AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une brebis égarée... [PV Kitsunebi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ʌ Noble Ʌ

Mézièle Hellwig

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 253
♦ Messages : 74
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Mézièle Hellwig
♦ Protecteur : Son frère le Sénateur Hellwig
♦ Date d'inscription : 18/01/2012
♦ Age : 36

Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] Vide
MessageSujet: Une brebis égarée... [PV Kitsunebi]   Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] EmptyJeu 2 Fév - 18:53

Mézièle Hellwig.
Ou comment s'éclipser du regard geôlier de son frère pour mieux se perdre en ville. Heureusement, les sénateurs ont beaucoup à faire, ils sont très occupés... à leurs affaires de sénateur.
Elle se trouvait là, seule dans les rues mais n'en avait aucune crainte, elle avait l'esprit aventurier et peu importe, elle trouverait bien quelqu'un pour lui indiquer le chemin pour regagner la résidence de son frère. Faire le tour de toutes les petites échoppes, parcourir les rues et observer tous ces gens différents, rire avec les amuseurs publiques et profiter de ce nouvel environnement, il n'y avait que ça pour le moment. Une sorte de liberté. Ou de témérité?

Une échope. Deux échopes. Trois échopes.
Une pièce de tissus splendide. Trois broches. Une petite boite à bijoux.
La bourse moins lourde de fonds mais pleine de trésors, c'est ainsi que Mézièle allait dans les rues. Elle allait, souriant aux vendeurs, aux passant, répandant sa bonne humeur enfantine, offrant sa présence, elle, plus féminine où l'oeil masculin se laissait tenter.

Le soir tombait doucement et il fallait penser à rentrer avant qu'Ulrich ne s'arrache les cheveux de la tête sachant qu'elle c'était ainsi éclipsé seule et si tardivement.

Citation :
«Mais tu es complètement inconsciente Mézièle?!! S'il t'étais arrivé malheur je ne m'en serais jamais remis! Tu aurais pu te faire prendre par un fou furieux, te faire enlevée ou pire...! Je t'ai pourtant mis en garde, Mézièle! Veux-tu donc décevoir ton aimé frère?»

C'est tout juste si elle n'entendait pas déjà les reproches de son frère.

~ À droite, c'est par là oui. ~

À bon pas, drappée dans son veston long de velours noir, la jeune femme filait vers la rue qu'elle croyait donner sur celle menant aux résidences, ses longs cheveux platines décrivant une sorte de trainée derrière elle.

Mais non, ça n'était pas celle-là. La suivante peut-être?

Aussi rebroussa-t-elle chemin pour s'engouffrer dans la rue suivante, plus étroite, un peu moins bien éclairée et surtout moins passante. Non, non ça n'était pas celle-là non plus, il n'y avait pas ce genre de bâtiments sur son chemin. Elle s'en voulait maintenant de n'avoir pas pris de serviteur avec elle, il aurait pu la guider... et puis Ulrich n'en avait pas besoin d'autant au manoir.

Elle revint à nouveau pour changer de rue et sa bourse tomba au sol, ses trésors s'éparpillèrent sur le sol. Gromelant, accroupie à l'entrée de la petite rue, elle entrepris de tout ramasser, tissus, boite à bijoux... une broche, deux broche... Ou était passée la dernière? Elle était pourtant simple à retrouver avec ses pierres du même émeraude que le pendentif qu'elle portait toujours à son cou.

- Mince... où est-elle?


Ainsi accroupie on aurait presque pu la prendre pour une enfant mais les enfants de la rues ne portaient pas de beaux habits comme les siens, ils ne cherchaient pas de broches sur le sol, ils couraient plutôt après les chats et cherchaient quelques pièces tombées des poches des nobliaux égarés comme elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] Vide
MessageSujet: Re: Une brebis égarée... [PV Kitsunebi]   Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] EmptyVen 3 Fév - 15:26

    Si la petite princesse trop gâtée du Wu Zang s’imaginait que lorsqu’elle ne s’occupait pas de lui pour une raison ou pour une autre, son petit achat restait tranquillement à la niche en attendant qu’elle se souvienne de son existence, elle se trompait lourdement. Certes, elle était sa maîtresse et avait la priorité sur le reste mais lorsqu’elle ne s’intéressait pas à lui, il allait vivre sa vie comme il l’entendait et personne ne pourrait l’en empêcher. La plupart des serviteurs le regardaient étrangement. Les hommes, avec jalousie, car notre renard avait déjà mis la main sur tout le personnel féminin de la maison, surtout les jeunes et jolies demoiselle, leur faisant réviser leurs gammes et accords vocaux par l’intermédiaire de quelques jeu coquins destinés à les faire crier le plus possible. La finalité étant d’attirer l’attention de sa maîtresse, la seule qui lui échappait avec son petit chien de compagnie, Hua. Mais ce n’était que partie remise, elle trouverait bien un moment pour dévergonder sa petite maîtresse, plus elle résistait, plus c’était amusant.

    Donc, pour aujourd’hui, le renard faisait ce qu’il aimait le plus, il flânait en ville à la recherche d’une rencontre intéressante. On ne savait jamais sur qui on pouvait tomber, une hybride du chat joueuse, une noble naïve à taquiner, quelques lourdingues à tabasser, un inquisiteur un peu trop zélé (ceci est un pléonasme) avec qui pratiquer la course de fond. Il profita des rues de la capitale, étrangement, elles lui étaient toutes familières, il ne savait pas pourquoi. En réalité, il fallait chercher dans sa précédente vie, celle avant sa transformation, où il avait parcouru ces rues en tant que soldat de la garde. Mais cette vie, il n’en avait aucun souvenir. Il savait des choses, point, s’il cherchait à comprendre pourquoi il les savait, il était quitte pour une bonne migraine.

    La nuit commençait à tomber, déjà la ciel se parait de son long manteau orange du crépuscule, pour le moment ca allait mais bientôt, les gens peu recommandables allaient sortir de leurs tanières et là, ca deviendrait amusant. La nuit n’était pas encore totalement tombée, il était entre chien et loup que déjà, au détours d’une petite rue, il vit un groupe de trois personnes, couteau à la main. Il parlait de détrousser et trousser une pauvre jeune fille, ou dans l’autre sens mais ce n’était pas important. Bon, il allait faire une fleur à la pauvre jeune femme qu’il n’avait même pas vu. D’un bond gracile, il fut sur le premier qui se prit un coup de pied tellement bien senti qu’il en resta sur le carreau, le second tenta de le blesser au couteau, il fut bon pour un coup de griffe qui lui entailla le bras suivit lui aussi d’un coup de pied en pleine mâchoire. Quand au dernier, il se retrouva la tête prise entre le mur et le pied du renard. Gardant sa prise contre le mur, il regarda la personne qu’il venait de sauver. Il ne voyait pas son visage car elle était de dos mais ca ressemblait effectivement à une jeune noble qui cherchait quelque chose par terre. La pauvre n’avait ni conscience qu’elle était une proie de choix, ni même qu’elle venait d’être sauvé d’un sort terrible, dur dur d’être une héros anonyme. Ayant prit une bonne raclée, les trois compères fuirent sans hésiter quand le renard leur en donna l’ordre. Ce dernier sortie de la ruelle, son pied buta alors sur quelque chose, il se baissa pour le ramasser, une broche magnifique sertie de pierre précieuse. Il soupira et s’approcha de la jeune femme avant de mettre un genou à terre devant elle, histoire d’être à sa hauteur pour lui tendre l’objet.

    Excusez-moi mademoiselle, cherchez-vous ceci par le plus grand des hasards ?
Revenir en haut Aller en bas
Ʌ Noble Ʌ

Mézièle Hellwig

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 253
♦ Messages : 74
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Mézièle Hellwig
♦ Protecteur : Son frère le Sénateur Hellwig
♦ Date d'inscription : 18/01/2012
♦ Age : 36

Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] Vide
MessageSujet: Re: Une brebis égarée... [PV Kitsunebi]   Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] EmptyVen 3 Fév - 17:03

Elle avait échappée à un sort funeste sans même savoir. Les trois badauds lui auraient forcément fait sa fête et elle ne s'en serait probablement jamais remise. Était-ce donc là le sort que lui réservait l'Ombre? Sûrement pas! Elle était fille Hellwig, pas n'importe qu'elle nobliette ou femme de peu de fortune. Et Ulrich, qu'aurait dit Ulrich s'il était arrivé malheur à sa chère soeur tout juste débarquée à Ishtar?! Le drame de toute une vie! Heureusement, il y avait encore de bon samaritain en ce monde et doublement cette fois puisqu'il avait retrouvé la broche.

Ainsi accroupie, les mains posées sur le sol, la gorge bien découverte sous sa veste détachée, Mézièle releva d'abord son regard ambré sur la broche.

- Oh!...

Puis lentement sur le visage de son «sauveur», un regard heureux qui muta en surprise.

- ... la voilà... M... Merci...?!


Elle n'avait jamais eût la chance de contempler un hybride de si près. Celui-là était particulier, très beau, à côté d'elle toute petite, malgré des formes enviables, il semblait si immense, une tête ou deux de plus que la moyenne ne le voulait. Aussi dans cette stupéfaction pinça-t-elle les lèvres avant de les humecter. Elle aurait bien voulu que cette admiration soudaine n'y paraisse pas mais à cet instant, niveau subtilité, on pourrait y repasser.

Des oreilles de fourrure blanche, un visage fin et des yeux... Par l'Ombre! Des yeux à faire rêver, semblable aux siens mais d'un éclat tout autre. Nerveusement, la jeune femme dégluti et tendit ses doigts délicats pour reprendre la broche tendue, frôlant au passage l'étrange pelage blanc.

- Je vous remercie!


Elle baisse les yeux sur la broche et la porte à son sac avant de relever les yeux sur lui, un peu gauche, ne sachant pas bien comment convenir des convenances dans ce cas-ci. Et de fait, les convenances mondaines de son titre volèrent en éclat au profit de sa curiosité, sa témérité enfantine.

- ...Vous êtes très beau...


Sa peau claire s'était empourprée; ramenant ses mains jointes sur ses genoux qu'elle posa au sol, dans la saleté et la poussière de la rue, elle le regardait. Son regard ne le lâchait pas même si la gêne prenait le pas et les convenances lui hurlaient en tête. Elle l'observait, le détaillait, scrutait ce qu'il pouvait avoir comme lueur dans les yeux, traçait ses traits particulier d'un doigté invisible.

Une femme-enfant splendide presque agenouillée devant un hybride charismatique, au beau milieu d'une rue calme; de quoi attirer l'attention des quelques passants. Mais pour cette jeune femme, à cet instant, il n'y avait plus les bruits des rues environnantes, il n'y avait plus le chahut des vendeurs liquidant leur fond de stock pour enfin tout remballer et rentre dans leurs chaumières, il n'y avait plus cette rue peu recommandée pour une dame de sa trempe, il n'y avait que cet homme étrange, ce sauveur sur qui la lumière du soleil couchant semblait courir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] Vide
MessageSujet: Re: Une brebis égarée... [PV Kitsunebi]   Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] EmptySam 4 Fév - 19:29

    Le renard s’était accroupi pour se mettre au niveau de la jeune femme et lui tendre la broche qu’elle cherchait désespérément. Au début, fine sa carrure, il avait cru qu’il s’agissait d’une grande enfant ou d’une adolescente. Ca aurait aussi très bien expliqué son petit côté naïf de se promener ainsi à une heure pareille. Mais quant elle releva le visage vers lui, détaillant sa gorge digne d’une femme qui n’avait rien à envier à personne, il sur de suite qu’il avait à faire à une adulte. Une noble à n’en pas douter, son visage, jeune, reflétait une certaines innocence, une proie de choix pour n’importe qui de malhonnête, il ne pouvait désespérément pas la laisser seule, ce serait vraiment cruel en plus d’être un peu gâchis. Pour ce qui était de la broche, il avait eu raison, c’était bien ce qu’elle cherchait, elle le remercia et il lui fit un sourire amical et légèrement séducteur.

    Mais je vous en prie mademoiselle.

    Elle ne dit rien, elle le regardait avec… curiosité ? Non, fascination, il connaissait ce genre de regard. Etait-ce à cause de son statut d’Hybride ? Peut-être. Quoiqu’il avait déjà vu ce regard, quant une femme le regardait ainsi, il avait une chance sur deux d’en faire ce qu’il voulait et ca se terminait généralement de manière très… intime. Et comme en plus, il ignorait tout de sa famille, il n’allait pas se retenir. Surtout qu’elle était belle, sa longue chevelure d’un blond très pâle semblait douce au toucher, ses yeux d’ambres reflétait tout ce qui se passait derrière son joli visage et son corps de femme bien proportionné était un appel au désir, même si sur ce dernier point, elle n’avait pas l’air de s’en rendre compte, sinon, elle n’aurait sans doute laisser le renard avoir une vue aussi prenante sur son décolleté. Elle réussit néanmoins à reprendre sa broche. Au moment où sa main toucha la sienne, le renard bougea ses doigts doucement de manière à faire quelques caresses furtives sur la main de la jeune femme.

    De rien mademoiselle, c’est toujours un plaisir de rendre service…

    Elle rangea sa broche mais ne se leva pas pour autant, non elle continuait de le regarder et lui aimait bien se sentir être l’objet de l’attention d’une aussi jolie demoiselle. Puis elle dit de but en blanc qu’il était beau, il n’avait rien eu besoin de faire pour l’attirer.

    Ca me touche beaucoup mademoiselle mais permettez-moi de vous dire que vous aussi, vous êtes une très belle et très charmante demoiselle.

    A ces mots, il prit délicatement sa main et la porta à ses lèvres, déposant sur le dos de sa main, un baiser doux et délicat, emprunt d’une certaine note de sensualité. Elle était la pauvre brebis égarée et lui le vilain renard, il comptait bien essayer de la croquer gentiment ou du moins de marquer le plus de points possible pour qu’elle ait envie de le revoir plus tard.

    Mais je manque à tous mes devoirs mademoiselle. Permettez que je me présente, Je me nomme Kitsunebi, à votre service…

    Dit-il en embrassant à nouveau la main de la jeune femme, toujours avec ce mélange de charme et de délicatesse, alors que sa main qui la tenait se faisait aussi étrangement douce et caressante. Avec ce genre de midinettes, les jeux de charmes les plus simples étaient souvent les plus efficaces. Il ne pouvait pas s’en empêcher, elle était bien trop mignonne pour qu’il ne tente rien. Mais avec lui, au moins, ca serait doux et un minimum respectueux, surtout qu’il ferait en sorte de la garder en sécurité. Il se releva ensuite et se pencha pour offrir sa main à la jeune femme, galamment, pour l’aider à se relever.

    Les rues ne sont plus sûres pour une jeune femme seule de votre condition à cette heure-ci. Avec votre permission mademoiselle, m’accorderiez-vous l’honneur de vous servir de guide et protecteur ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas
Ʌ Noble Ʌ

Mézièle Hellwig

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 253
♦ Messages : 74
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Mézièle Hellwig
♦ Protecteur : Son frère le Sénateur Hellwig
♦ Date d'inscription : 18/01/2012
♦ Age : 36

Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] Vide
MessageSujet: Re: Une brebis égarée... [PV Kitsunebi]   Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] EmptyDim 5 Fév - 0:09

Si furtives fussent-elles, les caressent furent ressentie et la troubla un instant. La broche remise en sureté, elle avait rammené l'attention sur lui, oui, elle avait osé, osé dire cette première impression. Elle ne mentait pas et la contenance qu'il eût quand elle fit son compliment assurait qu'il en était bien conscient. Quand il lui rendit la parreil, elle s'empourpra et d'autant plus lorsqu'il prit sa main pour y poser les lèvres, en parfais gentleman.

« Mais je manque à tous mes devoirs mademoiselle. Permettez que je me présente, Je me nomme Kitsunebi, à votre service…»

Un peu gauchement, Mézièle reconnaissante, se présenta en omettant son titre, ça n'avait pas grand importance, il devait très certainement avoir capté le fait qu'elle n'était pas une simple femme du peuple, ça sautait aux yeux. D'autant qu'un «Hellwig» placé dans une conversation convenable avait tendance à donner rapidement le ton.

- Mézièle Hellwig.

Puis il tendit la main vers elle, l'invitant à se relever et lui proposa son escorte, sa compagnie. Elle ne pouvait refuser, la petite bise s'engouffrant dans la rue et le soleil perdant ses tons orangés, dorés au profit de la noirceur pressante ne lui laissaient pas vraiment le choix.

- Ce sera avec plaisir. Je ne connais pas bien ces rues, j'arrive à peine à la Capitale... et je crois m'être égarée.

N'importe qui de mal intentionné aurait prit ces paroles pour une invitation et les plus vils profiteurs l'auraient entrainés dans les dédales de la cité pour enfin pousser la perdition à son comble. Avec cet homme renard, Mézièle se sentait en sûreté ou à tout le moins elle était assez obnibilée pas son étrange charisme pour le suivre aveuglément.

Sitôt redressée, elle dépoussiéra sa tenue et sourit à son guide, le suivant pour sortir de cette rue et gagner celle plus passante où les marchants rembalaient tout pour la nuit. Marchant lentement à ses côtés, Mézièle semblait ne pas trop savoir que dire, lui jetant des regards discrèts du coin de l'oeil. Mais elle brisa enfin le silence d'une question, sommes toute banale:

- Vous êtes à Ishtar depuis un moment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] Vide
MessageSujet: Re: Une brebis égarée... [PV Kitsunebi]   Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] EmptyMar 7 Fév - 16:28

    Elle était troublée, elle était amusante, la petite brebis égarée dans un domaine qui serait bientôt peuplé de loup en tout genre. Et bien sûr, de renard joueur, car le renard avait bien l’intention de la croquer, cette charmante brebis toute blanche, sauf qu’il la croquerait de manière agréable. Mais d’abord, cela incluait de gagner sa confiance, d’entretenir cette étrange fascination qu’il exerçait sur elle. Kitsu était beau gosse, il en avait conscience, de plus, il dégageait par sa condition d’hybride un étrange charisme animal qui faisait de l’effet aux dames. Le tout était de jouer dessus mais pas trop, sinon, ca serait de l’arrogance et ça ne donnait pas envie en revanche. Il se fit donc poli mais caressant dans ses gestes à la fois. Elle était troublée et ça lui plaisait. Par la suite, le renard se présenta, se faisant le plus agréable et poli, avec une voix douce à l’oreille. La jeune femme se présenta, le nom d’Hellwig ne passait pas inaperçue mais il ne le décourageait pas, ça ne faisait que rajouter du piment à tous ça.

    C’est un honneur et un plaisir pour moi demoiselle Hellwig.

    Il lui tendit la main pour l’aider à se relever, geste qu’elle accepta. Bien évidemment, il profita de ce contact pour se faire à nouveau caressant mais pas trop, juste ce qu’il fallait, en n’oubliant pas de prolonger au maximum le contact visuel avec la jeune femme, il jouait à fond la carte de la fascination. Elle avoua ensuite être nouvelle arrivée en ville et ne pas connaitre les rues. Ce qui en faisait une victime toute désignée. Kitsu lui fit un sourire agréable avant de répondre.

    C’est tout à fait normal mademoiselle, la capitale est immense est riche de choses… bonnes et mauvaises. Il aurait mieux valut que vous preniez une escorte avant de sortir, vous pourriez courir de gros risques en tombant dans un mauvais endroit par erreur.

    Comme il était tout de même gentil dans le fond, il eut la bonté de la prévenir mais pour éviter de trop lui faire peur, il omit tout de même de lui dire qu’il venait de lui sauver les fesses de trois bandits qui comptaient bien lui faire sa fête. En tout cas, il avait réussi à gagner sa confiance pour qu’elle le suive, ce qu’elle fit donc avant de lui demander si elle était à la capitale depuis longtemps.

    Pas trop mais je m’adapte vite, aussi j’en connais maintenant nombres de secrets…

    En fait, oui, il y était depuis très longtemps mais il ne s’en souvenait pas, aussi, il ne réalisait pas encore que certaines choses qu’il connaissait, il en avait souvenir inconsciemment, mais ce n’était que des petites choses, pas assez pour attirer son attention et la focaliser dessus. Dans un petit sourire, il se décida à continuer.

    Et parmi ces secrets, il y a bien des choses, des belles et des moins belles. Vous avez vu le monde qu’elle offre le jour mais la capitale en réserve aussi la nuit. Seulement, la nuit, elle devient dangereuse si on n’est pas protégé ou que l’on n’a pas un bon guide. Etes-vous curieuse mademoiselle ? Souhaitez-vous que je vous montre certains de ses secrets ? Je vous promets qu’avec moi, vous serez en sécurité, je suis garde du corps aussi…

    Conçu pour ça normalement même si on pouvait soupçonner sa créatrice de l’avoir un peu personnaliser pour en faire un aimant à femme…
Revenir en haut Aller en bas
Ʌ Noble Ʌ

Mézièle Hellwig

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 253
♦ Messages : 74
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Mézièle Hellwig
♦ Protecteur : Son frère le Sénateur Hellwig
♦ Date d'inscription : 18/01/2012
♦ Age : 36

Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] Vide
MessageSujet: Re: Une brebis égarée... [PV Kitsunebi]   Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] EmptyJeu 9 Fév - 5:24

Fascination.
Oui vraiment, cet «homme-animal» la fascinait. Son regard puissant, enjôleur. Il émanait de lui un magnétisme certain, sans doute avait-il eût plus d'une femme ainsi. Elles avaient succombé à la tentation du renard ces petites poulettes, elle s'étaient laissé entourlouper de belles paroles, de regards dévorants. La petite Mézièle, la tendre et pure Mézièle allait-elle être un amuse-gueule parmi tant d'autres, un frêle petit agneau à croquer ?

Elle lui avait confié être nouvellement arrivée, elle avait laissé tomber l'orgueil pour avouer s'être égarée sottement.

«C’est tout à fait normal mademoiselle, la capitale est immense et riche de choses… bonnes et mauvaises. Il aurait mieux valut que vous preniez une escorte avant de sortir, vous pourriez courir de gros risques en tombant dans un mauvais endroit par erreur.»

Une escorte ?
Bien sûr. C'est ce qu'elle ferait dès qu'elle aurait emménagé dans son propre logis, dès qu'elle pourrait jouir d'une certaine liberté. Elle adorait son frère mais avait besoin de son petit jardin secret, pour peu qu'il fût secret alors qu'Ulrich était son plus grand confident. Après tout pour le moment, au delà son nom, elle n'était qu'une noble parmi tant d'autre, n'avait d'avoir que la fortune de sa famille et aussi la réputation. Quant à tomber au mauvais endroit au mauvais moment, ça ne lui avait même pas effleuré l'esprit, toute innocente qu'elle était... mais avec le recul elle en convint qu'effectivement il planait ce risque dans ces petite escapades improvisées. Ulrich lui même lui avait répété plus d'une fois.

Citation :
«Ne fais rien d'inconsidéré, Mézièle. Tu n'es plus à Hellwig ici. Et même si les gens connaissent mon nom, le tiens, ce serait déraisonnable de provoquer le destin funeste. Méfies-toi de toute le monde, rien n'est sûr à Ishtar...»

Fallait-il qu'elle soit si imprudente et qu'elle passe ainsi outre les paroles de son aimé frère au profit du désir d'aventure ?! Apparemment oui, elle était là, seule avec un inconnu, un hybride... un homme. De quoi faire gronder la colère de son plus grand protecteur.

Après quelques considérations sur la capitale, le bien, le mal, les secrets bien gardés qu'elle partageait jalousement avec les plus téméraire, subtilement, il l'invita à pousser plus loin ce désir de curiosité qu'elle aurait dû réprimer.

Il promettait qu'en sa compagnie elle serait en sécurité. Fallait-il accepter ? Tomber si sottement dans ce piège à midinettes ? Elle qui connaissait si peu des choses de la vie, de la séduction, de l'amour ne voyait donc rien venir ?

- Et bien...

Elle hésita un instant, pinçant les lèvres et les humectant après coup. Un regard à la ronde et sur le ciel s'assombrissant de plus en plus.

- Je ne devrais pas, n'est-ce pas ?

Pure question rhétorique dévoilant un peu plus son innocence mais aussi son désir «d'apprendre», de connaître. Il y avait dans son regard ambré, cette lueur propre aux petites coquines, aux jeunes fille aventureuses. Au bout d'un long moment de silence, elle tourna toute son attention vers lui, de l'excitation dans la voix :

- D'accord, montrez-moi !

Elle le suivrait. C'était si simple ! Piquez la curiosité d'une jeune dame inexpérimentée et elle vous suivra au bout du monde. Mézièle donnait l'impression d'être de celle-là...

Le pas prompt mais léger, sourire aux lèvres, regard brillant, la jeune blonde tendit sa main à son escorte se laissant guider avec un intérêt certain pour l'insolite, la nouveauté, ces petites choses de la vie qui ne lui apparaissaient pas banales mais qui l'étaient sans doute pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] Vide
MessageSujet: Re: Une brebis égarée... [PV Kitsunebi]   Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] EmptyDim 12 Fév - 13:55

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] Vide
MessageSujet: Re: Une brebis égarée... [PV Kitsunebi]   Une brebis égarée... [PV Kitsunebi] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une brebis égarée... [PV Kitsunebi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Rues commerçantes Ѧ-