AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Do you suppose Oz give me a heart ? [pv Ezhekiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 576
♦ Messages : 110
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : Fou, fou, fou !
♦ Protecteur : moi-même, crétins...
♦ Date d'inscription : 06/04/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Do you suppose Oz give me a heart ? [pv Ezhekiel]   Dim 18 Déc - 14:47

Bien.

Aujourd'hui était un jour spécial. Pas vraiment l'anniversaire d'une quelconque machine ou d'une expérience particulièrement réussie. Non. Mais ce qui allait arriver chez lui réjouissait tellement Karl Ulsperger que depuis plusieurs jours, il préparait le laboratoire dans le but de le rendre fréquentable et assez esthétique. Et ce n'était pas chose facile, vous pouvez le croire. Il avait bien sûr mis son assistant à l’œuvre, le maltraitant toujours un peu plus et le fouettant à peine pour qu'il se dépêche de nettoyer tout ce bordel.

Car aujourd'hui venait l'Empereur. Sa Majesté, Ezhekiel Iier, bref, appelez-le comme vous voudrez. Il venait le voir lui, Karl Ulsperger, et non l'inverse et le médecin ne tenait pas à lui montrait un laboratoire où le principal truc qui traînait étaient des boyaux et des yeux. Alors, depuis deux jours, ils frottaient, ils récuraient. À la fin, le laboratoire en était presque devenu fréquentable et l'odeur respirable. C'était dire. Au centre de la pièce trônait une petite table où ils pourraient prendre le thé et grignoter quelques gâteaux. Un sourire apparut sur le visage du scientifique, tandis qu'il donna quelques pièces à Elden pour que celui-ci aille faire il ne savait pas, mais en tout cas, ne montre pas sa gueule pleine de bleus devant l'Empereur. Il n'avait pas vraiment besoin de cela. Pour ce jour, l'odeur qui flottait dans l'air était celle d'un riche parfum et le sol n'avait aucune tâche. Karl s'était même habillé correctement et s'était défait de cette habituelle blouse blanche pour un habit acheté à haut prix dans le quartier du Tchi. Il s'était attaché les cheveux et s'était même curé les ongles.

Que pensait-il donc de l'Empereur ? C'était une question à laquelle il n'était pas franchement facile de répondre. Il y avait ici plus qu'une simple admiration car c'était tout de même lui qui finançait tous les projets qu'il menait. Il ne croyait pas vraiment aux bêtises d'Arken, à propos de descendant de l'Ombre ou tout ce grand bordel mais se garderait bien de le dire : il savait parfaitement que le jeune garçon avait été bien influencé par son précepteur et que dire quelque chose de mal dessus, c'était se condamner, comme cette jeune noble. Il ne savait pas ce qu'elle était devenue, celle-là et, à vrai dire, n'avait pas vraiment cherché à se renseigner à son sujet.

C'était bientôt l'heure. Karl se mit près de la porte, les mains derrière le dos. Il avait été averti depuis environ une semaine de Sa venue par une missive. Il ignorait par contre s'il allait être accompagné mais le supposait : même si rares étaient les citoyens qui connaissaient son visage, il risquait tout de même un attentat, surtout qu'il y avait tout de même d'infâmes terroristes voulant sa mort, toujours vivants. Marius de l'Ombrage en faisant probablement partie... Karl Ulsperger pourrait sans doute parler à Ezhekiel Ier de l'opération qu'il avait mené sur ce terroriste, ce Mist, et des progrès qu'avait pu faire la science. Du nombre de vies qui pourraient être épargnées parmi les soldats si toutefois il avait dans l'idée de faire d'autres conquêtes. Sur ce, il se souvint des paroles d'Uriel d'Arken à propos de l'Ombre qui Les choisissait et grinça des dents. Pourquoi fallait-il toujours que ce nain à cheveux blonds s'élève contre lui ?

Mais l'Empereur arrivait déjà. Karl Ulsperger s'inclina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Do you suppose Oz give me a heart ? [pv Ezhekiel]   Dim 18 Déc - 23:24

Une journée des plus intéressantes se profilait à l'horizon... Aujourd'hui, il allait rencontré un homme très spécial, et, cas rare, c'est lui qui avait décidé de se déplacer. Sortir du Palais lui faisait du bien. L’atmosphère y était étouffante, par moment, et il ressentait une besoin irrépressible de s'en éloigner, de découvrir de nouveaux endroits. Voyager pour le moment était impensable. L'instabilité politique de la capitale, causé en partie par les terroristes, l’empêchait de s'éloigner de trop. C'est du moins ce qu'on lui conseillait fortement de faire.

A défaut, donc, il souhaitait découvrir un peu plus son propre domaine : Ishtar. Un nom si familier et pourtant terriblement inconnu à ses yeux. Il avait passé son enfance au Palais, en quasi permanence et maintenant qu'il était bien Empereur, les moments libres se faisaient rares. Il avait beaucoup entendu parler des scientifiques et des ingénieurs, de leurs fabuleuses expériences et de leurs idées étranges mais fantastiques. Cependant, au final, il n'avait jamais eu l'occasion d'en rencontrer un, véritablement. Son père et son grand-père avait jugé bon de financer leurs extravagances et, jusqu'à présent, il avait décidé de suivre le mouvement.

A présent, il souhaitait en savoir un peu plus. Il voulait savoir ce que finançait l'Empire, connaître leurs projets futurs et quels buts essayaient ils d'atteindre. Il était curieux et avide de détails. Ca, Uriel d'Arken n'avait jamais réussi à lui enlever de la tête, ni même à effriter sa soif de connaissances à ce propos. C'est pour cela qu'il avait décidé de venir. Son hôte, Karl Ulsperger, était un de ces éminents scientifiques. Il avait travaillé et continuait à collaborer avec Exodum, pour le peu qu'il en savait... Et maintenant, ils allaient pouvoir discuter, tranquillement.

Une voiture le mena jusqu'au quartiers des avancées, ce qui lui permis, au passage, d'observer les élévateurs en plein travail et de contempler cette zone de la ville si particulière. Il reviendrait certainement. Aujourd'hui, il n'avait pas le temps de se préoccuper de toutes ces choses, même si l'envie était au rendez-vous.

Ils arrivèrent au bout d'une dizaine de minutes, après avoir pénétré le quartier, et s'arrêtèrent devant un endroit modeste et qui, pourtant, semblait particulièrement mystérieux à ces yeux. Il s'empressa de descendre, accompagné d'un Objet robuste qu'il avait choisi dans la matinée, pour lui servir de protection. Un vieux modèle, si on jugeait par rapport à ces cicatrices, mais efficace. Rien que sa carrure dissuadait déjà.

D'un pas assuré, il entra dans le bâtiment où il fut conduit aux quartiers de Monsieur Ulsperger, qui, à peine fut-il arrivé, effectua une révérence. Armé de son éternel sourire aux lèvres, le jeune Empereur le salua :

« Bonjour à vous, Monsieur Ulsperger. Je ne vous cacherais pas que cette entrevue me faisait envie. Je suis ravi de vous rencontrer enfin. »

A peine eut-il finit sa phrase qu'il tiqua sur un détail. Une étrange chose « rose » semblait être accroché à la chevelure de son hôte. Intrigué, il se rapprocha prestement de l'homme qui devait certainement être en train de se relever et... Se retint de toucher l'étrange chose qu'il venait d'identifier comme étant des cheveux... Des vrais cheveux, de couleurs roses, solidement planté sur la tête d'un homme. Ok, lui il avait des cheveux bleus, mais au final, c'était devenu relativement courant dans sa famille, ainsi que chez certaines autres personnes. Cependant, il n'avait jamais vu de cheveux roses, pas même sur un hybride. L'envie de tâter était forte... Mais le minimum de savoir-vivre qu'on avait réussi à lui inculquer se chargea de l'en empêcher. Ce qu'il ne put pas faire, en revanche, c'est masqué son air particulièrement concentré et curieux.

« J'ai... Hâte d'en apprendre plus sur vous... Et votre travail, Monsieur Ulsperger »

Bingo ! Il avait réussi à reporter son attention sur son interlocuteur.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 576
♦ Messages : 110
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : Fou, fou, fou !
♦ Protecteur : moi-même, crétins...
♦ Date d'inscription : 06/04/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Do you suppose Oz give me a heart ? [pv Ezhekiel]   Lun 19 Déc - 21:14

Il était parfaitement serein, très sûr de lui. L'Empereur en personne était arrivé jusqu'à lui et commençait à lui parler. Il avala sa salive avec difficulté, conscient qu'il ne devait pas faire de bourde et...oui...Paraître le plus naturel possible. Sa royale personne risquait de le sentir, si toutefois il restreignait ses pensées à l'égard de l'amour de la science et s'en sentirait probablement offusqué. Il lui adressa donc un sourire, regardant cette fois-ci et son garde du corps. Un objet datant déjà d'il y avait quelques années ; si l'Empereur le laissait à ses soins, il se ferait un plaisir de l'entretenir, l'améliorer. Même si ce genre d'objet étaient les pires solides de leur espèce, ils pouvaient toujours être améliorés. Son regard se concentrant plus vers l'Empereur, il se décala un peu pour lui permettre d'avancer dans le laboratoire. Ce qui était sûr, c'était qu'il ne tarderait pas à l'inviter à prendre un verre, avant de découvrir les merveilles qu'il pouvait y avoir dans ce laboratoire. Il avait hâte de faire sa connaissance et se demandant si, malgré sa figure enfantine et sa voix des plus respectueuses, Ezhekiel Ier n'était pas de la même trempe que lui...

L'écoutant respectueusement, Karl hocha la tête : ils étaient d'accords sur ce point-là. Tous les deux voulaient visiblement en savoir plus l'un sur l'autre. Ulsperger était heureux que, cette fois-ci, les efforts du Haut prêtre pour discréditer la science n'aient pas porté leurs fruits. Il montra alors à Ezhekiel la table, tira une chaise sur laquelle l'adolescent s'assit et se permit de s'asseoir en face de lui. Il fit signe à l'esclave de fermer la porte, pour qu'ils ne soient pas dérangés par un bruit ou par un quelconque assistant qui déciderait de ramener sa tronche pas au meilleur moment qu'il soit. Qu'Elden fasse cela et il comprendrait qu'il n'avait pas souffert, comparé à ce qu'il lui ferait ensuite. Oui, toute souffrance, même la plus horrible, pouvait être relative.

« En effet, je suis Karl Ulsperger. Vous devez déjà le savoir, votre Majesté, mais je suis également un des médecins qui s'occupent de l'Exodum et fais de nombreuses expériences dans le but de faire avancer la technologie et la santé de tous les citoyens de l'Empire... »

Il lui adresse un sourire. N'est-ce pas comique que quelqu'un comme lui doive se préoccuper de ses concitoyens alors qu'il appréciait tant leur tordre les boyaux, les opérer, les torturer mentalement, voire les manger. Heureusement, Ezhekiel ne saurait rien de tout cela, à moins qu'un perfide petit informateur fasse circuler l'information jusqu'à ses oreilles. Il fallait bien que quelques uns meurent pour que le plus grand nombre survive. C'était comme cela depuis des siècles, point et que le plus fort survive. Il lança un regard vers les fioles qu'il avait préparées, un peu à droite, chacune contenant une variété de sang différent. Grâce à l'Empereur, l'Empire était réellement en train d'avancer et Ulsperger lui en était gré.

« Vous accepterez bien un peu de thé et de gâteaux à la crème, en même temps que nous parlons de toutes ces importantes choses-là ? »

Il lui sourit, avant de soulever une coupole, sur la table, qui renfermait plusieurs gâteaux et des tasses de thé. Karl ne considérait pas du tout l'Empereur comme un enfant ; il avait juste entendu dire qu'il raffolait de se genre de gâteaux...et puis, autant rendre leur entrevue intéressante pour les deux parties, n'est-ce pas ? Si seulement le scientifique pouvait être humain à ce point-là avec tout le monde, la terre s'arrêterait de tourner. Le jeune Ezhekiel Walhgren semblait être une exception qui sortait clairement du lot.

« Hahaha ! Les gâteaux n'ont aucun lien avec les éprouvettes de sang, à votre droite, vous pouvez manger sans crainte ! »

L'humour était son fort, brave Karl...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Do you suppose Oz give me a heart ? [pv Ezhekiel]   Dim 1 Jan - 21:58

Ils s’assirent tranquillement et Ezhekiel écouta le scientifique d'un oreille, tandis qu'il observait avec plus d'attention les lieux. C'était très différent des endroits qu'il côtoyait d'habitude ; la pièce était plutôt petite et encombrée d'objets aux allures étranges et inconnues aux reflets intriguant. Q quoi ces outils pouvaient-ils bien servir ? Que contenaient ses fioles et ses pots ? La curiosité le gagnait à chaque fois un peu plus, tandis que son regard allait d'un objet à l'autre. Tant bien que mal, il reporta son attention sur son interlocuteur.

« Oui, oui... La santé des citoyens, c'est bien... Cependant, j'espère que ce n'est pas votre seul soucis. Enfin, pas que ne m'en soucie pas moi-même mais, ce serait dommage que ce soit votre seul préoccupation alors qu'il y a tellement de merveilleuse chose que vous pourriez accomplir pour l'Empire. »

Son sourire d'enfant se dessina sur ses lèvres et il attrapa l'un des petits gâteaux que son hôte avait eut la gentillesse d'apporter et croqua dedans avec joie. Ezhekiel ne mesurait pas entièrement la portée des recherches scientifiques. Cependant, il savait fort bien qu'elles ne se résumaient pas à mettre au point des substances utiles au bien-être des citoyens. En tant que nouvel Empereur, il ne pouvait être ignorant à propos du traitement des esclaves, décisions de feu son père et il se devait d'être au courant d'un minimum de chose. La connaissance était là... La dimension très peu éthique de la chose, non. Il ne s'en souciait pas. Il préférait penser à tout ce qu'il y avait, sans doute, moyen de créer grâce à ces scientifiques et ces ingénieurs. Il avait d'ailleurs un tas d'idées qu'il espérait voir le jour, avec leur précieuse aide.

« Vos gâteaux sont délicieux ! »

C'était vrai... Mais il jeta tout de même un petit regard vers les dites éprouvettes avant de prendre une gorgée de thé.

« Comme je vous l'ai dit, je suis vraiment très curieux d'en apprendre plus sur vous et vos recherches. J'aimerais également vous parler de certaines choses qui me tiennent à cœur, comme de la Garde... » Il fit une pause, se demandant comment il pourrait expliquer le plus clairement ce qu'il désirait. « Comme vous le savez... Les prêtres sont très puissants. Ils maîtrisent l'Ombre et me sont dévoués mais... Ils sont encore plus dévoués à l'Ombre et l'Eglise, ce qui est normal, me direz vous. »

Parler de ça le mettait un peu mal à l'aise car cela touchait très directement sont très cher mentor et Tuteur, Uriel d'Arken. Il ne tenait pas à lui faire de peine, ni même à mettre en doute sa loyauté. Il le savait entièrement fidèle à lui mais il n'en restait pas moins que l'ex-Régent avait à ses ordres une armée de mages de guerre qui n'étaient, au final, qu'indirectement sous ses ordres et seulement de manière officielle. Ce qu'il voulait, s'était renforcé les soldats de la garde Impérial ainsi que sa propre garde rapprochée. Il voulait en faire des sur-hommes, à la hauteur des prêtres.

« Je sais qu'il y a déjà des recherches en cours à ce propos mais... J'aimerais vraiment beaucoup que nous parlions de l'amélioration des soldats de l'armée. Je me doute qu'il s'agit de beaucoup de travail, c'est pourquoi il serait préférable de bien choisir les personnes mais, il serait bon d'accélérer les recherches à ce propos. La Garde ne doit pas faire pâle figure devant l’Église... Je ne veux pas que les Terroristes pensent avoir plus de chance de battre mes soldats. »

Voilà. Et puis, au fond de lui, il avait toujours souhaité avoir une armée hors du commun, plus puissante que toutes celles qui avaient précédées. Les pertes étaient sans importance, elle n'effleurait même pas l'esprit du jeune Empereur. Il avait simplement une idée en tête et il voulait qu'elle se concrétise. C'est d'ailleurs quelque chose qui pouvait se lire très facilement dans ses yeux. Il était jeune et possédait encore cette cruauté propre aux enfants lorsqu'ils arrachent les ailes d'un papillon.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 576
♦ Messages : 110
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : Fou, fou, fou !
♦ Protecteur : moi-même, crétins...
♦ Date d'inscription : 06/04/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Do you suppose Oz give me a heart ? [pv Ezhekiel]   Ven 6 Jan - 17:20

Karl sourit en jeune Empereur. Après tout, sa présence devant lui était presque un miracle et il fallait profiter de cela. Il se souvenait parfaitement de la dernière fois où il avait essayé de le voir et où il avait été froidement accueilli par Uriel d'Arken qui l'avait renvoyé d'où il venait. Bien sûr, Ulsperger n'allait pas mentionné ce...petit incident à la personne qui se trouvait en face de lui. Il n'était pas bête et l'Empereur savait sans doute parfaitement que des différends opposaient la Science à l’Église. Il lui sourit, comme pour le rassurer. Évidemment qu'il ne se préoccupait pas que de la santé des citoyens. Sinon...et bien sinon, il y aurait déjà une bien grosse auréole au sommet de son crâne et il aurait été se plaindre à Ezhekiel 1er « monsieur j'ai des remords à tuer ces pauvres gens ils sont innocents, vous comprenez ! ». Sauf que non, Karl Ulsperger est justement un monstre (sous son air de bisounours rose). L'Empereur ne le détend pas parce que c'est un gamin mais qu'il a le pouvoir de lui donner oui ou non l'argent pour continuer ses horreurs.

Il sourit à nouveau lorsqu'il entendit les paroles qui sortaient de la bouche (divine) de l'Empereur. Lui aussi avait conscience que l'Eglise avait tendance à prendre un peu trop de pouvoir...très bien. Ainsi, tout allait être plus simple. Il semblait même disposer – ou n'était-ce qu'une impression – à l'aider. Lui accorder une petite visite guidée de l'Exodum pourrait être très bien...Ulsperger surprenait les regards que le garçon lançait aux fioles derrière lui et se leva, allant en saisir dès qui se trouvait dans le placard à glace. Il lui avait parlé de ses recherches qui concernaient le sang et cela n'avait pas vraiment eu l'air de beaucoup l'enthousiasmer...Maintenant, allons voir si cela lui conviendrait un peu plus...

Ezhekiel Ier n'était peut-être encore qu'un adolescent, à ses yeux, il avait la charge de grandes responsabilités. À lui de définir ce qu'il allait en faire et il ne paraissait pas les prendre à la légère. Même si...un Empire où régnait l'anarchie lui aurait secrètement bien plu et aurait surtout été plus intéressant à étudier. Bref, il adressa un autre sourire à l'Empereur avant de rasseoir en face de lui, une boîte de fioles entre les mains.

« Renforcer les capacités de la Garde, donc...Je vous avoue que j'ai quelques petites idées sur le sujet...Voyez-vous, il n'y a pas longtemps, j'ai reçu la visite d'un assistant envoyé par un confrère médecin. Celui-ci a trouvé le moyen de transformer un humain sans le faire devenir tout à fait un esclave. Après quelques recherches, j'ai trouvé comment faire et...Ma foi, les résultats sont intéressants... »

Il claqua les doigts, ordonnant à un homme attendant patiemment derrière un placard de s'avancer. Ezhekiel Ier ne risquait strictement rien avec ce spécimen, Ulsperger ayant veillé à ce qu'il soit parfaitement dressé.

« Il nous vient de l'Exodum et est inoffensif...Cet être humain est parfaitement ordinaire, il a juste subi quelques modifications...Pourtant, dès qu'il y a un danger, averti par son instinct, les cellules du cerveau ordonne à la musculature de l'individu de se renforcer... Voulez-vous essayer de le frapper ? »

Il lui sourit, cette démonstration lui semblait parfaitement normale.

« A moins que cette modification ne semble pas assez...visible au premier abord, j'entends dire... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 739
♦ Messages : 876
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Jeune Prince Imprévisible
♦ Protecteur : Uriel D'Arken, son mentor et l'entièreté de la Garde Impériale
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Do you suppose Oz give me a heart ? [pv Ezhekiel]   Mar 20 Mar - 20:27

On entrait enfin dans le vif du sujet ! Ezhekiel tenait clairement à en savoir plus à propos de ces recherches. Quoi de mieux qu'une démonstration en direct ? Il n'était, cependant, pas assez stupide que pour s'attaquer lui même à l'homme qui venait de faire son apparition. Outre le fait que cela pourrait être dangereux, ce serait également ennuyeux. Son air inoffensif et parfaitement normal ne le rendait que plus dangereux... Sûrement. Il le jaugea du regard pendant encore quelques instants puis fit signe à l'Objet qu'il avait apporté avec lui. Ce dernier se rapprocha et attendit.

« Incorporer un mot d'Obéissance à l'insu des gardes améliorés... Ce serait vraiment brillant. Nous pourrions éviter ainsi une quelconque rébellion de leur part, tout en leur laissant une capacité d'initiative... J'aime cette idée. »

Sa Garde personnelle pourrait ainsi devenir une troupe d'élite sans égale. Des machines à tuer qui seraient capable d'obéir au doigt et à l’œil sans pour autant être des crétins décervelés. Il faudrait peut-être qu'il en parle au Duc-Commandant bien que cette idée de l'enchanta pas. Demichellis était un homme juste et droit. Il faisait bien son travail et était loyal mais l'idée qu'on joue avec ses hommes lui déplairait sûrement. Et dire que les possibilités étaient infinies ! Quel gâchis.

Une réunion avait été prévue dans quelques semaines... Il tâterait le terrain à ce moment là afin d'avoir, d'une manière ou d'une autre, son avis sur la question. Ezhekiel préférerait sans doute que l'idée lui plaise... Mais son désaccord n'empêcherait rien pour autant. Peu de personnes pouvaient se vanter d'avoir le pouvoir de faire changer d'avis le jeune souverain. Soucieux, il continua à parler.

« Il y aura sans doute moyen de s'arranger et de trouver quelques volontaires... Cependant, je ne vous en enverrais que si je suis sûr que le procédé est au point. Je ne tiens pas à ce que nous perdions de bons éléments non plus. »

Ezhekiel avait presque l'air sérieux, à parler ainsi. Il restait, malgré tout, lui même et il tenait par-dessus tout à voir de ses propres yeux l’avancée de ses fameuses recherches. Son regard se reporta sur l'homme qu'avait fait venir le Docteur Ulsperger. Un sourire se dessina sur ses lèvres et, tandis qu'il se calait un peu plus confortablement sur son siège, il donna l'ordre :

«  Hérésie, que l'Ombre te guide, attaque le... »

Il va sans dire que les quelques objets qui habitaient le Palais avait longtemps subi le joug d'Uriel d'Arken, d'où leurs appellations. Cependant, cela ne changeait rien à leur efficacité. Vielle ou pas, la machine réagissait toujours aussi bien à l'entente de son mot d'obéissance et sans aucune pitié ou hésitation, il leva son bras, serra son poing et l'abattit sur l'homme. Inutile de dire que ce genre de coup, sur un humain normal, pouvait briser des os avec une facilité déconcertante, comme si ces derniers n'avaient été que de vulgaires branches sèches. Le jeune Empereur regardait maintenant avec toute l'attention dont il était capable.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 576
♦ Messages : 110
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : Fou, fou, fou !
♦ Protecteur : moi-même, crétins...
♦ Date d'inscription : 06/04/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Do you suppose Oz give me a heart ? [pv Ezhekiel]   Mar 1 Mai - 12:59

Spoiler:
 

Il était mignon, intelligent et Empereur. Au fur et à mesure qu'il déployait son intelligence devant ses yeux, Karl Ulsperger, médecin impérial et espèce de gros sadique camouflé avec de beaux vêtements, ne pouvait retenir son sourire et son imagination perfide. Le rêve qui lui ferait le plus plaisir, ce serait assurément de pouvoir enlever l'Empereur et, avec son consentement, lui apprendre tout ce que Uriel d'Arken pouvait faire à ses disciples sodomites. Imaginer cette peau pâle et ce corps allongé sur un lit blanc, rien que pour le clin d’œil au Haut Prêtre. Si seulement...si seulement Ezhekiel se laissait faire. Si seulement ce garçon faisait un peu vers lui, au lieu de lui parler de guerre et d'expériences sur les soldats ! S'il commençait à l'embrasser de lui-même, alors pourrait-il avoir la satisfaction personnelle d'avoir sodomisé...mhhh...eu l'honneur de faire l'amour à l'Empereur. Et qui savait ? Si cela se trouvait, ce petit bout de chou n'avait jamais eu l'honneur de séduire un homme ou de faire ces choses-là ? Karl secoua tout de même la tête et se concentra de nouveau sur ce que l'Empereur disait, et non sur ce qu'il pourrait faire. Il ne voulait tout de même pas être accusé d'un crime de lèse-majesté en faisant quelque chose d'hérétique.

« Le mot d'obéissance fait bien entendu partie de ces choses que nous faisons dans tous les cas, bien sûr. »

Lorsque l'autre « bête » attaqua la sienne sous les ordres de l'Empereur, Karl sourit. Le côté obscur avait envahi Ishtar. La loi était du côté du plus fort et Ezhekiel était assurément en train de tester ses compétences. Il ne serait déçu : si cet esclave qu'il venait d'envoyer faisait partie des premières générations et était des plus solides, l'autre venait tout juste d'être révisé par Ulsperger lui-même, et s'il avait la taille d'un soldat moyen, il leur était nettement supérieur. D'ailleurs, il bloqua le poing de la chose qui lui fonça dessus à l'écoute de son mot d'hérésie, cassant son bras comme s'il s'agissait d'une poupée de bois. Ulsperger était assurément satisfait. La bataille ne s'arrêterait probablement pas là, puisque les deux pouvaient encore bouger, mais la balle était dans son camp. Avec un peu de chance, l'Empereur mettrait même à la révision dans son laboratoire son truc tout cassé et prendrait le sien comme garde du corps en attendant.

Le scientifique se plaça à côté de Ezhekiel, observant la scène les mains dans le dos, toujours souriant. Si l'Empereur n'était pas debout, il lui proposerait bien une petite tasse de thé bien infusé histoire de le détendre un peu plus. Avec une petite goutte de l'hypocras vendue au Cochon Pendu dedans, bien sûr, sinon, la détente n'aurait plus de raison d'être...Bref. Karl applaudit deux petites fois, encourageant le spectacle de ce colosse en train de se faire défoncer la gueule par son tout nouveau spécimen...la science n'avait pas finie de progresser. Lorsque le spécimen assomma d'un coup sec la vieille chose, Karl avança de deux pas, ordonnant à son esclave de ne plus bouger.

« Gloire et paix à l'Empereur, ne bouge plus. »

Il leva le bras de la chose pour bien montrer à son invité les muscles de l'esclave comme s'il s'agissait d'une vulgaire chose – ah, c'était le cas.

« Il est dépourvu de la capacité de penser. Ainsi, les soucis de...mhhh...moral ne seront pas actifs chez lui, de même pour ses collègues. Alors, qu'en pensez-vous, votre Majesté ? Voudriez-vous visiter l'Exodum en ma compagnie ? Je ne crois pas que vous y soyez déjà allé... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Do you suppose Oz give me a heart ? [pv Ezhekiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Do you suppose Oz give me a heart ? [pv Ezhekiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Le Quartier des avancées Ѧ :: Laboratoires-