AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La partie continue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ʊ Duc-Commandant Ʊ

Genesio Demichellis

♦ Influence : 263
♦ Messages : 34
♦ Âge du perso' : 38
♦ Fiche : Mônsieur G et le dossier
♦ Protecteur : Il a surtout besoin d'alliés...
♦ Date d'inscription : 14/12/2011
♦ Age : 28

La partie continue... Vide
MessageSujet: La partie continue...   La partie continue... EmptySam 28 Jan - 16:05

La nouvelle passion de l'Empereur prend de plus en plus d'ampleur. Après les laboratoires secrets, voici le Hall public! Il serait peut-être temps que je prenne position dans ce chapitre... Avant qu'un autre ne vienne semer la zizanie. J'ai appris qu'il était troublé ces derniers temps, D'Arken n'est plus au sommet de sa forme. Je ne dois pas encore crier victoire, les rumeurs et les contes mirobolants à son propos ne sont pas les sources les plus fiables. Je ne serais satisfait que lorsque ce petit corps pâle sera brisé.

Je suis d'humeur à rire aujourd'hui. Les derniers évènements de la Capitale m'ont ragaillardi et j'ai fait quelques rencontres intéressantes. Je reprends peu à peu espoir. Je me retiens d'aller narguer l'ancien Régent, l'ouverture officielle de ce Hall des Expositions doit le rendre fou de rage. C'est en tout cas ce que j'espère.

J'arrive devant le fameux Hall dans mon fiacre personnel. L'ouverture a déjà commencé depuis quelque temps, je fais confiance aux capitaines pour maintenir l'ordre et organiser les troupes. Jusqu'ici il n'y a pas eu d'incidents. C'est encourageant. Mist n'est plus de ce monde mais je ne doute pas une seconde qu'un successeur se cache déjà dans l'ombre... Quand va-t-il frapper? Où? C'est une question que je ne cesse de me poser jour et nuit, craignant pour la vie d'Ezhekiel Walhgren, notre bien aimé Empereur.

Quelques courbettes m'accueillent, d'un petit geste de la main j'oblige ces gens à se redresser. La révérence est inutile lorsque l'on peut lire la crainte et le respect dans le regard de ses interlocuteurs. Je me demande toujours pourquoi ils me redoutent tant. S'ils savaient ce que je pense et comment je raisonne! Le mythe du Duc-Commandant exploserait littéralement. Je ne suis pas sans pouvoir... Mais disons que je n'en abuse pas. J'ai dédié ma vie à l'Empire et à son Souverain, loin de moi l'idée d'être celui qui a le plus d'influence, d'or et de femmes!

Toutes les classes de la société se mélangent aujourd'hui. Je vois de simples citoyens, quelques confrères magistrats et même des inquisiteurs. La joie ne respire pas sur leurs visages. Je me fais un plaisir de déambuler parmi les stands de l'Exposition sans oublier de lancer quelques regards sur les exécutants de l'Ombre. Un petit sourire tranquille s'installe sur mon visage, c'est encore mieux s'ils s'imaginent des choses à mon sujet et qu'ils vont les rapporter à leur Maître. Devrais-je lancer une rumeur pour l'effrayer un peu? C'est une possibilité qui pou... « Monsieur le Duc..! Bien le bonjour, que pensez-vous de cette exposition et des opportunités d'avenir que tout cela implique? »

« Ahem, voyons-voir... » Ce scientifique m'a surpris au bon moment. Il y a encore quelques Inquisiteurs dans les environs. J'augmente d'un ton, l'air ravi. « C'est un grand jour pour Ishtar. Le futur se promet d'être meilleur, c'est ce à quoi s'emploie notre Empereur. L'évolution est en marche, le progrès va faire un pas en avant, j'en suis certain. Je soutiens cette entreprise, je suis pour la modernité dans la mesure où des règles et des lois visant à protéger l'intégrité de nos citoyens peuvent être mises en place. Le bien de l'Empire, la reconnaissance du peuple envers son Souverain, c'est ce que nous voulons tous, n'est-ce pas? »

« Assurément, assurément! Un noble tel que vous de notre côté, c'est bien trop d'honneur... »

« Ne vous en faites pas, je suis certain que d'autres personnes influentes s'intéressent de très près à la Science. Il n'y a vraiment rien à craindre. Vous devez d'ailleurs le savoir mieux que moi: une machine qui s'emballe est très difficile à stopper du premier coup... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morgana-lazarey-photography.tumblr.com/
ʘ Ingénieur ʘ

Camelia Zaïna

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 199
♦ Messages : 42
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche :
Petite Voleuse
♦ Protecteur : Genesio Demichellis
♦ Date d'inscription : 23/12/2011
♦ Age : 25

La partie continue... Vide
MessageSujet: Re: La partie continue...   La partie continue... EmptyDim 12 Fév - 20:22

C'était un véritable attentat contre ma personne ! Comment peut-il me demander - à moi Camélia Zaïna ! - de venir à ses pieds !

Vous me direz parce qu'il est commandant d'une garde Impériale et que beaucoup de cuirassés allait me ficher comme "criminel à envoyer en prison rapidement" si monsieur le désirait et j'en passe ... malgré tout, je trouvais que c'était de l'abus de pouvoir !

Le meilleur était à venir quand même ! J'avais à me rendre dans la caserne. En fait, si c'était un piège sournois et perfide de monsieur PsychoRigide ? J'avais peur, très très peur et je n'avais personne à qui tenir la main pour déstresser. Juste mon petit couteau multifonction.

J'arrive au lieu indiqué par le commandant et je récupère la fameuse lettre. Je l'ouvre sous l'oeil moqueur et vigilant des gardes, osant à peine avaler ma pauvre petite salive liquide en me répétant de ne pas trembler idiotement !

J'ouvre la lettre. Déjà, il n'était pas question d'emprisonnement ! Je me sentais soudainement plus libre et plus motivée pour respirer un bon bol d'air frais !

Bon la suite me plaisait moins. Je devais me rendre à des usines abandonnées ... C'était où ça ? De plus je n'étais pas particulièrement désireuse d'être accompagnée par des colosses pareilles ! J'allais me débrouiller seule, comme une grande et m'habiller "toute colorée" comme il le voulait !

Qu'avait-il en tête ? Me produire devant des tas de noble imbus de leur personne ? Mais quelle horreur ! Quoique s'il respectait ses engagements, mon avenir allait se résumer à danser encore et encore devant des inconnus tout riche ! Et si je me défilais, j'allais avoir une garde sur le dos !

J'avais fait de très mauvais débuts dans la capitale.

J'avançais donc avec ma petite charrette que j'avais crée moi-même et tirée par un petit cheval. Il était vieux et avançait très difficilement. Mon histoire avec cette brave bête ? Disons que je l'avais retrouvé dans un coin d'une province, à boiter à moitié. Le temps n'avait fait qu'empirer cet état. Je ne m'en plaignais pas quoique ... Personne ne cherchait à le voler à cause de cet handicap et il me portait où je voulais. C'était cool !

Bon, cette fois-ci j'étais moins perdue dans la Capitale et je savais plus ou moins où me conduisait telle route, où se trouvait X boutique indiquée par une personne ... En un rien de temps je me retrouve devant ces usines abandonnées.

Par contre j'avais enfin eu ma première expérience avec une des machines de cet Empire : les élévateurs qui ne marchent qu'avec la puissance de la vapeur ! Une nouvelle technique mise en point par des génies de la science et je restais juste bouche bée devant tant d'ingéniosité, tant de créativité ... tant de grandeur !

Mon pauvre cheval s'agitait nerveusement et je m'approchais de son museau pour le caresser un coup. Même si j'avoue que je suis plus intéressée par cette création que par l'état de nervosité de mon animal.

Finalement on débouche enfin sur le quartier des Non retours. Oui, on me l'avait décrit ainsi et pas autrement.


Maintenant que faire ? J'étais devant ces usines et il y avait une foule monstre. Entre temps, je m'étais changée pour une tenue extrêmement voyante ! Plus voyante, tu meurs !

J'étais habillée d'une robe à froufrou assez court et gonflé multicolore. En effet, il y avait là plusieurs carrés de couleurs différentes. Il y avait du bleu, du rouge, du jaune, du vert ... il faut avouer que les couleurs chaudes prônaient plus. Ce n'était pas ma tenue favorite mais que faire ? Il voulait colorer non ?

Il y avait là pas mal de bâtiments et je me demandais où aller maintenant. JE devrais peut-être suivre cette foule car le PsychoRigide en avait parlé non ? Et donc, laissant ma brave bête parmi les autres charrettes et autre, je me dirige vers un énorme bâtiment en pierre et en verre et encore une fois je me perds ! Il y avait trop de monde ! Je suis censée de localiser comment ?

Je me décide donc de déambuler un peu partout et soudain une voix grave et familière me parvint à mes petites oreilles ! C'était LE type !

J'accours vers là en écoutant avidement tout ce qu'il disait. Il disait qu'il allait supporter la science ! Que c'était beau !

Rajoutons notre grain de sel !

- ET MOI ? Vous acceptez de m'aider ? J'ai un SUPER projet en tête !


Mon idée ... j'en avais des tonnes en fait. Par exemple améliorer les transports. Les chevaux et tout ... Il y avait des limites sérieusement !

J'agitais ma main pour bien qu'il me voit!

Et soudain un type me chope le poignet. C'était un type totalement hostile et fou à priori. Un petit clochard !

- TU VAS MOURIR POUR TES IGNOMINIES ! SORCIÈRE !
- Mais lâche moi le clodo plein de puces ! J'en étais débarrassée il y a deux jours là ! NE m'infecte pas plus !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʊ Duc-Commandant Ʊ

Genesio Demichellis

♦ Influence : 263
♦ Messages : 34
♦ Âge du perso' : 38
♦ Fiche : Mônsieur G et le dossier
♦ Protecteur : Il a surtout besoin d'alliés...
♦ Date d'inscription : 14/12/2011
♦ Age : 28

La partie continue... Vide
MessageSujet: Re: La partie continue...   La partie continue... EmptySam 18 Fév - 12:14

J'aurais dû m'en douter. Je n'avais vu Camelia Zaïna qu'une seule fois dans ma vie néanmoins j'aurais dû savoir qu'elle était la seule personne qui pouvait me retrouver par hasard dans cette foule et intervenir en plein milieu d'une discussion à tendance politique à peine dissimulée. J'adressais un sourire poli à mon interlocuteur et inclinais la tête pour le congédier. Je ne tenais pas à mélanger mes petites affaires avec... tout le reste. Ma présence en ces lieux ainsi que mes paroles voulaient dire beaucoup. Je me tournais vers la voix de la demoiselle, m'apprêtant à lui faire signe d'approcher. Un pauvre hère avait profité de mon manque de vivacité, Camelia Zaïna était subitement en très mauvaise posture. Je fronçais les sourcils. Il n'y avait eu aucun incident jusque là, il fallait que le calme persiste car le moindre éclat servirait bien vite de prétexte à certaines personnes.

Fendant prestement la foule qui nous séparait, je pris l'homme par le bras en lui lançant un sourire à glacer les montagnes du Nördlichesländer. C'était un mendiant en piteux état, je n'étais pas heureux de devoir poser ma main sur lui mais mon devoir me l'imposait. Je n'avais rien contre l'homme en lui-même, mépriser le peuple revenait à mépriser l'Empire...

« Mes hommes vont vous escorter jusqu'à la sortie monsieur. Si vous êtes contre cette exposition, vous êtes contre l'Empereur. Vous n'avez sans doute aucune envie d'être contre Lui. Vous devriez réfléchir aux bienfaits que la science a apporté. »

L'espèce d'illuminé se débattait, il recommençait à hurler. Ma lame sauta de son fourreau et courut vers sa gorge. L'homme se calma subitement, quelques gardes s'approchaient pour s'en occuper. Mon épée reprit sa place à mon côté et je sortis un mouchoir immaculé de ma poche pour m'en essuyer consciencieusement la main. Une petite odeur poivrée se dégageait du tissu, il était imprégné d'un élixir de plantes soit-disant désinfectant.

« Venez mademoiselle. En fin de compte je n'aurais peut-être pas dû vous demander de porter une tenue trop excentrique. On dirait bien que les couleurs attirent les bouffons... »

Je fis un petit geste impérieux vers Camelia Zaïna et me dirigeais vers une des nombreuses portes fermées du Hall des Expositions. A l'abri des regards dans des salles privées se déroulaient quelques conférences. Pour ma part j'invitais la demoiselle à me suivre dans un minuscule bureau agréablement éclairé à cause du plafond fait entièrement de verre.

« Entrez, entrez. J'ai de bonnes nouvelles bien qu'elles n'aillent pas au delà de mes espérances... »

Poli, je laissais Camelia Zaïna franchir le seuil et s'installer sur l'une des deux chaises sagement rangées en face d'un bureau quelconque. Je pris place sur la troisième chaise de l'autre côté du bureau, les gestes tout aussi secs qu'à mon habitude.

« Bien, bien... »

Je fixais la demoiselle d'un air sévère pendant quelques secondes puis me ranimais enfin.

« Ma surprise vous agréé-t-elle ? Qu'en pensez vous ? J'espère que vous n'avez pas eu de difficultés à localiser l'endroit... Mais dites moi, vous parliez d'un super projet tout à l'heure ? Explicitez je vous prie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morgana-lazarey-photography.tumblr.com/
ʘ Ingénieur ʘ

Camelia Zaïna

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 199
♦ Messages : 42
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche :
Petite Voleuse
♦ Protecteur : Genesio Demichellis
♦ Date d'inscription : 23/12/2011
♦ Age : 25

La partie continue... Vide
MessageSujet: Re: La partie continue...   La partie continue... EmptyDim 19 Fév - 1:56

Sincèrement je ne voudrais pas être à la place du mendiant et avoir à soutenir le regard glacial et totalement effrayant du Monsieur Psychorigide. D'ailleurs, pour un noble, il avait du courage de poser sa "patte blanche" sur la patte crasseuse du mendiant.

Quant aux restes, bah il fallait s'attendre que Genesio parle de son Empereur comme un Saint Nitouche parfait et supérieur à tout être et j'en passe. Cette soumission aveugle, cette obéissance parfaite me donner envie de gerber mais je me retins évidemment. Ce n'était pas élégant dirait beaucoup de filles non ? Pour ma part, on est dans un lieu bien trop beau pour que j'ose la souillée des restes de mon maigre repas.

Pendant que Genesio faisait sa morale sur la science, l'Empereur, l'offense et j'en passe, j'observais tranquillement le plafond ou encore les murs ou encore les verres accompagnés exquisément par de l'acier. C'était un bon choix de métaux, on ne pouvait pas en trouver plus solide je crois ? Je me trompe ou pas ? Hum ...

Je fus interrompue dans mes réflexions quand je vis une chose incroyable ! Le garde brandit son épée et la diriger vers le fou. J'avais vraiment cru que du sang allait couler à flot de cette gorge mais il ne se passait rien, le noble avait arrêté à temps.

Voilà un geste extrême ! Je me note à moi-même : ne jamais dire non à ce noble, il est aussi intraitable et irritable que ses compères. La seule différence avec les autres nobles était ses gestes. Si les autres utilisaient duperies et autre, lui utilisait la violence ou la force apparemment. J'avais en face de moi - peut-être bien - un Tyran ! Je ne pouvais pas tomber sur pire cas je crois bien.

Bon certes, je m'étais promise de ne pas dire non, mais je ne m'étais pas promise de garder la bouche cousue lorsqu'il me fera une remarque ou autre !

- Bah oui ... vous croyez que j'attire des personnes censées avec des costumes aussi multicolores et légères en ces temps de froid ? Je les réserve pour le spectacle à priori ...

Oui cette horrible tenue était réservée à mes représentations et rien d'autre. Sauf que monsieur me voulait encore plus colorés que la dernière fois et pour répondre à ce critère, j'avais dû mettre cette tenue-là. J'en avais pas d'autres de si excentrique.

D'un geste, il me demanda de le suivre. Je le fis et profita de cette courte ballade pour m'extasier devant les petites créations ou les annonces des ingénieurs venus de toutes les provinces en quête de mécène et de reconnaissance.

On entre dans un petit bureau privé, ce que je trouve dommage car je ratais pas mal de truc à l'extérieur pendant qu'on allait blablater encore longuement ici !

Alors la surprise me plaisait-elle ? OUI ! ENORMEMENT ! Il fallait à tout prix que je fasse tous les ateliers, assiste à un maximum de conférences et aussi rencontrer plusieurs ingénieurs pour échanger des idées et j'en passe !

J'allais passer 90% de mon temps ici je parie !

- Vous avez eu la meilleure idée ! Vous avez vu cette machine qui marche grâce à la puissance de la vapeur je crois. Vous imaginez toutes les possibilités qui s'offrent à nous avec ? C'est INCROYABLE !


Je me tus soudainement face à l'air bien sévère du type. Qu'avais-je dit de mal ?

- Il faudrait vraiment penser à se dérider un jour ... Vous effrayez plus qu'autre chose.

J'étais sincère. Vraiment, on dirait qu'il était plus vieux avec cette sévérité dans le regard.

Tiens, il me parle maintenant de mon projet. Quel projet ?

- Eh bien ... Disons que j'ai une idée de domaine à exploiter : les transports. Je trouve bien dommage qu'on ait à attendre des jours voire des mois pour certaines régions à cause d'une question de transport ! Et puis regarder autour, la force animale ne vaut plus grand chose ! C'est les machines l'avenir et actuellement les machines à vapeur.

Les transports pouvaient également aider la révolution à mieux transporter ses armes, voire s'enfuir non ? Mieux s'organiser surtout ... Les chevaux étaient trop imprévisibles une fois paniqués.

- Pour le peu que j'ai pu entendre dans le Lo-Thyn ou encore à Fintasy sur le sujet des machines à vapeur, je peux dire que si on crée un moyen de transport sur cette base, on irait beaucoup, beaucoup plus vite qu'un simple cheval en emportant plus de personnes et plus de marchandises là où on veut ... dix fois plus, vingt fois plus.... Auriez-vous un papier ?

Je n'aimais pas lécher les bottes des nobles mais que voulez-vous ? Il fallait des sous pour la révolution et jusqu'à ce que je me trouve un bon mécène révolutionnaire, j'avais à me coltiner des nobles fidèles.

J'attendis la feuille pour faire une vague représentation de ce que j'ai en tête.

- Je pourrais mieux vous expliquer avec quelques lignes et images !


Hs : Invention mise en place : Le train
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʊ Duc-Commandant Ʊ

Genesio Demichellis

♦ Influence : 263
♦ Messages : 34
♦ Âge du perso' : 38
♦ Fiche : Mônsieur G et le dossier
♦ Protecteur : Il a surtout besoin d'alliés...
♦ Date d'inscription : 14/12/2011
♦ Age : 28

La partie continue... Vide
MessageSujet: Re: La partie continue...   La partie continue... EmptyDim 4 Mar - 20:36

Camelia Zaïna m'avait docilement suivi jusqu'à ce petit bureau à l'abri des oreilles indiscrètes. Le chemin avait été court néanmoins j'avais eu le temps de noter l'enthousiasme de la jeune femme pour tout ce qui l'entourait. A dire vrai, même pour un œil profane tel que le mien les échoppes mobiles de tous ces inventeurs et érudits faisaient leur petit effet. Je n'y connaissais rien et je ne souhaitais en apprendre davantage mais j'appréciais le spectacle de toute cette technologie. Je ressentais une certaine crainte face à cette évolution et à ces mystères cependant ce n'était rien face aux autres sentiments qui m'animaient lorsque je songeais à l'ancien Régent. Il haïssait le progrès. Je devais donc m'en faire une arme.

La danseuse était ostensiblement déçue de s'enfermer dans un bureau en ma compagnie. Je comprenais son agacement. Toutefois elle exagérait: l'exposition était loin d'être terminée. Ces quelques minutes d'entretien privé n'allaient pas gâcher son plaisir. Bien au contraire, j'allais lui annoncer son entrée officielle au palais de l'empereur. D'autres tueraient pour avoir un tel honneur. J'espérais qu'elle s'en rendrait compte. Qu'elle ne gâcherait pas cette chance par quelques actes irréfléchis et inconsidérés.

Ses exclamations me flattèrent beaucoup mais je ne le montrais pas. C'était une femme du peuple, quasi inconnue. Je ne devais pas trop m'ouvrir en sa présence, ce sont les règles. D'abord silencieuse face à mon air sévère, elle se permit bien vite une réflexion que je ne relevais pas. Un débat juste mais inutile. Inconvenant. Camelia Zaïna n'avait pas tort, je devais songer à me détendre un de ces jours... Mais je ne pouvais m'y résoudre. Je devais être prêt. Aux aguets pour ne commettre aucune faute. Il en allait peut-être de la survie de l'Empereur, c'était lui qui comptait le plus. Il passait avant tout. Avant mon bien être personnel. C'était quelque chose que je ne pouvais expliquer à la petite saltimbanque. Elle n'allait sans doute pas comprendre.

Et puis je ne la connaissais pas. Et... Oh, ses petites réflexions faisaient leur effet, je ne devais pas me laisser distraire par ses gentilles manières de citoyenne ! Au cœur de cette noblesse hypocrite je n'avais pas le droit de flancher.

« Vous avez raison, la question des transports est parfois problématique. »

Son petit discours inventif chassa mes pensées trop personnelles. Je farfouillais calmement dans les tiroirs, avec mon habituelle précision d'automate. Je brandis enfin une petite liasse de parchemins d'excellente qualité. Mon regard s'était un peu trop éclairé pendant de brèves secondes, je m'employais à calmer mon enthousiasme d'un pincement de lèvres.

« Tenez et voilà... Une plume et de l'encre rouge. Désolé, il n'y a que ça. Cela fera bien l'affaire pour des croquis. »

Je laissais Camelia prendre possession du matériel. Elle griffonna pendant quelques minutes. Poussé par la curiosité je fis le tour du bureau et vins à son côté, jetant un coup d'œil sur le parchemin.

« Expliquez donc tout ceci au novice que je suis je vous prie. J'ai passé toute ma vie à étudier la stratégie des champs de bataille, heureusement nous ne sommes pas tous destinés à une telle carrière... »

Oui, parfois j'aurais préféré être de l'autre côté de la barrière. Cette demoiselle à la robe bariolée avait sans doute eu son lot de malheurs. Les miens n'étaient pas mieux, les citoyens nous envient ou nous haïssent.

Ont-ils raison de le faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morgana-lazarey-photography.tumblr.com/
ʘ Ingénieur ʘ

Camelia Zaïna

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 199
♦ Messages : 42
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche :
Petite Voleuse
♦ Protecteur : Genesio Demichellis
♦ Date d'inscription : 23/12/2011
♦ Age : 25

La partie continue... Vide
MessageSujet: Re: La partie continue...   La partie continue... EmptyDim 11 Mar - 9:51

Je pouvais peut-être l'intéresser et avec un peu de chance, c'est le type de noble qui ne m'obligerait à faire des galipettes auprès d'autres nobles comme saluer correctement, danser fièrement ou savoir jouer des yeux. Je n'avais aucune envie d'être la fille parfaite, docile et bien ennuyeuse et sans intérêt!

Il me tend donc un peu de papier et de l'encre rouge et il osait encore s'excuser pour le "peu" dont il disposait. Pour ma part, mes yeux brillaient déjà en sentant l'excellente qualité des parchemins et la magnifique couleur de l'encre. Lentement mais sûrement, je plongeais la plume délicatement dans cette bouteille et commence à griffonner une première ligne sur le parchemin ... Quel beau contact qu'une encre de qualité avec une feuille de qualité !

- Qu'est-ce-que je ne donnerais pas pour avoir des feuilles comme ça tous les jours !

Je me reprends vite fait après ce petit égarement ! J'avais un projet à présenter là !

Voyons voir comment présenter la chose ... ah, j'ai une petite idée !

- La force animale a plusieurs défauts. D'un, les animaux sont imprévisibles et paniquent trop vite au moindre danger, ce qui en fait des compagnons un peu frileux et pas toujours pratiques.


Combien de types ne s'étaient pas plaints de chevaux qui disparaissaient à cause de leur peur d'un quelconque loup qui approche et j'en passe.

- Enfin, il faut constamment s'arrêter pour que ces animaux se reposent et de même, un voyage sur dos de cheval fatigue l'homme plus qu'autre chose. Nous sommes trop lents alors que nous avons besoin de rapidité et d'efficacité ! Et là ! Nous avons la solution : les machines et plus particulièrement la révolution de la machine à vapeur.

Tout en parlant, je dessinais un esquisse de mon projet et il faut avouer que c'était pas mal comme représentation. Les idées me venaient au fur et à mesure et à priori je ne savais pas comment mettre ce projet en route mais... au vue de ce hall, c'était une chose possible !

- Imaginons une voiture mais plus longue, capable de transporter de la bétail et des hommes et des armes et des missives ... tout ce que vous désirez. Comme les élévateurs, la machine continuera sa route toute la soirée et toute la journée sans fatiguer ni se plaindre et les voyageurs ne seront pas si fatigués, se reposeront sur des sièges et j'en passe !

Pour le moment c'était un rectangle et des fenêtres ici et là, des chevaux par ci et par là.

- La vitesse sera supérieure à un cheval en plein galop ... imaginez une seconde ceci : une vitesse supérieure à celui d'un cheval et ceci pour plusieurs ... jours et distances, sans fatigue ni imprévisibilité.

Je fronce soudainement les sourcils.
Petite j'avais imaginé une voiture qui irait vite sur un chemin mais les rues de l'Empire et ses routes n'étaient pas les plus stables et plus d'une fois, les petites roues que j'avais faites petite s'étaient cassées ... Il fallait autre chose que les roues que j'imaginais.

- Le soucis est que ... Je n'y avais pas réfléchi de long en large sur ce projet, ne sachant pas toutes les possibilités jusqu'à maintenant mais laissez moi quelques jours, que je découvre ce hall et ses expositions et je vous présenterais un projet plus réaliste ! Il y a des soucis à régler comme l'état des routes de l'Empire ou encore le fonctionnement de cette immense machine ! Des détails, des bagatelles facilement réglables ! Il me faut laisser ces parchemins si vous permettez !

J'allais devoir économiser à mort mes pauvres parchemins de qualité et dessiner sur un sol boueux pour le brouillon, comme j'avais l'habitude. Eh oui, ma petite caravane bancale n'avait pas des parchemins de luxe... au mieux des bouts de papiers !

Là, ces feuilles allaient porter mes premières recherches. Je jubilais de plaisir et oubliais que j'avais un noble là, que je haïssais les nobles! Je ne pensais qu'à une chose : MA FUTURE INVENTION !

- Il lui faut un nom aussi.. Je verrais ! Bref ... Où pourrais-je vous trouver monsieur ? Pour ma part, ne comptait pas sur moi à moins que vous n'arrivez à faire suivre ma petite caravane un peu partout dans la Capitale.

Grosso modo, Je suis une SDF ... Sans Domicile Fixe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʊ Duc-Commandant Ʊ

Genesio Demichellis

♦ Influence : 263
♦ Messages : 34
♦ Âge du perso' : 38
♦ Fiche : Mônsieur G et le dossier
♦ Protecteur : Il a surtout besoin d'alliés...
♦ Date d'inscription : 14/12/2011
♦ Age : 28

La partie continue... Vide
MessageSujet: Re: La partie continue...   La partie continue... EmptySam 31 Mar - 14:14

La qualité du papier et la couleur inconvenante de l'encre semblaient plaire à cette petite citoyenne. Je pouvais lui en fournir de raisonnables quantités si elle le souhaitait. Je m'empressais de le lui dire:

« Ce sont très bonnes feuilles de parchemin. Cependant nous avons du plus haut de gamme au palais. Il est très cher... Et je crois qu'il vous sera inutile. Des parchemins liserés d'or ou parfumés ne vous seraient d'aucune utilité dans vos recherches n'est-ce pas ? Je peux vous fournir quelques liasses de parchemin comme celui que vous tenez entre les doigts. De temps en temps à mon compte cela ne va pas me ruiner. Concernant l'encre je pense qu'il faudra trouver des couleurs plus... conventionnelles. »

Puis elle m'expliqua son projet. Elle pointait judicieusement les failles de la traction animale. Elle mettait en valeur l'aspect moderne et confortable de son invention. J'écoutais avec attention, très intéressé. Les possibilités de ce genre de machines pouvaient être innombrables. Cela aurait un impact sur tout l'Empire, dans tous les domaines.

« Une trop grande vitesse ne serait-elle pas dangereuse ? Comment être certain que l'engin suive la bonne trajectoire ? Si un petit écart n'est pas un problème pour les faibles vitesses ce pourrait-être catastrophique dans le cas de votre invention. C'est fort dommage car l'idée est extraordinaire en soi... Il faudrait trouver un système pour assurer la stabilité de l'engin, en toutes circonstances. »

Le croquis était terminé. Je m'écartais du bureau et de Camelia Zaïna. J'avais vu l'essentiel. L'Ombre avait placé sur ma route une bien étrange demoiselle ! Je restais songeur pendant quelques instants, laissant planer un silence distrait.

« Où peut-on me trouver..? A la caserne centrale évidement. Néanmoins il sera plus facile de vous trouver vous. Auriez-vous oublié ce dont nous avons parlé lorsque vous avez tenté de me subtiliser ma bourse ? J'étais d'accord pour essayer de vous faire rentrer dans ce lieu tant adoré par les scientifiques et ingénieurs mais je vous avais bien précisé que rien n'était certain. Que pour commencer, j'allais vous introduire au Palais en tant que danseuse. Ce qui implique que vous viviez au Palais. Ne vous en faites pas c'est beaucoup plus grand qu'il n'y paraît. J'ai parlé de vous à notre Empereur, il est disposé à vous laisser tenter votre chance en tant que danseuse. Vous serez nourrie et logée au Palais dans les modestes mais propres et sécurisés quartiers des employés. Rien de trop contraignant vous ne danserez pas toute la journée cela va de soi. Concernant l'Exodum... Bien que Sa Majesté soit prompte à la découverte de nouveaux talents, il vous faudra d'abord tisser quelques liens avec les scientifiques du Palais. Prouver votre valeur. Je vous conseille de vous attirer la sympathie d'un certain Ulsperger. Soyez tout de même sur vos gardes avec lui, il se raconte de drôles de choses. Mais c'est le plus éminent de tous. Tout ceci paraît fort compliqué mais en réalité c'est d'une simplicité enfantine: vous êtes autorisée à rester au Palais en tant que danseuse. Vous aurez du temps pour vous, à doses raisonnables. Ce n'est pas difficile de requérir un rendez-vous avec les scientifiques, ils sont curieux. Et pour appuyer votre demande vous m'avez, moi. Je pense que vous n'aurez pas trop de mal à les convaincre si vous leur montrez ce genre de croquis. Qu'en dites-vous ? Ce n'est pas exactement ce que j'espérais mais après tout il est normal que l'accès à ce fantastique complexe scientifique soit restreint. J'espère que vous comprenez. J'ai encore du temps à vous accorder. Si vous avez la moindre question profitez-en. Et n'oubliez pas notre petit arrangement. Danser au Palais est une faible contrainte vis-à-vis des avantages que vous pourriez obtenir si l'accès à l'Exodum vous est accordé... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morgana-lazarey-photography.tumblr.com/
ʘ Ingénieur ʘ

Camelia Zaïna

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 199
♦ Messages : 42
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche :
Petite Voleuse
♦ Protecteur : Genesio Demichellis
♦ Date d'inscription : 23/12/2011
♦ Age : 25

La partie continue... Vide
MessageSujet: Re: La partie continue...   La partie continue... EmptyVen 6 Avr - 13:40

Cet homme parlait de parchemins de plus hautes qualités, parfumés ou liserés d'or. De tels trésors inutiles existaient-ils ? Mes yeux se mirent à briller à l'évocation de choses à priori inutiles dans mon projet : je voulais ces parchemins parfumés ! Je voulais griffonner la dessus, juste pour le plaisir de dessiner et faire des brouillons ici et là ! De toute façon, l'argent n'allait pas me sortir de la poche donc je n'aurais aucun scrupule à "gâcher" de si jolies choses !

Par contre, j'acceptais de renoncer à ces parchemins superflus mais il était hors de questions qu'il me donne un encre noir horriblement moche et déprimant! S'il voulait me garder dans des bureaux toute une journée et s'il voulait que je collabore un peu, il allait me fournir des encres de couleurs ! Du rouge, du vert, du violet ... du rose ... Toutes les couleurs possibles et imaginables !

J'imposerais cette condition parmi tant d'autres je suppose.

Pour le moment écoutons monsieur PsychoRigide, qu'on surnommera autrement par la suite, qui s'était enfin décidé à être bavard. Il soulevait des points très intéressant notamment pour la trajectoire et l'impact de la vitesse sur les longues distances. Ce n'était pas stupide du tout et je notais dans un coin cette remarque. Il y avait vraiment pas mal de soucis à régler mais si je m'y penche sérieusement, au bout de quelques années je pourrais je pense. En effet, faut que je bouffe, gagne ma vie et tienne debout avant tout ... Comment imaginer quoi que se soit le ventre vide ?

Ouh le mal de crâne ! Il parlait beaucoup trop et il y avait trop d'informations d'un coup. Je retenais une chose : j'allais vivre dans le palais impériale, j'avais à danser là-bas, j'avais à rencontrer un type ultra connu pour avoir accès à un endroit au nom bizarre et enfin, il parlait avec l'Empereur. Ce type parlait en face à face ?!

- Vous êtes en contact direct avec l'Empereur ? SERIEUX ! Woah.

J'avais qui en face de moi en fait ?

- Mais je comprends rien à rien moi ! Je ne sais pas les coutumes de la capitale ni rien ! Quelqu'un va m'aider ? Vous allez m'aider ?

Attend, il n'allait pas me jeter dans la fosse aux lions immédiatement n'est-ce-pas ?
Le palais serait pas mal pour la révolution et plus vite je développerais des inventions, armes, et plus vite j'aiderais ces révolutionnaires ! Ce n'était pas mon petit couteau multifonction qui allait sauver cet Empire de la dictature des nobles !

- J'accepte d'aller au palais mais à condition que vous m'offrez des encres de toutes les couleurs, et surtout beaucoup de ce beau rouge ! Aussi, je n'obéirais qu'à vous en tant que noble, oubliez moi pour faire des courbettes et des faux sourires aux autres ou satisfaire leur stupide caprice de gras hein !

Il était hors de question que je devienne la boniche du palais non plus ! Je n'aurais pas la patiente de dire "oui" "oui monsieur" à tout bout de champs.

Si cet homme pompeux refusait ces questions, alors l'entretien se clôturera là et je me dirais que ca reste un noble parmi tant d'autres qui ne voit en moi qu'une petite boniche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʊ Duc-Commandant Ʊ

Genesio Demichellis

♦ Influence : 263
♦ Messages : 34
♦ Âge du perso' : 38
♦ Fiche : Mônsieur G et le dossier
♦ Protecteur : Il a surtout besoin d'alliés...
♦ Date d'inscription : 14/12/2011
♦ Age : 28

La partie continue... Vide
MessageSujet: Re: La partie continue...   La partie continue... EmptySam 14 Avr - 9:48

Faire partie de l'entourage de l'Empereur était une telle évidence... Mon père m'avait élevé dans ce but et j'avais toujours tenu cette proximité pour acquise. Pourquoi m'aurait-on éloigné de Lui ? L'ancien Régent le souhaite c'est certain. Un homme sain d'esprit dépourvu de buts égoïstes n'a pas de raison de me craindre. Au contraire.

Le Palais est malheureusement rempli d'opportunistes avides ou de riches arrogants. Qui se soucie vraiment des intérêts de l'Empire et du rayonnement de la famille Walhgren ?

« Connaître les coutumes n'est pas une nécessité si vous restez humble et polie. Le Palais n'est pas si terrible que cela. Néanmoins je pourrais vous consacrer quelques heures par semaines pour vous apprendre si vous y tenez. Je dois surveiller vos progrès et votre évolution, ce sera l'occasion de lier l'utile à l'agréable. »

Mes mots avaient été plus rapides que ma pensée. Joindre l'utile à l'agréable ?! Mais où serait l'agréable dans un rendez-vous destiné à l'éducation d'une citoyenne ? Je l'ignorais tout comme j'ignorais la ou les raisons qui m'avaient poussé à déclarer cela.

« Des encres de toutes les couleurs ? Et bien oui si cela peut vous aider. Ce n'est pas une exigence démesurée, soit... »

Je tournais subitement le dos à la petite citoyenne. Préoccupé par un sujet qui m'échappait totalement, je passais nerveusement mes doigts contre mes lèvres. Camelia continuait sur sa lancée j'entendais à peine ce qu'elle disait. Ses paroles finirent par m'atteindre. Je revins face à elle et m'exprimais avec encore plus de sérieux que d'habitude.

« Souhaitez-vous accéder à l'Exodum oui ou non ? Ce qui vous attend au Palais est à la fois merveilleux et terrifiant. Mais vous ne faites pas partie de la noblesse. Il n'y a aucune raison que l'on vous mette des bâtons dans les roues, l'Empereur est passionné de progrès. Ce que j'essaie de vous dire, c'est que vous avez de la chance Camelia Zaïna. Une chance que bien peu ont l'occasion de saisir. Et vous préférez balayer cette opportunité d'un geste de la main ? Les employés du Palais sont bien traités. Il n'y a pas de mauvaises surprises sauf si vous vous montrez désagréable et irrespectueuse. Et ne confondez pas le Palais avec une maison close ! Employée ne signifie pas esclave ! » Je ne supportais pas que l'on ait une mauvaise opinion sur le Palais. Tout n'était pas parfait certes. Ce n'était pas une raison pour rendre les armes et condamner la noblesse entière. Employés, esclaves... « Je ne cautionnerais une telle chose de toute façon... » murmurais-je en fronçant les sourcils. « Vous avez encore besoin d'y réfléchir je crois. Vous n'aurez pas besoin de faire de courbettes. Mais il faudra ranger votre impertinence de côté. Faire quelques sacrifices pendant un moment. Lorsque vous leur aurez montré ce que vous valez et que vous aurez le soutien des plus éminents scientifiques, vous pourrez vous permettre d'être aigrie. En attendant... N'oubliez pas ce que vous voulez et d'où vous venez. Personne n'a dit que ce serait facile. »

J'avais été très dur avec elle. Mais sincère. Elle devait prendre conscience des enjeux de la vie au Palais et réaliser que son ambition avait un prix. Son sacrifice ne serait que temporaire. Peut-être ne pouvait-elle pas le supporter. Quel gâchis ! Ce projet de transport me semblait prometteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morgana-lazarey-photography.tumblr.com/
ʘ Ingénieur ʘ

Camelia Zaïna

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 199
♦ Messages : 42
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche :
Petite Voleuse
♦ Protecteur : Genesio Demichellis
♦ Date d'inscription : 23/12/2011
♦ Age : 25

La partie continue... Vide
MessageSujet: Re: La partie continue...   La partie continue... EmptyLun 23 Avr - 21:20

Mon orgueil pouvait gonfler à l'idée que j'allais apporter des idées nouvelles et de bonnes armes d'excellente facture à des combattants pour la liberté, l'égalité, pour un monde sans religion, sans loi, sans classe sociale ... un monde parfait et purifier de tous ces idiots de riches !

Malgré ce sentiment de fierté où naissait une véritable impatiente de gouter à la coupe de la victoire, je craignais au fond. Oui, je craignais ce stupide palais et tous les gens tout autour. Etait-ce une bonne idée d'avoir un noble si haut placé en "Mécène" ou pas ? Je craignais un peu qu'on découvre réellement ce que je fais et il faut avouer que cet endroit devait grouiller d'espion ou autre. Et puis, comment allais-je tomber sur des révolutionnaires si on m'enfermait entre quatre mur pour danser et créer seulement ?

Il me fallait des sorties. S'ils me laissaient pas, je fuguerais pour la nuit et reviendrais au matin discrètement. JE trouverais bien un moyen de passer incognito où je veux ! Il suffit juste que je comprenne le fonctionnement de cet organisation et je trouverais bien une faille ! Tout fonctionnement humain avait toujours une faille mais pas les machines ! Elles étaient tout simplement parfaites une fois qu'on a calibré correctement les plans et autre !

Enfin pour avoir un objet parfait, il fallait les moyens. J'avais pas les moyens là et ... bingo, ce type m'offrait les moyens !

Tiens je n'avais pas à apprendre les coutumes de cet endroit et je n'avais qu'à dire "poliment non" si jamais des nobles ingrats ne montraient insupportables avec moi ! Restez à voir ce qu'il supposait par "humble et poli". Voilà des notions trop inconnues et obscures pour moi ! Je parlais comme je respirais et je bougeais comme le dictais mon cerveau !
Je verrais bien ce qu'il sous entend par ces notions quand il voudrait bien m'accorder un peu de son temps pour parler progrès et machine et palais.

Ensuite il me promet les encres de toutes les couleurs ! Voilà un délicieux rêve qui devient réalité ! Je pouvais dessiner des tas de lignes avec, appuyez au bon endroit, utiliser les bonnes couleurs selon l'importance ou autre détail ! Ca allait me faciliter la vie grandement personnellement. Oui, j'aimais moyen moyen le noir sur le parchemin quand j'ai vu la parfaite alliance d'un encre rouge au parchemin.

- Bien ... Je tenterais d'être calme mais je ne promets rien. Par contre, une fois ingénieure admirée et confirmée, je me permettrais de faire ce que je veux, dire ce que je veux ! Pas de contrôle hein.


Je me lève spontanément, me mets en face de ce type, les mains derrière le dos, et lui fait une bouille assez mignonne. Oui, imaginez un jolie sourire et de beaux yeux bleus qui vous fixent innocemment.

- Je commence quand alors ? ..... Duc Commandement ?

Je ne me souvenais plus de son titre en entier. C'était d'un compliqué... Je n'osais pas continuer. oui, si je continuais, cela virerait à du "Duc Commandement Géné-bidule Dém". Vaut mieux se taire actuellement nan ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʊ Duc-Commandant Ʊ

Genesio Demichellis

♦ Influence : 263
♦ Messages : 34
♦ Âge du perso' : 38
♦ Fiche : Mônsieur G et le dossier
♦ Protecteur : Il a surtout besoin d'alliés...
♦ Date d'inscription : 14/12/2011
♦ Age : 28

La partie continue... Vide
MessageSujet: Re: La partie continue...   La partie continue... EmptyDim 6 Mai - 15:30

« C'est à vous de voir mademoiselle Zaïna. Je vous mets sur les rails mais je ne me porte pas complétement garant pour vous. Je ne vous connais pas assez. Vous devez faire vos preuves et... défendre votre projet vous-même. Ce n'est pas dans mes habitudes de mâcher le travail. Et ce n'est pas parce que vous êtes une femme que je vais être plus clément. Vous désirez quelque chose ? Utilisez tous les moyens honorables possibles ! Vous n'aurez rien sans changement, concession ou sacrifice ! Toutefois comme vous l'avez si judicieusement clamé... Lorsque vous aurez obtenu un statut confortable, vous pourrez vous permettre quelques folies. Attention cependant. Ne pensez pas que le titre ou la reconnaissance de l'Empereur soit suffisants pour vous protéger. Sachez qu'au Palais, il ne faut rien considérer pour acquis. Vous courez moins de risques qu'un soldat haut placé, un noble ou un magistrat mais tout de même. Lorsque vous aurez obtenu la place tant convoitée, il y aura toujours quelqu'un qui essaiera de vous causer des ennuis. »

Je craignais que mon discours alarmiste ne ternisse ces grands yeux bleus innocents. Comme je venais de le dire je n'allais pas lui faire de cadeau sous prétexte qu'elle était une simple citoyenne. J'étais quand même gêné. Je passais machinalement mes doigts contre les lèvres, l'air sérieux. Il n'y avait rien de plus réel. Cette menace qui n'épargnait personne. Même moi le Duc-Commandant je ne pouvais me payer le luxe de me sentir en position de sécurité. Seul l'Empereur lui-même pouvait le prétendre. Et encore. Avec tous ces illuminés qui cherchaient à le renverser il y avait toujours un risque.

« Duc-Commandant Genesio Demichellis. Je me demande si j'ai eu raison de vous donner votre chance. Si vous n'êtes pas capable de retenir le titre de votre bienfaiteur je ne vois pas comment vous pourriez percer au Palais. Hum. Mais soit. Vous devriez vous rendre au Palais dès que possible. Vous vous présenterez aux gardes ils vous mèneront dans les quartiers des employés et domestiques. Des responsables vous accueilleront. Je vous ferais porter des parchemins et... vos encres colorées, puisque vous y tenez tant. Cet entretien est terminé, vous devez être impatiente de visiter cette Exposition. Remerciez l'Empereur, c'est lui qui en a eu l'idée. »

Je me tournais vers la porte d'un pas raide, l'ouvrit et m'inclinais légèrement face à mon interlocutrice.

« Une dernière chose. La Foi en l'Ombre n'est pas un problème. Mais tenez vous à distance des hautes sphères de l'Église. Les visionnaires en technologie ne sont pas les bienvenus dans toute la capitale. S'ils tentent de s'en prendre à vous, signalez le. L'Empereur tient à son mentor tout en appréciant particulièrement les inventeurs comme vous, mademoiselle. Vos questions attendront notre prochain entretien vous avez toutes les informations vitales. Ne me posez pas de questions dans une missive, par mesure de précaution. »

C'était un simple avertissement. Camelia sortit, je franchis à mon tour le seuil du bureau puis refermais la porte. Une dernière petite courbette de politesse avant de filer d'un pas cadencé en direction d'un attroupement de gardes. Mon entretien s'était terminé juste au bon moment, il fallait éviter tout débordement en ce jour si spécial pour Ezhekiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morgana-lazarey-photography.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




La partie continue... Vide
MessageSujet: Re: La partie continue...   La partie continue... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La partie continue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Le Quartier des avancées Ѧ :: Hall des Expositions :: Première Convention des Sciences [évent !]-