AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) Vide
MessageSujet: Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan)   Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) EmptyVen 8 Juin - 17:37

    Des vêtements ! Il m’faut des vêtements. Bon, pas pour moi, j’le concède. Mais j’ai les mesures cette fois-ci !
    La dernière fois qu’on m’a fait ach’té des vêtements, enfin forcé s’rait l’terme l’plus vrai, je n’avais pas même les mesures d’la « Dame » ! Pire qu’ça, Dorian m’avait dit d’servir aux essayages. Il a jamais sût qu’j’ai fuit la boutique de cette folle d’Dior plutôt que d’subir plus longtemps ses...ses r’marques désobligeantes qui mettaient à mal ma virilité dans ce qu’elle avait d’plus fondamentale.

    Dans tous les cas, j’ai clair’ment et simpl’ment un p’tit plan d’prévu avec un certain Marquis, concernant...un autre Marquis. Ouah, j’viens d’penser ce que j’ai pensé ?
    Bon, j’ai la lubie d’habiller un escrimeur en tenue d’midinette...probablement dans un style bien occidentale d’notre Empire. Je n’sais pas trop.
    Uriel m’a gentiment fait parvenir, en secret, les mensurations d’Ulrich. Mine d’rien, j’vais lui faire faire du sur mesure, il l’mérite pour l’coup à sa fierté qu’on risque de lui faire.

    Vu que je refusais d’me rendre à nouveau à Elegant Dior, j’me suis renseigné. Dior fait dans les vêtements pour femmes...la logique voudrait qu’j’aille chez lui pour ces tenues. Mais, mine d’rien, j’voulais des vêtements pour femme adapter au corps d’un homme. Alors, j’pense qu’le tailleur dont on m’a parlé, celui qui s’occupe des vêtements d’l’Empereur lui-même, est plus adapté, non ?

    C’est ainsi que j’ai obtenu l’adresse de l’Atelier du Tailleur : Ethan Widness. Son nom semble bien réputer mine d’rien.
    J’avais pris un fiacre pour m’rendre là-bas. J’pense que je verrais avec lui pour l’tissu et tout...mais, déjà, il faudrait que j’arrive à le convaincre. Mon instinct m’laisse à dire que j’mets les deux pieds dans une prise d’tête pire encore qu’celle avec l’autre cruchasse d’géante aux cheveux rouges. Mais j’garde mes craintes pour moi, surtout quand j’descends du fiacre.

    Mes cheveux sont noués en catogan, dégageant mon visage et permettant d’voir l’changement d’teinte d’ma peau neuve.
    Un foulard bleu nuit est noué autour d’ma gorge, resserrant ma ch’mise noir par-dessus laquelle un gilet d’la même couleur qu’le foulard se trouve, gilet sans manche. L’soleil étant au beau fixe, j’ai mit d’côté la veste ou la redingote. Mon pantalon est assez simple dans sa coupe, j’ne suis pas l’homme l’plus exigeant qui soit...mais bon, dans l’pire des cas, j’verrai pour m’faire tailler deux-trois trucs en parallèle, pour l’rassurer quant au fait qu’je juge son travail d’qualité.

    Et puis, on m’la recommandé merde !
    Alors, j’entre. Une salle d’accueil ? On dirait. En attendant, j’suis là seul au milieu, à attendre l’maître des lieux. Sur une table d’l’accueil, j’remarque une p’tite clochette qu’je fais teinter. J’espère qu’elle était bien là pour informer qu’un client attend, sinon, j’vais encore m’sentir bien con.
    Des bruits d’pas s’font entendre, j’ai l’corps tendu alors que j’me tourne dans leur direction. J’suis tendu, j’espère qu’il va accepter ma requête...

    J’le voit qui arrive, et c’est simplement qu’je l’salut :


    « Sous le ciel et le soleil, Sir Widness. »

    Dîtes-moi, au moins, qu’je ne m’suis pas trompé sur l’nom du nouvel arrivant, p’tain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) Vide
MessageSujet: Re: Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan)   Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) EmptyJeu 14 Juin - 11:17

La cloche sonna, celle qui était normalement sur la porte. Cependant la veille cette même clochette était tomber de la ou elle devrait être. Malheureusement Ethan, Tailleur de fonction, n’avait pas eut la fois de la remettre tout de suite. Enfin cee bruit, il pouvait le reconnaitre se scintillement entre mille avec le nombre de fois qu’il l’avait entendu, comme le bruit de sa porte d’entrée qui s’ouvre avec le bricolage pouvait se faire plus tard. Ethan leva la tête de son ouvrage, une veste pour un duc tout franchement arriver à la capitale qui voulait se faire remarquer lors de sa première réception. Il avait frapper a la bonne porte. Le tailleur positionna rapidement le vêtement sur un mannequin en tissu pour ne pas qu’il se froisse et alla a la rencontre de son nouveau client. C’était le sénateur de Gells qu’il ne connaissait que de vue. Un petit homme blond, plus petit que lui, mais pas pour autant filiforme. Habiller très simplement pour l’occasion, le tailleur en le voyant c’est retenu de lui sauter dessous pour lui refaire le nœud de son foulard mais comme le professionnaliste est une des qualités de ce dernier, il se contenta d’ignorer cette boucle plus grande que l’autre…
Cependant, le Sénateur semblait un peu changer.. comme moins défiguré. Bah, il sait surement fait tirer la peau ..C’est a la mode en ce moment dans l’aristocratie ou alors repulper la peau par la médecine étrange de ses fous. Enfin, le tailleur n’en savait absolument rien, et puis au fond, s’en contre-fichait. La question n’agit dans son esprit quelques secondes, jusqu’à ce que le défigurer en question lui parle.

- Sous le ciel et le Soleil, Sénateur Droski.

Une salutation, il répondait simplement. Le petit homme semblait tout de même bizarre, comme s’il se préparait a une grande bataille. Les affaires de Gells ne vont peut être pas si bien .. Le tailleur était aller dans cette province il y a quelques années, il a failli se faire tuer mais cela les gens n’était pas obliger de le savoir. En tout cas, Ethan fit signe au blond de rentrée dans le petit salon juste a coté, car chance il n’avait pas d’autre client, et le domestique n’était pas là.

- je vous sert quelques choses en attendant que vous vous installez ?

Parce oui, souvent cette partie là est assez longue. Le temps de se décider sur une idée, de faire quelques croquis, de changer .; de refaire des croquis puis de rechanger a nouveau. Car on le sait, et Ethan encore plus que les autres, les aristocrates ne savent jamais ce qu’ils veulent. Ce dernier attendit d’ailleurs la réponse a sa question. Ce qui le décidera entre aller chercher de quoi boire, ou alors simplement s’assoir en face de son invité. Le petit salon était enfaite plutôt faste, c’ était sa pièce principal. Le « petit » était juste la pour faire plus intimiste. Enfin, si il avait un grand salon, mais cela il ne le montrait que pour des grandes occasions. La pièce était assez peut décorer en elle-même, le nombre d’ouvrage, et de création du tailleur était impressionnante. Enfin, en espérant que le petit blond ne se sente pas intimider parmi toute ses étoffes, dentelles, boutons et costumes .. Il allait y rester un bout de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) Vide
MessageSujet: Re: Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan)   Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) EmptySam 14 Juil - 14:17

    Il m’rendit la politesse. Bon, c’est déjà ça...lui, au moins, il a l’air d’connaître un minimum ma tête. Non car bon, j’dois dire qu’le coup avec l’autre greluche m’a rendu...comment dire...assez mal à l’aise avec ce genre d’boutique. J’me sens moyennement bien, d’puis la honte de l’achat de cette fichue robe bleu. L’pire ? J’ignore encore si j’dois en vouloir à Dorian, pour cet’demande, la fille à qui il a offert la robe pour avoir des mensurations proche des miennes...et la styliste/vendeuse désagréable et moqueuse ! J’crois qu’j’aurais dû en prendre un pour taper sur l’autre...
    Bref, il m’fit signe pour prendre place dans son p’tit salon. Plus tendu qu’un arc, ou qu’un p’tain d’bâton enfoncé dans l’cul d’un vierge, j’me suis installé dans l’premier fauteuil venu. Et j’fais quoi maintenant ? Pourquoi Uriel connait mieux qu’moi Ulrich ? Non car, si ça avait été l’inverse, j’suis sûr qu’lui il aurait gérer l’achat du morceau d’tissu qu’on veut qu’Ulrich passe.

    Inspirant profondément, j’m’apprêtais à d’mander ce que je suis v’nu chercher...quand j’fus pris d’court par une question.
    La proposition qu’il m’fit eut pour effet d’me laisser coi : comme un p’tit con. Soupirant, j’pus enfin déstresser alors qu’je m’permettais d’lui répondre : un zeste plus détendu.


    « Vous n’auriez pas un alcool fort par hasard...J’avoue avoir du mal avec les ateliers de styliste ou de tailleur...Mauvaise expérience passée. »

    J’m’étais permis d’ajouter l’reste, qu’il n’prenne pas pour lui le fait que j’ai du mal à être là où j’me tiens. Non, la boutique Elegant Dior, j’n’y mettrais plus jamais les pieds ! Foi d’Droski !
    Attendant sa réponse à ma d’mande, j’ai tenté d’cesser d’avoir l’air aussi dur qu’un tronc d’arbre d’merde...pour m’détendre.
    Prenant mon courage d’clebs à quatre ou six mains, j’sais plus trop, j’vins à l’questionner direct’ment pour savoir si j’étais à la bonne enseigne, j’dirais.


    « Honnêtement, ma requête risque de vous surprendre, Sir Widness. »

    J’commence par quoi ? Bon, j’crois qu’j’ai l’papier avec les mensurations d’Ulrich. Des tailles typiqu’ment masculine.
    J’sortis l’papier, et finit par l’donner au tailleur. Ouais, bon p’tit début que voilà ! Maint’nant, la suite !


    « Ceci correspond aux mensurations de la personne pour qui j’aimerai que vous confectionnez une tenue...particulière. Un ami et moi-même souhaiterions offrir, à cet ami commun, une tenue plus...occidentale. »

    Ouais, des fringues dans l’style du Wu Zang, ou du Shin Ji Koo ou qu’sais-je encore moi. Mais un truc plus occident pour l’coup. Enfin, j’continuais, mal à l’aise dans ma requête.

    « Pour le rendu, nous vous donnerions carte blanche mais...et c’est là que c’est délicat...en fait, même si c’est pour un homme...j’avoue que j’attends un vêtement...féminin. »

    Ok, j’crois qu’je vais prendre la porte moi...Pas mauvaise ma p’tite idée d’me tailler en douce : non ?
    J’sens qu’il va mal l’prendre. Moi, dans mon fauteuil, j’crois qu’on peut d’suite voir qu’je suis aussi à l’aise qu’un poisson d’vant un gros chat qu’à pas vu d’bouffe d’puis une éternité. En somme : j’suis pas très à l’aise. Surtout avec cet’demande.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) Vide
MessageSujet: Re: Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan)   Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) EmptyMer 25 Juil - 12:03

Ethan crispa du sourcil, le sénateur venait de faire une petite erreur, sa première erreur. Bon pour ne pas faire cette erreur, il fallait connaitre un minimum les métiers de la couture . Ce qui n’avait pas l’air d’être le cas du blondinet. Ce qui pouvait être excusable… Mais quand même, mettre dans le même paquet les stylistes et les tailleurs, Ethan le retiendrais tiens! Le styliste ne fait que dessiner les vêtements et le plus souvent, ils savent a peine coudre, le tailleur est un travail d’artisan très peu connu et donc très peu mis en valeur, qui crée le vêtement du dessin au prototype final passant par les choix du tissu, et les essayages. Et ce blondie considérait le travail du styliste et du tailleur comme le même ?
Ethan ne pipa mot, ni même expression, usant toujours de son professionnel pour ne rien montrer. Il se déplaça jusqu’à son armoire à alcool. Il voulait le plus fort, hein ? Il avait bien un alors a 90° étrangement vert et avec plus ou moins bonne réputation. mais il n’allait certainement pas servir cela a un client. Manquerai plus qu’il finisse bourré et qui dégueulasse tout. Pas question. A la diète le sénateur! Le brun lui servi alors un gentil verre de gin avec beaucoup de glaçon avant de lui pousser sur la table basse et venir s’assoir en face de lui, son carnet de note à la main.

L’observant un œil vif, Ethan essayait déjà de savoir ce que souhaitait le sénateur. Il paraissait gêné .. Un peu honteux d’être ici. Pourquoi ? Quel demande farfelus allait-il lui demander ? Un corset ? Comme certain homme lui demandait pour cacher leur bedaine a boire trop de bière ? Ou des talonnettes pour se grandir un peu ? Enfin, le blondinet se lança. Ethan notait quelques critères qu’il lui fallait absolument retenir. Occidental d’accord. Il avait déjà quelques idées. Puis le sénateur de Gells lui donna un papier avec des mesures. Ah car en plus il devait faire confiance a cet mesure là ? Super ….

- Qui a pris ces mesures ?

Aller, avec un peu de chance, c’était un professionnel, il n’aurai pas peur de faire des choses qui colle à un truc faux. Le tailleur regarda quelques secondes les mesures. Bon, c’était un homme fort .. Ça va lui changer tiens! Puis … viens, le petit détail, le tout petit détail fatidique. Féminin. Ethan leva les yeux vers le sénateur pour voir s’il avait bien entendu. S’il avait bien compris qu’il voulait qu’il fasse des vêtements de femme pour un homme plus grand et plus corpulent que lui. Ethan du se contrôler a ne pas faire la grimace, il ne comprenait pas cette lubie d’habiller un homme en femme, surtout si celui-ci n’a pas la physionomie.

- En réalité, vous souhaitez que je réalise les attraits un de vos noble fantasme?

Sa voix était un neutre glacial. Et il fixait le sénateur Droski sans le lâcher des yeux une seule seconde. Si on faisait attention, on pouvait même presque imaginer un chat feuler, derrière le tailleur. Il ne le montrait pas, bien sur, son professionnel était a tout épreuve mais cette demande lui restait en travers de la gorge. Il ne savait pas s’il devait refuser ou accepter. Les nobles deviennent donc si irrespectueux des autres pour leur demander de combler les fantasmes sans le faire avec discrétion ? Ne pensait il qu’a s’amuser et n’avait il que de l’argent à dépenser pour aller voir le tailleur impérial pour une simple lubie ? Ethan était dépiter par le comportement de ses aristocrates. Il commençait à en avoir même marre de travailler pour eux.. Leur envie, leur pourriture d’esprit. Et ce sénateur ne semblait pas faire une exception a la règle. Pourtant, les sénateurs étaient plutôt dans l’estime d’Ethan avant, mais maintenant, il avait redescendu de quelque cran. A savoir que le noble dans sa voix était tout à fait péjoratif. Mais cela, il fallait connaitre le caractère d’Ethan pour le savoir .. Et au jour d’aujourd’hui, personne ne connaissait intimement le tailleur. Alors il ne s’inquiétait pas que le sénateur devinerai l’insulte qu’il venait de lui faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) Vide
MessageSujet: Re: Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan)   Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) EmptyMer 25 Juil - 12:33

    Je n’la sens pas cette histoire, mas pas du tout. P’tain, j’aurais dû refiler l’affaire d’la tenue à Uriel moi...Mais l’truc, c’est qu’lui il a convaincu Ulrich ! Je n’pouvais pas juste attendre comme un p’tit con quand même !? J’ai comme l’impression d’être face...face à une p’tain d’invention d’la science. Un truc instable qui va m’péter à la gueule à tout moment.
    J’crois qu’j’ai but une gorgée, merde s’n’est pas fort s’truc, pour décompresser et n’pas virer parano. Pire, n’pas d’venir une boulle d’stress qui pourrait pas aligner plus d’quatre mots sans baragouiner comme un p’tit con du fin fond d’sa forêt Frickwitchienne !
    Qui a pris les mesures ? Euuuh...J’crois avoir cligné des yeux quelques p’tits temps. Réfléchissant, j’lui ai final’ment répondu sans chercher plus loin.


    « La personne qui habille normalement cette personne les aurait donné au Marquis d’Arken qui me les as fait parvenir...après, « qui », j’en sais autant que vous. »

    Mais j’la sens d’moins en moins cette histoire. J’crois qu’derrière la gueule d’marbre il m’crache dessus. J’l’ai mis en colère ? P’tain d’empathie d’merde ! Elle n’pouvait pas n’pas exister ? L’héritage d’mon vioc, j’me serais bien assis d’ssus là.
    Déglutissant, j’expliquais le gros d’la suite. Bon ben...euh...la réaction d’sa part n’tarda pas et m’stoppa dans mon mouvement pour boire une p’tite gorgée. L’sourcil gauche se rel’vant, j’ai répondu sans gêne ou autre :


    « Depuis quand c’est noble un fantasme ? Non car bon, là, c’est juste une histoire de culs entre trois types qui veulent décompresser du boulot...j’vois pas trop la noblesse là-dedans. Niveau bas-fonds, ça s’fait aussi. »

    Je n’pige pas...après, il faut dire que j’ne suis pas vraiment un noble non plus. Alors, j’crois avoir un peu pris la mouche d’sa parole, alors qu’je buvais mon verre. Soupirant, j’ajoutais :

    « Honnêtement, je n’aime pas faire ce genre de requête. J’ai des penchants tordus, mais eux, j’les ai obtenus en vivant dans la rue. Je les assume autant que le fait que je suis l’unique non-noble de tous le Sénat. Après, si je suis venu vous voir, c’est uniquement car on m’a recommandé. Moi, j’y connais rien en vêtements ou en métier lié à ça. Alors, voulez-vous faire cette tenue, ou non ? »

    Sérieux...l’usage d’cette tenue l’chiffonne tant qu’ça ?
    J’avais bien articulationné durant mon p’tit speech. Mon r’gard avait été sérieux, et j’étais resté calme sur l’final. Mon ton était p’t’êtes un peu sec, car j’avais quand même était vexé d’sa réplique. Buvant une gorgée, j’me suis dit qu’au moins...j’suis calmé. Dans l’sens où j’ai cessé d’me sentir mal à l’aise. J’dois voir ça comme la gestion d’une p’tite merde entre deux d’commerçants d’ma province en fait. Ou alors, comme une entrevue qu’Dorian m’a ordonnée d’avoir. Si j’prends ça par une idée professionnel, j’saurais garder cont’nance malgré l’fait qu’je déteste cet endroit...
    R’posant l’verre à moitié vide sur la p’tite table d’vant moi, j’détaillais l’autre du r’gard avec un certain sérieux...que décidera-t-il ? J’dois aller à la concurrence finalement ? P’tain d’merde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) Vide
MessageSujet: Re: Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan)   Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) EmptyMer 25 Juil - 18:17


Ethan ne pouvait pas dire non.. Mais il pouvait trouver un moment diplomate pour faire fuir le sénateur. Ça semblait être le mieux a faire, car il ne voulait surtout rien a voir avec leur parti à trois. Surtout s’il y a le Marquis d’Arken derrière tout cela, mieux fallait trouver quelques chose pour le faire s’en aller. Mais sans le jeter dehors, tout en délicatesse pour que rien ne vienne de lui, ni qu’aucune chose n’entache sa réputation. Surtout que Ethan avait une certaine fierté malgré son professionnaliste, il s’était promis de ne refuser jamais aucun travail. Cependant il y avait toujours plusieurs moyen pour faire partir un client. Le truc maintenant, c’est qu’il fallait le faire sans qu’il se froisse, ni qu’il se sente jeter dehors. Et c’est ça qui va être plus difficile.
Enfin, le tailleur était soulager de savoir que les mesures avaient été prise par un professionnel. C’était toujours cela de gagner. Cela aurai pu être pire, tellement être pire en venant qu’il noble… D’ailleurs en parlant de noble, car pour Ethan le sénateur était un noble comme les autres, répondit à Ethan à sa légère provocation. Il sembla être piquer au vif. Son malaise disparu et son ton et ses traits se durcissent. Le tailleur leva un sourcil tiens, il avait toujours toucher quelque chose… ça pourrait être utile ça pour le faire partir au cas ou. Bon, car contre il avait a faire attention a ce qu’il allait dire, le blondinet semblait réagir au quart de tout.
Se relevant pour aller se servir une tasse de thé dans la théière qu’il avait préparer avant que le sénateur n’arrive, puis il allait se repasser dans le fauteuil, son carnet de note sur les genoux. Le thé pouvait détendre … si les choses se compliqueraient un peu trop.

Le sénateur répondis à sa remarque, de but en blanc. Cela surprit un peu Ethan qui haussa un sourcil. Les fantasmes n’étaient pas noble .. Mais ce n’était pas dans se sens la qu’il s’était exprimer mais plutôt fantasme de Noble, enfin, le blond semblait avoir compris …

.. Et puis il avait pas envie de savoir ça ! Ethan n’avait aucune envie que le marquis d’Arken, le Sénateur Droski et un illustre inconnu habillé en femme se préparait pour une partie à trois. Les gens faisait bien ce qu’il leur plaisait… Que cela soit tordu au nom mais le tailleur

- Je sais qu’il est digne de votre rang de me parler de vos fantaisies, mais je pense que cela ne me regarde pas.

Diplomatie et politesse. Ethan, même si son regard était vif, et mes muscles légèrement crisper, restait calme et professionnel. Il restait toujours professionnel. Ah, par contre, il ne pensait qu’il il allait continuer a lui raconter sa vie, et surtout se vanter qu’il était un non noble. A ceci, le tailleur leva un sourcil… ne s’en doutant pas du tout. Non il ne le croyait pas. Il disait aussi qu’il n’y connaissait rien dans le vêtements et tous les métiers qui s’en rapportaient mais cela n’était pas très original pour un homme. Sauf pour les aristocrates qui prenaient soin d’eux - pas comme le blond- Ethan n’avait rencontré que très peu de connaisseur..
Ethan bu une gorgée de thé. Tout en observant le sénateur. Non-noble, hein ?
Il en profitait bien pourtant de la noblesse pourtant. Il semblait tout a fait bien manger, devait boire les meilleurs alcool du pays, et copulait avec Uriel et Ulrich. Peut d’aristocrate avait ce ‘’pouvoir’’ là. Alors le sénateur était le seul non-noble ?
Si Ethan était un peu moins cachotier avec son caractère, il lui aurai ris au nez. Un non-noble de naissance d’accord. Mais il n’était devenu. Il semblait tout a fait bien portant, devait avoir les mains aussi douce que la peau d’un nouveau né. Apres tout qu’était le travail de sénateur à par parler dans une salle .. Alors qu’il n’ont aucun pouvoir ? Toutes les décisions sont décider par Sa Majesté, les sénateurs n’étaient là pour n’être que les yeux et les représentants dans leur provinces mais au fond, il ne bossait pas, vivait sur l’argent de leur boss, et se donner du bon temps avec le Marquis d’Arken.

Et après.. Il osait dire qu’il avaient des certains fantasmes pour décompresser du boulot. Ethan buva une autre gorger de thé, surtout rester calme. Le sénateur voulait lui faire croire, que lui, petit blondinet à la peau propre et douce travaillait jour et nuit pour avoir sa part de nourriture et un toit pour dormir. Ethan ne le croyait absolument pas, il disait juste ce qu’il souhait pour avoir bonne conscience. Mais cela, même si ses yeux le disait, cela ne se voyait pas.
Bon maintenant, il fallait trouver quelques choses… Ethan n’avait pas envie de dire non, mais en même temps .. Il avait pas envie de faire cette tenue. Berk , non sinon l’image en tête très trois hommes allaient lui sauter a la tête à chaque fois qu’il posera les yeux sur le vêtement.
Ah! Il eut soudain une idée..

- Mais, pourquoi n’allez vous pas dans une boutique pour vêtement féminin ? Il y a une couturière qui commence a être connu a la capitaine. Sa boutique s’apelle Elegant Dior elle est assez facile a trouver…

Bon .. Il n’avait pas dit que Lysander était en faite un homme… Mais cela n’était qu’il détail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) Vide
MessageSujet: Re: Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan)   Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) EmptyMer 25 Juil - 20:10

    Euh, j’crois que j’vais prendre un abonnement au haussement d’sourcil, moi. Sa réplique fut encore plus étrange, troublant p’tain, qu’celle d’avant. J’en ai froncé les sourcils, cherchant à comprendre s’qui pouvait tourner dans sa p’tit caboche. L’froid...J’le sens froid à mon égard. J’crois qu’il n’m’aime pas...où est-ce ma d’mande ? Pire : mon statut ? J’ai d’mandé à avoir la « chance » qu’j’ai. J’suis né probablement plus bas qu’lui, et j’ai pas l’impression d’avoir grand-chose pour finir à s’rang. Ma seule qualité, j’pense, c’est ma loyauté. J’suis un chien fidèle, enchaîné à son p’tain d’Maître qui parfois est vraiment l’plus con des types !

    « Digne d’mon rang ? »

    J’ai finit par lâcher un p’tain d’soupir entre l’moqueur et l’amusé, avant d’boire une gorgée. C’est quoi l’rang ? J’touche juste à mon salaire d’valet d’son Excellence, et laisse d’côté les richesses d’Sénateur car j’ne me sens pas vraiment d’avoir tant d’piecettes. En fait, j’crois qu’j’ai du mal à m’faire dépensier, et qu’j’ai gardé mes reflexes d’sans l’sous pour l’quotidien.
    La bibine, j’bois la moins cher des bas-fonds, celle faites maison et qui p’tain d’arrache l’gosier. En fringue, j’porte s’que l’prince veut qu’je porte.


    « Et c’est quoi mon rang ? Je ne suis que le valet, le chien, du Prince de Gells. N’me parlais pas de « rang » ou autre...J’suis pas la bonne personne pour apprécié l’propos. »

    J’déteste ces conneries d’noblesse, mais j’en suis devenu un maillon. J’sers l’Empire, j’sers Gells. L’Empereur doit vivre...il est l’futur. Mais après, j’ai toujours du mal avec l’sang noble à proprement dit.
    Ulrich est un p’tit con provocateur mais j’le trouve amusant dans s’sens. Il est frigide, enfin, tant qu’on n’partage pas l’fer. J’l’aurais jamais apprécié si j’n’avais pas croisé l’fer avec lui, vu qu’il était plus qu’le p’tain d’peroxydé du coin.
    Uriel ? J’le jalouse car il est aussi p’tit qu’moi, plus blond qu’moi, mais en jette plus qu’moi. L’fait qu’il est r’marqué qu’j’avais plus d’cervelle qu’je n’le laissais voir m’fais dire qu’il est potentiellement sympa d’ma part d’partager des choses avec lui. Et puis, on a l’même fantasme à la con, et j’lui dois bien d’protéger l’empereur après qu’il m’est soigné l’connard.

    Enfin, j’crois qu’l’ambiance est d’plomb alors qu’je fini mon verre et qu’lui s’sert un thé.
    J’sais vraiment pas s’qu’il pense, mais j’crois que j’n’apprécierais pas. Ou alors, c’est cet air stoïque et pro, couplé à cette p’tain d’sensations d’froid qui m’fais penser à tous ça ?
    P’tain, la Mort m’semble plus chaude qu’lui...tiens, il m’rappelle les charniers d’Gells ! Euh...j’vais arrêter là les comparaisons d’con et un peu flippantes.
    Bon, il r’boit et moi : j’attends l’verdict. J’sens comme du dégoût d’sa part : ou pas ? J’suis pas doué pour comprendre les émotions p’tain d’merde ! En tout cas, ce qu’il m’sors m’jette un froid et j’déglutit avant d’ne pas pouvoir retenir un p’tain d’frisson.


    « Hé hé... »

    Rire nerveux...j’ai la gueule figée. Pas tip-top, car on voit bien la couleur plus rosé d’la partie gauche, celle qui semble un p’tit peu plus neuve et jeune qu’l’autre. Et avec s’rire con, ça m’fait une grimace qui rappelle ma face d’brûlé pour l’coup.

    « Tout, je dis bien tout, mais pas cette femme ! »

    J’ai la voix plus aigüe qu’d’habitude en disant ses mots, et toujours l’ptit air un peu fou du type qui a envi d’péter un plomb. Non, sérieux, cette p’tain Dior à la con, j’m’en souviendrais !

    « Non mais c’est vrai, je ne peux pas du TOUT la voir...enfin : plus. En fait, c’est la deuxième fois qu’on m’envoie acheter une robe. P’tain, j’me fais toujours avoir sur l’rôle... »

    J’marque une pause, l’horreur du souvenir m’faisant parler. P’tain, pourquoi j’ai déjà fini mon verre moi ?!

    « J’y suis allé, quand son Excellence mon Prince m’y a envoyé pour acheter une robe pour une de ses conquêtes en vu à la Cours de Gells. Youpi ! Elle avait les mêmes mensurations que moi à l’exception d’la partie du poitrail assez fournie. Verdict, j’devais servir de « modèle »...la honte d’ma vie, vu que cette saleté d’vendeuse n’a pas trouvé mieux qu’me faire passer pour type l’plus petit d’la capitale. Non mais c’est vrai, j’ai pas d’mandé à être p’tit ou à avoir la gueule cramé à l’époque ! Et encore, j’suis plus cramé qu’depuis une ou deux semaines...non, sérieux...plus jamais j’n’irais chez Elegant Dior ! Plutôt crevé qu’revoir cette...cette...cette grande perche ! »

    Ouais, j’crois qu’je parle plus que d’habitude là. Mais faut l’dire...là, c’est un souvenir p’tain d’traumatissant !

    « J’utilise jamais mon salaire d’merde d’sénateur normalement, mais si c’est juste une question d’prix...j’serais d’accord pour donner l’paquet. Mais, tout sauf cette tarée de nénétte...j’vous en pris sérieusement là ! »

    On parle d’la survie d’ma caboche, d’mon intégrité mental p’tain d’bordel d’merde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) Vide
MessageSujet: Re: Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan)   Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) EmptySam 28 Juil - 13:46

Ouah c’était quoi cela ? Ethan cru un instant que son ouïe c’était retrouver dans un quartier du bas fond de Gells L’accent du blond était a faire retourner dans leur tombe, tous les professeurs de dictions et tous le bazar. Ethan écarquilla un peu les yeux mais ne montra pas plus que cela sa surprise.

- Le rang de sénateur ..?

Ethan fini son affirmation avec un ton plutôt interrogatif. A vrai dire, il ne comprenait pas tres bien la réaction du sénateur. Même si ce dernier est non-noble. Être au sénat n’était pas n’importe quel rang. C’était même plus prestigieux que les Aristocrates. Enfin, le tailleur n’essaya plus de chercher. Le thé, c’est mieux.

Ce n’est pas un, mais les deux sourcils qu’Ethan à levé tellement il était surpris de la réponse. Ses yeux verts fixé sur le blond, il l’écoutait parler de sa mésaventure avec le couturier qu’il croit féminin. A vrai dire, il ne s‘attendait pas du tout à cela, il ne s’attenait pas qu’il soit déjà venu là voir. Stopper dans son geste par la voix plus aigue, il ne reprit ses esprits que pour reboire une gorgée de thé, et ainsi masquer le sourire amusé qui menaçait d’arriver sur son visage. Se moquer d’un client, c’est mal, mais si on en veut pas du client en question. Surtout qu’il avait une réputation à tenir. Même s’il était étrange, Aleksandr Droski restait un sénateur. Et même si le blondinet semblait le nier, il restait une personne importante dans l’Empire.

Enfin, Ethan eut un légé soupire quand il lui parla d’argent. Ce n’était pas question de cela. Le tailleur faisait certes payer chère son travail mais ce n’était pas plus chère que les maitres-artisan de son statue. Le sculpteur du palais était aussi hors de prix.
Bon, il arnaquait un peu les aristocrates trop riche et trop noble.. Qui voulait un vêtement de lui, juste car il était le tailleur de l’Empereur mais bon, cela personne n’était censé le savoir. Alors il n’allait pas faire payer double le blond c’est juste que … ça l’ennuie de ce mêler à ce genre de fantasme. Au moins si le sénateur n’aurai rien dit à la limite mais là.. LA! Il est au courant de tout. Enfin, il ne savait pas qui était l’élu porteur mais .. Puisqu’il avait le Marquis d’Arken, que avec les mensurations, Ethan arrivait à s’imaginer un gabarit.. et oh, non, le brun n’avait pas envie de savoir.

Bref, changeons d’idée. Le brun posa sa tasse maintenant vide en face, et essaya de cacher un énième soupire. Comment dire ce qu’il pense sans froissé la personne en face. La diplomatie pouvait être la solution pour réglé beaucoup de conflit.. Bon, il n’y avait pas vraiment de conflit la. Surtout que la petite histoire du sénateur avait détendu Ethan et il n’était plus sur le poing sortir les griffes. Car oui, si le blond était un chien, le brun était un chat.

- Ce n’est pas un problème d’argent, Sénateur Droski.

Le tailleur regarda sur la table, et fit une légère moue en se rappellent que sa tasse était vite. Mince, il ne pouvait plus gagner du temps pour réfléchir à ce qu’il pourrait dire.. Car bon, être direct, ce n’était pas toujours ce qu’il fallait faire dans le milieu professionnel. Et même si le sénateur ne l’était pas, lui pouvait l’être pour deux.

- disons que cela ne me regarde pas ce que vous faites avec ce que mes créations.

Qu’ils font une partie à trois, a quatre ou a dix, lui il s’en fiche, il ne veut pas savoir. Pourtant les aristocrates aimaient bien se vanter de leur exploit. Enfin, avec tout cela, ill n’avait pas du renvoyer le toutou chez un rival, et les autres ils les considéraient pas assez talentueux pour faire ce genre de chose. Et merde, il fallait lui répondre … Ou alors trouver une parade. Embobiner le client pour qu’il parte avec autre chose . Hum. Quoi qu’il en soit, vu la façon de parler du blond, Ethan était d’accord, le sénateur n’était pas né à la cour. Maintenant, il comprenait pourquoi sa façon de s’habiller - même si elle est tout à fait correcte- lui faisait mal aux yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) Vide
MessageSujet: Re: Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan)   Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) EmptyMar 31 Juil - 14:26

    J’crois avoir juste haussé un sourcil à ses mots à s’type. Rang d’sénateur ? Sérieux ? C’est un p’tain d’rang ça ? Non...c’est une p’tain d’lame sous la gorge prêtes à m’faire passer l’arme à gauche si j’fais une merde ou un faux pas d’cons. Ma province, exception p’têtes d’Dorian, n’attend qu’ça...qu’je merde et qu’il m’fasse tomber sous notre loi d’connards d’barbares.
    J’crois qu’personne n’comprend vraiment ma place. J’suis noble à cause d’se rend qui m’a été donné par l’plus grande arnaque qui soit. J’suis sûr qu’Dorian a tout paramétré comme un vil serpent. L’verdict ? J’ne me considère pas comme noble, ou honorer...car mon collier est d’venu une guillotine en sursis. J’dois en rire ou en pleurer ?

    Enfin, l’type semble avoir compris qu’je n’me considère pas comme d’un sang semblable à mes connards d’collègues. Ok, certains ont du mérite. Hector est l’type bien propre tant sur lui qu’dans ses idées. Je n’le vois pas dans les grosses magouilles d’bâtards. L’est trop « juste » pour ça l’pépère.
    Ulrich est juste l’mec qui veut plus d’pouvoir...les autres ? J’crois n’pas avoir réellement parlé avec Erald. Pour la pétasse d’Fintasy, j’crois qu’j’ai déjà donné mon avis. L’connard d’prince de Semini ? J’lui aurais volontiers r’fait l’portrait à notre dernier entrevu.
    Sérieux, mes collègues et moi, je n’crois pas qu’se soit forcément la grande entente. Donc, j’ai du mal quant on m’compare à eux. J’suis trop différent dans mes obligations pour avoir leur p’tain d’liberté. Car eux sont libres, moi, j’suis enchaîné et j’lèche gentiment la main d’mon Maître, pour mordre celles d’connards.

    J’passerai l’fait qu’j’ai foutu ma fierté dans les premières poubelles qui soit lorsqu’j’ai parlé d’l’autre salope de Dior. J’lui pardonnerai pas à cette femme : jamais. Plutôt crevé qu’d’accepter des excuses...et encore, je n’suis pas sûr qu’elle m’en filera des excuses.
    Pour elle, j’étais qu’le nain incertain de s’qu’il v’nait acheter. L’type qui d’vait pas avoir une pièce, alors que j’venais pour un Prince. D’ailleurs, j’l’ai dit à Dorian : plus jamais s’commerce. Ils n’pètent pas plus haut qu’leur cul dans cet établissement...
    Habituée à servir d’la noblesse, elle s’fit à l’image j’crois. Et j’ne supporte pas ça : du tout. En fait, si un truc m’dérange avec l’type en face d’moi, c’est qu’il n’semble pas très chaud pour m’faire ma commande. J’le savais qu’les tailleurs et autres, c’était chiant en fait. J’le savais !

    Il m’dit que s’n’est pas un souci d’fric. J’fronce des sourcils...alors : c’est quoi l’problème ? Il poursuit sa phrase, et j’fini par complètement froncer les sourcils. C’est ça qui l’gêne ? Là, j’peux pas m’retenir d’ricaner puis d’rire un peu. Cela r’ssemble à un type qui aboie plus qu’autre chose mais bon, j’me calme et m’étire un peu.
    Là, l’regardant, j’suis amusé.


    « Pardonnez mon rire mais....quand j’suis arrivé, je vous ai juste d’mandé un vêtement de femme pour homme. De plus, j’avoue que j’étais mal à l’aise, gêné et autre truc dans l’genre. Si vous n’aviez pas parlé vous-même d’fantasmes et d’noblesses, qui n’sont pas forcément des choses que j’mets en corrélation car nobles et roturiers ont leur loisir, j’crois qu’vous n’auriez rien sût d’plus. Vous avez sauté aux conclusions d’vous-même, pour ce savoir, vous n’pouvez en vouloir qu’à vous-même Sir Widness. »

    J’dis vrai ! J’étais ultra gêné d’demander ça. Et lui, il m’a d’suite braqué en m’parlant d’noblesse et d’fantasme ensemble. J’suis assez facile à titiller sur l’sujet...car même si j’ai plus d’préjugé sur la noblesse qu’la majorité des roturiers, les histoires d’culs ces-derniers m’font rire dans l’sens que celle des roturiers sont souvent dans l’même genre, parfois même, plus crades.
    Avec un p’tit soupir, j’regarde l’homme en face d’moi :


    « Moi, j’vous demande seulement un vêtement...j’ne me vois pas revenir vous voir pour vous dire ce qu’j’en ai fait. Car cela n’vous concerne pas, comme vous l’avez dit. Après, vous avez commenté l’usage, je ne vous ai pas mentit. Je déteste mentir...suis-je donc celui qui suit en tord et qui devra se voir refuser votre talent pour pareille raison ? C’est absurde... »

    Quoi ? J’me suis un peu calmé donc j’parle mieux au fur et à mesure, et mon accent d’la rue disparait : oui. Mais surtout, j’sais qu’je n’suis pas en tord. Il est l’premier à avoir mit l’sujet sur l’tapis...mon erreur serait d’ne pas avoir mentit ? Mais, c’est con s’t’affaire p’tain d’merde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) Vide
MessageSujet: Re: Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan)   Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) EmptyDim 5 Aoû - 21:53

Pendant quelques secondes, le tailleur eut une lueur de fauve dans son regard, au même moment ou le sénateur lui renvoya la critique. Que c’était lui, le premier qui avait parler de fantasme et de noble. C’était vrai… mais c’était pas vraiment la bonne technique pour que le tailleur cède a son caprice. Ce n’ était même pas du tout la bonne méthode. Le brun ferma complètement son visage. Plus aucune once de sentiment pouvait se faire voir. Il gronda intérieurement, fumilait même peut être, vexer par les paroles du petit blond. Vexer aussi que ce dernier face la remarque et lui rejette la faute. Il n’avait pas faux après tout, c’était aussi de la faute du tailleur qu’il avait eut une tel conversation..;

Sauf que cela n’empêcha pas Ethan de gronder intérieurement, il s’énervait contre le sénateur, mais aussi contre lui-même d’avoir laisser l’autre homme pénétrer un peu sur son terrain, dans sa bulle de professionnaliste. Il s’était aller laisser à un sourire, même tout à l’heure, amusé par l’histoire plutôt rocambolesque. Regrettant son erreur et de s’être aller à un peu plus de socialité. Il griffonna quelques petites choses sur son carnet, laissant un silence plombant entre eux. En faite, il réagissait comme si le blondie n’avait rien dit. Il ignora complètement ses paroles depuis le regard qu’il lui avait lancer au début. Puis finalement, il releva son regard vert vers lui, et d’un ton tout aussi neutre que froid, le tailleur annonça tranquillement.

- Et bien .. Je vais vous appelez un fiacre pour qu’il vous emmène chez Mademoiselle Lys. Vous seriez mieux reçu là-bas.

Bon, il ne fallait pas saisir sa phrase au sens premier, mais plutôt dans le sens que la demoiselle qui était en réalité un homme, pourrait être accepter la demande. C’était rare qu’il refusait un vêtement. Mais là il trouverai bien une excuse, il pourrait dire qu’il avait trop de boulot ..
Alors oui, il se fichait un peu dehors. Non, il le fichait complètement dehors. De façon poli, professionnel aussi. Bon, il venait de mettre dehors un sénateur .. C’était peut être une faute grave pour le bazar aristocrate. Enfin seulement, si cela se sait. Ethan n’allait rien dire c’est sur. Après est-ce que le sénateur allait se vanter ou plutôt rappeler à tous ce qu’il venait de se passer ? Ethan en avait sur. Il était le tailleur Imperial avant tout. Faire les costumes ou les tenues pour les sénateurs, d’accord. Mais rien d’une tenue de femme, porter par homme. Non, il n’avait pas l’intention de céder aux caprices de Droski et du Marquis d’Arken. Il avait d’autre chat a fouetter.
Se levant, il posa le verre vide et sa tasse de thé sur un plateau avant de les déposer dans une sorte d’arrière boutique. Sa seul domestique - et la seule personne qui faisait en sorte que Ethan ne meurt pas de faim dans un coin- passa rapidement derrière pour s’occuper du reste. Il s’approcha a nouveau du blond, et tendis sa main dans sa direction pour le saluer, Ethan pouvait tout de même lui dire au revoir poliment, malgrés tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) Vide
MessageSujet: Re: Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan)   Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) EmptyDim 23 Sep - 13:35

    J'ai un fichu gamin de quel âge d'vant moi ? Après mes quelques mots, et j'suis certain d'avoir raison sur toute la ligne, il s'est figé comme-ci j'lui avait foutu un nécessaire de ménage dans le trou du cul. Et encore, je pèse mes mots là. Il a l'air un peu abrupte le petiot...qui doit être plus vieux que moi mais je m'en fout. Là, il agit comme un gosse pas responsable du tout alors, c'est un petiot ! Le premier qui m'rappelle que je suis plus petit en taille que lui, je le fout à la porte ! Grrrr....Et, tention' ! Je mord.

    Dans tous les cas, il reparla du nom honni. A l'entente de ça, j'crois ne pas avoir retenu un soupir à fendre l'âme. J'suis calmé, c'est déjà ça. Mais mon regard était celui d'un type las de devoir se justifier d'un oui, ou d'un non. Je suivais ses actions du regard, et lorsqu'il me tendit la main pour me la serrer et m'inviter à dégager, je regardais la main.
    Là, je remontais mes yeux sur son visage, et avec tous le calme de tout l'Empire, je répondis.


    « Je n'ai pas souvenir d'avoir accepter de me faire conduire chez l'autre Folle...Ni même, le souvenir d'avoir abandonné de vous faire accepter ce travail. »

    Mes yeux n'exprimaient rien d'plus que l'fait que j'étais calme. M'énerver contre un truc qu'à l'même genre d'caractère d'merde qu'moi, c'est pas bon. L'soupe au lait, j'vais donc devoir le gérer avec un calme digne de celui dont j'fais preuve au Sénat. Ce calme qui fait qu'on m'entends rarement au Sénat, ou alors pour soulever des idées et interrogations, et donner l'avis de ma province sur le sujet.
    Dans tous les cas, l'chien tente d'cesser d'grogner, vu que ça n'sert à rien d'être naturel avec un p'tain d'mec au balais dans l'cul.


    « J'ai besoin que ce vêtement soit de vous : tout simplement. Vous êtes réputé talentueux, et professionnel...Mais là, j'ai l'impression de n'avoir qu'un homme égoïste qui choisit ses travaux comme un artiste viendrait chipoter sur le rôle qu'on lui a attribué dans une pièce. J'estime votre boulot...Je peux voir à votre atelier que vous aimez ce que vous faîtes. Mais là, vous ne rendez pas honneur à votre profession. »

    Dur-dur d'rester calme, et de bien parler. Mais là, assis, je refusais simplement de bouger. Il pourrait faire et dire ce qu'il veut, je ne bougerais pas comme ça.

    « De plus, m'envoyer chez une « camarade » alors même que vous savez que sa simple vu est la limite de me faire virer maboule...C'est mettre cette femme dans un risque de finir assassiner...Ou, simplement, me faire virer si chèvre qu'on pourrait croire que vous attentez à ma vie. C'est con vous savez...Mais un peu d'indulgence ne fait pas de mal je crois. Je demande une tenue en pièce unique, plus simple qu'une majorité de vos costumes de qualité. Je ne demande pas un travail de titan pour ce qui est censé être votre génie. »

    Je ne disais qu'une chose : la vérité qui me passait par la tête. Je m'étais assez pris le chou comme ça, et la honte d'ma vie, pour aller chez un autre tailleur m'ridiculiser à nouveau ! Un, c'est assez p'tain de merde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) Vide
MessageSujet: Re: Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan)   Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Des Robes pour un Homme, vous faîtes ? (Ethan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Quartier Magna Ѧ :: Résidences :: L'atelier tailleur-