AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le petit soldat et les oreilles toutes douces [Kitsunebi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ʊ Soldat Ʊ

Sedna Equinox

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 224
♦ Messages : 36
♦ Âge du perso' : 23
♦ Fiche : Fiche de l'oiseau migrateur
♦ Protecteur : Aucun
♦ Date d'inscription : 26/06/2012
♦ Age : 25

Le petit soldat et les oreilles toutes douces [Kitsunebi] Vide
MessageSujet: Le petit soldat et les oreilles toutes douces [Kitsunebi]   Le petit soldat et les oreilles toutes douces [Kitsunebi] EmptyDim 23 Sep - 20:01

C'était sa première permission depuis sa mutation à la caserne centrale.

Sedna aurait voulu être avec ses amis de son ancienne caserne, à plaisanter et à boire sans complexes, mais ils n'avaient pas réussi à avoir ne serait-ce qu'un jour de repos qui tombait durant sa permission, et elle se retrouvait donc toute seule.

Elle trainassait donc dans les rues, emmitouflée dans sa cape noire épaisse à la capuche rabattue, silhouette inquiétante déformée par les armes camouflés sous le tissu. Elle ne portait pas son armure, encore chez le forgeron à cause de ses jointures gonflées qui l'empêchait de bouger à son aise. Il faudrait qu'elle en change pour une armure plus haut de gamme, quand son salaire le lui permettrait. En attendant, elle portait, en plus de sa cape, une courte veste en cuir noir épais et clouté, qui révélait son nombril, et, avec lui, quelques vilaines cicatrices qui barraient sa peau sombre, et un pantalon assortit avec des renforts en métal aux genoux. La protection ne valait pas son armure de plaque, mais elle était tout de même conséquente, et l'ancienne guérisseuse appréciait de pouvoir bouger à sa guise. Elle s'était découverte une étrange passion depuis sa mission au palais des arts : elle adorait grimper sur les toits. Et on ne pouvait pas dire que son sergent la décourageait de le faire, il y passait lui le plus clair de son temps, à ce que disait Aoi....

Après un passage chez son coiffeur attitré, ses cheveux étaient d'un rouge vif et elle avait écopée d'une série de mèches disparates autour de son visage, mais ils étaient toujours aussi longs et lisses. Pour l'heure, ils étaient retenus en une queue haute telle que celle qu'elle avait pu voir sur certains guerriers des provinces occidentales, révélant ses traits anguleux et ses boucles d'oreilles, des bagues qui n'avaient rien de féminin.


Ne sachant trop quoi faire, elle décida de se rendre dans une auberge pas trop mal famée. Elle avait apprit très vite à quel point une tournée générale pouvait vous faire gagner rapidement des amis, et elle ne se sentait pas de rester toute seule durant trois jours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʊ Soldat Ʊ

Sedna Equinox

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 224
♦ Messages : 36
♦ Âge du perso' : 23
♦ Fiche : Fiche de l'oiseau migrateur
♦ Protecteur : Aucun
♦ Date d'inscription : 26/06/2012
♦ Age : 25

Le petit soldat et les oreilles toutes douces [Kitsunebi] Vide
MessageSujet: Re: Le petit soldat et les oreilles toutes douces [Kitsunebi]   Le petit soldat et les oreilles toutes douces [Kitsunebi] EmptyDim 14 Oct - 9:06

Et dire qu'elle avait juste l'intention de passer une soirée tranquille... naturellement sociable, Sedna ne doutait pas de sa capacité à trouver de la compagnie avant la fin de la soirée. Elle nouait presque instantanément des relations avec les autres qu'elle dénouait tout aussi facilement lorsqu'elle se devait de partir. Seule exception connue à la règle; ses amis de son ancienne caserne. Somme toute, ils n'étaient pas si loin que ça, bien que la ville soit grande, et puis, elle s'était vraiment attachée à eux, au final... Cependant, si elle devait se séparer d'eux du jour au lendemain, elle savait au fond d'elle-même qu'ils ne lui manqueraient pas.

Dans tous les cas, son programme tomba à l'eau dès son entrée même dans la pièce, sous la forme d'une joyeuse rixe de comptoir qui éclata dans la pièce alors qu'elle était à peine arrivée. Elle se fit un devoir et une joie d'y participer dès qu'un pauvre bougre aux cheveux d'un roux terreux la bouscula malencontreusement en voulant infliger un crochet du droit à son adversaire du moment.

Elle tapait allègrement sur tout ce qui passait à sa portée jusqu'à ce qu'une accalmie la fasse regarder autour d'elle. Elle remarqua très vite un éclair blanc qui venait de passer à la lisière de son champs de vision et se retourna un peu pour voir de quoi il s'agissait. Un jeune homme qui n'était visiblement pas là à son arrivée venait de se prendre un sacré coup qui l'avait envoyé bouler sur la seule femme de la pièce _ Sedna ne se considérant pas elle-même comme une femme _ . Vu l'endroit où il avait atterrit et la promptitude avec laquelle il avait sorti son numéro de charme, la garde se demanda s'il ne l'avait pas fait exprès. Elle ne pu retenir un sourire lorsqu'elle le vit se faire rembarrer vertement, sourire qui se transforma vite en grimace en sentant un élancement dans son dos : quelqu'un en avait profité pour l'attaquer par derrière avec un tabouret. Heureusement, sous sa cape, déformant sa silhouette, étaient attachées ses armes, lui évitant une ou deux côtes fêlées.

Elle fit volte-face et répliqua par un coup bien senti sur la tempe de son assaillant, qui flageola sur ses jambes avant de s'effondrer. Il ne devait pas être bien solide, celui-là, ou alors il avait déjà un sacré coup dans le nez; Tanazart avait beau avoir plus de force que la moyenne des femmes, elle n'était pas non plus capable d'assommer quelqu'un en un coup...

Bonne pâte, la guérisseuse en fuite l'attrapa par les aisselles et le traîna à l'écart de l'agitation pour lui éviter de se faire piétiner. au vu de son vague grommellement de protestation lorsqu'elle le cogna par mégarde en le hissant sur un banc, il n'allait pas tarder à reprendre ses esprits.

Puis, la rixe perdit progressivement en intensité avant de s'éteindre au moment où la somme des inconscients et de ceux qui les transportaient dépassa le nombre de combattants restants. Les plaintes et les gémissements enflèrent dans la salle, qui s'étant prit un mauvais coup et redoutant la réaction de sa femme quand il rentrerait avec un coquard, qui se lamentant devant sa bouteille autrefois encore pleine et qui avait servit d'arme de fortune à quelqu'un d'autre, qui encore ne retrouvant plus ses affaires, perdues dans la bataille. Heureusement pour le tenancier de l'établissement, la casse se résumait à quelques bouteilles déjà payées et une ou deux choppes. Dans les bas-fonds, c'était plus souvent des tabourets, voir même des tables, qu'il fallait remplacer, et du sang en lieu et place de la mousse de la bière qu'il fallait nettoyer.

Rabattant sa capuche perdue pendant le combat, Sedna chercha une place de libre et finit par s'installer au comptoir, juste à-côté du jeune séducteur aux cheveux blancs qui l'avait distraite un peu auparavant. Ce ne fut qu'en le voyant de plus près qu'elle remarqua qu'il était un hybride, d'une race qu'elle ne connaissait pas. Il faut dire que les renards n'étaient pas l'espèce la plus courante qui soit en Ayena...

Mais que faisait donc un hybride ici, sans maître visible dans les parages ? S'agissait-il d'un affranchi ? Pour être franche, l'ancienne nomade ne savait pas comment réagir avec les esclaves. Ils étaient pour ainsi dire inexistants dans sa province d'origine, et la seule fois où elle les avait réellement fréquentés, c'était quand elle avait été porteuse d'eau pour gagner sa vie. Et, à ce moment-là, son rôle était de les remplacer auprès de ceux qui n'avaient pas de quoi se payer un "objet".

En réalité, c'était la première fois qu'elle rencontrait un hybride, ne fréquentant pas vraiment les plus riches au cours de ses rondes. Ne comprenant déjà pas le principe des animaux de compagnie, elle ne parvenait pas à saisir le concept des "esclaves d'agrément". Ainsi, Sedna fit ce qu'elle faisait à chaque fois qu'elle ne comprenait pas quelque chose: elle ignora le problème. C'est ainsi que, le plus naturellement du monde, elle entama la discussion avec le jeune homme aux oreilles poilues :

"Alors, tu t'es remis de ton échec de tout à l'heure avec la demoiselle ? C'était plutôt drôle à voir... d'ailleurs, je crois qu'elle est repartie avec un type tout à l'heure, et je doute que ce soit pour prendre le thé..."

Spontanément, Sedna était du genre à tutoyer les inconnus quelque soit le lieu, dès lors qu'on sortait du contexte du travail. Elle n'aimait pas le vouvoiement, qui mettait de la distance entre les gens et donnait un côté officiel et guindé aux situations les plus décontractées. Cela lui avait déjà causé quelques problèmes, mais bon, elle n'était plus à ça prêt... pour prouver qu'elle n'avait pas de mauvaises intentions, elle commanda deux pintes pour elle et l'inconnu. Pinte qu'elle ne terminerait probablement que quand les autres auraient commandés la troisième, puisqu'elle n'aimait pas vraiment l'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le petit soldat et les oreilles toutes douces [Kitsunebi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Rues commerçantes Ѧ-