Partagez | 
 

 L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Sam 26 Fév - 14:31

Une belle journée s'annonçait. Le soleil brillait gaiment, entouré de ses amis les nuages blancs. Les oiseaux entamaient leurs chants dans les Jardins du Palais impérial et le blond marquis D'Arken parcourait les couloirs de l'édifice, un sourire sadique aux lèvres. La veille au soir, on lui rapporta le retour de son précieux Prince à une heure plus qu'imprévue et de mauvaise humeur. Manifestement, la duchesse van Lähre ne fut pas à la hauteur de ce qu'on pourrait attendre d'une prétendante au trône. Et il est inutile de vous dire que le Haut Prêtre s'en réjouissait au plus haut point.

De plus, une activité plus qu'intéressante attendait le Régent et son protégé. Ce dernier demandait depuis un moment déjà, et il était temps d'accepter, de l'aide pour parfaire la maîtrise de ses pouvoirs magiques. Simple marquis et assistant du Haut Prêtre précédent, Uriel n'a jamais eu le privilège de voir un Walhgren adulte à l'œuvre. Surtout que tous les livres s'accordaient sur un seul point, au sujet des pouvoirs familiaux : chaque membre de la famille impériale développait d'autres talents. Certains plus ou moins offensifs, créatifs, destructeurs ou d'utilité pratique. Ainsi, on en vit certains capables de plier les éléments à leurs volonté, commander aux nuages ou faire pleuvoir le souffre. D'autres faisaient pousser des arbres et guérissaient les pires blessures d'une simple imposition des mains. Les chroniqueur ecclésiastique du premier âge impérial parlaient d'un des Walhgren, capable de ramener des morts à la vie, si ceux-là avaient péri dans une bataille et non de cause naturelle. Ezhekiel, quant à lui, semblait manier une énergie magique très pure, approchant de la foudre. Si Uriel avait conscience que son élève n'allait pas tarder à devenir un maître, il doutait quelque peu de sa faculté à lui enseigner quoi que ce soit dans le domaine. Ils ne maîtrisaient pas la même magie... Quel drame que son Père ne soit pas là...

Mais ne nous attardons pas sur le passé et revenons au présent. Uriel entra dans la grande salle de bal du Palais, aménagée selon les instructions du Régent. En ce moment, il n'y avait pas trop de soleil et tout meuble ou décoration inutile furent enlevés. L'espace était considérable. Et le Prince attendait déjà son ministre qui ne manqua pas de s'arrêter à une distance respectable pour s'incliner aussi bas que possible, afin de le saluer. Le petit avait son avis sur la question, mais le Régent était inflexible sur ce salut.


"Bonjour, votre Majesté. J'espère que vous avez bien dormi..."


Il se redresse et pose un regard chaleureux sur le garçon. Lui seul a le droit à autant d'affection de la part du Haut Prêtre. Une fois cela fait, il ne quitta plus l'enfant des yeux. Chaque jour, il comprenait mieux les raisons qui poussèrent les premiers prêtres à s'allier à Ishtar et à sa famille régnante. La simple présence du Prince était jouissive pour toute personne capable de sentir et manipuler des forces magiques. Uriel n'était pas seulement influencé par les simples humeurs du dernier Walhgren, mais il pouvait aussi profiter de cette source inépuisable d'énergie, tant qu'elle lui était favorable. A ses côtés, il ne ressentirait pratiquement pas la fatigue ni l'épuisement de l'exercice de son Art.

"Vous sentez-vous en forme, mon Prince ? Si oui, nous pouvons commencer..."

Oui, il était prêt. Et il ne mentionnait pas encore la soirée avec Eleanor, histoire de voir comment son délicieux interlocuteur allait réagir. En général, lorsqu'il était contrarié ou ne comprenait pas quelque chose, il se précipitait pour poser la question à son "Monsieur D'Arken". Alors autant attendre et ne pas paraitre trop curieux.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Mar 1 Mar - 16:45

Enfin! Voilà des mois qu'il espérait que ce jour arrive. Les moments où il pouvait véritablement exercer ses dons étaient rares... Bien trop rares. Personne dans l'Empire n'était vraiment habilité à lui apprendre à s'en servir... Mais il savait que Monsieur d'Arken était un maître dans la manipulation des Ombres. Il connaissait bien l'art du combat et avait de grandes connaissances de la Magie. Il fallait espérer que ce soit assez... Et puis... Combattre ferait un bien fou. Ces derniers temps, l'énergie que véhiculait son corps ne cessait de sortir par vagues menaçantes de son être, de manière complètement incontrôlée et imprévisible. S'était frustrant. Son couronnement approchait et il n'avait plus progressé depuis des mois. Pire, son pouvoir semblait complètement lui échapper.

Quelques jours auparavant, il avait passé une soirée avec la Duchesse Van Lähre et il avait bien failli faire une bêtise... A cause de celles de la demoiselle. Il se serait cru capable de déchirer quelqu'un par la seule force de sa colère et avait dû se retenir, tant bien que mal. Pourtant, l'envie n'avait pas manqué. La Duchesse avait été odieuse, froide et médisante. Il ne la reverrait pas de si tôt. Il avait d'ailleurs préféré partir avant l'heure, pour éviter que leur conversation ne dégénère véritablement. Aujourd'hui, il pourrait relacher la pression, se détendre et progresser plus que jamais. Du moins, fallait-il l'espérer.
Pour l'occasion, la grand salle avait vidée pour laisser champ libre à leur imagination. Ezhekiel s'était même lever bien avant l'heure, attendant avec impatience l'arrivée du Régent. Celle-ci le dévorait de l'intérieur, plus que jamais. Autant dire que lorsque son adversaire arriva enfin, il bondit de sa chaise pour venir saluer son très cher Monsieur d'Arken. Oh oui, il était plus que prêt! Il n'en pouvait plus, son corps réclamait la libération de toute cette énergie qui le pesait. Pour l'occasion, Ezhekiel s'était habillé de vêtements moins étriqués, plus souples qui lui permettraient de bouger de manière fluide, lorsqu'il le faudrait.

« Prêt ? Je suis prêt depuis des mois. J'espère que ce combat sera à la hauteur de mes espérances... Qu'il sera aussi palpitant que ce que j'ai imaginé. » Il lança un sourire de fauve à Uriel, tout en se plaçant à une distance respectable de lui, face à face. « Ne me dites pas que vous n'êtes pas aussi impatient que moi ? »

Cette question ne nécessitait pas vraiment de réponse. L'heure n'était plus tellement aux bavardages, même s'il avait bien envie de parler du fameux diner, maintenant, tout ce qui comptait, c'était le combat. Pas besoin de paroles, de « Prêt ? Partez! », un simple regard suffit... Et, suivant son instinct, Ezhekiel débuta.
Son bras fendit l'air, chargé d'énergie, et vomit avec force un jet lumineux et menaçant qui s'apparentait à un serpent pris de spasmes. Un jet électrique fulgurant qui fonça sur le régent, provocant un bruit indéfinissables. Ezhekiel n'avait certainement pas envie d'y aller gentiment ou de commencer doucement. Cette attaque n'avait rien des filets électriques qu'il avait l'habitude d'utiliser pour les oiseaux du jardin. Celle-ci pourrait clairement perforer le torse d'un homme adulte. Cependant, dans sa grande innocence, le Prince ne pouvait même pas imaginer que le Régent puisse mourir ou tomber après une première attaque. C'était... Impensable.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Mar 1 Mar - 17:16

L'aura du délicieux Prince Héritier était... indescriptible. A la fois puissante et rassurante (c'est bon de savoir qu'une force supérieure veille sur vous, non ?), mais aussi terrible et instable, capable du meilleur et du pire. Surtout que le pouvoir d'Ezhekiel, celui qui lui était propre, n'avait rien de défensif. Ce garçon allait très nettement compter sur la destruction de ses adversaires et non sur des boucliers complexes. Certains de ses prédécesseurs avaient déjà fait preuve de dons similaires et pouvaient, au sommet de leur puissance, charger les nuages de cette électricité pour que le ciel se déchaine sur les armées ou villes qui leurs résistaient. Ces-jours là, les prêtres passaient leur temps sur le champ de bataille, à méditer et prier.

Le garçon innocent et au regard doux avait grandi. Uriel voyait mieux que quiconque la différence. Il était presque adulte et débordant d'une puissance inimaginable pour le commun des mortels. Lui-même en avait juste une vague idée, à force de lectures.


"Mon impatience est celle du maître qui s'attend à être dépassé par celui qu'il avait formé. Je suis impatient de voir mon Prince... mon Empereur... à l'œuvre..."

A défaut de divinités, les prêtres d'Ishtar avaient développé un vrai culte de la famille impériale. Uriel était un fanatique, prêt à tout pour son seigneur. Il lança son manteau sur la chaise, puis son regard croisa celui d'Ezhekiel. Les étincelles que lançaient les yeux du jeune homme étaient sans équivoque : il avait envie de se battre, de se décharger de son énergie. Le Haut Prêtre était prêt, si proche du futur souverain, il ne pouvait que se sentir à la hauteur. Sa magie allait être comme un feu, dans lequel on ajoute constamment du bois : il n'allait pas s'éteindre. En présence d'un Walhgren, les prêtres deviennent pratiquement invincibles.

L'attaque fut simple, prévisible et brutale. D'une efficacité monstrueuse. Il y avait de quoi défoncer la porte d'un fort et d'en faire fondre les charnières. Dans un geste fluide et maîtrisé, mille fois pratiqué, Uriel leva les bras au plafond, paumes vers le haut. Un mur d'ombres se dressa entre lui et le jet d'énergie. La noirceur, amplifiée par la volonté du prêtre, aspira la lumière excédentaire. La barrière, opaque à la base, devint translucide, mais résista. Ainsi, le Régent pu sentir une première fois la force de son protégé. Impressionnant. Mais le jeune devait apprendre. Et on apprend jamais mieux qu'en se battant. Ses bras, accompagné de chacune des articulations, se mirent en mouvement. Les ombres au sol et sur les murs autour du prêtre s'assombrirent et cessèrent de représenter leur source. Chacune des petites manifestations de l'Ombre Créatrice ondulait, s'agitait, frissonnait, bougeait, selon la volonté du sorcier noir.


"Digne d'un Walhgren, Majesté... Mais laissez-moi vous montrer que l'attaque de front est juste bonne à châtier de simples mortels..."

Ni arrogance, ni prétention. Pas face à un saint vivant. Uriel se rendait bien compte qu'un jour, il sera juste bon à survivre plus longtemps que les autres à la colère d'Ezhekiel et ne sera jamais capable de le vaincre. Là, il faisait de son mieux pour lui apprendre. Cela dit, il n'avait pas envie de risquer la moindre blessure. De simples coups seraient suffisants.

Gestes plus brusques, signe d'attaque. Des fouets d'ombres, juste assez forts et épais pour faire mal, mais pas assez fins ou rapides pour trancher la peau, claquèrent, l'un après l'autre. Leur cible : Ezhekiel. Sur les côtés, de face, même dans le dos du garçon. C'était là un exercice courant, pratiqué par (et sur) les novices de l'Église. Entouré de son énergie familière, Uriel fit un large geste de sa main droite, partant de l'épaule opposée, jusqu'à ce qu'elle quitte son champ de vision. Un jet d'ombres, plus épais que les autres, balaya la salle à la hauteur de la ceinture pour aller faire tomber le prince.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Mar 1 Mar - 19:42

Il observa avec fascination les gestes fluides du Haut-Prêtre... Ainsi que son attaque qui s'écrasa avec violence, se transformant en masses d'étincelles hurlantes qui s'éparpillèrent, contre le mur ombreux qu'Uriel avait érigé avec, lui semblait-il, facilité. Cependant, il n'eut que peu de temps pour sa contemplation. Uriel s'apprêtait à riposter. Ses gestes se firent moins agréables à l'œil, plus durs et des masses sombres l'encerclèrent alors vicieusement.
Son attaque à lui n'avait peut-être pas été très judicieuse, mais... En y réfléchissant bien, il ne connaissait que peu de mouvements, très peu de techniques pour utiliser ses dons. C'était donc le moment d'innover... Et très vite. Il sentit une douleur dans le bas du dos qui fut presque immédiatement suivie d'une autre, au flanc. Des coups moyens... Dont la douleur qu'ils provoquaient n'était que temporaire.... Ezhekiel doutait qu'il s'agisse du mieux dont était capable ce cher Régent. L'attaque était irritante, l'encerclait et le frappait de manière imprévisible... Mais n'était certainement pas mortelle ni même très menaçante. Juste... Frustrante.

A défaut de techniques... Il fallait y aller à l'instinct. L'aura du futur souverain se fit plus lourde autour de lui, plus menaçante, moins assimilable. Sa main se chargea à nouveau d'énergie lumineuse et cette fois, il frappa violemment le sol du poing. La magie se répandit tel une vague autour de lui, dans un rayon de deux mètres, balayant l'attaque du régent.
En regardant bien, on pouvait remarquer que cette contre-attaque avait laissé de légères brulures sur la paume des mains. Cependant, ce n'est pas Ezhekiel qui était en mesure de le remarquer. Aveuglé par le combat, il continua sur sa lancée et frappa une nouvelle fois le sol, droit vers le Régent, laissant le courant d'énergie courir sous les dalles de la salle en direction de sa cible, comme pourvue d'une volonté propre, elle surgit ensuite de sous les pieds du Mage de l'Ombre. Moins puissante, plus éparpillée, cette offensive si aurait tout de même la possibilité de sonner ou de faire bondir la personne touchée, si elle l'était.

« Peut-être... Mais elles sont drôlement plus menaçantes. De quoi faire trembler, presque, n'importe qui... »

Oui... Il aurait bien voulu faire trembler Van Lähre. Voir ne serait-ce que de l'inquiétude dans ses yeux, à la vue de sa Colère. Cette sotte ne semblait même pas avoir compris ce qu'elle avait dit, ce qu'elle avait insinué, ce à quoi elle avait échappé, malgré ses paroles pleines de fiels. Il faudrait qu'il en discute avec Monsieur d'Arken.... Mais pas tout de suite, là, il ne pouvait pas. Il ne souhaitait que continuer. Que déverser encore et toujours la magie qui oppressait son corps. La Pièce commençait déjà à se saturer et Monsieur d'Arken était plus puissant que jamais.... Grâce à lui... A cause de lui. Son professeur de stratège lui conseillerait sans doute de se calmer car il était la source de la force de son adversaire. En fait, s'il devait suivre au pied de la lettre ses conseils, il devrait arrêter d'utiliser de la magie, pour combattre... Impossible, en ce moment même.... Car c'est bien pour ça qu'il était là... Et puis, rien ne disait qu'il allait perdre en continuant ainsi. Rien du tout. Le combat venait à peine de débuter et Ezhekiel se sentait prêt à enchaîner pendant encore plusieurs heures, sans se fatiguer.

Ses yeux aux reflets bleuâtres fixaient avec délectation de Régent qui allait recevoir l'attaquer de plein fouet. Du moins, cela semblait très bien parti.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Mar 1 Mar - 20:36

Il avait touché l'adolescent et s'en voulut intérieurement. Au moins durant un bref instant. Avec un autre garçon de cet âge-là, Uriel serait impitoyable et cruel pour lui apprendre la vie. Ezhekiel n'allait probablement jamais ressentir la cruauté, sauf à l'égard des autres. Son si délicieux protégé, ce garçon qu'il éleva, avait parfaitement tous les moyens pour se défendre tout seul. Le Haut Prêtre en fit assez rapidement l'expérience.

D'abord surpris, le Prince n'hésita pas à innover. De telles doses d'électricité, et de luminosité qui en découlait, suffirent amplement à faire disparaitre toutes les ombres solidifiées du Régent. Ce dernier observa avec admiration la seconde attaque. Une attaque qui le visait, à ne pas en douter. Et, vu le geste et la décharge d'énergie qui l'accompagnait, le coup allait arriver par le sol. La meilleure façon pour ne pas se prendre un coup visant un endroit en particulier était de s'arranger de ne pas y être au moment de l'impact. Surtout que le petit corps fragile du Haut Prêtre ne pourrait pas se permettre d'encaisser trop de coups. Il devait tenir le plus longtemps possible, pour servir sa Majesté qu'il aimait tant. Il valait donc mieux rester prudent. En un clin d'œil, Uriel se retrouva dans le dos d'Ezhekiel et posa ses mains blanches sur les épaules du Prince. S'en suivit un baiser dans le cou et la douce voix dans l'oreille :


"Je vous l'accorde. Mais à notre époque, nous avons hélas peu d'occasions de mener des combats bien rangés. Les gens préfèrent parler et comploter, sans s'attaquer à leur véritable cible directement ou ouvertement..."

Il ignorait à quel point ses paroles reflétaient le comportement d'Eleanor. Uriel visait plutôt une vérité générale sur Ishtar, où on résolvait les problèmes et conflits à coups de couteau, de poison et de médisance ainsi que d'alliances instables et accords douteux sur le plan éthique. Massant les épaules d'Ezhekiel, Uriel continua de parler, désireux de faire de son mieux, sentant également la force et l'oppression de l'aura impériale.

"La maîtrise de la magie repose sur le contrôle des énergies. Les prêtres la puisent dans leur environnement, vous l'avez en vous, mais je suppose que le principe reste le même et probablement encore plus important pour votre Majesté que pour moi : soyez maître de vous-même, avant de commander à votre force. Calmez-vous... Respirez... Si vous en avez besoin, asseyez-vous et méditez. Tenez... Essayez de créer quelque chose de subtil... Une forme... Cela est souvent bien plus dur qu'une attaque, brutale et massive..."

Restant dans le dos du garçon, le blond tendit un bras gauche devant lui. Il posa presque sa tête sur l'épaule de son élève (il la plaça de manière à toucher les cheveux bleus avec sa joue en tout cas). Son poignet et ses doigts entrèrent en mouvement pour faire surgir des ombres une silhouette, vague et translucide, qui les salua d'un geste de la main. Le prêtre la fit se mettre sur le côté et, s'écartant légèrement, laissa son adversaire et protégé tenter une expérience similaire. Après tout, pourquoi les descendants de l'Ombre elle-même ne puissent pas créer quelque chose, ne fut-ce que pour quelques instants ?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Jeu 3 Mar - 20:55

Le Régent disparu sous ses yeux et l'instant d'après... Il sentait son souffle au creux de son cou. De la triche. C'était tout simplement de la triche! Disparaitre comme ça, ce n'était... Pas drôle. Voilà. Et puis, lui, il ne pouvait pas disparaitre... Alors, alors... Lui non plus. Il s'agissait certe d'une logique très... Douteuse mais Ezhekiel avait été particulièrement déçu que son attaque fouette du vide. Son caprice fut de courte durée et silencieux car les lèvres du Régent contre la peau de son cou firent naitre d'autres préoccupations chez lui, écoutant d'une oreille les paroles du Régent qui était pourtant pleine de sens, particulièrement en ce moment.

Uriel était bien la seule personne qui le touchait de cette manière. C'était d'ailleurs l'une des rares personnes qui pouvait l'approcher, tout simplement. Cela faisait déjà longtemps que c'était ainsi et uniquement lorsqu'ils étaient seuls. Dans leur entourage, personne ne le faisait non plus... A part peut-être les deux domestiques qu'il avait un jour surpris au détour d'un couloir et qui se pressaient l'un contre l'autre, cherchant la bouche de leur conjoint avec une fureur étrange. La scène lui avait paru... Ridicule, limite dégoutante. Le sein de la servante sortait de son corset, pendant lamentablement alors que l'homme en profitait pour le presser entre ses mains, y prenant plaisir apparemment. Malgré sa curiosité naturelle, il n'était pas resté plus longtemps. Il n'avait pas tenu à en savoir plus. Restait à savoir si ce que Monsieur d'Arken faisait en ce moment même était du même acabit ou pas. Ce n'était décidément pas désagréable... Mais c'était tout aussi étrange. Et puis, toutes ces choses l'embrouillaient. Il en oubliait presque le sujet principal de cette rencontre, le Combat. Monsieur d'Arken ne semblait pas embrouillé, lui. Et il continua à parler tranquillement de la maitrise de la magie, lui faisant une petite démonstration, se rapprochant encore un peu plus de lui, comme il avait coutume de la faire.

La créature qu'il venait de faire apparaitre le salua, d'un geste, et lui envoya un sourire sinistre avant de se placer sur le coté. Créer quelque chose ? Il n'était pas sûr d'en être capable. Jusqu'à présent, ses pouvoir s'étaient toujours manifestés de manière agressive, destructrice. La Magie qui le parcourait lui avait toujours semblé... Brut, instable, en constant mouvement, pourvu d'une vie propre. Dés que l'énergie s'échappait de son être, elle courrait, frappait, foudroyait ou détruisait. Ce qui n'avait jamais été pour lui déplaire, jusqu'à présent. Malgré tout, Monsieur d'Arken le mettait face à un défi... Ne pas le relever relèverait presque de l'hérésie.... Et ce serait s'avouer vaincu, d'une certaine manière.

Se concentrer... Facile à dire... D'Arken était tellement proche à présent, et son envie d'évacuer toute cette masse d'énergie était si forte... Un peu à la manière de son mentor, il leva doucement les bras. Très doucement, il tenta d'éjecter une jet de magie ce qui forma une sphère tremblotante et flottante. Une boule de pâte à modeler prête à s'évaporer en un millier de gerbe étincelantes à la première occasion. Le Prince semblait intensément concentré sur la misérable sphère qui semblait prendre une nouvelle forme sans qu'on sache pour autant ce qu'elle voulait représenter. Était-ce... Un cochon ? Un cactus ? Un oiseau ? Une Framboise ? Il y avait de quoi rester perplexe. Finalement, la chose fit un petit feu d'artifice et laissa les ténèbres l'engloutir.

« Je crains de n'être pas très doué pour ce genre de chose... » Il se retourna vers Uriel. « Le combat est déjà fini ? »

La question était légitime, vu la position qu'avait adopté Uriel. Il était passé du combattant au professeur, ce qui était bien dommage, aux yeux du Prince. Cependant, il ne pourrait pas lui en vouloir... C'était Monsieur d'Arken, après tout, et comme il l'avait prouvé lors de la soirée avec la Duchesse, il était prêt à le défendre avec ardeur.

« Vous préférez qu'on continue autrement ? Le Combat me plaisait bien... Mais vous vous y connaissez mieux que moi, je suppose... Et j'ai très envie de m'améliorer... »

Oui, il était bientôt Empereur... Et il ne maitrisait toujours pas correctement ses dons. C'était impardonnable. Il pouvait bien braver les convenances, sécher ses cours de maintien ou de musique mais... Laisser aller la chose la plus précieuse que sa famille lui avait légué... Il ne pouvait pas.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Jeu 3 Mar - 21:53

La tentative d'Ezhekiel se solda par quelque chose qu'on pourrait qualifier d'échec, même si cela avait tout de même quelque chose de prodigieux. Qui en ce monde pouvait se vanter de pouvoir en faire autant ? Certes, Uriel et ses prêtres pouvaient créer des formes les plus recherchées. Elle demeuraient éphémères, contrairement aux sculptures impressionnantes de la magie de la Terre. Les pantins de Zélig étaient une exception à la règle... Le Prince Héritier pouvait donner naissance à une nouvelle forme de magie et de créations. Pour peu qu'il s'entraine et qu'il y mette du temps et de la patience.

"Ce n'est pas un mauvais début, Mon Prince. Il est évident que vous êtes capable de créer et maintenir une forme. Elle ne doit pas être détaillée... Mais imaginez donc cette sphère, placée dans une catapulte..."

Il laissa un petit moment, visualisant lui-même la chose et laissant à Ezhekiel le temps d'en faire de même. Il était vrai qu'une machine de guerre pourrait propulser cette boule d'énergie et l'envoyer au centre d'un bataillon ennemi, foudroyant tous les soldats autour. Une vision aussi destructrice que plaisante. Car le but d'Uriel n'était pas de faire du garçon un doux créateur de petites fleurs. Mais il devait tout de même penser à ce qu'il faisait et se servir de son immense pouvoir avec sagesse et ruse.

Et oui, leur relation physique était ambiguë, source de rumeurs. Infondées. Ezhekiel vécu les dernières années dans une bulle, avec son Régent pour seule véritable compagnie (rien de tel qu'un psychopathe avide de sang, pour éduquer un enfant qui aura le droit de vie et de mort sur le monde entier). Les baisers, les caresses (ou câlins, comme ils le disaient) n'étaient rien et n'avaient pratiquement rien de licencieux en soi. Mais Uriel se rendait bien compte qu'il attirait son Prince et que celui-ci était excité et curieux d'en savoir plus sur cette sensation jusqu'ici inconnue. Et le Haut Prêtre n'attendait qu'un moment propice pour lui enseigner l'ultime façon de faire les gens siens, de s'attirer leurs soutien et profiter pleinement de la vie. en attendant ces moments magiques, le blond embrassa l'héritier du trône dans le cou et se déplaça face à lui, à sa position d'origine. Calmement, il reprit la parole.


"L'utilisation de la magie est une question d'équilibre. Un équilibre entre votre énergie et votre volonté. Trop de la première vous fera perdre le contrôle de vos dons. Le surplus de la seconde signifie un épuisement précoce et inutile. Il en va de même pour la vie et la façon de régner. Il faut un équilibre entre votre volonté et celle du reste de l'aristocratie, en grande majorité représentée par le Sénat. Maintenant, je n'ai pas dit que l'équilibre s'obtient à parts égales..."

Non, en effet. Très souvent, la volonté de l'Empereur prévalait, même si tous les souverains n'aimaient pas taper du poing sur la table et s'imposer parfois de force à l'Assemblée des représentants des Provinces. Néanmoins, négliger complètement les avis des Sénateurs serait mal vu. Et, ne fut-ce que pour qu'on dise pas trop de mal de vous après votre mort, il ne fallait pas fâcher les dix-neuf. Pas trop, en tout cas. Coudes près du corps, paumes des mains vers le haut, Uriel plia les avant-bras, érigeant ainsi un bouclier entre lui et Ezhekiel.

"Oh, mais je suis à la disposition de sa Majesté. Que ce soit pour le combat ou quoi que ce soit d'autre. Je ferai de mon mieux pour vous aider et répondre à vos interrogations..."

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Mer 16 Mar - 18:30

Ezhekiel savait que cette pitoyable tentative était un échec. Il le voyait très clairement dans les yeux d'Uriel, malgré ses encouragements. Il écouta ses conseils, déçu de sa si piètre performance. Créer des choses n'étaient pas de son ressort, c'était un fait. Il ne souhaitait pas savoir faire quelque chose à moitié. Soit il arrivait à former quelque chose de vraiment intéressant, soit il ne le ferait pas. Cependant... Une autre idée germait déjà dans l'esprit du Prince et il se promit d'essayer dès qu'il le pourrait. Maintenant, il était temps de continuer. Monsieur d'Arken était plus proche, il aurait donc plus de mal à esquiver ses attaques.

« Puisqu'il en est ainsi, nous parlerons plus tard. »

Depuis le début, Uriel évitait la confrontation directe. Il esquivait et répliquait mollement. Ce qui n'était pas au gout du Prince. Il avait demandé cet entrainement pour mettre à l'épreuve ses pouvoirs et pour les développés... Mais aussi pour combattre. Tout simplement. Quelque soit les conséquences désastreuses de ce désir.
Alors qu'une masse d'ombre commençait à les séparer, Ezhekiel plaqua ses mains pleines d'énergie frétillante et hurlante contre celle-ci et une explosion se fit entendre. Le bouclier partit en fumée, laissant le Haut-Prêtre sans protection pendant un bref et furtif instant, celui que la surprise lui laissait, et qu'il saisit immédiatement. Ses deux mains saisirent son très cher d'Arken avec vivacité et il réunit une fois encore l'énergie qui coulait, brulait et hurlait dans ses veines. Elle courrait dans tout les sens, dans tout son être, cherchant une ultime échappatoire. Les mains d'Ezhekiel crépitèrent, tout comme ses bras et l'énergie primaire qui l'habitait s'insinua avec force dans le corps du Régent.

Une attaque surement fatale pour un être normale. Cependant, cette masse de magie n'était au final que l'Ombre elle-même... Que la Source qui permettait à Uriel de faire tant de choses... La Source de sa magie, une part de l'énegie qu'il manipulait depuis tant d'années... Alors, cela pouvait-il vraiment être dangereux ? Oui, surement un peu... Mais pas aux yeux d'un enfant aussi impulsif qu'Ezhekiel.

Le décharge fut brève mais intense. Alors que l'assaut était fini, il resta encore pantois, devant Uriel. L'idée que cela puisse être dangereux pour la santé du Régent commença doucement à lui effleurer l'esprit et puis... Il se sentait étrangement léger. Un poids venait de ses libérer. Le surplus qui lui pesait sur les épaules, depuis des semaines, s'était envolé. A présent, s'était lui qui était désarmé. Ses mains toujours serrées autour des bras du Marquis comportaient à présent des traces visibles de brulures. Ses doigts rouges et crispés commençaient à se réveiller de leur torpeur. Son corps poussa un cri de douleur et de protestation. L'adrénaline s'en était allée. Il lâcha instinctivement sa cible, perdant conscience qu'ils se battaient, pour observer la peau normalement blanche de ses mains. La Douleur. Quelle étrange sensation. C'était la seconde fois qu'il l'éprouvait véritablement mais, cette fois, il n'était pas en colère... Juste... Étonné. Son regard croisa celui de son mentor... Allait-il bien ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Mer 16 Mar - 19:15

L'impatient petit voulait se battre. C'était évident et se lisait dans son regard, aussi bien qu'il était possible de le sentir dans son aura. Pas besoin d'être un grand sorcier pour comprendre que le Prince Héritier désirait en découdre. Et tout de suite. Si Uriel D'Arken avait trouvé cela plutôt amusant à la base, il déchanta quelques instants plus tard. Le dernier Walhgren aurait besoin d'un champ de bataille et du sang d'ennemis à verser. Il irait peut-être même jusqu'à le boire, s'il en avait l'occasion. Mais, au lieu de cela, il n'avait qu'un maigre prêtre en face de lui, de constitution plutôt fragile (sinon très fragile) et vraiment pas prêt à autant d'acharnement. D'ailleurs comment lutter contre une telle force ? Lorsque la Création elle-même veut vous attaquer, vous ne pouvez que subir et espérer que ce ne sera pas long.

Pourtant, l'instant, entre l'effondrement de sa protection et le moment, où Ezhekiel le lâcha, lui sembla une éternité. Uriel cria de douleur, sans parvenir à réprimer cela. Il n'avait jamais rien senti de pareil dans sa vie. D'une part, il avait l'impression d'avoir trop de sang dans les veine, agoniser à cause de la pression et de chacun de ses os qui semblait être devenu une lame tranchante. D'autre part, il sentait en lui un tel pouvoir qu'il pensait bien pouvoir plier l'acier du regard. un simple humain, qui n'était pas fait pour ça, ne devrait jamais sentir une telle chose et continuer de vivre. Mais le Haut Prêtre était bien vivant, peut-être aussi plus proche que jamais de son Prince.

Même si maintenant, il pouvait comprendre quelque chose à la magie impériale, une fois privé d'appui qu'il avait sur son protégé, le blond tomba à genoux, sans même faire l'effort de les retenir. Sa main gauche empêcha le haut de son corps de s'écraser au sol. A trois pattes, l'homme toussa, protégeant sa bouche de la main droite. Sa respiration était rapide, mais il était en vie, malgré ce qu'il venait de sentir. Il allait avoir des marques sur les bras, sans aucun doute, malgré le fait qu'il portait une chemise avec de longues manches. Aucune importance, il avait pu aider Ezhekiel à s'entrainer. Le Régent leva les yeux sur son élève et le vit surpris de ce qui venait de se passer. Il respirait encore bruyamment, mais il considéra que le combat n'était pas fini. Il fallait faire vite, très vite, s'il voulait profiter de la dernière fois, où il pourrait éventuellement vaincre le futur Empereur en duel. Heureusement, ça allait être simple.

D'un geste, encore mal assuré, Uriel tira sur l'ombre même du Prince Héritier, le faisant tomber à la renverse sur le sol. Profitant du fait que lui à quatre pattes dominait Ezhekiel, couché, l'ecclésiastique remonta vite le long du corps et forma une lame, sur le tranchant de sa main. Légèrement, il appuya celle-ci contre la gorge de son Prince. Puis, il sourit et retira sa main de là. Épuisé, il s'allongea aux côtés du garçon, sans se soucier des bienséances quelconques. Après tout, n'était-il pas l'ami le plus intime du Prince ? Bien sûr que si. Avec une expression de joie (celle de la personne qui a couru à travers toute la ville pour acheter le dernier gâteau de la meilleure pâtisserie et l'a eu) fatiguée, il se tourna vers le garçon aux cheveux bleus et déposa un baiser sur sa joue.


"Je n'ai aucun doute sur le fait que vous allez être un des plus grands de nos Empereurs, mon Prince..."

Un compliment que l'adolescent allait apprécier, à ne pas en douter. Sans oublier qu'il aimait les baisers de son "monsieur D'Arken". Ce dernier bascula d'ailleurs légèrement et se plaça sur son côté, histoire de faire bien face au Prince, sur le dos pour sa part, et, toujours souriant, il déposa un autre baiser, au coin de ses lèvres, pratiquement dessus. Leurs souffles se mêlèrent, pas pour la première fois d'ailleurs. Le troisième baiser fut le bon. Et le plus délicieux. Il appartenait à la catégorie des baisers bien humides, avec la valse de deux langues et des mains dont on ne sait quoi faire, alors on les promène sur le corps de son partenaire, un peu à l'aveuglette. Et Ombre (!!) que ce fut bon...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Jeu 17 Mar - 22:28

De toute évidence, non. A peine la question avait-elle été posée dans son esprit que son mentor s'écroulait. Une vague d'angoisse le traversa. Son corps était figé, fixant le corps du Régent, pleins d'inquiétudes. L'avait-il tué ? Non. Il ne pouvait pas mourir. C'était inimaginable. Impensable. In.. Il avait bougé. Un tressaillement, un soubresaut de vie qui lui indiquait qu'il s'était bêtement inquiété pour rien... Le Régent toussait à en cracher ses poumons, il semblait faible, au bord du gouffre... Et puis, la Chute.

Il tomba lourdement sur le sol. Il n'avait pas glissé... Non, quelque chose l'avait mené au sol, l'avait tiré violemment vers le sol et brutalement jeté dessus. Le contact avec le marbre froid de la salle lui arracha des frissons. Ses mains souffraient et lui rappelaient chaque secondes... Mais la pierre froide apaisait légèrement la sensation intense que le bout de ses doigts brulaient. Cependant, ses préoccupations furent tout autres lorsqu'il sentit un corps glisser contre le sien et une lame noire se poser contre sa gorge. De toute évidence, il vivait toujours.
Écrasé par Uriel, un tranchant d'Ombre contre la jugulaire, il ne pouvait que s'avouer vaincu. De toute façon, l'envie de se battre s'était envolée au moment où il s'était senti libérer du poids de « l'Énergie ». Un simple regard entre eux suffisait pour qu'il se comprenne... Et la lame se baissa presque aussitôt. Le corps frêle du Régent glissa sur le coté et ils restèrent ainsi quelques instants. Il se sentait bien. Soulagé. Apaisé.

Son regard vagabonda distraitement, suivant les lignes de la voute du plafond de la grande salle. Il avait perdu... Mais ce n'était pas important. Il avait appris quelques petites choses au cours de ce duel éclair. Des choses importantes pour développer ses dons... Mais aussi pour son bien être personnel. Il ne pouvait pas se permettre de garder trop longtemps, tout comme il ne pouvait pas tout libérer sans risque pour lui-même. Les premières limites de son pouvoir commençaient à se profiler... Tout comme de nouvelles possibilités. Seul son corps pouvait l'entraver vers plus de puissance.

Plongé dans ses réflexions, il sentit quelque chose effleurer sa joue. Monsieur d'Arken, comme d'habitude. Personne d'autre ne faisait ce genre de choses. Et puis, un compliment. Typique. Il se rapprocha un peu plus de lui, ses mains glissants presque naturellement sur le tissu de ses vêtements et il déposa un second baiser, au coin de ses lèvres qui le fit frémir. Son dos commençait à s'engourdir à cause du sol froid de la pièce... Mais une partie différente de lui avait particulièrement chaud. C'était inexplicable mais ça arrivait souvent, lorsqu'Il était près de lui. Ne sachant pas trop quoi faire, il posa maladroitement ses mains sur le dos d'Uriel et ce-dernier l'embrassa finalement. Pour de Vrai... Comme ce couple de domestique l'avait fait... Sauf que cela n'avait rien de dégoutant. Aucun malaise, aucune envie de s'en aller. Ses mains, malgré les brulures, serrèrent davantage les habits du Haut-Prêtre et l'obligèrent à se rapprocher encore un peu. Le baiser se prolongea encore un peu et la chaleur s'accentua.

« Merci de m'avoir aidé... A m'entrainer. Je me sens mieux maintenant »

Oui... Il se sentait terriblement mieux. Son désir de combat était satisfait. D'autres pouvaient à présent venir demander leur dû. Malgré l'envie de serrer son mentor contre lui, il le relâcha et s'assit sur le sol pour observer ses mains, plus attentivement. La douleur allait et venait comme des vagues intermittentes. Le bout de ses doigt avait pris une teinte plus sombre. Il l'observa le tout, songeur.

« Ça ne m'était encore jamais arrivé... C'est douloureux mais je préfère que les autres ne voient pas ça... »

Les domestiques, les aristocrates, les gens, en général. Tous faisaient parti des « autres » et Ezhekiel ne tenait pas à montrer sa faiblesse à quelqu'un. D'Arken pouvait bien voir, c'était normal. Lui le protégerait, quoiqu'il arrive... Mes les autres pouvaient toujours se révéler dangereux, à un moment ou l'autre. Pas qu'il soit paranoïaque. Non, mais il savait, tout simplement, qu'on ne devait pas faire confiance aux premiers venus... Et encore moins montrer des failles. C'étaient de grossières erreurs qui pouvaient couter cher.

« C'est dommage que je n'ai pas le Don de Guérison, comme l'Imperatrice Leïa. Cela devait être sacrément pratique, au fond... »

Leïa avait d'ailleurs vécu plus d'un siècle, grâce à ça... Un record dans tout Ishtar. Cependant, cela n'avait pas été au gout de tous ses descendants qui avaient fini par abréger ses « souffrances ». La version officielle étant qu'elle s'était éteinte dans son sommeil après avoir dédié sa vie à l'Empire. Sans cet incident... Qui sait combien de temps elle aurait vécu ? Peut-être même était-elle la seule Walhgren à avoir réussi à developper le don d'Immortalité ? Nul ne le sut jamais mais depuis, les Empereurs caressaient cette idée avec Amour. L'immortalité. Pouvoir régner jusqu'à la fin des temps, mener des batailles phénoménales sans craindre la Mort. Quelle doux rêve.
Cependant, il fallait bien qu'il se rende à l'évidence qu'il n'était pas immortel et qu'il ne le serait jamais. Par conséquent, il devait faire attention et être méfiant... Mais toute ces choses pouvaient attendre. Le Prince planta son regard dans celui du Régent.

« Et si nous allions dans un endroit plus confortable ? Maintenant que le combat est fini, ça ne sert à rien de rester ici. J'ai faim... Un peu. Et puis, j'ai envie de soigner ça. »

Et j'ai envie de me serrer contre vous, Monsieur d'Arken. J'ai envie de glisser mes mains douloureuses sur vous. J'ai envie que vous vous soyez prêt de moi. Ezhekiel avait envie de pleins de choses, en vérité. Ou peut-être juste d'une seule, mais il n'était pas encore capable de mettre un véritable nom à ce désir.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Ven 18 Mar - 9:04

Ca valait toutes les douleurs du monde. Ezhekiel n'était pas le seul qui se sentait encore pas très bien. Heureusement que le Haut Prêtre parvint à l'aider à dépenser cette énergie. Un autre coup comme celui-là (voire même plus faible) et il ne se relèverait pas. A l'avenir, il faudra trouver un autre moyen de "s'entrainer" pour le futur monarque. Si le pouvoir d'Uriel augmentait en ligne droite, celui de l'Empereur était une exponentielle (aucun des deux n'avait cette connaissance des mathématiques, mais c'est pour vous que je fais cette comparaison). D'ailleurs, le petit blond n'était pas le seul à avoir mal non plus... Enfin, ce délicieux baiser les apaisa tous les deux, tout en éveillant quelque chose de bien mieux que toutes les guerres du monde. Ou au moins aussi bien. Le Régent sourit :

"Oui, Majesté. Vous avez raison..."

Sa voix était douce, c'était un murmure au creux de l'oreille. Et elle acquiesçait à tout. Assez péniblement, perdant de sa souplesse habituelle, Uriel se releva et alla difficilement jusqu'à la porte. L'ouvrant à peine, il lança à l'attention d'un serviteur :

"Une bassine d'eau glacée et une collation dans les appartements de sa Majesté !"

Voilà qui était fait. Il était vrai que cette pièce, dépourvue de meubles en ce moment, n'était pas le meilleur endroit pour se reposer. Surtout qu'il faudra refaire une partie du plancher, aux endroits, où le Prince montra au maximum sa puissance actuelle. Et personne n'allait certainement pas discuter les ordres d'Uriel. Non seulement on savait que le ministre avait toujours raison et il valait mieux ne pas le contrarier, mais en plus, il appartenait à la pire espèce de ministres. Certes, il n'était pas un Empereur (et n'avait pas cette prétention), mais il n'y avait pas d'Empereur au-dessus de lui, pas encore, pour le maitriser. Alors toute personne travaillant au Palais impérial vivait dans la crainte de se voir disparaitre dans des circonstances bien tragiques, à cause du moindre de ses caprices. Ou, ce qui arriva déjà à plusieurs reprises, parce qu'un domestique aurait trop vu ou trop entendu.

En attendant, et tant bien que mal, les deux hommes se rendirent à l'étage, dans l'aile réservée uniquement à la famille impériale, les amants et maîtresses de celle-ci et les quelques serviteurs ou amis assez proches pour être autorisé à y entrer. Même Uriel n'y allait jamais sans le jeune Walhgren. D'ailleurs... Mis à part les chambres, une petite salle de lecture, un salon (on ne peut plus privé) et deux bureaux (privés, officieux, eux aussi), il n'y avait rien. Se soutenant l'un l'autre, ils y arrivèrent sans trop de mal. En fait, Ezhekiel avait mal aux mains, son dos était un peu engourdi. Mais le corps, bien plus fragile que celui d'un adolescent, du Régent avait du mal. Il s'effondra, non sans plaisir, dans un des canapés des quartiers privés du futur souverain du monde. Les yeux à moitié fermés, il marmonna :


"Il vous faudra faire plus attention, la prochaine fois... Un entrainement régulier, mais modéré, devrait résoudre ce problème... Venez donc près de votre vieux serviteur, votre Majesté."

Il leva un bras, pour enlacer Ezhekiel dès qu'il s'approcha. Tous deux étaient très bien installés. Enfin. Le Haut Prêtre se savait jeune, même si en ce moment il était prêt à croire que son âge a doublé d'un seul coup. Son protégé, si beau, si inexpérimenté, si désirable... La libido d'Uriel hurlait à l'intérieur de son corps fatigué : elle en avait marre d'attendre. Mais même ce désir-là allait devoir patienter... Au moins le temps que les domestiques leurs apportent ce qu'il avait demandé. Alors, le Haut Prêtre embrassa le Prince Héritier, encore une fois, glissant une de ses petites mains blanches dans le dos du garçon, sous sa chemise. Cette peau d'enfant qu'il eut déjà le privilège certain de caresser... C'était ineffable, ce plaisir. En plus... Le contact apaisant d'un Walhgren calme et désireux de vous faire plaisir, il y avait de quoi vous rendre votre jeunesse et vous faire oublier tous vos problèmes liés à la faiblesse du corps. Pas que la salive (oh oui, petit, ne décolle surtout pas tes lèvres des miennes) ait des propriétés de guérison... Mais le Régent se sentait de mieux en mieux.

On frappa à la porte.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Jeu 24 Mar - 18:19

Ils étaient enfin dans un endroit plus confortable. Affalé dans l'un des fauteuils, il s'étira pendant que D'Arken donnait quelques consignes au domestique. Oh oui! Des gâteaux le remettraient d'aplomb. Pas qu'il se sentait fatigué... Non, il se sentait bien au contraire. Outre la douleur qui partait de ses doigts et qui se répandait dans le reste de ses mains, il allait bien... Ce qui ne semblait pas être le cas pour son mentor. Dès que le serviteur s'en était allé, il était venu s'effondrer à ses cotés. Il ne l'avait encore jamais vu ainsi. Il n'avais pas imaginé que cela puisse être si éreintant, pour lui, de se battre ainsi. Cependant, le combat était déjà loin dans leur esprit... Tout naturellement, il se rapprocha de lui, laissant ses mains se balader dans son dos.

Ezhekiel se blottit contre lui, dans ses bras, fermant les yeux. Comme il le faisait, lorsqu'il était encore enfant, sans aucune arrière pensée. Maintenant... C'était différent. Il était encore difficile de dire en quoi ça l'était, mais il sentait que quelque chose avait changé. D'ailleurs, bientôt, beaucoup de choses changeraient. Bientôt, il serait Empereur. Il monterait sur le trône et deviendrait officiellement le souverain incontesté de l'Empire d'Ishtar. Plus de limite à ses désirs. Il pourrait réaliser ce qu'il voudrait, aussi loufoque puisse être ses idées... Il pourrait réquisitionner les Ingénieurs les plus géniaux, aller où bon lui semble dans la capitale ou partir visiter d'autres provinces... Qui sait ? Les Possibilités étaient illimitées. Intérieurement, dans un endroit bien enfoui, il savait aussi que de nouvelles responsabilités allaient peser ses ses épaules.... Et qu'il devrait se trouver une femme, aussi. Eleanor Van Lähre avait été définitivement rayée de la liste, depuis leur dernière entre-vue. Se profilait alors dans son esprit la deuxième concurrente sur la 'liste', la Princesse Azhran Nocturnae de Semini. Il ne l'avait pas encore rencontrée, mais Monsieur d'Arken en faisait l'éloge. Il la rencontrerait à l'occasion... Perdu dans ses pensées, les paroles de d'Arken avaient été écoutées d'une oreille.

Les yeux a demi-fermé, toujours contre le Régent, il entendit qu'on frappait à la porte. Il n'avait absolument pas envie de mettre fin à cette étreinte. Pas envie d'ouvrir, pas envie de parler... Juste de rester là. Sa tête se cala dans le creux de la nuque d'Uriel, laissant son souffle caresser sa peau, son corps se pressa un peu plus contre le sien... Ses mains douloureuses remontèrent quand même jusqu'au cheveux de son mentor... Ce caprice dura une bonne minute. Après ce laps de temps, il se détacha de lui et s'assit plus confortablement sur le canapé.

« Vous pouvez entrer... »

Deux domestiques entrèrent, l'un portant une carafe pleine d'eau et une bassine, l'autre encombré de petites assiettes et de petits gâteaux. Ils déposèrent le tout sur une petite table, à proximité des deux hommes et s'en allèrent en silence. Cette attente devant la porte avait sans doute fait travailler leur imagination, connaissant les antécédents du Régent. La rumeur que le Prince allait passer à la casserole circulerait surement bientôt dans les couloirs du Palais. Beaucoup disaient que d'Arken l'avait déjà fait sien plusieurs fois, mais rien de bien concret n'avait permis de le prouver avec certitude.

Les petits gâteaux n'avaient pas de framboises, pour une fois, ce qui n'empêcha pas Ezhekiel d'en engloutir un en moins de quelques instants. Il laissa Uriel verser l'eau dans la bassine et y trempa finalement ses mains. L'eau froide fit terriblement de bien. Ce n'est qu'en ressentant le bien que cela lui procurait qu'il remarqua vraiment combien la douleur était présente. Pas insoutenable, non, mais très désagréable et l'eau apaisait doucement les brulures qui, au final, étaient plutôt superficielles.

« Vous semblez fatigué... Vous feriez mieux de rester le temps de vous sentir mieux, non ? »

Le non, c'était juste pour la forme. Bien sûr qu'il allait rester. Parce qu'il voulait rester au moins autant que lui, ne serait-ce que pour discuter... Oui, discuter...
« Tiens, je ne vous ais pas encore parler de ma soirée avec la Duchesse... Vous voulez en savoir plus ? » Lâché comme un cheveux sur la soupe, l'air désinvolte, le sujet Van Lähre venait d'être abordé.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Jeu 24 Mar - 19:44

On vint les servir, sur ordre du Régent. Mais c'est vrai que d'ici peu, il n'y aurait plus de Régent et que la personne qui joue ce rôle allait perdre de l'importance. A moins qu'aujourd'hui, maintenant, Uriel D'Arken ne fasse ce qu'il désirait depuis tant de temps : donner le dernier cours sur la vie à Ezhekiel Walhgren, bientôt Ezhekiel Ier, Empereur d'Ishtar. Une leçon qui valait cher en ce monde et dont les bénéfices pouvaient rapporter très gros. Uriel en avait fait l'expérience : les Sénateurs qui ne voulaient se laisser convaincre, ou qui demeuraient indécis quant à son intronisation en tant que Régent impérial furent pour certains convaincus au lit. De même que de nombreux nobles se faisaient un plaisir pour tisser des alliances aussi fragiles que des coups d'un soir, mais il suffisait de s'attirer les faveurs de certains pour pouvoir se gausser des autres.

Un autre sentiment venait cependant altérer les pensées calculatrices d'Uriel. Et ce dernier savait qu'il ne s'agissait pas de la fatigue, bien que celle-ci soit présente. Était-ce parce qu'il était un fanatique ne présence de l'Objet de sa Foi ? Non... Pas tout à fait. La moindre perturbation de l'aura impériale faisait la pluie et le beau temps dans le champ magique du Haut Prêtre, mais cela n'avait rien en commun. Depuis un certain temps déjà, le blond se rendit à l'évidence : il aimait cet enfant. Il l'aimait comme s'il était son fils, son Empereur, son maître et son apprenti le plus chéri, protégé du monde entier. Et il était indéniable que le pervers, ayant maintenant presque le double (à quelques semaines près) de l'âge du Prince Héritier, désirait ce dernier sexuellement. Et pas qu'un peu, plutôt deux fois qu'une. Même si, initialement, cela n'était pas sa priorité, l'homme comptait bien user (abuser s'il le fallait) de son affection et de a confiance pour apprendre à l'adolescent ce qu'était la luxure. On raconte que votre cœur appartient toujours à votre premier amour et que vous ne désirerez jamais personne autant que votre premier amant, première maitresse. Uriel trouvait logique qu'il soit cette personne pour le futur souverain, si jamais cela venait à être vrai. Lui, il resterait fidèle à l'Empire et aux Walhgren. Les autres amants, on ne pouvait pas en dire autant... Logique non ?


"Oui, je vais rester avec vous... Mon Prince..."

Un murmure... Avoir l'enfant blotti contre lui... Des moments de pur bonheur qu'il connaissait depuis des années. Voilà la seule personne, le seul vrai point faible du dangereux psychopathe, n'hésitant pas à (faire) verser le sang des innocents pour ses projets. Alors qu'Ezhekiel avait mangé, Uriel lui versa de l'eau dans la bassine. Une fois les petites mains délicieuses prisonnières de leur remède, celles du Haut Prêtre se glissèrent sur les épaules de l'enfant et le massèrent quelques instants. Au même moment, la bouche fine de l'homme s'approcha de la nuque et du cou d'Ezhekiel, y déposant quelques baisers. Puis ce fut le tour du bout de la langue, qui glissa du col de la chemise jusqu'aux premiers cheveux bleus. Au final, Uriel colla avidement ses lèvres contre la peau du garçon et mordilla celle-ci avec une tendresse passionnée. Mais voilà qu'une nouvelle distraction se présentait et il valait mieux en parler tout de suite. Après, ce serait un coup à perdre l'envie de faire l'amour. Uriel rit, avant de s'affaler de nouveau sur le divan et de soupirer, sans qu'on sache à quel moment il plaisante :

"Oui, je suis las, Majesté, merci de vous inquiéter pour moi. Mais je serai ravi d'apprendre comment va cette chère duchesse et ce que vous pensez d'elle, après votre rendez-vous..."

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Ven 25 Mar - 9:41

A peine les mains du Régent quittèrent ces épaules qu'il regretta d'avoir parler d'Eleanor. Il n'avait déjà plus du tout envie de parler d'elle. Cette petite sotte avait été odieuse et il ne voulait plus la voir, ni lui parler. Et puis, elle avait raconté un tas de choses... Elle lui avait reparlé de ce terroriste qui l'avait sauvée et même de Mist, l'homme au maque. Elle lui avait parlé d'humanité et de misère, de peuple qui se révolterait contre l'Empire Le tout avec un ton froid au possible. En bref, une soirée des plus désagréables. Cependant, Ezhekiel aurait encore pu passer l'éponge si elle avait évité de parler de Monsieur d'Arken. Porter des accusations à son encontre, c'était surement là sa plus terrible erreur. Ça avait discrédité tout le reste de ses paroles et crée une animosité sans pareil à son encontre.

Oser insinuer qu'Uriel pourrait le trahir, c'était trop. La personne la plus proche de lui et la plus fidèle... Oui, ce soir là, La Duchesse Eleanor Van Lähre d'Uberhäl avait fait l'erreur de trop. Son rang lui permettrait surement d'éviter de finir comme le Terroriste qui avait tenté de le tuer... Mais elle n'éviterait pas sa déchéance sociale. Les rumeurs devaient surement déjà aller de bon train dans la capitale, après qu'il ait quitté le restaurant de la Dame Fubuki. On parlerait bientôt dans les rues et sur son passage qu'elle avait perdu ses chances, qu'elle était en déshonneur ou même que le Prince avait découvert l'une ou l'autre chose terrible à son sujet... Peut-être même n'était-elle plus intact ? La rumeur commencerait à courir à propos de son enlèvement, la vie allait devenir dure pour la Dame et ça sans qu'il ait besoin de lever le petit doigt.

Il sortit ses mains de la bassine, laissa ses mains égouttées avant de les sécher complétement sur ses habits princiers. Il se retourna vers le Régent, laissant ses yeux grisâtres vagabonder sur son visage et le reste de sa personne.

« C'est quelqu'un de très irritant. Je n'ai plus envie de la voir ni même d'envisager qu'elle devienne Impératrice. »

Il enleva ses chaussures pour s'asseoir dans le fauteuil comme il le souhaitait. Dos à l'un des accoudoir, tourné vers le Régent. Son visage était un livre ouvert et il dépeignait tout son ennui. Il se lança cependant dans des explications plus amples de la situation.

« Elle a encore parlé de ce terroriste qui l'avait soit-disant sauvé et apparemment... Elle a croisé mon très cher assassin, Lokhund, l'homme au masque. Elle souhaitait m'expliquer que les Terroristes sont 'humains', que le Peuple souffre et qu'il faut qu'il m'aime si je veux que l'Empire ne chute pas... » Il marqua un temps de pause, laissant entrevoir qu'il n'y avait pas que ça. « Pleins de choses terriblement ennuyeuses. Je n'ai pas aimé qu'elle insinue qu'Ishtar pouvait chuté sur base d'arguments aussi faible. Sans oublier qu'elle était d'une extrême froideur, avec moi. »

Pas besoin d'être mentaliste pour voir qu'il n'avait pas envie d'en parler plus que nécessaire. Ce qu'il voulait, c'est que d'Arken s'occupe de lui, qu'il pose à nouveau ses mains sur ses épaules. Il voulait sentir à nouveau son souffle caresser sa nuque. Il avait envie d'être près de lui. Ses pensées le firent frémir... Eleanor était déjà loin, elle n'était déjà plus rien.

[un peu court, je te l'accorde... ^^]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Ven 25 Mar - 21:48

Uriel D'Arken écouta. Et ce qu'il entendit lui fit un plaisir tel, qu'il ne pur réprimer son sourire. Au quoi bon ? Des années de travail avaient fini par porter ses fruits. Il l'ignorait, Ezhekiel ne le dit pas, mais sa fidélité au Prince fut récompensée. Pendant des années, il avait travaillé dur, pour entrer dans les ordres, recevoir sa bague, atteindre son prédécesseur et finalement prendre sa place. Et y rester. Une fois devenu le chef de l'Église, un état à part au sein de l'Empire, il eut le pouvoir de s'imposer comme Régent et tuteur de l'héritier du trône. Des tâches dures et à hauts risques. Comme à haute responsabilité ou à haut profit, comme vous voulez. Des tâches qu'il exécutait avec le brio dont seul un fanatique est capable. Débarquer d'une autre Province et tenter de s'attaquer à lui aussi tôt était une erreur impardonnable. Une erreur de débutante que le père d'Eleanor van Lähre n'aurait pas fait. Si la duchesse n'allait pas disparaitre de la scène sociale, elle finirait pas être en froid avec son entourage, personne ne voulant partager sa disgrâce. A moins d'être un traitre. Il fallait continuer à l'avoir à l'œil, sans cesse, elle et ses "amis"...

Le blond fut sorti de ses pensées par le silence. Le garçon aux cheveux bleus cessa de parler et un moment passa, sans qu'ils ne disent rien. La main blanche d'Uriel se glissa lentement dans ces cheveux de Prince, caressant la tête de ce dernier. Dans un murmure agréable, accompagné forcément du souffle chaud du Haut Prêtre, il murmura :


"Je vois, votre Majesté. C'est si regrettable qu'une personne de naissance si noble puisse aussi mal tourner. Elle fit preuve de faiblesse et se laissa corrompre..." - Un instant de silence, de nouveau. Un doux baiser du bout des lèvres dans la nuque du garçon. - "Mais n'y pensez plus... Si tel est votre souhait, je ne vous demanderai plus de la revoir. Et je vais vous la faire oublier..."

"Tout de suite" eut-il envie d'ajouter, mais ne le fit pas. Pas besoin de parler. Alors qu'un de ses bras serrait Ezhekiel contre lui par les épaules, l'autre atteignit sa cuisse, la ramenant aussi encore plus près. Au moment, où leurs bouches se retrouvèrent dans une nouvelle explosion de plaisir (ce garçon ne pouvait être simplement humain, tellement il était bon de gouter à sa salive, à ses lèvres...), la main glissa vers la fesse, la serrant un peu plus fort. De nouveau, ils s'embrassèrent, jusqu'à ne plus avoir assez de souffle et devoir reprendre leurs respirations par la bouche. Légèrement haletant, mais ne perdant pas un pouce de terrain, Uriel poussa son protégé pour que celui-ci s'allonge. S'installant au-dessus de lui, le Haut Prêtre déboutonna les trois premiers boutons de la chemise du Prince, avant de plonger, sans se soucier de ses longs cheveux d'or qui tombèrent en cascades sur les côtés et respira le parfum, sucré, encore enfantin, du futur souverain du monde. Ses lèvres, précédées de la langue, caressèrent la peau douce du garçon, avant de remonter et de se glisser tout contre lui, la bouche à la hauteur de l'oreille, de nouveau. Uriel s'appuyait sur ses avant-bras, pour ne pas écraser (de son poids ridicule) le Prince Héritier.

"Cela convient-il à mon Prince ?"

Ses mains caressaient la tête du garçon, alors que, soudainement, et avant qu'il n'obtienne une réponse à sa question, son genoux vint se glisser entre les jambes d'Ezhekiel, appuyant légèrement sur son entrejambe qu'il espérait tant atteindre...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Jeu 12 Mai - 19:51

Par l'Ombre! Il se sentait terriblement bien et à la fois complètement déboussolé. Le corps du Régent... Si près du sien... Parlant, l'air de rien, qu'il était désolé de la manière dont la situation avait dégénéré. Oh oui, il semblait terriblement désolé... Ezhekiel était bien prêt à le croire et à gober tout ce qu'il lui dirait d'autre, en ce moment. Oh oui, la Duchesse avait chuté dans le puits des faibles et des ignorants. Elle était perdu, peut-être à jamais... Mais pour le moment, le Prince n'était pas d'humeur à pardonner... Sa pensée fut interrompue par un délicieux frisson.

Il se rapprochait encore. L'une de ses mains se glissait délicieusement dans ses cheveux alors que l'autre descendait le long de sa cuisse, enflammant un désir nouveau. Monsieur d'Arken l'avait déjà pris dans ses bras de nombreuse fois... Mais jamais de cette façon. Quelque chose avait changer, sans qu'il puisse dire quoi. Ses mains blanches se glissaient sous ses vêtements avec facilité, le caressant au passage avant de le rapproche plus encore de lui, leurs lèvres s'effleurant quelques instants avant de s'embrasser pour de bon, provoquant un violent frisson de plaisir et de désir mêlés.

Le Régent le surplombait et ses mains agiles déboutonnèrent sans mal les premiers boutons de sa chemise blanche. Ezhekiel se sentait... Perdu. Une part de lui-même avait terriblement envie qu'il continue, et la langue d'Uriel qui parcourait sa gorge, laissant la marque brulante de son souffle contre sa peau, ne faisait que renforcer ce sentiment. Cependant, l'autre part de sa personne était prise d'une sorte d'effroi, que se passait-il ? Était-ce normal ? Dans l'ordre des choses ? Qu'est ce qui avait poussé le Régent à agir ainsi ? (Mais que c'était bon, pourtant) Qu'était-il sensé faire ? (Rien, justement, rien, ne fait rien...) Que lui arrivait-il, à lui ? (Qu'importe le nom qu'on met là-dessus, que ça continue...). La bouche du Marquis près de son oreille le tira de ses questions profondes. Cela convient-il à mon Prince ?

Est-ce que ça me convient ? (Oui, parfaitement) Je n'ai jamais demandé une telle chose... (Mais qu'importe ? Monsieur d'Arken sait, lui, et il ne nous ferait pas de mal, jamais). Peur et Désir se livrait une joute verbale dans l'esprit du Prince, cependant, à la surface, c'est largement ''désir'' qui menait la danse et bien que les yeux du garçon semblait refléter une certaine incompréhension, il ne tenta pas de se défaire de l'étreinte du Régent. L'idée l'avait effleuré mais avait été tout bonnement balayée par le genou bien placé de son ainé. A son contact, ses mains s'étaient crispés, froissant le tissu soyeux des vêtements du Régent.
Ce dernier était... Terriblement proche. Bien trop et pas assez. Ses cheveux blonds venaient chatouiller son visage alors que son souffle caressait la peau de son torse juvénile. Bien malgré lui, Ezhekiel sentit son sexe durcir tout contre la cuisse du Marquis. Tout son être tremblait, de peur et d'excitation réunies. Que dire, quoi faire dans un moment pareil ? Uriel semblait parfaitement au courant.

[Je poste finalement ce que j'avais écris il y a un moment, histoire qu'on en finisse... Désolé pour la piètre prestation é_è Je pense qu'on ferait mieux d'écourter pour éviter les dégâts de mon coté ^^ ]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   Jeu 19 Mai - 9:32

[Ok :-) Uriel se fera Ezhekiel une autre fois alors XD]

Ezhekiel était indescriptible. Le délice que prenait son mentor à parcourir sa peau de ses mains, pourtant douces, ne pouvait être comparé à quoi que ce soit ni exprimé d'une façon quelconque. Les Walhgren n'étaient pas des humains, cela allait de soi. Une fois de plus, le Haut Prêtre en avait la preuve. Il y a déjà fort longtemps de cela, à une époque, où le Prince Héritier ne marchait pas encore très droit sur ses deux jambes, Alarin, protecteur d'Uriel, confia à ce dernier que le défunt Empereur disposait d'un charisme tout à fait unique et que son corps ne pouvait être égalé en matière de douceur ou de beauté.

Aujourd'hui, Uriel en avait la certitude. Le Prince était bel et bien un descendant de celui qui naquit de l'Ombre, comme les Écritures nomment le premier Walhgren. Le désir qu'éprouvait l'ecclésiastique était immense. Il tuerait sans doute toute personne tentant de les déranger, fut-elle parfaitement innocente. Cet instant était magique et il était leur. Les deux hommes avaient déjà partagé de nombreuses choses, au cours de la Régence, mais maintenant, il étaient sur le point de devenir amants. Quoique...

Le Haut Prêtre croisa le regard de son protégé, entre deux baisers, deux caresses. En même temps, sa main se glissa sur l'entrejambe du Prince, en percevant la tension. Aucun doute : Ezhekiel appréciait ce qui se passait, sans le comprendre. Et c'est là qu'était le problème. Le blond fut percuté par cet interrogation, cette crainte. Le garçon qui planifiait déjà ses explorations de mondes à l'existence douteuse, qui parlait aux plus grands seigneurs en les traitant de haut et qui pouvait déchaîner toutes les forces du ciel et de la terre, avait peur. Peur de l'inconnu, comme tout le monde. En l'occurrence, il s'agissait du sexe. Les choses physiques, les plus basiques, ancrées dans tout être humain de cette terre, effrayaient ce surhomme... Pas étonnant, après tout. Uriel a dépucelé assez de gens pour savoir qu'ils ne réagissaient pas tous très bien. Et Ezhekiel devait bien réagir. Il devait être heureux, satisfait. Il fallait donc des explications... Et du temps.

Le combat fit rage dans l'esprit du Haut Prêtre. Le Régent était en position de s'imposer, certes. Son autorité, la confiance dont il jouissait... Avec n'importe qui d'autre, il n'aurait pas hésité à en user, voire abuser. Cependant, ce n'était pas n'importe qui qui se tortillait entre ses mains expertes. Prenant son élève dans ses bras, plus comme il avait toujours l'habitude de le faire, comme lorsqu'il venait le consoler au milieu de la nuit d'un mauvais rêve quelconque, lorsqu'il apaisait les ombres menaçantes dans sa chambre... Un câlin tout en douceur. Et puis sa voix, son murmure, d'une délicatesse exquise, qui ne laissait pas transparaître sa frustration.


"N'ayez pas peur, votre Majesté. Nul mal ne peut découler de ce qui vient de se passer... C'est là une chose agréable que tout le monde sait, mais nul n'en parle ouvertement. Je crois que vous avez besoin de repos et que je vous dispenserai ces enseignements à une autre occasion... Je suis certain que vous n'hésiterez pas à me le faire savoir... Mais en ce moment, je me vois dans l'obligeance de vous demander votre autorisation pour me retirer..."

Aucun protocole ne l'y obligeait : Uriel était le Régent Impérial, tuteur du Prince Héritier. Mais il préférait toujours montrer son respect à Ezhekiel, chose que le Prince n'appréciait pas toujours, préférant plus de familiarité. Cela dit, Uriel se retira et attendit d'être dans son carrosse pour se faire plaisir, se soulager de cette affreuse frustration. Et ce ne fut pas suffisant. Rentré dans le domaine de l'Eglise, Uriel convoqua deux jeunes novices qui passèrent avec lui toute l'après-midi et la soirée, puis finalement la nuit. Il ne fut pas satisfait, mais au moins assez las pour dormir, sans penser, quelques heures, à son Prince...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Entrainement de l'Empereur [PV Ce dernier]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Palais Impérial Ѧ-