AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ceci est mon écorce, ceci est ma sève.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asgeir
♦ Travailleur ♦

Asgeir

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 193
♦ Messages : 151
♦ Âge du perso' : 46
♦ Fiche : Un homme fait de sève et d'écorce.
♦ Protecteur : Une planche de bois.
♦ Date d'inscription : 30/01/2011
♦ Age : 27

Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Vide
MessageSujet: Ceci est mon écorce, ceci est ma sève.   Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. EmptySam 5 Fév - 14:05

Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Chap-a10

En cours d'écriture.

Parfois, on peut rencontrer des personnes,



Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Vignet10 Drocell Cainz :
Un jeune homme que tu trouves étranges, tu ne sais pas quoi penser de son obsession pour les poupées de porcelaine. Tu as connu pourtant celui qui est important pour lui, seulement, tu ne peux pas comprendre encore ce qui se trame dans son esprit. Il n'est pas comme les autres humains, lui aussi vit dans une réalité différente, enfermé dans son monde empli de poupées de porcelaines aux cheveux roux.

Le Mystérieur Acteur :
Tu ne sais plus pourquoi son visage te dit quelque chose, tu sais que tu le connais, mais tu es incapable de te souvenir pourquoi. Il te semble que c'est un acteur que tu as autrefois vu sur scène, le temps où Iseult était encore en vie. Quand tes fantômes cesseront-ils de te poursuivre ?
Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Vignet10


Et d'autre fois, des fantômes.


En cours d'écriture.



Dernière édition par Asgeir le Lun 7 Fév - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asgeir
♦ Travailleur ♦

Asgeir

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 193
♦ Messages : 151
♦ Âge du perso' : 46
♦ Fiche : Un homme fait de sève et d'écorce.
♦ Protecteur : Une planche de bois.
♦ Date d'inscription : 30/01/2011
♦ Age : 27

Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Vide
MessageSujet: Re: Ceci est mon écorce, ceci est ma sève.   Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. EmptySam 5 Fév - 14:29


Un autre Hiver... d'autres saisons.



Qu'est-ce que ça donnerait si Pinnochio cherchait du bois ?

Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Ruelle10Un jeune homme et une poupée de porcelaine, un homme qui veut le voir partir. Asgeir, ressens-tu à quel point ce moment t'angoisses ? Tu voudrais lui crier de partir, l'attraper et le foutre dehors de toutes tes forces, tu ne veux pas qu'il reste. Il y a trop de choses, beaucoup trop de choses. Tu ne sais pas quand ça a commencé, tu ne sais pas quand ça aura une fin.
« Drocell ne sait pas quoi penser de votre poupée. Il est certain qu’elle vient du même endroit que moi. Mais, elle me parait bien plus âgée. »



Il y a des rencontres que l'on fait, et on ne les comprend pas. Tu es allé chez ton fournisseur acheter des planches de bois pour ce fabricant de poupées, alors que tu marchais en boitant, tu as malencontreusement envoyé une planche dans la figure d'un jeune acteur. Il te dit quelque chose... mais quoi ? 
« Aujourd’hui, nous faisons rire. Nous n’offrons plus de romantismes. Nous ne faisons plus rêver le public. »
Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Marcha10

Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît...

Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Ruelle10 Un homme à la longue chevelure rousse rentre dans ta boutique, désirant que tu fasses quelque chose pour son vieux luth, qui semble avoir connu des jours meilleurs. Menuisier, tu acceptes pourtant, et lui demandes de te laisser l'instrument pour plusieurs jours, chose douloureuse pour le musicien. Et peu à peu, les souvenirs reviennent à toi, dévorant ton âme des souffrances que tu as connues en prison. Cet homme efflanqué, avec sa chevelure de flamme, tu l'as déjà vu. Non pas dans la rue, mais durant cette époque, où tu fus gardé en prison pendant quinze ans. Quinze années de souffrance, où dans les ténèbres, parmi la cruauté des Inquisiteurs, un enfant tendit la main vers toi.
« … Je vous reconnais … vous étiez dans la prison … à l’infirmerie … »



Par erreur, tu « arroses » un garçon faisant la manche dans la rue, et tu l'accueilles chez toi en voyant son corps ravagé dans la faim. Tu remarques sa langue coupée, son bras amputé, et son regard apeuré. Sourd-muet, il t'indique sur un morceau d'ardoise que son nom est Mist, et tu es loin de te douter que tu as en face de toi un de ceux qui ont détruit ta vie, un terroriste. Tu comprends sa douleur, comme tu comprends sa crainte, et tu le loges pour une nuit. La misère rencontre une autre misère, et cela a un doux parfum d'humour.  
«  Et pour la langue, je suis né sourd-muet, donc ce n'est pas une grosse perte. J'espère ne pas vous avoir choqué. »
Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Ruelle10

O Fortuna Imperatrix Mundi !

Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Ruelle10 Un grand homme noir débarque brusquement chez toi, t'accusant d'avoir logé un terroriste. Loin de te douter qu'il s'agit de Mist, tu tentes de lui expliquer que ça doit être une erreur, et que tu n'as jamais gardé près de toi un terroriste. C'est Un Prêtre qui comprend vite que tu as passé quelques années en prison, il t'annonce notamment que tu as du retard par rapport aux évènements, et tu te rend compte que la personne au pouvoir est un enfant. Finalement, l'homme décide de te croire, et fera preuve d'une certaine compassion, quand il saura que tu n'as plus vu ta fille depuis des années.  
« Y a pas un terroriste qu'est venu chez vous récemment ? »



Un jeune Garde arrive chez toi pour te demander de faire un arc, chose assez originale dans la mesure, où tu n'es pas habitué à contrsuire des armes. Malgré tout, le prenant comme une sorte de défis personnels, tu acceptes son offre. L'arc fait, le jeune homme n'hésite pas à te faire éloge de cette oeuvre, qu'est-ce qu'on viendra te demander la prochaine fois ? Entre lui, et le musicien pour son luth, tu te le demandes bien.  
« On dit que vous êtes capable de plier le bois à votre volonté et de ce que j’en vois ici, ca semble être vrai.»
Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Ruelle10

Et les objets exotiques, vous faites aussi ?

Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Ruelle10 Et une jeune fille vient chez toi pour te demander de faire un « goban », un objet de sa province orientale, dont tu n'as jamais entendu parler. Malgré tout, tu acceptes, et t'étonnes de la grande quantité d'argent qu'elle te donne en échange. Enfant pourrie et gâtée, elle est loin de comprendre toute la misère qui t'accable, mais se montre plus courageuse et ferme que sa dame de compagnie que tu tétanises de peur. Et toi, tu es loin de te douter que tu as en face de toi Yue Wu Zang, princesse, et surtout prétendante au trône.
« Ou au moins, lavez-vous correctement, ça évitera les infections. Et ça atténuera sans doute l'odeur .  »



Mist revient te voir, et c'est avec surprise que tu le vois te ramener une petite statue de chien. Maladroite, elle te touche pourtant dans sa naïveté, et le coeur qu'a mis le garçon dedans. Tu la gardes avec la pierre qu'Iraïd t'a offerte pour son luth, trop peu conscient que ta gentillesse est la seule chose qui n'est pas morte chez toi.  
« Je suis venu pour te remercier de m'avoir donné à manger et puis un lit aussi.»
Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Ruelle10

Plus tard, je connaîtrai le divin Époux ! Je suis née soumise à Lui.

Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Pendai10 Et par hasard, tu apprends une nouvelle qui sans te dévaster, va te surprendre : la condamnation à mort d'un terroriste. Curieux, tu te rends à la place des exécutions, et la surprise te tombe dessus : il s'agit de Mist. Zélig avait raison, ce garçon est un terroriste, et pourtant, tu ne peux pas te résoudre à le haïr. Sa mort est violente, assez en tout cas pour te choquer. Et pourtant, dans la foule, un autre gosse aux cheveux gris tente de sauver ce qu'il reste du sourd-muet, alors à ton tour, tu vas agir. Tu vas aider le gamin en faisant un cercueil pour Mist, et en allant reprendre le cadavre pour l'enterrer au cimetière. Puanteur, et tristesse accablent l'autre, et c'est pensif que tu le laisses à ses démons.
« La mort est trop douce pour cet être qui consacra sa vie à nuire à Ishtar. Que tous les ennemis de l'Empire et de l'Ombre le sachent : Moi, Uriel D'Arken, au Nom du Saint Empereur, j'ai le pouvoir de les priver du repos... ETERNEL !  »



Ton atelier semble attirer les visiteurs particuliers. Cette fois-ci, c'est un Philosophe qui vient te voir pour que répare son petit instrument. Tout d'abord, il te rappelle Iraïd, mais il semble bien plus mélancolique que le rouquin. Et la grande différence, c'est la pitié écrasante dont il fait preuve, avec toi. Sans le savoir, il blesse ton orgueil, ou ce qu'il en reste. Il poussera même le vice jusqu'à te sauver de l'Inquisition.
« Asgeir, Allez-y. Il n'est jamais souhaitable de faire attendre sa clientèle. Réchauffez leur coeur de votre talent.  »
Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Ruelle10


Dernière édition par Asgeir le Lun 22 Juil - 14:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asgeir
♦ Travailleur ♦

Asgeir

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 193
♦ Messages : 151
♦ Âge du perso' : 46
♦ Fiche : Un homme fait de sève et d'écorce.
♦ Protecteur : Une planche de bois.
♦ Date d'inscription : 30/01/2011
♦ Age : 27

Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Vide
MessageSujet: Re: Ceci est mon écorce, ceci est ma sève.   Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. EmptyDim 6 Mai - 19:02

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Vide
MessageSujet: Re: Ceci est mon écorce, ceci est ma sève.   Ceci est mon écorce, ceci est ma sève. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Ceci est mon écorce, ceci est ma sève.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ϩ Dossiers Confidentiels Ϩ-