Partagez | 
 

 Bienvenue dans ton nouveau chez toi [Kitsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Influence : 488
♦ Messages : 335
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Petite princesse Yue
♦ Date d'inscription : 01/06/2011
♦ Age : 26

MessageSujet: Bienvenue dans ton nouveau chez toi [Kitsu]   Ven 16 Déc - 11:01

La queue du Renard vint chatouiller la joue de la Princesse. Ce n'était pas désagréable en soi, mais le chatouillement manquait un peu de dignité au goût de la Princesse.

- Arrête ça Kitsumimi, tu me chatouilles, fit la Princesse, en repoussant gentiment la queue du Renard, pour la mettre sur ses genoux.

Pensivement, elle se mit à la caresser, observant le paysage qui défilait par la fenêtre. Etrangement, passer ses doigts à travers les longs poils blancs avait un effet apaisant … Mais plongée dans ses pensées, elle en avait complètement oublié la question de l'hybride. Qu'à cela ne tienne, il y avait dans le carrosse une jeune femme aux cheveux blonds toute prête à faire connaissance avec l'homme renard et qui avait désormais une raison toute trouvée pour l'aborder.
Le plus silencieusement et discrètement possible, pour ne pas attirer l'attention de la Princesse, elle quitta sa place et s'installa dans les quelques dizaines de centimètres entre la paroi de bois et l'hybride. Sa main s'égara un instant sur la cuisse de son voisin tandis qu'elle lui sortait son sourire le plus aguicheur et qu'elle serrait les bras pour faire ressortir sa poitrine.

- C'est la Princesse Yue Wu Zang. C'est la dernière fille du Prince du Wu Zang, c'est un très grande aristocrate … et elle, un des meilleurs partis de la ville. Mais son père espère bien la marier au plus grand … La fille toute timide, c'est Hua, et l'huître, c'est Illyen. Moi, c'est Sofia, fit-elle avec un clin d'oeil.

Elle parlait sur un ton très bas, toujours pour éviter que sa maîtresse ne l'entende mais celle-ci avait déjà l'esprit ailleurs. Yue pouvait apercevoir par la fenêtre que l'on se rapprochait de son Palais. Elle avait encore bien des choses à faire aujourd'hui … D'abord, elle devait envoyer au plus tôt une lettre à son Père pour lui parler de sa nouvelle acquisition, puis organiser une fête pour montrer à tout le monde qu'elle avait un nouvel esclave … Et puis aussi, aller à une fête organisée par des nobles en étant accompagné de Kitsunebi : ça ferait plus chic.
Il faudrait peut-être lui trouver quelque chose d'autre que son physique pour être intéressant, d'ailleurs. Pas besoin d'un autre garde du corps, mais s'il savait jouer aux échecs ou discuter littérature ou même danser, chanter ou jouer d'un instrument, ça pourrait être un vrai plus ! Les autres aristocrates en baveraient de jalousie !
Mais rien ne pressait. Pas la peine d'essayer de lui chercher des talents cachés tout de suite : les esclaves avaient tendance à ne pas être tout à fait … complets dans les premiers temps. Un peu groggy ou perturbé, pour certains. D'ailleurs, dans le cas d'Illyen, ça tendait à se prolonger, mais elle avait bon espoir que d'ici à une semaine ou deux, il soit capable de prononcer plusieurs mots à la suite sans qu'on lui ait demandé.

Déjà, on voyait le haut portail du Palais de la Princesse. Depuis la voiture, Yue toisait du regard les serviteurs qui s'agitaient pour calmer les chevaux et ouvraient les immenses grilles pour laisser passer le carrosse. Bientôt, on ouvrit la porte, approcha un marche pied et Hua descendit la première pour aider la Princesse à descendre à son tour, lui tenant la main pour ne pas qu'elle risque de tomber.
Prenant une grande inspiration, plus pour apprécier la senteur douce des fleurs qui coloraient le jardin de la demeure que pour se préparer à prendre la parole, elle se tourna vers sa compagnie.

- Bon, je suis lasse. Hua, accompagne-moi jusqu'aux salles d'eau, je vais prendre un bain. Hum … toi, fit Yue, incertaine et ne se rappelant toujours pas comment s'appelait la blonde, montre à Kitsunebi sa chambre, et profite de ça pour ramener Illyen à la sienne.

La Princesse avait à peine tourné les talons que la servante blonde attrapait la main, l'invitant d'un « Par ici » sur un ton malicieux à la suivre. Illyen restait quelques pas derrière eux, marchant d'un pas traînant.

- Bon, ici, c'est normalement le quartier des esclaves, mais comme il y avait pas grand monde, c'est un peu resté à l'abandon, les chambres ne sont pas utilisables. Pour ce soir, il faudra dormir avec Illyen, mais la bonne nouvelle, c'est qu'il est pas trop encombrant. S'il te gêne, t'as qu'à lui dire de se pousser, il fait tout ce qu'on lui demande de toute façon. Dès demain, on aura tout nettoyer ― tu verras, Hua s'occupe très bien de tout ça ― et tu auras ta propre chambre. C'est plutôt spacieux et assez confortable, tu y seras bien. La Princesse n'a pas la réputation de maltraiter ses esclaves, du moins quand elle se rappelle de leur existence. Mais si tu veux en attendant … Je connais plein d'endroits où on peut s'isoler et passer des heures sans être dérangés …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bienvenue dans ton nouveau chez toi [Kitsu]   Mar 20 Déc - 16:28

    Son petit jeu de caresse avec le bout de sa queue eut l’effet escompté, la petite princesse semblait aimer, même si elle se retenait de rire. Elle lui demanda gentiment d’arrêter avant d’attraper sa queue sur ses genoux et de jouer avec. Elle l’avait même gratifié d’un petit nom adorable. Mais était-ce parce qu’elle n’avait pas retenue son nom ou était-ce vraiment un surnom affectueux ? Avec elle, c’était difficile à dire. Par la suite, elle l’ignora royalement, sans doute pas le genre à répondre aux questions des esclaves, du genre « tais-toi et sois une gentille peluche bien obéissante qui ne dit rien ». Il voyait ca d’ici, ca ressemblait bien à la noblesse, pour l’instant, il ne disait rien mais si elle continuait à ce rythme, les petites remarques se mettraient bientôt à voler bas. Ce fut la jolie blonde qui vint le renseigner. Elle vint se caller dans le peu d’espace qu’il y avait entre Kitsu et la paroi du carrosse, se collant bien à lui pour le coup. A la façon dont elle le touchait, se mettait en avant, le regardait et lui parlait, il était plus qu’évident que la jolie blonde était sous le charme de notre renard. Ho ? Une volontaire pour être la première conquête de la demeure de sa maîtresse. La vie d’esclave, par définition, ce n’est pas sensé être agréable, si une charmante proie se propose pour se faire « croquer », pourquoi pas ? Mais d’abord, il écouta ce qu’elle avait à dire. Sa maîtresse était Yue Wu Zang, une fille de gouverneur et candidate au mariage impériale, un très gros poisson alors. Mais cela serait-il un bien ou un mal ? Seul l’avenir le dirait. Elle se présenta rapidement, elle, elle s’appelait Sofia, la petite timide, c’était Hua et l’autre espèce de serpillière, Illyen. Kitsu lui rendit un sourire charmeur avant de la remercier. Pourtant, une grande partie de son attention était focalisé sur sa maîtresse, c’était elle la plus importante malgré tout. A voir la façon dont elle regardait les gens, ca sentait la noble qui se savait largement supérieur au commun des mortels.

    Ils arrivèrent donc chez elle, la petite brune fit le nécessaire pour faire descendre sa maîtresse et déjà cette dernière ne semblait plus avoir d’intérêt pour son acquisition, un peu comme un jouet dont elle s’était déjà lassé, elle ordonna donc à sa servante de l’emmener prendre un bain avant de confier le renard aux bons soins de la blonde. Bon, il ferait avec pour le moment. Elle lui expliqua alors quelques autres petites choses avant de l’emmener, tout joyeuse. La perspective de partager sa chambre avec un homme ne l’enchantait guère, même pour une nuit, même avec l’autre serpillère. Cependant, la jolie blonde semblait avoir des idées très personnelles pour passer le temps en sa compagnie et cela donna au renard une excellente idée.

    Plutôt que d’embêter ce pauvre Illyen, il doit bien y avoir un autre endroit où je pourrais dormir… sans vraiment importuner la personne qui est déjà sur place.

    Après tout la façon dont elle parlait de passer le temps était parfaitement explicite, à elle d’assumer maintenant. Pendant qu’elle le guidait, il se permit d’autres questions.

    Qu’est-ce que tu peux me dire d’autre sur la princesse ? Je suis curieux d’en savoir plus sur celle qui est tout de même ma maîtresse…

    Et puis, la grande question était : Est-elle aussi dévergondée que le reste de la noblesse ? Ou encore, est-elle dévergondable avec un peu d’efforts ?
Revenir en haut Aller en bas
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Influence : 488
♦ Messages : 335
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Petite princesse Yue
♦ Date d'inscription : 01/06/2011
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: Bienvenue dans ton nouveau chez toi [Kitsu]   Dim 25 Déc - 9:57

[Hé hé hé ... Cadeau de Noël !]

Kitsunebi voulait en savoir plus sur la Princesse ? Ben, là comme ça, ça brisait un peu « l'atmosphère romantique » du moment … Enfin, Sofia avait envie de s'envoyer en l'air, pas de discuter de sa maîtresse. Mais puisque son interlocuteur savait se montrer charmeur, elle n'allait quand même pas le décevoir, non ?

- Oh, la Princesse … J'imagine que t'as déjà une petite idée de son caractère. C'est une vraie peste quand elle veut, et elle veut souvent … Mais elle paie bien et elle donne beaucoup à ceux qu'elle aime bien ! 'Fin, c'est même pas de la générosité, ça en serait si elle avait une quelconque idée de la valeur de l'argent, mais cette gamine est née avec une cuillère en diamant entre les fesses, elle est irrécupérable …

La jeune blonde baissa d'un ton, se rendant compte qu'on pouvait l'entendre un peu trop facilement. Même si les serviteurs se serraient les coudes, on pouvait jamais vraiment être sûr qu'il y avait pas un rapporteur un peu trop ambitieux pour son bien, prêt à tout raconter au majordome et à la femme de chambre … Si jamais ce qu'elle venait de dire parvenait aux oreilles de la Princesse, Sofia risquait fort d'être renvoyée à coups de pieds aux fesses ― dans le meilleur des cas !
Mais bon, il n'y avait personne apparemment. Elle s'était fait une frayeur pour rien … Fallait juste qu'elle soit un peu plus discrète à l'avenir. Ce mignon Renard lui faisait perdre la tête, pensait-elle en souriant d'un air un peu benêt.

- Si tu t'inquiètes pour toi, t'as pas à t'en faire. Je bossais pas pour elle au Wu Zang, mais d'après les rumeurs, quand elle était là-bas, elle achetait un esclave, elle jouait avec une petite semaine, et après c'est comme s'il n'avait jamais existé. T'as qu'à la supporter pendant quelques jours ― bon, toi, ça durera ptêt un peu plus longtemps parce que ça fait un bail qu'elle a pas acheté d'autres esclaves et qu'Illyen, ça compte pas ― et quand elle en aura assez, tu pourras faire presque tout ce que tu veux, tant que tu reviens ici le soir. C'est pas génial ?

Certes, Illyen était un cas à part. Bizarrement, le fait qu'il ait la tête vide faisait que la Princesse le supportait beaucoup mieux que tous les autres, et surtout qu'il supportait la Princesse beaucoup mieux que tous les autres. Quoique … Il servait juste pour la protéger : dans le fond, elle ne semblait pas lui porter une affection extraordinaire, mais elle le tolérait. Tant mieux pour lui.

Ah, mais on arrivait enfin à destination ! Après plusieurs minutes à déambuler dans les couloirs labyrinthique de l'aile des domestiques, ils atteignaient enfin la chambre de Sofia. Pour être tout à fait exacte, elle partageait sa chambre avec deux autres servantes ― comme tous les domestiques de la maison ― mais la première était partie pour quelques jours pour une mission dont Sofia se fichait royalement ― de toute façon, cette fille aussi avait l'habitude de passer la nuit accompagnée … ― et l'autre, c'était Hua.
Et c'était sans un once de remords que Sofia attira Kitsunebi à l'intérieur et referma la porte à clé derrière elle, laissant la clé dans la serrure pour qu'on ne puisse pas ouvrir ou jeter un coup d'oeil. Hua n'avait qu'à trouver un autre endroit où dormir, aux pieds du lit de la Princesse par exemple. Cette fille était une idiote, elle ne penserait jamais à aller se plaindre. Ça s'avérait rudement pratique parfois.

- Mais pourquoi on continue de parler de la Princesse, hein ? N'a-t-on pas quelque chose de plus intéressant à faire, là maintenant tout de suite ? Sauf si tu veux jouer à la Princesse bien sûr, moi ça me pose pas de problème !

La servante poussa le Renard sur le lit, avant de s'asseoir à califourchon sur ses jambes. Le sourire jusqu'aux oreilles, elle défaisait lentement son corsage, histoire de faire durer le plaisir.
Quelque part, savoir qu'elle allait se taper l'esclave de la Princesse avant sa maîtresse ― nan, mieux : elle allait coucher avec lui, alors que la Princesse ne pourrait jamais le faire avant son mariage et sa nuit de noces ! ― ça l'excitait énormément.




[J'ai mis que Sofia voulait pas parler de la Princesse, mais c'est juste parce qu'elle a envie d'ouvrir les jambes. Si tu veux qu'on continue à parler de Yue, j'ai rien contre, hein !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bienvenue dans ton nouveau chez toi [Kitsu]   Lun 26 Déc - 19:22

    L’atmosphère romantique, il s’en fichait un peu en fait. Ce n’était peut-être pas très sympa de dire cela mais il fallait être honnête, le comportement de Sofia était assez parlant. Ce que cette fille voulait, ce n’était pas du romantisme, c’était se faire prendre par le beau renard sans chercher plus loin. Au moins, une partie du personnel était accueillant. Normalement, ce sont les nobles qui sont sensés être dévergondés mais la petite princesse avait l’air encore… pure et sans doute très naïve. Et comble de l’ironie, c’était la servante prolétaire qui était dépravée comme pas deux. Et donc, notre renard s’intéressait activement à la princesse, quoi de plus normale, elle allait régner sur sa vie, autant se renseigner au mieux. La jeune femme lui donna des précisions, enfin, rien de bien nouveau, c’était une gamine pourrie gâtée, rien de bien folichon à première vue.

    Je vois le genre, rien de bien surprenant d’une noble de son rang…

    Mais pourtant, ca ouvrait des possibilités larges si on savait s’y prendre. Il allait jouer fine, avec un peu de patience pour supporter les caprices de la jeune femme, il devrait bien en tirer quelque chose à la longue. La jeune femme baissa ensuite d’un ton avant de continuer sur sa lancée. S’il en croyait ce qu’elle disait, elle allait s’occuper quelques temps de lui, le temps que consacre une enfant à son nouveau jouet puis le laisserait aller à sa guise.

    Oui c’est intéressant… mais peu amusant… je crois que je veux bien m’amuser à faire en sorte qu’elle s’intéresse à moi, un défi intéressant je crois.

    Mais là, tout de suite, il y avait une jeune femme qui avait l’air de mourir d’envie qu’il s’intéresse à autre chose, elle en l’occurrence. Après un petit moment à déambuler dans les couloirs de l’aile des domestiques, ils arrivèrent à une chambre. Pendant le voyage, il avait repéré les lieux au mieux pour s’en imprégner pour la suite. La chambre, les affaires dedans, les odeurs qu’il sentait. Une, deux… il y avait trois personnes différentes qui vivaient ici, Sofia bien entendue, il reconnue aussi l’odeur de la petite brune, Hua qu’elle s’appelait, comme quoi ca pouvait être très pratique d’être en partie animal, et la dernière, il ne la reconnaissait pas. La jeune femme ferma à clé, elle savait ce qu’elle voulait, il lui accordait ca. Elle le poussa sur le lit avant de se mettre à cheval sur lui, elle n’allait pas le dominer bien longtemps, elle allait vite comprendre ce que ca signifiait de faire l’amour de façon animale…

    Oui, très bonne idée, on joue à la princesse qui s’est fait enlever par le vilain monstre renard ? Dis-moi, tu as déjà fait l’amour avec un hybride ? Fais attention, je ne m’arrête pas tant que je ne suis pas satisfait et tu risques de ne pas avoir l’endurance pour suivre…

    Ca ferait un entrainement amusant. Tiens d’ailleurs, il avait une idée, plutôt que de faire ca discrètement, pourquoi ne pas pousser cette charmante perverse à crier le plus fort possible pour attirer l’attention de la princesse ? L’idée était amusante. Pour l’instant, l’homme-renard se contentait de caresses douces et sensuelles sur le corps de la blonde mais très bientôt, la jeune femme allait se retrouver dans une situation plaisante et intense où elle perdrait complètement le contrôle de tout…
Revenir en haut Aller en bas
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Influence : 488
♦ Messages : 335
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Petite princesse Yue
♦ Date d'inscription : 01/06/2011
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: Bienvenue dans ton nouveau chez toi [Kitsu]   Ven 6 Jan - 23:18

La princesse qui s'est fait enlever par le vilain monstre renard ? Mouais. Jouer les vierges effarouchées, c'était moins son truc que de jouer les maîtresses sadiques, mais les mecs préféraient toujours les vierges effarouchées. Même pas drôle.

- Nan, j'ai jamais couché avec un hybride, mais t'es pas mon premier mec, je pourrais tenir la distance … En fait, je doute même que de nous deux, je sois la première à m'endormir ! Tu t'crois que t'as les capacités pour durer jusqu'à la nuit ?

C'était le jeu habituel des provocations. La nuit ne tomberait pas avant plusieurs, elle en pensait pas sérieusement que lui ou elle tienne jusque là, même si elle était plutôt confiante concernant ses capacités. Faut dire qu'elle avait de l'expérience, mine de rien … Pis, de toute façon, un hybride, c'était la même chose qu'un humain mais avec des oreilles poilues et un peu plus de muscles, non ? Elle en avait déjà côtoyé chez son ancien employeur, mais elle n'avait jamais eu l'occasion de coucher avec.
Oh, Monsieur le Renard avait les mains baladeuses ? Elle les laissait s'aventurer un peu partout sur son corps, les aidant parfois à trouver les endroits les plus délicats. Oups, mais n'était-elle pas censée jouer les princesses effrayées par son vilain, très vilain kidnappeur ?

- Ouh, mais Monsieur le Renard, ça n'est pas convenable, on touche pas les dames comme ça … Où pensez-vous donc mettre vos mains ? Vous avez à mon égard des pensées beaucoup trop déplacées …

Pour tenter de rajouter un peu de vraisemblance à tout ça, elle mit une petite tape sur la main de l'hybride qui s'était trop approchée de ses seins … mais malgré ça, son jeu d'actrice n'était pas fameux. En même temps, c'était pas facile : de un, elle avait REELLEMENT envie de s'envoyer en l'air ; de deux, elle n'avait jamais croisé de dames nobles qui soient du genre prude ; de trois, si elle avait dû imiter la Princesse, elle aurait probablement mis une baffe magistrale à l'hybride avant de le rouer de coups et de lui cracher dessus pour avoir osé avoir des gestes aussi déplacés avec sa maîtresse. Enfin, c'était à peu près comme ça qu'elle imaginait que la Princesse réagirait dans une telle position : Yue était du genre violente quand elle était contrariée. Forcément, ça manquait un peu d'érotisme. Quoique. Tout dépend des goûts.

Sensuellement, elle se rapprocha du renard jusqu'à coller quasi littéralement son nez dans sa poitrine. Ah, la poitrine … Encore un truc que la Princesse n'aurait jamais. Eh oui, mon p'tit Renard, tu pourrais sodomiser la Princesse tant que tu veux, elle aura toujours rien que des œufs sur le plat sur le devant. Profite d'une vraie femme tant que tu peux !

- Mais Monsieur, où avez-vous donc la tête ? Hahaha, quel jeu de mot stupide ! Vous allez trop loin ! Et puis, gardez vos mains dans vos poches, vous êtes d'une indécence …

Sofia avait profité de son petit discours pour attraper les poignets de son partenaire et amener ses doigts délicats vers ses fesses. A partir de là, il aurait sans doute assez d'imagination pour se débrouiller tout seul et balader ses mimines où il le désirerait ― et où elle apprécierait, bien sûr !
Quant à elle, elle avait décidé d'aller voir d'autres horizons et s'en allait caresser l'entrejambe de Kitsunebi. C'est qu'elle avait envie de rentrer dans le vif du sujet ! Enfin, plus précisément, elle avait envie que LUI rentre dans le vif du sujet.

- Monsieur, qu'est-ce que cela ? Dites-moi, apprenez-moi … Je ne veux pas être ignorante, je veux tout savoir …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bienvenue dans ton nouveau chez toi [Kitsu]   Ven 13 Jan - 14:05

    Il était plus facile de faire le jeu de la princesse enlevé par le vilain monstre que le tout ou à sa gentille maîtresse sadique. Et puis, Kitsu n’avait pas vraiment le profil type de l’homme soumis. Pas spécialement macho mais qui aimait bien prendre les devants. Il se rappelait d’un vieux conte pour enfant qui parlait d’un méchant loup et d’une petite fille habillée de rouge. Bon, la princesse portait du rouge, ça pouvait compenser mais pas cette perverse de Sofia, et lui n’était pas un loup mais un renard, du coup, on faisait avec ce qu’on avait. Et puis, ce n’était pas la vraie princesse, juste une servante avec le feu aux fesses. Il savait qu’il existait des femmes joueuses et coquines mais elle, elle allait directement à l’essentiel, elle aurait sans doute fait prostituée si elle n’avait pas été servante de maison noble. Il s’amusa à la taquiner et la jeune femme étala un peu son palmarès en prétendant pouvoir tenir la distance.

    Tu ne peux pas le savoir tant que tu n’as pas essayé. Et je te déconseille de tenir de telles affirmations, après tout… j’ai été conçu pour être très endurant en toutes circonstances.

    C’était surtout de l’endurance au combat mais on pouvait recycler certaines compétences ailleurs, où était le mal ? Ce n’était pas elle qui allait lui dire le contraire, ni son mauvais jeu d’acteur. Elle imitait trop mal la pauvre victime, ça venait sans doute de son regard qui demandait à ce qu’il la baise ardemment, là, maintenant, tout de suite. La petite tape sur ses mains ne pouvait que l’inciter à continuer. Pour ce qui était de la vraie princesse, il n’irait jamais aussi franchement avec elle, elle réagirait trop mal, il l’avait bien comprit. Non, il devait se faire plus malin, titiller sa curiosité, éveiller délicatement ses sens, lui montrer le pouvoir de ces plaisirs dont elle ignore tout. Il fallait qu’il joue à fond sur ça, avec sa fierté, il y avait des choses sur lesquelles elle ne supporterait pas de rester ignorante si on pouvait lui faire comprendre que c’était un malus dans sa course au trône. Vicieux le Kitsu mais il n’était pas en parti renard pour rien après tout… Par la suite, elle lui colla la tête dans sa jolie poitrine, le gratifia d’un jeu de mot particulièrement mauvais avant de l’inciter à lui caresser le postérieur. Tout en elle disait qu’elle n’était pas une pro des préliminaires, sans doute préférait-elle se faire enfiler bien comme il fallait sans autre forme de procès, dommage mais bon, on ferait avec. Pour le reste, il ne pouvait pas nier que la demoiselle avait une poitrine agréable, d’ailleurs, il profita de son visage contre elle pour y mettre quelques coups de langues tout en lui caressant les fesses. Mais ce n’était pas la taille qui comptait au fond, une petite poitrine pouvait être agréable, et parfois, ça se révélait plus sensible, tout dépendait de la manière de jouer avec. Bon, là, elle le fatiguait un peu, elle voulait rentrer dans le vif du sujet ? Elle allait être servie !

    Madame, le mieux serait encore que vous vous taisiez et que vous subissiez comme la délicieuse victime que vous êtes.

    Dit-il par leur jeu de rôle. Puis, il la fit basculer sur le lit, la demoiselle se retrouva avec ses seules épaules comme appuie, le bassin en l’air, les jambes en suspend au-dessus de son torse. Dans cette position, on avait un accès privilégié à son intimité, sa robe était tombé, révélant un dessous, pauvre bout de tissu qui ne fit pas long feu, le renard l’arracha de ses dents avant de plaquer sa bouche contre la jolie fente intime. Et sans aucune pitié, il entama un cunnilingus qu’il voulait parfaitement sauvage, elle se l’était cherché après tout. Et puis, pour lui, son jeu était de la faire crier le plus fort possible afin d’attirer l’attention de la princesse. Elle l’avait ignoré un peu trop rapidement à son goût, il était temps de se rappeler à son bon souvenir, à sa façon…
Revenir en haut Aller en bas
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Influence : 488
♦ Messages : 335
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Petite princesse Yue
♦ Date d'inscription : 01/06/2011
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: Bienvenue dans ton nouveau chez toi [Kitsu]   Dim 15 Jan - 14:17

Sofia rit intérieurement. Elle n'était pas assez stupide pour se mettre franchement à rigoler devant lui ― toutes les filles savaient que l'ego et le cœur étaient de petites choses fragiles qu'il convenait de ne pas froisser, surtout quand on voulait obtenir d'eux quelque chose de très précis ― mais franchement, parmi tous les mecs qu'elle avait croisés, il n'y en avait pas un pour se vanter de ses performances sexuelles. Et vas-y que je vais te faire jouir trois fois dans l'heure, et qu'on va s'envoyer en l'air toute la nuit, et que je suis le plus beau, le plus fort, le plus musclé … C'était sympa l'amour vif et sauvage, elle ne niait pas. Mais des fois, c'était mignon aussi, un petit puceau plein de doutes et d'attention, avec le charme de l'homme maladroit et amoureux !
Tiens, c'était pas une mauvaise idée, d'ailleurs. Faudra qu'elle y pense, la prochaine fois qu'un homme lui propose un jeu de rôle.

La servante retient un petit rire, chatouillée par les attouchements de Kitsunebi. A vrai dire, les fesses et les seins, c'était pas ce qui l'excitait le plus ― non, son truc à elle, c'était plutôt les oreilles ou le souffle de son amant dans le creux du cou, mais comme ça tranchait un peu trop avec son image de fille « ouverte », elle préférait ne pas en parler. Mais quoiqu'on en pense, les seins et les fesses, c'était une bonne entrée en matière, surtout que souvent, les mecs aimaient bien tripoter toutes ces parties-là du corps féminin. Ça finissait par devenir agréable quand les garçons avaient les mains douces … et la langue adroite. Sofia émit quelques gémissements, histoire de faire comprendre à son partenaire que tout allait bien. Dans la vie comme pour le sexe, tout est affaire de communication.
A propos de communication, la réplique de Kitsumimi l'agaça quelque peu. Ce petit jeu de rôle stupide, c'était pas son idée, et de toute façon, elle avait jamais été douée pour jouer la comédie, alors s'il n'était pas content, ben tant pis, autant passer directement à autre chose. Comme du cul par exemple.
Elle s'apprêtait à sortir au renard une remarque bien sentie, mais avant qu'aucun son n'ait pu sortir de sa bouche, Sofia se sentit déséquilibrée et tomba en arrière.

- Qu … Ouaaaah !

La perspective d'une rencontre brutale et douloureuse avec le sol ou la tête de lit l'effraya un dixième de seconde, avant le contact rassurant avec le matelas et l'oreiller qui avaient amorti en douceur sa chute. Mais elle n'était pas au bout de ses émotions : les quatre fers en l'air, seules les épaules touchaient encore le lit.
Le contact de la langue de l'hybride avec son intimité lui arracha un petit cri de surprise, teinté d'un peu de peur, parce qu'elle ne s'attendait pas vraiment à ça. Fort heureusement, la surprise et la peur se muèrent rapidement en gémissements de plaisir, non feints cette fois-ci. La plupart des mecs avec qui elle couchait ne se donnaient pas vraiment la peine de lui rendre ce genre de service ― on n'arrêtait pas de lui répéter que c'était un truc de lesbienne. Ça, un truc de lesbienne ? C'était trop vif, trop sauvage pour correspondre à sa vision de l'amour entre femmes : un échange doux et délicat, empreint d'une sensibilité toute féminine … Bref, pas un truc pour elle. Alors que là … là … c'était … Elle poussa un cri plus fort que les autres et se mordit la lèvre inférieure pour ne pas en sortir un deuxième identique.

L'inconfort de la situation la ramena à la réalité. Si agréables que fussent les talents du Goupil ― c'était comme ça que les paysans appelaient les renards dans sa province d'origine ― elle finissait par avoir mal aux épaules et au dos, sans compter le sang qu'il lui montait à la tête et qui commençait à lui donner la migraine.

- Attends, il faut qu'on change de position maintenant … Je peux faire quelque chose pour toi, moi aussi.

Elle se dégagea doucement de l'étreinte de Kitsunebi, s'aidant de ses mains et ses coudes pour reculer sur le lit, s'efforçant de ne pas donner de coups de pieds à son amant ― nan, parce que vraiment sexy, un coup de talon dans le nez ou dans la joue. Se redressant, elle se mit avec sa bouche en quête de l'entrejambe de l'hybride, ce qui n'était pas forcément facile avec les cheveux dans les yeux et la tête qui tourne.

[J'ai pas trop avancé pour que Kitsu puisse faire ce qu'il veut, mais si tu veux que j'avance un peu plus, tu me le dis.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bienvenue dans ton nouveau chez toi [Kitsu]   Dim 22 Jan - 11:23

    Kitsu était un peu déçu que sa maîtresse l’ignore aussi vite, alors pour oublier un petit peu sa déception, il avait décidé d’accepter l’invitation de la servante qui passait son temps à lui faire du rentre-dedans sans aucune pitié. Puisqu’elle voulait jouer, elle allait être servi car le renard était loin d’être maladroit pour les choses du corps, du moins quant on appréciait son petit côté sauvage. Il n’avait pas vraiment fait d’effort sur le jeu de rôle car elle renvoyait l’image de la fille facile qui voulait directement passer au choses sérieuses, si c’était le cas, elle allait vite être servie. Le renard ne lui laissa pas le temps de faire la moindre remarque qu’il la colla sur les épaules, le bassin en l’air, avant de lui arracher son dessous pour prendre possession avec sa langue de l’intimité de la jeune femme qui ne pouvait que subir et gémir.

    Les gens en général, ont tendances à oublier les bienfaits d’une langue joueuse et taquine. Et le renard savait très bien se servir de la sienne, jouant sur sa petite perle, en prenant possession, la faisant disparaitre entre ses lèvres. Il lui tira un cri et vit qu’elle se mordait la lèvre pour retenir un second. Ce n’était pas encore assez, il avait bien l’intention de la faire crier au point qu’elle ne puisse pas s’en retenir, ce n’était que la mise en bouche, un moyen de lui faire comprendre que la suite allait être particulièrement intense. Puis la jeune femme lui demanda à changer de position, elle n’était pas agréable bien longtemps, même si elle permettait un échange sympathique. Kitsu relâcha donc la demoiselle, encore haletante de ce qu’elle venait de subir. Cette dernière s’approcha de lui. Elle cherchait son entrejambe et avec l’excitation qu’elle avait suscité chez, elle ne tarda pas à trouver sa virilité qui… respirait la santé. La petite coquine se mit alors en tête de lui rendre la politesse, prenant son engin en bouche avant de jouer avec. Le renard se détendit et la laissa faire, elle s’en débrouillait plutôt bien, c’était très agréable.

    Pardonnez-moi madame si j’ai insinué par mégarde que vous étiez… une mauvaise langue. Vous êtes divinement douée pour en user…

    Le mauvais jeu de rôle continuait plus ou moins mais on s’en fichait un peu à ce stade. Une fois qu’elle se fut bien amusée avec lui, il estima qu’il était temps de rentrer dans le vif du sujet. Il lui proposa alors de faire un petit tour dans les cieux de plaisirs inavoués. Ce qui se traduisit en gros par se faire basculer sur le dos. Le renard se mit au-dessus d’elle, en mâle dominant, il prit tout de même quelques instants pour couvrir son corps de caresses avant de la pénétrer, d’une façon puissante, il lui avait promis de découvrir en sa compagnie du sexe plus… animal. Et le renard, fidèle à sa parole, se fit bestial. Bien sûr, il pouvait être autrement, s’il arrivait à dévergonder un peu la princesse, il serait tout doux avec elle mais avec la blonde, autant y aller à fond, surtout qu’elle l’avait un petit peu provoquer aussi.

    Ce fut donc une longue et délicieuse nuit qui passa, et le renard ne lui accorda aucun répits, elle subit plusieurs positions, partout dans la pièce, missionnaire sur le lit, voir par terre, une bonne vieille levrette bien animal, contre le mur. Partout et il ne lui épargna rien. Ce ne fut qu’au bout de quelques heures qu’il la relâcha, laissant nue et couverte de transpiration, sur le lit, écroulée de fatigue, si elle avait eu des doutes sur l’endurance des hybrides, elle était maintenant servie. Quand au renard, il prit ses affaires et la laissa dormir, l’aube allait bientôt pointer son nez, une petite promenade lui ferait le plus grand bien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenue dans ton nouveau chez toi [Kitsu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenue dans ton nouveau chez toi [Kitsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Quartier Magna Ѧ :: Résidences-