Partagez | 
 

 Mist - ramasse tes dents !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Á mon cerveau regretté

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 405
♦ Messages : 651
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un gros Poney.
♦ Date d'inscription : 03/05/2010
♦ Age : 25

MessageSujet: Mist - ramasse tes dents !   Mar 4 Mai - 19:43

    Nom de Famille : Krishna
    Prénom(s) : Lokhund
    Surnom : Mist... Alors bon, c'est à prendre au conditionnel. Tu sais ce que, t'as quinze ans, et tu décides de devenir un gros terroriste de fou (je préfère le terme « révolutionnaire », mais c'est un goût personnel). Dans ta tête d'ado boutonneux, tu te dis qu'un surnom ça serait vraiment un truc de malade mental, à faire péter ta cote de charisme d'une rupture d'anévrisme ! J'avais pensé à Silence – qui me serait allé comme un gant – mais c'est déjà pris (dans un livre). Sinon y avait Frisson, Stigmate, Vertige, que des trucs hyper cool. Mist, maintenant ça y est ça y reste, j'ai plus le temps pour m'attarder sur ces conneries petit-bourgeois.
    Âge : Vingt ans.
    Titre de noblesse : AH AH AH !
    Province : Khofora, j'en garde peu de souvenirs.
    Orientation Sexuelle : La chatte ! ... Enfin en ce moment c'est plutôt la veuve Poignet et ses cinq filles qui occupent mes nuits.

Pouvoirs :
- Arbalète : ces engins modernes sont devenus très compacts et populaires. Sans oublier qu'ils peuvent désormais tirer jusqu'à trois projectiles entre deux rechargements !
- Raccourcis : personne ne connait la ville aussi bien que vous, ils vous est facile de semer vos poursuivants.
+ Lieu secret
- Révolté : Il est certain que les choses, telles quelles sont, ne vous plaisent pas. De plus, il est très difficile de vous embobiner. Mieux ! Il est impossible de vous manipuler avec un pouvoir mental quelconque, à moins que celui-ci bénéficie d'un Bonus (+). Il y a tout de même des avantages à ne pas suivre le troupeau, n'est-ce pas ?



    Faction : ₳ Éclairés
    Classe : Terroriste.
    Orientation Politique : Je crois qu'on peut résumer ça très simplement : Vengeance, Justice (de la vengeance institutionnalisé) et une grosse envie de botter des cul tellement fort que ça leur ferait saigner la glotte. En fait, mon principal soucis, c'est de savoir où vont les gens qui disparaissent, et je veux le savoir MAINTENANT. Les philosophes, c'est des tarlouzes, ils font pas en une vie le quart de ce que je fais à l'heure du goûter. Je rêve de sénat qui brûle, du Régent qui meurt dans sa pisse avec les tripes qui tombe de son bide tandis qu'il gesticule pour sortir de sa piaule de 300m² dans le vain espoir de pas claquer dans la demi-heure, pas d'écrire un fucking livre ! Les idées, c'est pour les cons qui savent pas ce qu'ils veulent et qui en plus ont la trouille de bouger leur trou du cul et de s'éloigner de cinq centimètres de leur lit moelleux. Moi j'ai pas de lit, ça résout le problème.
    Sinon je n'ai pas également d'éthique moisi genre « on tue pas les innocents ! Gneuh. », t'as sans doute lu quelque part que personne n'est innocent, et je suis pas le Juge ultime de l'Humanité, pour savoir qui l'est ou pas, j'en suis juste le putain de détracteur, et j'ai bien l'intention de foutre le bordel même si y a un ou deux bébés qui meurent au passage.



    Physique : J'aurais pu potentiellement être un grand gaillard, du genre un peu con mais bien pratique pour déplacer une armoire. Hélas, mes parents ayant disparu quand j'avais quatorze ans, j'ai plutôt le profil type du crève-la-dalle. Pas spécialement grand, pas très musclé non plus, maigre (pas fin, maigre, c'est une nuance importante), l'air un peu terne et pas très réveillé du gars qu'à pas vu un crouton de pain depuis un petit bout de temps. Enfin je tue pas de sex appeal quoi, en résumé, et en plus de ça, histoire de bien coller au coté gros bouseux, j'ai pas de salle d'eau chez moi, ce qui fait que je rencontre quelques problèmes de puces, par exemple. Pareil pour les histoires de rasage ou de fringues propres, tout ça me passe allègrement au dessus de la tête au pas de charge, j'ai que des haillons. Au début j'allais chez la lavandière, mais là j'ai vraiment trop honte, une serpillère est mieux entretenue que mes fringues, je vais pas lui donner ça la pauvre ! En plus doit y avoir dedans les germes de mes maladies de peau et autres infections, j'ai pas envie de lui filer un tel paquet surprise, du coup je pue, c'est classe, c'est chouette, et on dit merci à Tonton Mist.
    Sinon en dessous du coté gros crasseux, il y a comme trucs notables ma couleur de peau – plutôt foncée, mes parents viennent d'une province lointaine plus au Sud, mais je sais pas où – mon masque à gaz (pour cacher mon visage) ou mon silence exaspérant, mais les gens retiennent surtout le coté crasseux. On s'habitue jamais aux puces.
    Personnalité : C'est quoi la personnalité ? C'est ce que les gens perçoivent de ton mental en tapant la discut' avec toi ? Déjà, on est mal parti là les gars, parce que moi, je discute jamais. Problèmes techniques, mais passons. Mettons que dans une dimension parallèle à la notre, tu me tapes la discut', et ben t'en aurais pas pour ton argent, parce que discuter avec un gros clodo, c'est jamais aisé. Déjà en hiver, je picole pas mal pour me réchauffer, alors bon, à part baragouiner sur le Babylon System tout vilain et mes puces, je vais pas franchement être super friendly.
    Quand on est terroriste, on a pas de copain, même si moi j'en ai un. Ça va te paraître super pitoyable (ça l'est sans doute), mais mon ami pour la vie, c'est Mais Dors le Chien Prodige, même si c'est lui qui m'a filé des puces. Comme je sais rien faire d'autre que comploter, je deviens vite cinglé d'isolement si je suis désœuvré, Mais Dors m'aide à tenir le coup. En plus, comme il est Prodige, il m'aide à faire des trucs que je peux pas faire, il a l'ouïe fine par exemple, il est vraiment très intelligent, plus que moi sans doute, mais il fait vraiment pouilleux.




Dans le fond, tuer un gonze, c'est une histoire de patience. Là tu vois ça fait trois heures que je fais le pet, tendu comme un ressort avec l'arbalète droit pointé sur une porte, j'me plains pas. Faut dire, je fais gaffe par exemple à bouffer du fruit, des trucs bien, c'est pour les yeux et le dos. T'es fatigué, CRAC ! la flèche fini dans le décors tandis que le gignoloss que tu devais zigouiller se casse dans la nature comme si il avait le feu au cul. Enfin ça m'arrive plus, j'suis attentif, j'fais comme qui dirait dans le... silencieux, bizarrement, presque dans le feutré. La flèche est silencieuse, le feu aussi (génial, un accident domestique ! Trop bête, la bougie à coté du foin). Je repense à la fois où je me suis fait choper, s'agit d'être minutieux maintenant ! Jamais trop près de la victime, y a des trucs que je calcule pas, du coup je me fais griller. Quand je me suis fait choper, d'un autre coté, ça a été la révélation sur la disparition des gens, d'une vengeance on est passé à une obsession. Attends j'te raconte ce coup là, il est mignognet.

Je voulais mettre fin à la vie d'un obscur notable pas si reconnu que ça, et dans mon immense sagesse, j'ai rien trouvé de mieux que de me planquer dans une fucking cheminée de mes couilles. De loin, comme ça, ça à l'air malin, mais en fait tu te retrouve à poireauter deux heures appuyé au rebord, avec tes membres qui voudrait mourir tellement ils sont tendus et de la suie plein les yeux. En plus j'étais pas en position de savoir si le-dit notable avec ses papiers plein de noms intéressant était seul dans sa chambre ou pas. J'en avais plein de cul et j'étais en train de me dire que j'allais me laisser tomber dans le conduit et débouler dans sa piaule et tuer jusqu'à son hamster quand soudain je fis une erreur capitale, une de celle qui te cause plein d'emmerdes. Sur le coup je me serais bien tué tellement c'était con.
J'ai pété.
Mais genre un pet pas silencieux, je suppose que ça a résonné dans le conduit à la puissance mille, que le gars s'est mis à gueuler qu'un gogol avait lâché une grosse caisse dans sa cheminée et du coup, en voyant une tête se pencher dans les cendres éteintes pour mater mes couilles, j'ai dû passer à l'action en lui tombant lourdement sur la gueule, avec pour seule arme mon corps au bord de l'évanouissement et une arbalète pourrie. Déjà, par la force de ma chute, j'ai assommé un fucking garde, ensuite il m'en restait cinq. Comment étaient ils arrivé si rapidement sur place ? Ils savaient que j'allais venir, c'est pas possible ! Putain d'informateur de mes couilles ! Et puis quelle idée de bouffer des fucking flageolets à midi !
J'ai bondit sur une table, en attrapant la cage du Hamster au passage, et histoire de montrer que j'étais pas Jojo le Rigolo, je leur ai balancé à la gueule, ce qui fait que la pauvre bête est morte d'une crise cardiaque – fragile ces bêtes là, si vous en avez vous le savez. Ensuite, problème suivant : Tuer le notable et sortir de là. En fait, j'ai dû rapidement réviser mes priorités quand j'ai vu cinq connards me courir dessus après s'être débarrassé de la cage, j'ai juste voulu sortir d'ici, et vite. Le notable ? Parti je sais pas où, avec ses putain de papelard avec la destination des gens qui disparaissent écrit dessus. Je me suis approché de la fenêtre : Epic Fail, on est au troisième étage !
Et j'ai pris un gros coup sur la tête, tchao la conscience.

J'me suis réveillé longtemps plus tard, à coup de seau d'eau sur la gueule. Ils voulaient savoir pour qui je travaillais, ce genre de trucs. Évidemment, n'ayant pas de papier sous la main (attachée), je pouvais pas leur répondre, donc du coup j'ai pris une grosse baffe dans ma gueule. Ils peuvent taper comme des sourd, je vais pas plus répondre ! Même si une meuf me disait « oh vas y Lok', viens donc visiter mon vagin chaud et humide avec ta teub, tu n'as qu'un mot à dire pour ça », je pourrais pas plus en caser une.
Mes geoliers, voyant que j'étais muet comme une tombe, décidèrent de pas insister – les gens concluent souvent à tort que je suis débile mental – et me firent avaler un liquide au goût tout chelou de force, et puis le monde a disparu.
Je me suis réveillé complètement défoncé dans un bateau (je l'ai su parce que ça bougeait dans tous les sens), dans le noir, avec l'odeur répugnantes de dégueulis et de pisse tout autour de moi. Même, les exhalaisons d'un cadavre me parvenaient, le doux fumet de la tripaille en décomposition. Je visualisais très bien du coup le liquide de cadavre qui devait sortir par tous les orifices, tu sais, comme le truc que t'as au fond d'une poubelle quand t'y laisses des ordures trop longtemps.
Du coup j'ai vomi, et c'est ce qui m'a sans doute sauvé, parce que le monde est redevenu tout d'un coup clair et compréhensible. Je me suis très péniblement levé, les mains attachées dans le doux, en distinguant dans la pénombre d'autres gens autour de moi, affalés, drogués. Je suppose que le gars claqué était juste à coté de moi, c'est pour ça que l'odeur insupportable m'a réveillé.
Alors j'ai péniblement grimpé un escalier, et j'me suis jeté dans l'eau. Coup de bol phénoménal : Personne ne m'a vu. Second coup de bol phénoménal : On était pas trop loin de la côte. Les mains attachés et défoncé comme je l'étais, j'aurais pas fait du dos pendant six kilomètres dans la tempête hein. Au final j'ai atterri sur une plage et j'ai rampé cassé un petit vieux jusqu'à un lieu plus sûr.

Bon enfin je te raconte ce souvenir là, mais en attendant mon pote à assassiner va sans doute pas tarder ! Allez, on reprend sa concentration, on se motive, et on reste à fixer sur cette putain de porte sans dézinguer accidentellement un domestique qui passerait par là pour laver les serviettes (je préfère faire dans l'assassinat politique plutôt que dans l'accident con, quand même).
Et là, mauvaise nouvelle : Mais Dors le Chien Prodige m'informe d'un grattement de patte contre une cuisse que des gens arrivent près de l'endroit où je me terre. Pas de pot, je suis obligé de remballer le matos et de me tirer propre et net. C'est souvent ça l'assassinat calculé et embusqué, tu foires souvent, sinon il y aurait un meurtre à toutes les unes de journaux. Ankylosé, je me barres en trottinant par une sortie de secours – toujours prévoir un endroit avec plusieurs sorties pour une planque. Je rallie ma piaule secrète.
Ouais alors tu te dis comme ça là, du haut de ta connerie intersidérale « ouaiiiis mais c'trop faciiile d'avoir une piaule que personne connait ! Tu tapes le squatt dans une maison vide puis voilà tout ! ». C'est là que tu te trompes mon con, tu crois vraiment que les voisins font pas gaffe à une nouvelle tête ? Que personne rentre dans les maisons vides ? Pour avoir une piaule secrète vraiment secrète, faut bien fouiller, ça prend du temps. Moi je vis dans une cave reliée à rien. En fait la maison au dessus à été construite par dessus une plus ancienne, et ils ont pas relié la cave avec la nouvelle. J'y accède par un Vasistas tout pourri, vaguement un trou au niveau du sol, et c'est pas du grand luxe. Par contre si t'aime vivre dans l'obscurité avec une bonne odeur de pisse en arrière fond, c'est l'idéal. Le sol c'est de la terre battu, donc de la boue gelée en hiver, et mon lit à baldaquin c'est de la paille sale. Sexy hein ? Ah bah oui, pour pé-cho du coup c'est pas l'idéal, mais je me suis démerdé pour que personne sache que je vis là.
Je me demande ce que dirait ma mère si elle voyait ma suite princière et le train de vie que je mène. Déjà, premièrement, elle me jetterai dans un baquet d'eau savonneuse puis chez le médecin, histoire de soigner les maladies de peau que je me trimballe (psoriasis, galle... je continue ?), ensuite elle me dirait que tuer les gens, c'est pas bien, et faire flamber des lieux publiques non plus, et enfin elle m'expliquerait l'oppression que fait la noblesse et le clergé sur la population, et me ferait lire un livre en me demandant si j'ai bien appris à lire pour pouvoir communiquer avec le monde. Je lui écrirait que oui maman, l'alphabet n'a plus de secret pour moi et que je lis très bien sur les lèvres, et elle crèverai, soulagée de savoir que son infirme de fils est apte à acheter du pain sans se faire accompagner. Tiens, d'ailleurs, j'vais te raconter comment mes parents on disparu, je suppose que si t'es arrivé à lire jusque là, c'est que t'as vraiment que ça à foutre !


J'avais quatorze ans au moment des faits, aussi indépendant qu'un nouveau-né. Je rentrais d'avoir acheté le pain – infini terreur et angoisse profonde – et quand j'arrivais chez moi ben... Y avait plus personne. C'était inhabituel, parce que mes parents savaient bien que quand j'étais tout seul, je pétais un câble et je cassais des meubles tellement j'avais la trouille, ce que je fis d'ailleurs, mais ça ne les a pas fait revenir. Je les ai attendu. Deux jours. J'ai fini par sortir parce que j'avais faim, et j'ai fait le tour du quartier, hagard. C'est un voisin qui m'a donné la solution : Mes parents avaient été emmené par des types de l'État, il en savait pas plus. Dans mon infinie stupidité, j'ai mis du temps à faire le lien entre les discours plutôt négatifs qu'ils me tenaient sur les institutions de l'Empire et leur enlèvement. La principale question qui se posait c'était de savoir où ils les avaient emmené ! Je les ai longtemps cherché, je pense qu'ils sont morts maintenant, mais je n'en suis pas sûr. En attendant je me suis aperçu que les gens « disparaissaient » pas mal dans le quartier pauvre, et jamais au hasard. Tu peux être sûr que le clodo unijambiste pouilleux, personne n'y touche ! Par contre la jolie petite salope locale, elle va pas y couper, pareil pour le gars avec ses idées à lui. Avoir des idées à soi, c'est dangereux.
Enfin avant de me lancer dans le terrorisme, des questions plus importantes se posaient, par exemple sur la bouffe. J'avais lu un livre dans lequel une pauvre orpheline se faisait recueillir par une petite vieille parce qu'elle pleurait dans la rue. J'ai eu beau chialer toutes les larmes de mon petit corps, jamais une vieille m'a donné ne serait qu'un verre d'eau. J'ai survécu comme ça pendant six mois de chapardage et de mendicité, en dormant dans la maison de mes parents, attendant un éventuel retour, jusqu'au jour où le proprio à louer la maison à quelqu'un d'autre, pour loyer impayé (oui c'est très Cosette mon truc quand même). J'ai donc du décarer de là.
Ma première nuit dehors, un des moments les plus éprouvant de ma courte vie. Il faisait super froid en plus, on était pas loin du Solstice de printemps. Bon c'était pas en pleine hiver avec la neige et tout, mais t'essayera de dormir dehors au printemps toi, tu verras si c'est funky.
Bref, faisait trop froid pour juste s'allonger par terre et attendre le jour, alors j'ai marché un peu partout, la trouille au ventre et désespéré. Je me suis assis sur un banc, et un monsieur s'est foutu à coté de moi. Je l'ai regardé avec des yeux de Cocker battu, et il a posé sa main sur le haut de ma cuisse, la massant.
J'étais pas ignorant des choses du sexe, et j'ai pas mis longtemps à faire deux plus deux. C'est le seul moment où j'ai réellement envisagé de vendre mon cul pour décoller un peu sur le plan social, pensant naïvement que c'était qu'un mauvais moment à passer. Très sincèrement, j'aurais sans doute passé le cap si seulement je n'avais pas eu un couteau dans ma poche, que j'embarquais partout au cas où. J'ai planté le gars au niveau de l'entrejambe, et je me suis tiré en courant à toute patte. Pour la petite histoire, j'ai encore le couteau.

J'ai couru pas mal de temps, jusqu'à arriver à un pont. J'ai grimpé sur le rebord et je me suis foutu debout face au vide, tu devines bien mes intentions à ce moment là. Je me suis dit des trucs comme « de toute façon t'aurais dû mourir plus tôt, les parents normaux jettent leurs dégénérés à la poubelle », ce genre de trucs. J'ai pris pour une offense personnelle que mes parents m'aient gardé en vie, très sérieusement, et j'ai repensé au fait que je suis passé à deux doigts de vendre mon cul. Là dans ce genre de situation, normalement, l'Ombre t'envoie un signe, un genre de lumière divine ou un mec qui t'appelle pour que tu descende de là parce que merde tu vas te faire mal, mais en fait l'Ombre voulait sans doute pas que je vive parce qu'à cause de la rosée sur la rambarde, j'ai glissé et j'ai failli tombé dans le vide. C'est que ça s'est joué, parce que je me suis dit que quitte à mourir, autant pas le faire en silence (ah ah) sans rien demander à personne, autant faire chier ce tas de connard qui avaient enlevé mes parents et tout. Y a pas de raison, fallait que tout flambe et que je danse sur leurs cadavres calcinés, histoire de bien faire comprendre que merde, faut pas me tourner le dos. Ensuite, fallait que j'arrête de vivre comme un petit animal trouillard, redresse les épaules, t'es un homme un vrai, mec !
Et puis j'suis descendu de ma rambarde et je suis partie, tout s'est déroulé comme sur du papier à musique, mes premiers attentats, mes premiers meurtres, mes erreurs grossières et mes super coups d'éclats. Dans le fond je reste très médiocre, je pars pas gagnant, mais je te garantie que je vais te botter le cul, vraiment.


Hors-rp

    Comment avez-vous découvert le Forum ?
    - Par les partenaires dans ST si j'me souviens bien.
    Avez-vous des conseils ou des remarques le concernant ?
    - On devrait pouvoir tout le temps éditer ses fiches ! è_é'
    Votre Disponibilité (en moyenne) :
    - Bah euh... constate.


Dernière édition par Mist le Ven 7 Jan - 22:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Mist - ramasse tes dents !   Mar 4 Mai - 20:07

Bon, pour commencer, Bienvenue à Toi ! \o/
Ravi que tu es choisi ce personnage prédéfini, j'aime beaucoup ce que tu en as fait. Ça risque d'être très intéressant pour la suite des évènements =D

Chose rare, j'ai lu ta fiche du début à la fin sans faire de pause (ben oui... Je suis un flemmard en tant normal ._.)
Tu es donc validé sans aucun souci \o/

Si tu nous envoie une petite description de ta cachette, nous pourrons crée le lieu. Je ne pense pas que beaucoup de monde s'y risquera XD

Bonne chance et bon jeu dans les rues d'Ishtar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Á mon cerveau regretté

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 405
♦ Messages : 651
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un gros Poney.
♦ Date d'inscription : 03/05/2010
♦ Age : 25

MessageSujet: Re: Mist - ramasse tes dents !   Mar 4 Mai - 20:14

Youhouhou ! Thanks ! \o/
J'envoie la description demain, là trop la flemme. o/ Sinon faut m'dire si y en a que ça arrange, un attentat là comme ça, histoire de poser l'ambiance. o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Mist - ramasse tes dents !   Mar 4 Mai - 20:17

Tu seras certainement contacté pour nous aider à préparer la fête de l'Équinoxe XD

Sinon, Tu as reçu l'Insigne de la Fiche exceptionnelle, inutile de le justifier, je pense. Et, exprès pour Toi (non, je plaisante), j'ai viré la musique, le temps de trouver une solution plus facile et esthétique à la fois.


Bienvenue parmi nous !

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mist - ramasse tes dents !   Dim 13 Juin - 12:58

J'ai lu toute ta page, venant de moi c'est très étonnant. Généralement, si c'est un long texte j'en ai ma claque alors j'arrêtte. Sauf si je croche ! J'aime beaucoup ton personnage. :)
Moi je me suis inscrite aujourd'hui par le biais d'une amie (Etienne Hartwick). Il faut que je fasse ma fiche et que je commence à m'y mettre. Le forum à l'air vraiment génial.
Encore bravo pour ta description ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mist - ramasse tes dents !   Dim 13 Juin - 13:01

Juste une question, pour ta photo de profil tu as pris une image d'Internet ?
Revenir en haut Aller en bas
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Mist - ramasse tes dents !   Dim 13 Juin - 13:17

Salut à Toi.

Mist est un personnage prédéfini, donc son avatar, il l'a reçu du créateur du personnage : L'Empereur. Si Tu fais une description correcte de ton personnage, il y a moyen qu'on te fournisse un avatar...

Sinon, les fiches, même validées, ne sont pas un endroit pour poser les questions. Fais le par MP ou dans les Questions-Suggestions.

Merci et bon courage pour ta fiche.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mist - ramasse tes dents !   Lun 14 Juin - 19:29

Merci de ton aide. Je le ferai pour la prochaine fois ;)
Revenir en haut Aller en bas
Á mon cerveau regretté

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 405
♦ Messages : 651
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un gros Poney.
♦ Date d'inscription : 03/05/2010
♦ Age : 25

MessageSujet: Re: Mist - ramasse tes dents !   Ven 7 Jan - 22:49

J'ai édité, en laissant le même texte vu qu'il me semblait assez cohérent avec le reste - sauf pour la partie hors rp parce que "kikoo chuis nouveau lol" n'était plus très pertinent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Mist - ramasse tes dents !   Sam 8 Jan - 6:19

Ok ^^

On s'en souviendra, lors de ton prochain passage à la boutique ^^

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mist - ramasse tes dents !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mist - ramasse tes dents !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ϩ Recensement Impérial Ϩ :: Validées-