AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
₳ Terroriste ₳

Alysse Teiden

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 348
♦ Messages : 161
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mémorisation intempestive
♦ Protecteur : Marius De l'Ombrage
♦ Date d'inscription : 13/07/2011
♦ Age : 32

La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptyMer 20 Juil - 10:01

La pluie s'était arrêtée depuis quelques minutes seulement, et les gens commençaient à quitter les abris provisoires qu'ils avaient rejoint pour continuer leurs promenades ou leurs emplettes. Alysse ne s'était pas arrêtée et était donc trempée... mais elle s'en fichait, il ne faisait pas vraiment froid. Enfin si, mais elle avait l'habitude, les fins d'après-midi comme celui là étaient monnaie courante à Semini, et c'était toujours le moment que le réseau choisissait pour commencer à agir. Sortir quand il faisait jour, agir quand la nuit commençait à tomber, et s'enfuir dans la nuit noire. Le moment idéal en quelque sorte... tout était toujours calculé à la seconde près et il y avait quelque chose à faire tous les jours... Mais pas ici. Ici, personne ne lui ordonnait quoi que se soit, on lui demandait de penser par elle même et surtout... POUR elle même. Du coup Alysse avait un peu de mal à s'y faire. Elle ne comprenait pas pourquoi on lui demandait ce genre de choses, elle était là pour obéir à son chef. Son ancien chef l'avait confiée au Renard, c'était donc lui qui était devenu son nouveau chef... et il ne lui demandait rien. Passant sa main dans ses cheveux violets pour les repousser légèrement derrière ses oreilles, la jeune fille leva ses grands yeux turquoises et regarda autour d'elle. Puisqu'elle n'avait rien de mieux à faire, autant repérer les potentielles échoppes qui vendaient les ingrédients divers dont elle aurait besoin quand elle serait à cours de poisons. Il faudrait qu'elle aille faire un tour dans la forêt également pour trouver elle même les plantes qu'il lui fallait. Et puis comme ça, elle pouvait en profiter pour mémoriser les rues, les ruelles et les croisements de cette cité impériale qu'elle ne connaissait qu'à peine... quand il faut fuir, c'est mieux de connaitre le terrain, fuir à l'aveuglette ne cause que des ennuis.

A propos d'ennuis, il faut croire qu'elle les attirait. Alors qu'elle passait devant une intersection un peu sombre, au moment ou la pluie décidait de recommencer à détremper le sol et ceux qui ne se trouvaient pas sous des toits, deux types l'attrapèrent par le bras pour l'entrainer un peu plus loin dans la ruelle. Surprise, la jeune fille n'eut pas le temps de réagir... elle en était encore à se demander ce que pouvaient bien lui vouloir les deux types en question quand on la poussa dans le dos... vers deux autres types. Ils étaient donc quatre... Alysse grimaça. Qu'avaient donc les hommes ces derniers temps ? Pourquoi se sentaient-ils tous obligés de l'attirer en usant de leurs forces pour pouvoir lui dire des choses stupides et poser leurs mains sur elle comme ça ? C'est pas comme si elle n'avait que ça à faire non plus... elle n'était pas vraiment pressée, d'accord, mais les échoppes qu'elle voulait repérer risquaient de fermer si elle s'éternisaient avec eux. Elle leur adressa un regard polaire et retira son bras de la grosse patte qui l'enserrait.


- Je peux partir ? J'ai des trucs à faire...

Les types la regardèrent un moment, visiblement étonnés d'entendre des mots pareils et de la voir si calme alors que n'importe quelle autre fille se serait probablement déjà mise à pleurer, crier et supplier... puis ils éclatèrent de rire.

- J'crois pas non ma jolie, on a d'autres projets pour toi là tout'd'suite...

- Euh oui, mais ça m'arrange pas là...

- Fais pas comme si t'avais l'choix gamine...


Celui qui venait de parler la plaqua vivement contre le mur en lui maintenant les mains au dessus de la tête. De sa main libre, il tira une sorte de gros couteau mal entretenu et le fit glisser sur la gorge de la jeune fille qui se contentait toujours de lui adresser le même regard. Il la détailla un instant d'un oeil pervers, accompagné par les rires gras de ses compagnons de vice. Alysse portait une tunique à manches longues assez banale et sans décolleté qui lui arrivait au milieu des cuisses ainsi qu'une sorte de jupe longue qui avait fait son temps. Une large ceinture de cuir qu'elle portait par dessus sa tunique soulignait la finesse de sa taille et accentuait l'impression qu'elle n'avait rien à envier à qui que se soit au niveau de ses formes.


- Joli morceau, hein les gars ?

Il voulu couper le haut de sa tunique avec son couteau pour en voir plus, mais le genoux de la jeune résistante l'en empêcha. En effet, ce petit malin s'était élancé de toute ses forces entre les jambes du type, et avait fait connaissance assez brutalement avec les précieuses parties intimes dudit type... Comme on l'a déjà dit un peu plus tôt, Alysse était pressée, et elle n'appréciait pas qu'on essaye de lui abimer ses vêtements. Il s'écroula, la larme à l'oeil et les mains plaquées sur ses bijoux de famille, libérant les mains de la jeune fille par la même occasion.

- J'ai dis que j'avais autre chose à faire...

Elle commença à marcher en direction de l'entrée de la ruelle, pensant qu'ils avaient comprit maintenant qu'elle l'avait expliqué un peu plus fort... mais en fait non. Un second type la rattrapa par le bras et la tira brutalement vers lui. A cause de la pluie, la jeune fille glissa et se cogna brutalement la tête contre le mur. Sonnée, elle porta ses doigts à son front, et comprit qu'elle s'était blessée en sentant un liquide chaud et poisseux. Se débarrasser de ces emmerdeurs allait être plus compliqué que prévu... d'autant qu'ils étaient déjà en train de se rapprocher d'elle avec des sourires immondes alors qu'elle voyait encore flou... Elle avait pourtant bien commencé cette journée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptyMer 20 Juil - 15:33

    Pour notre jeune archer, la journée avait commencée… plutôt mal. Une raison simple à tout cela, une météo pourrie, il pleuvait. Bon, en temps que chasseur, Kyle avait l’habitude des affuts dans des conditions peu sympathiques, il avait déjà chassé sous la pluie, mais à Frickwitch, l’épaisse canopée faisait office de gigantesque parapluie, l’eau ne tombait pas dru contre le sol, elle ruisselait par des petites cascades qui se faisaient là om les feuilles cédaient sous le poids de l’eau. Et puis, à la capitale, la pluie avait quelque chose de maussade qui donnait un aspect terne et triste à la grande ville…

    Mais bon, le boulot, c’est le boulot, ils devaient patrouiller, peu importe le temps mais la pluie rend cette idée moins encourageante. Les hommes de son groupe optèrent tous pour d’épaisses capes à capuches pour se protéger un peu, marquer du symbole de la famille impériale, leur marque de gardes impériaux. Aujourd’hui au programme, une belle promenade dans la ville et les différentes rues. Ils progressaient dans les grandes artères sans difficultés, avec ce temps, rare étaient les courageux à sortir dehors, tout le monde s’abritait comme il pouvait. Ouvrant l’œil, ils ne remarquèrent rien pour le moment, Kyle faisait aussi de son mieux pour tenir son matériel au sec, dont le nouvel arc de grande qualité que lui avait façonné Asgeir. Certes, le bois était traité mais il n’aimait pas les bains pour autant.

    Puis finalement, le ciel se décida à redevenir plus clément, la pluie cessa et le soleil perça doucement la couche nuageuse. Les hommes de la patrouille rabaissèrent leur capuche, heureux de pouvoir continuer leur travail sans que le ciel ne continue à leur vomir dessus. Les gens sortaient de leurs abris, les étals rouvraient, bref, la vie reprenait son cours normal à la capitale. La patrouille de garde continua son chemin quelques minutes lorsque Kyle, doté d’une bonne vision, aperçut quelque chose qui lui paraissait suspect, plus loin en avant, une jeune femme semblait se faire entrainer dans une ruelle par deux hommes à l’air louche. Il remonta vers son sergent pour lui signaler et celui-ci ordonna à la patrouille d’aller vérifier, on ne savait jamais, il était de leur devoir de vérifier. La foule ressortait et il leur fallut plusieurs minutes pour remonter jusqu’à la ruelle où la jeune femme avait été emmenée. Kyle arma son arc et prit deux flèches en main au cas où. L’une empennée sur la corde, l’autre prête à être tirée en suivante.

    Au moment où ils y parvinrent, ils surent que leurs doutes étaient fondés. Il y avait trois hommes qui se tenaient prêt de la jeune femme, qui semblait à demi-assommée, un autre s’approchait avec un couteau dans les mains, l’air furieux. Pas besoin de chercher loin pour savoir ce qu’il se passait ici. Kyle banda son arc, visa et tira, le trait fila comme le vent et transperça le poignet de l’homme qui lâcha son couteau dans un cri de douleur. Kyle ne tuait pas pour rien et n’aimait pas blesser sans raisons mais les violeurs obligés de s’y mettre à quatre contre une jeune femme, généralement, il a peu de pitié pour eux. Les hommes eurent à peine le temps de tourner les yeux vers l’entrée de la ruelle que le sergent parla de sa voix autoritaire.

    Au nom de l’empereur, que plus personne ne bouge ici !

    Trois d’entre eux restèrent figé sur place, un quatrième tenta sa chance en courant dans la direction opposée, Kyle arma sa seconde flèche, aussi froid, visa et tira. La flèche passa entre les hommes et alla se ficher plus loin. On entendit alors un magnifique et immense cri de douleur de la part du fuyard. Et oui, une flèche dans le postérieur, ca fait mal… très mal… Ca empêche de courir accessoirement et ca promet une belle humiliation sur le long terme. En tout cas, ca stoppa net toute envie de résistance des quatre hommes qui furent saisit sans ménagement par les collègues de Kyle qui se pressaient déjà de les amener à la prison ou un magistrat statuerait sur leur sort. Le sergent s’approcha de Kyle pendant ce temps et lui donna pour ordre de s’occuper de la jeune femme pendant que le reste de la patrouille s’occupait des agresseurs. Le jeune archer s’approcha alors de la jeune femme et la détailla un instant. Elle était jeune, belle, une longue chevelure mauve que l’eau de pluie lui avait plaqué au visage et surtout des yeux turquoises très attirant. Pour le reste, elle était agréable mais elle ne se mettait pas en valeur pour qu’on la remarque dans la foule, elle n’avait simplement pas eu de chance sur ce coup-là. Il lui tendit la main pour l’aider à se relever et lui parla d’une voix douce pour la rassurer.

    Tout va bien mademoiselle, c’est terminé. Tout va bien ? Vous n’êtes pas blessée ?
Revenir en haut Aller en bas
₳ Terroriste ₳

Alysse Teiden

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 348
♦ Messages : 161
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mémorisation intempestive
♦ Protecteur : Marius De l'Ombrage
♦ Date d'inscription : 13/07/2011
♦ Age : 32

La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptyMer 20 Juil - 18:25

Un sifflement soudain, un choc, un bruit de métal qui rencontre le sol puis rebondit une ou deux fois... et un cri, surtout un cri. Que s'était-il passé ? Alysse essayait de remettre de l'ordre dans son esprit, mais tout tournait autour d'elle et des battements sourds pulsaient dans son crâne. Elle se redressa légèrement, mi-assise mi-à-genoux, le dos contre le mur, et ferma les yeux pour essayer de se reprendre. Une voix, un homme, qu'avait-il dit ? Elle n'avait pas comprit le sens de ses mots, mais un bruit de course se fit entendre juste après, presque immédiatement suivit d'un autre sifflement et d'un autre hurlement. Quelqu'un tirait des flèches ? Sur qui ? Sur les hommes qui l'avait faite tomber ? Pourquoi ? La jeune fille entendit des bruits de pas, des voix qui passaient et re-passaient, et puis qui s'éloignaient. Était-elle seule ? Dans le but de s'en assurer, Alysse ouvrit doucement les yeux et regarda autour d'elle en grimaçant légèrement. Elle voyait toujours aussi flou, mais elle pouvait distinguer une silhouette qui se rapprochait d'elle. Encore l'un des types de tout à l'heure ? Non... celui là avait l'air plus mince, mieux habillé... il s'accroupit devant elle.

- Tout va bien mademoiselle, c’est terminé. Tout va bien ? Vous n’êtes pas blessée ?

Encore à moitié dans les vapes, pratiquement persuadée qu'elle allait s'évanouir d'un instant à l'autre, la jeune fille hocha doucement la tête et montra son front. Ça n'était pas une grosse blessure ni une plaie béante, mais elle saignait et aurait sans doutes droit à un bon gros bleu bien foncé tout autour de sa blessure le lendemain matin.

- Blessée... un peu... pas grave...

Même parler lui demandait un gros effort. Elle grimaça à nouveau et referma les yeux. Elle aurait sans doutes également droit à une formidable migraine de compétition un peu plus tard... Elle essaya de se redresser seule mais ne réussit qu'à étaler sa faiblesse aux yeux de celui qui se tenait devant elle. Elle laissa échapper un soupir de frustration et prit sa tête entre ses mains pour essayer de faire le point. Elle marchait, des types l'avaient entrainée dans une ruelle, elle avait essayé de partir parce que l’apothicaire qu'elle souhaitait voir allait probablement fermer bientôt son échoppe, les types l'avaient retenue, elle avait glissé bêtement et s'était cognée. Après ça, d'autres types étaient arrivés, avaient tiré des flèches sur les premiers et étaient partis avec eux. Mais il en restait un, et il avait même l'air inquiet pour elle. Alysse laissa ses mains retomber sur ses genoux et leva son visage vers celui de l'homme qui s'était adressé à elle. Elle rouvrit les yeux et lui adressa un faible sourire histoire de le rassurer.

- Je vais bien... je crois... j'ai juste un peu... un peu...

Elle venait d’apercevoir ses yeux. Il avait des yeux verts et il la fixait avec insistance... des yeux verts. Elle le regarda dans les yeux un bon moment sans rien dire, comme fascinée, puis leva la main pour lui toucher la joue, une expression très tendre sur le visage.

- Des yeux... des yeux verts... magnifique...


Elle se redressa légèrement pour passer ses bras autour du cou du jeune homme et posa sa tête contre son épaule. Elle ignorait pourquoi elle faisait ça, elle ne comprenait pas vraiment ce qui se passait, elle était trop sonnée pour ça. Sans savoir pourquoi, elle se serra contre lui, referma les yeux... et sombra enfin dans l'inconscience...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptyMer 20 Juil - 19:55

    Une fois les agresseurs correctement appréhendés et neutralisés, à grand renfort de quelques coups de tatane bien sentie, les gardes quittèrent les lieux en laissant seulement Kyle qui avait pour mission de s’occuper de la jeune femme et de la ramener chez elle une que ca irait un petit peu mieux. Il rangea donc son arc et s’approcha d’elle, mettant le genou à terre pour se mettre à son niveau. Il lui tendit la main en lui parlant d’une voix douce. Elle se redressa et finit par lui répondre, d’une voix plate et monocorde, elle semblait indifférente, ailleurs…

    Elle disait être légèrement blessé, que ce n’était pas grave. En effet, elle avait un petit peu de sang qui coulait de la tête, le saignement ne semblait pas très grave, Kyle pourrait la soigner. Ils avaient probablement dû la frapper pour la calmer. Car dans la logique de Kyle, qui n’avait rien vu de la scène, elle avait du vouloir s’enfuir et ils s’étaient montré brusque, il pensait que son indifférence venait du choc de l’agression, il était de se douter qu’elle avait réagit avec un extraordinaire sang-froid et qu’elle s’était cogné presque toute seule. Cependant, il était évident que sa tête lui faisait mal et qu’elle aurait du mal à relever, Kyle en savait assez pour savoir qu’une blessure à la tête pouvait se révélait plus dangereuse qu’elle en avait l’air mais elle s’en sortirait probablement avec une belle bosse et une bonne migraine. Se mettant sur les genoux, elle arriva à lui offrir un sourire qui le rassurait. La jeune femme voulut parler de nouveau mais elle laissa sa phrase en suspend, le fixant intensément de ses grands yeux turquoise.

    Un souci mademoiselle, j’ai quelque chose sur le visage ?

    Oui, le quelque chose en question, c’était ses yeux, ses beaux yeux verts perçants. S’il y avait bien un détail de son anatomie sur lequel on lui faisait des compliments, c’était bien ses yeux au couleur de la forêt, les mêmes que sa mère, le seule de sa fratrie à en avoir eu de telle, visiblement, il fascinait la jeune femme. Mais elle en faisait de même avec les siens, il avait rarement vu cette couleur, d’ailleurs, avec son sourire, elle était si mignonne, dommage qu’elle ne se mette pas plus en valeur…

    Que…

    Elle venait de le surprendre, se jetant doucement à son cou, elle posa sa tête contre son épaule et se blottit contre lui. C’était peut-être une réaction de soulagement, on lui avait dit que les personnes soumis à des traumatismes pouvaient avoir des réactions inattendues, pour lui, elle était simplement sous le choc de son agression. Puis il la sentit respirer lentement mais profondément, endormie ou évanouie. Bon, il allait en faire quoi maintenant ? A bien y repenser, il avait croisé la boutique d’un apothicaire sur le chemin, ces gars-là sont des adeptes de la médecine traditionnelle, il leur faisait bien plus confiance qu’à ces médecins moderne. Rangeant ses affaires, il la prit dans ses bras et l’amena chez l’apothicaire qu’il avait vu plus tôt. Le vieil homme allait bientôt fermer la boutique mais pour un garde impérial, on est toujours près à repousser la fermeture. Kyle expliqua la situation en quelques mots, le vieil les fit rentrer et dit au garde de poser la jeune femme sur un lit situé dans son arrière boutique. Le jeune homme prit ensuite le matériel que lui tendait l’apothicaire pour soigner la blessure à la tête de la jeune femme pendant que ce dernier partait dans son magasin préparer un remède aux plantes qui lui épargnerait plus tard une vilaine migraine. Pendant ce temps, Kyle restait assis auprès d’elle, la veillant tranquillement, attendant son réveil pour pouvoir la ramener chez elle plus tard…
Revenir en haut Aller en bas
₳ Terroriste ₳

Alysse Teiden

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 348
♦ Messages : 161
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mémorisation intempestive
♦ Protecteur : Marius De l'Ombrage
♦ Date d'inscription : 13/07/2011
♦ Age : 32

La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptyJeu 21 Juil - 0:30

Deux grands yeux verts qui la regardaient doucement, un visage flou. Elle ne voyait que ces yeux qui la fixaient. Alysse voulu tendre la main, elle voulait que le jeune homme qui la regardait la prenne dans les sienne pour l'aider à venir vers lui, mais elle n'arrivait pas à bouger. Au lieu de se rapprocher d'elle, le visage flou ne fit que s'éloigner disparaissant très lentement dans une sorte de brouillard sombre et glauque, poisseux... Elle se mit à courir, réussissant enfin à se mouvoir, tendant les mains verts les deux émeraudes qui s'en allaient sans elle, mais plus elle courait, plus ils s'éloignaient... Finalement, un immense mur noir et lisse se dressa entre elle et ce visage qu'elle voulait pourtant tant voir... Elle essaya d'y grimper, il fallait qu'elle le rejoigne, mais le mur brûlait comme s'il était fait de lave pure. La peau de ses mains commençait à se détacher, une odeur de chairs brûlées se répandait dans ses narines. Elle voulu fermer les yeux un instant pour que la douleur s'en aille... mais quand elle les rouvrit, elle se trouvait dans une pièce étrange, comme une chambre d'auberge. Les murs et le sol étaient recouverts de sang, des membres et des tripes encore fumantes jonchaient le sol. Elle avait un couteau à la main, un grand couteau de chasse, mais ce qui attira réellement son attention, ce fut un éclat vert sur le sol... un oeil, un oeil vert qui la fixait... son oeil. Où était l'autre ? Où était son visage ? Qui était-ce après tout ? Un jeune homme aux contours et au visage flou apparu devant elle, un jeune homme aux orbites vide qui semblait pourtant la regarder avec une tristesse infinie. Elle voulu le toucher, lui dire que tout irait bien, que ses yeux reviendraient, qu'elle en avait déjà trouvé un... mais le jeune homme s'éloigna. Il avait désormais l'air haineux...

- Tu aurais dû me sauver Alysse... tu avais promis !


- N... Non ! Reviens ! Qui es-tu ?!

- Tu avais promis que tu me sauverais... et tu es partie, tu m'as laissé seul.


- Non ! Reviens !

Le jeune homme se mit à hurler, lui crachant sa haine au visage.


- TU AVAIS PROMIS ALYSSE !!!

Se réveillant brutalement, la jeune fille se redressa vivement dans le lit de l’apothicaire, le visage en sueur et les yeux pleins de larmes, tendant une main devant elle comme si elle essayait d'attraper quelque chose d'invisible.


- Nooooooooooooon !!!

Mais elle n'était plus dans la chambre d'auberge dont elle avait rêvé, elle était dans une autre chambre. Aucun oeil vert ne la fixait, aucun visage aux orbites vides ne l'accusait de quoi que se soit. Une violente douleur explosa dans sa tête et elle se recroquevilla sur elle même en se tenant les tempes, fermant les yeux avec un petit gémissement. Elle se força à respirer profondément et rouvrit les yeux pour regarder autour d'elle. Elle n'était pas seule, un jeune homme aux yeux vert la regardait. Qui était-ce ? Que faisait-elle ici ? Pourquoi donnait-il l'impression de veiller sur elle ? Que s'était-il passé ?

- Qu'est ce que... ?


La mémoire lui revint subitement. Les hommes, la ruelle, la pluie qui rendait les pavés si glissants, le choc, le sang, les flèches, les voix... les grands yeux verts... Elle porta sa main à son front et se rendit compte qu'on l'avait soignée, était-ce ce jeune homme inconnu qui s'était occupé d'elle ? Encore sous le choc de la douleur et du rêve qu'elle venait de faire, elle ne faisait pas attention à son expression faciale et avait l'air perdue... mais la présence de cet inconnu la rassurait... étrangement, elle se sentait déjà beaucoup mieux depuis qu'elle l'avait vu. Sa respiration se calma doucement et elle leva doucement les yeux vers lui, lui adressant un sourire timide. Elle resta ainsi un moment, sans parler, se contentant de regarder ses yeux qui la fascinaient tant, puis ouvrit enfin la bouche.


- C'est... c'est toi qui m'a sauvée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptyJeu 21 Juil - 16:30

    Elevé pour être un chasseur, Kyle avait appris très jeune à être patient, à rester immobile des heures jusqu’à ce qu’une proie daigne venir et se mettre dans un angle de tir favorable. C’est pourquoi il pouvait passer la journée à attendre que la demoiselle se réveille. Entre son agression et le choc à la tête, elle en aurait peut-être pour un moment à récupérer mais il avait ses consignes et même en tant qu’homme, il ne pouvait pas la laisser ici, il allait au moins devoir la raccompagner chez elle et s’assurer qu’elle n’était pas trop salement blessé. Dans son sommeil, elle commença à s’agiter, elle devait rêver. Son rêve semblait d’ailleurs virer au cauchemar si on se fiait à la manière dont elle bougeait, sa respiration et la sueur qui commençait à perler sur son front. Pour l’instant, il ne voulait pas la réveiller, elle avait besoin de se reposer. Pour Kyle, il était normal de faire des cauchemars après une agression pareille. Il était loin de se douter de qui était vraiment la jeune femme, pour lui, c’était une demoiselle comme les autres qui s’était fait agresser par quatre hommes peu sympathiques et qui avait manqué de peu de se faire violer dans une ruelle sombre. Ca arrivait plus fréquemment qu’on ne le croyait, l’Eglise de l’Ombre avait beau s’en vanter, elle n’avait pas réussi à maintenir l’ordre pendant la régence et beaucoup de quartiers de la ville marchait sur la loi du plus fort. Mais maintenant que la garde reprenait ses droits, ca n’allait plus être la même chanson et le nettoyage des rues avait commencé, les magistrats allaient crouler sous le travail, la prison allait être bien repeuplée et le bourreau ne risquerait pas de se retrouver au chômage…

    Finalement, il décida qu’il était temps de la réveiller, de la sauver de son mauvais rêve. Il posa la main sur son épaule et la secoua doucement. Elle se redressa dans un grand cri et Kyle enleva sa main prestement, visiblement, elle était plus atteinte par son agression qu’il ne le croyait. Reprenant ses esprits, la jeune femme se calma et posa son regard sur Kyle, croisant son regard turquoise dans son regard émeraude. Elle lui fit un petit sourire timide, elle était adorable avec son petit air gênée. Elle finit par lui adresser la parole, normalement pour la première fois, lui demandant si c’était lui qui l’avait sauvé.

    Oui… enfin, pas tout seul, c’est ma patrouille qui t’a sauvé. Je suis de la garde impériale, tu n’as rien à craindre avec moi. On a vu au loin les hommes qui t’emmenaient dans la ruelle, on vous a suivit pour vérifier ce qu’il se passait, nous avons eu la chance d’être au bon endroit au bon moment. On t’a sauvé et après tu m’as sauté au coup avant de t’évanouir. Mes collègues ont emmenés tes agresseurs, sois rassurée, tu ne risques plus jamais d’entendre parler d’eux. Quant à moi, je suis resté pour te soigner.

    Les explications étaient données, la jeune femme saurait désormais à quoi s’en tenir et pourra remercier la chance que Kyle l’ait vu se faire emmener dans cette ruelle. Un vieil homme entra alors dans la pièce, l’apothicaire, il déposa une boisson chaude sur la table de chevet près de la jeune femme et lui dit de la boire, s’agissant d’un remède pour sa tête. Puis il se retira comme il était venu.

    Nous sommes dans la boutique d’un apothicaire, pas loin de là où on t’a trouvé, j’ai soigné ta blessure à la tête, bois son remède, il m’a l’air d’être un homme fiable dans son domaine.

    Le jeune homme avait été élevé à la campagne, là où on se fiait encore à la médecine traditionnelle et aux vertus des produits naturels, un apothicaire serait toujours plus fiable pour Kyle que ces médecins modernes que l’ont dit tous un peu barjo sur les bords…

    Au fait, je m’appelle Kyle. Et toi ?

    Ce serait bien plus facile de faire la conversation une fois qu’ils se seraient présentés en bonne et dû forme.
Revenir en haut Aller en bas
₳ Terroriste ₳

Alysse Teiden

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 348
♦ Messages : 161
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mémorisation intempestive
♦ Protecteur : Marius De l'Ombrage
♦ Date d'inscription : 13/07/2011
♦ Age : 32

La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptyJeu 21 Juil - 20:07

Chez un apothicaire ? Probablement celui qu'elle souhaitait aller voir un peu plus tôt, ça tombait bien finalement. D'ailleurs il venait d'entrer et de déposer une boisson chaude non loin d'elle. Elle tendit le bras pour attraper le remède, et le porta à son nez avant d'y tremper les lèvres. Il y avait là tout ce qu'il fallait pour adoucir le mal de tête monstrueux qui se débattait sous ses cheveux, pour la détendre et pour éclaircir sa vision... cet apothicaire valait bien la réputation qu'on lui avait décrite. C'était d'ailleurs la raison principale de sa venue ce jour là, à la base, elle voulait tester ses connaissances avant de lui acheter ce dont elle avait besoin. Comme ça c'était fait... il s'y connaissait visiblement pas mal. Elle sirota son médicament tout en écoutant Kyle sans lever les yeux sur lui. Elle ne le fit qu'une fois qu'elle eut terminé de boire. Le remède ne commencerait à faire effet qu'une bonne demi-heure plus tard, mais de savoir qu'elle aurait bientôt moins mal à la tête la soulageait déjà un peu.

- Kyle ? C'est joli comme nom... ça va bien avec tes yeux...


Yeux qu'elle se gardait bien de regarder à nouveau. Ils la troublaient autant qu'ils la fascinaient et elle ne comprenait pas pourquoi. Ces yeux semblaient essayer de lui rappeler quelque chose, quelque chose qui se serait passé avant son accident et qui... la jeune fille secoua la tête. Elle avait déjà bien assez mal au crâne comme ça, essayer de se souvenir de quoi que se soit remontant avant son réveil près de trois ans auparavant ne ferait qu'empirer les choses. Relevant la tête, elle planta son regard dans le sien sans pour autant rester bloquée pendant plusieurs secondes et lui adressa à nouveau un sourire timide.

- Alysse... je m'appelle Alysse...

C'était étrange, depuis son arrivée elle n'avait pas baissé sa garde... à part ce petit incident dans la taverne du port avec la jeune femme qui se faisait appeler Harouna, mais c'était à cause de l'alcool... peut-être que le choc qu'elle avait reçu à la tête était plus violent qu'elle ne le pensait et que, ainsi affaiblie, elle retrouvait ses anciennes expressions faciales, ses sourires et ses regards, ceux qu'elle avait avant de décider de les oublier aussi parce que ça lui posait trop de problèmes... les émotions étaient dangereuses... Mais se concentrer pour faire à nouveau le vide n'était pas une bonne idée pour le moment, elle avait trop mal à la tête et la boisson allait avoir un petit effet somnolent en plus. Pas assez pour la faire dormir, mais assez pour embrouiller encore un peu ses idées... enfin ça viendrait en même temps que le reste, elle avait encore un peu de temps devant elle.

Il expliquait comment il l'avait sauvé avec la... patrouille ? Étrange nom pour désigner ses amis, c'était intéressant, mais elle ne comprenait pas de quoi il parlait. Des agresseurs ? Ces types l'avaient agressée ? Elle se souvenait pourtant qu'ils avaient plutôt envie de la toucher et de lui couper ses vêtements... était-ce cela une agression ? Marius avait dit quelque chose à ce sujet une fois, quand elle était saoule... quelque chose du genre "si un homme te touche ou qu'il a un geste déplacé alors que tu ne le désires pas, frappe le." C'était de ça qu'il parlait ? La jeune fille se massa un moment les tempes, repoussant légèrement ses cheveux encore mouillés en arrière pour dégager son visage.


- Je... Je ne sais pas vraiment ce qu'est une agression mais... tu m'as sauvée et tu m'as soignée, tu as même veillé sur moi pendant que j'étais inconsciente alors...

Elle leva à nouveau les yeux vers lui et lui sourit plus franchement.


- Merci Kyle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptyVen 22 Juil - 9:28

    La jeune femme bu le médicament que le vieille apothicaire lui avait apporté, la plupart des remèdes ont souvent un goût infâme mais soit la jeune femme ne disait rien pour vexer, soit le vieil homme réussissait à préparer des potions au gout agréable. Quoiqu’il en soit, avec ca, elle se sentirait mieux, elle s’était cognée assez méchamment mais rien de bien grave à priori, hormis une bosse qui allait venir sous peu. Le jeune archer lui expliqua la situation, puis se présenta à elle, histoire qu’elle se détende un peu plus et lui donne son nom. Elle ne le fit pas immédiatement, elle commença par lui faire un compliment qu’il n’avait pas l’habitude de recevoir.

    Ho !... Heu… Merci.

    Le jeune semblait légèrement embarrassé, ce n’était pas la première fois qu’on lui faisait des compliments sur ses yeux mais c’était la première fois qu’on lui en faisait sur son nom. Il n’avait jamais cherché à se mettre physiquement en valeur, il se savait un peu attrayant mais sans plus. Mais bon, après Lizbell, c’était la seconde femme en ville qui lui faisait un compliment du genre. A bien y repenser, il était le seul dans la famille à avoir hérité des yeux de sa mère, une très belle femme, même si le deuil et le chagrin lui avait porté un coup sévère. Hormis sa jeune sœur, elle était la seule famille qui lui restait. La jeune femme semblait encore un peu secouée mais elle finit par se présenter et Kyle lui sourit.

    Alysse ? C’est très bon comme nom ca aussi, on dirait une fleur… Et puis, tu as aussi de très beaux yeux…

    Bon, il n’était pas lui-même très doué pour faire des compliments mais cette fois, c’était sorti tout seul. La jeune femme semblait avoir un peu de mal à soutenir son regard, il se demandait bien pourquoi, il n’était pas si intimidant que ca après tout. Puis ensuite, elle lui tint un discours un peu… étrange. Finalement, elle s’était peut-être cogné la tête plus fort qu’il ne le croyait, elle ne comprenait pas ce qui lui était arrivé et faisait preuve d’un détachement incroyable pour une jeune femme qui avait manqué de se faire violer. Alors, soit elle s’était cogné fort, soit elle était idiote, soit elle avait un sang-froid à toute épreuve. Mais elle comprit tout de même qu’il l’avait sauvé et elle remercia avec son regard à faire fondre la glace.

    Heu… de rien… et puis, c’est mon travail, que dirait-on de la garde impériale si elle laissait une pauvre jeune femme se faire violer dans une ruelle sombre.

    Modeste ou troublé par la jeune femme, il ne saurait le dire mais elle était vraiment étrange, décidément, les femmes de la capitale étaient pleines de mystères.

    Ôtes-moi d’un doute, tu avais tout de même bien compris que ces hommes t’avaient attaqué dans le but d’abuser de toi ?

    A ce niveau-là, ca devenait un peu surréaliste comme conversation mais avec l’étrange discours qu’elle lui avait tenu, il préféra poser la question pour être sûr. Mais bon, c’était fini maintenant et il convenait maintenant de la ramener chez elle.

    Enfin qu’importe… Dis-moi où tu habites s’il-te-plait, je vais te raccompagner chez toi dès que tu te sentiras mieux…
Revenir en haut Aller en bas
₳ Terroriste ₳

Alysse Teiden

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 348
♦ Messages : 161
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mémorisation intempestive
♦ Protecteur : Marius De l'Ombrage
♦ Date d'inscription : 13/07/2011
♦ Age : 32

La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptyVen 22 Juil - 15:28

- Abuser de moi ? C'est à dire ?

Était-ce dont Marius avait parlé ? Pour elle, "abuser" quelqu'un ça voulait dire l'arnaquer, le trahir... mais elle ne connaissait pas les hommes qui l'avaient entrainée dans cette ruelle, elle ne les avait même jamais vus. Comment auraient-ils pu la trahir ? L'arnaquer peut-être ? Impossible... ils n'avaient pas essayer de lui vendre quoi que se soit. Alysse se plongea dans une profonde réflexion en essayant de rassembler tous les souvenirs des conversations de ce genre qu'elle avait eu avec le Présage. Elle se souvenait qu'un jour, il l'avait prise dans ses bras et avait commencé à l'embrasser avec violence... c'était le chef, elle l'avait donc laissé faire sans se poser de questions... mais il l'avait finalement lâchée et même repoussée un peu plus loin tout en allant lui même à l'autre bout de la pièce pour se passer de l'eau froide sur le visage. Une fois qu'il avait été calmé, il était venu s'excuser en lui expliquant qu'il était désolé, qu'il n'avait pas pu résister et que si quelqu'un d'autre faisait la même chose, elle devait s'attendre à ce qu'on abuse d'elle... il allait même poursuivre son explication mais quelqu'un était entré pour faire un rapport urgent et il avait fallu partir en mission tout de suite après... ils n'avaient jamais eu à nouveau cette conversation.


Elle leva les yeux vers Kyle d'un air gênée.

- Je dois te paraitre stupide non ? C'est juste que certaines tournures, certaines phrases... j'ai encore du mal à les comprendre.

Si elle en restait là, il allait croire qu'elle venait d'un endroit où la langue parlée était différente.

- J'ai eu un accident il y a trois ans, une maison s'est effondrée pendant que j'étais à l'intérieur et quelque chose m'a frappée très fort à la tête... je suis restée endormie un bon moment, et quand je me suis réveillée, toute ma mémoire avait disparu. Je savais encore parler... mais c'était tout, il a fallu tout m’expliquer à nouveau... j'imagine que personne n'a encore eu l'occasion de m'expliquer ça...

Personne, à part Marius, vaguement, n'avait pensé non plus à lui dire que les hommes n'étaient pas censés avoir le droit de la toucher comme bon leur semblait...

- Ils ont eu de la chance qu'il pleuve... si je n'avais pas glissé et que je ne m'étais pas cognée, ils auraient probablement regretté amèrement d'avoir essayé de me retarder en tout cas... j'étais plutôt pressée...

Ça n'était pas de la fierté mal placée, c'était juste la vérité. Elle ne se serait pas énervée, elle les aurait juste suffisamment amochés pour qu'ils la laissent partir comme elle le souhaitait. Alysse n'avait pas l'habitude de laisser les gens s'interposer entre elle et une mission, même si dans ce cas précis, c'était une mission de second ordre qu'elle s'était donnée elle même. Elle replongea son regard dans les yeux verts et pétillants du jeune homme qui l'avait soigné et lui adressa un sourire contrit.

- Je suis désolée de t'avoir inquiété...

La jeune fille avait comprit depuis peu que des gens pouvaient s'inquiéter pour elle... elle ne comprenait toujours pas pourquoi, mais au lieu de la laisser de marbre comme avant, ça la troublait légèrement. Toujours est-il qu'elle avait délibérément "oublié" de répondre à la question concernant le lieux ou elle vivait... si elle rentrait maintenant, Marius serait dans tous ses états en voyant qu'elle était blessée, et il était déjà suffisamment inquiet à propos de tout et de rien, inutile d'en rajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptySam 23 Juil - 11:37

    Pour le coup, le jeune archer la regardait aves des yeux ronds, ce qui devait tout de suite enlever un charme certains à ses yeux d’émeraude. Alors, ou cette fille était l’incarnation même de la naïveté et elle débarquait de sa campagne, ou alors elle s’était vraiment cogné la tête très fort.

    Heu abuser de toi… Te violer… te faire des trucs sexuels contre ta volonté…

    Il fallait mieux préciser, des fois qu’elle se mette carrément à lui demander la définition exacte d’un viol… en tout cas, on pouvait aussi faire passer à la trappe l’hypothèse de la fille de joie et de la passe qui aurait mal tourner. Cette fille était un oiseau blanc, prête à être pervertie par le premier venu qui aurait de mauvaise intention. En tout cas, elle finit par lui donner une explication convaincante, elle avait eu un grave accident, un bon choc sur la tête, du coma et une belle amnésie à son réveil, voilà qui était en effet des circonstances exceptionnelles, elle était presque redevenue une enfant innocente on dirait.

    Je vois, en effet, ca explique pas mal de choses, tu as de la chance que hormis ton amnésie, tu n’ais pas eu plus de séquelles sur le corps, les coups à la tête sont très méchant parfois. En tout cas, si tu ne sais rien du monde, tu dois faire très attention, des gens mal intentionné comme ceux qui t’ont attaqué, il y en a beaucoup, surtout dans la capitale, il faut être prudente et avoir quelque de confiance avec toi quand tu te promènes.

    En espérant qu’elle avait quelqu’un, car, dans son cas, elle était presque susceptible de faire confiance à n’importe qui, ce qui pouvait prêter à conséquence. Elle lui fit ensuite un autre discours étrange, prétendant que les quatre hommes avaient eu de la chance qu’elle se cogne, que sinon, elle leur aurait fait regretter de l’avoir retardé. Tiens retardé pour quoi d’ailleurs ?

    Heu… je vois… Tu avais quelque chose d’urgent à faire ?

    S’il en savait un peu plus sur elle, il pourrait l’aider et ensuite la ramener chez elle, il commençait à se faire tard et la nuit serait un moment très dangereux pour elle vu son état. Elle plongea à nouveau son regard dans le sien et lui fit un adorable sourire en s’excusant de l’avoir inquiété. Kyle était un peu gêné mais réussi à lui rendre avant de parler.

    Ce n’est pas grave Alysse, il ne t’est rien arrivé, c’est l’essentiel.

    Puis, le jeune archer se releva, il avait du mal avec elle, elle était tellement pure et innocente que ca le troublait. Quant il était partie de Frickwitch, il parait avec l’idée que les femmes de la capitale étaient radicalement différentes des gentilles campagnardes qu’il avait l’habitude de voir. Jusque là, Lizbell avait réussi à lui donner raison, mais il ne s’était certainement pas attendue à tomber sur quelqu’un comme elle, le destin peut décidément être très blagueur quant il s’y met.

    Tu te sens comment ? En forme pour marcher ?

    Malgré son statut de garde impériale, il ne pouvait pas abuser indéfiniment de la gentillesse de l’apothicaire, il allait falloir la ramener chez elle avant de rentrer à la caserne et faire le rapport, officiellement, il était en service et effectuait une tâche attribuée par son supérieur direct.
Revenir en haut Aller en bas
₳ Terroriste ₳

Alysse Teiden

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 348
♦ Messages : 161
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mémorisation intempestive
♦ Protecteur : Marius De l'Ombrage
♦ Date d'inscription : 13/07/2011
♦ Age : 32

La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptySam 30 Juil - 12:26

Des trucs sexuels ? Mais de quoi pouvait-il bien parler ? Elle connaissait ces mots là, ça concernait la reproduction, aussi bien chez les humains que chez les animaux. Voulait-il dire que ces types avaient voulu lui faire un enfant ? Mais pourquoi auraient-ils bien pu vouloir une chose pareille ? Il se trompait sans doutes... elle ne voyait pas d'autre solution... mais elle hocha la tête pour lui faire plaisir. Après tout, il s'était inquiété pour elle, autant le laisser croire qu'elle comprenait... comme ça il cesserait de s'en faire à son sujet... enfin... peut-être... Par contre elle comprenait le concept de "personnes mal intentionnées". Il voulait dire que c'était des gens désagréables, voir méchants, qui lui voulaient du mal. Par contre, quelqu'un de confiance...

- Quelqu'un de confiance ? Comme celui qui me donne mes ordres ? Je ne connais que lui dans cette ville, et il a d'autres choses à faire plus importantes que de rester avec moi quand j'explore cette cité. Il faut bien que j'apprenne à me repérer dans ces rues, sinon je vais finir par me perdre. Ça serait dommage quand même...


Quelque chose d'urgent à faire ? Elle ne pouvait quand même pas lui dire qu'elle voulait savoir si l'homme chez qui il l'avait justement emmenée était capable de lui apprendre des choses concernant des poisons et autres mixtures dont elle n'aurait eut vent auparavant... se serait un peu comme si elle disait "salut, je suis une terroriste, j'empoisonne des gens et j'en soigne d'autres. Sinon je sais aussi frapper et même tuer avec des dagues, ça t'intéresse ?"... Marius serait probablement furieux si elle disait une chose pareille... d'autant que cacher ce genre d'informations était l'une des toutes premières choses que lui avait apprise le Présage.

- Ben...

Autant lui dire une partie de la vérité.

- Je cherchais justement l'homme qui vient de m'apporter ce remède en fait. Je m'y connais un peu en ce qui concerne les plantes et leurs usages, je voulais lui acheter quelques simples et lui demander s'il accepterait de me prendre comme apprentie. Je sais un peu soigner avec ce que nous donne la forêt, mais je voudrais me perfectionner dans ce domaine... et pourquoi pas, un jour, en faire mon métier si je suis assez douée pour ça. Je ne suis douée pour rien d'autre de toute façon. Où alors peut-être que je l'étais... mais j'ai oublié.

Et pour l'assassinat furtif aussi... mais autant ne pas donner à ce jeune homme cette petite précision. Il avait eu l'air gêné quand elle l'avait regardé dans les yeux... pourquoi ? Et pourquoi elle même était-elle si fascinée par le regard de ce jeune homme qu'elle voyait pourtant pour la toute première fois de sa vie ? Encore quelque chose qu'elle ne comprenait pas.

"Tu te sens comment ? En forme pour marcher ?"

Marcher ? Elle se souvint brusquement qu'elle s'était cognée assez brutalement à la tête. S'en souvenir lui fit mal à la tête, comme si avoir cessé d'y penser pendant un moment avait repoussé la douleur dans un coin de son esprit... mais maintenant que ça lui était revenu en tête, la souffrance lui arracha une petite grimace douloureuse... puis elle sourit timidement à son bienfaiteur et repoussa les couvertures qu'on avait placé sur elle. Elle n'était pas encore sèche et ses cheveux pendouillaient lamentablement autour de ses yeux et dans sa nuque, mais elle était quand même réchauffée, c'était déjà ça. Complètement indifférente au fait que sa jupe s'était retroussée quand elle dormait, elle ne se rendit pas compte que cette dernière était remontée jusqu'à la moitié de ses cuisses. Elle massa un instant sa cheville d'un air pensif, et se tourna pour laisser pendre ses pieds jusqu'au sol. Elle se tint au lit pour se redresser, et sa jupe reprit sa place initiale quand elle fut enfin debout. La pièce se mit à tourner dangereusement, la douleur martelait ses tempes comme si elle essayait d'en sortir, mais elle tenait plus ou moins debout toute seule.

- Je... je crois que je devrais pouvoir marcher... un peu... peut-être...

Elle leva les yeux vers lui et lui adressa un sourire désolé.

- Je devrais pouvoir me débrouiller seule si tu as quelque chose à faire... désolée de t'ennuyer ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptySam 30 Juil - 16:27

    A voir la tête qu’elle faisait quant il lui parla de se que voulaient les hommes qui l’avait agressé, il sentait qu’elle ne comprenait toujours pas ce qu’il voulait lui dire, même avec une explication plus poussé. Franchement, si elle ne lui avait pas dit en suivant qu’elle s’était prise un coup sur la tête, il commencerait vraiment à se demander de quelle île déserte ou de quelle montagne elle pouvait bien tomber, il fallait vivre en ermite pour en connaitre aussi peu sur la vie. Même lui qui, aux yeux des gens de la capitale, sortait de ce que l’on considérait comme la campagne profonde avait l’air d’être plus une lumière qu’elle. En un sens, si elle ne lui avait pas expliqué tout ce qu’il lui était arrivé, il n’y croirait toujours pas. Mais bon, son coup sur la tête, s’il avait été violent, expliquait tout. En gros, elle était presque redevenue une page vierge sur qui n’importe qui pouvait écrire n’importe quoi. En un sens, ca lui faisait peur, d’autant plus qu’elle confirmait les choses dans ce sens. Elle parlait d’une personne qui lui donnait des ordres quant il évoqua qu’elle ait quelqu’un de confiance.

    Des ordres ? Comment ca, quelqu’un qui te donne des ordres ?

    Oui, elle était vraiment bizarre cette fille et pas seulement parce qu’elle était en décalage avec la réalité. Dans quoi était-elle bien allée se fourrer ?

    En tout cas, il n’y a pas que lui qui puisse t’aider, tu dois apprendre à faire preuve de prudence, il y a bien une autre personne qui devrait pouvoir t’aider quand tu sors te promener. C’est bien de vouloir se repérer mais ton amnésie fait qu’il te manque des connaissances et des gens mal intentionnés peuvent en tirer profit, comme les hommes de tout à l’heure.

    Qui savait ce qu’on pouvait lui faire gober en s’y prenant bien, pauvre fille en un sens, une adulte devenue prisonnière d’un esprit d’enfant. Car en effet, elle semblait presque innocente malgré tout. Sa candeur était désarmante de sincérité. Il enchaina en lui demandant si elle avait quelque chose d’urgent à faire et elle lui répondit qu’elle cherchait l’apothicaire chez qui ils étaient justement. Elle disait connaitre les plantes et vouloir être apprentie pour en faire son métier. Malgré tout ce qui lui était arrivé, il lui restait des réactions logiques, un peu trop logique même sur le coup mais Kyle ne s’en rendit pas compte, trop content qu’elle lui sorte enfin quelque chose de sensé.

    Je vois… bon, ce n’est pas grave, le magasin ne va pas s’envoler, tu pourras revenir le voir quand ca ira mieux.

    Il lui demanda ensuite si elle se sentait plus d’aplomb pour marcher et rentrer chez elle, elle vira la couverture, dévoilant ses belles et fines jambes, sa jupe était remonté jusqu’à mi-cuisse. Derrière son allure banale, elle cachait véritablement un corps attirant et Kyle essayait de ne pas trop y penser, même si dans son état, elle ne remarquerait pas qu’il la regardait un peu. Elle se leva et rajusta sa tenue. Kyle voyait qu’elle tenait debout mais à grande peine, le contrecoup du choc était encore présent, elle risquait de chuter à tout moment. Elle lui sourit avec la même innocence et Kyle se mit à ses côtés pour lui tenir le bras et l’aider à tenir debout.

    Ouais… ca n’a pas l’air d’être encore ca… Bon, ne t’en fais pas, ca passera avec le temps. En attendant, je te propose de te raccompagner chez toi. Dans ton état tu peux difficilement marcher, je vais t’aider, crois-moi ca ne me dérange pas de te venir en aide.

    D’un côté, il voyait ca comme l’un des sens à donner à la carrière qu’il s’était choisi en devenant garde impériale.
Revenir en haut Aller en bas
₳ Terroriste ₳

Alysse Teiden

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 348
♦ Messages : 161
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mémorisation intempestive
♦ Protecteur : Marius De l'Ombrage
♦ Date d'inscription : 13/07/2011
♦ Age : 32

La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptyDim 31 Juil - 20:30

La jeune fille adressa un petit sourire énigmatique au jeune homme. Comment aurait-elle pu lui expliquer qu'elle était sous les ordres du chef de la résistance d'Ishtar ? Comment aurait-elle pu lui dire, comme ça d'un coup, qu'elle luttait contre l'Église et ce qu'elle représentait ? Il existait plus de gens qui croyaient en elle que l'inverse... autant ne rien dire. D'autant plus qu'elle ne voulait pas qu'il se mette à la détester. Pourquoi d'ailleurs ? Habituellement elle se fichait de ce que ressentaient les personnes qu'elle rencontrait... qu'avait-il de plus ? Peut-être ce petit quelque chose qu'elle voyait dans ses yeux... elle ne savait pas. Elle préféra laisser la question en suspend... peut-être comprendrait-il qu'elle ne pouvait pas répondre à cette question... puis revenant subitement sur sa décision, elle baissa les yeux. Elle voulait être sincère avec lui... allez savoir pourquoi, elle même l'ignorait.

- C'est juste que je ne sais plus rien faire d'autre que suivre des ordres... quand j'essaye de faire simplement ce que je veux, mon absence de souvenirs me fait trop mal... alors je préfère faire ce qu'on me dit. C'est plus facile et ça m'empêche de réfléchir... c'est un peu lâche, je sais... mais je crois que je ne suis pas prête à affronter ma mémoire.


A chaque fois qu'elle essayait de se souvenir de quoi que se soit, le mur noir, lisse et brulant s'imposait à elle... c'était trop douloureux. Une expression triste se peignit sur le visage de la jeune résistante alors qu'elle faisait mine d'être concentrée sur un plis de sa jupe.

- C'est stupide hein...


Elle releva la tête et tenta de lui adresser un sourire rassurant.

- En tout cas cet homme est la seule personne que je connais ici, je viens d'arriver dans la capitale et je suis un peu perdue, c'est immense ! Et les gens sont différents de ceux que je connaissais à Semini... mais je vais vite m'y faire ne t'inquiète pas.

Souhaitait-elle le rassurer lui, ou se rassurer elle même ? Elle l'ignorait. Quand il en revint au sujet de sa visite chez l'apothicaire, elle hocha doucement la tête. Elle reviendrait un autre jour, arriver blessée et demander ensuite à cet homme de lui enseigner son savoir n'était peut-être pas la meilleure méthode au monde, ni la plus subtile. Elle reviendrait quand il aurait eu le temps d'oublier son visage et sa mésaventure. Elle n'avait pas envie que cette homme pense qu'elle n'était qu'une pauvre jeune fille sans défenses qui avait besoin qu'on la sauve toutes les deux minutes. Il devait penser qu'elle était une jeune apothicaire en herbe capable de se débrouiller toute seule et qui soit digne de confiance, histoire qu'il puisse avoir envie de lui enseigner tous ses secrets. Les secrets des apothicaires étaient toujours d'immenses trésors pour la jeune fille.

- Tu as raison, je reviendrais sans doutes d'ici quelques jours, histoire qu'il m'oublie un peu.

Elle eut un petit sourire amusé.

- Je me vois mal lui demander de m'engager en lui disant "bonsoir, vous vous souvenez de moi ? Je suis arrivée chez vous en sang l'autre fois"... je doute que se soit la meilleure approche possible.

Visiblement les efforts qu'elle faisait pour paraitre en forme et lui donner l'impression qu'elle pouvait se tenir debout sans problèmes... étaient vains. Elle poussa un petit soupir discret, elle avait horreur d'être dans un tel état de faiblesse... d'autant plus que c'était un simple petit coup sur la tête qui lui avait fait ça, c'était stupide... et encore plus stupide quand on savait qu'elle se l'était presque fait toute seule... le sol mouillé, la glissade, la rencontre brutale avec le mur... c'était un enchainement de débilités affligeantes et elle se maudissait intérieurement pour n'avoir pas fait plus attention. Mais d'un autre côté cette histoire lui avait permis de rencontrer Kyle et... et quoi ? Pourquoi pensait-elle subitement à ça ? Le jeune homme venait de lui prendre le bras pour lui permettre de s'appuyer contre lui et pour l'aider à marcher. Elle leva les yeux vers lui pour lui dire que c'était inutile, qu'elle pouvait marcher seule...


- Je quoi que c'est... que c'est...

Elle fut coupée dans sa phrase quand ses yeux rencontrèrent ceux du jeune garde impérial. Ils étaient d'un vert si intense... elle plongea son regard dans le sien et s'abandonna un moment à leur contemplation. Elle avait l'impression de voir quelque chose de connu et de rassurant. Avait-elle connu quelqu'un qui avait les mêmes yeux ? Elle l'ignorait... tout ce qu'elle savait c'était qu'elle aimait beaucoup les yeux du jeune homme et qu'elle aurait pu passer des heures à ne rien faire d'autre que les regarder. Elle lui adressa un sourire doux et timide.


- Euh... désolée...


Elle se sentait parfaitement idiote. Il devait sans doutes penser qu'elle avait un problème mental... elle ne faisait presque que le regarder dans les yeux depuis son réveil... personne ne faisait ça... mais elle ne pouvait pas s'en empêcher. Elle dégagea doucement son bras sans cesser de le regarder et tenta un pas... puis un autre... et s'accrocha vivement à l'épaule de Kyle pour ne pas tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptyLun 1 Aoû - 7:24

    Le jeune homme s’était posé une question parfaitement sensé et à voir son visage, il se doutait qu’il avait touché un point sensible. Elle n’avait que peu d’émotions en temps normal alors dès qu’on touchait quelque chose d’important, elle avait du mal à le dissimuler. Cependant, elle lui donna une explication qui, à défaut d’être parfaite, donnait au moins un semblant d’explication crédible. Mais bon, il s’en contenterait, elle ne lui mentait pas sur son amnésie, il se voyait mal la cuisiner comme ça encore longtemps. Et puis d’un certain côté, il essayait de se mettre à sa place même s’il avait du mal à le concevoir. Qu’est-ce que cela faisait une amnésie pareil ? A quelle sorte de terreur pouvait-on faire face quant on ne contemplait que le néant dans son esprit ? Car la jeune femme n’avait pas perdu que son identité, elle avait oublié une grande partie des codes sociaux qui composent la vie en société, elle était en décalage avec le reste du monde, seule avec ses propres ténèbres. A ce niveau, il voulait bien croire qu’elle accepte d’obéir à quelqu’un plutôt que d’affronter un passé qui n’existe pas. Et puis sans doute, avait-elle aussi peur de découvrir qui elle était avant. Si elle s’était fait une image d’elle-même, peut-être craignait-elle d’avoir été radicalement différente de ce qu’elle pensait être, du moins, lui le voyait-il ainsi.

    Ce n’est ni lâche ni stupide. Avoir peur, c’est normal, surtout pour toi qui n’a plus rien, pas même un passé à se rappeler. Mais je crois que les choses te reviendront d’elles-mêmes avec le temps, tu n’as pas à te forcer, vas-y pas à pas…

    Il ne savait si ce qu’il disait aurait de l’impact mais au moins il essayait de se faire encourageant pour elle, elle en avait bien besoin au fond pour affronter cette épreuve et puis, un ami de plus sur qui s’appuyer ne pouvait pas lui faire du mal, il avait assez prouvé comme ca qu’elle pouvait lui faire confiance. Elle continua de lui parler, lui révélant même d’où elle venait.

    Tu viens de Semini, j’avoue que je ne connais que ma province natale. Je viens de Frickwitch, c’est assez différent de la capitale mais on s’y fait, ne t’en fais pas, toi aussi tu t’habitueras, c’est même une bonne opportunité pour repartir à zéro.

    Elle lui parla aussi de sa volonté d’apprendre auprès de l’apothicaire chez qui ils avaient trouvé refuge pour faire soigner la blessure de la jeune femme. Kyle lui conseilla cependant d’attendre un petit peu, elle acquiesça, non sans un petite pointe d’humour qui fit rire légèrement le jeune homme.

    C’est sûr, ce n’est pas la meilleure des approches, quelques jours de plus ne changeront pas grand-chose, revenir plus tard sera mieux.

    Comme elle avait du mal à marcher, il l’aida en le tenant le bras, elle essayait de faire croire qu’elle pouvait se débrouiller mais il n’était pas dupe, elle souffrait encore et avait du mal à tenir debout. Elle le regarda, voulut lui dire quelque chose mais vu arrêtée dans son élan, elle plongeait son regard dans le sien. Quant elle le regardait avec une telle intensité, son regard devenait si vivant, si profond qu’il s’abandonna lui aussi un instant dans ce regard turquoise qui l’attirait à son tour. Ils auraient pu passer des heures comme ça à se regarde l’un l’autre. Dans un adorable petit sourire, elle s’excusa et Kyle lui prit le menton pour qu’elle regarde vers lui.

    Ne t’excuses pas, je pourrais observer ton regard pendant des heures.

    Voilà qu’il se laissait aller à la poésie maintenant, elle lui faisait vraiment plus d’effet qu’il ne le croyait. Elle se dégagea mais manque de chuter à nouveau et s’appuya contre son épaule, le garde enroula son bras autour des siennes et la tint doucement serrée contre lui. Où donc ca allait les mener cette histoire…
Revenir en haut Aller en bas
₳ Terroriste ₳

Alysse Teiden

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 348
♦ Messages : 161
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mémorisation intempestive
♦ Protecteur : Marius De l'Ombrage
♦ Date d'inscription : 13/07/2011
♦ Age : 32

La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptyMar 2 Aoû - 2:41

"Ne t’excuses pas, je pourrais observer ton regard pendant des heures."

Quand elle faillit tomber, le jeune homme la serra doucement contre lui pour l'en empêcher. Elle le regarda encore un instant, puis posa sa tête contre son épaule. Il était... rassurant. C'était le mot qu'elle cherchait depuis le début, rassurant. Comme si rien de mauvais ne pouvait lui arriver tant qu'elle restait avec lui, comme s'il était capable de repousser tout ce qui la tourmentait, aussi bien sa mémoire que ses actes, aussi bien ce à quoi elle pensait, et ce qu'elle avait à faire. Se tenir simplement là, comme ça, contre lui sans rien dire, sans avoir de comptes à rendre à personnes, sans avoir à se préoccuper de ce qu'il fallait faire ou de ce qui avait été fait... c'était agréable.

- Merci...

C'était le premier mot qui lui était venu, elle ne savait pas quoi dire d'autre. Merci d'être là ? Merci de m'avoir sauvée ? Merci de m'aider à me sentir bien ? Merci pour quoi au juste ? Elle n'en savait rien... elle avait simplement envie de le remercier. Elle ne comprenait toujours pas exactement de quoi il l'avait sauvée ni même qui il était, mais c'était sans importance, il était là, ça suffisait. Il posait sur elle son regard d'émeraude et elle oubliait tout le reste. Pourquoi ? Sans importance ça aussi, elle était bien et c'était tout ce qui comptait.

- Je...

Il fallait qu'ils s'en aille, profiter ainsi de l'hospitalité de ce vieil apothicaire n'était pas bien, il voulait sans doutes fermer sa boutique et aller se restaurer avant de se coucher, comme tout bon citoyen qui se respecte... une vie simple, une vie d'ignorance. C'était probablement ce qu'il avait de mieux à faire, vivre sans se poser de questions, sans se demander de quoi serait fait le lendemain, sans avoir à se demander toutes les cinq minutes si ses compagnons de lutte étaient toujours vivants et si ils réussiraient à mener leur mission à bien... vivre ainsi devait probablement être plus agréable que de vivre comme elle-même le faisait... mais avait-elle réellement le choix ? Pouvait-elle fermer les yeux sur toutes les horreurs qu'elle avait vu et sur celles dont on lui avait parlé ? Pourquoi ce monde partait-ils ainsi à la dérive ? Pourquoi fallait-il utiliser la force pour se faire entendre ? C'était dommage... bien trop dommage... mais c'était ainsi... et de toute façon, c'était la seule vie qu'elle connaissait. Autant laisser ceux qui pouvaient vivre comme il le souhaitaient le faire après tout, cet innocent vieillard était sans doutes fatigué après sa journée de travail...


- Nous devrions peut-être partir... ce vieil homme n'a sans doutes pas que ça à faire que d'attendre que nous daignons nous en aller, non ?


Nous ? Comme si elle pouvait le laisser la ramener chez elle... c'était impossible, pourquoi pas aller chercher un prêtre pour lui montrer tranquillement le chemin du quartier général tant qu'à faire... c'était ridicule. Mais elle n'avait pas non plus envie de se retrouver seule. Oh bien sûr Marius et Mist seraient sans doutes là, Magdra et Alvaro aussi peut-être... voir même d'autres contrebandiers... mais c'était différent. Elle avait envie de sentir encore le regard de Kyle se poser sur elle. Pourquoi ? Elle n'en savait rien, mais elle s'en fichait. Ça n'avait aucune importance... Mais lui avait sans doutes un chez-lui, des gens chez qui retourner, une famille même peut-être... elle ne pouvait pas lui demander de rester avec elle, c'était trop égoïste.

- Si tu m'aide à marcher jusqu'à la place du marché j'arriverais sans doutes à me repérer et à trouver une auberge qui soit dans mes moyens... comme ça tu pourras rentrer chez toi...


Elle lui adressa un petit sourire en plongeant à nouveau son regard dans le sien. Ses yeux étaient vraiment beaux... et si apaisants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] EmptyMar 2 Aoû - 11:42

    Le temps semblait passer lentement en sa présence, il était bien avec elle dans les bras en fait. Il ne se l’expliquait pas, c’était ainsi et puis c’était tout. Elle était radicalement différente de Lizbell, qui savait simplement ce qu’elle voulait et le prenait sans trop se poser de questions, Alysse n’était que douceur et innocence, candeur d’une amnésique qui avait tout oublié et qui devait tout réapprendre. Qu’apprendrait-elle de lui ? La douceur, la gentillesse, l’honneur et certaines vertus ? Elle seule avait cette réponse. En tout, elle s’était découvert une étrange fascination pour ses yeux et il le lui rendait bien, ce qui ne devait pas leur donner un air intelligent, tous les deux à se regarder les yeux dans les yeux avec fascination. Elle remercia, il ne savait même pas pourquoi mais ca n’avait pas d’importance, d’un simple sourire, il prononça…

    De rien…

    Ce n’était pas tant ce qu’elle disait qui était important mais la façon dont elle le disait. Il ne savait pas encore ce que le destin lui réservait mais il espérait bien avoir la chance de la revoir un jour. Jusqu’ici, il avait eu peur en arrivant à la capitale de s’attacher à quelqu’un, surtout depuis la mort de sa famille mais finalement, était-ce un mal ? A quoi bon rester prisonnier de sa solitude ? Peut-être que c’était elle qui avait la réponse, il n’en savait rien encore…
    Elle lui rappela ensuite qu’ils devraient peut-être partir, enfin pas avant d’être resté encore un long moment serrée à lui. En effet, il se faisait tard, elle allait mieux, le vieil apothicaire avait sans doute mieux à faire que d’attendre que les deux jeunes gens daignent enfin arrêter de se regarder droit dans les yeux et aillent se chercher une chambre s’ils avaient envie de se faire des mamours…

    Je crois aussi, nous avons suffisamment abusé de son temps.

    Il se demandait donc ce qu’il allait faire d’elle ensuite. Pour une raison ou pour une autre, elle refusait qu’il l’accompagne chez elle mais il ne voulait pas la laisser dans cet état. Elle lui demanda de la ramener à la place du marché d’où elle pourrait se trouver une auberge valable. Il céda à ca, ce qui était la solution la plus raisonnable mais y imposa tout de même une condition.

    D’accord mais je préfère en chercher une avec toi, je ne te laisserais qu’une fois que je serais assuré que tu sois installé, tu es encore faible, je crains de te laisser seule ce soir. Et puis, ca ne me dérange, c’est pas comme si quelqu’un m’attendait de toute façon…

    Il n’y aurait personne d’autre que les collègues qui l’attendraient à la caserne et il n’était pas de service de nuit pour ce soir, il avait tout son temps. Faisant passer le bras de la jeune femme sous le sien afin de l’aider à marcher, il sortit de la pièce et remercia le vieil homme qui les avait accueillit et soigné la jeune femme puis ils sortirent. Une fois dehors, Kyle pouvait voir au ciel que le crépuscule était proche, il fallait se mettre en route pour trouver une auberge pour la jeune femme…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Vide
MessageSujet: Re: La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]   La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La voie est ouverte... fermez-là ! [PV Kyle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Rues commerçantes Ѧ-