AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 For the glory of the Imperium ! [PV Zélig]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
† Prêtre †

Nemesio Ponti

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 168
♦ Messages : 48
♦ Âge du perso' : 32
♦ Protecteur : The Emperor Himself
♦ Date d'inscription : 25/04/2013
♦ Age : 28

For the glory of the Imperium ! [PV Zélig] Vide
MessageSujet: For the glory of the Imperium ! [PV Zélig]   For the glory of the Imperium ! [PV Zélig] EmptyVen 16 Aoû - 10:32

Que travailler à la Cour en tant qu'Intendant ne soit pas un travail facile était évident et dit maintes fois, Nemesio Ponti avait un autre problème. Celui de sa double allégeance à la fois envers le Saint Empire et l'Eglise des Ombres. difficile de servir les deux simultanément, surtout dans une période aussi troublée et incertaine. A priori, tout semblait indiquer que les intérêt du Père et de la Mère d'Ishtar étaient identiques. Servir l'Empereur revenait à servir l'Ombre. L'Eglise servait les Walhgren depuis trois millénaires et demi. La famille impériale avait fondé la culture de son domaine sur les principes des mages noirs. Et tout fonctionnait au mieux, tant que personne n'intervenait trop dans les affaires des autres.

Ce qui finit par arriver. A la mort d'Uriel D'Arken, Ezhekiel Ier, l'Empereur, prit le pouvoir au sein du clergé, bravant la tradition. Si cela avait pour but de maintenir l'ordre et punir les coupables, on pouvait y consentir. Mais la Capitale était désormais en pleine reconstruction et le souverain ne cherchait pas du tout à restituer ses pouvoirs à un Haut Prêtre issu du clergé. Rien ne parvenait à faire entendre raison à Ezhekiel, le Sénat ayant été dissout. Seuls la Maîtresse Architecte, les scientifiques et Nemesio Ponti avaient l'oreille du jeune monarque. Chacun à tour de rôle et uniquement dans certains domaines. Jamais dans le religieux. Ezhekiel fit des prêtres ses gardes et ses fonctionnaires, sans considération aucune pour leurs devoirs habituels.

Déchiré entre ce que lui criait son sens du devoir et l'attachement à l'organisation qui l'a formé, le Scribe avait pensé à une solution extrême au problème. Une horreur, une abomination contre nature. Ou alors un potentiel cadeau de l'Ombre. Si seulement ce qu'il planifiait était possible... Il fallait s'en remettre à l'avis d'un expert. Un vrai.

Certes, Zélig Faoiltiarna n'avait pas la tête d'un expert en autre chose que les problèmes, mais il possédait un pouvoir et des connaissances dépassant tous les autres mortels encore en vie. Nemesio avait veillé à ce que l'Eglise, dépourvue d'un chef fort et attentif à ses petites affaires, ne se débarrasse pas de ce simplet abruti par une magie qui ressemblait davantage à des séances d'intoxication rituelle qu'à autre chose. Il avait usé de ses connaissances au sein de l'Inquisition pour que le sorcier à la peau noire ait accès à quelques prisonniers condamnés à mort et à ce dont il avait besoin pour travailler avec eux. Enfin... Se nourrir. Donc, la plupart du temps, un couteau suffisait.

Et c'est bien de cette magie, du Sang, qu'il fallait que les deux hommes parlent encore. Nemesio avait besoin de savoir jusqu'où Zélig pouvait-il s'aventurer. Sa portée n'était sans aucun doute pas infinie. Mais, après tout, elle devait juste être suffisante.

Le Scribe laissa ses gardes en-dehors du Monastère, puis avança au travers des couloirs qu'il connaissait par cœur, jusqu'au cellules des prêtres de rang le moins élevé. Zélig était logé parmi les novices... Et pour cause, il n'avait jamais reçu d'anneau d'argent prouvant qu'il est un fidèle de l'Ombre accompli. Pourtant, son pouvoir lui permettait d'être le Haut Prêtre en personne. Nul ne pourrait s'opposer à lui en ce moment, peut-être l'Empereur mis à part. Nemesio ouvrit la porte et entra, toujours aussi gris et discret. Personne ne le remarquait jamais et il ne comptait pas s'en plaindre. C'était utile.

- Sous le ciel et sous le soleil, Zélig. J'espère que Tu vas bien... Tu as bien reçu tout ce qu'il te fallait pour... hmm... travailler ?

Il fit une pause avant de continuer. Autant aller à l'essentiel.

- J'ai besoin de savoir quelque chose. Est-il possible de ramener quelqu'un de l'Ombre ? D'entre les morts ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtre †

Zélig Faoiltiarna

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 464
♦ Messages : 599
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : Grab your dick and double click !
♦ Protecteur : L'Eglise.
♦ Date d'inscription : 10/06/2010
♦ Age : 27

For the glory of the Imperium ! [PV Zélig] Vide
MessageSujet: Re: For the glory of the Imperium ! [PV Zélig]   For the glory of the Imperium ! [PV Zélig] EmptyVen 16 Aoû - 12:21

Quand Nemesio est arrivé, j'étais en train de manger des patates assis sur mon lit après une séance de magie du Sang. Toute cette affaire aurait tourné autrement si je n'avais pas été dans cet état particulier, avec encore des remugles de pouvoir dans mon corps, et surtout mon cerveau. Je ne pense pas pareil. Les inquiétudes habituelles de l'humanité ne me préoccupaient plus. Sinon j'aurais présupposé que c'était contre-nature, voire impossible et potentiellement dangereux sans même réfléchir à la question. Là j'ai pris le temps d'envisager sérieusement l'option. J'ai reposé mon assiette sur la chaise branlante dans ma cellule après avoir donné au conseiller les salutations d'usager et assuré que j'avais tout ce qu'il me fallait en « matériel » pour travailler. Mon apparence physique était la même qu'habituellement, mais quand je prends de la magie en moi, même plusieurs heures après, je change de langage corporel. Mon visage est d'une fixité inquiétante, je bouge plus souplement et plus silencieusement, et de façon générale je suis plus flippant. C'est comme un genre de gueule de bois, mais la version dangereuse. J'essaye de rester tout seul dans ces moments là, sans savoir très bien pourquoi. J'ai du mal à mesurer l'étrangeté de mon comportement. Là par exemple je fixe du regard le Conseiller de l'Empereur limite avec dédain, en tout cas sans révérence, tout en finissant de mâcher mes patates, et je m'en fous complètement.

- Je ne sais pas. Il faudrait que je... me renseigne. Difficile à expliquer, peu importe.

Je sais que les possibilités qu'offrent la magie m'apparaissent plus facilement quand j'ai bouffé quelqu'un. Il n'y a plus la place pour grand chose d'autre dans mon cerveau de toute façon. Enfin il me reste ma libido, ma faim, mon envie de dormir, des choses comme ça. Une vie merveilleuse quoi. L'idée de manger quelqu'un est pas loin de me foutre une érection. Pourquoi pas maintenant ? Je vois pas de raison d'attendre, j'ai eu le bon goût de pas tuer tous les prisonniers disponibles d'un coup en plus.

- Venez.

Je me lève sans attendre spécialement celui que je considère pour l'instant comme quantité négligeable. Maintenant qu'il y a la perspective de manger quelqu'un et de faire quelque chose de magiquement intéressant, j'en ai plus rien à foutre du reste. On chemine en silence, j'évite de croiser des gens, on arrive dans la pièce spéciale dans une des caves. Même si je lave le sol à chaque fois, l'odeur de sang est assez violente. Il y a quelques affaires dans un coin, comme des fringues de rechange, des bottes, un tas de couvertures pour que je dorme, un peu de bouffe, un seau, mais le plus notable c'est le prisonnier dans une cage. Il est réveillé, et il hurle en me voyant arriver. Rien à foutre, j'ouvre la porte et je l'égorge avec le couteau accroché à ma ceinture. Il essaye de me frapper, mais c'est un clodo encore à moitié assommé par la drogue et sous alimenté donc j'aurais juste un bleu sur le visage demain. Il a déjà perdu trop de sang pour avoir la force de me porter un deuxième coup, et il expire les yeux révulsés entre deux gargouillements. Je laisse tomber le cadavre et n'y accorde plus un regard.

Le visage couvert de sang frais, je respire plus vite et je deviens encore plus bizarre. Je me force à maintenir mon apparence normale d'humain, tout ça, mais je n'arrive pas à garder la maîtrise de ma psyché et tout ce qui s'en suit. Obsédé par les brumes rouges dans mon cerveau, je suis tout plein de tics nerveux, la paupière inférieure qui tressaute, les doigts aussi, un rictus sur la gueule. Bordel, je souris, même, et c'est pas une expérience pour les âmes sensibles. J'ai du sang plein les dents. Je me concentre pour arrêter un truc, ça déborde de l'autre coté. Quand j'essaye de garder mes mains immobiles, mes dents en profitent pour pousser en mode pointu et m'empêcher de fermer correctement la bouche, et si j'essaye de calmer ça ce sont mes yeux qui foutent le bordel en changeant de couleur et de forme de pupilles. Bordel, je sens de la fourrure me pousser dessus. Putain putain. Je secoue la tête, mes contours sont un poil flous et... ombreux. Oh là là, respire mon gars, respire.
Finalement, ça se passe mieux une fois que j'arrête de me prendre la tête là dessus et que je consacre mon cerveau à Nemesio et à sa demande. Bon, j'ai une tronche pas trop humaine, une gueule de psychotique, les yeux écarquillés, je me mords les doigts, et même je bave, mais au moins je me transforme pas et je mange rien. Je réfléchis. Je finis par retirer ma main de ma bouche pour partager mes pensées :

- Je ne sais pas si ça a déjà été fait, les archives à propos de la magie du sang on presque totalement disparu, aucune idée de pourquoi. Petite pause, je dois parler de choses qui ne s'expliquent pas avec des mots, et avec le cerveau dans les chaussettes en plus. Ça me donne un discours qui sonne très sibyllin. Sans doute qu'il faudrait que je meure. Mais je sais pas trop comment. Puis pour ne pas mourir définitivement, j'aurais besoin d'aide. Beaucoup d'énergie, peut être. Beaucoup. Ou... et là je prononce la pire hérésie du monde, comme ça, entre la poire et le fromage, comme si ça n'étais pas important. Peut être du sang de l'Empereur ? Juste un peu. Il est spécial. Ou un autre mage de sang pour m'aider. Je ne sais pas. Ca coûtera cher en tout cas, ça coûte toujours cher. D'ailleurs, pour souligner mes dires, je vais brusquement choper le seau pour vomir dedans. Comme je ne me suis pas transformé, j'ai un estomac plus petit et moins adapté à l'exercice consistant à avaler deux litres de sang d'un coup. Ça sent pas très bon. Mon esprit reste pourtant concentré sur le problème qu'on me pose. J'ai hâte de savoir le résoudre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtre †

Nemesio Ponti

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 168
♦ Messages : 48
♦ Âge du perso' : 32
♦ Protecteur : The Emperor Himself
♦ Date d'inscription : 25/04/2013
♦ Age : 28

For the glory of the Imperium ! [PV Zélig] Vide
MessageSujet: Re: For the glory of the Imperium ! [PV Zélig]   For the glory of the Imperium ! [PV Zélig] EmptyVen 16 Aoû - 19:46

Communiquer avec Zélig était souvent un défi mental. Aujourd'hui, il fit des efforts pour s'exprimer clairement. Nemesio comprit sans mal ce que son interlocuteur bâti comme un gladiateur voulait dire. Se renseigner. C'en était presque drôle. Il lui a demandé de le suivre et le Scribe sut directement où ils allaient. Le prêtre eut droit à une petite pièce dans un obscur sous-sol du Monastère. Sombre et doté d'une porte bien solide, c'était un endroit adéquat pour cacher le monstre qu'était le magicien khorafien.

L'horreur de ce qui suivit était sans le moindre doute suffisante à soulever l'estomac de Nemesio, mais il tint bon, se contentant de détourner le regard. L'odeur et les bruits étaient largement suffisants pour lui donner la nausée, malgré tout ce qu'il avait déjà pu voir lors de son travail pour l'Inquisition... Zélig, lui... on pourrait croire qu'il accomplissait une action aussi banale que beurrer ses tartines le matin. Il but et son aura se renforça. Comme toujours, le ministre de l'Empereur se sentit écrasé par la puissance qui se dégageait de cet homme. Même l'Empereur n'était pas aussi oppressant, combien même son pouvoir soit énorme. L'énergie des Walhgren était pure, enivrante. Celle du Sang suintait de partout autour de lui et semblait vouloir se coller à lui, comme la bave d'un monstre.

Le monstre en question souleva plusieurs points intéressants. Des complications. Où trouver un autre mage du Sang ? Suzume ? Il valait mieux ne pas risquer sa vie dans le processus... Du sang de l'Empereur ? Oui... Ça tenait la route. Mais comment prélever du sang de quelqu'un à son insu ? Surtout auprès d'une personne aussi bien gardée. Au moins la quantité d'énergie n'allait pas être un problème. Si l'Inquisition faisait un stock de prisonniers, ils pourraient...

Nemesio trembla, secoué par un frisson. Était-il en train de parler de gens comme de marchandises ? Surtout de marchandises accumulées dans un but aussi ignoble et sale. L'idée qu'il avait était bonne, bien sûr. Bonne pour l'Eglise et sans doute pour l'Empire. Mais d'autre part... le coût allait être élevé. Zélig ne se trompait sans doute pas. Sinon, il serait déjà en train de ramener des morts. S'il n'avait jamais essayé, c'est bien que cela pouvait être infiniment dangereux pour lui, pour son âme et pour celles de son entourage immédiat.

- Je... Bien, Zélig. Essaye d'étudier la question. Je ferai en sorte que Tu reçoive ce dont Tu as besoin, dans la mesure du possible. Il est cruc... très important. Très important. Que personne n'en sache rien. Je ne pense pas que cette idée plaise à grand-monde.

C'est sûr que si le projet remontait jusqu'à Ezhekiel Ier avant l'heure... Nemesio aurait signé l'arrêt de mort de l'Eglise à tout jamais. Et lui-même subirait un sort sans doute plus désagréable... Enfin. Il était difficile de prévoir la réaction exacte de l'Empereur. Mais il valait mieux éviter de le tenir au courant de certaines choses. Pour le moment. Voilà tout.

- As-tu une idée de quelqu'un qui pourrait nous aider ? Je veux dire... Y a-t-il un autre mage du Sang capable de te soutenir ?

Nemesio commença à se demander combien d'âmes faudrait-il pour aider Zélig dans ce genre de rituel... Dix ? Cent ? Mais le jeu en valait la chandelle, bien sûr. Pour pouvoir remettre l'Empire dans le droit chemin. Un seul moyen subsistait, vu l'obstination de l'Empereur. Un seul moyen qui ne demanderait pas des années et des années de négociations et d'influences. Cela amenait une question : Zélig avait-il compris ?

- Ne me demandes-Tu pas pourquoi je te demande cela, Zélig ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtre †

Zélig Faoiltiarna

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 464
♦ Messages : 599
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : Grab your dick and double click !
♦ Protecteur : L'Eglise.
♦ Date d'inscription : 10/06/2010
♦ Age : 27

For the glory of the Imperium ! [PV Zélig] Vide
MessageSujet: Re: For the glory of the Imperium ! [PV Zélig]   For the glory of the Imperium ! [PV Zélig] EmptyDim 1 Sep - 9:54

Je n'écoute pas vraiment ce que me dit Nemesio. C'est la moindre des choses qu'il me fournisse des victimes, et il est évident que je ne vais pas aller raconter ça à des gens. Et mon esprit est ailleurs. J'essaye de trouver avec des sens que je pourrais difficilement expliquer au Conseiller Impérial la voie à suivre. J'essaye de communier avec l'Ombre. Évidemment, je n'y arrive pas, mais c'est forcément là qu'il faut chercher, c'est là où sont les morts.
Je ne sens que la présence vivante de Nemesio, la marche à suivre ne s'impose pas à moi. Je lève les yeux au ciel, où pourrait être la place physique de l'Ombre ? Si il faut y aller, ça serait bon à savoir. En me suicidant je saurais facilement trouver, mais le retour risque de poser problème. Où ça serait ? Dans le ciel, là où il fait tout noir la nuit ? Sous terre ? Derrière la lune ? Sous la mer ? Quoique je ne crois pas qu'on puisse y aller physiquement, mais sinon comment ? Je regarde mes mains – qui dégagent de légers volutes d'ombres à cause de la magie en présence – et je sens mon essence fermement ancrée dans mon corps vivant. Elle n'en sortira pas comme ça.

J'entends ce qui ressemble à une question. Il me faut quelques secondes pour sortir de ma concentration et donner sens à ce que je viens d'entendre. Je secoue la tête pour dissiper la brume rouge qui s'est installée dans mon cerveau.

- Non. Il faut que je continue à former Suzume alors.

Il me demanda ensuite si je me doutais de ce qu'il comptait faire avec un mec ressuscité. J'avoue que je m'en fous un peu, le monde des vivants c'est pas vraiment mon domaine. Connaître l'identité du mort est sans doute une bonne chose à savoir, à un moment ou à un autre. Nemesio attend de la curiosité de ma part, il vaut peut être mieux le satisfaire. Dire « non, c'est juste la perspective de tuer plein de gens et de pratiquer la nécromancie qui m'excite » n'est sans doute pas recommandé. Je me contente de dire un peu de la merde :

- Je me demande un peu, oui. C'est pour ramener qui ?

Je reste inconfortablement concentré sur le monde réel pour pouvoir entendre la réponse de Némésio. Je me sens bousculé par la logique du monde réel, elle est parfois trop incompréhensible. Même dans mon état normal. Surtout dans mon état normal, en fait. Là au moins je flippe pas, j'ai juste un peu mal. J'ai mal de la sensation de claustrophobie dans mon corps, de devoir réfléchir pour parler avec un putain de gadjo, de pas pouvoir, putain, tuer qui ça me chante pourvu que j'en ai la force. Qu'est ce que j'en ai à foutre de la putain d'image de marque de l'Eglise ? On devrait foutre la chiasse de terreur à tout le monde, au lieu d'essayer d'être sympa et politique.
Pensées dangereuses.

Je secoue la tête, encore, je dois prendre mon mal en patience. J'espère juste que Gadjo-que-je-dois-pas-tuer compte pas me tenir la jambe toute la journée, je suis pas sûr de pouvoir me retenir de lui sauter dessus des heures et des heures. C'est pas utile de lui dire, remarque, il risque d'avoir une réaction conne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtre †

Nemesio Ponti

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 168
♦ Messages : 48
♦ Âge du perso' : 32
♦ Protecteur : The Emperor Himself
♦ Date d'inscription : 25/04/2013
♦ Age : 28

For the glory of the Imperium ! [PV Zélig] Vide
MessageSujet: Re: For the glory of the Imperium ! [PV Zélig]   For the glory of the Imperium ! [PV Zélig] EmptyMar 3 Sep - 12:47

Suzume, oui... Nemesio y avait pensé, bien sûr. L'apprentie personnelle du Haut Prêtre précédent, une jeune fille talentueuse et dotée d'une grande ambition. Couplée à un dévouement sans bornes envers l'Eglise, cette dernière était supposée probablement capable d'accomplir de grandes choses. Le Scribe était loin de sous-estimer le pouvoir de la foi ou, si quelqu'un préfère, de la volonté. Surtout si, comme dans ce cas, le talent suit. Suzume serait sans doute une élève compétente et relativement rapidement prête à aider Zélig dans la tâche pénible et inédite qu'ils voulaient accomplir.

Enfin, inédite... On racontait bien que l'Impératrice Joanna était capable de ramener les morts à la vie. Mais, la plupart du temps, on supposait qu'il s'agissait d'une tournure de phrase imagée. Elle était juste une puissante guérisseuse, qui permit à un certain nombre de gens d'éviter la mort in extremis. Sans plus. Et, combien même elle serait parvenue à arracher des âmes à l'étreinte de l'Ombre, il était difficile de savoir comment. Aucun mode d'emploi ne subsistait et il y avait fort à parier qu'il s'agissait de son pouvoir personnel, découlant droit de son sang impérial.

A propos de sang... Du sang de l'Empereur ? Nemesio y pensait encore. Sans doute, si Zélig en buvait, il serait à même d'accomplir des exploits surprenants. Mais comment obtenir du sang d'Ezhekiel Ier, le plus puissant et le mieux gardé des hommes de cette ville ? Bah. De toute l'Empire. Pendant qu'il pensait à tout cela, Nemesio ne put passer à côté du fait que son interlocuteur, lui aussi, était pris par un problème, méditant sur quelque question métaphysique. A moins que ce ne soit juste son côté abruti qui se manifeste. Encore.

Le Scribe eut un léger sourire. Zélig lui demandait qui était l'heureux élu de leur action. Il faisait cela de mauvaise grâce, au prix d'un effort visible pour paraître intéressé. Probablement, son intérêt deviendrait plus sincère, lorsqu'il entendrait la réponse à cette question.

- Je veux revoir Uriel D'Arken parmi nous, Zélig.

Le droit chemin, le bien de l'Empire, la sécurité de l'Empereur. Au nom de ces concepts, relatifs et sujets à interprétation, Uriel avait sacrifié des vies et commis d'innombrables horreurs. Néanmoins, Nemesio croyait fermement qu'il était le mieux placé pour s'adresser à l'Empereur et à aider l'Eglise en ces heures sombres. L'organisation la plus ancienne de l'Empire ne pouvait se disloquer sous les effets de la folie des grandeurs d'un jeune monarque. Pourtant... Elle n'en était pas vraiment loin. En à peine un an, Ezhekiel fit au clergé plus de mal que tous les terroristes réunis. Il fallait réagir et, pour une fois, Ponti était prêt à se salir les mains personnellement. Bien sûr, dans la mesure de ses maigres possibilités. En termes de magie, il ne servirait sans doute pas à grand-chose. Mais sa position politique pouvait être utile. Elle le serait à coup sûr.

- Nous avons besoin de lui. Lui seul peut parler librement à l'Empereur et réclamer les droits de l'Eglise... Je suis heureux de pouvoir compter sur toi. Je suppose que Suzume se joindra à nous sans mal.

Nemesio se dirigea vers la porte et posa une main sur la poignée.

- Y a-t-il autre chose ? Ou puis-je te laisser à la méditation, en attendant que tu puisses me dire ce qu'il te faut ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




For the glory of the Imperium ! [PV Zélig] Vide
MessageSujet: Re: For the glory of the Imperium ! [PV Zélig]   For the glory of the Imperium ! [PV Zélig] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

For the glory of the Imperium ! [PV Zélig]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Le quartier des Ombres Ѧ :: Monastère-