AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory]

Aller en bas 
AuteurMessage
Estellise d'Arkhan
Ʌ Sénatrice Ʌ

Estellise d'Arkhan

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 406
♦ Messages : 159
♦ Fiche : Un zeste de rouge & une pincée de sarcasme
♦ Date d'inscription : 19/04/2010
♦ Age : 26

Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory] Empty
MessageSujet: Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory]   Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory] EmptyVen 6 Aoû - 15:15

Si un jour dans sa vie la marquise écarlate avait eu besoin de chaque brin de patience qu’elle avait usé jusqu’à ce jour, ça aurait été bien à cet instant. Il était parfaitement clair que ce médecin n’avait qu’une hâte : lui fausser compagnie. Mais il était aussi évidemment clair qu’il avait compris qu’il ne pourrait pas juste s’en aller. Il lui faudrait une excuse bien plus habile et écœurante. En attendant qu’il la trouve, Estelle’ avait quelques temps encore pour essayer de le cuisiner. Et le cuisiner sur quoi ? Bonne question. La jeune femme n’avait jamais rien fait d’aussi stupide que de se lancer à la poursuite de ce médecin. Une impulsion. Stupide. Et déplacé. Mais qu’elle avait quand même fait. Elle restait d’un calme si exceptionnel face au peu d’agitation qui avait brusquement animé Grégory à l’approche des intrus. Inutile de fuir comme ça ces personnes. Ce n’était pas si terrible. C’est, un peu ennuyé, que la marquise le vit s’en aller. Et un peu surprise qu’il l’enjoigne à le suivre. Avait-elle réussi à piquer sa curiosité ? Elle en doutait fortement, il en faudrait plus. Il voulait sûrement seulement éviter le ridicule d’une poursuite. Pourtant si à cet instant il ne l’avait pas invité, Estellise doutait fortement qu’elle l’aurait suivi. Ce n’était pas non plus un animal de compagnie qui court après tout ce qui l’intrigue. Ce médecin était fort complaisant de se croire au dessus de l’aristocratie. Il était évident qu’il l’a dénigré totalement – l’aristocratie.

Se décidant finalement à le suivre, la jeune femme jeta un dernier coup d’œil dernière elle et se fut pour se glacer entière. Il y avait cet ombre. Cet amas de fumée sombre. Se glaçant elle cligna des yeux pour être sûre de bien voir, mais bien évident, quand elle rouvrit les yeux, bien que fermés ne serait-ce que quelques secondes, il n’y avait plus rien. Peut-être faudrait-elle qu’elle consulte un médecin… Enfin, un médecin. C’était un grand mot sincèrement. Ce n’était certainement pas à ce Grégory qu’elle demanderait de l’aide. Même s’il l’intriguait, ce n’était pas non plus au point de vouloir finir sous son scalpel. Frissonnant une dernière fois, elle ne s’attardant, hâtant le pas pour rejoindre Ixart juste attend pour entendre ce qu’il avait dit. Estellise y répondit par un sourire piqué de cynisme. Pas envers ce qu’il avait dit, mais plutôt envers là où il se dirigeait : le marché. Quel autre meilleur endroit pour se dérober finement à la compagnie de quelqu’un ? Ou se faire tuer. Cette dernière pensée plissa un peu plus les lèvres de la marquise.

Il y avait une tonne de choses qu’elle aurait pu lui dire, sans lui répondre, mais qui lui brûlez la langue. comme « Vous êtes un personnage singulier. Vous êtes aristocrate, aucun doute. Mais vous dénigrez entièrement les nobles. Vous vous croyez supérieur à eux parce que votre statut de médecin vous permet de voir d’un œil extérieur toute la futilité aristocratique. Vous êtes froid et distant, difficile à impressionner ou à attirer l’attention. Vous semblez diffamer tous les gens comme moi, et ne pas prêter attention à eux le moins du monde. Vous vivez dans votre bulle. ». Au lieu de ça, la jeune femme décida de se taire et pour une fois de ne pas jouer les agaçantes. Et de se contenter de répondre.


« Votre attitude. Froide et distante. On ne peut rien percer à travers vous. Et qui plus ait, vous êtes médecin. Et la médecine est un art tout à fait fascinant ; auquel je n’ai malheureusement pas eu la chance de pouvoir m’approcher. »

La marquise se tue à cet instant, sa voix était descendue dans un murmure à la façon. Quelle inutilité d’avoir dit ça. Mais c’était la première fois qu’elle l’avouait à haute voix. Et qui plut ait à quelqu’un qui en plus n’en avait rien à faire. La marquise était décidément pleine de contradictions : noble et sénatrice, fervente croyante et pourtant fasciné par la science. Si cela ne tenait qu’à elle, tout cela ne rentrerait pas en contradiction. Mais ce n’était pas le cas. Et on avait largement choisi pour elle ceux qui resteraient et ceux qui dégageaient. Un léger silence suivit ses paroles…

Et ils firent enfin les premier pas dans le marché, c’est fou l’agitation qui y régnait malgré la froideur de la journée. Estelle’ n’y était plus vraiment retournée depuis sa blessure. Cela ne lui faisait pas grand-chose il fallait dire. Mais tournant un regard sur le côté, elle se glaça à nouveau. Encore cette ombre lointaine parmi les passants qui disparaissait la seconde suivante. Surprise elle avait fais un écart de côté. Une chance que le médecin ne soit pas assez proche pour qu’elle l’ait percuté. Chassant cette vision de son esprit, elle reporta son attention sur Grégory et termina d’une voix à la fois triste et amusée.

« Qu’est-ce qu’un médecin pourrait bien venir faire au marché ? finit-elle par souligner. Si ce n’est se soustraire aux griffes d’un quelconque ennui ? Je ne demandais rien de plus que de savoir qui vous étiez. Il est inutile d'user d'un tel stratagème pour me fausser compagnie.»
Revenir en haut Aller en bas
Grégory Ixart
ʘ Médecin ʘ

Grégory Ixart

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 651
♦ Messages : 146
♦ Âge du perso' : 0
♦ Fiche : L'élégance et la démence
♦ Date d'inscription : 24/06/2010
♦ Age : 30

Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory] Empty
MessageSujet: Re: Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory]   Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory] EmptyVen 6 Aoû - 22:17

Il va de soi qu'Ixart avait spécifiquement choisit le marché. Effectivement que c'était pour pouvoir foutre le camp avec aisance, seulement, il n'avait pas l'intention de lui fausser compagnie si rapidement. Ne sait-on jamais. Après tout, sa ténacité et sa franchise l'avait plutôt déstabilisé. Dans tout les cas, Ixart fut de nouveau surprit par la réponse de la demoiselle. Etienne l'avait mieux cerné qu'elle ! Mais quand même, ce genre de commentaire n'avait rien de si spécial. Ce fut sur un ton amusé que le jeune homme lui répondit ceci ;

- La chance vous dites ? Elle n'a rien avoir la dedans, si vous souhaitez en connaitre plus il faut oser.

Ce n'est pas en trouvant quelque chose de fascinant qu'on peut avancer. Elle n'avait tout simplement pas les nerfs pour découper quelqu'un en morceaux. S'approcher, encore un mot facile. S'il suffisait simplement de s'approcher pour comprendre le fonctionnement du corps humain n'importe qui pourrait devenir médecin. Bref...
Pour en revenir au présent et sortir de la tête de Grégory... Ce dernier fini par remarquer l'étrange attitude de la jeune femme. Quelqu'un la suivait ? Intéressant. Il aimait bien voir l'expression de son interlocutrice ce figer ainsi. Si jamais il restait près d'elle, il aurait peut-être l'occasion de mettre la main sur un type intéressant ? Et si ça se trouve mademoiselle pourrait lui en être reconnaissante. Si ses suppositions sont vraies.

- C'est vrai, je suis venu ici exactement dans ce but mais si j'en aurais réellement eu l'intention, je ne serais pas encore là pour vous parler.

Le jeune homme s'arrêta alors entre deux échoppes. Afin de parler convenablement.

- Vous êtes suivit ?

Aussi bien être clair et recevoir une réponse clair. Estell' lui semblait nerveuse. En tant que médecin il ne pouvait qu'en remarquer les traits, mais en tant que simple homme il suivait un pressentiment. Doucement, Ixart retira sa capuche. Décidément agacé par cette dernière il ne voulait la garder trop longtemps, il fait chaud la dessous ! Un petit mouvement de tête pour replacer ses cheveux puis son regard se toisa dans celui de son interlocutrice.

- Si vous tenez à voir la médecine de plus près, je peux toujours vous montrer un petit truc... m'enfin, ça ne s'applique que si vous êtes réellement poursuivit.

Finalement, Grégory voulait la dégoûter du monde de la médecine. Fascinant. Oui, pour des gens comme lui mais pas pour de simples femmes qui emploies le mot "fascinant" sans savoir ce dont elles parlent. Aussi bien lui montrer la vérité telle quelle est et ainsi l'empêcher de toucher à ce cercle vicieux. Non, Ixart ne voulait pas l'aider... il voulait voir le visage de cette femme se transformer en dégoût, afficher une mine effrayé par ce qu'elle trouvait si "fascinant". Le Vicomte doutait très fortement qu'elle puisse apprécier ce genre de chose. D'accord, peut-être que l'aspect "aider", "soigner" et "sauver" était une chose noble de son point de vue... Et Grégory faisait ces choses... parfois... Mais lui n'y voyait rien de très respectueux.
Revenir en haut Aller en bas
Estellise d'Arkhan
Ʌ Sénatrice Ʌ

Estellise d'Arkhan

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 406
♦ Messages : 159
♦ Fiche : Un zeste de rouge & une pincée de sarcasme
♦ Date d'inscription : 19/04/2010
♦ Age : 26

Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory] Empty
MessageSujet: Re: Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory]   Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory] EmptySam 7 Aoû - 15:16

Il faisait si froid que pendant un instant la marquise eut du mal à se concentrer sur ce que Grégory lui répondit. Néanmoins ses réponses lui décochèrent un sourire à la fois amusé, admiratif et embêté. Du moins jusqu’à ce qu’il lui demander si elle était suivie. Là, le visage de la jeune femme redevint un peu plus sérieux. Un tout petit peu. Faisant virevolter ses yeux de droite à gauche Estelle’ en profita pour vérifier qu’il n’y avait aucune ombre dans les parages. Mais non. Rien. Bien évidemment… Elle ne croyait pas être réellement suivie. Tout ce qu’elle voyait autour d’elle était un cortège de couleurs, les gens étaient tellement divers et variés, des échoppes et des boutiques sans fin. Quant à ses oreilles, elles étaient exposées à une montagne de cris et de bavardages. Elle ignorait d’où ça venait, mais c’était bien évidemment son esprit qui lui jouait des tours. Pourtant elle ne comprenait pas comment une telle chose était possible ? Un poison ? De la fatigue ? Autre chose… De toute manière, le jeune homme enchaînant directement, elle n’eut pas le loisir de directement lui répondre.

Et la suite la surprit grandement. Pourquoi vouloir lui montrer une telle chose ? Cela ne collait pas vraiment avec son caractère. Elle ne s’y attendait pas. Qu’est-ce que cela lui apporterait ? Elle sentait peut-être un brin de mépris quelque part dans sa voix, ou était-ce simplement son regard ? Les médecins gardaient souvent jalousement leur médecine. Ne l’en croyait-il pas capable ? Et là, d’un coup, d’un seul, Estellise faillit lui dire qu’elle était d’accord – même si elle n’était pas suivie – Mais ce ne fut pas ça qui la retint. Non. C’était autre chose. Estellise était d’abord croyante, d’abord rattaché à l’Eglise avant tout. Pour bon nombre de noble ce n’était qu’une façade, mais pas pour elle. Si elle se permettait de côtoyer des médecins, elle ne se permettrait pas d’approcher la médecine. Par orgueil et par désir de connaissance était-elle près à accepter. Et en ce jour ne saurait-elle jamais cru capable de faire plier son orgueil. Serrant les dents, plissant les lèvres, la marquise ravala sa fierté et son désir de savoir. En d’autre temps et d’autre lieu, peut-être. Mais au moins, il marquait un point.


« Vous avez raison, Ixart. Ce n’est pas une question de chance, c’est une question de choix. Et aucun ne me permet de tout concilier. Alors je ferai celui de refuser, puissiez-vous en penser ce que vous voulez. »

Estellise n’avait pas à se justifier devant lui. De toute manière d’une il n’aurait jamais pu comprendre une telle chose, de deux ça ne l’intéressait pas le moins du monde. Alors inutile de lui en faire part. La jeune femme ne s’était jamais sentie aussi proche de la crise profonde d’orgueil. Elle allait laisser quelqu’un le loisir de croire qu’elle avait peur, de la rabaisser. De toute manière, vue comme c’était parti avec ce médecin, un peu plus ou un peu moins, à ce stade. Tant pis. Sa rancœur ravalée, la jeune femme retrouva son regard habituel : sarcastique, amusé mais à l’écoute. Il restait encore un détail à régler, mais comment le régler par contre…


« Suivi ? Non je ne dirais pas ça… disons plutôt que mon esprit me joue pas mal de tours en ce moment. »

La marquise ne voulait pas en dire plus. Pas question qu’il la prenne pour une folle. Bien qu’elle-même commençait à se poser de sérieuses questions… Mais ce n’était vraiment pas avec un médecin qu’il valait mieux se mettre à paraître folle, d’ici là qu’il veuille la disséquer après. Bien que faire disparaître une sénatrice était loin d’être chose facile. Mais à part ces quelques divagations, elle était certaine de ne strictement rien risquer. Et alors qu’elle allait reprendre sur un autre sujet, pour éviter qu’il n’insiste là-dessus, un incident vint l’en empêcher.

Tournant son visage vers l’échoppe devant laquelle ils s’étaient arrêtés pour mieux discuter, la marquise écarlate ne put retirer un pur et simple cri de terreur quand à même pas quelques millimètres d’elle, elle tomba face à face avec cette ombre de fumée. Se figeant d’un coup, plus droite qu’un « I », le dos légèrement courbé en arrière. La jeune femme ne put réagir avant de voir l’ombre fondre sur elle et sembler s’incruster dans son corps en traversant sa peau et se frayer un chemin par sa bouche, ses narines et ses oreilles. Tremblante de tout son corps, la marquise avait légèrement glissé au sol. Mais à quoi rimaient ces hallucinations ?! Estellise avait même momentané oublié le médecin mais il lui revint bien vite en mémoire. Levant vaguement ses yeux vers lui, elle était malheureusement encore trop étourdie pour essayer de reprendre contenance.
Revenir en haut Aller en bas
Grégory Ixart
ʘ Médecin ʘ

Grégory Ixart

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 651
♦ Messages : 146
♦ Âge du perso' : 0
♦ Fiche : L'élégance et la démence
♦ Date d'inscription : 24/06/2010
♦ Age : 30

Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory] Empty
MessageSujet: Re: Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory]   Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory] EmptyMer 11 Aoû - 2:37

VICTOIRE ! Cette femme n'avait qu'une grande gueule ! Elle ne savait que parler sans agir directement, que discuter sans prendre les devants ! Enfin... dans ce domaine du moins, il ne fallait pas tout mettre dans le même sac, quand même ! Ixart ne réprima aucunement la joie qu'il ressentait à l'entente de ses paroles. Un sourire était apparu sur ses lèvres, rien de sarcastique et malsain... juste terriblement satisfait. Comme toute bonne chose à un temps limite, son petit bonheur fini par s'éteindre lorsqu'il se rendit compte de sa propre immaturité.

Décidément, ce n'était pas rien de porter le nom d'Ixart. Soit. La femme lui expliqua que ce n'était que le fruit de son imagination, dommage. Ça aurait quand même été bien de pouvoir chasser un peu, même si le premier but de sa sortie avait été toute autre. Le jeune homme haussa un sourcil. Quels étranges propos... D'accord, elle était cinglée. Ou du moins, peut-être ne l'était-elle tout simplement pas... Et si c'était du à des hallucinogènes ? Dans tout les cas, le scientifique se raidit d'entendre son interlocutrice puis la voir s'écraser au sol. Tout un spectacle qui ne pu laisser Ixart en place. Il ne lui en fallait pas plus pour vouloir se pencher d'avantage sur le cas de cette femme.

Sans le lui demander, Grégory posa sa main tiède sur le front de la femme afin de prendre sa température. Bien que cette méthode ne soit pas la plus efficace et la plus valable, elle donnait toujours une bonne idée de la situation.

- Avez-vous consommer quelque chose avant de sortir ?

Qui sait, peut-être y avait-il quelqu'un qui avait voulu la tuer en lui faisant manger un truc malsain. Peut-être était-ce elle qui avait volontairement prit une drogue quelconque sans en connaitre les effets. Dans tout les cas, c'était inquiétant et intriguant.

- Calmez-vous un peu, il n'y a rien ici a part vous et moi.

Personnes ne les approchaient vraiment. En fait, ce cris et l'aspect peu invitant d'Ixart devait y être pour quelque chose... Mais ce détail n'était que futilité. Le but premier était de la rassurer.

- Vous pouvez me décrire ce que vous avez vu ?

Quel beau rôle qu'est celui du médecin. Mine de rien, Grégory en était un. Bien que sa passion pour la science était bien plus grande que celle de venir en aide à son prochain, il était toujours empli de curiosité envers les phénomènes qu'il ne pouvait expliquer d'un seul coup d'oeil. Le jeune homme s'accroupit à la hauteur d'Estellise afin que cette dernière puisse bien le regarder en face et ainsi lui confier sa vision.

- Allez, je ne vous ferrais pas de mal, alors dite moi.

Du moins, pas pour le moment. Mais rien en elle ne méritait la moindre ouverture, la moindre coupure. Pas besoin de la disséquer, ni de l'opérer, si ça se trouve tout ça n'était que purement mental. Toujours est-il qu'en tant qu'homme de science et médecin il était avide de comprendre. On ne résous pas tout dans un bain de sang les amis !
Revenir en haut Aller en bas
Estellise d'Arkhan
Ʌ Sénatrice Ʌ

Estellise d'Arkhan

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 406
♦ Messages : 159
♦ Fiche : Un zeste de rouge & une pincée de sarcasme
♦ Date d'inscription : 19/04/2010
♦ Age : 26

Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory] Empty
MessageSujet: Re: Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory]   Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory] EmptyMar 17 Aoû - 15:43

Estellise fut à peine consciente de la main chaude que pressa le médecin contre son front, car si elle l’avait été, à coup sûr l’aurait-elle repoussé. Mais en cet instant, la jeune femme n’était décidément pas en était de repousser quoique ce soit. Elle n’avait plus froid. Ni même ne pensait aux gens dont elle pouvait attirer l’attention dans ce moment d’extrême faiblesse. C’était bien pire que de recevoir un carreau d’arbalète. Une humiliation public, les gens allaient la croire folle pourtant elle avait bien vu ce qu’elle avait vu. Et elle ne pensait plus qu’à ça, à cet ombre de fumée qu’il l’avait poursuivi depuis qu’elle était partie de chez elle tout à l’heure mais elle n’avait jamais rien tenté contre elle jusque là, à quoi avait rimé la dernière hallucination : pourquoi cet écran d’obscurité était-il rentré en elle ? Y avait-il une seule logique dans tout ça ? La marquise en doutait et semblait se convaincre de plus en plus qu’elle devenait folle… Néanmoins si elle ne croyait même plus en elle, qui la croirait ? Ainsi, faisant un effort pour surmonter cet instant de panique et de désarroi, elle fit enfin un effort pour tourner son attention vers Ixart qui s’était désormais mit à sa hauteur mais qu’elle n’apercevait pas nettement non plus. Sa vue se troublait-elle ? Cela allait de pire en pire, et en plus, elle était à proximité d’un médecin. Son appréciation pour la science pouvait bientôt grandement s’en sortir affecter après cette rencontre.

- Allez, je ne vous ferrais pas de mal, alors dite moi.

Lui dire ? Mais de quoi parlait-il ? Il avait du lui parler depuis tout à l’heure mais quoi donc ? Essayant de faire le vide pour se remémorer les paroles du jeune homme, quelques brides lui revinrent finalement. Elle se souvint de sa première question et puis deux trois mots de ses phrases suivantes. Assez pour qu’elle réussisse à en faire une réponse à peu près concluante, enfin une réponse un peu « passe-partout » et puis, c’était un médecin, pas besoin d’être un géni pour deviner ce qu’il lui avait demandé. En attendant un dernier détail lui restait à régler : parler d’une voix aussi assurée que possible. Et oui, en tant qu’aristocrate, l’apparence était un souci premier chez elle. Enfin, pas tant que ça, il y avait pire, mais elle tenait énormément à son autonomie et n’aimait pas devoir se repose sur les autres. Alors déjà, avec l’état dans lequel elle était, autant montrer un maximum qu’elle restait encore à peu près maîtresse de soi. Mais voilà qui ne serait guère aisé… Prenant une bonne respiration, par chance l’air était frais bien qu’elle le sentit peu, elle calma les tressaillements de sa voix et réussit à s’exprimer avec son sarcasme et son amusement habituel, à ceci près qu’on y sentait en plus des notes de dérision, évidement dirigées contre elle-même.

« J’ai bien du boire dans la journée avant de partir, mais rien qui ne sorte de l’ordinaire. Mais ça ne doit pas être grand-chose… »

La marquise écarlate s’était finalement arrêtée. Arriverait-elle à lui avoue qu’elle était sûrement folle ? Lui dire ce qu’elle voyait serait presque comme avouer elle-même qu’elle était folle. Estellise n’était pas sûre d’être prête à assumer ça avec un médecin, pas sûre du tout même. Mais elle n’avait pas trop le choix, avec des prêtres, cela risquerait d’être pire. Et puis peut-être qu’un médecin pourrait réussir à l’en débarrasser ou au moins à lui dire à quoi cela pouvait être du. Elle-même ne voyait pas à quoi ces hallucinations rimées. Après tout, mise à part cette panique frayeur qui lui avait fait perdre ses moyens, rien ne lui montrait pour l’instant que cela nuisait à sa santé, non ?

« Des ombres, des ombres de fumée noire tout simplement... Je ne sais d’où cela vient… Et je sais très bien que cela ne rime à rien. Evitez de me prendre pour une folle, je sais ce que j’ai vu. Ce n’est sûrement rien. »

Fermant les yeux, la marquise aurait bien aimé se relever pour confirmer ses dires mais elle avait étrangement peur de retomber nez à nez avec cette ombre de fumée. Chose ironique pourtant, ça ne changeait rien qu’elle bouge ou non. Finalement se rappelant sa vision floutée, elle posa sa main sur ses yeux pour les frotter du bout des doigts, comme si ce simple geste allait rendre à sa vision toute sa netteté.
Revenir en haut Aller en bas
Grégory Ixart
ʘ Médecin ʘ

Grégory Ixart

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 651
♦ Messages : 146
♦ Âge du perso' : 0
♦ Fiche : L'élégance et la démence
♦ Date d'inscription : 24/06/2010
♦ Age : 30

Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory] Empty
MessageSujet: Re: Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory]   Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory] EmptyMar 17 Aoû - 20:34

Pourquoi prenait-elle tant de temps à lui répondre ? Quoi qu'il en fut Ixart garda le silence tout en observant la demoiselle ainsi que ces réactions. Sur le coup, elle lui semblait si faible... mais après réflexion Grégory eu une pensée purement sexiste à son égard ce qui entre temps le dégoûta personnellement. Il revint sur terre avec les paroles de la noble. Quel ton odieux ! Franchement pourquoi rester si hautain dans ce genre de situation ? La fierté devait donc être un point important pour la demoiselle... il va de soi que ce détail n'épargnait pas Ixart qui lui aussi préférerait mourir que de montré ses faiblesses. Dans tout les cas, il pouvait supposer un empoisonnement, en espérant qu'elle lui dise la vérité et que la drogue ne soi pas en cause. Après tout, bien des nobles cherchaient a fuir là réalité a partir de l'Opium et ses semblables, ça ne l'étonnerait nullement.

Ensuite, son interlocutrice lui décrivit vaguement ce qu'elle avait vu. Sur le champ, Ixart revint à son idée des hallucinogènes, c'est pourquoi il fut surprit de l'entendre parler de folie. Peut-être était-elle folle pour de vraie, mais avant mieux valais procéder a des testes avant de conclure si rapidement.

- Ne parlez pas de Folie quand vous n'avez aucune idée de ce que vous avez.

La traiter d'idiote n'avait présentement aucune utilité, mieux valais se contenter de l'essentiel et rester précis. Le jeune médecin poussa un bref soupir quant aux mouvements de la demoiselle qui passait ses doigts sur ses yeux. Sa vue était-elle brouillée ? Il y avait fort a parier que c'était effectivement le cas. Donc en résumer... Problèmes de vision, hallucinations, étourdissements.

- Est-ce que vous dormez suffisamment ces derniers temps ?

L'idée de la ramener à sa demeure lui était passer par la tête. Seulement, il n'aimait pas trop la visite, ni les consultations à domicile mais pourtant... dans le besoin de cette femme il serait plus aisé d'avoir tout les accessoires et documents nécessaire afin de comprendre de quoi elle souffre. Et non, il ne faut pas la découper... Elle a un nom, c'est une noble... pas un vulgaire rebut de la société... C'est dommage quand même, elle aurait sans doute été un très bon cobaye pour tester certains de ses médicaments.

- Sachez que si vous vous entêter à garder ça pour vous cela pourrait s'aggraver.

Devait-il lui dire qu'il n'en avait rien à foutre de sa vie et qu'en fait il n'y avait là que de l'intérêt purement scientifique ? Uhm... non pas tout de suite, peut-être plus tard si jamais elle venait à le lui demander mais pour le moment cela ne ferrait que nourrir la méfiance qu'elle avait a son égard. De nos jours, il n'y a personne pour croire que les médecins peuvent faire autres choses que tuer des gens pour leurs sciences. C'est sur, généralement c'est ça... mais d'autre fois il peu être agréable de comprendre certaines choses.

- Est-ce que vous pouvez marcher ou bien ressentez vous des étourdissements ?

"Mais sachez que je sais très bien comment trainer un corps jusqu'à chez moi alors pas de soucis à se faire si vous ne pouvez marcher." Mauvais plan. Pas question de lui dire tout le reste bien que tout ça était passer à travers son esprit tordu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory] Empty
MessageSujet: Re: Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory]   Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le marché ou comment habilement s'esquiver [PV Grégory]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eleksyonaval March 20th: Street Gangs Vs Suite Gangs - Le même chose!
» Comment ça, apprend-moi à me battre ?! [PV Raph]
» comment appelle-t-on ?
» Comment éviter de délocaliser
» Comment comptabiliser son armée en points

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Quartier du Tchï Ѧ :: Le grand marché d'Ishtar-
Sauter vers: