamin à se dissuader de tenter une folie. Et Alysse, toujours silencieuse, avait l’air de tenir à son crétin de frère, il ne voulait donc pas la blesser elle, en lui faisant du mal à lui.

    Oui, et ça se voit que vous n’êtes pas comme moi, sinon vous seriez beaucoup moins coincé et bien plus agréable à vivre, ça ne fait aucun doute.

    Une provocation de plus, mais peut-être que continuer à lui balancer des choses très vrais au visage allait le calmer en fin de compte. Ce gars-là avait sacrément besoin de faire un travail sur lui-même. Bon, à l’instant, il ignorait qu’il avait à faire au terrible Marius de l’Ombrage, sinon il aurait déjà cherché un moyen de s’enfuir, il n’était pas dingue au point de tenter sa chance avec un type de ce calibre. Marius aurait sans doute pu le tuer, mais Kyle était pugnace, le terroriste y aurait laissé des plumes dans l’histoire et sans doute devait-il le savoir s’il n’attaquait toujours pas. A la place, il préférait parler, tenter de biaiser comme il pouvait et surtout comme ça l’arrangeait.

    C’est marrant cette tendance que vous avez à changer de sujet, mes mots doivent vraiment vous déranger. Vous pouvez vociférer autant que vous voulez, mais à moins de l’enfermer à double tour et de jeter la clé, vous ne pourrez pas l’empêcher de vouloir vivre sa vie et d’aller où bon lui semble.

    Il disait une nouvelle fois vrai, il ne pourrait pas toujours tout contrôler de la vie d’Alysse, il y a bien des moments où elle lui échapperait. Même si tout de suite, elle lui obéissait, Kyle lui avait mit en tête des envies de liberté, lui avait fait découvrir des choses qu’elle avait aimé et qu’elle voudrait découvrir encore plus. L’homme conclut les choses en disant qu’il cherchait simplement à rejeter la faute sur lui avant de dire qu’il s’en allait.

    Lui faire du mal vraiment ? Je crois lui avoir fait bien moins de mal durant toute cette journée que vous en cet instant qui êtes en train de lui broyer le bras. Très prévenant monsieur le grand frère. Mais soit, restons en là, monsieur l’hypocrite. Bonne soirée Alysse.

    Il prononça les derniers mots à l’intention de la demoiselle, lui faisant un sourire doux et sincère. Il passa à côté d’eux, son regard ne quitta pas les gestes de Marius, restant sur ses gardes. Il descendit les marches, s’excusa auprès de l’aubergiste et lui laissa une somme d’argent en dédommagement, il ne comptait pas laisser Alysse payer après tout, insistant bien auprès de l’homme baraqué pour qu’il refuse que la jeune femme paie quoique ce soit. A noter que ça ne s’appliquait pas à l’autre nain teigneux. Et sur ce, il quitta donc tranquillement les lieux, gardant principalement en tête le souvenir des yeux captivant d’Alysse et la mémoire d’une soirée des plus délicieuses en sa compagnie…
Revenir en haut Aller en bas

Marius De l'Ombrage

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 140
♦ Messages : 1058
♦ Âge du perso' : 22
♦ Fiche : Into the Infinity of Thoughts
♦ Protecteur : Une apparente naïveté.
♦ Date d'inscription : 25/05/2010
♦ Age : 27

Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 EmptyJeu 24 Mai - 17:28

Marius, coincé ? Et alors ? Ça ne dérangeait que Kyle, et personne ne lui avait fait de reproches. Il ne se rendait pas compte de la force avec laquelle il tenait le bras de son amie, occupé comme il était à haïr Kyle, et à déverser mentalement un flot d'insultes sur lui. Mouillant ses lèvres, il essayait de ne pas faire plus attention aux insultes, concentré comme il était à trouver à chacun des mots du Garde une argumentation sans faille. De toute façon, Alysse ne paraissait pas vouloir le contredire, donc... ça voulait dire qu'il avait raison n'est-ce pas ? Et contrairement à ce que l'homme avançait, Marius pouvait contrôler jusqu'à un certain point la vie de la jeune femme. Parce que le Poison était obéissant et servile, formaté pour suivre les ordres sans émettre un refus, ce qui était un aspect effrayant de sa personnalité. Si le terroriste ordonnait à sa protégée de tuer Kyle, elle le ferait, malheureusement. Néanmoins, chose agréable : Marius était un être raisonné. Et même si mettre fin aux jours de Kyle le déchargeait de sa colère, il ne voulait pas donner un cadavre de plus à la contrebande. Il le fusilla de ses yeux bleus, tranchant, furieux, et il lâcha d'une voix sourde :

— Je ne vous laisserai pas insinuer ce genre de choses. Et puis... pensez ce que vous voulez ! Plus jamais vous ne l'approcherez de toute façon.

Et Marius ne retint pas Kyle quand ce dernier partit, même s'il aurait bien voulu le persuader du bien-fondé de ses pensées. Le regard que les deux hommes s'échangèrent était noir, incisif, et méprisant. Marius avait décidé de détester Kyle, parce que cet immonde pervers avait touché Alysse, et Alysse était une jeune femme qui malgré son agilité devait être protégé. Pour Marius, elle restait une adolescente, et il devait veiller sur elle. Mouillant ses lèvres, il poussa un soupir, et relâcha enfin le bras de son amie, une fois que Kyle disparut de son champ de vision. Comme si brusquement, la menace qui pesait sur elle venait d'être envolée, Marius poussa un soupir. La chambre respirait le parfum de leurs ébats, et l'idée d'imaginer son amie en train de se faire tripoter par cet homme lui donnait des frissons d'effroi. Il grimaça, le cerveau assaillit par ces images qui lui donnèrent d'autres frémissements désagréables dans le dos, tout ceci l'écoeurait réellement. Pas qu'il ne trouvait pas son amie attirante, mais parce que le sexe le révulsait bien plus que tout.

Sans même demander à la terroriste si elle était certaine de ne rien oublier, Marius tourna sur ses talons et descendit à son tour. Décidé à rentrer, il ne voulait pourtant pas aborder ce sujet « fiévreux » avec Alysse, tout ceci le gênait beaucoup trop. Le souvenir du corps nu d'Alysse le submergea brusquement, et il s'arrêta dans l'escalier. Paralysé, il fallut plusieurs secondes à Marius pour s'en défaire, il secoua la tête en songeant que tout ceci était lamentable. La main sur la rambarde de l'escalier, il reprit son avancée. Sur lui, le regard de l'aubergiste scrutait son expression impassible. Évidemment, même si Kyle avait payé, l'homme ne refuserait rien contre un surplus d'or. Il lui lança alors que Marius posa son pied sur la dernière marche qu'il lui fallait payer la chambre, le jeune homme lui lança un regard noir qui signifiait : « ne m'emmerde pas, toi », ce qui pourtant ne fit pas broncher l'homme. Certes un peu mince, Marius ne l'impressionna pas, et l'autre vint à lui pour lui chercher quelques histoires. Le jeune homme, incapable de calmer sa colère, trancha :


— Si me voulez des ennuis, allez à l'Oeil du Tigre me retrouver. Je refuse de payer pour ce baisodrome !

Ce n'était pas réellement de la radinerie de sa part, mais une bonne prise de position qui hurlait : « hors de question qu'en plus, je serve de porte-monnaie à ce pervers ». Toutefois, la mention du singulier Oeil du Tigre calma l'homme, la taverne était trop connu à Ishtar, et donnait une certaine protection à Marius, et ses compagnons. Son commerce faisait fonctionner les affaires de la taverne, et l'énorme serveur capable de briser un crâne d'une seule main suffisait à lui seul, généralement. L'aubergiste avait conscience que provoquer ce nid de criminels lui coûterait plus que sa bourse. Mouillant ses lèvres, Marius attendit Alysse, et claqua brutalement la porte en sortant. Les poings serrés, il refusa d'ouvrir la bouche durant le trajet du retour, tout ceci le dépassait de trop. Et heureusement pour Kyle que son amie l'avait un peu défendu, Marius l'aurait tué, si dans la seconde où il était arrivé, il avait songé qu'il l'avait violé. Le regard mort d'Aniya le hantait, autant que les cheveux gris de sa fille, dont il était l'oncle, malgré tout.

_________________
Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 7207157841555555
Merci à Dietrich/Ambroise ♥️

Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 6709351

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]   Envie de partir ? Non ? [PV Kyle] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Envie de partir ? Non ? [PV Kyle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Quartier du Tchï Ѧ :: Le grand marché d'Ishtar-