AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Adoptez un renard [PV Yue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Adoptez un renard [PV Yue] Vide
MessageSujet: Adoptez un renard [PV Yue]   Adoptez un renard [PV Yue] EmptyMar 8 Nov - 13:30

    Son esprit était encore bien embrouillé, c’était les conséquences du conditionnement mental destiné à tout lui faire oublier. Il y avait une part de son inconscient qui luttait encore pour remonter à la surface. Mais lui, ne pouvait pas s’imaginer pourquoi, une part de son esprit voyait des contradictions partout et sa conscience ne le savait pas. Ca lui passerait sans doute avec le temps… ou alors ca empirerait et la situation deviendrait désastreuse. Après plusieurs semaines de tests depuis son réveil, il allait enfin quitter son laboratoire, ce n’était pas trop tôt. Il en avait plus qu’assez de cet endroit, sombre, enfermé, la quasi-totalité du personnel qui lui fait la tête. En fait, ils avaient peur de lui. Bien sûr, on avait effacé de sa mémoire le « petit incident » qui en était la cause, ca valait mieux pour tout le monde, notre renard ignorait donc encore pourquoi tout le monde le boudait ainsi. La seule qui semblait l’adorer, c’était la femme qui disait lui avoir donné naissance. D’ailleurs, elle devait avoir un sacré grain dans la tête celle-là. Au début, elle se présente presque comme sa mère. Et voilà que peu de temps après, il se retrouve avec elle en train de le chevaucher et de gémir en cœur. Drôle de façon d’établir des liens maternels…

    Quoiqu’il en soit, il quittait enfin les lieux et ce n’était pas trop tôt. Pour préserver certains secrets, on l’avait fait sortir dans une voiture fermé et prit un itinéraire labyrinthique pour qu’il ne se souvienne pas de l’accès à Exodum. Finalement, notre renard fut mit amener sur le marché. Une fois hors de la voiture, il put enfin respirer et profiter du soleil. Il était née dans le laboratoire et n’en était jamais sortit, pourtant une part de son inconscient semblait retrouver le soleil comme s’il l’avait connu avant.

    Loin de toutes ces considérations, il fut pris en charge par un homme ventripotent qui allait se charger de le vendre. Puisque qu’il faisait très beau aujourd’hui, la vente se ferait en plein air, sur une grande estrade de bois. Kitsunebi eut simplement à se mettre dessus, vêtue d’un pantalon blanc et d’un haut sans manche qui faisait ressortir ses traits animaux et sa virilité. Le vendeur commença à faire son travail, marchand le long du devant de la scène, commençant à alpaguer les clients de sa grosse voix. Au vu des renseignements que lui avaient donné les scientifiques et le prix qu’il en voulait, il savait déjà sur quelle clientèle il allait taper.

    Approchez, approchez, gentes dames et demoiselles ! Aujourd’hui, une grande vente exclusive ! Ce magnifique esclave tout beau, tout frais tout neuf ! Un magnifique renard à la beauté époustouflante. Un garde du corps idéal pour toute personne désireuse d’avoir une vraie protection rapprochée. Et pour vous prouver mes dires, une petite démonstration !

    L’homme claqua des doigts et deux brutes taillées comme des armoires à glace se présentèrent sur la scène et se dirigèrent vers Kistu, avec l’intention de lui en faire baver. C’était un peu risqué mais le vendeur était adepte des tactiques de vente choc. Les instincts guerrier et son sang de Yijing, mêlé à celui du renard se mirent à parler et tout fut terminé avec force et adresse. En quelques baffes, les deux costauds était KO au pied de la scène et le renard n’avait pas prit un coup.

    Ne vous l’avais-je pas dit mesdames ! Un excellent protecteur ! Cet esclave est le meilleur qui soit…

    Et toi, tu es sans aucun doute le vendeur le plus ringard que j’ai jamais entendu.

    Et crac ! Le festival commençait, le renard n’avais eu aucune honte à vanner le pauvre homme en publique même s’il se sentait rouillé, il aurait pu être bien plus méchant. Le vendeur était peut-être ringard mais il demeurait quand même professionnel. Il n’avait pas adoré la réplique de la marchandise du jour mais ne dit rien et l’utilisa même à son avantage.

    Et en plus il a de l’humour. Non vraiment, c’est l’esclave que vous voulez. Et si en plus, vous voulez de lui quelques faveurs, ce serait bête de vous en priver mesdames, d’autant plus qu’il est beau.

    Le vendeur s’était approché de lui et lui murmura quelques mots discrètement.

    Psst ! Enlèves le haut.

    Soupirant, Kistu décida d’obtempérer, histoire d’en finir rapidement avec cette farce. Depuis tout à l’heure, il y avait de plus en plus de femmes qui s’arrêtaient et le voir torse nu dans toute sa beauté et sa virilité acheva les plus midinettes d’entre elles, dont certaines défaillir carrément sous le coup de l’émotion, il n’en fallait vraiment pas beaucoup…

    Il n’a que des qualités ! Il n’y en a qu’un seul et il en vente aujourd’hui seulement !


Dernière édition par Kitsunebi le Jeu 17 Nov - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yue Wu Zang
Ʌ Noble Ʌ

Yue Wu Zang

♦ Influence : 488
♦ Messages : 335
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Petite princesse Yue
♦ Date d'inscription : 01/06/2011
♦ Age : 28

Adoptez un renard [PV Yue] Vide
MessageSujet: Re: Adoptez un renard [PV Yue]   Adoptez un renard [PV Yue] EmptyMer 9 Nov - 19:56

[Yeah, first !]

Et voilà, ça la prenait à nouveau. Depuis qu'elle y avait regoûté, elle ne pouvait plus s'en passer. Il lui fallait un autre esclave ! Et puis surtout, son esclave de protection nouvellement acheté, cet Illyen, avait beau être bien mignon ― Yue adorait ses cheveux bruns : cette couleur marron foncé était rare au Wu Zang ou même à Ishtar ― il ne pouvait pas la protéger tout seul. D'autant plus que la Princesse se posait de très sérieuses questions quant à ses compétences réelles au combat : on ne pouvait pas vraiment dire qu'il était impressionnant ou effrayant physiquement parlant. Et son père insistait pour qu'elle soit en permanence accompagnée et protégée …
Ça, pour la coller aux basques, il la collait. Illyen s'éloignait rarement de plus de quelques mètres ; à croire qu'il ne pouvait plus se passer d'elle. Finalement, il s'était plutôt bien intégré au Palais Wu Zang : les domestiques avaient vite compris qu'il ne risquait pas de leur voler leur boulot ― de toute façon, il passait le plus clair de son temps à regarder dans le vite ou s'entraîner aux armes ― et même Hua, d'abord sceptique et un peu effrayée à l'idée de côtoyer cet homme tous les jours, avait fini par accepter sa présence. Aujourd'hui, elle marchait nonchalamment à ses côtés, elle qui avait souvent grand peine à rester aux côtés d'un homme. Il fallait dire qu'on s'adaptait vite à un type qui adressait à peine un regard aux personnes autour de lui … Au final, les gens faisaient exactement la même chose que lui : faire comme s'il n'existait pas. Ce qui lui convenait plutôt bien en fin de compte.

- Par ici, Princesse, c'est par là qu'ont lieu les ventes aux enchères. Il paraît qu'ils présenteront des spécimens uniques aujourd'hui !

Ce n'était pas Hua qui avait parlé, mais la servante qui l'avait déjà accompagnée lorsqu'elle était allée acheter Illyen. Une blonde d'une vingtaine d'années, recrutée à Ishtar lors de l'arrivée de la Princesse à la capitale ; mais Yue ne connaissait toujours pas son nom … non pas qu'elle en ait quelque chose à faire, d'ailleurs. « Hep, toi là-bas ! », c'était comme ça que la Princesse appelait la plupart des domestiques : ils étaient tous interchangeables. Mais apparemment, cette servante-là connaissait bien le marché d'Ishtar et surtout les enchères : son ancien employeur en était un grand amateur. Alors forcément, quand on parlait d'enchères aux esclaves.
Il y avait une flopée d'estrade partout sur le marché. Les gens se bousculaient, les vendeurs criaient et ça sentait mauvais. A bien y réfléchir, Yue préférait les ventes aux enchères en intérieur : on était assis confortablement, il y avait des rafraîchissements, et c'était beaucoup plus calme.

- Princesse, regardez ! Celui-là va se battre !

Yue jeta un coup d'œil dans la direction que lui indiquait Hua. Sur un estrade un peu plus grande que les autres, se trouvait un homme dégoûtant ― non mais on n'a pas idée d'être aussi gros ! ― deux hommes à l'air menaçant, et un hybride. Une seconde plus tard, les deux hommes étaient à terre. La servante émit un petit sifflement d'admiration, tandis que Hua lâchait un léger « oh ! », impressionnée par la performance. Yue, elle, ne voyait qu'une chose : ces délicieuses petites choses poilues qui ornaient la tête de l'esclave, ces deux mignonnes petites oreilles qui n'attendaient que les mains de la Princesse pour être tripotées.

- Allons-y, rapprochons-nous !

Avec l'aide d'Illyen, elles taillèrent dans la foule pour se rapprocher au plus près de l'estrade : l'esclave écartait de grands mouvements de bras les spectateurs, tandis que la servante blonde jouait des coudes pour faire son chemin, Yue s'engouffrant dans le passage ainsi créé avec Hua juste derrière elle pour la protéger des mécontents. De tous les côtés, on réagissait à la présentation, et si Yue n'entendait pas ce que disait le vendeurs, elle entendait la rumeur des curieux autour d'elle, qui discutaient de quelque chose que l'hybride avait dit.

- Voilà, mettez-vous ici, Princesse, vous serez à l'abri.

La servante blonde lui avait trouvé une place dans les premiers rangs, et avec Illyen à sa droite, la blonde à sa gauche, et Hua derrière, elle était plutôt bien entourée. D'ailleurs, Illyen rattrapa juste attend la chemise qui allait lui tomber dessus ; mais d'où venez cette chemise d'ailleurs ? Pas de bien loin … En voyant l'hybride à demi-nu, Hua rougit jusqu'aux oreilles et baissa aussitôt le regard. La servante blonde n'avait pas cette pudeur et détaillait sans honte l'esclave ; elle lui aurait même sans doute crié de faire tomber le bas aussi, s'il n'y avait pas eu la Princesse ! Illyen et Yue, eux, n'avaient eu aucune réaction, mais pour des raisons très différentes. Yue se fichait complètement des muscles, elle ne s'intéressait qu'aux oreilles …

- Hé, fais une enchère ! Je veux l'acheter, il me le faut absolument !

La servante ne se le fit pas dire deux fois. Elle connaissait l'étendue du budget esclave de la Princesse et commença directement par une grosse enchère :

- Ici, 200 pièces d'or !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Adoptez un renard [PV Yue] Vide
MessageSujet: Re: Adoptez un renard [PV Yue]   Adoptez un renard [PV Yue] EmptyJeu 17 Nov - 12:49

    La grande farce continuait de plus belle, le vendeur faisait tout pour alpaguer un maximum de clients. Enfin surtout de clientes. Certes, il y avait bien quelques nobles aux tendances particulières qui bavaient aussi sur le renard mais ces messieurs durent affronter la fureur de ces dames qui ne voulaient pas qu’on touche à ce bel hybride réservé à la vente pour la gente féminine. Il n’y a rien de plus terrible que la solidarité féminine parfois. S’il est déconseillé pour sa survie de se mettre entre une femme et un article en promotion, à Ishtar, il l’est encore plus de se mettre entre une meute de petites nobles baveuses et un esclave beau-gosse torse nu. Surtout qu’il n’avait rien à envier à personne. Il était grand, musclé mais pas trop, une belle musculature sèche et souple qui dansait harmonieusement aux rythmes de ses mouvements. De quoi faire baver sans aucune honte. Et sur le coup, le tatouage sur son bras droit ne faisait que lui donner un peu de style, pour les gens, il ne signifiait rien.

    Hé mon gros, accélère un peu, je me gèle comme ça moi.

    Grrr… la ferme.

    Visiblement, même pour lui, se promener à moitié nu sur une estrade ne plein air était un peu frisquet. Mais bon, il ferait avec, c’était surtout qu’il voulait vite en finir. Mais peu importait les réactions du vendeur, il donnait seulement envie à une grande partie de ces dames de venir le réchauffer contre elle, bande de perverses. Qu’au moins il soit acheté par une maîtresse agréable, quitte à devoir la baiser tout le temps, au moins qu’elle soit un minimum à son goût. Pour tuer le temps, il faisait même le tour des visages dans la foule, il y avait de tout et n’importe quoi. Au premier rang, il remarqua une petite troupe, une noble et sa suite. La noble en question, d’après sa tenue était une jeune femme, plutôt jolie mais son développement n’était pas achevé mais on voyait déjà ce que serait la belle femme qu’elle serait après. A ses côtés, deux servantes à en juger par leur apparence. Une petite brune qui semblait intimidée et une blonde qui ne se privait pas de baver sur lui, elle en avait presque un petit filet sur le coin de la lèvre. Et derrière ces dames, un homme, dont le regard vitreux semblait dire qu’il avait autant de personnalité qu’une serpillère.

    Allez allez mesdames, faites donc des offres, il n’y a qu’un en vente, je vous garantis que vous n’en verrez pas tous les jours des comme ça…

    Kistu soupira, il était lourd ce gars… Mais bon un peu par autosatisfaction, il se demanda jusqu’à quel prix il allait pouvoir être vendu. Après tout, il n’y avait que de la noble puant l’argent à des lieux, ça devrait grimper rapidement. D’ailleurs l’une des servantes de la petite noble, futur jolie fille, fit une première offre à 200.

    200 ici ! J’ai 200 par ici ! Oui, 250 ici… 300… 350… Allez mesdames, un petit effort, il vaut bien plus que ça tout de même.

    Là, ça devenait un peu de la folie, les prix grimpaient vite et on commençait même à atteindre, les sommes à quatre chiffres, la bataille allait être rude. Le renard, lui, regardait tout ça d’un œil amusé, à défaut de mieux…
Revenir en haut Aller en bas
Yue Wu Zang
Ʌ Noble Ʌ

Yue Wu Zang

♦ Influence : 488
♦ Messages : 335
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Petite princesse Yue
♦ Date d'inscription : 01/06/2011
♦ Age : 28

Adoptez un renard [PV Yue] Vide
MessageSujet: Re: Adoptez un renard [PV Yue]   Adoptez un renard [PV Yue] EmptySam 26 Nov - 15:21

Que c'était désagréable ! Les gens s'agitaient autour d'elle, la pressaient comme un citron sur sa servante et son Objet ― lequel ne bougea d'ailleurs pas d'un millimètre, la constance était un de ses points forts ― et ils hurlaient comme si on leur arrachait les dents. Les femmes en particulier semblaient surexcitées et avaient autant de considération pour leurs voisines que pour une déjection canine. Et encore, c'était uniquement lorsqu'elles ne cherchaient pas à leur mettre des bâtons dans les roues en leur faisant des croche-pieds ou en leur envoyant les coudes dans les côtes.
Ces filles n'avaient donc aucune dignité ? Les femmes du Wu Zang savaient faire preuve de plus de retenue et d'élégance, elles ne se comportaient pas comme des chattes en chaleur, à griffer, cracher et hurler … Bon, si ces rivales dans la course au trône agissaient de la même manière, elle n'avait pas grand chose à craindre de la concurrence.

- Mais qu'est-ce qui leur prend ?! Pourquoi elles hurlent aussi fort ?! Le commissaire priseur est juste à côté, il les entendrait très bien si elles s'exprimaient avec un volume sonore habituel !
- C'est parce que ce sont des enchères ! Les gens deviennent un peu fou à cause de l'adrénaline ! C'est si excitant d'enchérir … et de gagner surtout ! répondit la servante blonde. 500 !

Yue fit la moue. Elle ne comprenait pas toute cette passion et franchement … de toute façon, elle allait gagner, alors pourquoi les acheteurs se pressaient-ils autant ? La Princesse reçut encore un autre coup dans le dos, coup qui aurait pu la faire trébucher s'il n'y avait pas eu quelqu'un devant elle pour faire barrage. Dans d'autres conditions, elle aurait déjà fait une scène et ordonné qu'on jette en prison toutes les personnes présentes sur la place du marché, mais elle avait un peu mal à la gorge : pas question d'abîmer ces cordes vocales pour une bande de manants.
Et cette enchère qui n'en finissait pas … Les yeux de Yue restaient fixés sur ces petites oreilles poilues ; plus vite elle pourrait les caresser et les tripoter, mieux ce serait. A côté de la Princesse, la servante blonde passa le cap des quatre chiffres. Petit à petit, les acheteurs se faisaient moins nombreux mais plus féroces et déterminés. Lasse d'être bousculée, Yue s'agrippa au bras de son Objet, se mettant bien à l'abri.

- Princesse, on commence à atteindre des grosses sommes … Je sais que vous voulez l'acheter, mais je crois que la concurrence est prête à tout … Il faudra m'arrêter quand ce sera trop !
- 2000 ! hurla la Princesse.

L'enchère provoqua quelques murmures dans l'assistance : elle doublait presque la précédente mise. La servante fixait sa maîtresse avec stupeur, pas vraiment sûre de savoir si elle devait continuer à enchérir ou laisser faire la Princesse. Hua quant à elle regardait successivement Yue, le commissaire priseur, l'homme renard et le public.
Un homme au loin cria un autre prix et les enchères reprirent de plus belle, même si le nombre d'acheteurs pouvait se compter sur les doigts d'une main.

- 3500 !

Yue était visiblement excédée. Les enchères publiques, c'était fini pour elle. Pourquoi tout le monde ne pouvait pas se contenter de lever une petite pancarte, comme font les gens civilisés dans une enchère ordinaire.
A côté d'elle, la servante commençait à compter … Avaient-elles emporté assez de liquide ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Adoptez un renard [PV Yue] Vide
MessageSujet: Re: Adoptez un renard [PV Yue]   Adoptez un renard [PV Yue] EmptyMer 30 Nov - 10:36

    Ca prenait une drôle de tournure, l’homme-renard ne laissait pas ces dames indifférentes il fallait le dire, toutes avaient l’air de crever d’envie d’avoir ce beau, fort et si séduisant mâle rien que pour elle. D’ailleurs, la plupart ne se tenait plus et les coups bas volaient de plus belle alors que les enchères grimpaient doucement mais sûrement. Comme le disait le vieil adage, ne te mets jamais entre une femme et un article en promotion. Kitsunebi trouvait le temps long, mais au moins, le fait d’avoir toutes ces femmes qui se battaient pour l’avoir flattait son égo, ce qui était assez agréable pour lui faire passer le temps. De son côté, le vendeur avait l’air satisfait, les enchères marchaient bien, le renard se vendrait un bon prix, et vu qu’il était commissionné au pourcentage, plus il le vendait cher, mieux c’était pour lui.

    On atteint très vite les sommes à quatre chiffres, ce qui commença à réfréner les ardeurs de pas mal de monde. Puis une voix se fit entendre et doubla l’enchère précédente. Stupeur dans l’assemblée, coup inattendu. Le regard du renard se fixa sur la propriétaire de cette petite voix si déterminée, une jeune femme, plutôt jolie, pas encore totalement développée mais qui serait une belle femme plus tard. Elle était habillé à la mode d’une province occidentale et tout en elle criait « je suis riche ». Elle le fixait mais bizarrement, il n’y avait pas le désir qu’on pouvait retrouver chez toutes les autres femmes, elle semblait curieuse mais pour autre chose et à ce stade-là, le renard ne pouvait pas savoir qu’il avait trouvé une fétichiste de ses oreilles.

    Les enchères reprirent mais de manière plus modérée, il n’y avait que peu d’acheteur à de telles sommes et beaucoup de femmes étaient en train de râler ou pleurer devant l’occasion perdue. La jeune femme asséna ensuite le coup de grâce en annonçant la somme de 3500.

    3500 ! Adjugé à la cette jolie et jeune noble dame !

    Le vendeur avait vite fait son calcul, cette somme était largement supérieur à ses espoirs de vente, il fallait savoir ne pas être trop gourmand pour être un bon commerçant. Qui plus est, en analysant la jeune dame et sa suite, il comprit qu’elle était assez riche pour faire le paiement. Ce qui ne pouvait pas forcément être le cas d’autres qui enchériraient en perdant de vue la réalité. Bref, le renard était vendu pour une très bonne affaire. Les enchères furent donc terminées et Kitsunebi fut reconduit dans une pièce à l’arrière de l’estrade où il put enfin récupérer un autre haut, histoire de ne pas passer la journée à se promener à moitié nu. Pendant ce temps, un assistant de vente se présenta à la princesse et s’inclina devant la princesse.

    Si vous voulez bien me suivre madame, nous allons régler les détails dans un endroit calme où vous pourrez récupérer votre achat.

    Il ouvrit la marche à la princesse et son escorte qui furent conduit dans la même pièce que le renard où le vendeur attendait avec ses autres assistants, les papiers étaient prêts, il ne restait plus qu’à voir le paiement avec la princesse et elle pourrait enfin mettre la main sur son acquisition qui observait tout ce petit monde d’un œil curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Yue Wu Zang
Ʌ Noble Ʌ

Yue Wu Zang

♦ Influence : 488
♦ Messages : 335
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Petite princesse Yue
♦ Date d'inscription : 01/06/2011
♦ Age : 28

Adoptez un renard [PV Yue] Vide
MessageSujet: Re: Adoptez un renard [PV Yue]   Adoptez un renard [PV Yue] EmptyLun 5 Déc - 14:49

La Princesse sentait tous les regards de l'assistance posés sur elle. D'habitude, se savoir observée lui faisait plaisir, mais là, les spectateurs étaient tous d'un rang très inférieur au sien et leur curiosité l'indifférait, la dégoûtait même un peu. Ses yeux croisèrent furtivement ceux d'Oreilles de renard, et Yue remarqua alors leur couleur inhabituelle … Hé bien, ils avaient moins ça en commun : les yeux rouges de la jeune fille du Wu Zang n'étaient pas très répandus dans sa province natale et encore moins dans la capitale. Mais bon, ce n'était pas comme si les yeux du Renard étaient ce qui l'intéressait au premier chef ; ses yeux remontèrent bien vite vers les oreilles poilues. Oh, elles venaient de bouger !

Le silence des acheteuses fut rapidement brisé par le commissaire priseur, lui attribuant naturellement l'enchère finale. Franchement, c'était même surprenant que les autres personnes présentes aient eu ne serait-ce que l'idée de concourir contre elle ! Elle suivit l'homme qui lui indiquait la direction à suivre pour aller payer. Payer … C'était si vulgaire. Voire ces personnes la reluquer, ne voyant en elle qu'un tas d'or, la convoitise et la cupidité comme seules lueurs dans le regard, se tordre en courbettes pour recevoir une piécette de plus …
Le vendeur n'était pas seul. Une petite troupe d'assistants se tenaient debout à ses côtés, tandis que l'homme qui l'avait conduite fermait la porte derrière Hua. Yue trouvait la pièce dégoûtante : trop sombre, trop poussiéreuse, trop petite (mais toute pièce qui faisait moins de 30m² était de toute façon trop petite au goût de la Princesse), des meubles en bois beaucoup trop vieux et de fort mauvais goût, et ça manquait cruellement de couleur. L'ocre décrépi, ça n'était pas et ça ne serait jamais à la mode. Un raclement de gorge lui rappela qu'il y avait dans la pièce un homme impatient de voir de l'or, mais qui dissimulait mal son avidité derrière un sourire un peu effrayant.

- Cessez immédiatement de sourire, vous avez l'air encore plus hideux.

La Princesse avait senti Hua se rapprocher doucement d'elle, effrayée par la présence de tant d'hommes autour d'elle. Illyen, l'Objet garde du corps à l'esprit aussi vide que la bourse d'un joueur invétéré, se tenait derrière elles, la main sur son épée courte, tandis que la jeune servante blonde à ses côtés semblait très agitée et anxieuse, ne cessant jamais de se triturer les mains. D'ailleurs, ces mouvements commençaient sérieusement à agacer la Princesse : elle lui adressa un regard désapprobateur, auquel la servante lui répondit par une expression de contrition empreinte de gêne.
Sans toucher la table, Yue se saisit du contrat de vente qu'on lui présentait et prit son temps pour le lire en détail. Au delà du simple plaisir de faire mariner les vendeurs, elle accordait toujours un soin particulier à la lecture des contrats qu'on lui proposait pour les ventes d'esclaves : elle n'avait pas du tout envie que le vendeur vienne faire une réclamation après coup et lui demande de payer encore, ou qu'il essaie de l'escroquer parce qu'il la croyait stupide. Il en allait de sa fierté.

- Bien, tout est en ordre. Nous pouvons procéder au paiement. Hum … Son regard était tourné vers la servante blonde dont elle n'arrivait plus à se souvenir du nom. Elle cessa rapidement son effort : de toute façon, elle n'était même pas sûre de l'avoir suffrage universel un jour. Toi, donne-lui l'argent.

La servante blonde tremblait lorsqu'elle sortit les sacs d'or et qu'elle les posait sur la table. C'était la peur du châtiment qui l'inquiétait : la Princesse allait être furieuse, et personne n'aimait subir ses colères.

- Il y a 2000 pièces d'or. C'est tout ce qu'on nous avons sur nous. Nous n'avons pas emporté plus.

La tête baissée et les yeux fermés, elle attendit le cri de colère de la Princesse et l'objet qui allait lui tomber sur la tête. Elle espérait seulement que sa maîtresse n'ait pas d'idées farfelues comme par exemple « Vous n'avez qu'à revendre ma servante pour payer la différence. » ou encore « Ma servante va vous rembourser en nature. ». Mais ce qui arriva la laissa stupéfaite …

- Cela ne posera pas de problème, je pense.

La Princesse était très concentrée. C'était l'occasion pour elle de s'exercer à cette technique, cette influence étrange qu'avait son père sur ces interlocuteurs … D'abord fixer son regard dans le regard de son vis-à-vis, puis tendre son esprit vers lui. Il fallait parler clairement et distinctement, pour bien se faire comprendre, et surtout toujours rester concentré.

- Personne ici ne veut causer de problème. Ces messieurs savent que nous sommes des personnes respectables, et ils seront sans aucun doute d'accord pour venir à ma demeure chercher le reste du paiement. Le nom de Wu Zang est une garantie suffisante pour le paiement.

Certes, son père était bien plus doué qu'elle à ce jeu-là : il pouvait faire plier des hommes plein de volonté et les convaincre de travailler pour lui quand une seconde plus tôt, ils voulaient l'assassiner. Yue avait encore beaucoup à apprendre, et elle sentait à peine ces dons se développer en elle, mais aujourd'hui était une occasion parfaite pour s'entraîner : ces esprits-là ne devaient pas être difficiles à manipuler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Adoptez un renard [PV Yue] Vide
MessageSujet: Re: Adoptez un renard [PV Yue]   Adoptez un renard [PV Yue] EmptyLun 5 Déc - 20:55

    Bon, l’affaire était visiblement entendue, c’était la jeune femme au style exotique qui allait devenir sa maîtresse, c’était un bon début, un homme l’aurait indisposé, d’ailleurs, si ca avait été le cas, il aurait détesté apprendre que le renard n’aimait pas leur compagnie et que malgré le statut d’esclave, les griffes n’étaient pas là pour la décoration. Son regard croisa un instant de celui de sa nouvelle maîtresse. En effet, tout comme lui, elle n’avait des yeux communs. Lui les avait d’une jolie couleur doré. Les siens étaient semblables à deux rubis précieusement enchâssés sur son visage. Finalement, leurs regards décrochèrent l’un de l’autre. Elle le regardait mais… bizarrement. Ce n’était pas avec cette lueur d’envie comme les autres femmes, c’était une forme de curiosité, il n’avait pas encore comprit que c’était ses oreilles qu’elle regardait avec tant d’admiration.

    Le renard fut emmené à l’arrière et eut le droit de rhabiller un peu pour la peine. Un des assistants alla chercher la princesse qui vint avec sa suite. Kitsunebi les regarda du coin de l’œil. La petite princesse n’avait pas l’air de bonne humeur, les deux servantes semblaient anxieuses et l’homme derrière elles gardait la main sur une épée courte. Il avait le regard vide celui-là, sans doute un type ayant autant de personnalité qu’une serpillère. Bon, il pouvait comprendre leur gêne, la pièce n’était pas spécialement accueillante et le vendeur n’avait pas une tête de porte-bonheur. D’ailleurs la petite princesse ne se fit pas prier pour lui mettre dans les dents. Le renard pouffa de rire dans son coin, elle était amusante finalement, ca aiderait à passer le reste.

    La jeune princesse approcha de la table et s’empara du document qui devait la sceller à lui pour un bon moment. Elle prenait son temps pour le lire attentivement, elle était intelligente à la gamine en fait, il avait craint de tomber sur une quelconque gosse de roche arrogante et à la tête creuse. Ca inaugurait des jours intéressants mais en bien ou en mal ? Ca restait à voir. Finalement elle ordonna à la servante blonde d’aller payer. Et on était mal, elle n’avait pas l’intégralité de la somme. Une petite analyse du comportement et du regard de la blonde trahissait la peur. Genre à toujours mettre la faute sur les autres sa nouvelle maîtresse ? A voir. Cette dernière s’approcha du vendeur et fit preuve d’un inhabituelle esprit commercial, assez pour convaincre le vendeur qui, de toute façon, lui aurait accordé le crédit à la simple mention de son nom. Ce dernier inclina la tête poliment et répondit.

    Tout à fait votre altesse princière. Le nom de votre noble famille est une garantie plus que suffisante. Une fois le contrat signé, vous n’aurez plus à vous déranger, un de mes assistants viendra récupérer à votre demeure le reste de la somme. J’espère que vous serez satisfaite de votre acquisition.

    Le renard, qui n’était qu’observateur jusque là fit trois pas vers tout ce petit monde, sourire amusé sur le visage.

    Ainsi donc, ma maîtresse n’est plus ni moins qu’une princesse de la famille Wu Zang… intéressant…

    Dans un mouvement très rapide, il fut un genou à terre devant elle et lui avait attrapé une main qu’il embrassa doucement avant de la relâcher.

    C’est un honneur pour moi princesse.

    Se montrer taquin et joueur comme un renard, c’était une chose mais il avait dans l’idée qu’il valait mieux commencer par quelques signes un minimum respectueux pour éviter un mauvais départ.
Revenir en haut Aller en bas
Yue Wu Zang
Ʌ Noble Ʌ

Yue Wu Zang

♦ Influence : 488
♦ Messages : 335
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Petite princesse Yue
♦ Date d'inscription : 01/06/2011
♦ Age : 28

Adoptez un renard [PV Yue] Vide
MessageSujet: Re: Adoptez un renard [PV Yue]   Adoptez un renard [PV Yue] EmptyVen 9 Déc - 12:58

La facilité avec laquelle Yue avait atteint son but et manipulé le bonhomme était pour le moins déconcertante. Elle s'était attendue à plus de résistance, même de la part d'un esprit aussi grossier que celui de son interlocuteur, mais après tout … Cela prouvait bien, une fois de plus, que les classes inférieures ne l'étaient pas qu'en richesse. Peut-être que Yue avait plus de talent qu'elle ne l'aurait cru …
La servante blonde émit un petit couinement de surprise. Apparemment, la servante oscillait entre le soulagement que tout soit arrangé, la surprise devant la tournure qu'avaient pris les choses et l'embarras qu'éprouvait toute personne normalement constituée devant une situation inédite, en l'occurrence celle d'un vendeur ― d'esclaves en plus ! ― qui acceptait de différer un paiement. Il n'y avait guère qu'aux nobles qu'un truc pareil pouvait arriver …
Hua restait étonnamment calme. Les yeux baissés, agitant ses chevilles endolories par une trop longue immobilité, la situation lui paraissait plus que naturelle : quand les nobles exigeaient quelque chose, on obéissait. C'était dans l'ordre des choses, voilà tout. Et la jeune fille avait déjà eu l'occasion d'assister à d'autres exploits semblables à la cour du Wu Zang : le Prince de sa province natale savait faire preuve d'une force de conviction à la limite du surréaliste, alors que sa fille n'ait aucun problème pour payer plus tard, franchement … Par contre, l'attitude de l'esclave tranchait avec ce que Hua connaissait : il venait de s'agenouiller pour faire un baisemain à la Princesse, ce que sans doute aucun esclave n'avait fait avant lui.
Hua regardait à sa maîtresse dans l'espoir de deviner ce qu'elle allait faire. D'habitude, quand on achetait des esclaves, ceux-ci se montraient soumis et obéissant, mais là … Le renard expirait la confiance en lui ! Enfin, il se montrait poli et respectueux, même si son regard brillait un peu trop fort pour avoir l'air complètement honnête. Et la Princesse ?

Yue n'avait pas réagi tout de suite quand son nouvel esclave s'était agenouillé devant elle. Elle l'avait laissé lui prendre la main et l'embrasser sans broncher. Alors qu'il venait de la saluer, elle gardait le silence, les yeux fixés sur lui. Puis finalement, elle cédait à la tentation qui la rongeait depuis plusieurs minutes déjà : elle tendit la main, attrapa l'oreille gauche du Renard, la caressa doucement avant de la tirer légèrement. Les mouvements que faisait l'oreille, la douceur et la couleur des poils, la texture, tout cela la fascinait étrangement.

- Oh, c'est tout doux !

C'était sorti tout seul, et ça venait du fond du cœur. Curieusement, de voir sa maîtresse agir de la sorte, Hua en éprouvait tout à coup l'envie de caresser à son tour les oreilles blanches de l'hybride … L'attitude impassible de l'Objet derrière elle la rappela à l'ordre, et elle ouvrit la porte pour laisser passer la Princesse. Leurs « courses » étaient terminées, elles allaient enfin pouvoir reprendre le carrosse pour rentrer au palais.
Ce qui ne signifiait pas que tout était fini. La Princesse avait plus ou moins décidé d'acheter un esclave sur un coup de tête : maintenant il allait falloir préparer son arrivée. Mentalement, la domestique dressait une liste des choses à faire tandis qu'elle emboîtait le pas de sa maîtresse pour monter dans la voiture : trouver une chambre, faire le lit, penser à prévenir les cuisines ― ah oui, il fallait aussi se renseigner sur son régime alimentaire, certains esclaves ne mangeaient pas de viande … ou ne mangeait que ça ― mais aussi contacter la couturière pour refaire sa garde robe …

- Et sinon, tu as un nom, Renard ?

Yue continuait à tripoter de temps à autre les oreilles de sa nouvelle acquisition, tandis que Hua restait absorbée dans ses pensées. La servante blonde dévorait des yeux le Renard, et Illyen, à côté de Hua, avait comme à son habitude les yeux dans le vague.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Adoptez un renard [PV Yue] Vide
MessageSujet: Re: Adoptez un renard [PV Yue]   Adoptez un renard [PV Yue] EmptySam 10 Déc - 13:35

    Il n’y avait rien de particulier au fait que Yue ait atteint son but, on convainc beaucoup plus facilement quelqu’un prêt à aller dans votre sens. Si elle avait la même proposition sans utiliser ses pouvoirs, l’homme aurait quand même accepté, certes, il aurait sans doute fait un peu plus de manière, aurait un petit peu chipoté sur les détails du second paiement mais dans l’ensemble, il aurait accepté, le nom de la famille Wu Zang étant une garantie largement suffisante. La blonde semblait soulagée, la brune avait l’air fatigué et l’autre serpillère restait… égal à lui-même.

    Joueur et taquin, Kitsu tranchait radicalement avec l’autre esclave, d’un mouvement souple, animal et harmonieux, il fut devant elle, genou à terre et lui attrapa la main pour l’embrasser et la saluer avec tout de même un minimum de courtoisie. La jeune femme n’avait pas résisté, eut de mouvement de recul ou de parole particulière, elle le fixait un peu bêtement et commença à jouer avec une de ses oreilles de renard. C’était des zones sensibles, aussi remuèrent-elles toutes seules pour échapper au toucher de la jeune femme qui réussit globalement à obtenir satisfaction, n’étant pas trop brutal. Elle fut un simple commentaire qui lui tira un sourire, effectivement, c’était doux. Il comprenait maintenant d’où venait l’air étrange qu’elle avait quant elle le fixait tout à l’heure sur l’estrade, elle regardait ses oreilles. Il venait donc de se faire acheter par une espèce de fétichistes de ses oreilles, ca promettait.

    Ravi de voir que certaines parties de moi sont à votre goût noble maîtresse.

    Finalement, ils finirent par lever le camp, la petite troupe quitta donc l’endroit sous les remerciements du vendeur qui lui assurait qu’elle n’aurait aucun embêtement pour la suite du paiement, qu’il était ravi qu’elle soit venue se procurer chez lui, que ce serait un plaisir de la revoir et blablabla, rajoutez ici le léchage de bottes habituel.

    Loin de toutes les considérations qui trottaient dans la tête de la petite brune, le renard se préoccupait plus de sa nouvelle maîtresse, puisqu’elle entendait régenter sa vie, autant bien se faire voir, et puis il était curieux de la connaitre. Il sentait tout de même le regard gourmand de la blonde, elle, il ne se donnait pas trois jours avant de la faire gémir bien comme il fallait. Tout le monde monta donc dans le carrosse de la princesse, le renard se mit naturellement à côté de sa maîtresse qui n’entendait pas le lâcher tout de suite, lui et ses oreilles. Les trois autres étaient installés en face. Finalement, la princesse finit par s’intéresser à autre chose que ses oreilles et lui demanda son nom. Il inclina la tête poliment en se présentant.

    Je me nomme Kitsunebi noble maîtresse. Me ferez-vous l’honneur de me dire le nom de celle à qui je vais me consacrer à partir de ce jour ?

    Elle était de la famille Wu Zang, ca parlait mais pas entièrement, il voulait son prénom, qu’elle se montre un peu plus ouverte envers lui, le renard qui ne se rappelait rien du monde. La jeune femme continuait de jouer avec les oreilles du renard qui lâcha un petit rire amusé et gentil.

    Je vois que vous les aimez, si vous appréciez les douceurs, vous devriez adorer ceci.

    Et à ces mots, il rabattit sa queue de renard entre eux et la posa contre la princesse, faisant remuer le bout pour qu’il chatouille doucement la joue de la princesse, nul doute que ca l’amuserait certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Yue Wu Zang
Ʌ Noble Ʌ

Yue Wu Zang

♦ Influence : 488
♦ Messages : 335
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Petite princesse Yue
♦ Date d'inscription : 01/06/2011
♦ Age : 28

Adoptez un renard [PV Yue] Vide
MessageSujet: Re: Adoptez un renard [PV Yue]   Adoptez un renard [PV Yue] EmptyVen 16 Déc - 11:02

Suite chez Yue à cet endroit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Adoptez un renard [PV Yue] Vide
MessageSujet: Re: Adoptez un renard [PV Yue]   Adoptez un renard [PV Yue] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Adoptez un renard [PV Yue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Quartier du Tchï Ѧ :: Le grand marché d'Ishtar-