AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 " A vos mesures "- Le tailleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦ Travailleur ♦

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

MessageSujet: " A vos mesures "- Le tailleur    Sam 23 Avr - 23:06

    Nom de Famille : Widness
    Prénom(s) : Ethan
    Surnom : Le tailleur seulement. Je défend quiconque de me trouver un surnom à partir de mon prénom …
    Âge : 26 ans.
    Titre de noblesse : aucun titre mais j‘ai plus de renommé que certain d‘entre eux.
    Province : Hellwig
    Orientation Sexuelle : Essayez donc de me faire s‘intéresser à votre personne, et je suis à vous.

Pouvoirs :
- Lieu du travail : Il possède une boutique à Ishtar très renommée et fréquentée par les Nobles d'Ishtar. D’ailleurs pour la tranquillité, la localisation de son atelier n’est connu que par ses clients et si vous voulez savoir ou elle se trouve, il suffit de leur demander ou à lui-même si vous le croisez dans une réception.
- Statut social stable : non seulement respecté, mais aussi relativement aisé, vous n'avez pas peur pour votre avenir, ni pour celui de vos enfants. Effectivement, Ethan n'a aucun soucis financier depuis qu'on a reconnu ses grands talents dans le monde de la couture. Il se charge de créer les vêtements pour de nombreux nobles de la ville et même ceux de l'empereur.
- Rigueur : La discipline, la hiérarchie, un travail solide et consciencieusement réalisé, ça vous parle. Outre le fait que vous ferez un parfait soldat, vous êtes plus difficile à influencer par magie mentale, une fois que vous avez un objectif fixé, il est quasi impossible de vous en détourner.
.



    Faction :Citoyens
    Classe : travailleur - Tailleur.
    Orientation Politique :
    Je préfère ne pas m’intéresser à la politique. Ce n’est pas quelques choses de très passionnants, même s’il m’arrive d’en entendre parler assez souvent dans mon entourage. Enfin, je veux surtout avoir le moindre d’ennui possible. Malgré toutes les rumeurs que j'entends à droite à gauche, je ne préfère faire aucun jugement sans que je ne puisse voir ce qu'il se passe par moi-même. Enfin, j’évite surtout de m’y frotter. Je suis tailleur, pas politicien.
    Pour ce qui est de l’église, cela n’a pas vraiment d’importance. Etant donné que je suis un homme qui a toujours connu l'Ombre dans son quotidien, connnaissant à peu prés les versets ou du moins leur sens. Je ne suis pas non plus un fervent croyant. Je pense plutôt que pour un citoyen comme moi, c'est le travail qui remplis l'assiette. Bien que pour ma part je n’ai pas à m’inquiéter pour cela. Mais pour en revenir à L'Ombre ...je ne la renies pas, je vis simplement avec.
    Ensuite j'évite de me poser des questions sur le régime politique. C'est mon revenu principal et je serai plutôt embèté qu'il soit détruit. Puis qu’est-ce qu’il pourrait y avoir d’autre à la place? Ishtar et même toutes les autres provinces ne connaissent que l’Empereur. Il est facile de critiquer mais que peut ont proposer pour que cela s’améliore? Je suis à l'écoute d'une quelconque réponse ... Après tout il faudrait que les choses s'améliorent un peu.
    J’admire la science pour leur ingéniosité. Ils ont inventés la machine à coudre sous toutes ses formes et c'est pour cela ils ont mon respect. Combien de temps je mettrais si je devrais coudre à la main? D’ailleurs il faudrait vraiment que je me trouve un esclave, un apprenti… Qu’importe. D'ailleurs, je n’ai guère confiance dans les médecins et les évites le plus possible.
    Et pour ce qui est des éclairés… leurs manières sont un peu trop brutales à mon goût. C’est vrai, tuer tout le monde résoudra les problèmes d’Ishtar … Par contre, j’ai parfois réussi à écouter les dires des philosophes dans certaines réceptions, si l’on écoute bien cela peut être interressant.



    Physique :
    Hum... comment je suis physiquement ? … Environ 1m 80 voir 1m85, pas plus. J’ai donc une taille respectable pour un homme. D’une corpulence plutôt triangulaire, la génétique a fait que j’ai hérité des épaules fortes de mon père, il était maçon à Hellwig. Puis le travail que j’ai effectué pour en arriver Tailleur impérial, les a un peu développées. Enfin ne vous méprenez pas, je n’ai pas la carrure d’un ouvrier de la pierre. On peut trouver plus puissant que moi facilement. Je suis simplement longiligne finissant avec des épaules carrées. Oui, je suis plutôt tout en longueur. J’ai juste la grosseur de quelqu’un qui passe son temps à travailler dans son atelier … Bon on va pas s’éterniser la-dessus, j’ai un torse brut, une taille passable, des hanches masculines, des jambes interminables et un truc qui pend entre les jambes. Bref je suis en homme.

    J’ai un physique assez commun: quand je m’habille normalement, je pourrais passer inaperçu. En effet, mes cheveux sont bruns presque noirs, coupés assez courts. Je les coiffe de façon ordonné de facon à ce qu’il cache , mes oreilles et mon front, pour qu’ils encadrent parfaitement mon visage. Ils finissent aussi en pointes au milieu de ma nuque... Mes sourcils sont souvent légèrement froncés, signe que je réfléchis ou que je me concentre, vu que je travaille le plus clair de mon temps, c'est devenu une expression naturel. Et j’ai aussi le regard assez polaire. Ce qui donne un air un peu hautain… Seule autre expression que l’on pourrait déceler, mise à par un sérieux toujours présent. A par mon absence de sourire -ou autre joyeuseté du genre, mes clients note souvent l’étrangéité de mes yeux. Ils ne sont pas vairons, mais changeant. Je n’ai pas de couleur définitive, même si leur couleur reste souvent entre le marron et le vert. Par exemple avec la luminosité du soleil, ils s’éclaircissent, ils deviennent alors miels voir dorés. Et plus il fait sombre, plus ils noircissent. De plus cela change avec les humeurs, mais cela découvrez le vous-même ...

    Cependant mon signe le plus particulier est l’impression que je dégage. Dans le travail de tailleur, nous devons représenter nos créations. Cela doit être beau, mais pas seulement. Cela doit charmer et donner envie. Mes produits sont essentiellement désignés pour les nobles, et que cherche un aristocrate? L’ Elégance, l’égocentricité, les regards d’autrui sur soi-même et que l’on supprime tous les défauts. Sans oublier l’originalité. Bref feindre l’être parfait. Ah et j’ai oublié les coucheries. Être désirable, toussa toussa. C’est tout cela que ma façon d’être et de s’habiller doit montrer pour rester le Tailleur d’un paquet de noble.
    C’est donc à cause de ça que je me dois toujours d’avoir une tenue et un maintien irréprochable, surtout devant les clients. Après ce qui est de tranquillement chez moi cela ne vous regarde pas.


    Personnalité :
    Ma personnalité … Elle est simple. Je ne suis obnubilé par le travail. Et il faut bien quand vous etes le tailleur impérial. Mon premier client est l’Empereur mais je prend aussi des commandes à cotés. Saviez-vous d’un haut-aristocrate qui se respecte ne met jamais la même tenue d’une réception à l’autre? Il faut s’en cesse qu’elle soit différente pour montrer tout le richissime de la personne. Heureusement, cela ne compte que pour les grandes soirées mondaines, celle qui sont officielle avec tout le gratin de sa société. Ce n’est bien sur pas le costume de jour- ce que je fais aussi. Mais le beau, le grand, celui brodé aux fils d’or et perlé de pierres précieuses. Celui ou je passe 2 nuits blanches à le finir à temps parce que je dois en réaliser au moins trois pour la même date. Je n’ai pas des journées de 9h à 18h comme tout commerçant, mais je travaille jusqu’à ce que j’ai fini le modèle à temps même si je dois oublier de dormir. Cela tombe bien, je suis insomniaque.
    Bref tout cela pour dire que je passe mon temps à travailler, quand je ne suis pas à mon atelier je suis en salle d’essayage, ou alors je dessine le modèle.

    Donc oui, je n’ai pas de vie et cela me va très bien. Je n’ai pas de femme, bien que j’ai l’âge de fonder une famille, et encore moins d’enfant. Ni même de compagne ou de compagnon. Et cela surement à cause d’un manque de sociabilité qui se réglerai facilement si je sortirai plus. Cependant, j’ai un peu de mal à avoir un réel intérêt pour quelqu’un… C’est peut être parce que je recherche continuellement l'originalité mais ce n'est pas dans les rues misérables d’Ishtar que je vais trouver, quoique ... Seul les nobles pourraient me satisfaire sur un plan sentimental étant donné qu’il ose le déluré sauf qu’ils sont mes clients et rien de plus. Je n’aime guère leur façon de manipuler et de péter une pille si jamais ils n’ont pas ce qu’ils veulent, et cela j’ai été témoin.

    Enfin je me plains, mais je ne ressens pas de manque. Ou il est écrasé par la volonté de toujours avancer. Je ne suis pas né avec un quelconque rang. Mais fils d’un artisan de la pierre rouge dans les contrées d’Hellwig. Nous étions pas pauvres, mais de cela à ce que je suis maintenant cela fait un bon bout de chemin. Et n’ai jamais voulu faire que cela, habiller les corps, les décorer. Rien ne m’arrêtera et je ne compte pas m’assoir sur ma position. Alors essayez de me mettre des bâtons dans les roues et je peux me montrer fourbe et mesquin.







« Père, je veux être tailleur ! »


Hum… Je me rappellerais toujours du jour ou j’avais annoncé cela à mon père, je devais avoir dépassé la dizaine et avait dit cela avec l’innocence de l’enfance. Enfin je me rappelle surtout de la baffe que je me suis pris juste après. Mon père était maçon, 1m90 de haut et 1m d’envergure, misogyne et avec l’esprit légèrement fermé et bourré de préjugé, n’avait pas apprécié que son fils cadet souhaite faire un métier de femelle - comme il disait. J’avais eus une belle trace et la frayeur de ma petite jeunesse. Heureusement que ma douce mère (même un ivrogne est doux à coté de mon paternel) me rassura et m’exposa ses envies d'avoir des robes, des corsets et des rubans. Ce qui me conforma dans l’idée de continuer. Je voulais faire plaisir à mère, quelle délicate attention …

Aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours été intéressé par les tissus et ce que pouvait faire un vêtement. Un vêtement cela décore, cela transforme, cela cache. Une femme peut devenir magnifique dans une robe à panier. Un homme charismatique dans un costume bien fait. Avec des habits nous pouvons cacher les imperfections de l’humain, c’est pour cela que les nobles sont tous beaux et parfaits. Car sous leurs vêtements, il y a tous ces stratagèmes pour camoufler la hanche plus haute que l’autre, l’épaule malformée, la poitrine trop plate, le cou trop grand, la petite taille, l’absence de forme ou la bedaine tombante …. Bref pour moi le corps est une toile vierge que l’on peint en l’habillant et si l’union des deux est parfaite, alors cela devient un chef-œuvre. Après tout un vêtement seul n’est rien, c’est fait pour être porté.

Peu après la dispute avec mon père, tout bougon et en n’acceptant pas l’autorité. J’avais décidé d’acheter du tissu pour en faire un vêtement sans son accord. Quand je revois maintenant ce que j’ai fais, je me dis que c’était de la vraie charpie, un massacre de l’aiguille et du fil. Mais à l’époque j’étais fier de moi. J’avais réussi mon premier vêtement, une robe et elle n’était vraiment pas si mal. En pensant que j’étais un petit garçon de onze ans environ qui a grandit dans une atmosphère très masculine avec mon grand frère battit comme mon père, destiné à devenir comme lui. De plus je n‘avais jamais touché à une aiguille avant. Bien sur, les machines à coudre n’existaient pas encore… Merci la boite à couture de Maman. D’ailleurs je lui offris cet habit.
Je ne sais pas si la chose que j’avais cousu à cette époque était bien réalisée, mais ma mère se mit à m’emmener avec elle à des pièces de théâtres ou pour faire les courses et ainsi observer toutes les tenues des nobles dames et monsieur qu’il y avait à Hellwig. Elle était maline et avait trompée mon père en lui disant qu’il serait mieux pour moi que je l’aide à porter des courses au lieu de trainer inutilement sur les chantiers à l’embêter.

Un ans plus tard environ, j’ai découvert un atelier de Tailleur. Par hasard alors que je trainais pour observer les gens comme à mon habitude et je me suis carrément installé dans son atelier. Ce pauvre vieux Erwan quand j’y pense, tout le tracas que je lui est causé… Il n’arrivait même pas à me faire sortir de chez lui - fils de maçon, vous vous rappelez, j’avais déjà le début de carrure - et appeler les forces militaires pour brutaliser un enfant cela ne se fait pas tellement. Enfin, il a bien vu que je n’étais pas méchant, je voulais juste apprendre. Heureusement pour moi d’ailleurs. Il m’enseigna les bases de la coupe et de la fabrication, ainsi que la tenue avoir avec les clients. Les points mains, l’essayage et tout le reste que je ne vais pas vous énumérez sinon je vais vous perdre.
En plus j’avais deux cobayes chez moi pour m’entrainer. Un père et un frère. J’avais réussi à les convaincre de me laisser faire ce que je voudrais car après tout ça allait être mon frère qui allait hériter de la petite entreprise familiale. Certes j’avais toujours les critiques cinglantes mais je pouvais toujours me défendre à coup d’épingles mal placées. Enfin, mon père pensait que cela allait passer et que je choisirai un métier plus physique, plus masculin pour le futur. Malheureusement pour lui, c’est bien cela que je décida de faire.

C’était quand j’avais 15-16 ans que je suis partis de la maison, évitant soigneusement le service militaire. J‘ai beau être un fils d‘Hellwig ce n‘était pas pour autant que j’étais un bon soldat. Certes je connais la rigueur mais aussi l‘acharnement à triompher de notre but …mais être militaire, moyen. Je n’ai jamais vraiment fais mon âge, et cela m’a permis de me faire engager par une troupe de comédien itinérant malgré le faîte que j’étais encore mineur - et dans une sorte de fugue. Seule ma mère se doutait ce que j’étais en train de préparer, mais elle ne m’arrêta pas. De tout façon elle s’avait que c’était inutile. Je suis du genre borné - surtout à l’époque- alors pour m’arrêter il aurai fallut qu’elle m’attache à un poteau. Bref, avec l’aide Erwan je me suis trouvé un petit théâtre nomade où travailler et ou créer des costumes de scène cette fois-ci. C’est le seul moyen que j’ai trouvé me quitter Hellwig et ma famille, je n 'étais pas malheureux avec eux, mais je le devais pour avancer.

Je resta donc -très- jeune costumier pendant un temps, apprenant aussi le métier. Je m’étais dit qu’il serait mieux d’avoir de l’expérience dans tous les domaines: le sur-mesure homme et femme, et puis les costumes. Pourtant cela ne me changea pas beaucoup de l’atelier tailleur car le costumier fait des vêtements sur-mesure aux comédiens pour rendre la chose encore plus vraie. Voila encore une particularité du vêtement qui me plait, il a l’art de transporter celui qui le porte dans son univers. On est toujours plus manant quand l’on porte des fripes et on à l’air toujours plus noble avec une robe aux nombres du jupons incalculables.

J’ai voyagé comme cela pendant au moins 5 ans . Je suis évidement passé par Khini Lao, où j’ai vécu plusieurs mois. C’était vraiment un havre de pays, tellement éloigné de la mentalité de chez moi. Mais je ne pouvais rester plus longtemps vu mon malaise par rapport à ce paradis. Ensuite, il y avait Lo-Thyn où je me sentais déja plus à l'aise. Cette cité était penchée sur les arts. Vraiment merveilleux. Enfin si je fais l’inventaire de ce que j’ai réalisé pendant ces années de voyage , nous en avons pour trop longtemps. Malgré tout j’avais évité ma province natale, si par malheur j'y croisais mon père… Je pense qu’il m'aurai tué. Remarquez je suis passé aussi par Gells et j’ai bien failli y laisser ma peau. Je vagabondais pour une raison ou un autre et comme j‘avais pas la tête de là-bas et des beaux habits - mes créations-, on voulait me voler … et j‘ai riposté. Résultat je me suis fait coursé dans toute la ville principale par une bande de dégénérés qui en voulaient à ma vie. Ils connaissaient la ville, pas moi. Et la seule raison pour laquelle j’ai survécu est que je me suis pris un fiacre pendant un tournant un peu sec. … Peut être le fait que je me suis retrouvé derrière deux chevaux - et presque sous la voiture, non sans blessure- les a arrêtés, à moins que cela soit la personne qui était dedans. Mais dans tous les cas, cela m’a sauvé. Et le comble, était que j'ai rencontré le noble, Aster Van Stught. J’ai du lui plaire des le début car il m’aida à me relever et m’invita chez lui. Après tout il aura pu continuer son chemin et me rouler dessus. Mais les vêtements que je portais lui certainement interressés et je pense même qu’il m'avait pris pour un jeune aristocrate inconscient vu la réaction qu’il a fait quand il lui ai annoncé que je n’étais qu’un tailleur en «  balade ». Quoi qu’il en soit, par la suite il m’a demandé de lui faire un costume.
Je lui est donc réalisé un ensemble et cela l'a vraiment enchanté. A 21 ans je commençais à me faire connaitre des nobles grâces à Monsieur Aster qui était à l’époque mon premier client. D’ailleurs je le sers encore à l’heure d’aujourd’hui….

Suite à cette rencontre, je suis arrivé à Ishtar. La grande capitale. J’étais encore le protégé d’Aster, qui doit être un des seules de la noblesse que je considère comme un ami. Il m’emmena à des réceptions mondaines où j’ai réussi à me faire connaitre et en deux ans, à me faire une petite réputation. Grâce à cela j’ai réussis à ouvrir ma boutique … Même si c’est plus un atelier. Je les entièrement emménagé à mes frais, qui n’étaient pas aussi riche qu’aujourd’hui. Avec un coin atelier et un coin salon d’essayage et prise de mesure. Enfaite c’est comme une cabine mais avec la taille d’une salle entière. C’est donc intime, chaleureux et avec des miroirs et des fauteuils partout. Le métier de tailleur ne se résout pas à faire un vêtement sur-mesure et nous passons à autre chose. Mais à faire une seconde peau. Les personnes doivent être complètement à l’aise dedans, autant physiquement que mentalement. Il faut qu'ils m’exposent leurs souhaits, leur personnalité et me montrer ce qu’ils ont à cacher, pour que je puisse le faire avec encore plus de qualité. Alors je me dois d’avoir une relation particulière avec mes clients - même si cela ne m‘enchante pas toujours-… presque intime parce que je suis leur tailleur. Par exemple pour les très grandes occasions, c’est chez moi qu’ils viennent se faire habiller parfaitement avant de se lancer dans leur soirée importante. C’est moi qui doit leur dire qu‘ils sont parfaits que cela va bien se passer. Bien sur, l’on pense que tout aristocrate ne peut douter de sa perfection et ses idées où tout ce que vous voulez, mais la réalité n’est pas vraiment cela. Ils sont humains, et la crainte et le stress font aussi partis d’eux, la dépravation aussi mais ça c’est autre chose. Même s’ils sont éduqués pour ne pas le montrer, ou presque. Et c’est ce que je dois aussi gérer en temps que Tailleur pour la noblesse et pour le prix qu’ils me payent. c'est surement aussi pour cela que je suis aussi renommé. Je ne m’arrête pas à faire leur costume mais à faire leur ami - ou la nounou- de substitution. Enfin, c’est que j’essaye de faire ressentir dans ma boutique. Vous êtes chez un ami, alors vous pouvez vous détendre et oublier vos tracas, je suis là pour vous rendre beau. C’est pour cela qu’il n’y a pas de vitrine et très peu de modèle exposé. Car je m’attarde à chaque personne différemment parce qu’elles sont uniques.
J’ai travaillé énormément la-dessus, et pour que les idées soient concrétisées. Allant jusqu’à prendre des cours de maintien avec Aster pour savoir comment se tenir et comment marcher lorsque X paires d’œil suspicieux rivés sur vous. Pour vouloir l’enseigner ensuite à les clients. Car Monsieur, savez-vous marcher avec un corset ? Bien sur, il est bien différent que celui de madame, le votre il sert à cacher vos excès d’alcool, de bonne bouffe et d’opium qui c’est entassés sur votre ventre. Malheureusement les orgies ne font pas tout disparaitre et c‘est à moi après que l‘on demande d‘y remédier.… Oui je vois de tous .. Mais arrêtons de parler de mon métier et de ma boutique, passons à la suite.

J’avais environ 24 ans quand j’ai appris que la place du Tailleur Impérial était inoccupé depuis un moment. Et quelques mois après ce fut la proposition d’un client de me présenter à l’Empereur qui activa la machine pour me propulser là-haut. Pourquoi pas après tout ? L’entrevue s’était plutôt bien déroulée malgré la personnalité de Futur Empereur qui est dirons … Imprévisible. Mais c’est un gamin vraiment intéressant auquel je sais que je pourrais faire des créations à originalité sans limite.
Pour la suite, je ne sais pas trop comment mais je soupçonne le bouche-à-oreille aristocrate, j’ai réussi à avoir une audience à la cour. Moi, fils d’un maçon modeste .. J’étais à la cour Impériale. J’ai tout envoyé ce jour là, je devais impressionner de par mes vêtements. Mieux vêtus que certaine personne ici. Je me doutais que le Prince Héritier serait là, alors je m’étais concocté une tenue à ce que j’avais compris de ses gouts, pour avoir les chances de mon coté de manière insoupçonnée et ce que j’ai crée lui plaise. Ce qui était le cas apparemment, puisque encore maintenant c’est à moi qu’il vient demander ses extravagances ou non.

Depuis ce jour… J’ai toujours des commandes, bien sûr celle de l’Empereur passe avant toutes les autres. Pourquoi perdre un tel client? Enfin, je bosse comme jamais, heureusement parfois Aster passe à Ishtar et me rappelle que de temps en temps, je dois manger ou dormir.. ça pourrait aider.

Ah .. J’ai entendu depuis peu qu’une personne appelée Mademoiselle Lys faisait parler d’elle et de ses robes dans la capitale. Cela mérite intérêt ..Je me demande de quoi elle est capable.



Hors-rp

    Comment avez-vous découvert le Forum ?
    - C’est un double compte
    Avez-vous des conseils ou des remarques le concernant ?
    - aucune pour l’instant ~
    Votre Disponibilité (en moyenne) :
    - Plutôt irrégulière…




Dernière édition par Ethan Widness le Lun 2 Mai - 22:03, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 28

MessageSujet: Re: " A vos mesures "- Le tailleur    Lun 2 Mai - 14:50

Bonjour!

Je m'excuse platement... Mon esprit avait complètement occulté ta fiche. J'avais commencé à la lire le weekend passé, au soir et le lendemain, ça m'est sorti de la tête >.>

Bref, comme pour le test, le personnage est bien cerné. Cependant, j'ai l'impression que tu étais vraiment fatigué pour certaines parties de ta fiche car elles comportent beaucoup de fautes. Particulièrement l'orientation politique dans laquelle on retrouve des tournures bizarres, des mots mal-utilisés,... Vu tes rps et ton autre fiche, je suppose donc qu'il s'agit vraiment de fatigue, je ne vois pas d'autre explications ^^' Il faudrait donc que tu relises ça bien avant que je te valide pour de bon =)
Sinon, à part ça, un léger détail à modifier au début de la fiche : Pompadour n'existe pas ici. Évite aussi de prendre bourgeois comme synonyme d'Aristocrate. Ce n'est absolument pas pareil. Les bourgeois n'ont pas de titre, ce sont des citoyens qui ont beaucoup d'argent alors que les Aristocrates sont des gens de noble lignée, avec titre, etc... C'est le genre de classe qui se déteste cordialement ^^

Bref, une bonne relecture et nous pourrons enfin accueillir le célèbre tailleurs Impérial =D

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Travailleur ♦

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: " A vos mesures "- Le tailleur    Lun 2 Mai - 22:13

Hello ~

Pas de problème ^^

Voila, j'ai relu et corrigé la fiche entière. J'espère que cela ira, l'orthographe n'a jamais été mon point fort. J'avais en effet posté ma fiche un jour de grande fatigue...
Les détails ont aussi été remplacés, il me semble que c'est bon !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 28

MessageSujet: Re: " A vos mesures "- Le tailleur    Mer 4 Mai - 18:43

Il en reste un peu mais c'est déjà bien mieux o/
Je te valide donc sans soucis, bon jeu!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: " A vos mesures "- Le tailleur    

Revenir en haut Aller en bas
 

" A vos mesures "- Le tailleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ϩ Recensement Impérial Ϩ :: Validées-