AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anastacia Dragomirow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ʌ Sénatrice Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 249
♦ Messages : 54
♦ Âge du perso' : 28
♦ Fiche : La fiche, par ici. Les liens, par là.
♦ Date d'inscription : 30/05/2012
♦ Age : 28

MessageSujet: Anastacia Dragomirow   Dim 3 Juin - 3:58

Votre Carnet d'Identité

    Nom de Famille : Dragomirow
    Prénom(s) : Anastacia
    Surnom : Selon votre humeur.
    Âge : 28 ans.
    Titre de noblesse : Sénatrice.
    Province : Dargon.
    Faction et classe : Aristocratie
    Orientation Sexuelle : Une préférence hétérosexuelle.
Pouvoirs :

- Bienvenue en société (+) : Anastacia est particulièrement populaire à la Capitale. La mort tragique de sa soeur adorée en a fait une personne connue, sans parler du fait qu'elle est sénatrice et fille d'un Gouverneur.
- Empathie (+) : dans les grandes familles se transmettent les dons pour ressentir les émotions des interlocuteurs et mieux les manipuler dans une conversation menée avec finesse.



Vos opinions


D’amis intimes, Anastacia Dragomirow en compte très peu, contrairement aux connaissances, aux conquêtes, aux jouets ou aux ennemis qui se tapissent dans les ténèbres. En fait, sa confiance en les individus est pour le moins instable. L’aristocratie, cette noblesse secrète et avide, soutient des idéaux ou des objectifs méconnus, qu’elle se plait à élucider, usant de mots à double-sens, complotant la chute ou la mort d’un tel ou tel personnage. Quant aux ecclésiastiques, elle apprit rapidement à s’en méfier. Étant de sang pur elle-même, Anastacia sait parfaitement qu’elle ne doit se fier à personne, comme on ne doit pas nécessairement se fier à elle. On le sait, les citoyens de Dargon sont réputés comme étant de fins manipulateurs, même si en grande majorité ils ont voué allégeance à l’Empire, et la jeune femme ne fait pas exception à la règle.

En outre, la nouvelle sénatrice de Dargon jure de venger la mort de soeur, et ce, peu importe les moyens qu'elle devra employés pour y parvenir. Ce besoin, cette nécessité, détermine entièrement l’orientation de son existence, de sa quête, et l’anime d’une détermination et d’une fureur impressionnantes, sans négliger cependant ses importants engagements sénatoriaux qu’elle remplira avec diligence. Néanmoins, en dehors de ses prérogatives importantes, grâce à son titre et à sa naissance avantageuse, fille du Comte-Gouverneur de Dragomirow, Anastacia nourrit, comme toutes ces femmes ambitieuses de la Cour, l’espoir, ou plutôt le projet, d’être un jour couronnée Impératrice de l’Empire. Mais ce fantasme n’occupe pas toutes ces pensées. Pas encore.

Son statut sénatorial la place comme ambassadrice de sa province, qu’elle respecte et défend, soucieuse de son bien-être et de son prestige. Loyale envers l’Empire, elle n’y verrait aucun avantage à ce que le régime soit modifié ou changé, elle désapprouve néanmoins le manque de fermeté de l’Empereur face à la politique d’extermination. Haïssant et maudissant les Terroristes jusqu’à en atteindre la folie parfois, elle exige leur annihilation. La souillure mérite l’anéantissement, et l’Empire la purification. Elle apparaît donc comme personne radicale, voire extrémiste. N’étant pas à proprement parlé une adoratrice fanatique de l’Ombre, elle partage cependant avec l’Église la même animosité envers les infâmes et les hérétiques, et l’appuie, grâce aux sommes importantes versées, dans ses entreprises d’épuration. Leurs intérêts divergent lorsqu’il est question de la science, qu’Anastacia estime essentielle, voire indispensable sur certains aspects, notamment en ce qui a trait aux esclaves. Ceux-ci peuvent s’avérer bien utiles en certaines occasions.

N’ayant aucune envie de s’attaquer à l’Empire lui-même, comme il fut évoqué, Anastacia éprouve néanmoins un certain sentiment nationaliste qui l’encourage à redorer sa province, à l’affubler de son ancien prestige. Peut-être cela est-ce dû aux contes et légendes épiques qui parcourent la province de Dargon, qui acclament les temps révolus et les ancêtres morts au combat, offrant ainsi au peuple de Dargon une identité et un héritage culturel. Fière de sa patrie et de son histoire, Anastacia aime ce peuple nordique orgueilleux et robuste, résistant et ferme, brusque mais hospitalier, qui nourrit et transmet de bonnes valeurs aux générations, maintenant depuis des temps immémoriaux leur esprit farouche et indépendant, réputé également pour leur humour douteux et leur résistance à l’alcool.

Jadis, Dargon était divisé en une multitude de terres appartenant à des tribus patriarcales, jalouses de leur indépendance, guerroyant les unes contre les autres afin d’étendre leur influence et leur territoire, pratiquant la guérilla et les embuscades, scellant parfois des alliances précaires contre un ennemi commun, notamment avec les peuples voisins, sans jamais toutefois centraliser les pouvoirs. Dargon était alors une source inépuisable de mercenaires forts et précieux et le commerce florissant des fourrures lui permettait de prendre contact avec les autres nations et ainsi favoriser le troc. Les guerres contre Ishtar, cet ennemi lointain, furent particulièrement éprouvantes, ponctuées de victoires glorieuses et de défaites cuisantes, mais s’achevant par l’assujettissement de Dargon, devenue province, devant verser taxes et impôts au Trésor impérial. Cet évènement, que l’on pourrait qualifier de honteux, permit aux tribus de s’unifier sous une même bannière et un culte semblable, et d’intégrer un Empire ambitieux qui était destiné à un avenir légendaire.





Description : Qui êtes-vous et à quoi ressemblez-vous ?



Physique

Semblable aux glaciers bleutés et imposants de Dargon, dont la splendeur attise l’émerveillement et la fascination, la beauté froide et farouche d’Anastacia se distingue par un enchevêtrement de mystère et de grâce. Ce visage fin, pourtant aigu, arborant un front haut et clair, se munit d’attraits saisissants, captivants, d’une délicatesse raffinée et séduisante. L’intensité de ces yeux d’amande, soulignés par de longs cils noirs, dont l’éclat bleuté du saphir incandescent irradie d’une fougue mal contenue et d’une sensualité exaltante, faiblit la témérité, la volonté et la détermination de quiconque. Ces yeux, malgré leur invitation silencieuse à de plus intimes entreprises, demeurent froids et détachés, cillant rarement, pétillant d’amusement ou de secret par moments, mais fidèles à leur sentiment de supériorité auquel ils sont rattachés. Vifs, ils toisent, jugent, calculent, manipulent, reflétant par conséquent une parcelle de la personnalité de leur propriétaire.

Le visage d’Anastacia se dote également d’un nez délicat, légèrement retroussé, qui offre à son profil noblesse et perfection. Ses pommettes timides et pâles se dessinent à peine, se drapant parfois de vermeil sous le coup de quelques émotions fébriles, alors que ses lèvres minces et douces, rosées et aguichantes, s’incurvent en un sourire énigmatique et charmant, geôlières de mots défendus que l’on souhaiterait entendre murmurer au creux de l’oreille dans une chambre tamisée. Ce visage d’ivoire, poli de façon à effacer toute forme de grossièreté, s’unit à un cou gracile, évoquant le cygne, que l’on rêverait de mordre, de châtier de notre bouche avide cette chair tendre au parfum capiteux.

Belle, la jeune femme jouit par ailleurs d’une silhouette qui aiguise la convoitise, ou la jalousie, mais nécessairement le narcissisme. Ce corps svelte, dont les mouvements langoureux, quoique précis, demeurent imprévisibles, se démarque par des formes rebondies, généreuses et affriolantes, prisonnières d’étoffes soyeuses et provocantes, mais également par une taille fine et féminine que l’on aimerait saisir sans ménagement. Longues, ses jambes glabres et d’albâtre lui facilitent une démarche féline et lascive, alors que le bassin ondule de manière éloquente. Grande, Anastacia maintient son port altier, l’échine arrogante et le menton impertinent, de façon à produire chez ses auditeurs respect et ravissement. Pourtant, malgré cette apparence menue, les membres de la fille héritière, en mémoire à leur patrie, possèdent une force certaine, ainsi qu’une fermeté et une résistance étonnantes. À cette silhouette s’ajoute une longue chevelure brune indomptable, volumineuse, qui dévale en cascade sur son dos souple.

Unique, la voix d’Anastacia est velouté, chaude et suave, si mélodieuse et chantante avec son accent du Nord qu’on l’écouterait des heures durant sans jamais se lasser alors que son rire cristallin séduit dès les premières sonorités. Le charisme et l’élégance de cette femme apparaîtraient aux yeux de quelques-uns comme quasi mystiques ou, pour d’autres, comme une malédiction, tant on ne peut en détourner le regard.

Personnalité

L’excellente éducation, stricte et sévère, que lui prodigua son géniteur favorisa la création d’une jeune femme cultivée, intelligente et vive, habile en politique et adepte des jeux de l’esprit, en plus d’exacerber ses compétences critiques et intellectuelles. Capable et accomplie, charismatique et indépendante, la personnalité d’Anastacia Dragomirow s’orne d’une détermination et d’une volonté frisant l’entêtement orgueilleux. Ambitieuse et opportuniste, la ravissante créature ne rechigne pas à utiliser tous les moyens disponibles pour parvenir à ses buts, quels qu’ils soient. La mort de sa sœur a fait naître en elle une rage folle, un appétit insatiable pour la vengeance qui lui tiraille l’âme et le corps. Même si ses rapports avec son ainée se résumaient principalement à des querelles personnelles, leur caractère étant différent, voire à l’opposé, elle éprouvait envers Arisha un respect et une fidélité inébranlables, qu’elle savait réciproques. Toutes deux protégeaient farouchement l’autre, de sorte que seuls les fous et les imprudents osaient lever la main sur l’une d’entre elles. Mais la sournoiserie du destin les détrompa.

À l’inverse du tempérament sérieux et distant de sa sœur, Anastacia était celle qui se démarquait par sa coquetterie, sa frivolité, sa faim pour les vices et les plaisirs, laissant libre cours à ses envies et caprices, à sa noble perversité et à ses ardeurs bouillonnantes. Belle et séduisante, consciente de ses charmes et de l’admiration brillant dans les yeux d’autrui, notamment de ces hommes affamés, elle ne s’est jamais privée de ses besoins, jouant et manipulant au gré de sa fantaisie, cruelle et sans pitié. Arisha lui reprochait souvent ce comportement indécent. Pourtant, Anastacia renferme une certaine froideur, typique peut-être de sa province, qui la rend insaisissable, détachée, voire mystérieuse.

Tout individu jugerait que le charme exquis de la jeune fille serait sans nul doute son arme ultime, dévastatrice, sans se douter un instant du danger que représente sa seule personnalité. Les humeurs changeantes et explosives d’Anastacia, rythmées par la colère ou l’agacement, en font une femme redoutable et dangereuse, imprévisible et impulsive d’autant plus que sa rancune ou son désir de provocation n’ont aucune limite. Gare à ceux et à celles qui s’en feront une ennemie, leur temps est compté. Malgré tout, sa compagnie est charmante et agréable, lorsque sa bonne humeur est au rendez-vous, et les évènements mondains l’apprécient grandement.


Récit d'une vie

La naissance du dernier enfant du Comte-Gouverneur de Dargon fut l’avènement de deux épisodes marquants pour la famille et la province car, d’une part, sa femme ne survit pas à l’accouchement et, d’autre part, le nourrisson vagissant n’était nul autre qu’une petite fille, Anastacia Dragomirow. Le futile espoir que chérissait le Gouverneur d’élever un garçon s’effilochait douloureusement et l’idée que sa lignée puisse un jour périr et sombrer dans l’oubli le contraignit à prendre une certaine décision. Puisque ses filles, Arisha l’aînée et Anastacia la cadette, étaient destinées à lui succéder, à représenter la noble famille, et que le seul moyen pour lui d’avoir un fils compétent et intelligent résidait dans un deuxième mariage, si bien sûr cela était possible, il se résolut donc de soumettre ses deux précieuses progénitures à une éducation sévère et précise, engageant les professeurs les plus réputés de l’Empire de façon à perpétuer l’honneur et la survivance des Dragomirow.

Malgré ce malheur familial, le Gouverneur se félicita d’avoir donné naissance à deux créatures formidables, vives et brillantes, qui non seulement acceptaient les leçons rigoureuses de bonne foi, mais y participaient avec curiosité et intérêt. Arisha se démarqua par son sens de la logique et de l’analyse et ses aptitudes remarquables dans la manipulation. Rapidement, elle devint la plus sérieuse et responsable des deux héritières, assidue dans ses études, et bouillonnante d’ambitions. Sa cadette était tout aussi appliquée et alerte, mais son amour pour les plaisanteries ou les jeux provoqua un certain mécontentement chez monsieur le Comte. Mais, après tout, Anastacia était la plus jeune, on tolérait davantage ses écarts de conduite et on préférait cela à une aînée, future détentrice du flambeau de la famille, qui s’amuserait à jouer les coquettes.

Entre Arisha et Anastacia, le lien était particulièrement fort et étroit, même si les deux sœurs se disputaient et se chamaillaient pour des broutilles d’abord et pour des sujets plus personnels ensuite. Jeunes, elles se jurèrent loyauté et protection, respectant cet accord jusqu’à la mort d’Arisha et même au-delà. Pendant l’adolescence, les deux jeunes femmes s’épanouirent, se dotant de courbes alléchantes et féminines qui attirèrent le regard et la concupiscence de plusieurs, encourageant le Gouverneur à surveiller ses filles d’un œil vif. Il savait pertinemment que la première ne devrait pas causer de problème, mais éprouvait de sérieux doutes face à la deuxième. En effet, Arisha poursuivait ses études sans vraiment s’en préoccuper, du moins c’est ce que pensait Anastacia, alors que celle-ci profitait de ces nouveautés pour expérimenter des sensations jusqu’à là obscures et inédites, abusant de ses qualités pour exaucer ses caprices.

Plusieurs pères de famille importante proposèrent leur fils à l’une ou à l’autre des héritières Dragomirow, mais le géniteur de celles-ci, après de mûres réflexions, déclinait poliment les offres. Anastacia soupçonnait que le Comte aspirait à des unions beaucoup plus nobles, plus avantageuses pour leur propre famille, par exemple l’Empereur lui-même. Et puis, il fallait bien deux hommes forts aux nerfs d’acier pour supporter de vivre dans l’ombre de ces deux superbes et talentueuses femmes. En outre, beaucoup s’intéressait de trop près à la richesse et au renom de la famille des Dragomirow, qui ne devaient pas tomber entre les mains de n’importe qui. Le Comte, Arisha et Anastacia en avaient convenu ainsi.

Une fois l’âge adulte atteint, les deux jeunes filles, après de longues et pénibles années d’étude, purent enfin choisir le chemin de leur choix. Arisha visait la politique, fortement secondée par son père, alors qu’Anastacia profitait des petits plaisirs de la vie, visitant régulièrement la Capitale impériale, se divertissant dans les soirées mondaines, et goûtant à des vices impurs et savoureux. Puis, sa sœur devint sénatrice et s’installa à Ishtar, rapidement suivie par sa cadette. De plus en plus, les querelles entre Arisha et Anastacia s’envenimèrent, celle-là reprochant à celle-ci ses humeurs vicieuses et explosives, celle-ci accusant celle-là d’être ennuyante et sérieuse. C’est sur cette note qu'elles se quittèrent avant l’attentat au Sénat.

Le meurtre d’Arisha ébranla les fondations mêmes de l’univers d’Anastacia. Celle-ci, convoquée expressément par le Gouverneur de Dargon, son père, retourna dans sa patrie où, rapidement, devait être élu un nouveau sénateur par les plus puissantes et influentes familles de cette province à l’intérieur de laquelle grondait une colère sourde face aux récents évènements. Pendant les discussions, Anastacia se proposa donc comme sénatrice. Après tout, elle était de haute naissance, habile et cultivée, et appréciée et intégrée à Ishtar.

Finalement, monsieur le Comte-Gouverneur avait bien fait d’offrir à ses enfants une éducation exemplaire, en plus de les motiver à viser le sommet, puisqu’elles furent toutes deux sénatrices. Anastacia est donc de retour à la Capitale, avec de nouvelles fonctions et un nouveau titre, caressant tendrement un tout nouveau but.


Mais vous êtes qui, en fait ? ._.

    Comment avez-vous découvert le Forum ?
    - Je ne pourrais dire avec exactitude quel partenaire ou top-site m’a conduit jusqu’ici.
    Avez-vous des conseils ou des remarques le concernant ?
    -Non, non. ^^
    Votre Disponibilité (en moyenne) : Euuuuh… 8/10, je dirais.
    -






Dernière édition par Anastacia Dragomirow le Mar 5 Juin - 5:10, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Sénatrice Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 249
♦ Messages : 54
♦ Âge du perso' : 28
♦ Fiche : La fiche, par ici. Les liens, par là.
♦ Date d'inscription : 30/05/2012
♦ Age : 28

MessageSujet: Re: Anastacia Dragomirow   Dim 3 Juin - 4:01

Je pense que la fiche est terminée, sauf si vous estimez qu'il manque quelques informations. Je modifierai en conséquence.

Merci :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 28

MessageSujet: Re: Anastacia Dragomirow   Dim 3 Juin - 8:03

Bonjour !

J'ai lu tout ça en prenant mon déjeuner ^^ Une lecture agréable, dont je connaissais déjà les descriptions de la personne...

Globalement, il ne faut pas t'inquiéter, le personnage est à Toi. Cela dit, j'ai besoin de quelques modifications, pour que ce soit vraiment bien. En fait, bon, on sait qu'Anastacia est obsédée par l'extermination de terroristes (je rappelle que les meurtriers de sa soeur sont déjà morts lors d'un évent). Mais ça prend, dans l'histoire surtout, le pas sur des descriptions qui seraient peut-être plus utiles.

Je pense notamment à la Province : on en apprend peu (presque rien en fait). On sait qu'elle est froide (glaciers) et petite (vu que c'est un comté)... C'est dommage. Pour une simple noble, je dirais que la fiche est nickel. Pour une Sénatrice, j'ai besoin de détails. Surtout que, comme on l'a précisé quelque part, les Sénateurs ont vraiment beaucoup de liberté dans la création de contexte pour leur Province... Un paragraphe me suffira, mais ajoute-le et supprime un peu de cette colère et volonté d'exterminer qui ressort de toute façon partout et que personne ne pourra louper :)


Voilà voilà. La validation aura lieu une fois que ce sera fait. Courage o/

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
Ʌ Sénatrice Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 249
♦ Messages : 54
♦ Âge du perso' : 28
♦ Fiche : La fiche, par ici. Les liens, par là.
♦ Date d'inscription : 30/05/2012
♦ Age : 28

MessageSujet: Re: Anastacia Dragomirow   Mar 5 Juin - 3:27

Bonsoir,

J'ai ajouté deux paragraphes dans la section "Vos opinions", qui concernent la province. L'approche est historique, j'espère que cela conviendra. :)

Sinon, j'ai également supprimé quelques phrases dans l'avant-dernier paragraphe de l'histoire du personnage, afin de limiter les passages où je me perdais dans la colère d'Anastacia. Ah et j'ai également corrigé les endroits où je parlais des meurtriers d'Arisha.

Voilà ! ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 28

MessageSujet: Re: Anastacia Dragomirow   Mar 5 Juin - 6:59

Et Tu es validée o/

C'est très bien... Une belle fiche et une nouvelle Sénatrice o/ Je vais aller t'ajouter partout dans le contexte et te donner le groupe/le rang.

Les descriptions me conviennent à merveille : Tu pourras largement étoffer, le jour où Tu achèteras la Province en tant que lieu.

D'ailleurs, il faudrait qu'on aille créer Gells pour Alek... ^^


Bon jeu et encore bienvenue !

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
Ʌ Sénatrice Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 249
♦ Messages : 54
♦ Âge du perso' : 28
♦ Fiche : La fiche, par ici. Les liens, par là.
♦ Date d'inscription : 30/05/2012
♦ Age : 28

MessageSujet: Re: Anastacia Dragomirow   Mar 5 Juin - 14:27

Merci !!

Oui, je pensais justement à travailler sur la province, éventuellement. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anastacia Dragomirow   

Revenir en haut Aller en bas
 

Anastacia Dragomirow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ϩ Recensement Impérial Ϩ :: Validées-