AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Touriste de l'ombre [PV Lizbell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Touriste de l'ombre [PV Lizbell]   Ven 1 Juil - 9:10

    La venue de Kyle, jeune archer de Frickwitch, à la capitale, s’appuyait sur une raison précise. Il était venu s’engager au sein de la garde impériale suite à la destruction de sa famille par un terroriste. Mais bon, quant on est membre de la garde, on est là pour bosser, pas pour visiter. Alors jusque là, le jeune homme n’avait découvert une grande partie de la ville que dans le cadre de ses patrouilles. D’abord les alentours de la caserne, où il avait sympathisé avec les autres soldats du coin. Puis il avait patrouillé un peu partout, d’abord les rues, apprenant lesquelles étaient relativement sûres et lesquelles étaient de véritables coupe-gorge, il avait d’ailleurs vite appris à se méfier des bas-fonds de la ville, quartier dangereux par excellence.

    Mais il avait aussi visité pas mal d’autre choses comme les palais des arts, haut lieu de culture, il irait dans le cadre d’une permission un de ces jours, ca devait valoir le coup qu’on s’y attarde plus longtemps. Le quartier du Tchï, imprégné de la culture des provinces occidentales. Le grand marché d’Ishtar, bien entendu, en plus, la moitié de son boulot se passait là-bas, entre les voleurs en tout genre, les bagarres de commerçants et autre, il y avait de quoi y faire. La fameuse arène, si symbolique en elle-même. Le parc des lumières, la place des manèges, le quartier des avancés et les fameux élévateurs, lieu du développement des sciences par excellence. Finalement, ces malades de scientifiques pouvaient parfois faire des trucs intéressants, mais de ce qu’il en avait entendu, il valait mieux toujours les avoir à l’œil, au cas où…

    Il avait même été de garde sur les murs du sénat un soir, ce qui était considéré comme beaucoup de soldat débutant comme un honneur. Pour l’instant, il n’avait jamais encore mis les pieds au palais impérial. Et oui, ce n’était pas les trouffions fraichement débarqués qu’on y assignait. Mais bon son chef était confiant, Kyle était loyal et surtout bon archer, un jour ou l’autre, il commencerait au moins à en surveiller les murs. Il n’avait donc jamais vu l’empereur, en fait peu le voyait. Et même parmi les gradés, hormis le capitaine chargé du recrutement, il n’avait jamais à faire à plus élevé que des lieutenants.

    Il avait aussi rencontré quelques personnes en dehors du travail et de ces collègues. Le curieux artisan du bois, Asgeir, un homme un peu étrange et franchement pas bavard mais qui lui avait fabriqué un arc de grande qualité, ce qui le rendait encore plus efficace au boulot, même s’il avait tapé un bon coup dans ses économies pour se l’offrir. Enfin, pas grave, le solde arrivait bientôt et il n’était pas le genre d’homme à aller le dépenser en boisson ou fille de joie comme certains de ses collègues. Mais bon, il n’allait pas leur en vouloir avec leur métier dangereux d’avoir envie de pimenter leurs vies. Et puis, il y avait aussi eu cette drôle d’inquisitrice qui s’était révélé être une femme charmante et même quelques peu envoutantes, même si leur premier contact aurait du en faire des ennemis. D’ailleurs, il était reconnu que la garde impériale et les ecclésiastiques ne s’appréciaient guère, surtout avec la récente régence du haut-prêtre. Chacun essayait de grappiller de l’influence à l’autre, l’archer, lui, préférait regarder tout ca d’un œil distant.

    En parlant d’Eglise, il n’avait pas encore eu l’occasion de voir la cathédrale, il fallait dire que ce n’était pas ici qu’il allait patrouiller, les ecclésiastiques se défendent très bien tout seul. Comme tout citoyen, Kyle était croyant même s’il n’était pas un pratiquant régulier. Et puis, il ne connaissait que la petite église de son village, on lui avait toujours dis que la grande cathédrale de la capitale était un monument à voir. Et effectivement c’était le cas, d’abord parce qu’elle était une merveille d’architecture et puis, on sentait aisément le pouvoir de l’endroit, siège centrale de l’Eglise de l’Ombre à travers tout l’Empire.

    Comme il n’était pas en service, il ne portait pas sa tenue de garde, ni ses armes, mais à priori, un simple pèlerin ne risquait rien ici non ? Entrant dans la partie principale, il alla s’assoir à un des bancs et se mit à prier doucement, exercice qu’il ne faisait pas souvent, certes, mais qu’il faisait quand même à l’occasion…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Touriste de l'ombre [PV Lizbell]   Mar 12 Juil - 0:19

"Tout ce qui est, l'est à travers l'Ombre. Toute existence est équilibre et l'Ombre en est la forme la plus parfaite. Ceux qui servent l'Ombre, servent le bien de toute l'existence."

Lizbell murmurait des versets des Ecritures, en prière et en méditation également. Elle portait une robe très simple, noire à jupon blanc bordé de dentelle. Elle s'était coiffé d'un chignon très simple et portait une résille lui couvrant le haut du visage, fixée avec un peigne en argent à la base de son chignon. Ses mains étaient encore une fois gantées de blanc. Une tenue austère mais néanmoins élégante. Pendant son service, elle préférait porter un pantalon pour des raisons pratiques mais également pour marquer la différence avec les jours où elle est en civil.

D'ailleurs pendant ces jours-là, elle était toujours en robe. Inquisitrice signifiait bien souvent dame de fer, mais pas forcément manque de féminité. Main de fer dans un gant de velours. Et Lizbell le prouvait chaque fois qu'elle se parait ainsi. Elle tourna légèrement la tête de côté, elle avait cru reconnaître un pas dans l'allée centrale. Les yeux fermés, elle sourit. Même de loin, elle aurait pu le reconnaître. Ainsi, l'Ombre avait voulu qu'ils se croisent dans son plus grand sanctuaire. Fort bien.

Elle finit sa litanie et se leva. Il avait prit place sur un prie-ombre plusieurs rangées plus loin. L'archer y priait. Elle sourit, un être pieu, voilà qui lui plaisait d'autant plus. Le bruit de ses pas rythmait son cheminement, le claquement de ses talons sur la pierre qui se répercutait dans les voûtes. Le murmures des prières et le recueillement était un environnement qu'elle affectionnait tout particulièrement. Ici, le temps semblait ne pas avoir de prise. Ici, il n'y avait pas de place pour le monde matériel, il n'y avait que l'Ombre et soi. Un lieu empli de spiritualité, donc.

Mais également, un lieu de collectes d'informations. Histoire de toujours garder un œil sur certaines personnalités de l'empire. Même en repos, le travail faisait partie intégrante de sa vie. Comme une seconde ombre qui la suivait partout et l'enveloppait tel un manteau dont elle n'abaissait que la capuche par moments. Aujourd'hui ferait donc partie de ces moments.

Il était vrai que s'intéresser autant à une personne tel que l'archer -un garde impérial par-dessus le marché !- lui attirerait la médisance de ses collègues. Elle haussa mentalement des épaules. Après tout, qu'est-ce que ça pouvait leur faire ? Laissons donc les jaloux et bonimenteurs faire des gorges chaudes dans leur coin. Cela lui donnerait également l'occasion de les tourner en ridicule. Ces petites joutes verbales la mettait toujours de bonne humeur dès le matin.

Mais l'heure n'était pas aux chamailleries, n'est-ce pas ? Elle contourna Kyle qui priait toujours. Elle s'avança jusqu'à ce que son ombre tombe sur lui et attire son attention. Elle ne souhaitait pas l'interrompre dans sa contemplation de manière peu courtoise. Puis, elle s'agenouilla à côté de lui.

-En voilà une bonne surprise. Vous allez bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Touriste de l'ombre [PV Lizbell]   Mar 12 Juil - 11:46

    Kyle ne priait pas souvent, pas à l’Eglise du moins. Celle de son village natale était une petite chapelle dont on se servait principalement pour les offices importants comme les mariages et les enterrements. Le prêtre de son village lui avait laissé le souvenir d’un homme ferme mais bon avec tout le monde. En arrivant ici, il voyait maintenant l’Eglise sous un autre jour, dans son plus puissant sanctuaire. Ce n’était plus des petits prêtres de campagne mais des ecclésiastiques puissants de grands pouvoirs, des inquisiteurs redoutables et surtout une cathédrale imposante. Rien à voir avec la simplicité de son village, tout ici était fait pour montrer la puissance de l’Ombre dans toute sa splendeur. Assis à une place tranquille, il n’avait pas fait attention aux personnes présentes dans les lieux, chacun était libre de venir, il ne voulait déranger personne.

    Puisse l’Ombre m’accorder pied leste, œil perçant et bras sûr…

    Ce furent les seuls mots qu’il prononça après sa prière. Celle-ci était une prière de chasseur, une vieille tradition locale que même la capitale ne devait pas connaitre. Ca tombait en désuétude avec le temps mais Kyle s’y attachait à l’occasion, renouant avec l’enseignement de sa famille. Et puis, la prière permettait le calme et donc de retrouver cette concentration nécessaire à l’archer.

    Une présence, une personne qui s’approchait de lui… ne faisait-elle que passer ? Non, elle s’arrêta près de lui et elle s’agenouilla à ses côtés. Le jeune homme avait rouvert les yeux pour regarder qui venait de lui parler. Une femme, belle élégante dans sa robe noire qui mettait en avant sa féminité. Une voile sur le haut du visage, tenu par un chignon de cheveux pâles. Il lui fallut tout de même un instant pour reconnaitre Lizbell, la fascinante inquisitrice qu’il avait rencontré au marché. Il fallait dire pour sa décharge qu’il ne l’avait rencontré qu’une fois et dans une tenue bien différente. Mais elle n’en était pas moins belle, bien au contraire, en fait il ne serait pas attendu à la voir dans une tenue aussi féminine mais il n’était pas assez goujat pour oser lui faire une remarque de ce genre.

    Pour ma part, ce n’en est pas une…

    Et bien oui, trouver une inquisitrice dans une cathédrale, rien d’anormal jusque là…

    Et oui, je me porte bien. Et vous, cela fait un moment depuis le marché. Comment vous portez-vous Lizbell ?

    Lui demanda-t-il à voix basse. Après tout, il était dans un Eglise… bon d’accord une très grande Eglise et ils n’étaient pas seuls même s’il y avait vraiment très peu de gens à cette heure-ci. Mais ce n’était pas une excuse pour troubler leurs prières alors il faisait preuve de discrétion. Il n’avait pas vraiment cherché à la revoir, en fait son travail lui accordait peu de temps libre en ce moment mais il ne cherchait pas à l’éviter non plus. Elle exerçait sur lui une certaine fascination, quelque chose se dégageait d’elle, pas seulement sa noblesse ou sa fonction ecclésiastique, non, elle était vraiment une femme comme il n’en avait jamais rencontré auparavant. En même temps, à part des villageoises de sa campagne, il n’en avait jamais rencontré d’autre avant…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Touriste de l'ombre [PV Lizbell]   Ven 22 Juil - 14:10

Lizbell sourit. Cela lui arrivait de plus en souvent ces derniers temps. Ce qui n'était pas franchement pour lui déplaire. Hier encore, elle se souvenait, un prisonnier lui avait demandé pourquoi elle souriait. Son sourire s'était élargi dévoilant ses dents blanches. Il n'avait plus trouvé la force, ou en tout cas l'occasion, de poser une question par la suite. Il était vrai que son travail lui prenait beaucoup de temps mais elle prenait toujours le soin de profiter de ses jours de repos. L'équilibre en toute chose, pour un labeur, il y avait un répit, si court fut-il.

Et en effet, il n'était pas étonnant de croiser une inquisitrice dans une cathédrale. Le comble aurait été de ne pas en rencontrer, justement ! Ou bien, c'était qu'on ne la voyait pas. Dans un cas comme dans l'autre, Lizbell s'imposait de venir au moins une fois par semaine pour prier. Bien souvent, cela lui permettait de faire le vide dans son esprit, de laisser des problèmes insolubles décanter lentement. Pour enfin, lui dévoiler la solution. Parfois, c'était aussi limpide que du cristal. D'autres fois, plus obscur. Mais cela ne l'entravait jamais.

-Je me porte à merveille, merci. En effet, depuis le marché, bien des jours sont passés...

Et elle n'avait pas chômé. Malheureusement, elle n'avait rien glané d'intéressant. Parfois, dans un accès de découragement, elle se demandait si ce qu'elle faisait était réellement utile. Et c'est justement dans ces moments-là qu'une visite à la cathédrale pour se recueillir lui semblait nécessaire. Et au cours de ses méditations, une chose s'est imposée à elle : elle réfléchissait à concevoir un sort d'attaque. Dernièrement, elle avait remarqué quelques phénomènes méritant son attention. Elle était enthousiaste à cette idée mais elle avait un devoir de retenue. Il lui faudrait encore travailler pour arriver à l'espoir d'un début de résultat.

Ses dernières soirées étaient consacrées à y réfléchir et cela ne lui apportait que d'horribles migraines. L'Ombre est si... obscure. Aussi insaisissable que le vent, elle vous échappe comme l'eau entre vos doigts. Vous pensez trouver un début de solution et enfin de compte, ce n'est qu'un mirage. Il lui faudrait consulter un prêtre pour obtenir son bon conseil. Peut-être pourra-t-il l'éclairer de sa sagesse ? Elle retint un rire. Si l'un d'eux trouvera intéressant de lui consacrer un peu de temps. Et pourtant, il le faudra bien. Son instinct, ses tripes lui disaient que cela est important.

Elle soupira.

Le travail, toujours le travail. Il allait devenir vital de parvenir à compartimenter les différentes parties de sa vie. Pour son propre salut. Maintenant qu'elle y pensait, la dernière lettre de son père lui demandait si elle comptait un jour revenir les voir. Elle avait dû rentrer chez elle, deux, peut-être trois fois. Et à chaque fois, un latent sentiment de colère s'emparait d'elle. Pouvaient-ils donc n'avoir pas changer en l'espace de dix ans ? Cet immobilisme la faisait enrager de frustration. Leur vue était tellement étriquée et étroite. Surtout ses frères, bon sang ! Inquisitrice n'était donc pas une bonne situation pour une femme de sa condition ?

Parce qu'épouser un goujat et se faire engrosser tous les quatre matins en est une meilleure, peut-être ?!

C'était ainsi qu'elle s'était fâchée avec Fenri, son frère aîné. Il a toujours aimé être au-dessus des autres et en être obéi. Il gardait un souvenir marquant de leur dernier échange. Une cicatrice au-dessus de l'arcade sourcilière. Un insupportable affront qu'il avait voulu lavé à chacune de visite. Sans succès. Penser à sa famille n'était décidément pas une réjouissance.

-Ne trouvez-vous pas ce monde vain, Kyle ? demanda-t-elle tout à coup sérieusement. Qu'est-ce qui importe et qu'est-ce qui est négligeable ?

Son visage reflétait une véritable interrogation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Touriste de l'ombre [PV Lizbell]   Sam 23 Juil - 11:21

    La jeune femme lui offrit un sourire. Cela pourrait être presque adorable si on omettait le fait qu’elle pouvait se montrer également se montrer sadique et sourire en de telles occasions. Car elle avait beau dire, il l’avait bien vu quelques jours avant au marché, alors qu’elle s’apprêtait à faire un mauvais parti au jeune garçon qui avait le malheur de la voler. Malgré ses airs de grandes dames, elle cachait une importante part d’ombre. Même si elle différait de ce qu’on lui avait dit des inquisiteurs, une partie s’y retrouvait, elle était sadique, elle ne pouvait pas le lui cacher. Cependant, elle n’avait pas l’air de vouloir son sang à lui, Kyle n’avait donc pas de raison de se méfier d’elle, pour l’instant du moins. Elle répondit à sa politesse, lui disant bien se porter, Kyle lui sourit avant de lui répondre.

    Vous m’en voyez ravie dans ce cas. J’avoue que je ne m’attendais pas à vous recroiser si rapidement dans une ville aussi immense.

    Et il pensait plutôt que ce serait au marché, un jour où il passerait en patrouille le même jour à la même heure, ce qui promettait une coïncidence plutôt difficile à obtenir vu les heures de patrouille variaient sans cesse, c’est qu’il s’agissait de ne pas donner d’habitude avec des patrouilles à heure fixe. Et surtout, même si on était dans la cathédrale, vu le nombre d’ecclésiastique qu’il y a ici, tomber sur elle en particulier relevait de la chance, ou du destin voulu par l’Ombre, à chacun sa vision préférée. La jeune sembla retomber dans ses réflexions, elle semblait même un peu perdue mais Kyle ne pouvait sûrement pas l’aider avec les questions qu’elle se posait. Ce n’était pas seulement son statut d’ecclésiastique, ils étaient originaires de deux milieux différents, lui le simple citoyen de sa campagne, elle la fille de noble. Ils ne pourraient jamais entièrement comparer leur vie. On a beau dire, les simple citoyens n’ont peut-être pas l’argent ni le pouvoir mais ils jouissent d’une grande liberté, la noblesse est engoncée dans ses traditions qu’elle doit suivre, un aristocrate est prisonnier de sa position qu’il doit protéger toute sa vie. Quant on est en bas de la société, on peut aimer et se marier avec qui on veut, presque tous le monde s’en fiche. La jeune femme poussa un soupir à fendre l’âme puis, la mine parfaitement sérieuse, elle posa à Kyle ce qui pourrait être une grande question existentielle. Le jeune homme réfléchit puis lui sourit avant de lui répondre.

    Grande question que vous me posez là. Mais j’ai peur de ne pas en avoir la réponse. Je viens d’une famille de gens simple, on chassait, la vie allait toute seule, ca nous allait. Je pense que ceux qui trouvent le monde vain sont ceux qui trouvent en réalité leurs vies vaines.

    Etait-ce son cas à elle ? N’arrivait-elle pas à trouver de sens à sa vie.

    Pour votre seconde question, il n’y a pas de réponse exacte, du moins aucune qui ne soit subjective. Nous sommes tous différents, nous avons chacun nos priorités dans la vie, chaque personne trouvera donc que quelques chose qui importe pour un autre est négligeable pour lui et vice-versa. Pardonnez-moi, je ne suis guère doué pour philosopher, la seule chose dont je sois sûr, c’est que dans la vie, il n’y a qu’un seul chemin : tout droit. Il faut avancer, il n’y a que comme ca qu’on peut trouver un sens à ce que l’on a fait.

    Avancer et ne pas se laisser abattre, à la mort de sa famille, après le carnage de son clan, c’était ce qu’il avait choisi de faire, avancer et continuer, donner un sens à tout ca même si parfois ce n’était pas très clair…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Touriste de l'ombre [PV Lizbell]   Jeu 11 Aoû - 0:25

Elle l'écoutait religieusement. Au fond d'elle, elle l'enviait un peu d'avoir eu une vie plus simple que la sienne. Si l'on considère que poursuivre l'assassin de sa famille peut être qualifier de "plus simple", bien sûr. Non. Il n'avait pas grandi dans le même univers qu'elle. Et cela se ressentait beaucoup dans sa façon d'être. C'était peut-être ça qui l'attirait ? Cette facilité, cette attitude franche ? Il semblait plus "vrai" que la plupart des personnes qu'elle côtoyait. Plus que ça même. Il -était- vrai.

A ceci près qu'elle ne se faisait pas d'illusions sur la confiance relative qu'ils pouvaient s'accorder. Il était de notoriété publique que la garde impériale n'était pas en odeur de sainteté auprès des inquisiteurs et de l’Église, plus généralement. Et, quand bien même, à tout hasard, ils devenaient amis, ils ne seraient pas approuvés par leur hiérarchie. Lizbell sourit. Ce n'était pas vraiment ça qui la dérangerait. Un petit coup de pied dans la fourmilière serait divertissant. Encore une frasque de plus, signée la Femme Pâle. Du moment que son travail était bien fait, elle n'était pas inquiétée.

Sa vie lui paraissait-elle si vaine à ses yeux ? Pourquoi ce soudain apitoiement sur son sort ? Elle n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Mais il n'avait pas tort. Sans but, sans lui donner un sens, la vie n'était rien d'autre qu'un long chemin ardu. Elle repensait à sa sœur qui était mariée et déjà mère de trois enfants. Était-ce ça ? Cette petite éternité que l'on obtient lors de la naissance d'un enfant ? Lizbell eut des frissons. Bien qu'elle était fière de ce qu'elle faisait, et qu'elle aimait le sentiment du travail accompli, elle était bien consciente que ce n'était pas quelque chose à transmettre à des enfants.

Bah, j'ai encore le temps d'y penser... se dit-elle, presque avec surprise.

-Je vous remercie pour votre franchise. Il se révèle bénéfique d'avoir l'opinion des autres. Fut-il des "gens simples", comme vous dîtes. Parfois, il m'arrive de me poser beaucoup de questions sur notre monde, notre vie, nos concitoyens. J'avoue m'y perdre en conjectures, et m'égarer sur le chemin de la réflexion. Cela dit...

Elle capta le regard de Kyle et lui sourit. Elle releva la tête et se rapprocha de lui avec une lenteur étudiée. Si proches, elle sentit son haleine. Sa main gantée trouva son genou et remonta lentement le long de sa cuisse jusqu'à effleurer du bout des doigts le renflement de son entrejambe. Ce n'est qu'alors, elle avança son visage et déposa un "chaste" baiser sur le coin de ses lèvres. Chaste à première vue, car dans le même temps, sa langue pointa entre ses lèvres roses pour venir caresser la peau rasée. Ses lèvres fraîches se resserrèrent doucement pour achever ce baiser avant de les faire courir le long de sa joue jusqu'à son oreille, et lui murmurer :

-Pardonnez mon audace, Kyle. Lors de notre rencontre, je pensais que vous feigniez de ne pas comprendre. Mais apparemment, vous n'avez pas saisi toute la teneur de l'intérêt que je vous porte... Est-ce plus explicite ?

Sa main tremblait légèrement sous l'émotion. Son cœur battait la chamade. Sa salive s'acidifiait. Son souffle s'accélérait un peu. Elle soupira d'aise, toutes ces sensations enivrantes si familières s'emparaient de son être. L'ivresse de l'attirance et du jeu de la séduction, le goût du risque... Seule la réaction de l'archer pourrait y mettre un terme ou, au contraire, l'attiser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Touriste de l'ombre [PV Lizbell]   Jeu 11 Aoû - 12:26

    Elle lui avait posé une question inattendue et il avait fait de son mieux pour y répondre. Il était vrai que ces deux là venaient de deux mondes différents, elle était noble d’origine, cela se voyait dans ses façons de faire, de parler. L’Eglise, lui avait-elle était imposée ? Ou alors était-ce une façon de fuir ses obligations de noble ? Beaucoup de gens du peuple enviaient la noblesse, leur richesse, leur puissance. Mais Kyle se demandait si parfois ce n’était pas qu’une cage dorée, ils étaient prisonniers de leurs obligations, de leur prestige et de tout un tas d’autre trucs aussi contraignant. Kyle était née dans une famille de chasseur, dès le début, il était libre, on n’avait jamais attendue quelque chose de particulier de lui, il avait eu le bonheur d’avoir de quoi subvenir à ses besoins et vivre sans se poser de questions. Certes, on lui avait enlevé son bonheur, à l’explosif, en détruisant son clan mais il avait tout de même continuer à avancer. Il ne se posait pas de grandes questions existentielles, il laissait le plaisir de se prendre la tête à philosopher à des gens bien plus intelligents que lui. L’archer vivait comme il l’avait dit à Lizbell, en suivant le seul chemin possible, tout droit, à travers les obstacles que lui réservait la vie, ceux qui renforcent un être à tout jamais.

    Comme il le pensait, la jeune femme se posait beaucoup de questions, elle le remercia pour sa franchise, lui avoua se perdre aisément en conjecture. Cette discutions était intéressante. Bon, il était vrai que les gardes impériaux et les inquisiteurs ne pouvaient pas trop s’encadrer, mais Kyle avait vite comprit que pour ne pas se prendre la tête, il fallait faire une différence entre le boulot et la vie personnelle. Le travail, c’était une chose, il fallait s’y tenir, mais en dehors, sur son temps libre, il était libre de fréquenter qui il voulait tant que ca n’avait pas d’impact sur son travail. Et puis la hiérarchie… Est-ce qu’elle avait forcément besoin de tout savoir ?

    La suite fut plus déconcertante, certes il avait sentie qu’il éveillait un certain intérêt chez la jeune femme mais pas à ce point. Elle s’était approchée de lui, lentement mais sûrement, captant son regard alors que sa main venait discrètement effleuré la cuisses et l’entrejambe du jeune archer. Puis elle déposa ensuite un baiser doux et sensuel sur le coin des lèvres de Kyle, ce dernier eut un frisson agréable en sentant la langue qui vint doucement le caresser. Puis elle poussa ses lèvres de manière à venir lui murmurer à l’oreille qu’il l’intéressait à un point plus important qu’il ne le croyait. Il y avait maintenant comme une tension entre eux, un désir brûlant qui venait de naitre. Collé à elle, il avait envie de l’embrasser un peu plus sauvagement, de lui faire l’amour sans se soucier du reste mais il était tout de même dans la cathédrale. Cette dernière avait beau être très sombre, ca se verrait, non pour le moment, ils devaient se contenter des gestes doux et lents mais tout aussi délicieux. L’avantage avec ces prie-ombre où ils étaient installés, c’était qu’ils étaient à genoux, le corps droit, cela laissait la place à beaucoup de chose. Discrètement la main de Kyle se posa derrière la cuisse de la jeune femme et remonta tout doucement sous sa robe alors qu’il collait son visage à elle pour lui parler d’une voix aussi discrète qu’elle.

    Pardonnez-moi Lizbell, je ne suis guère au fait des petits signe qui trahissent l’attirance, mais peut-être pourrais-je me faire pardonner de vous avoir ainsi ignorer.

    Toujours aussi discrète, la main de Kyle remonta sous la robe de la jeune femme, caressant doucement sa peau avant de remonter le long de sa cuisse pour atteindre la jolie fesse qui s’y trouvait. D’ailleurs que trouverait-il là, une absence de sous-vêtements ou pourquoi pas une arme cachée vu sa fonction. Elle avait un petit quelque chose s’enivrant qui laissait présager d’agréables moments entre eux.

    Je suppose que vous connaissez bien les lieux, si vous êtes au fait d’un endroit tranquille où nous pourrons… continuer cette si agréable conversation, je vous suis volontiers…

    En gros, c’était elle qui avait la main à partir de maintenant, si elle avait vraiment de l’intérêt pour Kyle, nul doute qu’elle ne tarderait pas à l’emmener dans un lieu approprié à ce genre d’échanges…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Touriste de l'ombre [PV Lizbell]   Mer 17 Aoû - 12:51

Lizbell souriait d'aise. Kyle se montrait enthousiaste. Et galant homme. Les gens simples savaient donc quand même s'y prendre avec le beau sexe ? Agréablement surprise, elle le fut d'autant plus lorsqu'il lui répondit comme si c'était tout ce qu'il y avait de plus naturel. Son instinct ne l'avait pas trompé. Il ne l'avait fait jusqu'à maintenant et il confirmait ses "prédictions" à chaque fois. Mais cela dépassait toutes ses espérances, la plupart de ses amants allaient tout de suite au cœur du sujet, en gâchant rituellement toute la beauté de ce qu'elle appelait la "parade".

A travers le tissu de son gant et de celui de son pantalon, elle sentit son entrejambe irradier de chaleur, écho à celle qui naissait au cœur de sa propre intimité. Kyle releva en partie son jupon et caressa sa cuisse en remontant pour venir à la rencontre de sa fesse. Il avait dû sentir les sangles de sa jarretière en cuir qui retenait le fourreau de son couteau. Mais il n'en fit pas cas et continua jusqu'à découvrir par le toucher un délicat sous-vêtement en dentelle. Sous-vêtement plutôt léger au demeurant mais assez consistant pour laisser l'imagination faire le reste et donner envie de le retirer au plus vite.

Kyle s'approcha de la même manière qu'elle le fit avant lui. Elle sentit de délicieux frissons courir le long de son échine lorsqu'il lui murmura de doux mots, sentant son souffle tiède sur sa peau. Il y avait peu de fidèles venu prier dans la quiétude de l'Ombre. Cependant, il n'aurait pas été raisonnable de laisser libre cours à leurs envies. Surtout ici.

"Je suppose que vous connaissez bien les lieux, si vous êtes au fait d’un endroit tranquille où nous pourrons… continuer cette si agréable conversation, je vous suis volontiers…"

Il avait traduit ses pensées avec un synchronisme frisant l'heureuse coïncidence. Elle sourit. Lizbell jeta un coup d’œil aux alentours, vérifiant que personne ne regardait dans leur direction. Cela fait, elle se tourna vers Kyle et l'embrassa fugitivement.

-Suivez-moi... lui murmura-t-elle.

Elle se signa puis se leva comme si elle avait l'intention de quitter les lieux. Kyle aurait suffisamment de jugeote pour comprendre qu'il devrait la suivre à distance pour ne pas éveiller trop les soupçons. Mais qui pourrait bien faire attention à eux ? De toute manière, elle avançait calmement sur le bas-côté, la tête baissée, en recueillement. Arrivée au transept, elle tourna sur la droite et continua en se dirigeant toujours au plus profond de la cathédrale. Elle n'avait pas besoin de regarder en arrière pour être sûre qu'il la suivait. Elle le savait déjà, et son cœur battait la chamade malgré la sérénité et la maîtrise d'elle-même qu'elle affichait.

Pour dépasser le chœur, il fallait ouvrir le portillon dans la grille de séparation. Elle la laissa ouverte à son attention. Elle passa derrière une cloison à fenestrage et sortit une clef de son corsage. Elle l'introduisit dans la serrure et poussa lentement la porte qui grinça timidement sur ses gonds. La sacristie était vide. Et il n'y aurait pas d'office aujourd'hui. Quelles coïncidences, vraiment. En attendant l'arrivée de Kyle, elle retira ses gants puis sa résille. Ces insignes de piété n'auraient ni leur place, ni leur utilité dans un futur proche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Touriste de l'ombre [PV Lizbell]   Jeu 18 Aoû - 8:41

    La situation avait vraiment prit un tour très… inattendue. Elle était inquisitrice et lui garde impériale, par les temps actuels, ils devraient plus chercher à s’entretuer qu’autre chose. Mais finalement, c’était peut-être mieux de participer de cette manière à un… rapprochement des services. De toute façon, ils sont supposés être à peu près dans le même camp alors autant bien s’entendre, surtout que la jeune femme avait en tête une technique de rapprochement qui avait l’air des plus agréables. Lui n’avait connu que la compagnie de gentilles filles de la campagne, il était curieux de voir ce que cette jeune femme de la capitale, issue de la noblesse en plus, avait à offrir comme plaisir. Surtout qu’elle savait s’y prendre pour donner envie, que ce soit ces gestes délicats, les mots qu’elle murmurait à l’oreille ou sa simple présence qui irradiait d’une douce chaleur excitante. Le lieu, la pénombre, leur position, tout était en l’instant fait pour stimuler leurs désirs. Aux caresses de la jeune femme, Kyle répondit par les siennes. Il infiltra doucement une main sous le jupon de la jeune femme et remonta en caressant sa cuisse. Il sentit une sangle en cuir, détailla le fourreau d’une dague, rien de plus normal pour elle, en fait, ce petit côté dangereux faisait une partie de son charme. Puis il remonta sur sa fesse et trouva quelque chose d’adorablement féminin, un sous-vêtement en dentelles, vu la sensation au toucher. Léger, permettant de faire tourner l’imagination tout en permettant de détailler la fermeté du muscle fessier de la demoiselle. Suite à ca, il s’approcha d’elle et lui demanda si elle connaissait un lieu plus tranquille pour qu’ils puissent… discuter en paix. Elle vint l’embrasser furtivement, ses lèvres avaient le goût du désir. Kyle retira sa main avec discrétion et comprit les mots de la demoiselle. Elle se signa et se leva, Kyle attendit.

    Il était chasseur, pister une proie discrètement, sans se faire remarquer, il savait faire. En plus, il n’y avait pas grand monde à cette heure-ci et l’endroit était toujours plongé dans la pénombre, il n’était pas difficile de profiter des zones d’ombres pour se faire discret. Au bout d’un moment, il se leva à son tour et vérifiant que personne ne regardait, prit le même chemin que Lizbell, marchant dans les ombres et effaçant sa présence, comme un chasseur traquant sa proie. Il avança jusqu’à la grille de séparation, elle lui avait laissé le portillon ouvert, il passa et referma la porte avec beaucoup de discrétion. Il passa derrière une cloison, une porte était ouverte, il y entra et la referma derrière lui. La pièce était sombre et silencieuse. Son regard qui venait de s’habituer à l’obscurité tomba sur Lizbell, débarrassée de ses gants et son voile. Il s’approcha d’elle en souriant, maintenant, ils n’étaient plus obligé de faire attention mais malgré tout, il continua de parler d’une vois basse, ca donnait un charme à leur rencontre.

    Pardon de vous avoir fait attendre. Maintenant, nous devrions avoir tout le loisir de continuer cette si… agréable conversation.

    Alors qu’il parlait, il s’approchait d’elle et à la fin de ses mots, ses lèvres se posèrent délicatement sur le cou de la jeune femme, frôlant sa peau en quelques baisers légers, doucement, tout doucement, faire monter l’envie, prendre le temps de savourer ce délicieux échange entre eux…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Touriste de l'ombre [PV Lizbell]   Jeu 25 Aoû - 19:48

Lizbell sentit des frissons parcourir sa peau, comme si des arcs électriques naissaient du contact de ses lèvres sur sa peau. Sa respiration soulevait sa poitrine avec forte insistance, le feu couvant sous la cendre reprenait vie alors qu'un tendre brasier enflammait sa peau. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas ressenti un tel frisson. Cela lui rappelait Natali, un instant, la nostalgie la submergea lui faisant oublier un instant tout ce qui se passait jusqu'à où elle se trouvait.

Il sembla que Kyle le remarqua. Elle le fixa de ses yeux bleu presque noir.

-Excuse-moi, un moment d'égarement, rien de plus.

Au point où ils en étaient le vouvoiement n'avait plus vraiment son utilité. Elle déboutonna le haut de sa veste puis embrassa à nouveau Kyle. S'il y avait bien une chose qu'elle aimait dans l'amour, c'était embrasser. Les prémices d'un voyage des sens semblable à nul autre pareil, et bien souvent un aperçu assez exhaustif des qualités d'un(e) amant(e). Un homme ou une femme qui embrassait mal lui indiquait vite à qui elle avait affaire. En ce qui concernait l'archer, l'examen se révélait probant. Lèvres fermes mais douces, un goût exquis, une langue tout d'abord courtoise puis audacieuse.

Ses mains vinrent trouver le col de son pas-encore-tout-à-fait amant pour défaire sa propre veste. Elle le faisait avec une lenteur étudiée d'une main, tandis que l'autre venait à la rencontre de la chemise, ultime barrière entre sa peau et la sienne. Lizbell était au moins certaine d'une chose, il lui plaisait. Elle aimait son odeur qui se trouvait être un mélange assez atypique de musc, de lilas et de poivre. A la fois douce et piquante. Quelque chose d'assez original pour l’émoustiller. Cela devait faire bien trois mois qu'elle s'abandonnait à ses propres caresses la nuit, faute de trouver un amant digne de ce nom.

Aujourd'hui, elle obtenait réparation. Au centuple peut-être. Il était temps d'accélérer un peu les choses. Elle le contourna avant de le faire reculer d'une main douce mais ferme jusqu'à ce qu'un pilier lui fasse obstacle. La jeune femme continua à l'embrasser puis dériva à son oreille où elle se délecta du lobe tandis que ses mains défaisaient les boutons de pantalon. Quelque instrument de chair et de sang ne demandait qu'à être libéré. Son sexe jaillit des méandres de sa chemise. D'une main, elle s'en empara puis commença lentement à faire des va-et-vients sur cette peau d'une somptueuse douceur.

Lizbell sentait son cœur battre la chamade et l'envie de brûler les étapes se faisait très pressante, mais elle n'était plus une adolescente voyons. Il fallait faire durer les choses, prendre son temps. C'est ce que font les vrais gourmets quelque soit leur domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Touriste de l'ombre [PV Lizbell]   Ven 26 Aoû - 12:19

    Kyle s’était approché d’elle, doucement, il l’avait saisi par les hanches pour la garder prêt d’elle. Il laissa son visage se perdre dans le cou de la demoiselle. Sa peau avait un goût délicieux alors qu’il la dégustait doucement contre son torse, il sentait la poitrine de la jeune femme qui se soulevait en rythme, lentement, profondément, le signe d’une envie qui montait en elle. Tout comme elle montait en lui, difficile de ne pas être à l’étroit dans son pantalon comme ca… un instant, la jeune femme sembla ailleurs et Kyle la regarda avec douceur. Avait-elle envie d’arrêter ? Pour une raison ou pour une autre ? Kyle était différent de ces hommes macho qui l’auraient forcé à continuer maintenant qu’elle avait chauffé le tout, même si elle n’en avait pas envie. Mais visiblement non, elle ne demandait pas mieux que de continuer, s’excusant de ce moment d’égarement.

    Ce n’est rien, ca peut arriver. Je peux peut-être t’aider à te sentir mieux…

    Oui, à ce niveau là, pourquoi encore faire des manières ? Peu importe leurs origines, nobles ou roturiers, leurs métiers, inquisiteurs ou gardes, quant un homme et une femme se retrouvaient dans l’envie et les plaisirs de la chairs, ils redevenaient simplement humains. Le tutoiement prenait donc la place à mesure qu’ils se rapprochaient. Certes, en dehors, ils auraient surement une attitude plus professionnelle mais là, maintenant, dans une intimité qui n’appartenait qu’à eux, quelle importance avait tout cela ?

    Aucune, d’ailleurs, les gestes parlaient d’eux-mêmes. Maintenant, ils s’embrassaient à pleine bouche, danse sensuelle de leur langue qui promettait d’autres danses d’un rythme plus endiablés. Jusque là, Kyle n’avait connu les bras que de quelques jeunes femmes de son village natal, de quoi se faire de bonnes premières expériences mais Lizbell, c’était clairement le niveau supérieur. Elle savait s’y prendre et n’attendait pas que ca se passe, elle prenait des initiatives, agissait, elle le désirait et elle participait activement. Là, elle était en train de lui enlever son haut, dévoilant une partie du torse fin mais musclé du jeune archer, tout offert rien qu’à elle aujourd’hui. Mais elle ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin.

    Doucement, elle le poussa pour qu’il se retrouve dos à un pilier puis elle s’attaqua à sa ceinture et à son pantalon, elle ne tarda pas à le libérer d’une certaine pression en permettant à sa virilité de sortir au grand air. D’ailleurs celle-ci était fièrement dressée et les petites caresses de la jeune femme n’allaient pas lui faire perdre en rigidité. Il continua de l’embrasser, s’attaquant à son cou. Pour sa part, il s’attaquait au haut de la jeune femme, ne tardant pas à laisser sa jolie poitrine prendre l’air, pointes tendus qui ne demandaient qu’un peu d’attention. Il posa une main au creux des reins de la jeune femme et lui fit pencher le torse en arrière, cambré le dos, la mettant dans une position où ses seins se dressaient fièrement vers lui, offert à ses caresses. Sa bouche descendit donc le long de sa gorge, remonta sur l’une des charmantes collines de chair et fit disparaitre la petite cerise qui l’ornait entre ses lèvres, la gratifiant de quelques petits traitements allant du simple suçotement au mordillement plus soutenu. La main dans son dos, descendit sur sa cuisse et remonta sous sa robe, il rencontra le poignard fixé dans une gaine de cuir dont il défit les lanières avant de jeter l’arme au loin. Il appréciait le fait que Lizbell soit une femme de force et de caractère mais ce genre de jouet n’avait pas sa place dans leurs ébats. Sa main revint donc caressa avec plaisir les fesses de la jeune femme avant de baisser un petit peu l’objet en dentelle qui cachait son temple intime. Sa main contourna le long de ses cuisses avant de revenir devant, partant à l’assaut de ses autres lèvres, désireux de lui rendre la pareille vu ce qu’elle lui offrait elle-même de ses mains…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Touriste de l'ombre [PV Lizbell]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Touriste de l'ombre [PV Lizbell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Le quartier des Ombres Ѧ :: Cathédrale-