AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Repos et...Plan ? [Zvezdan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jésus

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 28

Repos et...Plan ? [Zvezdan] Vide
MessageSujet: Repos et...Plan ? [Zvezdan]   Repos et...Plan ? [Zvezdan] EmptyDim 6 Nov - 10:07

[HRPG : On vient de >>là<< !]

    Il est vrai que Jésus n’est pas un gros travailleur, mais les choses étant ainsi, il rama dans la direction qu’il avait repérée. Mine de rien, les efforts : ça réchauffe en plus.
    Tout en se concentrant sur sa tâche, le cabanon en vu en plus du ponton, notre jeune « trahit de l’empire » demanda :


    « Tu es malade ? Je veux dire...cracher du sang n’est pas signe de santé. Je…Je ne veux pas que tu sois plus mal par ma faute non plus. »

    Le ton était emplit de gêne, et d’inquiétude. Cela faisait un sentiment étrange dans le cœur de la bestiole…mais il ne fit aucunes autres remarques, se contentant de ramer.
    Le ponton était là, et jésus regarda Zves’ en lui demandant :


    « Tu peux monter dessus, et m’aider à attacher la barque s’il te plaît ? On va enfin pouvoir se réchauffer, et pêcher. »

    Ben oui, il leur faudra pêcher, avant de manger.
    Une fois la barque attachée, jésus regarda ce petit cabanon. Une bicoque comme une autre aux yeux de beaucoup, mais pour eux, elle était décidément très utile. L’hybride s’empara de la main de son ami, et se dirigea vers l’entrée. Il dut un peu forcer, et une odeur de bois humide pouvait se faire sentir. Mais qu’importe : ils avaient un toit.

    Du matériel de pêche dans un coin, une cheminée avec des couvertures moisies devant…et une petite table dans un coin. Un Cabanon de pêcheur comme un autre.
    Des débris de meubles, ou de matériel de pêche finissaient de combler le décor assez sombre en ce début de nuit.
    Là, notre bébête bien à nous se dirigea vers le matériel. Il en sortie une vienne canne, qui avait encore du fil et un hameçon. Par contre, il eut un blocage en regardant ce-dernier…Zut, d’habitude, il emmenait des appâts ! Se retournant, contrit, vers son autre, il lui demanda :


    « Tu n’aurais pas un bout de pain ou autre chose dans le genre ? Pour appâter les poissons… »

    Montrant l’hameçon, il eut un geste en se passant la main dans les cheveux. Décidément, leur arrivée en ces lieux avait déjà quelque loupé.
    Puis, un courant d’air froid, venant probablement du fait que la toiture à quelques aérations, se fit sentir. Frissonnant, jésus se souvint qu’il leur fallait allumer la cheminée ! Pointant du doigt les débris, il déclara :


    « Tu devrais trouver de quoi faire un foyer avec…moi, je vais chercher des lombrics ! Il devrait y en avoir dans le sol…c’est un sol humide après tout. »

    Oui, les vers de terre aiment les sols humides, et les poissons aiment ces fichus bestioles.
    Dans tout les cas, sortant avec un sourire doux envers Zves’, Jésus ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour ce-dernier : et sa quinte de toux/sang. Creusant de ses mains le sol humide, il finit par trouver son bonheur : un lombric !
    Heureux, il fonça rentrer dans le cabanon, et tout fier en montrant sa trouvaille il déclara :


    « Tadam ! Maintenant, il n’y a plus qu’à pêcher ! On a au moins la base comme ça. »

    Prenant la canne qu’il avait voulu prendre au début, Jésus regarda Zvezdan et lui demanda :

    « Tu veux venir avec moi, ou rester dans le cabanon ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com
Invité
Invité
Anonymous


Repos et...Plan ? [Zvezdan] Vide
MessageSujet: Re: Repos et...Plan ? [Zvezdan]   Repos et...Plan ? [Zvezdan] EmptyVen 11 Nov - 22:55

Finalement ce fut Jésus qui fini de ramer, ce n'était peut être pas plus mal comme ça, Zve n'étant pas toujours au meilleur de sa forme après des quintes de toux/sangs. L'arriver au cabanons fut un peut mouvementer dans le sens ou ils durent tout d'abord attacher la barque puis se mettre en quête de pêcher de la nourriture. Cependant, l'hybride aux cheveux verts, nouvel ami du jeune homme, semblait vouloir prendre les choses en mains, pourquoi pas, Zvezdan était sur qu'il savait ce qu'il faisait. Svoboda de son coté le rassura sur sa maladie, ce n'était pas de sa faute et il crachait du sang depuis un moment maintenant, il ne pouvait guère y faire grand chose. Peut être aller voir un médecin aurait été une bonne idée mais rien qu'à voir ce qu'ils avaient fait subir à Jésus, le terroriste n'avait aucune envie de tenter l'expérience, il ne voulait pas se retrouver dans la même galère sinon, qui aiderait Jésus? Quelqu'un d'autre peut être, peut importe, tout ce qui importait désormais était le lombric que son ami venait d'attraper, lui demandant s'il voulait rester dans le cabanon ou l'accompagner, il décida d'aller chercher du bois pour le feu, il en fit par à son camarade et sorti de la petite cabane de pêcheur.

Parcourant le bord du fleuve, le chauve eut du mal à trouver de quoi faire un bon feu, le bois étant pour la plupart assez humide mais il chercha avec conviction, persuader qu'il finirait bien par trouver. Persévérant, le grand Calme fini par trouver quelques branches qui étaient à peut près sèches, c'était le mieux qu'il pouvait trouver dans une zone aussi humide. Les ramenant dans le cabanons, Zve se lança dans sa mission de faire un bon gros feu, un feu qui les réchaufferait efficacement tout les deux, un feu qui apporterait du bien être. Quoique déjà l'endroit plaisait au doux rêveur, bon ce n'était qu'une ruine mais c'était déjà cent fois plus chaleureux qu'une cave, le coin d'une rue ou le lit d'un inconnu. S’affairant dans sa besogne, à la façon d’on lui avait appris des gars de la rues, l'éclairée réfléchi à la manière la plus efficace d'aider son ami hybride, de le soulager, de faire en sorte qu'il soit plus heureux. Faire cela n'aidait pas que le jeune homme aux cheveux verts, il s'aidait lui même également car, sans ça, il aurait fini encore plus bas qu'il ne l'avait déjà été.

Se concentrer tout entier à une autre personne l'aidait dans le sens ou il ne pensait plus à lui, plus à ses propres problèmes, ce qui était plutôt une bonne chose en fin de compte. Une étincelle apparue, tomba dans le mélange de bois, de brindilles et autre combustible dans le genre, créant alors une toute petite flamme. Euphorique, pas peut fier de son exploit, Zvezdan la protégea, la nourri, jusqu'à ce que la flamme devienne un petit feu. Ce n'était qu'un commencement mais ce n'était pas mal, bientôt il prendre de l’ampleur et apporterait sa chaleur si nécessaire à la survie, surtout pour eux d'eux, eux qui en avait un besoin réellement vital. Ayant accompli ce qu'il voulait faire, le Calme alla voir ce que trafiquait son cher ami, avait il réussi à pécher quelques poissons? Sortant de nouveau du cabanon, Zve se senti plus en confiance ici que dans aucuns autre endroits, en fait, avait il la sensation d'avoir trouver un chez lui, un chez lui qu'il partagerait avec un ami, un chez eux en somme. Un lieu qu'ils pourraient aménager afin qu'il soit encore plus douillet, bonne perspective ça non? Du moins, s'ils survivaient assez longtemps pour le faire, mais ce n'était pas le moment d'avoir de telles pensées n'est ce pas? Retrouvant l'hybride aux cheveux verts, il s'assit à ses cotés et annonça:

"Je viens de faire du feu, on va dormir au chaud cette nuit!"

Puis, il demanda tranquillement:

"Alors, tu as réussi à attraper du poisson?"

Il espérait que ce fut le cas car, il avait faim. Cela lui faisait un peut bizarre d'ailleurs, sa longue période d'alcoolisme ayant tenu en échec la sensation de faim vu que l'alcool comblait tout. Maintenant qu'il était sobre, cela revenait en force. Souriant largement jusqu'aux oreilles, le jeune homme leva son regard bridé vers le ciel, observant les étoiles, les trouvant de suite bien plus chaleureuse que tout à l'heure, quand Jésus pleurait dans ses bras. Quel drôle de début de soirée tout de même, des vies changeant en si peux de temps, c'était assez extraordinaire. Comment allaient elles évoluer désormais? En bien ou en mal? Parfois, le terroriste avait la sensation d'être diriger par une sorte d'entité invisible, particulièrement sadique, aimant mettre des embûches sur sa route. Ce n'était que sensation évidement, cela ne pouvait être vrai ...
Revenir en haut Aller en bas

Jésus

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 28

Repos et...Plan ? [Zvezdan] Vide
MessageSujet: Re: Repos et...Plan ? [Zvezdan]   Repos et...Plan ? [Zvezdan] EmptyVen 16 Déc - 15:16

    Jésus attendait la réaction de son « ami ». Oui, c’est très certainement un ami désormais. Un ami, tout en étant un complice. Après tout, ne venaient-ils pas de voler une barque ? Ne s’apprétaient-ils pas à réfléchir à plus qu’un simple vol ensemble ?
    La décision fut donné, et Jésus partit seul à la pêche. Il se souvenait comment faire, et maintenant, il savait qu’il avait apprit avec un serviteur. Il aimait pêcher dans les cours d’eau de Loreleï, et jouer avec l’eau de la contrée aussi. Observant du coin de l’œil Zve’ en train de ramasser du bois, Jésus se concentrait sur sa tâche.
    Il ne voulait repenser à tout ça là, seul, dans l’immédiat. Il ne savait encore comment réagir…aussi, porta-t-il seulement sa main à son pendentif, le serrant comme si sa vie en dépendait. S’il n’avait pas eu ce bijou, se souviendrait-il ? S’il n’avait pas eu de conversation avec Iraïd, se souviendrait-il ? Il en doute, et remercier Iraïd ne sera certainement pas un mal, dans le futur.

    L’Hybride remarqua l’action de son comparse, soit, le fait qu’il rentrait dans le cabanon du bois sous le bras. Ayant un petit sourire à la pensée de chaleur, lui qui en raffole, il se concentra sur son hameçon qui commençait à plonger. Une touche ? Hum…le poisson test là. Il faut encore attendre un peu. Non, pas de suite, encore un peu, OUI !
    Un coup sec fut donné et un poisson se situait au bout de la ligne ! Les yeux de Jésus s’illuminèrent alors. La nuit avançait, il allait faire trop nuit pour poursuivre mais qu’importe. Il avait attrapé un poisson ! D’ailleurs, son ami arriva avec la nouvelle d’un bon feu, et jésus lui répondit tout sourire :


    « Et on aura un repas aussi ! Il est beau, hein ? C’est une perche…une belle en plus ! »

    Oui, une belle perche. Une fois grillée, ils auraient de quoi manger tous les deux. Et puis, Jésus n’a pas si faim qu’il le dit. Son estomac est légèrement noué de ces nouveaux souvenirs qui vadrouillent un peu trop dans sa tête.
    Une brise eut lieu, frissonnant, Jésus ôta l’hameçon du poisson d’une main experte, et enroula ce-dernier dans un chiffon sale trouvé ailleurs. Il fallait qu’il meure, pour qu’ils mangent. Donnant à Zves’ le poisson, il se dirigea avec un sceau prit dans le cabanon vers le ponton. Là, se penchant, il le remplit d’eau.

    Puis, avec un sourire doux, bien qu’assez nostalgique, Jésus proposa :


    « Rentrons…Il commence à faire froid. »

    Une fois dans le cabanon, l’esclave reprit le poisson et s’évertua à l’écailler et le vider, dans l’eau du sceau. Tout en agissant, il demanda :

    « Il y aurait un pic, pour faire griller le poisson ? »

    Attendant que son ami fasse trouvaille, ou non, notre jeune ami à la chevelure verte était heureux de sentir la chaleur d’un feu. Aussi, une fois eut-il finit, et eut-il placé le poisson de façon à ce qu’il cuisse doucement, mais correctement…en vint-il à retirer ses vêtements mouillés.
    Pour le coup, il se fichait de se retrouver avec juste un sous-vêtement prés de Zves’…il faut dire qu’un vêtement mouillé, cela le rendrait à coup sûr malade.
    Il plaça les habits en question au bord du feu, et se retourna vers Zves avec un regard un peu gêné.


    « Puis-je me tenir contre toi ? Mes vêtements me donnent froid, et j’ai besoin de chaleur…ma…ma race fait que j’en ai…besoin. »

    Un frisson le prit. Jésus détestait se sentir faible, or, il n’avait montré que sa faiblesse au chauve. Une faiblesse qui le rend des plus humain, mais une bonne dose de faiblesse quand même.
    En attendant, Jésus se tenait là, en partie nu, et n’osait regarder dans les yeux son sauveur et complice…de crainte d’y lire du dégoût. Il fait dire que son corps portait les traces de l’hybridation, avec ces écailles répartit à des endroits aléatoires…des écailles resplendissantes, certes, de toute beauté, c’est certain…mais qui marque une « tare irréparable ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com
Invité
Invité
Anonymous


Repos et...Plan ? [Zvezdan] Vide
MessageSujet: Re: Repos et...Plan ? [Zvezdan]   Repos et...Plan ? [Zvezdan] EmptyVen 30 Déc - 1:34

Zvezdan regardait le poisson cuire avec un sourire, planter dans le pic qu'ils avaient trouver au fond de la cabane, la promesse d'un bon repas: quelque chose qu'il n'avait eu depuis un bon moment, des années à vrai dire. Mais son attention fut tourner vers la question de son ami, Jésus, lui demandant s'il pouvait se blottir contre lui. De son attitude toujours calme et posé, le jeune homme se leva et enlevant ses propres vêtements, pris l'hybride dans ses bras et se réinstalla par terre, auprès du feu. C'était agréable, un contact physique sans aucunes vilaines arrières pensées, juste le besoin d'avoir une autre personne contre soi; le chauve sourit, il ne se sentait aucunement dégoutter par les marques sur le corps de Jésus, son propre corps n'étant pas mieux, avec ses os et cotes ressortant atrocement ainsi que ses nombreuses cicatrices.

En fait, se sentait il tellement bien, que le terroriste se sentit somnolant, des sons et des images défilant dans sa tête, repensant soudainement à sa propre famille. Que devenait sa petite sœur? On son père et sa mère? Le grand Calme se rendit alors compte qu'il ne savait même pas s'ils étaient encore en vie ou pas, sa longue période d'alcoolique ayant réviser ses priorités, ce n'était vraiment pas une bonne chose, il n'était pas fier de lui en cet instant, mais peut importe, sa propre vie ce n'était que du vent, rien d'important, rien qui en valait la peine. De ce fait, reporta-t-il son attention sur l'autre homme, aux curieux cheveux verts, collé à lui et dont le contact apportant une bonne chaleur. Vérifiant juste une seconde si le poisson ne grillait pas trop, Zve déclara sur un ton doux, comme à son habitude:

«Tu sais, il ne faut pas te montré gêné devant moi, gêné de montrer ta faiblesse, ton corps, ou tout autres parties de ta personnalité, je te respecte même si je ne te connais que depuis peut … Après tout, malgré quelques petites différences, tu es un être humain comme moi, comme n'importe qui d'autre, je trouve cela idiot de dire le contraire, juste à cause de certains attributs animaux ou autre!»

N'avait il déjà pas déclarer cela à Jésus ou à quelqu'un d'autre? Possible, Svoboda étant un être si gentil, si doux, trop gentil et trop doux pour un terroriste, il n'était pas fait pour vivre en ce monde, pour cela qu'il essayait par ses maigres moyens de le changer du mieux qu'il pouvait. En tout cas, le poisson semblait assez cuit, ce qui mit l'eau à la bouche de notre éclairée trop tendre, qui le pris dans une main, après l'avoir éloigner du feu au préalable, se brûler une main n'étant pas une bonne idée, non non. Le poisson sentait bon, un fumet s'en dégageait, affolant les sens de Zvezdan qui n'avait rien manger de cuit depuis des lustres, aurait été seul, l'aurait dévoré en entier. Cependant, l'état de santé de Jésus étant plus important que le sien, il avait encore de la marge, le grand chauve mordit dans la chaire, avalant presque tout rond le petit morceau puis le tendit à son ami (qu'il avait reprit dans ses bras entre temps), continuant à sourire jusqu'aux oreilles.

«C'est délicieux, je crois que c'est la première fois que je mange du poisson»

Poussant un soupir, le calme se senti d'un coup bien fatiguer, la soirée avait été longue, la journée aussi d'ailleurs. Il aspirait désormais à dormir, seulement, l'autre jeune homme avait peut être envie de parler des plans, de parler de la façon dont comment ils pourraient faire pour l'aider. Toutefois, le terroriste n'osait aborder le sujet encore, ayant un peut peur de remuer le couteau dans la plaie, préférant que cela vienne de Jésus au départ, celui ci ressentant peut être lui aussi le besoin de se reposer avant de réfléchir à quoi que se soit. Un instant de silence ce fit, permettant au jeune homme de capter les différents sons du dehors, bruits d'oiseaux de nuit et autres créatures nocturnes, du cour d'eau, du vent dans les arbres, des sons auquel il n'avait été plus trop habituer, les nuits n'étant jamais tranquille au sein de la ville ...
Revenir en haut Aller en bas

Jésus

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 28

Repos et...Plan ? [Zvezdan] Vide
MessageSujet: Re: Repos et...Plan ? [Zvezdan]   Repos et...Plan ? [Zvezdan] EmptyLun 2 Jan - 20:03

    L’odeur du fumée du poisson commençait à embellir la petite bicoque, alors qu’en dehors, le soleil déclinant laissait passer ses derniers rayons, les plongeant tout deux dans une nuit au coin du feu, mais à l’abri du vent, et de l’eau.
    C’est dans un décor de bric et de brac, au coin du feu, que se dessinait la silhouette de deux hommes. L’un des deux venait alors de se lever, en réponse à la demande de l’étrange spécimen à la chevelure verte.
    Désormais au chaud, blottit contre cet autre corps, à même la peau, Jésus ne put retenir un fin soupir de bien-être. Il ne put non plus s’empêcher de se blottir d’avantage, cherchant toujours plus de chaleur auprès de cet autre corps, sans la moindre pudeur, ni gêne. Un être à la peau de glace cherchant à redonner de la chaleur à son sang désormais froid.

    Savourant ainsi le geste de Zvebodan, Jésus eut un petit sourire en constatant l’allure somnolente de son sauveur, et peut-il dire ami ? Oui, de son ami. Il se sentait en confiance envers ce compagnon de fortune, et d’une certaine façon, cette proximité lui permit de constater l’état du corps de son autre.
    Laissant glisser un de ses doigts sur les côtes saillantes du chauve, Jésus eut le regard triste.
    Le corps de l’éclairé semblait si mal nourrit, si abimé. Pourquoi diable vivait-il pareille misère ? Une cicatrice était visible, et délicatement, notre hybride et glissa son doigt…il se sentait comme, coupable, de la douleur de son ami.

    Pourquoi coupable ? Car il avait conscience, se rappelant leur mésaventure commune, que le Calme ne devait nullement être dans les petits papiers de l’Empire.
    Plutôt de ceux qu’il n’aurait aucune honte à supprimer, effacer…et pourquoi pas, transformer en esclave ?
    L’Empire, et par la même la Noblesse, était derrière des corps aussi abimé que celui de cet homme pourtant bon et généreux, mais que la vie n’a pas gâté. Aussi, un sentiment de malaise ne pouvait quitter l’hybride à ce constat, cette pensée.

    Soudain, des mots furent prononcés.
    Relevant la tête, ne s’étant pas réellement rendu compte qu’il s’était presque allongé contre son compatriote, Jess’ l’écouta.
    Un sourire naquit sur ses lèvres, un sourire triste, mélancolique…un de ceux qu’on pouvait qualifier de « vrai » mais qui ne brille pas par sa joie. D’une voix calme, bien que toujours de ce timbre suave, le basilic en vint-il à répondre en ces termes :


    « Merci Zves’…Merci d’être aussi ouvert. »

    Car, mine de rien, n’importe qui aurait put le prendre pour un fou, alors qu’il prétendait avoir été un enfant de la noblesse : de la haute noblesse.
    Enfouissant sa tête dans le cou de son vis-à-vis, Jésus savourait à la fois une présence rassurante, et non faîtes de faux semblant…sans oublier qu’il récupérait la chaleur de cette zone souvent chaude du corps humain.
    C’est alors que le poisson fut cuit. Frissonnant de l’absence de celui qui le mettait à l’aise, il savoura l’instant où ce-dernier se réinstalla, poisson en main. Jésus ne put d’ailleurs s’empêcher de légèrement rigoler, en sous-main, face au comportement presque enfantin du terroriste alors qu’il croquer le pauvre poisson. Acceptant ce qu’on lui tendait, il ajouta :


    « Enfant…j’adorais aller en pêcher, et les cuisiner avec les servants…Je m’en souviens maintenant. Je trouvais ça meilleur que tout… »

    Croquant délicatement, arrachant un petit morceau et l’avalant avec distinction : le Mister Vert n’avait rien perdu de ses manières. De son côté un peu trop « solennel », de cette grâce qui fait un peu « tâche » dans le décor de la bicoque.
    Le silence se fit…Jésus se laissant de plus en plus aller contre Zves. Il avait fini son bout de poisson, et il sentait la fatigue s’éprendre de lui dans ce cocon de chaleur. Sans réellement un mot, presque comme bercer par les sons extérieurs, il se sentit s’endormir…glissant de plus en plus jusqu’à finir allonger sur son autre.

    Blotti dans une position fœtale, la tête sur les genoux de Zvebodan, Jésus s’était endormi : une larme à l’œil. Son esprit hanté et habitait par des souvenirs qui se réorganisaient dans sa tête, par des flous restants et d’autres disparaissant.
    Le Chaos se réorganisait, et la larme glissa alors de sa joue, le poussant inconsciemment à se rapprocher de la chaleur, de la présence apaisante qu’il ressentait prés de lui. Tel un enfant recherchant de l’affection.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com
Invité
Invité
Anonymous


Repos et...Plan ? [Zvezdan] Vide
MessageSujet: Re: Repos et...Plan ? [Zvezdan]   Repos et...Plan ? [Zvezdan] EmptyVen 6 Jan - 3:08

Zvez avait sourit quand Jésus lui avait dit merci d'être aussi ouvert, le jeune homme ne voyait vraiment pas comme être autrement, tous devrait être ainsi et non fermer comme la plupart des gens, pauvre Jésus. Finalement celui ci c'était endormi, le terroriste le devina assez vite, le corps devenant plus lourd dans ses bras. Le grand calme ne pu s’empêcher de sourire encore plus tout en se sentant inquiet en même temps, dormir semblait si bon et pourtant il n'osait pas fermer l’œil. Au lieu de ça, il s'installa de façon à avoir son ami en sécurité dans ses bras, bien près du feu qui continuait à chauffer la pièce, tandis qu'il pouvait garder un œil sur la porte et autres endroits stratégique. Svoboda ne voulait pas dormir, alors que son corps le lui réclamait, seulement, s'il s'endormait et que des monstres surgissaient par la porte, réagirait il assez vite? Pas forcément, en tout cas, le chauve n'était pas près à parier là dessus. Au contraire même, il était une personne si lente après tout et ne voulait pas qu'il arrive quoique se soit à Jésus! A lui? C'était sans importance, d'ailleurs, se sentait il près à servir de bouclier humain à l'hybride, un pilier, quelqu'un sur qui il pourrait peser de tout son poids, sur qui il pourrait placer tout ses doutes et ses peurs, l'éclairée pensait avoir les épaules assez solide pour.

En attendant, ses yeux devenaient si lourd, son corps aspirant au repos qu'il se refusait avec acharnement, le corps du bonhomme au cheveux verts tendrement lové au creux de ses bras maigre. Jésus se rendait il compte que non seulement il venait de trouver un ami mais également un allié qui se sentait près à crever la gueule ouverte pour lui? L'hybride se rendait il compte que Zve était tellement névrosé qu'il commençait doucement à s’effacer pour son profit? Peut être pas non, ce qui n'était pas plus mal, le calme n'aurait aimer ajouter un fardeau de plus sur la conscience de l'homme lézard et puis, sans Jésus, il était totalement inutile, pauvre poivrot présentant son cul au plus offrant, pauvre alcoolo gobant des queues pour le plaisir de boire, un déchets, rien de bien intéressant. La nuit en tout cas, n'offrait rien de bien inquiétant, juste une nuit normal dans un monde de fou, une nuit de plus en était en vie, une petite victoire de plus sur la vie, quoique, fut un temps le jeune homme avait aspiré à dormir et ne plus se réveiller du tout, dormir étant si bon. Il envia alors Jésus, lui aussi là en cet instant aurait aimer ce blottir avec une confiance aveugle dans les bras d'un protecteur, malheureusement, personne n'était là pour les protéger tout les deux, il ne pouvait compter sur son propre corps, sur son arbalète, pas de bruit pour le moment, bien.

Un craquement le fit sursauter, très légèrement, les yeux écarquillé, les sens en alertes, mais rien ne surgit de l'ombre, rien que la poussière tournoyant dans un rayon de lune, des choses de la nuit en somme. Zvezdan se senti profondément idiot et espérait de tout son cœur de n'avoir réveiller Jésus, le pauvre semblait avoir tant besoin de sommeil. Comme pour se rassurer, il raffermi son étreinte sur le corps de son nouvel ami, regrettant amèrement de n'être pas plus grand, plus fort, avec des pouvoirs, comme les tarés de l'église. Ce genre de regret il en avait déjà, s'en fit il la réflexion, alors que la fatigue prenait insidieusement le dessus sur sa volonté et sa paranoïa, la fatigue gagnant toujours de toute manière. Ainsi, perdant le sens des réalités, glissant doucement vers la frontière du rêve, Svoboda fini par fermer les yeux, bercer par le son délicat de la respiration de Jésus, par les crépitements du feu dans la cheminer, terrasser par une fatigue qui devenait plus en plus intense chaque nuit. Sa propre respiration ce fit plus lente et profonde, ses muscles se relâchant tranquillement. Maintenant, il fallait espéré que rien ne passerait la porte, mais à trop espéré, on s'attire de mauvaises ondes, aller savoir, les deux jeunes hommes si perdu l'un et l'autre se réveilleraient ils au petit matin?
Revenir en haut Aller en bas

Jésus

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 28

Repos et...Plan ? [Zvezdan] Vide
MessageSujet: Re: Repos et...Plan ? [Zvezdan]   Repos et...Plan ? [Zvezdan] EmptyMar 10 Jan - 22:58

    Le repos est quelque chose qu’on ne peut toujours comprendre. Il est tel une nécessité pour le cœur, mais aussi, pour l’être en lui-même.
    En cet instant, deux êtres étaient blottit l’un contre l’autre, profitant de la chaleur d’un maigre foyer, mais surtout, de la chaleur de leur corps en contact. On dit que les rapports humains sont les plus chaleureux, mais est-ce vrai quant, collé à vous, un être au sang aussi froid qu’un reptile semble comme vous voler votre chaleur ? Car Jésus a le corps qui se refroidit de façon plus rapide que la normal.

    La nuit était bien avancée, et c’est un refroidissement des lieux qui réveilla l’homme aux cheveux verts.
    Se frottant quelque peu les yeux, il eut un frisson…le Feu n’était plus que maigre cendres rouges sur le point de s’éteindre. A cette vue, il l’attisa avec le petit morceau bâton, et y rajouta de quoi le raviver.
    Cela devait faire un crépitement, mais l’hybride se dit qu’il ne devrait réveiller celui qui, des deux, semblaient le plus faible et avoir le plus besoin de repos. Au contraire, Jésus se débrouilla pour le garder contre lui, dans ses bras, savourant encore cette chaleur corporelle.

    Notre jeune ami avait les yeux fixait avec attention sur le feu. Ce-dernier semblait presque envoûtant, flottant dans ses prunelles bleues. Il repensait à ces souvenirs si contrariant d’une certaine façon. A l’implication qu’ils allaient avoir désormais dans sa vie.
    Une chose est sûr, il lui fallait trouver soutient. Certes, Zves en serait un. Mais, qui protégerait Zves’ ? Il ne pouvait se permettre de faire prendre trop de risque au chauve…et cette pensée lui traversa l’esprit alors que, tendrement, son regard se poser sur le corps de celui qu’il avait dans les bras.

    Comment en apprendre plus sur tout ça ? Non, mieux, comment savoir QUI est réellement derrière toutes ces ignominies ? Pourquoi l’Empereur accepte-t-il qu’on fasse ce genre de chose à ses sujets ? Peut-être ne le sait-il pas…Non, les Scientifiques ne mentiraient pas à leur mécène ?
    Alors, sous ses airs d’innocent petit garçon. Derrière cette chevelure du Ciel, se cacherait un être prêt à tout sacrifier pour le plaisir, pour l’évolution…pour ce que l’Eglise qualifierait d’Hérésie ? Etrange constat que celui-ci.

    Inconsciemment, tout à ses réflexions, l’esclave ne se rendait pas compte qu’il en était arrivé à tendrement caresser le visage de son autre.
    Il était plongé dans ses réflexions, se demandant par où commencer. Comment obtenir un statut, ou plutôt, un refuge suffisamment puissant pour ne pas être source de doutes ? Comment savoir qui avait des informations utiles et qui n’en avait pas ?

    Etrangement, le nom d’Iraïd lui revient. Il avait l’air d’un savoir plus…même beaucoup. Peut-être pourrait-il lui donner des indications ? Et si ce n’est lui, peut-être ceux qu’il a l’air d’aider le pourrez ?
    Tout en continuant son doux mouvement du bout des doigts, tout en gardant cette proximité et continuant de fixer le feu, l’homme aux cheveux verts ne put s’empêcher de murmurer le nom en question :


    « Il sait peut-être…Iraïd… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com
Invité
Invité
Anonymous


Repos et...Plan ? [Zvezdan] Vide
MessageSujet: Re: Repos et...Plan ? [Zvezdan]   Repos et...Plan ? [Zvezdan] EmptyLun 16 Jan - 1:51

Rêves et cauchemars en tout genre, alimenter par des angoisses du passé et du présent et aussi du futur, souvenirs oublier, enfoui sans son inconscient, refaisant surface un peut à la façon d'un renvoi de bile dans sa gorge, souvent, qu'il aurait aimé oublier. Ce n'étaient que des mains, des tas de mains, froide et brutale, des mains sans visages, des mais et des verges puissantes, venant le prendre, le briser, le déchirer de l'intérieur, pour une poigner d'argent, une petite poignée afin de s'imbibé, s'enivré pour oublier, pour enfouir ses souvenirs, qui revenaient là en rêve et cauchemars. Cependant, une main vint caresser sa joue et cette main là ce trouvait dans le monde réel, ce qui le ramena légèrement à la surface, assez en tout cas pour pouvoir entendre et sentir ce qui ce passait à l'extérieur de son esprit tourmenter. Puis un nom fut prononcer, Iraïd, il connaissait ce nom, il connaissait cette personne. Oh oui, Zvezdan ce rappelait parfaitement bien de cette rencontre en dehors de la ville, cet homme aux longs cheveux roux, un philosophe ayant une vision du monde proche de la sienne, quelqu'un de bien, Jésus le connaissait il aussi? En tout cas, cela le réveilla et il se rendit alors compte, qu'il était désormais blotti dans les bras de celui qu'il avait sauver plus tôt, le feu crépitant dans le cheminer, il semblait faible ce feu, sûrement qu'il venait de renaître. Souriant, le jeune homme murmura doucement:

«Je me demande s'il est encore en vie …. J'espère qu'il est encore en vie!»

Zve avait tellement perdu d'amis au cœur de sa vie, que désormais il était un peut blasé de ce coté là, bien que s'il apprenait que le roux était mort, il en serrait grandement attrister, comme de perdre Jésus également, il espérait ne jamais perdre son nouvel ami aux cheveux verts, sinon, il se laisserait crever à son tour, la gueule ouverte sur un trotoir. Se redressa un peut, le chauve prit de nouveau l'hybride dans ses bras, préférant faire comme cela, aimant à sentir quelqu'un contre lui de cette manière, une façon de se sentir utile peut être, en tant que bouclier humain. Observant le feu quelques secondes, se perdant, il ajouta, toujours dans un doux murmure:

«Tu crois qu'il pourrait aider?»

Ce serrait alors une très bonne chose, sinon Zvezdan pensa bien à quelqu'un d'autre, malheureusement, encore une fois il ne savait si cette personne était vivante ou pas. Que devenait Marius? Jeune terroriste, était il mort? Blessé? Transformer en hybride? Quand bien même il allait bien, était il réellement en mesure d'aider? Tellement d'incertitude, s'en était fatiguant, beaucoup de questions, pas de réponses, beaucoup de problèmes, pas de solutions, mais ils s'en sortiraient, du moins, le grand Calme aimait à le pensée. Un craquement le fit sursauté, encore ce même bruit, le vent en était la cause, la nuit semblait être interminable et froide. Libérant un bras, gardant l'autre enrouler autour de Jésus, le terroriste attisa lentement le feu, afin que celui ci ne s'éteigne plus, il avait la sensation que ce feu était la seule chose qui pouvait les maintenir en vie, il avait peur, il ne voulait pas le montré à son ami. Pourtant il était terrorisé, néanmoins, il l'était toujours de toute manière, en fin de compte, était il réellement courageux? Tient, est ce que faire le tapin pourrait s'avéré utile pour aider son ami? Après tout, s'il couchait avec les bonnes personnes ...

«Si tu veux, je pourrais récolter des informations pour toi, d'une façon ou d'une autre ...»

A moins de retourner faire une expédition chez les tarés de la science, quelque chose de planifié cette fois, pas s'introduire comme des cons, sans plans, en étant bourrés pour l'un pas sur de soit pour l'autre. Ce qu'il s'empressa de suggéré, allant de paire avec coucher certaines personnes, quand on y réfléchissait bien:

«Peut être que certaines personnes, si je leur faisais certaines choses, des médecins et autres scientifiques, pourraient me dire comment s'introduire dans les hôpitaux ou laboratoire, afin qu'on puisse y trouver des renseignement sur toi, du moins, comment tu as été changer, si c'est possible de l’éradiquer, ce genre de chose, non?»

Il ne voulait pas explicitement dire: «Ouai cool, je te propose de vendre mon cul pour glaner des informations pour toi, afin que tu n'es plus à le faire, m'en fiche j'ai déjà fait ça rien que pour de l'alcool» Non, il ne voulait vraiment pas dire ça de cette façon. Cela le mettait mal à l'aise, or, il ne savait trop comment aider Jésus, sinon en faisant de nouveau le tapin, il accepterait mieux la chose, sachant que c'est pour aider quelque d'autre. Pourquoi n'était il pas la même personne, mais en était noble? Existait il au moins un noble honnête dans cette ville? Quetions, questions ...
Revenir en haut Aller en bas

Jésus

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 28

Repos et...Plan ? [Zvezdan] Vide
MessageSujet: Re: Repos et...Plan ? [Zvezdan]   Repos et...Plan ? [Zvezdan] EmptySam 4 Fév - 11:29

    Le voilà se réveillant, le Chauve au creux des bras de l’hybride. Son sourire vint à réchauffer Jésus, qui le lui rendit alors affectueusement. Zves’ était un peu sa bouée de sauvetage à présent, celui sur lequel il pouvait s’accrocher, et ne plus lâcher. Son aide inestimable.
    Les mots vinrent à faire écho avec les pensées de l’hybride, et c’est de la surprise qui fut visible dans les orbes bleu du lézard. Son ami connaissait donc le Rouquin du Parc ? Il espérait qu’il était en vie ? A ces mots, Jésus ne put s’empêcher de répondre :


    « Je l’ai vu il y a peu, au Parc…il jouait de douces mélodies, on a discuté. Il avait l’air d’être bien portant. »

    Il revoyait la scène. Les deux, assis sur l’herbe verte en cette chaude journée. Leur discussion n’était pas si anodine que cela. Iraïd avait cherché à recruter notre jeune ami pour ce qui semblait être une révolution…Mais, son caractère étant, il avait refusé. Prétextant qu’il n’était pas le genre de type à agir pour les autres, et encore moins en qui on peut avoir confiance.

    C’est alors que Jess' fut de nouveau celui que l’on prend dans ses bras, et il ne put qu’esquisser un sourire à cela. Il aimait cette tendresse, mine de rien. Et puis, il faisait difficilement confiance mais lorsque c’était le cas, il s’accrochait pour ne jamais lâcher la personne.


    « Il avait l’air d’en savoir beaucoup sur les hybrides…Je savais déjà que j’avais été Humain, avant. Car il me l’avait dit…J’ignore où il l’a apprit, mais cela pourrait nous faire une piste. »

    Profitant de ce corps contre le sien, Jésus laissa son ami s’occupait du feu. La nuit allait se finir dans peu de temps, ils étaient reposés et plus serein pour réfléchir à l’avenir, à ce qu’ils allaient désormais faire.
    Des mots firent relever la tête de Jésus vers le Calme. Une interrogation muette dans le regard, il ne comprenait pas la fin de la phrase, ou il craignait de comprendre le moyen d’obtention des dîtes infos.

    Au fur et à mesure des paroles de l’autre, Jésus vint à pâlir. Il comprenait parfaitement ce qu’insinuait son nouvel ami, son si estimé ami. Et, au fond de lui, il enrageait désormais. L’horreur vint à se peindre sur son visage, alors qu’il se retourna de façon à mettre ses mains sur les épaules de Zvedan avec une poigne forte, ajoutant en paroles :


    « Jamais ! Je refuse que tu vendes ton corps à des connards de ce genre, ni même à quiconque ! Les informations, on peut les trouver auprès des terroristes et des informateurs. Les médecins ne sont que des fous, et ils ne voudront pas que coucher avec toi, chose est sûre ! »

    De la peur, de la crainte, et une colère envers ce peuple à la décadence certaine. Jésus ne voulait voir son ami souffrir pour sa personne à lui. Zve’ ne méritait certainement pas pareille traitement.

    « J’ai passé ma vie en esclave, à devoir donner mon corps pour obtenir des faveurs de mon maître. Je refuse que tu fasses de même pour moi… »

    Quoiqu’on en dise, Jésus n’a jamais couché avec quiconque par plaisir réel et amour. Ce fut toujours dans le but de glaner des informations, mais aussi, des biens et enfin, avoir une certaine influence psychologique et certains avantages auprès de ses précédents possesseurs. Une meilleure façon d’approcher la vérité, ou de se débarrasser des inutiles, mine de rien.

    S’accrochant, et se laissant aller contre le torse du chauve, Jésus demandait ainsi une étreinte, une sereine. Contre ce corps, il vint à donner une de ses idées : moins dangereuse pour eux deux, et plus honorable pour leur fierté respective.


    « Je peux me trouver un maître de la haute Noblesse…si je m’en sors bien, je pourrai apprendre des informations. S’il est inutile, je n’aurai qu’à faire comme j’ai toujours fait : le supprimer et en retrouver un autre. »

    Le ton était calme, froid et impassible, alors que le basilic continuait de se blottir contre son autre. Cherchant chaleur et sécurité.

    « Mais je ne puis chercher Iraïd moi-même…j’aurai besoin de toi, pour l’approcher lui et les siens. Les informateurs sont nombreux à Ishtar, mais je ne peux eux non plus les trouver ainsi. Penses-tu que tu puisses le faire pour moi, Zves’ ? Sans mettre ton corps en jeu…Je, je ne veux pas qu’on te touche ainsi. »

    Les derniers mots avaient été prononcés de façon étouffée. Presque dans un souffle. Ils étaient tout juste audible, mais ils exprimaient la pensée profonde de Jésus. Il tenait bien trop à cet homme, à cette lumière dans ses souvenirs, pour le laisser ainsi se détruire. Déjà, le voir tousser du sang suffisait à sa douleur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com
Invité
Invité
Anonymous


Repos et...Plan ? [Zvezdan] Vide
MessageSujet: Re: Repos et...Plan ? [Zvezdan]   Repos et...Plan ? [Zvezdan] EmptyDim 12 Fév - 1:28

Curieusement, Zvezdan se senti soulager à l'idée de Jésus ne voulant en aucun cas qu'il se prostitue. C'était idiot, il c'était proposer pourtant, car, son corps ne comptait pas, seul importait le bien être physique et mental de l'hybride? Lui? Il n'existait pas, il n'était qu'un déchet, un chauve idiot aux rêves surréalistes, bref, il se sentit soulager et cela faisait du bien. Il raffermit son emprise de ses bras maigre autour de son ami aux cheveux verts, hochant la tête aux propositions qu'il faisait. Évidement, il était plus raisonnable que lui et d'ailleurs, sûrement plus intelligent, voilà qu'il proposait des solutions sans forcement parler de vendre son cul, ma foi, Zve n'était pas forcement un jeune homme intelligent, juste gentil, bête et gentil, voilà, tout ce qu'il était. Du moins, ce qu'il pensait de lui, ce voyant comme un imbécile, pas heureux, quoique, sa vie ayant gagner une certaine lueur depuis l'arriver de Jésus. Quoiqu'il en soit, il répondit dans un doux murmure:

«Je pourrais faire ça, néanmoins, je me méfie un peut des informateurs, je ne suis pas sur que tous disent la vérités, ils pourraient nous mener sur des fausses pistes. Mais je le ferais quand même,pour toi, je pourrais vérifier d'éventuels pièges, traquenard, et je pense pouvoir retrouver Iraïd, en me renseignant auprès des autres terroristes ou philosophes ...»

Voilà, ce n'était pas compliquer de réfléchir, malheureusement, la période alcoolique de Svoboda ne l'avait guère arranger. Peut être était il temps de s'y mettre, de repartir pour la ville et commencer à glaner des informations. L'aube ne devait pas tarder, le jeune homme ne se rendait pas compte, encore légèrement embrouiller par le brouillard du sommeil. Cela promettait d'être une succession de longues journées, heureusement, pourraient ils revenir ici le soir, à cette idée, le terroriste ressenti une étrange sensation, un toit ou rentré le soir, un chez lui, avec un ami, un lieu qui n'était pas le repère de d'autres rejeté de la société, non, juste une petit abris biscornu en compagnie d'un homme charmant. Or, une pensée vint soudainement s’infiltrer dans son esprit, qu'il voulu éclairée tout de suite, en posant la question à son nouvel ami:

«Si tu trouve un nouveau maître, alors nous seront séparés pendant quelques temps?»

L'idée d'être séparé de l'hybride aux cheveux vert l'angoissait énormément, il avait l'impression que sans lui, il perdrait ses repèrent et redeviendrait une loque. Pas complètement certes, car, il aurait des missions à accomplir, mais se retrouver seul a nouveau, quelle horreur! Peut être ce faisait il des idées et il l'espérait, et puis s'il arrivait quelque chose à Jésus et qu'il ne soit pas là pour prendre les coups à sa place? Non non, il n'allait rien arriver à Jésus, quoique … Toutes ces pensées le perturbaient complètement, intérieurement, extérieurement il resta toujours aussi calme. Ce n'était pas la peine de transmettre son angoisse à Jésus, non, le pauvre avait déjà fort à faire avec ses propres tourments intérieur. Dehors, la nuit commençait doucement à s'éclaircir. Il serait donc temps bientôt de prendre la route, les dangers devant eux, l'incertitude mais la forte conviction que cela en valait la peine. On l'aura compris, Zvezdan était près à faire milles sacrifices pour Jésus, s'il en était humainement capable, prendrait il sa place d'hybride, bien que la sienne ne soit pas très enviable non plus. Qu'est ce que la journée allait elle réserver?
Revenir en haut Aller en bas

Jésus

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 28

Repos et...Plan ? [Zvezdan] Vide
MessageSujet: Re: Repos et...Plan ? [Zvezdan]   Repos et...Plan ? [Zvezdan] EmptyDim 1 Avr - 16:26

    Jésus fut d’une certaine façon rassuré que le chauve accepte l’idée qu’il avait émit. Cette idée un peu folle, même complètement. Il était prés à retrouver le rouquin, et à chercher auprès des informateurs. A dénicher des idées, des débuts, des pistes de réflexions.
    A l’heure actuelle, l’église est en effervescence, et une autre idée vint à se réveiller chez Jésus, alors il prit à nouveau la parole, tout en restant toujours proche du corps de Zve’.

    « Les scientifiques…c’est chez eux qu’on doit fouiller en priorité. Il faut trouver la source de tout ça…Il doit bien y avoir un laboratoire ou que sais-je encore, où ils gardent des archives sur la création des esclaves. »

    Le regard bleu est dur, rendu semblable à la glace alors que de la colère, de la haine même, se perçoit dans les tréfonds de sa voix.
    Mais la question, si innocente, que vient alors à poser son compagnon d’infortune le radoucis aussitôt.

    Alors, l’hybride s’agenouille, de façon à être en face de son nouvel ami. Là, il pose ses mains sur les joues de ce-dernier, et le fixe dans les yeux.
    Le regard de cet homme était si angoissé, que le reptile en avait mal au cœur. C’est avec un petit sourire qu’il répondit alors :


    « Je ne sais pas… »

    Marquant une pause, Jésus posa son front contre celui de son partenaire. Il ferma les yeux, ressentant la chaleur de la peau de cet autre sur la sienne : glacée. Un petit souffle sorti de ses lèvres, un souffle d’aise.
    Rouvrant les yeux, tout en gardant cette proximité, il vint à poursuivre son explication :


    « Si je trouve un Maître ou une Maîtresse qui me laisse assez libre de mes mouvements, comme à ce jour…nous pourrons nous revoir, souvent. Mais je peux toujours tomber sur un qui préfère enfermer et abuser de ses biens. »

    La voix était un peu blanche, un peu marquée, alors qu’elle laissait exprimer la vérité du statut de Jess’.
    Avalant sa salive, sa gorge s’étant faîtes sèche…l’hybride espérait sincèrement ne pas revivre ce genre de passé. Ses mains tremblaient, alors qu’il tentait de rassurer le terroriste, autant que lui-même :


    « Au pire, je pourrais me débrouiller pour te faire parvenir des missives jusqu’ici. Je te tiendrais au courant, lorsque je ne pourrais te voir de moi-même. Je serai Sir J et toi, Sir Z. Et puis…on restera en contact comme ça, non ? »

    Un petit sourire marqué désormais le visage du lézard. Son regard était doux, alors qu’il décollait son front de celui de l’autre. Néanmoins, hésitant, il déposa un léger baiser sur les lèvres d el’autre, un timide et doux. Un peu sucré peut-être ?
    Mais ce contact fut fugace, et Jésus sourit alors avant de retourner s’allonger en se pelotant contre l’autre pour se protéger du froid. Là, allonger, il murmura :


    « Désolé…De te mettre autant en danger et…comment dire… »

    Les joues de Jésus était légèrement rosée alors qu’il portait son index à ses lèvres, le regard lointain. Il n’avait pas trouvé d’autre façon pour remercier cette personne que le baiser. Et pourtant, il venait de s’excuser d’un acte de ce genre…C’est probablement parce qu’il estime réellement le Calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com
Invité
Invité
Anonymous


Repos et...Plan ? [Zvezdan] Vide
MessageSujet: Re: Repos et...Plan ? [Zvezdan]   Repos et...Plan ? [Zvezdan] EmptyMer 27 Juin - 23:00

L'idée des missives rassura quelque peut notre jeune alcoolo, au moins pourrait -il garder un certain contact avec son amis, comme un contact avec la réalité. Le baiser l'avait surpris mais au font, Zvez n'avait pas trouver cela désagréable, cela aussi contribua à le détendre quelque peut, allons bon, peut-être que les choses n'iraient pas si mal? Cependant, ce n'était pas vraiment dans sa nature que de positiver et cet instant de flottement, genre tout va bien dans le meilleurs des monde, passa aussi vite qu'il était apparu. L'avenir s'annonçait incertain, comme le fait qu'ils se retrouvent un jour, qu'arriverait il si Jésus tombait sur un maître impitoyable?

Mieux valait ne pas penser à ce genres de choses, au lieu de ça, le le chauve fit un faible sourire et voulant montré que le baiser ne l'avait pas du tout gêné, en déposa un à sou tour, sur les lèvres du lézards, quelque chose de chaste, quelque chose doux, quelque chose qui lui ressemblait en somme. Oh, il en avait connu des baisers passionner ou on lui avait mordu les lèvres, mais ceux-ci n'avaient jamais été fait par amitié ou amour, mais par envie de prendre son corps là tout de suite sur cette table et vas y qu'ensuite je te paye à coup de bouteilles d'alcools, malheur, plus jamais Zvezdan ne pourrait accepter pareille traitement. Bref, ce n'était pas vraiment le moment de penser à ce genres de choses non plus, au contraire même et revenant plutôt à ce qu'avait dit Jésus, le jeune homme répondit tranquillement:

«Je veux bien pour les missives, par contre je ne sais pas très bien lire ou écrire mais je me débrouillerais»

Un petit problème ça, rien de grave vraiment, à quoi bon s'en faire? Peut-être qu'Iraïd pourrait l'aider sur ce coup là, ou quelqu'un d'autre, aller savoir. Il resta encore un moment, Jésus blotti dans ses bras, voulant repousser le plus possible l'instant fatidique ou il devrait ce séparé de son ami, à coup sûr, ce ne serait pas agréable du tout. Soupirant, il posa sa tête chauve sur celle verdoyante de l'hybride, se demandant quand tout cela se terminerait et comment? Quand se monde cesserait d'autre aussi mauvais? Quand ils arriveraient à faire bouger les choses bien entendus et ce n'était pas la première fois qu'il se posait ce genres de questions et ce n'allait certainement pas être la dernière. Son cœur battant douloureusement entre ses cotes, Zvezdan serra un peut plus le lézard dans ses bras, il ne voulait pas le laisser aller chez un maître, comme son ami n'avait pas voulu qu'il ce prostitue, l'un dans l'autre d'ailleurs, c'était la même chose non? Alors, il ne pu s’empêcher de murmurer douloureusement:

«C'est vraiment nécessaire que tu trouve un maître? Je veux dire, comment pourrais tu savoir s'il ment ou pas? Et …. Enfin, j’imagine bien que se ça doit être terrible de vivre comme un esclave, tu ne veux pas que je vende mon corps, mais je l'ai déjà fait, c'est pareil, c'est la même chose, j'ai peur pour toi …. Je …... raaaah bon sang, je préférerais prendre les coups à ta place tu comprends?»

Eh voilà, il venait d'extériosisé une partie de ses angoisses, intéressant mais aussitôt dit, il le regretta un peut, il n'avait voulu les donner à son amis, ni lui donner plus de pression que nécessaire et puis après tout, Jésus avait réussi à se débrouiller tant bien que mal avant leur rencontre n'est-ce pas? Il ajoute donc précipitamment:

«Pardon, je ne doute pas de toi ou de ta capacité de jugement …. je suis vraiment idiot!»

Il lui fit un sourire tordu, gêné, qui exprimait clairement «je suis vraiment qu'un crétin, pardonne moi». Regardant de nouveau dehors, il constata que l'aube était bien avancer, partirait il aujourd'hui? Mieux valait agir vite de toute manière et retarder l'échéance ne servirait à rien, juste à se décourager un peut plus, ce qui serait vraiment pas une bonne chose non. D'une voix un peut plus étrangler, Zvezdan murmura encore plus bas:

«Je pense que nous devrions y aller non?»

C'était affreusement déchirant de dire cela, mince alors, il était vraiment très très attacher ….
Revenir en haut Aller en bas

Jésus

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 187
♦ Messages : 187
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : On n'a jamais rien sans rien...
♦ Date d'inscription : 30/05/2010
♦ Age : 28

Repos et...Plan ? [Zvezdan] Vide
MessageSujet: Re: Repos et...Plan ? [Zvezdan]   Repos et...Plan ? [Zvezdan] EmptyVen 29 Juin - 19:47

    Il ne fallut que peu de temps pour que le silence qui envahissait, par à coup, les lieux ne se dissipe. La voix de celui sans chevelure vint à se faire entendre. Le fait qu’il n’ai rien contre les missives rassura Jésus. Il savait que quelque soit son Maître, il se débrouillerait pour avoir accès à du papier, une plume et de l’encre. L’écriture serait désormais un moyen non pas de garder seulement contact, mais d’informer et de mettre au « clair » ce qu’il savait.
    Ainsi, même s’il arrivait qu’il ne fouine de trop, même si le danger augmenterait pour lui, il existerait toujours une trace de ses découvertes, recherches, idées et autres plans fous. Et il suffirait que ces écrits circulent pour que d’autres se questionnent, et poursuivre son « œuvre ». Oui...Les écrits sont une arme redoutable. Dommage qu’on ne puisse pas en faire de nombreuses copies....autrement qu’en prenant le temps de jouer les scribes.


    « Mon écriture est assez espacé, tu devrais pouvoir la lire sans difficulté. Et, ne t’inquiètes pas...j’arriverais toujours à te lire. »

    Le son de la voix de l’hybride était encourageant, et doux. Il avait confiance...il savait que « Sir Z » ne laisserait pas tomber « Sir J ».
    L’étreinte vint à être plus ferme, et l’hybride ne dit mots à ce sujet, profitant simplement de ce qui était le fruit de sa volonté pour une fois. Ils devaient faire stupides pour des yeux extérieurs, genre, « personnes brisées se trouvant »...et tout le gnangnan du genre, mais bon, un peu de sérénité ne fait jamais de mal.

    D’autres mots suivirent, le ton semblait entre l’inquiétude, l’angoisse, la volonté de protéger...des choses que Jésus avait oublié. Il avait oublié que les « Humains » pouvaient ressentir ce genre de besoin, d’envi...et savoir que Zvez’ les ressentait lui tira un sourire alors que ses yeux regardaient le sol.
    Le visage toujours tourné vers le sol...Jésus posa sa main sur celle de son vis-à-vis, caressant du bout du pouce la paume de cette main chaude qui l’avait réchauffé depuis l’instant qu’elle avait prit pour le repêcher. Au mot « idiot », Jésus cessa son silence...


    « Tu n’es pas idiot : au contraire même. Tes mots...ils me font vraiment plaisir Zvez’. »

    L’homme aux cheveux verts releva le visage, laissant sa tête choir contre l’épaule de son autre, son visage visible, et ses yeux tournés vers ceux du terroriste en « herbe ».
    Là, notre ami Jéjé vint à poursuivre...le ton calme. Il ne cherchait qu’une chose : rassurer son aide précieuse, sa nouvelle ancre.


    « J’avoue que contrairement aux objets, je peux supporter de ne pas avoir de Maîtres ou Maîtresses définies. Mais ceci, sur un court laps de temps. Je perds en force, m’affaiblit, et je finirais par délirer et dépérir après un équinoxe voir deux. »

    Marquant une pause, il n’énonçait que des faits.

    « Je ne peux vivre sans Maîtres ou Maîtresses...c’est ainsi que la Science s’est assurée – je pense – qu’on soit de fidèles hybrides, de fidèles petits monstres. »

    Une pointe de haine, qui disparut dans un soupir...alors que la main du vert continuait à caresser celle du chauve délicatement : calmement.

    « Merci de vouloir me protéger...mais, trouver le fin mot de tout cela est plus important. Car ce n’est pas seulement moi, qui serais sauvé. Mais tous ceux qui auront été dupé par l’Empire. Tu m’es d’une plus grande aide, Zvez’, en cherchant les origines de tout...Car, ainsi, mon calvaire n’aura été qu’une passade. »

    C’est alors que le jour vint à se lever. Regardant l’arrivée prochaine de l’aurore, Jésus vint à craindre les mots qui furent prononcés. A leur entente, il plongea le visage contre le torse de l’autre homme, inspirant profondément. Il voulait graver tant l’odeur de l’homme, que sa chaleur, dans son esprit.
    Quittant, à contre cœur, les bras de l’autre...l’esclave déposa un dernier baiser, un peu plus long mais toujours aussi doux, sur les lèvres de l’humain, et lui sourit.


    « Oui...Je viendrais te déposer des missives ici dés que je le pourrais. Je compte sur toi, mon ami. »

    Alors, rajustant sa tenue, l’être né des expérimentations de la Science vint à filer par la porte...à une vitesse certainement loin de celle humaine. Pourquoi à cette vitesse ? Car, à une de marche, il savait qu’il aurait fait demi-tour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hou-bat93.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




Repos et...Plan ? [Zvezdan] Vide
MessageSujet: Re: Repos et...Plan ? [Zvezdan]   Repos et...Plan ? [Zvezdan] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Repos et...Plan ? [Zvezdan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Alentours de la capitale Ѧ :: Fleuve :: Cabanon du Pêcheur-