AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un peu d'histoire... Révoltes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Uriel D'Arken
Mort(e) tragiquement

Uriel D'Arken

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 29

Un peu d'histoire... Révoltes Vide
MessageSujet: Un peu d'histoire... Révoltes   Un peu d'histoire... Révoltes EmptyLun 3 Mai - 6:55

Ah... Les révoltes...

Elles sont rares. Dans l'absolue, les conflits idéologiques ne changent pas le fait que le peuple ait de quoi manger et sache vivre dans des conditions décentes, bien qu'une importante couche de la population soit assez pauvre. La tradition féodale, soutenue notamment par l'Église, est profondément ancrée dans la vie de tous et on ne la conteste que rarement. Rarement, et non jamais. Les cinquante dernières années furent marquées par de multiples changements, survenus à travers tout Ishtar.

La première révolte fut évitée du temps de l'Empereur Herald II, grand-père d'Ezhekiel, le Prince Héritier. Après plusieurs siècles de paix, les esclaves manquaient à cette population, habituée à avoir des êtres soumis à sa volonté. C'est de justesse que les Scientifiques aient pu résoudre le problème. Créant deux nouvelles espèces d'êtres vivants, ils détournèrent le problème. L'Église avait beau condamner ce procédé, elle dut s'incliner devant la volonté impériale et reconnaitre la nécessité de cette création.

Mais la science en elle-même n'était pas encore un problème grave. Des disparitions, il y en a toujours eu et il y en aura encore. Des voix, belles et parlant avec de belles parole, s'élevèrent contre l'ordre plus de trois fois millénaire que représentait l'Empire. En parallèle, d'autres trouvèrent que ce n'était pas assez que de parler et décidèrent de frapper. Et leurs frappes furent plus ou moins meurtrières... Tantôt se condamnant mutuellement, tantôt collaborant étroitement, les deux groupes se mirent à œuvrer contre l'Empire et ses alliés les plus fort : l'Église et l'Aristocratie... Ils durent se faire plus discrets, car la puissance de leurs ennemis s'avéra être trop grande et dépourvue de pitié. Ainsi donc, tant les terroristes que les philosophes, restent dans l'obscurité et agissent en secret, payant la plupart de leurs erreurs de leurs vies. Mais ils gagnent du terrain, petit à petit, inexorablement.

Leur succès, mais aussi leur défaite, les plus éclatants eurent lieu dans la Province tristement célèbre de Steefael. Des paroles bien encourageantes et laissant à réfléchir poussèrent la population locale à se révolter contre leur marquis-gouverneur et sa famille. Armes fournies par des militants plus radicaux, conjuguées au fait que la foule devient vite impossible à maîtriser, la révolte, se devant être un exemple pour la population de tout l'Empire, tourna au massacre inutile des bons seigneurs et leurs enfants. Fait malheureux, souvent oublié de cette histoire récente, car en ces jours-là, l'Empereur Geralth XII décéda, laissant son trône vacant. Devant maintenir l'unité politique à la Capitale et protéger le dernier descendant de la dynastie, le Régent, Haut-Prêtre Uriel, fut confronté à un choix... Les Lettres lui parvenaient, comme à beaucoup de puissants, le suppliant d'agir. l écrivit, non une réponse, mais une note, destinée à l'un de ses rares amis, Ulrich, le Sénateur guerrier :

Cher Ulrich,

Nous vivons une époque bien dangereuse. Tu as sans doute appris ce qui se passait à Steefael. Cette hérésie serait matée depuis plusieurs jours, si seulement notre regretté Empereur ne venait pas d'aller à la rencontre de l'Ombre. Je prie pour que les affaires ne dégénèrent pas trop vite. D'ici quelques jours, je serais en mesure de donner l'ordre et l'autorisation aux forces armées impériales d'agir. En attendant, la situation est trop instable, Tu le sais. Je dois obtenir le consentement du Sénat pour qu'il instaure la Régence, même si ce n'est qu'une question de temps. Tu le sais mieux que moi, mon ami.

Je te demande encore un service. Hâte-toi d'écrire à ton honorable père. Je suis convaincu qu'il comprendra l'importance de la situation et n'hésitera pas à déployer son impressionnante armée aux frontières de Steefael. Je lui enverrai mes forces ecclésiastiques, dès que possible. Avec un peu de chance, ils arriveront à temps, avec l'ordre de mater cette rébellion. Je connais votre goût pour la guerre. Voilà une occasion pour ta famille de faire une preuve supplémentaire de leur puissance et de leurs talents.

Ma bénédiction et mes prières accompagnent ces malheureux von Arkony. Accepte l'expression de mon amitié.

A bientôt, mon ami.

Uriel

La machine politique est lente mais impossible à arrêter. Uriel fut proclamé Régent, trois jours plus tard, s'imposant au Sénat et à toute l'aristocratie. Et, ô gloire, sa première décision fut de massacrer plusieurs milliers de personnes. Des personnes ayant mal saisi le sens idéologique des philosophes et profité des armes des terroristes pour tuer des nobles. Voyageant à travers l'Ombre, les Prêtres et les Inquisiteurs portèrent une missive du Haut Prêtre à travers tout l'Empire. Autorisation d'utiliser la violence et sermon religieux, elle fut lue sur les places publiques de nombreuses villes d'Ishtar.


Citoyens d'Ishtar !

Le malheur s'abat sur notre Empire. Notre Empereur bien-aimé vient de rejoindre l'Ombre et nos ennemis profitent pour nous attaquer. Tel un ver, qui ronge une pomme pourrie, ils empoisonnent l'âme de nos concitoyens. La Province de Steeflael est tombée entre les mains d'hérétiques et dissidents. Le bon marquis von Arkony et sa famille payèrent leur foi de leur vie. Mais l'Ombre ne délaisse aucun de ses enfants et ces martyres ne sont pas morts en vain.

En vertu des pouvoirs qui me sont conférés par l'Église et le Sénat, moi, Uriel D'Arken, Régent impérial, je déclare que l'Empire est en guerre ! Tout seigneur a le privilège et le devoir de rassembler ses troupes pour partir au combat, au nom de l'Ombre et de tout l'Empire, tant que l'ordre ne saura restauré. La pitié est réservée à ceux qui peuvent être sauvés. Les hérétiques doivent être châtiés et ils le seront !

Que cela serve d'exemple aux infidèles et autres fous qui croient pouvoir défier l'Empire et l'Ombre. Sachez, Citoyens d'Ishtar, que ces deux forces sont invincibles et éternelles et rien ne peut les anéantir. Que soient bénis ceux qui iront combattre pour l'Empire ainsi que tous ceux qui prieront pour eux. Qu'il en soit ainsi.


Le bain de sang, soigneusement préparé par Ulrich et sa famille de combattants remarquables, soutenue par l'Inquisition, fut terrible. Des milliers de civils révoltés furent massacrés. Les initiateurs du mouvement ne furent pas tous capturés. Mais ceux qui tombèrent entre les mains des impérialistes furent torturés et affreusement mutilés, avant d'être mis à mort. Aucune sépulture ne leur a été offerte. Avec le consentement du Sénat, Uriel D'Arken, nomma un gouverneur par intérim, devant être renforcé ou démis de ses fonction par l'Empereur, une fois que celui-ci atteindra sa majorité. La Province fut repeuplée par des colons volontaires, venus des provinces les plus pieuses de l'Empire et se mêlèrent assez bien aux survivants.

Les corps des malheureux von Arkony, martyres de l'Empire, furent brûlés par la populace. On ne sut jamais donc qu'Afernan, cadet de la famille, survit à cette révolte... Lui seul garde ce secret.

Avec l'aimable participation d'Afernan Arkony (Personnage disparut)

_________________
Un peu d'histoire... Révoltes Ezhekiel Un peu d'histoire... Révoltes ZeligUn peu d'histoire... Révoltes EmileUn peu d'histoire... Révoltes UlrichUn peu d'histoire... Révoltes Lao
Un peu d'histoire... Révoltes Chat10Un peu d'histoire... Révoltes 00410Un peu d'histoire... Révoltes 00310Un peu d'histoire... Révoltes 00212
Un peu d'histoire... Révoltes Ssacho10Un peu d'histoire... Révoltes Indi10


Dernière édition par Uriel D'Arken le Lun 28 Nov - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liberumarbitrium.net
Uriel D'Arken
Mort(e) tragiquement

Uriel D'Arken

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 29

Un peu d'histoire... Révoltes Vide
MessageSujet: Re: Un peu d'histoire... Révoltes   Un peu d'histoire... Révoltes EmptyMer 26 Oct - 13:17

Depuis les évènements de Steefael, toujours bien ancrés dans les souvenirs des habitants de la Province, il n'y a pas eu de pareilles violences dans aucun recoin de l'Empire. Bien entendu, les nobles de Gells font honneur à leur tradition et s’entre-tuent lors d'assassinats sournois et les puissants du Hellwig règlent leurs conflits à coups d'épées lors de duels réglementés. La Science consomme tous les jours des centaines de vies pour donner naissance aux nouveaux esclaves et élargir sa connaissance du monde. Un monde dont les impitoyables ecclésiastiques prétendent tout savoir depuis des lustres. Et tout va bien.

Cela dit, les révoltes ont pris une forme nouvelle, mais en plein essor : celle du terrorisme. Un nouveau mode de combat, où un seul homme n'hésitera pas à sacrifier son confort et ses proches, sa vie s'il le faut, pour frapper là, où ça fait mal. Les populations civiles et de basses classes sociales n'ont pas grand-chose à craindre. Nul ne se souciera d'eux. Ce sont les nobles, les riches et les puissants qui tremblent de peur. La peur de recevoir un carreau d'arbalète dans la gorge ou suffoquer en dix seconde à cause d'un nuage de gaz toxique. Sans parler des explosifs pouvant démolir des manoirs entiers en un clin d'oeil. Si nul philosophe n'a encore accompli de grandes choses, il n'en est pas de même des terroristes. Ces hommes et femmes d'action marqueront leur époque, avant de penser aux conséquence. Alors que les mages de la Terre attendent un moment propice, les arbalètes ne cessent de faire des dégâts dans les rangs des fidèles de l'Ordre Établi.



Un nom est à retenir : Mist.

Un pseudonyme, venu de nulle part, désignant un jeune homme frêle et peu apte aux combats rangés, mais un as des attentats. Sans but bien clair, mis à part l'élimination du système en place, il porta en ces deux dernières années des coups bien placés à l'Empire et à l'Eglise. Allant des édifices religieux saccagés jusqu'à un tir sur celui qu'il croyait être l'Empereur, il ne cessa de donner du file à retordre au Haut Prêtre Uriel D'Arken, Régent et surtout supérieur de l'Inquisition. En effet, le responsable de la sécurité de Sa Majesté dut faire face à quelque chose d’inouï : Mist était parvenu à frapper et blesser Ezhekiel Ier. Il est ensuite libéré de Prison, sur ordre du Prince Héritier, trop joueur pour le faire exécuter.

Notons qu'Emile Paole, de loin l'inquisiteur le plus monstrueux au service de l'Eglise, eut quelques démêles avec le jeune terroriste. Une humiliation qu'il n'est pas prêt d'oublier et dont il ne s'est jamais assez vengé.

Lokhund Krishna, car c'est là le vrai nom inconnu du public de Mist, parvient à semer la pagaille au quartier des Avancées, lorsqu'il tente d'éliminer le Haut Prêtre. Ce dernier s'en sort et le terroriste se retrouve en Prison, dont il s'échappe avec l'aide de ses amis. Un fait plus qu'improbable qui lui ajoutera de la célébrité ! D'autant plus qu'un inquisiteur de renom perd la vie lors de cette évasion.

Alors que le pouvoir suprême revient à son possesseur légitime, désormais majeur, Ezhekiel Ier Walhgren, Empereur d'Ishtar, l'Eglise reste l'autorité par excellence s'il s'agit de la traque d'hérétiques. Alors que Mist guérit ses plaies avec le petit groupe qui se forma autour de lui et d'un autre révolutionnaire de plus en plus radical, Marius de l'Ombrage, on s'évertue à le retrouver pour mettre un terme à son existence qui nuit à la Cité Impériale. On connaît peu de choses de sa vie privée, mis à part le fait qu'elle commençait à lui devenir chère, au moment, où il fut capturé pour la troisième fois. Et la dernière aussi. Cette fois, l'Inquisition mit en place tous les moyens nécessaires pour le garder en vie et enfermé jusqu'à son exécution. On raconte qu'il fut trahi. On dit aussi que le Haut Prêtre à outrepassé la décence en faisant ce qu'il fit.

Néanmoins, la moitié de la ville se rassembla sur la Place des exécutions devant la Prison pou voir Uriel D'Arken arracher l'âme de Mist. Non content d'être un terroriste célèbre, il devint aussi le premier à être privé du repos éternel auprès de l'Ombre. Il cessa d'exister à tout jamais, sans possibilité de retour. L'Eglise emporta cette manche dans le combat contre le terrorisme.

Certes...

Mais la guerre continue. Marius de l'Ombrage et ses amis travaillent encore sur la mort du Haut Prêtre. Le peuple, pas plus opprimé qu'il ne le fut ces mille dernières années, se souvient parfois du légendaire Mist. Certains tentent d'imiter l'homme au masque à gaz. Aucun ne le remplacera.



Note : le joueur ayant incarné Mist est toujours parmi nous avec ses trois autres personnages.

[La mise en page du Post sera effectuée par Ezhekiel]

_________________
Un peu d'histoire... Révoltes Ezhekiel Un peu d'histoire... Révoltes ZeligUn peu d'histoire... Révoltes EmileUn peu d'histoire... Révoltes UlrichUn peu d'histoire... Révoltes Lao
Un peu d'histoire... Révoltes Chat10Un peu d'histoire... Révoltes 00410Un peu d'histoire... Révoltes 00310Un peu d'histoire... Révoltes 00212
Un peu d'histoire... Révoltes Ssacho10Un peu d'histoire... Révoltes Indi10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liberumarbitrium.net
 

Un peu d'histoire... Révoltes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ϩ Contexte et Règlements Ϩ-