AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prise sur le fait ! [Mister G]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ʘ Ingénieur ʘ

Camelia Zaïna

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 199
♦ Messages : 42
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche :
Petite Voleuse
♦ Protecteur : Genesio Demichellis
♦ Date d'inscription : 23/12/2011
♦ Age : 25

Prise sur le fait ! [Mister G] Vide
MessageSujet: Prise sur le fait ! [Mister G]   Prise sur le fait ! [Mister G] EmptyMer 28 Déc - 22:51

Nous étions déjà en hiver et de la neige partout, un beau manteau tout blanc, sali ici et là par quelques traces de pas noires et sales. Les rues les plus fréquentées se résumaient à du verglas ou à de la boue, l'un comme l'autre ne facilitait pas la traversée à pied comme à char.

Voilà donc ma belle et grande entrée dans la capitale ! Dans la boue et le froid ! J'ai connu mieux comme accueil j'avoue mais je n'en suis pas non plus totalement déçue. Que voulez-vous, il fallait bien prévoir ce temps vu dans la période où nous sommes. Les fleurs et le beau soleil sont réservés à l'été après tout ...

J'avance donc avec ma voiture bien cabossée et peu confortable, tête baissée, me faisant des plus discrètes dès que je vois un garde. Oui, il fallait que je réussisse mon entrée, l'arrière remplit de petites armes ou bricoles que la garde ou les prêtres ne verraient pas d'un bon œil. Cette charge allait remplir mon ventre pour la semaine, autant en prendre soin, l'amener à bon port puis déguerpir aussitôt à l'adresse que l'on m'avait indiqué pour mon long, très long séjour ici.

J'avais deux adresses à trouver et ce n'était pas chose aisée évidemment surtout si je voulais être discrète. Il y avait les enfants qui refusaient car je n'avais rien en échange, d'autres qui s'amusaient à me tourner en bourrique et d'autres qui m'ignoraient tout bonnement ... Ces trois catégories ont eu droit à toute ma colère d'ailleurs. Heureusement, quelques rares personnes acceptèrent de m'aider et j'atterris à cette première adresse début d'après midi.

Je toque donc, pleine de bonne volonté, livre la marchandise dans un coin qu'ils considèrent comme discret et tend ma paume pour recevoir mes quelques pièces. La seule chose dont j'eus le droit fut une baffe et des rires rauques.

- Tu croyais vraiment qu'on allait te payer ? Ne t'avises pas à nous vendre où tu le paieras chère !

- Les gars, changeaient de registre ... ces phrases sont démodées maintenant ... Mais en fait gardez tout. Je ne désire rien !

Ils s'avançaient dangereusement et je n'étais pas assez suicidaire pour le moment à chercher querelles chez des inconnus. Je les jaugerais dans la semaine et seulement après, ils goûteront à ma vengeance ! Je ne sais pas quoi exactement mais ils allaient mourir de faim, danser tout nu pour un peu de pain, un peu comme moi qui me retrouve à la rue sans le sous, la lèvre saignante. J'espère ne pas garder de trace ... se serait un grave gâchis ! Mon jolie minois m'aider pas mal dans la vie ...

Je me relève, monte dans ma petite voiture et me vaque dans les rues pour m'arrêter finalement devant une boulangerie. J'avais si faim ... Je voudrais tant ne plus avoir faim dans ma vie.

J'entends des rires et me retourne. Il y avait là tout un attroupement et tous regardaient un groupe d'artistes ambulants. Sans m'attarder d'avantage, je descends, entre à l'arrière de ma voiture et m'habille pour une future représentation. Oui, ce n'est pas en regardant le pain que ma faim allait disparaître et j'avais les mains pour le moment trop engourdi pour voler quoi que se soit... Il fallait à tout prix, que je me réchauffe avant.

Je m'avance aux groupes et propose mon aide pendant leur pause. Ils disaient qu'il fallait danser maintenant et que si je réussissais bien, ils accepteront de me passer quelques pièces. J'accepte volontiers, désireuse de faire d'une pierre deux coups, soit danser tout autour de quelques hommes et femmes et leur piquer deux trois choses. Entretemps, je me serais assez échauffée non ?

La musique démarre, et nos corps bougent aussitôt. Pour ma part j'improvise, tournoyant autour de moi ces tissus légers de bleus, jaunes, or et j'en passe. Rapidement, le froid qui me terrassait tout à l'heure, laissait place à une chaleur exquise, me rendant tous mes sens.

Par exemple, j'avais déjà en vue un homme, fort bien habillé. Un noble en tout point et qui dit noble, dit richesse.

Je m'avance donc à lui, le regard plein de désir et d'une danse des plus sensuelles, accompagnant ainsi cette musique soudainement lancinante. Il était à l'avant, je le tire vers moi, le tournoie un peu et finalement y appose une petite main, légère, sur ses poches. Je tâte la bourse qui semble remplit, et la retire pour la cacher dans une des poches secrètes de ma tenue ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʊ Duc-Commandant Ʊ

Genesio Demichellis

♦ Influence : 263
♦ Messages : 34
♦ Âge du perso' : 38
♦ Fiche : Mônsieur G et le dossier
♦ Protecteur : Il a surtout besoin d'alliés...
♦ Date d'inscription : 14/12/2011
♦ Age : 28

Prise sur le fait ! [Mister G] Vide
MessageSujet: Re: Prise sur le fait ! [Mister G]   Prise sur le fait ! [Mister G] EmptyDim 1 Jan - 23:23

J'ai l'horrible impression d'être coincé. Il se murmure que le Haut-Prêtre n'est pas au sommet de sa forme... Ce serait une agréable nouvelle si seulement il n'était pas aussi fort sur le plan stratégique. Il a toujours une longueur d'avance et cela commence à me rendre fou. Je ne suis pas un fanatique manipulateur moi au moins.

Il devient de plus en plus difficile de vouloir préserver l'Empire tout en conservant un minimum de droiture. Mais il le faut. J'ai jusque là soigneusement évité de marcher sur les traces de mon père, il est hors de question que cela commence aujourd'hui.

La neige d'Ishtar était à l'image de ses habitants. Si belle et immaculée mais si facilement souillée. C'était avec la mine renfrognée que je parcourais les rues de la Capitale en compagnie de trois autres capitaines. Je voulais montrer au peuple qu'il y avait des nobles qui se souciaient d'eux. L'Empire n'est rien sans la lignée des Walhgren mais il ne faut pas oublier l'énergie de ces petites gens qui contribue à faire fonctionner notre Capitale et ses Provinces. Il est nécessaire d'apaiser leurs inquiétudes et leur colère. C'est une tâche qui est loin d'être aisée. Ils sont exigeants et impatients. Ils ne comprennent pas les enjeux de la politique. Il ne faut pas leur en vouloir car la plupart sont dénués d'éducation... Je me demande souvent d'où est venue cette idée de révolte. Qui l'a enclenchée. Une personne égoïste et stupide sans doute.

Comme d'Arken.

Nous avons terminé le tour de ce quartier. Les capitaines ont droit à leur pause tout comme moi. Je ressens le besoin d'être seul, je les congédie. Je ne sais plus si je peux leur faire confiance. Depuis la Régence ce sentiment de solitude s'accentue de jour en jour... Je ne sais pas d'où je puise la force de continuer. Sonner la retraite serait tellement simple! Il me suffirait d'en demander la faveur à l'Empereur. Il ne me laisserait pas partir si facilement, c'est certain. J'ai parfois le sentiment qu'il sait à quel point je me sens encerclé par la déchéance putride de mes semblables. Cela l'amuse sans doute, il y a tant de personnalités différentes autour de lui... Il me fait penser à un collectionneur de papillons.

Il a le potentiel. J'ai confiance en lui malgré les frayeurs qu'il me cause parfois. Il est imprévisible et frivole mais derrière tout cela se cache une certaine logique. J'ai fini par comprendre sa stratégie... Je ne peux malheureusement pas devancer les complots qui se créent en permanence autour de lui. Il va falloir remplacer la petite Van Lähre. C'est une question prioritaire et je ferais bien de commencer ce travail dès maintenant.

Je me glisse discrètement dans un attroupement de citoyens. Je repère quelques autres nobles du coin de l'œil. J'essaie de prendre un air sévère et fermé mais je ne parviens pas à chasser la mélancolie pensive qui m'accable. Je ne trouverais pas de potentielle princesse dans cette foule de badauds mais un Fou pour l'Empereur peut-être. Il aime le divertissement. Lui amener un nouveau cadeau... Un nouveau jouet... Serait pour moi l'occasion de marquer quelques points. Une façon honorable de rattraper mon retard.

Est-ce que cette demoiselle qui se tortille comme une fille de joie pourrait faire l'affaire? J'en doute. Elle est hilarante avec ses cheveux roses et son maquillage de poupée. J'hésite pendant quelques secondes, elle en profite pour m'entrainer dans une petite danse grotesque. Je reste impassible, seul mon regard glacial la transperce de part en part. Je sens sa main m'alléger de ma bourse... Ce n'est pas une grosse perte pour un noble tel que moi. Elle doit avoir de bonnes raisons de voler, je me doute bien que le peuple entier ne vit pas dans le faste. Mais ce n'est pas une raison pour la laisser s'en tirer à si bon compte. Fermer les yeux sur un tel geste c'est encourager le désordre. Il y a des Lois et des Valeurs en Ishtar.

J'attrape prestement le poignet de cette demoiselle et dans un sourire crispé je l'éloigne de la foule, l'air de rien. Je n'aime pas provoquer des scandales. Les quelques nobles présents dans la foule me jettent un drôle de regard. Les rumeurs ne vont pas tarder à entrer en scène. Ils doivent vraiment s'ennuyer pour sauter sur le moindre prétexte pour créer ces sympathiques petites histoires sur le compte de tous ceux qui passent à leur portée. C'est sans importance. Si les rumeurs prennent trop d'ampleur je saurais bien m'en occuper.

Je relâche brusquement le poignet de la danseuse, je crois que le l'ai serré un peu trop fort sous le coup de la nervosité. Droit comme un "i", je la regarde des pieds à la tête comme lorsque j'inspecte la Garde Impériale. Il n'y a aucun jugement dans mes yeux mais un simple recueil d'informations. Je la sermonne d'un ton paternaliste mais sévère.

« Il faudrait vous renseigner sur l'identité de vos victimes avant de laisser trainer vos mains sales dans les poches des nobles de cette cité la prochaine fois. Comment vous appelez-vous et que faites vous dans la Capitale Mademoiselle? »

Je ne sors pas mon épée, c'est inutile. J'espère qu'elle mesure l'ampleur de ma clémence. Je me suis légèrement écarté d'elle pour qu'elle ne se sente point agressée. C'est une simple citoyenne mais une femme avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morgana-lazarey-photography.tumblr.com/
ʘ Ingénieur ʘ

Camelia Zaïna

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 199
♦ Messages : 42
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche :
Petite Voleuse
♦ Protecteur : Genesio Demichellis
♦ Date d'inscription : 23/12/2011
♦ Age : 25

Prise sur le fait ! [Mister G] Vide
MessageSujet: Re: Prise sur le fait ! [Mister G]   Prise sur le fait ! [Mister G] EmptyMar 17 Jan - 22:36

Camelia pensait avoir réussi son coup avec un benêt pareil, rigide comme un balai et atrocement sinistre à ne pas sourire ou à ne rien exprimer. Je pensais donc que ça allait être peut-être simple et si jamais il comprenait, je n'avais qu'à fuir en jouant peut-être sur un petit tour de magie qui n'est en fait juste une petite illusion d'optique. Je bouge vite avec mes petits doigts agiles et le temps qu'il s'aperçoive de quoi que se soit, je serais déjà loin.

Par exemple, je sens ses mains fermes sur mon poignet et me sens entraîner dans une ruelle, à l'abri des regards. Le monsieur avait donc des manières comme ne pas mettre dans l'embarras une pauvre jeune fille pauvre, forcée à voler pour survivre. La vie était triste n'est-ce-pas ?

Bien, il m'examine de la tête aux pieds, un regard critique mais pas malsain ou arrogant. C'était le regard typique de l'homme qui examine les capacités et les compétences de son interlocuteur, ignorant origine ou condition sociale.

Maintenant il me parle et me sermonne, comme si c'était mon paternel. Décidément, pourquoi ces nobles avaient ce besoin de faire "gentiment" la morale en se plaçant en supérieur ? Ah oui ! Nous étions bêtes et totalement primates à leurs yeux, sans cervelle ni faculté à penser.

- J'ai de sales mains, je fouille dans les poches et je danse comme une pute dans la rue ... A votre avis, que suis-je sur Ishtar Monsieur le Noble Paternel ?


Je n'étais pas crue dans mes paroles, j'étais juste sincère. Et puis sincèrement ... qui il était pour oser demander tout mon état civil - état civil légèrement inexistant et sans intérêt aux yeux d'honnêtes citoyens je suppose- . Je n'allais pas lui dire que je plongeais dans divers trafics pour assurer mon bout de pain le soir ? Ou alors que je volais quelques machiavéliques personnes ? Cette dernière catégorie ... on risquerait d'être partagé sur cette catégorie.

Laissons-le deviner et on verra ce qu'il pense. Quoique, rectifions un peu le tire.

- Je suis artiste de rue. Magicienne et danseuse ...


Je ne sors pas la bourse, espérant naïvement qu'il n'y pense pas. Quoique, je pourrais m'arranger pour garder les sous. Sincèrement ... il pourrait bien laisser un peu non ? Il doit crouler sous trop d'argent dans sa belle demeure, entouré de domestiques et esclaves.

La belle vie qu'il avait n'empêche .... je voudrais bien avoir un tiers de ce train de vie. Peut-être même plus ...

- ... et je meurs de faim. Vous comprenez, je suis pauvre * !

J'étais une femme artiste par conséquent, je pouvais bien le rôle de la pauvre fille seule, sans argent et j'en passe. J'étais convaincante avec ce visage légèrement penché vers le sol, les sourcils en haut, courbés, les yeux mi-clos, la bouche frémissante comme si j'avais honte de ma déclaration et que j'étais sur le point de pleurer.

- Tenez votre bourse.

Je tends à contre cœur la bourse mais ne dit rien de plus. Voyons voir ce que le monsieur a comme coeur. Pour le moment, c'était l'homme avec des principes bien ... nobles. Noble dans le sens valeureux, respectueux ... ses parents l'avaient peut-être bien éduqué, quoique un tantinet rigide. Faudrait l'assouplir un des quatres.

* Assassin's creed ... je voulais sortir cette réplique. Ces mendiantes m'ont fait loupé pas mal d'assassinat T.T.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʊ Duc-Commandant Ʊ

Genesio Demichellis

♦ Influence : 263
♦ Messages : 34
♦ Âge du perso' : 38
♦ Fiche : Mônsieur G et le dossier
♦ Protecteur : Il a surtout besoin d'alliés...
♦ Date d'inscription : 14/12/2011
♦ Age : 28

Prise sur le fait ! [Mister G] Vide
MessageSujet: Re: Prise sur le fait ! [Mister G]   Prise sur le fait ! [Mister G] EmptyMer 18 Jan - 12:40

Cette demoiselle ne doit pas se rendre compte de la faiblesse de sa position. Elle ne connaît probablement pas les règles d'Ishtar. Il n'y a que cette explication qui puisse justifier son comportement arrogant. En règle générale le peuple d'Ishtar s'incline respectueusement devant moi pour ne point provoquer ma colère... Je crois pourtant ne pas être le pire noble de tous.

« Vous êtes nouvelle en ces lieux à ne pas en douter » lâchais-je d'un ton raide d'une voix un brin consternée. Je lui accorde mon respect, elle me crache pratiquement sur les bottes! Cette jeune femme devrait louer ma patience et mes valeurs. Sans cela elle serait déjà menottée et jetée au cachot. Ses précisions m'intriguent, serait-ce l'une de ces mages de la terre? Je la regarde un peu plus attentivement, quelques doigts posés contre mes lèvres. Une petite manie que je tiens de mon père. Je déteste ce geste sans pouvoir m'empêcher de le faire lorsque vient le temps de la réflexion.

« Vous déclarez avoir quelques compétences. Cela prouve au moins que vous faites des efforts pour survivre et que vous pourriez vous rendre utile... »

Elle était insolente mais j'appréciais l'énergie qu'elle dégageait. C'était un bon atout pour plaire à l'Empereur. C'était également une qualité dont il fallait se méfier. Le dynamisme et la ruse pouvaient être utilisés à de très mauvaises fins. Je réfléchissais toujours. J'avais complétement oublié la bourse qu'elle m'avait dérobé. Son triste désarroi m'avait détendu malgré moi. Je me tenais toujours devant elle avec raideur mais l'expression de mon visage s'était subitement adoucie. Quel serait l'homme capable de rester insensible devant le malheur d'une femme? Je n'avais toutefois pas relevé sa réflexion sur la pauvreté. Je ne me sens pas le courage de lui faire un discours sur les difficultés à gérer un Empire et sur les injustices qu'il est difficile d'éviter. Cela ne lui remplirait pas l'estomac, au contraire.

Elle me tend finalement ma bourse, un geste qui me surprend pendant quelques secondes. Je repasse rapidement à mon état coutumier de Duc-Commandant de l'armée de l'Empire: droit, impassible, direct. Je récupère mon bien sans aucune hésitation tout en fixant la danseuse d'un regard indéchiffrable. J'ai des projets pour elle.

« Que diriez-vous d'obtenir un emploi honnête? Je ne peux vous garantir la réussite de cette entreprise mais on peut dire que c'est votre jour de chance. Vous osez jouer les pickpockets avec le Commandant de la garde Imperiale mademoiselle. Ajoutons à ceci votre insolence et votre refus de répondre clairement à ma question. Aurais-je du employer les grands moyens dès le début? Cela n'est pas dans mes habitudes. Acceptez ma proposition, donnez moi votre nom et vous pourriez ne plus avoir faim pendant un long moment, je vous en donne ma parole. Toutefois si vous avez quelque chose à vous reprocher je vous suggère de fuir dès maintenant. Notre prochaine rencontre ne sera pas aussi... Courtoise. »

J'ai été déçu par sa réaction agressive de tout à l'heure. Je n'aime pas être traité de la même manière que la plupart des nobles car je ne me considère pas comme eux. Je n'ai pas la prétention de me placer au dessus d'eux, non pas du tout... Nous sommes juste très différents. Cette demoiselle ne pouvait pas savoir. Je lui accorde une seconde chance en espérant qu'elle sache sentir la limite qu'il ne faudra jamais franchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morgana-lazarey-photography.tumblr.com/
ʘ Ingénieur ʘ

Camelia Zaïna

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 199
♦ Messages : 42
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche :
Petite Voleuse
♦ Protecteur : Genesio Demichellis
♦ Date d'inscription : 23/12/2011
♦ Age : 25

Prise sur le fait ! [Mister G] Vide
MessageSujet: Re: Prise sur le fait ! [Mister G]   Prise sur le fait ! [Mister G] EmptyDim 22 Jan - 22:58

Ce type n'avait aucune connaissance de la notion "souplesse". Il avait une manie de se tenir toujours droit, de fixer les personnes droit dans les yeux jusqu'à ce que ces derniers les détournent - comme pour cacher un secret et que lui, il n'en aurait pas, nous toisant donc toujours aussi fièrement - et une voix toujours rude. Il ne devait pas plaire à grand monde avec une telle allure sérieusement et il détonait beaucoup avec l'idée que je me fais d'un noble classique.

En effet, je voyais mal cet homme dans un salon, entouré d'une tonne de filles ou d'hommes à gaspiller son argent pour son plaisir égoïste. Il semblait trop droit pour ce genre de pratique.

Par contre s'il voulait montrer qu'il était fin déducteur, c'était raté. C'était lisible à des lieux que j'étais nouvelle dans la capitale et sinon oui, j'avais deux trois compétences pour survivre. Je n'étais pas non plus si peu de ressources... évitons juste de mentionner les trafics. Je suppose qu'à ses yeux, ce n'était pas des "compétences" mais sérieusement, il faut être futé et organisé pour faire traverser différentes marchandises sans encombre d'un lieu à un autre.

Par contre le coup "vous pourriez vous rendre utile" ne me plaisait pas du tout. Il voulait que je serve de clown à une foule de noble ? Faire la gignole aux citoyens était une chose, le faire aux nobles étaient une autre. Il adoucit même les traits de son visage ... ce type prévoyait un truc mauvais j'ai l'impression et je n'avais plus qu'un désir : qu'il prenne finalement sa maudite bourse - ce qu'il fit le sans cœur ! - et parte.

Si sa petite phrase de tout à l'heure me gênait, ce qu'il m'annonçait par la suite me laissa totalement pantoise.

1. Il me proposait un emploi "honnête". Reste à connaître la définition "d'honnête" pour un noble.
2. C'était le Commandant de la Garde Impériale. Je ne connais pas encore tous les grades, mais ca m'a l'air costaud et très pompeux comme titre.
3. J'ai droit à deux choses : soit je fuis en l'ayant sur le dos le reste de ma vie, soit je reste et accepte de répondre à toutes ses questions.
4. Je savais une chose : je ne voulais pas me cacher si vite dans la capitale à chaque coin de rue dès mon premier jour.

- Vous entendez quoi par boulot honnête ?


Gagnons un peu de temps.

- Je vous paraît insolente ... c'est juste la manière dont j'ai grandi. On m'a appris à parler comme ça et pas autrement. Si ma franchise vous gêne, que voulez-vous .... On m'a jamais dit comment être sournoise.

Je parlais ainsi à tous les nobles et je disais ce que j'avais sur le cœur. Ce n'était pas vraiment une attaque personnelle, notons-le tout de même. Et puis, j'évitais de dire que je ne pouvais rien si la vérité gênait son petit orgueil. N'aggravons pas la situation.

- Les Grands Moyens ? A vous tout seul, que feriez-vous ? Savez-vous que je suis assez agile pour fuir très très vite ? Oh, ne vous énervez pas, je faisais juste une observation.


Je ne pouvais pas m'empêcher de le signaler. Je devrais vraiment contenir ma langue un de ces jours.

- Mais je suis de bonne humeur aujourd'hui, pure mensonge, donc je réponds à votre question. Je suis tout simplement la future célébrissime Camelia Zaïna, originaire de Fintasy. Je pourrais peut-être vous écrire quelque part, une petite signature ... je vous assure que dans quelques années, on s'arrachera pour l'avoir.


Je faisais les gestes avec, histoire qu'il me suive bien. Oui, certains esprits étaient lents à la réflexion.

- Et je créerais l'invention du siècle. Vaut mieux m'avoir en ami qu'en ennemi.

J'ai l'impression d'avoir dit un truc qu'il ne fallait pas.
Qu'il n'y voit pas une attaque personnelle non plus ... je la sortais tout le temps la réflexion comme quoi je changerais la vision de ce monde !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʊ Duc-Commandant Ʊ

Genesio Demichellis

♦ Influence : 263
♦ Messages : 34
♦ Âge du perso' : 38
♦ Fiche : Mônsieur G et le dossier
♦ Protecteur : Il a surtout besoin d'alliés...
♦ Date d'inscription : 14/12/2011
♦ Age : 28

Prise sur le fait ! [Mister G] Vide
MessageSujet: Re: Prise sur le fait ! [Mister G]   Prise sur le fait ! [Mister G] EmptySam 28 Jan - 13:26

« Un emploi au palais de l'Empereur bien sûr. Vous ne seriez d'aucune utilité à la Caserne. »

La demoiselle semblait suspicieuse. Maudits soient les enflures de mon rang! C'était un comble, le peuple avait peur de ses propres dirigeants. Je serrais les dents à m'en briser la mâchoire, je m'étais encore plus raidi que d'habitude. J'étais dépité d'entendre une si mauvaise opinion de la noblesse dans la bouche d'une citoyenne. Elle n'avait pas tort avec ses sous entendus à propos de franchise et de mesquinerie. Je plissais les yeux sous le coup d'une colère contenue. Changer le comportement de mes compatriotes n'était qu'une utopie. Ils ne pourraient jamais se départir de leurs petits plaisirs mielleux et de leurs manigances.

« Je ne remets pas votre agilité en doute, mais serait-elle efficace contre plusieurs troupes de soldats habitués au labyrinthe des rues de la capitale? » C'était une vraie question mais aussi un moyen détourné de lui expliquer quels seraient les Grands Moyens employés pour sa capture. Et ce n'était qu'un avant goût.

Mon air pincé s'évanouit lorsqu'elle se présenta. Demoiselle Camelia semblait très sérieuse, elle m'arracha l'ombre d'un sourire. Son petit numéro de signature de diva m'amusait. Je ne pus résister à entrer dans son jeu pour la tester.

« Vous n'êtes pas la seule scientifique de l'Empire, savez-vous? Votre projet serait assuré de voir le jour si vous pouviez bénéficier d'un accès au plus grand laboratoire de la Capitale. Obtenir cet accès n'est pas une tâche aisée, néanmoins je peux vous assurer que ce n'est pas impossible. »

Je n'étais encore jamais allé dans les laboratoires de l'Exodum et au fond du cœur je n'espérais jamais devoir y mettre les pieds. La science est un domaine plein de promesses cependant je ne pouvais m'empêcher d'éprouver une certaine réserve face au nouveau hobby de l'Empereur. Si on me demande un jour de choisir entre Uriel D'Arken et Karl Ulsperger, j'aurais quelques secondes d'hésitation. Le Haut-Prêtre est un fléau de la pire espèce et les actes barbares de la science sont néfastes pour le peuple sans défense. Que choisir? Question tortueuse. Je revins bien vite à la réalité, laissant de côté toutes ces pensées parasites.

« Mais que ce soit bien clair. En premier lieu, je voulais vous introduire au palais en tant que danseuse. Vous souhaitez avoir un accès aux laboratoires? Il faudra faire vos preuves, je devrais avoir confiance en vous. N'espérez pas vous balader dans le palais sans surveillance. Je ne tiens pas à commettre d'impair... » Car il y en avait un qui se ferait une joie d'en profiter pour me discréditer. Je ne voulais pas lui laisser cette chance. « Nous pourrions d'abord nous rencontrer dans un endroit plus approprié pour un dernier entretien. »

Je fis une petite grimace à la fois consternée et désolée. Je n'avais rien à me reprocher mais qui sait ce que le peuple pense de la noblesse! Je devais donner confiance à cette Camelia. Ce n'était pas bien compliqué car malgré son insolence je la trouvais sympathique.

« Croyez-moi, ces mesures ne vous visent pas en particulier. En tant que Commandant de l'armée, vous devez bien comprendre que la sécurité de l'Empereur et de l'Empire sont ma priorité... En essayant de ne point léser le peuple, bien entendu. Alors, quelle est votre réponse? »

J'avais envie de lui parler de D'Arken, les ingénieurs et scientifiques ne lui souvent souvent pas très favorables. Il fallait cependant que je me retienne. Plus tard sans doute, lorsque je serais plus rassuré à son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morgana-lazarey-photography.tumblr.com/
ʘ Ingénieur ʘ

Camelia Zaïna

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 199
♦ Messages : 42
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche :
Petite Voleuse
♦ Protecteur : Genesio Demichellis
♦ Date d'inscription : 23/12/2011
♦ Age : 25

Prise sur le fait ! [Mister G] Vide
MessageSujet: Re: Prise sur le fait ! [Mister G]   Prise sur le fait ! [Mister G] EmptyDim 29 Jan - 16:19

Mais ! Mais ! Mais ! Quelle stupide idée j'ai eu en plongeant ma main dans la poche de cet idiot avec un balais dans le cul ! Je ne voulais pas servir de dinde dansante ou de paquet surprise à un jeune Empereur gâté depuis sa plus tendre enfance !

Ma vie, c'était la rue. Mon but, c'était la révolution dure et certaine de notre société et nos vies futures !

Danser devant un jeune souverain ne va pas me mener loin et j'étais même prête à lancer des larmes de détresses pour qu'il abandonne cette idée. Le coup "je suis timide" est un peu mort vu comme j'agissais depuis le début, donc quoi inventer d'autre ? Une famille à s'occuper ... nan, trop classique. Un maladie chronique et virale ... pourquoi pas mais elle se situerait où cette plaie, cette maladie ? A part de la crasse, je semblais en excellente forme. Ou prétendre perdre vite la mémoire ?

Ca peut être marrant à jouer tiens !

Il n'est pas si rustre à faire courir toute une garde impériale sur les traces d'une pauvre fillette avec des trous de mémoire voyons. N'est-ce-pas ?

Ainsi j'étais à deux doigts de me fondre dans ce rôle quand il dévia le sujet sur un grand laboratoire côtoyé par des tonnes de savants ingénieux et fous. Le grand Laboratoire de la Capitale existait donc belle et bien et ce n'était pas des rumeurs de quelques provinciaux froussards. Oh je devais le découvrir ! Je devais y avoir accès au plus vite, quitte à jouer la dinde !

- Je veux le voir ! Que faut-il faire ? Mes preuves .... chose aisée quand on a du talent comme moi Signore!


Je gonflais ma poitrine et releva ma tête, adoptant ainsi une posture des plus princières, des plus orgueilleuses.

Seul bémol : il voulait me surveiller de très près une fois dans le Palais. Je ne dis rien et l'écouter donc, acquiesçant dans le vide à toutes ses paroles. Il ne savait vraiment pas à quel point c'était simple d'échapper à une surveillance si l'on voulait un tout petit peu réfléchir et être astucieux.

Tout est permis en ce monde après tout.

Maintenant à moi de parler et il me demandait ma réponse.
Je ne voyais aucun équilibre dans sa proposition. Donc soit j'accepter de danser devant des nobles, soit je me faisais ficher et courser dans toute la Capitale à vie avant même d'avoir crée mon invention et participé à une révolution.

Bon, les seuls points positifs que je voyais c'était le grand laboratoire et aussi "approcher de l'Empereur". Je pourrais espionner les gens et guider ainsi les révolutionnaires peut-être ! En voilà une idée de génie !

Suffit juste que j'amadoue Signore Psycho Rigide.

- Laissez moi donc réfléchir ... le choix est si compliqué,
dis-je ironiquement.

Je laissais planer un silence en faisant mine de réfléchir longuement et profondément, faisant les grimaces nécessaires soit la bouche tordue, les yeux plissés, le nez qui bouge et j'en passe. En quelques temps, j'avais adopté mille et une figure.

- Pourquoi pas ... si je ne meurs pas de faim et de froid, dans ma petite caravane tout déglingée avant.

Bon timing : mon ventre grondait furieusement. De même, au loin, on pouvait voir la caravane en bois, avec des trous comblés par des tissus et autres matériaux suspects, tout tordu. C'était ma maison tordue, et j'y vis la dedans depuis quelques temps déjà... des mois ? Des années ? Je ne compte plus.

- Vous voulez qu'on se rencontre où la prochaine fois ?


Avant de me rendre au rendez-vous, je demanderais à mes potes révolutionnaires ce qu'ils en pensent!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ʊ Duc-Commandant Ʊ

Genesio Demichellis

♦ Influence : 263
♦ Messages : 34
♦ Âge du perso' : 38
♦ Fiche : Mônsieur G et le dossier
♦ Protecteur : Il a surtout besoin d'alliés...
♦ Date d'inscription : 14/12/2011
♦ Age : 28

Prise sur le fait ! [Mister G] Vide
MessageSujet: Re: Prise sur le fait ! [Mister G]   Prise sur le fait ! [Mister G] EmptyLun 30 Jan - 17:09

L'excitation excessive de Camelia Zaïna me parut louche. Néanmoins je n'allais pas retirer ma proposition, ce n'était pas dans ma nature. Il suffirait de bien surveiller cette demoiselle... Elle semblait très vive et gentille dans le fond. Les scientifiques de l'Exodum n'allaient en faire qu'une bouchée en cas de faux pas. Je craignais pour mon futur investissement. Cette fille allait peut-être causer ma perte.

Mais j'avais une idée. J'allais être franc avec l'Empereur en lui vantant les mérites de la demoiselle sans pour autant lui cacher les incertitudes que j'avais à son sujet. J'étais prêt à prendre le risque. Je ne faisais confiance à personne en règle générale. Que ce soit une simple citoyenne fantasque ou un noble de province, le danger était le même. Le danger était partout.

Camelia Zaïna semblait en proie au doute. Elle tortillait la bouche et le nez d'une manière absolument comique, je m'employais à regarder ailleurs pour lui laisser l'intimité nécessaire... Ou le temps de fuir. Je savais qu'elle allait accepter, c'était à mes yeux l'évidence même. Sauf si elle avait quelque chose à se reprocher. J'espérais de toutes mes forces qu'elle ne me surprenne pas, qu'elle ne refuse pas cette gracieuse proposition. Si c'était le cas, j'allais tenir parole. J'allais la traquer sans relâche même s'il fallait mobiliser plusieurs troupes pour ratisser les rues de la capitale. Je n'oubliais pas mes promesses et ce n'était pas toujours dans l'intérêt de mes interlocuteurs.

« Vous n'allez pas mourir de faim et de froid entre temps. Votre astuce et votre désir d'obtenir l'accès au Laboratoire vont vous motiver. Je ne doute pas de votre réussite. »

Je n'étais pas aussi doux qu'on peut le croire. Elle n'avait cessé de se vanter de ses capacités, d'être insolente et de me faire tourner en rond. Il fallait qu'elle s'habitue aux joutes verbales du Palais. Il fallait qu'elle prouve sa valeur et sa motivation. Elle n'était pour moi rien de plus qu'un soldat égaré. J'adoptais avec elle le même comportement que je prenais lorsque je m'adressais à l'un de nos petits nobles de l'Armée.

« Vous vous rendrez à la Caserne Centrale dans trois jours. Ne me regardez pas ainsi, ils ne vous laisseront pas entrer de toute façon. Il y aura une lettre pour vous au poste d'accueil, il suffira de décliner votre identité. Je préviendrais les gardes de votre arrivée. Vous devrez être reconnaissable, je leur ferais votre description et leur donnerais votre nom. Vous trouverez tout ce qu'il vous faut dans la lettre. Si vous ne savez pas lire, vous pourrez leur demander de le faire pour vous. Je leur ordonnerais de ne pas se jouer de vous. J'ai déjà une petite idée du lieu de notre entretien... » Je lui lançais un sourire malgré moi juste avant de continuer sur ma lancée. « C'est une surprise qui devrait vous plaire. Un grand privilège pour une demoiselle passionnée de science... »

Un bruit de bottes de soldat se fit entendre. La pause était terminée, il était temps pour moi de reprendre le service. Camelia Zaïna avait peut-être des questions... Je n'avais plus le temps d'y répondre. Elle avait eu les informations utiles pour notre future rencontre, c'était le plus important. Je jetais un dernier regard éloquent à cette demoiselle burlesque avant de rejoindre ma patrouille d'un pas parfaitement cadencé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morgana-lazarey-photography.tumblr.com/
ʘ Ingénieur ʘ

Camelia Zaïna

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 199
♦ Messages : 42
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche :
Petite Voleuse
♦ Protecteur : Genesio Demichellis
♦ Date d'inscription : 23/12/2011
♦ Age : 25

Prise sur le fait ! [Mister G] Vide
MessageSujet: Re: Prise sur le fait ! [Mister G]   Prise sur le fait ! [Mister G] EmptyMar 31 Jan - 19:47

Certes avoir faim et froid étaient une catastrophe humaine en soi, une source de douleur inescomptable voire une mort certaine si on n'avait pas un minimum mais ce n'était pas la chose qui allait m'obliger à lécher les bottes d'un noble. Non, je volerais mais je ne mendierais pas totalement - partiellement pour me sortir d'un mauvais pas, pourquoi pas -.

Malheureusement pour cette fois-ci, je fis ma plus grande entrée catastrophe de ma vie en tant que voleuse dans une nouvelle ville : prendre la bourse d'un gros bonnet de la société. Mieux ! La précieuse bourse d'un certain commandant de la Garde Impériale ! Rien qu'au nom, on pouvait deviner que la garde Impériale protégeait l'Empereur ... donc commandant d'une telle garde valait sûrement fortune et il devait vraiment disposer de grandes qualités et moyens.

Je me croisais un peu mes bras en signe de mi-mécontentement. J'étais quand même un peu heureuse, à moitié, à l'idée d'avoir peut-être un jour accès à ce fameux laboratoire. Les idées devaient bien fleurir là-bas et la communication des connaissances devrait être très favorisé. Le pur bonheur !

Il me faut supporter le Mister Psychorigide, le connaître un peu, échapper à sa garde et faire mes preuves moi-même en toute liberté, que ce soit en ingénieur, en révolutionnaire ou en voleuse. Il n'allait pas faire de moi un esclave bien docile non plus !

Aussi se taire aux ordres de monsieur - car oui, il me donnait des ordres là vu la dureté de son ton - et acquiescer pour le moment gentiment, avec un air bien ennuyé pour lui montrer à quel point toutes ces indications pouvaient être inutiles.

- Oh Ombre ! Oh Science ! Je ne sais pas lire du tout voyons ! Je n'ai jamais appris à lire des livres scientifiques qui traitent de la mécanique, des huiles à adopter selon les besoins, des conditions climatiques qui peuvent influencer le fonctionnement d'une machine et j'en passe... Je suis totalement analphabète voyons ! Etonnant pour une ingénieure non ?


Grosso modo, je lui disais "Je sais lire mon coco ! Je ne suis pas stupide !". Bon sang, ingénieur signifiait un certain nombre de connaissances et ce n'était pas l'Ombre qui me les descendait dès que je me mettais dans l'ombre. Ce genre de miracle n'existait pas encore ...

Il fallait donc lire. J'ai lu. Je sais lire !

Oh ! Il me promettait quelque chose qui est censée me plaire. Bon soit c'est le beau laboratoire, ce dont je doute étant donné que je n'ai pas fait mes preuves pour le moment, soit c'est un coin totalement nul et sans intérêt comme un bal ...

- Je vous préviens que je ne suis pas une fille conventionnelle hein ! Je n'aime pas les bals des riches ou encore les promenades sans intérêts sous les beaux arbres en feuille. Ca m'ennuie plus qu'autre chose !

ET puis .... il me laisse comme ça en allant rejoindre sa fameuse patrouille. J'observe de loin : ils étaient vraiment comiques avec leur tenue en métal. On dirait des pantins bien huilés et décorés pour servir à une quelconque jeu d'enfants.

Par contre les avoir dans le dos ne devait pas être marrant. Avais-je échappé au pire ou au contraire, m'étais-je enfoncée dans une situation étrange ?
Je rejoignis ma petite caravane en ruine, me change pour des tenues chauds et m'emmitoufle dans des tonnes de tissus dans le vain espoir de me réchauffer en cette froide journée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Prise sur le fait ! [Mister G] Vide
MessageSujet: Re: Prise sur le fait ! [Mister G]   Prise sur le fait ! [Mister G] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Prise sur le fait ! [Mister G]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Rues commerçantes Ѧ-