AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptySam 26 Nov - 14:43

    Que faisait donc notre renard ce soir ? Il était de sortie bien sûr. Sans doute son côté animal qui faisait qu’il ne tenait pas en place, un renard, ca a beau être une espèce canidé, ce n’est pas un chien pour autant, on ne peut le dresser et le promener en laisse comme ca, il est libre et sauvage de nature. Un paradoxe non pour quelqu’un qui a été étiqueté esclave ?

    Enfin bref, ce n’était certainement pas les murs de la demeure Wu Zang à Ishtar qui allait retenir quelqu’un de son agilité. Sa nouvelle maîtresse le rendait… perplexe, jeune adulte mais avec un esprit de gamine trop gâtée. Il lui souhaitait bien du courage pour arriver à obtenir la place à côté du trône impérial. Elle était étrange et le déconcertait un petit peu. Autant elle pouvait se montrer douce, amusante, enfant adorable, notamment lorsqu’elle parlait son côté fétichiste. Oui, la demoiselle semblait faire une fixation sur les oreilles du renard et ne perdait pas une occasion de les caresser et de jouer avec. Autant, parfois, elle devenait une sale chieuse doublée d’une vraie tête à claque. Et il se retenait de ne pas en distribuer parfois, ce que son magnifique et haut-placé paternel aurait dû faire depuis un bon moment ! Cette fille ignorait tout de l’humilité.

    Mais s’il avait bien une chose sur laquelle elle ignorait absolument tout, c’était le sexe ! Une adolescente issue d’une noblesse aussi dévergondée et dépravée que la leur était innocente. Mais vraiment innocente à fond, du genre à croire encore ce qu’on dit aux enfants concernant les fleurs, les abeilles, voir peut-être les cigognes. Alors on l’envoyait pour tenter de devenir épouse impériale, c’était bien quelqu’un lui avait-il expliqué qu’être impératrice incluait de donner des héritiers à la famille impériale. Bon, il ne doutait pas que l’Empereur aurait sans doute des maîtresses, des aventures passagères et autres, qui se solderaient sans doute par la naissance de quelconques bâtards dont le sort serait plus ou moins enviable mais il était obligée que l’impératrice donne des enfants à son empereur. A ce rythme-là, la première fois de la princesse allait bien être pour l’Empereur mais ca s’apparenterait plus à un viol dont on allait sans ne ramasser que des petits morceaux.

    Donc, et bien Kitsunebi envisageait de la… dévergonder un peu. Ho ! Rien de bien méchant, il allait la laisser « pure » pour sa majesté l’Empereur mais avant d’en arriver à l’acte faisant sauter la virginité, il y avait bien d’autres étapes et d’autres délices auxquelles il essaierait de l’initier. Bon alors pour commencer, il se tapait allègrement et sans aucune retenue toute la gente féminine ou presque de la demeure de la princesse, s’amusant à les faire crier le plus possible pour que la princesse s’interroge sur les activités de son renard et pourquoi ses servantes sont si contentes. La seule qui lui résistait, qui avait peur de lui, c’était Hua, la servante la plus proche de Yue, c’était pourtant pas faute de se montrer gentil avec elle.

    Réfléchissant à tout cela, le renard était donc de sortie ce soir. Il avait besoin de verdure, aussi s’était-il rendu au parc des lumières. Une nuit fraiche était tombée mais il n’en avait cure, sa queue blanche et touffue se balançait tranquillement derrière lui. Les lumières mise au point par les ingénieurs éclairaient les lieux.

    Lui, il ne les aimait pas trop, il les trouvait froid et triste, elles n’avaient pas la douceur d’une belle flamme de feu, orange et crépitant, chaude et apaisante. Une flamme orange… orange…. Bleue… une flamme… bleue… ?

    Soudainement, la migraine le prit, Kitsu se tint alors la tête d’une main, le conditionnement mental tenait bon, ce qui faisait qu’il ne comprenait pas pourquoi il avait soudainement mal à la tête mais les scientifiques qui s’étaient occupés de son cas y étaient allés par la méthode des bourrins, ce n’était pas sans conséquences, genre les migraines soudaines et violentes…
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise

Ambroise

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 98
♦ Messages : 244
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Miou c'est moi ca?
♦ Date d'inscription : 15/11/2011
♦ Age : 35

Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptySam 26 Nov - 16:25

« deuxiéme mouvements. »
« Promenades nocturnes. »


Nouvelle vie.. Nouvelle ville.. Nouveau maitre... Ça donne le tournis tout cela. Plus que le tournis cela donne envie de hurler. Enfin pour quelqu'un de normale, cela donnerais des envies de meurtres. Mais pas pour notre jeune amies, elle aimait connaitre de nouvelle chose, conquérir de nouveau territoire. Déjà elle se sentait comme chez elle dans les appartement de son maitre .. Pour tout avouer elle l'aimait plutôt bien, c'était plus amusant avec lui qu'avec ces anciens maitre. Avec lui elle n'avait aucunement besoin de se retenir. Si elle voulait qu'il la caresse il suffisait de demander, et puis elle pouvait passer ces nuits dans son lit, ce que les anciens maitre lui avait toujours interdit.. Pourquoi d'ailleurs, il y a quelque semaine elle voulait juste dormir bien tranquille , sans aucune arrière pensée. Bon il est vrai que depuis elle avait évoluer.. Peu être que les gens qui l'avait créer avait fait d'elle une poupée de luxe...Enfin bref elle se sentait tellement bien dans sa nouvelle vie.. Qu'elle avait des fois l'impression d'oublier ce qu'elle était avant...

Mais se soir elle était seule, comme souvent elle s'était endormies au coin du feu, dormants profondément, elle avait bien entendus quelque chose bouger, mais il y avait des serviteur chez son maitre.. Qui n'était pas n'importe qui d'ailleurs, dans un sens elle s'en réjouissait, elle n'aurais pas voulut tomber chez quelqu'un qui n'avait pas d'argent, ne pas pouvoir manger a sa faim et puis ne pas avoir des vêtements doux sur la peau l'aurais tuer. Mais revenons a nos moutons, notre jeune amie c'était donc endormie prés du feu, pour se réveiller seule dans les lieux.. Seule avec un petit mots sur la table.. L'écriture de son maitre était amusant, lui donnant envie de rire... Ces lettres n'était pas jolie, pas comme celle de son ancien maitre, qui adorait la calligraphie, elle cela l’énervait... Bien oui passer des heures pour écrire quelque chose c'est a devenir fou. Ou folle dans son cas..

Reposant le papier elle avait voyager un peu entre les différentes pièces, poussant des petit miaulement de dépit.. Elle semblait presque en colère, il aurait put la prendre avec lui, elle savait se tenir en société, ces anciens propriétaire lui avait toujours dit qu'elle savait se tenir quand il y avait du monde, elle aimait bien regarder la société bouger doucement, c'était amusant de les voir se parler, de les voir danser... Il y avait toujours tellement plus que ce que disait leur bouche.. Le corps parlait, les yeux aussi pour la plus par...
Soupirant la jeune femme trottina jusqu’à ces son armoire... Observant les vêtements, avant de changer d'avis et d'aller chercher des vêtements chez son maitre.. .La tunique noir qu'elle choisit était bien trop grande pour elle, mais elle s'en fichait.

Avec un petit rire elle chipa aussi une ceinture qu'elle enroula autour de la taille, voila comme cela c'était joli. Et simple en plus.. Ces dessous aussi était le plus simple possible, il fallait qu'elle se sente libre.. Bon c'est vrai elle aime beaucoup porter de belle robe, même si les corset des fois la rendait un peu folle.. Elle étouffait dans les corsets, comme si elle manquait d'air, pourtant il lui allait bien, mais elle préférais les vêtement un peu large, mais qui la laissait libre de ces mouvements... Avec douceur elle caressa la petit plaque que son maitre lui avait donner, elle portait son nom... Il lui avait dit de la garder si elle sortait.. Bon pourquoi pas, doucement elle glissa le bracelet a son bras.

Sortir.. mais oui voilà l'idée, si il ne la trouve pas alors il s'en ferra et cela lui apprendra a la laisser seule.. La neko frappa dans ces mains, avant de trottiner doucement jusqu’à une fenêtre. Le maitre avait été vilain de la laisser seule, et bien elle serait vilaine aussi.. Avec un petit rire elle observa la ville en bas.. Bon le premiers toit était assez proches, il suffisait qu'elle saute. Oui sauter.. Qu'importe la hauteur, notre jeune chatte n'avait jamais eu le vertiges, au contraire elle adorait les endroit haut ou elle pouvait voir le monde...

D'un mouvement souple elle bondit, atterrissant souplement sur le toit. Pieds nue elle laisse échapper un petit rire, dieu que la liberté même éphémère, avait bon gout.. sans attendre, la jeune femme se mit a courir, sautant de toit en toit avant d'atterrir en souplesse sur le sol.. Ombre parmi les ombre seul sa longue chevelure se remarquait... Surtout de dos...

Avec un petit rire elle passa dans les ruelles animée, observant tout ces gens qui marchait, se laissant juste guider par l'envie de découvrir ce nouveau monde... Des lumières... Souriant la jeune femme changea de direction, sa longue queue noir bougeant dans son dos... Magnifique endroit qui s'ouvrit devant ces yeux.. De l'herbe des arbres.. De la nature... Sans hésiter la petit neko disparus entre les arbres...

Habilement elle grimpa dans arbre, s'y prélassant doucement... Tout était beau la nuit, différent mais beau.. Ces pupille de chat complémentent dilatée donnait l'impression que son regard était noir... Une odeur qui parvins a son oreilles... Une odeur presque semblable a la sienne, plus mâle, plus canines.. Un chien ? La neko bondit de son arbre, suivant l'odeur, au milieu de toute ces odeurs humaines c'est étrange.

Et en effet un monsieur a queue touffues se tenait la la tête dans les mains.. Dans les mains pourquoi il avait bobo ? La jeune femme poussa un petit cris de plaisir, elle venait d’apercevoir un papillon de nuit, cela lui fit complétement oublier l'homme.. Sans hésiter elle bondit, riant comme une enfant qui venait de trouver un jouet, ces doigts cherchait a capturer l'insecte, alors qu'elle sautillait a sa suite... Jouer juste jouer, profiter du moment.. Avec douceur elle réussit a attraper l'insecte, sans le blesser, le tenant dans ces mains jointe elle reviens vers le renard... Tendant ces mains vers lui.

♥ Pour toi. ♥

Pourquoi ce cadeaux, pour qu'il oublie le mal de tête, la douleur sa rend triste, enfin pas elle, mais la plus par des gens cela la rend triste.. Elle n'avait jamais eu mal a la tête a cause de sa transformation, mais cela faisait si longtemps.. Elle était hybride depuis la moitiez de sa vie, alors elle se sentait parfaitement a l'aise dans son corps, plus que d'autre surement.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyMer 30 Nov - 11:17

    Flammes bleues… rouge du sang… souvenir bloqué, esprit tiraillé… Kitsunebi ne comprenait pas pourquoi sa tête lui faisait soudainement mal, le souvenirs essayaient de remonter mais ne parvenaient pas à passer outre le conditionnement mental des scientifiques, il était bien trop tôt pour cela… il se prit la tête à une main, perdant un petit peu conscience de son environnement. Cette migraine lui vrillait le crâne, un peu comme si on avait installé un chantier de démolition dans sa boite crânienne. La migraine reflua lentement mais sûrement… la douleur s’estompa… les souvenirs retournèrent au néant pour le moment, sans avoir réussi à remonter dans la conscience. Ce n’était pas aujourd’hui que le renard se souviendrait, ca attendrait une autre fois. Pour le moment, la seule chose dont avait conscience Kitsunebi c’était d’avoir eu la migraine de façon soudaine et violente mais sans savoir pourquoi. Il ne faisait pas le rapprochement avec les lampes électriques du parc. Sa migraine était partie comme elle était venue, étrange.

    Peu à peu, il reprit conscience de son environnement, se rendant compte à quel point il aurait pu être vulnérable en cet instant. Une odeur lui chatouilla les narines, ses sens étaient plus développés que la normale, une odeur animale… non… plus qu’animal… une hybride, comme cette lapine qu’il avait rencontré il y a quelques jours. L’odeur était différente cette fois, ce n’était pas elle, un… chat ? Oui, on dirait l’odeur d’un chat. Puis une voix douce le tira de sa réflexion et il tourna la tête sur le côté pour voir à qui elle appartenait. Elle était là, celle qui hantait ses sens olfactifs depuis quelques instants était maintenant sous ses yeux. Aux oreilles noires qui dépassaient de sa belle et longue chevelure orange, il n’était pas difficile de déduire qu’elle était hybride comme lui, une chatte à première vue. C’était donc elle cette odeur.

    Le renard prit un instant pour la regarder. Elle était plus petite que lui mais son corps était joliment dessiné, placé dans l’écrin d’une tunique noire un peu trop grande pour elle. Comme il l’avait vu, sa longue chevelure orange courait libre sur son dos et ses épaules, rehaussé de deux charmantes oreilles de chat noires. Voilà qui aurait fait le bonheur de sa maîtresse, véritable fétichiste des oreilles animales, qui passait son temps à tripoter celle du renard. Elle avait aussi un visage adorable, quoiqu’un peu espiègle et deux jolies yeux bleus fendus. En un mot comme en cent, elle était belle, toute à fait au goût du renard.

    Ce dernier regarda ce qu’elle avait en main, un joli papillon de nuit, qu’elle avait attrapé délicatement et qu’elle lui offrait. Il posa ses mains doucement sur les siennes et se saisit de l’insecte avant de lever les mains délicatement pour le laisser s’envoler dans un petit ballet que lui seul savait faire.

    Je te remercie pour ton attention, laissons-donc ce petit être voler librement, il est plus beau lorsqu’il est libre…

    Kitsu lui fit un agréable sourire avant de se pencher pour cueillir une des fleur qui poussaient dans le parc, une belle fleur blanche. En un geste délicat, il la posa dans les cheveux de la belle chatte, juste au-dessus de l’une de ses oreilles.

    Et voici de ma part pour te remercier de ta gentillesse.

    Ne pouvant en rester là, il termina son geste en caressant doucement du bout des doigts une joue de la demoiselle chat avant de se mettre à la gratouiller doucement le menton, comme à un vrai chat, c’était plus fort que lui pour le coup. Il sa para ensuite d’un sourire doux et légèrement séducteur avant de reprendre la parole.

    As-tu un nom charmant petit chaton ?
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise

Ambroise

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 98
♦ Messages : 244
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Miou c'est moi ca?
♦ Date d'inscription : 15/11/2011
♦ Age : 35

Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyJeu 1 Déc - 15:13

    Les humains ne pourrons jamais comprendre le monde des odeurs.. IL ne sente rien.. Non pas qu'il ne sente rien, mais leur narine ne leur serve qu'a sentir l'essentiel, alors que le monde était emplie d'odeur si forte, si prenant.. L'odeur de la vie, de la mort, de la peur de la joie.. chaque émotion donnait au corps une odeur si particulière... Elle avait déjà connus plusieurs hybrides qui ne supportait pas ces odeur qui leurs agressait le cerveaux.. Peu être parce que ces être était tout nouveaux... Elle cela faisait huit ans qu'elle vivait comme cela,presque autant de tant qu'elle avait été humaine en fait, mais cela n'était pour elle qu'une chimère, elle était neko depuis toujours et pour toujours.

    Avec un petit rire la jeune chatte regarda le papillon s’envoler.. C'était beau bien qu'elle préfère les papillon de jour, avec leur couleur éclatante.. Il était si beau ces papillon comme des fleur volante.. Jamais elle n'avait voulut comme certain humain s’envoler vers le ciel, a quoi bon voler, aller dans un ciel vide, alors que le monde d'en bas est si beau.. Il y a tant a découvrir, de nouvelle personne a rencontre, la haut dans le ciel, il n'y a que des nuages qui défile doucement... Libre.. C'est quoi être libre, les yeux de la neko suivirent pendant un long moment le vol de l'insecte.. Elle ne serais jamais vraiment libre, des chaine invisible la retenais sur terre... Des liens qui ne la blessait pas, qu'elle acceptait totalement, elle se rappelle que trop la douleur, le vide qu'elle avait sentit au fond d'elle même quand elle attendait un maitre.. Un vide qui fait peur, qui la glace jusqu'au cœur.. Non plus jamais elle ne veux être toute seule.

    Le mouvement du renards la tira de ces pensées, il venait de saisir un fleur pour la glisser dans ces cheveux.. Hoo par l'ombre que cette fleur sentait bon, une odeur qui se rependait doucement dans les narine s de la petite chatte, qui souris un peu plus fort.. Les fleurs coupée n'avait pas sa préférence, simplement parce qu'elle se fanait, et que cela lui faisait toujours un peu mal au cœurs, mais dans ces cheveux elle les aimait bien, parce que cela les parfumais... l'odeur des fleur lui rappelait sa maitresse, non son ancienne maitresse, quand elle faisait de magnifique bouquet de fleur, elle prenait tellement de temps pour les faire que la neko la regardait toujours avec intérêts, ces bouquets était si beau, si harmonieux...

    ♥ Merrrci. ♥

    Son merci c'était un peu transformer en ronron, simplement parce que les doigts de l'homme vinrent se poser sur son menton, sans vraiment réfléchir elle pencha un peu la tête cherchant la caresse les yeux mi clos, son ronron devenant un peu plus profonds.. Peu de monde pensait a la caresser comme cela, mais dieu que c'était , la petit chatte sentait sa queue de chat bouger en douceur, alors que ces oreilles frétillait, bien quoi elle a toujours été tactiles, c'est agréable les gestes doux.

    ♥ Ambroise. ♥

    Elle adorait ce nom, aller savoir pourquoi, elle aimait sa sonorité. Doucement elle se recula, faisant quelque pas dansant en arrière, posant ces doigts sur la fleur.. Oui vraiment elle sentait tellement bon...

    ♥  Et vous sieur renards qu'elle est votre nom ? ♥

    Tranquillement pencher un instant sa tête sur le coté, ces oreilles pointée vers le jeune homme, avant qu'elle ne se mettes a bouger doucement, comme pour toujours chercher quelque son qu'elle tait la seule a entendre.. La chanson de la nuit était tellement différents ici.. Les oiseaux n'était pas les même, même le vents dans les arbre ne chantait pas de la même façon... Il manquait le cris strident de certain insecte, sans savoir pourquoi la petit hybrides sentit comme une vague de tristesse s’abattre sur elle. Son pays lui manquait tellement.

    ♥  C'est pas la bonne musique. ♥

    Oui ce n'est pas la bonne musique, elle ne connaissait pas les pas de danse qui pouvait aller, qui pouvait accompagner ces chant, doucement les oreilles de la jeune femme se baissèrent sur sa tête, alors que sa queue s'enroula autour de sa cuisse droite, comme si elle avait peur d'être oublier... Soupirant elle leva son regard vers le ciel, même les étoiles n'était pas pareil.. Sans vraiment qu'elle ne sache pourquoi une larme coula le long de ces joues...
    Une seule larme qu'elle essuya rageusement, avant de bouger doucement, faisant encore quelque pas en arrière... Secouant doucement la tête elle laissa échapper un petit soupire... Avant de laisser échapper quelque mots juste pour elle même...

    ♥  Pourquoi ai-je envie de pleure ? ♥

    C'est vrai pourquoi elle se sentait bien avec son maitre , elle l'aimait beaucoup, sa vie n'avait pas beaucoup changer, elle faisait ce qu'elle voulait quand elle le voulait, mais elle se sentait triste.. Pas vraiment triste mais comme un vague a l'âme.. Doucement elle se secouant, refaisant deux pas en avant pour revenir prés du jeune homme, laissant un sourire chasser sa tristesse.

    ♥ « Toi aussi tu l'entends.. hein.. La chanson de la nuit ?♥

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyVen 2 Déc - 16:15

    Les hybrides avaient la chance d’avoir des sens supérieurs à ceux des humains ordinaires, ils voyaient, sentaient, percevaient le monde d’une autre manière, avec plus de possibilités. Mais c’était difficile pour le renard de vraiment s’en rendre compte, difficile de faire le comparatif, après tout, il n’était pas humain. Enfin, techniquement, si, il l’avait été, il pourrait faire le comparatif mais il faudrait pour cela qu’il s’en souvienne. Pour le moment, il était de ces hybrides tout neufs et tout frais, de ceux qui sont persuadé d’être nés en laboratoire et d’avoir été crée de toutes pièces.

    Le papillon s’envola, libre… un mot étrange… lui était créature conçue pour être esclave, un jouet répondant à certaines normes pour satisfaire le caractère joueur et dépravé de la noblesse, satisfaire la soif de savoir des scientifiques et remplir leurs coffres au passage. Mais ils étaient loin d’être parfaits, la preuve, il avait son caractère à lui, qui énervait bien souvent. Mais était-ce une imperfection ou l’avait-on crée pour être insolent ? Tant de questions, sans lieu d’être en plus, car la réalité était différente. Mais malgré tout, il pouvait trouver de bons points à sa condition. La petite princesse qui lui servait de maîtresse était certes, une sale gamine qui méritait souvent de bonnes paires de baffes, mais elle était aussi sujet d’amusement et la faire tourner en bourrique avec les affaires de la chair serait très amusant à la longue.

    Le renard la gratifia ensuite d’une jolie fleur dans les cheveux, à en voir son visage, elle semblait aimer l’attention du renard qui la gratifia d’un sourire tendre avant de se mettre à lui gratouiller le menton. Pourquoi ce geste ? Et bien c’est un chat et tous les chats adorent ca. Il y a un avantage à leur condition d’hybride, c’est qu’ils savent tout deux que leur part animale les fait réagir différemment, voilà pourquoi il sentait qu’il pouvait se permettre ce geste avec elle. Elle le remercia mais son mot se perdit en un délicieux ronronnement qui tira un sourire amusée au renard.

    Tu sais que tu es adorable quand tu ronronnes comme ca.

    Une remarque simple… et idiote dans le fond. Mais sincère. Avant de se reculer, elle lui offrit son nom comme il avait demandé.

    Ambroise… c’est mignon, j’aime beaucoup.

    Et bizarrement, il trouvait que ca lui allait bien. Ca sonnait un peu comme le nom d’un fruit à ses oreilles. Ca donnait envie de la croquer, il fallait dire qu’en tant que femme, elle était tout à fait délicieuse aussi. Et oui, le renard restait lui-même, quelqu’un de simple qui aime partager les petits plaisirs agréables. Naturellement, elle lui demanda ensuite son nom et il lui répondit.

    Kitsunebi mon petit chaton.

    Lui, il n’arrivait pas à lui enlever son surnom, elle avait l’air espiègle mais d’un autre côté, elle ressemblait à un chaton, adorable et qui donne envie de faire de gros câlins. La jeune femme sembla partir ensuite dans son petit délire à elle, changeante comme un chat. Elle parla de musique qui n’était pas la bonne, une larme coula sur sa joue, elle l’essuya et refoula le reste, drôle de réaction. Elle revint ensuite vers lui en lui demandant s’il entendait la chanson de la nuit. D’instinct, il comprit, ca expliquait ce qu’elle voulait dire par musique aussi.

    Oui… je la trouve intéressante. Chaque lieu à sa propre musique en fait et elle change en fonction du moment. Le jour, la nuit… la saison… le soleil… la pluie… tous autant de musiciens qui interprètent cette musique à leurs façons…

    Qui a dit qu’il ne pouvait pas faire preuve de poésie ? Les hybrides sont généralement plus proche de la nature que les humains ordinaires, ils ressentent les choses différemment, ils voient les choses que les autres ne voient pas. Cette petite chatte passerait pour une originale un peu enfant aux yeux de n’importe qui mais pour le renard, elle apparaissait comme quelqu’un d’une grande sensibilité…
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise

Ambroise

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 98
♦ Messages : 244
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Miou c'est moi ca?
♦ Date d'inscription : 15/11/2011
♦ Age : 35

Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyMer 7 Déc - 10:58

    C'est si agréable de se faire cajoler comme cela.. Qu'il la trouve adorable, la fait doucement rire, mais non elle n'est pas vraiment adorable, c'est vrai qu'elle est jolie, mais sans plus... Ambroise joli , oui elle adorait son nom, c'était un nom qu'elle portait avec soin, et plaisir, c'était un nom qui lui avait été offert par sa premières maitresse, qu'elle considérait comme sa mère... Oui une femme qui l'avait toujours protéger qui lui avait apprit tout ce qu'elle savait..

    Kitsunebi c'est amusant les nom... La jeune femme avait envie de sautiller doucement. Il comprenait alors il comprenait ce qu'elle disait, souvent les gens avait du mal, il ne comprenait pas toujours ce qu'elle voulait dire.. Si elle pouvait penser comme une humaine, le plus souvent elle pensait comme un chat, ou presque...

    Il la trouvait intéressante, doucement la neko releva doucement ces oreilles, non elle n'était pas jolie la musique, il y avait des bruits dissonants... Enfin a son oreilles, mais le jeune renards n'avait pas tords. La musique était propre a chaque endroit, chaque personne avait sa musique, chaque cœur battait a son rythme, une musique pour chaque personne, un musique pour chaque endroit... Oui le jour et la nuit changeait le rythme des chose, mais il y avait quelque chose ici qui la perturbais, non pas que la musique n'était pas jolie, mais elle la dérangeais.

    Oui chaque musicien jouait une musique différentes.. Pourtant...

    ♥  On ne peut aimer toute les musiques. ♥

    C'est vrai il y a des musiques qu'on n'aime pas, mais pourtant en les écoutant souvent on pouvait les apprécier un peu.... Doucement elle bougea ces oreilles, avant de s'approcher encore du jeune homme, d'un mouvement souple elle se retrouva derrière lui, ces doigts venant en douceur caresser l'appendice caudales du jeune homme.. Ces doigts effleurant en douceur ces longs poils bien doux, il avait une queue bien plus touffues que la sienne.

    ♥  C'est tout doux. ♥

    La jeune femme éclata de rire avant de sautiller a nouveau, tournant sur elle même. Laissant échapper un petit rire, laissant ces vêtements voler doucement autour d'elle... En un instant elle se retrouvait joyeuse totalement...

    ♥  On peu essayer de danser sur cette musique .. ♥

    La jeune femme tourna encore une fois sur elle même, puis encore une fois, et encore.. de plus en plus vite... C'était marrant de tourner comme cela sur soit même, le paysage semblait s’effacer les couleurs se mêler sans jamais se défaire. Quand elle levait un peu son regard les étoiles se fondait avec les lumières, le ciel et la terre ne semblait plus avoir de fin, plus de début, tout s' effaçais...

    la jeune femme se laissa doucement choir au sol, un petit rire montant dans le ciel, la terre, bougeait un peu trop, mais c'était amusant... Son souffle soulevait sa poitrine généreuse, ces épaules était dénudées, ces manches tombée doucement a cause de ces mouvement, comme ces cuisse était dévoilée aussi... Mais bon elle s'en fichait..

    ♥  Ça tourne... ♥

    C'est que cela semblait l'amuser. Doucement elle se laissa tomber sur le sol, couchée elle observait les étoiles qui dansait dans le ciel.. C'est joli les étoiles, même si les lampes les cachait un peu.. La nuit était si belle pourquoi l'éclairer comme cela.

    ♥ Pourquoi ils ont peur de la nuit?. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyJeu 8 Déc - 16:59

    Oui, adorable, tel un petit chat joueur, on avait envie de le prendre dans ses bras et de lui faire un énorme câlin, même s’il chercherait à s’enfuir directement. Etrange condition que leur esclavage, eux, qui par essence, aspire à une liberté toute naturelle vu leur essence. En tout cas, elle aimait bien les caresses qu’il lui faisait. Elle était naturelle, elle était animale, en sa présence, le renard ressortait plus chez lui que d’habitude. Il parlait sa langue, ou du moins, il arrivait à bien la comprendre. Ils échangèrent leurs noms, Ambroise pour elle, ca sonnait un peu comme un fruit, délicieuse à croquer. Il lui donna le sien, il le trouvait lui-même étrange, long et aux sonorités lointaines mais pourtant si familières, encore un mystère qu’il n’éclaircirait que bien plus tard. Ils parlèrent musique, enfin, son de la nature serait plus exact, bien qu’on ne puisse donner aisément un nom à une notion quasiment animale. La jeune femme était d’accord avec lui et semblait ravie qu’il la comprenne mais comme elle le lui faisait si bien remarquer, on ne pouvait pas aimer toutes les musiques.

    C’est sûr, tous les goûts… sont dans la nature justement.

    Pendant qu’elle lui sautillait autour, il leva le regard vers un de ses lampadaires diffusant une lumière si froide, son regard le devint presque autant. Une preuve d’avancée ? Peut-être mais vu sa situation, il avait développé une certaine allergie à la science.

    C’est la faute de ses choses, elles ne sont pas naturelles, leur musique est fausse, elle ne s’accorde pas avec le reste, ils polluent la mélodie et rendent la nuit bien triste…

    Elle lui était passée derrière. Espiègle et joueuse, elle commença à caresser sa longue queue de renard, comme elle était animale elle aussi, elle savait d’instinct comment s’y prendre pour faire ca bien.

    Personnellement, je préfère la douceur de ta peau sous mes doigts…

    Taquin et séducteur le renard mais cette petite plaisanterie n’était pas bien méchante, ce n’était surement pas elle qui le prendrait mal. Pour la taquiner un peu plus, il fit faire à sa queue un mouvement vers le haut, il en résultat que son appendice caudal à la douce fourrure alla caresser le visage de la jeune femme avant qu’elle ne s’éloigne à nouveau. Elle annonça vouloir essayer de danser sur cette musique, amusé, il lâcha un petit rire innocent en la regardant.

    En tout, ca ne te pose pas de soucis à toi.

    Et comme une enfant, elle se mit à tourner sur elle-même, dansant au rythme de la musique de la nuit parvenant à son oreille, elle était amusante, rafraichissante, loin des soucis des quotidien, Kitsunebi était heureux de l’avoir rencontré. Finalement, elle se laissa tomber sur les fesses, rieuses et le renard la regarda avec une immense tendresse, il l’aimait bien, c’était un fait. Elle était si belle en l’instant, désirable aussi, il ne pouvait pas nier que cette petite féline avait un corps bien attirant, ses épaules dénudées était un appel au baiser. Elle annonça que ca lui tournait avant de se laisser tomber sur le dos.

    Voilà ce qui se passe quant on tourne sur soi-même trop vite je crois…

    Se sentant soudainement comme appelé par elle, il vint près d’elle et s’allongea dans l’herbe à ses côté, elle lui posa une question sur un air triste, pourquoi ils avaient peur de la nuit, les gens sans doute sous-entendait-elle. En se mettant à son niveau, il comprit qu’elle regardait les étoiles et avec les éclairages publics, on les voyait plutôt mal en fait. Doucement, il se colla à elle, il passa son bras sous la nuque de la jeune femme et l’attira doucement contre lui qu’elle se mette à l’aise.

    Ils ont oubliés la nature pour le confort, il ont peur de la nuit parce qu’ils ne savent pas ce qui peut s’y cacher. Ils vénèrent l’Ombre mais craignent les ténèbres, paradoxale non ?

    Dans un geste inconscient, sa main qui enroulait les épaules de la demoiselle commença à caresser doucement la peau nue sur son épaule, dans un geste lent, léger et doux…
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise

Ambroise

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 98
♦ Messages : 244
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Miou c'est moi ca?
♦ Date d'inscription : 15/11/2011
♦ Age : 35

Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyVen 16 Déc - 13:51

    Oui oui tout les goûts sont dans la nature, mais il y a des sons qui sont contre nature. Oui en effet ces chose n'était ps naturel, mais elle était quand même jolie n'est pas ? Elle ne rendait pas la nuit si triste que cela, elle changeais juste la musique. Oui c'est cela la musique était différent, mais pas si laide quand on tendait l’oreille, sauf que la jeune hybrides n'avait aucune envie de l'apprendre. La douceur de sa peau sous ces doigts c'est qu'il joue le séducteur le monsieur.. La jeune femme eu un petit rire rauque, cela fait toujours plaisir d'entendre ce genre de paroles, surtout que la petit chatte était un peu imbues d'elle même, elle se sentait la plus belle du monde, enfin le plus souvent.

    Oui en effet elle avait tourner trop sur elle même , mais elle s'en fichait, le plaisir était toujours le même, un plaisir qu'elle ne voulait pas oublier, elle ne voulait pas grandir.. Enfin pour certaine chose, elle était contente d'avoir grandit dans son corps, que son corps plaise... Mais elle aimait encore jouer comme une enfant. Faire des bêtises c'est si amusant de faire des bêtises et de se faire pardonner après.

    La jeune femme souris un peu plus fort, quand l'homme vint s’allonger prés d'elle... Tiens il fait bien chaud avec le renards prés d'elle, sans réfléchir la jeune femme se laissa aller a un petit ronron... Elle aimait beaucoup sentir quelqu'un prés d'elle, c'est agréable d'avoir un corps chaud prés du sien.. C'est un sentiments rassurant, elle avait l'impression de toujours chercher cette chaleur, de toujours avoir besoin de cette présence prés d'elle... Si elle n'avait pas cette présence prés d'elle, elle se sentait perdues complétement perdues, comme si le monde n'était pas vraiment pour elle, comme si elle était étrangère au monde...

    Oublier la nature pour le confort, comment on pouvait oublier la nature, la nature faisait partie de chacun d'eux non ?? Parce qu'il ne savent pas ce qui peux s'y cacher.. LA nuit était douce et accueillante, elle permettais de se sentir protégée.. Enfin comment expliquer..Non elle ne saurais pas expliquer, elle aimait la nuit comme elle aimait le jour, parce qu'elle aimait les deux elle ne comprenait pas ceux qui avait peur de la nuit.. La seule chose qui lui faisait peur c'est la solitude, le silence quand il n'y a plus personne autour d'elle.. Sans vraiment savoir pourquoi la neko sentit un frisson parcourir son corps alors qu'elle venait se blottir contre le jeune homme sont corps tremblant un peu sans vraiment savoir pourquoi.. Peu être parce qu'elle se rappelait la peur qu'elle avait éprouver, l'impression de ne plus rien avoir .. Cette cage, ces chaines qui avait entourer ces membres, non elle ne voulait plus jamais subir cela... Elle voulait juste être avec son maitre et pouvoir aller ou elle voulait.

    « Les ombres ne sont pas la nuit... Il faut de la lumière pour avoir de l'ombre.. Dans la nuit il n'y a que la nuit rien d'autre . »

    Oui c'est cela il n'y avait que la nuit.. La neko laissa doucement sa queue bouger dans son dos, alors qu'elle continuait a ronronner. Doucement elle laissa ces doigts venir se poser sur le torse de l'homme venant jouer avec ces vêtements, c'est marrant les vêtements c'est doux et chaud... Pourtant elle ne les aimait pas de trop, trop de vêtements était un poids un fardeaux qu'elle n'aimait pas porter. Les hommes ne pouvait pas comprendre les femmes, vous vous imaginez emprisonnée dans un carcan a souffrir le martyr a ne pas pouvoir bouger un seule petit doigts sans souffrir. Non vraiment elle n'aurais pas voulut être une de ces nobles, elle les plaignait toujours serrer dans des vêtements magnifique, mais qui sont prison, et qui ne pouvait pas faire ce qu'elle voulait...

    «  Le confort c'est bien... Mais la nature aussi il faut les deux pour être bien... »

    Doucement la queue de la neko vint s'enrouler autour de celle du renard, ronronnant un peu plus fort, alors qu'elle se blottit contre lui comme une petit chatte en chaleur, ou en manque de chaleur, son visage se blottit dans le cou de l'homme , frottant son visage contre sa peau, il sentait bon, c'était agréable...

    « Tes vêtements ils sont beaux. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyMar 20 Déc - 20:22

    Cette femme paraissait insouciante, étrange, déconcertante. Elle était enfant mais elle avait la capacité d’aborder des sujets dont le fond étaient très sérieux, elle posait les bases de questions très philosophiques qui auraient pu alimenter des éclairés sur des dissertations concernant la nature profonde de l’homme pendant des heures. Et elle, elle disait ca comme si de rien n’était. Elle était instinctive, du moins, c’était ainsi qu’il la voyait, cette adorable petite minette qu’il s’amusait à séduire. Ca faisait du bien de rencontrer quelqu’un qu’on pouvait sentir… proche de soit d’une certaine façon, être en partie animal, même s’ils étaient hybride d’animaux différents, ca leur créait un lien qui leur permettait de mieux se comprendre.

    Pourtant, ca avait l’air difficile à croire en la voyant tourner sur elle-même comme une petite folle avant de s’écrouler bêtement à cause du tournis. Il vint s’installer près d’elle, la serrant délicatement contre lui en caressant doucement sa peau. A un moment, elle eut un frisson et vint se blottir encore plus près. Il se tourna légèrement pour passer son second bras autour de sa taille en la serrant un peu plus fort alors que sa queue de renarde se posait sur les jambes de la chatte, lui offrant un agréable cocon de chaleur pour se détendre. Puis elle glissa de nouveau quelques mots à son oreille sur la nuit et l’ombre. Kitsu lui répondit d’une voix douce à l’oreille.

    Mais ca, ils ne le savent pas, ils ont oubliés… Et puis dans la nuit, il n’y a pas que la nuit… car c’est souvent dans la nuit que les gens se livrent… pleinement.

    Dit-il en accentuant ses mots d’une caresse langoureuse sur la joue. Quoi ? Il était séducteur, c’était dans sa nature, et puis, cette jolie chatte réveillait ses instincts animaux, dont l’envie de la séduire. Et puis, elle n’avait pas l’air indifférente, elle se blottissait volontiers contre lui et laissait même ses mains jouer sur le torse de l’homme-renard qui trouvait cela amusant. Mais elle restait difficile à cerner, parfois on aurait dit qu’elle se perdait loin dans ses pensées. Mais c’était justement ca qui incitait Kitsunebi à aller vers elle, elle n’était pas comme les autres, même les plus coquines des servantes du palais Wu Zang, et Yue en avait bien plus à son service qu’elle ne le croyait, ne pouvaient lui faire cette impression, seule la belle lapine de l’autre soir avait su en faire presque autant. A nouveau, une grande remarque pleine de sens, elle ne cessait de le surprendre.

    En effet, mais c’est un équilibre dur à atteindre et très difficile à conserver, beaucoup n’y arrivent pas, beaucoup se perdent dans le confort seul…

    Et ils ne voient plus le reste, c’était quand la dernière fois que la petite princesse gâtée qui lui servait de maîtresse avait admiré la vraie nature et pas seulement le travail de ses jardiniers dans le jardin de sa demeure ? A nouveau, la minette s’approche de lui, elle enroule sa queue dans la sienne, elle ronronne en jouant de son museau dans son cou. La remarque qu’elle fait le pousse même à se montrer plus taquin.

    Seulement mes vêtements ?

    Et oui, le renard pouvait se montrer très joueur quant il s’y mettait, c’était dans sa nature animal. Il agrémenta ses mots d’une caresse fine qui descendit le long des côtes de la minette et se termina sur ses jolies hanches.

    Tu sais, il y a des trucs très sympas en dessous aussi…
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise

Ambroise

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 98
♦ Messages : 244
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Miou c'est moi ca?
♦ Date d'inscription : 15/11/2011
♦ Age : 35

Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyMar 27 Déc - 20:05

    IL est chaud le jeune homme, rassurant.. Mais pas autant que son maitre.. Elle aimait bien les siens, enfin les autres hybrides mais quelque chose la poussait a toujours préférer les humains, si il fallait choisir entre un humain et un hybrides et bien elle choisirais l'humain. Quelque chose en elle ne lui laissait pas le choix... Mais c'est vrai que les humain sont des gens étrange qui on oublier le plus important, qui oublie que la nuit n'est que nuit, qu'il n'y a pas plus de danger la nuit que le jours.. C'est tant mieux pour elle, elle peu se promener un peu plus tranquillement.. Bien que la nuit en ville on voie des drôle de chose... Des prédateurs , des humains qui en chasse d'autres, enfin qu'elle importance. Se livrer pleinement ? Humm les gens se livrent dans l'obscurité c'est vrai, il se confesse aussi dans la semi obscurité, a l’abri de l'ombre.. Est-ce pour cela que les humains priait ? Pour alléger leur cœur ?

    Humm le confort sans la liberté c'est une prison dorée, et elle n'aime pas les prisons.. Elle a l'impression d'étouffer quand elle reste trop longtemps entre quatre murs.. Oui elle n'aime pas les maisons de cette ville, qu'elle lui manque les maisons au porte coulissante de sa patrie natal... Qu'elle aimait pouvoir ouvrir tout grand la fenêtre de sa chambre pour observer le jardin... Jardin arranger pour que l'on ne voient pas les mur de la propriété.. Elle se sentait libre a cette époque...Totalement.

    Des truc sympa ? La neko laissa échapper un petit ronron de satisfaction, elle avait toujours adorer les caresses, en cessant d'en réclamer, même quand elle ne menait a rien.. Petit elle adorait se blottir sur les genoux de sa maitresse, et la sentir lui caresser le dos, simplement, fermant a demi les yeux elle savoura juste le moment.. Que cette femme lui manquait sa voix douce, sa chaleur, son odeur... Lui aussi sentait la ville, cette vilaine odeur qui s'accrochait a tout, la neko fronça un peu le nez.. oui il y avait autre chose sous les vêtements.

    ♥  Y a la peau. ♥

    Oui la peau, la peau douce, une peau chaude.. .Si chaude.. Une chaleur rassurante.. Une chaleur vivante... Vivante... Si chaude... La neko ne supportait pas la peau froide, ce genre de froideur qui succède a la mort.. Elle a le souvenir d'une peau aussi froide, glacée... Elle n'aime pas cela, se souvenir qui monte de temps en temps qui l'envahis sans qu'elle ne sache vraiment d'où il venait...

    ♥ Et sous la peau y a du sang ... Du sang chaud... ♥

    La neko cligna un peu des yeux, alors que sa bouche frôlait a nouveau le coup du renards, allez savoir ce qui passait par la tête de la petit chatte a cet instant, du sang rouge, et chaud.. Sur ces mains.. Du sang a elle... Poussant un petit grondement, elle ferma les yeux.. Et ces dents aussi sur le coup de l'homme, comme poussée par l'envie de sentir le sang couler dans sa gorge... Saveur métalliques...

    Du sang partout.. La jeune femme roula d'un mouvement rapide sur le coter.. Du sang sur ces mains partout.. Une gémissement lui échappa, alors qu'elle se redressa s’asseyant doucement .. Des larmes coulant a flots le long de ces joues... Du sang.. A qui... D’où... Un nouveau feulement lui échappa alors que sa tête semblait sur le point d'exploser.. Douleur... Çà fait mal.. Si mal...

    Oreille aplatie sur le tête la neko avait le visage crisper, ce genre de crise ne lui arrivait pas souvent, mais en quelque semaine... son monde avait basculer, elle avait perdus tout repaire et cela la perturbait, la troublait...

    ♥ Mal...mal... ♥

    Sans vraiment réfléchir, ces doigts aux griffes acérée se posèrent sur ces avant bras, qu'elle griffa doucement... Faut que la douleur parte, la vilaine...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyDim 1 Jan - 20:38

    Une chose était sûre, ce n’était pas chez Yue qu’il allait trouver des gens avec qui avoir une telle conversation, sa maîtresse la première. La petite princesse était née dans le confort et la facilité, elle y avait grandie dedans et aujourd’hui, on voyait le résultat. Les serviteurs, une bande de trouillards serviles vivant dans la crainte d’un excès de mauvaise humeur de leur petite princesse capricieuse. Kitsunebi était le seul qui se permettait de lui parler avec un peu plus de franchise, avec diplomatie quand même, mais plus franc. Et puis qu’avait-il à craindre. Il n’était pas un objet, il n’avait pas de mot d’obéissance, elle ne pouvait pas le plier, si elle voulait le frapper, il suffisait d’esquiver jusqu’à ce que tout le monde se fatigue. Car après la princesse, la seconde personne la plus… effrayante, c’était le renard.

    Enfin, pour le moment, il se fichait bien de ce qu’il se passait chez la princesse, il préférait largement la petite chatte qu’il câlinait sans état d’âme. Elle adorait ses caresses, alors pourquoi il arrêterait ? En plus, c’était si amusant de la sentir ronronner comme ca. Joueur, il lui dit qu’il y avait des choses plus intéressantes sous ses vêtements. Elle répondit qu’il y avait la peau, ca le fit rire.

    Oui, même si je pensais à autre chose.

    Genre son corps tout simplement. Mais ca réaction ne le surprenait qu’à moitié, elle n’était pas comme tout le monde, il était donc normal qu’elle ne réagisse pas à la séduction classique. D’ailleurs, arrivait-il seulement à lui faire envie. Impossible à dire avec elle, ce qui la rendait d’ailleurs très intéressante… mais bon, la suite de son délire était plus… troublant, elle parla de sang chaud, elle semblait avoir l’esprit ailleurs pour la peine tout en lui embrassant doucement le coup. Il poussa un léger grondement, elle venait de lui mordre le coup jusqu’au sang. Bon, rien de bien de méchant, il était résistant, elle ne lui avait pas non plus transpercé la carotide, à peine percé la peau, ca ne coulait pas beaucoup. Elle se redressa et là, elle lui fit un peu peur, elle pleurait à chaude larme, disait avoir mal, se griffait les bras au sang…

    Arrêtes ca…

    Mais elle ne l’écoutait pas, son esprit était perdu ailleurs, sans doute était-elle agile mais Kitsu l’était tout autant et il était plus fort qu’elle. Il lui attrapa les bras fermement pour faire en sorte qu’elle arrête de mutiler elle-même.

    Calmes-toi Ambroise, tout va bien ! Tu n’as pas à te faire ca !

    Et alors, il tenta sa dernière carte, il plaqua la petite chatte contre lui et l’embrassa à pleine bouche, savourant un baiser au léger gout de sang. C’était un peu extrême mais il espérait que le choc la ferait un peu revenir sur terre, c’était ca ou la laisser se lacérer les bras et se vider de son sang. Puis, il la fit s’allonger par terre et il se cala au-dessus d’elle, à aucun moment, il n’avait lâché ses bras ou ses lèvres. Continuant à l’embrasser, il l’enroula dans ses bras, la gardant dans un cocon de chaleur qu’il voulait rassurant pour la calmer. Elle avait eu l’air bien comme ca peu avant…
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise

Ambroise

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 98
♦ Messages : 244
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Miou c'est moi ca?
♦ Date d'inscription : 15/11/2011
♦ Age : 35

Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyMar 3 Jan - 12:52

  • Bien sur qu'il y avait d'autre chose mais la neko n'y avait pas penser en premier parce que c'était plus marrant de faire des détours que d'aller tout droit.. Quand on allait tout droit on manquait beaucoup de chose, les détours son tellement plus amusant...

    Arrêtez.. non non elle ne pouvait pas arrêtez.. C'était trop difficile... Un point sur son corps, la neko paniqua un instant, il y avait un autre homme qui avait chercher a la maintenir comme cela, un autre qui l'avait blesser, qui l'avait tuer... Elle ne put s’empêcher de couiner de peur cette fois... Elle détestait qu'on la retienne, elle détestait cela... Ces cris se firent plus rauque plus profond... Perdue comme elle l'était dans son cauchemar.. Tout vas bien.. Maman elle voulait sa maman...

    La jeune femme poussa un petit hoquet de surprise, les lèvres de l'homme sur les sienne était troublante, pas désagréable mais troublante, perdue dans les brume d'une colère qu'elle ne comprenait pas, elle mordit les lèvres de l'homme, son corps cessant pourtant de se débattre, se cambrant un peu contre le corps de l'homme... Le corps de la neko réagissait sans qu'elle n'y pense.. Son corps avait été programmé pour donner du plaisir, pour être sensible a se genre d'attention...

    Peu a peu la peur recula.. La chaleur prenant la place du froid qui l'avait envahis, même le regard de la neko s' apaisa, sans qu'elle ne chercher a rompre le baisser d'ailleurs... Elle dut pourtant le rompre pour ne pas étouffer cela aurais été assez ennuyeux.. Tiens pourquoi ces bras lui faisait t'il mal ?

    ♥Miou ?  ♥

    Doucement la neko dégagea ces bras les observant avec une certaine surprise... Pourquoi est-ce qu'elle avait des griffure comme cela sur tout les avant bras... Son regard se porta sur le jeune homme, la crise était passée et comme toujours elle ne se souvenait de rien..

    ♥ C'est toi qui a fait ca ??  ♥

    Pour la neko cela ne pouvait pas être elle, mais pourquoi est-ce qu'il l'aurais griffer comme cela ? Pourquoi est-ce qu'il lui ferais du mal pour l'embrasser après ce n'était pas normale... Le souffle de la neko était rapide, mais le corps de l'homme au dessus d'elle ne la gênait...

    ♥ Pourquoi t'est au dessus de moi ?  ♥

    La jeune femme couina doucement, avant de pousser un miaulement d'amusement, cela ne l’ennuyait pas, en fait cela la faisait rire. Doucement sa langue rappeuse passa sur la joue du renards, juste pour gouter sa peau salée... Non non la petit chatte n'était pas du tout bizarre, ou juste un peu...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyVen 6 Jan - 16:53

    Kitsunebi ne comprenait pas pourquoi la gentille chatte d’il y avait quelques instants piquait une telle crise. Ca ressemblait à de l’hystérie avec automutilation. Le renard ne savait pas trop quoi faire pour la peine, alors il alla au plus simple, commencer par la tenir pour éviter qu’elle ne se blesse d’avantage. Il lui attrapa les bras mais ce ne fut pas suffisant tant elle se débattait alors il opta pour le bon vieux plaquage au sol. A sentir sa façon de remuer et les quelques coups de genou qu’il prenait, elle n’appréciait guère mais il endurait afin de l’aider. N’ayant aucune idée de comment la calmer, il opta pour une approche radicale en l’embrassant. A nouveau, elle se défendit, elle lui mordit la lèvre, ca faisait mal mais il prenait sur lui. Mais elle semblait se calmer, elle avait l’air de réagir d’instinct au baiser, se calant contre lui de tout son corps avant de lentement se détendre. Son regard montrait qu’elle redevenait elle-même mais pourtant elle ne cherchait pas à interrompre le baiser et Kitsu en profita un peu, en dédommagement pour les coups multiples qu’il avait reçu. Elle finit par le rompre pour respirer et le regarda de nouveau avec ces grands yeux innocents, curieux et taquins. Kitsu lui sourit simplement en retour.

    Tu es enfin calmée… ca va mieux ?

    La Neko regarda ensuite ses bras et semblait surprise de les voir dans cet état, elle demanda même si c’était lui qui lui avait fait ca. Elle ne comprenait même pas pourquoi il était sur elle. Tiens donc, elle avait des trous de mémoire lors de ses crises, voilà qui était troublant, elle pouvait donc devenir dangereuse pour elle-même sans s’en rendre compte. Il convenait de lui expliquer, en espérant qu’elle le croit.

    Non, ce n’est pas moi, tu as eu comme une sorte… de crise. Tu semblait effrayée et en colère à la fois, comme de l’hystérie, tu as même commencé à te griffer toi-même les bras. Si je suis sur toi, c’est parce que c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour te bloquer et que tu arrêtes de te mutiler.

    Ca y est, le pavé était lancé, en espérant qu’elle le croit sur parole, ce qui allait être difficile si elle ne se souvenait pas, même un minimum de sa crise d’hystérie. Mais même sans ca, il faudrait bien qu’elle trouve une explication à un blanc de plusieurs minutes pour expliquer ce qu’elle avait fait entre temps. Mais en attendant, le renard décida qu’il valait mieux détendre l’atmosphère et il avait déjà sa petite idée de comment faire, en plus, elle le taquinait bien avec son petit coup de langue.

    Mais c’est très pratique comme position, ca permet de faire des choses comme… ca !

    Dit-il en posant ses mains sur les zones sensibles avant de se mettre à la chatouiller sans vergogne. Voilà un bon moyen de la faire rire et, espérait-il, de la détendre un peu… puis il arrêta et la regarda droit dans les yeux avec tendresse avant de reprendre.

    Ou encore… des choses comme ca…

    Et il posa de nouveau ses lèvres sur les siennes, cette fois, pas pour la calmer mais bien par envie de l’embrasser car, mine de rien, elles étaient bien agréables à embrasser ses lèvres à la demoiselle chat…
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise

Ambroise

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 98
♦ Messages : 244
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Miou c'est moi ca?
♦ Date d'inscription : 15/11/2011
♦ Age : 35

Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyDim 15 Jan - 18:45

    Calmée.. Mais elle avait toujours été calme. D'ailleurs ces anciens maitre disent toujours qu'elle était une gentille petite chatte, et mignonne en plus... la jeune femme pencha la tête sur le coté.. Mais c'est pas malin d'être coucher dans l'herbe elle allait s'abimer ces cheveux.. C'est dure de se les laver.. Une crise.. Pourquoi il dit cela, elle n'avait jamais ce genre de problème... Effrayée en colère.. Mais non tout allait bien.. La jeune femme laissa doucement apparaitre une petit moue sur son visage. Elle ne se griffait pas tout seule.. C'est vrai que la douleur la faisait se sentir vivant, mais elle ne se blesserais pas tout seule, elle n'est pas folle quand même ? Le seul moyen de la bloquer, il voulait profiter d'elle en fait... Le regard de la neko était un peu suspicieux. Elle avait du mal a croire ce que lui disait le jeune homme.. Sa longue queue de chat remua délicatement sur le sol, le tapant doucement, un peu comme un chat en colère en fait. Non pas qu'elle soient en colère, mais sa queue bien, c'est douloureux que se retrouvé écraser contre le sol... Surtout qu'il était encore un peu humide...

    Faire de chose comment ? La jeune femme sentit les mains de l'homme venir se poser sur son corps avant qu'il ne le chatouille, sans pouvoir s'en empêcher elle poussa un miaulement de surprise, son corps frissonnant doucement.. Alors qu'elle se mit a rire comme une folle, ces larmes n'était que des larmes de joies, mais bon la neko était extrêmement chatouilleuse. Ouf il arrêtait un instant la neko récupéra son souffle, c'était bien plus calme comme cela.. Sauf qu'elle commençait a se sentir a l'étroit.

    Pourquoi il la regarde aussi gentillement, la dernier fois qu'un hybrides l'avait regarder de cette manières il avait passer le pas.. Et puis au matin il était partis, il l'avait laisser seule dans leur nid... C'était tous ce qu'il avait voulut d'elle, juste une relations.. La neko connaissait ce regard celui de quelqu'un qui veux son corps.. Mais depuis cette fois la elle n'avait jamais plus céder a l'un de ce sien.. Ou alors c'est parce qu'elle n'avait plus eu l'occasion de coucher avec un autre hybrides...

    Les lèvres de l'homme se posèrent doucement sur les sienne alors qu'elle fermait doucement les yeux, laissant la chaleur de ces lèvres envahir son corps, c'était chaud, c'était doux.. Trop doux... Le mains de la jeune femme se glissèrent sur le corps de l'homme, caressant en douceur son torse, elle répondait au baiser cherchant a le rendre plus profond...

    Pourtant son envie de jouer repris le dessus, ces yeux s’ouvrir brutalement, dans ces prunelles bleutée se lissait une petit lueur des plus ... Coquines.. Sans hésiter elle mordit les lèvres du renards ces jolies petites dents pointues se plantant dans la chair tendre.. Alors que ces mains le repoussait...

    Aussi souplement que le ferais un chat elle se glisse hors de son étreinte, son rire résonnant dans la nuit.. D'un roulade elle se retrouva accroupie, une main au sol elle observait le renard.. Toujours cette petite lueur dans le regard, comme un défis qu'elle lui lançait a cet instant... sa petit langue rose franchit ces lèvres, alors qu'elle lui tirais... Oui oui elle lui tirais la langue...

    ♥   Vilain pas beau. ♥

    Encore cette voix un peu rauque ces mots un peu enfantin, sauf que le corps de la neko n'avait plus rien de celui d'un enfant... Non c'était un corps de femme au forme généreuse, et douce a la fois.. .Un nouveau rire et elle se remet debout, se détournant de l'homme sa langue queue noir flottant doucement dans son dos...

    Sans hésiter elle se glissa entre les arbre.. Elle savait que l'on ne voyait presque que ces cheveux qui flottait dans son dos.. Elle adorait les endroit les plus sombre.. Surtout loin de tout.. Elle adorait courir, surtout se faire courir après.. Seulement elle ne savait pas trop si le renard allait comprendre ce qu'elle voulait.. On ne pouvait pas l'avoir sans la chercher un peu.. Seul les humains le pouvaient.. Parce que les humains étaient les maitre, ceux qu'elle devait servir...

    Délicatement la neko bondit s'accrochant a une branche, avec une pirouette elle se retrouva sur la branche .. en silence elle se colla au tronc.. Bon il ne restait plus que le renard puis elle pourrais lui sauter dessus.. Un sourire étira son visage, faisant briller ces canines pointues..Dévoilant ces jolie petites dents.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyLun 23 Jan - 10:40

    A en juger par la moue qu’elle faisait, elle ne le croyait pas. Bon, il ne pouvait pas lui en vouloir, c’était difficile à croire si elle ne s’en souvenait pas. Dans ce cas, il devait être le premier à lui dire. Mais si par la suite, elle faisait d’autres crises et d’autres personnes le lui disait, elle finirait bien par le croire. En tout cas, ce n’était pas Kitsu qui l’avait blessé, il ne dégageait aucune agressivité envers elle, de l’envie, du désir mais pas la moindre once de méchanceté. Par la suite, il lui démontra à sa manière que cette position était très pratique. D’abord par un jeu de chatouille qui tira un fou-rire à la minette qui semblait être très sensible de peau. C’était amusant de la regarder se tordre de rire sous lui, il pouvait être joueur le Kitsu.

    Par la suite, il arrêta et la regarda avec une grande douceur, elle semble troublé. Oui, c’était vrai, elle lui inspirait du désir, pourquoi le nier ? A quoi bon se montrer hypocrite, avec lui, au moins, elle savait directement à quoi s’en tenir et ce n’était pas parce qu’il la désirait qu’il allait la forcer, ce serait bien mal le connaitre. Il posa ses lèvres sur les siennes, elle répondit à son baiser, elle l’approfondissait, elle ne pouvait pas mentir, une part d’elle désirait aussi se livrer corps et âme cette nuit.

    Elle ouvrit les yeux, il vit la lueur coquine et espiègle alors qu’elle lui mordait la lèvre, joueuse qu’elle était. Elle le repoussait après l’avoir caressé, il la laissa faire, ne cherchant pas à s’imposer. Il acceptait son jeu, ca rajoutait même un peu de piment, et il voulait la laisser faire à son rythme pour le moment. Elle se glissa de dessous lui, agile qu’elle était et le regarda avec une lueur de provocation. Le renard était accroupi à terre, prêt à bondir lui aussi, il lui rendait son regard plein de défis, elle voulait jouer, elle trouvait quelqu’un avec qui le faire car il allait lui en donner du jeu lui aussi. Les renards aussi son sensé être espiègle non ? Elle le provoqua à nouveau en lui tirant la langue.

    Fais attention mon chaton, sinon je vais capturer cette jolie langue pour la faire danser avec la mienne…

    La provocation était claire, et honnêtement, il n’aurait rien contre un autre baisé, elle avait très bon gout la minette. Elle se releva en riant et disparut entre les arbres, ne laissant que l’image de sa chevelure libre virevoltante. Il sentait sa présence, elle ne s’était pas enfui, elle voulait jouer avec lui à le surprendre. Sans hésitation, il fit un bond à sa suite et se retrouva debout au milieu des arbres. Ce que la jeune ne savait pas, et lui non plus d’ailleurs, c’était que son passé de soldat, associé à son hybridation de renard, le rendait très fort pour sentir la présence des gens. Ce n’était pas parce qu’il ne la voyait pas de ces yeux qu’il ne pouvait pas la détecter. Les odeurs du parc ne pouvaient masquer celle de la minette qu’il avait pu humer de près. Et ces intentions joueuses trahissaient sa présence. En haut… elle se cachait dans les arbres, il serait facile de bondir, la rejoindre et la prendre à son propre piège mais il voulait bien lui laisser le plaisir de lui sauter dessus. Seulement, il faisait l’homme désarmé pour mieux la piéger. A l’instant même où elle lui sauterait dessus, il se retournerait et l’intercepterait en la prenant dans ses bras. Il était donc aux aguets, tous les sens en éveils, attendant qu’elle vienne à lui…
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise

Ambroise

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 98
♦ Messages : 244
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Miou c'est moi ca?
♦ Date d'inscription : 15/11/2011
♦ Age : 35

Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyJeu 26 Jan - 16:27

    Jouer fait partie de sa nature, elle sait que certain humain ne le comprenne pas.. Simplement parce qu'il on oublier le plaisir tout simple de jouer.. Ils ont oublier les plaisirs tout simple de la vie.. La jeune femme les aiment, elle admirer les humains... Et pourtant la plus par ne l'aime pas... Surtout ceux de l’église, pourtant la jeune femme prie tout les soirs.. Elle aime beaucoup l'ombre...

    Danser avec la sienne... Les langues dansait.. C'était amusant a imaginer, deux langue qui faisait une valse.. Bon c'est vrai qu'elle savait parfaitement ce que cela voulait dire, mais cela l'amusait d'imaginer ce genre de chose.. Qui ne pouvait mal d'arriver... Oui oui elle était un peu folle des fois mais qu'elle importance...
    Par contre elle n'était pas un chaton, elle avait des formes de femmes, et puis elle était majeur... Beaucoup de dame avait des enfants a son âge, bien qu'elle ne pourrait jamais en avoir.

    Mais pour le moment elle prenait juste plaisir a jouer avec le jeune homme, se retenant de rire perchée sur son arbre... Sa queue remuait doucement.. Elle l'entendait s'approcher doucement mais surement.. C'était amusant, et elle sentait son cœur battre un peu plus vie..
    Délicatement elle changea de position pour mieux pouvoir bondir.. Encore quelque centimètres et il serais a la bonne hauteur, les pupilles de la jeune neko était complétement dilatée, exprimant le plaisir qu'elle prenait a se genre de chasse... Pour tout avouer la chasse lui manquait... Elle avait beaucoup courus dans les bois après des proies, un peu comme un chien de chasse, mais a présent elle restait simplement a se blottir devant un feu de bois.. Elle vas rouiller si cela continue...

    Enfin il était a la bonne hauteur, souplement la neko se laissa tomber, juste sur le jeune homme..Est-ce qu'elle l'avait surpris.. Il semblerais que non.. En effet elle sentit les mains de l'homme se refermer sur son corps.. La neko ne put s’empêcher de pousser un hurlement de surprise... Son corps se raidissant deux secondes, avant qu'elle n'éclate de rire, venant mordiller le coup du renards.. Cherchant a se débattre, bon un peu mollement...

    ♥Miaa.. pas marrant, t'a pas eu peur... ♥

    Oui c'est vrai il n'avait pas eu peur... Et par contre si la neko se débattait a cet instant c'était juste pour rire.. Elle aimait bien sentir la présence d'un être prés d'elle...Même si l'homme n'était pas un humain, c'était rassurant.. Sans vraiment s'en rendre compte la neko avait sortit ces griffe déchirant le haut du renards... Venant effleurer sa peau...

    ♥ Çà sens bon Ici... ♥

    Son corps se détendit totalement, ces mains se posant en délicatesse sur le torse du jeune homme, alors qu'elle lui souriait paisiblement.. Sa langue passant sur les morsures qu'elle lui avait fait...

    ♥ J'aime bien les arbre et toi ? ♥

    Des fois il fallait la suivre la petite chatonne...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyJeu 2 Fév - 10:24

    Etait-ce son caractère d’origine ou était-ce sa nature qui lui donnait ce caractère. C’était difficile à dire, mais dans tous les cas, il était aussi joueur qu’elle. A moins que ce ne soit elle qui le pousse à être si joueur. Séducteur, il l’était déjà par nature, c’était l’un des effets secondaires de sa reprogrammation mentale, on l’avait poussé à se soucier de choses triviales en dépit des choses importantes. Bien sûr, tout cela, il ne le savait pas et se laissait aller à la vie normalement. Et ce soir, il voulait simplement passer un agréable moment avec son petit chaton aux corps si féminin. Si le destin les amenait à se revoir plus tard, ce serait avec plaisir mais pour le moment, il ne se souciait que du présent.

    Joueuse, elle quitta ses bras et partit entre les arbres pour l’inviter à la suivre. Elle était là, il pouvait sentir son parfum, sa présence. Elle voulait jouer, elle voulait lui tomber dessus depuis les arbres, c’était prévisible mais il trouvait ca mignon. Elle était naturelle, elle était pure, rafraichissante. Il s’avança, il sentait sa présence, elle était en haut, elle s’apprêtait à lui tomber dessus. Elle se laissa tomber sur lui, il se retourna vivement et l’accueillit dans ses bras. Elle fut surprise mais le prit bien, éclatant de rire avant de lui mordiller le cou. Douceur qu’il lui rendit bien évidemment. A sa remarque, il se permit un petit rire.

    Il en faut plus pour me faire peur… et puis tu pouvais difficilement te cacher de moi avec ton doux parfum qui te trahit à moi.

    Et oui, il n’était pas humain, il était en partie animal comme elle, il pouvait la sentir de loin. Elle continuait de se débattre, ou du moins, de faire semblant de se débattre. Elle lui déchira ensuite son haut, s’amusant à le renifler et le caresser. Leur petit jeu était étrange et ne pouvait être comprit que d’eux. Pendant qu’elle le léchait, il sortit ses propres griffes et entailla la tunique de la jeune femme, transformant son haut en un charmant décolleté appétissant avant de plonger la tête pour embrasser et lécher délicatement le haut de sa poitrine.

    Ici aussi, ca sent très bon… et c’est délicieux sous la langue…

    Leur jeu gagnait en intensité au fur et à mesure, ce fut alors que la demoiselle lui fit une remarque prouvant son caractère imprévisible. Kitsu lui fit un sourire avant de répondre.

    Je les aime beaucoup aussi et pour plusieurs raisons…

    Aimant à montrer que lui aussi pouvait être imprévisibles, il prit la chatte dans ses bras, comme une princesse et fit quelques bond de branches en branches pour en trouver une assez grosse pour être à l’aise, en hauteur, dissimulé par les feuilles, un petit nid douillet en somme.

    On peut aussi les utiliser de cette façon…

    Il la fit s’assoir sur la branche, le dos au tronc et il en profita ensuite pour l’embrasser, à nouveau avec passion, alors que l’une de ses mains courait sur sa cuisses, s’amusant à remonter parfois délicatement sous sa tunique, histoire de la taquiner encore un peu…
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise

Ambroise

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 98
♦ Messages : 244
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Miou c'est moi ca?
♦ Date d'inscription : 15/11/2011
♦ Age : 35

Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyVen 3 Fév - 20:07

    C'est amusant de le sentir lui mordiller le cou, c'était agréable aussi le genre de petit geste qu'elle aimait beaucoup.. Qu'elle demandait en fait assez souvent.. Si elle n'avait pas assez de caresse dans une journée elle se mettait a déprimer et fermement. Oui oui elle déprime.. C'est assez ennuyeux, mais bon on ne pouvait pas faire autrement. Il lui en fallait plus pour avoir peur... Bon c'est quand même pas amusant. Un doux parfum c'est vrai qu'elle se lave souvent, mais bon elle s'est bien roulée dans l'herbe.. Ha oui , c'est vrai qu'il n'était pas un humain et qu'il sentait l'odeur comme elle la sentait.. C'était agréable de sentir comme cela.. Sauf dans les lieux qui sentait pas bon.. Oui parce que certain humain ne sentait vraiment pas bon.. On dirais qu'il pourrissait sur place les pauvre.. Il ne savait pas lécher leur blessures.

    Un nouveau petit cris lui échappa, rhoo le maitre allait pas être content.. Enfin pour le moment elle s'en fichait complétement... Bien oui le jeune homme posait sa tête entre ces seins... Humm il devait être au paradis le renards... Sentir sa langue sur sa peau la fit frisonner doucement, lui tirant encore un ronron de satisfaction.

    Délicieuse... Humm.. C'est vrai qu'elle devait avoir bon gout... Il aimait bien les arbres... Chouette elle n'était pas la seule... De quoi ? Qu'est ce qu'il faisait.. Sans aucune peur elle se laissa porter et le laissa grimper.. C'est drôlement plus facile comme cela n'est pas ? Un nouveau petit rire lui échappa quand le jeune homme s’assit sur la branche la collant a lui.. Tiens tiens, monsieur avait du désir pour elle... Amusant mais pas vraiment étonnant.. C'est vrai qu'elle était belle, qu'elle était attirante.. Dans un sens cela flattait plutôt la petit hybrides... Bien quoi cela fait du bien de se sentir désirée.

    Un soupir lui échappa quand le jeune homme laissa ces mains courir sur son corps. Un instant elle ferma les yeux.. Savourant la douceur de sa main.. Sauf qu'elle n'avait aucune envie de rester comme cela sans rien faire... Avec un petit rire elle posa ces mains sur le visage du jeune homme, ces yeux brillant de cette petite lueur joueuse..

    ♥  Miou... C'est pas fini. ♥

    Avec un petit rire la jeune chatte poussa l'homme, se doutant qu'il pourrais se rattraper avant de tomber.. C'était un hybride il devait être aussi souple qu'elle.. Avec un rire amuser, elle se redressa, avant de grimper encore plus haut.. Profitant de sa légerté pour monter sur les branches les plus fine.. La ville était belle comme cela...

    ♥  C'est beau vu d'en haut. ♥

    La jeune femme secoua doucement la tête avant de regarder vers le bas... Avec souplesse elle descendit un peu de quelque branches... Avant de sauter d'une branche a la branche d'une autre arbre...

    ♥  Kitsuuuu... n'a vas ? ♥

    Oui oui la jeune femme viens soudainement se rendre compte qu'elle aurait put lui faire mal.. Mais c'est logique non ? Elle a toujours du mal a penser avant d'agir.. Juste qu'elle aimait trop jouer, et fuir devant les avances d'un homme pour se faire désirer un peu plus est un jeu.. En tous cas pour elle... Et puis elle avait du mal a s'imaginer a coucher avec un autre hybride que celui qu'elle avait eu comme premier amant... Surtout que Kitsu lui ressemblait beaucoup...
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyLun 6 Fév - 16:23

    Elle était animale, lui qui l’était aussi était l’un des mieux placé pour la comprendre et surtout pour savoir comment réagir avec elle. Elle était un chat, joueuse, taquine, câline, il suffisait de savoir comment la taquiner pour l’amener au ciel. Quelques morsures dans le cou, des petits coups de langue sur le haut de la poitrine, elle frissonnait, elle ronronnait, elle aimait ca. D’autant plus que le renard en avait toujours plus à son service. Il la prit dans ses bras, comme une princesse, elle ne dit rien, son visage reflétait la surprise mais elle semblait aimer les attentions du renard ainsi que les jeux qu’il improvisait. C’était ca qui faisait le piment de cette rencontre. Lui, il avait dû être crée pour être un protecteur mais aussi un séducteur, pour satisfaire les maîtresses potentielles, il suffisait de se rappeler de quel manière sa créatrice l’avait « testé ».

    D’ailleurs, une fois qu’il l’eut posé sur une branche large, il l’embrassa, elle ne repoussa pas son baiser et semblait même aimer les caresses qu’il se permettait sur son corps. Oui, il ressentait du désir pour elle. Mais dans le fond, était-ce un mal ? Pourquoi se priver de profiter d’un moment agréable en bonne compagnie quand on pouvait se le permettre. La jeune femme pose doucement ses mains sur son visage et le fit reculer en lui annonçant que ce n’était pas fini. En un sens, tant mieux, lui courir après était très amusant, ca le serait autant que de la faire craquer et ca en rendrait leurs futurs ébats plus intenses. Car oui, le renard adorait la petite chatte, elle était mignonne, il voulait devenir son ami mais au fond de lui, il avait très envie d’elle et comptait bien la faire voyager avec lui, tout là-haut, dans le monde des plaisirs. D’ailleurs, vu que les hybrides sont conçus pour durer, ca serait amusant de voir combien de temps ils tiendraient chacun et qui rendrait les armes le premier.

    Mais en attendant, il fallait se rattraper pour ne pas se viander comme un gros gland et sauter de branche en branche pour rattraper la chatte. Il n’avait pas sa vitesse ni sa légèreté de chat, mais il se défendait très bien. Une fois près d’elle, elle lui dit encore une chose simple. Mais c’était cette simplicité, cette candeur, qui faisait une partie de son charme.

    Oui, c’est très beau…

    La jeune femme redescendit, elle se mit à son niveau, avant de sauter sur un autre arbre. Ensuite, elle lui demanda s’il allait bien. Avec élan et une bonne prise, il la suivit sur l’autre arbre avant de la regarder et de lui offrir un sourire doux.

    Oui, ca va, ne t’en fais pas…

    Le renard monta ensuite sur la même branche qu’elle. En douceur, il la saisit par les hanches alors que lui-même s’adossait au tronc. Il la gardait contre elle, debout, profitant de sa chaleur et de sa douceur.

    Tu sais quoi ? Là, je me sens très bien…

    Puis, il se décida à la taquiner à nouveau, tout en la gardant contre lui, il profita de leur différence de taille pour se saisir délicatement d’une de ses oreilles de chat entre ses dents, les mordillant tout doucement pour la taquiner sans lui faire de mal…
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise

Ambroise

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 98
♦ Messages : 244
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Miou c'est moi ca?
♦ Date d'inscription : 15/11/2011
♦ Age : 35

Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyDim 19 Fév - 10:07

    Oui la ville est belle vue d'en haut. Pourquoi certaine personne avait t'elle peur du vide. Le vide ne pouvait pas leur faire du mal . Tant qu'il se tenait a quelque chose. C'est vrai qu'elle adorait se pencher au dessus du vide, comme les chats elle n'avait pas vraiment le vertige. Que du contraire, plus elle était haut, plus elle se sentait en sécurité . On ne pouvait pas l'attraper quand elle était cacher dans un arbre ou sur un toi. Ou même au dessus d'une armoire.
    Chouette il allait bien. Sans rien dire elle se laissa aller. C'est étrange mais cette rencontre lui en rappelait une autre. Cela faisait de moi qu'elle n'avait plus penser a cet autre homme, non a cet autre hybrides. Un instant son regard se perdit dans le vide, comme si elle n'était plus vraiment la. La première fois qu'elle avait fait la chose, c'était avec lui, le seul être qu'elle avait aimer différemment qu'un humain.

    Un soupir lui échappe, un soupir de plaisir , elle adorait qu'on joue comme cela avec ces oreilles, surtout quand on lui faisait pas de mal. Sauf qu'elle savait un peu ce que l'hybride voulait d'elle. Si il avait été humain elle se serais déjà offerte, mais il était comme elle un hybride.
    La dernier fois qu'elle a coucher avec un être comme elle, qu'elle croyait être son ami, celui-ci l'avait rejeter. Et elle avait perdus un ami en plus d'un amoureux. Bien que la blessure se soient vite ressoudée elle ne voulait plus perdre d'amis. Même un nouveau amis.. Doucement la queue de la jeune hybride ondula contre sa jambes, alors qu'elle réfléchissait ce qui lui arrivait rarement. Pour une fois elle était déchirée entre deux envies, c'est ennuyeux comme situation.

    ♥  Tu veux t'accoupler avec moi ? ♥

    Voila c'était dit, sans aucun forme de retenues, elle ne rougissait même pas. Bien quoi c'est dans sa nature de ne rien cacher. Et puis pourquoi ne pas dire la vérité, si personne ne mentait la vie serais plus simple des fois. Mais plus compliquée aussi. Doucement elle pencha la tête en arrière, la posant sur l'épaule du renard. Son regard se posa sur le ciel. Est-ce que la femme qui l'avait mise au monde était la haut, est-ce qu'elle avait rejoins l'ombre ? Ces questions ne jouèrent pas longtemps dans son esprit, non le plus important c'était de comprendre ce que l'homme attendait d'elle.

    ♥  Moi j'veux qu'on soient amis... On est ami hein ? ♥

    On ne pouvait pas être ami et amant, il fallait du temps, cela elle le savait, elle l'avait vécut. Elle pouvait être amantes avec les humains, parce qu'elle était leur jouet, mais avec les autres hybrides ce n'était pas possible. Parce qu'elle ne voulait pas les perdre comme ami. Mais est-ce que l'homme comprendrais ? Pas sur parce qu'elle ne se comprenait pas elle même. Pourquoi cette peur, non ce n'est pas une peur c'est autre chose, quelque chose de plus troublant. Elle avait envie d'avoir les attentions de l'homme, mais en même temps elle se disait que faire l'amour avec lui pourrait être dangereux.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyMer 22 Fév - 14:54

    Ils étaient bien installés là, tous les deux, sur leur branches, à regarder la ville. Un humain normal serait terrifié par cette hauteur et le peu d’appuie. Mais pas eux et pour des raisons un peu différentes même s’ils ne pouvaient pas en comprendre les tenants et les aboutissants. Elle, elle était hybride de chat, un animal acrobate, dénué du vertige et possédant un sens de l’équilibre supérieur. Lui, ce n’était pas son côté animal, les renards ne grimpent pas comme ça aux arbres mais il fut un garde autrefois, un combattant d’élite qui avait été entrainé à faire face à bien des situations. Si son esprit ne s’en souvenait plus, son corps, devenu plus puissant par l’hybridation, en avait une parfaite mémoire. Mais le renard ne se posait pas trop de questions, pour le moment, ça lui faisait trop mal à la tête, il préférait s’amuser à sa façon. La chatte semblait aimer la façon dont il mordillait son oreille si on se fiait au doux soupir qui quitta ses lèvres fines. Kistu pouvait sentir la queue de chat quoi ondulait doucement, c’était amusant. Lui, il ne se prenait pas la tête autant qu’elle, il suivait ses envies mais respectait tout de même ceux et celles qu’il rencontrait. La jeune femme lui posa ensuite une question qui le prit légèrement au dépourvu. Elle avait demandé ça de but en blanc, il fallait vraiment s’attendre à tout de sa part. Kitsu se permit un léger rire, pas moqueur, avant de lui répondre, enfin à sa façon…

    Et toi, tu as envie de t’accoupler avec moi ?

    Comment prendre les gens au dépourvu ? Répondez à une question par une autre question ? Mais bon, il n’allait pas être méchant et lui parler franchement.

    Si toi, tu en as envie, alors oui, ce serait volontiers que je passerais avec toi un moment agréable.

    Dit-il avant de plonger son visage dans le cou de la jeune femme pour y déposer un baiser. Il n’en fit pas plus, la laissant à sa réflexion, caressant ses cheveux alors qu’elle posait sa tête sur son épaule. Il vit à son regard qu’elle semblait un peu perdue. Comme elle ne lui disait rien sur ce qu’elle pensait à cet instant, il ne pouvait pas l’aider. Elle lui demanda ensuite s’ils pouvaient être amis. Kitsu pencha la tête pour planter son regard dans celui de la minette, lui offrant un sourire doux et gentil.

    Bien sûr qu’on est amis. Pourquoi on ne pourrait pas l’être. En plus, il est plus facile de nous comprendre qu’avec les humains.

    Bien sûr, Kitsu ne pensait pas comme elle. Selon lui, on peut très bien être ami et amant. Seulement, il ne connaissait rien du passé de la jeune femme et de son premier amant hybride. Si elle cherchait plus loin, elle verrait qu’il n’était pas du tout le même genre. Drague ET respect étaient compatibles selon son point de vue. Mais bon, pour le moment, tout ce qu’il voyait, c’était une jeune femme en pleine interrogation et qui ne lui disait rien. Tiens, s’il essayait de la faire se confier à lui ? Peut-être qu’ils pourraient mieux se comprendre.

    A quoi tu penses mon chaton ? On dirait que quelque chose te préoccupe…

    Lire les pensées, il ne savait pas faire, lire les expressions de son visage, c’était nettement plus à sa portée…
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise

Ambroise

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 98
♦ Messages : 244
♦ Âge du perso' : 19
♦ Fiche : Miou c'est moi ca?
♦ Date d'inscription : 15/11/2011
♦ Age : 35

Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] EmptyVen 6 Avr - 12:59

  • Si elle avait envie de s'accoupler avec lui. La question était complexe, son corps ne dirais pas nom, mais son esprit n'était pas vraiment certains de le vouloir. C'était compliquer, elle peinait a désirer autant les hybrides que les humains, comme si quelque chose dans son esprit coinçait.. L’empêchait de vraiment se laisser aller.. Oui un moment agréable, mais elle avait peur de trop s'accrocher si elle se laissait aller au envie de son corps. C’était plus facile avec les humains, elle se devait de leur obéir, donc prendre du plaisir avec eux était simple et sans douleur.

    Il pouvait être amis, la jeune neko laissa se dessiner un petit sourire sur ces lèvres. Oui être amis, c'est bien les amis, c'est rassurant.. C'est chaud un ami... La jeune femme se liait assez facilement au autres, bien qu'elle aille toujours peur de les perdre, mais bon cela faisait partie de la vie. Non il n'était pas plus facile a comprendre que les humains, il comprenait mieux ce qu'elle était, même si elle ne savait pas trop ce qu'elle était. Mais cela n'avait pas d'importance.

    A quoi elle pensait.

    ♥ Il faut que je rentre... ♥

    Oui il fallait qu'elle rentre... La jeune femme sortit des bras de l'homme, faisant une petit pirouette sur la branches.. Avec délicatesse elle posa ces lèvres sur les lèvres de l'homme, elle s'en voulait un peu. Pourquoi ? Parce qu'elle allait le décevoir, mais les choses n'était pas assez clair dans son esprit pas encore assez nettes. Non elle ne voulait pas encore une fois risque son cœur... Si elle le risquait encore une fois il risquait de s briser... Une bonne fois pour toute...

    Doucement elle recula allant le plus loin sur les branches, le vent était agréable et soulevait doucement ces cheveux roux... La nuit était belle mais il fallait rentré. Il fallait qu'elle rentre sinon son maitre allait se fâcher, déjà qu'elle avait fait pas mal de bêtises. C'était encore étrange, elle avait envi de partir et en même envie de rester. Voila pourquoi elle n'aimait pas ceux qui lui ressemblait.. Elle ne savait jamais vraiment comment agir avec eux.. Cette fois un sourire doux apparus sur son visage illuminant ces yeux de chats...

    ♥ Cela a été un plaisir.♥

    Un petit rire un peu triste lui échappa avant qu'elle ne se laisse tomber en douceur de la branche, une chute contrôlée, ou presque.. Elle aimait cette folie qui prenait de temps en temps son corps... aussi silencieuse qu'un chat elle disparus sous les branches. Directions la maison de son maitre, pourvus qu'il soient la. Elle n'aimait pas l'appartement quand il était vide, il était si silencieux, et elle n'aimait pas le silence.

    Petite ombre parmi les ombres elle prenait juste le temps de courir, plus vite, toujours plus vite.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Vide
MessageSujet: Re: Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]   Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Apologies des minettes joueuses et peu farouches [PV ambroise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Quartier Magna Ѧ :: Parc des Lumières-