AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Rêve] Une première rencontre troublante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: [Rêve] Une première rencontre troublante   Sam 19 Mar - 14:42

Zacharias: * Zacharias Flash sortit de chez lui. Sifflotant, se sentant comme s'il se sentait flotter sur un nuage. Il était heureux, votre souvenir lui laissait une belle empreinte. Mais, sur son chemin, il heurta quelqu'un...*

Eghän: *"Je décidai de faire une petite promenade après tout le travail de la journée, j'avais comme tous les jours commencé très tôt et j'avais besoin d'une pause. Alors que j'étais descendu de mon appartement, et que je fis quelques pas, un homme perdu dans ses pensées me rentra dedans si soudainement et violemment" Vous pouvez pas faire attention ? "criai-je un peu furieux*

Zacharias: * Il releva la tête, un peu effrayé par le ton que l'homme venait d'employer. Ce n'était pas bon, il ne fallait pas qu'il montre qu'il avait peur ou ce doberman en colère allait directement le bouffer. Il eut un mouvement des lèvres pour exprimer sa gêne, puis, bafouilla. "J'ne..n'avais pas vu ! Pis c'vot' faute aussi, z'étiez sur mon passage !"

Eghän:
*"Je n'en revenais pas et ma colère augmenta encore. Comment se permettait-il de me parler sur ce ton ?" C'est à vous de regarder où vous mettez les pieds, pas à moi de le faire à votre place. Je vous conseille de surveiller votre ton, je suis marquis ! "Je le regardai avec des yeux qui trahissaient la haine que j'avais en moi pour cet homme qui ne me plaisait déjà pas beaucoup

Zacharias: * Zacharias hoqueta. Marquis ? Il vous connaissait sûrement mais...il ne parlerait pas de vous, cet homme lui foutait la frousse, c'était absolument horrible. "Pa...pardon M'sieur l'Marquis !" Il ne voulait pas être encore torturé pour insulte à nobliau, cette fois-ci. Il s'inclina brièvement.

Eghän: *"Enfin une réaction plutôt sensée cette fois-ci. Mais quelque chose m'intrigua : un certain début de docilité ... Je souris, cet homme avait du survivre quelque chose qui l'avait traumatisé. Et moi, pour me venger de son offense, j'avais envie de m'amuser avec lui" Pour cette offense, vous devez me le payer ... "lui murmurai-je à l'oreille"*

Zacharias: * Zacharias sursauta. Non. Que lui voulait cet homme ? Il hocha la tête lentement, plus par obligation qu'autre chose. Il n'aimait pas cela, ce type ne lui inspirait que de la terreur. "Que..que..que dois-je ?F..faire ?"

Eghän: *Mouhahaha mais que vous êtes mignon "Bah après tout, c'était vrai quoi ! Balbutier pour un tel comportement de ma part. Cela se voyait, il commençait à avoir peur de moi. C'était drôle. Je n'avais jamais eu une telle victime"*

Zacharias: * "M'non...pas...pas mignon ! P'quoi j'l's'rais !?" Il ne lui inspire vraiment pas confiance, alors, il commence à reculer, petit à petit. Il ne lui a toujours pas dit ce qu'il devait faire mais qui de se retrouver dans des mains pires que celles de D'Arken ou Paole, il préfère encore se barrer de là en vitesse avant que cela ne s'aggrave. "J'ai...j'ai un r'ndez-vous 'vec mon méd'cin !"

Eghän: *Médecin ? Ne vous foutez pas de moi ! Je les connais bien les médecins, moi. Peu de personnes vont les voir à moins d'être dérangés dans leurs têtes. Faites-moi confiance. "Je le choppai pendant qu'il se tournait et le ramenait vers moi. Il semblait plus fragile et moins fort que moi. "De quoi avez-vous peur ? Que je vous mange tout cru ? "Je me mis à rire"*

Zacharias: * "J'vous emmerde !" Il cria lorsqu'Eghän l'attrapa et le tira vers lui. En d'autres circonstances, Zacharias aura carrément hurlé, mais là, ce n'était pas vraiment la grande forme. Il se contenta de claquer des dents, fermant les yeux pour ne plus voir cet être. "R..rien ! V..v..vous me faites juste p..peur !"

Eghän: *"Je ris encore plus. Peur ? Peu de personnes me disaient que je leur faisais peur. Il était bien étrange celui-là." Vous savez, je m'attaque rarement aux hommes "Je vins tout de même lécher le bout de son oreille en disant :" Mais si vous me tentez, je risque de m'y atteler. Vous êtes si mignon, tremblant et effrayé ...*
Zacharias: Cette fois-ci, Zacharias cria. "Arrêtez ! J'sais pas c'que vous faites, mais arrêtez !" Il tremblait toujours autant, et aurait bien voulu pouvoir fuir facilement. D'ailleurs, c'est ce qu'il essaya de faire. Zacharias sortit tout d'un coup son poignard, en foutant un coup à l'inconnu. Puis, profita de la surprise pour reculer.
Eghän: *"Ce con m'a blessé ! J'en reviens pas !! La douleur était encore supportable mais je saignais déjà un peu" Reviens par là toi !! "Je le prenais et le projetai contre le mur" Je suis pas un violeur ! "Je le frappai au ventre pour lui faire sentir la souffrance aussi"*
Zacharias: *Zacharias cria. Il n'avait pas eu le temps de partir et avait déjà si mal...Ce coup...Son ventre n'était pas cicatrisé, merde ! Cela lui faisait dix fois plus mal qu'un coup habituelle et les rencontres un peu musclées des dernières fois n'avaient pas aidé cela. "Vio..violeur ?" Encore ce mot ? Il voulait lui faire comme Emile ? "P..pitié ! Ca fait mal, vous m'avez fait mal ! " Il souleva son vêtement et lui montra la quantité de bleus et cicatrices que celui-ci pouvait cacher. Avec un peu de chance, il n'était pas sadique.*

Eghän: *"Ses blessures, j'en avais rien à faire. Je les regardai sans vraiment les regarder" ET MOI ?! ET MOI, MA BLESSURE, HEIN ???!!! "Je lui montrai celle qu'il m'avait faite" Vous venez d'amocher un noble ! Je vous mettrai bien en prison pour cela ... à moins que vous ne m'obéissiez ... "Je ris encore plus"*

Zacharias: "Pas la prison, pas..pas la prison !" Zacharias était désespéré, il ne voulait surtout pas y retourner. Ce noble était décidément horrible et égoïste. "J'vais vous obéir." Il avait décidé d'agir en mesurant chacun de ses gestes. "Voulez quoi ?"
Eghän: *"En réalité, cet homme j'en avais rien à faire. J'aimais juste m'acharner sur lui pour m'amuser. Mais je me rendis compte soudainement que je ne savais pas ce que je voulais. J'étais sorti pour une pause, pas pour qu'il me contente !" Dis moi, as-tu une amourette ? Si oui, qui est-ce ?*

Zacharias: * Hein ? Une amourette ? Zacharias sentit le rouge lui monter aux lèvres. Il pensait à vous, il pensait au baiser qu'il avait déposé sur votre joue, à votre teint, à cheveux...et se retrouva à carrément baver par terre. "Nononon ! J'per..personne !"

Eghän: *"Quel idiot ! Il pensait tout de même pas que j'allais gober ce putain de mensonge ? Son corps montrait totalement autre chose que ce qu'il disait." Prêtez-la moi et je vous laisse tranquille "Je ris à gorge déployée. Oui, une femme c'est beaucoup mieux. Même beaucoup mieux que ce pitre là !"*

Zacharias: Hein ? Que...il vous qu'il vous prête ? Non...? Mais pourquoi ? En tout cas, le fait même de vous prêter à quelqu'un d'autre lui paraissait totalement inenvisageable. Absurde, même. Crétin. Il se mit à crier. "Faites-moi c'que vous voulez mais lui faites rien !"

Eghän : *"Encore plus idiot ... Et merde ! Je préfère les femmes moi ..." Tu es prêt à donner ton corps à sa place ? Tu sais, je suis moins doux avec les hommes*

Zacharias: * pour vous, il aurait fait n'importe quoi. Même des choses qu'il ne connaissait pas du tout, et pour lesquelles il ne ressentirait sans doute aucun plaisir. "J'suis capable de tout faire pou' elle ! Vous pouvez m'utiliser, mais la toucher surtout pas !"*

Eghän: *Tu ne préfères donc pas que je m'occupe bien d'elle et qu'elle soit heureuse ? Je lui rendrai un grand service, je te le promets avec moi tout se passera très bien elle appréciera. "Ben ouais, j'ai toujours plus envie de me faire une femme qu'un homme, moi"*

Zacharias: *Zacharias crie presque, cette fois-ci. "Ne lui faites pas de mal ! Ne la touchez pas avec vos sales mains ! Ne l'approchez même pas, c'est hors de question !" Tout juste s'il retient de lui foutre une baffe.*

Eghän: *Lui faire du mal ? Moi ? Non, non je suis très doux bien au contraire. Et je vous conseille d'arrêter de crier sinon je me mets en colère contre vous. "Mince, cela n'allait pas être aussi facile que je le croyais ..."*

Zacharias: * Mais que lui voulait-il, à la fin ? Il arrêta de crier, en effet, et se rapprocha d'Eghän. "Pouvez faire c'que vous voulez d'moi, mais l'approchez pas !..." Il était au bord des larmes.*

Eghän: *Oh mais sèche tes larmes idiot ! "Et oui, je suis pas connu pour très doux envers les autres dans mes paroles. Malheureusement il ne me laisse pas le choix." Visitons chez moi si tu veux bien me suivre "Je lui souriai. En fait ce n'était pas vraiment une invitation, juste un ordre"*

Zacharias: * Zacharias le suit, même s'il n'est pas vraiment motivé et regarde tout autour de lui afin voir s'il ne pourrait pas se barrer discrètement. Mais non, ce serait trop beau, l'autre le rattraperait, comme tout à l'heure. "J'vous...suis..."*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Rêve] Une première rencontre troublante   Sam 19 Mar - 14:45

Eghän: *"On entre chez moi. Je ne sais pas si j'ai bien fait. Faut pas qu'il trouve mes machines sinon je le tue. De toute façon le bureau est fermé à clé normalement. Mais, je veux pas le faire avec lui, moi. Seulement lui faire peur, m'amuser et le mettre mal à l'aise. Qu'est ce que je peux lui faire faire ? Je vais l'effrayer un peu, tiens" Enlève ton haut !*

Zacharias: * Il n'aime pas l'endroit dans lequel il est arrivé. Ca sent bizarre, et puis cette atmosphère ne lui inspire pas confiance du tout. Quant à enlever son haut...Zacharias regarde Eghän les yeux grands ouverts, ne fait pas le moindre geste. "Pour..pourquoi ?"*

Eghän: *"C'est pas vrai, quel boulet celui-là, je vous jure !!" Parce que je te le demande. A moins que tu ne veuilles que je ne retrouve ta dulcinée ... "Mouhahahaha"*

Zacharias: *Zacharias secoue la tête, complètement affolé. Pas..pas vous ! Pas un seul instant il pense au fait que cet homme ne vous connaît pas, il est juste totalement affolé à l'idée qu'il puisse vous toucher. "D'accord !" Il enlève sa chemise, laissant voir un torse bourré de diverses cicatrices.

Eghän: *"Intéressant ... mais non en fait. Je vais pas pouvoir lui faire quoique ce soit sinon je vais lui ouvrir les cicatrices. Roolalala c'est chiant." T'es puceau ? "Ben ouais quoi je sais pas ça m'est sorti tout seul. Pas facile de vivre avec autant de cicatrices, quoi."*

Zacharias: * Zacharias fronça les sourcils : en voilà, un mot qu'il ne connaissait pas. Puceau. Quel pouvait bien être le sens de ce mot. Oh, peut-être que..."Puce d'eau ? Ou puceau ? Ya un sens particulier pour le comprendre, c'mot ? L'est bizarre, hein !"*

Eghän: *"Oh mon Ombre c'est vraiment pas possible. C'est qui le mec devant moi ?!? Je le regarde avec un visage hébété." Ne me dis pas que tu sais pas ce que ça veut dire ?!? "Ca voulait dire qu'il savait pas. Donc il l'était. Encore pire, je pouvais pas le toucher. Bah il me servait à rien et il commençait à me chauffer ls nerfs en réalité." J'aurais préféré ta belle ...*

Zacharias: * Il comprenait encore moins ce qui était en train de se passer. "M'pourquoi ? Expliquez-moi au moins c'que c'est, une puce d'eau !" Il se mordit les lèvres, commençant à avoir un peu froid. "J'peux..j'peux remettre mon vêt'ment, c'pas j'ai froid, mais vous m'faites horriblement peur !"*

Eghän: *Tu demanderas à ta belle ce que ça veut dire elle te le dira ! Maintenant ouais remets ton vêtement et déguerpis ! Va chez le médecin pour qu'il te soigne de ces cicatrices ! "criai-je"*

Zacharias: *"M'ma belle, on n'est même pas ensemble ! Elle..elle ne m'aime pas, j'en suis sûr, elle ne peut pas m'aimer !" Il pleurait une nouvelle fois, cet albinos. Mais ne remit pas son vêtement pour une obscure raison. "Et..et j'l'aime ! Mais mes cicatrices, elles sont soignées, z'en occupé pas, 'spèce de con !"

Eghän: *"Je me lève, il m'insulte encore une fois l'idiot. Je m'approche de lui, lui choppe une fesse et le colle à moi" Ainsi tu me cherches. Tu veux que je te fasse mal et que je t'amoche encore plus que tu ne l'es ? Si non alors tu m'insultes pas et tu déguerpis.*

Zacharias: *Zacharias ne comprenait pas ce qui était en train de se passer, une nouvelle fois. Alors, aussitôt qu'Eghän lui eut attrapé la fesse, il lui fichut une baffe des plus grandes. Depuis quand un putain de noble se permettait de le toucher ? "Connard !"*

Eghän: *"La baffe, je m'y attendais pas du tout. Encore moins que l'insulte. Il avait dépassé les limites. Je le prenai et le jetai sur le canapé. Je me mis sur lui pour le bloquer" Tu n'aurais jamais du ! "Je lui prenai les mains pour le bloquer également et l'embrassai brutalement"*

Zacharias: * Il essayait de se débattre, mais n'y parvint pas le moins du monde. Impossible. L'autre avait beaucoup plus de force que lui et il...l'embrassait ? Pourquoi faisait-il cela ? Comme Paole, se souvint-il soudainement... "Nononon ! Connard, 'rête !!!"*

Eghän: *Arrête ? Je t'avais prévenu tu en as des siennes, j'en ferai des miennes ! Puis, tu me le dois. Tu vas voir je vais te dépuceler et tu vas comprendre ce que c'est ! "Je l'embrassai encore plus fortement et commençant à me coller plus à lui ou plutôt devrai-je dire tout simplement mettant tout mon poids sur lui pour qu'il sente la pression"*

Zacharias: * Il ne pouvait plus faire aucun mouvement, juste pleurer, et encore. Il sentait la bouche de ce garçon appuyer contre la sienne, et avait décidément envie de se barrer. Son...son poignard...Où était-il ? Merde, il l'avait perdu, tout à l'heure. Et si...coup déloyal mais peut-être utile...Il leva le genou autant qu'il le pouvait et lui foutu un coup dans les parties.

Eghän: *"Je criai tellement la douleur était grande. Fallait s'y attendre, il se défendrait, m'enfin bon il l'avait cherché ! Je finis par le mordre dans le cou, malgré le fait que je souffrai encore"*

Zacharias: * Ce fut à Zacharias de crier de douleur, cette fois-ci. Il avait aussi des marques de morsures dans le cou, et ça ne devenait que plus douloureux lorsqu'on y touchait ! "Connard !"*

Eghän: *Connard toi-même ! "J'arrivai à dire difficilement avant de venir tout simplement d'une main que je mis dans son pantalon, lui caresser son bijou"*

Zacharias: *non...non...Pas comme Paole ! Cette fois-ci, Zacharias gémit carrément, puis, le supplia. "Arrêtez ! Par..par pitié ! Faites pas comme l'Inquisiteur ! Pi..pitié !" Les larmes coulaient à verse sur ses joues, exprimant rapidement une seule pensée : plus jamais ça.*

Eghän: *"J'arrêtai tout, intrigué par ce qu'il venait de dire." L'Inquisiteur ?* Zacharias: * Zacharias hoqueta toujours, trop effrayé pour pouvoir se défendre. "Pa..Paole ! Y..y m'a tou..touché ! Si j'm'étais pas défendu il..il..j'sais pas c'qu'il m'aurait fait !!!"

Eghän: *Il t'aurait mis la sienne dans tes fesses et t'aurait caressé jusqu'à ce que vous ayez atteint l'orgasme. Bah il t'aurait dépucelé, quoi. "Je le regardai et finalement je me levai" Tu te mets dans des situations pas possibles, toi. Tu devrais arrêter ça te portera pas chance et jamais tu ne pourras séduire ta belle. Va-t-en maintenant ! Après tout, je préfère les femmes aux hommes. DEGUERPIS DE CHEZ MOI !!!*

Zacharias: *Zach' hocha de la tête, tout rouge et intimidé. Il n'allait certainement pas se faire prier. Il se rencullota en vitesse, encore mal à l'aise que cet homme ait pu le toucher, cracha une fois et s'essuya les lèvres afin d'effacer la drôle de sensation qu'il avait eu lorsqu'il l'avait embrassé. Il voulait vous voir. Vous embrasser, vous faire un câlin, rester avec vous, quoi. Il ramassa son vêtement et se dirigea vers la porte.*

Eghän: *"Je ne le regardai même pas" Bonne chance avec ta dulcinée. Si tu n'y arrives pas, elle sera mienne. "Et je riai très fort avant de m'enfermer dans la chambre et finir par me masturber tout seul. Ce con m'en avait donné envie ... !*
_________________________________________________

Eghän: *"Je me réveillai le matin avec un mal de tête pas possible et je n'étais même pas capable de me rendre à l'usine pour travailler. Pour quelle raison ? Serais-ce à cause de ce rêve loufoque et totalement idiot que j'ai eu cette nuit ? J'espère en tout cas que cet homme n'existe pas ..."*

Zacharias: * Lui aussi se réveilla, dans le vieux lit complètement miteux de la chambre qu'il squattait. Il eut des frissons dans le dos, en pensant à cette rencontre qu'il avait sans doute rêvée. Un type pareil, ce devait être lui qui imaginait des types qui étaient en très gros un mélange de Lightheaven et de Paole. Il devait vous retrouver. La rencontre l'avait persuadé à vous déclarer sa flamme le plus vite possible*
Revenir en haut Aller en bas
 

[Rêve] Une première rencontre troublante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ӝ Rêve et Fiction Ӝ-