AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le pli. [PV Hector]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Le pli. [PV Hector] Vide
MessageSujet: Le pli. [PV Hector]   Le pli. [PV Hector] EmptyLun 23 Mai - 18:14

Ashtina rouvrit brusquement les yeux. Son regard vola rapidement tel un oiseau de proie pour déterminer où elle se trouvait. Sa respiration s'accéléra un peu. Un endroit inconnu. Où était-elle ? Oh, par l'ombre, qu'elle détestait cette sensation d'inconnu. Cette détresse qui lui prenait à la gorge et qui lui tordait le cou. Où était-elle ? Que s'était-il passé ?

-Mademoiselle ?

La voix venait de se droite, elle sursauta et se tourna rapidement. A ses côté, Sa chère amie, sa dame de compagnie posait sa main sur son épaule, un sourire gentil aux lèvres, la tête penchée.

-Cela fait combien de temps, Nadia ? demanda t-elle dans un soupir las.
-A peine quelques minutes. Ne vous inquiétez pas.
-Sommes-nous arrivées ?

Il ne lui semblait pas que le fiacre avançait. Cela semblait bien stable. Elle approcha une main gantée de dentelle et écarta les quelques tissus qui empêchait la populasse de jeter des regards inconvenants envers ses jeunes dames de la haute noblesse. A moins que ce n'était pour les empêcher de voir la misère extérieure, songea Ashtina. Elle se demanda si elle pourrait continuer ses oeuvres de charités dans la capitale. Les gens étaient plus dangereux, elle ne pourrait sans aucun doute aller aider comme elle le faisait à Frickwitch. Mais devant ses yeux, aucun mendiant ne jongeait les marches de cet escalier magistral qui menait vers les hautes sphères du pouvoir politique. Etait-ce bien le sénat ? Jamais elle ne l'avait vu mais la somptuosité du bâtiment ne laissait pas beaucoup d'autres options. A part le palais de l'empereur lui-même sans aucun doute. Un instant, elle se demanda si elle aurait un jour l'honneur de le voir. Elle étouffa rapidement cette idée avec un oreiller mental. Si jamais elle se trouvait face à lui, elle était certaine que l'émotion lui provoque une crise. Il n'y avait nul besoin d'embarrasser son père -même à distance- ou son hôte à Ishtar. Elle éviterait soigneusement toute fête où elle pourrait le rencontrer.

En attendant, songea-t-elle en ouvrant la porte, il lui faudra rencontrer quelqu'un d'autre. Elle attendit que le cocher s'approche pour faire pivoter le marchepied et l'aider à descendre pour contempler à nouveau le bâtiment qui s'élevait, presque un temple tant il était majestueux. Derrière elle, elle entendit Nadia payer le cocher. Elle détaillait les dorures et les sculptures en attendant que ce dernier s'éloigne.

Quelques minutes après, un page les menait jusqu'à une porte. Elles attendirent à la porte qu'on les introduise. Enfin, "qu'on les introduise". Elle n'avait pas donné son nom. Elle espérait juste que le sénateur de Jadewood serait présent, qu'elle n'aurait pas à revenir à un autre instant.

-Mademoiselle ?

La voix de Nadia à sa gauche. A son regard, elle se rendit compte qu'elle s'était assoupie debout. Elle leva la main pour lui faire signe de ne pas se soucier de ce micro sommeil et avança d'un pas décidé à l'intérieur du bureau. Et après quelques pas s'arrêta de nouveau. Quel était le protocole pour s'adresser à un sénateur dans l'exercice de ses fonctions ? Son esprit était aussi volage que son sommeil apparemment. Elle réprima un pincement de lèvres et fit, par défaut, une révérence, tout à fait parfaite. Une virtuose. Elle se releva et resta quelque peu muette. Elle avait pensé qu'il s'agissait d'un vieil oncle ou un vieux cousin de la famille de Jadewood. Elle ne s'attendait pas à ce que le sénateur soit aussi jeune. Sa main gantée voleta sans qu'elle ne s'en rende compte vers sa gorge, ses lèvres roses légèrement entrouvertes, le regard suspendu.
Revenir en haut Aller en bas
Ʌ Sénateur Ʌ

Hector de Jadewood

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 569
♦ Messages : 238
♦ Âge du perso' : 30
♦ Fiche : ma vie, mon œuvre
♦ Date d'inscription : 13/11/2010
♦ Age : 35

Le pli. [PV Hector] Vide
MessageSujet: Re: Le pli. [PV Hector]   Le pli. [PV Hector] EmptyLun 23 Mai - 21:08

    A quoi, par l’Ombre, pourrait bien servir un sénateur qui ne travaillerait pas au sénat ? Certainement pas à grand-chose même si Hector savait bien que tout ne se jouait pas ici. Mais il avait encore des difficultés à se faire des contacts, rien d’étonnant à ca cela dit… Sa réputation de gorille le suivait et elle ralentissait sa progression dans les sphères du pouvoir de l’empire. Mais d’un autre côté, elle lui servait fortement bien. On le sous-estimait, il disposait donc d’une large marche de manœuvre pour faire ce qu’il avait à faire en paix. Après tout, qui s’intéresse aux affaires sans doute inintéressantes du gros rustaud de Frickwitch ? Sans doute pas grand monde. D’ailleurs, les visites d’Eleanor ne lui étaient jamais retombées dessus, preuve qu’on ne se souciait pas trop de lui. Mais il n’était pas resté inactif pour autant, Hector était un homme avant tout loyal à sa mission et à son rôle de sénateur. Certes, il faisait partie des principaux conseillers de l’empereur en tant que tel mais il aidait surtout au développement de sa province natale. Certes, son projet de forteresse sur la seule route d’accès principale, la voie du pèlerin, était ralentie mais pas au point mort. Il avait récemment réussi à négocier un partenariat commercial intéressant avec le sénateur de Gells.

    Un type sympa d’ailleurs, comme lui, qui sortait un peu du lot, les deux hommes avait développé une certaine amitié, sans doute renforcé par le fait que son confrère du nord appréciait la cave à vin de son ami le bucheron. D’ailleurs, il avait même promis de lui apprendre les bases du combat un de ces jours. Bref leur accord leur permettait d’échanger des denrées utiles aux deux provinces, surtout dans le cas de Gells. Mais s’ils y gagnaient plus sur le plan matériel, Hector avait en contrepartie obtenue un soutien de taille pour faire avancer son projet. Et puis les marchand de Gells qui faisaient le déplacement ne craignaient pas trop les dangers du comté, il venait d’un environnement au moins aussi hostile que le sien, ils savaient se défendre.

    Bref, aujourd’hui, notre homme se trouvait donc dans son bureau au sénat, à travailler sur de la paperasse car il devait aussi s’occuper de ses concitoyens du compté vivant à la capitale et ayant parfois besoin de son aider et là, il y avait vraiment tout et n’importe quoi. Il dut alors interrompus par un jeune page du sénat qui lui annonça que deux dames voulaient le voir, il demanda qui mais le page n’avait pas de nom à lui fournir, se rendant compte qu’il avait oublié, il s’excusa mais Hector la rassura d’un geste.

    Ce n’est pas grave, faites entrer ces dames.

    Le jeune homme s’exécuta et fit rentrer les deux femmes avant de s’éclipser. L’une d’entre elle s’avança plus que l’autre et lui fit la référence. Bien sûr, n’ayant jamais rencontré Ashtina auparavant, du moins, sans savoir que c’était elle, il ne la reconnut pas comme la fille du comte de Bloomyss et accessoirement son ex-fiancée. Fiançailles arrangés par les deux familles, ce qui avait fait râler Hector à l’occasion qui n’appréciait pas beaucoup que l’on choisisse ce genre de chose à sa place. Et fiançailles annulées quelques mois après avant même qu’il ne rencontre la jeune femme en question. A l’époque, il n’y avait pas accordé plus d’importance que ca. Mais dès qu’il allait découvrir qui était la jeune femme, il allait sans doute regretter que tout fût annulé jadis.

    Celle qui se tenait devant lui était une jeune femme d’une grande beauté, une peau pâle mais qui semblait douce, un corps fin mais gracieux, une belle chevelure fauve et quant elle daigna le regarder, il put voir les émeraudes qui lui servaient d’yeux. D’ailleurs elle sembla surprise en le voyant, peut-être s’était-elle attendue à une autre image. Il observa aussi un peu l’autre femme mais reconnut à ses façons de faire que, malgré sa bonne éducation, elle était la suivante de la plus jeune. Une jeune noble et sa suivante donc…

    Hector se leva de son fauteuil et contourna son bureau pour s’approcher de la jeune femme, faisant presque deux mètres, portant l’armure de sa famille et avec sa prestance naturelle, il ressemblait à un ancien dieu guerrier face à cette jeune femme fragile d’apparence. Pourtant il se déplaça avec agilité et mit le genoux à terre avant de prendre la main ganté de la demoiselle et lui faire un baisemain dans les règles de l’art et de se relever.

    Comte Hector de Jadewood, sénateur de Frickwitch, à votre service Madame.

    Simple mais poli et souriant, il avait envers elle une attitude très accueillante, après tout, elle avait ce petit quelque chose qui lui faisait croire qu’elle était une compatriote, sans doute venait-elle requérir son aide pour quelque chose. Mais avant toute chose, il lui fallait connaitre un détails qui avait tout de même son importance.

    Puis-je avoir le plaisir de connaitre votre nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Le pli. [PV Hector] Vide
MessageSujet: Re: Le pli. [PV Hector]   Le pli. [PV Hector] EmptyMar 24 Mai - 10:11

-Par les ombres !

L'exclamation venait d'Ashtina. Elle avait été un peu interdite par l'apparence de son interlocuteur. Surprise par sa jeunesse puis par ses manières -d'habitude, elle n'appréciait pas trop qu'on lui fasse un baisemain -c'était normalement réservé aux femmes mariées, cela lui donnait l'impression de vieillir et d'être hautement ironique pour elle, qui ne réussirait plus jamais à se trouver un époux digne de son rang- mais il fallait avouer que voir ce colosse plie le genou pour accomplir se geste avait quelque chose de désarmant. Et puis, elle avait l'impression que cet usage se généralisait aussi aux jeunes filles. Sa peau de porcelaine avait un court instant prit la teinte du soleil couchant, heureusement camouflé, elle l'espérait, par le fait qu'il se relevait.

Et tout cela lui avait fait oublier les bonnes manières. Chez son père, jamais elle n'aurait commis d'oublis aussi élémentaires. Elle se serait fait sermonner pour longtemps. Peut-être était-ce la capitale, sa nouveauté, son air, qui lui faisait perdre son éducation. Alors, elle devrait redoubler d'attention pour garder le comportement qui correspondait à une noble.

-Je vous prie de m'excuser pour mon indélicatesse. Je suis Ashtina Bloomyss, fille du comte de Bloomyss. J'imagine que vous devez crouler sous le travail, aussi bien vais-je faire vite. A mon départ, mon père m'a remis une lettre que je devais vous donner.

Ashtina pivota quelque peu et tendit la main vers Nadia. Cette dernière lui donna un pli tout à fait anonyme. La jeune fille en était morte de curiosité pendant le voyage. Elle ne voyait pas pourquoi son père aurait eu besoin de converser avec le sénateur ; néanmoins, elle était heureuse qu'on lui confie une tâche aussi minime soit-elle. Peut-être commençaient-ils à lui faire confiance ? Cela aussi semblait dû à sa décision de venir sur Ishtar. Elle sentit un sentiment de fierté et de plaisir poindre dans son coeur. Lorsqu'elle s'en rendit compte, elle ferma un instant les yeux, cessant de sourire, réprimant ce sentiment naissant. Elle n'avait pas envie de s'écrouler à nouveau et pis encore, dans le bureau d'un sénateur. Cela aurait été infiniment gênant. Sa main tendue vers le sénateur ne tremblait pas. Alors qu'elle attendait, elle remarqua ses yeux, vert d'émeraude eux aussi. Elle s'en amusa. On aurait dit la couleur des forêts de Frickwitch après une averse de soirée.L'armure l'intriguait. Elle espérait tout de même que cet homme politique ait quelques minutes. Elle était venu ici pour rencontrer des gens et cela aurait pu être intéressant de discuter avec un de ses compatriotes de la vie à Ishtar. Après tout, elle n'était là que depuis quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Ʌ Sénateur Ʌ

Hector de Jadewood

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 569
♦ Messages : 238
♦ Âge du perso' : 30
♦ Fiche : ma vie, mon œuvre
♦ Date d'inscription : 13/11/2010
♦ Age : 35

Le pli. [PV Hector] Vide
MessageSujet: Re: Le pli. [PV Hector]   Le pli. [PV Hector] EmptyMar 24 Mai - 21:04

Ashtina semblait être le genre de jeune femme qui avait du mal à masquer ses émotions, elle ne put réprimer sa surprise à la vue d’Hector. L’homme faisait toujours cet effet la première fois qu’on le voyait en général, entre sa carrure et le reste, il n’y avait rien d’étonnant. Cependant, il fit tout pour essayer de la mettre à l’aise, à commencer par se montrer sympathique et souriant et ayant un geste poli envers elle. Bon, Hector n’était aussi bien au fait des bonnes manières qu’elle, ce qui prouvait qu’il n’était pas doué avec les femmes et qu’il avait préféré son entrainement militaire au reste. La jeune femme se présenta et là, ce fut à son tour d’en rester surpris. Il s’était bien attendu à tout sauf à voir débarquer son ancienne fiancée dans son bureau. Et pour le coup, il regretta franchement que le comte de Bloomyss ai tout annulé autrefois, la jeune femme était une vraie beauté, il aurait au moins voulu avoir le temps de faire sa connaissance, quoique… il n’était pas trop tard pour rattraper le temps perdu.

Il était également assez surpris que le comté de Bloomyss, l’un des lieux les plus durs de Frickwitch ait pu donner naissance à une fleur aussi délicate. Il se demanda aussi pourquoi à l’époque, on lui avait parlé de maladie bizarre comme prétexte, du peu qu’il en jugeait, elle avait l’air en forme. Mais il n’eut pas le temps d’y réfléchir d’avantage que la jeune femme lui tendait une missive adressé de son père à la personne d’Hector. Moyen intelligent de lui faire parvenir des informations, on ne soupçonnerait pas la jeune femme de transporter un pli aussi important. Car il devait forcément l’être, le comte de Bloomyss était l’un des trois hommes puissants de Frickwitch avec le comte de Frickwitch lui-même et le comte de Jadewood, quand l’un envoie du courrier à l’autre, c’est toujours important.

Je vous remercie. Mais je vous en prie, installez-vous, vous avez bien un petit peu de temps à me consacrer…

Il avait beau avoir un petit peu de travail, rien de bien urgent pour le moment, il avait donc tout le temps qu’il voulait à lui consacrer. Il les invita donc à s’assoir dans les fauteuils devant son bureau avant de retourner s’y installer derrière. Il allait d’abord prendre le temps de voir ce que lui voulait le comte avant de s’occuper de sa fille. Il n’eut pas le temps d’ouvrir le pli qu’Elyk entra dans la pièce. Son serviteur était un homme d’une bonne cinquantaine d’année, un homme loyal à sa famille mais loin de l’homme vieillissant, c’était un vétéran qui avait gardé toute sa prestance de soldat.

Mes excuses monseigneur, j’ignorais que vous aviez de la visite.

C’est bon Elyk, entres, tu ne devineras jamais qui nous offre le plaisir de nous rendre visite.

L’homme s’avança dans la pièce et s’inclina poliment devant la jeune femme.

Dame Ashtina Bloomyss, Vous avez beaucoup grandi depuis la dernière fois que j’ai eu le plaisir de vous voir en compagnie de feu l’ancien compte de Jadewood. Chevalier Elyk de Oakhill, à votre service.

Logique, Elyk avait toujours servi son père avec dévouement, il n’était donc pas exclus qu’il l’ait accompagné chez le comte de Bloomyss à l’occasion d’une visite et qu’il ait rencontré Ashtina enfant. Ce qui expliquait aussi pourquoi il se présentait entièrement, avec son titre. Elyk était en effet chevalier, le plus bas rang de la noblesse, celle qu’un autre noble peut attribuer à certains hommes méritant et Elyk avait toujours fidèlement servi sa famille, ce qui lui avait valu les honneurs de ce titre.

Je vais faire porter des rafraichissements pour nos invités.

Et l’homme s’éclipsa comme il était venu, toujours au petit soin, ils ne changeraient sans doute jamais sur ce point. Hector ouvrit le pli et en sortie trois pages d’une longue lettre, le comte lui donnait vraiment un bon paquet de nouvelles sur le comté en générale. Visiblement, le sport le plus en vogue à Frickwitch restait « qui tue le plus de sectaires fanatiques ? ». A côté, il lui assurait qu’il continuait le travail d’Hector concernant le nettoyage des forêts et de la voie du pèlerin. Par nettoyage, bien évidemment, on entendait, extermination unilatéral des bandits qui prenaient un peu trop leur aise, activité à laquelle le comte de Bloomyss s’adonnait beaucoup ces dernières années. Au moins ca rassurait Hector de savoir que quelqu’un continuait de rendre leur province sûre pendant qu’il œuvrait ici. Il y avait aussi des nouvelles plus mondaines, les nouveautés dans la noblesse de Frickwitch, il le rassura concernant les vassaux qui se tenaient à carreau, quand le chat n’est pas là, les souris dansent et certains pouvaient être tenté mais pas de soucis de ce côté-là. Après deux longues pages de nouvelles purement politique, la dernière prenait un ton plus personnel. Des choses qu’il ne peut s’empêcher de faire partager à Ashtina.

Votre père semble un peu gêné d’avoir brisé nos fiançailles jadis… il me recommande de prendre bien soin de vous et de faire de mon mieux pour vous aider durant votre séjour à la capitale.

Allez savoir si le comte de Bloomyss ne rêvait pas de revenir à ses anciennes idées d’alliance par le sang avec la famille Jadewood. Mais bien sûr, il ne pouvait pas refaire de demande officielle dorénavant, pas après avoir brisé les fiançailles une fois, ce serait inconvenant alors peut-être espérait-il que les choses se feraient toutes seules entre les deux jeunes gens… enfin, on verrait bien en temps et en heure. Pour l’instant, Hector ne pouvait qu’essayer de se montrer agréable avec elle.

J’espère que la capitale vous plait. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser, j’y répondrai au mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Le pli. [PV Hector] Vide
MessageSujet: Re: Le pli. [PV Hector]   Le pli. [PV Hector] EmptyMer 25 Mai - 10:09

Apparemment, Ashtina n'était pas la seule à être intriguée par cette lettre. L'expression faible mais belle et bien existante qui était apparue un quart de seconde sur le visage du sénateur avait suffit à le trahir. Lorsqu'on participait à nombres de dîner mondain, le fait de lire sur les visages devenait une activité à part entière et aujourd'hui, elle se félicitait d'avoir si bien acquis ce talent. Peut-être aussi la vision extraordinaire des gens de la province aidait elle à cette activité. Elle masqua un sourire de satisfaction tout en s'asseyant.

-Je suis au contraire ravie de pouvoir discuter quelques minutes avec vous.

Oui, elle voulait bien rester, il l'intriguait. Oui, elle voulait bien rester, cette lettre l'intriguait tout autant et elle pourrait ainsi découvrir ce qu'elle contenait en restant quelques minutes de plus. De toute façon, elle n'avait rien à faire donc cela ne gênait pas son emploi du temps. Elle n'espérait qu'une chose, que le sénateur lui indique ce que contenait cette lettre. D'un autre côté, elle savait qu'elle n'aurait droit à aucune information si ces dernières étaient trop importantes, trop politiques pour les transmettre à n'importe qui. Car, avec l'apparition de sa maladie, dans ce domaine, elle valait autant que n'importe qui. Cette constatation lui serra un peu le coeur.

Ce fut le mouvement de Nadia, assise sur l'autre siège, qui la fit sortir de ses pensées. Elle suivit son regard. Un serviteur était entré dans la pièce. Au vu de la conversation qui s'ensuivit, ce devait être un homme assez proche de la famille. Ses paroles lui firent comprendre qu'il avait été suffisamment proche pour qu'il accompagnât son maître à des réceptions. Ashtina ne se souvenait absolument pas de l'avoir vu. Elle se leva et, prenant un sourire de circonstance et de politesse, elle le salua. Pure politesse et pur respect.

Je vous remercie, chevalier. Mais depuis toutes ces années, il aurait été étrange que je ne grandisse pas. En tout cas, je suis ravie de retrouver ici et avec votre compagnie un peu d'air de Frickwitch.

Il s'en alla en annonçant le port futur d'une collation. Elle remercia avec empressement. Un thé ne lui ferait que du bien. Elle se retourna vers Hector de Jadewood avant de s'assoir. Il était plongé dans la lecture de cette lettre. Elle le dévisagea. Il était amusant qu'il ait l'air du parfait stéréotype des Frickwitchiens. Peut-être aussi avait-il contribué à renforcer le stéréotype par sa présence. Elle se demandait si les autres sénateurs le considérait comme un bûcheron ignorant, si les femmes de la contrée n'étaient que des paysannes qui allaient nourrir leurs porcs dans les sous bois tout en priant des idoles hérétiques d'épargner leur vie pour la journée. Stupidité et arriéré, tel pourrait être résumé le cliché des comtés. Avec son armure, la hache sur son support dans un coin de la pièce et ses grosses pattes, il ne faisait pas grand chose pour donner envie aux Ishtariens de faire du tourisme dans leur contrée. Mais peut-être cela faisait-il partie d'un plan que son esprit ne pouvait concevoir. Après tout, elle était écartée des leçons de politique depuis sa maladie. Une épouse tombant assoupie toutes les dix minutes ne pouvait être une partenaire stable. A son grand dam. Parfois, son coeur lui disait qu'elle pourrait faire tout aussi bien que les autres mais elle réprimait cette sensation. Son père, sa famille, ses précepteurs lui avaient toujours dit le contraire. Son seul espoir était toujours dans un époux. Mais dans un époux qu'elle devrait se choisir seule. N'était-ce pas pour cela qu'elle était venu à Ishtar ?

Elle releva les yeux, son regard tomba à nouveau sur le sénateur. Dans un amusement, presque un pari, elle se mit à l'imaginer en train de courtiser le sénateur. Cela serait beau. Elle prouverait à Père qu'elle savait se débrouiller seule. Que sa maladie ne la rendait pas impotente comme il le croyait ! Quoique... Il était vrai que le sénateur avait quand même l'air d'être un bûcheron. Hector de Jadewood. Le nom lui disait quelque chose mais elle ne se souvenait plus de qui il s'agissait. BIen sur, il y avait maintenant Hector de Jadewood, comte de Jadewood mais ce ne pouvait être lui, il fallait bien qu'il surveille ses affaires. Elles devaient d'ailleurs être nombreuses, elle n'avait pas eu l'occasion de le voir dans les diverses réceptions de la province. Mais cet homme en face d'elle devait sûrement être un cousin éloigné de la branche paternelle. Les homonymes arrivaient souvent à Frickwitch. Elle reporta ses pensée de la généalogie à l'apparence.

Il était certain qu'il ne devait pas avoir un bon conseiller en image. Elle se l'imagina dansant une valse en armure. Elle toussa discrètement dans son mouchoir afin de masquer un rire naissant. La pensée était des plus comiques. Elle se l'imagina maintenant sans l'armure, dans un costume à la dernière mode. Elle toussa à nouveau mais cette fois ci plus de rire. Par l'ombre, il devait avoir de la prestance. Il fallait avouer que même avec son armure, il n'était pas dénué de charme. Alors sans... Ah ha, quelle tête Père ferait lorsqu'il découvrirait !

-Votre père semble un peu gêné d’avoir brisé nos fiançailles jadis… il me recommande de prendre bien soin de vous et de faire de mon mieux pour vous aider durant votre séjour à la capitale.

Ashtina écarquilla les yeux. Sa bouche s'entrouvrit. Ses lèvres tremblaient comme si elle essayait de dire quelque chose. L'instant d'après, elle s'écroula. Son corps devint poupée de chiffon, elle tomba vers l'avant. Elle sentit la main de Nadia essayer de la rattraper, les étoffes glisser l'une contre l'autre et son corps toujours tomber vers l'avant. Le bord du bureau cogna contre son front puis le sol lui asséna le coup final.

Son esprit était toujours éveillé, ses pensées toujours alertes. Et elle avait de quoi penser. Ce, cet, cet homme ? Son fiancé ? Son fiancé ?! Oh, par les ombres, oh, seigneur ! Cet homme avait été son fiancé ? Et elle qui imaginait et elle qui avait cru ! Comment avait-elle pu ? C'était ! Et comment avait-elle pu s'écrouler ainsi dans le bureau d'un sénateur, dans le bureau de son... ancien fiancé ? Quelle honte ! Quelle déchéance ! Père avait raison finalement, elle n'était qu'une bonne à rien, qu'un canard boiteux. Elle ne valait rien. Non seulement un sénateur mais aussi son ancien fiancé.

Elle sentit qu'on la retournait, au contact, c'était Nadia. elle savait qu'elle avait horreur de respirer le sol lorsqu'elle tombait à plat ventre. Et le sénateur ? Il devait être derrière ! Quelle honte ! Père avait raison, il avait raison depuis le début. Quel était l'intérêt de venir à Ishtar ? Ce n'était qu'à se ridiculiser encore plus !

Ses pensées s'entremêlaient, la honte et la gêne faisait place à la surprise mais elle ne se calmait pas. Elle sentit une larme poindre sur sa joue. Elle se maudit encore plus, que n'avait-elle besoin de pleurer ? Pourquoi ajouter encore à la déchéance ? Pourquoi ce corps maudit lui échappait-il totalement ? Et avec le sénateur dans le bureau, elle n'avait pas envie de se réveiller. Les voix lui parvenaient faiblement mais elles étaient submergées par la puissance de ses pensées. Elle, elle voulait rentrer au manoir. Les demi mots de son père et le regards des serviteurs lui semblaient moins pénible que cette honte qui la submergeait.



Revenir en haut Aller en bas
Ʌ Sénateur Ʌ

Hector de Jadewood

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 569
♦ Messages : 238
♦ Âge du perso' : 30
♦ Fiche : ma vie, mon œuvre
♦ Date d'inscription : 13/11/2010
♦ Age : 35

Le pli. [PV Hector] Vide
MessageSujet: Re: Le pli. [PV Hector]   Le pli. [PV Hector] EmptyMer 25 Mai - 13:27

Hector était intrigué et n’avait nullement cherché à le cacher, une lettre du comte de Bloomyss, ce n’était pas courant, si un homme de niveau égal au sien lui envoyait du courrier par sa fille, ce n’était pas sans raison. Il sentit qu’Ashtina le regardait avec curiosité mais il ne dit rien, il en avait l’habitude. Il savait très bien l’effet qu’il faisait avec sa carrure et son armure de famille, aussi bien entretenue soit-elle. Mais Hector n’était pas le genre d’homme à faire de faux-semblant, il était guerrier et s’était toujours assumé comme tel. Il avait grandi dans une région dangereuse où son premier devoir était de combattre sur le terrain pour le bien commun. S’il avait grandi dans un endroit comme la capitale impériale où tout est question d’apparences trompeuses et de sous-entendus, peut-être cela en aurait-il été autrement. En plus, la demoiselle avait raison de fantasmer derrière son mouchoir, les rares fois où Hector s’habillait normalement, il avait beaucoup de classe…

Son armure s’expliquait aussi par ses origines, les Jadewood, comme les Blomyss au passage, était descendant d’un homme du peuple qui avait été reconnu pour sa bravoure et ses faits d’armes lors du regroupement avec l’empire. Faits d’armes qui lui avaient valu de rentrer dans la haute-noblesse du comté. Beaucoup de familles nobles ont des origines modestes mais en générale, ca se cache, les Jadewood avait toujours été fiers de leur héritage, de se rappeler que c’était de leur sang au fil des générations qu’il avait gagné leur place.

Elyk venait de passer et salua les inviter, le vétéran était un homme avisé qui se doutait bien que la jeune femme lui répondait par politesse et ne le reconnaissait pas mais peu lui importait. Il partit en promettant une collation pour les invités du sénateur. Ce dernier avait lu toute la partie politique de la lettre et passait à la partie privée. Hector se rappelait bien du nom de sa fiancée même s’il ne l’avait jamais vu, chose qu’il regrettait, mais visiblement, la jeune femme tomba des nues… et tomba au sens propre du terme.

Avant d’avoir le temps de réagir, elle venait de s’écrouler sur son bureau puis par terre. Bon, son père lui avait demandé de bien prendre soin de sa fille et il comptait le faire mais il n’avait pas compris que ce serait là, maintenant, tout de suite, dans la seconde. Sa suivante commença à s’occuper d’elle et Hector contourna vite le bureau pour se mettre à genou près de la jeune femme. N’ayant pas envie de la laisser au sol, il la mit sur le dos et la prit délicatement dans ses bras avant de l’allonger doucement sur un canapé en cuir qui ornait un coin de son bureau, là où il se détendait entre deux séances. Il fit en sorte de l’installer doucement. Visiblement, la jeune femme avait souvent ce genre d’évanouissement. A quoi le voyait-il ? Tout simplement à la réaction de sa suivante, elle n’avait pas paniqué, ne s’était pas précipité, avait gardé son calme, tout montrait dans son habitude qu’elle avait l’habitude que sa maîtresse lui fasse le coup. Et oui, le bûcheron était un faux crétin très observateur…

Voyant une larme qui perlait au coin de l’œil de la jeune femme, il lui essuya d’un geste très tendre. Pour sa part, il était loin de se douter de la tempête qui mugissait sous le front de la jeune femme, elle s’était évanouie, il s’assurait qu’elle allait bien, fin de l’histoire, il n’avait pas toutes ces considérations en tête. Et le visage endormi de la jeune femme lui donnait un certain charme en fait. Mais elle ne resta pas endormie bien longtemps, ces yeux finirent par se rouvrir et elle avait un Hector avec un sourire bienveillant à ses côtés.

Vous vous sentez bien Ashtina ? Vous pouvez rester vous reposer si vous voulez…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Le pli. [PV Hector] Vide
MessageSujet: Re: Le pli. [PV Hector]   Le pli. [PV Hector] EmptyLun 6 Juin - 23:38

La main de Nadia ne quittait pas celle de sa maîtresse. De temps en temps, elle serrait un peu plus. Elle savait que c'était l'un des nombreux gestes qui pouvaient la rassurer. Il fallait ensuite juste attendre et laisser le calme se réinstaller. Elle avait regardé le sénateur, essayant de lui faire comprendre d'un regard qu'il serait mieux qu'il s'éloigne de quelques pas. Le message n'avait pas dû passer, il était resté mais Ashtina s'était quand même réveillée au bout d'un temps.

La jeune fille s'était peu à peu calmée, la surprise avait disparue mais le reste était tout de même encore là. Le vert de ses yeux étaient encore tremblotant d'humidité. Elle posa son regard sur le sénateur et baissa les yeux. Elle n'osait pas le regarder en face. Ses yeux remontèrent un peu, par politesse.

-Je... Jamais je n'aurais imaginé. Je... Je...

Elle ne put s'empêcher de regarder vers le mur, à l'opposé du sieur de Jadewood.

-Je suis désolée. Je... Je suis complètement stupide. Je...

Ashtina ferma les yeux, inspira profondément, posant sa main délicate sur sa poitrine. Elle s'était redressée, maintenant assise sur ce sofa, le visage tournée droit devant elle. Elle expira et inspira encore. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, toute émotion semblait disparue, son regard était déterminé, presque dur. Elle se leva d'une grâce emplie de ténacité.

-Je vous prie de m'excuser de cet instant de faiblesse, seigneur de Jadewood. Cet incident est bien la preuve que mon père a fait le bon choix en annulant nos fiançailles.

Son ton était dénué de toute émotion mais sa voix s'était étranglée légèrement sur le dernier mot. Ce changement était presque imperceptible. Le sénateur le percevrait peut-être s'il était habitué des réceptions mondaines. Elle avança de quelques pas vers la porte, contournant un peu l'homme de loi. Elle s'arrêta au milieu de la pièce et se retourna à demi. Elle hésita un instant. Plusieurs idées lui trottaient dans la tête. Plusieurs pensées se télescopaient, chacune voulant sortir, chacune pertinente mais une seule pouvant s'échapper de ses lèvres. Finalement, après quelques secondes, sa voix calme s'éleva dans les airs comme un oiseau entamant un chant serein.

-Mais je ne suis pas toujours d'accord avec les choix de mon père. C'est la raison de ma venue en cette ville.

Elle arrêta un instant son monologue puis reporta son regard sur sa suivante.

-Nadia ? Peux-tu aller t'occuper du fiacre ? Nous partons. Nous avons déjà suffisamment dérangé le sénateur dans ses attributions.

La suivante la précéda et sortit de la pièce. Ashtina se retourna tout à fait. Les pensées avaient repris leur ordre. Elle eut un petit rire désappointé, désabusé. Malgré son sourire, une ombre de tristesse passa sur son visage.

-Je dois vous paraître bien sotte et mal élevée, monsieur de Jadewood. Quelqu'un comme moi ne peut évidemment pas... faire comme les autres. Je suis désolée de vous avoir importunée.

Ashtina fit à nouveau demi-tour et se dirigea vers la porte.




[hj : désolé pour le retard >.<]
Revenir en haut Aller en bas
Ʌ Sénateur Ʌ

Hector de Jadewood

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 569
♦ Messages : 238
♦ Âge du perso' : 30
♦ Fiche : ma vie, mon œuvre
♦ Date d'inscription : 13/11/2010
♦ Age : 35

Le pli. [PV Hector] Vide
MessageSujet: Re: Le pli. [PV Hector]   Le pli. [PV Hector] EmptyMar 7 Juin - 12:33

Ce qui était arrivé, Hector ne le comprenait pas très bien mais il ne jugeait pas la jeune femme à cause de ca. Bien au contraire, plus il passait de temps avec elle, plus il avait envie de faire plus avant sa connaissance. Dans son esprit, c’était plutôt à lui de se faire pardonner, il lui avait annoncé de but en blanc qu’il était son ancien fiancé, croyant bêtement qu’elle le savait. Il avait manqué de tact et lui avait provoqué son malaise, c’était bien pour ça qu’il restait auprès de la jeune femme. Elle semblait fragile, mais cette fragilité avait quelque chose d’attirant, il ne saurait dire quoi. Il avait envie de tout faire pour que sa tristesse disparaisse à jamais. Mais notre homme n’était pas doué et il ne faisait que mettre les pieds dans le plat. La jeune femme finit par se réveiller mais c’était pour mieux se flageller elle-même. Visiblement, elle avait une bien piètre opinion d’elle-même et on l’avait conforté dans cette idée.

Non Ashtina, vous ne saviez pas, c’est de ma faute, je n’ai pas fait preuve de tact, j’aurais du avoir plus d’égard envers votre sensibilité.

Et il n’y avait pas de mal à être sensible, ca prouvait au moins qu’elle avait un minimum de cœur, qualité qui avait le malheur de se faire de plus en plus rare au sein de la noblesse. Hector refusait de continuer à entendre quelqu’un d’aussi doux qu’elle continuer à se faire du mal de la sorte, surtout qu’il ne pensait pas comme elle.

Moi je lui en veux un petit peu. Avant de prendre la décision de tout annuler, j’aurais au moins voulu qu’il me laisse le plaisir de faire votre connaissance. Après tout, c’était nous les principaux concernés dans cette histoire, j’aurais voulu avoir mon mot à dire…

Façon plutôt maladroite de dire qu’il regrettait qu’elle ne soit plus sa fiancée à l’heure actuelle. Mais rien n’était perdu, peut-être aurait-il encore le temps de faire connaissance, de s’apprécier et avec le temps…
En attendant, la jeune femme se leva, elle voulait partir, elle ne semblait pas le fuir lui mais la honte qu’elle croyait s’être infligé à elle-même. Sa suivant prit les ordres et sortit pour tout préparer. Une lueur d’espoir en disant qu’elle n’était pas d’accord avec les décisions de son père, finalement, peut-être que tout cela irait loin. Hector devait essayer de la conforter dans cette idée, de la renforcer un petit peu.

Vous avez raison de faire vos propres choix. Sachez pour ma part que vous ne m’avez infligée aucun désagrément. J’aurais souhaité que vous restiez mais je ne vous forcerais pas, prenez le temps de vous remettre de vos émotions si tel est votre désir.

Il savait d’instinct que la retenir ne servirait à rien, la jeune femme était émotive, elle voulait du calme pour se remettre.

Asthina, attendez !

Il se leva et lui prit doucement, la main, il n’avait pas l’intention de la retenir mais il y avait une chose qu’il devait impérativement faire avant. Il avait glissé dans sa main un petit billet sur lequel il y avait son adresse à Ishtar.

Voici l’endroit où je demeure dans cette ville. Demain soir à huit heures, je vous attendrais pour dîner. La seule peine que vous pourriez me faire, ce serait de refuser de venir, je tiens vraiment à prendre le temps de faire votre connaissance Ashtina…

Sur ce, il lui releva la main pour l’embrasser à nouveau, sauf qu’il y avait un peu plus de tendresse cette fois en plus de la simple politesse. Il la relâcha, la libérant puisque tel était son désir mais il espérait qu’elle aurait le courage de venir le lendemain pour lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Le pli. [PV Hector] Vide
MessageSujet: Re: Le pli. [PV Hector]   Le pli. [PV Hector] EmptyMar 7 Juin - 21:43

Des égards envers sa sensibilité ? Ashtina sentit ses sourcils se plaindre un peu de la surprise. Jamais on ne lui avait parlé de sa maladie comme cela. Sa sensibilité... C'était faux, bien sur, elle n'avait rien de sensible qui produise cette effet là. Mais... Une bouffée d'air frais 'envahit, une bouffée d'air qu'on ne pouvait connaitre qu'en de très rares occasions dans leur province ; lorsque le vent soulevait soudain les nappes de brumes pour laisser place à un soleil éclatant. Sa sensibilité, c'était faux bien sur mais elle avait l'impression qu'elle était... normale. Une simple fille qui se laissait à trop écouter ses émotions. Normale. Pendant un instant, elle se sentait bénie par les Ombres. L'innocence de ce garçon était passionnante tout aussi bien que renversante.

La phrase suivante laissa échapper un autre pan de sa personnalité : son originalité. Même si elle s'était mise en tête de trouver son futur époux par elle-même dans cette villes aux moeurs avant-gardistes, l'idée de ne pas laisser son père choisir son promis lui paraissait encore presque... indécente. Mais lui le mentionnait comme si c'était quelque chose de normal, il le mentionnait avec un tel naturel que là aussi, cela la soulageait quelque part. Elle se sentait moins sale, plus digne. Elle ne put s'empêcher d'inspirer profondément, comme pour essayer de saisir l'éther de ce vent agréable. Elle voulait s'en imprégner, qu'il la possède par toutes les pores de son ombre. Elle s'était levé comme pour rester plus longtemps dans ce courant d'air nouveau. Il lui fallait partir pour le garder un peu. Puis encore, une nouvelle parole du jeune homme. Un nouvelle parole de soutien. Ashtina ne put s'empêcher de sourire, jetant son regard émeraude la tête légèrement penchée, laissant entrevoir une partie de sa nuque et la finesse de sa peau. Elle sentait cette émotion à nouveau, cette émotion agréable. De la joie.

De la joie ? Soudain, tout son port changea, elle ferma rapidement les yeux, elle força la ligne de ses lèvres à reprendre une expression plus neutre, elle se raidit instantanément. Elle s'était sentit un instant vaciller. Mais, heureusement, tout s'était calmé. Il fallait juste faire attention à neutraliser l'émotion qui l'avait provoqué.

-Monsieur, face à vos paroles, j'ai du mal à cacher ma joie. Je dois donc vous quitter. Au revoir sénateur.

Elle fit demi-tour mais fut à nouveau arrêté. Elle ne devait pas. Elle sentait la cataplexie venir, rôder comme un loup au détour du bois qui voulait fondre sur une oiselle innocente. Cependant, la politesse et son rang lui intimait d'écouter sa requête. Une invitation ? Ses doigts fins s'emparèrent de la feuille comme si elle avait peur de la briser, comme si elle avait peur de se bruler. Saurait-elle retenir cette joie qui l'avait envahi face à ses idées ?

Elle retint ses émotions, fit une jolie révérence bien polie en inclinant la tête avec grâce, puis, après quelques paroles de courtoisie, s'en alla retrouver sa suivante et le fiacre. Posant à peine son séant sur le tissu rude de la voiture, elle se demandait déjà si elle viendrait le lendemain soir.



[hj : trop crevé pour ouvrir l'autre sujet ce soir, si tu le fais avant moi, vas-y sinon, je le ferai demain.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le pli. [PV Hector] Vide
MessageSujet: Re: Le pli. [PV Hector]   Le pli. [PV Hector] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le pli. [PV Hector]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Quartier Magna Ѧ :: Sénat-