Partagez | 
 

 Une douceur au Palais [PV Ezhekiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 412
♦ Messages : 117
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Petite douceur
♦ Date d'inscription : 03/11/2010
♦ Age : 30

MessageSujet: Une douceur au Palais [PV Ezhekiel]   Mar 24 Mai - 22:09

Cela ne faisait que quelques jours que la princesse Nocturnae était rentrée de Semini. Elle avait dû y passer quelques mois pour des raisons familiales et appréciait réellement son retour au sein de la Capitale Impériale. Passer du temps dans sa maison natale en compagnie de ses parents et de ses frères était certes fort agréable, même si cette longue visite avait été un peu agitée, mais la cité Impériale était beaucoup plus proche de ses rêves que n'importe quelle autre ville. De plus, chose importante, il avait enfin été convenu d'un rendez-vous entre elle et l'Empereur et, bien que nerveuse à l'idée de rencontrer enfin l'homme le plus puissant de l'Empire, elle avait hâte d'y être. La raison pour laquelle elle était née et avait fait toutes ces choses depuis le jour de sa venue au monde lui semblait bien plus accessible en ce jour qu'elle ne l'avait jamais été.

C'est donc avec soin qu'elle s'était préparée ce matin là. Bien entendu, certaines personnes avaient tenu à la renseigner sur les goûts de l'Empereur afin qu'elle se vêtisse et se comporte de la façon la plus agréable à Son goût... mais elle ne les avait écoutés que d'une oreille distraite. L’Empereur était la personne la plus puissante, la plus importante et la plus essentielle dans la vie de l'Empire, ses goûts n'étaient donc pas discutables et elle ne souhaitait pas se calquer sur toutes les petites idiotes superficielles qui, connaissant simplement la couleur de cheveux de l'Empereur, se faisaient créer des robes bleues assorties dans l'espoir de lui plaire. Ne vous méprenez pas, bien sûr que la princesse souhaitait plaire à Ezhekiel Premier, mais elle n'avait pas envie de passer pour une petite noble superficielle attirée par le Palais Impérial comme une abeille par une fleur.

Quand le grand jour arriva enfin, elle revêtit l'une des robes créée par Lysander Dior que lui avait offerte Uriel d'Arken, ajouta quelques bijoux discrets dont le but était plus de mettre la robe en valeur qu'autre chose, et se fit une coiffure à la fois simple et sophistiquée faite de quelques mèches entrelacées de rubans assortis à sa robe et de quelques perles mauves et noires qui apportaient une certaine richesse à son allure générale. Tout en s'observant dans son miroir, la jeune femme se demanda à nouveau si le décolleté de sa robe n'était pas un peu trop exagéré... elle savait parfaitement que ledit décolleté aurait pu paraitre presque pudique pour la plupart des filles de nobles enrubannées pour qui être superficielle était un peu comme une philosophie de vie... mais elle même ne se sentait pas à l'aise ainsi. Elle jeta un coup d'oeil par la fenêtre et grimaça légèrement en constatant que le temps était au beau fixe. Il allait donc faire chaud ce jour là et elle ne pouvait pas prétexter le froid pour passer une petite cape sur ses épaules dont l'attache aurait couvert son décolleté... tant pis, elle ferait donc avec. Après tout, le Haut Prêtre Uriel D'Arken lui avait fait des compliments à propos de cette tenue.

Une fois satisfaite de ses préparatifs, elle se rendit jusqu'au Palais Impérial où elle se fit annoncer. On lui demanda donc de patienter dans un salon réservé aux invités de marque et elle s'installa confortablement sur un sofa cousu d'or et de divers tissus de qualité exceptionnelle. Ainsi donc elle allait enfin rencontrer l'Empereur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Une douceur au Palais [PV Ezhekiel]   Mar 30 Aoû - 21:04

La journée avait débuté calmement. Le soleil était déjà haut, procurant au peuple d'Ishtar sa chaleur écrasante. Ezhekiel avait levé trop tôt à son gout, comme d'habitude et avait dû choisir une tenue élégante pour son rendez-vous avec une pointe d'appréhension. En effet, aujourd'hui, il allait rencontrer la très estimée Azhran Nocturnae, Princesse de Semini, prétendante au trône. D'Arken lui avait souvent parlé d'elle, vantant ses qualités, souvent aux détriments de la Duchesse Van Lähre.

Ezhekiel ne doutait pas de la justesse des propos du Haut Prêtre, mais il ne pouvait s'empêcher de craindre cette rencontre. Son dîner avec Eleanor s'était transformé en joute verbale et il avait tout simplement refuser de la revoir après avoir découvert son odieux visage de femme intéressée, n'hésitant pas à salir le nom de son bien-aimé tuteur. Il gardait un gout amer de cette rencontre. Cependant, ce n'était pas le seul problème. Le jeune monarque était aussi, et surtout, très peu habitué à la gente féminine. Il ne savait pas vraiment comment se comporter avec. La plupart des gens qui l'entourait pardonnaient facilement ses manières ou fermaient les yeux. Les femmes ne semblaient pas s'embarrasser de cette tendre attention. Elles se vexaient facilement parfois même sans véritable raison.

D'un autre coté, être quelqu'un d'autre que lui-même était inconcevable. N'était-il pas l'Empereur ? Ne faisait-il pas ce que bon lui semblait ? Était-il vraiment intelligent de se montrer sous son meilleur jour face à une personne qui pourrait peut-être un jour devenir sa femme ? Pas qu'il souhaite être odieux mais... Se montrer trop charmant pourrait se retourner contre lui par la suite. Quoiqu'il en soit, il ne savait pas sur quel pied danser en cette si belle journée. Il improviserait, comme d'habitude.

Il avait donc choisir pour l'occasion un complet bleu sombre accompagné de finitions blanches et de boutons en argent. Un habit léger mais qui avait son élégance. Une création d'Ethan, bien entendu. La seule personne capable de capter ses désirs vestimentaires et d'en faire quelque chose de réel et, il faut l'avouer, ce n'était pas une mince affaire de transformer « J'ai vu une panthère aujourd'hui, un cadeau d'un représentant de la province de... De je ne sais plus trop où... Vous connaissez ? C'est joli, c'est sombre. Il parait que c'est dangereux aussi. Vous n'auriez pas envie de me faire quelque chose de 'panthereux ?' ». Les demandes de l'adolescent étaient à la fois incertaines et spécifiques mais le principal était que son tailleur savait toujours tiré quelque chose du peu d'informations qu'il obtenait de lui.

Bref, pour en revenir au principal, il était enfin près et venait de poser un pied dans le salon de thé. De toute évidence, la Princesse était déjà là. Depuis longtemps ? Peut-être. Ezhekiel se permit de l'observer sans gène pendant quelques instants. Le physique de Nocturnae contrastait fortement avec celui de la Duchesse. Elle avait de longs cheveux noirs et lisses qui descendaient le long de ses épaules fines. Sa peau était d'une blancheur presque effrayante et son visage ressemblait à une statue de marbre, comme celles qui décoraient les allées du jardin. Ehzekiel esquissa un sourire, histoire de ne pas paraitre décontenancé, et entra pour de bon dans la pièce, se dirigeant vers le fauteuil qui était en face de la jeune femme. Commencer la conversation par des banalités, quoi de mieux pour briser la glace ? C'est ce que l'un de ses professeurs lui avait dit un jour, ce à quoi il avait répondu par un bâillement... Il allait voir s'il avait mérité son salaire.

« Bonjour, Mademoiselle Nocturnae, je suis enchanté de vous rencontrer. On m'a beaucoup parlé de vous, il est bien dommage que je n'ai pas eu l'occasion de vous rencontrer plus tôt. J'espère que vous n'avez pas trop attendu... »

Ok... Dans le genre banalités, il avait mis le paquet, à son tour. Il avait même accompagné le tout de son sourire enjoué, habituel.

[Whooooaw... Mon premier post rp depuis des lustres >.> Les prochains seront bien plus rapprochés, sans quoi il faudra me harceler. Désolé d'avoir fait traîner ça tellement longtemps ._. ]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 412
♦ Messages : 117
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Petite douceur
♦ Date d'inscription : 03/11/2010
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Une douceur au Palais [PV Ezhekiel]   Mer 31 Aoû - 1:19

L’Empereur était enfin arrivé. Il resta un moment sur le pas de la porte à observer la jeune femme qui préféra le laisser faire sans rien dire. Après tout, ils ne s'étaient jamais rencontrés, quoi de plus naturel pour ce jeune homme que de jauger à sa guise cette inconnue qui se présentait à lui ? D'autant plus qu'elle était l'une de ses prétendantes... Prétendante ? Elle se sentit brusquement gênée. Il savait qu'elle souhaitait devenir sa femme, celle qui partagerait sa vie, ses jours et ses nuits, celle qui s'installerait près de lui quand il occuperait son trône. Même si elle le savait depuis toujours, même si ses parents l'avaient destinée à cela bien avant sa naissance, elle eut l'impression que la réalité la giflait brusquement sans prévenir. Elle était là pour faire connaissance avec celui qu'elle voulait épouser... avec ce jeune homme qu'elle voyait pour la première fois... avec ce garçon qui, à peine plus jeune qu'elle, avait déjà tellement de pouvoirs et d'autorité. Elle se sentait comme une petite fille un peu perdue...

Il finit par s'approcher, affichant un sourire enjoué, et s'installa en face d'elle... intriguée, la princesse Nocturnae nota qu'elle se sentit tout de suite beaucoup mieux, comme... apaisée... comme si la simple présence de l'Empereur avait suffit à la calmer et à la détendre en un instant. C'était très agréable. La jeune femme ne put s'empêcher de lui rendre son sourire, quelque peu plus timidement toutefois, mais sincèrement. Il avait un visage doux, et la couleur de ses cheveux était à la fois étrange et magnifique... Azhran avait déjà vu des cheveux bleus auparavant, ne seraient-ce que ceux de cette petite idiote d'Eleanor... mais la teinte qu'elle avait devant les yeux n'avait rien à voir avec ce qu'elle avait déjà vu... enfin non... les teintes... parce que c'était plusieurs bleus différents qui dansaient dans l'opulente chevelure du jeune Empereur...


« Bonjour, Mademoiselle Nocturnae, je suis enchanté de vous rencontrer. On m'a beaucoup parlé de vous, il est bien dommage que je n'ai pas eu l'occasion de vous rencontrer plus tôt. J'espère que vous n'avez pas trop attendu... »

"Beaucoup parlé de vous" hein ? Ça c'était forcément un coup de ce cher Haut Prêtre. La jeune femme ne savait pas vraiment quoi répondre, ni comment répondre... fallait-il qu'elle joue un rôle, comme d'habitude, ou qu'elle se présente elle même ? Elle se dit que le jeune Empereur méritait de la connaitre elle, et pas celle que les autres voyaient.

- Je vous souhaite également le bonjour Votre Majesté, sachez que c'est pour moi un véritable plaisir, tout autant qu'un grand honneur, de faire enfin votre connaissance. Ne vous inquiétez pas, je n'ai pas eu besoin d'attendre très longtemps et puis, à vrai dire, vous étiez parfaitement en droit de me faire patienter des jours entiers si vous le désiriez...

Elle avait ajouté cette dernière phrase avec un sourire très légèrement amusé. Elle était étonnée de n'avoir à attendre que quelques minutes dans ce joli petit salon, et plus encore de l'entendre espérer que ce ne fut pas le cas. Elle s'était imaginé qu'un Empereur arrivait quand il le souhaitait sans se soucier des états d'âmes de ses interlocuteurs... elle s'était visiblement trompée. Elle resta quelques instants silencieuses, fixant un point imaginaire quelque part entre ses pieds, puis se disant que c'était loin d'être une attitude digne d'une personne de son rang, elle releva la tête et adressa au jeune homme un sourire à la fois amusé et gêné.

- Je suis navrée Votre Majesté... je suis guère habituée de ce genre de situations et je dois vous avouer que je suis assez nerveuse... c'est idiot n'est ce pas ?


Et pour une fois, c'était véridique. Elle se sentait véritablement nerveuse en sa présence. D'abord parce qu'il était tout de même à la tête de tout cet Empire qu'elle aimait tant, ça n'était pas rien, ensuite parce qu'elle avait peur de lui déplaire, et pour finir... prétendante au trône depuis son plus jeune âge, elle n'avait jamais été présentée de cette manière à quelque homme que se soit... elle ignorait totalement ce qu'il fallait dire ou faire. Peu habituée à être impressionnée par quelqu'un ou à ne pas savoir exactement ce qu'elle faisait et comment le faire, la jeune femme avait presque l'impression d'être assise face à lui, intégralement nue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Une douceur au Palais [PV Ezhekiel]   Sam 17 Sep - 21:04

Oui... C'est vrai. Il aurait pu. Sur un plan théorique, il pouvait faire absolument tout ce qu'il désirait. Il était l'Empereur, ce qui équivalait pour certaines personnes au titre d'être suprême, le plus proche de l'Ombre. Il pouvait déclencher des guerres ou les stopper, décider de vie ou de mort sur chaque habitant de l'Empire. Enfant maudit pour certain, Divinité pour d'autre. Quoiqu'il en soit, arriver en retard à un rendez-vous faisait effectivement parti de ses prérogatives.

Cependant, dans la réalité, il y avait de multiple avantages à ne pas mettre à mort chaque personne qui croisait son regard tout comme il était de bon ton d'arriver à temps pour un rendez-vous, qui plus est avec la femme qui deviendrait peut-être un jour sienne. Pour la guerre, c'était encore une autre histoire. Il sourit donc à sa remarque. La seconde était tout aussi charmante. Il était lui-même un peu mal à l'aise et peu habitué à ce genre de rencontre. Le fait qu'elle lui avoue sa gène le rassura. Au moins n'était-il pas seul.

« Idiot, non. Je suppose que c'est normal. Nous nous rencontrons pour la première fois et pourtant un bon nombre de personne espère nous voir lier un jour. On m'a beaucoup parlé de vous et sûrement beaucoup de gens vous ont parlé de moi, pourtant, nous ne nous connaissons pas encore. »

Il hésita quelques instants, devait-il lui dire qu'il se sentait lui-même un peu... Perdu ? Montrer une faiblesse n'était pas vraiment son fort. D'un autre coté, mettre la demoiselle plus à l'aise serait un bon point. Mhmm... Un compromis.

« Cependant, ne vous sentez pas gênée, nous avons tout notre temps pour apprendre à nous connaître comme il se doit. Cela ne se fera pas un jour et celui-ci n'est pas un examen... Enfin, je crois... Je suppose. Disons que si c'est le cas, je ne suis pas au courant alors je vous propose de manger un petit quelque chose, cela nous détendra. »

A la simple mention de nourriture, comme par magie, une servante entra doucement dans la pièce, avec un petit plateau sur lequel était réparti plusieurs petits gâteaux, de toutes sortes. Si tout le Palais connaissait les goûts du Prince, ce n'était pas le cas de la Demoiselle Nocturnae. Ainsi donc, les cuisiniers avaient préparé un panel de petites merveilles pour le palais des deux jeunes aristocrates. Sucrées et colorées pour la plupart, des saveurs plus douces pour d'autres, il était difficile de ne pas y trouver son bonheur. Elle déposa délicatement le plateau sur la petite table qui les séparaient, gardant les yeux tournés vers le sol et demanda dans un murmure s'il désirait également boire quelque chose. Ezhekiel demanda un Thé. La servante se retira dès que la Princesse eut donné sa réponse, tout aussi rapidement qu'elle était venue.

« Si vous le désirez, après cette petite collation, nous pouvons également nous promener un peu dans les jardins. C'est un peu la pagaille en ce moment, avec le Bal qui se prépare mais ça reste très joli. »

Joli était peut-être un peu faible mais Ezhekiel l'avait toujours connu. C'était banal pour lui, même s'il ne se lassait pas de sa vue et de s'y promener pour découvrir à chaque fois de nouveaux amménagements.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 412
♦ Messages : 117
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Petite douceur
♦ Date d'inscription : 03/11/2010
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Une douceur au Palais [PV Ezhekiel]   Dim 25 Sep - 21:13

La princesse sourit doucement. Visiblement l'Empereur était également un peu nerveux et cela la rassurait légèrement... seulement très légèrement malheureusement, mais c'était déjà ça de gagné. Après tout, cela démontrait ce qu'elle avait toujours pensé : sous le titre d'Empereur, il y avait un homme, un homme avec des émotions et des pensées... et un goût prononcé pour les pâtisseries visiblement. C'était charmant. Après avoir signifié à la servante qu'elle souhaitait également déguster un thé pour accompagner la petite collation qu'elle leur avait apporté, la jeune femme posa les yeux sur le plateau remplit de douceurs et hésita un moment. Ces pâtisseries lui étaient toutes inconnues. Elle avait déjà passé un moment dans la Capitale, mais n'avait pas vraiment trouvé le temps d'aller déguster les spécialités locales, et ses cuisiniers se faisaient un devoir de lui faire plaisir en lui servant chaque jours des spécialités de Semini. Peut-être faudrait-il, au terme de cette entrevue, qu'elle leur fasse savoir qu'elle souhaitait apprendre à connaitre la cuisine d'Ishtar... mais ça n'était pas le moment de penser à cela. Jetant son dévolu sur une petite pâtisseries ronde dont le glaçage avait la même couleur que l'une des mèches bleutées de l'Empereur, elle avait attiré son regard en premier, la jeune princesse s'en empara délicatement et la regarda sous toutes ses coutures.

- Je serais enchantée de faire quelques pas dans vos jardins Votre Majesté, d'autant que l'on m'en a déjà longuement vanté la splendeur. Notre Manoir familial a également de jolis jardins... mais je doute que la beauté des vôtres leur soit comparable.

Cette proposition l'enchantait réellement. Même lorsqu'elle vivait encore à Semini, elle préférait de loin errer sans les jardins du palais plutôt que de rester enfermée dans l'une de ses pièces. Bien entendu, celle dans laquelle ils se trouvaient actuellement était très agréable et chaleureuse, magnifiquement meublée et décorée... mais l'intérieur d'une demeure, quelle qu'elle soit, valait rarement la beauté d'un jardin. Surtout que celui du Palais Impérial devait être absolument magnifique !


- Cela dit, si nous sommes réellement en train de passer un "examen", je doute que nous voir sortir soit un réel plaisir pour nos examinateurs... mais je pense que cette idée n'en est qu'encore plus agréable.


La princesse sourit, légèrement amusée. Elle doutait d'être en train de passer quelque examen que se soit, mais si l'Empereur le pensait, cela devait être fondé. Après tout, il connaissait mieux les gens de son palais qu'elle... Et si ça n'était pas le cas... eh bien un peu d'humour détendrait peut-être encore un peu l'atmosphère.

Se sentant parfaitement stupide avec sa pâtisserie entre les doigts, Azhran leva les yeux vers le jeune Empereur et lui adressa un petit sourire gêné.

- Votre Majesté... je ne suis pas vraiment habituée non plus à la cuisine de la Cité Impériale, est ce que... cela se mange-t-il d'une façon particulière ?

Elle se sentait un peu gauche avec sa pâtisserie en main et son incapacité totale et incroyablement déroutante à trouver un sujet de conversation dans la situation la rendait nerveuse. Peut-être cela irait-il mieux après un bon thé et quand elle aurait réussi à avaler ce petit gâteau qui avait pourtant l'air si délicieux... mais pour le moment elle avait du mal. Si l'un de ses frères avait été là ils lui auraient proposé des sujets de conversations divers et variés... mais les connaissant, ça aurait été pire. Ils lui auraient probablement conseillé de parler d'agriculture, de sexe ou de couture... et ils l'auraient fait dans le simple but de s'amuser de la grimace ennuyée qu'elle leur aurait renvoyée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Une douceur au Palais [PV Ezhekiel]   Lun 31 Oct - 18:26

« Vous ne serez pas déçu, je pense, et nous découvrirons ensemble ce qui s'y passe. Je n'ai pas été y jeter un coup d’œil depuis longtemps, Ann voulait que la surprise soit gardée le plus longtemps possible mais... Je crois que je ne peux plus attendre. »

Il avait donné des instructions pour les Jardins et Ann lui avait dit que ce serait fait. Il ne doutait donc pas du résultat car Ann était tout simplement fantastique dans son rôle d'intendante. Elle arrivait toujours à le satisfaire et était capable de gérer le Palais à elle seule d'une main de maître. Il ne regrettait pas de l'avoir choisie. Cependant, il restait un grand enfant impatient. Il voulait voir et il verrait...

La question de la Princesse le fit sourire et il préféra accompagné le geste à la parole, attrapant une petite pâtisserie qui semblait particulièrement prometteuse, avec ses couleurs rouge et orangée et les fruits qui la décoraient.

« He bien, la manière la plus agréable reste sans aucun doute de la croquer à pleine dent, en la prenant en main... Mais si cela vous dérange vraiment, nous pouvons rappeler quelqu'un qui se chargera de vous apporter tout ce que vous désirez pour manger »

Il n'y avait rien de plus ennuyeux que de mander avec des couverts. C'était, du moins, l'avis d'Ezhekiel à ce sujet. La politesse voulait qu'on mange proprement, par petite bouchée, comme si on dédaignait la nourriture pourtant suprêmement délicieuse. Impossible pour lui et depuis qu'il était Empereur pour de bon, plus personne n'osait lui faire de remarque de bienséance à ce propos. La bienséance à table, c'est lui qui l'inventait, à présent.

«Ne soyez pas si sceptique à propos des examinateurs. Les gens sont curieux, il est donc fort probable que certains en profite pour voir comment se passe cette première rencontre. » Il sourit avec malice. « En fait, ce serait même honteux qu'il n'ait rien à raconter à la fin de notre entrevue. Ne serait-il pas amusant d'en profiter pour laisser quelques informations filtrées, par égard pour eux ? Vraie ou pas, c'est sans importance... Quoique, faux, ce serait encore mieux. Qu'en dites-vous ? »

Oh oui, les bruits courraient si vites, dans la haute société. Les pires racontars circulaient, parfois sans fondements aucuns mais, particulièrement drôles et souvent improbables. Il avait par exemple entendu des domestiques discutés au détour d'un couloir, parlant de son jumeau caché dans les caves qui hurlait les nuits de pleine lune et même de la grossesse de la Duchesse Van Lähre. Ce dernier point l'avait particulièrement fait rire, même s'il avait eut du mal à l'imaginer en vrai.

En parlant de domestique, l'une d'elle revenait avec un autre plateau et déposa délicatement ce qu'ils avaient demandés. Deux tasses de thé, de couleur sombre et très petites avec une théière dans les mêmes tons. Un service qui leur venait du Wu zang et qu'Ezhekiel appréciait pour son coté atypique et simple. Elle les servit, toujours en silence, avant de leur demander s'ils désiraient encore quelque chose. Elle se retira ensuite, ce qui lui permit de relancer le sujet.

« Je pense que ça pourrait vraiment être très intéressant... Et amusant, de voir à quelle vitesse nos petits mensonges peuvent se répandre et grossir. »

Il espérait réellement que la Princesse Nocturnae adhérerait à son idée. Seul, ce ne serait pas drôle.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 412
♦ Messages : 117
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Petite douceur
♦ Date d'inscription : 03/11/2010
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Une douceur au Palais [PV Ezhekiel]   Jeu 3 Nov - 20:46

La jeune femme sourit, l’atmosphère se détendait de plus en plus et elle se sentait déjà beaucoup mieux. Le jeune Empereur était charmant, agréable, et semblait être une personne joueuse et curieuse, ce qui lui plaisait beaucoup. Suivant son conseil, elle regarda encore un moment la petite pâtisserie bleue entre ses doigts, puis mordit dedans à pleines dents. C'était délicieux, doux et sucré, moelleux et tendre avec un coeur fondant et encore tiède... un régal. Peu habituée à manger de cette façon, elle s'essuya délicatement la bouche en gloussant légèrement, puis ramassa les quelques miettes qui étaient tombées sur sa robe avec un air amusé.

- C'est exquis Votre Majesté ! Et je dois vous avouer que vous avez raison, déguster cette petite oeuvre d'art culinaire avec des couvert la gâcherait sans doutes en partie.


Et c'était vrai, on ne pouvait réellement profiter du contraste entre le coeur et le reste de la pâtisserie qu'en croquant dedans en même temps, des petites bouchées ou des petits morceaux découpés gâcheraient cet effet pourtant si agréable et intéressant.

- Je comprends votre impatience, Majesté, la préparation d'une fête dans une demeure telle que la vôtre doit vraiment valoir le détour, d'autant que même si vous voyez tout ça avant que se ne soit totalement terminé, je pense que cela ne vous gâchera ni la surprise, ni la soirée. Je dois vous avouer que je n'ai jamais réussi à attendre que les préparatifs de divers évènements ne se terminent avant d'aller observer leur avancée.

Elle sourit à ce souvenir, qu'elle fut petite fille ou déjà femme, les serviteurs de son père avaient toujours lutté pour l'empêcher d'aller contempler de ses propres yeux les préparatifs de quelque réception que se soit donnée au palais de son père. D'autant qu'elle aimait beaucoup voir les paysages et pièces qu'elle connaissait par coeur être ainsi métamorphosés par le brillant esprit de ceux et celles qui s'en chargeait. Cela avait quelque chose de magique. La cadette des Nocturnae termina sa pâtisserie, s'arrêtant encore un instant pour en apprécier pleinement la saveur, puis goûta également son thé... un régal également. Décidément, elle ne pensait pas que cette rencontre qui la rendait si nerveuse se passerait si bien. Enfin pour l'instant du moins.

- Votre Majesté, quelle idée brillante ! Je pense en effet qu'il serait très amusant de faire croire à nos examinateurs des choses qui lanceraient d'amusantes rumeurs, et de voir comment elle se développeraient.

Les rumeurs étaient faites de telle façon, que de bouches en bouches, elle amplifiaient et se déformaient, Azhran avait toujours adora voir une petite information se changer en une bonne grosse rumeur n'ayant plus beaucoup de choses à voir avec l'origine dont elle était tirée. Que pourraient-ils bien leur faire croire qui les fasse rire sous cape pendant un certain temps ? La jeune princesse se pencha légèrement vers lui en baissant la voix histoire d'être sure que personne ne puisse les entendre.

- Avez-vous déjà une idée en tête Majesté ?

Après tout, c'était lui avait lancé cette idée, peut-être en avait-il une précise derrière la tête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Une douceur au Palais [PV Ezhekiel]   Mer 7 Déc - 14:06

Azhran Nocturnae devenait à ses yeux, doucement, une curiosité agréable, arrivant à lui prouver que toutes les femmes de bonne famille n'était pas forcément des personnes terriblement ennuyante. Cela ne faisait sûrement pas plus de vingt minutes qu'ils se connaissaient mais le jeune Empereur jugeait vite, pour ne pas dire de manière expéditive, et la première impression en devenait donc, généralement, capitale. Quoiqu'il en soit, la princesse de Semini s'en sortait très bien, jusqu'à présent.

Ezhekiel était ravi qu'elle adhère à son idée avec autant d'entrain. Restait à trouver une idée digne de ce nom, un petit quelque chose qu'ils pourraient jeter aux chiens et qui nourrirait touts les ragots de la Noblesse pendant les prochaines semaines. Il souhaitait quelque chose qui fasse du bruit. Une chose tellement insensée et impensable qu'ils ne pourraient qu'y croire et la répandre. Autant dire que le visage d'enfant qu'arborait toujours l'Empereur avait pris une mine soucieuse, en pleine réflexion.

À vrai dire, il avait lancée cette proposition mais... Il n'avait pas d'idée qui lui venait. Il ne pouvait blaguer à propos d'une supposée grossesse. Une rumeur courrait déjà à propos de la Duchesse Van Lähre et celle-ci la faisait bien trop rire que pour qu'il ait envie de lui faire de l'ombre. Non... il y avait mieux. Il était l'empereur après tout... sa parole faisait force de loi, non ? En vérité, il pouvait influer sur la vie des habitants sur un simple caprice. Un sourire se redessina sur ses lèvres. Du genre petit et sournois, mais prouvant pourtant qu'il semblait très content de lui.

" Vous savez, Dame Azhran, beaucoup espère que Vous en veniez à me plaire... et beaucoup savent aussi que je suis prêt à faire une multitude de choses pour quelqu'un que j'apprécie. Ne seriez vous pas flattée qu'une "possible future loi" oblige tout les prochains nouveaux nés à porter votre prénom ? Ou... Que chaque noble qui nous rencontre se trouve obligé de ne vous parler que par un titre terriblement pompeux et tellement long qu'il en serait une phrase à lui tout seul ? Oh, je sais! On peut aussi déclarer que les habits des prêtres sont trop tristes et que bientôt, ils seront tous jaune canari... Quoique... Monsieur d'Arken n'y croirais pas, il me connait un peu trop bien..."

Les lois loufoques... il n'avait pas encore eu l'occasion d'en appliquer et pourtant, ce n'était pas l'envie qui lui manquait. Un de ces vénérables ancêtres, sur la fin de sa vie, avait commencés à en dicter toute une floppée. Elles avaient durées jusqu'à sa mort, mort qui bizarrement était advenue seulement un an après que sa folie est commencée à se manifester. Paix à sa part d'Ombre, Ezhekiel regrettait de ne pas avoir connue cette époque joyeuse et divertissante.

" N'hésitez pas à proposer quelque chose, je vous avouerais que mes propres idées se mélangent un peu... Cependant, je pense qu'il pourrait être intéressant d'observer comment la très digne Aristocratie d'Ishtar réagit face à un peu d'humour."

Il restait à espérer qu'ils en aient ça t'il devrait faire avec lui pendant encore de nombreuses années... Et ce ne faisait que commencer.


Voilà ma réponse, désolé pour la mise en page et les fautes, j'ai écrit depuis ma tablette ^^' J'editerais une fois de retour chez moi. j'espère également que ça te conviendra ._.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 412
♦ Messages : 117
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Petite douceur
♦ Date d'inscription : 03/11/2010
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Une douceur au Palais [PV Ezhekiel]   Dim 1 Jan - 20:15

L'idée de l'Empereur plaisait beaucoup à la jeune femme. Elle adorait s'amuser de cette façon et souhaitait réellement trouver une idée qui les ferait rire tous deux aux dépends de tous ces aristocrates hypocrites, et idiots pour la plupart, dans le monde desquels elle évoluait depuis toujours.

Saisissant distraitement l'une des mèches sombres de ses cheveux, elle se mit à la faire tourner entre ses doigts sans y penser... elle faisait souvent cela quand elle réfléchissait à quelque chose. L'idée de forcer les nobles à s'adresser à elle avec un titre aussi long que pompeux l'amusait réellement, elle s'imaginait certaines figures réputées de la haute noblesse se débattre avec une liste de mots dépourvue de sens logique en priant l'Ombre pour ne pas offenser celle à qui l'Empereur lui même souhaitait faire plaisir en se trompant de titre...


- Peut-être pourriez-vous décréter que quand deux personnes de même rang de noblesse se rencontrent, ils soient obligés de lécher les souliers de celui où celle dont ils font la connaissance... où qu'une fois par mois où par an, les nobles soient obligés d'échanger leurs vêtements avec leurs serviteurs et que les rôles soient inversés jusqu'à ce que la nuit soit complètement tombée... Où que toutes les soirées auxquelles je serais conviée ne puissent être que bicolores, aussi bien pour la décoration que pour les vêtements des hôtes et des convives...

La Princesse Nocturnae avala quelques petites gorgées de thé tout en continuant à réfléchir... puis elle sourit et reposa sa tasse délicatement en levant les yeux vers l'Empereur.

- Si vous voulez qu'on pense que vous faites cela pour moi il pourrait être amusant de faire quelque chose comme l'idée que vous avez eu par rapport à mon "nouveau titre"... comme décider que tous les hommes qui s'adresseraient à moi soient obligés de le faire en gardant les yeux baissés, où qu'aucun d'eux ne soit autorisé à me regarder dans les yeux où à poser les leurs sur mon visage... cela donnerait naissance à d'amusantes rumeurs je pense.

Il avait raison quand il disait que beaucoup espéraient qu'elle en viendrait à lui plaire, elle même l'espérait depuis qu'elle était en âge de comprendre ce qu'on attendait d'elle... mais ce qui était désormais très nouveau pour elle, c'était le fait qu'elle l'espérait sincèrement, et ça n'était plus pour aller dans le sens de son Père. C'était toujours en partie pour le bien de l'Empire, cela n'avait pas changé, mais elle l'appréciait maintenant personnellement. Elle ne pouvait certes pas se vanter de bien connaitre Sa Majesté l'Empereur, mais le peu qu'elle en avait vu pour le moment lui plaisait réellement. Et elle espérait qu'il pensait plus ou moins la même chose la concernant.

Repoussant la mèche qu'elle tournait entre ses doigts, la jeune Nocturnae se mit à rosir légèrement en se rendant compte qu'elle s'était laissée allée à cette petite manie que son père détestait tant. Il lui avait toujours dit que sa "détestable et stupide habitude" ne ferait que lui causer les pires ennuis du monde si elle s'amusait à la laisser paraitre en société... saisissant doucement sa tasse, elle reprit une gorgée de thé en espérant que l'Empereur n'aurait rien remarqué, même si c'était peu probable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Une douceur au Palais [PV Ezhekiel]   Ven 16 Mar - 20:56

L'entrain de la Princesse de Semini faisait plaisir à voir, tout comme ses idées. Des soirées bicolores ? Oh oui, et il faudrait proposer des couleurs terriblement mal assorties qui changeraient toutes les semaines... Ou tous les jours comportant un chiffre premier, ou même seulement quand il pleut, à moins que ce soit un mardi. Ce serait terriblement amusant à voir... Ezhekiel se demandait si l'aristocratie oserait se rebeller face à de telles lois... Ou combien de temps tiendraient-ils avant d'oser lui faire part de leur mécontentement. Il faudrait vraiment qu'il essaie un jour de profond ennui. Oui, l'ennui était une maladie récurrente de l'Empereur... Et elle lui donnait généralement un tas d'idées dangereuses... Enfin, surtout pour les autres. Certains le critiquaient, lui, son âge, son manque de connaissances et d'autres choses encore et pourtant... Il n'avait encore rien fait. S'ils savaient... Cela ferait longtemps que les détracteurs de l'Empire louerait le nom de D'Arken pour le nombre de fois où il avait détourné Ezhekiel d'une idée saugrenue qui aurait créer les pires révoltes depuis plusieurs décennies. En vérité, Ezhekiel n’espérait que ça : une Révolte. Même une toute petite... Et il se ferait une joie de la réprimer. L'action manquait cruellement de nos jours...
Quoiqu'il en soit, en ce moment même, d'autres préoccupations étaient à l'ordre du jour... Comme celle de trouver la meilleure loi stupide à faire entrer en vigueur avec cette charmante demoiselle qu'était Azhran.

« J'adore vos idées, elles m'en inspirent même de nouvelles. Qui sait, peut-être bien qu'un jour, ces lois existeront vraiment et nous pourront alors lancer des paris sur le temps qu'il faudra pour qu'elles soient abolies... »

Oui, il y avait moyen de s'amuser beaucoup avec cet demoiselle là, et ça, c'était vraiment un bon point car il se sentait incapable de passer le restant de sa vie avec quelqu'un de sérieux. Ann faisait très bien ce boulot-là.

« Ainsi donc, il va nous falloir choisir quelque chose d'intéressant pour vous. Le titre pompeux pourrait effectivement faire l'affaire... Quelque chose comme « La sérénissime, très respectée par sa majesté l'Empereur, Princesse de Semini, digne représentante des Nocturnae, Azhran... Quoique votre idée qu'aucun homme ne puisse croiser votre regard est très intéressante également. »

D'un geste assuré, il attrapa un petit gâteau bleu, sûrement bourré de colorant mais terriblement appétissant, et croqua dedans avant de continuer à discuter avec la Princesse. Tout le stress qui avait pu l'envahir au début de cet entretien avait tout simplement disparu pour laisser place à une ambiance détendue et agréable. Cependant, une maladie bien connue de l'Empereur commençait, déjà, à le gagner: l'ennui. Il fallait qu'ils fassent quelques choses. Discuter était toujours intéressant mais rien ne valait un jeu palpitant. Ils en avaient trouver un premier... Mais il ne prendrait véritablement effet que dans quelques jours, du moins, si la Princesse donnait son aval pour l'idée qu'il venait de lui proposer.

« Que diriez-vous de vous promener un peu ? Cette pièce est agréable mais... Un peu étouffante, je trouve, et puis... Le Palais est vaste, nous pouvons aller où vous le souhaitez. »

(Mhm, j'étais pas très inspiré... N'hésite pas à proposer des trucs ._. !)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une douceur au Palais [PV Ezhekiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une douceur au Palais [PV Ezhekiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Palais Impérial Ѧ-