Partagez | 
 

 Morgana Sigvard ~ Pièce d’Échecs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♦ Informateur ♦

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 405
♦ Messages : 343
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Fiche disponible ici et le carnet des RP, relations & résumés se trouve là bas.
♦ Date d'inscription : 20/11/2011
♦ Age : 26

MessageSujet: Morgana Sigvard ~ Pièce d’Échecs.   Sam 26 Nov - 1:32

Votre Carnet d'Identité

Nom de Famille : Sigvard
Prénom(s): Morgana
Surnom: Aucun pour le moment
Âge: 19 ans
Titre de noblesse: Aucun
Province: Nördlichesländer
Faction et classe: ♦ Citoyens ♦ Informateur
Orientation Sexuelle: Plus facilement attirée par les femmes, mais ne repoussera pas un homme s'il a su capter son intérêt...

Pouvoirs

Autonome: tout le monde a bien compris que vous résistez au froid. Mais en plus de cela, vous êtes quelqu'un de débrouillard, vous savez souvent vous passer des autres. Tiens, mais c'est comme votre Province d'origine, ça...

Informations: Vous avez accès à un certain nombre de renseignements qui vous seront fournis par les Admins ou que vous irez lire vous-même ici ou là.

Pick-pocket: Un petit don de filou qui vous permet d'obtenir certaines informations, mais aussi de gagner votre vie lorsqu'il le faut.



Vos opinions

Il y avait eu la Régence... Une période sombre. Dans les premiers temps, Morgana ne s'en aperçut presque pas, car à ce moment là elle était encore adolescente. Et à cet âge là, il est difficile de rester ancré dans la réalité... Pendant les dernières années de la suprématie d'Uriel D'Arken, Morgana s'était enfin réveillée, elle était pleinement consciente de la situation de l'Empire, autant que peut l'être une fille de famille modeste élevée dans la Foi. A ce moment là, la jeune femme était remplie de doutes. Elle n'était plus sûre d'être en accord avec les agissements officiels. Il se murmurait de bien horribles choses... Mais il y avait cette ambition qui la dévorait de part en part. Cette impression de ne pas être tout à fait dans son élément, qu'elle pouvait aller beaucoup plus loin en se donnant les moyens d'y arriver... Morgana aurait pu rejoindre la résistance sous la pression d'un ami et le poids de ses doutes, mais finalement Ezhekiel fut couronné. Et l'intriguant Uriel s'inclina. En demoiselle intelligente, Morgana se doutait bien que le Haut Prêtre n'avait pas complétement abdiqué. Mais cela ne la concernait absolument pas. A présent, un véritable Empereur détenait le pouvoir en Ishtar. Les choses pouvaient commencer.

La jeune femme ne préfère pas penser aux esclaves et aux expériences étranges des scientifiques d'Ishtar. Elle n'est pas contre le progrès bien sûr... Mais sa tolérance s'arrête à un certain point. Elle ferme les yeux, il n'y a rien qui l'oblige à prendre part à ce débat, et cela lui convient parfaitement. Elle n'est pas cruelle, croisant un esclave, elle le traitera avec respect. Les choses s'arrêtent là.

Concernant les éclairés et les révolutionnaires... Morgana leur en veut. Ils se permettent de vouloir tout changer sans se soucier des conséquences que cela entraine pour certaines personnes. La demoiselle les trouve bien plus égoïstes que la noblesse. Au nom de leur cause, ils bousculent quiconque se trouve sur leur chemin.

Entre une poignée d'utopistes et le rang des partisans de l'Ombre, ce n'est pas compliqué de choisir. Ces révolutionnaires, qu'ont-ils sinon leurs idées et leur cœur ? Rien d'autre. Et pour Morgana, ce n'est pas suffisant.


« Elle voulait entrer dans ce monde. Par n'importe quel moyen. »

Description : Qui êtes-vous et à quoi ressemblez-vous ?

Physique: Morgana collectionnait les sobriquets pendant son enfance et son adolescence. Passant de naine, grosse, à maigrelette aguicheuse et froide, la jeune femme ne savait plus vraiment sur quel pied danser. Il faut dire qu'elle a bien changé en grandissant... Mais elle est restée très longtemps hésitante, gardant en mémoire les piques que l'on reçoit presque systématiquement lorsque l'on est enfant. Quel est le gamin qui échappe totalement à un tel traitement ? Même un fils d'Empereur peut recevoir une remarque désagréable, de temps à autre...

Comme c'est parfois le cas avec les méchancetés enfantines, les vilains surnoms de Morgana ne reflétaient pas la réalité. Elle est de stature plutôt discrète, avec de jolies formes et une taille acceptable. Malgré tout, la jeune femme s'est toujours trouvée trop petite, alors elle triche en portant constamment des bottines à hauts talons carrés. Les talons fins ne sont pas très pratiques pour détaler dans les rues en situation d'urgence. Elle n'est pas vraiment riche, mais pour acheter ce genre de bottines elle n'hésite pas à se priver et à écumer les boutiques de cordonniers.

Du côté des vêtements, comme toutes les filles elle aimerait pouvoir s'habiller avec les plus belles robes cousues dans les plus belles étoffes... Mais il faut être réaliste: quand le budget ne suit pas, il ne faut pas espérer l'impossible. D'autant plus que ses activités l'obligent à porter des tenues plus pratiques et plus discrètes. Depuis qu'elle est arrivée dans la capitale, elle a pris l'habitude de porter de longues robe toutes simples à manches longues, fluides, qui tombent juste au dessus de ses chevilles et qui lui découvrent les épaules. Il suffit de relever un peu son jupon et d'entamer la course. S'il fait vraiment froid, elle met des bas épais et enfile une veste courte de couleur émeraude. Mais le climat de la capitale est beaucoup plus clément que celui de sa terre natale...

Morgana est pâle, le teint typique des habitants de Nördlichesländer. Elle a quelques taches de rousseur sur les pommettes, une marque discrète qui trahit le mélange provincial de sa famille. Ses ancêtres étaient de Steefeal. Sa chevelure est châtain clair tirant sur le roux et son regard est un mélange étrange de gris et de vert.

La jeune femme a eu beaucoup de mal pour arrêter de se ronger les ongles, aujourd'hui on peut encore la voir porter ses doigts à ses lèvres... puis les retirer précipitamment, l'air confus. Ses mains sont fines mais légèrement abimées. Morgana prend beaucoup de soin à se limer les ongles en amande, elle trouve cela très féminin. Elle est déterminée et prête à tout, mais elle reste une fille en premier lieu... Avec tous les avantages et les inconvénients que cela peut lui apporter.


* * *

Personnalité: Morgana est rongée par son rêve. Un rêve insensé, qui n'a rien d'un conte de fées lorsque l'on connait ce qu'il se passe en coulisses. La jeune femme les connait un peu, les dessous sordides de la noblesse. Mais les choses vont bien au delà de tout ce qu'elle peut imaginer...

Cependant, la voilà dans la capitale après avoir rêvé de ce moment pendant des années. Vous pouvez aisément imaginer son excitation... Et sa détermination.

La petite Morgana a été éduquée avec simplicité. Des valeurs morales, le respect et la crainte des puissants. La fillette était capricieuse et têtue, à force de punitions ces deux aspects se sont atténués. A présent, Morgana n'exige plus et ne se bat plus pour défendre ses idées. Elle fait profil bas et pour obtenir ce qu'elle désire, elle ne compte que sur elle même. La jeune femme a une imagination débordante, bien utile pour se sortir de toutes les situations sans appeler à l'aide. Elle avait beaucoup de craintes mais s'est forcée à les annihiler au fil du temps. Elle pense qu'elle ne pourra pas avancer en ayant des faiblesses. Le problème étant que bien souvent, on ne supprime pas ses peurs... On les refoule. Et elles peuvent ressurgir n'importe quand, comme une bombe à retardement.

Avec ses proches, Morgana peut se montrer prévenante, douce et patiente. Elle a un certain sens de la pédagogie et sait l'utiliser face aux enfants. Mais sa famille et ses amis sont si loin d'Ishtar... Quand aux enfants... Pourraient-ils être la clef pour atteindre la noblesse ? La jeune femme en doute.

Les serments signifient énormément pour elle, elle est naturellement loyale et franche... Mais pour parvenir à son objectif, elle a compris qu'il fallait laisser tout ceci de côté. En étant quelqu'un de bon, on se fait juste écraser lamentablement. Morgana l'a appris à ses dépends. Une leçon rapide et douloureuse qui a radicalement changé la jeune femme.

Elle est débrouillarde, vive et surtout, imprévisible. Elle ne connait personne, n'a aucune attaches dans la Capitale... Elle compte sur cet atout pour parvenir à ses fins. Mais elle est trop sûre d'elle. C'est une femme, et en dépit des espoirs qui la rongent, en dépit de sa force de caractère, elle ne peut pas tout prévoir. Elle ne sait pas quelle route va croiser la sienne. Morgana espère se servir d'autrui pour s'élever, mais si c'était les autres qui l'utilisaient, elle ?


« La fin... justifie les moyens. »

Récit d'une vie

Morgana est issue d'une famille modeste de la province de Nördlichesländer. Son père passait le plus clair de son temps à travailler d'arrache-pied pour subvenir aux besoins de la maisonnée. C'était sa mère qui s'occupait des questions spirituelles. Elle était très croyante et mettait au lit ses deux petites filles avec des paroles dignes des Écritures de l'Ombre.

Morgana n'a jamais été très proche de sa grande sœur, elles ont toujours été distantes, cet état empirant au fil des années.

La jeune femme est fascinée par l'Ombre depuis toute petite. Cette puissance, cette énergie... Un seul homme pouvait vous bénir, le pilier de cet Empire, et la réussite était au rendez-vous. Au contraire, faites vous dépouiller, maudire, perdez votre souverain le plus cher et... retombez dans votre fange infâme. La fille Sigvard ne peut imaginer un régime sans Ombre. Cette branche là est si forte... Elle a eu quelques doutes pourtant. Oh, pas bien longtemps... Avoir la foi envers une poignée de révolutionnaires, c'est vraiment suicidaire. C'était contre ses désirs, ses rêves de noblesse...

Jamais, elle ne pourrait jamais se ranger du côté du peuple... Elle n'avait pas eu à souffrir du pouvoir en place, malgré les inégalités et les atrocités. Elle n'avait aucune raison de se rebeller.

Tout avait commencé dans la demeure du Gouverneur. Il avait accepté de prendre Morgana comme compagne de jeu pour sa fille. Ce n'était pas toujours très gai, mais cela permettait de bénéficier de quelques avantages non négligeables. La petite Sigvard avait sept ans. La fille du gouverneur était une vraie peste, le parfait exemple de la gamine pourrie gâtée. Dans les premiers temps, Morgana détestait cette situation. Mais son père lui avait douloureusement fait réaliser certaines choses... Il n'y avait pas d'issue. Quand on est haute comme trois pommes, la question du choix ne se pose même pas. Alors la petite fille cherchait quelque chose pour se libérer, en pensée. La gamine du gouverneur lui menait la vie dure, et il était impensable de répliquer. Elle avait bien essayé une fois. Mais on ne se brûle pas les doigts deux fois, à moins d'être stupide.

Dans sa province, les bienfaits et les richesses de la noblesse avaient des airs de contes de fées. Morgana ne tarda pas à s'y noyer, à rester en contemplation devant un magnifique secrétaire sculpté, face à un immense miroir en pied. Elle grandissait entre deux mondes totalement différents. Sa maison, où elle rentrait en fin d'après-midi, et puis cette maison, la maison du gouverneur...

La petite Sigvard grandissait en compagnie de la fille du gouverneur. Cette dernière ne s'était pas adoucie, elle était toujours aussi mauvaise, hautaine et menteuse. Si son caractère n'avait rien d'enviable, son physique était des plus admirables. Morgana eut le privilège d'en être la seule contemplatrice pendant plus de huit ans. Et elle en profita. Beaucoup même...


* * *

« C'est mon anniversaire aujourd'hui Morgana. J'ai treize ans. »
« Je le sais... »
« Alors pourquoi ai-je besoin de te demander de me coiffer ? Tiens ! Voilà la brosse ! Je veux avoir une plus jolie coiffure que toi ! Tu n'es pas jolie, mais ta paysanne de mère te coiffe bien. Fais-moi pareil ! »

La jeune Morgana, âgée de douze ans et demie au moment des faits, se retenait de sourire d'un air triomphal. Elle faisait semblant de rechigner à la tâche, de cette façon, la fille du gouverneur l'obligerait à passer encore plus de temps sur la coiffure. Une soi disant punition que la fillette apprécierait avec délices. Assise au plein milieu d'une immense chambre de princesse, entourée de meubles luxueux et de poupées exotiques, Morgana était aux anges. La fille du gouverneur parachevait le tableau, avec sa peau d'une pâleur extrême, et ses cheveux noirs, si noirs... Dommage que sa voix soit si désagréable.

« Arrêtez de bouger s'il vous plait... T'as pas... Vous n'avez pas envie que votre coiffure soit tordue. Fermez les yeux et profitez du silence... »
« Depuis quand tu me dis ce que je dois faire, Morgana-la-paysanne-moche ? »
« Pardon, pardon... »

Malgré ses protestations outrées, la fille du gouverneur ferma les yeux et se tut. La petite Sigvard se détendait, en dépit de son animosité envers la peste, ses gestes étaient très doux. Elle glissa lentement ses doigts entre les mèches d'ébène de sa camarade. Un doux parfum s'en échappait.

« Pourquoi tu me caresses le cou Morgana ? »

Silence.

« Continues de me coiffer ! Je ne t'ai pas autorisée à rentrer dans ma chambre pour que tu dormes ! Dépêches toi ou je vais me plaindre à Père ! »


* * *

Lorsque sa fille fêta son quinzième anniversaire, le Gouverneur l'envoya dans une autre province, pour parfaire son éducation, et peut-être se trouver un futur fiancé. Un bon parti, noble, cela va de soi. Il congédia Morgana, qui eut beaucoup de mal à revenir à un quotidien normal, après avoir été employée pendant huit ans chez le Gouverneur de Nördlichesländer, après avoir grandi dans ce monde d'or et de plaisirs...

Morgana se sentait de plus en plus mal, enfermée brusquement dans la classe sociale dans laquelle elle était née. Elle était persuadée de pouvoir aller plus loin, beaucoup plus loin. La noblesse était indéniablement à la mesure de ses talents et de ses besoins. Elle voulait toucher ce monde et avoir enfin l'assurance de l'intégrer pleinement. Par n'importe quel moyen.

Alors elle continua tant bien que mal à s'instruire. Elle lisait et relisait les rares ouvrages qu'elle avait en sa possession. Au point de les connaître par cœur. Elle formula un vœu, celui d'étudier la Prêtrise, mais cette idée fut tuée dans l’œuf: sa mère écrasa cette pensée d'un coup de sabot.

« Toi, étudier l'Ombre ? Voyez-vous ça ! Je serais une mère comblée si l'une de mes petites entraient dans la prêtrise. Mais toi ? Tu me sembles incapable de faire les sacrifices que cela demande... Non vraiment. C'est ta sœur qui devrait plutôt se diriger dans cette voie. »

Et pourtant, la grande sœur de Morgana n'était pas croyante. Au contraire, elle était son exact opposé. Mais comme la plupart des Sigvard, elle savait bien cacher son jeu, et les parents ne se doutaient pas une seconde que leur ainée étaient en réalité une traitre à l'Empire. Ou au moins, tentait par tous les moyens de le devenir, au nom de la liberté.

Morgana n'osait rien dire. Sa mère allait une fois de plus lui rire au nez. Et puis il y avait Kieran. Il avait déjà dix-sept ans, soit deux ans de plus qu'elle, mais la jeune fille l'appréciait. Il lui avait bien remonté le moral lorsque la maison du Gouverneur lui manquait. Parfois, c'était aussi la fille du Gouverneur qui lui manquait... Mais ça, elle se gardait bien de le dire.

Kieran n'était pas encore tout à fait un homme, mais il avait déjà de grandes idées. Morgana ne faisait pas trop attention aux convictions de son ami, elle pensait qu'il allait finir par changer d'avis... Et lui espérait qu'elle s'arrête avec ses idées de grandeur. Ils s'étaient connus peu après le départ de la fille du gouverneur. Lorsque Morgana avait quinze ans. Kieran fut assez courtois pour attendre trois ans avant de séduire la jeune femme plus en profondeur. Et puis juste après ça, il l'abandonna.

« T'as pas changé depuis le début ! Toujours ton putain de rêve de bourge ! J'pensais que t'allais changer, pour moi..! Mais non, même pas. »

« Même pour le meilleur garçon du monde, je ne changerais pas... Cela ne te convient pas ? Et ben vas y, casses-toi. BARRES-TOI PAUVRE CON PATHÉTIQUE SANS AUCUNE FOI, T'ES VIDE, T'ES CREUX, T'AS RIEN, T'ES MÊME PAS CAPABLE DE SENTIR L'OMBRE AUTOUR DE TOI ! Casses-toi... Vite... N'oublies pas TES CHAUSSETTES ET TA CHEMISE ! … Bouffon. »

Morgana gardait la tête haute. Mais lorsque Kieran partit enfin, elle s'effondra. Elle tenait à lui, malgré leurs différents. Mais lui n'avait pas du tout les mêmes pensées. Cet air dégouté sur son visage... Alors qu'il l'avait fait hurlé de plaisir quelques minutes avant !

Six mois plus tard, elle claquait la porte de sa maison.

Il n'y avait plus rien ici. Nördlichesländer était pleine de force et de promesses, mais pour exploiter tout ce potentiel, il fallait détenir quelques clefs...

Fraichement débarquée dans la capitale, la demoiselle Sigvard se débattit pour trouver un emploi correct: une place dans un restaurant du quartier de Tchï. Elle avait eu plusieurs propositions... pour s'enrôler dans la ligue des femmes à plaisir. Morgana n'était pas encore de cette trempe là. Mais la lubricité suintait dans tous les coins d'Ishtar...

Elle n'était rattachée à rien ni personne. Elle pouvait agir selon son bon vouloir.

Jouer l'innocente, camoufler ses ambitions derrière ses taches de rousseur, faire l'effarouchée, l'amoureuse, la passionnée, la nymphomane, tout était possible. Morgana avait les capacités pour entrer dans la partie. Mais une fois que l'on a commencé à jouer, difficile de s'arrêter...

Le jeu en valait-il la chandelle ? Débarrassée de son ambition dévorante, que restait-il de la jeune femme ?

Juste une carcasse vide, errante.


« La pièce parfaite pour se mouvoir sur l'échiquier, dans l'Ombre,
Recueillant des informations au profit de l'Empereur. »
Ou de quelqu'un d'autre...


Mais vous êtes qui, en fait ? ._.

    Comment avez-vous découvert le Forum ?
    - Il y a longtemps, via partenariats. Et puis plus récemment, via le vil Uriel sur un autre forum où il répand la Mauvaise Parole.
    Avez-vous des conseils ou des remarques le concernant ?
    - Non pas vraiment. Au début j'étais pas emballée, et puis en fouinant tous les topics explicatifs, quand on est un minimum intelligent on trouve forcément plusieurs possibilités de jeu assez intéressantes. Donc c'est cool.
    Votre Disponibilité (en moyenne) :
    - Je peux passer tous les jours ça c'est sur. Après, vu que j'ai quand même d'autres activités, je ne garantis pas un post RP tous les jours. Mais au minimum, il y en aura forcément deux par semaine. J'espère que ce quota n'est pas trop lent pour vous ^^'





Dernière édition par Morgana Sigvard le Jeu 19 Jan - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morgana-lazarey-photography.tumblr.com/
Mort(e) tragiquement

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 620
♦ Messages : 2351
♦ Âge du perso' : 35
♦ Fiche : It's me, Uriel !
♦ Protecteur : The Emperor Protects !
♦ Date d'inscription : 27/03/2010
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Morgana Sigvard ~ Pièce d’Échecs.   Sam 26 Nov - 10:07

Bien le bonjour !

Une belle fiche, un chouette personnage... J'aime beaucoup. Comme l'info n'est pas facile à trouver (elle vient d'un vieux personnage, inscrit il y a des lustres) : le nom de la famille gouvernante ta Province est von Markus (Heinrich en était le représentant sur Ishtar).


Je te valide. Tu auras un MP concernant les infos dont dispose ton personnage et ton lieu secret d'ici peu.

Bises.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liberumarbitrium.net
♦ Informateur ♦

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 405
♦ Messages : 343
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Fiche disponible ici et le carnet des RP, relations & résumés se trouve là bas.
♦ Date d'inscription : 20/11/2011
♦ Age : 26

MessageSujet: Re: Morgana Sigvard ~ Pièce d’Échecs.   Sam 26 Nov - 11:12

    Magnifique \o/

    Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morgana-lazarey-photography.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Morgana Sigvard ~ Pièce d’Échecs.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Morgana Sigvard ~ Pièce d’Échecs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ϩ Recensement Impérial Ϩ :: Validées-