Partagez | 
 

 Camelia Zaïna ~ Revolution is not dead

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ʘ Ingénieur ʘ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 199
♦ Messages : 42
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche :
Petite Voleuse
♦ Protecteur : Genesio Demichellis
♦ Date d'inscription : 23/12/2011
♦ Age : 24

MessageSujet: Camelia Zaïna ~ Revolution is not dead    Mar 27 Déc - 23:38

Votre Carnet d'Identité

    Nom de Famille : Zaïna
    Prénom(s) : Camelia
    Surnom : Rosie et tous les dérivés en rapport avec le rose.
    Âge : 19 apparemment ... oui, sous ce maquillage, ce n'est pas évident.
    Titre de noblesse : Aucune ~
    Province : Fintasy
    Faction et classe : Science - Ingénieur
    Orientation Sexuelle :[/bEn opposition aux règles de ce monde, j'ai juré chasteté, abstinence sexuelle pour toute ma vie ~ Un mensonge qu'elle sort souvent aux intrus trop indiscrets.
[b]Pouvoirs :
- Outillage : toujours équipés de tournevis, marteaux ou autres outils ou inventions loufoques, ils peuvent réparer et construire sans aucune soucis à peu près n'importe quoi.
- Invention : A quoi cet étrange objet qu'elle nomme "Couteau Fintasy" lui sert-elle ? En fait, c'est un couteau suisse à la mode Ishtar. C'est-à-dire, un bel objet travaillé par l'un des meilleurs orfèvres du Lo-Thyn, brillant de milles feux avec sa poignée argentée, entouré d'un bois des plus solides aux milles motifs. Vraiment, magnifique. Pour ce qu'il cache ... disons l'essentiel pour réparer une petite machine, l'essentielle pour voler ... Oui, il faut bien trafiquer les verrous, fenêtre et autres systèmes à verrous.
- Négociant : vendre n'importe quoi à n'importe qui, réduire le prix de toute chose que vous désirez acheter, faire des petits profits... Voilà tout ce que vous faites mieux que les autres citoyens d'Ishtar.



Vos opinions

La révolution n'est point morte, au contraire elle s'enflamme toujours plus face aux injustices de cette vie. Je voudrais faire partie de ce mouvement juste et nécessaire, afin d'épurer ce monde de deux de ces fléaux : l'Eglise et la noblesse.

L'un comme l'autre ignore tout du vrai monde et des attentes de la majorité.
Pourquoi donc les nobles auront-ils droit à tous les privilèges, pendant que les autres doivent se casser le dos pour une croûte de pain misérable ? Tout le monde doit gagner ce qu'il mérite ! Rester assis toute la journée, à ne rien faire si ce n'est jouer à des jeux du hasard ou papoter du beau temps n'était pas du travail mérité.
Pourquoi donc l'Eglise a-t-il droit de se prétendre maîtresse de nos vies, de nos mœurs ? Elle nous contraint à adhérer à cette fausse foi et dès l'instant où nous disons que nous ne croyons guère en l'Ombre, qu'on désire plus un changement qu'une conservation du régime, nous avons droit aux pires des traitements car nous sommes dès lors des "hérétiques".

Je veux rejoindre les terroristes ou du moins aider l'un des leurs, celui dont les idées épouseront parfaitement mes propres idées. J'adhère aux aspirations des philosophes mais non à leur passivité. J'adhère aux actions des terroristes mais pas toujours à leur idée. Enfin pour le peu rencontrer et pour le peu que j'ai pu voir en action.

Autrement, les seules personnes avec qui je semble m'entendre sont bien évidemment les scientifiques. Il semblerait que nous partagions cette même passion de l'huile qui frotte sur les machines, des bruits de ce beau métal ou encore les différentes prouesses de chacun, par exemple mademoiselle Horn. J'ai hâte de voir ses manèges !

Les gardes ... eh bien, disons que leur haine vis-à-vis de moi est justifiée. Comment vous l'expliquer ? Voler semble être un crime à leurs yeux et ils ignorent toutes mes motivations ! Je ne vole que ce que les nobles ne méritent pas voyons ! Malheureusement ... personne ne semble partager mon opinion. Dommage...

Les esclaves dites-vous ? De bons objets à étudier ! Difficile de les attraper par contre, entre les hybrides et leur capacité animal ou encore les objets et leur force surprenante, il y a de quoi fuir si on a rien pour équilibrer ces forces.

Que reste-t-il dans ce beau monde ? Personne je crois, j'ai tout cité à priori.



Description : Qui êtes-vous et à quoi ressemblez-vous ?

Physique :

La mode est aux couleurs et non à l'austérité dans mon monde. De plus, dans une tenue toute noire, j'ai la sensation qu'on peut difficilement dissimuler quelque chose ou encore se faire remarquer un peu par son entourage. Habituée aux flashys, habituée aux modes décalées, je suis rarement docile aux idées d'autrui, préférant me mettre à l'aise.

A l'aise ? Des colliers en clous colorés ou des coquillages ... ce que je trouve dans les différents appartements que je visite de temps à autre, certaines nuits quand je n'ai plus grand chose pour me payer à manger, un petit lit ... bref, j'improvise!
Aussi, j'ai des collants tout aussi colorés par contre ... il faut avouer que j'ai des tenues assez usés, ou troués. Que voulez-vous, la science est si belle mais si cruelle quand on ne la connait pas. EN testant, deux ou trois booms peuvent s'entendre et se faire sentir. Mes vêtements n'en sont pas épargnés, je le conçois.

Par contre, mes cheveux ne sont pas le résultat de ma lubbie des couleurs ! Par le passé, j'étais une artiste des rues et celui qui m'avait acheté étalait la veille de chaque représentation une "couleur". Sauf que ce mélange rouge-rosé fut un vrai désastre et quoi que je fasse, je n'arrive pas à enlever cette couleur ! De plus, j'ai des cheveux très, très frisés ... on peut dire que j'ai eu droit à des sobriquets débiles durant pas mal d'années. D'ailleurs, si jamais quelqu'un trouve un moyen de les lisser à vie sans avoir à repasser un fer chaud dessus, je vous serais très reconnaissante.

Au niveau de mon maquillage. Oh, j'ai gardé l'habitude de paraître comme une poupée de foire, vous voyez le genre ? Joues avec des points rouges/roses, pas mal de poudre, des lèvres écarlates, des cils bien longs qui dissimulent presque mes yeux bleus, et des sourcils bien dessinés aux charbons. On fait avec ce que l'on a ...

Personnalité :

Personnalité ... c'est-à-dire, qualité et défaut, ce qu'on aime et qu'on n'aime pas ? Bien, classons-les alors.

Donc commençons par le négatif et évacuons donc ce sujet désagréable.
On dit que j'ai une sale manie de voler et selon certains experts, je serais kleptomane. Là, je suis en désaccord totale ! Voler n'est pas une impulsion naturelle, je n'obéis qu'à la règle de survie et je ne roule pas sur l'or pour pouvoir adopter une attitude prude, respectueuse des lois et j'en passe.
Faut manger pour vivre et voler pour vivre ! Voilà ma devise !
D'ailleurs je suis assez douée dans ce domaine, fuyant comme un aigle tous mes assaillants, me glissant dans chaque recoin sans grande difficulté avec mon corps des plus plats dit-on.
Aussi, je m'emporte très vite et me retiens rarement de dire ce que je pense avec la plus grande franchise, quitte à recevoir une baffe, un crachat ou la haine de tout un groupe. Quand je m'énerve, vaut mieux juste se taire et attendre que ça passe.
On me dit narcissique également, ce qui peut contraster avec mon look dit-on aussi. J'aime me regarder dans le miroir et passer des heures là-dessus à me pomponner. Mais que voulez-vous, ces cheveux et ce maquillage ... tout ceci demande du temps, beaucoup de techniques et de patientes ! Si je pouvais aller plus vite, j'aurais le temps de repasser un recoudre mes vêtements et leur donner une apparence soignée ... mais je manque de ce temps.

Pour les qualités générales - oui, car j'en ai une multitude -, on me dit très vive et expressive. Un défaut qui peut être une qualité dans certaines situations apparemment. De plus ... je suis très sociable et je vous aborde constamment avec un beau sourire, vous tournant en bourrique avec art afin de glisser ma petite main dans l'une de vos poches en quête de votre monnaie, montre à gousset ... tout objet de valeur. Vraiment, je voudrais m'appeler "Plume" un jour ~

Mes passe-temps seraient le bidouillage de systèmes complexes. Actuellement je désire découvre les manèges ou encore les élévateurs de la Capitale ! Il m'arrive - de temps à autre, lorsque mes vols ne m'apportent rien - de participer à certains trafic. Par exemple à Fintasy, j'aidais à la circulation des drogues et à Gells, à la circulation des corps. Je ne connais pas les têtes de ces opérations frauduleuses, je ne connaissais que l'adresse où j'avais à déposer le bien.

Votre curiosité est-elle satisfaite ? Non, vous voulez mon histoire ? Sérieux ... oh, vous avez raison. C'est l'introduction d'une vie qui se promet d'être palpitante dans la Capitale. Je vais vous dire comment je me retrouve à faire route à la Capitale.


Récit d'une vie

Commençons exactement là où ma vie prit une toute autre tournure, soit le jour où mon père me vendit à un artiste ambulant afin de rembourser ses dettes. En effet, cet homme était connu pour "acheter" ses apprentis et non pour être payé pour les prendre en apprentissage. Autant dire que tout le monde se jetait à ses pieds - du moins les plus pauvres -. Parmi cette ribambelle d'enfants, il me choisit. Au hasard et non car j'ai un jolie minois et autre. Au contraire, je n'avais rien pour me laver ni me nourrir correctement. J'étais abominablement maigre, les ongles noires et la peau crasseuse ... Charmant tableau n'est-ce-pas ? Quel âge avais-je à cette époque ? Eh bien, bonne question ... peut-être cinq ans, peut-être sept peut-être huit. Il faut avouer que nos parents n'étaient pas au courant de l'âge de leurs enfants. Oui, beaucoup d'enfants comme ... sept et j'étais la petite dernière. Ca je m'en souviens clairement.

Ainsi donc je quittais mon cocon familiale désordonné pour plusieurs mois, ne revenant que pour la période de culture - là où on a besoin de main d'œuvre pour la culture - .

On pouvait dire que le nouveau monde où j'avais atterri n'était pas plus tendre que ma famille. Ici aussi je mourrais de faim et à force je dû me décider à voler. Les premiers vols avaient été catastrophiques et j'échappais de peu à la garde de ma province. L'artiste en question finit par se rendre compte de mes magouilles et au lieu de me punir, il m'encourageait en me donnant des cours sous forme de jeux. Avec lui, je m'améliorais quotidiennement et je mettais en pratique ces exercices à son public comme au public d'autres artistes ou d'autres fortes personnalités. Tant qu'il y avait un regroupement, c'était une bonne chose !

Par contre, un jour on réussit à me choper et j'étais à ça de me faire couper la main pour vol. Oui malgré son aspect calme et tranquille, Fintasy n'était pas plus tendre avec ces voleurs. Bref, revenons à nos moutons ... donc j'étais à ça de me retrouver sans main lors d'un vol dans un marché, lorsqu'une flèche puis plusieurs atterrirent près du garde. Là, on me lâcha et le type donna des ordres à ses acolytes. En même temps un groupe masqué arriva et commença à égorger pas mal de gens ... Oui oublions le stéréotype des massacres un beau jour de pluie dans une province froide ! Les horreurs pouvaient se produire dans une petite province ralliée volontairement à l'Empire. Les terroristes étaient partout et loin d'en être effrayée, je fus éblouie. Dans tous les cas, je retins une chose : ils m'avaient sauvé ma main ! Ce n'était pas les morts, ni les cris, ni le sang qui retinrent mon attention mais bien ma précieuse main !

En effet parallèlement, je développais une avidité pour la science. L'artiste en question n'était pas un simple artiste qui volait, c'était également un ingénieur raté. Il m'apprit les bases de la science et la lecture et rien de plus. Cela me suffit dans tous les cas pour développer moi-même mes compétences, utilisant des petites bêtes pour disséquer, démontant et remontant les différents objets qui me tombent à la main.

Bien entendu, tout ceci était insuffisant alors il fallait chercher des savoirs ailleurs. Tout d'abord je traînais auprès des futurs ecclésiastes encore enfant, m'amusant à lire et apprendre avec eux la lecture ou les mathématiques plus poussés, et le soir, je m'introduisais dans les demeures pour quelques lectures. Par contre quand il y avait des bêtes pour surveiller, c'était tellement problématique que je fuyais cette maison.

Je pense qu'il est important de noter comment et pourquoi j'ai adhéré à la révolution. Eh bien, vous savez que je participe à certains trafics, dites-vous que l'artiste finit par trouver mieux comme apprentie et me jeta comme une idiote dans la rue, ne me donnant qu'une adresse comme toute information. Peu désireuse de rentrer chez moi et m'abrutir avec du travail de champs, je me rendis à l'adresse. C'était des trafiquants de toutes sortes de chose, tant qu'on avait de l'argent pour eux, ils acceptaient tout. Ainsi donc j'aidais sans vraiment comprendre à quoi servait ces gens kidnappaient, ni mort et j'en passe. Durant ces voyages - souvent à la frontière de la province - je faisais route avec des terroristes ou des scientifiques ou des philosophes. On bavarde et petit à petit j'adhère leur idée. N'ont-ils pas raison après tout ? Leur vision semblait si juste et sincère ! Il ne faut pas oublier que j'étais jeune comme seize ans à peine... un âge où on est facilement influençable si on n'a pas grand chose en main. Je n'avais pas grand chose en main et l'avenir riche et prospère qu'ils me miroitaient me faisaient rêver. Manger à sa faim, s'habiller convenablement et exercer mon art à ma guise ... Quelle belle idée !

Avec beaucoup de difficultés, je réussis à quitter cette bande de malfrats en emportant deux trois objets - avec leur accord évidemment - , partant rejoindre un ingénieur du SHin Ji Koo. Ce n'était pas un amant ou quoi que se soit, disons seulement un type qui acceptait de me faire découvrir la beauté de la science et je la découvris, m'améliorant chaque jour. Par contre j'eus également droit à des malades ...

Le médecin qui disséquait vivant ses victimes, le prêtre qui abusait de son pouvoir pour extorquer de l'argent, les nobles qui puisaient également toutes richesses et énergies ... Dans tout ceci, les terroristes restaient fidèles à leurs idées d'égalité sauf certains qui divaguaient et allaient dans des chemins qui me décevaient j'avoue.

Je sus donc que ce n'est pas en restant dans une petite province que j'aiderais quoi que se soit ! Il fallait que je me rende à la Capitale, là où les plus grands esprits se côtoyaient, là où tout pouvait changer et avoir un impact majeur sur tout l'Empire. Je me mis en route, renouant contact avec les trafiquants de Fintasy pour qu'ils fassent ma "promotion" à une bande de la Capitale. Ils le firent et j'ai maintenant une adresse où me rendre. J'ai hâte.



Mais vous êtes qui, en fait ? ._.

    Comment avez-vous découvert le Forum ?
    - Quelque chose m'a dit de m'y enchainer encore plus ~
    Avez-vous des conseils ou des remarques le concernant ?
    - Je vous contact toujours par mp ou oovoo ou skype ou notre formidable CB pour les remarques :D.
    Votre Disponibilité (en moyenne) :
    - Tout le temps sauf période partiel où je ralentis fortement :/






Dernière édition par Camelia Zaïna le Ven 20 Jan - 0:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ʘ Ingénieur ʘ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 199
♦ Messages : 42
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche :
Petite Voleuse
♦ Protecteur : Genesio Demichellis
♦ Date d'inscription : 23/12/2011
♦ Age : 24

MessageSujet: Re: Camelia Zaïna ~ Revolution is not dead    Mar 27 Déc - 23:44

J'ai donc fini ~

Étant nulle pour les fiches, j'ai fait le strict minimum >.< Je préfère rp o/
Pour les incohérences, je corrigerais du mieux que je peux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Camelia Zaïna ~ Revolution is not dead    Mer 28 Déc - 8:25

\o/

Je valide tout ceci ^^ Une fiche comme je les aime : courte et concise, avec tout le nécessaire pour se faire une idée du personnage.

Bon jeu !

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
ʘ Ingénieur ʘ

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 199
♦ Messages : 42
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche :
Petite Voleuse
♦ Protecteur : Genesio Demichellis
♦ Date d'inscription : 23/12/2011
♦ Age : 24

MessageSujet: Re: Camelia Zaïna ~ Revolution is not dead    Ven 20 Jan - 0:18


Fiche à jour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Camelia Zaïna ~ Revolution is not dead    

Revenir en haut Aller en bas
 

Camelia Zaïna ~ Revolution is not dead

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ϩ Recensement Impérial Ϩ :: Validées-