AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sous l'océan ~ ( Franz!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
₳ Philosophe ₳

Iraïd Hajkawen

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 285
♦ Messages : 310
♦ Âge du perso' : 28
♦ Fiche : Laissez libre court à d'autres idées...
♦ Protecteur : La terre que vous avez sous les pieds ...
♦ Date d'inscription : 16/02/2011
♦ Age : 26

Sous l'océan ~ ( Franz!)  Vide
MessageSujet: Sous l'océan ~ ( Franz!)    Sous l'océan ~ ( Franz!)  EmptyLun 19 Déc - 23:10

C’était près du port qu’Iraïd avait trouver domicile en cette fin de journée. Il n’y était jamais passer souvent … préférant les rues ou le marché mais le monde du port était complètement différent. Là les gens lui faisait rappeler la province de Fintaisy ou il était aller quelque fois. Le roux avait parcouru toutes les provinces avec son instrument mais c’était bien à Ishtar que l’on pouvait les retrouver toute. Entre les réticences, le marché, les rues, les bas fonds et maintenant le port, oui on pouvait voir clairement qu’il avait un peu de chaque province ici.
Enfin le voyage manquait un peu au philosophe… ça faisait plus de six mois qu’il était ici, dans cette capitale et qu’il n’avait pas pu mettre un pied en dehors de la campagne environnante pour cause de cette révolution qui avait du mal à se mettre en marche et dont il faisait parti. En effet, avec Lao d’un coté, et les terroristes de l’autre. Ou plutôt ce qu’il en reste de l’autre, le dernier coup de D’Arken les avaient vraiment affaibli et le roux ne savait toujours pas ce qu’allait devenir Léonard. Et s’il savait ce qu’était devenu de la Duchesse. Cette dernière était morte en couche laissant deux enfants à un père d’a peine dix huit ans. Bon.. Le musicien avait vraiment du mal a trouver le temps pour discuter avec ce dernier, étant au abonné absent et en tant qu’artiste suivant la famille et philosophe cacher, c’était à lui de s’occuper des jumeaux. Voila comment il s’était retrouvé avec deux gosses en bas ans sur les bras. Heureusement qu’ils aiment la musique, la voix du Luzy semblait les endormir.
Bref, les deux récente morts, avaient mine de rien, rien ne s’était passé comme prévu et le rouquin avait vu son quotidien changer du tout au tout.

En tout cas, jouer lui changeait les idées, la pression qu’il se passait en ce moment ne l’épargnait pas non plus, malgré son calme et sa tranquillité habituelle. Dans un coin du port, assit sur un poteau délimitant la forme du ponton, le musicien jouait tranquillement. Une mouette le regardait d’un œil méfiant à quelques mètres de lui, surement pour voir s’il n’allait pas faire tomber un truc à manger, mais non. Il ne faisait que jouer.

Une balade tranquille ou les notes virevoltaient au vent sans bousculer aucune habitude du port. Et parfois les clapotis de l’eau quand un bateau amarrait lui répondirent. Les marchants à gros bras transportait les marchandises que les cargos amenaient pour les mettre sur une charrette et les emmener aux marchés certainement. Iraïd ne savait pas vraiment, il n’avait jamais connu la vie de marchant, musicien ambulant oui, mais pas marchant. Peut être que ce n’est pas si différent au fond, il y a le voyage et gagne sous pain de la journée en vendant son art. d’ailleurs c’est-ce que faisait le roux, son instrument sur ses genoux, ses doigts faisait vibrer les cordes de Luzy. Il avait attacher sa longue chevelure en une queue haute pour qu’elle ne l’ennuie pas. Ses cheveux commençaient vraiment par être long;.. Cependant, il ne se résolvait pas à les couper, ça lui simplifierait la vie pourtant… Bref! Il avait aussi revêtu ses habits habituels, ses fripes d’habitant du désert avec ses grands pan du tissu qui lui gênait parfois les mouvements. Mais le protégeait parfaitement des intempéries. D’ailleurs, le temps d’aujourd’hui n’était pas vraiment au rendez vous. Il y avait un sacré vent qui venait de la mer .. Peut-être qu’il allait avoir un orage plus tard dans la soirée ? En tout cas, il y avait de nuage bien menaçant au loin…

Ah.. Une silhouette approcha d’ailleurs par ici … et elle ne marchait pas très droit. Qui est-ce ? Cela lui rappelait quelque chose.. Une femme, brune apparemment, et avec des vêtements sombres …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

Franziscka Halbrum

♦ Influence : 247
♦ Messages : 313
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un mur de glace...
♦ Date d'inscription : 31/12/2010
♦ Age : 25

Sous l'océan ~ ( Franz!)  Vide
MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ ( Franz!)    Sous l'océan ~ ( Franz!)  EmptyVen 23 Déc - 11:56

Une journée de plus, une journée en trop ... Combien de temps allait donc encore durer sa misérable vie ? Elle attendait la mort avidement mais elle n'arrivait pas à se résoudre à y mettre fin de sa propre main.

Un véritable paradoxe, une simple humaine qui s'attache encore inconsciemment à la vie. Si vous lui posez la question suivante : à quoi s'attachait-elle ? Elle vous répondra à rien, si ce n'est à l'Ombre. Cette belle énergie qui répondait paix et ordre dans ce monde peuplé d'esprits égarés, avide de science, s'apprêtant à tomber en miette si personne ne les dirigeait. On pouvait critiquer certaines actions de l'Eglise mais c'était nécessaire pour la survie de l'espèce, des mœurs et de l'ordre.

Encore aujourd'hui, elle fut choquée par les habitudes de la noblesse. Certains osaient être le mécène de philosophes ou encore d'hommes scientifiques ... Malheureusement elle ne pouvait rien dire si ce n'est répandre un peu de bonne foi, un peu de sa connaissance autour d'elle dès qu'on voulait bien l'entendre. En effet, on ne venait pas quérir la scribe de la cour Impériale pour entendre deux trois versets de l'Ombre mais pour clôturer des contrats ou encore vérifier la validité d'un tout autre contrat. Pour l'instant ce n'était que le début et il lui fallait du temps pour gagner la confiance de cette Cour qui lui ait étrangère.

Peut-être devrait-elle demander à dame Talfingen de l'aider ou encore lui enseigner quelques coutumes et usages de cette Cour. Certes, elle avait de bonnes manières, une bonne tenue mais elle restait novice parmi ce beau monde.

Enfin, une bonne attitude, si on exceptait les moments où elle laissait son esprit vagabondait au gré des caprices de l'alcool ou encore de ses drogues.

Parlant de ses mauvaises habitudes, elle voulait les lâcher mais elle n'y arrivait pas du tout ! C'était abominable comme sensation, cela détruisait toutes pensées logiques, toutes envies ... tout sang froid. De plus, elle tremblait fortement et pis ! Elle s'énervait pour un rien et était prête à tout pour combler ce besoin de manque.
Ironie du sort, si elle continuait, elle restait toujours aussi nerveuse et désirait toujours plus ... Et une fois pris, elle était totalement ailleurs, vulnérable à la moindre attaque. Quoique, cela ne la gênait pas car à priori qui oserait s'en prendre à une prêtresse ? Après tout, elle était respectée du fait de sa statue.

Ainsi donc, encore une nuit, elle se laissait aller au gré des boissons, tentant d'oublier sa misérable condition.

Ennuyeuse femme qui passa sa vie à se plaindre, à s'apitoyer sur son sort en oubliant les autres.

Concentrons-nous d'avantage sur sa destination. A priori elle n'en avait pas mais une douce mélodie attira cet esprit vaseux et ses pas obéirent donc à l'ordre de se diriger vers elle.
C'était donc un musicien roux qui jouait d'un instrument - ces cheveux lui disaient quelque chose d'ailleurs mais quoi ? - et elle s'y dirigea, tout en trimballant une bouteille vide dans la main.

- Belle musique.


Dit-elle d'une voix chancelante comme ses pas.

- Tu crois que tu peux jouer un air sur lequel je peux danser ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₳ Philosophe ₳

Iraïd Hajkawen

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 285
♦ Messages : 310
♦ Âge du perso' : 28
♦ Fiche : Laissez libre court à d'autres idées...
♦ Protecteur : La terre que vous avez sous les pieds ...
♦ Date d'inscription : 16/02/2011
♦ Age : 26

Sous l'océan ~ ( Franz!)  Vide
MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ ( Franz!)    Sous l'océan ~ ( Franz!)  EmptyDim 25 Déc - 23:00

La femme s’approcha de lui, une personne brune, avec de long vêtement sombre et plus cette dernière s‘approchait, plus la silhouette plus disait quelques chose. C‘était la jeune femme qu‘il avait vu en arrivant à Ishtar, c‘était dans les bas fond, ou il avait eut enfin de regouter à la gnole d‘ici. Mais sur la route du retour il avait croiser cette personne là. Elle souffrait d’un manque..a moins que ce soir de drogue. Le roux ne s’en souvenait plus très bien, c’était il y a plusieurs mois.

Mais la jeune femme n’avait pas l’air d’être dans un meilleur état que la dernière fois; elle chancelait un peu quand elle marchait et sentait l’alcool à plein nez. Bon bah au moins, elle en perdait pas son temps, les ivrognes et les gens drogués étaient une habitude à Ishtar, même si cela pouvait s’agir d’une jeune femme comme cette dernière.
Elle lui adressa la parole, comme si elle s’était aussi souvenu de lui, malgré son état de la dernière fois et de maintenant. Ah ? Elle voulait encore l’entendre jouer ? Il s’était améliorer depuis la dernière fois, enfin.. Un peu. Avec le temps qu’il passait à jouer par jour.

Ceci ne le dérangeait pas tant que cela, il aimait jouer, surtout quand on le lui demandait. C’était de plus en plus rare des personnes qui s’arrêtait réellement pour écouter de la musique, à part les aristocrates. Mais c’est dernier son si perfide que l’on ne sait pas s’il le font vraiment pour les artistes, ou si c’est plutôt pour eux-mêmes …

- je peux jouez tout ce que vous voulez … mais vous êtes sur de pouvoir tenir debout?

Mine de rien, avec tous les voyages que le rouquin avait fait un peu à travers toute les provinces, il avait réussi à développer un peu tous type de musique, connaissant les traditionnel d’a peu près toutes les provinces. Ce n’était certes pas parfait, mais assez pour être ressemblant et être reconnu comme artiste.
Et puis la façon dont la demoiselle avait de tanguer l’inquiéta un peu.. C’était un coup a finir dans l’eau ça. C’est dans un port qu’ils sont. Enfin, le roux fera attention à elle, histoire qu’elle ne se noie pas dans le peu d’eau qu’il y a. cependant, pour ne pas la froisser, il joua quand même. Ses doigts se déplacerait plus vite sur les cordes, jouant avec son instrument comme avec une amante. Les notes dansait dans l’air marin, le zéphyr venu de la mer emmêlait un peu plus les cheveux d’Iraïd, comme pour répondre à sa musique.
Et malgré cela, les personnes du port vaquaient à leur occupations, rendant le lieu de plus en plus vide, tout autant qu’il faisait de plus en plus sombre. Peut être qu’il serai le temps de rentrer ? Iraïd n’aimait pas trop cette demi-noirceur, les ombres était trop présentes. Cela lui rappelait une mauvaise journée, d’une obscurité comme celle-ci, ou une petite prêtresse l’avait poignardé dans son dos par trois Ombres, et il en portait encore les marques. C’est sur, il allait garder les cicatrices un bout de temps. Mais il n’était pas encore guéri et quand il faisait certain moment, ses cotes lui étaient encore douloureusement. Il ne devait pas trop bouger, au risque de ce les rouvrir et s‘infecter… Enfin ce n’était pas comme si une horde d’inquisiteur allait sortir de l’ombre pour le poursuivre. Plus personne n’était dehors a cette heure -ci, au port.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

Franziscka Halbrum

♦ Influence : 247
♦ Messages : 313
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un mur de glace...
♦ Date d'inscription : 31/12/2010
♦ Age : 25

Sous l'océan ~ ( Franz!)  Vide
MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ ( Franz!)    Sous l'océan ~ ( Franz!)  EmptyLun 9 Jan - 21:08

Franziscka n'était pas le genre de fille qui traînait dans toutes les soirées pour le plaisir de danser ou faire des rencontres. Les rares fois où elle s'aventurait à l'extérieur était pour se procurer quelques bidules nécessaires à son organisme ou à son quotidien - des vêtements par exemple - ou encore pour se rendre au palais. Mais cette fonction se révéla vite inutile par moment et surtout peu intéressante.

Elle avait une profonde sensation d'inutilité sur Ishtar ou pour l'Eglise et elle se demandait comment y remédier très vite. A tête reposée, elle aurait pu trouver une solution mais actuellement, sa cervelle était l'équivalent d'un bateau en pleine mer ... Elle n'avait plus ni nord, ni sud ni rien ... juste un très grand tournis.

Ainsi donc, les inquiétudes d'Iraïd ne percutèrent pas son pseudo-monde merveilleux où tout était rose et parfait. LA seule chose qui l'interpella était ce début de musique et sans attendre, elle tournoya encore et encore, levant sa tête, fixant un ciel bleu uniforme et bien sombre. Un épais brouillard s'échappait de ses narines, une réaction naturelle par rapport au temps qu'il faisait actuellement.

- J'ai la tête qui tourne ! YOUHOUHOU !


Et elle rigolait encore et encore, ignorant totalement la raison de son hilarité soudaine. Finalement, l'inévitable arrive : elle s'écrasa au sol, cassant sa bouteille et se blessant gravement par la même occasion.

Elle avait oublié à quel point ce sol était dur et surtout très, très froid. De plus, la voilà trempée ! Oui, le port restait un lieu plutôt humide même en temps de canicule - quoique ce dernier cas était rare mais c'était possible à cause de la mer - et autant dire que là, dans cette nuit bien froide, cette flaque n'était pas sa meilleure amie. Au contraire, maintenant elle allait se coller aux vêtements de la brune, y geler et l'empêcher de se réchauffer convenablement.

- Aie ... Aie.... J'ai mal ...

Voilà tout ce qui lui restait à dire.

- Tout ça à cause de ta musique ! Si t'avais pas joué, j'serais pas tombée ! T'es un hérétique qui veut du mal à une prêtresse ! Je vais appeler de l'aide et tu regretteras ...

Elle débitait des stupidités d'une voix lente et enrouée. On voyait bien qu'elle était bourrée, galérant à raisonner convenablement, plaçant miraculeusement les mots les uns après les autres pour en faire une phrase correcte.

- Hérétique ! Hérétique ! A cause de vous que j'suis seule chez moi !


Elle associait toujours aux "hérétiques" la mort de ses parents. CE ne sont que des êtres totalement débridés et sans moral qui pouvaient faire une telle chose à ses pauvres parents, sa famille déchue.

Et maintenant elle pleurait bêtement, recroquevillée sur elle-même, dans cette eau boueuse et salée forcément, comme l'est l'eau de mer. D'ailleurs ca lui brûlait la main bizarrement.

Jetant un coup d'oeil elle vit sa main blessée par les éclats de verre. Ses pupilles se dilatèrent et elle tremblait plus par peur que par froid.

Elle saignait.

Sa phobie ... le sang.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₳ Philosophe ₳

Iraïd Hajkawen

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 285
♦ Messages : 310
♦ Âge du perso' : 28
♦ Fiche : Laissez libre court à d'autres idées...
♦ Protecteur : La terre que vous avez sous les pieds ...
♦ Date d'inscription : 16/02/2011
♦ Age : 26

Sous l'océan ~ ( Franz!)  Vide
MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ ( Franz!)    Sous l'océan ~ ( Franz!)  EmptyDim 22 Jan - 23:24

Bah la demoiselle avait l’air de se ficher complètement ce qu’il avait dit. Tant pis, il n’était pas du genre à s’attarder sur ce genre de détail. Il joua donc pour elle, pour qu’elle danse. Mine de rien, le roux aimait quand le chant de Luzy provoque des choses chez les gens. Cela montrait qu’elle avait une belle voix et qu’il n’était pas le seul à l’entendre. C’est donc sans problème du faite que la demoiselle soit bourré, que le musicien balada des doigts sur les cordes, produisant de son qui s’accéléra au fur à mesure. Comme si tout Ishtar, tout le port battait la mesure, a plusieurs temps.
Et la demoiselle tournait, tournait; avec le vent et l’action de ses mouvements, ses cheveux et ses larges vêtements se glonfla d’air faisant un beau tableau. Tout ceci semblait être en harmonie. Et la voix joyeuse de cette brune, vit sourire le rouquin. Cette jeune femme semblait changer de toute les personnes qu’avaient croisé le roux jusque ici, même s’il ne savait pas qui elle était.
Mais le rire de la jeune femme dont les vagues faisaient écho semblait réchauffer le port; lui donnant un peu plus de vivant dans ce brouillard sombre qui commençait à pointer le bout de son nez. Le froid était d’ailleurs mordant, et Iraïd avait en peu froid immobile sur son poteau ou seul ces main bougeait.

Un bruit de verre cassé le ramena un peu plus à la réalité, et le musicien posa ses yeux verts sur la danseuse improvisée. Elle s’était écroulé par terre et la bouteille qu’elle tenait s’était briser. Le rouquin fronça les yeux essayant de voir les débats. Il serait mieux de l’aider nous? La brunette n’avait pas l’air bien. Doucement Ira se releva, mit son instrument sans sa coque de protection et s’approcha de la jeune femme. Mais cette dernière le fit stopper net quand il n’était qu’a quelques pas. Que disait elle ? Le faite qu’elle le traite d’hérétique le surprit. Enfin ce n’était le mot même.. Il se savait hérétique et il ne le démentait pas. Mais c’est le faite qu’elle le chaque. Comment ? C’était une prêtresse ? Là.. Il était assez dans la merdre..

Cependant .. Au bout de quelques secondes et en observant le comportement de la demoiselle, le roux se disait qu’il n’avait pas grand-chose à craindre d’elle dans le fond. Il ne connaissait pas sa force, il ne savait pas qui elle était. Mais pour l’instant, il voyait une femme au bout du rouleau que l’alcool avait fait s’écroulé pas une prêtresse qui avait l’intention de le tué pour ses hérésies. Il resta donc un moment, à la regarder, ce sachant pas s’il devait l’aider, ou alors la laisser là trempée et à son sort. Le musicien fini par laissé s’échapper un soupire avant de s’approcher enfin de la demoiselle. Il s’accroupis à coté d’elle, et l’observa un moment. Ses vêtements étaient mouillé.. Le mieux était qu’elle les enlèves c’était un coup a attaquer la crève à garder cela sur le dos. Alors tout en enlevant son premier manteau, il lui proposa cela.

- vous devriez enlevez vos vêtements qui sont mouillés, vous aurez moins froids.

Ce doutant qu’elle n’allait pas le faire, le roux lui posa son grand carreau de tissu sur les épaules avant de l’entourer dedans. Puis, son regard suivit celui de la demoiselle qui c’était immobiliser sur un liquide carmin. Tremblante. Elle était blessé ? Le musicien haussa un sourcil.. Il y avait encore quelques bouts de verre planté dans sa main.. Va falloir les enlever. Pas cool.. Pas cool du tout .. C’était pas un médecin lui! Enfin il avait quelques bases, histoire de pouvoir se soigner quand une prêtresse au cheveux bleus lui tombait dessus mais quand même.
Iraid remarqua quand même le malaise qu’avait la jeune femme. Il posa donc sa propre main sur celle de la brunette, lui cachant la vue de sa propre main et de son sang. Comment allait-il faire maintenant … ? Gardant sa main chaude de musicien sur celle de la jeune femme, sans y appuyer pour pas lui faire mal, le rouquin lui demanda doucement, histoire de ne pas avoir à gérer une crise d’hystérie.

- vous me laissez jeter un coup d’œil a votre main? Je peux peut être y faire quelque chose…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

Franziscka Halbrum

♦ Influence : 247
♦ Messages : 313
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un mur de glace...
♦ Date d'inscription : 31/12/2010
♦ Age : 25

Sous l'océan ~ ( Franz!)  Vide
MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ ( Franz!)    Sous l'océan ~ ( Franz!)  EmptyDim 12 Fév - 13:26

Elle ignora royalement les bons conseils du musiciens comme se débarrasser de sa veste mouillée. En effet, il serait logique d'opter pour une tenue chaude et sec qu'une tenue mouillée et plus prompt à laisser vulnérable les os au moindre coup de vent.

On ne pouvait que grelotter et tomber malade.

Ce dernier détail ne l'effrayait pas plus. Avec un peu de chance, elle tombera gravement malade et mourra d'une forte fièvre ou d'une toux grave. Un petit état pouvait si vite empirer si on n'en prenait pas soin. Malheureusement, elle faisait partie de ces personnes qui sont nées fortes de consistance, c'est-à-dire malgré le nombre d'accidents et malgré le nombre de maladie ... elle était toujours là, debout.

Une main s'abattit sur sa main et on pouvait sentir un petit choc au niveau des températures. La sienne était froide et glacée, celle du musicien était chaude et douce. D'une voix bien calme, il lui proposait gentiment son aide pour sa pauvre main blessée par des débris de verre brisés.

- Du sang ... J'ai du sang ! Trop de sang !

Elle ne l'écoutait pas et même si elle l'entendait, elle ne désirait pas entendre, bien trop obnubilée par sa main en sang. Soudainement, la main douce du rouquin lui parut effroyable. Le sang suintait de partout, rendait les peaux bien glissantes et des gouttelettes écarlates s'échappaient de la moindre fissure trouvée.

Elle écarte violemment la main de cet homme, se relève en jetant un œil bien apeuré. Ses pupilles déjà bien dilatées en fin de soirée pour pouvoir laisser entrer un maximum de lumière - fonctionnement naturel d'un corps humain -, se dilatèrent d'avantage devant sa peur soudaine, sa folle idée soudaine.

Un sourire étrange naquit sur ses lèvres et elle se dirigea vers le rebord de ce port et fixa l'eau intensément sans laisser le temps à l'autre de la rejoindre.

- Il faut beaucoup d'eau pour nettoyer une blessure non ?


A peine avait-elle prononcée ces mots qu'elle laissa son corps tomber vers ces eaux sombres et agitées.

Elle avait mal, très mal. Ce n'était pas étonnant vu qu'elle avait ramassé cette surface à plat ventre. L'eau lui avait donné la plus cinglante et violente claque de sa vie ! Le pire était à venir quand même.

Elle ne s'était pas attendue à un tel choc et encore moins à ce froid soudain. Elle avait l'impression que son cœur s'était arrêté de battre et que ses mains et jambes ne servaient plus rien. Elle n'arrivait pas à remonter à la surface même si l'eau n'était pas profonde et contre gré les vagues l'emportaient loin. Elle n'y voyait rien dans ce noir complet et elle étouffait. Ses poumons lui brûlaient !

Quant à sa blessure, elle lui faisait encore mal.

Elle avait peur. Elle paniquait. De l'aide, par pitié de l'aide ! C'était une mort trop pénible ! Elle voulait une mort plus douce et moins violente finalement.

ET petit à petit ses yeux se fermèrent et sa respiration saccadée au départ s'alourdit et ralentit de plus en plus pour au final presque ne plus respirer.

Mourir de cette manière ? C'était si douloureux, trop douloureux ... Ses idées lui revinrent à l'esprit. Quoi de mieux qu'une eau bien froide pour ramener une personne à son état lucide non ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₳ Philosophe ₳

Iraïd Hajkawen

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 285
♦ Messages : 310
♦ Âge du perso' : 28
♦ Fiche : Laissez libre court à d'autres idées...
♦ Protecteur : La terre que vous avez sous les pieds ...
♦ Date d'inscription : 16/02/2011
♦ Age : 26

Sous l'océan ~ ( Franz!)  Vide
MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ ( Franz!)    Sous l'océan ~ ( Franz!)  EmptyVen 30 Mar - 18:11

Iraïd tiqua légèrement, la jeune femme ne semblait pas vouloir se calmer. Pourquoi fallait toujours qu’il tombe sur des gens peu stable ? Pourtant il avait été calme, et doux comme à son habitude, ou presque. Habituellement, son tempérament calmait un peu les gens, son coté paisible avait quelque chose de transmissible au autre, alors quand il parlait ou quand il jouait de la musique, les personnes qui l’écoutaient était tout aussi calme. Enfin, c’était en général, là le cas était particulier. Habituellement, les gens drogué -ou bourré- quand lui ne l’es pas aussi, il a tendance à les éviter. Mais là non, il n’avait pas pu car c’était elle et sa bouteille qui était venu le voir alors qu’il jouait. Et puis comme son tuteur lui avait appris à être un minimum poli et aimant toujours les gens qui son ouvert musicalement, il avait jouer. Et puis il connaissait déjà cette brunette, il l’avait croisé à plusieurs mois. La dernière fois aussi, elle a voulu qu’elle joue. Alors un brin trop naïf à son gout, il avait jouer.

Mauvaise idée, voila qu’elle le traitre d’hérétique, ce qui n’est pas faux dans le fond, mais elle n’est pas sensé le savoir. Iraïd ne le montrait pas, mais cela avait tendance à l’agacer. Heureusement ce n’est pas de si tot que son masque paisible tombera et il préfère réagir positivement. Cette femme, bien qu’elle soit prêtresse était bourré, et les personnes bourrées mentent ou du moins déforme la vérité. Donc si jamais le roux était un peu habile, il pourrait tourner ceci à l’avantage si y a un témoin.

La demoiselle commença à délirer en parlant de sang et d‘eau. Le philosophe n’aimait pas vraiment la tournure de cette phrase, qu’Est-ce qu’elle entendait par là. Pour lui, la blessure n’était que superficiel, c’était certes plutôt profond, le sang coulait mais elle la demoiselle pourrait difficilement mourir d’une hémorragie avec ceci. Doucement, il s’avança alors vers elle, cherchant à ne surtout pas l’effrayer. Il compris tout de même que la brunette avait un problème avec le sang. Serait-elle phobique ? Vu sa réaction, il y avait des chances.
Un peu méfiant, Iraïd s’approcha d’elle jusqu’à une distante plus que respectable entre un ou deux mètre. Enfaite, le comportement de la demoiselle l’embêtait plus qu’autre chose, car avec les mots qu’elle avait utilisé pour l’insulter, il ne pouvait pas lui tourner le dos et s’en aller. Un hérétique laisserai crevé une prêtresse et il avait bien l’intention d’estomper tout les doutes qu’elle semblait avoir. Cependant sa seconde partie de délire ne dirai rien qui vaille au musicien… c’Est-ce qu’elle entendait par : « beaucoup d’eau pour nettoyer une blessure ».. Mais rapidement, ce que redoutait le rouquin arriva, la demoiselle se laissa tomber dans l’eau du port.

Ira se serai arraché les cheveux, si la demoiselle ne l’avait pas traité d’hérétique, il l’aurai bien laisser se noyer toute seule pour sa connerie tiens ! Ça serai si facile de s’en aller maintenant. Mais le rouquin s’approcha rapidement de l’eau, se pencha sur le ponton et avec une contorsion, attrapa le vêtement de la femme qui flotta légèrement et tira dessus pour essayer de la remonter. La tache était plutôt difficile car l’eau alourdissait énormément le vêtement, tellement que le roux du faire contre poids avec son propre corps pour remonter la jeune femme hors de l’eau. Nul besoin de dire qu’il était a moitié trempé après cela… indigné, il leva tout un peu la voix pour engueuler la jeune femme.

- mais qu’Est-ce que vous cherchez enfin?! Si vous voulez vous tuez, vous auriez au moins pu alors l’indécence d’attendre que je sois parti!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

Franziscka Halbrum

♦ Influence : 247
♦ Messages : 313
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un mur de glace...
♦ Date d'inscription : 31/12/2010
♦ Age : 25

Sous l'océan ~ ( Franz!)  Vide
MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ ( Franz!)    Sous l'océan ~ ( Franz!)  EmptyMer 25 Avr - 16:04

Il faisait terriblement froid et terriblement noir.

Cela ressemblait à une forêt de Frickwitch de nuit, seulement il n'y avait pas de bruit, juste un silence lourd brisé de temps à autre par des bulles d'air formées par sa propre respiration. Elle crut voir un court instant un objet translucide, blanche et il disparut dès qu'elle tendit la main.

Puis elle ramena ce membre vers elle pour tenir sa gorge où s'engouffrait l'eau à grande quantité. Elle mourrait, elle s'en souvenait maintenant : elle était en train de mourir dans d'atroces souffrances. Qu'allait-elle faire ? Comment allait-elle sortir de là ? ET son corps ? Va-t-on le retrouver ? Va-t-il s'échouer ? ou les poissons allaient-ils manger cette chair ramollie par l'eau salée ?

Qu'il était étrange de se dire que de si petits poissons pouvaient être de véritables prédateurs. Ils étaient si inoffensifs, si chatouilleurs dès qu'ils touchaient la peau ... Impensables n'est-ce-pas ? D'où lui venait l'idée ? Elle l'avait lu dans un livre. Bien entendu, dans cette panique, elle ne suivit pas un tel raisonnement. Les seules pensées qui lui venaient en tête étaient "aidez moi ! Sortez moi de là ! JE veux mourir vite !".

On la retira de l'eau tant bien que mal, on lui parlait, on lui engueulait. Elle écoutait à peine ou plutôt elle ne pouvait pas écouter, inconsciente à cause de l'eau qui s'était infiltrée un peu partout dans son organisme. Il y avait là un excès d'eau qu'il fallait évacuer au plus vite avant qu'elle ne meurt ! Ses lèvres étaient déjà bien blêmes, virant à du bleu et sa peau, déjà bien blanche, était cette fois cadavérique avec des veines qui ressortaient d'une netteté effrayante.

Il y avait trop d'eau dans ses petits poumons de drogués, de fumeuses et d'alcoolo. Pourra-t-elle s'en remettre ? Sûrement mais après une longue convalescence. Une telle douche froide n'était pas une bonne idée pour une santé fragile comme elle.

Triste non ? Elle n'avait pas fait grand chose de sa vie et ses objectifs premiers s'étaient perdus au fil du temps. Retrouver l'assassin de ses parents ? Elle n'a pas pu. Le criminelle avait fui pour de bon et il était resté impuni pour ce crime-là. Peut-être, avec un peu de chance, était-il mort dans d'atroces souffrances ?

Ensuite elle avait voulu sociabiliser et être bonne. Regardez maintenant son état : complètement trempée, sur le point de mourir, et personne pour pleurer sa mort. Elle n'avait pas su se faire des amis et avait constamment fuit tout attacher.

Oui ... au fond, si elle survivait à cet événement, sûrement elle fera quelque chose de bien dans sa vie. De quoi Ishtar aurait besoin ? De quoi la Capitale aurait besoin ? De quoi a-t-elle besoin pour se repentir ?

Tiens un orphelinat ... oui un bel orphelinat où elle sera serein, loin des adultes insoutenables et faire face juste à la douce sincérité des enfants ou surveillants. C'était une excellente idée. Par contre, elle avait à vivre pour ça nan ?

Elle devait vivre pour se repentir, pour se rattraper. Elle ne pouvait pas mourir dans cette situation. Elle ne pouvait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₳ Philosophe ₳

Iraïd Hajkawen

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 285
♦ Messages : 310
♦ Âge du perso' : 28
♦ Fiche : Laissez libre court à d'autres idées...
♦ Protecteur : La terre que vous avez sous les pieds ...
♦ Date d'inscription : 16/02/2011
♦ Age : 26

Sous l'océan ~ ( Franz!)  Vide
MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ ( Franz!)    Sous l'océan ~ ( Franz!)  EmptyMar 8 Mai - 14:49

Iraïd observa la demoiselle d’un œil critique. Non mais vraiment, a quoi elle jouait à la fin? Il l’aurai bien laisser crever au fond du lac.. Mais non. Elle pourrait toujours lui être utile d’une manière ou d’une autre. C’était une prêtresse a ce qu’il avait compris alors pourquoi pas l’avoir en ami qu’en ennemi ? Le roux avait une idée derrière là tête, qu’il méditait déjà depuis quelques temps déjà, mais là, il pourrait peut être commencer à la mettre en œuvre. Cela n’allait pas être simple, il aurai intérêt à ne pas se faire choquer non plus. Mais bon, cela faudrait surement le coup à la fin, et puis de toute façon, il n’y avait rien à y perdre. Son regard se glissa vers Lucy qui restait silencieuse dans sa coque. Non, a par elle, il n’avait rien à perdre.

Remontant alors ses manches qui lui collait à la peau et envoyant ses cheveux vers l’arrière, il s’approcha de la brune. Elle semblait encore étouffer. Super, il ne fallait pas qu’elle lui crève entre les doigts! ça sera un coup à ce que cela lui retombe dessus.. Et rapidement en plus. S’approchant de la brunette qui continuait à étouffer dans son jus. L’eau qui alourdissait ses vêtements empêchait aussi de roux de se bouger correctement. Quel idée d’avoir autant de couche après tout! C’est bien pratique pour voyager car sa protégeait des intempéries mais là, alors qu’il s’était a moitié engouffrer dans l’eau pour sauver la demoiselle .. C’est comme s’il avait au moins trois fois plus de poids sur le dos. Bon.. Tant pis. D’un geste brusque, il vira sa capeline du dessus, qui retomba lourdement a coté d’eux.

Puis, il s’approcha un peu plus de la femme au sol, pour s’agenouiller a ces cotés. Bon, et maintenant ? Il observa toujours un peu la demoiselle pour identifier de quoi elle souffrait..et après quelques secondes, il compris qu’elle manquait d’air et le mieux, cela de lui en donner. Et mince.. Bon, le philosophe se pencha, au dessus, empêchant ses cheveux de chatouiller le visage de le prêtresse. Et enleva quelques mèches brunes de la jeune femme qui pourrait lui barrer la route.
Alors presque doucement, il lui pris le menton d’une main pour le soulever un peu, boucha son nez de l’autre main. Ensuite, il posa ses lèvres sur celle de la demoiselle et souffla son air chaud dans les poumons de sa vis-à-vis. Plusieurs fois, jusqu’à ce que cette dernière recommence un respirer d’elle-même. Une fois ceci fait, il s’écarta un peu, ou du moins, se releva pour juger l’état de la brunette. Pouvait elle rentrer toute seule maintenant ? Ou alors il faillait qu’il l’aide encore. Iraïd préférai que non, mais s’il a besoin de ceci pour l’avoir a sa botte, il le ferai. Ce n’était qu’un mauvais moment a passer après tout… Le roux avait dans l’idée d’avoir des alliés au sein même de l’église. Peut être que cela fonctionnerai avec cette demoiselle. Et sinon.. Bah il aura intérêt que cette dernière n’est pas l’intention de le tuer. Sinon il ne donnerai pas très chère de sa tête.

- vous allez mieux ?

Question bête, mais Iraïd, voulait tout de même savoir si la brune était consciente de la ou elle était, et de ce qu’elle faisait. Surtout à quoi elle venait d’échapper, la demoiselle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

Franziscka Halbrum

♦ Influence : 247
♦ Messages : 313
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un mur de glace...
♦ Date d'inscription : 31/12/2010
♦ Age : 25

Sous l'océan ~ ( Franz!)  Vide
MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ ( Franz!)    Sous l'océan ~ ( Franz!)  EmptyDim 5 Aoû - 13:15

Elle aurait pu sentir des lèvres se presser sur les siennes mais elle était si inconsciente qu'elle ne sentit rien du tout. Peut-être une matière chaude encore mais ce n'était pas le plus important ! Le plus important était cet air qui pénétrait ses poumons et dont elle avait le plus besoin. Cela lui brûlait, cela lui faisait terriblement mal et elle n'en pouvait plus de cette souffrance ... comme pour finir de l'achever, elle sentit clairement un liquide remonter et sortir d'un coup, comme ca, de sa bouche.
Elle se mit de côté instinctivement pour cracher cette eau salée et chaude et ne pas s'étouffer d'avantage avec en restant de dos.

Elle tousse une fois, deux fois et trois fois, pour finalement se taire et tenter d'ouvrir ses yeux. Le monde était encore plus fou qu'avant et ses yeux piquaient. Quant à son corps, frigorifié ... elle voulait un lit bien chaud, un lieu bien à elle mais elle n'en avait pas. Le monastère à la limite mais ce lieu lui paraissait bien froid et étouffant ces temps ci.

Elle aurait voulu un lieu avec un peu de verdure, quelques rires, du calme, du soleil et non pas que des ombreS. Les ombres étaient ses alliées mais elle désirait tout de même un peu de lumière. Décidément c'était une si belle idée cette orphelinat, là ,elle accueillera des êtres tout aussi égarés qu'elle et elle pourrait les aider et s'aider par la même occasion.

On lui demandait si elle allait mieux. Un sourire béat se dessina sur ses lèvres et elle ferma juste les yeux.

- Emmenez moi au monastère. Demandez à un carrosse de m'y déposer.

Elle voulait rentrer dans ce lieu au plus vite, se rétablir au plus vite et enfin démarrer son tout nouveau projet. Il lui fallait des fonds, donc elle avait à écrire au Haut Prêtre n'est-ce-pas ? Que peut-elle dire ? Que l'Empire avait beaucoup de pauvres âmes non instruites et qui auraient grand besoin du soutien de l'Ombre, cette même Ombre qui l'a soutenu jusqu'ici.

- Comment vous appelez vous ? Je vous vois pour la deuxième fois non ?

Sa voix était tellement douce et chaleureuse et sa main, malgré qu'elle soit congelée, caressait tendrement la joue du musicien, le fixant au final pour pouvoir savoir à quoi il ressemblait. Peut-être était-ce là fatigue qui l'adoucissait ainsi?

Sa main dériva dans ses cheveux roux et s'y perdit, sans faire de mal, et doucement, très lentement, ses paupières se fermèrent à nouveau et sa main retomba sur l'épaule puis sur le torse du jeune homme. Elle s'était assoupie mais elle tremblotait.

Enfin peut-elle espérer dormir sans un cauchemar ce soir ? Malheureusement non. Ces bras n'étaient pas assez chaleureux pour lui donner un sentiment de sécurité. Ils étaient distants et froids. Elle voudrait réellement avoir droit à des bras protecteurs un jour, des bras aimants, comme ceux de son père autrement. Ca remontait à si longtemps maintenant ... Elle en avait oublié le sentiment. C'était bien triste.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₳ Philosophe ₳

Iraïd Hajkawen

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 285
♦ Messages : 310
♦ Âge du perso' : 28
♦ Fiche : Laissez libre court à d'autres idées...
♦ Protecteur : La terre que vous avez sous les pieds ...
♦ Date d'inscription : 16/02/2011
♦ Age : 26

Sous l'océan ~ ( Franz!)  Vide
MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ ( Franz!)    Sous l'océan ~ ( Franz!)  EmptySam 18 Aoû - 21:39


Le roux observa la demoiselle, elle semblait aller un peu mieux. Apres avoir cracher toute l’eau qu’elle avait dans ses poumons, elle se mit à tousser. Très bien, au moins c’était un signe qu’elle reprenait de l’air, elle n’allait pas mourir noyer. De froid peut être, mais cela c’est autre chose. De plus, le roux ne pouvait pas l’aider dans ce domaine, il était au moins aussi mouiller qu’elle. Il ne pouvait donc pas lui preter une de ses nombreuses couches..
Enfin, la demoiselle se releva légèrement. Le philosophe resta sur ses gardes au cas ou elle lui refasse un malaise ou quelque chose du genre. La brune était pale et rien n’était sur. Elle pouvait encore avoir le corps et le cerveau gorgée de l’alcool qu’elle avait bu avant qu’ils ne se rencontrent.

Apparemment, elle ne semblait pas si mal que cela. La prêtresse se mit a sourire, avant de lui demander, voir ordonner, de la ramener chez elle. Oui .. Ça pourrait le faire. Enfin non pas du tout. C’était une prêtresse, le philosophe n’avait pas du tout l’envie de faire un tour au Monastère. Il n’était pas suicidaire. Par contre, comme si elle le savait, elle lui proposa d’appeler un fiacre pour que ce soit lui, qui l’y dépose. Enfin, après qu’est-ce qu’il craint la bas ? Les prêtres ne vont pas soupçonné un hérétique d’y être, si ? Enfin déjà la demoiselle parti sur autre chose. Elle s’approcha un peu plus près d’Iraïd et porta sa main froide a sa joue. Le musicien était sur ses gardes mais la jeune femme de dégagea aucune menace. Elle semblait juste perdue et exténuée. Un peu a coté de la plaque aussi, mais cela, Ira le gardait pour lui. Il la laissa donc caresser ses cheveux puisqu’elle ne semblait pas malintentionnée..

Cependant, le musicien fut bloquer avec sa question. Elle lui demandait son nom… et il n’avait pas envie de dire son nom a une prêtresse. Il suffisait qu’elle devine ou sache qu’il est un philosophe, et c’est fichu pour lui. Heureusement la demoiselle tomba de fatigue avant qu’il ne puisse amorcer une réponse, négative dans tous les cas.
La jeune femme lui tomba presque dans les bras, Iraïd la retenu donc facilement avant qu’elle ne touche par terre et se fasse mal. Il s’autorisa tout de même un soupire.. Qu’Est-ce qu’il allait faire d’elle ? Le philosophe ne pouvait pas la laisser là .. Bien que cette idée ne la pas seulement effleurer. Non.. Il ne pouvait pas. Cette demoiselle pouvait forcement lui servir à quelques choses dans le futur, et l’avoir aider pourrait être utile.

Soupirant une dernière fois, Iraïd la souleva dans ses bras avant de l’emmener autre part que dans ce coin de port mouillé. Son instrument dans son dos, il ne vit qu’une centaine de mètre pour arrivé dans une rue. Attendant un peu, il fit signe a un cochet de s’arrêter, puis mis la demoiselle dedans, mais avant de partir, il tapota légèrement le visage de la demoiselle pour qu’elle se réveille.

- Mademoiselle ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

Franziscka Halbrum

♦ Influence : 247
♦ Messages : 313
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un mur de glace...
♦ Date d'inscription : 31/12/2010
♦ Age : 25

Sous l'océan ~ ( Franz!)  Vide
MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ ( Franz!)    Sous l'océan ~ ( Franz!)  EmptyLun 29 Oct - 11:38

Son corps l'obligeait à dormir mais son esprit n'était pas du tout tranquille et s'agitait sans cesse entre ses souvenirs, ses délires, ses craintes et ses peurs. Elle voulait se réveiller et hurler au monde qu'elle en avait marre mais elle n'y arrivait pas. Elle n'était plus qu'un corps inerte au main d'un inconnu ...

Elle ne se sentit pas soulever ni emmener quelque part. Non, elle était dans le pays des songes pour sa part, perdue dans un monde où logique et raison n'existait plus. Elle pouvait voler dans le ciel un court instant puis se retrouver sous l'océan à nager parmi des poissons puis atterrir le plus naturellement du monde dans une salle de classe avec pleins d'élèves avides de savoir. Leur sourire et leur rire étaient si chaleureux. Décidément, c'était bien adorable ces enfants-là. Dommage que l'Eglise lui interdise d'avoir une vie de famille au fond, c'était bien la seule critique qu'elle pouvait formuler. Quoique, réflexion faite, l'Eglise n'est-elle pas sa famille ?

Tout était trop compliqué à cet instant. Elle préférait fuir à la simplicité.

Soudain elle entendit un mademoiselle et elle se retourna. La vue paisible de cette classe disparut pour un décor plus sombre et plus désagréable. Elle était trempée, elle avait froid et elle se sentait nauséeuse. De plus le roux était toujours là, à la regarder. Elle mit quand même un certain temps pour se rappeler à nouveau de tout ce qui s'était passé.

- Mmmh.

Elle grommelait et s'étala de tout son long sur la banquette.

- Je veux dormir. Laissez moi dormir. Venez me voir un jour que je vous remercie monsieur Roux.

A ces mots, elle se rendormit à nouveau, se laissant bercer par le rythme adopté par la voiture. Tout s'arrêta à nouveau, on chercha à la réveiller à nouveau et elle se retrouva devant le monastère. Un prêtre la reconnut, la prit et l'emmena dans sa chambre avec un air réprobateur. Elle aurait été mortifié si elle avait été un peu plus consciente mais à cet instant, c'était bien le cadet de ses soucis.

Son sommeil était agité comme toujours et comme toujours elle se réveillait sans être réellement reposée. Loin de se lever immédiatement, elle traina au lit une bonne partie de sa matinée en réfléchissant à un sujet. Son role dans la Cour était prestigieux certes mais cela ne lui convenait pas tout à fait. Par contre, la paix qu'elle avait ressenti en s'imaginant professeur d'école l'avait marqué. Maintenant qu'elle y réfléchissait, au lieu de battre les hérétique s à l'âge adulte, pourquoi ne pas éliminer le mal à la racine en offrant une éducation pieuse et saine à des personnes dépourvues de moyen ?

Cette idée finit par germer dans son esprit et elle se leva immédiatement pour écrire une lettre au Haut Prêtre et lui faire part ainsi ses projets. Elle espérait sincèrement qu'il acceptera de l'aider et ne lui refusera pas cette faveur.

L'oiseau s'envola avec le message et Franz attendit la réponse avec un stress non dissimulé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Sous l'océan ~ ( Franz!)  Vide
MessageSujet: Re: Sous l'océan ~ ( Franz!)    Sous l'océan ~ ( Franz!)  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous l'océan ~ ( Franz!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Quartier du Tchï Ѧ :: Le grand marché d'Ishtar :: Le Port-