AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] EmptyMer 18 Jan - 20:39

Voilà une journée qui commençait, comme les autres, ce matin Isabeau s'était entretenue avec son acteur préféré, elle avait pris le thé avec lui, et s'étaient concerté sur les prochaines répétitions à venir. Il lui avait dit, qu'en ville, sur le marché se trouvait des tas de tissus pouvant servir à la confection de vêtements, d’accessoires, d'objet en tout genre, pouvant ravir ces messieurs comme ces dames. Bien sûr cela n'était pas tombé dans une oreille sourde, Isabeau voulait offrir un objet spécial à la jeune protégée, Ivana grandissait et s'épanouissait, il était temps qu'elle se consacre aussi à son éducation concernant la beauté, l'allure, et l’élégance.
Et tout le monde sait que le marché offre une grande gamme de choix, c'est donc là-bas, qu'Isabeau irait porter son choix.

La voiture s'était arrêtée devant le marché, la porte s'ouvrit laissant entrer la lumière du soleil dans la cabine, la Comtesse tendit la main, accueillit par son major-d ‘homme qui l'aida à descendre du carrosse. Une fois le pied à terre, celle-ci regarda aux alentours, que de monde aujourd'hui, son ami lui avait dit vrais, à en juger par les odeurs, le bruit, le nombre d'étals, difficile de ne pas trouver chaussure à son pied.

-Vous pouvez me laisser ici, je m'en vais chercher un présent pour Ivana, vous avez quartier libre pour cette après-midi.

-Merci Comtesse.

Isabeau leur répondit par un léger hochement de tête, mis son capuchon, fermé au niveau du cou, lui tombant jusqu'à mi longueur de ses bras, d'une couleur similaire à sa robe, d'un vert foncé menthe, sa capuche lui procurait une protection contre tous ces bruits, cries des passants et des vendeurs ici à là dans ce souk appelé 'Marché'. Bien sûr comme dans tout endroit du royaume, il y avait des gens, dont leur but premier et de vous soutirer de l'argent, des mendiants, des harnacheurs, des voleurs. Isabeau les connaissaient bien, et malgré la surveillance des lieux, ces gens-là ne renonçaient jamais au faite de pouvoir de mettre une bonne somme d'argent non négligeable dans les poches.

Isabeau se dirigea vers une boutique vendant des capes, jupons, gants et autres accessoires pour le plus grand bonheur de ces dames. Celle-ci était d'ailleurs bien remplit, il était difficile de se frayer un chemin jusqu'au vendeur, mais Isabeau savait comment faire, il lui suffisait d'agiter légèrement sa bourse, faisant s'entre choquer les pièces qui l'habitaient, le son parvenait jusqu'aux oreilles du vendeur, à la recherche d'un gros poisson, puis demandé à celle-ci de venir dans son arrière-boutique, là où les produits étaient les mieux préservés des mains baladeuses. Après tout, on ne savait pas où est ce qu'elles avaient bien pu traîner avant. Une fois dans l'arrière-boutique, le vendeur fit s'asseoir la Comtesse sur un pouf plutôt confortable, lui présentant ainsi son tout dernier arrivage, tissu soyeux, brodé, capuchons, capes, Isabeau touchait du bout du doigt l'Ombre, les yeux remplit d'étoile, elle se voyait déjà revenir ici avec sa jeune Ivana, et pour son plaisir personnel également.

-Mettez moi une pièce comme celle-ci, ainsi que deux de ces jupons, j'aimerais aussi avoir le détail de tous vos produits concernant le tissu servant à la confection de capes, ainsi que des quelques ébauches de robe que j'ai aperçu à l'entrée, si ma mémoire est bonne.

-Madame est trop bonne, je me ferais un plaisir de venir vous les livrer à votre domicile, sur l'ombre je vous promet de vous servir les meilleurs produits, vous avez l'air d'être une dame qui sait ce qu'elle veut, vous avez choisis la bonne étale Madame.

-Allons allons, je vous connais bien vous les marchands, je sais comment me faire comprendre, maintenant parlons argent, je ne suis pas une personne qui se laisse faire en affaire, dites-moi votre prix...

s'en suivit une longue discussion de négociation, mais Isabeau d'Heltier ne se laisse pas prendre son argent comme ça, elle avait su avoir le dernier mot, le marchand avait trouvé plus fort que lui, mais il s'en tirait avec une belle somme, qui très certainement allé le remplir pour un long moment. Une fois la chose faite, les affaires réglées, et les salutations échangées, Isabeau sortie de l'arrière-boutique, contente de ses achats, elle se dirigeait maintenant vers d’autres étales, rien de tel que de laisser les yeux diriger nos pas. Malheureusement ses pas furent perturbés par la rencontre d'un homme des plus inquiétant, à peine avait-elle fait cinq mètres qu'un homme vint la pousser violemment manquant de la faire tomber, déséquilibrée, celui-ci se précipita sur sa bourse, l'arrachant à son poignet gauche avec une violence qui lui tira un cri de douleur, elle voulut attraper au vol le ravisseur, malheureusement celui-ci n'était pas un jeune enfant fluet, au contraire c'était un homme imposant, Isabeau, perdue n'avait pas d'autre choix...

-Au voleur!!! A la garde !!! Quelqu'un à l'aide !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Re: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] EmptyVen 20 Jan - 10:34

    Kyle était de service aujourd’hui… comme beaucoup de jours en fait… c’était ça la garde, on bossait beaucoup, surtout en bas de l’échelle. L’avantage, c’était que le travail variait pas mal quand même, les gars comme Kyle changeait de secteurs assez souvent, ce qui faisait qu’il connaissait une grande partie de la capitale désormais. La façon de travailler changeait elle aussi, pas seulement les secteurs de déploiements. Un jour, il pouvait être déployé dans les rues en patrouille comme il pouvait surveiller depuis des lieux fixes. C’était le cas aujourd’hui, surveillance depuis les toits, secteur du marché. L’archer se promenait donc sur les toits des grands bâtiments du marché, englobant les lieux de son regard. Ça lui rappelait le bal, il avait travaillé dans les mêmes circonstances, d’ailleurs, aujourd’hui aussi il portait une grande cape grise avec pour seule décoration le blason Walgren, symbole de la garde. D’ailleurs, il était en binôme avec le même collègue que ce jour-là, un gars très agile adepte du combat aux longs poignards.

    Personne ne les voyait ou ne faisait spécialement attention à eux, de là où ils étaient, ils voyaient pas mal de choses, pratique pour surveiller un lieu présentant une telle densité de population. Car le marché portait bien son nom, surtout à cette heure-ci, il était noir de monde, de bruits, d’odeurs, un royaume du marchandage au sein de la capitale impériale. On trouvait tout ce qu’on pouvait chercher et même ce que l’on ne cherchait pas, notamment des gens peu agréables comme les voleurs à la tire qui avait fait régner leur petite loi pendant un bon moment. Seulement, le retour en force de la garde faisait que cet air touchait à sa fin et les flèches volaient aisément.

    D’ailleurs, ça ne tarda pas à remettre ça, une femme cria, d’une jolie voix mais sans doute plus agréable à entendre en d’autre circonstances. Et le contenu ? Les classiques, au voleur, à la garde et blablabla… Kyle jeta un œil dans la direction d’où venait les cris, il identifia un homme au pas de course, le voleur tentant de s’enfuir, pas très futé celui-là, il courait en terrain découvert. Kyle se saisit de son arc, laissant ses instincts de chasseurs reprendre le dessus, il arma une flèche, visa et tira, le tout en l’espace de quelques secondes après. Le trait partie, sûr et droit et on eut droit à un cri qui ressemblait à quelque chose dans ce gout-là :

    Waaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhh !!!!!

    Et le pauvre voleur s’écroula par terre, une flèche planté dans le… postérieur. C’était très amusant sur le papier mais dans la réalité des faits, une blessure au grand fessier, ça fait très mal, en plus d’être évidemment très humiliant. Kyle et son collègue ne tardèrent pas à sauter à terre pour aller chercher l’homme qui cherchait le courage de se lever. L’autre garde se saisit d’une de ses dagues et lui colla sous la gorge, lui passant l’envie de partir.

    Aller, direction le trou pour toi ! Debout !

    J’ai une flèche dans le cul je te signale !

    Rien à carrer, ta gueule et avance ! Kyle, tu t’occupes du reste ? On se rejoint plus tard.

    Ça marche.

    Son collègue s’était saisi de la bourse que l’homme avait prise et lui avait lancé. Puis, il fit se lever le voleur et avec quelques arguments percutants, commença à le faire avancer, direction future, la prison. Kyle avait rangé son arc, il tenait la bourse d’argent dans la main et se dirigea vers la propriétaire. Une femme au visage magnifique, sans aucun doute une noble, toujours des cibles de choix, sa capuche laissait apercevoir quelques jolies mèches couleur de feu. Kyle tendit la bourse à la jeune femme en parlant poliment.

    Madame, je crois que ceci vous appartient. Tout va bien, êtes-vous blessée ?

    Car les voleurs à la tire pouvaient souvent être très brusques et celui-là avait l’air du genre à manquer cruellement de subtilité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Re: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] EmptyVen 20 Jan - 12:39

Tentant de garder son calme, notre Comtesse espérait bien revoir sa bourse le plus vite possible, sa plainte ne pouvait pas passer inaperçu, elle y avait mis toute sa force dans celle-ci. Et ce n’est que quelques minutes plus tard qu’un cri de douleur se fit entendre un peu plus loin dans la rue, puis un calme, elle s’était avancée de quelques pas avant de s’arrêter au milieu de l’allée principale, apercevant un jeune homme, un arc sur son dos, une armure légère lui servait de couche protectrice, les cheveux blond or mélangeant le court et le long, s’avançait vers elle. Une fois face à Isabeau, il tendit la bourse de la Comtesse, tout juste récupéré au ravisseur pour la remettre à son véritable propriétaire.

-Madame, je crois que ceci vous appartient. Tout va bien, êtes-vous blessée ?

Un grand soulagement fit gonfler la cage thoracique de la Comtesse, posant une main délicate sur celle-ci, elle se dégonfla d’un seul trait, reprenant son précieux bien, la Comtesse saurait récompenser chaudement son sauveur en quelque sorte.

-Oh mille merci, vous avez remplit votre devoir avec une efficacité des plus remarquable, je ne manquerais pas de le signaler à qui de droit, jeune soldat, vous me semblez être quelqu’un de bien maniéré, pouvez-vous me décliner votre identité, j’aimerais remercie par d’une manière plus personnelle le soldat ici présent.

La Comtesse, le feu aux joues, s’examina un instant, c’est vrais que le malfrat l’avait agressée de manière assez brutale, … Elle avait un pied qui la faisait un peu souffrir, elle avait dû tituber sur celui-ci avant de se heurter contre le mur, mais c’est son poignet, qui, quelques secondes plus tard, lui fit bien comprendre que celui-ci n’était pas resté indemne, une chaude et vive douleur la prise, faisant apparaître une expression de douleur sur son visage

- Je crois…je crois bien que je me suis foulée le poignet, en tout cas celui-ci ne semble pas avoir apprécié la violence, sous toute ses formes …. J’ai besoin de m’assoir je pense…

La comtesse regarda autour d’elle un endroit où s’asseoir, le temps de récupérer, c’était en quelque sorte le contre choc, pour Isabeau, c’était bien la première fois que cela lui arrivait, comment ne pas être un tant soit peu déstabilisée ? Confuse elle alla s’assoir sur ce qui devait être le derrière d’une remorque, protégeant son poignet gauche de sa main droite comme pour créer une barrière imaginaire pouvant diminuer sa douleur, bien sûr cela n’était qu’un reflex ni plus ni moins. Elle était quelque peu gênée, comment ne pas perdre la face dans une situation pareil, qui plus est, c’était la première fois qu’Isabeau avait affaire à un soldat, il fallait que ce soit dans de telles circonstances.

-Je suis honteuse, navré de vous montrer un tel spectacle, je ne sais quoi dire, et j’en oublie même les bonnes manières, je suis Isabeau d’Heltier, Comtesse, comment pourrais-je me faire pardonné d’une telle conduite, et comment vous remercier pour votre acte de bravoure ?

Comment une telle chose avait-elle peut se produire, c’était une faute d’inattention de la part de la Comtesse, si dès le départ elle s’était fait accompagnée par un de ses serviteurs, au lieu de leur laisser quartier libre, voilà pourquoi il ne fallait pas être généreux, gentil dans ce genre de situation, le monde, la foule vous réserve bien des surprises …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Re: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] EmptyLun 23 Jan - 14:51

    Comme ce n’est pas tous les jours qu’on voit un voleur se prendre une flèche dans l’arrière-train, le spectacle avait intéressé pas mal de monde et le cercle habituel de badauds s’était formé lors de l’arrestation du voleur. Ledit cercle se désintégra rapidement, les gens reprenant leurs activités comme si rien ne s’était passé, un jour ordinaire de plus dans la capitale impériale. Et puis, le passage du preux chevalier qui allait s’assurer de la sécurité de la noble dame, c’était niais et ca n’intéressait personne en ce temps-là. Kyle tendit sa bourse à la femme qui la prise, toute heureuse de retrouver son bien et qui se fit d’une grande politesse avec lui, ca changeait, les nobles n’étaient pas tous comme ça non plus…

    Mon nom est Kyle Lightarrow Madame, archer de la garde impériale. Et vous n’avez nul besoin de me remercier pour avoir simplement fait mon travail.

    Fausse modestie pour se faire bien voir ? Non, Kyle était vraiment ainsi, il n’avait rien d’un lèche-botte. Déjà, il ne cherchait pas spécialement à prendre du galon et si ca devait être le cas, ca serait pour ses résultats et ses compétences, pas pour avoir lécher les bottes d’un noble et tant pis si ca le condamnait à rester trouffion toute sa vie. Pour le reste, sa politesse surprenait parfois, surtout pour un roturier issu du fin fond de Frickwitch. Mais ca, ca lui venait de sa mère, comme cette dernière avait servie chez un noble dans ses jeunes années, elle avait prit certaines habitudes qu’elle avait donné à ses enfants, notamment pour avoir le plaisir d’avoir des enfants bien élevés malgré leur condition. Naturellement, il lui demanda si elle se portait bien et la jeune femme, encore secoué par son agression lui dit avoir mal au poignet avant d’aller s’assoir sur le premier truc qui lui tombait sous la main ou dans le cas présent, sous le fondement. Elle se présenta ensuite, gênée qu’elle disait être de se présenter en de telles circonstances, Kyle lui rendit de nouveau un salut poli et un sourire agréable avant de répondre.

    Je suis honoré de faire votre connaissance Comtesse d’Heltier. Comme je vous l’ai dit, vous n’avez strictement rien à vous faire pardonné et vous n’avez pas à me remercier d’avoir fait ce qui est naturellement mon devoir et mon plaisir.

    Rajoutons une petite note de flatterie, adressée non pas à la noble mais à la femme. Kyle tendit ensuite la main vers elle.

    Permettez que je regarde votre poignet madame.

    Et délicatement, pour ne pas lui faire mal, il prit la main de la comtesse et examina de ses doigts fins le poignet. Etant habitué à la survie et aux blessures, il pourrait déjà dire si c’était sérieux ou non. A priori non, pas de gonflement suspect, pas de marque inquiétante, elle se l’était simplement foulé à cause d’un geste trop brusque.

    Rassurez-vous madame, ce n’est rien de grave, plus de peur que de mal, la douleur devrait passer d’ici peu de temps.

    Ce fut alors qu’il se rappela où il était, ainsi que l’épisode datant d’il y a un moment où il avait rencontré l’étrange Alysse. L’apothicaire chez qui il l’avait faite soigner était juste à côté et c’était un homme sérieux et digne de confiance.

    Si vous le désirez madame, je connais un apothicaire de confiance qui tient boutique tout près d’ici et qui aura certainement un baume efficace pour faire passer votre douleur, si vous le désirez, je peux vous y conduire immédiatement.

    Dit-il en tendant poliment la main à la comtesse, attendant sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Re: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] EmptyMer 25 Jan - 17:34

La Comtesse, posa délicatement sa main dans celle du jeune garde, l'aidant à se lever de l'endroit où elle s'était assise, puis elle se frotta le derrière de sa robe, même si elle venait de se faire agresser, elle gardait toujours à l'esprit la notion de "propre sur soi", après tout il fallait retrouver la face, devant tous ces gens, certains s'arrêtaient un instant regardant ce qui se passait, puis reprenaient leur marche, Isabeau ne voulait pas qu'on la regarde comme une pauvre chose, ou comme quelqu'un à plaindre, les seules façons dont elle voulait être perçut devait être du rang de l’admiration, de l'envie, de l’intérêt, enfin toutes celles qui auraient le don de la m'être en avant.

Elle acquiesça à la proposition du jeune soldat, lui répondant avec un petit sourire discret:

-En voilà une gentille attention, je vous en remercie, allons donc de ce pas chez cet apothicaire dont vous parlez, je sens que mes forces me reviennent peu à peu, je me répète encore mais, merci cher Kyle. Je dois vous avouer que c'est la première fois que j'ai affaire à un garde impérial, je dois vous avouer que je suis au même titre qu'un jeune acteur, goûtant à la scène pour la première fois !

Tout en engageant le pas, elle suivait le jeune soldat de prêt, d'une parce qu'elle ne connaissait nullement l'endroit où se trouvait cet apothicaire, mais aussi parce qu'elle avait moult questions à lui poser.

-J'avoue, qu'au moment où vous avez rendu votre verdict quant à ma blessure je me suis tout de suite soulagée à l'écoute du mot " foulé", en tant que soldat j'imagine que vous devez être habitué à ce genre de situation, dites-moi qu'elle a été votre plus grande blessure? Je raffole d'histoire de ce genre, oh mais j'espère ne pas vous offenser, j'avoue que ce n'est pas un sujet sur lequel on peut rire aux éclats quand on sait que certain y perde jusqu'à leur vie.

La Comtesse était petite être curieuse mais elle savait ou se trouvait les limites à ne pas dépasser quant à la bienséance, elle ne voulait en aucun cas froisser l'homme qui venait tout juste de lui rendre justice.

-Kyle dites-moi, si vous me permettez de vous appeler ainsi, d'où venez-vous ? Cela fait-il depuis longtemps que vous exercez la fonction de garde impériale ? J'imagine que cela ne doit pas être un métier de tout repos, la capitale grouille de gens aux intentions peu honnêtes, nous venons tous deux d'en avoir la preuve...

Tout en continuant de marcher Isabeau faisait bien attention à ce que son poignet blessé ne rencontre aucun obstacle qui vienne lui causer plus de douleur qu'à l'heure actuelle, mais vous savez ce qui arrive lorsque forcément, tellement obnubilé par cette peur, vous avez l'impression que le monde autour de vous et contre vous , mais à force de faire trop bien, on fait mal, c'est bien sûr ce qui arriva à la Comtesse, qui tout en marchant, elle heurta le bras de quelqu'un, celui-ci ne regardant pas devant lui, on pouvait considérer la faute étant la sienne. Isabeau stoppa brutalement son pas, étouffant un cri, tournant sa tête comme si le faite de la tourner ferait disparaître l'envie de crier, mais rien à faire, elle se mordit alors la lèvre, elle avait les joues rouges, et les larmes aux yeux...

-Oh non non non pas ça, Ombre toute puissante faite que mon tourment prenne fin au plus vite ! Et vous vous ne pouviez pas faire plus attention non ?

Rageant contre la personne qui venait de la percuter, celle-ci ne releva même pas, levant ça tête vers le haut d'un geste brusque comme pour lui retourner la faute, Isabeau n'en revenait pas, c'était certainement parce qu'il ne savait pas qui elle était, sinon il aurait certainement réagit autrement avec elle. Elle se tourna vers Kyle.

-Vous avez vu ça un peu, J'en perds mon latin, espanté, je suis dévariée ! Oh si ça ne tenait qu'à moi je ... Bon calmons-nous, cela ne sert à rien de jurer à tort et à travers ... Je suis désolé, la douleur me fait dire des choses insensées, je n'ai pas vraiment l'habitude de ressentir ça, si je puis dire.

Reprenant sa marche, elle suivait Kyle d'un pas assurée, elle n’espérait qu'une chose, arriver chez cet apothicaire au plus vite, elle aurait alors les moyens de se reposer convenablement et de prendre un remède qui l'aiderait à se sentir moins peinée et plus détendue, elle aurait alors l'occasion de gratifier le jeune soldat comme il se devait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Re: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] EmptyDim 29 Jan - 13:28

    La jeune femme lui tendit la main en réponse à la sienne, l’aidant à se relever alors qu’elle s’époussetait la robe pour être bien propre sur elle. Pour l’aider à se remettre de sa blessure au poignet, il lui proposa d’aller chez le vieil apothicaire afin de lui trouver un quelconque remède contre la douleur. Chose qu’elle accepta bien volontiers. Encore une fois, elle le remercia pour son attention à son égard, précisant qu’elle n’avait jamais eu à faire à la garde auparavant. Kyle se montra poli et souriant avant de lui répondre.

    Je vous en prie madame, c’est naturel d’essayer de soulager votre douleur. Et puis il est aussi naturel pour moi de vous aider, c’est le rôle de la garde de défendre les citoyens de l’Empire après tout.

    En fait, les gardes impériaux étaient avant tout et par-dessus tout les serviteurs armés de l’Empereur mais bon, il fallait bien faire bonne figure devant les gens. Il commença donc à la guider à travers le marché pour l’emmener chez l’apothicaire. Elle continua ensuite de parler, à croire qu’elle adorait ca. C’était rare, des nobles daignant avoir des conversations avec de simples roturiers comme lui, généralement, il n’avait droit qu’au grand silence qui faisait comprendre qu’ils ne parleraient pas plus que nécessaire. La jeune femme eut des mots bien cruels, seulement, elle ne devait pas s’en rendre compte. Le regard de Kyle devint un instant distant et triste.

    Il n’y a rien d’intéressant dans ce genre de chose et ma plus grande blessure n’a rien de glorieux, elle est simplement emplie de tristesse… et de solitude…

    La blessure en question, il en portait encore les traces sur le torse, une marque de brûlure, l’attaque à l’explosif du fou-furieux qui avait décimé sa famille car les chasseurs avaient le malheur de tomber sur lui alors qu’il se cachait. Une blessure triste et solitaire. Kyle n’en voulait pas à la comtesse, seulement, il ne creusa pas le sujet d’avantage, à elle de voir si elle se permettrait de le questionner plus avant sur sa vie. Elle continua de parler, de le questionner, cette fois, elle voulait en savoir plus sur lui, sa vie, comment il était rentré dans la garde, le métier, elle était bien curieuse elle.

    Je viens de Frickwitch, ma famille était une famille de chasseur. Je ne suis arrivé qu’il y a quelques mois pour m’engager, du coup, je n’ai pas grand-chose à raconter. Et oui, il y a des gens peu recommandable et ca nous occupe bien, même si ca ne se limite pas à ca.

    Quoique pour un trouffion comme lui, il ne fallait effectivement par rêver de faire mieux que de la chasse au voleur stupide. Le marché était assez bondé et la jeune femme fut bousculée à un moment par un passant qui semblait s’en moquer éperdument, les gens devenaient de plus en plus égoïstes à vrai dire. La jeune femme fit quelques réflexions qui laissèrent Kyle assez perplexe. Certes, il était un petit peu éduqué mais ca n’allait pas plus loin que les politesses, les réflexions de la jeune femme lui échappaient un peu, aussi se contenta-t-il d’un sourire gêné. Et puis, il s’abstint aussi de lui dire qu’elle en faisait tout un plat pour une petite foulure de rien du tout. Mais bon, que voulez-vous, ces gens-là sont délicats, un rien et c’est le drame.

    Ha ! Nous y voilà.

    En effet, ils venaient d’arriver à la boutique du vieil apothicaire, celui-ci reconnut le soldat et le salua gentiment. Kyle expliqua brièvement la situation au vieil homme qui lui donna un onguent à appliquer sur le poignet de la jeune femme.

    Veuillez me suivre madame, je vais m’occuper de votre poignet.

    Le vieil homme mettait son arrière-salle à disposition des deux personnes. Kyle y emmena Isabeau et la fit s’assoir avant de lui enlever les tissus qui couvraient son poignet. Puis, d’un geste délicat, il prit l’onguent, l’appliqua et commença à masser la main de la noble dame pour en faire disparaitre la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Re: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] EmptyJeu 2 Fév - 19:44

Tout en suivant le jeune soldat, ils arrivèrent devant une vielle bâtisse, dessus était dessiné une sorte de flamme bleu avec en premier plan un mortier avec son pilier, certainement le signe distinctif pour ce genre d'endroit, une sorte de droguerie, ou l'on peut trouver toutes sorte de remèdes et autres soins corporelle etc. ... En entrant, le vieil apothicaire fît de grand signes à Kyle, signe qu'ils devaient se connaître assez pour se montrer aussi intime l'un envers l'autre. Isabeau laissa quelques minutes s'écouler le temps que celui-ci lui explique la situation et le malheur qui était arrivé à la Comtesse, pendant ce temps elle parcourut les différentes étagères, où étaient disposées toutes sortes de bocal, à l'intérieur, des crapauds, des serpents, des tortues, des plantes ...

Elle fût coupé dans son analyse pour être amenée dans ce qui semblait être une arrière-boutique, lui montrant un siège de la main, Isabeau ne fit aucune objection quant à l'insalubrité des lieux et se contenta de s'asseoir regardant autre chose que le sol, l'Ombre elle-même ne devait pas savoir ce qui grouillait en ces lieux, une fois à l'aise, Kyle lui prit délicatement son douloureux poignet pour y appliquer ce qui semblait être une embrocation, un onguent, qui sentait d'ailleurs très bon.

sentant les doigts de Kyle lui masser délicatement le poignet elle ne pouvait s'empêcher de les regarder, l'aisance avec laquelle il procédait, la délicatesse de ses gestes, et bien sûr l'absence de toute espace vitale entre lui et Isabeau, elle n'y était pas indifférente, c'était bien la première fois qu'on se permettait d'être aussi familier avec elle, corporellement parlant, aucune retenue dans ses gestes, sentant le baume faire effet, se manifestant par une chaleur, qui devait certainement en profondeur dilater les vaisseaux permettant au sang de circuler plus librement dans les muscles, évitent toutes contractions de celui-ci, puis les ligaments, la chaleur les aidait à se remettre du violent choque dont ils avaient été les victimes.

Cet odeur, ça sentait les aromates, l’eucalyptus, la menthe, lui rappelant au passage, les longue nuit d'hiver où quand elle n'était encore âgée que d'une dizaines d'année, malade, sa mère veillait à son chevet, lui massant le torse avec ce même baume ou du moins un semblable à celui que Kyle était en train d'appliquer.
Une nostalgie soudaine envahie le cœur de la Comtesse, sa mère aimait les gens d'ici, elle aimait ce genre de remède, la nature, l'Ombre, c'est cet osmose qui donnait ce résultat parfait, une alchimie parfaite, même si ce n'était pas la spécialité d'Isabeau, elle en était consciente.

Elle recula dans le siège, s'adossant à celui-ci, la tête en arrière, elle couvrait de son avant-bras droit ses yeux, embuaient, comme si un voile les recouvrait, l'émotion grandissante dans le cœur de celle-ci, elle tentait tant bien que mal, de ravaler ses larmes qui menacées de tomber à n'importe quel moment, quelle honte cela serait pour elle, que d'apparaître si faible devant un homme qu'elle ne connaissait même pas, ou du moins à peine. Était-ce les effets du baume, où le choque en lui-même, la pression qui retombait, les souvenirs poignants ? A vrai dire tout était mélangé... Déglutissant, Isabeau déclencha une réaction en chaîne qui eut pour résultat, la tombée d'une de ses larmes sur sa robe, marquant une tache sombre, quand celle-ci fût absorbée par le tissu.
Elle était à découvert, c'était fichu...

-Je suis confuse...

La respiration de la Comtesse était contrairement à ses émotions, très calme, elle essuya les larmes au bord de ses yeux, menaçant de tomber, puis c'est les joues rouge, qu'elle regarda Kyle, il semblait pourtant calme, après tout elle était humaine...

-Vous avez certainement vous aussi connu des évènements tragique dans votre vie, la perte d'êtres chères, le sentiments d'injustice, votre regard semble en porter la trace, malheureusement c'est une marque qui depuis quelques années m'accompagne jours et nuits ... Kyle vous êtes quelqu'un cherchant à faire le bien autour de lui, je vous admire, moi je m'applique à mettre un sourire, une émotions sur chaque visage, venus assister à mes représentations théâtrale, nos occupations sont peut-être divergentes mais nos buts ont quelque chose de commun je trouve... Pardonnez-moi je ne sais plus ce que je dis, encore une fois je me laisse trop entraîner par mes émotions, j'ai pourtant appris à être forte, autre fois...
Il me serait peut-être temps de revêtir mon masque une seconde fois...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Re: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] EmptyVen 3 Fév - 10:55

    Kyle avait emmené la demoiselle jusque chez le vieil apothicaire de sa connaissance. Sa maison n’était pas particulièrement sale pour celle d’un roturier. Seulement, le vieil homme n’avait plus trop la force de faire le ménage tout le temps et vu la nature de son commerce, il ne fallait pas avoir peur de tomber sur des choses bizarres. Surtout s’il on était un noble habitué au luxe et aux demeures bien propres et bien rangés. Mais à choisir, Kyle préférait encore un endroit comme celui-ci, plus libre, plus vrai…

    Il emmena la jeune femme dans l’arrière-boutique et la fit s’assoir dans un fauteuil avant de commencer à lui masser le poignet avec l’onguent que le vieil homme lui avait donné pour la douleur. Il n’en avait pas l’air mais ce vieil apothicaire connaissait son travail, ce qu’il lui avait donné était efficace. Après, c’était à Kyle de savoir l’appliquer correctement. Oubliant un instant l’intimité de son geste, il prit le poignet de la comtesse et commença le massage avec l’onguent, tachant de faire au mieux pour la soulager de sa douleur. Tout à son travail, il ne fit pas les premières réactions d’Isabeau. Ce fut cette larme tombante qui lui fit relever la tête et stopper tout mouvement. Elle était en train de pleurer, du moins, ses yeux étaient humides et ses joues rouges. Il s’y serait mal pris ?

    Je vous prie de m’excuser comtesse, vous ai-je fait mal ? Dites-le moi immédiatement si c’est le cas.

    Mais ca ne semblait pas être ça. Elle pleurait pour autre chose. Puis, elle fit la dernière chose qu’il pensait qu’elle pouvait faire, elle se confia à lui. Elle lui prêtait plus grand cœur qu’il n’avait, il ne pouvait pas rester sans voix devant cette femme, surtout qu’elle avait deviné certaines choses chez lui.

    Ne dites pas ca madame, je ne suis pas quelqu’un d’aussi bien que vous le pensez… Me permettez-vous de vous conter une histoire ? La mienne ?

    Elle avait été sincère avec lui, à son tour de l’être, surtout qu’il pensait qu’elle se trompait sur un point.

    Comme je vous l’ai dit, je viens de Frickwitch, la province forestière. Là-bas, j’appartenais à une famille de chasseur, entre mes frères et sœurs, mes oncles, cousins, cousines, nous étions plus une sorte de clan qu’autre chose. Là-bas, les chasseurs sont respectés, pour la source de nourriture, de matériaux en tout genre, les fourrures, et la régulation des prédateurs dangereux. La vie était agréable mais Frickwitch sert aussi de repère à des individus dangereux. Un jour, lors d’une importante partie de chasse, nous avons trouvé par hasard la cachette d’un homme dangereux qui fuyait les autorités. Pas commodités, il a massacré tout le monde avec une sorte de poudre explosive. Ce fut un massacre, tout le monde est mort, brulé et déchiqueté. Moi-même, je fus sérieusement blessé et j’en garde trace sur mon torse. Je pus néanmoins blesser cet homme à l’épaule avant qu’il ne s’enfuit et que la douleur me fasse perdre conscience. J’ai mis des jours à m’en remettre. Aujourd’hui, il ne me reste que ma mère et une sœur, les restes d’une grande famille, non noble, mais très aimée et respectée de ses voisons. Je suis venue ensuite ici pour m’engager dans la garde royale, ou vous pouvez plutôt dire que j’ai fui mes souvenirs. Mais aujourd’hui encore, j’y repense. Si jamais je venais à retrouver l’homme qui doit avoir une cicatrice sur l’épaule droite, je crains que la vengeance ne prenne le pas sur le devoir. Vous voyez, je ne suis pas un homme si bien que ca au final…

    Tout cela lui était désagréable à raconter, à se souvenir mais justement, il ne devait pas oublier. Se forçant à reprendre contenance, il fit un sourire agréable et reprit la parole.

    Tout ca pour dire qu’il n’y a pas de honte à pleurer si vous êtes triste. La mort d’êtres chers ne peut laisser personne indifférent. Pleurer si vous en avez envie, ne portez pas un masque. Une fois que vous aurez enfin exprimé votre douleur, vous pourrez repartir du bon pied et avoir un sourire sincère, je suis sûr que cela ira bien mieux à votre joli visage.

    Un encouragement avec un petit compliment. Elle avait l’air sincère et triste, il pouvait bien faire ça pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Re: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] EmptyJeu 9 Fév - 19:26

Tout en se ressaisissant, Isabeau écoutait le récit du jeune homme, lui aussi avait eu son lot de malheur, en fait qui dans ce bas monde n'avais pas son fardeau, sa carapace à porter, tout le monde, et c'était peut-être égoïste de la part de la Comtesse de ne penser qu'à elle, mais si personne ne le fait qui le fera pour elle, personne ne va venir vous serrer dans ses bras, vous dire des mots qui rassure, rien de tout ça, alors au diable la générosité, de temps il faut savoir être égoïste Ombre!!

Frickwitch, la province forestière, oui elle en avait déjà entendu parler, c'est une très belle région, mais comme toutes les roses, celle-ci possède aussi des épines tranchantes, qui ne manqueront pas de vous blesser au moindre moment d’inattention. Il y avait eu des échos sur cet incident à l'époque, peut-être qu'elle capta un jour une discussion entre ses domestiques à ses sujets, dans tous les cas, l'incident ne lui était pas inconnu.

Oui lui au moins il lui restait de la famille, des gens au quel il tenait, leur montrant certainement encore plus d'amour que par le passé, et il avait certainement raison de le faire, mais encore une fois personne ne pouvait comprendre sa peine dans toute sa totalité, Isabeau n'était pourtant pas une personne à s'apitoyer sur son sort, absolument pas, mais c'est une femme au grand cœur d'artiste, et tout comme l'étaient ses deux parents, elle reste sensible au monde qui l'entoure. Mais les artistes resteront à jamais incompris, n'est-ce pas ? Du moins c'est ce qu'il arrivait le plus souvent aux personnes classées à ce rang. Et peut-être cela était-il mieux ainsi, peut-être que partager sa douleur avec quelqu'un qui à connu la même, vous rend soit inférieur, ou sur un même pied d'égalité avec celle-ci, et Isabeau ne voulait pas être inférieur ou égale à quelqu'un d'autre.

C'était une personne qui devait se montrer toujours plus que tous les autres, même si, fragile de temps à autre, elle se laisse emporter, elle arrivera toujours à être au centre, c'est comme cela qu'elle conçoit sa vie d'artiste et de Noble.

-Vous êtes chanceux, au moins il vous reste encore des personnes sur lesquelles vous pouvez refouler tout cet amour, et je trouverais tout à fait normal, même humain je dirais, dans le cas où il vous serrez possible de retrouver la personne responsable de ce massacre, que dans un élan de colère ainsi que de vengeance vous vouliez le tuer!

Cette fois c'est elle qui allait le convaincre du contraire, lui prenant ses deux mains dans les siennes, les joignant pour donner l'impression qu'elles ne faisaient toutes les quatre plus qu'une seule entité, elle voulait lui faire comprendre les biens faits que la vengeance pouvait avoir sur les êtres humains.

-Cette haine, cette douleur, cette colère, il faut nous en servir, la faire grandir, et peut-être un jour, l'opportunité vous sera donné de rendre l’appareil à cet homme, à ce moment-là, ce n'est pas le soldat qui parlera, mais c'est bien vous! Votre cœur, réclamera vengeance, et le seul moyen de l'apaiser et de lui donner satisfaction ! Pour moi, si on me donnait la chance de retrouver ceux qui ont eu l'audace de tuer mes parents je leur ferais payer mille fois la douleur qu'ils ont osé m'infliger, parce que c'est là que la notion d'être humain prend tout son sens, nous somme pourvu d'émotions, d'envies, et si nous ne les écoutons pas, si nous faisons semblant, se dire qu'elles n’existent pas alors nous abandonnons toute humanité!

Relâchant les mains du jeune homme, elle recula brusquement voyant que ses propos étaient de telle nature, à ce que même un soldat, n'y reste pas indifférent elle préférait prendre ses distances quant à une éventuelle monté de colère ou de contradiction de la part de celui-ci.

-Ombre, que diable, je me suis emporter, je suis navrée, j'ai dû vous choquer, mais peut-être qu'après tout, était-ce mon but, vous êtes gentil, vous l'avez été en tout cas avec moi, et j'aimerais en faire autant avec vous, mais peut-être m'y suis-je mal prise, je sais que mes conseil peuvent paraître totalement inutile, mais pour moi il est important de vous montrer et de vous dire que peu importe la douleur, la colère, le chagrin, nous portons tous un masque, nous ne pouvons pas nous dévoiler comme ça au premier venu, certes, il arrive de faillir par moment, mais rien n'est plus facile de que remonter la pente et bon nombre de personne l'on déjà faite grâce à la colère, elle est peut-être destructrice, mais elle m'a bien aidé à une certaine période de ma vie.

A vrais dire, je souhaiterai que vous dépassiez ce cap, cette ligne que vous vous êtes-vous même infligé, vous en ressortiriez certainement grandit et levé d'un poids ...


Tout en s'approchant de Kyle, Isabeau se permettait elle aussi à son tour, un geste dit intime en posant délicatement sa main droite sur le torse du jeune homme, sentant son cœur battre sous cette carapace d'os et de chaire, on aurait peu créer un rythme sur celui-ci.

-J'ai du moins l'impression qu'il n'a pas été sourd à mes paroles, Kyle vous êtes quelqu'un qui couve un lourd passé, mais celui-ci est porteur d'un avenir tout aussi douloureux mais il peut changer si vous vous libérez et laissez court à vos émotions, votre avenir n'en sera que plus ... enfin c'est à vous de voir... Qui suis-je pour vous dire tout cela vous demanderez-vous!

Elle prit une main du jeune homme et la posa délicatement sur sa cage thoracique, lui transmettant les battements de son cœur, un rythme tout aussi effréné que celui d'une jeune danseuse venant d'achever son enchaîne de pas endiablé. Isabeau n'était pas comme toute ses femmes qui faisaient tourner les hommes en bourrique pour leurs bons plaisirs, quand elle avait une idée dernière la tête, ou qu'elle désirait quelque chose elle l’obtenait d'une manière ou d'une autre. Peut-être était-ce incongru me direz-vous de la part d’une Comtesse de montrer de la sympathie envers un soldat, il y a une phrase célèbre qui pourrez-vous l'expliquer, à sa simple lecture on devine de quoi il en retourne, elle nous dit: "J'ose tout ce qui sied à un Homme, qui n'ose point n'en est plus un".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Re: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] EmptySam 11 Fév - 11:35

    Il lui avait tout raconté, il ne savait pas vraiment pourquoi. Sans doute par besoin de se confier. Ou alors, c’était elle qui l’avait poussé à la faire, on disait que certains nobles avaient une sorte de charisme pour délier les langues. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’elle ne se contentait pas de chercher de nouvelles histoires croustillantes en lui mimant la compréhension, il ne lui pardonnerait pas une telle ignominie si elle piétinait ses souvenir. Donc soit elle était vraiment la meilleure comédienne qui soit, soit elle cherchait elle aussi à s’ouvrir à quelqu’un. D’ailleurs, à ces mots, il comprit immédiatement qu’elle avait perdu toute sa famille.

    J’en déduis à vos mots que vous n’avez plus de famille, j’en suis désolé pour vous…

    Pas de pitié ou de politesse feinte, juste des mots… simples et sincères… Elle avait raison, il avait de la chance d’avoir encore une sœur et une mère. Mais il ne pouvait plus les voir aisément, être avec elles, rester à Frickwitch, c’était faire face à un torrent d’émotions trop forte, même pour lui. D’ailleurs, elle lui enjoignait à se venger, à laisser libre court à sa colère et à son envie de tuer, c’était naturel selon elle. Il était un peu choqué qu’une femme qui avait l’air si délicate lui dise de tels mots mais il devait admettre qu’elle n’avait pas entièrement tord sur certains points. Elle s’excusa ensuite de son emportement, essayant de lui faire comprendre le message qu’elle voulait lui passer, Kyle lui sourit, aimablement, elle était une femme sensible dans le fond.

    Je comprends ce que vous voulez dire… du moins, je le crois… Après ce terrible incident, j’ai été ramassé par les soldats du seigneur de nos terres, un homme d’honneur. Il m’a promis de faire des recherches sur l’homme qui avait massacré mon clan. Il a également été de bons conseils. Il m’a dit de tempérer ma fureur, de ne pas en devenir l’esclave. C’est également lui qui m’a conseillé de prendre du recul en me promettant de me faire parvenir des nouvelles s’il en avait. J’ai pas mal réfléchi, oui, je ne suis qu’un homme, si je recroise le tueur de mon clan, mon désir de justice reprendra le dessus. Seulement, la frontière entre la justice et la vengeance est très mince, au fond, je me demande si ce n’est pas juste un euphémisme pour désigner le meurtre. Je ne souhaite pas devenir esclave de mon désir de vengeance, ni passer mon temps à vivre pour lui, sinon, à la fin, il ne me restera rien qu’une vie pleine de vacuité. Je veux avancer, je veux vivre, si l’Ombre le veux, un jour, cet homme recroisera ma route et je règlerai mes comptes une fois pour toute…

    Oui, surtout que vu ce qu’il avait utilisé pour massacrer son clan, il devait être de ces fameux terroristes, un jour ou l’autre, il reviendrait ici, à la capitale, pour une raison ou pour une autre et ce jour-là, la mort s’abattrait sur lui, il lui fallait être patient, comme tout bon chasseur. Pour le reste, il regarda Isabeau, elle avait le regard si profond, comme lui, elle avait trop vécu de choses, trop jeunes.

    Pardonnez-moi si je donne l’impression de me mêler de votre vie mais j’ai le sentiment que vous vous projetez à travers moi. Votre cœur est lourd madame, mais de grâce, ne laissez pas votre colère dicter votre ligne de vie et assécher votre cœur. Vous êtes belle, jeune, riche, intelligente et très cultivée, la vie a encore énormément de possibilités de vous rendre heureuse.

    Au fond, il se sentait de plus en proche d’elle, ils pouvaient se comprendre en partie, du moins le pensait-il. Ses mains dans les siennes, elles étaient si douce, si chaude, s’il s’était écouté, il les aurait porté à ses lèvres pour y mettre un baiser mais il craignait le geste trop intime. Ce ne fut pas le cas de la jeune femme qui posa une main sur son cœur en posant une question qui le fit sourire.

    Vous êtes une femme de cœur, une femme sensible qui, je crois, s’est beaucoup trop retenue de pleurer quand elle aurait dû…

    Elle imita le geste dans l’autre sens, c’est-à-dire que le jeune soldat se retrouva avec sa main au niveau du cœur de la jeune femme, le sentant battre en rythme, tout cela lui tenait à cœur, des émotions qu’elle contenait. Le cœur du soldat se mit à battre aussi plus vite mais pas pour la même raison. Avoir la main posé au niveau du cœur, chez un homme ça va mais chez une femme… au dessus du corps, il y avait… des charmes typiquement féminin et Isabeau avait-elle oublié qu’elle avait elle-même posé la main de Kyle dessus. Ce n’était pas qu’il soit spécialement un obsédé mais il restait un homme normalement constitué et elle, une très belle femme qui n’avait rien à envier à qui que ce soit. Donc, du coup, il ne dit rien mais son cœur se mit à battre plus vite et le rouge lui monta aux joues, et même pire, son regard devait être parlant. Il ne dit rien, ils vivaient un moment d’émotions, de pensées profondes et lui allait être sur le point de tout gâcher à cause d’une telle bêtise…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Re: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] EmptyMer 15 Fév - 18:59

"Ignorez-vous que l'art est un devoir ;
Qu'une femme sans art ne peut être jolie ;
Qu'il faut que ses regards dictés par le miroir,
Soient l'effet de l'étude, et le fruit du génie ?"

C’est comme ça qu’Isabeau rétorquait à Kyle, en réponse de ces chaleureuses paroles, qui se voulaient rassurantes et douces, mais Isabeau n’était pas une femme pour rien, et en art comme en amour, l'instinct suffit. Par moment il reprend le dessus, mais pour de bonnes raison, mais encore fallait-il se souvenir qu’entre noble et garde, un vide les séparait, même si ils partageaient la même humanité.

-Je vois que vous êtes troublé mon cher ami, je trouve cela admirable, vous ne le cachez pas, c’est qui fait de vous un homme bon et honnête, je sais que les personnes comme vous se font rare, mais rien d’en avoir la preuve ici et maintenant me redonne un peu d’espoir, mais ne vous en faites pas, je ne suis pas femme à forcer ou à contraindre qui que ce soit, du moins pas dans ma vie privée, juste professionnelle. Vous abritez en vous une forme d’art toute aussi puissante que celle se dégageant des peintures aux couleurs chaleureuses et envoutantes, "L'art brille davantage sous mille formes variées." Et c’est tout à fait vrais, quand je vous regarde c’est ce qui me vient aux yeux, même si je ne vous le cacherais pas je suis toute aussi touchée que vous, je me retiens de vous le montrer, même si mon corps peut me trahir, comme ma respiration, mon rythme cardiaque, "L'art de plaire est l'art de tromper."

Un petit sourire passa sur le visage de la Comtesse, elle savait qu’elle faisait de l’effet et s’en servait à ses fins, car pour Isabeau, elle devait être aussi parfaite qu’une œuvre d’art, qu’une peinture, même si le temps se chargeait chaque jour de ronger, peu à peu tout son être. Mais "une œuvre d'art peut exiger que nous lui sacrifions jusqu'à nos scrupules." C’est ce qu’elle apprit, depuis toute petite, une fois dispensait de l’enseignement de ses deux parents, jusqu’aux jours d’aujourd’hui, et on pouvait très bien de poser la question, à savoir, si un jour, Isabeau trouvera un autre passe-temps que l’Art, pour elle "un art ne vaut d'être honoré que s'il parle pour tous les Hommes, et non pour quelques pédants." Mais comment trouver le bon parmi toute cette masse, grouillante et foulant chaque jour les rues, avenues, allées, couloirs et bien d’autres endroit encore du royaume, et si celui-ci se trouvait à des lieus de là… L’Ombre se chargerait-elle de les réunir ? Ou laisserait-elle le temps faire son œuvre, laissant le désespoir ronger peu à peu les deux amants condamnés à ne jamais de rencontrer…

C’est en pensant à toutes ces choses, qu’Isabeau se rasseyait dans ce qui lui servait de siège quittant son point d’attache sur le corps de Kyle, relâchant également, d’une manière forcé, contrainte même, la main du jeune homme, qui un peu plus top, avait été déposée sur son buste, le regard au loin, elle était lasse, fatigué, pourtant elle avait un être des plus charmant devant elle, mais voilà, elle changeait encore si subitement d’humeur qu’elle-même se perdait dans l’immensité de ses sentiments et de ses envies… Elle ne sentait plus la douleur à son poignet qui encore il y avait quelques instants l’avait poussé à se rendre dans cette boutique, elle le bougeait même sans s’en rendre vraiment compte, le faisant tourner sur lui-même, de gauche à droite, de haut en bas.

Puis porta son regard sur Kyle, silencieuse, elle le scrutait, son visage encore empreignait de la couleur rose au niveau des pommettes, mais légèrement. Que pouvait-il bien penser d’elle, au fond, c’était un homme, il aurait été un acteur formidable, être capable de montrer ces émotions sans s’emporter, sans se cacher, mais il aurait été de son devoir de travailler encore un peu plus chaque jour se talent, mais il avait choisi de mettre sa vie au service de la justice, de la loi et de l’ordre, qui est un art comme un autre, après tout "un art ne vaut d'être honoré et aimé des hommes que s'il est vraiment humain." Et la justice est une chose pour laquelle on peut bien sacrifier son temps, son énergie, sa vie même, tout comme la paix, mais là encore c’est une autre histoire, ne nous penchons pas non plus sur ce que certain peuvent appeler la vision du monde comme étant archaïque, ennuyant dirait-elle…

-Kyle, avait vous quelqu’un dans votre vie, quelqu’un pour qui vous seriez prêt à donner votre vie ?

Moi je n’ai que l’Art, car « Comme l'amour, l'art n'est pas plaisir mais passion. » c’est ma passion, je serais prête à donner ma vie, mon énergie, pour cette valeur sure et noble, mais encore une fois, qu’est-ce qu’elle me donne en échange, le succès, la gloire, le prestige, "La création du beau c’est l'art." ? Dira-t-on, mais le beau est différent pour chacun d’entre nous, pour vous cela peut vouloir dire autre chose que de simple bout de papiers recouverts de couleurs et de formes n’est-ce pas ?


Une main sous son menton, elle regardait Kyle, s’interrogeant sur l’ouverture d’esprit de celui-ci, pouvait-il percevoir le monde de la même manière qu’un noble ? Qu’un philosophe, non, c’était un soldat, peut-être qu’il ne pensait qu’aux armes, qu’aux combats et à soulever quelques jupons de temps en temps, voilà qui serait amusant …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Re: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] EmptyLun 20 Fév - 14:32

    Kyle avait essayé de se faire sympathique, au risque de se mêler de ce qui ne le regardait pas mais c’était un homme franc et sincère. Il lui ouvrit son cœur, après tout, il estimait qu’il n’avait rien à cacher, son passé était ce qu’il était, il devait faire avec et avait apprit à se contrôler pour ne pas céder à la fureur. En tout cas, oui, elle le décontenançait un petit peu avec cette réponse quelque peu poétique qu’elle lui offrit. A son grand malheur, il n’avait pas tous les outils pour la comprendre. Il n’était qu’un roturier, un homme pour qui l’art était avant tout quelque chose réservé aux nantis. Elle lui expliqua qu’elle trouvait cela admirable qu’il soit capable de parler de ses sentiments comme cela, elle les compara, lui et elle, à des œuvres d’art. C’était bon mais ce qu’il retenait de son discours, c’était un sens plus profond, celui d’une femme qui s’était enfermé dans une forme de pudeur, une éternelle actrice.

    Ce que vous dites est très joli dame Isabeau… mais j’en ressens une certaine tristesse. Je pense… pardonnez-moi si je m’avance et me mêle de votre vie… je pense que justement que vous vous retenez trop de montrer vos sentiments. Certes, il ne faut pas s’exposer à n’importe qui et savoir faire preuve de pudeur est essentiel mais il faut parfois relâcher ce que l’on a sur le cœur… tout à l’heure, vous en avez fait ainsi, il émanait de vous une certaine colère. Ce n’est pas bon de la laisser vous contrôler mais parfois, il faut tout de même évacuer pour repartir sur des bases saines. L’art de tromper ne marchera pas à tous les coups, vous risquez de souffrir horriblement au final…

    Il la regarda ensuite faire, quittant avec une légère pointe de regret le contact doux et chaleureux qu’il entretenait avec elle. Elle alla s’assoir, quelque chose dans son expression avait soudainement changé, elle semblait presque… ailleurs un instant. Jouant avec son poignet comme si la douleur avait disparue. Posant son regard sur lui, il avait le sentiment qu’elle pouvait lire à travers son âme, c’était… déroutant, puis elle lui posa une question simple, avait-il quelqu’un pour qui il donnerait sa vie.

    En tant que garde, je suppose que je devrais vous dire que je serais prêt à donner ma vie pour sa majesté impériale. Ce n’est pas faux, je ne crains pas de mourir en faisant mon devoir, ça fait parti des risques lorsque l’on rejoint la garde et j’en avais conscience. Après, sur le plan personnel, je serais prêt à tout donner pour le peu de famille qu’il me reste, ma mère et ma sœur. Mais si vous me demandez si j’ai la chance d’avoir trouvé une âme-sœur, non… malheureusement pas encore…

    Ce n’était pas faute d’avoir fait quelques rencontres mais rien de concluant pour le moment, même si l’image de cette étrange jeune femme au regard d’améthyste lui revenait parfois… elle lui expliqua ensuite que dans son cas, elle n’avait que l’art, qu’il valait tous les sacrifices à ses yeux, elle l’interrogea même sur sa notion de l’art mais il choisi de répondre différemment, de recentrer vers ce qu’il pensait être le fond du problème, quitte à ce qu’elle le déteste ensuite.

    Votre passion est noble dame Isabeau… seulement, j’ai l’impression qu’elle dissimule autre chose. Il n’y a pas de mal à se lancer dans une passion à corps perdu mais quant elle cache un trouble. Excuses-moi de parler ainsi, me vous ne seriez pas la première personne que je rencontre qui se lance à fond dans un travail ou une passion pour oublier ses malheurs et ne plus y penser. Prenez garde que votre passion ne devienne pas une fuite en avant et qu’elle ne vous consume lentement.

    Le pavé était lancé à la mare, mais il lui était impossible de savoir comment elle allait le prendre, il ne pouvait être sûr de rien avec une dame comme elle. Peut-être argumenterait-elle ? Ou alors elle se sentirait outré qu’un roturier lui parle ainsi ? Ce serait dommage si c’était le cas car cela signifierait qu’elle ne serait qu’une noble arrogante comme les autres…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Re: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] EmptyDim 11 Mar - 10:13

Impudent ce jeune homme, mais au moins il n'avait pas peur de dire ce qu'il pensait à voix haute, voilà une chose qu'Isabeau appréciait chez les gens, peu importe leur milieu, leur castes, tout le monde naît et meurt Humain non ?

La retenue est malheureusement une chose courante chez Isabeau, mis à part dans son travail, où elle ne se prive jamais de montrer ses émotions, pour les communiquer aux acteurs, danseurs de sa troupes, c'est une chose primordiale, mais dans la vie de tous les jours, pour les affaires relevant de son statut d'Heltier, elle se doit d'être froide, dur et impassible, comme l'était son père en affaire, faire honneur au nom que ses parents lui l'ont légué... Oui mais à quel prix, est-ce que Kyle, comme il le dit si bien, ce jeune se mêlait de ce qui ne le regardait pas, mais si lui ne le faisait pas qui le ferait à sa place ? Peut-être ce cher Shelfa ? Voilà quelques temps qu'Isabeau ne l'avait plus vu... Mais là n'est pas la question ni le sujet de notre discussion.

Isabeau était une noble, elle avait le sens des affaires, maniait ses terres avec fermeté, un main de fer dans un gant de velours, elle savait à combien par mois ses dépenses s'élevaient, et pour ses rentrées d'argent il en était de même. C'était une femme accomplit, au même titre qu'un homme elle savait comment gérer des moments de crise, se faire respecter de cette masse masculine et machiste qu'est la gente masculine. Mais pour ce qui est des affaires de cœur, Isabeau n'était pas ce qu'on pouvait appeler une aguicheuse où une de ses filles qui se pavanent dans l'espoir de trouver un homme au quel s'attacher pour la vie, elle avait ses propres revenus, sa demeure, ses serviteurs, sa réputation... Tout ressemblant à la situation d'un jeune homme cherchant une épouse, elle faisait partie des exceptions, elle ne savait pas ce qu'était le plaisir de la chaire, mais elle savait que grâce à ses charmes elle éveillait chez ces Hommes, un désir, brûlant, et si il n'y avait pas cette retenue, peut-être qu'elle aurait donné bon nombre de fois...

Mais voilà, vous allez penser que je ne parle que d'Art tout le temps, mais n'est-ce pas la seule chose qui importe à Isabeau, je peux vous garantir qu'elle rêve secrètement de trouver chaussure à son pied, mais ce n'est pas chose aisé, à notre époque. Il y a des codes, des règles, des obligations, ... C'est donc une affaire ennuyeuse pour notre Comtesse, une affaire qui lui ferait perdre plus de temps et d'argent qu'elle n'en gagnerait en fin de compte, ou peut-être se méprend elle totalement à ce sujet, elle attend peut-être celui qui la dissuadera du contraire.

Isabeau ne restait pas indifférente aux paroles de Kyle, même si elles étaient pour certaine blessantes, du moins elles froissaient son égaux de Nobles, se faire critiquer gentiment par un garde, n'est-ce pas un beau comique de situation ? Elle l'écoutait cependant attentivement, le regardant sous toutes les coutures, de haut en bas, la colère serait donc trop présente en elle ? Mais cette colère est légitime, elle a souffert à cause de ces terroristes, cette colère lui rappelle qu'il y a dans ce monde des gens qui ne vit que pour voir le monde brûler, sans rien demander en retour, peut-être... Elle souhaite cependant se défaire de cette colère qui au fur et à mesure, s'est installée et a élu domicile en son âme, le temps, seul le temps pourra délivrer celle-ci de l'emprise de ce sentiment ravageur.

-Je vous écoute, et je vous entend, sachez que je ne suis pas indifférente à ce que vous dites, et cela serait mentir que de nier le faite que je me sens quelque peu outrée et blessée en mon rang de noble, mais je suis aussi flattée et agréablement surprise qu'une personne telle que vous Kyle, prenne le temps de conseiller une femme comme moi, et je suis touchée au plus profond de mon âme. Mais voyez, une noble se doit d'être impassible, forte, mais je pense qu'un jour viendra, où cette colère disparaîtra d'une manière ou d'une autre, mais pas tant qu'il existera des terroristes au sein de notre société. Et je rêve de voir se lever un jour nouveau sur celle-ci, un jour ou je pourrais me réveiller au près d'un personne pour qui je serais prête à donner ma vie pour elle, et elle aussi en retour des sentiments que nous aurons chacun formulé ...

Ce n'est pas sans mélancolie, ou une certaine touche de rêve, qu'Isabeau énonçait son souhait, oui c'était un femme, et elle avait un cœur, même si celui-ci endurcie avec le temps, la colère et l'Art. Car Isabeau jouait au jour le jour son rôle de noble, d’aristocrate, pour elle s'est un rôle qu'elle incarne à chaque seconde de la journée. Elle posa un regard amical, traduisant sa gratitude et son affection pour Kyle. Elle aura eu une certaine chance pour le moment concernant ses rencontres masculines.
Elle posa sa main droite sur l'épaule de Kyle, le regard tendre, elle avait conscience de ce qu'il venait de faire, du temps qu'elle lui avait fait perdre, des embêtements occasionnés par sa mésaventure, c'était une brave personne que voilà.

-Kyle, je vous remercie pour ce que vous faite, et je le dis en tant que personne, sans aucun sous-entendu où pensé perverse, je... les personnes comme vous se font rares, et il est toujours appréciable d'en rencontrer au moins une dans sa vie...

Elle regarda autour d'elle, se demandant combien de temps ils avaient occupé l'arrière-boutique de cet apothicaire, elle était un peu gênée ramenant sa main droite vers elle, maintenant que la douleur était partie, ne laissant plus qu'un poignet légèrement enflé, elle sortit de sa sacoche un gant montant au-dessus du poignet et le mit à sa main encore quelque peu fragile, sortant par la même occasion un foulard de celle-ci. Elle se leva, attendant que Kyle en face de même, et s'avança vers lui.

-Kyle, s-il-vous-plait, accepté ceci, c'est une pièce qui m'est chère et j'aimerais qu'elle soit votre, celant en quelque sorte le début d'une longue histoire entre nos deux personnes ... Oh quand je dis histoire, je veux dire ... enfin ne vous faites pas de soucis.... je ne dis pas cela dans un but .... Enfin...

Elle sentait ses joues devenir rouge, pourquoi donc ? Le corps humain est décidément un grand mystère, proche de celui-ci, elle avait dans une main le foulard en question, tendant ses bras pour atteindre le cou et la nuque du jeune homme, elle noua celui-ci autour de celle-ci. Elle sentait le souffle du jeune homme sur son visage, était-ce lui ? Où elle qui respirait aussi fort, elle ne le savait même pas, fuyant le regard de celui-ci elle avait cette particularité à soutenir le regard étant quelque peu éloigné de la personne, mais une fois qu'elle se rapprochait de celle-ci, elle n'arrivait plus à confronter son regard avec celui de son voisin, comme si elle avait peur de voir en celui-ci son reflet ou quelque chose, qui la dépasse totalement.

Une fois le foulard mit autour de sa nuque, elle posa ses deux mais sur les épaules larges du jeune homme, un sourire au visage, s'étant éloignée d'un pat...

-Vous voilà prêt à séduire n'importe quelle femme, vous êtes un parfait Don Juan Kyle, le savez-vous ?

Un petit rire suivit la remarque de la Comtesse, il ne fallait pas s'y méprendre elle disait ce qu'elle pensait loin d'elle l'idée de se moquer de son sauveur !! Kyle Lightarrow !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Re: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] EmptyLun 12 Mar - 18:40

    Kyle et Isabeau… deux êtres radicalement différents du point de vue de la société… une noble de haut rang, un simple garde ancien chasseur. La noble et le roturier, nés et élevés dans deux mondes différents. Pourtant, en cet instant, il se sentait étrangement proche d’elle. En elle, il y avait de la colère, il pouvait le sentir, elle aussi avait perdu des proches à cause de ces fou-furieux qui pensaient changer le monde par le chaos. C’était pour cela qu’il essayait de la conseiller au mieux, de l’aider à lui faire comprendre qu’elle devait prendre garde à ne pas devenir l’esclave de sa colère. Elle lui répondit avec une certaine sincérité, lui disant qu’en tant que noble elle devrait être outrée par les propos qu’il tenait, ce qui était logique, mais cette femme lui prouva qu’elle était bien plus que ça, une vraie dame, avec du cœur malgré sa pudeur. Elle lui confia néanmoins son rêve, trouver la paix, l’amour, une âme-sœur. Kyle lui fit un sourire agréable avant de lui parler.

    Les gens du peuple, du moins la majorité, regardent la noblesse avec envie et jalousie. Ils envient le pouvoir, la richesse, tous les privilèges que la noblesse peut s’offrir. Mais tout cela à un prix, au fond, vous n’êtes pas vraiment libre, prisonnier et esclave de votre nom, de vos obligations, pas souvent libre d’aimer librement. Vous êtes une femme de cœur Isabeau, j’espère qu’un jour, vous pourrez réellement vous trouver une personne agréable au côté de laquelle vous prendrez plaisir à vous lever le matin. Mon seul souhait est que vous ne soyez pas contrainte à subir le destin de la noblesse, le mariage arrangée.

    Triste destin des nobles, surtout chez les femmes, d’ailleurs dans certaines familles, elles ne servaient qu’à ça. Si elle n’avait pas eu ce rêve, il lui aurait même dit d’essayer de devenir impératrice. Une femme comme elle sur le trône, ce serait surement au mieux, enfin ce n’était que son avis et celui-là, il se le garderait pour lui. Elle posa sa main sur son épaule et le remercia, lui ouvrant un peu son cœur en lui disant qu’elle était contente de l’avoir rencontré, essayant de dire qu’il ne devait y voir aucun sous-entendu. Kyle eut un sourire amusé mais sincère.

    Vous n’avez pas besoin de me remercier, je suis moi aussi ravie d’avoir rencontrée une personne comme vous. Les dames comme vous sont des perles rares…

    Il est vrai que l’on peut être tenté de croire que Kyle faisait de la séduction mais il n’en était rien, il était sincère, rien de plus, parfois, il ne faut pas chercher bien loin. La dame mit un gant sur sa main blessée et se leva, Kyle en fit de même. Elle s’approcha ensuite de lui, une étoffe à la main, un cadeau qu’elle lui disait, une chose qui lui était chère mais qu’elle voulait lui offrir. Il voulut lui dire qu’elle ne devait pas mais ces mots et sa présence l’empêchèrent de la repousser. Ses bras passèrent autour de son cou, l’image de loin ressemblait à une étreinte mais il n’en était rien, heureusement que personne ne les voyait. Elle noua le foulard autour de son cou, sa chaleur, le souffle de la dame contre sa joue, c’était… intense, il y avait quelque chose entre eux mais la pudeur les retenait. Elle était presque adorable, rougissant et cherchant ses mots comme une adolescente à qui l’on ferait la cour pour la première fois. Faisant fi de son dernier commentaire, il prit délicatement la main de la dame et la remonta au niveau de son visage.

    Vous n’auriez pas dû madame, c’est trop d’honneur pour moi… Cependant… je garderai précieusement ce cadeau de votre part. Chacune de nos vies est une histoire, le premier chapitre que j’ai en commun avec vous est sans l’un des plus doux et agréable que j’ai eu…

    En espérant qu’il ait réussi à trouver une image correcte pour illustrer ses propos. Il déposa un baiser fugace vers cette main gantée avant de relever les yeux pour poser son regard émeraude dans celui de la comtesse.

    Si vous me le permettez madame, ce serait un honneur pour moi si vous me laissiez le privilège de vous raccompagner jusqu’aux grilles de votre demeure.

    Non, il n’y avait pas de sous-entendus, il ne cherchait pas non plus à se faire inviter, il voulait simplement la raccompagner chez elle, profiter encore un peu de sa présence, aussi fugace soit-elle…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Vide
MessageSujet: Re: Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]    Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelqu'un à l'aide !! [PV Kyle-Isabeau]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Quartier du Tchï Ѧ :: Le grand marché d'Ishtar-