Partagez | 
 

 Gells - Quelques informations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Gells - Quelques informations   Dim 7 Oct - 18:08


La Froide, profonde et Grande Province de Gells vit au cœur d’un Froid perpétuel. Le jour y est gris, et les nuits aussi noires que le charbon servant au chauffage des habitations les plus fortunées.
Principauté depuis toujours, cette Province s’est vue rattachée à l’Empire, un siècle après que Fheust II se soit lancé dans une guerre envers les contrées les plus inhospitalières.
La façon dont la province abdiqua, pour ensuite participer à l’effort de Guerre avec ses habitudes du Grand Froid, reste toujours source de légendes au sein du peuple de Gells. Les rumeurs targuent que la Princesse qui monta alors sur le trône, au côté du Prince Grigori Try Orym, avait les même cheveux bleu que la famille impériale des Walhgren. Depuis lors, nombreux pensent que les Princes de Gells sont liés par le sang à la Famille Impériale…


Aujourd’hui, l’Empire n’est plus en guerre, et cette province froide qui était axée sur la Guerre s’est quelque peu calmée. Qualifiée de barbare par ceux qui lui sont étrangers, la Principauté est vaste.

Il y a plus de terres sauvages prenant l’apparence d’épaisses forêts de conifères ou d’étendues d’eau, gelé lorsque les températures atteignent leur valeur les plus basses, que de villages.
Trouver des habitations de chasseurs de gibiers est une chose commune. Les loups, ours, cervidés, renards et autres types de prédateurs étant rudement appréciés pour les fourrures, leurs bois et quelques uns pour leur viande.
Mais les denrées agricoles sont rares, et coûtent extrêmement cher. Au mieux, ils arrivent à cultiver une forme de pomme de terre, et seulement lors des périodes les moins froides. De cette culture est d'ailleurs née une liqueur particulièrement aimée des habitants.
Mais ce qui permit à la Province de se faire une place dans le domaine du commerce reste un minerai facile à travailler.
La province est riche en fer, et ses habitants ont rapidement apprit à maîtriser la forge pour les armes et outils du quotidien, mais aussi, la ferronnerie d’art. Travailler le fer est vu comme un honneur, et un moyen rentable de se faire autant un nom que de l’argent.
Bien entendu, nombreux sont les mineurs, et ils sont généralement respectés par leurs pairs pour leur travail difficile et dangereux.
En parallèle, l’art de gérer les croisements entre canidés se fit de plus en plus populaires. Les terres étant constamment sous l’emprise de la neige, le meilleur moyen de déplacement existant à ce jour reste le traîneau, tracté par des chiens.
Faire de ces chiens les plus résistants au froid, les plus braves et les plus forts, est une grande fierté. Plus d'un noble compte sa richesse en nombres de bêtes qu'il entretient dans son chenil.

En parlant de noblesse, n’allez pas croire qu’elle soit plus tendre que celle de la Capitale Impériale. Certains, comme les Marquis de Friedich, sont des nobles stricts et fidèles aux Lois de la Province. Cependant, les nobles de Gells sont généralement avides de pouvoir, et trempent souvent dans les magouilles les plus sombres et nébuleuses. C’est pour cette même raison que la Cour est, là-bas, le centre de tous les coups fourrés. Tout n’y est que jeu de pouvoirs, et de dominations…mais le sort réservé à ceux qui tombent n’est pas des plus enviables.
Car une chose est sûr, ce qui rend la province si peu accueillante aux touristes restent les Lois que les Princes s’étant succédés ont mit en place aux file des nombreux siècles de domination de leur peuple. Il est, par exemple, coutume de brûler les mains d’un enfant voleur, ou de couper celles d’un adulte. Mais là, nous restons dans le sobre. Le sort réservé aux traîtres est, par exemple, parmi les châtiments les plus durs. Si pendant longtemps torture et peine de mort suffirent, le Prince Glorislav trouva cela trop doux et n’hésita pas à promouvoir des textes à l’encontre de la traîtrise. Couper la langue, transpercer les yeux, brûler les mains… torturer puis libérer sans rien, marquer au fer d’un G entourant un T, ainsi se reconnait un traître. Le symbole posé à la vue de tous, et l’handicap à vie lui étant imposéd… le peuple a bien entendu tout droit sur le criminel ainsi à la merci de ses détracteurs.
C’est cette violence qui fait que la famille Princière est souvent détestée du peuple. Les bas-fonds sont devenus zone de non-Loi, des zones où la violence rime avec le quotidien. De vrais coupe-gorge où même un noble ne serait à l’abri d’une lame affûtée, d’une main taquine, voleuse.
Sous la neige des ruelles, les cadavres gisent parfaitement conservé par le froid…
Au milieu de tout cela, la prostitution trouve son gagne-pain, les voleurs leurs biens, et les terroristes leurs planques et hommes de main.
Il n’est pas rare de voir des actions viser la famille princière, loin de là. En réalité, l’actuel Prince mis à part, cela devait faire près de deux siècles qu’on n’avait pas vu un fils aîné prendre la succession… les autres morts dans les jeux de la cour, ou les attentats les plus fous. Car si une fois Prince, le nouveau Gouverneur ordonne traditionnellement l’exil de sa fratrie… enfants, ils restent tous des héritiers potentiels.
Pour ce qui est de la Science ou de l’Eglise, là n’est nullement le cœur de la Province : en aucun cas.
Les premiers préfèrent vivre dans les zones sauvages, à l’abri de tous regards, pour mener leurs expériences et folies.
Quant aux seconds, si ce n’est leur tenue noire troquée pour du blanc, ils se fondent discret et suivent les indications de leur clergé, agissant avec discrétion. Mais nuls Nobles ne les contrôlent… ou n’essaierai de se les mettre à dos.

Présentement, la province voit certains prix baissés sur sa Grande Place Marchande : située au cœur de la Capitale.
Le sénateur en titre ayant réussit à obtenir des accords avec la contrée inhospitalière de Frickwitch, les bois de chauffages et de construction voient leur prix chuter, de même pour de nombreuses viandes séchées, sans oublier que les éleveurs de chiens ont la possibilité de trouver des spécimens ayant la Chasse dans le sang, pour tenter de nouvelles expériences de croisement.

Sénateur : Aleksandr Droski
Prétendante : Milena V. Friedich

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
 

Gells - Quelques informations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: ∆ Gells ∆-