AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Welcome,Welcome to the Human circus~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Welcome,Welcome to the Human circus~ Vide
MessageSujet: Welcome,Welcome to the Human circus~   Welcome,Welcome to the Human circus~ EmptyVen 4 Mar - 13:15

Welcome,Welcome to the Human circus~ 13651311
    Nom de Famille :Shaâr
    Prénom(s) :Shikaraza
    Surnom :Shi.Shika.Yashamaru.
    Âge : 20
    Titre de noblesse : Duc.
    Province :Ishtar
    Orientation Sexuelle :Bi.

Pouvoirs :- Arbalète : ces engins modernes sont devenus très compacts et populaires. Sans oublier qu'ils peuvent désormais tirer jusqu'à trois projectiles entre deux rechargements !
- Raccourcis : personne ne connait la ville aussi bien que vous, ils vous est facile de semer vos poursuivants.



    Faction : Éclairé
    Classe : Terroriste
    Orientation Politique :
    Shikaraza Shaâr pourrait amplement répondre à cette question idiote, que son orientation politique est le chaos et son parti celui des exclus, ce qui est au final le cas, bien qu'adepte de la Science et ennemi de l'Église, il ne la souhaite pas voir prendre le dessus et encore moins que ce soit la Noblesse qui, elle, l'a renié. Le seul ordre qu'il souhaite est son opposé : le chaos pur. Le monde est déjà chaotique, autant le faire sombrer pour de bon dans les délices du chaos non bridé. Le chaos est donc son orientation politique, un monde sans règle où brigands, voleurs et tueurs feraient la loi au milieu des filles de joie. Le fait d'avoir été détruit par l'Inquisition et abandonné par la Noblesse lui a ouvert les yeux, seuls les rebut de la société lui ont tendu la main, donc, eux-seuls ont le mérite de vivre et de diriger. Quitte à avoir un dirigeant, Shika choisirait un membre d'une pègre quel qu'elle soit. Résumons, Shikaraza ne veut qu'une chose : le chaos, que tous vivent ce qu'il a pu vivre et connaissent le désespoir, mais il entend aussi par là qu'enfin ce monde puisse être dirigé par des personnes qui savent ce que vivre veut dire.




    Physique :: Shikaraza est un jeune homme de taille moyenne, soit environ un mètre soixante-dix, il pèse soixante-cinq kilos, ce qui fait de lui un garçon svelte,bien que légèrement musclé. Quand je parle de muscles, je ne parle pas de ceux de l’armoire à glace qui servent à briser des os et des briques, mais de ceux des enfants du vent et des ruelles, des voleurs et des acrobates, des muscles servant à escalader, se faufiler sur toits et grillages.

    Passons à son visage : ce dernier est finement taillé, le visage d’un démon ou autre vil séducteur, bien qu’il dégage une froideur sadique, due à son menton fin et à ses lèvres, qui ne s’étendent rarement en autre chose qu’un sourire mauvais. Visage qui est à moitié recouvert par une frange mal taillée, issue de cheveux mi-longs, d’un rouge flamboyant. La frange en question sert à camoufler un cache-œil qui lui recouvre son œil gauche crevé.

    Son œil restant est d’un vert très clair et ses sourcils sont fins. Au final ses traits sont assez asiatiques et font de Shikaraza un très bel homme à l’air espiègle, dirons-nous, mais il ne s’agit que de sa beauté. En effet, l’habit ne fait pas le moine... Pour finir, Shikaraza possède un tatouage sur l’épaule droite, un joker d’un jeu de cartes coiffé d’un haut de forme qui cache son visage, mais qui laisse apparaître un grand sourire peu rassurant.


    Personnalité :Le premier mot qui pourrait décrire la mentalité de Shikaraza, sa personnalité, est lunatique, son humeur pouvant changer en un éclair. En effet vous pouvez le rencontrer et voir un jeune homme galant serviable et le recroiser dans un bordel ivre mort entouré de femmes et d’hommes de joie ou encore au détour d’une ruelle à massacrer quelqu’un en riant comme un échappé d’asile.

    Shikaraza est donc un être complexe, sa personnalité s’étant formée de façon aléatoire, arraché trop tôt aux bonnes mœurs et bonne manière de la noblesse, se retrouvant à errer dans les rues, devant adapter divers masques pour survivre. Une seule chose est sûre, on s’en aperçoit quand on croise la profondeur de son regard : c’est un être tordu à la limite du génie, qui aura toujours une longueur d’avance sur les adversaires de bas-étages, même si il aura bien du mal à rivaliser avec les grands de ce monde.

    De plus Shikaraza est un être que l’on pourrait, selon les bonne mœurs, juger décadent, se complaisant dans le sang et la luxure, se fichant de qui est son partenaire, qu’il soit l’actif ou le passif, il s’en fiche du moment que la douleur et que le plaisir sont au rendez-vous.

    Shika est aussi une personne qui a un sang-froid surprenant, sauf face a certaines situation, car il aime relever les défis, aimant prouver, montrer qu’il est le meilleur. Il mettra tous les moyens, même les plus immondes et fourbes en action pour gagner. De plus, le sang le rend fou, il devient un être dénué de conscience à sa vue, ne pensant plus qu’à tuer.

    C’est tout ce qu’il y a à savoir, si ce n’est qu’il est d’une fidélité infaillible avec ses alliés et avec celui ou celle qui réussira à le dompter, mais il ne supporte pas la trahison et se vengera de la pire façon possible, même si cela lui coûte cinquante années de sa vie.

    Et pour précision final, il est aussi mauvais perdant.










Il y a 20 ans à Ishtar naissait Shikaraza Shaâr fils de Zacuto Shaâr et Amanda Shaâr, duc et duchesse habitant aux portes d'Ishtar dans un magnifique manoir. Leur vie était parfaite, ils s'aimaient, ils étaient riches et venaient d'avoir un fils magnifique qui s'il tenait de ses parents, aurait un avenir prometteur. Mais comme nous ne sommes pas au pays des bisounours, divers conflits déchirent les êtres humains. Le premier est de savoir de qui de l'Eglise ou de la Science il faut soutenir, et la famille de Shikaraza soutenait fermement la Science, reniant l'Eglise, soutenant parfois certains Philosophes ou aidant deux trois terroristes qui s'en prenaient à l'Eglise, ce qui n'échappa aux yeux et aux oreilles des Inquisiteurs.

Mais leur vengeance ne fut pas immédiate, ainsi Shika put grandir dans un climat idéal, chéri et éduqué par ses parents, apprenant le violon et le piano, les bonnes manières, la danse et toutes ces choses qui font la vie mondaine de la noblesse, mais il ne fallait pas compter sur la destinée pour lui offrir une vie paisible. Il y eut le droit, durant douze ans, douze années de bonheur simple, rose bonbon et naïf, mais les Inquisiteurs choisirent de passer à l'action le jour de sa douzième année, le 13 avril, date de son anniversaire. Cela était sans doute un pur hasard de leur part, mais lui fera maudire ce jour.

Alors qu'il sortait du théâtre avec ses parents, ils venaient d'aller voir Hamlet, pièce qui avait plu au jeune Shaâr. La charrette de leur majordome arriva à toute vitesse : le vieil homme étant blanc comme un linge leur disant : « Maîtres... la demeure... elle brûle ! » À peine eut-il finit sa phrase que sa tête tomba, un Inquisiteur armé d'une épée venait de le décapiter et se jeta silencieusement sur ses parents. Shika prit la fuite, poussé par son père qui voulait le protéger, lui promettant de venir le chercher plus tard, mais la promesse ne serait jamais tenue car lorsque le garçon tourna la tête, son père s'effondrait, un trou béant dans la poitrine, oeuvre de l'Inquisiteur. Sa mère était déjà en lambeaux... L'homme se jeta sur lui et Shika se jeta a terre. La lame de l'homme atteint son œil gauche, le garçon tomba dans une bouche d'égout ouverte, coup de chance, la chute fut douloureuse mais il courut comme il le put et aussi longtemps que possible.

Au bout d'une bonne heure, le garçon tomba à bout de souffle, regardant derrière lui, paniqué que l'Inquisiteur vienne le chercher, mais il s'évanouit sous le coup de la fatigue et de ses blessures.

Shikaraza s'éveilla deux jours plus tard, un cache-œil recouvrant son œil blessé, ses beaux habits tâchés de sang remplacés par des haillons, et, à ses côtés, un garçon du même âge que lui s'entraînant à tirer avec une arbalète, Shikaraza se releva doucement, poussant un petit gémissement et le garçon se tourna vers lui.

« Salut toi ! »

« Hnnn...vous êtes qui... et je suis où ? »

« T'es dans un petit coin de « paradis » dans les égouts d'Ishtar et moi c'est Léo ! »

« Enchanté, je suis Shikaraza. »

Shika lui serra la main, souriant, le jeune garçon était brun et un peu plus grand que lui, ses cheveux était coupés plus courts que les siens, lui donnant un petit côté turbulent. Il était agréable à regarder.

Shikaraza s'approcha de lui et regarda, étonné, l'arbalète, n'en ayant jamais vu.

« Qu'est-ce ? »

« Ça, c'est une arbalète, un truc que des gens ont donné à mon père et à ses amis, ils se battent, tu sais, contre ces cinglés d'Inquisiteur. »

Shikaraza sembla devenir amer en entendant ce nom. Il passa une main sur son visage, et tremblota,retenant ses larmes. Léo le regarda, arquant un sourcil.

« Hey, ça va pas ? »

Shika essaya de se reprendre, ce qui lui prit plusieurs minutes avant de dire dans un souffle.

« L'un d'entre-eux a brûlé ma maison et mes parents avant de me crever l'œil gauche... »

« Oh c'est donc pour ça que je t'ai retrouvé dans un état aussi pitoyable... »

Shika hocha la tête et toucha l'arbalète.

« Dis...Léo...tu m'apprendras à m'en servir ? »
« Bien sûr ! »

Dans les jours qui suivirent leur première rencontre, Léo présenta Shika à sa communauté d'exclus, tous qualifiés de « Terroristes ». Leur chef était le père de Léo, un homme musclé, de grande taille, au visage et au torse balafré, à l'air dur et autoritaire.

Le jeune duc déchu réussit à s'intégrer à la communauté grâce à Léo en partie, devenant un voleur de bas-étages. Il ne vécut pas une vie d'opulence comme il aurait du, mais une vie heureuse aux côtés de Léo, son Léo. Au fur et à mesure que les années passèrent, Shika s'attacha de plus en plus à Léo et cela était plus que réciproque.

Trois ans s'écoulèrent, Léo et Shika atteignirent leurs quinzième année, et, un matin, Léo réveilla Shika, surexcité.

« Shi ! Shi ! Regarde ! Regarde ! »

« Hnnn...quoi ? »

Léo exhiba une arbalète couleur acajou avec gravé « Léo » dessus. Shika la regarda avec des yeux ronds.

« C'est papa qui me l'a offerte pour mon anniv' ! Viens, on va en ville l'essayer sur les pigeons ! »

Shika acquiesça, s'habilla, sortant dehors avec Léo pour s'amuser. Ils tiraient sur les pigeons et allaient récupérer les carreaux. Les deux garçons passèrent une après midi paisible tous les deux, se posant sur les toits pour regarder le coucher du soleil. Shika posa sa tête sur l'épaule de Léo en soupirant. Le jeune homme le regarda en souriant, Shika lui rendit son sourire et leurs lèvres se croisèrent, pour finalement fusionner en un long baiser passionné.

« On continuera plus tard... je dois aller voir mon père, chéri. »

Léo laissa Shika rouge sur les toits, abasourdi. Le jeune homme regarda les étoiles comme un bienheureux avant de se rendre compte que c'était bien les étoiles qu'il regardait et que par définition, il faisait nuit. Du coup, Shikaraza rejoignit les égouts le plus vite possible.

Mais la vie n'en avait pas fini avec lui. Non gamin, le bonheur naïf, même dans la pauvreté matérielle, ce n'est pas pour toi Quand il rejoignit le camp dans les égouts, le chaos y régnait, des corps partout et du sang sur les murs et là, à quelques mètres, celui qui avait tué ses parents... et qui tuait le père de Léo...Shika fut d'abord pétrifié par la peur quand il vit Léo, arbalète au poing tirer sur l'Inquisiteur, puis le ratant. À cet instant la scène se déroula au ralentit : la lame de l'Inquisiteur pourfendit Léo, le tranchant en deux.

Quelque chose se brisa en Shi qui, jusqu'à présent, était un jeune homme non-violent, certes un peu escroc sur les bords, mais rien de malsain... mais toutes formes d'inhibition venaient d'exploser en lui : la peur, les remords, le bien ou le mal, tout ça venait tout un coup de disparaître comme s'ils n'avaient existé. Seule restait une rage infernale, une soif de sang colossale et des pulsions animales.

Shikaraza se précipita vers l'Inquisiteur, son œil unique emplie d'une haine que rien ne pourrait éteindre, attrapant au passage une lame courte recourbée, une yatagan pour être exact et l'arbalète de Léo. Sa lame heurta rapidement celle de l'Inquisiteur et durant la passe d'arme, il tira avec Léo, un carreau allant se figer dans la jambe de l'homme qui grogna, tirant un sourire mauvais à Shika, et s'en suivit de longs échanges de coups, le bruit des lames s'entrechoquant résonnant dans les tunnels des égouts d'Ishtar. Cela dura une bonne demi-heure, ce après quoi l'adrénaline qui animait le corps du jeune se mit à descendre, ses réflexes se faisant moins bon. L'Inquisiteur commençant a reprendre le dessus, Shikaraza évitant de peu sa lame, alors jurant sur la lune qu'il lui ferait la peau un jour où l'autre et dans une dernière volée de carreaux, Shika prit la fuite dans les tunnels qu'il connaissait parfaitement, semant sans difficulté l'homme.

Au bout d'une heure de courses dans les tunnels, il sortit la tête à l'air frais, le respirant avec bonheur, quand un frisson d'excitation le parcourut : combattre, frôler la mort... Cela l'avait tellement excité... Il devait se battre pour vivre... Oh oui...et pas plus tard que maintenant... Shikaraza arpenta les rues des bas fonds quand, dans une ruelle mal éclairée, il vit un type qui venait d'en tuer un autre... lui, personne ne le regretterait... et même s'il avait été un homme bien contraint de tuer pour survivre...tant pis, le jeune homme était assoiffé de sang... et il allait étancher cette soif... l'homme était de dos, ne se doutant de rien, Shika fondit sur lui, sa lame assoiffée taillada avidement la chair de l'homme de nombreuses fois. Shika, à califourchon sur l'homme qu'il venait de blesser grièvement, sentit un autre frisson bien plus puissant cette fois-ci d'excitation, quand il braqua son arme de poing sur le visage terrifié de l'inconnu : Shi se sentit... puissant, oui il avait le pouvoir de vie ou de mort sur cet homme, pour la première fois de son existence, il avait le contrôle et cela en était jouissif... il acheva l'homme d'un carreau dans la tête et poussa un soupire de plaisir, pillant son corps et décidant que l'excitation qu'il avait ressentie, il devait s'en servir positivement. C'est ainsi qu'il alla voir filles de joies et gigolos.

Et c'est aussi de cette façon qu'il vécut une année entière, tuant des gens au hasard, pillant leurs corps et profitant ensuite du pécule récolté pour tomber dans divers excès, tel que la luxure, l'alcool et autres drogues, prenant son pied dans une telle vie.

Vers la fin de l'année un cirque arriva en ville, se préparant aux prestations de l'année à venir, Shika, curieux, s'approcha de leur campement, situé à la périphérie de la ville. Un vieil homme le repéra et le questionna :

« Hé gamin, qu'est-ce que tu fais à fouiner dans le coin ? »

Shika répondit l'air un peu penaud : pour une fois qu'il était venu voir quelque chose dans un but purement pacifique, il se faisait prendre la main dans le sac.

« Bah les caravanes m'ont intrigué et j'ai jamais vu de cirque alors je suis venu regarder. »

« Tsss, encore heureux que ce n'est qu'un cirque itinérant, à fouiner ainsi, on peut s'attirer des ennuis, d'ailleurs, comment y s'appelle, le fouineur ? »

Etrangement, Shika n'eut aucune envie de donner son vrai nom : il mentit, en inventant un :

« Yashamaru, M'sieur. » L'homme sourit avant de projeter une pomme sur Shika qui, par réflexe, l'évita, l'homme rit et applaudit.

« C'est que t'as des réflexes ! On aurait presque dit moi a ton âge ! »

« Merci ! »

« Un gosse de la ville avec des réflexes, t'es un petit voleur, avoue-le ! »

Le ton de l'homme était toujours rieur, Shika aurait voulu lui dire qu'il était bien plus qu'un petit voleur mais aussi un jeune dépravé assoiffé de sang... mais il aimait bien cet homme et voulait nouer les meilleures relations possible avec.

« Bah monsieur, faut bien savoir se débrouiller quand on vit seul dans une grande ville et qu'on a aucun bagage et pas de parents. »

L'homme sourit à nouveau.

« Je vois, au fait je suis Larzen, l'ancien acrobate de cette troupe qui commencera a jouer dans cette ville en début d'année, mais pour le moment on cherche un acrobate...et tu m'as l'air agile...ça te tente d'apprendre ? Tu pourrais nous être utile. »

Shika eut un grand sourire, accepta et durant les mois qui suivirent, Shika resta au cirque, suivant un dur entraînement d'acrobate, se perfectionnant du mieux qu'il le pouvait, Larz, en lui avouant qu'il était doué, lui dit qu'il jouerait au cirque, mais que ce serait un petit numéro en rôle secondaire : avant d'être un grand acrobate il lui faudrait bien des années de dur labeur. Shika sourit, disant que cela lui allait, peu importe que son rôle soit secondaire, il s'amusait, c'était le principal.

Le soir de la première représentation arriva, Shika se sentait stressé, il devait tout dire à Larzen, il alla le voir dans sa roulotte.

« Monsieur Larzen... »

« Oui,Yashamaru ? »

« Je...Je m'appelle pas Yashamaru,je m'appelle Shikaraza, et je suis pas un innocent petit voleur de bas étages, je suis aussi un tueur, je vous ai menti, je suis loin d'être quelqu'un de bien, et le pire c'est que je prend plaisir à tuer... »

Et contre tout attente Larzen éclata de rire, un fou rire qui dura plusieurs minutes, au point que l'homme en eut la larme à l'œil, il essuya cette dernière et dit :

« Pour être tout a fait franc, je m'en fiche de qui tu es vraiment, pour moi et la troupe, tu es Yashamaru, la vie fait parfois de nous des monstres, mais au final ce n'est pas l'important, la seul chose qui importe est un objectif, une voie à suivre, même si la tienne est celle du Chaos et qu'un jour tu as des remords vis-à-vis de tes actes souviens-toi de cela : l'innocence n'existe pas, il n'y a que des degrés de culpabilité. Même si tu es une belle ordure sanguinaire tu peux te vanter d'être quelqu'un, et peu peuvent s'en vanter. Approche, je vais te graver ton identité. »

Shika se sentit un peu inquiet, qu'allait-il lui faire, son identité ? Ce soir Shikaraza était habillé comme un arlequin et grimé comme le joker d'un jeu de cartes, de plus il portait un haut de forme. Larzen l'entraîna dans une autre roulette : là se trouvait un tatoueur, Shika fut soulagé, il eût craint que le vieux le blesse au point de lui laisser des cicatrices. Celui qui au cirque se nommait Yashamaru se mit torse-nu et l'homme lui tatoua sur l'épaule droite un joker de jeu de cartes grimé et coiffé d'un haut de forme cachant son visage mais laissant apparaître un grand sourire peu rassurant. Ce dernier lui ressemblait étrangement, on aurait dit son portrait a ce moment même. Il remercia le vieil homme et alla faire son numéro avec les autres acrobates.

Et il présenta ce numéro de nombreux soirs durant un an : au bout d'une année il était temps au cirque de changer de ville et Larzen lui proposa de les suivre. Shika se sentit libre et excité, comme le soir où il avait affronté l'Inquisiteur. Il rit de façon mauvaise.

« Non merci, cela m'aurait plu, mais les pavés d'Ishtar ne sont pas encore rouges du sang des membres de l'Eglise, mon destin et ma vengeance se trouvent dans les bas fonds d'Ishtar et dans le Chaos. C'est mon but, semer le chaos, tuer et piller, jusqu'à l'affrontement avec ma Némésis, d'ici là, je suis Yashamaru, celui qui sème le chaos et rien ne pourra me tuer jusqu'au au jour béni de ma vengeance. »

Shikaraza fit demi-tour, se redirigeant vers les bas fonds d'Ishtar et passa les deux années qui suivirent à tuer, encore et encore, à faire sauter divers bâtiments, à se baigner dans le sang de tout ceux qui se trouvaient sur son chemin, mais aussi à signer quelques meurtres d'Inquisiteurs ayant été négligeant, de prêtres fatigués et de nobles insouciants, écrivant avec leur sang « Come to me~ » et signant d'un grand sourire de sang sur les murs.

Aujourd'hui Shikaraza est connut sous le nom de Yashamaru et vit dans les égouts, là où était l'ancien campement où il avait vécu avec Léo, s'étant confectionné un abri de bric-à-brac et son propre trône d'immondices. Il a décidé de cesser ses simples petit meurtres et de se consacrer a la recherche de sa Némésis, c'est pourquoi il sort de ses égouts et se met à fouiner et à interroger, alors ne trainez pas trop tard le soir, il paraît que les fous rôdent~


Hors-rp

    Comment avez-vous découvert le Forum ?
    -La faute a Zach,m'as harceler >.>
    Avez-vous des conseils ou des remarques le concernant ?
    -Non , il est parfait ce forum !
    Votre Disponibilité (en moyenne) :
    - En période de vacances, toute la journée jusqu'as tard . En période scolaire : tout les soirs a partir de 19h-19h30 jusqu'as 22-23h. Le week-end, même horaires qu'en vac'.


Dernière édition par Shikaraza Shaâr le Dim 6 Mar - 5:18, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Uriel D'Arken
Mort(e) tragiquement

Uriel D'Arken

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 29

Welcome,Welcome to the Human circus~ Vide
MessageSujet: Re: Welcome,Welcome to the Human circus~   Welcome,Welcome to the Human circus~ EmptyVen 4 Mar - 13:25

Salut à Toi et officiellement bienvenue.

J'avoue que je n'ai fait que parcourir, mais cette fiche n'a encore rien de validable (est-elle encore en cours de rédaction ou considérée comme finie ? Difficile à voir).

J'énumère vite fait (j'ai un train à prendre) les points à corriger impérativement, avant qu'un membre du Staff se penche sur le contenu :

- Avatar 200x400 sombre.
- Vignette 100x50 sans quoi Mr le Chat va être furieux.
- De nombreuses fautes de gros calibre (jusqu'as notamment) ainsi que des fautes mineures que tout le monde fait é/er surtout. A relire et corriger.
- les [Minimum X mots] ou "copiez-collez ici les pouvoirs de votre classe" c'est à supprimer également.

Une fois que Tu auras upé ce sujet pour nous prévenir que la fiche est présentable, on se fera un plaisir de s'occuper de Toi.


A bientôt et bon courage !

_________________
Welcome,Welcome to the Human circus~ Ezhekiel Welcome,Welcome to the Human circus~ ZeligWelcome,Welcome to the Human circus~ EmileWelcome,Welcome to the Human circus~ UlrichWelcome,Welcome to the Human circus~ Lao
Welcome,Welcome to the Human circus~ Chat10Welcome,Welcome to the Human circus~ 00410Welcome,Welcome to the Human circus~ 00310Welcome,Welcome to the Human circus~ 00212
Welcome,Welcome to the Human circus~ Ssacho10Welcome,Welcome to the Human circus~ Indi10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liberumarbitrium.net
Invité
Invité
Anonymous


Welcome,Welcome to the Human circus~ Vide
MessageSujet: Re: Welcome,Welcome to the Human circus~   Welcome,Welcome to the Human circus~ EmptyDim 6 Mar - 5:18

Voilà~ Logiquement, tout est corrigé~
Revenir en haut Aller en bas
Uriel D'Arken
Mort(e) tragiquement

Uriel D'Arken

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 29

Welcome,Welcome to the Human circus~ Vide
MessageSujet: Re: Welcome,Welcome to the Human circus~   Welcome,Welcome to the Human circus~ EmptyDim 6 Mar - 10:13

Bon... Ca s'améliore, mais c'est pas le top, hélas.

Avatar/ vignette : ok. Nettoyage : ok. Certaines fautes corrigées. Pas toutes. Comme j'ai lu maintenant attentivement et tout en bloc, j'ai repéré des fautes contextuelles.

De nouveau, je fais une liste (aussi pour ne rien oublier) :

- Contextuel : Ishtar n'a pas de mois dans son calendrier. Et sûrement pas ceux d'IRL.L'année est divisée en saisons égales, délimitées par des Équinoxes.
- Contextuel : Hamlet... Hamlet ? Shakespeare n'a jamais vécu à Ishtar ! Invente donc une pièce quelconque, mais pomper ce genre de trucs d'IRL, c'est MAL.
- CONTEXTUEL : Les inquisiteurs sont des assassins froids et impitoyables, mais ils ne sont pas des idiots. Ni encore moins des brutes indiscrètes. Un de leurs pouvoirs de base est Discrétion, c'est pas pour rien. Imagine donc un peu : il y a dix ans, on a un Empereur sur le trône, favorable à la Science en plus. Tuer des ducs en pleine rue (devant un théâtre, il doit y avoir une foule de gens) et avec des victimes inutiles, en faisant brûler leurs biens... Mais c'est n'importe quoi ! Le Haut Prêtre de l'époque, Alarin, aurait dut aller s'expliquer à l'Empereur et perdrait pas mal de plumes dans l'histoire. On attaque pas la haute noblesse comme ça, comme on lui fait pas de procès. Organiser un "accident" à la LIMITE. Mais l'Empereur n'est pas dupe non plus... Bref, ton histoire tient pas la route. A refaire.
- Le terme "paradis" n'existe pas (pas de dieu, pas d'enfer, pas de paradis). Je passe le fait que tomber dans les égouts avec une plaie bien vicieuse (œil crevé, c'est pas rien) est quasiment la garantie d'une infection et d'une mort horrible.
- Dans le hors-RP subsistent quand même deux fautes que j'ai signalées : jusqu'as et m'as (respectivement : jusqu'à et m'a)

Remarque générale et la plus importante : Ton personnage n'est pas crédible. Par contre, des contraires l'animent : Il est à la fois fou et malade, sadique, mais il a un sang-froid exceptionnel. C'est un pur criminel, tueur, jouissant de la vie, opportuniste, mais d'une extrême fidélité. Tout se brise en lui, lorsque Léo meurt, mais il est un petit garçon tout gentil avec les gens du cirque... Terroriste sans foi ni loi, mais bien entendu super-cultivé, bien éduqué quand il le faut, malgré sa folie et sa soif de sang et de plaisirs les moins sains. Je passe les trucs comme on les aime tous : musclé, mais pas trop, plutôt maigrichon, mais l'adrénaline l'aide à tenir 30 minutes (!) face à un inquisiteur (qui a massacré pas mal de gens plus forts que ça à lui tout seul...)

Bref, je suis désolé, mais la fiche est sérieusement à retravailler. Si Tu as des questions, ou si Tu as besoin d'un coup de main, le Staff est là pour y répondre et t'aider. Si jamais Tu aimerais avoir un avis d'autres membres, Tu peux en faire la demande à l'Académie. On a pas mal de membres bien expérimentés qui pourraient t'aider. Niveau terrorisme, Mist est très fort. Son avis sera sans doute pertinent...

Bon courage !

_________________
Welcome,Welcome to the Human circus~ Ezhekiel Welcome,Welcome to the Human circus~ ZeligWelcome,Welcome to the Human circus~ EmileWelcome,Welcome to the Human circus~ UlrichWelcome,Welcome to the Human circus~ Lao
Welcome,Welcome to the Human circus~ Chat10Welcome,Welcome to the Human circus~ 00410Welcome,Welcome to the Human circus~ 00310Welcome,Welcome to the Human circus~ 00212
Welcome,Welcome to the Human circus~ Ssacho10Welcome,Welcome to the Human circus~ Indi10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liberumarbitrium.net
Uriel D'Arken
Mort(e) tragiquement

Uriel D'Arken

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 29

Welcome,Welcome to the Human circus~ Vide
MessageSujet: Re: Welcome,Welcome to the Human circus~   Welcome,Welcome to the Human circus~ EmptyDim 13 Mar - 21:01

Petit UP pour dire qu'il serait temps de clôturer...

Encore quelques jours, mais après, on va devoir te supprimer :/


A bientôt !

_________________
Welcome,Welcome to the Human circus~ Ezhekiel Welcome,Welcome to the Human circus~ ZeligWelcome,Welcome to the Human circus~ EmileWelcome,Welcome to the Human circus~ UlrichWelcome,Welcome to the Human circus~ Lao
Welcome,Welcome to the Human circus~ Chat10Welcome,Welcome to the Human circus~ 00410Welcome,Welcome to the Human circus~ 00310Welcome,Welcome to the Human circus~ 00212
Welcome,Welcome to the Human circus~ Ssacho10Welcome,Welcome to the Human circus~ Indi10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liberumarbitrium.net
Contenu sponsorisé




Welcome,Welcome to the Human circus~ Vide
MessageSujet: Re: Welcome,Welcome to the Human circus~   Welcome,Welcome to the Human circus~ Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Welcome,Welcome to the Human circus~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Χ Archives Χ-