Partagez | 
 

 Équinoxe d'été - le marionnettiste parle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Équinoxe d'été - le marionnettiste parle...   Sam 15 Mai - 17:50

Enfin, c'était le grand jour. L'équilibre entre la lumière et les ténèbres était parfaite, sublime dans sa pureté et simplicité. Et pourtant si difficile à saisir, sans lui consacrer sa vie. Seuls les prêtres de l'Église et de l'Ombre connaissaient le véritable sentiment d'union avec leur énergie suprême. Aujourd'hui, leur puissance était à son sommet. Comme quatre fois par an, une cérémonie était organisée dans tous les temples, à travers tout l'Empire. Cependant, aucune ne valait celles de l'Équinoxe d'été. Et encore moins la grande célébration à la Capitale impériale, dans la Cathédrale, le centre spirituel d'Ishtar. Des dizaines d'ecclésiastiques et une foule de gens plus ou moins fidèles, tous venu admirer le spectacle et prier en paix. En plus de cela, qui ne rêvait pas de voir le Prince Héritier Ezhekiel, si rarement visible aux yeux de qui que ce soit ?

L'édifice religieux fut décoré des bannières noires et blanches aux murs, d'emblèmes impériaux et de guirlandes d'un bleu-nuit, ornées de clochettes, reluisant dans la pénombre, juste sous la voûte de la grande salle, où tout ce beau monde était réuni. Des hérauts étaient prêts dehors, à l'entrée pour répéter, à la foule sans celle grandissante, les paroles de ceux qui allaient y prendre la parole. Sur la place, autour de la Cathédrale, les novices, sous la direction de leurs maîtres, préparaient des dizaines de gobelets en bois pour la bière gratuite, distribuée au peuple en ce jour, par l'Empire. Des friandises étaient offertes aux enfants, des lampions décoraient les rues... Bref, la joie et le bonheur régnaient en maître.

Les plus croyants, ainsi que ceux qui s'intéressaient à la politique, attendaient avec impatience le discours annuel du Haut Prêtre. Uriel D'Arken avait le don de parler à son auditoire de manière à attirer son attention et, plus important, la conserver durant tout le temps de sa parole. Jeune et charmant, il ne ressemblait pas aux vieux moralisateurs, malgré le fait que sa position sur certains points soit la même que celle de ses prédécesseurs d'il y a plusieurs siècles. De plus, quelques informations officielles pouvaient parfois être annoncées, ainsi donc, il était toujours bon d'écouter, ou de se renseigner par la suite quant aux sujets dont il était question.

C'est donc naturellement, qu'un murmure parcourra la foule, comme un frisson parcours une colonne vertébrale, lorsque le blond, vêtu de blanc, se manifesta sur l'estrade élevant l'autel, servant également de chaire pour les sermons et autres discours divers. Il était entouré de quelques ecclésiastiques et accompagné d'un garçon en tenue plus que noble. Impériale. Sa chevelure bleue dépassait un peu d'en-dessous d'une coiffe qui cachait une partie de son visage. C'est Uriel, coiffé, lui, d'un fin diadème d'argent, signe officiel de son poste, qui se plaça devant l'autel, restant à droite du garçon. Il leva les bras au ciel, alors que le soleil se couchait, allongeant toutes les ombres. Un sourire aux lèvres, dévisageant la foule de ses yeux bleus, il déclara d'une voix plus puissante que sa carrure ne pourrait le suggérer, mais qui restait toujours aussi douce et quelque peu joyeuse :


"Sous le ciel et sous le soleil, je vous salue et vous bénis, citoyens d'Ishtar !"

Des "sous le ciel et sous le soleil" et des applaudissements fusèrent. L'Église ne fournissait pas que le bâton à l'Empire. La carotte du spectacle populaire fonctionnait très bien. Sans oublier le réconfort, les conseils et le repos de l'âme dans l'Ombre, assurant d'un au-delà valant tous les sacrifices pour la patrie et la religion. Le plus grand des magiciens obscurs de son temps, Uriel fit fluctuer les ombres sous la voûte, créant ainsi des courants, semblables au vent, qui vinrent faire sonner les dizaines de clochettes qui y étaient suspendues, sur les guirlandes, mettant en marche une délicieuse mélodie, étudiée à l'avance par plusieurs musiciens et autres ecclésiastiques. Mais lui seul était capable, sans devoir recourir à un travail d'équipe, de tout mettre en mouvement. Après quelques minutes, la musique cessa d'elle-même et le Haut Prêtre reprit la parole.

"Mes amis ! Vous voir ici, si nombreux, en ce jour sacré, emplit mon cœur de joie. Je m'adresse à vous, pour la dernière fois, en tant que Régent d'Ishtar, charge sacrée qui m'a été confiée par le Sénat, il y a de cela bientôt trois ans..."

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Équinoxe d'été - le marionnettiste parle...   Ven 28 Mai - 12:31

Si toutes les convictions et classes sociales se confondaient dans la foule, rares étaient ceux qui se rendaient compte que l'Église était en train de faire ce qu'elle faisait toujours le mieux. Maintenir l'ordre dans les esprits, voire jusque dans les âmes, de la population. Si l'existence même de l'Ombre ne pouvait être mise en doute (il suffisait de s'attaquer à un prêtre pour en ressentir la présence, froide et tranchante), il n'en était pas de même avec sa supériorité sur les autres énergies régissant cet Univers. Objectivement parlant, celle de l'Empereur dépassait l'entendement. Des récits sur les fabuleux pouvoirs des ancêtres d'Ezhekiel étaient bien assez nombreux. Les récits des meneurs légendaires, brandissant leur glaive pour déclencher les pires cataclysmes. Bien entendu, depuis plusieurs siècles, ils gardaient la plupart de leurs pouvoirs secrets et se contentaient de régner pour le bien de tous. Avec le futur souverain cela pouvait changer... Le jeune Prince était très friand de tours de magie. Alors, on allait peut-être revenir à un vieux temps, où les adeptes de l'Ombre étaient juste des mages de guerre, combattant pour l'Empire, sans aucun rôle spirituel particulier...

Mais il ne fallait pas compter sur Uriel D'Arken pour permettre une chose pareille. Il était trop proche de l'Empereur que pour faire cela. Il était indispensable, sans pouvoir remplacer le jeune homme. La famille impériale était la seule à pouvoir régner, sans elle ce serait le chaos. Et Uriel envisageait l'avenir de l'Église comme de l'organisation indissociable du pouvoir. Avec un Haut Prêtre pour une sorte de... premier ministre, dirons-nous. Mais ne précipitons pas les choses et continuons. C'est si bon de parler à cette foule d'imbéciles soit en pleine admiration, soit trop effrayés pour le contredire. Et puis... Ce qu'il dit est pensé pour plaire à la plus large tranche de l'auditoire. Après, il irait faire ce qui lui semblerait bon.


"... et notre nation fut mise à rude épreuve. Car c'est au moment de notre deuil, aux heures les plus noires, remplies de chagrin, que les ennemis de notre nation ont choisi pour frapper..."

Rien de tel que d'associer les philosophes et les terroristes responsables de Steefael à l'émotion liée au décès du dernier Empereur. Uriel prit une expression grave, empreinte de tristesse. Lui-même regrettait le monarque, au moins autant qu'il aimait Ezhekiel. Et il aimait ce garçon un tout petit peu plus fort qu'il voulait que tout l'Empire soit fort et uni, sous une bannière qu'il ne tiendrait pas, mais qu'il comptait dessiner pour les souverains suivants.

"... l'Empire. Profitant du malheur qui nous accablait tous et de la faiblesse temporaire de notre état, ils ont semé le chaos dans la paisible et pieuse Province de Steefael. Même avec l'intervention du bien-aimé prince Hellwig, cette peste fit des dégâts abominables. Le crime de ces anarchistes est grand. Car sur leur conscience repose la mort de l'honorable famille von Arkony. Le châtiment qui fut infligés aux bourreaux de ces innocents, n'est pas assez grand. Aucun ne pourrait l'être."

Et voilà que finissait le résumé du début de la carrière du marquis D'Arken, en tant que Régent. Des murmures d'approbation parcoururent la foule. Qui ne serait-il donc pas révolté par une telle violence ? Par le massacre de ces bons croyants et fidèles sujets de l'Empire... Et, surtout, il n'est pas bon de critiquer le chef de l'Inquisition lorsqu'il parle de la punition à infliger aux hérétiques. Ca finit souvent en bain de sang ce genre d'idées... Maintenant, Uriel afficha sur son visage l'expression de dirigeant bien déterminé à rendre ce monde meilleur et ce, par tous les moyens.

"Soyez assurés que ce combat n'est pas fini. C'est avec horreur que l'on constate que ce genre de personnes parcourent encore librement notre nation, sans aucun respect pour ce qui autrefois fut sacré aux yeux de tous. Si nous ne voulons pas voir notre glorieuse nation tomber en ruines, nous devons tous combattre ces hors-la-loi."

Une invitation aux dénonciations ? A chacun d'interpréter cela à sa façon, sans doute. Le Haut Prêtre fit une petite pause, pour laisser les gens murmurer leur avis sur la question, avant de poursuivre.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Équinoxe d'été - le marionnettiste parle...   Mer 30 Juin - 10:08

Le Haut Prêtre prit une inspiration. Dans un coin de la Cathédrale, des gardes s'occupaient d'une petite bagarre. A moins que ce ne soient que des gens qui aient trébuché ? Possible, vu le nombre de personnes présentes. Aucune importance, l'incident fut effacé de la mémoire du blond très rapidement. Il était loin de se douter que quelqu'un d'autre connaissait son secret. Le secret élaboré avec le soutien de plusieurs ecclésiastiques, spécialisés dans la protection de personnes importantes et suivant l'idée de l'esprit le moins facile à saisir dans tout l'Empire : celui d'Ezhekiel, bien entendu. Reportant son regard bleu sur la foule, il continua :

"Car, mes amis, la paix intérieure de notre Empire est instable, par la faute de tous ces menteurs blasphématoires. C'est sur leur consciences que doivent retomber tous nos malheurs. Ils seront punis, sans nul doute."

Oh oui. Le châtiment des coupables et d'hérétiques (même s'ils n'étaient pas vraiment coupables) faisait partie des spécialités de l'Église, sans oublier que c'était aussi une chose qu'Uriel aimait beaucoup. Et il le faisait avec passion, aidé d'autres psychopathes comme lui. Ceci dit, son temps de parole arrivait à son terme. Il avait encore l'attention de son auditoire et il ne fallait pas en abuser, s'il voulait que tout son message passe. En ce jour exceptionnel, terminer sur une note aussi négative que les tortures et les mises à mort risquerait de nuire à son image. Ainsi donc, arborant un sourire plus paternel et plus joyeux que fanatique, le marquis D'Arken entama la partie finale de son discours.

"Que la fête de l'Équinoxe d'été soit toujours pleine de bonheur pour vous tous, honnêtes et bons citoyens d'Ishtar. Que l'harmonie et la paix qu'apporte l'Ombre vous accompagne toute votre vie. Profitez des réjouissances prévues pour aujourd'hui. Riez et dansez, car nous devons nous réjouir. La tristesse et les malheurs ne peuvent prendre le dessus sur le bonheur que nous avons tous d'être là, grâce à l'Ombre qui nous donna naissance à tous. Car tout ce qui est, l'est à travers l'Ombre..."

Une petite bénédiction que voici, suivie d'un murmure général de la foule, complétant avec ferveur les paroles du Régent qui leva les bras pour inciter la foule à continuer. Lorsque le premier verset des Écritures fut complété, un silence s'installa. Religieux, d'abord, puis aussi celui d'attente. Quelque chose manquait, les citoyens s'attendaient à quelque chose d'autre. Il n'y avait pas eu les paroles d'adieu, personne ne voulait partir. Ainsi donc sentant tout ceci, il continua encore, ajoutant ce qu'ils voulaient tous entendre.

"Certains d'entre vous ont des craintes pour l'avenir. Je vous le dis : n'en ayez aucune. Le trône impérial ne restera pas vacant très longtemps. Car, je cède ma place devant vous, à celui qui la mérite le plus. Lors de son prochain anniversaire, il deviendra notre souverain à tous. Le Prince héritier Ezhekiel."

Sous un tonnerre d'applaudissements, Uriel recula, se plaçant sur le côté, le visage dans l'ombre, et, s'inclinant, invita le jeune garçon aux cheveux bleus à s'avancer. Chose que ce dernier fit, marchant doucement, respectant ses riches parures. La foule était en émoi. Personne ne vit encore jamais Ezhekiel de si près. Personne ne savait à quoi il ressemblait. Et encore, sa coiffe masquait une partie de son beau visage... Il allait parler, mais devait attendre que tout se calme.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Équinoxe d'été - le marionnettiste parle...   Lun 19 Juil - 21:23

[Il est temps d'en finir ! On a assez de retard comme ça XD]

Uriel d'Arken était un homme prévoyant. Si lui-même se rendait bien compte des dangers qu'il courait au quotidien (avec autant d'ennemis, il était étonnant qu'il soit encore en vie), seuls ses ruses et ses pouvoirs lui sauvaient la vie. Mais l'Empereur, et grâce aux bons soins de son Régent, était un enfant. Un enfant disposant d'un pouvoir pratiquement divin et d'un humour espiègle qui lui était propre. Les deux hommes étaient faits pour s'entendre et, dans les couloirs secrets du Palais Impérial, ils mirent au point un plan plutôt bien ficelé et ne pouvant rater.

Il n'a pas été difficile, dans les rangs de l'Église, de trouver un jeune novice de l'Ombre, prêt à risquer sa vie pour son organisation et son Empire. Un peu de teinture bleue pour cheveux et un passage par la garde robe impériale et le tour fut joué. Le jeune garçon prit la place du petit Ezhekiel que seuls les rares élus avaient déjà entraperçu. Alors que le futur souverain gambadait joyeusement quelque part, loin de la surveillance étroite du Haut Prêtre, le futur prêtre se tenait dans l'ombre de ce dernier durant son discours.

Et décéda violemment, à sa place aussi.

Alors que le sang jaillit de sa gorge, salissant le pupitre et aspergeant les premiers rangs d'auditeurs, Uriel D'Arken soupira. C'était prévu. Personne ne pouvait prévoir comment, mais il fallait bien qu'un malade s'attaque à l'Empereur ou à lui aujourd'hui. Les pouvoirs des deux hommes auraient pu les mettre à l'abri et les protéger, mais il ne fallait pas prendre de risques. Et l'enfant aimait jouer. Alors que l'autre s'en allait ailleurs, le sourire aux lèvres, Uriel faisait un large geste de la main. Les inquisiteurs embusqués sortirent des ombres pour bloquer les sorties. Il ne fut pas difficile de savoir d'où provenait le tir. D'ailleurs, l'assassin du faux Empereur s'écrasa rapidement au sol. Poussé par les gardes ou des complices ? Uriel l'ignorait. Il tenait enfin quelqu'un qui allait pouvoir le mener vers des personnes plus dangereuses qui avaient planifié tout cela... Et quelqu'un à châtier. Les tortures n'allaient pas avoir de fin pour cette misérable créature.

En attendant, il fallait calmer un peu la foule. Tendant les mains vers les portes de la Cathédrale, et les rapprochant brusquement de sa poitrine, le frêle Régent fit claquer les portes de la bâtisse, ramenant le silence juste assez de temps pour prendre la parole et capter l'attention de son auditoire. Et tourner la situation à son avantage. C'est celui qui choisit la présentation des événements qui l'emporte souvent sur celui qui décide de leur déroulement. Amen.


"Voyez vous-mêmes ! Par l'Ombre, réjouissez-vous que notre Prince est plus avisé que ses ennemis ! Par ordre impérial, sa majesté le Prince héritier fut remplacé par un fidèle serviteur. Admirez ce jeune homme qui repose dans l'Ombre ! Il n'hésita pas à donner sa vie pour sauver l'Empire. Et croyez-moi, je suis prêt à en faire autant s'il le faut. Et j'userais de tous les moyens nécessaires pour protéger notre saint Empire et celui qui doit régner dessus. Allez en paix et conter ce qui c'est passé ici à vos familles... Que nul n'ignore que l'on ne peut s'attaquer à l'Empire sans en payer le prix... Et sans échouer. Que l'Ombre soit avec vous..."

Les portes s'ouvraient, les gardes évacuaient tout le monde. Même la haute noblesse présente fut demandée de quitter les lieux, bien que cela se passa par une porte plus confortable. Uriel savait que son délicieux protégé se cachait quelque part dans la foule et devait bien s'amuser. Mais il n'y avait aucune chance de mettre la main dessus. Ce qui n'était pas le cas de celui qui en voulait à sa vie. Celui-là allait bientôt regretter d'être né... Très bientôt. Qui était donc le fou qui croyait mettre un terme à la dynastie Walhgren ? Les meilleurs inquisiteurs allaient le découvrir, cela ne faisait aucun doute. Ils allaient le torturer jusqu'à ce qu'il leur dise absolument tout... Son corps allait visiter les frontières de la douleur et de tout ce qui pouvait être imaginable dans ce monde cruel.

Bientôt, tout le monde allait partir... On s'occuperait alors du cas de cet infâme terroriste, alors que le reste du peuple allait noyer cet affreux incident dans le bière. Le Haut Prêtre lui-même finança et célébra les funérailles du beau et jeune ecclésiastique qui mourra pour l'Empire. Un autre pion sur l'échiquier d'Ishtar, où les joueurs tels que le Régent s'affrontaient sans cesse et où Ezhekiel allait faire son entrée...


[Bon... Voilà qui clôture cet évent. Le prochain aura lieu à un moment plus propice aux RPs et moins aux absences ^^ Tout le monde peut encore ajouter un post de fermeture à son sujet... Vous avez jusqu'à mercredi 21 juillet pour cela. Après, on va lancer le tirage au sort pour la loterie et le changement de design. Merci à tous et à toutes d'avoir participé ^^]

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Équinoxe d'été - le marionnettiste parle...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Équinoxe d'été - le marionnettiste parle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Le quartier des Ombres Ѧ :: Cathédrale :: ! Équinoxe d'été ! [Réservé aux inscrits]-