Partagez | 
 

 Monarchie Constitutionnelle I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
₳ Philosophe ₳

avatar

♦ Influence : 232
♦ Messages : 276
♦ Âge du perso' : 25
♦ Fiche : Un être réel ou fictif?
♦ Date d'inscription : 14/03/2011
♦ Age : 24

MessageSujet: Monarchie Constitutionnelle I   Dim 7 Avr - 20:42

En une année la capitale avait bien changé.

Dans un premier temps je note qu'il y avait des camps de réfugiés tout autour de la ville. La violence et la pauvreté des bas fonds étaient toujours bien présentes, à la seule différence qu'il n'y avait plus de bâtiments pour cacher leurs crimes. Tous leurs vices étaient étalés au grand jour et il faut dire que ce n'était pas beau à voir. C'était un lieu où il ne faisait pas bon de traîner et je l'ai vite compris, après m'être égaré. Heureusement je savais me défendre.

Puis une autre surprise m'attendait : les chantiers et les nombreux mages de la terre qui construisaient et construisaient aux côtés d'ouvriers, d'esclaves et de quelques soldats. J'observais longuement cet étrange spectacle. Je riais au fond de moi. Si Uriel avait été vivant, il aurait été choqué, dévasté et scandalisé.

Sauf qu'il n'était plus là et reposait quelque part.

Je fais faire demi-tour à mon cheval et me dirige droit vers les résidences. Au moins, ici rien n'avait changé. D'ailleurs heureusement que rien n'avait changé, ainsi je trouverais la demeure sans l'aide de qui que se soit. Moins je faisais des vagues dans les alentours et mieux j'irais. A peine avais-je mis les pieds dans la capitale que mes quelques informateurs m'indiquèrent que j'étais recherché. Décidément, cet Empereur partageait le même désir de monopole de son prédécesseur, Uriel.

Notre relation commençait bien dis donc.

J'arrive dans la demeure, confie mon cheval au portier et rentre. La maîtresse de maison m'accueillit les bras grand ouvert, me sourie et me fait un rapide topo de toutes les personnes présentes aujourd'hui.

- Ils sont là pour vous écouter ! N'est-ce-pas formidable ? Par contre je ne sais pas encore si tous sont des hommes de confiance. Alors nous avons le Marquis de Hins, la Dame Teng, le Monsieur Boni, le Comte Oliver...
- Le Comte Oliver ?


A peine avais-je mis les pieds à la capitale que j'allais faire face à une petite connaissance. J'espérais qu'il ne se souviendrait pas de moi ... J'étais juste ivre, vêtu un peu à outrance comme un dandy, bien plus jeune des traits et plus insouciant à l'époque. Là j'avais pris des rides, j'avais des tenues plus sobres et j'étais bien plus grave. J'avais changé ... J'espérais assez pour qu'il ne me reconnaisse pas. ET qu'il n'était pas un fervent partisan de l'Empereur. Enfin, logiquement, mon hôte - Dame Villleneuve - ne serait pas bête pour inviter des types dangereux.

Normalement.

J'entre dans la pièce, salut poliment tout le monde, baisant les mains des dames et finit par me poser au centre.

- La Capital a tellement changé ... Les idées neuves sont d'avantage tolérées. Du moins en apparence.

Je m'arrête et réfléchis. Comment commencer ?

- Je me présente. Je me nomme Bao Wei et je suis de retour à la capitale après un séjour des plus édifiants à Talaar. C'est une belle province le saviez-vous ? Je vous conseille d'y aller. Surtout qu'en matière d'hygiène, de sécurité et d'architecture, elle a fait un bon non négligeable. Je pense que vous en avez entendu parler ?

Mon organisation et ce qu'elle avait apporté à Talaar n'était pas passé inaperçu au sein de la noblesse et à force, l'Empereur me voulait. D'une part pour le soi disant meurtre d'Uriel et d'autre part pour mes initatives personnelles en matière de sciences et connaissances. Il était haineux contre moi pour la mort de son mentor et il craignait également que je puisse accumuler trop de connaissances scientifiques. J'allais l'échapper, comme avec Uriel, sauf qu'il y avait une grande différence maintenant : ce jeune homme était plus puissant que moi. Je n'avais pas le droit à l'erreur.

- Vous avez été réuni, ici, aujourd'hui afin que je puisse vous faire découvrir un tout autre système politique. J'ai entendu dire que vous en aviez besoin, que le régime actuel posait des soucis à vous et vos connaissances.

C'était peut être que des cousins ou cousines, ayant un titre de noblesse ou non (des bourgeois très riches dans ce cas), mais cela restait des membres ayant une influence sur des personnes tout aussi haut placé. Et bien plus important, c'était des personnes ambitieuses qui désiraient du changement à leur avantage au plus vite. Restez à voir si mon système allait être à leur goût.

- Je vais vous présenter la monarchie constitutionnelle. Un nom bien barbare qui recèle bien des choses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 105
♦ Messages : 509
♦ Âge du perso' : 40
♦ Fiche : Y en a une bonne partie secrète.
♦ Protecteur : Un peu tous les nobles riches avec une libido.
♦ Date d'inscription : 16/10/2011
♦ Age : 25

MessageSujet: Re: Monarchie Constitutionnelle I   Mar 9 Avr - 11:47

J'avais été invité à une espèce de réunion politique. Je faisais le déplacement pour parler à deux nobles qui seraient présents ce soir là en fait – je les avais entendu discuter au Fabula Onis. La maîtresse de maison m'avait invité après que j'ai lâché accidentellement dans une conversation mon intérêt pour le sujet. Totalement simulé. En fait je ne vais à ce genre d'événement – qu'il soit culturel ou politique - seulement pour avoir une chance de pousser des convives à aller au Fabula Onis y dépenser de l'argent. Et en général je viens accompagné d'une employée séduisante. Ouais... on pourrait dire que je fais de la pub quoi, si le mot existait sur Ishtar. Donc l'arrivée du philosophe me frustrait plus qu'autre chose, puisque tout le monde est obligé de la boucler pour écouter ce connard. Enfin... de toute façon j'arrivais à rien là. Ils en ont rien à foutre, des putes, actuellement. Tout ce qu'ils veulent c'est qu'on leur parle d'idées. Je comprends pas un tel intérêt. Et comme je l'ai pas compris, bah ça a pas marché comme je le voulais. J'aurais pas dû venir en fait, maintenant je suis coincé à écouter de la philosophie. C'est rude. Okay j'ai une pote terroriste, mais c'est pas pour ça que ça m'intéresse. En fait, je sais même pas pourquoi on se parle parce qu'on se ressemble pas du tout. C'est tellement improbable. Pourtant, en pensant à Alysse, ça me motive à pas me casser sur le champ. Juste par curiosité. Et j'ai pas été déçu du voyage.

Il se trouve que le mec qui vient faire son speech ben... c'est Lao. J'ai écarquillé les yeux de surprise. Comme je suis dans un coin un peu sombre j'espère qu'il m'a pas vu, quoique mon nom a bien dû tourner à un moment ou à un autre. Je l'aurais pas reconnu si j'avais pas la stupide manie de détailler les visages masculins pour voir qui a l'air plus vieux que moi (on a les névroses qu'on mérite). Et lui, il a vraiment l'air fatigué mais c'est toujours le mec même, j'ai bien gravé sa gueule dans ma tête quand il a bousillé mon mur. Ça m'a coûté une fortune à faire réparer ! Et tout une partie de la baraque inhabitable pendant un moment, vu le froid qu'il faisait là dedans. Quel enculé. Pourtant, je me mets pas à gueuler au terroriste. Ça changerait rien. Je retirerais aucune satisfaction à voir ce mec se faire emporter par des inquisiteurs pour finir en petits morceaux. Du coup j'le laisse continuer son speech sans intervenir. Je suis curieux de voir ce que ça a à dire, un connard aussi célèbre. Il parle du régime actuel qui ferait du tort à nos proches. Je souris en entendant ça, mais pas par joie. Le régime actuel, je sais pas, mais mes deux enfants sont morts dans la destruction des bas-fonds en tout cas. Je sais qu'Alysse y est pour rien, mais lui je sais pas.

Ensuite, le philosophe entame son explication. Il m'a perdu à « monarchie ». Je suis curieux de voir ce qu'il a à dire pour justifier tout ce bordel. Je sais pas encore si je passe lui dire coucou après ou pas. C'est peut être idiot de faire savoir que je suis au courant de qui il est, il pourrait me bousiller encore pire que mon mur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₳ Philosophe ₳

avatar

♦ Influence : 232
♦ Messages : 276
♦ Âge du perso' : 25
♦ Fiche : Un être réel ou fictif?
♦ Date d'inscription : 14/03/2011
♦ Age : 24

MessageSujet: Re: Monarchie Constitutionnelle I   Mer 10 Avr - 20:04

J'avais remarqué ce cher Comte Oliver, homme qu'on ne pouvait que remarquer avec ses femmes autour de lui. Les pauvres femmes assemblées en ce jour paraissaient un peu déboussolées ou choquées et les autres hommes n'hésitaient pas à se rincer un tout petit peu l'oeil. J'avoue, elles étaient jolies ces dames de compagnie ! Enfin ce spectacle fut vite gâché par les traits de visage du Comte Oliver : il m'avait reconnu. Maintenant, restez à voir s'il allait me dénoncer à une inquisition ou à une garde ou s'il allait se taire et m'écouter docilement.

- Si je résume notre régime actuel messieurs dames, c'est un jeune homme qui détient le pouvoir politique, judiciaire et religieuse. Il n'a aucun égal et peut orienter toute une notion selon ses caprices. Quelle âge a-t-il déjà ? En tout cas, pas en âge de gouverner seul. Quant à ses conseillers, ils sont tout simplement pas ouverts à toutes propositions n'est-ce-pas ? Vos provinces, vos problèmes ... tout ceci passe à la trappe. Les sénateurs ont même été renvoyé à leur patrie. Voilà une situation effrayante à mon sens.

Je me tais et m'active aussitôt. Je place une chaise devant ce petit assemblé ainsi qu'une table où je dépose une carte du monde. Je m'assois et les fixe des mes grands yeux marrons.

- L'Empereur mène l'Empire à sa perte. Je respecte sa curiosité pour les sciences mais voilà la seule chose qui semble l'intéresser. Il n'est pas omniprésent ... comment peut-il savoir le problème propre à chaque province ? De plus, et sauf votre respect, des gens comme vous aux ressources bien généreuses, tant intellectuellement que financièrement, être en partie rejeté du monde politique pour des raisons de naissance ou de titre n'est-ce-pas ? C'est bien une erreur que notre Empire a répété depuis des années : mettre de côté ceux qui peuvent être capable de décider, qui ont une vision plus rationnelle et plus audacieuse, plus sur du long terme ! Laissez moi vous montrer qu'à plusieurs , on peut faire de très grandes choses.

Je pose différents pions sur la carte et donne une carte avec ces couleurs-là un peu à tout le monde. C'était un jeu que j'avais crée.

- Nous allons jouer à un jeu pour que je puisse, par la suite, mieux vous faire comprendre ma "monarchie constitutionnelle". Vous représentez tous une province. Les couleurs sont, plus ou moins, à leur image. Vous avez comme trois cartes soit trois problèmes propres à cette province. Moi, je suis l'Empereur, j'ai également trois cartes : la Capitale et les provinces de mes conseillers. Au départ, nous disposons d'une banque commune de ... 30 000 pièces d'or. LE but est que vous défendiez votre province et l'intérêt commun si possible. Celui qui règlera le plus de ses soucis gagnera. Commençons.

Les nobles, ou les non nobles, se regardent longuement et finalement adoptent un air résigné, un air qui voulait dire qu'ils étaient partants pour un tour. Certains restaient un peu en retrait. Ils participeront plus tard qui sait ... mais j'ai également mon idée pour ceux-là.

- Bien ... Alors, je prends une première décision. Je décide d'octroyer une partie de mon trésor à la reconstruction des bas fonds et une autre partie pour la recherche scientifique. J'aurais besoin de 15 000 pièces d'or. 10 000 pour la reconstruction et 5 000 pour la recherche.
- Pour ma part j'aurais besoin de 3000 pièces d'or pour la construction d'un barrage, pour prévenir d'une inondation. A Loreleï.
- Mon ami, vous pouvez attendre... J'ai besoin de 5000 pour la construction d'un dépôt. Mon peuple va crever de faim avec la sécheresse qui se prépare !
- Elle est pas encore là votre sécheresse ! Par contre moi j'ai des terroristes ! Mes coffres ont été pillés ! J'ai besoin du soutien de l'Empereur immédiatement.



Les disputes commençaient déjà. Pour ma part, je les laissais un peu se battre, me lève, me dirige vers l'assemblé qui s'est tenu en retrait et leur donne une carte également. Certains avaient un droit de grève pour le paiement de divers taxes ou impôts ou encore une carte dite de colère, soit avec un risque de rébellion et plusieurs petits états de ce genre.

- Quant à vous, vous êtes le peuple. Ils seraient bon de faire un peu pression à vos chers conseillers sinon vous mourrez de faim ou vous serez à la rue, noyé.


J'arrive vers le Comte.

- Comte, aviez-vous pris une carte à l'instant ou n'en aviez-vous pas ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 105
♦ Messages : 509
♦ Âge du perso' : 40
♦ Fiche : Y en a une bonne partie secrète.
♦ Protecteur : Un peu tous les nobles riches avec une libido.
♦ Date d'inscription : 16/10/2011
♦ Age : 25

MessageSujet: Re: Monarchie Constitutionnelle I   Mar 30 Avr - 14:17

Lao parle à cette bande de cons. Les conneries hérétiques habituelles. De toute façon, il m'a défoncé mon mur, il m'a défoncé mon bras, il pourra dire ce qu'il veut ça restera de la merde. J'écoute, en tout cas, et j'entends. Même si c'est une hérésie, on peut comprendre que l'Empereur est un jeune homme étrange et qu'il y aurait peut être plus qualifié que lui pour assurer la fonction de dirigeant. Même si c'est celui dont l'ancêtre est né de l'Ombre et blah blah blah. Les histoires de Province me passent au dessus de la tête par contre, j'ai pas les connaissances pour avoir un avis là dessus à la base. Je savais même pas qu'elles en avaient, des problèmes. Ensuite il est question des gens qui pourraient faire mieux que ceux fournis de base pour faire fonctionner l'Empire. Sur ce passage là, je ricane dans mon coin. Ben on a pas accès aux trucs qui rendent intelligents et riches, justement, c'est pour ça que ça reste comme ça. Y a bien des exceptions, mais comme dit avant c'est des exceptions. En tout cas j'écoute quand même ce que le philosophe a à raconter, et je réfléchis même dessus. Je calcule même pas que je rentre un peu dans son jeu d'ailleurs, j'voulais juste critiquer ce qu'il disait moi.

Ensuite le philosophe propose un jeu de cartes. Un peu surprenant mais pourquoi pas. Il distribue les cartes, explique un peu les règles, puis les nobles commencent tout de suite à s'engueuler sur qui fait quoi et qui a l'argent. N'étant pas un responsable politique, j'ai pas eu le droit à une carte à ce moment là. Peu après un de mes voisin m'en donna une d'un air gêné – il voulait sans doute pas être tout seul dans la merde à jouer à ce jeu de con – et par politesse j'ai accepté. J'ai lu la carte. J'ai souris.

- Comte, aviez-vous pris une carte à l'instant ou n'en aviez-vous pas ?

Je relève le nez. Lao est juste devant moi ! Il est venu me parler ce con ! Je réfléchis rapidement à un moyen de faire comprendre subtilement que je sais parfaitement qui a cassé mon mur, et que je suis pas content. Le foutre mal à l'aise par la parole. Même si je suis un peu « fatigué », ces techniques conversationnelles me reviennent vite en tête et je vois rapidement comment tourner mon affaire :

- J'ai une carte « terroriste ». Ça me donne le droit d'infliger cent pièce d'or de dégâts matériels par tour au joueur de mon choix, d'après ce qui est écrit dessus. C'est une carte « fatalité ». Il me semble que pas mal de terroristes approuvent ce genre d'idée, pourtant. Vous pensez que leur violence est justifiée ?

Si il me dit que non, c'est un menteur, il m'a cassé le bras. Si il me dit que oui ben... il va passer pour un connard. En tout cas je suis content. Et j'ai vraiment pioché cette carte là en plus ! Les nobles continuent de s'écharper à coté pour savoir qui a la plus grosse ou un truc comme ça, j'écoute pas trop. Visiblement y en a qui ont des cartes qui donnent du pognon aussi, sinon tout le monde finirait super pauvre et ce jeu serait un peu con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Monarchie Constitutionnelle I   

Revenir en haut Aller en bas
 

Monarchie Constitutionnelle I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Quartier Magna Ѧ :: Résidences-