AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
† Prêtresse †

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 76
♦ Messages : 268
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Moineau
♦ Protecteur : L'Ombre
♦ Date d'inscription : 29/01/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]   Dim 13 Mar - 2:18

Initialisation de la connexion en cours...


Ouvrant les yeux, Suzume fit rapidement l'inventaire de son équipement. Sa tenue moulante de combat était en train de se matérialiser, pixel après pixel, dans sa teinte noire et ses motifs linéaires bleu électrique, elle avait d'abord voulue prendre du rouge, mais le bleu allait mieux avec la couleur de cheveux de son avatar. Elle l'avait choisi plutôt petite pour plus de vitesse, car dans les courses d'Ishtar Game il valait mieux être rapide si on ne voulait pas crever dès le début. Après tout, on n'arrivait pas en final juste en regardant le ciel et en priant un bug informatique de faire déconnecter tout le monde en même temps. Sa tenue ayant fini sa matérialisation, elle commença à choisir sa paire de Roller en regardant un tableau virtuel qui s'affichait devant elle, lui montrant sa petite collection. Ce n'était pas une petite course aujourd'hui. Autant prendre les meilleurs.

Célébration de l'Ombre.

À peine l'ordre fut-il donné que déjà la paire apparut au pied de l'adolescente, de magnifique roller customisés des mêmes couleurs que sa tenue, noir et bleu. Elle les avait reçus le jour où elle avait rejoint la Guilde de l'Ombre, c'était Uriel en personne, le chef de guilde qui lui avait remis, ensuite elle avait fait quelques duels pour récolter assez d’argent pour rajouter du bleu dessus. En plus d'être plus rapide que la moyenne, cette paire permettait l'utilisation d'un pouvoir spécial dans le jeu qu'on appelait la manipulation de l'Ombre, une sorte de magie qui dans les courses d'Ishtar permettait bien souvent de s'en sortir vivant, et accessoirement de tuer les autres participants.
Qui ne connaissait pas les couses d'Ishtar d'ailleurs ? Ce jeu mondialement joué dans le monde virtuel. Le but officiel de ce jeu était simplement des courses de vitesse à Roller, ce qui avec le temps avait même donné lieu à du RPG. Sauf qu'on se trouvait dans le monde informatique, et que grâce à la technologie avancée, maintenant on pouvait ressentir le vent au point d'avoir froid, et qu'on pouvait avoir mal au point d'en mourir virtuellement...Tout ce qu'on ressentait dans le monde virtuel était directement envoyé à notre système nerveux. La douceur d'un tissu était amplifiée...
Mais douleur d'une lame s'enfonçant dans votre ventre aussi.

Le monde d'Ishtar était un des jeux virtuels les plus violents, mais personne ne pouvait rien y faire, surtout à cause de sa popularité écrasante. Comment interdire les meurtres dans le monde virtuel ? Comment interdire la violence puisqu'en réalité il n'y a pas de victime ? Que faire quand même le créateur, Ezhekiel Walhgren de la Walhgren compagnie, était tout à fait d'accord pour ce genre de pratique ? Ici, c'est « marche ou crève », les meilleurs font partie des meilleures Guildes telle que la Guilde de l'Ombre, et les autres se contentes de jouer à plus bas level, et accessoirement de se faire martyriser par les inquisiteurs de la Guilde de Suzume, mais ça, elle s'en fichait.

Stabilisation de la connexion en cours...


Plus par habitude que vraiment par besoin, Suzume laisse un soupir échapper de ses lèvres, détaillant la petite zone ronde dans laquelle elle se trouvait et qui la conduisait sur l'air de course, une façon de changer de l’éternelle barre de chargement. Aujourd'hui c'était un duel important. La finale.
Enfin presque.
La demi-finale plutôt. De ce qu'avait compris Suzume, elle allait affronter une autre joueuse de la Guilde de L'Ombre, et celle qui gagnera devra alors affronter en final Uriel, le meilleur joueur du serveur, et accessoirement leur chef de Guilde.

Autant dire que le stress était là, et même si grâce à son avatar Suzume n'en lassa rien voir, son cœur derrière la machine battait à cent à l'heure, à tel point qu'elle avait du mal à réfléchir correctement. Se balançant un peu d'avant en arrière, elle s'obligea à respirer longuement pour reprendre son calme alors que la connexion finissait de s'établir entre le stade et sa machine. Ce qui était bien avec le virtuel, c'est qu'on avait vraiment l'impression de sentir l'air dans nos poumons, qu'il soit chaud ou froid. Quand on voulait se détendre, c’était pratique une petite brise, ou même quand on roulait sur le terrain, rien n’égalait la sensation du vent caressant votre visage… Mais on avait aussi réellement l'impression de se noyer quand on chutait dans l'eau, sans parler de ce qui se passait quand quelqu'un nous ouvrait le ventre le tout avec un sourire sadique. Le contrepoids de ce jeu, raison pour laquelle il n'était pas autorisé aux jeunes enfants...
Suzume était morte deux fois, une fois en faisant la course contre un Terroriste de la Guilde des Éclairés, les ennemis jurés de la Guilde de l'Ombre, et une fois contre un Scientifique de la Guilde de science, ce qui l’avait un peu traumatisée. Elle les avait très bien sentis passé, comprenant pourquoi tant de monde rebutait à concourir à haut level. Mais Suzume n'était pas de celle qui abandonne pour si peu, et même si elle avait eu mal à tel point que mourir virtuellement en était devenue sa hantise, cela l'avait aussi poussé toujours à aller plus loin, pour qu'un jour plus personne ne puisse la vaincre en course. Et dire qu'elle était l'une des plus jeunes joueuses de haut niveau de sa Guilde…

Connexion sécurisée. Bon jeu.


La porte s'ouvrit
Pendant un instant, Suzume dû fermer les yeux, peu habituée à la lumière aveuglante de l'air de duel. Le bruit aussi la gênait, l'acclamation des spectateurs de la Guilde de l'Ombre, mais aussi des autres Guildes. Il y avait un peu de tout, il fallait dire qu'une course pour être finaliste pour la place de meilleur joueur du serveur, franchement, ça claquait tout au point que tout le monde voulait venir voir cela, même ceux qui avaient perdu les courses éliminatoires.
Suzume reconnu la Guilde des Aristocrates dont la bannière rouge était facilement identifiable. Il y avait évidemment l'intégralité de la Guilde de l'Ombre, reconnaissable par la masse noire qu'elle créait dans les tribunes. La Guilde de Science était présente aussi, mais eux Suzume les détestait, sans parler de la Guilde des Éclairés, peu importe qui sortira vainqueur de cette course, Lao, leur chef viendrait surement dès le lendemain le défier. La Guilde des Citoyens par son jaune vif était aussi bien visible, sans parler de la Guilde Impériale, les alliés/rivaux de l'Ombre. Jamais elle n'avait vue autant de monde venir assister à une course. La gamine asocial qu'elle était au fond d'elle dut se faire violence pour ne pas faire demi-tour, prise d'un soudain excès de timidité. Allez, courage, dès que la course commencera, l'adrénaline prendra le dessus....

S'obligeant à ne pas ordonner au programme de baisser le son du jeu, Suzume avança pour rejoindre la ligne de départ, se sentant minuscule et terrifiée à l'idée d'être observé par tant de monde. Elle avait envie d'ordonner la déconnexion immédiatement, mais l'idée de décevoir sa Guilde la rebutait, elle avait déjà eu tellement de mal à y entrer...
Tournant les yeux, elle remarqua qu'elle était la seule présente en dehors des tribunes. De toute évidence elle était la première finaliste à s'être connectée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Influence : 247
♦ Messages : 313
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un mur de glace...
♦ Date d'inscription : 31/12/2010
♦ Age : 25

MessageSujet: Re: [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]   Dim 13 Mar - 15:21

J’étais enfin chez moi. D’habitude je me connecterais tout de suite sur Ishtar Game pour jouer un peu, m’équiper comme il le faut et jouer pour gagner divers défis sauf que ma journée avait été chargé entre mes partiels, les copines qui veulent se suicider à cause de leurs petits-copains, la propriétaire qui exige le loyer depuis deux mois et le patron qui n’arrête pas de repousser mon salaire sous l’excuse « difficulté économique ». Une connerie parmi tant d’autre pour ne pas payer. Le radin, le filou, le rat… l’incapable qui ne voit pas sa femme le tromper. Sincèrement ma vie est ennuyante et chiante et insupportable. En fait ce n’est pas une vie, ce n’est même pas un enfer… ce n’est rien du tout. Une chose sans importance qui pourrie nos journées.

Quelqu’un toqua à la porte et une voix criarde lui ordonnait d’ouvrir. Elle la reconnut… c’était l’autre bique rapace qu’était ma propriétaire. Elle prétendait savoir que j’étais rentrée mais ce n’était pas le cas. Sans me préoccuper plus, je me dirigeais vers mon ordinateur, m’assit sur le fauteuil, mit mes différents capteurs et pour finir le casque. J’appuyai sur un petit bouton sur l’accoudoir et je me déconnectais de ce monde pour un autre.

Connexion au serveur en cours…
Connexion réussi…
Activation de vos paramètres… Réussi…


Si ce jeu crée par Ezhekiel Walhgren n’était pas apparu, je me serais suicidée depuis bien longtemps. En effet dans cet univers virtuel aux reliefs si variés d’une région à une autre, dirigée par un pouvoir monarchique, j’avais un tout autre pouvoir et de nouvelles possibilités excitantes comme effrayantes.


Bienvenue Sur Ishtar.
Règles (Rappel) :
- N’oubliez pas que le but premier est d’arriver premier.
- Vous pouvez tuer l’adversaire avec une arme au choix et vous pouvez vous défendre avec une armure au choix.


Effectivement même si c’était un jeu en réalité virtuel, c’est-à-dire ressentir chaque sensation que se soit le vent qui souffle, la transpiration ou la fatigue de faire du roller non-stop, il n’y avait aucune interdiction d’éliminer l’ennemi quitte à souffrir en sentant l’épée tranchait votre bas-ventre lentement. Certains joueurs mal attentionnés allaient jusqu’à torturer… fort heureusement je n’étais pas encore fait la connaissance de cette expérience traumatisante.
C’était d’ailleurs à cause de cette règle qu’une partie de la population réelle détestait ce jeu… il y avait même des manifestations pour le contester. Malheureusement leurs mots ne valaient rien face à la baisse incroyable du taux de criminalité. Apparemment les fous ont trouvés leurs victimes dans ce monde irréel où tuer ne vaut à aucune punition ni poursuite judiciaire.


Connexion Sécurisée. Bon jeu.


Aussitôt mon T-Shirt large et mon jean inconfortable étaient remplacés par une tenue moulante noire aux stries bleu-argent. C’était la couleur de la guilde, dans mon cas j’appartenais à celle de l’Ombre, l’une des plus puissantes guildes actuelles créent par le joueur Uriel. D’ailleurs il était, pour l’instant du moins, numéro 1 dans le serveur et il faut le battre en final pour prétendre au titre de champion…Ce qui n’était pas gagné. J’étais arrivée en final deux fois, deux fois où Uriel a tout bonnement massacré mon personnage et moi.
Aujourd’hui c’était encore le final et bizarrement j’étais plus stressée qu’excitée. C’était bien là le problème des combats à haut niveau, tous les coups étaient permis et surtout mourir devenait une tâche difficile et extrêmement douloureuse. Par conséquent je m’équipais du mieux que je pouvais avec le peu d’argent qui me restait. J’optais donc pour le dernier roller que j’avais gagné, d’un beau noir dont les roues étaient en argent, et choisi la « manipulation des Ombres ». La « Célébration » donnait de la puissance et de la vitesse certes mais par expérience je savais qu’il fallait opter pour la défense, histoire de limiter les dégâts et le traumatisme du réveil.
Je recouvris le tout par une cape dont les poches intérieures cachées divers armes ou objets qui m’aideraient. C’était une charge en plus qui risquait de me ralentir mais dans ce genre de courses, surtout pour les levels supérieurs, la rapidité n’avait jamais permis la victoire. Il fallait éliminer d’abord, puis foncer vers la ligne d’arrivée.

Je regardais l’heure… J’étais en retard pour la final comme toujours. J’accélérais donc le rythme pour rejoindre le lieu de rendez-vous, car en plus je me suis mal téléportée, tout en évitant la garde qui surveillait les coins et chopait les individus à roller (en effet ils courraient derrière nous pour nous choper à cause de nos courses à mort, ils sont tellement soucieux de notre sort ces programmes stupides et bêtes). Décidément j’étais d’une sale humeur aujourd’hui, peut-être que je n’avais pas pris assez de drogue. Peut-être qu’un peu d’adrénaline me calmera. J’étais enfin dans la salle, une sorte de salle de concert, construit en plein milieu d’une montagne. Cela faisait longtemps que je ne faisais plus attention à ce genre de détails et j’entrais. Dès que j’avançais dans l’arène, une foule d’acclamation m’assaillit. Je jetais un coup d’œil aux concurrents… j’étais réellement la dernière. Je m’empressais de rejoindre leur rang et d’écouter un programme réciter les règles.

- Les concurrents ont tous des armes par conséquent nous allons vous signaler l’arme la plus puissante sans préciser son détenteur. Faites attention car l’arme la plus dangereuse est une « mini-bombe nucléaire ». Caractéristiques : Objets fabriqués par les Ingénieurs de la Guilde des Scientifiques. Elle fait des dégâts irréparables à 10 mètres de rayon. Aucune armure ou système de protection répertorié sur le serveur ne peuvent vous protéger.

Je jetais un coup d’œil à la fille à côté de moi, apparemment une consœur car elle portait les rollers de la guilde ainsi que la couleur. Je m’approchais d’elle pour lui souffler une petite information.

- Ca doit sûrement être l’ingénieur ou le terroriste de la compétition. Décidément ce sont des fou-furieux. Allez courage et fais attention à toi.

Le compte à rebours démarre à 10 et les cinq concurrents dont moi, attendons le 0 pour détaler comme des petits lapins.
Je regardais ma partenaire dans la guilde et me demandait si dès le départ nous allions être ennemis ou nous allier d'abord pour devenir ennemis après.

- 3…2…1…0-GO !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 76
♦ Messages : 268
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Moineau
♦ Protecteur : L'Ombre
♦ Date d'inscription : 29/01/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]   Dim 13 Mar - 16:50

Si la joueuse derrière l'écran était en stress total, l'avatar lui n'y laissait rien voir, son doux visage de poupée coincé dans une neutralité, ses grands yeux bleus ne quittant plus les participants qui arrivaient de plus en plus nombreux. C'était la première fois que Suzume participait à ce genre de course. En fait c'était la première fois qu'elle arrivait en demi-finale à vrai dire. Elle était plutôt fière, mais pas très à l'aise à l'idée de mourir, ils avaient tous l'air super entrainés. Elle pour sa part ne s'encombrait d'aucune arme si ce n'est l'Ombre que lui permettait de maîtrisait sa guilde. Suzume jouait beaucoup sur la vitesse, par conséquent une arme aurait pu la ralentir et donner une chance aux autres de la rattraper... ce qu'il fallait éviter évidement...

Déjà, elle réfléchissait à comment éliminer au plus vite les terroristes de la Guilde des Éclairés. Ils étaient beaucoup trop dangereux ce qui faisait d'eux la cible première des concurrents... Mais il y avait aussi les scientifiques qui lui faisait peur. Vraiment... Il fallait donc mettre une stratégie en place, et vite, alors que l'ordinateur se contentait de rappeler les règles. La seule chose qui comptait aux yeux de Suzume était de vaincre et rester vivante, le reste lui était parfaitement égale, sans ça elle ne serait jamais arrivée où elle en était aujourd'hui. Raison pour laquelle elle se contentait bien souvent d'avancer le plus vite possible, ne combattant ainsi que contre ceux qui survivaient, deux ou trois personnes en somme, mais affreusement dangereux...

Une mini-bombe nucléaire?! Bah voyons ! Y en a qui veulent vraiment gagner ici ! Avalant difficilement sa salive, la petite sentie ses mains devenir moite tandis que l'adrénaline commençait déjà à faire effet, augmentant ses sens ou les affinant. Qu'est-ce qu'elle pouvait adorer ça, les courses d'Ishtar, si seulement il n'y avait aucune autre réalité que cela...
La consœur dont on lui avait parlé était à ses cotés d'ailleurs. Elle était d'accord avec elle, les scientifiques et les terroristes étaient une vraie plaie. Mais son conseil la rassura un peu. Elle n'était pas seule. Même si cette fille aussi deviendrait à un certain stade de la compétition son ennemie...
Si aucunes ne mouraient d'ici là.

Hochant doucement de la tête, la petite femme n'eut pas la voix pour lui répondre et se contenta donc de lui adresser un bref sourire, avant de se positionner, prête à partir dès que le coup serait donné.
Soudainement il n'eut plus rien d'autre que la voix de l'ordinateur commençant le décompte. Suzume n'entendait plus la foule hurlant autour d'eux, Suzume ne voyait plus les concurrents à ses côtés. Non, il n'y avait plus rien d'autre qu'elle et sa rage de vaincre.
À peine le Go fut-il prononcé qu'elle s'élança dans la course, sentant le vent lui gifler le visage à grand vitesse. Déjà un aristocrate misant aussi sur la vitesse fut à ses côtés. Pas une, pas deux, la jeune fille fit un saut dans les airs pour invoquer l'Ombre que lui permettait d'utiliser ses Rollers. La tête du concurrent tomba à terre, suivi par le corps qui permit de faire tomber un Philosophe alors que la gamine continuait sa course sans se retourner, sachant qu'un scientifique lui collait aux fesses. Pourvue que ce ne soit pas lui, le possesseur de la mini-bombe. Elle n'était pas pressée de le combattre, mais déjà elle dû esquiver une décharge électrique lui la visait. De juste. Un peu plus et elle aurait fini carbonisée par terre.

Voulant le semer, elle entreprit de passer par le chemin rocailleux dans l'espoir qu'il ne suive pas, mais non, rien à faire. Tant pis. Invoquant de nouveau le pouvoir de sa guilde, elle entama de le combattre tout en continuant d'avancer, histoire de ne pas perdre son avance. Elle n'avait évidemment pas le temps de se demander où en était les autres, pour l'instant la seule chose qui comptait était de ne pas finir électrocutait. Suzume ne savait pas quelle sensation cela faisait, mais à vrai dire elle n'était pas spécialement pressée de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Influence : 247
♦ Messages : 313
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un mur de glace...
♦ Date d'inscription : 31/12/2010
♦ Age : 25

MessageSujet: Re: [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]   Ven 18 Mar - 21:36

Le Go prononcé, le rythme s’accéléra aussitôt. Plus personne ne restait sagement à écouter un ordinateur programmé, à se lancer des regards vides ou à discuter avec son coéquipier qui allait devenir un ennemis un moment à un autre s’ils survivaient évidemment. Dans ce jeu, il y avait tant de surprises mais c’était aussi le duel le plus violent par excellence du serveur.

Ainsi ouvrant grand les yeux, les sens aux aguets, les nerfs à vifs, je m’élançai dans la piste qui était un chemin de montagne –un monde virtuel dans un monde virtuel… un peu étrange non ?- avec ses virages et ses passages bien sinueux. On pourrait se dire alors que des rollers ne marcheront pas sur un tas de sable car on pouvait bien utiliser des raccourcis et piéger autrui mais c’était là encore la spécificité du jeu. Les petites roues ne se détruisaient pas. C’était assez logique car autrement on serait déjà hors-jeu en moins de quelques secondes. De plus il y avait toujours un petit chemin adapté et les sommets ou nid-de-poule n’étaient pas bien méchants, juste un peu énervant avec la secousse passagère.

Le début n’était pas si violent. En effet des têtes volaient ici et là mais aucun concurrent ne s’amusait à éventrer et après tuer. Bonjour la douleur ! Quoique il paraîtrait qu’on pouvait encore voir son corps..sans sa tête si et si seulement le coup était assez vif pour que les nerfs prennent leur temps à se déconnecter Etait-ce vrai ou pas ? Voilà une bonne question. En tout cas les développeurs l’ont inséré et j’ai eu l’immense traumatisme de voir mon avatar sans une tête avec du sang qui giclait abondamment. C’était horrible, désagréable… j’en ai fait des cauchemars une belle semaine.

J’évitais de justesse un coup de feu. Une véritable chance. J’activais donc une barrière faite à partir des ombres qui me protégeait pour quelques minutes. Ce laps de temps me suffit pour renvoyer une autre ombre en plein dans le front de mon adversaire. Il mourut instantanément sans un quelconque traumatisme. Il était un de ces chanceux.
Je continuais donc lorsque je vis au loin l’autre fille faisant partie de la guilde de l’Ombre. Elle avait un type qui la pourchassait. Ils étaient tous les deux rapides, ils avaient donc négligé la défense et l’attaque. Des éclairs apparaissaient puis disparaissaient, ratant à chaque fois miraculeusement leur cible. Effectivement à un cheveu près, la fillette avait failli se faire avoir et je lui déconseillais fortement de se prendre une décharge pareille. Pour l’instant elle n’était pas à sa force maximale donc sa « coéquipière » ne mourra pas immédiatement.

Je fonçai droit sur la cible abattue précédemment, récupérai l’arme à feu et tira un coup dans la jambe de cet énergie sur patte. Malheureusement qui disait maîtrise de l’électricité pouvait également sous-entendre champs magnétique. Il n’y avait donc que le corps à corps ou une attaque d’ombre bien placé pour y mettre fin. Je lâchais l’arme inutile qui disparaissait avec son propriétaire d’ailleurs.

Je pris un raccourci, se posa dans un coin bien précis et attendit le bon moment. La fille passa, suivit de son assaillant. Elle se mit immédiatement derrière lui et envoya une autre valve dans son estomac. Ma barre de mana diminuait rapidement. Au moins il était à terre.

- Besoin d’aide ? … Besoin de repos en tout cas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 76
♦ Messages : 268
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Moineau
♦ Protecteur : L'Ombre
♦ Date d'inscription : 29/01/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]   Sam 19 Mar - 5:43

Ce scientifique était aussi collant qu'un chewing-gum encore tout chaud à une chaussure. À cette vitesse Suzume allait finir en poulet rôti avant d'avoir le temps d'arriver à mi-chemin de la course. Il était hors de question qu'elle perde maintenant bordel! Même le raccourcie qu'elle avait pris exprès en pensant qu'il ne pourrait pas suivre ne suffisait pas. Lui aussi devait jouer sur la vitesse. Se mordant la lèvre, elle essaya de nouveau de lui envoyer une ombre à la figure, mais il l'évita et, pire, faillit l'électrocutait pour de bon. Son sourire sadique ne lui disait rien qui vaille et, ne voulant pas savoir ce qu'il était prêt à faire pour s'amuser au dépens de la jeune fille, Suzume accéléra pour avoir au moins un écart assez grand entre elle et lui, juste pour ne pas sentir ses pensées malsaines comme irradiantes de lui...

C'est quand elle arriva dans une corniche très rocailleuse que la donne changea. Alors que la jeune fille se faisait littéralement dessus en voyant l'autre malade de l'éclair la rattraper à grand pas, une femme apparue, foutant un bon coup d'Ombre dans le scientifique. Essoufflée et quelque peu interdite, Suzume regarda le corps s'affaissait alors que l'inconnue lui parlait. Bon. Elles étaient dans la même guilde. Suzume se rappelait lui avoir déjà parlée sur la ligne de départ. Immédiatement la joueuse consulta l'ordinateur pour retrouver la fiche de la femme en face d'elle. Son pseudo était Franziscka, allez savoir si c'était son vrai nom. Pendant un instant, Suzume resta sur ses gardes, pas certaine que la femme était vraiment une alliée. Vous savez dans ce genre de course de demi-finale, se fier à quelqu'un c'est bien souvent se faire poignarder dans le dos. Oui, mais Franziscka venait de lui sauver la partie et aussi lui éviter une mort par électrocution...

Cependant, Suzume n'avait pas la gentillesse de l'inconnue, aussi, sans un mot, elle invoqua à son tour l'ombre pour transpercer en pleine tête le scientifique, histoire d'être sûr qu'il n'allait pas la gêner plus longtemps, indifférente au sang qui commença à se rependre. Puis sans un mot toujours, elle jeta le corps pour qu'il dévale la pente, s'il pouvait en ralentir deux trois au passage.. À la suite de quoi elle regarda enfin sa coéquipière du moment, lui adressant même un sourire.

Maintenant on peut se reposer.

Consultant de nouveau dans l'ordinateur, elle chercha sa réserve de potion de mana, puis en matérialisa une dans sa main, La donnant sans un mot. Elle avait utilisé une attaque pour l'aider alors qu'elle n'avait eu aucune raison apparente de le faire, la moindre des choses c'était tout de même de la remercier en lui offrant une potion pour récupérer ce qu'elle avait perdue, non ? Ce n'était pas vraiment de la gentillesse, mais plutôt un échange de bon procédé.En plus ça coutait cher ces potions...

C'est la première fois que je suis en demi-finale alors... Bref. Merci pour ton aide en tout cas...

Fit-elle timidement, pas très à l'aise en avouant que c'était sa première course de haut niveau. D'ailleurs pourquoi avait-elle dit ça ? Ça y est, une femme lui sauvait une fois la vie et elle lui racontait toutes sa Life ? C'était à ne plus rien n'y comprendre, mais que voulez-vous, pour une fois qu'elle pouvait confier son stress à quelqu'un... Les enfants sont souvent des petites créatures naïves et, après tout, la joueuse derrière l'écran venait à peine de fêter ses dix-sept ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Influence : 247
♦ Messages : 313
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un mur de glace...
♦ Date d'inscription : 31/12/2010
♦ Age : 25

MessageSujet: Re: [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]   Mar 22 Mar - 10:40

Suzume finit le scientifique à coup d’ombre dans le front. Le sang a du gicler mais je ne l’avais pas vu. L’avantage des jeux virtuels étaient de pouvoir « supprimer » certains effets désagréables, en effet je n’appréciais pas cette couleur, et me sentait mal dès que j’en voyais en grande quantité ainsi la partie « blood » était mis en « off » dans mes paramètres. Puis la fillette jeta le corps pour qu’il roule dans une pente. C’était un peu stupide, car après tout l’avatar allait tout bonnement disparaître et il n’y avait pas de risques de « ressusciter » dans l’Arène. On vide le terrain des poids morts afin de laisser aux autres de la place et ne pas les gêner.

Mon compagnon accepta de se reposer et me donna même une potion de mana, sûrement pour ne pas se sentir éternellement endettée pour l’aide de tout à l’heure. Il était certain que je ne l’avais pas fait par « générosité », disons seulement qu’une équipe avait plus de chances de s’en sortir que tout seul. La preuve, tout à l’heure le scientifique s’était bonnement fait avoir.
Suzume avouait que c’était sa première Demi-finale. Je lui souhaitais mentalement bonne chance, car l’issu de ces combats étaient réellement imprévisibles. Le plus faible en apparence pouvait se révéler le plus intelligent et le plus fort.
Avant de répondre je bus cette potion et attendis que ma barre bleue se recharge entièrement. Toute ma fatigue me quittait au fur et à mesure et à la fin j’avais une nouvelle énergie, j’étais en forme et prête à courir encore plus.

- Ta première demi-finale… J’espère que tu vas en garder de bons souvenirs. Bien je ne vais pas aller par quatre chemins, veux-tu faire équipes ? Tu as dû comprendre je pense que seule, la compétition s’annonce difficile.

Je n’allais pas l’abandonner et m’enfoncer dans les pires situations, seule. Au moins à deux, nous pourrions imaginer une stratégie, s’entraider et survivre assez longtemps pour espérer atteindre la finale.

- Si on tient jusqu’au bout, on n’aura pas à se tuer. On garde le principe du premier qui arrive à la ligne d’arrivée par sa rapidité.

Je savais qu’elle avait un équipement concentré sur la vitesse, par conséquent elle gagnera. Mon objectif n’était pas d’être en face d’Uriel, la troisième place était aussi très bien avec les récompenses. Je n’étais pas suffisamment équipée pour assurer une finale – je n’ai pas beaucoup joué dernièrement à cause de l’IRL- et préférais donc éviter un massacre certain. Peut-être que la nouvelle aurait plus de chance.

Je me relevais, vérifia mes rollers par habitudes, m’approcha de Suzume et lui tendit une main. Si elle la serrait, cela voudrait dire qu’elle acceptait cette idée d’équipe. Il valait mieux pour elle d’ailleurs, car deux membres de la guilde de l’Ombre pourrait faire d’agréables ravages sur le terrain. L’une en appat, l’autre en attaque, attaque en concert, l’une en défense… tellement de combinaisons possibles. Sincèrement j’espérais qu’elle ne soit pas égoïste ou trop arrogante. Les avatars étaient très trompeur malheureusement.

- Tu gagneras beaucoup plus que si tu étais seule.

Sois intelligente, sois coopérative par pitié. Autrement faudrait que je cherche un autre coéquipier qui me fera un coup bas… c’était ca quand on n’était pas dans la même guilde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 76
♦ Messages : 268
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Moineau
♦ Protecteur : L'Ombre
♦ Date d'inscription : 29/01/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]   Jeu 24 Mar - 1:27

Se posant un instant, Suzume s'obligea à respirer profondément pour que son cœur se calme et que sa respiration se fasse plus calme, tandis que l'autre femme buvait la potion offerte par la gamine pour reprendre ses forces magique. C'était un peu bête de donner une potion à une potentielle ennemie lui disait son esprit logique, tandis que sa conscience lui disait qu'elle avait son devoir envers une personne qui l'avait aidée et, qui plus est, faisant partir de sa guilde et ayant plus d'ancienneté dans le jeu. Il n'empêche que la gamine restait sur ses gardes, prête à tout moment à se protéger si l'autre l'attaquait, n'étant pas certaine d'y voir une ennemie, mais encore moins certaine d'y voir une alliée. Disons qu'elle ne savait pas pourquoi elle avait fait ça, et tant qu'elle l'ignorait, elle se préparait à tout, méfiante au possible, à la limite de la paranoïa.

Garder un bon souvenir de sa demi-finale ? Hum, une chose difficile quand on savait qu'on y risquait encore plus sa vie que d'habitude, mais bon, ça Suzume le garda pour elle, pas besoin que l'autre sache à quel point mourir lui faisait peur, mais qui ne pouvait pas en avoir peur quand on savait les fous qu'il y avait dans ce jeu? Par contre ce qu'elle dit ensuite la stupéfia, elle ne s'y était pas attendue, mais tout se tenait, voilà pourquoi elle l'avait sauvée. Faire équipe. Bien sûr, les chances de survie étaient plus importantes, mais ça demandait de faire attention à sa coéquipière, qui dans la dernière ligne droite redevenait une ennemie.
Suzume hésita. Il fallait qu'elle reparte bientôt ou son avance n'allait servir plus à rien. Consultant rapidement la carte virtuelle, elle remarqua que les autres concurrents se rapprochaient à grande vitesse. Il fallait faire vite. Et donc choisir si oui ou non elle acceptait d'entrer en partenariat avec l'autre Ombreuse bien plus expérimenté qu'elle...

Accepter était imprudent, refuser une bêtise. Cette femme lui offrait clairement la victoire sur un plateau d'argent en disant que la fin serait à celle qui irait le plus vite, c'était visible à l'œil nue que le stuff de Suzu était accès sur la vitesse. Même si Suzume était morte de peur à l'idée de devoir affronter Uriel, son ambition et sa fierté lui criait d'accepter, serait-ce que pour son orgueil qui adorerait finir premier de cette course. Son amour propre finira par faire sa perte dans ce jeu, elle le savait.

Franziscka vous invite à rejoindre son groupe. Accepter?


La voix de l'ordinateur raisonna dans sa tête en même temps que l'autre joueuse lui tendit une main, signe physique de l'invitation. Suzume n'était pas en position pour refuser, cette invitation n'en était en vrai qu'une demi: c'était une bleue, elle avait tout à gagner de l'aide de son ainée. Avec un soupire devant sa propre faiblesse, elle hocha de la tête, lui serrant la main.

Invitation acceptée.


Aussitôt, sur la carte virtuelle la couleur du point représentant leurs deux jeunes filles prirent la même couleur bleue clair, signe de leurs appartenances au même groupe. Le regardant droit dans les yeux, Suzume trouva bon se préciser.

Jusqu'à maintenant je jouais solo, style inqui* un peu. Je ne promets pas être la meilleure coéquipière qui soit... Mais je ferais de mon mieux... Maintenant, il faut qu'on reprenne.

Fit-elle sincèrement. S'étirant rapidement, elle attendit que Franz commence à avancer, étant la plus rapide des deux, c'était à elle d'équilibrer sa vitesse pour suivre sa partenaire. Désormais ce n'était pas seulement les ennemis qu'elle allait devoir surveiller...

/hj/ A partir de là, et au besoin tu peux faire faire attaquer tout ce qui bouge et approche par Suzume dans tes rps x)
*Inquisiteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Influence : 247
♦ Messages : 313
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un mur de glace...
♦ Date d'inscription : 31/12/2010
♦ Age : 25

MessageSujet: Re: [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]   Sam 26 Mar - 17:34

Suzume acceptait mon invitation ou plutôt ma proposition d’équipe. Je n’allais donc pas mourir de manière atroce durant cette manche. Maintenant il fallait que je fasse assez attention pour pas qu’elle m’attaque de derrière, après tout elle pourrait penser que je mens, qu’en fait je vais l’éliminer pour m’accaparer la deuxième place – je n’étais pas folle au point de viser la première place- mais elle a tout faux. Mon but est la troisième place, les gains étaient assez intéressants. Je n’avais pas le bon équipement pour combattre en final, je me ferais même abattre pitoyablement en moins de cinq minutes.

Ma coéquipière précisa son style de combat. Apparemment elle avait l’habitude de jouer en solo et en inqui’, un style qui se focalise surtout sur l’attaque et la discrétion. Effectivement on allait avoir du mal s’il n’y avait pas un minimum de communications. Je jetais un coup d’œil à ma carte et vit nos adversaires éparpillés aux quatre coins, dont certains disparaissaient à la rencontre d’un autre. La pitié n’avait pas sa place ici et le meilleur moyen de gagner était de détruire l’autre.

- Bon on garde un plan assez basique. Tu joueras le rôle de l’appât et attirera nos ennemis aux endroits que je t’indiquerais. Moi, qui me cacherais et vous attendrais, j’attaquerais le moment venu. Si j’ai choisi cette tactique et ces places s’est tout simplement parce que tu vas bien plus vite que moi.


Je précisais, au cas où elle penserait que c’est un piège de ma part. Il faudrait d’ailleurs que je lui précise mes véritables ambitions mais ce n’est pas le moment car deux adversaires s’approchaient à grande vitesse.

- Bien tu vas au pied de la montagne là-bas une fois qu’ils t’auront prise pour cible.

A ces mots, je m’empressais de me diriger vers le lieu où j’avais indiqué. J’avais à me cacher et à surprendre nos ennemis comme je l’avais fait tout à l’heure. Il faudrait par contre que je brouille rapidement la carte pour pas qu’ils voient nos positions. CE n’était pas compliqué car une autre spécialité de l’arène : chaque lieu recelait un certain malus-bonus. Par exemple une carte brouillée, des points de vie bonus, des pièges meurtriers…etc…etc…
J’avais passé ce coin un moment, par conséquent j’avais repéré la spécialité de cette partie qui était une carte floutée. Bien évidemment je n’allais pas y rester longtemps car on pourrait se faire avoir à notre tour.

J’arrivais donc derrière mon petit buisson et attendis patiemment que Suzi’ face son apparition éclair. Entre temps je surveillais tout ce qui se passait autour de moi avec mes yeux seulement. Il fallait que je fasse attention qu’un autre ne me surprenne pas… il faut de la concentration, beaucoup de concentrations.

Soudain ma vision se « stoppa ». Comment dire, je viens d’avoir un véritable bug, en effet un oiseau en plein vole s’était figé quelques secondes. C’était étrange, je ne devrais pas avoir ce genre de problèmes surtout maintenant. Je sentais le mauvais coup IRL… si je pouvais tenir jusqu’à la fin au moins.

Tiens nos cibles apparurent derrière Suzume et je m’empressais de mettre fin à leur avatar virtuel à coup d’ombre tranchant.

- Suzume, ne traînons pas ici. On va dans une zone où la carte fonctionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 76
♦ Messages : 268
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Moineau
♦ Protecteur : L'Ombre
♦ Date d'inscription : 29/01/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]   Dim 27 Mar - 0:16

Jouer les appâts. Putain. Cette fille l'envoyait au casse-pipe, Suzu en était certaine. Malgré qu'elle précisa par la suite qu'elle lui donnait ce rôle parce qu'elle était la plus rapide des deux, la gamine derrière l'écran resta septique, tandis que l'avatar ce contenta d'être stoïque. Juré, si elle meurt à cause d'elle, elle la campera une semaine, et tant pis si, quand on fait partie de la même Guilde, c'est mal. Perdre en final c'est mal aussi !

Après une légère hésitation, elle hocha dons dans la tête, elle avait accepté de faire partie d'une équipe, qu'elle assume maintenant. En équipe y avait quelque chose à mettre en place dont Suzume, jouant beaucoup sur la force d'une attaque rapide et brève, ne connaissait que très mal : la stratégie. Ouais, c'était pour ça qu'elle allait jouer la joueuse faible et facile à tuer; le petit chaperon rouge virtuel en somme, mais en noir. Ainsi attire les loups gourmand de sang frais et, quand ils pensent pouvoir la manger tout crue sans en laisser une miette, Bam! La chasseuse de Franz arrive. Du moins c'est ce qu'avait compris Suzume alors qu'elle remettait avec très peu de grâce une mèche qui gênait sa vue derrière son oreille. Un jour elle fera un avatar chauve, juste pour plus avoir ce problème, et masculin tient, parce que ça doit être marrant.

Deux joueurs approchaient. C'était le moment de voir si elle jouait bien l'asticot de pêche alors. Encore une fois, elle soupira, mais s'exécuta sans un mot. Dans le style docile, c'était dur de trouver mieux que Suzu... Si on passait outre l'impression glaciale qu'elle laissait quand on lui parlait. À l'école ses surnoms variaient entre "l'insociable" et "l'iceberg". Mais ici c'était différent, on mettait ça sous le compte du "rpg". C'est peut-être pour ça qu'elle aimait tant le monde virtuel, sans compter le fait de pouvoir flatter son ego en battant d'autres joueurs et en augmentant son adrénaline en les tuants pareils à un assassin... Le jeu devient vite une drogue des plus dur...

Allez, il est temps. D'un geste délicat et presque lasse, la gamine se mit à rouler presque tranquillement vers les deux venant. Autant dire que dès qu'ils la vit, ils lui foncèrent dessus comme un assoiffé sur une oasis. 'Fin l'oasis tu n'essaies pas de lui bousiller la gueule par contre. Argh, des terroristes ! Tu m'étonnes qu'ils lui fonçaient dessus, plus chien et chat que ombreux et terro, y a pas. C'est peut-être à cause du fait que les Inquisiteurs leurs pourrissaient la vie, mais bon, pas de sa faute ; c'était en message de guilde, alors s'ils ne sont pas contents c'est à Uriel qu'il faut se plaindre.

Assez bavardé, roulons. À peine eurent-ils mordu que la gosse fit demi-tour d'un geste rapide, sec, mais presque élégant. Maintenant, il fallait foncer, ce que par chance, elle savait très bien faire. N'écoutant que son envie de vitesse, elle accéléra pour éviter les attaques et commença à se rendre vers la montagne, espérant juste que Franz ne l'avait Owned entre temps et était en parant sans elle. Promis, elle lui pourrissait la gueule si jamais c'était le cas. N'est-ce pas magnifique la franche camaraderie entre les membres d'une même guilde?

Putain! Elle était bien là. Fiou, le soulagement qu'elle éprouva alors qu'elle les éliminait sommairement et que Suzu ralentissait pour la regarder faire, gardant ses propres forces qu'elle dépensaient trop vite... Tu sais, ce genre de soulagement que t'éprouve quand petite, après un cauchemar, tu te rends compte que ta mère est bien dans son lit et que tu viens te blottir contre. Surtout qu'avec le brouilleur actif dans la zone, Suzu avait pas pu voir Franz, et avait ressenti la même chose qu'une gosse abandonnée dans une rue après qu'on lui promette de l'aider. Autant elle aimait se débrouiller et combattre toute seule, autant si on lui donnait quelqu'un à suivre comme un poussin pour sa première demi-finale, elle ne disait pas non. Elle avait juste peur de crever comme une merde en fait, parce que ça fait mal, mourir, et rien ne fait plus peur qu'avoir mal.

Franz eut la bonne idée de dire qu'il était temps de partir, ce qu'évidemment Suzu approuva en prenant un peu de vitesse, juste pour avoir le plaisir de revoir leurs points apparaitre sur la carte. Dans un sens on devenait des proies plus faciles, mais dans l'autre c'était plus simple de surveiller la vie de son coéquipier quand on pouvait voir où il se trouvait. Maintenant, il fallait avancer un peu jusqu'à la prochaine ligne de rencontre, vu que Suzu ignorait totalement les différents malus/bonus des lieux, elle se contenta de suivre sa coéquipière, prête à tout moment à de nouveau jouer l'asticot au bout d'un hameçon : si ça permet d'éliminer tout le monde et de gagner, elle n'allait pas se plaindre non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Influence : 247
♦ Messages : 313
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un mur de glace...
♦ Date d'inscription : 31/12/2010
♦ Age : 25

MessageSujet: Re: [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]   Lun 28 Mar - 14:24

Les zones que je détestais plus que tout était ces zones « pièges ». On pouvait perdre beaucoup de points en moins d’une seconde, et un combat pouvait avoir une fin des plus imprévus. En effet celui qui était censé perdre pouvait gagner car son adversaire avait « malencrontreusement » marché sur un piège mortel. Et sincèrement ils font mals ces machins et quelque fois il arrive que ce soit des « douloureux » et « rigolos » sans être mortel. Par exemple une bonne tape au fesse, qui IRL laisserait une trace d’une bonne semaine minimum et une incapacité temporaire à s’asseoir. D’ailleurs j’étais dans l’incapacité totale d’utiliser mon avatar trois jours à cause d’une horrible brûlure – quand on n’avait pas les moyens de se guérir, fallait attendre que ca cicatrise-.

Suzume s’avança un peu plus rapidement, apparemment ca la rassurait de se voir sur la carte. Pour ma part je préfère d’avantage me concentrer sur mes adversaires… Il en restait trois. Deux ingénieurs et un philosophe. Le philosophe allait s’avérer plus difficile s’il avait une bonne maîtrise de la terre… bon tant que ce n’était pas Lao ni Uriel en adversaire, tout allait bien pour ne pas mourir en quelques secondes. Les ingénieurs aussi pouvaient se montrer dangereux avec leurs armes loufoques aux dégâts… aléatoires. C’était le plat de résistance !

- Suzume… comme tu peux voir il reste deux ingénieurs et un philosophe. CE ne serait pas aussi simple que tout à l’heure surtout avec leurs armes spécifiques ou encore la maitrise de l’autre. Une idée particulière ?

Je voulais ma troisième place et laissait l’honneur de goûter à un combat bien difficile et désespéré, selon les cas et les niveaux, à ma partenaire. Après tout elle devait venir ici pour viser la première place non ? Une nouvelle savait rarement ce qui l’attendait… une bonne ou mauvaise surprise, à voir.

- Peut-être les attirer dans une zone à risque… où on aurait l’avantage. Il faut qu’on évite les endroits trop éclairés ou lumineux pour nous, quant au philosophe, il est bien lôti avec toute cette roche. Il pourrait nous engloutir en moins de deux si nous sommes pas un minimum organisé.


Avec un peu de chances, il n’aura pas une maitrise aussi bonne que Lao –apparemment il était capable de « sentir » de loin ses ennemis sans carte et donc les bloquer à l’avance- et on aura donc notre chance, après tout deux manipulatrice des ombres ne comptaient pas pour des paquerettes seulement.

- Par qui veux-tu qu’on commence ?

Cette fois je lui laisse le choix, l’entière choix. J’avoue que commencer par le philosophe me conviendrait mieux car c’est surement un des deux ingénieurs qui a cette arme « mini-bombe nucléaire ». Déjà c’était un nom pas original et en plus… quelle idée d’une telle arme ! En effet s’il ne s’écartait pas ou ne jetait pas assez loin à temps, il sera carbonisé dans la foulée aussi… ce qui n’était pas intelligent. Peut-être qu’il ou elle aura un système adapté à ca. Ca allait être une véritable surprise.

En conclusion qu’on commence par l’un ou par l’autre, ca ne changeait en rien l’issu du combat. Vous pouvez penser qu’attendre est une bonne tactique mais je suis assez friande des objets qu’on peut récolter, comme j’avais récolté un ou deux objets rares des bourses de nos deux autres morts. Ce n'était pas orthodoxe IRL mais ici nous étions dans un monde virtuel où tout était permis. J’en lançais un à Suzume d’ailleurs.

- N’oublie pas de ramasser quelques objets en cours de route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 76
♦ Messages : 268
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Moineau
♦ Protecteur : L'Ombre
♦ Date d'inscription : 29/01/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]   Lun 11 Avr - 15:02

Suzume avait préféré prendre son avatar le plus petit possible, ou presque. Pourquoi ? Pour l'avantage que cela donne. Quand tu es grand tout le monde te remarque. Quand tu es petit, on t'oublie plus facilement. Une praticité pour ceux qui aimaient jouer les espions dans le côté rpg du jeu. Une force pour une personne comme elle, jouant sur la vitesse lors des courses.
Sa partenaire lui parla. Avançant tranquillement, bien que plus vite que Franz, Suzume fit apparaitre sur sa droite la carte, pour la regarder à son tour les informations de sa coéquipière. En effet. Il serait plus simple de commencer par le philosophe tout seul et plus proche... Surtout si l'un des ingénieurs possédait l'arme de destruction massive... Non, décidément, bien que friande de bataille et de complexité dans celle-ci, la petite demoiselle préféra garder les deux autres pour plus tard, parce que c'était plus simple d'attaquer un avatar seul, parce que c'était plus facile de s'attaquer au, pseudodiquement, plus faible d'abord et de tuer les autres ensuite, parce qu'elle avait un dégout profond pour les ingénieurs alors qu'elle ne portait qu'une haine farouche à tous ceux faisant partie de la guilde des éclairés. Tant de raisons la poussant à choisir le premier.

D'abord l'éclairé, ensuite les deux verts. Faisons gaffe à sa maitrise de la terre par contre... Ici, nous ne sommes pas à notre avantage.

Eh oui, la terre il y en avait partout dans le style montagnard de la course. C'était le petit « plus » des terrains. Parfois il favorisait une guilde en particulier. Aujourd'hui c'était le tour des philosophes, demain peut-être que ce sera à celui des disciples de l'Ombre ? D'après les calculs de Suzume à ce sujet, c'était plutôt les aristos les prochains sur la liste des favorisés... Elle espérait juste au final que, pendant la final, ce ne soit pas le tour de l'Ombre, sinon la course allait être très courte pour Suzume...

Ah, ramasser des objets ! Elle oubliait tout le temps. Suzume était plus une PK qu'autre chose, elle se fichait des récompenses tant qu'elle assouvissait son envie de combat et d'adrénaline, mais surtout de victoire. Elle ne demandait rien d'autre, ce qui faisait forcement d'elle la partenaire idéal pour les autres appréciant l'argent virtuel. Elle, elle s'en fichait, elle en gagnait suffisamment en pvp ou en quêtant pour la guilde de l'Ombre. Pourquoi se donner la peine de fouiller les cadavres alors ? Cependant, elle n'eut pas la volonté de répondre tout cela à sa coéquipière, et se contenta donc d'hocher docilement de la tête.
Bon, elles devaient se mettre en route maintenant, le philosophe n'allait pas se tuer tout seul non plus. Visualisant un instant la carte, elle repéra un raccourci vers leur ennemi. Si elle ne se trompait pas, d'après son étude du terrain, elles allaient devenir invisibles le temps de traverser pour arriver à lui. C'était bien leurs veines... Manquerait plus qu'on leur tende une embuscade à cet endroit. Enfin, qu'importe, il fallait y aller. Suzume accéléra, passant en éclaireur, n'ayant pas vraiment peur des pièges pour n'être jamais tombée dedans. L'inconscience à ses défauts. Et puis, dans un jeu, si on a peur de tout, autant ne pas jouer.

Bientôt le philosophe fut dans la ligne de mire de la gamine. Ni une, ni deux, elle attaqua sans crier gare. Suzume ne faisait ni dans la stratégie, ni même dans la finesse. Une attaque brutale et puissante, misant uniquement sur la faiblesse de l'adversaire. Hélas il semblait avoir de bon réflexe, et repoussa l'énorme pique d'ombre d'un mur de pierre. Zut, il semblait plutôt compètent. Dans un sens c'était aussi ce qui lui plaisait dans les courses, dans les dernières lignes droites. Ceux qui restaient, étaient forcement fort... Le combat n'en était que meilleur.
Suzume sourit
Faisant signe à Franz pour unir leurs attaques, elle se déplaça sur la droite alors que le philosophe essayait justement de prendre ses distances avec les deux ombreuses justement par se coté, envoyant des slaves de pierres sur les deux femmes qui obligea Suzume à esquiver. Le traquer, puis le coincer... Pour au final l'éliminer. Méthode basique, mais qui marche encore et toujours...
Au moment même au Franz passa à l'offensive, Suzume fit de même... L'attaque est la meilleure des attaques, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Influence : 247
♦ Messages : 313
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un mur de glace...
♦ Date d'inscription : 31/12/2010
♦ Age : 25

MessageSujet: Re: [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]   Jeu 21 Avr - 21:34

Elle voulait démarrer par le philosophe et comme moi, elle remarqua qu’on était désavantagé vis-à-vis de lui. Une bonne chose de savoir qu’elle ne fonçait pas bêtement dans le tas, sans analyser la situation.

On s’avança donc vers ce philosophe et d’un commun accord, on s’attaque chacun d’un côté afin de couvrir une large zone d’attaque. Pour ma part, je concentrais plusieurs attaques sous formes de pics vers l’individu. Comme j’avais opté d’avantage pour l’attaque et la défense, j’avais plus de points magies que la demoiselle aux cheveux bleus et donc je pouvais lancer plus de sorts mortels et puissants. Quant à elle, Suzume pourrait bien le surprendre avec sa vitesse, lançant une attaque de là pour se déplacer aussitôt vers un autre coin du terrain.

Soudain je sentis le sol tremblait sous mes pieds et vis en parallèle que le pion violet faisait d’étranges mouvements. C’était mauvais ! Il fallait que je bouge, que je me protège … Peu envieuse de me faire enterrer vivante, je m’empressais de changer de point en courant ou plutôt en accélérant avec mes rollers.
Bien évidemment notre philosophe est intelligent et il modifie exprès le terrain pour la rendre presque impraticable avec les rollers malgré toutes les options que nous nous encombrons. Bon ca ne devrait pas tenir longtemps, ca doit être un sort de quelques minutes ainsi on devra survivre autant qu’il le faudra. Par exemple en aplatissant tous les pics qui sortaient étrangement du sol.

Tiens pourquoi deux autres points verts s’approchaient de nous dans la carte… POURQUOI CES SCIENTIFIQUES APPROCHAIENT ?! Alors là c’était le désavantage total s’ils sortaient leur bombe ou s’ils aidaient le philosophe… ou… Il fallait mettre fin à la vie du penseur au plus vite !

- SUZUME !

J’espère qu’elle comprendrait l’urgence de la situation en entendant son simple pseudo. Elle avait due voir sa carte et se rendre compte de ces nouveaux éléments.
Allez, il fallait utiliser les grands moyens !

J’inspirais profondément et commençais à concentrer tout mon énergie en un seul point, afin de me rendre maître de ces ombres totalement. Le sol tremblait encore mais pas à cause du philosophe mais bien à cause de moi. J’avais les yeux fermés mais j’étais certaine d’une chose : A cet instant les ombres nous enveloppaient, formant un dôme opaque temporairement. Le violet essayait désespérément de se libérer à coup de maitrise de la terre mais c’était inutile. En effet on pouvait dire que les parois étaient comme des éponges, c’est-à-dire que même si on attaquait, c’était mou et… impossible à déchirer. Cette technique consommait trop d’énergie, je devais donc me débarrasser vite de ce gars là qui était bien le plus dangereux selon moi.

Avec un dernier coup, le dome engloutit ce corps pour l’étouffer. Une fois que j’étais certaine qu’il était mort à coup –étranglé- j’arrêtais cette technique.
Petit à petit on revoyait le ciel, les arbres et leur feuillage et on ressentait une agréable bise. Je m’écroulais au sol, transpirante et la respiration haletante. Avais-je le temps de souffler avant l’arrivée de ces deux fous ? A quelle distance se situaient-ils de nous ?

A peine m’étais-je posé ces questions qu’ils étaient là, tout proche de nous.

Vous souvenez-vous des bombes ? Ils allaient sûrement les lancer.

- Suzume prépare toi à relancer leur bombe à vitesse grand V !

La petite me comprenait et préparait déjà des ombres qui pourraient faire office de batte pour ces petites bombes. Les avoir à leur propre jeu à condition d’avoir de la vitesse… et c’était une chose que Suzume avait.
Elle fit comme je le pensais et en rien de temps, dans un magnifique éclat de lumière et une remontée de poussière, ils disparurent. AU moins ils étaient morts sans douleur.

- Héhéhéhé… Maintenant… fonce à la ligne d’arrivée. Je suis crevée pour bouger.

Comme pour confirmer mes dires, je m’allongeais au sol, le regard fixait vers le ciel. Si elle arrivait première, je serais deuxième pour cette manche et troisième pour l’épreuve en général.

Soudain…tout était noir. Je mis un certain temps pour comprendre que j’avais été déconnecté. Je ne comprenais pas comment ni pourquoi parce qu’en plein demi-final… C’était impossible de se déconnecter.

J’enlevais tous les machins qui me servaient à me connecter et –après plusieurs minutes de retour à la réalité- compris qu’on avait le courant. J’entendis derrière la porte la voix criarde de ma propriétaire et ses mains martelaient le bois.

- Vous êtes obligés d’ouvrir demoiselle ! Plus de courant, plus de jeux et donc du temps pour parler loyer.

Fatiguée par ma partie, je m’endormis sur mon fauteuil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 76
♦ Messages : 268
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Moineau
♦ Protecteur : L'Ombre
♦ Date d'inscription : 29/01/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]   Ven 22 Avr - 0:03

À peine eut-elle entendue son pseudo crié par sa coéquipière que Suzume comprit que quelque chose n'allait pas. N'allait vraiment pas. Par réflexe, elle regarda immédiatement sa carte, et fut surprise de voir deux scientifiques foncer vers elles (enfin « avatariennement », elle restait bien stoïque tout de même). Bordel ! Ils voulaient faire une pierre deux coups. Il allait falloir faire vite sous peine de voir la finale disparaitre en fumer sous ses yeux. Jurant entre ses dents, elle se rappela la présence du philosophe. Si elles étaient prises en sandwich entre les trois, elles étaient foutues, aussi puissante soit la guilde de l'Ombre, elle n'était pas non plus invincible. Il fallait se débarrasser du gêneur, ce philosophe de la terre. D'ailleurs, elle ne fut pas la seule à y penser, car avant même qu'elle n'aile temps de faire la moindre offensive, Franz commença une invocation majeure, le genre d'attaque que tu fais que quand tu sais que tu n'as pas le choix, et que c'est soit ça, soit mourir enterrer vivant (oh non, pas ça). Un immense dôme d'ombre les recouvra. Cela avait quelque chose d'imposant, et de franchement classe de l'avis de Suzume, une fois encore elle ne regrettait pas d'avoir choisi cette faction...

Puis d'un coup il se mit à étouffer le philosophe, sans lui laisse les moyens de riposter. Une mort un peu désagréable, mais moins barbare que celle qu'infligeait Suzume en général. Cependant, l'idée de mourir étouffé lui semblait plus horrible qu'avec une lame entre les deux yeux (question de point de vue, hein, l'une fait souffrir, l'autre te déconnecte seulement) aussi eut-elle rapidement une grimace en imaginant la sensation qu'on doit ressentir devant le manque d'air... Un frisson la parcouru, et elle préféra donc se concentrer sur la carte plutôt que sur l'idée de mourir dans le jeu. Il fallait faire vite, ils étaient trop proches.

La technique du dôme était efficace, spectaculaire, magnifique. Mais elle pompait tant de force que Suzume se retrouvait seule contre deux... Pas de panique, rester calme et réfléchir avec minutions. Ils ont une bombe sur eux, okay, et ils vont surement vouloir l'envoyer sur elles tout en gardant leurs distances, d'accord aussi... Si elle contrattaquait assez vite peut-être que...
La réponse de Franziscka la conforta dans son idée, aussi lui offrit-elle un bref hochement de tête. Il fallait faire vite et bien, ou c'est elles qui finiraient « out ». Par chance Suzume était rapide. Et par chance encore, elle était précise dans ses actions. Utilisant sa maitrise à son tour, elle forma rapidement une sorte de batte de baseball (manque d'imagination devant une situation aussi critique, que voulez-vous). Ils envoyaient leurs bombes à l'instant même où Suzume finissait sa maitrise, lui permettant de renvoyer immédiatement le cadeau à l'envoyeur. Par chance cette petite chose n'était pas faite pour éclater sous un choc, mais dans le temps. D'ailleurs elle fila à une vitesse folle vers les deux points verts, Suzume eut justement le temps de compter doucement dans sa tête alors que son arme de fortune disparaissait entre ses mains. Trois. Deux. Un. Et une magnifique explosion illumina le ciel et ses yeux, l'obligeant à les fermer pour ne pas se bruler la rétine.
Une mort digne de leur folie à tous...

Eh beh, quelle journée. Suzume était la dernière, elle savait très bien que l'état de fatigue de Franziscka lui assurait la victoire, cependant... Cependant, elle resta encore un moment-là, souriant à sa coéquipière quand elle lui parla de rester se reposer ici. Elle se sentait étrangement satisfaite.

On a fait du bon boulot à deux, faudra qu'on remette ça, c'était... Amusant.

Oui, Suzume s'était bien amusée, plus encore que quand elle courrait seule, c'était.... Différent ? Mais bien vite la brunette commença à disparaitre en éclat lumineux. Déconnexion sauvage... Étrange. Suzume resta là, à la regarder disparaitre. Rien ne la pressait maintenant qu'elle était la dernière concurrente. La foule avait sa gagnante, même de là où elle se trouvait Suzume entendit un brouhaha s'intensifier au loin, surement la guilde de l'Ombre. Rafler les trois premières places, quand même, ça augmente le prestige.
Mais avant il fallait qu'elle fasse quelque chose ; Suzume ouvrit sa liste d'amis où le nom de Zélig était le seul présent... Bah ouais, y avait pas foule dans son répertoire, à force de jouer seule, et d'ailleurs elle ne savait même plus comment elle s'était retrouvée avec le nom de l'autre ombreux dans sa liste, mais c'était une histoire sombre et franchement bizarre, toujours était-il qu'ils s'entendaient presque bien... M'enfin, au moins le pseudo ne sera plus tout seul maintenant puisqu'elle rajoutait celui de Franziscka, bien décidée à garder contact. Espérons qu'elle acceptera la demande...

Un petit sourire apparut sur ses lèvres alors qu'elle quitta l'endroit où un instant avant sa partenaire s'était reposé. Elle avait une seconde place à récupérer, n'espérant pas finir première demain la veille, mais rêvant quand même déjà où ce jour arrivera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Fiction] Ishtar Game~ [pv Franz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ӝ Rêve et Fiction Ӝ-