Partagez | 
 

 Forge Sangrelame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ʘ Ingénieur ʘ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 41
♦ Messages : 12
♦ Âge du perso' : 23
♦ Fiche : L'Horloger
♦ Date d'inscription : 17/03/2013
♦ Age : 22

MessageSujet: Forge Sangrelame   Dim 17 Mar - 9:54

Votre Carnet d'Identité

    Nom de Famille :Sangrelame
    Prénom(s) :Forge
    Surnom :Raven
    Âge :23 23
    Titre de noblesse :Aucun Aucun
    Province : Gells
    Faction et classe :Inquisiteur au sein de l'Eglise (à quel groupe appartenez vous ?)
    Orientation Sexuelle :Bisexuel

Pouvoirs :
Rapidité : Tuer ou être tué. Cette loi fait que les habitants de Gels témoignent d'excellents réflexes, même si cela ne vaut pas un inquisiteur bien entraîné, ça suffit pour éviter un coup pouvant s'avérer fatal
Discrétion : les inquisiteurs savent se fondre dans les ombres et disparaitre, sans être vus. Leurs mouvements sont furtifs.
Armé : on n'a encore jamais vu un inquisiteur dépourvu d'armes. Une épée, une dague, du poison, ... Toujours quelque chose sur eux.
(copiez/collez ici la liste de vos pouvoirs de classe et de province)



Vos opinions

Membre des Frères Armés, fervent croyant de l'Église, je ferai tout pour défendre la très Sainte et L'Empire, au péril de ma vie. Du fait de mon travail au sein de l'Inquisition, je n'ai que peu d'amis fidèles, mais je voue un grand respect au prêtre qui m'a sorti des rues coupe-gorges de Gells, qui a su donner un sens à ma vie et fait de moi ce que je suis aujourd'hui.
Je respecte énormément les membres du clergé, et j'ai une grande affection pour les orphelins que la très Sainte prend sous son aile. De même, je n'hésite pas à aider les gamins miséreux des bas-fonds, en échange de quelques menus services, comme être mes yeux et mes oreilles dans les rues d'Ishtar. C'est mon réseau d'information personnel. Grâce à eux, j'en sais plus sur la ville, sur mes cibles et sur les rumeurs qui courent qu'avec le rapport que l'on me donne en début de mission.

Mes ennemis sont ceux que l'Ordre m'indique, je n'ai pas été formé pour me poser la question de la justesse de mes actes, seule la volonté de la très Sainte est importante. La plupart des dissidents et les personnes un peu trop curieuses sont souvent les témoins de mon "art", mais il m'est arrivé de devoir "travailler" un aristocrate un peu trop curieux, un peu trop bavard, ou juste parce qu'il faisait de l'ombre aux personnes que je sers.
Pour moi, Ishtar n'est qu'une ville grouillante d'informations et d'opportunités pour qui sait les saisir. La plupart des habitants ne sont que des moutons qui ignorent tout de la guerre qui se déroule dans l'ombre de leurs vies fastueuses et resplendissantes. Mais malgré cela, je sais apprécier les plaisirs d'une vie à la Capitale, avec toute cette activité, du grouillement du marché au matin à l'effervescence des quartiers de nuit, avec leur lot de tavernes à la vinasse insipide et de filles de joie vendant leurs charmes au coin de rue.
Mais mon endroit favori dans tout Ishtar, ce sont ses toits. Voir la ville du haut de ses bâtiments offre une vision sur un monde insoupçonné, fait de marée humaine rampante, d'étoffes de couleurs virevoltantes et de chemins que la plupart des gens ignorent. Des chemins rapides et qui évitent les désagréments comme les gardes et autres formes d'entraves lors d'une mission quelque peu illégale aux yeux de la loi "habituelle".
Je pense que la Régence fut l'une des meilleures choses qui arriva à l'Empire. Grâce à cela, l'Église a pu affirmer la place qui lui est due. La mort du régent fut donc pour moi comme une attaque personnelle. Je fus le premier à défendre l'idée de raser les bas-fonds d'Ishtar afin d'en éliminer la vermine. L'Assainissement fut l'un des choix les plus judicieux de l'Empereur.



Description : Qui êtes-vous et à quoi ressemblez-vous ?

Je suis de taille moyenne, et les années d'entrainement chez les inquisiteurs ont fait de mon corps une machine souple et efficace. Je n'ai pas la carrure des charpentiers ou des videurs de ces clubs aristocratiques, mais je ne peux nier que mon corps soit svelte.
Je ne connais pas mon père, mais je garantis qu'il ne vient pas de Gells.
Là-bas, les gens ont la beauté froide des Nordiques, le teint pâle, les yeux clairs et les cheveux blonds. Personnellement, si j'ai le teint de peau plutôt blafard, les yeux comme deux blocs de glace, mes cheveux sont noirs comme la suie. Ou plutôt comme les plumes d'un corbeau, ce qui m'a valu ce surnom qui autrefois me remplissait de honte et de dégoût, mais qui, aujourd'hui, me semble adapté à ma profession, et qui est comme ma signature.
D'un naturel solitaire, mon travail n'a pas beaucoup arrangé les choses. Dans ma profession, on parle peu du dernier contrat effectué, de notre travail à venir et de la prochaine sortie entre collègues. Il y a une raison simple à cela. Nous n'existons pas. Nous sommes une rumeur, une ombre, un accident malencontreux, une mauvaise rencontre ; guère plus.
Même si je suis diligent dans mon travail et fort obéissant, il m'arrive de douter de la justesse de notre mission. Combien de personnes ont perdu un proche à cause de mes actions ? Je ne le sais pas. Mais quand je repense aux mots de mon Père, je me rends compte que ce que je fais doit être fait et que je suis le mieux placé pour m'en occuper.
Je ne suis pas d'un naturel craintif, mais une chose m'effraye et me donne des cauchemars. Le froid. Les nuits passées dans les rues désertes de Gells à dormir sous le porche d'une maison pour ne pas mourir gelé au petit matin hante encore mes rêves, et ma crainte la plus enfouie est de retrouver une personne qui m'est chère raidie par le froid, aux lèvres bleuies et aux extrémités cassantes.


Récit d'une vie

Je me présente, je me nomme Frode Sangrelame, et je suis originaire de la froide et dangereuse province de Gels. Je n'ai jamais connu mon père, et pour cause, ma mère était une prostituée des bas quartiers, vous savez, ce genre de quartiers que l'on évite quand tombe le crépuscule, le genre de quartiers où les meurtres sont tellement courants que se réveiller le matin avec un cadavre devant sa porte et aussi peu embarrassant que de se lever avec une sale gueule de bois, ou avec trente centimètres de neige à déblayer. Vous avez une image de mon quartier d'origine maintenant. Bien.
J'ai vécu avec ma mère jusqu'à sa mort, à mes six ans. Après cela, j'ai été ce qu'on appelle communément un "gamin des rues", le genre qui court partout, ou qui crève dans le caniveau, et qui sont invisibles aux yeux des gens. J'ai survécu grâce à différentes rapines plus au moins audacieuses, allant du vol à l'étalage pour se nourrir au braquage de maisons et de boutiques en compagnie d'autres mendiants guère plus âgés que moi, en passant par le vol de bourses bien remplies. J'aurais probablement continué à vivre comme ça jusqu'à ce que je tombe sur un mauvais tour qui m'aurait valu plus qu'une gifle, qu'un coup de manche de lance dans l'estomac ou de plat d'épée dans le dos, si je n'avais pas été ramassé par les prêtresses de l'orphelinat de l'Église quand j'avais neuf ans.
Je ne saurais dire si ce fut une expérience agréable ou non. Certes, j'étais nourri, logé, j'ai appris à lire, écrire, compter, et même si les prêtres disaient que j'avais du potentiel, j'étais trop indépendant et rebelle pour me conformer aux idéaux de rigueur et de la magie des ombres. J'ai su assimiler les rudiments, mais guère plus, car la plupart du temps je préférerais m'enfuir de ce cours que je trouvais très ennuyant et je grimpais sur le toit de l'église. Cela m'a valu bien des punitions. Je pense que j'aurais dû finir domestique au service d'un prêtre quelconque, ou bien avec un couteau dans les côtes pour avoir volé la mauvaise personne, car je n'avais pas perdu mes mauvaises habitudes. Mais il n'en est rien, et mon salut vient de ma rencontre avec mon Père. Rien à voir avec mon père biologique, mais c'est l'homme qui a su déceler en moi un potentiel, alors que tout le monde me voyait comme un sale gamin irrécupérable. Cet homme était un "Frère armé", et il me prit sous son aile. Il m'emmena à la Capitale et prit le temps de m'expliquer quel était le rôle de l'Église dans le monde, et quel était son rôle à lui et à ses semblables dans cette société. Il me dit aussi qu'il avait vu en moi un potentiel qu'il fallait faire fructifier afin de ne pas le gâcher, et il me fit rentrer dans les rangs des recrues de l'Inquisition. J'avais douze ans à cette époque.
J'ai donc suivi les préceptes de l'Église qui prirent dès lors tout leurs sens, et à côté, j'étais soumis à l'entrainement strict de l'Inquisition. J'appris tant de choses que je ne pourrais toutes les citer, comme le maniement des armes en tous genres, l'art de déceler une information importante au sein d'une conversation qui semble anodine... Mais ce qui me marqua le plus, c'est que pour la première fois de ma vie, toutes les choses que j'avais apprises dans mon enfance étaient utiles, et même encouragées, développées à leurs paroxysmes au lieu d'être brimées et punies.
Sous l'œil attentif et sévère de mon Père, et avec l'entrainement de l'Inquisition, je grandis et je reçus mon grade d'inquisiteur à mes dix-sept ans. Ce jour-là, je sus que ma vie serait entièrement vouée à l'Église, à sa Gloire et à sa Protection.
J'ai maintenant vingt-trois ans, et je compte parmi les inquisiteurs spécialisés dans les missions d'assassinats, mais surtout dans le vol et le recueil d'informations que l'on pourrait qualifier de "sensibles". Pour cela, je suis amené à commettre des choses que la plupart d'entre vous qualifierez d'horreurs, mais je sais que mon travail est moral car je suis un Inquisiteur de l'Église, que je suis Sa voie et que Sa cause est juste.



Mais vous êtes qui, en fait ? ._.

    Comment avez-vous découvert le Forum ?
    - J'ai decouvert le forum grave à une amie qui m'a initié au Rp
    Avez-vous des conseils ou des remarques le concernant ?
    -Je suis encore trop jeune sur le forum pour avoir des remarques pertinentes à faire.
    Votre Disponibilité (en moyenne) :Tout les jours,tout les deux jours.
    Ca dependra du travail que j'ai à cote.
    -



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₳ Philosophe ₳

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 430
♦ Messages : 185
♦ Âge du perso' : 36
♦ Fiche : Pour... MOI !
♦ Protecteur : Marquis de Hartwick
♦ Date d'inscription : 13/01/2012
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Forge Sangrelame   Dim 17 Mar - 11:09

Bienvenue à Toi :)

C'est un plaisir de voir quelqu'un qui poste aussi vite sa fiche, néanmoins, celle-ci a besoin d'être retravaillée à plusieurs endroits. (Nous sommes également curieux de savoir qui exactement t'a fait découvrir le forum ?^^)

Alors...

1) Bon, l'avatar déformé, les codes qui dérapent (le gras notamment) et le manque de vignette dans la fiche posent problème, mais cela n'a rien avoir avec le fond, ce n'est que la forme. A corriger quand même. Le nombre de fautes est acceptable, mais une relecture ne ferait pas de tort...

2) Ensuite...

Citation :
Je me présente, je me nomme Frode Sangrelame

=> Euh... une faute dans son propre nom. ^^' On ne sait pas duquel tenir compte (je penche pour Forge qui revient deux fois, mais bon...)

3) Enfin, quelque chose de plus vague, mais néanmoins dérangeant. Ishtar est vaste et riche en informations diverses et variées. Ta fiche, bien que dans les normes en termes de longueur, est stérile et, désolé de le dire ainsi, remplie de banalités dotées d'un lien minimal avec le contexte.

Je ne pense pas que cela puisse passer inaperçu, mais nous venons de mettre le Forum à jour et des évènements de grande importance se sont joués à la Capitale [LIEN]. L'Inquisition y a joué un rôle assez important. La vie ton personnage a sans aucun doute été bouleversée d'une manière ou d'une autre.

De plus, et là l'avertissement parfaitement amical vient de l'expérience, il est dur de jouer, à plus long terme, de jouer un personnage trop stéréotypé. Le nombre d'interactions possibles devient limité et s'épuise rapidement. Sans parler du fait qu'on ne joue pas de mort de PJ tous les jours (bien qu'il y en ait déjà eu quelques-unes, jouées de façon héroïque) donc ton assassin pur et dur, sans profondeur, aura du mal.


Voilà voilà... Ces remarques n'ont pas pour but de te décourager, tout au contraire. En les suivant (le point 3 doit être adapté à TA sauce), Tu auras l'occasion de rester et de jouer plus longtemps et en t'éclatant nettement plus.

Donc bon courage, n'hésites pas à poser des questions ou demander de l'aide d'une manière ou d'une autre. Nous sommes là pour ça.


A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ʘ Ingénieur ʘ

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 41
♦ Messages : 12
♦ Âge du perso' : 23
♦ Fiche : L'Horloger
♦ Date d'inscription : 17/03/2013
♦ Age : 22

MessageSujet: Merci pour les conseils.   Dim 17 Mar - 15:01

Ok, je vais retravailler tout cela.
Je dois avouer que je sentais que mon histoire était....plate.
Vous pouvez supprimer ce post,je reposterai une fiche ultérieurement.
Par contre,je ne sais pas quand (à ma grande honte,j'ai une vie à coté ^^),donc si il était possible de ne pas désactiver mon compte, ça serait très sympathique
Encore merci pour les conseils,et à bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Forge Sangrelame   

Revenir en haut Aller en bas
 

Forge Sangrelame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Χ Archives Χ-