AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un peu d'histoire... L'Église

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Uriel D'Arken
Mort(e) tragiquement

Uriel D'Arken

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 29

Un peu d'histoire... L'Église Vide
MessageSujet: Un peu d'histoire... L'Église   Un peu d'histoire... L'Église EmptyMar 30 Mar - 17:55

L'Église


"Tout ce qui est, l'est à travers l'Ombre. Toute existence est équilibre et l'Ombre en est la forme la plus parfaite. Ceux qui servent l'Ombre, servent le bien de toute l'existence."
Premier verset des Écritures de l'Ombre

Un peu d'histoire... L'Église Nillus07
L'Église est une organisation unique sur le continent. Elle s'est développée en même temps que l'Empire et son expansion continua avec le gigantesque État. Se composant d'un très grand nombre d'ecclésiastiques, ce culte rassemble des érudits et des combattants furtifs qui partagent leur foi en une entité-énergie impersonnelle : l'Ombre. Mélange entre les extrêmes, la Lumière et les Ténèbres, elle est pour eux la forme suprême de puissance. Selon ses théoriciens, toute chose a une âme, qui est composée d'une infime parcelle d'Ombre. A la mort d'une personne, l'âme de celle-ci va rejoindre l'Ombre par excellence, vénérée dans tout l'Empire. Le concept du 'divin' s'est perdu en même temps que le savoir concernant le véritable pouvoir de l'Empereur. La population d'Ishtar ignore donc également ce que pourrait bien être un ange ou un démon.

C'est aussi cette âme, ainsi faite, qui permet aux humains de maîtriser les ombres. Plus éphémères, elles peuvent être soumises à la volonté des prêtres. Mais ceux-ci gardent jalousement leurs secrets et ne les partagent qu'avec ceux qui veulent devenir des prêtres à leur tour. L'entrée au sein de l'Église est certainement prestigieuse, une forme d'avancement social pour beaucoup, mais signifie aussi l'abandon de la plupart des droits. Comme dans une armée, il faut se soumettre aux ordres des supérieurs. Mais beaucoup trouvent que c'est un petit sacrifice, comparé aux pouvoirs et connaissances que l'on peut acquérir de cette manière. Danseurs-combattants, les prêtres sont des magiciens aussi spectaculaires que redoutables. Pour la plupart, ils s'habillent sobrement, en noir. Une robe avec capuche est souvent synonyme de prêtrise. La simple bague en argent au doigt désigne à tous les coups un ecclésiastique confirmé, supérieur aux novices.

De plus, premiers instruits de la société, ils sont souvent des fonctionnaires ou des professeurs, au service de la noblesse et de tout l'Empire. Il faut avouer que cela donne à l'Église un certain contrôle sur l'ensemble des hautes sphères. Outre les conseils et petits offices, célébrés pour le peuple, sont organisées 4 grandes festivités : les Équinoxes. A savoir, les jours d'équilibre parfait entre la lumière et les ténèbres du jour et de la nuit. C'est une excellente raison de profiter des feux d'artifice, de festins et de jeux dans l'Arène.


L'Inquisition, bras armé de l'Église, est composée de clercs particulièrement combattifs, dont la mission est de punir les hérétiques et ceux qui s'opposent au pouvoir central. Car ce culte n'existe qu'avec le soutien impérial. Tout Empereur fut soutenu par l'Église et ils auraient sans doute tous du mal à se maintenir au pouvoir avec un peuple profondément croyant. Surtout que les moyens employés par certains des inquisiteurs sont similaires aux expériences folles de nombreux scientifiques, ce qui implique beaucoup de sang, de cris et de souffrance... L'Inquisition n'est pas une organisation officielle. Tout responsable de l'Église va nier son existence. On parlera plus facilement de "nos frères et sœurs armés". Tout le monde en connait l'existence, mais personne ne le dit trop fort. Si on approuve, il suffit de se taire. Sinon, on critique en silence, sous peine d'un décès peu enviable.

Aucune distinction de sexes n'est faite. Les hommes et les femmes deviennent prêtre(sse)s ou inquisiteurs (inquisitrices), à condition d'avoir les talents nécessaires et un dévouement prouvé.

Même si elle connait ses heures difficiles, avec le Progrès, les idées nouvelles et de nouvelles philosophie (non moins efficaces), l'Église reste un joueur fort sur le plan politique et social. Surtout avec la Régence, assurée par le Haut Prêtre, supérieur spirituel et hiérarchique de toute l'organisation. L'arrivée au pouvoir du Jeune Empereur, Ezhekiel, obligea Uriel et ses subalternes à calmer leurs ardeurs et à agir avec un maximum de discrétion. La Garde Impériale n'hésitera jamais à les accuser de tel ou tel crime.

Ne sous-estimez jamais cette Faction, elle est partout.
Un peu d'histoire... L'Église Nillus08


Dernière édition par Uriel D'Arken le Mer 9 Mar - 22:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liberumarbitrium.net
Uriel D'Arken
Mort(e) tragiquement

Uriel D'Arken

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 29

Un peu d'histoire... L'Église Vide
MessageSujet: Re: Un peu d'histoire... L'Église   Un peu d'histoire... L'Église EmptyJeu 29 Avr - 14:29

Les Écritures de l'Ombre sont un recueil de d'écrits de sages, considérés comme vérité par l'Église. Si chaque prêtre a le droit (et les connaissances nécessaires) pour écrire, seuls ceux qui se seront démarqués par leur dévouement et leur puissance pourront connaitre l'honneur d'avoir leur verset à ajouter aux Écritures. Une fois inscrites dedans, les mots deviennent une partie du dogme, pouvant être interprétés et prêchés. Ils perdent aussi leur auteur : en effet, ce qui est Écrit, n'a pas d'auteur concret. Les auteurs conservent l'anonymat, une fois pour toutes. Les Versets sont éternels...

Seul le Haut Prêtre, et uniquement en compagnie de nombreuses autorités ecclésiastiques de son époque, peut décider d'ajouter des versets aux Écritures. Il s'agit d'un procédé rarement observable. En aucun cas, les textes ne peuvent être modifiés. Ce qui fut écrit, reste vrai, mot pour mot. C'est bien pour cela que les prêtres sont passés maîtres dans l'art de l'interprétation. Eux seuls peuvent lire et connaitre les paroles exactes des Versets. Il leur appartient de les transmettre ou non au peuple. Ainsi donc, certains sont occultés, en fonction de la nécessité. D'un siècle à l'autre, et en fonction de la situation politique ou sociale, le même verset peut vouloir dire complètement autre chose qu'avant... Ce sont là les aléas de la foi et de la religion. Gardez bien en mémoire le fait que des générations et des générations de fanatiques furent formées et endoctrinées avec ces textes sacrés.

D'un autre point de vue, il est intéressant de consulter les versets, car ils retracent l'histoire de l'Église et donnent une idée de ce qu'elle traversait au moment, où ces mots furent écrits. Ainsi on peut déterminer, par exemple, l'époque, où le premier Haut Prêtre fut élu. Par contre, tout le monde n'a pas accès à toutes les vérités qui y sont contenues. Cependant, si l'Église veut vraiment cacher quelque chose, elle le décrit dans un autre ouvrage que celui qui sert de guide à tout le monde. Le meilleur exemple est la puissance exceptionnelle de la famille impériale. Les Écritures y font référence et commandent à l'Église la protection de celui qui naquit de l'Ombre et de sa descendance. Elles soutiennent également l'Empire en tant que tel. En aucun cas, de nos jours, personne ne dira tout haut que ces deux versets sont étroitement liés. L'écrasante majorité des gens l'ignore et on fait tout ce qui est possible pour que les choses demeurent ce qu'elles sont.






Premier Âge impérial
Tout ce qui est, l'est à travers l'Ombre. Toute existence est équilibre et l'Ombre en est la forme la plus parfaite. Ceux qui servent l'Ombre, servent le bien de toute l'existence. 1
Lorsque l'existence émergea de l'Ombre primaire, le Monde prit forme, différents équilibres se formèrent. Et c'est ainsi que vont les choses. La terre et l'eau sont en équilibre pour faire pousser les plantes, l'homme respire l'air et se réchauffe auprès du feu. Les équilibres doivent être maintenus, mais aucun n'est aussi importent que celui entre la Lumière et les Ténèbres. L'un aveugle, brûle, l'autre horrifie et plonge toute chose dans un froid destructeur. 2
Les changements comportent leur part de danger. Un danger pour l'équilibre et l'existence. A chacun appartient de choisir sa voie. 3
Car s'il existe une multitude infinie d'équilibres possibles, seule celle qu'est l'Ombre est inébranlable. Si Elle disparait, c'est toujours pour réapparaitre ailleurs, Elle est éternelle et aucun ennemi ne pourra se mesurer à elle, ni à ceux qui La suivent. Nous sommes unis, contre toute personne qui s'oppose à nous et à ceux qui nous ont confié leur vies dans le voyage qu'est la vie. Nous sommes leurs guides. Nous sommes ceux qui leur indiquent le chemin et nous devons les protéger. Nous sommes le bras vengeur de l'Ombre et le bouclier de ses fidèles. 4
N'ayez aucune crainte, face à la mort. Une fois un corps détruit, son âme va rejoindre l'Ombre, d'où elle provient. On peut venir à bout d'une enveloppe charnelle, mais non de l'Ombre. L'Ombre est invincible et omniprésente. N'hésitez donc jamais à donner votre vie pour ceux qui comptent sur vous, sœurs et frères obscurs. 5
Que le plus puissant d'entre vous soit celui qui nous commande. Celui qui est le plus en communion avec l'Ombre doit donner des ordres. Et ils doivent être obéis pour le bien de tous. Il devra veiller sur celui qui naquit de l'Ombre et ses descendants. Leurs survie est primordiale et c'est la charge sacrée de ceux qui consacrent leurs vies à l'Ombre. 6

Second Âge impérial
Vénérez la descendance de celui qui naquit des Ombres et empêchez sa lignée de s'éteindre. Leur fin serait la fin de l'équilibre et de l'existence. Tout retournerait au Chaos primaire et seul l'équilibre parfait demeurerait inchangé. Car rien ne peut ébranler l'Ombre. 7
Si vous désirez être en communion avec la Source de Tout, l'Ombre, vous devez en sentir la moindre manifestation. Chaque ombre doit être une partie de votre esprit puis un prolongement de vos bras et de vos jambes. Une fois en harmonie avec ces forces, et si votre volonté est suffisamment forte, vous allez pouvoir commander à une puissance inaccessible pour le commun des mortels. 8
Restez humbles, face à ces énergies que vous avez la prétention de manipuler. Vous n'êtes rien, face à elles, et aucun de vous ne devrait se croire à l'abri du châtiment qui s'abat sur les orgueilleux. Ignorez leur magnificence et disparaissez à tout jamais. Respectez-les et votre récompense sera grande. Tout ce qui est, l'est à travers l'Ombre. 9
Le sang des fidèles peut être versé. S'offrir en sacrifice à cette énergie est un acte de foi très respectable. Mais ne l'oubliez jamais : répandre le sang des infidèles est votre devoir ! En aucun cas ne faites de sacrifice, si ce n'est pour anéantir des ennemis de l'équilibre le plus parfait qui soit. Pensez à l'Ombre et à ses serviteurs, avant de penser à votre gloire. Car aucun honneur ne sera plus grand pour vous que celui d'avoir été l'incarnation de la vengeance sacrée. 10
La fin justifie les moyens. Soyez sans pitié, ne reculez devant rien, vous qui avez l'honneur de lire ces paroles, réservées aux élus de l'Ombre. Ne cessez jamais de combattre, quitte à donner votre vie. 11
Bénissez ceux qui s'inclinent devant l'Ombre, aidez-les. Tous, vous qui suivez l'équilibre, soutenez vos frères et vos sœurs. Soyez respectueux des lois de l'Ombre et de celles de de votre Empire. Car l'équilibre est ordre. L'ordre évite les changements et préserve l'équilibre. L'Empire est ordre. Et son souverain est le vôtre. Inclinez-vous et servez-le. Nous lui devons tous l'obéissance. 12
Lorsque vous méditez, orientant votre esprit vers l'Ombre, faites-le en murmurant. Gardez l'équilibre entre le silence et les sons trop forts. Ne le faites jamais ailleurs qu'au seins de ses ombres chéries qui sont Ses manifestations dans notre existence. Que vos mouvements soient fluides, assurés et précis. N'hésitez pas. Utilisez ce que l'on vous enseigne, d'abord pour la foi et l'Ombre, puis seulement pour les autres et enfin pour vous-mêmes. Vous êtes les protecteurs, mais aussi les vengeurs. Ainsi que des serviteurs. Ceux qui servent l'Ombre, servent le bien de toute l'existence. 13

Scrutez le Ciel, observez les voyages du Soleil. Lorsque l'équilibre sera parfait entre le Jour et la Nuit, la Lumière et les Ténèbres, réjouissez-vous, car l'ordre est maintenu. Parlez de ces moments à ceux qui en ignorent l'existence et partagez votre joie avec vos sœurs et vos frères. 14

Troisième Âge impérial
Tout le monde ne mérite pas le pardon. 15
Allez. Traversez tout l'Empire, l'existence toute entière s'il le faut. Et retrouvez les âmes égarées, convaincues de nos fautes par ceux qui se prétendent sages, alors que leur vérité n'est qu'illusion et leurs preuves sont écrites sur du sable au bord de l'eau. Les nôtres sont gravées dans le marbre le plus dur et ancrées dans l'Histoire de l'existence. L'Ombre seule mérite d'être vénérée. Ceux qui s'y refusent doivent se taire, car leurs paroles ne seront que sottises. Vous, vous êtes les vengeurs et votre colère doit frapper les hérétiques. 16
La cruauté, la violence et l'avarice sont inhérentes à la nature humaine. C'est aux sages prêtres, fidèles à l'Ombre et à l'Empire, de trouver l'équilibre entre les défauts et les qualités. C'est leur tâche sacrée que d'orienter les faiblesses afin qu'elles deviennent des forces. Ainsi aucune cruauté ne sera trop grande pour les traitres et les hérétiques. La violence réprimera les révoltes et écartera tout ennemi de l'Empire. De l'avarice vous ne garderez que le talent nécessaire à une bonne gestion, pour mieux servir ceux qui ont recours à vos services. Allez, maintenant et œuvrez pour l'ordre et la foi. 17

Un peu d'histoire... L'Église Ecritu10

La perfection des mouvements et de la concentration vous donnera la perfection de la Manipulation. L'Ombre met ses enfants à notre disposition. Traitez-les avec respect et qu'ils vous servent d'outils aussi nobles et chers que l'épée qui se transmet de père en fils, depuis la naissance d'une famille. Avec ces dons, si généreux, combattez les ennemis de votre Foi et adoubez vos frères pour pérennité de notre sainte communauté. 18
En aucun cas, ne vous laissez distraire de vos méditations. L'Ombre a la primeur sur toute chose terrestre. Lorsque vous communiquez avec elle, au travers de votre âme qui en est issue, ne gardez aucun contact avec le monde d'ici-bas. Rien ne nécessite l'interruption prématurée de votre réflexion, dussiez-vous en mourir. Une offense à l'Ombre est une offense à tous ceux qui la servent. 19
Maintenez l'équilibre dans tous les aspects de votre existence. Ne soyez jamais sur le devant de la scène. Votre place n'est pas dans les coulisses. Il faut rester en vue, sans voler la vedette. L'héritier de celui qui naquit de l'Ombre doit avoir la primeur. Ceux, qui croient, vous verrons. Les autres n'ont pas à être mentionnés ici sous un nom autre que celui d'hérétique. 20
La faiblesse ne peut être toléré que chez ceux qui doutent et n'ont pas l'expérience inhérentes à leurs fonctions. C'est au plus fort de faire la Loi. Et aucune force ne dépasse celle de l'Ombre et de ceux qui descendent de celui qui naquit d'Elle. Il en sera ainsi pour toujours, car aucune force n'est suffisante pour en décider autrement. 21
L'équilibre est la clef. L'équilibre du corps ne doit jamais être excessif. La symétrie n'est pas l'équilibre le plus parfait, même si l'œil d'un ignorant la trouvera esthétique. Les mouvements synchronisés avec la pensée, la volonté, la respiration et le cœur, voilà l'équilibre à atteindre. Et il vous sera donné de communier avec l'Ombre aussi souvent que possible. Seul le travail dur et de longue durée endurcira votre corps et votre esprit pour les rendre purs et efficaces.22
Gardez le sourire. Votre souffrance n'est jamais vaine. Votre mort vous renvoie à l'Ombre. Aucune peine n'est trop grande pour le bonheur de votre cause et de votre communauté. Qu'aucun jour ne passe sans que vous ne pensiez à l'Ombre et à l'Empire. Ils sont votre Mère qui a enfanté de tout ce qui est et votre Père qui vous protège de son bras puissant. Ne pas en être reconnaissant est un pêché, que chacun affrontera dans sa conscience. S'élever contre eux est un crime, devant être puni. 23

Le dernier verset fut ajouté par feu Alarin, Haut Prêtre, mentor prédécesseur d'Uriel D'Arken.

_________________
Un peu d'histoire... L'Église Ezhekiel Un peu d'histoire... L'Église ZeligUn peu d'histoire... L'Église EmileUn peu d'histoire... L'Église UlrichUn peu d'histoire... L'Église Lao
Un peu d'histoire... L'Église Chat10Un peu d'histoire... L'Église 00410Un peu d'histoire... L'Église 00310Un peu d'histoire... L'Église 00212
Un peu d'histoire... L'Église Ssacho10Un peu d'histoire... L'Église Indi10


Dernière édition par Uriel D'Arken le Mer 14 Déc - 11:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liberumarbitrium.net
Uriel D'Arken
Mort(e) tragiquement

Uriel D'Arken

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 29

Un peu d'histoire... L'Église Vide
MessageSujet: Eglise - La Magie du Sang   Un peu d'histoire... L'Église EmptyMer 23 Nov - 11:13

"Nous sommes les serviteurs de l'Ombre. Notre devoir est de servir le bien de l'existence et non nos intérêts personnels. Celui qui atteint, par son pouvoir, le sang, touche également à l'âme. Et il n'est pas d'âme qui ne soit faite d'Ombre pure, l'Ombre que nous servons.
Les ombres furent mises à notre disposition. Prétendre manipuler l'énergie à qui nous devons tout ce qui est est un blasphème et une hérésie. N'ayez nulle hésitation : tout hérétique se doit d'être anéanti par les fidèles."


Le Haut Prêtre Vespasien, comte de Hürgenbourg.


La Magie du Sang... Un vaste sujet... C'est là l'un des plus grands secrets de l'Eglise. Un secret si grand qu'il fut perdu pendant plusieurs siècles, inconnu de tous, dormant dans les ouvrages les plus poussiéreux.

C'est ce qui fut nommé, par les rares personnes au courant, l'Accident, qui réveilla cette magie à notre époque. Le tout commença avec un homme peu banal, et peu intelligent, Zélig Faoiltiarna. Ce prêtre, bâtard de sa famille, fut élevé par l'Eglise. Malgré son manque de jugement global, il présentait un don inhabituel pour la manipulation des ombres. Novice pour toujours de part son grade, il est désormais une sommité en matière de magie ecclésiastique. Il fut le premier, de nos jours, à constater le lien existant entre le sang et l'âme. Un lien interdit, oublié, mais non perdu.

Encouragé par Uriel D'Arken, enivré par la magie, il mit au point une technique unique : celle du pantin d'Ombre. Vidant une personne de son sang, il parvint à utiliser son âme pour en faire un esclave éphémère. Son supérieur en profita pour créer son propre sortilège, pour le moins aussi redoutable. Lui aussi fut basé sur le sang et sa capacité à véhiculer le pouvoir magique. Mais ce ne fut pas assez. Pour Uriel, du moins.

Le Haut Prêtre retrouva la plupart d'ouvrages traitant de la question. La soif de connaissance du clergé empêcha ses prédécesseurs de brûler ces livres. Alors il les mit sous clef, les réservant à lui et à son collaborateur. Les deux hommes que tout différenciait, mis à part leur amour pour la magie, mirent plus d'un an à apprendre à se servir de la magie du sang. Mais le résultat fut terriblement satisfaisant. On ne connaît toujours pas la limite de ce qu'ils sont capables d'accomplir par le biais de cette force. Saints ? Génies ? Ou assassins hérétiques ? Aucune importance : magiciens avant toute chose.


Ce que nous en apprend la Boutique [†]

Une puissance monstrueuse est désormais vôtre. Si la Manipulation des ombres est l'Art de contrôler des manifestations terrestres de l'Ombre Créatrice, la Magie du Sang donne accès à l'Ombre elle-même. Il est un fait connu que toute personne a une parcelle d'Ombre, appelée "âme" qui anime son corps jusqu'à sa mort, après laquelle elle retourne à l'Ombre pour le repos éternel. De multiples et obscurs travaux d'anciens prêtres mentionnent cette magie oubliée. Depuis plusieurs générations, personne n'y toucha. Jusqu'à ce que le Haut Prêtre actuel, Uriel D'Arken découvre un homme talentueux dans le domaine de la magie des ombres : Zélig Faoiltiarna. C'est lui qui découvrit un moyen d'utiliser la magie du sang. Inspiré, Uriel inventa un terrible sortilège à son tour. A force d'exercices, lectures, tests riches en hémoglobine, les deux hommes purent déceler les principes de ce nouveau domaine de la sorcellerie noire. Il va de soi que seules les personnes dépourvues de scrupules oseront s'en servir.

Basée sur le principe du sang-réceptacle-de-l'Ombre, la Magie du Sang a des effets néfastes sur la santé (mentale et/ou physique) du personnage. On ne peut jouer avec la source de toute vie impunément. Néanmoins, les avantages à en tirer sont nombreux. Le sang (celui du sorcier ou d'une de ses victimes) peut être contrôlé, déplacé, transformé en acide brûlant ou autre chose encore. On peut s'en servir pour refermer des blessures à toute vitesse ou même purger le liquide vital de poison. Tout dépend de l'imagination et de la volonté du sorcier. Cependant, il est difficile de s'en prendre à plusieurs cibles à la fois. La concentration et l'énergie nécessaires épuisent le prêtre beaucoup trop vite pour lui permettre ce genre d'excès. Une amélioration de ce pouvoir permet de réduire cette fatigue, mais ça restera toujours un défi indescriptible de s'en servir. Un Mage du sang, ne peut manipuler le sang dans les veines d'un confrère.



Dans la mesure, où la manipulation des ombres est avant tout un art martial, basé sur la méditation et la respiration, ainsi que sur les mouvements, la Magie du Sang relève déjà nettement plus d'un savoir supérieur. La concentration vient se focaliser sur les battements du coeur du sorcier et des gens qui l'entourent. Il est impossible d'apprendre à s'en servir autrement qu'en compagnie des deux prêtres brillants que sont Zélig et Uriel. Consacrés à leur Art, pour des raisons différentes, ils sont d'ailleurs en train de subir les conséquences de leur puissance à toute vitesse.

Alors que le corps athlétique du "novice" est en train de muter pour lui permettre de se transformer en un puissant félin, un monstre insensible à bien des armes et sortilèges, son supérieur endure la torture mentale. Le corps délicat d'Uriel D'Arken se meurt déjà à cause de sa santé défaillante. Mais la raison quitte son esprit de plus en plus souvent. Il est dépendant de la magie du sang et ressent le besoin de s'en servir tous les jours. Cependant, il compte bien mourir en essayant d'accroître son pouvoir jusqu'au bout. Non pas par hérésie (rares sont les personnes faisant preuve de son fanatisme) mais justement pour mieux servir l'Empire, l'Ombre et son Eglise... Peu importe la motivation, ils sont tous deux aux frontières de l'humanité...

_________________
Un peu d'histoire... L'Église Ezhekiel Un peu d'histoire... L'Église ZeligUn peu d'histoire... L'Église EmileUn peu d'histoire... L'Église UlrichUn peu d'histoire... L'Église Lao
Un peu d'histoire... L'Église Chat10Un peu d'histoire... L'Église 00410Un peu d'histoire... L'Église 00310Un peu d'histoire... L'Église 00212
Un peu d'histoire... L'Église Ssacho10Un peu d'histoire... L'Église Indi10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liberumarbitrium.net
Contenu sponsorisé




Un peu d'histoire... L'Église Vide
MessageSujet: Re: Un peu d'histoire... L'Église   Un peu d'histoire... L'Église Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu d'histoire... L'Église

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ϩ Contexte et Règlements Ϩ-