Partagez | 
 

 L'anneau n'était pas unique... [PV Tarja]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦ Travailleur ♦

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 349
♦ Messages : 125
♦ Âge du perso' : 30
♦ Date d'inscription : 20/07/2011
♦ Age : 33

MessageSujet: L'anneau n'était pas unique... [PV Tarja]   Ven 18 Mai - 14:00

    Les bijoux… toute une histoire, tout un monde. Des symboles, des signes extérieurs de richesses, le genre de choses que les nobles aiment beaucoup pour montrer à quel point ils sont riches. Pour la plupart des roturier, ce ne sont que de belles choses qu’on regarde avec envie en bavant. Rares sont les personnes n’ayant pas de titre à pouvoir se permettre ce genre de choses, les nantis, les bourgeois. Bien sûr, on trouvait toujours un amant passionné prêt à se saigner pour en offrir à sa belle et la demander en mariage mais même ainsi, un simple roturier ne pourra jamais se contenter d’autre chose que de pierres semi-précieuses mal dégrossies.

    Ann n’avait jamais spécialement été attiré, non pas qu’elle ne les aimait pas, elle restait une femme après tout, mais elle n’avait jamais eu d’attrait particulier pour ça. Avant, elle n’aurait jamais imaginé en avoir à elle. Maintenant, elle avait un statut important et de l’argent. Ces possessions étaient peu visibles mais elles existaient bel et bien, elle était aussi riche que pas mal de nobles parmi les plus fortunés et ce, sans taper dans le trésor impérial car elle était honnête envers son jeune maître qu’elle aimait beaucoup.

    Mais alors comment faisait-elle ? Simple, de la même façon qu’elle remplissait les caisses du trésor impérial, elle recyclait ses techniques à son compte et son argent fructifiait. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle s’était jetée sur les signes visibles de richesse. Si elle cherchait à se faire voir, il y a longtemps qu’elle aurait accepté que l’Empereur l’anoblisse, or, elle avait toujours préféré rester une simple roturière.

    Les bijoux, c’était l’Empereur le premier à lui en avoir offert, pour la remercier de tout ce qu’elle faisait pour lui. Et le garçon ne manquait pas de sagacité, tout comme elle savait trouver les pâtisseries qu’il aimait, il avait comprit quel genre de bijoux iraient à Ann. Pas de grosses pièces ostentatoires, Ann aimait les petits bijoux, les fins et joliment ciselés, plus discrets, elle attachait plus d’importance à la finesse du travail. En un mot, ce qu’elle portait la représentait bien, discret mais très efficace.

    Récemment, elle avait entendu parler d’une bijouterie ouverte en ville il y a peu. Jusque là, rien d’exceptionnel, on était à Ishtar, la capitale d’un Empire qui couvrait tout le continent, ici, trouver des bijoutiers n’avait rien de compliquer, en trouver des bons, c’était autre chose. Mais ce n’était pas pour le talent de la maîtresses des lieux que cette bijouterie l’intéressait. Enfin, si tout de même, elle avait d’ailleurs entendu beaucoup de positif dessus. Non, ce qui la fascinait, c’était bien la patronne en elle-même, on la disait noble, une vicomtesse, voilà qui était surprenant. A leur époque, les nobles étaient pour la plupart rebuté par le travail, laissant des serviteurs le faire et traitants leurs affaires d’en haut. Et les femmes nobles étaient peu à le faire, alors en trouver une qui travaillait, c’était… une perle rare justement. C’était donc mû par la curiosité qu’Ann poussa la porte de cet établissement.

    Bonjour, il y a quelqu’un ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'anneau n'était pas unique... [PV Tarja]   Mar 18 Sep - 15:12

    Il y a des travaux qui se réveille minutieux, comme de placer tout les diamants aux bon endroit, pencher sur son travail la jeune femme était concentrée, comme toujours elle avait attacher sa longue chevelure en une queue de cheval . C'était plus simple quand on ne voulait pas qu'il vous gène. Dans son coin son hybride s'occupait a choisir les pierres, a trouver les plus belles, il avait un certain don pour cela. Le travail était simple, plus que quand il devait faire chauffer la forge.

    Bref les deux personnes était plongée dans leur travail jusqu’à ce que la cloche sonne a l'entrée. Poussant un soupire la maitresse de maison fit signe a l'hybride d'aller voir. L'homme détendit son grand corps rajustant ces vêtements sur son corps musclé, un corps qui se trouvait être couvert d’écailles.
    Son pas se fit rapide alors qu'il entrait dans la boutique, venant s'incliner devant la cliente.

    « Madame ma maitresssse vas arriver. »

    D'un mouvement souple l'homme se redressa gardant la tête baissée, il avait été bien dresser n'est-ce pas. Un instant il observa autour de lui, son regard se posa sur les bijoux exposer, certaine franchement voyant, mais d'autre bien plus discret et bien plus beau, la maitresse avait de l'or dans les doigts. Sa voix rauque résonna a nouveau.

    « Puis-je vous offrir a boire ? Madame. »

    La voix était rauque et basse, un peu étrange mais en aucune cas agressive. Un instant il se retourna . Dans l’arrière boutique il avait entendus sa maitresse se lever, soit avait t'elle fini son bijoux, soit elle allait se rafraichir. En effet la jeune blonde avait décider de se rafraichir, lâchant ces long cheveux elle les arrangea un instant, observant avec une certaine froideur son reflets. Hum il manquerait un peu de maquillage pour rehausser ces yeux bleus. Le problème c'est que le maquillage coule quand elle travaille. Soupirant elle rajusta sa robe rouge.

    Une robe qui moulait sa poitrine, mettant en avant sa taille fine, et surtout aillant de longue manche pour cacher ces bras. Bien elle se sentait prêtes. Doucement elle saisit un plateau avec quelque bague en argent simple , mais ciselée avec soin, certaine ornée d'une minuscule pierre précieuse, c'était plus des bijoux pour les moins riche, mais qu'elle adorait faire, ce n'est pas parce qu'on manque d'argent qu'on ne peux pas en porter.

    Ces talons claquant sur le sol elle entra dans la boutique, un sourire vendeur sur les lèvres, il lui semblait reconnaitre cette femme, mais elle n'arrivait plus a mettre le nom dessus, elle avait dut la voir quelque par, mais ou. Lors d'une balades avec son fils. Oui c'était possible.

    « Bienvenue. Désolée de vous avoir fait attendre. Vous venez pour une commande ? »

    Le ton était professionnel et détendus, ici elle se sentait toujours a son aise. Elle se sentait en force aussi. Délicatement elle posa son plateaux sur un présentoir, elle savait aussi que certaine personne venait juste la rencontrer car elle avait un titre de noblesse. Un titre obtenus par le mariage mais bon elle aime bien se titre et surtout l'argent qui vas avec.
    Tranquillement elle vint se placer face a la femme, alors que l'hybrides reculait prudemment, non pas que la maitresse soient violente, mais bon il avait apprit a rester loin quand elle parlait avec des clientes.
Revenir en haut Aller en bas
♦ Travailleur ♦

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 349
♦ Messages : 125
♦ Âge du perso' : 30
♦ Date d'inscription : 20/07/2011
♦ Age : 33

MessageSujet: Re: L'anneau n'était pas unique... [PV Tarja]   Sam 22 Sep - 13:10

    La boutique était charmante, exquise et simple à la fois, le magasin d’une personne avec qui elle avait des points communs, un gout du raffinement mais pas de l’ostentatoire et du voyant. Noblesse et simplicité qui se mélangeait subtilement, pour le moment, Ann aimait beaucoup.

    L’accueil fut assuré par ce qui semblait être un type vraiment très malade à en croire la couleur verdâtre de son teint et sa voix sifflante. Sauf que l’intendante vit très vite qu’il s’agissait en faite de plaque d’écaille et qu’elle avait donc à faire à un hybride, un de ces pauvres bougres d’esclaves. Ce qui confirmait de plus en plus l’ascendance noble de la dame, tout le monde ne pouvait pas se payer un bestiau pareil. Il était intimidant à première vu mais Ann ne se laissait pas démonter pour ça. Aussi lui répondit-elle d’une voix calme et assurée.

    Merci bien, je vais attendre alors.

    Ann ne traitait pas les esclaves comme des objets sans âme, après tout, ce pauvre type était autrefois humain et avait le malheur de ne pas avoir droit à être tué proprement, à la place, on l’avait offert en pâture à quelques scientifiques complètement frappés qui en avaient fait ce… truc. Surpris ? Et oui, être l’intendante du palais, la conseillère de l’Empereur lui-même, ça ouvre bien des accès, le savoir, c’est le pouvoir comme on dit et Ann était du genre à savoir se renseigner, elle connaissait donc la vérité sur les hybride mais cela, elle se garderait bien de la dire à qui que ce soit, elle savait garder ses secrets.

    Non merci.

    Et comme le pauvre bougre avait autrefois été humain, une part d’elle ne pouvait que faire preuve du minimum de politesse à son égard. En attendant, elle regarda les quelques bijoux exposés dans la boutique, il y avait de tout, du plus voyant aux plus simple et dans toutes les matières, ornés ou non de pierres plus ou moins précieuses, visiblement, la patronne semblait porter à cœur l’intérêt de faire des bijoux accessibles au plus grand nombre. En tout cas, son talent était indéniable du peu qu’elle en voyait.

    En parlant de la patronne, celle-ci ne tarda pas à apparaitre, une femme sublime selon Ann. Très grande, bien plus que l’intendante et sa taille moyenne, de longs cheveux bouclés d’un blond pâle, une robe moulante rouge mettant en avant ses formes. Certes une poitrine moyenne mais une finesse de taille qui donnait à ses courbes quelque chose de très agréable à l’œil. De magnifiques yeux bleus, un visage témoignant d’une maturité qui avait quelque chose de très séduisant, à l’opposé des gamines effarouchée qui ne comptaient que sur leur jeunesse. Une femme, vraie et magnifique. Un sourire doux mais professionnelle alors qu’elle parlait d’une voix agréable.

    Bonjour et ne vous excusez pas, ce n’est rien. Je ne viens pas pour une commande, il se trouve que je sais à l’occasion apprécier les jolis bijoux et on dit que vous avez beaucoup de talent, alors que je suis venue voir, mû par la curiosité.

    Pourquoi s’embêter à monter un gros bobard ? Ann préférait être honnête dans des cas comme ceux-là. Mais elle n’avait aucun doute sur le fait que la dame saurait mettre en avant sa marchandise pour l’intéresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'anneau n'était pas unique... [PV Tarja]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'anneau n'était pas unique... [PV Tarja]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Rues commerçantes Ѧ :: Boutique Svensson-