AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lewe Obrian ;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦ Informateur ♦

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 99
♦ Messages : 16
♦ Âge du perso' : 21
♦ Fiche : Lewe
♦ Date d'inscription : 28/07/2013
♦ Age : 27

MessageSujet: Lewe Obrian ;    Dim 28 Juil - 21:37

Votre Carnet d'Identité


    Nom de Famille :Obrian
    Prénom(s) :Lewe [lieve]
    Surnom :Lili'
    Âge : 21 ans
    Titre de noblesse : Aucun
    Province : ...Lieu de naissance : Ishtar. A beaucoup voyagé mais a vécu tout le reste de sa vie en Fintasy.
    Faction et classe : Citoyenne - Informateurs
    Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle.

Pouvoirs :

- Si Fintasy : - Négociant : vendre n'importe quoi à n'importe qui, réduire le prix de toute chose que vous désirez acheter, faire des petits profits... Voilà tout ce que vous faites mieux que les autres citoyens d'Ishtar.
- Informations : Vous avez accès à un certain nombre de renseignements qui vous seront fournis par les Admins ou que vous irez lire vous-même ici ou là.
- Pick-pocket : Un petit don de filou qui vous permet d'obtenir certaines informations, mais aussi de gagner votre vie lorsqu'il le faut.



Vos opinions

Lewe respecte plus que tout l'Empereur. Il n'est peut-être pas monté là-haut à l'aide de ses propres mains, mais il s'agit pour elle d'un personnage qui inspire le respect. Elle a cru le voir une fois, lors d'une de ses apparitions publiques : alors, la jeune femme si bavarde n'a pas su quoi dire. Elle est restée muette. L'empereur, pour elle, c'est tout un tas d'histoire qu'on lui a raconté, étant plus jeune. Elle pense qu'Ezhekiel Ier fera beaucoup de conquêtes, qu'il sera un bon empereur. Elle ne verra pas pourquoi elle dirait du mal de lui, de toute façon, qui lui a prouvé que ce jeune homme était mauvais ?
Il serait également hors de question pour elle de remettre en question l'Ombre : venant d'un coin plutôt croyant, elle est habituée à fréquenter les églises. À Ishtar, elle continue d'y aller très régulièrement, et comme tout citoyen de ce monde, connaît les versets par cœur. Elle n'a jamais pensé entrer dans les Ordres : non, elle, elle voulait travailler à l'extérieur. Même si elle aime les pierres sacrées de l'Église, l'air frais des champs et les voix animées de ses compatriotes lui vont mieux.
Lewe évite autant que possible de se mêler aux complots. Officiellement, elle passe plus pour une messagère qu'autre chose, et c'est d'ailleurs pendant ces travers qu'elle peut acquérir 80 % des informations. Elle regarde d'un œil douteux la science, se demandant si, oui ou non, celle-là va apporter des solutions aux problèmes de la vie de tous les jours...surtout étant données les rumeurs qu'il y avait sur tous les cadavres retrouvés dans le fleuve. Lewe a été soulagée par la disparition de Karl Ulsperger, attristée par celle d'Uriel d'Arken, espérant que sa mort serait vengée...elle est arrivée dans la capitaine depuis deux ans, et côtoie parfois les grands de ce monde. Lorsqu'elle prend contact avec un noble, Lewe met à profit son éducation : elle a acheté une demi-douzaine de belles robes pour cette occasion...mais malgré tout, certains nobles lui inspirent la terreur. C'est le cas d'Ulrich Hellwig qui pourrait faire retourner la petite là d'où elle vient d'un seul retour.
Mais, plus que tout, ce que le cœur de Lewe voudrait, c'est retrouver ses parents. Alors elle a laissé des traces, dans les villes qu'elle a parcourues, inscrit son nom sur certaines pierres que les colporteurs ont l'habitude de consulter. Pour eux, elle ferait sans doute tout.



Description : Qui êtes-vous et à quoi ressemblez-vous ?

C'était une grande, une belle fille, ses cheveux noirs ébène traînaient sur ses épaules. Lorsqu'on la regardait, on savait si, oui ou non, c'était le moment de lui parler...si tout cela commençait comme cela, ce ne serait pas drôle, non ? Un peu trop commun, du moins. Lewe avait été élevée à la campagne par un modeste paysan et sa femme. Ses mains ne ressemblaient guère à celles des nobles, elle était habituée à travailler dur dans les champs, sa peau était tannée par le soleil. Ses cheveux avaient jadis été châtains, désormais, ils étaient blonds, à force de traîner sous le soleil. Parfois, elle mettait son bras en visière devant ses yeux, ou même se rapprochait des objets pour mieux les voir : il semblait qu'elle avait des problèmes de vue.
Mais Lewe était débrouillarde, il s'agissait de ce genre de personne qui, quoiqu'il arrivait, était survivante. Lorsqu'elle était arrivée sur Ishtar il y avait de cela quelques années, elle avait dû travailler jours et nuits, s’accommodant des petits boulots les plus ingrats...elle avait entendu parler des bordels, mais elle avait déjà testé l'expérience une fois, et eu un mal de chien à s'enfuir à l'autre bout de la ville, deux mois plus tard. De ces quelques mois était resté un regard plus que jamais farouche, des dents prêtes à mordre. Lewe portait bien son nom : elle ne se décourageait pas. Elle était d'un positif à tout emporter et sa langue, parfois bien déliée, pouvait raconter aux enfants des rues des récits qui les transportaient. Elle parlait de cette immense étendue d'eau salée, des tempêtes qu'elle avait pu voir de ses yeux, des bateaux de pêche, des cris des marchandes de poisson, de l'odeur, du bruit. De sa bouche, les mots se transformaient en image et les drôles se taisaient. Elle était faite pour ce métier, informateur. Tout le monde semblait l'aimer, elle aidait bien les autres en leur rendant service, ne mettait pas son nez dans les sombres petites affaires de l'Eglise...alors, pourquoi pas ?


Récit d'une vie

Cette enfant naquit à Ishtar d'un père et d'une mère colporteurs. Deuxième après un mort né, sa mère refusa de l'appeler Renée...on raconte que les deuxièmes enfants portent ce nom. Non. En message d'espoir, si heureuse d'enfin avoir un bébé, elle la nomma « Lewe ». Dans un dialecte de la ville où ils étaient originaires, cela signifiait « Vie ». Ils ne tardèrent de bouger de la capitale, seulement de passage là-bas, et rallièrent différentes villes, villages.

Vie était comme son nom la qualifiait : maligne, pleine de vie. Elle ne tarda pas à s'attirer la sympathie de la troupe. Parfois, on la surnommait « diablotin », d'autre fois « l'éclair ». Lorsqu'elle eut 5 ans, ses parents s'arrêtèrent dans la province de Fintasy et y restèrent deux mois. Deux mois, pour monnayer avec les pêcheurs, trouver de bons contacts, profiter de la beauté du paysage qu'il y avait ici.


« Z'ai zamais vu un truc aussi beau depuis Lorelei ! », zozotait-elle avec sa voix de gamine, les deux incisives de devant en moins.

Le soleil rayonnait, les falaises étaient magnifiques, chacun une œuvre d'art. La petite fille n'avait jamais vu quelque chose d'aussi beau, et d'ailleurs, c'est ce qui la poussa à courir devant, au-delà de la troupe. Son père la regardait avec un air bienveillant, heureux de voir leur petit bout de vie agité en bien.

Chaque pas était plus beau que l'autre. Là-bas, au bout de la falaise, la petite fille s'était arrêtée devant une falaise magnifique, ou plutôt au haut. Elle se coucha sur le granit et observa la mer se jeter majestueusement sur les rochers, les navires de pêche colorés des villageois au loin. Elle vit une bande d'enfants jouant à escalader la falaise, plus agile que des singes, la peau aussi tannée que des musaraignes.

« Attendez ! »

Sa voix aigüe résonna et elle se mit à dévaler la colline à toute vitesse.

L'après-midi que Lewe passa fut le meilleur depuis bien longtemps. Elle rejoint la bande de gamins, et ensemble, ils coururent, montèrent, plongèrent...euh...et puis la nuit tomba. Les autres rentraient, la gamine se retrouvait seule au milieu d'une place :

« Je me suis perdueeee !!! »

La petite ombre resta là, au milieu de la place. Dix minutes plus tard, elle se dirigea vers l'église – toujours aller dans un endroit connu quand on a peur – et elle se blottit dans un coin. Le prêtre en charge la nourrit et finalement, plus de peur que de mal. Ses parents ne tardèrent pas à la retrouver, puisque l'homme de l'Ombre avait fait passer le message. Elle put enfin se blottir contre la poitrine de son père.

« Z'aime ici. Z'est beau, mais z'ai eu peur. »

- Tu veux y rester, Lewe ?

« Oh oui ! Ze me suis fait des copains ? »

En réalité, il était prévu depuis le début de laisser l'enfant en Fantasy. Depuis quelques temps, les honnêtes marchands étaient devenus contrebandiers. Ils faisaient passer des marchandises plus ou moins illégales et pour son père, il était hors de question que Lewe courre le moindre risque.

- Ton oncle et ta tante vivent ici, nous allons les voir. Tu vas y rester un peu.

La maison de l'oncle et de la tante était une maison de contes de fée. Les murs étaient bariolés de peinture, le sol un peu rugueux sous la plante des pieds, donnant un peu l'impression de marcher sur de la craie. Il y avait des coquillages collés sur des murs, donnant à cet endroit une espèce de beauté irréaliste. Elle resta au moins dix minutes bouche bée devant l'invraisemblance du lieu.

- Tu vas devoir les aider un peu aux champs, tu es d'accord ? 

Lewe sauta en l'air, cria que oui. Ses parents restèrent une semaine avec elle, avec eux, puis partirent avec la troupe et la petite fille qui leur faisait au revoir de la main ne se rendait pas compte qu'elle ne les reverrait jamais. Qu'étaient-ils devenus ? Tués lors d'un affrontement ? Une histoire d'alcool, de terroristes ? Elle grandit vite et bien. De petite fille, Lewe devint une adolescence bien formée, consciente du travail qu'il fallait donner pour survivre. Elle travaillait dans les champs, à la mer, partout pour pouvoir partir un jour et tracer sa propre route : non pas qu'elle n'aimait pas l'oncle et la tante...oh ça, non. Elle les adorait, mais elle sentait l'appel du large. Elle avait envie de chercher, quelque part, plus loin, ses parents, tous ceux qui n'étaient plus que des Ombres pour elle.

À 17 ans, ses doigts étaient calleux, ses pieds aussi, à force de courir, de grimper et de trimbaler des bottes de foin toute la journée. Elle ouvrit sa bourse, compta son argent et dit « adieu ». Elle prit son baluchon et partit à l'aventure.

Pendant deux ans, elle voyagea, de province en province, eut divers petits boulots mais ne s'attardait jamais. À Gells, elle faillit être coincée dans un bordel, mais y découvrit les plaisirs de la chair, en Lorelei, elle crut bien qu'elle s'arrêterait définitivement. Hellwig lui coupa le souffle : elle n'avait jamais vu une ville aussi rouge. Enfin, elle s'arrêta à Ishtar : on lui parlait depuis longtemps de la ville où elle était née. Là-bas, il y avait des choses qui l'intriguaient, et puis son sens du commerce était aiguisé par le marché gigantesque. Elle ressentit l'envie de se dévouer à l'Empereur et d'avoir un métier bien défini.

Elle devint informatrice.

Lewe passait les messages de personnes en personnes. Elle prétendait parfois ne pas savoir lire, afin d'éviter les ennuis, quelques confidences trop secrètes pour être lues. Les gens parlaient à ceux qui les aidaient, elle aimait toucher les hommes et savait aussi se faire petite.

Et vous ?



Mais vous êtes qui, en fait ? ._.




    Comment avez-vous découvert le Forum ?
    - Par ta maman.
    Avez-vous des conseils ou des remarques le concernant ?
    - Se bouger. Pour ma fiche, vu qu'elle est née à Ishtar, j'savais pas vraiment quoi mettre pour les pouvoirs. On verra.
    Votre Disponibilité (en moyenne) :
    - Je vous aime. Euh...j'sais pas/7 (de 0 à 7 quoi, 3,5 ça m'paraît bien, j'cherche du boulot et j'prépare un concours)

 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Lewe Obrian ;    Lun 29 Juil - 7:29

Hey :)

Désolé, hier soir je devais aller dormir... Mais maintenant, on peut te valider sans mal. J'ai lu et j'aime ça.

Comme ton personnage a vécu largement en Fintasy, Tu peux garder le pouvoir de cette Province. Pas de soucis...

Sinon, ben, t'es une habituée, ta fiche ne contient pas de fautes de contexte ^^ Donc je te souhaite un bon jeu !!! <3


P.S.
On t'enverra une info par MP, dès qu'on a décidé de sa nature avec Ezh' :)

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
♦ Informateur ♦

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 99
♦ Messages : 16
♦ Âge du perso' : 21
♦ Fiche : Lewe
♦ Date d'inscription : 28/07/2013
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Lewe Obrian ;    Lun 29 Juil - 10:38

Oh merci, ça me fait plaisir ! :)
D'après mes souvenirs, la politique était moins long à écrire, j'ai eu un peu de mal.

À dans le jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lewe Obrian ;    

Revenir en haut Aller en bas
 

Lewe Obrian ;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ϩ Recensement Impérial Ϩ :: Validées-