Partagez | 
 

 Ce qui est Vert, n'est pas forcément Naturel. (PV Die')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Ce qui est Vert, n'est pas forcément Naturel. (PV Die')   Mer 4 Jan - 22:06

    Un après-midi doux sur la Capitale, et voilà qu’un éclat vert passa…coupant à travers la foule, courant à toutes vitesses. Les gens avaient tout juste le temps de comprendre que quelqu’un passait, qu’il était déjà parti.
    Voilà déjà quelque temps, maintenant, que notre ami lézard jouait le messager pour le Sénateur de Frickwitch. Pour l’heure, les deux hommes n’avaient pas vraiment rediscuté, et Jésus recevait majoritairement son travail par l’intermédiaire de l’homme de main du Sénateur, mais qu’importe. Cela lui laissait du temps pour vagabonder à son aise, et surtout, glaner des informations pour leur petite entreprise, à Zvebodan et lui.
    Même si, avouons-le…ils en ont sont encore au point mort les pauvres.

    Dans tout les cas, Jésus portait un pantalon noir, coupé droit, et une chemise blanche rehaussée d’un gilet noir sans manche.
    Viser sur sa tête, cachant un peu le vert incroyable de ses cheveux, un chapeau. Non pas un haut de forme, comme la majorité de l’Aristocratie. Mais un chapeau un peu plus roturier, un de ceux qui ressemble un peu à des casquettes.
    Enfin bref, portant une petite sacoche, le jeune homme à la chevelure peu commune devait livrer un petit paquet…puis, il avait quartier libre.

    Mais voilà, une fois qu’il eut fait son office, son regard fut intrigué par un magasin.
    Une sorte de brocanteur, un bazar plutôt, se trouvait là. D’un pas intrigué, ou plutôt, d’une envie hésitante, Jésus regardait l’un des articles.
    JadeWood était un homme plutôt bon, vu qu’il donnait l’équivalent d’un « argent de poche » à son « esclave ». Ce « confort »…Jésus s’en était servi pour se racheter quelques vêtements. Mais, généralement, il préférait garder ce qu’on lui donnait : sait-on jamais. Cet argent lui était précieux, car il pourrait toujours lui servir en cas de besoin, pour aider Zves’.

    Cependant, la vue de cet objet lui tira une douleur dans le cœur.
    Ainsi, lorsqu’il eut vu le prix misérable pour pareil objet, ne put-il s’empêcher de dépenser ses économies.
    Sa bourse allégée, et sa sacoche vide…Jésus tenait désormais autre chose dans ses mains. Il avait besoin de calme, de tranquillité, pour ne serait-ce qu’utiliser, dans un excès de nostalgie, pareil objet.
    C’est pourquoi il couru de son étrange vitesse en direction du lieu le plus silencieux, mais surtout, le moins fréquenté de la capitale : le Cimetière.
    Enfin, si, il est fréquenté : de nuit par les pilleurs de tombes et autres tarés du genre. Mais le commun ne s’y aventure que peu en journée, si ce n’est drapé de deuil ou en souvenir d’un macchabé.

    Désormais sur les lieux, notre ami vert se plaça prés d’une large tombe qui dominait les autres.
    Un tombeau d’une famille noble, probablement. Mais en cet endroit, la lumière était agréable, et la chaleur du soleil l’empêchait de subir le petit froid du vent : idéal pour un être ayant, comme lui, le Sang Froid.
    Alors, avec délicatesse, il mania son acquisition. Les cordes étaient détendues, et avec un sourire doux il se mit au travail de réajuster ce qui désormais, avait une nouvelle signification. Satisfait, il fit glisser l’archet sur les cordes, heureux de l’accord. Ce n’est pas parfait, mais pour un achat d’occasion, il ne pouvait demander mieux.

    Oui, l’objet n’était autre qu’un violon…
    Il avait apprit à en user, enfant, auprès de sa mère dont les souvenirs ont été étiolés par la Folie de la Science. Longtemps, il a haït sa capacité à en jouer…car il se souvenait d’une forme le lui apprenant, et qu’il rêvait de voir cette forme, cette même forme lui ayant donné le pendentif gisant à son cou, le sauver de la folie de ses maîtres et maîtresses.
    Mais Elle ne le sauva nullement, et il se mit à haïr sa propre mélodie, sa propre musique, et son maigre savoir dans le domaine.

    Mais les souvenirs se font un brin plus présent. Doucement, ils reviennent et le berce d’un passé qu’il aurait ressentir au-delà d’un simple rêve abrégé.
    Aussi, voir cet instrument dans ce bazar, c’était comme avoir une chance de renouer avec sa Mère. Il avait tourné le dos à sa musique, désormais, peut-être lui fallait-il reprendre un peu ?

    Il positionna le violon contre son épaule…se tenant droit, face aux rayons du soleil.
    Son chapeau sur la tête, son arche dans l’autre main, il fit glisser et commença sa mélodie. Tout d’abord douce, puis, le son monté, le rythme se faisait plus subtils, plus fort.
    Cette mélodie était comme une ode. Une ode, non pas à la joie, mais plus à la réconciliation. Il tentait de se réconcilier avec l’instrument, et la musique, le visage doux…offrant une mélodie aux Morts, mais aussi, à ses souvenirs à jamais perdus.
    Car Jésus était persuadé que jamais il ne pourrait retrouver l’intégralité de sa mémoire. Pas après tant d’années conditionner au statut d’esclave, et de trophée.

    Une larme glissa sur sa joue, et il se rendit compte qu’il avait fermé les yeux.
    Cette musique l’avait apaisé, mais il n’avait put retenir cette fine gouttelette sur son visage aristocratique…A ce constat, il eut un sourire amer. Mais c’est surtout lorsqu’il se rendit compte qu’il n’était plus seul, qu’un brin de surprise s’échappa de son regard.

    Qui était-ce ? Depuis quand était-il donc là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com

avatar

♦ Influence : 185
♦ Messages : 167
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : ma fiche
♦ Protecteur : ... Eto.. Uriel D'Arken
♦ Date d'inscription : 01/12/2011
♦ Age : 33

MessageSujet: Re: Ce qui est Vert, n'est pas forcément Naturel. (PV Die')   Jeu 5 Jan - 11:57

Le temps s'écoule.. Doucement mais surement.. Cela vas faire plus de quatre mois que son grand-père était partis, qu'il avait rejoins l'ombre.. Et pourtant le jeune homme avait l'impression qu'il pourrais encore le voir.. Qu'il lui suffirait de se rendre dans la garçonnières du vieux monsieur pour encore le voir.. Mais tout cela est impossible le corps sans âme de son ancêtre repose dans le caveau familial. Tiens d'ailleurs il pourrait aller visiter le caveau.. Cela lui changerais un peu les idées... Bon c'est vrai que ce n'est pas joyeux comme visite mais bon cela le fera un peu sortir et prendre l'air.. Surtout que comme souvent le jeune homme coinçait dans sa progression. Il n'arrivait vraiment a rien quand il travaillait comme cela sans aucun arrêtes..

Le jeune homme repassa sa chambre, il n'avait pas envie qu'on le reconnaisse comme étant novice du premier coup d’œil.. IL passa donc une chemise blanche a jabots, vous savez ces jolie chemise qui bouffe un peu devant et sur le torse.. Une jolie veste noir et des pantalons qui allait avec .. Des vêtements qui montrait que le jeune homme était fil de noble... Mais qui peinait a montrer son appartenance a l'église.. Avec douceur il fit glisser sur ces épaules une simple cape... Qui lui tiendrais bien chaud...

D'un pas rapide il sortit du monastère, faisant glisser la capuche sur sa tête, dissimulant ces trait.. Ces pas le menèrent rapidement vers un marchands de fleur, il eu vite fait de choisir quelque chose fleurs.. Mais pas un bouquet énorme.. Non pas qu'il n'aimait pas son grand père, mais bon il savait que celui -ci n'aimait pas le gaspillages...

Tranquillement il marcha dans la rue, c'était agréable de se sentir invisible, de pour une fois ne pas être le centre d’intérêts simplement parce qu'il fait des bêtise, c'est parce qu'il en fait des bêtises. La dernière avait faillit lui couter la vie, mais il avait eu la chance de rencontrer plus intimement le haut prêtre...

Oui c'était une bonne chose, il adorait cette homme, non il l’idolâtrait... Il savait qu'il n'avait pas le droit de l'aimer.. Si il avait droit de l'aimer, mais il n'avait pas le droit de le vouloir pour lui seul.. Le haut prêtres était quelqu'un qu'on pouvait aimer , toucher mais pas garder pour soi... Mais le jeune homme n'y avait jamais penser, il savait que l'homme avait eu des amants avant lui et qu'il en aurais d'autre, ce qui ne l’empêchait pas de le trouver absolument parfait...

Plonger dans ces pensées , il trouva son chemin vers le cimetière... Qu'il pensait trouver silencieux, sauf qu'ici il y avait une musique douce.. Agréable a l'oreille... Sortant de ces pensée, le jeune homme tendis l'oreille, plus il s'approchait du caveau de la famille, plus la musique se faisait forte.. Du violon, le son de l’instrument tremblait un peu, mais la musique qui s'en échappait était agréable...

Quelqu'un jouait dans le caveau de la famille ? Doucement le jeune homme s’arrêta a l’entrée, son regard se posa sur le jeune homme au violon, un joli jeune homme d'ailleurs.. Mais avec des cheveux d'une étrange couleur... Des cheveux si vert cela ne pouvait pas exister.. Bon ces cheveux était bleu/gris .. Mais ceux de l'empereur aussi... Le regard du jeune prêtre glissa doucement sur le visage du jeune homme, un bien belle homme... Sans vraiment se rendre compte qu'il le dévisageait en silence, il continua a l'observer, ce n'est pas mal n'est pas de regarder quelque chose que l'on trouve joli...

Cette homme devait surement être un hybride ou un objet ? Qui devait être laissez assez libre par son maitre puisqu'il était la... Si il ne se trompait pas ces être ne pouvait pas vivre sans maitre.. Qu'elle étrangeté.. Il ne comprenait pas la possession de l'église par rapport a eux.. Ce n'était pas ces être qui avait trahis l'ombre en jouant avec la nature, mais ceux qui les avait transformer...

Soudain la musique cessa faisant sursauté le jeune homme, surtout que le regard de l'hybride se posa sur lui.. Il pleurait ? Un instant le jeune homme chercha quelque chose dans sa poche, avant de tendre un mouchoir blanc vers l'hybride souriant timidement. Même si sous sa capuche on ne devait pas voir grand chose... Juste son sourire...

« C'était joli. »

A nouveau un petit sourire , alors qu'il fit un pas en avant s'approchant de l'hybride... D'un geste léger il baissa sa capuche.. Bon il n'avait rien d’impressionnant par la taille mais un homme masqué cela angoisse toujours non ?

« Mes ancêtres vous remercierons surement de leur donner la sérénades. »

Un petit rire lui échappa, un rire léger, son grand père avait toujours aimer les jeune talent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: Ce qui est Vert, n'est pas forcément Naturel. (PV Die')   Jeu 5 Jan - 12:49

    Une silhouette encapuchonnée se tenait devant l’hybride, et s’avança avec quelques paroles et un délicat mouchoir en tissu blanc. Face à ce geste, Jésus eut un léger signe de remerciement de la tête, avant de s’en emparer, effleurant par la même cette main si jeune, si juvénile.
    Ne disant mot, il s’en servit pour ôter la larme qui s’était échappé, de cette trace de joie retrouvé. Mais voilà, alors que ce cher Jésus s’apprétait à rendre à cet inconnu son mouchoir, ce-dernier vint s’installer à ses côtés, et retira sa capuche.

    Un jeune homme, jeune adulte serait même plus exacte, se tenait là avec un sourire doux. Il incarnait l’innocence dans son sourire, et ses propos…mais sa tenue et son vocabulaire informait de sa noblesse.
    Un Noble, hein ? Décidément, ce monde ne veut disparaître pour le laisser vagabonder à ses souvenirs. On est obligeait de lui mettre devant le nez ce qu’il aurait dû être aujourd’hui ?


    « Qu’ils fassent, je jouais avant tout pour ma personne. » Répondit-il, le ton un peu moqueur.

    C’était plus fort que lui.
    Jésus ne pouvait s’empêcher de se moquer, de titiller, et de chercher la petite bête quant il se devait de répondre à quelques paroles nébuleuses. Il ne pouvait garder lèvres closes, en bonne grande gueule qu’il est.

    Dans tout les cas, il fit quelques pas qui le firent descendre les petits escaliers du caveau, pour toucher terre et non plus la pierre de l’édifice. Le soleil était moins fort ici, mais cela lui permit surtout de ranger le violon en douceur.
    Tout en faisant, il ne put s’empêcher d’ajouter :


    « De toute façon, vu mon niveau musicale et ma nature, je doute que vos aïeuls aient pris plaisir à ma sérénade. Je suis loin de valoir un artiste de la Cour, et ne suis qu’un simple hybride en congé : de quoi exaspérer tout Nobles aimant les Arts, vous en conviendriez. »

    Retirant son chapeau, le posant avec le violon, il libéra sa chevelure mi-longue. Cette-dernière tenant sous le chapeau grâce à un catogan.
    Mèches vertes au vent, Jésus regardait en direction du soleil. Le paysage était morne, longues allées de tombes et tombeaux. Mais l’ambiance y était calme et paisible, un coin idéal pour faire bronzette, tiens !

    Se souvenant qu’il avait encore le mouchoir, Jésus se retourna vers ce qui ressemblait plus à un enfant à ses yeux, qu’à autre chose.
    Avec un sourire en coin, il lui tendit son bien avec un nouveau remerciement : qui a dit qu’il n’avait pas de manière ?


    « Je vous le rends et vous remercie de votre attention…cependant, pardonnez mais, je crains que mes larmes ne l’ai quelque peu humidifié. »

    Le maintien était altier, et Jésus parlait d’un ton calme, un ton rappelant celui des discussions mondaines entre Noble n’ayant pas d’intention plus…poussé dirons-nous.
    Respect, mais nul rapprochement. Un ton agissant comme une barrière…il fait dire qu’aujourd’hui encore, il ne sait sur quel pied dansé.

    C’est alors que le basilic vert vint à remarquer les plantes que tenait ce petit entre ses mains. Un sourire doux naquit sur ses lèvres, et son regard se fit plus tendre, moins « faux ».
    Se rapprochant, Jésus glissa sa main de façon à s’emparer d’une fleur, n’hésitant nullement à frôler la fine peau de ce petit à la chevelure si proche de celle de l’Empereur. Le bien en main, il s’évada de la peau du petit pour porter ensuite la fleur à son visage, et en humer le parfum.
    Faisant tourner la tige entre ses doigts, regardant la fleur avec amusement, il en vint à s’adresser sans vraiment regarder le petit bout d’hommes :


    « Un parfum délicat…mais l’avant du caveau n’est pas éclairé par le soleil, et elle aura tôt fait de se faner…Oui, elle mourra et perdra sa couleur, sa force, et son parfum. N’est-ce pas triste ? »

    Il fixait la tige avec un intérêt un peu lugubre, un peu fou. Il voyait en cette fleur, son destin d’hybride si jamais il venait à se retrouver sans Maître. Il y voyait aussi la destiné de ses anciens Maîtres, ceux datant d’avant Heinrich et Hector…et cela le fascinait autant que cela le dégoûtait. Etrange bonhomme que Jésus, hybride autrefois héritier d’un comte de Loreleï.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com

avatar

♦ Influence : 185
♦ Messages : 167
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : ma fiche
♦ Protecteur : ... Eto.. Uriel D'Arken
♦ Date d'inscription : 01/12/2011
♦ Age : 33

MessageSujet: Re: Ce qui est Vert, n'est pas forcément Naturel. (PV Die')   Jeu 5 Jan - 13:50

Oui jouer pour soit.. Mais est-ce qu'on ne jouait pas toujours pour soit.. Le jeune homme n'avait jamais été capable de tirer une seule note juste d'un violon, alors quand on voyait une personne jouer avec un instrument aussi bon marché c'était quelque chose qui lui plaisait beaucoup...

Sa nature, est-ce qu'il se considérais comme moins important que les autre ?

« Pourquoi ? La nouveauté est toujours plaisante. »

Ce pourquoi avait été dit sur un telle ton.. Un ton innocent, oui le jeune homme ne trouvait pas que l'on devait exterminé les hybrides, pas plus qu'il les trouvait dégoutant, il les trouvait juste différent... Et puis il avait vraiment des cheveux magnifique cet homme, cela lui donnait envie de plonger ces doigts dedans.. Pour les caresser, les effleurer... Mais bon il fallait se retenir...
Un petit hochement de tête pour le remercier, le glissant a nouveau dans sa poche, il reconnaissait ce ton c'était celui utiliser par son père quand il voyait un intrus et qu'il ne pouvait pas le renvoyer... Le jeune homme n'avait jamais été capable de prendre se ton aussi bien.. Cette simple idée lui tira un sourire. Un petit mouvement de main comme pour dire qu'il n'y avait aucune problème , un mouchoir servait a cela non ?

Tiens pourquoi il prend une fleur ? Tôt fait de se faner, oui surement..

« Triste ? Peu être... C'est pour cela que je n'en ai prit qu'un ou deux. »

C'est vrai il n'en avait prit que peu.. Mais qu'elle était le regard du jeune homme sur la fleur.. Il semblait comme partit loin de tout.. Délicatement le jeune homme posa les fleurs sur le tombeau, il ne servait a rien de les mettre dans de l'eau de toute façon elle finirons de toute façon par faner..

« Toute chose est destinée a rejoindre l'ombre...A mourir un jour.. Il n'y a la rien de triste... »

C'est vrai rien de triste, toute chose fini un jour par mourir, les hommes comme les plantes.. Même les objets que les hommes créaient finissait par tomber en poussière.. Toute chose fini par retourner a l'ombre, sans vraiment s'en rendre compte le jeune homme parlait comme un prêtre, ce que dans un sens il l'était.

« Je ne comprend pas en quoi votre nature est un problème... »

Le regard franc du jeune homme se posa sur l'hybride ne le lâchant pas, il ne comprenait pas pourquoi on traitait les hybrides comme des animaux.. Il était aussi humains qu'eux non.

«  Vous avez des sentiments ? Vous pensez non ? »

C'est vrai pourquoi se sentir avec moins de valeur que les autres.. Le jeune homme se mordilla les lèvres, il n'aurait pas du penser cela il le savait.. La plus par des prêtres pensait que les hybrides était des hérésies.. Mais dans un sens c'était des humains qui avait créer ces êtres.. Il avait un par d'ombre en eux aussi.. Pour être vraiment honnêtes il avait plus envie de protéger les hybrides que les objets.. Pour les objets il avait plus de mal, la plus par ne semblait plus avoir rien d'humains.

« Que l'ombre me pardonne ce genre de pensée. »

Il avait murmurer ces mots juste pour lui.. Détournant son regard du jeune homme, il ne devait pas penser cela pourtant il ne pouvait s'en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: Ce qui est Vert, n'est pas forcément Naturel. (PV Die')   Mar 10 Jan - 15:52

    La nouveauté ? Est-ce sa musique, ou l’hybridation, qui est à considérer ainsi ? Là est une question que vint à se poser Jésus à l’entente des mots de ce petit bout d’homme. Un léger rictus moqueur se dessinant furtivement sur ses lèvres, à cette pensée…et cela, même s’il vint à disparaître avec autant de rapidité : un rictus des plus fugace.

    La suite avait eut lieu, et c’est en regardant cette fleur, comme absorber par cette-dernière, que la voix bien innocente lui fit reprendre brutalement pied à terre. Oui, il n’est plus seul.
    A la remarque, Jésus constata que, en effet, ce jeune n’en avait prit que peu. Il est rare d’honorer les morts avec si peu de fleurs, surtout que le Mort est de la Noblesse comme le laisse voir le caveau.
    Hochant la tête en simple réponse, le lézard rendit la fleur à son possesseur d’origine, afin qu’il puisse réaliser son office.

    C’est alors que d’autres mots vinrent à suivre. Ces-derniers surprirent légèrement Jésus, qui détailla alors celui qui lui faisait face avec plus d’attention. Fronçant légèrement des sourcils, il demanda avec précaution :


    « Seriez-vous au service de notre Noble Eglise ? »

    Jusqu’ici, les rares prêtres qu’il a put rencontrer en ses années d’hybridation, Jésus n’a pas souvenir d’avoir été accepté par aucun. Il n’a toujours été qu’une folle hérésie à leurs yeux, et cela l’a toujours rendu assez amer. S’il est hérétique, maintenant qu’il sait qu’on l’a créé à partir d’une base humaine, que sont ceux qui expérimentent ainsi sur l’Homme ?

    L’Eglise ne tolère pas les Hybrides et les Objets ? Alors, pourquoi laisser la Science perdurait cette atrocité. Grinçant des dents, serrant des poings, jésus tenta de se calmer et de remettre son masque de « noblesse » qui se fissurait avec légèreté.
    Mais une fois encore, ce petit bout d’homme l’apaisa de ses remarques. Un soupir répondit à ce qu’il venait de dire, et des mots suivirent, tout naturellement :


    « Le reste de l’Empire ne pense nullement comme vous, ou moins, à ce sujet. Considérer que j’ai un libre arbitre, serait devoir me considérer en Humain, en égal. Alors, l’esclavage deviendrait de nouveau un barbarisme…comme ce qu’il était, avant notre « création ». »

    La fin avait été prononcé coulée dans l’ironie et la moquerie. Les pupilles du lézard étaient emplis d’une sorte de rage, de dégoût : de l’amertume.
    On a laissé entendre au peuple que les Hybrides et les Objets, créés de toutes pièces par la Science, serait la solution à l’esclavage qui commençait à faire chauffer des révoltes, et de l’insubordination. L’esclavage de semblables est inhumain…et l’Empire a offert une solution en la personne des choses que sont Hybrides et Objets.

    N’est-ce pas juste une façon de cacher la vérité ?
    Au final, les Esclaves sont toujours des humains…mais pour la « Moral », pour l’apparence, on les a modifié de façon à se qu’ils perdent ce statut, ce titre, ce droit d’être égaux à tous.
    Mais voir cette chose innocente ainsi détourner le regard, et se blâmer de ne pas penser comme la masse attrista Jésus.

    Soupirant, la créature verte vint à s’asseoir par terre, sur les marches du caveau. Il regarda la ciel en répondant à ce qui ressemblait encore trop à un enfant à ses yeux :


    « Pourquoi serais-tu à blâmer pour faire marcher ta cervelle petit homme ? L’Ombre ne préconise-t-elle pas la réflexion ? Ne permet-elle pas de penser différemment de la masse de moutons ? »

    Le soleil était doux sur la peau de notre cher ami…et il en savourait la douceur des rayons. Cependant, se détournant, le regard curieux et un sourcil soulevé, il questionna une nouvelle fois son vis-à-vis :

    « A moins que de n’être victime de l’hérésie d’un être, face de moi une hérésie aux yeux de la Sainte Eglise. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com

avatar

♦ Influence : 185
♦ Messages : 167
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : ma fiche
♦ Protecteur : ... Eto.. Uriel D'Arken
♦ Date d'inscription : 01/12/2011
♦ Age : 33

MessageSujet: Re: Ce qui est Vert, n'est pas forcément Naturel. (PV Die')   Mar 10 Jan - 18:34

Si il était au service de l'église, le sourire du jeune homme ne pouvait dire qu'un chose... Qu'il était vraiment dans cette noble église qu'il adorait. Oui il savait que la plus par des personnes craignait les hybrides et la plus par ne savait pas comment il était faites.. Cela devait faire mal, dans un sens c'est bien que les hybrides manque de souvenir.. Sinon qu'elle torture cela devait être pour eux.

L'esclavage... Tien sil n'avait jamais penser a l'exploitation des hybrides comme cela.. Mais il ne servait pas les humains, qu'est ce qu'il ferais ? Est-ce qu'il pourrais vivre sans maitre ? Il avait une partie animal en eux.. Donc surtout ceux qui avait des gènes de chien devait avoir besoin de maitre ? Non tant qu'il servait les hommes, le jeune homme les trouvait utile, il avait une place dans le monde.

Cette hybrides était étrange il parlait un peu comme un noble et avait de la réflexion, plus que les autre qu'il avait déjà vus.. En fait plus il les côtoyait.. Plus il avait du mal a les considérer comme de simple animaux. Parce que ces pensées était hérétiques, enfin pas vraiment il ne voulait pas libérer les hybrides, il laissait ces idées débiles au autres, a ces vilain terroriste qui blessait les innocentes.. Sans même réfléchir.

Oui la réflexion, et de penser différemment, le jeune homme aimait bien penser... Il passait souvent beaucoup de temps, son regard dans le vide en réfléchissant a ce qu'il devait faire, en pensant simplement a ce qu'était la vie, bon c'est vrai des fois ces pensées tournait doucement en rond.. Mais c'était un bon exercices, surtout que pendant la méditation, il ne pensait plus a rien, ce vidant la tête .

« Votre existence est une hérésie... Mais il ne vaut pas vous en vouloir d'exister.. Vous n'avez pas demander a être comme cela n'est pas ? »

C'est vrai pourquoi en vouloir au victimes.. Non vraiment il ne comprenait pas pourquoi les inquisiteur et même une grande partie de l'église voulait massacrer toute ces créatures.. C'était l'humain qui avait fait l'erreur c'est a eux de prendre soin des créatures... Délicatement le jeune homme posa les fleurs sur la tombe avant de s'asseoir délicatement a coté de l'homme, rajustant par habitude ces vêtements.

« C'est .. Ce sont les hommes.. Des scientifiques qui vous on créer.. Nous devons assumer les erreurs des nôtres. Vous ne pensez pas ? »

Et puis si il ne se trompait pas l'église acceptait les hybrides parce que l'empereur était pour le progrès.. Est-ce que le progrès que de jouer avec la nature.. D'aller contre la motivation premières de l'ombre... Non ce n'est pas un progrès que d'aller contre les envie de l'ombre.. Un jours tout cela retombera sur le monde, et ils s'en mordront les doigts.
Cela lui fait penser.

« Au fait comment vous nommez vous ? Vous avez quoi comme caractéristique animal.. A par vous beau cheveux ? »

Encore une fois il parlait sans même réfléchir, posant les questions qui lui venait sans même prendre le temps de se dire que cela pourrais gêner le jeune homme, en fait il se sentait intéresser, c'était tout, il ne voulait pas faire mal le pauvre petit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: Ce qui est Vert, n'est pas forcément Naturel. (PV Die')   Mar 10 Jan - 22:59

    Hérésie. Ce mot revenait à chaque fois dans les discussions avec les croyants, sur ce qu’était les Hybrides. Et l’entendre de ce qui semblait encore innocent, malléable à souhait, avait le don de réveiller une certaine colère enfouit en Jésus. Mais il n’en montra rien, n’en fit rien. Il avait déjà assez abimé son « masque de noblesse » comme cela.
    Mais ce fut surtout le « Vous n’avez pas demandé à être comme cela » qui fit lâcher un sourire amer en réponse, le regard lourd de regret, de remord, de colère aussi peut-être au fond de ces prunelles d’un étrange bleu…le même que le pendentif qui se trouvait autour de son cou.

    Se passant la main dans ses cheveux, il les ébouriffa un peu plus tout en soupirant pour se calmer. C’est justement parce qu’il n’avait jamais demandé à être comme il l’était, que cela le rendait fou de rage et de colère. Qu’il se sentait trahit…dans un murmure, il répondit :


    « Comment peut-on vouloir devenir inhumain à 12 ans ? »

    Les gens ne se posaient que peu de questions sur les âges des Hybrides.
    Une fois qu’ils étaient « complets », on les vendait. Qu’ils usent une apparence d’enfant, ou une de personne préadolescente voir : d’adultes. On s’en fichait, dans la tête d’une personne Lambda, un nouvel hybride était un « Nouveau-né ».
    Comment les civils prendraient-ils de savoir ce qu’était réellement les hybrides ? Probablement qu’ils n’en auraient rien à faire.

    La conversation vint à se poursuivre, ce qui semblait à peine être un adulte venait de s’asseoir à côté de lui. Jésus lui jeta tout juste un regard, plus concentré pour la peine sur le Ciel et la chaleur du soleil. En vaine tentative de se vider la tête.
    Assumer ? Un rire nerveux quitta un court instant ses lèvres…avec un rictus moqueur. Et il répliqua, sans regarder le garçon :


    « Comme si vous assumiez…A rêver notre Mort Prochaine, voilà la façon d’assumer notre existence pour l’Eglise. L’Empereur lui-même agit tel un enfant… et rêve probablement à ce que nous fassions plus « utile » et « plaisant »… »

    Je revois le visage juvénile à la chevelure bleu. Quand je pense que j’aurai put être sien…aurai-je ainsi retrouvé la mémoire ? Aurais-je eu les réponses à mes questions ? M’aurait-il laissé en vie en apprenant que j’en savais plus sur ma nature ? Je ne peux m’empêcher de me dire que je suis passé à un iota de la Vérité, mais aussi, d’une potentielle Mort.

    Un nouveau sujet fut abordé, et un peu de surprise naquit dans les prunelles de la bestiole, qui, pour la peine…eut un sourire entre le charmeur, et le prédateur.
    Se rapprochant de l’enfant, il frôla de ses longs doigts de musicien la joue pâle de son « spectateur ». Là, d’une voix amusée, mais néanmoins charmante, il ne put s’empêcher de demander :


    « Mes cheveux te plaisent ? »

    C’était plus un susurre…mais, se relevant, Jésus commença à déboutonner son haut, lentement. Le regard défiant, mais amusé : cette question avait réveillait son envie de jouer, de taquiner, ce qui était apparemment moins confiant et donc plus faible que lui.

    Là, son vêtement glissa dévoilant un torse nu…où scintillaient par endroit, de belles plaques ressemblant à des pierres précieuses d’une couleur verte, tel le péridot.
    Attrapant la main fine de son interlocuteur, Jésus le fit se lever et le poussa à caresser cet endroit du bout du doigt, ces écailles, tout en lui répondant enfin :


    « Mon nom est Jésus…Hybride du Basilic Vert, au service du Sénateur de JadeWood…pour vous servir. »

    Il avait parlé dans un murmure, à l’oreille même de ce petit noble. Sa voix était rauque, mais surtout, il voulait s’amuser. Passer son énervement que pas mal de questions avaient réveillé. Parlé de cela lui avait rappelé qu’il ne serait jamais vu comme une victime telle qu’elle le devrait : mais plus comme un dommage collatérale.
    Et puis, depuis combien de temps n’avait-il pas joué à rendre fou autrui ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com

avatar

♦ Influence : 185
♦ Messages : 167
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : ma fiche
♦ Protecteur : ... Eto.. Uriel D'Arken
♦ Date d'inscription : 01/12/2011
♦ Age : 33

MessageSujet: Re: Ce qui est Vert, n'est pas forcément Naturel. (PV Die')   Mer 11 Jan - 19:23

Douze ans.. C'était jeune très jeune.. C'est vrai que la plus par des humains rêvaient de leur morts prochaine mais lui n’était pas d'accords, ces être avait autant le droit de vivre que d'autre personne n'est pas ? Surtout quand il été devenus hybrides aussi jeunes, qu'elle crime pouvait mériter de devenir un monstre ? Il n'y en avait pas bien sur, si il y en avait un , celui de prendre la vie d'une autre personne... Mais il doutait grandement qu'un enfant de douze ans aille prit volontairement la vie de quelqu'un d'autre .. Non ?

L'empereur... Un enfant, doucement le jeune homme se mordilla les lèvres, l'empereur était important, il ne savait pas pourquoi mais quelque chose au fond de lui, lui disait qu'il devait le protéger... Mais comme lui l'empereur venait juste de sortir de l'enfance.. Le pauvre il devait avoir du mal a diriger l'empire.. Dieu qu'il n'aimerais pas être a la place de cette homme.. Non vraiment il deviendrais fou, surtout en sachant que tout le monde le regardait et attendait qu'il fasse une erreur.

Être utile et plaisant pour sa par il trouvait le jeune homme des plus plaisant.. Il était agréable a regarder, et puis il parlait bien. Un instant le jeune homme replongea dans ces pensées comme il le faisait souvent quand des questions le tourmentait, quand il se posait simplement des questions... Il fallait toujours réfléchir a tout avant d'agir.. Sauf qu'il n'avait pas réfléchir avec Ulrich, non pas qu'il regrette quelque chose mais il était troubler... IL ne savait pas trop comment il allait oser le regarder en face la prochaine fois qu'il le verrais...

Des doigts qui passe sur sa joue, le faisant sursauter doucement, des doigts plus froid que ceux d'un humain... Le jeune homme ne put s’empêcher de se reculer doucement, pas vraiment habituer a ce qu'on le touche aussi franchement. Si ces cheveux lui plaisaient.. le jeune noble eu un petit sourire timide, presque d'excuse....

« Oui on dirait de l'herbe nouvelle. »

Mais .. Mais enfin qu'est ce qu'il fait, les joues du jeune homme se mirent doucement a se colorer de rouge.. Une couleur qui donnait un peu plus de vie a son visage pale... Pourquoi il avait des pierres précieuse sur le torse ? Mais qu'elle idée un peu étrange que de greffer cela sur le corps d'un être vivant... A nouveau le jeune homme sursauta doucement, surtout quand l'homme fit passer sa mains sur son torse.. La sensation était étrange un peu perturbante... C'était comme caresser un lézard.. Non pas qu'il en aille déjà caresser mais cela devait avoir cette texture...

« Le sénateur de Frickwitch. »

Le jeune homme se devait de connaitre toute les personne de la noblesse au moins d'oreille.. Et puis il fallait qu'il surveille ceux qui pouvait tourner autour de sa sœur... Pourquoi est-ce que cet hybrides avait la voix aussi rauque.. Un peu comme si il voulait le séduire ? Lui mais qu'elle idée.. Pourquoi une aussi belle créature voudrais quelqu'un comme lui ?

« Vous avez la peau froide ... Vous devez faire comme les lézards rester au soleil pour que votre sang reste chaud ? Et puis vos écaille son vraiment belle on dirais des pierre précieuse.. Est-ce qu'elle son aussi sensible que la peau ? Aussi fragile ? »

Le jeune homme était un peu troubler c'est vrai, mais l'hybride ne lui tournait pas la tête comme le haut prêtre ou Ulrich pouvait le faire, peu être parce que juste il était un hybride.. Ou parce qu'il l'intriguait plus qu'autre chose. Et puis le regarder n'était pas méchant n'est pas, et ces mains reposait bien sagement sur ces genoux... Encore une fois il n'avait aucune méchanceté dans les paroles du jeune homme... Pourquoi être méchant de tout façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: Ce qui est Vert, n'est pas forcément Naturel. (PV Die')   Jeu 12 Jan - 20:52

    De…l’herbe ?
    Jésus cligna une fois des yeux à l’entente de la comparaison, et cela lui tira un sourire doux, mais amusé. On avait comparé sa chevelure à nombre de chose, mais jamais, au grand combien jamais, à de l’herbe fraîche. Non, les gens l’avait comparé aux plumes d’oiseaux de provinces plus exotiques, ou encore, à du fil d’émeraude…mais jamais, on ne lui avait dit que ses cheveux étaient comme l’herbe. Ce petit à un mode de pensée bien à lui il semblerait…

    C’est alors que du rouge vint à apparaître sur les joues de ce jeune. Une petite pointe qui fit naître de la flatterie dans l’esprit de l’hybride. Cette rougeur était apparue alors qu’il détaillait son corps…nul doute que cela signifiait qu’il ne laissait cette petite chose indifférente.
    Son physique a toujours été son « arme » au milieu de la Noblesse. Il a toujours du le manier de façon à obtenir faveurs ou informations. Même s’il est vrai qu’à cause de cela, il n’a que peu de considération pour son corps…pour ne pas dire « aucunes ».

    Alors que notre ami le vert venait de permettre au petit bleuet d’être en contact avec sa peau, il vint à se dire que ce-dernier avait des mains raffinées…et une peau douce.
    La légère caresse sur les écailles fit tressaillir Jésus, mais il tenta de ne pas le montrer. Il est vrai que sa sensibilité est plus accrue sur ces-dernières.
    L’esprit avide de connaissances sembla se faire connaître à travers quelques questions. Il était si adorable, ce petit homme.

    Avec un sourire, Jésus vint à vouloir de plus en plus s’amuser avec cet être. Jouer, sans véritables arrières pensées, sans but de manipulation. Le faire se questionner, encore et encore. Le pousser à réfléchir, à découvrir. Attiser sa curiosité, et ainsi, se marquer dans sa mémoire.
    Car il est parfois gênant de ne pouvoir s’ôter quelqu’un de la tête, n’est-ce pas ? Jésus eut un petit rire, léger et simple, avant de s’installer aux côtés de l’autre et de le serrer dans ses bras.

    L’inconnu pouvait ainsi sentir le froid de la peau de l’hybride, alors même que ce-dernier savourait un peu plus de chaleur. Le ton doux, dans un murmure qu’eux seuls pourraient entendre, il commença à répondre de cette voix aux intonations nobles.


    « Je suis à Sang-froid, en effet. Il m’est indispensable de chercher de la chaleur…comme ceci. »


    Il susurra le « comme ceci » à l’oreille du jeune adulte…tout en se faufilant de façon à complètement enlacer le corps de l’autre. Son torse désormais contre le dos de celui dont l’esclave ignorait encore le nom, ou même le titre. Car s’il est Noble, probablement a-t-il un Titre d’Héritier…à moins qu’il ne soit nullement l’aîné.

    « Mes écailles sont sensibles, mais bien plus dur que toutes parcelles de peau… »

    Jésus s’amusait, à n'en pas douter. Son ton suave, il aimait le prendre…il voulait un peu plus troubler cette petite chose.
    Glissant un de ses doigts sur la nuque de l’autre, il s’amusa à faire glisser ce-dernier jusqu’aux lèvres…avant de s’écarter, après un frôlement sur ces-dernières. Alors, il se replaça devant l’homme, et lui demanda avec un regard qui pétillait de malice :


    « Mais, dit-moi, sais-tu la vrai raison pour laquelle les Hybrides ne peuvent être vu comme des humains ? »

    Car plus que l’apparence…Il existe une raison qui les ôte du droit à l’égalité. Les Objets ont le « Mot »…euh, les Hybrides…ont quelque chose d’autres. Un « Non-Droit » qui perdurera certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com

avatar

♦ Influence : 185
♦ Messages : 167
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : ma fiche
♦ Protecteur : ... Eto.. Uriel D'Arken
♦ Date d'inscription : 01/12/2011
♦ Age : 33

MessageSujet: Re: Ce qui est Vert, n'est pas forcément Naturel. (PV Die')   Ven 13 Jan - 22:52

Il avait sentit comme un petit sursaut quand il avait effleurer les écailles de l’hybrides est-ce qu’il aimait bien quand on les effleurait ? Quand on les caressait des fois le jeune homme se disait qu’il aimerait bien avoir chez lui une de ces créatures peu être qu’un être comme lui ne le jugerais pas. Oui un autre être que sa sœur qui l’aimerais pour ce qu’il était et pas pour ce qu’il voudrait que l’on soient.. Il fallait toujours qu’il soit quelqu’un d’autre. Pour son père, pour sa mère…

Hein qu’est ce qu’il fait ? Pourquoi il le serre comme cela contre lui…C’est vrai qu’il avait la peau froide, presque glacée même, pourtant il pouvait entendre les battements du cœur de l’hybrides c’était agréable. Pourquoi est-ce qu’il parle d’une voix aussi rauque aussi basse… Chercher la chaleur mais comment ? Le jeune homme sentit son corps se raidir doucement, il n’avait pas vraiment l’habitude de se genre de contacte, ces parents avait toujours assez lointain… En fait il n’avait pas vraiment l’habitude de l’affection, ou de la gentillesse, même si il doutait que le jeune homme chercher vraiment de l’affection.. Pourquoi alors qu’il ne se connaissait même pas ?

Plus dure… Donc si il en avait eu sur tout le corps il aurait eu une belle armure ? Sentir le doigt du jeune homme glisser sur sa peau était perturbant.. C’était agréable, mais il ne devait pas se laisser faire.. Pas par un hybride…

Doucement le jeune homme cligna des yeux, son regard poser sur l’hybride qui venait de passer devant lui… Son regard plongeant dans les pupilles vertes du jeune homme.. Il avait vraiment de beaux yeux… Des yeux magnifiques… Oui l’on pouvait se perdre.

Pourquoi ne peuvent t’il être considérer comme des humains.. La réponse lui vient presque aux lèvres.. Il ne réfléchit pas avant de parler.

« Parce qu’ils ne sont plus humains… »

Il n’avait pas hésité une seule seconde. Pourtant cette réponse ne lui convenait pas vraiment, il devait y avoir autre chose… Doucement il leva son regards vers le ciel observant un nuage qui bougeait doucement, laissant son esprit partir a l’aventure… Délicatement il posa un doigt sur ces lèvres qu’il caressa doucement, avant de passer le bout de sa langue sur ces lèvres les humidifiant doucement.

« Peu être qu’il nous font peur.. Peur parce qu’il son différents.. Ou alors on t’il peur de savoir ce qu’ils sont vraiment ? Peur de devoir affronter des créatures dont ils ne savent rien. »

Le jeune homme se mordilla doucement les lèvres passant une main dans ces cheveux… Oui il avait du mal a comprendre certain chose, il faudrait qu’il essaie de découvrir comment les hybrides était créer… Pourquoi t’elle ou t’elle personne était choisie ? Pourquoi ? C’est quelque chose qui reviens souvent.. Un mot qui ne cesse de courir dans son cerveau…

« Bien que je ne comprenne pas leur peur… »

Non vraiment il ne comprenait pas leur peur.. Doucement il tendit la main venant effleurer le visage de l’hybride… Comme pour voir quelque chose…. Pour sentir si sa peau était aussi froide partout.. Sa main glissa doucement le long de son cou, avant de glisser sur son torse… Il devait avoir froid.

« Vous devriez vous rhabiller, vous allez avoir froid. »

Encore une fois il se souciait des autres.. C’était toujours comme cela. Il voulait toujours que les gens aille une bonne opinion de lui, qu’il garde de lui un bon souvenir, mais peu souvent les gens retenais de lui une bonne image, il le voyait toujours maladroit et sans cervelles… Pourtant il réfléchissait souvent, un peu trop des fois.. Délicatement sa main retombant… Sans savoir pourquoi il sentait comme une vague de tristesse tomber sur ces épaules.

« Non je ne comprend pourquoi ils ont peur.. On devrait plutôt vous plaindre… Cela doit être douloureux de ne pas pouvoir choisir sa voix.. »

Son regard glissa doucement sur le torse de l’homme, pourtant il devait avoir des avantages a être comme cela ? Oui ? Non.. Il ne savait pas trop, aller savoir pourquoi il avait envie de prendre l’hybrides contre lui et lui demander pardon… Pourquoi ? Il ne savait pas trop mais c’était comme cela… Surement que la pitié devait se lire dans son regard.. Surement que l’hybrides n’allait pas apprécier.. Qui aimerais qu’on le prenne en pitié.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: Ce qui est Vert, n'est pas forcément Naturel. (PV Die')   Sam 4 Fév - 11:07

    Jésus ne pensait pas qu’un être comme celui-ci pouvait encore exister dans cette Capitale de vice et de décadence. Il lui semblait si pur, si calme et doux…surprenant, il n’existait d’autre terme pour qualifier ce jeune noble.
    Sa réponse avait été vive, au tac au tac, sans hésitation. Comme une leçon apprise, répétée, et acceptée depuis bien longtemps. A cela, Jésus ne put empêcher un voile de tristesse recouvrir ses yeux. S’il n’était guère devenu celui qu’il est, peut-être penserait-il comme ce jeune, en ce qui concerne les hybrides. Ou alors, serait-il encore pire dans sa façon d’être. Un mal pour un bien ? Jésus en doute…pas après avoir tué tant de ses Maîtres.

    Voilà le garçon en pleine réflexion, les yeux levés vers le ciel. L’hybride le laisse faire, décollé de ce corps chaud.
    Il l’écoute, et le regarde. Analysant ses propos. Des créatures dont ils ne savent rien ? Ces mêmes créatures ne savent ce qu’elles sont, avant que des souvenirs ne leur reviennent avec violence…et encore, pour les privilégier. Certains hybrides ne doivent même pas se souvenir de tout, et Jésus est persuadé que des bribes de souvenirs sont le Pire : cela torture et fait naitre une folie, une obsession pour ce passé révolu, volé, arraché.


    « Pensez-vous que les Hybrides sachent réellement ce qu’eux même sont ? Pensez-vous qu’ils ne se questionnent pas de « Naître » à un âge autre que celui du bambin, avec des connaissances et un savoir-faire qu’ils ne se souviennent pas d’avoir apprit ? »

    L’homme aux cheveux vert parlait, d’un ton calme et doux, mais avec un regard exprimant de la tristesse, et un certain mal être.
    Son point se sera, faisant quelque peu pâlir ses jointures sous cette force. Mais, inspirant et expirant, le basilic ne vint à dire mot de plus.

    Il avait en effet froid, aussi, se redirigea-t-il vers sa chemise, et la renfila-t-il lentement. Lorsqu’il se retourna, la chemise mise mais non attaché, Jésus remarqua le regard de l’humain sur son torse. Mais surtout, ce fut cet éclat de pitié qui brillait dans les yeux innocents qui lui donnèrent une montée de bile. Il est fier, trop peut-être, pour un esclave.

    Sans un mot, prenant une impulsion, ce fut comme un éclair vert qui vint à se faire voir aux yeux du jeune noble. Jésus avait prit une pointe de vitesse pour le rejoindre, une ligne droite à sa pleine vitesse. Cette même vitesse lui permettant de courir sur l’eau…
    Aux côtés, en un instant, de l’humain, Jésus vint à poursuivre :


    « On a été modifié, trafiqué, par la Science. On bénéficie d’aptitude ayant une équivalence avec un animal auquel on nous a hybridés. Selon l’animal, nul doute que nous puissions être dangereux…si l’obéissance n’était pas le garant de notre survie. »

    Se retournant vers cette chose fragile, le regard amer et blessé, Jésus ne pouvait voir là qu’une déchéance de l’Empire. Faire d’Humains des créatures et des Objets pour l’esclavage…en quoi la volonté de laisser les Hommes Libres de leur vie, en quoi l’Esclavage d’Humains étaient-ils terminé ?! Il continuait, avec un dérivé et des mensonges : une horreur sans nom.

    « Victimes ? Oui…dans le sens où nos souvenirs d’avant nous sont arrachés. Dans le sens, ou on se met à décider à notre place…Dîtes-moi, comment pensez-vous qu’on nous « donne naissance » ? Quels…Ingrédient la Science usent-elles pour reproduire la Vie ? »

    Au final, l’Homme est l’ingrédient principal. Les scientifiques ne peuvent recopier la Vie…ils ne peuvent la refaire. Alors, ils sacrifient celle de Tiers, avec l’autorisation de l’Empereur.
    Je veux comprendre ce qu’ils trouvent de bon à cela. J’aimerai savoir le pourquoi de ma condition, mais aussi, que jamais plus d’autres n’est à subir ce que j’ai subis. Le Choix devrait être donné, et la Liberté devrait nous être octroyé… Pourquoi vivre, sinon ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce qui est Vert, n'est pas forcément Naturel. (PV Die')   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce qui est Vert, n'est pas forcément Naturel. (PV Die')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Alentours de la capitale Ѧ :: Cimetière-