AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Adelheid Horn ~ La Maîtresse des Manèges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ʘ Ingénieur ʘ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 373
♦ Messages : 135
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mécaniquement humanisée
♦ Date d'inscription : 03/09/2010
♦ Age : 31

MessageSujet: Adelheid Horn ~ La Maîtresse des Manèges   Ven 3 Sep - 23:05

    Nom de Famille : Horn
    Prénom(s) : Adelheid
    Surnom : La Maitresse des Manèges
    Âge : 16 ans
    Titre de noblesse : Néant
    Province : Nördlichesländer
    Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle

Pouvoirs :
- Outillage : toujours équipés de tournevis, marteaux ou autres outils ou inventions loufoques, ils peuvent réparer et construire sans aucune soucis à peu près n'importe quoi.

- Invention : chaque ingénieur a SON invention, le petit bijou de sa collection qu'il porte toujours avec lui. Souvent cela ne sert à rien, mais impressionne tout le monde...

- Invention du siècle : Adelheid est la créatrice des Manèges de la Capitale, divertissement apprécié de tous. Elle seule sait comment les chevaux, dragons et carrosses se mettent en marche et sait les réparer. Le tout est desservi par quelques esclaves...

Bien entendu, cette invention implique qu'elle possède aussi la Place des Manèges de la Capitale Impériale.



    Faction : ʘ Science
    Classe : Ingénieure
    Orientation Politique : Il faudrait réparer les convictions, fixer les ambitions, trier les connexions. Certaines choses sont comme elles doivent l'être, les autres devraient être retapées ou réparées, ça dépend de ce que c'est, ou plutôt de ce qu'on en fait. L'Église a raison pour tout, mais parfois tord pour peu. La médecine doit être, c'est pour ça qu'elle a été inventée, c'est pour ça qu'on l'apprécie... enfin peut-être pas les cobayes, mais les autres si ! L'Empire devait-être, il a été, il est, et il faut qu'il continue d'être. Ça n'est pas dans la Province de Nördlichesländer qu'on aurait pu inventer toutes ces choses tellement nécessaires et à la fois prodigieusement inutiles ! Il faudrait inventer quelque chose de neuf à partir du vieux, mais pas l'Empire, non l'Empire est bien comme il est. L'idéal, se serait de tordre les rêves mécaniques pour les rendre lisses. Un peu comme la fluidité de l'être qui, bientôt, nous dirigera tous. Lui non plus n'a pas besoin d'être réparé. Les rêves mécaniques de ceux qui sont propulsés sur le devant de la scène, c'est ça qui devrait être réparé. Ils sont trop et pas assez, c'est compliqué mais tellement simple ! Pourquoi ne comprennent-ils pas ? Pourquoi n'écoutent-ils pas le métal qui leur parle en silence ?



    Physique : Ça n'est pas parce qu'elle passe la plupart de son temps enfouie dans des rouages, sous des monticules de plans abracadabrants et à demi ensevelie sous des couches incroyables de câbles et de morceaux de métaux qu'Adelheid n'est pas jolie, au contraire. Elle a de longs cheveux lisses, brillants, fins et souples, dont la seule véritable particularité est la couleur : ils sont blancs. Elle n'a pas les cheveux blancs d'un vieillard qui a vu toute sa vie finir par s'achever dans son lit, au bord d'une rivière ou dans une ruelle sordide, non, ses cheveux sont blancs comme du fer chauffé à blanc et ce, depuis sa naissance. Si l'on ajoute à cela une magnifique paire d'yeux d'un gris métallisé du plus bel effet, un visage fin et pâle à cause d'une trop rare exposition aux rayons solaires, on obtient une beauté froide, presque triste, mais intrigante et qui marque les esprits. La Maîtresse des Manèges a un physique qui, bien qu'assez banal au final, plait beaucoup à la gent masculine. Plutôt petite, elle regarde les gens du haut de son mètre soixante et semble pouvoir être arrachée au sol par le moindre souffle d'air un peu puissant à cause de ses cinquante kilos à peine atteints. Formée correctement, elle ne semble pas réellement se soucier de ces détails, et ne se met en valeur avec des vêtements que lorsqu'elle daigne répondre à une invitation... mais peu friande de ce genre de choses, elle préfère opter pour des tenues plus ou moins passe-partout qu'elle n'a pas peur de salir, déchirer ou râper lorsqu'elle se met au travail. Sans vraiment qu'elle en prenne conscience, elle a une sorte de tic quand elle se met à réfléchir à une nouvelle invention. Elle regarde un point imaginaire tout en enroulant une mèche de cheveux autour de l'un de ses doigts et en suçotant ledit doigt. Cette petite manie la rend, aux yeux des rares personnes qui ont pu la voir à l'œuvre, "totalement adorable" d'après leurs dires...

    Personnalité : Il est assez complexe de cerner la personnalité de cette jeune fille un peu loufoque que certains adulent, et d'autres craignent. Elle a souvent l'air perdue dans ses pensées, nostalgique, rêvant certainement d'un temps ou aucune invention n'avait été faite, un temps vierge de tout qu'elle aurait pu façonner, construire, bricoler... Adelheid est une enfant perdue dans un monde mécanique ou tout peut-être fait, construit, fabriqué, réparé. Quand quelqu'un lui semble mauvais, elle se dit qu'elle pourrait peut-être le réparer en huilant et en rafistolant les rouages de son esprit ou en câlinant son âme, en la cajolant, les êtres de chaire sont si fragiles et ont tellement besoin de douceurs, de tendresse et d'affection... elle considère que ses créations ont également ce type de besoins, mais pas de la même façon. Ils l'expriment silencieusement et, pour un œil non averti, de façon invisible... mais Adelheid voit tout. Elle voit la défaillance technique là on ne verrait qu'une lumière clignotant un peu plus fort que d'habitude, elle entend l'accident avant qu'il n'arrive grâce à un grincement presque inaudible etc... Pour faire simple, elle est totalement obsédée par sa passion, par ses créations, les anciennes comme les futures. Elle ne pense pratiquement qu'à ça et, quand elle pense à autre chose, le fil de ses réflexions finira forcément par la ramener à son obsession première...




Elle a deux ans. Ses parents aimeraient qu'elle joue avec les autres petites filles, normalement c'est comme ça que ça se passe dans leur milieu. Ils ne sont pas nobles, non, mais ils sont riches ! Chez eux on appelle ça la "classe bourgeoise", et au sein de cette catégorie sociale, celle qui n'est pas née noble mais à qui ces derniers viennent parfois emprunter de l'argent, celle qui se comporte plus ou moins de la même façon que ces manipulateurs de politique, mais qui côtoient davantage qu'eux ceux que l'on nomme "le peuple"... c'est à dire ceux qui ne sont no nobles, ni riches... ou du moins, ceux qui ont moins d'argent. Il y a des citoyens banals qui vivent très bien...

Elle ne joue jamais avec les autres petites filles. Quand on la laisse avec les autres sous la garde d'une ou plusieurs nourrices, comme le veut l'usage, elle finit toujours pas s'enfuir. Comment ? Personne n'en sait rien. Elle n'a que deux ans, ses parents s'inquiètent de son comportement. On la retrouve toujours, ça n'est pas bien compliqué, elle va toujours au même endroit : la forge. Elle adore cette forge. On la découvre invariablement installée sur un bout de cuir, endormie, bercée par la chaleur et les bruits, assise sur une enclume non utilisée à regarder travailler le forgeron et ses apprentis ou encore debout près de l'immense feu à contempler des morceaux de fer qui blanchissent sous l'effet de la chaleur...

Elle a quatre ans. Elle est si mignonne avec ses cheveux aussi blancs que la neige qui tombe beaucoup et longtemps quand l'hiver arrive. Elle a cesser de passer tout son temps à la forge, ses parents en sont contents. Elle ne joue toujours pas avec les autres petites filles, mais elle aime rester au bord de la rivière à observer les allées et venues des femmes qui font leurs lessives et de ceux et celles qui viennent chercher de l'eau. La rivière est à une centaine de mètres de la petite ville, ça n'est pas loin. Ses parents sont contents.

Cinq ans, toujours pas de vie sociale comme celles de son âge, toujours au bord de la rivière. Elle joue avec des petits morceaux de bois qu'elle assemble avec de la ficelle piquée dans le nécessaire à couture de Mère. Elle forme une sorte de roue grâce à un morceau de cuir qu'elle a placé autour de ses morceaux de bois installés en rayons, cette sorte de roue, elle a planté un autre bâton en son milieu qu'elle a lui même posé sur une grosse pierre, sous une autre pierre. Sur le cuir, elle a installé des petits copeaux de bois plats qui touchent l'eau. Elle aime regarder sa petite invention tourner grâce à la puissance de l'eau, elle passe des heures devant son jouet à enrouler une mèche de cheveux autour d'un doigt qu'elle suçote en même temps. Elle est si mignonne, ses parents ne s'inquiètent plus, elle est trop adorable et s'inquiéter ne servirait à rien. Elle est si mignonne...

Maintenant elle a six ans. Six années passées à ne rien faire comme les fillettes du même âge. Tant pis. Plus personne ne s'inquiète et tout le monde l'adore. Elle a fait quelque chose de génial, elle a aidé tout le monde ! Grâce à l'argent qu'elle a demandé à ses parents pour se fabriquer un nouveau jouet, tout en s'excusant bien entendu auprès de sa petite roue et en lui expliquant avec beaucoup de patience qu'elle ne la satisfaisait plus, elle a fabriqué un jouet utile à toute la ville. Elle s'est faite aidée par les esclaves physiquement puissants de ses parents, ils ont assemblé des poutres et des rondelles métalliques forgées par un apprentis du forgeron, ils ont tendu des pièces de cuir, posé des petites pièces etc etc... Sous la direction de l'enfant et grâce à ses dessins d'une incroyable précision, ils ont fabriqué une roue assez semblable à celle qu'elle avait construite l'année précédente, mais beaucoup, beaucoup plus grande ! Elle avait accroché des sceaux à la place des copeaux de bois plats, et grâce à un chemin fait en demi troncs vidés et assemblés jusqu'à la place publique ou un grand bassin de pierres avait été construit, les gens n'avaient plus besoin d'aller jusqu'à la rivière pour chercher de l'eau...

Elle a dix ans désormais. Après quatre années à créer des choses pour agrémenter le confort des habitants de sa petite ville, elle voit les choses en grand, elle veut plus, elle est obsédée par Ishtar et dit partout que c'est là bas qu'elle veut vivre, que c'est là bas qu'elle pourra construire des choses plus grandes, utiles ou non, qu'elle veut faire des choses pour ceux qui vivent là bas ! Elle voit dans ses rêves d'immenses structures métalliques qui bougent sans cesse et sur lesquelles les enfants de son âge, sans distinction de sexe, peuvent jouer autant qu'ils le souhaitent. Elle veut partir, ne parle que de ça... un jour, pour son plus grand plaisir, ses parents cèdent. Ils déménagent, s'installent là ou elle le souhaite, et investissent dans ses projets. C'est pratique, ici on trouve tout, partout, elle n'a qu'à demander et on la livre !

Quatorze ans, elle a terminé. La fortune de ses parents a prit un très gros coup, mais ils sont riches et doués, ils s'en remettront. Ils sont fière de leur enfant, elle est connue et reconnue maintenant, et pas seulement dans leur ville. Beaucoup sont ceux qui les invite, espérant rencontrer la fille prodige, celle qui a inventé, dessiné et fabriqué tous les manèges de la cité. On lui a même donné un surnom : "La Maîtresse des Manèges". D'immenses structures métalliques qui bougent sans cesse et sur lesquelles les enfants, quel que soit leur âge et quel que soit leur sexe, peuvent jouer constamment, de jour, comme de nuit. Elle ne répond que rarement aux invitations. Comment expliquer à une enfant que c'est important ? Impossible, ses parents s'en sont rendu compte. Eux, leur ville natale leur manque, mais ils ne disent rien, leur fille a recommencé à rêver. Elle a terminé ce dont elle rêvait, mais ça recommence. Elle ne cesse plus de construire, d'inventer et de dessiner. La plupart des choses qu'elle invente deviennent des choses de la vie courante. Elle fait aussi des choses inutiles, mais c'est important, elle les garde quand même, certaines sont même à la mode, juste parce que c'est elle qui les a créées... et elle continue de rêver...

Elle a quinze ans maintenant, et elle ne cesse de rêver. Toujours plus grands, ses rêves la réveillent en pleine nuit. Elle saute sur ses pieds, dévale l'escalier et s'enfonce dans son atelier pour aller griffonner frénétiquement sur ses morceaux de papiers. Quand elle a fini, elle retourne se coucher. Ses parents l'adorent, mais Nördlichesländer leur manque trop. Elle est riche maintenant, ses inventions rapportent. Ils achètent quatre esclaves, énormes, baraqués comme des bêtes, quatre esclaves pour qui la vie rime désormais avec "protection"... c'est ce qu'ils doivent faire : protéger la jeune fille. Ils trouvent aussi une femme qui cuisine, une qui l'aide, et une autre qui fait le ménage, ils les engagent, leur offrent un bon salaire. Ils n'ont plus besoin de s'occuper d'elle, ils le feront à sa place, les hommes la protègeront, les femmes s'assureront qu'elle mange bien et qu'elle se repose. C'est tout ce qui lui faut. Ses dépenses à elle tournent autour d'esclaves qui l'aident, de vêtements, parfois, et de son matériel.

Ils partent, rentrent chez eux. Elle les regarde disparaitre puis se détourne. Elle lève un regard mélancolique sur le ciel orageux, elle enroule une mèche autour de son doigt et elle le suçote sans y penser. Ça y est, elle s'est remise à rêver...


Hors-rp

    Comment avez-vous découvert le Forum ?
    - Par l'un de vos joueurs (qui ne joue plus désormais)
    Avez-vous des conseils ou des remarques le concernant ?
    - Pas encore, mais ça pourrait venir qui sait !
    Votre Disponibilité :
    - Plus ou moins journalière


Dernière édition par Adelheid Horn le Ven 18 Fév - 12:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Adelheid Horn ~ La Maîtresse des Manèges   Sam 4 Sep - 7:17

Re-Bienvenue !


Voilà un excellent début de fiche. Tu as bien saisi le personnage, j'attends l'Histoire avec d'autant plus d'impatience \o/


A demain, donc ^^

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
ʘ Ingénieur ʘ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 373
♦ Messages : 135
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mécaniquement humanisée
♦ Date d'inscription : 03/09/2010
♦ Age : 31

MessageSujet: Re: Adelheid Horn ~ La Maîtresse des Manèges   Sam 4 Sep - 10:10

Ce sera pour ce soir !

A plus tard donc ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ʘ Ingénieur ʘ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 373
♦ Messages : 135
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mécaniquement humanisée
♦ Date d'inscription : 03/09/2010
♦ Age : 31

MessageSujet: Re: Adelheid Horn ~ La Maîtresse des Manèges   Sam 4 Sep - 20:45

Voilà qui est fait. J'espère que c'est à la hauteur de vos espérances ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Adelheid Horn ~ La Maîtresse des Manèges   Sam 4 Sep - 22:38

Ah oui, ça me plait beaucoup ^^

Dans l'esprit du personnage, avec un nombre de fautes négligeable. Une enfant tellement douée c'est certes à la frontière du réalisme, mais ça s'annonce comme un personnage loufoque plus qu'un personnage superfortinvinciblejesaistoutfaireetjem'ensorstoujours. ^^

Ainsi donc, Tu es bel et bien validée, bon jeu à Toi ^^

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
ʘ Ingénieur ʘ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 373
♦ Messages : 135
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mécaniquement humanisée
♦ Date d'inscription : 03/09/2010
♦ Age : 31

MessageSujet: Re: Adelheid Horn ~ La Maîtresse des Manèges   Sam 4 Sep - 22:45

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adelheid Horn ~ La Maîtresse des Manèges   

Revenir en haut Aller en bas
 

Adelheid Horn ~ La Maîtresse des Manèges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ϩ Recensement Impérial Ϩ :: Validées-