Partagez | 
 

 Une douceur avec votre thé ? [PV Azhran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ʌ Sénateur Ʌ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 569
♦ Messages : 238
♦ Âge du perso' : 30
♦ Fiche : ma vie, mon œuvre
♦ Date d'inscription : 13/11/2010
♦ Age : 33

MessageSujet: Une douceur avec votre thé ? [PV Azhran]   Dim 21 Nov - 15:47

Hector n'avait jamais vraiment eu une vie de tout repos, depuis son enfance, il s'entrainait entre deux leçons et dès l'adolescence, il avait combattu dans les profondes forêts de Frickwitch, essayant de faire de son comté natal un endroit plus sûr, affrontant sectaires fanatiques, psychopathes dérangés et autre bandits sans finesse. Mais depuis peu, il participait à un autre genre de bataille, celle permanente entre les politiciens qui formaient le sénat et en tant que sénateur de Frickwitch, il se devait d'y participer, le vieux comte de Frickwitch lui avait accordé sa confiance, entérinée par celle du comte de Bloomyss. Son père ne se serait sans doute pas attendu à ca mais au moins il lui avait offert une éducation lui permettant de s'en sortir, après, son allure de grande brute endormait la méfiance des autres. Mais bon, il était encore jeune, n'étant pas manipulateur de nature, il lui fallait être patient, attendre, observer, apprendre, comprendre les rouages du système pour pouvoir agir ensuite. Mais bon ce n'était qu'une question de temps et bientôt il remplirait son rôle à la perfection...

En attendant, défendre les intérêts de Frickwitch était usant. Les séances du sénat pouvait être longue parfois, sans compter la paperasses et tout le reste. Alors à l'occasion, Hector n'hésitait pas à se détendre comme il pouvait. Et la façon qu'il avait trouvé pour le faire aujourd'hui, c'était de profiter de ce que pouvait lui offrir la capitale. Ici, les cultures de toutes les provinces se rassemblaient et s'entremêlaient, ce qui n'étaient pas le cas de Frickwitch, la province se trainait derrière elle une réputation peu accueillante qui n'encourageait pas les étrangers à venir la visiter. Notre jeune noble en profitait donc, suivant les conseils d'une connaissance, il visitait le quartier du Tchï, un lieu où se rassemblaient les gens originaires des provinces occidentales, ici, tout était différent de sa sombre et froide province natale, les odeurs et les couleurs se mélangeaient partout, les gens allaient et venaient toute la journée, pour notre grand guerrier, s'ouvrir le passage n'était pas bien difficile, il suffisait de faire deux têtes de plus que tout le monde et d'être aussi large que grand.

Cherchant un endroit paisible pour se poser un petit peu et se détendre, Hector tomba un peu par hasard sur un drôle d'établissement, un salon de thé, un endroit tranquille et paisible. En plus, ca lui permettrait de goûter de nouvelles saveurs, le thé était un produit rare à Frickwitch. Alors oui, Hector était parfaitement capable de savourer ce genre de boisson, aux oubliettes, l'images du rustre passant son temps dans les bars populaires à écluser des bières ou tout autre boisson forte. Non pas que cela ne lui arrivait pas de temps en temps mais bon...

Notre homme fit donc son petit effet en rentrant dans cet endroit, grand, large et vêtue de son armure familiale. Cependant, ses vêtements et sa prestance montraient clairement qu'il était noble et on lui fit donc accueille comme on le devait à quelqu'un de son rang. Il demanda à être installer au calme et on l'amena à une table au fond où les cloisons séparant les clients lui assurerait d'être tranquille. Hector se fit donc servir et savoura la boisson douce, ne comptant pas le temps qui s'écoulait. Peu à peu, le salon se remplissait et devenait bondé, à tel point que le seul endroit où il y avait encore de la place était la table qu'Hector occupait seul pour le moment...


Dernière édition par Hector de Jadewood le Mar 23 Nov - 7:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 412
♦ Messages : 117
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Petite douceur
♦ Date d'inscription : 03/11/2010
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Une douceur avec votre thé ? [PV Azhran]   Mar 23 Nov - 3:37

"Quand tu seras dans la Capitale, surtout montre toi de temps en temps ! Les aristocrates comme nous ne restent pas enfermés chez eux, ils sortent même seuls pour aller profiter des avantages que leur offrent leurs fortunes. Vas manger des pâtisseries, acheter des bijoux... fais ce que tu veux mais sors Azhran, et essaye de ne pas avoir l'air d'une parfaite idiote aux yeux des nobles des autres provinces s'il te plaît, sois digne de notre nom !"

Voilà ce que son père lui avait dit lors de la dernière réunion de famille qui avait eu lieu quelques jours avant son départ. Il était obligé de tenir ce genre de propos quand le reste de la famille, du moins une partie, les Nocturnae étaient assez nombreux, était présente. Ce soir là il y avait eu les deux frères de sa mère, leurs femmes et leurs enfants, deux des sœurs de son père avec leurs petites familles, et l'un de ses frères, venu avec sa femme et sans leurs enfants qu'ils avaient laissé chez eux sous la bonne garde de la mère de cette dernière. Une petite réunion de famille pour laquelle il n'avait même pas été impératif de mettre le couvert dans la plus grande salle à manger de la demeure de ses parents... mais autant faire les choses en grand, impressionner sa propre famille était toujours une bonne chose de faite. Les cuisiniers avaient donc préparé des mets savoureux, couteux et fins, le pâtissier s'était une fois de plus surpassé... et le repas avait duré une bonne éternité et demi, au moins.

La conversation avait d'abord essentiellement porté sur le Compte Astor Méchal, un individu peu sympathique qui n'appréciait pas du tout la famille Nocturnae et qui, se servant de cela pour se faire remarqué, espérait bien prendre la place du père d'Azhran à la tête de la popularité de leur province. C'était bien entendu peine perdue étant donné que la réputation des Nocturnae n'était plus à faire depuis déjà plusieurs générations, et que ladite réputation avait traversé les provinces pour venir éclabousser la capitale. Cela était en partie dû au fait que leur famille avait toujours entretenu d'étroites relations avec l'Église et ses représentants. Le Compte Méchal avait visiblement manqué de respect au géniteur de la princesse Azhran et il comptait le lui faire payer au prix fort. Une fois le sujet épuisé, ils avaient parlé de tout et de rien, de choses et d'autres, toujours plus ou moins sur le thème des manigances et des manipulations... tous les membres de cette famille ont toujours eu un don et un goût prononcé pour les choses de la politique. Pour finir, au moment ou le dernier dessert était servit, une pièce montée toute en cheveux de sucre caramélisé, en glaces, en copeaux de chocolat et en massepain, la conversation avait dévié vers le départ d'Azhran pour la capitale, ce qui avait fini par être conclu par un soupir de la part de l'un de ses tantes, et par une remarque de son oncle. Il disait qu'il espérait qu'elle ne leur ferait pas honte, mais qu'il était certain d'être déçu.

Eh bien voilà, elle était arrivée dans la capitale depuis quelques jours déjà et elle avait décidé de la visiter quelque peu. On lui avait parlé d'un salon de thé qui était toujours bondé mais ou l'ambiance était agréable. On lui avait aussi dit qu'il était réputé et que beaucoup de nobles s'y rendaient pour discuter autour d'une pâtisserie et d'une tasse de thé. C'était parfait, c'était ce que son père lui avait "conseillé" de faire, là bas elle rencontrerait des personnes de haut rang, et elle pourrait commencer tranquillement à se faire sa réputation.

Elle pénétra dans le salon de thé qui, effectivement, était bondé, et chercha une place des yeux. Elle était vêtue d'une robe noire décorée de motifs mauves assortis à ses yeux et avait une coiffure simple qui laissait ses cheveux cascader sur son épaule droite. Elle lissa sa robe, repoussa une petite mèche rebelle derrière son oreille et leva un regard timide vers l'homme qui s'était installé à la seule table ou il restait encore des places. Elle rougit légèrement, semblant intimidée par sa prestance et donnant l'impression de ne pas oser lui demander de s'assoir avec lui...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Sénateur Ʌ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 569
♦ Messages : 238
♦ Âge du perso' : 30
♦ Fiche : ma vie, mon œuvre
♦ Date d'inscription : 13/11/2010
♦ Age : 33

MessageSujet: Re: Une douceur avec votre thé ? [PV Azhran]   Mar 23 Nov - 8:36

Tout en buvant sa tasse de thé lentement, pour mieux en apprécier les saveurs, Hector en profitait pour réfléchir, le bruit ambiant ne le dérangeant pas le moins du monde. Tout était assez nouveau pour lui depuis qu’il vivait presque tout le temps dans la grande capitale impériale. Hector était différent des autres nobles, il ne complotait pas, ses ambitions personnelles se bornaient pour le moment à garder la puissance de sa famille stable et il avait grandi avec d’autres soucis. Notre comte de Jadewood ne connaissait que très peu la noblesse d’Ishtar en dehors de celle de Frickwitch. Il avait de bon rapport avec le comte de Frickwitch et la famille Bloomyss, donc pas de problèmes de ce côté-là. De plus sa famille était plutôt étroite, il était enfant unique, comme son père avant lui, et sa mère, morte alors qu’il était très jeune, était issue d’une petite famille noble de Frickwitch avec qui il n’avait jamais vraiment eu de contact.

En fait depuis une dizaine d’année, Hector avait eu à cœur de s’occuper d’autres genres de problèmes, des problèmes plus terre-à-terre, et à Frickwitch, il s’agissait surtout d’histoire de sécurité du territoire. En effet, les profondes forêts du comté étaient peuplés d’une faune tout ce qu’il y a de peu sympathique, sectaires fanatiques, psychopathes bien malades, groupuscules dangereux et autres bandits auxquels le jeune homme avait préféré donner la chasse depuis son adolescence plutôt que de participer à fond à la vie d’un noble. Et maintenant, il rattrapait son retard, le point négatif, c’était qu’hormis la noblesse de Frickwitch, il ne connaissait personne et n’avait pas encore d’alliés, mais le revers positif était que grâce à ca, il n’avait pas encore d’ennemis, pour le moment, il avait le champ libre, personne ne se souciait de lui, ce qui lui conférait un petit avantage pour le moment.

Tout autour, le salon était bondé, les tables étaient toutes prises, celle d’Hector, dans un coin tranquille était la seule où il restait une place vu que notre homme était seul. En ce qui concernait la jeune femme qui était rentré, une serveuse arriva embêtée car on voyait bien à ses vêtements qu’elle était noble et on se voyait mal la refuser sous prétexte qu’il n’y avait plus de place dans l’établissement. Mais fort heureusement, il restait une place de libre, à la table de l’homme de grande taille, vu qu’il était noble lui aussi, ca aiderait à passer, à condition que ni l’un ni l’autre ne soit marié, sinon, bonjour les histoires… la serveuse se lança et alla demander à Hector qui leva les yeux vers la jeune femme qui attendait. Une très belle jeune femme, une peau blanche comme la brume du comté natal d’Hector, comme il n’y avait que rarement de la neige à Frickwitch, il la comparait plus facilement à la brume blanche du printemps. De longs cheveux d’ébène, encadrant un visage fin et des yeux d’améthyste, une robe noire avec des touches de mauves. La jeune femme semblait être d’une grande timidité et devant sa beauté, Hector lui-même du se retenir de ne pas rougir, car rouge sur vert, c’est plutôt voyant…

Retrouvant vite ses esprits, Hector fit signe à la jeune femme de venir s’assoir et demanda à la serveuse qu’elle leur apporte du thé pour tous les deux. Quand la jeune femme fut installée face à lui, le comte de Jadewood essaya de sourire le plus naturellement avant de lui adresser la parole.

Puisque le hasard vous a obligé à venir à ma table, acceptez d’être mon invitée madame.

La serveuse revint et déposa devant les deux nobles une tasse de thé chaud aux senteurs délicieuses ainsi qu’une petite assiette de pâtisserie exotique pour aller avec. Hector attendit qu’elle les laisse à nouveau pour reprendre.

Pardonnez-moi car j’ai un peu oublié mes manières. Je me nomme Hector Madame, Hector de Jadewood. C’est un plaisir madame.

Bon, pour un homme peu habitué à être seul en présence d’une femme, il s’en sortait plutôt bien du moins l’espérait-il, au moins que l’éducation que lui as offert son père ne soit pas bonne à jeter aux orties.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 412
♦ Messages : 117
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Petite douceur
♦ Date d'inscription : 03/11/2010
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Une douceur avec votre thé ? [PV Azhran]   Mer 24 Nov - 20:25

La jeune fille resta un moment silencieuse, se contentant d'adresser à l'homme qui l'avait invitée à s'installer près de lui un sourire reconnaissant. Fixant timidement la table, elle leva discrètement les yeux vers lui quelques fois afin de détailler ses vêtements, son allume et son visage. Il était grand, très grand, s'ils avaient été debout l'un à côté de l'autre elle n'aurait sans doutes pas dépassé ses épaules avec le sommet de sa tête. Il avait des cheveux d'un noir profond, épais à souhait, et ses yeux d'un vert insondable étaient vifs. Il avait plus ou moins la carrure rustique des hommes occupés tout le jour à des tâches difficiles et très physiques, mais ses vêtements et l'armure étrange dont il était affublé paraissaient être taillés dans des matériaux de première qualité. L'oeil avisé d'une femme, fut-elle princesse ou non, voit toujours ce genre de détails. Il avait presque l'air gêné et semblait le masquer derrière un air naturel assez mal imité... ça aurait presque pu en être attendrissant, mais Azhran n'avait pas vraiment l'habitude de s'attendrir sur grand monde. Elle leva les yeux vers lui et plongea son regard dans le sien, les joues légèrement rosissantes, et un très léger sourire timide se dessina sur ses lèvres.

- Même si le hasard fait parfois bien les choses, je me dois de vous remercier comme il se doit Monsieur de Jadewood, vous m'avez offert un siège et de quoi me désaltérer, vous êtes un parfait gentleman.

Elle contempla un instant une nervure dans le bois de la table, semblant reprendre son élan pour parer à sa timidité apparente et adresser à nouveau la parole à l'homme installé en face d'elle.


- Je me nomme Azhran, Azhran Nocturnae, Princesse de Semini. Je ne suis arrivée dans la capitale que depuis quelques jours, et je dois vous avouer que je ne m'attendais vraiment pas à trouver autant de monde ici. A vrai dire je n'ai pas l'habitude de la foule...

Touchant de timidité et de naïveté, c'était parfait, n'importe qui se serait attendrit sur la jeune fille. Elle avait l'air si belle, si douce et si fragile que personne ne se serait posé de questions sur elle ou sur ce qu'elle pouvait bien dire. Elle fit glisser son doigt le long de la nervure qu'elle avait repéré un peu plus tôt dans une parfaite interprétation de la jeune fille timide qui ne sait quoi dire de plus sans gêner la personne avec qui elle discute. Semblant soulagée par l'arrivée d'une serveuse déposant devant elle une liste de thés, elle s'y plongea un moment, non sans jeter quelques regards furtifs à l'impressionnant homme en face d'elle. La jeune princesse finit par lever ses yeux mauves vers la serveuse et lui demanda un thé gris pas trop fort avec une touche de lait pour adoucir le tout, ainsi que deux morceaux de sucre brun, car le goût était bien plus délicat et agréable que le blanc. Elle fit ensuite glisser la carte vers Hector en lui adressant un nouveau sourire étincelant de timidité.

- Que souhaitez-vous boire ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Sénateur Ʌ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 569
♦ Messages : 238
♦ Âge du perso' : 30
♦ Fiche : ma vie, mon œuvre
♦ Date d'inscription : 13/11/2010
♦ Age : 33

MessageSujet: Re: Une douceur avec votre thé ? [PV Azhran]   Jeu 25 Nov - 8:17

Toute timide, elle ne parla pas dans un premier temps, ce qui mettait un peu Hector mal à l’aise, même s’il essayait de le cacher. Il n’avait pas l’habitude de se retrouver seul à seul avec une femme. Il n’avait d’ailleurs jamais été présenté à celle qu’on lui avait fiancée pendant un moment, avec sa force et sa carrure, il avait toujours peur de leur faire du mal rien qu’en les touchant et l’impression de fragilité que dégageait la jeune noble ne l’aidait pas à être plus à l’aise. Elle lui répondit finalement d’une voix douce, timide et agréable, accentuant encore cette impression de fragilité et de douceur qui se dégageait d’elle.

Je vous prie madame, c’est bien le moins que je puisse faire.

Hector essayait de rester galant et poli le plus possible, comme son père l’avait éduqué mais cela lui semblait tout d’un coup bien plus épuisant comme exercice que de courir la forêt pour combattre ce qui trainait dans le comté. Notre homme se présenta, simplement, sans mettre en avant son titre de noblesse ou son rang. Il était le genre de d’homme à placer la personne avant ce qu’elle pouvait représenter, c’est d’ailleurs ce côté de sa personnalité qui lui avait valu la loyauté des soldats du comté. Elle se présenta donc comme une princesse de Sémini. Hector était un peu surpris, même s’il ne connaissait pas par cœur l’intégralité de la noblesse d’Ishtar, ce qui était sans doute impossible d’ailleurs, depuis qu’il était à la capitale, il avait tout de même retenu les nom des principales familles influentes de chaque province. Les Nocturnae de Sémini, une famille puissante, réputé manipulatrice et sans pitié, prête à tout pour obtenir ce qu’elle voulait. Si elle n’avait pas été aussi sérieuse, Hector aurait presque cru à une mauvaise farce, la jeune femme, si douce et si timide avait l’air d’être l’exact opposé de ce qu’on lui avait décrit sur cette famille princière de la petite ville-province. Mais bon, il aurait été idiot de croire que toute la famille est ainsi, il y a des exceptions partout après tout.

C’est un plaisir et un honneur de faire votre connaissance Princesse Azhran.

Hector ne lui avait toujours pas donné son titre de noblesse ni son travail à la capitale en tant que sénateur. Il n’aimait pas vraiment mettre ca en avant, pour le reste, il se voyait déjà très clairement qu’il était noble, à lui, ca lui suffisait.

Je vous comprends, étant moi-même originaire de Frickwitch, je sais ce que c’est que de découvrir un lieu aussi peuplé, ma province ne l’est pas autant. Ne vous en faites pas princesse, on finit par s’y habituer et croiser toutes ces cultures est loin d’être une mauvaise chose…

La serveuse revint leur apporter une carte des thés et la jeune femme se plongea dedans la première, jetant quelques coups d’œil furtifs à Hector qui manquait de rougir à chaque fois, les jolies yeux d’améthyste de la jeune femme faisaient leur petit effet. Puis elle commanda et demanda à Hector ce qu’il voulait, l’homme demanda pour sa part un thé noir et la serveuse s’inclina avant de s’éclipser. Hector essaya de reprendre la conversation comme il pouvait.

Et bien princesse, êtes-vous venu découvrir la capitale ?

Hector était un petit curieux sur la raison de la présence de la jeune femme loin de sa province mais vu qu’il serait malvenu de lui demander ça directement, il préféra tourner la question d’une autre manière, il ne la forçait pas à lui répondre après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 412
♦ Messages : 117
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Petite douceur
♦ Date d'inscription : 03/11/2010
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Une douceur avec votre thé ? [PV Azhran]   Dim 2 Jan - 20:14

- Eh bien... pas vraiment en fait...

La jeune femme sembla hésiter quelques instants, triturant distraitement une miette sur le coin de la table pendant qu'elle tournait doucement sa cuiller dans sa tasse. Elle resta un petit moment silencieuse, semblant peser le pour et le contre, exactement comme l'aurait fait une jeune fille de bonne famille hésitant à se confier à un parfait inconnu... de noble lignage, certes, mais inconnu tout de même. Au final, elle se redressa légèrement et planta son regard améthyste dans celui de son interlocuteur, l'air timide mais résigné.


- Je suis déjà venue il y a quelques temps... j'ai étudié ici durant deux année auprès des serviteurs de l'Ombre à la demande de mon père... Et si je suis revenue, c'est parce que... parce que...


Elle se mit à rougir et, comme désireuse de masquer un trouble gênant, elle se saisi de sa tasse et avala une gorgée du liquide brûlant qu'elle contenait. Reposant vivement sa tasse, elle porta sa main à ses lèvres et, visiblement toujours aussi gênée, demanda à la serveuse d'une voix faible de lui apporter en urgente un verre et une carafe d'eau claire. Sans retirer sa main de sa bouche, elle expliqua d'un geste à Hector qu'elle s'était brûlée et qu'elle était désolée. La serveuse déposa rapidement devant elle ce qu'elle avait demandé, déclenchant plusieurs vociférations de clients mécontents qui attendaient visiblement leurs commandes depuis un bon moment... n'en ayant cure, la jeune princesse se servit un verre du liquide frais et translucide, bien que se soit surtout l'aspect "frais" qui lui eut fait porter son choix dessus, et se mit à boire lentement, laissant quelques instants l'eau dans sa bouche avant d'avaler, et ce à chaque gorgée. Elle recommença l'opération plusieurs fois, se servant trois verres d'affilé avant de pousser un soupir de soulagement, sentant la douleur la quitter...

- Je suis vraiment désolée... je n'ai pas fais attention et le thé m'a vivement brûlée, j'ai dû oublier qu'il était encore chaud et j' en ai avalé une gorgée sans même y penser... quelle idiote je fais !

Elle rougit et se servit à nouveau un verre d'eau le temps de reprendre une contenance.

- Ou en étions nous ? ... Ah oui, les raisons de ma présence dans la Capitale Impériale... eh bien il se trouve que mon père, ma mère, et le reste de ma famille, se sont dit que je serais nettement plus apte à devenir la femme du futur Empereur qu'à grossir les rangs d'une famille qui n'a décidément pas grand chose à voir avec moi aussi bien au niveau des désirs que du caractère... Je sais que cela peut vous paraitre un peu particulier et que cela fait plus penser à une sorte de mariage arrangé, mais sachez que j'aime réellement cet Empire ainsi que son futur dirigeant, être à ses côté et l'assister dans sa dure tâche en tant que bras sur lequel s'appuyer me comblerait de bonheur pour le restant de ses jours. Je ne fais pas ça pour avoir du pouvoir, ni même la célébrité, non, je n'ai cure de ces choses là... je souhaite offrir à notre futur empereur le plus large choix de future femme possible et je sais qu'il choisira celle qu'il faudra. Si ça n'est pas moi eh bien tant pis, je trouverais une autre façon de le servir.

Elle lui adressa un petit sourire timide et rougit, comme si elle n'avait pas l'habitude de se confier de la sorte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Sénateur Ʌ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 569
♦ Messages : 238
♦ Âge du perso' : 30
♦ Fiche : ma vie, mon œuvre
♦ Date d'inscription : 13/11/2010
♦ Age : 33

MessageSujet: Re: Une douceur avec votre thé ? [PV Azhran]   Lun 3 Jan - 10:56

La jeune femme était d’une grande timidité, du moins, elle le faisait croire et Hector n’avait aucune raison de penser le contraire. Il était grand et sa carrure intimidait facilement, à plus forte raison une jeune femme de bonne famille sans doute peu habituée à fréquenter des guerriers, aussi nobles soient-ils. Alors le comte de Jadewood lui souriait gentiment pour essayer de la mettre à l’aise. Bien sûr, il ne lui demandait pas de se confier et de lui raconter toute sa vie, vu que le destin avait décidé qu’ils seraient à la même table aujourd’hui, il pouvait au moins essayer de meubler la conversation pour la détendre et la mettre plus à l’aise. Pour l’instant, elle était hésitante et faisait preuve d’une retenue digne d’une jeune femme de bonne famille, Hector ne pouvait pas vraiment lui en vouloir pour ca.

Détendez-vous princesse, je ne vous force pas à me raconter votre vie…

Même s’il n’était pas très doué et qu’il s’y prenait mal, Hector essayait tout de même de l’aider, ce qui donnait un tableau assez amusant, d’un côté, la jeune femme de bonne famille, timide et réservée et de l’autre le grand costaud manquant un peu de finesse qui essayait de l’aider. Cherchant à se calmer, la jeune femme se précipita sur sa tasse de thé mais sembla oublier qu’il était encore un petit peu chaud. Elle se brûla et réclama d’urgence de l’eau fraiche pour calmer la brûlure. Quelques clients semblaient mécontents mais Hector fit discrètement à certains un regard noir et bizarrement, plus personne ne trouva rien à redire. La serveuse revint avec l’eau que la belle noble prit pour en boire plusieurs verres, histoire de calmer sa bouche en feu.

Non, c’est plutôt à moi de m’excuser princesse, je vous mets mal à l’aise, ce qui a provoqué votre précipitation. J’espère que vous allez mieux maintenant.

Hector n’était pas du tout un modèle de finesse mais au moins il savait être prévenant et galant, ca, personne ne pourrait lui trouver à redire là-dessus. Puis le jeune femme continua et lui parla de sa vie et de ses ambitions, elle voulait devenir épouse impériale, rien que ça. Pas mal pour une jeune femme toute timide. En tout cas, elle faisait preuve d’une telle sincérité, actrice douée mais ca, Hector ne le savait pas, que le petit côté idéaliste de ces propos ne faisait absolument pas suspect. Car venant d’une famille réputée pour son désir d’obtenir ce qu’elle veut, une jeune femme au cœur aussi pur tranchait radicalement avec le reste. Hector sembla un peu prit au dépourvu mais reprit la parole pour répondre à la jeune femme.

Et bien, je vois que ne manquez ni de courage ni de volonté. C’est très noble de votre part de vouloir assister notre empereur avec tant de pureté. Et c’est une grande force de savoir rebondir sur ce qui est à la base une décision familiale. Par contre, j’espère que vous n’avez pas peur, car vous vous doutez bien que la concurrence risque d’être… un peu rude.

Et encore il était gentil, tout le monde languissait sur le siège située à côté du futur empereur, tout le monde allait soutenir une candidate qui allait dans son intérêt et la guerre risquait d’être rude. Hector espérait qu’une jeune femme qui avait l’air aussi douce pourrait supporter tout ce que cela allait impliquer. Mais en tout cas, si elle voulait vraiment faire ce qu’elle prétendait, alors elle serait une candidate parfaite à condition que sa douceur et sa gentillesse n’en fasse pas la marionnette idéal.

L’empereur a beau être encore jeune, il n’est plus un enfant que je sache, il ne restera pas de marbre devant votre beauté et votre gentillesse. Mais je crains qu’il ne prenne pas sa décision seul, il faudra aussi convaincre d’autres personnes, je le crains…

Le régent pour commencer. Maintenant qu’il occupe la place, nul doute qu’il allait sans aucun doute chercher à mettre au côté de l’empereur quelqu’un qui sert ses intérêts, lui, ainsi que tout le panier de crabe qui constitue la noblesse influente.

Mais j’y pense, avez-vous déjà eu le privilège de rencontrer le jeune prince ?

En poste depuis peu, lui n’avait pas encore eu cette chance, vu qu’Uriel le gardait bien à l’abris dans la palais impérial, loin du sénat et de toute forme de décision politique. Mais la jeune femme était d’une famille puissante et influente, peut-être avait-elle déjà pu rencontrer celui qu’elle voulait courtiser…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 412
♦ Messages : 117
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Petite douceur
♦ Date d'inscription : 03/11/2010
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Une douceur avec votre thé ? [PV Azhran]   Ven 18 Fév - 0:52

La jeune princesse fit mine de commencer à se détendre doucement, comme si cette petite conversation avait finit par adoucir sa timidité et par la mettre en confiance... du moins, un peu plus qu'à son arrivée. Malgré son impressionnante carrure, l'homme qu'elle avait en face d'elle semblait finalement être plutôt sympathique et avait des manières de jeune homme bien éduqué... Se redressant légèrement, parfaite expression de la femme qui se laisse un peu plus aller qu'à son habitude, elle adressa à Hector un sourire doux qui semblait sincère.

- Je sais que la concurrence sera rude, et que la plupart de mes rivales sont prêtes à tout pour que leur noble fessier s'installe sur le fauteuil le plus puissant qu'un fessier féminin puisse jamais effleurer... mais je ne compte pas me laisser piétiner par ces filles qui, désintéressées au plus haut point par l'empire en lui même, ne sont attirées par le futur empereur que pour les divers avantages qu'elles pourraient en tirer pour elles mêmes, leurs familles ou encore leurs plans d'avenir personnels. De plus, je suis également persuadée que certaines de ces filles ont dût être recrutées, ou du moins trompées, par des gens aux mauvaises intentions qui aimeraient que l'empire change de visage... ou même d'empereur ! Et cela, je ne puis le permettre... c'est pourquoi il faut que je parvienne à me hisser au dessus d'elle pour devenir la femme du futur empereur, ou pour laisser passer devant moi une prétendante qui lui conviendra davantage tout en convenant à l'empire en même temps. Si c'est le cas, je trouverais un autre moyen de l'aider et d'aider l'empire... je ne sais pas encore quoi, mais je trouverais.

Elle lui sourit d'un air doux. Tout son petit discours, elle l'avait prononcé d'une voix calme et posée en conservant cette expression délicate et presque tendre qu'elle avait quand elle parlait de ce futur empereur qu'elle n'avait pourtant encore jamais rencontré. Même si ses mots, surtout venant de la bouche d'une personne à qui l'on aurait pas donné deux minutes de survie au milieu des autres lionnes qui se battraient pour la robe de mariée qu'elle convoitait, étaient très forts et marquant, elle s'arrangeait pour qu'aucune violence n'en ressorte. Elle repoussa distraitement une mèche de ses cheveux tout en mélangeant son thé de sa main libre. Elle porta la tasse à ses lèvres, eut une seconde d'hésitation au souvenir de sa récente brûlure, puis avala une gorgée du liquide ambré et fumant... et sourit doucement.


- Pour en revenir à votre question, non, je n'ai pas encore eu la chance de rencontrer le futur empereur.


Un petit sourire timide se dessina à nouveau sur ses lèvres.

- En fait, je crois que j'appréhende un peu cette rencontre... peut-être ne lui plairais-je pas du tout, peut-être a-t-il déjà choisi une fiancée à son goût... peut-être est-il totalement différent de ce que j'ai imaginé... mais il ne peut être si mauvais, le Régent en fait toujours l'éloge et semble avoir placé beaucoup d'espoirs en lui, il est donc forcément quelqu'un de bien n'est ce pas ? Après tout, le Haut Prêtre de l'Ombre gère l'Empire admirablement depuis que cette tâche lui a été confiée, et il inculque son savoir à celui qui s'en occupera après lui...

Levant soudain les yeux vers Hector, elle lui demanda d'un air presque étonné :

- Au fait, et vous, vous êtes bien loin de votre province, vous êtes venu ici pour visiter de la famille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Sénateur Ʌ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 569
♦ Messages : 238
♦ Âge du perso' : 30
♦ Fiche : ma vie, mon œuvre
♦ Date d'inscription : 13/11/2010
♦ Age : 33

MessageSujet: Re: Une douceur avec votre thé ? [PV Azhran]   Dim 6 Mar - 12:50

Reprenant une gorgée de ce délicieux thé, Hector écouta avec attention la jeune femme lorsqu’elle lui fit son petit discours. Elle qui avait l’air si timide semblait cacher au fond d’elle une incroyable détermination, plus que ce qu’elle voulait bien laisser paraitre. Elle avait dit tout cela avec une voix toujours aussi douce et calme. Pour quelqu’un qui avait l’air timide, elle avait soudainement l’air d’avoir un immense contrôle sur ses émotions mais ce n’était pas assez pour qu’Hector soupçonne quoi que ce soit sur cette jeune femme. Il répondit au sourire de la jeune femme par le sien et immédiatement, ca le rendait beaucoup moins intimidants. Hector avait toujours eu une carrure plutôt… intimidante, mais en contrepartie, un beau visage assez expressif. Quant il souriait gentiment, on oubliait facilement le colosse, au combat, il prenait un air froid et déterminé qui glaçait de peur ses ennemis. Il reposa sa tasse et s’adressa à la jeune femme d’une voix parfaitement calme.

Si vous êtes aussi déterminée, tout devrait bien se passer je crois…

Quant on parlait de l’empereur, elle prenait une expression douce, elle ne l’avait jamais rencontré mais semblait déjà l’aimer. A voir après ce que ca donnerait quant elle le rencontrerait en vrai. On ne savait pas grand-chose du prince et de son caractère. Peut-être qu’elle l’aimerait moins après l’avoir rencontré en personne. Pour le moment, c’était plutôt elle qui semblait inquiète. Comme la plupart des femmes, elle craignait de ne pas plaire. Pour Hector, il n’y avait aucun risque de ce côté-là. La jeune femme était très belle, alors à moins que le jeune prince ait une orientation sexuelle différente, chose que bien sûr, personne ne saurait, il n’y avait strictement aucune raison pour qu’elle ne lui plaise pas. En tout cas, pour Hector, elle était à son goût mais lui n’était pas difficile, ce n’était peut-être pas la bonne échelle de référence.

Ne vous en faites pas pour ca princesse. Vous êtes une femme magnifique, il n’y a aucune raison pour vous ne plaisiez pas à l’empereur. Soyez naturelle et tout se passera bien.

Bien sûr, Hector ne se doutait toujours pas qu’être naturelle pour Azhran consistait tout simplement à être l’une des pires garces manipulatrices que l’empire n’ait jamais connu. Comme quoi dans certaines familles, la pomme ne tombe pas toujours loin de l’arbre. Elle fit ensuite l’éloge du haut-prêtre et Hector se contenta d’une réponse simple et évasive.

Et bien, l’empire ne s’est pas écroulé donc je pense qu’on peut dire que oui, dans l’ensemble, il a bien fait son travail. Maintenant, seul l’avenir nous dira si le nouvel empereur suivra la même ligne de conduite, après tout, il peut très bien décider de changer une fois qu’il sera le seul maître à bord.

Par de critique, de simples constatations. Comme beaucoup, Hector pensait qu’Uriel prenait son rôle de régence… un peu trop à cœur. Et il attendait avec impatience de voir ce que donnerait le règne de l’empereur. Il attendait de voir ca à la fois comme noble de l’empire et aussi comme sénateur, vu que ce statut lui permettrait de le voir plutôt souvent. Puis vint le moment où elle lui demanda ce qu’il faisait aussi loin de sa province.

Non, je suis le dernier de ma famille à l’heure actuelle. J’ai pour charge dirons-nous, de représenter sur ordre du comte de Frickwitch certains intérêts de notre province devant le sénat.

Pour ne pas dire directement sénateur. Il ne cherchait pas à embrouiller la jeune femme mais il n’aimait pas toujours évoquer sa charge, il avait l’impression qu’on le réduisait souvent au simple rôle de sénateur de Frickwitch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une douceur avec votre thé ? [PV Azhran]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une douceur avec votre thé ? [PV Azhran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Quartier du Tchï Ѧ :: Salon de Thé-