AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ʌ Noble Ʌ

Milena V.Friedich

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 119
♦ Messages : 24
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : La voilà la Dame des neiges et ses Secrets
♦ Protecteur : Le Prince Gouverneur et le Sénateur de Gells?
♦ Date d'inscription : 23/04/2012
♦ Age : 27

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyDim 29 Avr - 21:23

Spoiler:
 

Froide demoiselle. Elle était arrivée il y a peu à la capitale. Peut être une, voir deux semaines, pas plus. Un départ de sa province assez calme, une partie d’échec gentiment gagnée et finalement de longues heures de route. Un au revoir à sa famille, les dernières recommandations à son frère et son intendant et la demoiselle laissait son domaine pour rejoindre la capitale comme le lui avait-on demandé, comme elle avait toujours voulu le faire.

Elle laissait Dorian et le froid de Gells pour rejoindre Ishtar et son Empereur, dur tâche qu’est la sienne maintenant… Être prétendante ne sera pas de tout repos, mais la blondinette est motivée, elle fera honneur à Gells et à la mission que le prince Try Orim lui a confié. Milena était donc là, dans cette nouvelle demeure qu’elle ne connait pas. Elle en a fait le tour en quelques minutes sans vraiment voir pièce par pièce à quoi ressemble cette demeure maintenant sienne.

Un somme bien mérité, une après midi à peine entamée et la voilà déjà d’attaque, cherchant quoi faire, peut –être pourrait elle visitée la capitale… organisé sa visite au palais, son intégration à la cours de l’empereur. Quoi que, ça elle ne peut pas le faire seule.

Doucement elle soupire, caressant du bout des doigts les plumes du perroquet qu’elle avait emporté. Froide à la surface, mais douce à l’intérieur, la demoiselle est tout de même accrochée à sa famille et ce perroquet est finalement le lien que la relis à elle, il la relit à cette province qui l’a vu grandir, même si un perroquet, n’est pas un animal que l’on trouve à Gells...

Elle passe finalement une nouvelle robe et d’un sourire se laisse coiffer comme une poupée. Coiffure simple pour aujourd’hui et la marquise se retrouve parait d’un chignon élaboré et joliment bouclé. Une robe dans les tons ocres et verts, allant de paire avec ses cheveux d’or. Elle donne la dernière recommandation sur la maison et finalement, accompagnée d’un majordome qu’elle ne connait pas, elle part. Traversant le jardin. La Marquise cueille au passage une rose d’un rouge carmin et la place dans ses cheveux.

Charme et élégance en maître mot la demoiselle part en direction du sénat. D’après Dorian, c’est là bas qu’elle trouvera la personne qui sera la plus à même de l’aider dans sa tâche. Depuis quand ne l’a-t-elle pas vu ? Quatre ans ? Cinq peut-être… Elle ne sait plus vraiment à vrais dire, l’important est qu’il l’aide.

Le chemin n’est pas long, le majordome lui ouvre le chemin, laissant la Dame des Neiges, avancer à son entente, pas d’un pas rapide, mais pas trop lent non plus. Voyez-vous le temps est précieux, jamais il ne doit être perdu, toujours utilisé à des fins dénuées d’oisiveté. Mais on l’arrête… Il est vrais que peut peuvent entrer au Sénat, pour ne pas dire presque personne. Sortant une lettre elle la tend aux gardes en service et attend finalement l’aval de ses derniers pour avancer d’un pas léger et vif à la fois.

Plus Milena avance et plus elle se drape de ce masque d’une froideur hautaine et passe les couloirs, les un après les autres, suivant à la lettre le chemin qu’on lui a indiqué à l’entrée. Il est dur d’entrer dans le Sénat quand on n’est pas sénateur… Mais il n’y a que là qu’elle pourra le trouver.

Finalement ses pas s’arrête devant un bureau et la demoiselle soupire doucement, réajustant sa tenu une dernière fois elle attend que le Majordome ou plutôt le pingouin qui l’accompagne frappe et ouvre la porte, ce qui ne tarde pas à de venir. Elle n’attend pas la réponse ou ne l’entend pas et finalement pousse la porte d’un geste élégant et entre dans la pièce. Elle reste cependant à l’entrée et d’un geste répété et presque automatique la marquise ouvre son éventail, ce raclant la gorge.

- Senateur Aleksandr Vladimir Droski !

Elle parait formel et hautaine cette demoiselle aux épines, mais finalement en ces lieux qui peut se targuer de connaitre la prétendante de Gells ?


Dernière édition par Milena V.Friedich le Sam 5 Mai - 21:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyMar 1 Mai - 11:43

    J’étais dans l’bureau, comme d’coutume. Voilà déjà deux jours qu’j’avais été au Fabula, avec Uriel…et j’pense n’pas m’tromper en disant que je risque d’avoir du mal à oublier cette soirée. En fait, je ne pourrais très certainement pas l’oublier.
    Là, j’pris la direction d’la cheminée…j’avais un verre à la main, alors que j’m’y accoudais et réfléchissais à ce moment passé avec l’ancien Régent. Je réfléchissais surtout à tous ce que nous avions dits. Déjà, j’crois qu’il faut qu’je m’renseigne sur OU trouver des fringues d’femmes. Certainement pas chez Lysander Dior. Cette saleté c’est assez foutu d’ma tronche pour l’moment, j’tiens un peu à ma vie moi. On m’a parlé d’Ethan Widness…j’pense que j’irais lui rendre visite pour cette affaire.

    J’ai un sourire amusé sur l’visage en repensant à notre plan à la con. Habiller Ulrich en femme, hein ? Je n’sais pas, mais j’suis loin d’être contre l’idée. Ricanant, j’bois une gorgée d’liquide ambré. Cela fait du bien par où ça passe.
    J’m’étire alors qu’mon visage regarde la table basse. D’nombreuses notes s’y trouvent. Lettres de Dorian, des informations concernant l’mécénat d’Hayden, et tout l’travail habituel sur des plaintes ou doléances d’citoyens d’Gells. J’vais en avoir pour la journée…

    Mais bon, m’installant dans l’sofa, j’pose mon verre non loin sur l’rebord d’la table. Là, j’commence à lire les documents. J’entoure des trucs avec l’encre d’ma plume afin d’n’pas oublier tel ou tel détail.
    Hayden m’a fait parvenir une liste d’fournitures…en la lisant, j’me dit qu’il n’sait toujours pas, pour l’fait qu’ma brûlure n’est plus qu’une forme douce, à l’image d’une étrange tâche d’naissance, car de couleur marron foncé.
    Ma peau est blanche, mais là où j’étais brûlé, elle est proche du marron…mais, surtout, les formes écorchées, les taillades, l’côté rêche, rugueux, a aussi disparu. Cela m’fait bizarre. Mes expressions faciales n’sont plus tirés, déformés, elles sont désormais normales. J’en frissonne, alors qu’je signe pour qu’on lui fasse parvenir, à ce p’tit Denden, l’argent pour ses achats.

    Là, j’bois une nouvelle gorgée. Mais, on toque à l’entrée. J’grogne simplement en réponse, j’ai du boulot merde ! Si j’me permets d’m’envoyer en l’air ou d’prendre du bon temps en soirée…c’est bien car la journée j’fais mon boulot comme il faut, merde.
    Toujours l’nez dans des papiers, une affaire d’commerçants mécontents pour n’pas changer, j’vois la porte qui s’ouvre du coin d’l’œil.
    Là, j’m’apprêtais à parler quant une p’tain d’voix hautaine qui m’est pas complètement étranger résonne dans la pièce. Merde, m’dîtes pas que c’est…

    J’tourne la tête, et détaille la femme qui vient d’entrer. C’est elle. La Marquise d’Friedich. Dorian m’avait avertit qu’elle allait v’nir à la capitale…Mais j’pensais avoir encore un peu d’temps pour souffler avant d’voir à nouveau supporter les jeux d’politique et d’Cour. La barbe…quoique, j’en ai pas donc, dur-dur.
    Fn’bref, m’pinçant l’arrête du nez, j’me laisse aller l’dos contre l’sofa et repose mes papiers. C’est dans un soupir qu’je lui réponds.


    « Sous le ciel et le sous le Soleil, Marquise Friedich. »

    Mon ton est calme, posé, et j’fais des efforts pour parler. Dorian l’envoi, c’est qu’il doit avoir assez confiance en elle pour charmer cette p’tain d’capitale et s’rapprocher d’l’Empereur. J’trouve cette histoire amusante, bien qu’chiante pour mes propres activités au final.
    D’un mouvement d’main, j’l’invite à entrée dans la pièce. Non, j’n’irais pas lui faire d’baisemain et autres merdes protocolaires. Elle m’dérange dans mon boulot, qu’elle m’gonfle pas.
    D’ailleurs, buvant une gorgée et reprenant mes papiers, j’lui dis :


    « Que puis-je faire pour vous, Marquise ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

Milena V.Friedich

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 119
♦ Messages : 24
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : La voilà la Dame des neiges et ses Secrets
♦ Protecteur : Le Prince Gouverneur et le Sénateur de Gells?
♦ Date d'inscription : 23/04/2012
♦ Age : 27

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptySam 5 Mai - 21:05

La dame des neiges est sortie à la capitale, la demoiselle fait ce qu’on lui demande, mais que veut-elle finalement ? A peine arriver elle se voit contrainte d’aller rendre une visite de courtoisie au sénateur de Gells… Pourtant elle n’en a pas envie, elle aurait aimé visiter la capitale, découvrir les rues de cette belle citée.
A la place elle se voit paré de son masque de glace, cette froideur hautaine qui caractérise la marquise Friedich. Jouant de courbette et mot polie elle avait déranger le Sénateur de Gells, Aleksande Vladimir Droski, ancien valet du prince de Gells et Sénateur de cette province aussi gelé que dangereuse, aussi dangereuse que sa place d’ailleurs.

Elle l’avait interpelé de sa voix douce et légèrement infantile, très légèrement d’ailleurs, cette même voix à l’écho givrée laissant transparaitre son hautaineté de couverture. Il la regarde et se pince l’arrête du nez, faisant hausser un sourcil à la marquise. Puis il la salut de façon polie et calme, empreint d’une lassitude cachée, mais tout de même certaine.

Soupirant a son tour elle s’évente légèrement, regardant, curieuse, le visage de celui qu’elle n’a pas connu très longtemps, n’était-il pas brulé à son départ pour la capitale ? Bizarre, profitant de son silence, elle lui renvoyait sa politesse, droite et fière.

- Sous le ciel et sous le soleil Sénateur Droski.

On pouvait tout de même sentir une certaine tension, comme si l’un et l’autre n’avait pas envie de cette situation, cette entrevu peut être précoce pour chacun. Il reprend la parole demandant à la demoiselle aux reflets de glace, ce que lui vaut sa visite. Et elle affiche un sourire en coin, caressant ses lèvres du bout de l’éventail qu’elle tien depuis le début. L’arrêt des civilités et il l’invite d’un geste de la main à avancer dans ce bureau qu’est le sien à présent.

Elle esquisse un sourire et l’éventail, d’un geste calculé, se repli dans la main de la prétendante de Gells. Elle avance passant derrière le canapé ou est assis le sénateur pour donne, de son éventail replier et d’un geste du poigné souple, un coup sec sur la tête de ce dernier, reproche de son accueil emplit de froideur.

- Si j’avais pu passer plus tard je l’aurais fait Sénateur…

Avançant, elle prit place sur au côté du blond, s’asseoir en face ? Non, elle n’en a pas envie et son regard indique fortement de ne pas la convier à changer de place. Doucement elle rouvre son éventail et finalement soupire.

- L’objet de ma visite, vous devez déjà le connaitre…Aleksandr. J’ai été choisi pour me présenter, à la cour impériale, en qualité de prétendante de Gells.

Elle espérait de tout cœur que ce petit blond fasse marcher son intelligence, histoire qu’il comprenne que Milena Vera Friedich, aussi fière soit elle, avait besoin de son aide. Soupirant, elle tendit doucement une lettre à son interlocuteur. Souriant tout de même, autant garder de la gaieté dans cette discussion.

- Au passage, son excellence le prince de Gells ma demander de vous remettre cette lettre.

Quel titre pompeux, elle aimerait l’appeler par son prénom, malheureusement, ceci n’est pas possible. Aussi proche du prince soit elle, Milena restait une femme droite et respectueuse. Aussi douce soit elle envers le prince, elle ne pouvait pas laisser paraitre cette douceur. Cette lettre, Dorian l’avait écrit en sa présence, au coin d’un feu dans un des salons annexes de l’habitation princière, elle savait parfaitement ce qu’elle renfermait, pourtant elle ne dit mot à la lecture du courrier. Souriant a la situation, d’après la dite lettre elle avait le droit d’exploiter au maximum ce cher sénateur.

- Afin de répondre aux attentes de notre province, il va me falloir votre aide… Un appui, quelqu’un pour m’aider à m’intégrer… M’indiquer qui est qui et ou aller et finalement, m’aider à obtenir une audience avec l’empereur.

Suivant ses mots son regard se radoucie légèrement, elle n’était pas non plus là pour lui bourrer le crane en lui demandant toute les cinq minutes de l’aider, ainsi, afin d’adoucir la discussion et de sortir un peu le sénateur de ses papiers elle passa son éventail devant les yeux de ce dernier

- Outre cette demande, comment vous portez vous depuis votre départ de Gells ? J’avoue n’avoir eu que des échos vous concernant…


Dernière édition par Milena V.Friedich le Lun 7 Mai - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyDim 6 Mai - 19:47

    Bon, j’donne au moins un point à la Marquise pour une chose : elle sait qu’elle m’fait chier à être présente. La voir sortir son éventail comme ça, du coin d’l’œil, m’sert d’indicateur. J’me souviens qu’légèrement d’elle…L’année avant qu’j’ne me crame, elle entrait à la Cour. En somme, j’ne l’ai que très peu vu. Et après ma brûlure, j’ne me souviens pas l’avoir revu. En somme, pour elle, j’ai dû seulement vieillir et elle n’doit pas trouver ça trop étrange qu’les brûlures soient aussi résorber j’imagine.

    En tout cas, les mots qu’elle m’balance m’font juste murmurer un « hum hum » pour dire « j’ai entendu mais j’suis occupé là ».
    Elle n’est pas v’nue en face final’ment. Positionnée sur l’côté, j’l’écoute sans la regarder. Ils sont soudainement passionnant mes documents, moi qui vous l’dis. Mais les mots qu’j’entends m’stoppent et m’font hausser un sourcil en la détaillant, d’un air critique et un peu moqueur sur les p’tits bords. La voix amusée, j’lui rétorque :


    « Et là est votre façon de demander assistance, Marquise ? Si c’est le cas, peut-être devriez-vous revoir le protocole ? »

    J’adore ça…Moi et les Nobles d’Gells, c’est une grande histoire d’passion. En fait, j’ne fais qu’la tester à ma façon. J’veux savoir quel genre femme elle est. Certes, Dorian a son avis sur elle, moi, j’veux m’faire l’mien.
    Nous traitons là d’la place de future épouse de l’Empereur. J’dois prendre en compte l’statut d’Gells, mais aussi, ce qui est au mieux pour l’Empereur. J’ai fait une promesse à Uriel, d’veiller sur l’dernier des Whalgren. J’ne veux pas manquer à cette-dernière en aidant et « recommandant » une femme qui l’mettrait plus en danger et difficulté qu’autre chose.

    Elle m’remet une lettre, j’pose mes documents pour la prendre. M’levant, j’vais vers l’bureau. Là, j’en sors un p’tit couteau qui m’sert à décacheter les lettres officielles. Cela fait, j’fronce les sourcils tout en lisant. J’prends mon temps, pour tous lire.
    L’Prince a une belle écriture, j’en conviens, mais moi et les mots ça d’mande un peu d’temps. Pour faire simple, j’dois prêter assistance sur sa demande. Par contre, l’ton d’la lettre m’permet d’savoir que cette affaire l’amuse.
    Pour faire dans l’simple, il m’demandait limite d’faire d’la lèche à la dame présente. Non mais, il d’vait savoir ma réaction à ça d’puis l’temps. Ce p’tit despote aux cheveux rouges…

    Elle m’demande alors, clairement, d’l’aide. Là, elle a revu son protocole j’trouve. Soupirant, j’froisse l’papier d’la lettre dans ma main avant d’en faire une jolie boule. J’ai pris ma pierre d’feu. Là, d’un claquement, j’ai fait cramer la lettre dans un pot d’terre sur l’bureau. J’y laisse les cendres d’mes tubes à la plante normalement.


    « Même si Dorian m’ordonne de vous aider…Je préfère d’abord savoir si vous le méritez. Je ne veux que les jeux de prétendantes ne viennent à détruire les relations commerciales ou autres avec les diverses provinces. Aussi, je n’irais pas par quatre chemins Marquise. Que comptez-vous faire pour l’Empereur, en devenant son épouse. Et à quoi pensez-vous vous engager ? »

    L’odeur d’brûler emplie la pièce. Sa question est légère, elle cherche à détendre l’coin j’pense.
    Des échos, hein ? J’ai un p’tit rire à l’idée qu’mon nom soit sur des lèvres à Gells. D’nombreux nobles doivent enrager d’cette situation. Cela m’amuse, j’avoue.


    « Le fait que je sois toujours en vie, ou encore, que Dorian ne m’ai fait rappeler pour me juger doit vous répondre quant à mon état de santé. Pour ce qui est des échos, n’hésitez pas à me faire savourer les racontars de notre charmante Noblesse à mon égard. Nul doute que cela doit être passionnant… »

    Et p’tain, cela doit suinter d’poison et d’mordant. D’ailleurs, j’me demande si ma passion pour les bas-Fonds et les Bar à Putes a atteint leurs oreilles.
    J’suis désormais face d’nouveau assis à ma place, et reboit une gorgée d’liquide alcoolisé. La suite est entre ses mains.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

Milena V.Friedich

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 119
♦ Messages : 24
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : La voilà la Dame des neiges et ses Secrets
♦ Protecteur : Le Prince Gouverneur et le Sénateur de Gells?
♦ Date d'inscription : 23/04/2012
♦ Age : 27

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyLun 7 Mai - 9:41

Il se regardait en chien de faïence, l’un et l’autre n’ayant aucunement envie de cette stupide conversation. Elle venait d’arriver et déjà les jeux de cour reprenaient. La dame des neiges avait quitté la cour sanglante de Gells pour gagner celle de l’empereur, mais qui ne dit pas que les jeux de politique ne sont pas aussi présents dans cette cour ? Après tout c’est de l’empereur dont on parle.

Elle le laissa faire, caressant du regard chacun de ses gestes, chacune des expressions de son visage et cette lettre ironique trouva place dans le pot de terre sur son bureau. Brulée.

- Il bon de pouvoir confirmer que vous n’êtes pas aussi stupide que beaucoup le dise. Vous ne suivez pas les ordres de votre mettre en bon chien bien élevé.

Si les mots de la cour sont souvent péjoratif au sujet du sénateur Milena n’en a jamais tenu, compte elle n’en a également jamais fait usage. La demoiselle, aussi froide soit elle, aime à ce faire une idée personnelle des personnes qu’elle en vient à côtoyer, aussi elle ne se fit jamais aux rumeurs et racontar du panier de crabe qu’est la cour du prince. Soupirant doucement elle écoutait chacune des paroles du sénateur.

Elle se lève doucement, avec la grasse qu’elle doit à son rang. Et se poste devant la cheminée ou crépite un feu salvateur et elle réfléchir, laissant le silence de la pièce envahir ses pensée.

- j’aurais une question à vous poser Aleksandr, pensez vous qu’a la cour du Prince j’ai déjà prit part aux jeux que ce livre la noblesse de Gells ?

Son oncle y avait prit part, sans pour autant ternir la réputation du marquisa Friedich. La douce enfant militaire, quant à elle, n’avait jamais ressentit ce besoin de danger, les bruits court qu’elle a charmé le prince telle une magicienne. Pourtant rien n’est vrai, non Milena, de son air froid et hautain a toujours su rester digne et ne pas se mêler a tant de bassesse au sein d’une cour où tous sont faux, comment fait Dorian… Puis elle reprend doucement, posant son regard carmin sur ce sénateur bien protecteur.

- Je ne suis pas ici car on me l’a demandé gentiment, mais car mon ambition me pousse à le faire. Si j’ai accepté cette tâche de prétendante… C’est pour aider l’Empereur, devenir une épouse digne de lui, en mesure de le soutenir, de le protéger. D’être de bon conseil. Je ne suis pas ici pour détruire ce que tant d’année ont forgés, mais belle et bien pour rendre l’empereur et son empire plus puissant. Que les accords ce renforce et qu’aucune province n’est à souffrir par le futur.

Mettre en évidence un panier de crabe ? Très peu pour elle, elle avait une vu globale de tout ceci. Il n’était pas simplement question de Gells dans ce jeu de prétendante, il était question de toutes les provinces et ça Milena l’avait bien en tête. Elle ne se permettrait pas de tout briser par un rêve de grandeur.

- Je m’engage donc à tenter de devenir la meilleure prétendante et femme possible afin d’aider et de soutenir l’Empereur dans son règne. Mais aussi, à renforcer chaque lien entre les provinces et la capitale, rendre l’Empire plus puissant et plus protégé. Mes réponses viennent-elles à plaire aux oreilles du sénateur de Gells ?

Avait-elle vraiment l’air d’une noble de Gells à ce moment la ? Douce enfant qu’elle est, son regard sérieux, son air froid, comptons l’absence d’hautaineté, peut-être qu’avec ce sénateur, cet homme, elle n’a nul besoin de jouer sur les apparats. Il la questionne et il a bien raison, qui sommes nous pour juger les gens et leur faire confiance des les premiers mots ? Aleksandr n’a pas toute sa confiance, elle est venue quérir son aide, mais qui dit qu’il ne la poignardera pas par derrière ?
Elle vint à se rassoir, s’éventant doucement.

- Ce que l’on dit de vous à la cour ? Et bien… j’avoue ne pas y faire plus attention que ça, mais l’on raconte que par votre incompétence, un assistant vient vous aider. Que votre écriture est plus sale que celle du vicomte. Que vous devez passer sous bien des bureaux pour arriver à des résultats et qu’on vous voit plus souvent dans les bars à boire et coucher que dans votre bureau à travailler. Mais dite moi cher sénateur, dois-je croire à ses racontars ? Où me montrerez-vous qui vous êtes par vous-même ?

On peut dire une chose que ce soit Aleksandr ou Milena, l’un comme l’autre étaient bon a grogner et mordre au moindre mot déplacé, pourtant on pouvait sentir dans la réponse de la marquise un certain amusement. Une petite partie d’échec verbal dont elle s’amuser particulièrement. Pourtant chacune de ses réponses auront un impacte sur le Sénateur… La balle est dans son camp dorénavant.


Dernière édition par Milena V.Friedich le Lun 7 Mai - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyLun 7 Mai - 11:24

    Si elle a déjà pris part au jeu de cour ? J’hausse un sourcil à cette p’tain d’questions. Ce n’est pas l’genre d’question qu’on attend d’une noble d’ma province. J’suis presque surpris d’ça, mais sans détour j’lui réponds :

    « J’estime que soit vous avez parfaitement réussit dans le domaine, soit, vous n’y avez jamais prêtez attention. Sans ça, l’œil de Dorian ne se serait jamais posé sur votre personne. »

    Mon ton est radical p’tain. Je n’tourne pas autour du pot sur l’sujet. Jamais Dorian n’m’aurait envoyé une femme qui aurait comploté d’façon pourri sur ses concurrentes. Soit, elle avait d’la finesse pour réussir à vivre à la Cour d’Gells, soit, elle fut si froide qu’elle n’a eu qu’à s’y mouvoir…Même si elle a dû, forcément, en déjouer des merdes à son égard.

    Ma façon d’parler du Prince d’Gells peut être déroutant pour d’la noblesse. D’puis qu’j’ai l’titre de Sénateur, si je l’appelle toujours Excellence ou autre avec des politiciens, avec des nobles d’Gells j’me permets d’user de son prénom.
    Ainsi, j’leur signale par ce fait que ma place d’sénateur a parfois plus d’poids que leur titre, et surtout, que je suis suffisamment proche du Gouverneur d’notre province pour être écouté d’lui au-delà d’eux. Je leur rappelle ainsi, qu’plus qu’son valet, je suis celui qui a vécu une bonne partie d’sa vie. Mine d’rien, j’devais avoir entre 12 et 14 ans quand on a fini comme cul et ch’mise.

    Enfin, elle répond à mes interrogations d’façon radicale. Les mots sont dits avec une certaine force. J’sens l’ambition, j’sens qu’même si sa voix n’monte pas dans l’fort, reste calme, il y a d’la volonté d’dans.
    Elle a conscience d’sa place délicate sur l’échiquier. Elle a d’la volonté, mais surtout, comme moi, elle porte attention aux intérêts et d’la province, et d’l’Empire. J’la sais forte, dans l’sens où j’sais qu’son marquisat préfère les jeux d’escrime à ceux d’l’esprit. La stratégie aux soirées mondaines…Elle saurait même protéger l’empereur d’une certaine façon.

    Elle m’demande alors mon avis sur sa réponse. Moi, j’me contente d’un sourire en coin. J’bois une nouvelle gorgée, elle se réinstalle à mes côtés. Tsss…Elle n’est pas possible cette Marquise p’tain. En tout cas, signant et apposant l’sceau d’cire du Sénateur de Gells sur un autre document, elle commence à répondre à ma d’mande assez amusé sur la Cour d’ma province. J’ne peux pas retenir un rire franc, proche d’l’aboiement, à ce qu’elle m’répond.


    « Mon écriture est même pire encore que celle d’un gosse qui tiens une plume pour la première fois de sa vie. »

    Pour l’assistant, par contre, j’ai l’regard plus sombre alors que d’une voix froide, j’rétorque. Après tout, elle veut savoir si tout ça est vrai, non ? Et j’n’ai rien à cacher si ce n’est ma promesse à Uriel.

    « On m’a envoyé non pas un, mais deux assistants. Cependant, ils sont décédés dans l’attentat du Sénat avant la fin de la Régence. S’il y a de l’incompétence de ma part, c’est uniquement de ne pas avoir pu les sauver. »

    On n’a jamais clairement pu identifier Rib, quant à Kaar…Il est mort dans mes bras. Si y’avais pas eu Sacha, p’tain, j’serai d’venu fou, ou alors, j’serais resté au milieu des flammes et j’aurai cramé dans l’Sénat.
    Fermant les yeux, terminant mon verre, j’m’étire et haussant un sourcil, j’lui fais un sourire moqueur :


    « Pour les bordels, je pense passer le jour au bureau, et mes nuits en leur seins. Je préfère cette occupation au fait de passer sous des bureaux. Madame la Marquise serait-elle si prude qu’elle en serait contre mes agissements ? »

    L’ton est clairement provocant, moqueur aussi. On est sur une p’tite joute verbale comme j’les aime bien après tout.
    Bon, j’ignore si mon lien avec Uriel n’serait pas considéré comme être passé sous un bureau…Mais j’m’en fous. Je n’considère pas une bonne soirée au Fabula comme l’fait d’coucher pour un soutien. Sans compter qu’notre soirée n’fut qu’peu sur d’la politique. Nous avons juste tissé des liens d’intimité pour mieux s’comprendre et s’connaître. Et puis, on a p’t’êtes un peu comploter pour une p’tite farce. Rien d’criminel.


    « Et dîtes-moi, les rumeurs qui disent que vous avez charmé et couché avec ce Cher Dorian sont-elles vraies ? Dois-je croire à ces racontars ? Où me montrerez-vous qui vous êtes par vous-même ? »

    J’suis connard quand même, d’lui répéter ce qu’elle m’a dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

Milena V.Friedich

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 119
♦ Messages : 24
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : La voilà la Dame des neiges et ses Secrets
♦ Protecteur : Le Prince Gouverneur et le Sénateur de Gells?
♦ Date d'inscription : 23/04/2012
♦ Age : 27

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyLun 7 Mai - 18:00

Elle lui parle lui explique tout et il répond à sa demande, claire et net. Ca en fait sourire la demoiselle, au moins il ne la pense pas assez saute pour comploter dans le dos des gens, non elle n’est pas comme ça, la marquise n’est pas une femme d’arrière, mais d’avant. Si quelque chose d’important lui vient à l’esprit elle ne peut s’empêcher de le dire par devant. Malheureusement, elle n’a peut être jamais prit part a ses jeux, combien en a-t-elle déjà déjoué ? Des femmes jalouses, certain homme trop prétentieux. Elle ne compte plus le nombre de fois…

Un sourire en coin et une absence de réponse…Bon signe ? Mauvais signe ? Il savait les pensées de la dame sur ses questions, il savait aussi qui elle était et pourquoi on l’avait envoyé, mais ce n’est pas pour autant que leur joute verbale, cette belle partie de carte aller s’arrêter ainsi. Cherchait des pique l’un a l’autre, il se découvrait, apprenait à se connaitre. Elle répondait à ses questions. Il répondait aux siennes, le tout dans une certaine ironie que peu peuvent comprendre.

Il répond à chacune de ses questions, justifie chacun de ses dires. Il écrit mal, très mal, soit, elle n’a pas à le juger pour ça, non on ne juge pas un livre à sa couverture alors pourquoi juger un homme sur son écriture ? Il écrit c’est déjà pas mal et si il sait lire c’est encore mieux, après on n’a pas tous l’éducation titanesque d’un noble et des années d’écriture dans les mains.

- Au moins vous savez écrire, l’enfant tenant sa plume pour la première fois ne sera pas capable d’aligner une seule ligne.

Chose dite avec humour elle le laisse continuer, souriant derrière son éventail déplié. Puis les choses ce sont faites plus grave et l’humour est passé à la tristesse, il avait l’air de bien les aimer ses deux assistant…Et ils sont mort. Sur c’est mots elle ne peut qu’être jalouse, il a eu des amis lui… Milena n’a eu que des personnes fausses comme amis, peut-être, peut-elle considérer Dorian comme un ami ? Elle ne sait pas trop…Leur relation à toujours était si ambigüe.
Puis il en vint à parler des bordels, endroit ou l’oisiveté est maître mots, autant dire, que ce n’est pas là-bas que l’on retrouvera Milena… et finalement il lui lance une petite pic, une a laquelle elle ne s’attendait pas, non mais comment ose-t-il ! Elle n’est pas aussi prude que les gens peuvent le dire, elle n’est pas prude du tout d’ailleurs… Soupirant celle que l’on nomme la dame des glaces allait lui répondre quand, de son ton provocateur, moqueur, joueur ? Il reprit la parole. Il voulait jouer hein, ce moqué de la noblesse de Gells. Soit elle allait rire aussi.

Milena ne rougissait nullement a ses provocation et d’un rire à la fois cristallin et amusé elle ferma l’éventail. Le regardant d’un sourire elle soupira finalement doucement.

- Le plaisir est à prendre la où il se trouve, bien que les bordels ne soit pas le meilleur endroit.

Non la jeune femme n’aime pas les bordels, elle les trouve trop oisif, trop empreint à l’amusement et pour elle rien ne vaut une bonne partie d’échec, quelque chose de stratégique, voir même un entrainement à l’escrime ? En soirée c’est tout aussi amusant que des mondanités… Surtout à Gells. Pourtant, ici, la jeune demoiselle sent bien qu’elle ne pourra pas y échapper, même si elle le voulait… Souriant doucement elle repris doucement la parole.

- Le jolie perroquet que nous avons là, avez-vous autre chose à répété ? Pour ce qui est de Dorian, je ne pense pas l’avoir charmé et je ne dirais pas que c’est le contraire, nous nous sommes rencontré, nous avons discutés et telle un chien et un chat, nous avons apprit à nous connaitre pour finir par passer de long et long moment ensemble…

D’un sourire la demoiselle s’approchait du Sénateur pour finalement pousser une mèche de cheveux et lui murmurer d’un ton amusé.

-… Et finalement dans la chaleur d’une nuit au coin du feu nous avons commencé à échanger des baiser plus ou moins fiévreux, nous dévorer du regard l’un l’autre. Puis vint la mis à nue, la découverte du corps de l’autre, par les mains, par les lèvres. Des préliminaires ardents et vous ne devez pas être sans savoir que Dorian peut-être ardent et puissant dans ses ébats. Et finalement l’union de deux corps dans des coups de rein tous plus puissant et envieux les uns que les autres pour s’en suivre une jouissance commune qui a du faire pâlir les invités des chambres avoisinantes. Ceci répond t-il a votre question ?

Pendant ce susurrement la jeune femme des neiges, cette belle rose à pointe avait sorti un collier de cuire et sans une once de honte l’avait passé au cou du sénateur. Doucement elle avait mordu l’oreille du sénateur avant de se lever, la fausse prude. Et d’un sourire amusé lui montra la laisse sous le nez.

- Ca c’est sur la demande de Dorian, le prince à dit que si vous étiez récalcitrant le chat devait usé de ceci. Doucement elle passa un doigt sur le collier. Et de ceci. Là, elle montrait doucement la laisse, tirant légèrement dessus. Et finalement de ceci.

Posant son éventail elle prit une cravache, caressant la joue du sénateur du bout de l’objet d’un sourire toujours autant amusé. Il fallait avouer que la blague était assez drôle et voir la tête du sénateur la faisait jubiler comme une grande enfant. Etait-elle prude finalement ? Cette demoiselle que l’on compare à un chat.


Dernière édition par Milena V.Friedich le Ven 1 Juin - 7:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Sénateur Ʌ

Hector de Jadewood

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 569
♦ Messages : 238
♦ Âge du perso' : 30
♦ Fiche : ma vie, mon œuvre
♦ Date d'inscription : 13/11/2010
♦ Age : 35

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyMar 8 Mai - 19:05

    Hector ne manquait pas de travail, jamais. C’était le grand avantage à être sénateur et avoir à mener un bien un projet de grande importance pour la province. C’était assez chronophage en fait, ce qui faisait qu’il finissait par se prendre des remarques de certaines personnes dont Alek principalement, lui rappelant qu’il serait bon qu’il lâche un petit peu plus de mou de temps en temps, en allant notamment boire et baiser pour se détendre. Bon alors, boire, il ne faisait pas trop, il aimait trop garder le contrôle de lui-même. Baiser, ca restait plus envisageable. Après tout, il avait une invitation au Fabula Onis, pourquoi ne pas en profiter un petit peu plus ?

    Dans un autre registre, Elyk aussi lui rappelait qu’il pouvait le seconder dans son travail et de prendre un petit peu plus de temps pour lui. Mais là, c’était un autre cas, Hector avait atteint la trentaine, le temps passait inexorablement, il était le seul de sa famille, aussi, le chevalier lui rappelait sans cesse qu’il serait temps qu’il trouve une femme et qu’il pense un petit peu à avoir une descendance. Ca, dans le principe, ce ne serait pas trop dur, des filles de nobles prêtes à épouser un comte de son importance, ça se trouvait facilement, mais il ne voulait pas d’un mariage arrangé, il voulait trouver une femme qu’il pourrait séduire pour ce qu’il était en tant qu’homme, apprendre à la connaitre et avoir envie de l’épouser.

    D’ailleurs, en parlant de mariage, il avait un autre souci du genre sur les bras. Enfin, vu la beauté de la personne concernée et les doux souvenirs qu’elle ravivait dans son esprit, ce sont des soucis qu’on veut bien avoir tous les jours. Il s’agissait de Diane, la vicomtesse de Blackhill et accessoirement, la prétendante de Frickwitch pour le trône d’Impératrice. Seulement, ca ne serait pas facile de la placer comme ça. Les deux concurrentes avaient une bonne longueur d’avance. Azhran, la princesse de Sémini, avait le soutien du haut-prêtre, ce qui n’était pas rien, vu que ce dernier avait l’affection de l’Empereur. Quant à la princesse Yue du Wu Zang, elle était la fille du gouverneur de l’une des provinces les plus riches de l’Empire. Il fallait au plus vite trouver des soutiens pour Diane, certes, il y avait toute la noblesse de Frickwitch mais il fallait des soutiens locaux et proches de l’Empereur. Il y avait bien Dame Talfingen qui était sa plus proche conseillère. Ou encore, le duc-commandant, c’était un militaire dans l’âme, il s’entendrait bien avec elle. Et puis, il devrait se démener pour avoir une audience avec l’Empereur.

    Ce fut alors qu’il eut une idée, celle d’aller demander du soutien à une autre personne, certes, moins influente mais qui était tout de même de confiance, son vieux copain le sénateur de Gells, Aleksandr Droski. Bien sûr, Hector n’était absolument pas au courtant de l’arrivée de Milena ni des conséquences que cela aurait sous peu. Il se mit donc en marche pour le bureau de son confrère et comme de juste, il entra directement sans frapper, limite en défonçant la porte. Frapper ? Pourquoi frapper ? Entre potes…

    Salut Alek ! Alors voilà, j’aurais besoin de te parler de quelque chose de… Ha ! Je dérange on dirait.

    En effet, Alek était dans son bureau mais certainement pas seul. Il y avait avec lui une jeune femme blonde d’une grande beauté. Si ce n’était que ça, il se serait simplement excuser pour son entrée vive, mais il s’avérait que cette dernière avait mis un collier en cuir au cou de son ami, lequel comportait une laisse de chien qu’elle tenait en main et elle était présentement en train de lui caresser la joue avec une cravache. Il savait qu’Alek avait ses petits travers mais il fallait croire que le petit toutou aimait bien se faire dresser à l’occasion.

    Un conseil, tu devrais éviter de faire ça au sénat, ça risquerait de faire pas sérieux ou au moins de verrouiller la porte la prochaine fois. Enfin bon, je te laisse, passes me voir à l’occasion. Madame.

    Dit-il en s’inclinant poliment devant la jeune femme dont il ignorait tout avant de sortir dignement en refermant la porte, histoire de les laisser à leur jeu. Ce ne fut que plus loin dans le couloir qu’il explosa de rire. C’était génial, maintenant, il avait de quoi se payer la tête de ce brave Alek pendant des mois. Il en riait tellement qu’on devait l’entendre dans tout le sénat, y comprit le bureau d’Alek…





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyDim 20 Mai - 18:06

    Bon, j’crois que sa réplique sur l’mioche en sa plume, c’est d’l’humour. J’crois, j’ne suis pas trop sûr car elle n’a pas forcément cette réputation là. Celle d’une fille d’glace, ouais, mais l’humour et la glace, c’est rar’ment ensemble. Après, je n’doute pas que son côté « statue » n’soit qu’une façade pour survivre à Gells. Ce serait même tous ce qu’il y a d’plus logique.
    Enfin, j’avais fini par la provoquer. La suite, j’dois dire, fut loin d’me déplaire. Son ton était mordant, comme l’veux notre province, et surtout, elle avait sut rebondir à ma provocation. Elle était proche, p’tain, très proche d’moi là. J’pouvais sentir son souffle dans ses p’tits mots...alors même qu’de ses doigts fins elle v’nait d’jouer avec une d’mes mèches de cheveux.

    J’ne l’ai pas repoussé, pourquoi est-ce que j’l’aurai fait après tout ? La suite de ses mots m’fit hausser un sourcil, oh p’tain la pétasse !
    Elle était en train d’me raconter une d’ses nuits avec Dorian, et sur l’coup, j’avoue qu’la façon dont elle s’y prend pour raconter est loin d’me laisser insensible. Mais p’tain, elle est là pour s’faire l’Empereur, et même, s’marier avec. Au final, j’dois prendre pas mal d’choses en considération moi...mais j’doute qu’elle mente quant elle dit qu’elle est sérieuse vis-à-vis d’son désir pour l’hériter Walhgren.


    « J’avoue que Dorian aime les jeux de pouvoir et de force dans ses ébats...et rien que pour avoir fini dans sa couche, vous devez en effet savoir autant vous... « Libérer » que son excellence. »

    C’est alors qu’je prononçais ça qu’je sentis un truc m’être passé autour du cou. P’tain, c’est quand même pas ? Déglutissant, et connaissant la sensation du cuir sur la peau...j’ai d’suite comprit qu’elle v’nait d’me passer un collier. Mes yeux la fusillaient du regard, alors qu’je grognais. J’crois qu’je l’aurais bien mordu, et j’étais même prêt à la virer d’mon bureau.
    Mais son regard amusé m’stoppa net, d’même que ses mots. D’la part d’Dorian ? J’suis coi j’crois. J’sens l’collier, j’vois la laisse et la sens alors qu’elle tire un peu d’ssus...m’tirant un grognement. Et la voilà avec une cravache. Lorsqu’elle m’la fait glisser sur la joue, j’avoue qu’je fronce les sourcils en lui lâchant, d’une voix rauque :


    « A-t-il averti le chat, que si c’était utiliser...le Chien pourrait tenter de dévorer le Chat ? »

    J’n’ai jamais dit qu’je n’avais aucune tendance étrange. J’aime prendre mon pieds d’plusieurs façon possible...et j’crois qu’elle ignore que ce genre d’choses, j’appelle ça une p’tain d’invitation à coucher. Pourtant, Dorian l’sait lui. Sale p’tit con d’Prince va.
    C’est alors qu’je m’avançais vers elle, qu’j’allais lui voler ses lèvres, qu’ma porte s’ouvrit à la façon brute. P’tain, non, pas maint’nant !

    Hector...Pourquoi j’aurais du l’savoir qu’le Sénat est l’pire des endroits si j’veux d’l’intimité. J’aurai dû la renvoyer dare-dare, et p’tain, la faire venir à l’habitation d’sénateur. Mais non, j’voulais m’débarrasser d’elle avant d’voir qu’elle en vaut peut-être la peine.
    Et voilà qui débarque ? L’barbare d’Frickwitch ! Suuuuuper. J’le détail, un sourcil levé, alors qu’lui nous dévisage tout les deux. J’sens venir la compréhension d’merde, d’la part de ce gentil p’tit gars. Non car l’géant, sur l’domaine du cul...il est bien doux et niais quand même.
    Et v’là sa réplique alors qu’il fait d’mi tour. Oh ? Il a comprit quoi lui ? P’tain, il connait au moins la théorie sur les jeux d’sexe ? Ouah...j’crois qu’ça mérite d’boire un coup là.

    J’regarde la porte, surpris. Par contre, peu d’temps après, j’entends un p’tain d'rire qui m’blasse un peu. Soupirant, j’me laisse aller à m’allonger dans l’sofa, quitte à entraîner la Marquise dans mon mouv’ment. Là, j’lui dit amusé :


    « Vous devriez cesser ça, marquise...ou alors, je doute de ne pas vous sauter dessus. J’apprécie particulièrement ceux qui me tiennent en laisse. »

    Mon ton mélange l’côté suave et provocateur. J’lui fait un sourire, comme pour la mettre au défi d’poursuivre. En fait, j’m’en fous un peu à présent. Elle veut l’empereur...et moi, j’pense l’aider que si elle plait assez pour ça. Et puis, j’ne sais pas pour Uriel...mais, même s’il dit qu’les jeux d’prétendantes n’sont rien...n’a-t-il pas pensé à trouver une prétendante qui pourrait aller en son sens, sur la volonté d’protection d’la lignée Wahlgren ? Après tout, une Impératrice capable d’se défendre, d’défendre sa descendance et aussi son époux plus ou moins secrèt’ment...j’trouve ça assez fort comme image.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

Milena V.Friedich

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 119
♦ Messages : 24
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : La voilà la Dame des neiges et ses Secrets
♦ Protecteur : Le Prince Gouverneur et le Sénateur de Gells?
♦ Date d'inscription : 23/04/2012
♦ Age : 27

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyVen 1 Juin - 7:51

Un collier de cuir autour du cou, une laisse et une cravache sur la joue, elle s’amusait la Marquise. Amusante situation qu’est la sienne. Elle ne faisait que s’amuser, suivre les directives qu’il avait su lui donner. Plus par jeux qu’autre chose, ce n’était pas sérieux, loin de la, mais son regard au combien givré ne trahira jamais l’amusement qu’elle en ressent. Et il sort une tirade amusée ? Sérieuse ? Sont –ils comme chien et chat au final ?

- Prendrait-il plaisir à dévorer ce chat ? Mais attention Aleksandr, les chats griffent et mordent plus que les chiens.

Pourtant tout ne tourne pas comme elle le désire, non, mais il faudra lui expliquer, pourquoi oui POURQUOI, les hommes ne frappent quasiment jamais avant d’entrer, c’est un monde ça. Elle ne comprenait pas et resta silencieuse lors de la venue de cet homme aux allures de barbare. Peut-être est-il resté coincé dans un temps lointain… Qui sait ? Il faut de tout pour faire le monde. Bref il entre en fanfare dans le bureau et finit par se stopper net…

1,2,3…. ET voilà le commentaire qui fuse avant qu’il ne s’en aille non s’en civilité. La situation et ses dires l’ont faite sourire la douce marquise des glaces et entendant son rire quelques seconde plus tard, elle peut plus en douter, il se foutait de la figure d’Aleksandr. Elle se mit à rire avec douceur et de façon discrète alors que le blondinet, blasé par la situation, s’allonge avec non chalance et brutalité sur le sofa.
Peut-être a-t-il oublié, un petit quelque chose qui les lie l’un à l’autre. Alors dans l’élan qu’est le sien il entraîne la marquise et Milena aussi droite soit elle, se retrouve assise sur le bassin du sénateur.

- Tien, tien, êtes-vous de ces chiens qui tirent sur la laisse pour avancer ?

Petits mots glissés comme un commentaire à elle-même alors que le sénateur reprend la parole d’une voix à la fois suave et provocatrice. Les jeux d’Ishtar ne serait-il que provocation et charme ? Alors que ce de Gells, plus malsain, sont des jeux de vie ou mort infini. Combien de fois a-t-elle été la cible des autres nobles ? Car elle est la Marquise Friedich ? Car elle avait les faveurs du Prince Gouverneur ?
Elle ne compte plus vraiment, mais elle espère réellement que les jeux de la cours de Gells ne la poursuivront pas jusqu'à la cours de l’empereur.

Elle l’écoute finalement, elle l’a toujours écouté et doucement, passe une main sur son bassin et trace un parcours de ses doigts fins, de l’endroit ou elle est assise, au cou du Sénateur, de ce chien qu’elle estime finalement beaucoup… Après tout son parcours est honorable, doucement elle passe sur sa gorge, d’une lenteur folle et défait la boucle du collier enserrant son cou.
Ce n’était qu’un jeux, après tout, une demande de Dorian, elle n’est pas là pour dresser ce chien qui ne lui appartient pas… Elle défait la boucle, mais laisse le collier en place, c’est à lui et lui seul de décider finalement.

Elle se penche doucement, peut être lentement et vole, ce qu’il a voulu lui volait quelques minutes plutôt, il n’y a ni froideur, ni douceur, une douce simplicité, elle n’est pas là pour passer sous ses draps, Milena n’est pas là pour le charmée, elle est là pour devenir la meilleure épouse possible. C’est donc à Aleksandr qu’elle laisse les choix finaux, ou il l’aide, ou il ne l’aide pas. Ou ils restent chien et chat en bataille ou la compagnie de l’un et de l’autre se fait plus douce et piquante à la fois, nous parlons d’une dame des neiges aussi piquante qu’une rose après tout…

Lentement, elle lâche ses lèvres, non sans le mordre. Qui a dit qu’elle était prude déjà ? C’est une dame, qui plus est de Gells, peut-on vraiment être prude à Gells ? Personnellement elle n’a jamais vu de fille de vertu, de même au sein même de la cours.

Finalement elle pose sa tête sur la clavicule du sénateur, lui laissant le loisir de la dégager de manière brute ou douce. Elle n’est pas là pour le retarder et encore moins pour lui obliger sa présence.

- Je ne demande pas votre dévouement le plus total Aleksandr, il ne met pas due après tout…Et je n’en veux pas, mais croyez moi, j’aime cet empire, son empereur encore jeune, cette capitale et notre province natale. Et je brûle de les protéger, les épaulés aussi longtemps et du mieux que je pourrais…

Milena est une femme de force et non d’amusement, elle n’est que droiture et froideur, du moins en apparence, mais quand on commence à la connaître, dans un contexte non familiale, elle est une femme mordante et amusée… Bien qu’on ne la laissera jamais aller a pure oisiveté.
Elle ne demande pas au sénateur son soutien ou son allégeance, nan elle l’informe et lui demande un peu d’aide, voir même une amitié. Mais ça, elle a trop de fierté pour le lui demander de vive voix…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyMar 12 Juin - 14:35

    J’me retiens d’commenter ses propres commentaires, surtout après l’dernier passage d’Hector. Mais, dans tous les cas, j’suis surpris d’sentir l’bout des doigts dessiner l’reste d’ma peau à travers mon vêtement, pour r’monter sur mon cou où l’vêtement n’est plus. J’suis en tenue assez décontracté après tout.
    Dans tous les cas, j’la détaille du r’gard, laissant planer une p’tain d’question dans mes yeux noirs. Là, elle glisse au niveau du collier. J’sens la laisse qu’on détache, mais j’sens aussi l’cuir qui glisse...elle détache la boucle ? J’hausse un p’tain d’sourcil à ce constat...Que compte-elle faire, final’ment, en m’détachant ? Elle a abandonné l’idée d’me dresser...on dirait.

    J’allais la questionner, l’silence ayant pris trop d’place dans mon bureau malgré sa présence à la p’tite, plus grande qu’moi certes, dame. Mais, j’n’en ai pas eu l’temps.
    Ses lèvres se posèrent sur les miennes...l’truc bien chaste. Juste l’contact entre nos deux lèvres. Là, j’crois qu’je suis perdu. Devais-je approfondir l’baiser ou dois-je laisser glisser ? Merde, j’crois qu’je suis à la ramasse dans un début d’relation zarbi pour la première fois d’ma vie. Cela mérite d’trinquer ce soir...j’vais pas mal trinquer, merde.

    Ses lèvres quittent les miennes, et sa tête finie par s’reposer contre moi. J’fronce les sourcils, comme paralysé, attendant l’fin mot d’cette histoire. D’ailleurs, elle n’tarde pas à parler. Ce qu’elle m’sort m’fait dire qu’elle a cessé d’vouloir m’faire tourner en bourrique.
    Au fur et à mesure d’son discours, j’fini par lâcher un soupir. Là, j’la relève avec moi. L’collier glisse lorsque j’me redresse, elle avec, contre moi toujours. M’écartant, j’lui tends l’collier en lui disant :


    « J’ai deux colliers à ce jour. Celui vers Dorian. Celui vers l’Empire. Alors...je vais vous donner l’occasion d’approcher le second du mieux que je pourrais. Mais, sachez-le, la route sera difficile. Vos concurrentes sont là depuis plus longtemps que vous... »

    J’avais d’jà rencontré la princesse Nocturnae. A l’époque, j’lui aurais souhaité d’réussir...mais, maint’nant, j’me dis qu’une Femme Forte protégera bien mieux l’sang d’l’Empire. La lignée a besoin d‘ça.
    Comme quoi, les nouvelles variables m’changent un peu les idées sur l’point d’vue. Et puis, mon p’tit doigt m’dit qu’elle est du genre forte, mais aussi, fidèle. Alors, même si elle échoue, elle n’sera pas inutile à l’Empire : j’en suis certain.

    J’me relève, prenant mon verre et m’dirigeant vers l’meuble sur lequel repose quelques alcools. Là, j’me suis servi un verre et lui ai d’mandé :


    « Vous désirez une boisson ? »

    L’ton est calme...en tout cas, j’accède à sa d’mande avant d’rev’nir vers elle et d’faire comme un salut avec l’verre, une forme de « trinquons ». J’le fais en disant :

    « A notre entente, Marquise... »

    J’bois une gorgée, m’rasseyant dans mon canapé bien chaud. Là, j’ai un soupir : j’réfléchis.

    « Honnêtement...le mieux que je puisse faire pour vous, c’est de vous introduire à la Cour. Je n’y ai que peu de connaissances cependant, je n’apprécie pas trop ces ambiances. Ici, la cour est un jeu de fêtes, d’apparats...pas trop le genre d’la maison. Alors, je vous le dit, vous devrez prendre sur vous. Peut-être pourrais-je vous présenter le Haut-Prêtre...mais, au pire, je vous conseille d’approcher l’un des deux autres Ministres. Ce qui ne sera pas facile, mais au moins, le soutien de l’un d’eux...voir d’au moins deux, vous assurera beaucoup je pense. »

    J’parlais lentement, articulant du mieux, tout en faisant tourner mon alcool blanc dans mon verre. C’est à elle d’voir pour la suite...moi, j’suis qu’une aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

Milena V.Friedich

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 119
♦ Messages : 24
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : La voilà la Dame des neiges et ses Secrets
♦ Protecteur : Le Prince Gouverneur et le Sénateur de Gells?
♦ Date d'inscription : 23/04/2012
♦ Age : 27

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyJeu 28 Juin - 14:20

- Il ne faut pas mal prendre l’histoire du collier. Il n’était pas ici pour une quelconque allégeance, je ne suis point votre maitresse, autant que vous êtes pas mon maître. C’était un pari entre Dorian et moi. J’ai gagné d’ailleurs.

Elle était fière de sa bêtise. Finalement, quand on passe les ronces, que l’on perce la glace, Milena est quelqu’un de chaleureux, souriante. Malheureusement, à la cours de Gells, on ne peut pas être doux, tendre, mignon, adorable, non ce serait signer un arrêt de mort, elle s’était donc parait d’un masque de glace, d’un sourire hautain et d’un comportement militaire, comme feu son père le lui avait apprit.
Milena était finalement comme un chat, mais ça, seul Dorian le savait…

Il les a redresser, faisant preuve de délicatesse envers la marquise, elle en ai surprise, lui si ennuyé, si énervé au début, l’aurait elle amadoué ? Mystère.

- J’ai bien l’impression, que Dorian m’envoie en retard…

Elle avait pensée a voix haute, sans pour autant avoir une voix décontenancé, non rien de cela, elle se rendait simplement compte d’une chose, les prétendante arrivé avant avez certainement déjà rencontré l’empereur… Et elle, elle n’était pas prête de le voir, et ça, c’était embétant.
Il l’avait sorti de ses pensées profonde, lui proposant un verre, autant dire que là elle en avait besoin. Douce épineuse, dans quel jeux as-tu été lancé… Elle fera payé son retard a Dorian !

- Oui merci, servez moi, se que vous voulez. Dite moi Aleksandr, savez vous combien et quel prétendantes sont arrivées ?

Autant se tenir au courant nous ?
Elle levait son verre pour saluer le sénateur avant de boire une gorgé salvatrice. Et finalement écouter chacun de ses dires… En fronçant les sourcils. Elle allait devoir faire des efforts, elle n’aime pas les fêtes, mais alors pas du tout. Cela lui tira un soupire…Merci Dorian. Encore.

Elle sourit finalement amusé, profitant du fait qu’il soit assis pour poser la tête contre son épaule, qu’il était bon de le faire tourner en bourrique.

- Bah ce n’est pas grave, je viendrais décharger toutes mes tensions sur votre pauvre personne.

A ses mots, elle mordait son oreille et déposait un baiser sur sa joue, un beau baiser plein de rouge à lèvre. Puis elle rie, amusée.

- Votre amis de tout a l’heure pensera que vous ne faite pas que travailler dans votre bureau comme ça.

Ou comment attiser un peu plus la patience de ce cher petit clebar, elle l’aimait bien finalement. Doucement, elle se lève attrapant de manière caché la jolie cravache que Dorian lui avait remis en main propre, ça par contre c’était pas une blague, il lui avait clairement demandé de s’en servir et on peut dire que Milena avait déjà une certaine technique. Finissant son verre elle se posta devant lui et sourit, de façon attentionné.

- Je tenterais d’approcher l’un des deux ministre et d’obtenir, ne serais-ce qu’une balade dans le parc du palais avec l’empereur et vous…D’un geste vif elle fit claquer la cravache contre la cuisse du blondinet. Vous allez m’aider et faire votre boulot un peu mieux, c’est un ordre du prince gouverneur Dorian Try Orim.

Elle passa doucement la cravache sous le menton du sénateur, souriant avec ce même regard de glace.

- Ne m’en voulez pas, je ne fais qu’exécuter les ordres.


Dernière édition par Milena V.Friedich le Lun 6 Aoû - 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyDim 15 Juil - 10:51

    J’dois dire qu’le fait qu’le collier soit un défi avec Dorian n’me surprends pas l’moins du monde. S’moquer du fait qu’tous, et au final moi-même, m’considère comme son fidèle toutou...ça plait à M’sieur son Excellence l’Prince d’Gells.
    J’ai juste eu un p’tit mouv’ment d’main à ses mots, lui faisant comprendre par ce p’tit geste qu’je m’en doutais d’puis l’début au moins. J’connais assez Dorian pour savoir qu’il n’me prêt’rais pas ou n’me demand’rais pas d’changer allégeance. En réalité, j’crains même un peu qu’il n’puisse accepter l’allégeance qu’j’ai prêtée envers l’Empereur. Bah, j’me dis qu’je ne lui dirais pas...Il n’a pas lieu d’le savoir pour l’moment.
    Mais, pour son commentaire, j’avoue être mal à l’aise. Comment lui dire qu’pour l’heure, j’ignore clair’ment ce qu’il en est réellement ? J’connais qu’les rumeurs, et la Princesse Nocturnae.

    Enfin, j’lui avait d’mandé ce qu’elle voulait boire. Final’ment, vers les alcools, j’lui servait un typique d’notre région. Un liquide incolore, fait à base d’un légume qui arrivait à pousser dans notre terre d’merde. Une racine pour faire dans l’simple... « Pomme d’Terre » qu’on nomme la base de cet alcool.
    Bref, tout en la servant, j’lui répondit :


    « Je ne crois pas que vous ayez du retard...De ce que j’en sais, pour l’heure, la favorite est la princesse du Semini : Azhran Nocturnae. La Princesse du Wu Zhang semble chercher à se faire connaître...mais je ne sais pas grand-chose sur elle. Les rumeurs la disent capricieuse... »

    Lui tendant son verre, j’vins à poursuivre.

    « Le Semini et le Wu Zhang semblent les seuls en course pour l’heure. Et Überhal est hors jeu, suite à l’échec, je crois, de sa prétendante. Sa mort, en plus, est récente et fait grand bruit dans la capitale...En somme, on peut dire que vous arrivez au meilleur moment : rien n’est joué. »

    Faut l’dire, l’empereur n’est sur l’trône qu’depuis presque une année. Pour l’moment, il a plus l’air d’commencer à prendre les choses en main, qu’à chercher une femme. Alors, c’est l’meilleur moment pour chercher des soutiens. Ainsi, lorsqu’l’empereur d’vra choisir...voudra choisir...on aura d’la proposition à faire.
    L’plus dur reste les Sénateurs...j’crois qu’chacun d’entre nous voudra voir la prétendante d’ses terres. Après, par chance, on n’est pas trop en « lice » pour l’moment.

    J’avais enchaîné sur ce qu’elle d’vra faire pour trouver ses soutiens...J’m’étais assis, et elle, elle avait sa tête contre mon épaule. Tsss...Elle aime taquiner son monde ma parole ?
    En tout cas, ce qu’elle répliqua m’tira un p’tit ricanement, d’autant plus avec l’ajout qu’elle fit.


    « J’suis certain qu’il se le disait déjà, même lorsqu’il n’y avait personne d’autre que moi dans mon bureau. J’y passe trop de temps pour que cela reste honnête, aux yeux de nombreux collègues. »

    Faut dire...j’lis moins vite et j’écris moins bien qu’eux. Donc, j’suis obligé d’passer plus d’temps qu’eux dans mon bureau, pour les mêmes offices. Mais ça, ma fierté l’taira toujours. J’suis d’mauvaise foi dans mes défauts.
    En tout cas, elle s’releva et fit son p’tit effet en m’faisant redresser les yeux avec la cravache. Ce qu’elle m’dit m’fit froncer les sourcils, alors qu’un grognement sourd sortit d’ma gorge.


    « Alors, vous direz à Dorian qu’je tiens assez à ma raison et ma vie, pour l’faire mieux qu’mes connards d’prédécesseurs... »

    Cette putain d’loi, j’ne peux clair’ment pas l’oublier. J’sais qu’le moindre faux pas, et l’reste d’la noblesse d’nos terres m’tombera d’ssus.
    En tout cas, en répondant, j’avais attrapé la cravache avec ma main, d’un p’tain d’mouv’ment vif. L’défi dans les yeux, on pouvait lire mon sérieux d’merde. J’tiens autant à Gells...qu’à l’Empire. J’suis un chien qui grogne pour son maître, mais aussi, lorsqu’on l’remet en cause : qui que s’soit.

    J’ai relâché cette cravache d’merde, et m’suis relevé. Allant vers mon bureau...j’ai fouillé sur les quelques papiers voguant d’ssus avant d’ressortir un papier. C’était l’papier notifiant des horaires où la Cour pouvait s’regrouper...j’lui ai donné, mon « mémo » car j’ai tendance à oublier toute ces merdes inutiles selon moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Noble Ʌ

Milena V.Friedich

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 119
♦ Messages : 24
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : La voilà la Dame des neiges et ses Secrets
♦ Protecteur : Le Prince Gouverneur et le Sénateur de Gells?
♦ Date d'inscription : 23/04/2012
♦ Age : 27

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyLun 6 Aoû - 12:51

Il n’était pas amusant vraiment, mais après tout la marquise militaire n’était pas là pour s’amusé, non elle n’était pas là pour ça.
Milena le savait parfaitement, malheureusement elle aimerait pouvoir se décontracter un peu, quitter cette image de la femme de la cours du Gells, mais c’est si dur, si compliqué de quitter ce masque qu’elle avait su se construire.
Elle n’est plus à Gells et Gells n’est pas comme Ishtar, non à Gells, c’est simple des cadavres il y en a dans toute les rues, à Ishtar, y’a un cimetière, c’est déjà un grand pas en avant, elle n’a plus qu’a se montrer moins méfiante et plus souriante, oui bien plus souriante… Mais ce n’est pas encore gagné ça, on ne peut pas tout avoir.

Elle l’écoute doucement, alors qu’il lui explique ce qu’il sait pour les prétendantes, a vrais dire ça la rassure un peu, pas totalement car ce sont tout de même des princesses, elle n’est qu’une Marquise, elle, pas une princesse.
Mais bon, elle fera de son mieux, aucune loi de Gells n’est en vigueur pour la défaite de la prétendante de cette province glacé, cependant, elle n’est pas sur d’être de nouveau la bienvenue à la cours de Dorian, elle ne sait pas vraiment enfaite et elle ne veut pas savoir, c’est sur et certain.
Elle inspire doucement.

- Bien, C’est une bonne chose.

Effectivement c’était une bonne chose, ainsi elle n’aurait pas a craindre d’arriver trop tard, après tôt, elle ne veut que le bien de l’empereur, pouvoir le protéger lui, son empire et surement les enfants qu’ils pourraient avoir ensemble, car elle cette famille devait être préservé… Cette vie devait être préservée.

Il lui avait peut la cravache des mains. Hey ! On ne lui pique pas son joué comme ça non mais, elle en fronce d’ailleurs les sourcils, comment ose-t-il ! Puis il se lève, allant vers son bureau avant de revenir et de lui tendre un papier, plutôt un mémo, elle ne sait pas vraiment, mais ce n’est pas le plus important.
Sourire en coin la dame des glaces attrape doucement le papier, le parcours des yeux et elle sourit amusé, avant de le ranger dans un porte document et de reporté son regarde carmin sur ce cher Aleksandr.

- Je vous remercie, cependant, pour une première visite, j’aimerais être accompagné de votre personne, non pas que je ne puisse pas y aller seul comme une grande fille, mais ce sera mieux vu et fera travailler votre bonne image de Sénateur. Vous n’avez pas le choix.

Et ça pour ne pas avoir le choix, il ne l’avait pas, la dame était tout ce qui a de plus impartial, puis ce n’était pas grand-chose, juste une heure ou deux le temps qu’elle prenne ses marque, rien de bien méchant en somme.
Doucement, furtivement elle reprend le collier et la laisse d’un air malicieux. Elle doute fortement qu’il se fera avoir deux fois, mais bon rien n’est jamais perdu comme on dit. Elle s’approche doucement, lentement.

- Quand à vous, pour le moment…

Doucement elle se baissa à sa hauteur et vint a souffler a son oreille tout en la mordillant avec chaleur.

- … Vous allez travailler un peu plus, histoire de montrer que vous êtes un bon chien.

Et elle lui remettait le collier autour du cou, serrant la sangle pour que cela tienne sans pour autant l’étranglé. Espiègle demoiselle qu’elle est, le tout sous un apparat de dame des glaces. Elle lui sourit en coin, et pose une nouvelle fois ses lèvres sur les sienne puis finalement approfondis passablement le baisé pour le briser avec lenteur et tapoté sur la joue du toutou.

- Aller hop, au boulot. Et si vous ne travaillé pas assez et que Dorian s’en plein dans ses lettres, je viendrais moi-même vous mettre au travail.

Puis elle se redresse et attache finalement la laisse au pied de la petite table avant de reprendre ses affaire et de prendre la direction de la porte, après tout elle a bien trop utilisé le temps qu’il met pour travailler autant ne pas le déranger plus longtemps.

- Gentil Chien.

Puis elle passe la porte, reprenant cet apparat de femme froide et sur d’elle, rien de mieux qu’un masque pour que le respect ce face immédiatement, elle n’en reste pas mois rigide et froide, la belle prétendante de Gells. Malheureusement pour elle, le plus dur reste encore à faire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʌ Sénateur Ʌ

Hector de Jadewood

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 569
♦ Messages : 238
♦ Âge du perso' : 30
♦ Fiche : ma vie, mon œuvre
♦ Date d'inscription : 13/11/2010
♦ Age : 35

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyMer 22 Aoû - 19:47

    Bon Hector avait fait son chien dans un jeu de quille, déboulant dans le bureau d’Alek au plus mauvais moment, celui où il était en très agréable compagnie tout en se lançant dans des jeux… très à lui. Le grand sénateur, après avoir poussé un éclat de rire qui réveilla tout le sénat et ne manqua surement pas d’arriver aux oreilles des concernés, s’en alla vaquer à ses occupations, aussi diverses que variés. Au bout d’un moment, il se rappela qu’il voulait voir Alek pour une raison précise. Il calcula le temps dans sa tête, ca devait être bon, il aurait sans doute fini maintenant, sinon, il comprendrait l’humiliante leçon qui consistait à ne pas faire ça au sénat en plein jour.

    Ce fut donc un Hector tenant une sorte de petite caisse de bois recouverte d’un morceau de tissu qui s’avança dans le bureau du sénateur de Gells. Une fois proche du bureau d’Alek, il croisa la femme de tout à l’heure qui avait l’air dans sortir, une belle blonde, élégante, quoiqu’un peu froide. Pas un mot, il se contenta de la saluer poliment d’un signe de tête. Puis il reprit son périples vers le bureau du sénateur, pour le trouver dans un son bureau dans une position digne d’une épopée lyrique. Le grand (mais pas trop), noble (enfin presque) et raffiné (on cherche encore) sénateur de Gells, attaché avec un collier et une laisse à une table. Hector ne dit rien mais son sourire parlait pour lui. Il posa la petite caisse en bois sur une chaise tout en parlant.

    Déjà fini ? Qui était cette noble dame au fait ? Elle n’avait pas vraiment le style d’une courtisane, fut-elle de haut rang.

    Et il pouvait le dire après être aller au Fabula Onis. Certes, on pouvait trouver des catins de haut luxe qui pouvait avoir les toilettes et la tenue de femmes de haute noblesse mais c’était rare. Hector s’approcha ensuite d’Alek, l’air franchement amusé.

    Ho ! Mais tu es vraiment devenu un gentil toutou cette fois ? Donne la patte !

    Hector, qui avait tendu la main, la retira d’un geste vif alors que le sénateur de Gells venait de manquait d’y planter ses dents.

    Mais c’est qu’il mordrait l’animal !

    Cette scène bucolique où la tendresse perdait face au ridicule, fut bien interrompu par un petit bruit étouffé provenant de la chaise où était posée la caisse en bois que se trimballait Hector en entrant. Il alla la chercher et la posa sur la table à côté d’Alek.

    Ha oui, juste un truc.

    Il enleva le tissu, révélant… cinq adorables petits chatons ! Les pauvres bêtes ne devaient pas avoir plus de mois, de toute petites choses fragiles poussant de petits cris mignons tout en faisant les grands yeux qui font craquer.

    J’ai trouvé ces petits gars en allant faire un tour à l’extérieur, leur mère a du mourir. Ca te dit pas un compagnon pour mettre de l’ambiance à la maison ?

    Proposer un chaton à un clebs, il n’y avait bien qu’Hector pour tenter un truc pareil…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] EmptyVen 5 Oct - 20:41

    J’acceptais, obligé, à son ordre de l’accompagner à la cours. Super ! J’vais devoir introduire une gamine…enfin, une femme vu son corps, son caractère, et son comportement. Mais, j’dois dire qu’je voyais ça comme une séance d’babysitting que d’l’introduire à la Cour. Surtout que j’hais la Cour.
    J’ai donc acquiescé, la mort dans l’âme. Je la voit reprendre la laisse et le collier, et j’en fronce des sourcils. Non ? Elle n’oserait pas la p’tite salope, n’est-ce pas ?
    Les mots qu’elle m’dit m’font hausser un sourcil et reprendre, moqueur :


    « Quant à moi ? »

    Elle m’fit d’l’effet, honnêtement. Lorsqu’elle murmura à mon oreille comme ça, j’ai du m’mordre la lèvre inférieur pour n’pas laisser entendre d’gémissement rauque. Par contre, j’allais commencer à d’venir plus dur et ça : j’refuse.
    C’est la sensation du collier qui m’a réveillé. Oh la p’tite pêtasse ! J’allais protester, quant elle me roula littéralement une pelle. Je suis resté…stupéfait. Généralement, c’est moi qui fait ce genre d’choses. Non mais, sérieux, j’suis quoi là ?

    J’ai un air complètement stupéfait, et j’ai à peine réagit à ce qu’elle a sortit concernant mon p’tain d’boulot. Juste, par automatisme, j’avais répondu :


    « Si je fais mal mon boulot, Dorian sera le cadet de mes soucis. »

    Ben quoi ? Un truc pire qu’la mort m’attendra si j’foire mon job d’merde ! C’est pas rien j’vous prie : c’est ma p’tain d’vie qui est en cause là. Mais là, j’tiltais d’vant la laisse attacher à la table. Elle v’nait d’quitter la pièce par contre. Ce qui fait qu’moi, ben, j’me battais avec l’nœud qu’elle avait fait autour d’la table. Et voilà qui qui rentre ? Le crétin des forêts bien sûr !
    A son sourire, je lâchais un :


    « Aucun…et j’insiste sur le Aucun…Commentaires. »

    Son sourire valait tous les commentaires du monde, j’le craint. Il commenta final’ment, enfin, il détourna sur cette sale p’tite gamine qui mériterait qu’je l’attache à son tour tiens ! Grommelant, m’dépatouillant toujours, j’répondis :

    « C’est la Marquise de Friedich, de Gells. Le Prince me l’envoie en tant que Prétendante au titre de « Femme de l’Empereur ». Tsss…Tu m’étonnes qu’elle a survécu à la Cour de Gells avec ce caractère. »

    Je crois que je grommelais encore, lorsqu’il est venu et a osé, oui, osé me prendre pour un chien domestiqué ! J’ai tout simplement tenté de le mordre, grognant.

    « Et au sang d’ailleurs ! » Rajoutais-je à son commentaire.

    Ah ! Victoire ! J’pus enfin m’sortir d’la ! La laisse détacher, j’put me relever. J’fis craquer ma nuque avant d’me battre avec la sangle du collier.


    « Tu voulais quoi sinon ? »

    Je ne regardais pas trop l’seul qu’je pouvais voir comme un « Ami » ici, occupait d’vant une glace à débloquer la laisse.
    Mais voilà, un bruit qu’je connais s’fit entendre. J’me suis vivement retourné, et j’ai alors vu ces…ces…ces vrais merveilles. Passant d’Hector aux p’tits gars trop chou, mes yeux avaient des p’tites, j’sais pas moi, des étoiles en nombre dans l’regard !


    « Je peux tous les prendre ? »

    J’crois qu’là, j’ai un air con. M’en rendant compte, j’tente d’me reprendre, toussotant pour retrouver s’qu’les cons nomment « d’la retenue » et un peu d’ma fierté. Mais faut dire, pour l’coup, j’ai toujours la laisse qui pendouille et l’collier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Vide
MessageSujet: Re: Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]   Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Il fait beau, mais la Neige tombe...[Pv : Aleksandr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Quartier Magna Ѧ :: Sénat-