AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Uriel D'Arken
Mort(e) tragiquement

Uriel D'Arken

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 29

The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Vide
MessageSujet: The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann]   The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] EmptySam 2 Juin - 9:55

Dans sa quête du pouvoir, Uriel faisait du sur place en solo. Depuis des semaines, ses pouvoirs magiques ne semblaient plus augmenter, alors que la magie du Sang siphonnait ses forces vitales à une vitesse effrayante. Il n'avait d'ailleurs plus manipuler des ombres depuis des semaines et préférait la compagnie de ses appartements à celle d'un autre lieu quel qu'il ne soit. De son regard fou, il parcourait des étendues de folie dont il n'était séparé que par une barrière fine comme une feuille de papier. Mais il y avait aussi des jours, où il allait mieux. Malgré tous les supplices, il demeurait le Haut Prêtre de l'Eglise de l'Ombre et devait accomplir une série de devoirs envers son organisation et l'Empire lui-même.

Et lorsque sa santé le permettait, il oeuvrait pour le futur d'Ishtar. Et les résultats étaient probants. Outre l'adhésion, évidente, de ses deux meilleurs apprentis, il avait pour lui deux Sénateurs assez influents et représentant des forces militaires importantes. Sans parler du fait qu'ils étaient ses amants et qu'ils tenait à lui. Maintenant, il restait au moins une personne à convaincre, pour que le Culte de l'Empereur prenne racine dans les hautes sphères et que, par la même occasion, Suzume bénéficie d'un soutien majeur à la Cour.


"Sous le ciel et sous le soleil, Dame Talfingen."

La main droite sur la poitrine, Uriel s'inclina légèrement, avec respect. Il n'y avait pas vraiment de lien hiérarchique entre les deux personnes. Ils étaient pratiquement égaux, combien même le petit homme avait assez de titres pour remplir une grande feuille de papier. Ils s'étaient mis d'accord pour se retrouver dans un agréable recoin des Jardins impériaux, à une heure à laquelle sa Majesté était occupée à son entraînement tant physique que mental. Ezhekiel n'allait pas s'apercevoir de l'absence des deux ministres, d'autant plus que la plupart du temps ils vaquaient de toute manière à leurs occupations. Avec elle, la carte du sexe n'allait pas marcher. Uriel avait fait ses enquêtes sur elle, avant de lui laisser accéder à l'entourage du Prince Héritier : elle préférait définitivement les femmes. Tant mieux. Ca avait joué en sa faveur. Et qui sait ? Allait-elle peut-être apprécier d'autant plus Suzume.

Par où commencer ? Quelles informations étaient-elles bonnes à partager ? Ouvrons donc les choses par quelque banalité fédératrice.


"Je crois qu'il n'y rien qui nous tienne plus à coeur que la personne de l'Empereur, n'est-ce pas ?"

Ils connaissaient tous deux la réponse à cette question qui ne méritait même pas qu'on ouvre la bouche pour y répondre. Il s'installa sur le banc, à côté de la femme faisant tourner l'Empire et garda le silence quelques instants. Elle, elle ne tenait pas à lui plus que cela. Alors, il fallait être franc avec.

"Je vais bientôt mourir." - Il eut un sourire. - "Je n'ai pas de jour précis à vous donner, mais je sens l'Ombre me faire une place en son sein... Je n'ai guère besoin de réconfort, ce n'est pas la question. Cependant, j'aimerais laisser derrière moi des gens capables et bien informés pour veiller sur sa Majesté et ses successeurs. Mon apprentie la plus compétente prendra ma place, c'est une certitude. La loi du plus fort est très claire, à ce sujet : la plus forte commandera. Cela dit, ce n'est pas suffisant. Vous souvenez-vous de ce qui est arrivé à la Capitale, lorsque sa Majesté était blessée par cet hérétique au masque à gaz ? L'infection a été aisément maîtrisée et pourtant on croirait que le monde était au bord du désastre..."

La version officielle à l'époque de la Régence encore fut celle que le temps était mauvais et que sa Majesté était au Palais, comme toujours, pour apprendre et s'entraîner. Mais les rares serviteurs encore en vie, vivant au Palais, comme Ann, savaient qu'il avait de la fièvre et était en colère pour se laisser blesser par le terroriste. Mist n'était plus rien, il n'existait nulle part, même au sein de l'Ombre. Uriel regarda la sol, d'un regard vide et articula encore une phrase.

"Imaginez qu'Il meurt..."

_________________
The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Ezhekiel The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] ZeligThe forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] EmileThe forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] UlrichThe forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Lao
The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Chat10The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] 00410The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] 00310The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] 00212
The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Ssacho10The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Indi10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liberumarbitrium.net
Ann Talfingen
♦ Travailleur ♦

Ann Talfingen

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 349
♦ Messages : 125
♦ Âge du perso' : 30
♦ Date d'inscription : 20/07/2011
♦ Age : 35

The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Vide
MessageSujet: Re: The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann]   The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] EmptySam 2 Juin - 11:39

    Journée qui s’annonçait particulière pour Ann aujourd’hui. En effet, ce n’est pas tous les jours que le Haut-prêtre, Uriel d’Arken, demande à vous voir discrètement. Enfin, pas en réunion ultra secrète non plus mais discrètement, en fixant les jardins du palais comme lieu de rendez-vous. S’il voulait la voir pour quelque chose de plus officiel, il serait soit venu à son bureau, soit elle aurait était le voir au palais épiscopal. Cette volonté des jardins comme lieu de rendez-vous devait peut-être dénoté l’envie d’un endroit neutre. Ou alors, il voulait éviter que leur réunion ne soit trop flagrante. Quoi qu’il en soit, elle verrait bien arrivant. A son arrivée, il la salua poliment, elle lui rendit de la même façon.

    Sous le ciel et le soleil votre excellence.

    Par politesse, elle utilisait toujours la formule d’usage envers son statut de chef de l’Eglise, de tous ses titres, ça devait bien être le seul qui comptait sans doute à ses yeux. Depuis le début, il faisait l’effort de lui parler comme à une égale, alors elle lui faisait la politesse de s’adresser à lui correctement. Malgré sa tenue blanche et sa prestance naturelle, il paraissait affaibli, même s’il faisait de remarquables efforts pour ne rien laisser paraitre. Mais Ann était observatrice et depuis qu’elle l’avait vu cracher du sang lors du dernier conseil, elle avait commencé à faire attention à sa santé. Elle avait aussi remarqué autre chose. Depuis le début, il n’avait pas cherché à lui faire le moindre numéro de charme. Pourtant sa réputation de serial baiseur n’était plus à faire, il collectionnait aisément conquêtes aussi bien féminine que masculine. Mais il était un homme très intelligent, il devait avoir très vite cerné les préférences de l’intendante, même si elle s’en cachait au mieux. Mais ça, c’était un autre problème. Elle prit place sur le banc à ses côtés, les jardins étaient vides, calmes et apaisants, à l’heure actuelle, le lieu idéal pour une conversation privée. Il commença par quelque chose de très banal. A sa question, il n’y avait effectivement pas besoin de réponse. Oui, il n’y avait rien de plus au monde à laquelle Ann tenait plus que le jeune Empereur. Elle savait aussi que quelque soit son ambition, c’était également le cas du haut-prêtre. Même si leurs visions devaient être différentes. De simple respect et profondes reconnaissances, Ann en était arrivée à un amour fraternel pour le jeune homme, désireuse de l’aider à s’élever toujours plus, il pourrait faire de grandes choses, elle en était sûre…

    Puis, après un petit temps de silence, il reprit la parole, annonçant sans détours sa mort prochaine qui s’avérait imminente. Elle voyait bien qu’il n’était pas au mieux de sa forme mais la savoir mourant, elle ne pensait pas que c’en était à ce point. Il disait bien ne pas chercher de réconfort, de toute façon, ce n’était pas auprès d’elle qu’il viendrait en chercher, non, elle comprit très vite que face à l’imminence de son départ, il voulait prendre les dispositions nécessaires pour son… héritage si l’on pouvait dire.

    Vous me voyez navrée d’apprendre cette nouvelle.

    Pas de réconfort ou de fausse pitié, juste une forme de politesse naturelle et de pudeur envers un homme condamnée, elle n’allait pas non plus danser la polka pour fêter ça. Elle savait qu’il y avait bien des gens qui seraient contents de le savoir mort mais elle ne faisait pas partie de ceux-là. Ils avaient toujours eu une relation distante, polie et cordiale.

    Pour ce qui est de l’Eglise, vous êtes seule juge, si vous dite que votre apprentie peut tenir ce rôle, elle s’en sortira.

    Serait-elle pour autant plus ouverte sous prétexte qu’elle serait une femme ? A voir, Ann différenciait bien son travail de son plaisir, elle pourrait bien faire de la nouvelle haute-prêtresse une amante potentielle sans que cette dernière y gagne quoi que ce soit de politique. Mais ce n’était pas pour ça qu’il l’avait appelé, non, il voulait parler du seul véritable sujet qu’ils avaient en commun, le jeune empereur lui-même… Il commença par des choses simples, des faits dont elle se souvenait.

    Oui je m’en souviens. Le choc était grand, sa majesté impériale elle-même en était restée alitée pendant un bon moment. Une attaque directe contre notre souverain, ne fusse-t-il pas encore couronné à l’époque était un coup terrible pour le moral des gens. La lignée des Walghren est restreinte, elle ne compte aujourd’hui qu’un membre, ce qui la rend très fragile d’un certains points de vue. Même en contrôlant les informations à ce moment-là, les rumeurs s’étaient quand même répandu dans la population et cela avait suffit à faire pas mal de dégâts sur le plan moral.

    Du moins, le voyait-elle ainsi en poussant son analyse avec les éléments à sa connaissance. Mais par la suite, il lui posa une question des plus intéressantes, sauf qu’elle ne pouvait y répondre qu’en prenant les éléments qu’elle avait.

    Ce serait terrible… D’abord sur le plan politique, le souverain légitime succomberait sans héritier légitime, ce serait un véritable déchirement, l’Empire imploserait, nombre de provinces risqueraient de se révolter et de faire sécession, sans parler de ceux qui voudraient le trône et qui diviserait noblesse et population dans une guerre civile qui laisserait l’Empire dévasté.

    Oui, la mort de l’Empereur était un scénario catastrophe qu’il valait mieux éviter le plus possible. Bien sûr, elle se gardait quand même de dire que sur le plan personnel, elle serait effondrée tant elle avait d'affection pour le jeune homme. Mais il ne comptait sans doute pas lui parler simplement de sécurité, il devait avoir quelque chose en tête.

    Mais quelque chose me dit que vous essayez de me dire quelque chose.

    Dit-elle avec un petit sourire en coin, elle n’était pas stupide, et vu que le temps était visiblement compté, il valait mieux parler directement, sans détours, quoi qu’il avait à dire, elle se sentait prête à l’entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Uriel D'Arken
Mort(e) tragiquement

Uriel D'Arken

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 29

The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Vide
MessageSujet: Re: The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann]   The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] EmptySam 2 Juin - 16:16

Elle était polie, elle était navrée. Comme pas mal de gens, au final, même s'il y avait une longue liste de personnes qui gardaient une bonne bouteille à ouvrir le jour de sa mort. Mais l'Ombre n'avait toujours pas réclamé son âme. Alors il était inutile de s’appesantir sur son sort. Ann comprenait l'ampleur du chaos politique et militaire que pourrait semer le décès du monarque. Sans enfants, Ezhekiel Ier était le dernier rempart contre l'anarchie. Bien sûr, il était jeune et en bonne santé, il n'y avait pas de quoi s'inquiéter a priori. La plupart des demoiselles des bonnes familles étaient prêtes à se donner à lui et donner naissance à plein d'héritiers qui assureraient la survie de l'Empire.

L'Intendante avait bonne mémoire, mais elle n'était pas au courant de la vérité. Pas plus que quiconque, la jeune Suzume Zhang Jian mise à part. Un secret détenu par les Hauts Prêtres et la famille impériale elle-même s'était perdu et finit par être oublié de tous.


"Vous n'y êtes pas. Rappelez-vous. Comment une rumeur pourrait-elle démoraliser une ville entière, sans distinction ? Comment pourrait-elle influer sur les cieux et provoquer ces pluies et brumes ?"

Bien sûr qu'il avait quelque chose à dire. C'était là, il fallait oser le comprendre. Ezhekiel Ier Walhgren n'était pas un simple jeune garçon. Ce qui coulait dans ses veines, bien que rouge, n'était pas vraiment du sang, mais de l'Ombre plus pure que n'importe où ailleurs. Sa volonté et ses humeurs pouvaient façonner le monde, de la même façon que ce fut la cas pour ses Saints prédécesseurs et ancêtres. Une seule lignée au pouvoir depuis plus de trois millénaires, cela ne pouvait être le fait de simples mortels.

"Il n'y aurait simplement plus eu d'Empire. Le garçon que nous avons éduqué et que nous servons est supérieur à toutes les autres choses qui vivent. Il n'est pas juste puissant et bien né. Le simple fait qu'il existe fait que nous avons tous envie de nous lever le matin et de faire ce que nous faisons. Sans lui... Il n'y aurait eu aucune civilisation. Le désastre total. Ce n'est pas pour rien que les premiers mages de l'Ombre se sont joint à ses ancêtres. Ils cherchaient le pouvoir, l'inspiration. Et ils voulaient s'assurer que les Walhgren deviendront une lignée de laquelle on exigera des héritiers à chaque génération. Des petites familles disparaissent, la mienne est sur le point de s'éteindre, mais cela n'importe que peu. Les Walhgren doivent être là. Vous comprenez ?"

Pas de doute que oui. C'était certes une affirmation gigantesque en terme d'implications diverses et variées, mais ce n'était pas dur à comprendre. Uriel était en train d'exposer l'importance de la famille impériale et son statut parmi les êtres vivants, plus que parmi les hommes. Ce n'était pas un pur fait social qu'ils soient au pouvoir. Ils y étaient parce que la Nature, l'Ombre, les a faits pour cela. L'humanité domine le monde, les Walhgren commandent à l'humanité. C'était l'ordre des choses, plus qu'un droit discutable, provenant purement de la conquête militaire du Continent.

"Oui, bien sûr... Le monde change. J'aimerais pouvoir l'arrêter, mais je n'y arrive pas." - L'ombre d'un instant, un désespoir sans fin se refléta dans les yeux d'un homme qui, malgré sa place dans la société, voyait que celle-ci avançait sans lui. - "La Science progresse et il est impossible d'exterminer les traîtres à l'Empire qui veulent un changement profond : l'Empereur ne peut céder son pouvoir à qui que ce soit, il ne peut se retirer... Il ne peut mourir. Vous le savez, n'est-ce pas ? Vous qui le côtoyez... Sa simple présence fait que nous nous sentons plus puissants. Je ne suis probablement toujours en vie que grâce à cela..."

Comme pour le contredire, son corps décida que c'était un bon moment pour tousser. Pas de sang cette fois. Mais, d'un autre côté, il était vrai, à la lumière de sa façon d'abuser de la magie du sang, sa survie tenait effectivement du miracle. Un miracle que seul Zélig était sans doute en mesure d'apprécier... Uriel secoua la tête. Ils avaient assez discuté : il était temps de passer aux choses sérieuses.

"La Garde est impuissante, face à l'hérésie, l'Eglise n'a pas grand-chose à opposer aux créations de la Science. Il suffit de voir ce qui est arrivé au Sénat... Pourquoi pas le Palais impérial, la prochaine fois ?" - Un silence donnant un coup de fouet à l'imagination de son interlocutrice. - " C'est pour cela que je rassemble des gens capables de continuer ce que j'ai commencé. Mon mentor m'avait enseigné l'importance de la famille impériale... Aujourd'hui, je suis à peine capable de faire ce qu'il faut. Demain nécessitera une vraie organisation, allant au-delà de l'Eglise ou d'autre structure existante. Ma question est très simple... Souhaitez-vous être des nôtres et consacrer le reste de votre vie au service de l'Empereur et de sa famille, que je risque de ne plus voir ?"

_________________
The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Ezhekiel The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] ZeligThe forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] EmileThe forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] UlrichThe forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Lao
The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Chat10The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] 00410The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] 00310The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] 00212
The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Ssacho10The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Indi10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liberumarbitrium.net
Ann Talfingen
♦ Travailleur ♦

Ann Talfingen

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 349
♦ Messages : 125
♦ Âge du perso' : 30
♦ Date d'inscription : 20/07/2011
♦ Age : 35

The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Vide
MessageSujet: Re: The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann]   The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] EmptyDim 3 Juin - 8:07

    Uriel cherchait visiblement à lui démontrer quelque chose et il tenait à son idée. Il avait prit l’exemple de l’attentat contre le jeune prince avant son couronnement et les conséquences que cela avait eu, notamment sur la population. Pour Ann, les conséquences pouvaient forcément s’expliquer de manière logique.

    Et bien, le pouvoir des mots peut être dévastateur. Mais en effet, pour la météo, c’est une bien drôle de coïncidence, je vous l’accorde.

    Il continua sur sa lancée, il n’était pas toujours très clair mais de ce qu’elle en comprenait, il était en train de lui dire que le jeune empereur et par extension, toute sa famille, était une sorte de pilier qui soutenait le monde. C’était un peu tiré par les cheveux, la maladie était-elle en train de le rendre fou ? Non, si c’était le cas, un autre ecclésiastique de haut rang l’aurait déjà évincé sans problème, vu le fonctionnement de l’Eglise. Il fallait penser objectivement, Uriel était zélé, très zélé, mais il n’était pas dingue, s’il lui disait ça, c’est que ca devait être vrai.

    J’avoue que ceci est assez surprenant… Donc, si je comprends bien vos mots, vous me dites que les Walghren sont des êtres… supérieures, autrement que politiquement j’entends. Mais dans ce cas, que sont-ils exactement, de quel pouvoirs parle-t-on depuis tout à l’heure. Vous êtes plutôt évasif pour le moment.

    Et vu qu’il faisait partie de ceux qui avaient choisi Ann pour ce poste, il savait très bien qu’elle était une femme de précision, qu’elle avait l’intelligence pour comprendre s’il se lançait dans une explication plus soutenue. L’homme blond reprit son discours, évoquant les progrès qui l’avaient toujours dérangé mais elle commençait à mieux le cerner, il ne voulait pas le changement car il était attaché à un concept immuable, la famille Walghren. Il la poussa ensuite implicitement à se poser des questions. A bien y réfléchir, oui, Ann comprenait ce qu’il disait, ça expliquait enfin ses propres changements d’humeurs face à l’Empereur. Quant elle était seul avec lui, c’était comme si une force invisible l’influençait. Elle exacerbait l’affection qu’elle avait pour le garçon, elle se sentait triste quand il l’était, en colère quand il l’était. Et vu qu’elle faisait partie des personnes qui l’approchaient quotidiennement au plus près, les explications d’Uriel suffisaient à ce qu’elle se pose les bonnes questions pour comprendre ce qu’il voulait dire.

    Je vois, ça explique pourquoi je me sens parfois différente quand je suis seule avec lui. Si tout cela est vrai, votre mort sera plus terrible que vous le croyez. Ne cachons rien, vous avez élevé ce jeune garçon, il a pour vous l’affection d’un père, votre mort sera un coup au moral pour lui. Je ne tiens pas à me mêler de vos affaires mais si vous ne lui avez pas encore annoncé votre état, vous devriez le faire au plus vite… pour l’y préparer.

    Car à la mort d’Uriel, elle serait sans doute seule pour consoler ce jeune garçon à peine sortie de l’adolescence qui viendrait de perdre son plus grand protecteur. D’aucun penserait qu’Ann en profiterait pour étendre son influence. Elle allait devoir personnellement faire attention, car sans le haut-prêtre, tout le monde se rabattrait sur elle pour avoir l’écoute du souverain. Pour ce qui était d’Uriel, il lui dévoilait une certain fragilité, pas seulement à cause de son corps malade, il dévoilait à Ann ce qui était semblait-il, une partie de ses peurs profondes. Il évoqua l’impuissance de la garde et de l’Eglise elle-même. Puis il évoqua la vraie raison de sa venue ici, sa volonté de laisser un héritage pour assurer la protection des Walghren. Il lui posa une simple question, Ann en eut un sourire mystérieux.

    Cette question n’a nul besoin d’être posé, depuis le jour de mon arrivée, je n’ai été qu’au service de sa majesté impériale. Je ne suis pas prisonnière d’un nom noble, je n’ai nul intérêt personnel à défendre. Donc, vous savez que je suis déjà des vôtres.

    Ca, plus l’affection qu’elle avait pour le jeune empereur, son petit frère de cœur, à elle, qui n’avait jamais été proche de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Uriel D'Arken
Mort(e) tragiquement

Uriel D'Arken

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 29

The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Vide
MessageSujet: Re: The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann]   The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] EmptyDim 3 Juin - 20:27

Ce n'était pas une idiote et il serait difficile de trouver plus honnête et loyale citoyenne de l'Empire. Uriel se sentait rassuré. Il connaissait Ann depuis déjà quelques années, bien sûr, mais voir ses prévisions se confirmer était toujours bon. Il hocha la tête.

"Bien sûr. Ne fut-ce que leurs pouvoirs, propre à chacun. La puissance magique de notre Empereur dépasse, la mienne, sans qu'il n'ait passé une vie à s'entraîner..."

Il n'y avait pas d'amertume dans ses mots. Ezhekiel Ier Walhgren était un Saint... Même plus que cela. Voir plus fort que soi était toujours bon pour quiconque considérait les principes de l'Eglise. Le plus fort était toujours le meilleur, il était la garantie d'un futur stable. Le jeune garçon aux cheveux bleus commandait à la foudre, à l'énergie pure et pouvait en créer, la faire sortir de son corps parfait. Il allait de soi que cela constituait un avantage énorme, face à n'importe quel magicien fut-il prêtre ou philosophe. Malgré cela, sa protection devait être assurée au-delà de ce qu'il pouvait accomplir tout seul. Ou même de ce que l'Eglise pouvait faire pour lui. Et Uriel savait déjà comment, même si cela signifiait l'érosion du culte de l'Ombre. Après tout... Vénérer l'Empereur revenait à vénérer l'Ombre... Ou en tout cas son émissaire sur terre.

"Je suis heureux d'entendre cela de votre bouche... Je ne serais pas venu ici, si je n'étais pas certain de votre réponse, dame Talfingen. Les prédécesseurs de notre Souverain étaient des héros de guerre, adulés comme ils le méritaient aux yeux de tous. Depuis plusieurs générations, il n'y a plus de guerres, il n'y a pas de raisons pour le peuple d'adorer l'Empereur... C'est cela que je veux changer. Je veux que sa sainteté soit reconnue de tous. Cela se fera lentement et sans moi, mais vous verrez qu'on adorera l'Empereur, comme il le mérite."

C'étaient là de fortes paroles. Le Haut Prêtre parlait d'Ezhekiel comme de l'égal de l'Ombre. Mais l'énergie créatrice ne pouvait pas réclamer de temples ni de prières. On pouvait méditer pour l'atteindre, mais cela était réservé aux prêtres. L'Empereur était un Saint vivant, marchant parmi les hommes : on pouvait le voir, le toucher et être témoin de ses miracles. Ann faisait partie des gens qui pouvaient admirer la puissance d'Ezhekiel au quotidien. D'ailleurs, elle souleva un point intéressant : la tristesse du garçon à la mort d'Uriel allait se faire sentir... Et ce n'était pas faut. Aussi vrai, qu'inévitable, le deuil risquait d'être pénible pour le monde entier, même pour ceux qui se réjouiraient de la disparition du despote en blanc.

"Il le sait, bien sûr. Je ne pourrais rien lui cacher... Et sa tristesse est inévitable. C'est à lui de la contenir et de continuer, sans s'appesantir trop longuement sur moi. Après tout, nous devons tous rejoindre l'Ombre un jour. Qu'il apprenne à le supporter." - Uriel eut un petit sourire. - " Ce sera la dernière leçon que je lui donnerai."

Il y eut un autre silence. Le petit blond regarda un peu autour de lui, tournant lentement la tête. Les Jardins étaient magnifiques à l'approche de l’Équinoxe d'été, comme toujours. Qu'y avait-il à dire de plus ? Ah oui. Quelque chose qu'Ann pouvait accomplir, là où lui risquait d'échouer pour des raisons assez évidentes.

"Il faudrait que nous nous rassemblions un jour prochain... Il faut que vous sachiez qui est déjà derrière nous. D'ailleurs... J'aimerai vous soumettre une requête. Voudrez-vous parler avec le Duc-Commandant ? Mon avis sur beaucoup de choses n'a pas changé, mais je le sais loyal à l'Empereur. Et qui sait ? Il se pourrait que notre projet nécessite que la Garde soit unie à nos côtés..."

Après tout, l'Empire ne manquait pas d'hérétiques...

_________________
The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Ezhekiel The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] ZeligThe forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] EmileThe forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] UlrichThe forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Lao
The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Chat10The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] 00410The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] 00310The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] 00212
The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Ssacho10The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Indi10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liberumarbitrium.net
Ann Talfingen
♦ Travailleur ♦

Ann Talfingen

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 349
♦ Messages : 125
♦ Âge du perso' : 30
♦ Date d'inscription : 20/07/2011
♦ Age : 35

The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Vide
MessageSujet: Re: The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann]   The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] EmptyMar 5 Juin - 16:45

    La conversation était fort intéressante. Ann en apprenait bien plus en quelques minutes que ce qu’il lui aurait fallut des années à deviner seule. On aurait pu croire que le haut-prêtre était dingue ou qu’il cherchait à se payer sa tête, la tester sur sa fidélité à l’Empereur ou quelque chose du genre. Mais elle le sentait parfaitement sérieux. Ann n’aurait pas survécu aussi longtemps sans savoir jauger de la véracité et de la sincérité de ses interlocuteurs et il lui semblait le plus sincère du monde. D’autant plus qu’elle avait déjà été témoin si l’on pouvait dire de l’influence de l’Empereur. Elle essaya donc de mettre seule des explications sur les blancs.

    Donc, il possède une puissance magique extraordinaire et cette puissance est telle, qu’elle… déborderait, faute de terme plus approprié, et qu’elle influence le monde autour de lui ?

    Il lui demanda si elle serait des leurs, si elle accepterait de les suivre dans leur entreprise. Elle accepta bien évidemment, elle était une fidèle de l’Empereur, plus que tout autre, que ce soit sur le plan professionnel, en temps qu’intendante ou sur le plan personnel, par l’affection qu’elle avait pour le jeune homme. Il était satisfait de la réponse mais il la connaissait à l’avance, il ne serait pas venu à elle sinon. Elle écouta ses mots, il voulait faire de l’Empereur un être supérieur, enfin, il l’était déjà mais il voulait qu’il soit reconnu et vénérer pour ça. Il voulait en faire… comment disait les vieux textes qu’elle avait bouquiné sur les vieilles cultures de certaines provinces ? Une sorte… d’entité divine ?

    Vous vous êtes toujours posté contre le progrès et le changement mais ce que vous désirez là est justement un changement de grand ampleur, il ne se fera pas facilement.

    Comme c’était ironique, l’homme qui bataillait contre les changements en voulait lui-même un énorme. Seulement, il n’y avait pas de moqueries dans la voix d’Ann, juste un simple constat. Elle lui rappela aussi qu’à sa mort, Ezhekiel allait en être très triste mais il avait déjà prit les dispositions nécessaires et que le jeune empereur devrait le supporter.

    En public, il ne laissera rien paraitre mais en privé, il va en souffrir, c’est un garçon qui sort à peine de l’adolescence et à qui on en demande beaucoup. Mais n’ayez crainte, il ne sera pas tout seul.

    Le haut-prêtre était suffisamment intelligent et assez bien renseigné pour savoir qu’Ann avait une véritable affection pour le jeune empereur, telle une grande sœur aimante et protectrice. Il reprit la parole, il voulait la présenter un jour prochain aux autres membres de ce mouvement, à ceux qui étaient dans le secret. Il lui demanda même une chose de grande importance pour la peine.

    En effet, je serais curieuse de savoir qui est courant de cela, sur qui je peux m’appuyer. Pour ce qui est du duc-commandant, j’essaierai mais ce sera compliqué, il voudra savoir comment je le sais et si votre nom sort, il sera méfiant, vos… différences d’opinions ne vont pas faciliter la tâche mais il devrait m’écouter à la longue.

    Oui, Genesio était un homme strict mais pas psychorigide, il connaissait suffisamment Ann pour savoir qu’elle ne se laisserait pas embobiner facilement par Uriel. Mais il faudrait peut-être attendre la mort de ce dernier pour le convaincre. Bon, tant qu’elle le tenait, il fallait qu’elle demande quelque chose au Haut-prêtre.

    J’ai une question à vous soumettre. Vu l’importance de la lignée des Walghren et vu l’état actuel des choses, devrions-nous hâter la recherche d’une épouse à sa majesté impériale pour qu’il ait au plus vite une descendance ? Je n’ai pas envie de précipiter les choses mais je ferais ce qu’il faut en cas de besoin.

    Elle lui demandait l’avis en général, pas s’il avait une candidate à suggérer, tout le monde savait qu’il avait de bonnes relations avec la princesse de Sémini mais le choix d’Ann n’était pas arrêté, il y avait bien des paramètres à prendre en compte et bien des prétendantes. Peut-être lui faire rencontrer les prétendantes au plus vite aiderait-il…
Revenir en haut Aller en bas
Uriel D'Arken
Mort(e) tragiquement

Uriel D'Arken

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 29

The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Vide
MessageSujet: Re: The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann]   The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] EmptyMer 6 Juin - 8:28

Le Haut Prêtre écouta Ann rassembler les pièces de la vérité qui lui était cachée pour des raisons de sécurité. Et pour les mêmes raisons, il était en train de les lui fournir. Le monde changeait définitivement et l'ecclésiastique le voyait sans pouvoir faire grand-chose, il était trop tard pour lui et certaines de ses convictions ne changeaient pas. L'Empereur n'avait pas un excès d'énergie... Il était... le canal par lequel la puissance pure de l'Ombre se déversaient dans le monde. Mais cela devait rester un secret pour tous. Un jour, le monde allait le savoir, pour le moment, Uriel comptait léguer ce secret à son héritière seule. Alors il hocha la tête et mentit sans sourciller.

"Oui, c'est cela."

La remarque de l'Intendante était parfaitement fondée et il s'en rendait compte : peu de gens étaient plus conservateurs que lui, surtout en termes de Progrès Scientifique qui pourtant avait la vague bénédiction impériale. Certes, il gardait une Eglise forte et importante, mais elle ne pouvait plus agir seule. Même le Duc-Commandant devait un jour rejoindre le Culte de l'Empereur. Et Ann avait encore raison, bien sûr : non seulement Ezhekiel allait souffrir de la disparition de son mentor, mais en plus seulement à ce moment-là Genesio pourra rejoindre leur cercle. Tant pis s'il fallait l'attendre.

"Oui... Beaucoup de temps. Peu importe si nous ne voyons pas les résultats de notre oeuvre. Nous devons la commencer. Aussi tôt que possible. Quitte à prendre des mesures radicales, même parmi les familles nobles. Personne ne doit s'opposer à l'Empereur."

Aucun progrès ne se faisait sans opposants à celui-ci. Et il se trouvait toujours une force plus ou moins obscure pour supprimer ceux qui criaient trop fort. Si cela devenait nécessaire, l'Inquisition pourrait toujours faire survenir quelques fâcheux accidents domestiques à quelques hérétique ou dissident, fut-il de bonne famille. Traditionnellement, seul l'Empereur ou ses Gouverneurs pouvaient signer des arrêts de mort de la noblesse... Mais les temps changeaient. Et c'était au Nom de l'Empereur qu'Uriel suggérait de le faire. Même s'il n'allait jamais voir d'opposition à son projet. Il ne vivrait sans doute pas assez longtemps pour voir le Culte émerger de sa cachette. Ce jour-là seulement de telles mesures se verraient peut-être indispensables. Mais pas avant.

La question qui suivit était en rapport avec l'avenir de l'Empire dans son ensemble. Une décision politique s'imposait et les ministres d'Ezhekiel avaient un grand rôle à jouer. La demoiselle qui obtiendrait un soutien significatif de leur part pourrait en effet l'emporter sur les autres, Ezhekiel étant capricieux et ne se pliant qu'aux habiles conseils de ses plus proches serviteurs... Le Haut Prêtre sourit, se levant.

"Je l'ignore. Il est certain qu'une descendance nous rassurerait tous... Mais d'un autre côté, nous n'avons pas le droit de lui forcer la main. Néanmoins, je crois qu'insister un peu, au détour d'une conversation, ne fera du mal à personne. Maintenant que la Duchesse d'Überhal n'est plus là... Chaque choix me semble être judicieux. Nous avons nombre de demoiselles des plus grandes familles de l'Empire à la Capitale. Elles sont toutes venues dans un seul but et nous le savons. Le choix appartient à notre souverain bien-aimé." - Il laissa un silence planer entre eux. - "Si je puis me permettre, je dirais que Sa Majesté devrait les voir toutes. Une petite réception, plus intime, serait un bon mouvement. Plus il aura d'informations sur ces jeunes filles, mieux ce sera."

Le petit blond, pâle comme d'habitude, se baissa et prit la main d'Ann dans la sienne, avant de l'effleurer de ses lèvres. Cela mettait quelque peu un terme à la conversation. Uriel ressentait le besoin de se retirer, d'être seul. Il comptait passer les prochaines heures à la Cathédrale, à méditer. Cela faisait trop longtemps qu'il l'avait pas fait. La magie du Sang demandait de la méditation aussi, bien sûr, mais elle ne véhiculait pas autant de sainteté et de sérénité. Le prêtre avait besoin d'harmonie avec l'énergie créatrice, de paix intérieure.

"Je vous remercie. Soyez certaine que nous nous reverrons prochainement, en plus large comité. En attendant, prenez soin de vous et de Sa Majesté, comme vous savez si bien le faire."

S'inclinant encore une fois, il se retira, marchant lentement vers le Palais devant lequel attendait son véhicule aux armoiries de l'Eglise.

_________________
The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Ezhekiel The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] ZeligThe forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] EmileThe forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] UlrichThe forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Lao
The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Chat10The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] 00410The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] 00310The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] 00212
The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Ssacho10The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Indi10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liberumarbitrium.net
Ann Talfingen
♦ Travailleur ♦

Ann Talfingen

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 349
♦ Messages : 125
♦ Âge du perso' : 30
♦ Date d'inscription : 20/07/2011
♦ Age : 35

The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Vide
MessageSujet: Re: The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann]   The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] EmptyMer 6 Juin - 15:26

    Les concepts énergétiques étaient quelque peu étrangers à Ann, c’était bien pourquoi Uriel pouvait se permettre de ne pas lui dire la vérité. Mais ce qu’elle savait été suffisant. Elle n’avait pas besoin de comprendre le fonctionnement, il lui fallait juste en comprendre les effets et l’idée principale, l’Empereur et par extension, sa famille étaient des êtres supérieurs à l’humain ordinaire, capable d’une grande puissance et ayant la capacité d’influencer le monde par la force seule de leur présence, de leurs sentiments et de l’inconscient. Pour Ann, la vie avait toujours tourné autour du jeune homme, maintenant, elle savait à quel point ceci était vrai. Ils ne s’appesantirent pas dessus, l’idée y était, autant faire avec et laisser tout le baratin énergico-magique aux personnes compétentes. Par la suite, Uriel évoqua son idée pour le futur, recentrer le monde autour de l’Empereur, ramener les fidèles à le voir comme un dieu vivant, comme si l’ombre était humaine. Lui qui était contre le changement, en proposait un qui dans l’avenir, pourrait même faire perdre en influence à l’institution qu’il gouvernait, un comble ! Mais c’était finement joué de sa part si son but était de cacher ses motivations.

    L’empire ne peut-être fort effectivement qu’en étant uni derrière son souverain. Nous ferons ce que nous avons à faire, mais prenons garde à ne pas nous laisser déborder par notre zèle. Je suppose que c’est pour cela que vous avez besoin de personnes comme moi. Celles qui savent tempérer quand il le faut. Je ferais ce que j’ai à faire, n’ayez crainte et je m’assurerais que d’autres personnes de confiance le fasse aussi quand le temps sera venu.

    Enfin, ce n’était pas pour tout de suite, elle devait d’abord digérer tout ça, l’assimiler et connaitre intégralement le fonctionnement de ce mouvement et des gens qui seraient ses alliés. Elle aurait déjà pour mission de faire en sorte qu’un homme les plus importants de l’Empire, le duc-commandant, devienne aussi un pivot de cette idée. Chose qui ne sera réalisable qu’avec le temps. Par la suite, Ann évoqua donc l’idée d’accélérer les choses concernant le mariage impériale. Uriel lui donna ses suggestions dont elle prit note.

    Nous le connaissons tout deux assez pour savoir qu’il se braquerait si nous insistions trop. Je parle simplement d’essayer de rapprocher et de donner plus d’importance à ce qui n’était pour le moment qu’une idée à long terme. Un petit bal sera organisé par mes soins, si vous en avez le temps… et la disponibilité, je serais ravie que vous y assistiez, nul doute que sa majesté impériale sera plus encline à le prendre au sérieux s’il nous a tous les deux à ses côtés pour le soutenir. Pour le reste, je vais essayer de faire en sorte qu’il puisse avoir des entretiens individuels et informels pour qu’il puisse faire connaissance avec les candidates les plus sérieuses. S’il s’intéresse à elles en temps que personnes, il sera plus susceptible d’en trouver une à son goût. Je vais y travailler aussi.

    L’entretien allait se terminer là, chacun avait ses objectifs à terme pour le moment et Ann en savait déjà assez. Le petit blond lui fit un baisemain quelque peu chaleureux, ce qui lui fit plaisir, jamais les nobles ne prenaient cette peine en générale. On la regardait toujours de manière distante, on lui parlait de manière distante avec crainte pour masquer le dédain envers cette simple femme du peuple. Même si elle n’avait pas toujours été d’accord avec lui, Ann respectait quand même Uriel pour ce qu’il avait accompli et ces gestes, aussi anodin soient-ils, de la part de cette homme, valaient toutes les flatteries de l’Empire.

    Prenez soin de vous malgré tout votre excellence, nous nous reverrons bientôt.

    Oui, il n’allait pas mourir demain, c’était le genre d’homme trop têtu pour mourir avant d’avoir accompli tout ce qu’il avait à faire d’urgent…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Vide
MessageSujet: Re: The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann]   The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

The forces of Chaos are mine to command ! [PV Ann]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Palais Impérial Ѧ :: Les Jardins-