Partagez | 
 

 Se risquer dans la forêt [Jésus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ʌ Sénatrice Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 406
♦ Messages : 159
♦ Fiche : Un zeste de rouge & une pincée de sarcasme
♦ Date d'inscription : 19/04/2010
♦ Age : 24

MessageSujet: Se risquer dans la forêt [Jésus]   Dim 20 Juin - 16:08

La chasse… C’est un divertissement tellement peu original chez les nobles. Un peu plus chez les femmes peut-être. Et la marquise écarlate n’en avait pas tellement l’habitude il fallait dire. Et en ce moment ce n’était peut-être pas non plus tellement conseillé, après s’être ré-ouvert déjà une fois sa blessure, il serait peut-être temps qu’elle se dise qu’il faudrait qu’elle se repose mais non, cette notion ne semblait pas vouloir s’imprégner dans son esprit. Quelle… entêtée. Ainsi la jeune femme avait décidé, ce matin, particulièrement de bonheur d’aller chasser, quoi, elle ne savait pas encore. Le but n’était pas tellement de ramener du gibier, certainement pas en fait, mais de prendre plaisir à la chasse. Ce n’était qu’un simple divertissement pour elle. Un divertissement plus ou moins dangereux selon ce à quoi l’on s’attaque, c’est sûr… Et sûrement pas très prudent quand on est seul. Après tout, on ne sait jamais sur quoi on peut tomber. Mais une nouvelle fois, ce n’était pas ça qui avait arrêté la marquise. De la province d’où elle venait, il n’y avait pas de forêts, pour la simple et bonne raison qu’il n’y avait aucune étendue de terres assez grandes pour pouvoir en accueillir une. Parfois il y avait bien des marécages qui avaient poussés au niveau de certains lacs, mais sans plus. Ce serait donc une première pour elle d’aller chasser en forêt. Au moins savait-elle déjà chasser. Un art qu’elle avait appris assez tardivement, voire même très tardivement, au contact de feu son oncle et ex-mari. Elle avait reçu l’art de l’équitation il y a très longtemps, et celui du maniement de l’arc dans sa période d’apprentissage de la chasse. Aucun obstacle ne semblait donc s’opposer à sa partie de chasse.

Estellise était partie en fin de matinée sur un cheval, et oui, en bonne noble n’allait-elle pas marcher jusqu’à la forêt d’Ishtar. Et pour l’occasion avait-elle-même fais l’effort de s’habiller différemment… Corset de soie rouge cerise serré par des lanières de cuirs brunes, un fin collant du même rouge et des hauts-de-chausses toujours dans les mêmes tons. Elle avait même entrelacé ses cheveux autour d’un long ruban rouge pour qu’ils évitent de la gêner. Une chance qu’elle ait fait ça car bien vite elle se rendit compte que pénétrer dans la forêt était bien plus ardue qu’il n’y semblait. Elle ne pouvait même pas le faire à cheval. Résignée, Estellise attacha la créature à un arbre près de l’orée. Elle n’était pas à un cheval près de toute façon, et pénétra sur ses gardes dans la forêt. Sur ses gardes, non pas qu’elle craignait une quelconque attaque mais que se déplacer n’était vraiment pas aisé, des branches se cessaient de s’attacher à ses cheveux et d’innombrables brindilles avaient d’ailleurs du y rester coincés. Mais ce n’était certainement pas ça qui allait l’arrêter. Elle irait chasser coûte que coûte.

La marquise s’entêta à progresser pendant une bonne demie heure particulièrement sur le qui-vive. Chose perturbante : elle n’entendait strictement rien. Aucun chant d’oiseaux, ni d’animaux. Et ça ne présageait rien de bon. Elle aurait peut-être du s’informer sur cette forêt avant d’y aller. Forêt silencieuse laissait entendre animaux furtifs, et animaux furtifs laissaient souvent entendre dangereux prédateurs. Soupirant légèrement, Estellise refusa de se laisser démonter. Un entêtement qui finirait par la conduire à sa perte si elle continuait. Cependant, plus prudente, elle attrapa son arc, d’une blancheur immaculée et dont la bordure était ciselée de délicats motifs argentés. Plus une véritable arme de parade que de chasse mais bon… La marquise encocha soigneusement une flèche et se remit à se déplacer bien qu’il aurait été nettement plus sage de faire demi-tour car même si la marquise avait un esprit remarquablement fort, elle ne s’attendait pas à la vision qui allait s’offrir à elle quelques dizaines de mètres plus loin.

Alors que la jeune femme venait de passer avec difficulté un buisson qui enrayait son passage, à peine fut-elle de l’autre côté que son pieds, posé sur une surface pentue dérapa, entraînant la marquise dans une chute d’à peine quelques mètres. Elle avait glissé le long du paroi terreuse. Lorsqu’elle rouvrit les yeux, elle eut d’abord du mal à cerner ce qui s’était passé puis constata qu’elle avait glissé dans un simple ravalement de la forêt. Comme si la terre avait creusé une coupole dans son corps. Ce fut seulement quand elle se redressa qu’elle comprit que ce n’était pas la terre. Un amoncèlement de squelettes en tout genre tapissait le fond de ce creux. Figée la marquise ne pu s’empêcher d’en reconnaître certains humains, peut-être même un grand nombre. On dirait le dépotoir d’un… d’un animal. Et plutôt carnivore l’animal. Incapable du moindre geste, s’en était presque qu’elle aurait lâché son arc. Tremblant Estellise du faire un effort surhumain pour tenter de remonter sur la terre ferme. Cependant malgré le fait que la pente faisait à peine un mètre trente de hauteur, la jeune femme se trouvait bien incapable de faire le moindre geste précis tant ses membres étaient tendus. Et ceci ne s’arrangea pas lorsqu’elle entendit quelques choses approcher à toute allure parmi la forêt mais de l'autre côté du creux dans lequel elle se trouvait.

Son cœur ne battait pas vite, au contraire, il était au ralenti lorsqu’elle se retourna pour faire face à ce qui arrivait dans ce qui semblait être sans aucun doute, sa direction, et qui lui ferait face dans à peine quelques secondes. Son esprit vidé de toutes pensées cohérentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: Se risquer dans la forêt [Jésus]   Jeu 29 Juil - 12:57

[Pardon pour le retard : gros problèmes d'ordinateurs...T_T]



Mais qu'ai-je fait pour mériter ça ? Jésus !!! Reviens ! Au pieds le reptile !! Rah ! Ne va pas par là espèce de basilic trouillard ! C'est la forêt des nobles d'Ishtar. Et crotte ! En plus d'être terrorisé, il risque de finir par se faire tirer à vu le petiot maintenant. Non mais oh...Pourquoi m'a-t-on convié la narration d'un hybride aussi "hors-norme" ?
Que se passe-t-il ? Oh...Pour réellement comprendre la situation, il faut remonter quelque peu dans le temps. Voyez-vous, cet éclair à la chevelure verte qui vient d'entrer dans la forêt est un esclave de type hybride, nommé Jésus. Il y a de cela quelques heures, son maître a malheureusement quitté le monde des vivants. Pour une fois que ce n'était pas là les desseins de notre jeune animal...

Quoiqu'il en soit, alors qu'il a prit grand peine à prévenir un médecin, on cherche déjà à le renvoyer au Marché notre coco. Malheureusement, la mort de ce grand-père Aristocrate et assez gâteux, la comme qui dirait choquer. Et ce sont des gestes assez violent qui l'ont réveillé : et fait paniquer.
Notre pauvre jouvenceau s'est sentie comme agressé, à paniquer, et s'est enfui en courant. Autant vous le dire, on ne bat pas un basilic vert à la course à moins d'être un bon vieux jaguar !
Et puis, la rivière qu'il a traversé juste en courant dessus a fait bloquer ses poursuivants. Seulement, maintenant, c'est armé de chevaux qu'on le poursuit ! Meilleur idée ? Tourner à droite...Dans la forêt.

A présent, c'est entre les arbres que notre Jésus slalome. Et il est certain qu'une fois sortie de là, on risque de lui passer un sérieux savon. Enfin...Soudainement, les pieds nus de notre étrange énergumène vinrent se perdre au niveau de branchages. Blessé, Jess' trébucha pour finir par dévalé une pente imprévue. Bah, au moins, il a semé ses "poursuivants".


"Aïe...Bon sang de morceaux de bois à la con ! Putain..."

Jurant, assis à même le sol, Jésus n'avait en aucun cas remarqué ce qui se passait autour de lui. En fait, il n'avait pas encore remarqué qu'il était en plein cœur d'une fosse animale, ni-même, qu'il n'était pas seul ! Une fois qu'il eut retirer les brindilles et différentes échardes, notre homme peu talentueux releva la tête et la vit enfin.
Une femme, humaine à première vu, se trouvait en face de lui. Toute vêtue de rouge, elle paraissait être des plus distinguée. Puis, il regarda à leur pieds et un air écarquillé pointa le bout de son nez sur son visage. Redressant sa tête vers la jeune femme, il demanda :


"Par pitié, dîtes-moi qu'on n'est pas dans la fosse d'un carnivore..."

Son ton, et teint, était aussi blême l'un que l'autre. Il était désormais certain que notre cher ami n'était pas à son aise ici. La puanteur que dégageait les lieux étaient affreuses...et puis, avec ses cheveux verts azur, il ne passe pas inaperçu.
Se relevant complétement, Jésus fit fi de sa tenue vestimentaire pour se rapprocher de la jeune femme. Torse nu, ses écailles d'un vert digne du péridot étaient visibles. On pouvait voir qu'il frissonnait lorsque le vent soufflait. Ses pieds nus se posaient avec assurance sur le sol, alors que l'expression faciale du damoiseau révélait une angoisse profonde et certaine. Son pantalon était quelque peu troué, mais au moins, il tenait bon.
Là, face à l'inconnu, il reprit :

"Par le plus grand des hasards, vous ne sauriez pas comment faire pour nous sortir d'ici ? Êtes-vous seule ? Non car bon...j'ose avouer que savoir que de l'aide ne va plus tarder m'apaiserait....A moins que vous n'ayez idée de la direction à prendre pour éviter le probable occupant des lieux."

La voix était fluide, mais de la peur pouvait s'entendre. Son instinct lui hurlait de fuir...Mais la douleur l'empêchait de courir à sa pleine vitesse...sans oublier le fait que le froid l'affaiblissait, et que l'absence d'idées vis à vis de la direction le paralysé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com
Ʌ Sénatrice Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 406
♦ Messages : 159
♦ Fiche : Un zeste de rouge & une pincée de sarcasme
♦ Date d'inscription : 19/04/2010
♦ Age : 24

MessageSujet: Re: Se risquer dans la forêt [Jésus]   Ven 30 Juil - 13:44

[Pas de problème ;)]

Estellise en serait tombé à la renverse. Son corps n’avait cessé de trembler dans l’attente du féroce animal qui allait surgir et voilà que c’était un jeune homme maladroit et à la chevelure verte qui dégringolait la même pente qu’elle précédemment. Cela la fit sursauter certes, mais c’était encore mieux que de crier de panique. Parce qu’à ce stade, la marquise ne savait pas si elle aurait cherché à garder contenance. Ce n’est pas tant que la mort ou la souffrance l’effrayaient mais… si c’est possible elle préfèrerait éviter. S’appuyant pour reprendre son équilibre, elle posa sa main, heureusement gantée, sur la pente terreuse derrière elle. Ses jambes légèrement fléchis en disaient long sur le manque de force qui l’habitait mais ça ne dura que peu de temps. Envoyant sa jambe en arrière, son pied venant prendre appuie comme sa main sur la pente, la marquise s’en servit pour s’aider à se relever en donnant une poussée du talon. Faisant quelques pas précipités vers le jeune homme elle se stabilisa enfin, détaillant l’inconnu qui ne semblait pas l’avoir encore remarqué. La première chose qui lui sauta aux yeux fut… des écailles. Ils avaient des écailles. Immédiatement les quelques pas qu’elle avait fait en avant, s’empressa-t-elle de les refaire dans l’autre sens pour revenir buter contre la pente. Mais quelle était cette créature… Question purement rhétorique. Il n’y avait qu’une seule espèce à la fois animale et humaine : les hybrides. Encore des esclaves. Ils semblaient décidément graviter autour d’elle comme des abeilles autour de miel.

Celui là était encore relativement jeune, peut-être un peu moins que Sacha cependant. Mais la situation, l’angoisse, la peur de se faire surprendre à tout instant, réfréna les préjugés de la marquise. Son visage était resté figé, ses yeux légèrement encore écarquillés, sa bouche entrouverte, ses pommettes tressaillaient lorsqu’il releva enfin son visage vers elle. Apparemment il semblait au moins aussi inquiet que l’écarlate au teint surtout très pâle ces jours-ci. La gorge sèche avait-elle écouté les paroles de l’hybride, et puis le silence retomba. On ne sentait plus que le vent et ses fines caresses. Mais même les plus tendres caresses ne peuvent rien contre la frayeur et la noirceur qu’abritent un lieu. En conséquence, ici, cette fosse animale. Il ne fallait pas rester là. Et si la panique ne se lisait pas autant dans les yeux de l’hybride, Estelle’ n’aurait sûrement jamais réussi à reprendre contenance avant de très longues minutes. Or, il n’y en avait plus une seule seconde à perdre. Avalant difficilement sa salive, elle jeta quelques brefs coups d’œil sur les côtés. Tout était si calme, trop calme…


« Laissez moi vous apprendre que nous sommes totalement seuls, et qui plus ait perdu apparemment. Mais dans tous les cas, je suggère de ne pas traîner ici. »

La marquise avait voulu sa voix aussi calme que possible, mais sa douceur était mêlée de précipitation. Elle avait parlé à voix basse, comme si elle craignait de troubler le silence de la forêt. Comme si elle s’apprêtait tout à coup à voir revenir la bête qui hantait ce dépotoir. Elle était venue pour chasser, là voilà qu'elle risquait de repartir chassée. Quelle ironie… Cette capitale ne lui laisserait donc jamais un brin de répit mais en même temps, si elle avait un temps soit un peu écouté les conseils du Haut-Prêtre, elle serait loin d’en être là. Maintenant il fallait rentrer en vie, et qui plus ait rentré sans ré-ouvrir sa blessure. Se tournant vers la pente, la marquise enfonça ses mains gantées (quelle sacrilège, de la soie pure de haute couture…) dans la terre à la surface. Enfonçant maintenant ses pieds dans la terre molle pente, elle n’eut plus qu’à tenter de l’escalader. Et après avoir glissé deux ou trois finit-elle par atteindre plus ou moins la terre ferme en se traînant à genoux. La terre s’étant déposée sur ses vêtements, et sa coiffure échevelée par ses efforts. La marquise se remit sur pieds en reprenant son souffle. Se rapprochant du bord elle écarta ses jambes, un pied en avant et un en arrière pour garder ses appuies. Déjà qu’avec des talons ce n’était pas simple, autant prendre ses précautions. La marquise bascula son torse en avant et tendit la main vers l’hybride pour l’aider à remonter.

« Venez ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: Se risquer dans la forêt [Jésus]   Sam 31 Juil - 9:59

Silence...Un silence avait suivi les premières paroles de notre cher hybride. Cette femme, richement vêtue si on y regardait de prés, avait même eu un moment de recul à la vue de notre éphèbe. Ceci avait d'ailleurs fait légèrement froncé les sourcils de notre mister favori. Mais bon, y'a plus urgent comme problème à régler : non ?
C'est après que cette Dame de la Haute eut reprit son calme, qu'une réponse lui parvint. Seuls ? Euh...


"Vous êtes venue seule dans cette forêt ? Une Dame de la Haute comme vous n'est pas accompagnée ?"

Incrédulité. Voilà le sentiment qui venait d'animer notre Jess' en cet instant. Lorsqu'il avait enfin pris conscience de la présence de cette femme, il avait en grande partie était rassurée...Vêtue comme elle l'était, son statut d'aristocrate ne faisait aucun doute dans l'esprit de notre cher Basilic Vert.
Enfin, secouant sa tête pour reprendre le sens des priorités, notre jeune ami se rendit alors compte de la manœuvre de cette délicate damoiselle.
La voir escalader cette pente terreuse ainsi vêtue fit légèrement sourire notre homme, alors qu'il se relevait complétement. Une légère grimace avait percé, lorsque ses pieds écorchés s'étaient retrouvés en contact avec ces ossements. En fait, la panique n'apporte -définitivement- jamais rien de bon.
Une voix le sorti de son commentaire, et de sa douleur. Un simple "Venez" qui avez le mérite d'être clair. Et puis, elle devait bien avoir comprit qu'il était un esclave hybride...Aussi était-il surprenant qu'elle en vienne à l'aider. Un aristocrate avait-il déjà agit ainsi pour lui ? Jamais...Sauf dans ses maigres souvenirs d'humain : peut-être. C'est encore bien flou...

Quoiqu'il en soit, avec dextérité notre semi-animal s'approcha de la jeune femme et empoigna la main de cette-dernière avec assurance -et confiance ?- pour s'aider à remonter la pente.
Mais voilà, alors qu'il s'apprêtait à dire "Merci", un son se fit entendre. Droit comme un "I", notre jeune homme se retourna. Le bruit venait de la direction opposée à la leur.
Là, il s'empara de la main de la jeune femme, et la traîna avec lui derrière un bosquet. De là, ils avaient vus sur le charnier...et alors que le bruit se rapprochait, notre créature murmura à sa vis à vis :


"Des hommes doivent actuellement me chercher...Ils doivent pouvoir nous aider. Je ferais l'appât pour la bestiole qui arrive, vous...vous prendrez vos jambes à votre cou et irez dans cette direction. C'est par-là que sont allés mes poursuivants...Se sont des chasseurs du Marché, ils pourront vous aider."

Le bruit se rapprochait, et Jésus avait montré une direction du bout des doigts. Il avait peur : très peur. Il savait que l'odeur de son sang était là et attirerait la bête...Mais bon, il savait au fond de lui que sa vitesse, même si elle n'était pas à son maximum, l'aiderait à faire tourner en bourrique le monstre du coin. Enfin : il l'espère !
Alala...Fichue fierté qui l'empêche de laissez cette femme se débrouillait, alors qu'elle l'a aidé à sortir du trou ! Non mais vraiment...Jésus, parfois, t'es du genre "trop bon : trop con" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com
Ʌ Sénatrice Ʌ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 406
♦ Messages : 159
♦ Fiche : Un zeste de rouge & une pincée de sarcasme
♦ Date d'inscription : 19/04/2010
♦ Age : 24

MessageSujet: Re: Se risquer dans la forêt [Jésus]   Lun 2 Aoû - 21:53

Et voilà la réputation de l’aristocratie toute faite : des bons à rien toujours accompagnés d’une quelconque escorte pour les protéger, si ce n’est plutôt les assister. Et les assister dans le mauvais sens du terme. Oui elle était seule aussi extravagant que cela puisse paraître, elle n’aimait pas s’encombrer de serviteurs, de gardes, d’esclaves. Estelle’ n’était pas vexée, seulement particulièrement agacée. Et pas envers l’hybride, mais envers les dizaines et dizaines de nobles qui donnaient une telle image d’eux. Et bien qu’elle aurait aimé rectifié les préjugés de cet hybride, ce n’était ni le lieu, ni le moment, ni l’occasion. Car pour une fois, aurait-elle bien aimé être escortée. Et encore. Estellise savait être assez orgueilleuse pour vouloir se débrouiller seule jusqu’au bout. Mais soyons réaliste, elle avait peu de chance de s’en sortir seule face à un animal qui semblait avoir fait des humains égarés son plant quotidien. Il y avait un peu de vent – extraordinaire d’ailleurs qu’une brise arrive à percer à travers une forêt si épaisse – et le peu de vent en présence suffisait très certainement à porter leur odeur jusqu’à la créature. Ils se feraient rapidement traqués, mais c’était toujours mieux que d’attendre de se faire dévorer. Et puis ce n’est pas comme si elle n’était pas venue pour ça : tuer un animal, après tout. Seulement Estellise ne pensait pas s’attaquer tout de suite à un si gros calibre. Elle se faisait encore cette réflexion quand l’hybride l’attrapa brusquement pour l’emmener près d’un bosquet. Elle n’avait, manifestement, pas entendu le bruit qui l’avait précédemment fais sursauter.

Et puis il ajoute deux trois choses, et là… une illumination traversa l’esprit de la marquise : mais qu’est-ce que faisait un esclave ici ? Totalement hors de propos. Mais Estelle’ ne pouvait s’empêcher de se le demander. Où était son maître ? Et surtout, que faisait-il traqué ? Et que faisait-elle en compagnie d’un esclave recherché ? Oh la la… tout ça sentait les problèmes pointant le bout de leur nez. Et quel euphémisme quant on pense qu’un animal féru de viandes fraîches s’approche d’eux. Penser à survivre à ce traquenard et ensuite à la présence de cette esclave ici semblait être un ordre de priorité plus que correct.

Le plan de l’hybride pourrait tenir de bout, mais étrangement Estellise n’était pas très chaude pour le tenter. Surtout vu l’épaisseur de la forêt, courir ne serait pas facile, surtout avec des talons. De la même manière que l’hybride ne semblait pas vraiment être en mesure de jouer au chat et à la souris bien longtemps. Mais que quelqu’un lui explique ce qui lui a traversé l’esprit lorsqu’elle s’était mis en tête de chasser. Soupirant le plus bas possible, Estelle réfléchit aussi rapidement que possible. Dans tous les cas, pas question de laisser l’hybride derrière elle. D’une par orgueil, elle ne comptait pas devoir un service à un esclave, de deux par… humanité. Peut-être que cet hybride ne l’était plus mais elle si. Pas question qu’elle envoie des gens à la mort quand ce n’est pas à des fins personnelles. Hors là…. Ils auraient plus de chance de survivre ensemble que séparément. Même si elle s’enfuyait en le laissant faire l’appât, la bête aurait tôt fait de l’achever et de la poursuivre pour lui faire subir le même sort. Jetant un coup d’œil à l’hybride, une pensée lui vint soudain à l’esprit :


« Vous pensez que cette créature vit seule. »

Ce n’était même pas une question, une simple et horrible constatation. Estellise s’assit dos au buisson. Comme si ne plus avoir le charnier dans son cham de vision l’aidait à mieux respirer. Car en effet… la jeune femme avait du mal à garder un minimum de contenance. Dans cette position, une jambe allongée, l’autre recroquevillé contre elle, le regard fixant une feuille au sol : elle se concentra pour apaiser sa respiration et son cœur. Et cela prit bien un grand nombre de secondes, des secondes précieuses perdues, mais cela ne semblait avoir guère d’importance aux yeux d’Estelle qui prenait tout son temps pour se calmer. Finalement attrapa-t-elle son arc fermement, qu’elle plaça sur sa poitrine pour appuyer ses prochains propos.

« A deviner même si je ne peux en être sûre, vu son alimentation, j’imagine un gros félin. S’enfuir ne servirait à rien ; et je ne courrai jamais assez vite pour chercher de l’aide – à supposer que je les trouve – avant que la bête ne vous ait achevé. Donc je reste. Vous ferez l’appât, et je l’abattrai. A supposer que la créature soit seule. Dans le doute, il vaudrait mieux décamper dès qu’elle sera à terre. Peu importe par où, du moment qu'on s'éloigne assez. »

Terminant sa phrase Estellise se mit en position accroupie en essayant de faire le moindre bruit possible pour plonger son regard dans les yeux de l’hybride. Si un jour on lui avait dit que sa vie ne tiendrait qu’à l’aide d’un esclave, elle ne l’aurait pas cru.

« Si on y arrive. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: Se risquer dans la forêt [Jésus]   Mar 19 Oct - 8:46

Une remarque. Une simple remarque...et Jésus se retint de lâcher un grognement qui prouverait sa peur soudaine. Il dévisageait cette femme, cherchant à se dire que son constat ne pouvait qu'être faux. Seule ? cette créature ? Quel idiot il eut été de penser ainsi, lui aussi ! Au vu de la quantité de corps, il devait y avoir au minimum 2-3 bestioles.

"Tsss...Je préfère ne pas y penser, pour tout vous dire." lâcha notre reptile, d'une fois ressemblant plus à un sifflement qu'autre chose.

Oui, il est légèrement sur les nerfs. ses sens sont sur le qui vifs. Bon...Au vu des sons, il n'y a qu'une chose qui approche. Ses yeux aigues-marines de nouveaux tournés vers le charnier, le basilic se demandé pourquoi il ne partait pas en courant, en abandonnant cette femme à son triste sort ? C'est une humaine ! Une aristocrate ! Elle, elle est comme les autres, non ? Une esclavagiste. Un être qui prend plaisir à dominée les autres, les "créatures de la science" ! Alors..Pourquoi ?!
Hein ? Elle n'est pas assez rapide ? Mouais...Vu ses chaussures, c'est à n'en pas douter. Comme si cette tenue était adapté à une partie de chasse en forêt ! Elle devait avoir fumé quelque chose en décidant de venir ainsi vêtue, dans un lieu pareil. Pour le coup, du gibier, elle risque de ne pas en avoir. Un trophée, ça, ça va dépendre d'elle.


"Parler pour vous. Si je m'enfuyais, je serais sûr de m'en sortir vivant..." murmura-t-il, plus par orgueil que par importance.

Bon, lui...en appât ? OK ! Il l'avait déjà proposé. Et si elle veut jouer de l'arme, plutôt que de ses jambes : soit. Par contre, elle a intérêt à bien si prendre. Jésus n'a pas trop envi de laisser quelques unes de ses écailles dans cette affaire. Il y tient bien trop à ses écailles.


"Il arrive...On fait comme vous avez dit. Surtout, ne vous ratez pas...Manquerait plus que ça."

Un ton sec, coupant, trahissant une grande nervosité. Selon l'ordre établit des choses, il est au plus bas de la chaîne alimentaire. Alors, pourquoi joue-t-il le rat acculé prés à mordre et attaquer le chat ? C'est définitif, il a dû prendre un coup sur la tête durant sa fuite. Ou alors, ou alors rien : il devient fou.
Là, des buissons d'en face, apparu une silhouette massive. Bon sang de bonsoir ! C'était bien un félin !
Alala...Finalement, c'est pas de chance. Ces bébêtes aussi, elles vont vite. Un corps longiligne, un regard perçant. Ce pelage fin, et ce nez qui cherche dans l'air l'odeur du sang frais. Dans sa gueule, une charogne...Un cervidé, ou ce qui en reste, probablement.
Ouvrant sa large gueule, l'animal laisse tomber son plat au sol. Là, il s'allonge, et commence à le dévorer. Les bruits des os qui se brise, des bruits qui font froid dans le dos. Toujours au sol, caché derrière son buisson, Jésus était comme captivé, et à la fois, apeuré par ce paysage. Lentement, il chercha à se décaler sur le côté.
Dans un murmure, il lâcha à sa coéquipière de fortune :


"Je compte sur vous..."

Un pas, le buisson bouge, l'animal dresse ses oreilles. A l'affut, il quette. Lâchant un soupir, Jésus se concentre sur la diversion qu'il va devoir faire. Bon sang...Faîtes que ses pieds tiennent le choc. La douleur est suffisante, pas besoin non plus de se retrouver infirme.
D'une impulsion, notre reptile fusa. Il quitta le couvert du buisson, et se retrouva vers le fauve. Ce-dernier avait les yeux rivés vers cette proie offerte. l'animal montre les crocs, et fonce sur l'impudent.
Le jeu du chat et de la souris vient donc de commencer. Jésus évitait les pas trop grand, pour ne pas abimer plus que de raisons ses membres inférieurs. Le félin tentait de lui sauter dessus, mais toujours au dernier moment, une impulsion de jésus, et sa vitesse lui permettait de se retirer de la trajectoire. Le plus dur étant de faire attention à ce que la bête ne trouve pas l'aristocrate, à ne pas tomber dans le charnier, et finalement...Ne pas se faire tuer par l'aristocrate en cas de loupé !


"Alors, chaton ? On a du mal ?" lâcha notre cher reptile, pour se redonner contenance.

Il faut dire que la dernière action de la grosse bébête avait faillit le faire chuter. Et puis zut ! Pourquoi parler alors que ce truc est trop ignare pour le comprendre ! On ne peut pas simplement faire de ce genre de bestiole des esclaves de type "trophée". Ils ont l'air plus gentils que des hybrides...Euh, c'est trop moqueur là ? Ok, je me cache.
Dans tout les cas, Jésus commençait à fatiguer. D'un ton usé, il lâcha donc :


"C'est quand vous voulez !"

A présent, l'animal tourné autour de Jésus...comme cherchant une faille dans la défense de sa proie. Un pas posé, un grognement qui n'en fini pas...Et la proie qui ressent la peur, à qui son instinct lui laisse entendre que c'est de la folie. Celui-là même qui siffle contre son chasseur. Non mais oh ! Fait pas croire non plus qu'il est 100% acculé ! Sa vitesse, il le sait, lui permettra d'éviter les attaques...mais : pour combien de temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se risquer dans la forêt [Jésus]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Se risquer dans la forêt [Jésus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Alentours de la capitale Ѧ :: Forêt-