Partagez | 
 

 Nate ~ "Je suis un éternel spectateur, celui qui susurre de petits commentaires ironiques au creux de votre oreille..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
₳ Philosophe ₳

avatar

♦ Influence : 210
♦ Messages : 51
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Par ici pour la fiche, et par là pour le carnet.
♦ Protecteur : A quoi ça sert?
♦ Date d'inscription : 12/01/2012
♦ Age : 26

MessageSujet: Nate ~ "Je suis un éternel spectateur, celui qui susurre de petits commentaires ironiques au creux de votre oreille..."   Jeu 19 Jan - 23:13

Votre Carnet d'Identité

Nom de Famille : Lazarey
Prénom(s): Nathaniel
Surnom: //
Âge: 20 ans.
Titre de noblesse: Son père n'a pas été capable de redorer leur blason. Les Lazarey n'ont plus aucune dignité parmi les nobles, leur rang leur a été retiré.
Province: Dargon.
Faction et classe: Éclairés, philosophe.
Orientation Sexuelle: L'excitation. Nate a déjà exploré les bordels de la Capitale, en vain. Il repart inlassablement bredouille, payant son tribut sans avoir été honoré. Des femmes voluptueuses, des hommes entreprenants... Ils sont faibles et prévisibles, comment voulez-vous être excité par ça..? Le blondinet cherche encore celui ou celle qui lui fera enfin ressentir quelque chose.

Pouvoirs

Solide: c'est surprenant ce que votre corps peut endurer comme coups ou douleur (ou le froid, cela va sans dire). Maintenant, est-ce une bonne chose ?

Terre: les Philosophes, à travers l'étude et la méditation, sont entrés en communion avec la terre. Ceci leur permet de la faire trembler ou même de soulever le sable ou les pierres pour les déplacer. Il s'agit d'un exercice très fatiguant et difficile.

Apprécié par la haute société: la noblesse s'intéresse certainement à vous. Allez-vous avoir un protecteur ?



Vos opinions

Entre envie et action, il n'y a qu'un pas. Mais il est parfois impossible de le faire... Nathaniel aimerait tellement mettre à terre l'Église et tous ses représentants! Il rêve parfois d'atteindre cet objectif seul mais dans ces moments là la stupidité de son désir le rattrape bien vite. Même le légendaire Lao a besoin d'alliés. Sauf que Nate n'est pas un apprenti philosophe qui aime se mêler à ses confrères. Il a croisé bon nombre d'autres élèves et quelques maîtres respectables tout au long de ses errances à travers l'Empire. Ces rencontres ne lui ont apporté que déception, la plupart des philosophes sont – aux yeux du fils Lazarey – dénués de tout intérêt car trop passifs. Trop gentils. Peu ambitieux. Tout le contraire de la noblesse de sa province... Nate ressent une profonde indifférence pour les puissants de Dargon même si ces derniers ne se sont jamais privés de s'en prendre à sa famille. Les choses auraient été différentes si les Lazarey n'avaient pas perdu tout leur prestige ainsi que leur rang.

Depuis son arrivée dans la capitale, Nathaniel a eu assez de temps pour observer les nobles de la ville et en a conclu qu'ils étaient indéniablement plus sympathiques que ceux de Dargon. La noblesse d'Ishtar est plus délurée et effrontée, ce qui lui donne un certain charme. Il savent s'amuser dans la Capitale... Et ce n'est sûrement pas les créations hybrides de la science qui vont entacher tout ces plaisirs! Nate posait beaucoup de questions à propos des esclaves lorsqu'il était enfant. A présent il ne s'en soucie guère. Il ne se considère pas comme un sauveur et n'a de toute façon pas le temps de s'engager dans les causes du peuple. Sa vie et ses voyages l'ont conforté dans l'idée que pour survivre, il ne faut compter sur les autres qu'en dernier recours. Et si l'esclavage et les expériences étaient régulées, contrôlées ou annihilées, il y aurait toujours un fou pour trouver des idées encore plus horribles...

Les faveurs de Nathaniel vont presque toujours pencher là où il trouvera son intérêt. Il ne convoite ni l'argent ni le pouvoir ce qui le rend assez difficile à acheter. Ses désirs sont d'une toute autre nature... Face à Nate, personne ne peut savoir à quoi s'attendre, sauf pour les Ecclésiastes et les Inquisiteurs. Tout le monde ne mérite pas le pardon.



Description : Qui êtes-vous et à quoi ressemblez-vous ?

« Blasé? Mais non, je suis juste sarcastique..! »
Le grand blond accoudé au comptoir d'un air nonchalant n'est pas si désespéré que vous le pensez. Regardez le demi sourire ironique qui s'étale lentement sur ses lèvres. Notez l'éclat un brin intéressé et amusé qui brûle au fond de ses prunelles cerclées d'azur. Ses doigts fins s'enroulent souplement autour de son verre d'alcool. Il porte le breuvage à ses lèvres dans un geste d'assurance tranquille, il a confiance en lui et lance parfois un regard aimable au tavernier débordé de travail.

Ce fils à papa issu de la noblesse de Dargon a appris à rabaisser sa fierté et à taire son mépris pour le peuple. Naître dans une famille en plein déclin y a fortement contribué, sans parler des espoirs brisés... Nathaniel Lazarey aurait pu tomber dans l'aigreur la plus pathétique en assistant à la destruction de son héritage. De l'influence, des relations, un titre... Le tout, envolé.

Au lieu de se lamenter sur son sort et d'en vouloir à la terre entière, Nate a brusquement décidé d'élargir ses horizons. Il ne pouvait plus tirer profit de la position sociale de sa famille? Très bien. Cherchons le divertissement ailleurs, l'Empire ne résume pas qu'à Dargon et à ses nobles locaux. Le peuple sait aussi s'amuser. Le peuple ne se soucie pas de l'étiquette ni du nombre de générations de nobles avant vous. Le peuple s'en fiche, il survit et comme n'importe quel autre noble, il doit se nourrir pour subsister.

A force de vagabonder de province en province, Nathaniel Lazarey s'est fondu dans la foule. Il a gardé ses manières d'aristocrate mais n'a pas peur de se jeter dans la cohue les jours de marché. Un peu solitaire, c'est un spectateur amusé qui est plongé dans une incessante quête de sensations. C'est d'ailleurs sa plus grande faiblesse, couplée à la désinvolture et à quelques excès de témérité. Il a jusque là su éviter les ennuis, ce qui est un exploit en soi car l'ironie et la bouffonnerie ne sont pas toujours appréciés.

Son exigence et sa logique tordue ont eu raison de ses rares compagnons de voyage. Si toutefois vous parvenez à l'apprivoiser – à dessein ou par hasard – il peut se montrer très chaleureux et bavard.


Récit d'une vie

Bienvenue dans le tableau idyllique de la famille Lazarey. Un baron de Dargon, une jolie demoiselle originaire de Steefeal, deux enfants, un manoir, un chat, trois chiens, des poules et des ch'vaux. Aaah, c'est très beau et la brillance du givre ne fait que donner un peu plus d'éclat à tout ce faste lyrique.

Mais ces choses là ne durent jamais. Il y a toujours – toujours! - un élément perturbateur. Dans cette histoire, cet élément détestable n'est autre que la fille ainée des Lazarey. Katarina.

Elle a sabordé sa propre famille avec ses idées folles et sa soif de connaissance... Mais nous y reviendrons plus tard. Plus tôt que vous ne le pensez.

La demoiselle n'avait pas su rester à sa place. Jouissant d'un titre, d'une fortune confortable et d'une silhouette ravissante, la jeune Katarina n'accordait aucune attention à ses prétendants. Elle négligeait sa toilette et restait constamment le nez plongé dans les livres. L'influence de son père lui permettait d'accéder à certains ouvrages, elle en profitait sans compter. Elle lut énormément et harcela ses parents pour lui dégoter un maître philosophe. Elle avait quinze ans. Ils crurent à une lubie d'adolescente et cédèrent à son caprice... Lorsque le Baron s'aperçut que sa fille ne se contentait pas de jouer à la gentille philosophe, il prit peur et congédia sèchement celui qu'il avait engagé comme précepteur. Mais le mal était fait, le Maître avait eu le temps nécessaire pour entraîner Katarina à la maîtrise de la terre. Les nobles de la province commençaient à jaser. La fille Lazarey avait à peine dix-sept ans mais les rumeurs sur ses pouvoirs enflaient. Ainsi que les ragots sur ses nouvelles fréquentations...

La réputation du Baron chuta progressivement en dépit de ses efforts pour rétablir la dignité de sa famille. C'était trop tard, la machine était lancée. Le paroxysme fut atteint quelques années après lorsque Katarina se servit de la fortune de son père pour financer une rébellion. Les autorités furent prévenues à temps, la rébellion matée, les Lazarey déshonorés. Le gouverneur de Dargon – un ami de la famille! - avait retiré à contrecœur le rang du Baron. Tous les autres nobles de la province hurlaient à la traitrise... Alors le Gouverneur avait agi en conséquence, craignant pour son propre grade.

Le malheur des Lazarey n'était pas encore terminé. Ils perdirent cette fille qu'ils chérissaient encore malgré ses opinions en matière de politique. En effet, Katarina avait causé la ruine de sa famille à cause de ses dons et ses fréquentations, mais ses géniteurs lui pardonnaient tout.

Quelques jours après la rébellion avortée, lorsque le Baron dut se résoudre à ne plus jamais utiliser son titre de noblesse, un domestique trouva le cadavre de Katarina dans le cellier du manoir. Elle avait la gorge tranchée et son petit frère Nathaniel était prostré près des caisses de provisions pour l'hiver. Elle avait à peine vingt-deux ans et lui, quinze.


« Не смотреть, не смотреть... »
Ne regarde pas, ne r'garde pas...

Ai-je gâché ta vie petit frère? Maman était trop occupée et papa n'était jamais au manoir. Alors j'ai pris soin de toi, tu faisais tes siestes lorsque je lisais à haute voix ces livres de philosophie, ces livres interdits... Je te parlais sans cesse de la magie de la Terre et tu m'as vu la pratiquer tant de fois... Tu as grandi avec moi, tu as grandi avec ça. Que pouvait-il t'arriver d'autre? Je n'allais pas te laisser à la merci des domestiques. Ils sont mal payés et font mal leur travail. Et je sais de source sûre que Pavel a déjà séjourné dans les prisons de Steefeal. Pourquoi maman nous l'a ramené? Ah oui, il lui a soi disant sauvé la vie lors d'une attaque de brigands.

Est-ce égoïste de ma part si j'espère de toutes mes forces que tu suivras la même voie que moi? Le régime doit être renversé! Ne vois-tu pas Nathaniel à quel point nos parents sont corrompus, j'ai essayé de faire quelque chose mais tout s'est retourné contre moi... Et comme d'habitude, je te tenais par la main. Sauras-tu leur avouer que c'est leur Église chérie qui a orchestré le meurtre de leur enfant adorée? Non évidement, tu es trop jeune... Mais j'espère de tout mon cœur que tout ce que je t'ai appris ne va pas disparaître à cause de leurs enseignements arrogants et ignorants. Ne les écoute pas. Fuis dès que tu le peux. Papa possède de tas de cachettes, l'or ne manque pas. Prends tout ce que tu peux et pars sans te retourner. La magie de la Terre est puissante, elle est partout, elle est tout. C'est la seule chose sur laquelle tu peux compter. Tout le reste n'a aucune importance.

N'oublie jamais ça.


« Я ничего не забуду. »
Je n'oublierais rien.

Les morts ne parlent pas. Nathaniel avait essayé de dire à sa mère que le responsable de l'assassinat de grande sœur était un ecclésiaste... Mais personne ne le crut. Alors il s'était tu. Toute parole ignorée est vaine. Le fils Lazarey se sentait vide et las. Katarina était tout pour lui. Il avait pratiquement tout perdu, il ne lui restait plus que les connaissances théoriques qu'il avait accumulées sous l'influence de sa grande sœur. Elle ne pourrait plus rien lui apprendre à présent... Et le manoir tombait en décrépitude, Madame Lazarey plongeait dans la dépression, Monsieur Lazarey fut obligé de vendre les chevaux les poules et les chiens... Et même le chat.

S'étaient-ils seulement aperçus de la disparition de Nathaniel? Ce dernier avait pris soin de les alléger d'une petite partie de la fortune qui leur restait. Une avance sur son héritage en quelque sorte.

Il n'est pas revenu au manoir Lazarey depuis plus de deux ans. Il a passé la première année à errer dans tout l'Empire de province en province pour finalement se fixer en plein cœur de la capitale. Il ne lui reste plus beaucoup d'argent... Heureusement pour lui, il s'est attiré les faveurs d'une vieille dame aisée, une ancienne couturière sans enfants...

La chance avait enfin tourné pour le novice Nathaniel Lazarey.



Mais vous êtes qui, en fait ? ._.

    Comment avez-vous découvert le Forum ?
    - J'appellerais ça "l'influence démoniaque".
    Avez-vous des conseils ou des remarques le concernant ?
    - J'aime Indi.
    Votre Disponibilité (en moyenne) :
    - Souvent.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morgana-lazarey-photography.tumblr.com/
₳ Philosophe ₳

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 430
♦ Messages : 185
♦ Âge du perso' : 36
♦ Fiche : Pour... MOI !
♦ Protecteur : Marquis de Hartwick
♦ Date d'inscription : 13/01/2012
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Nate ~ "Je suis un éternel spectateur, celui qui susurre de petits commentaires ironiques au creux de votre oreille..."   Jeu 19 Jan - 23:23

Validé, comme je l'ai lue à l'avance o/

Très jolie fiche o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Nate ~ "Je suis un éternel spectateur, celui qui susurre de petits commentaires ironiques au creux de votre oreille..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ϩ Recensement Impérial Ϩ :: Validées-