AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que souhaitez vous, Madame? (Ann)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan Widness
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Vide
MessageSujet: Que souhaitez vous, Madame? (Ann)    Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  EmptyVen 4 Nov - 23:47

Le bruit d’une cloche accrocher derrière la porte sonna quelques part dans les résidences nobles du quartiers chic d’Ishtar. Une maison, pas grande, pas petite se fondait dans la masse des autres demeure, mais le porche d’inspiration antique ne sortait de l’ordinaire ici, entre tous ses manoirs aristocratiques. La seule cloche qui doit sonner dans les alentours pour signaler que quelqu’un rentre ici, où une simple petite pancarte en métal dorer, avec une simple inscription marquer signalait ou l’on se rendait. Ici, nous sommes à l’atelier tailleur, celui du plus connu parait-il, grâce à son statue Impérial rajouter derrière son métier. Ethan Widness de son vrai nom. Un homms simple malgré son habitude a côtoyer la noblesse. Il n’y avait aucun majordome, ni domestique ou esclave charger d’ouvrir et fermer les portes. Non, Ethan seul vagabondait dans son atelier, qui était aussi son chez lui et sa boutique. Donc, un brun d’assez petite taille et bien habiller surgit de derrière un paravent de perle et de broderie qui séparait son atelier et la salle de réception. Un client venait d’arriver.

Un noble vous vous en doutiez - de toute façon, vu ses prix peu de monde pouvait se permettre un costume trois pièce de chez lui, a moins que vous l‘intéresser personnellement- venait donc s’habiller chez Ethan. Ce dernier l’accueillit, ainsi que Madame qui l’accompagnait et faisait ces besognes habituels de tailleur renommé pas très intéressante ici. Sauf si vous voulez une description du métier? Mais cela pourrait être bien long, voir ennuyant.
Bref passons. Notre cher brin d’homme se retrouva avec un peu plus de travail que ce matin. Mais il n’était pas plus que cela surcharger de travail. Et puis les vêtements de l’Empereur passait avant tout, chaque noble venant ici le savait. Mais heureusement, le seigneur de ce monde n’avait pas de folie vestimentaire en ce moment, et le brun pouvait donc se reposer un peu. Il faut dire que la dernière commande d’Ezhekiel Ier n’avait pas été très simple, c’était bien la premiers fois qu’il le demandait une dizaine de tenue en même temps. Et bien sur, il fallait qu’elle soit d’aussi bonne facture les unes que les autres pour que le saint empereur ne se fasse pas reconnaitre. Et bien sur, il fallait toutes les rendre pour une même date, le bal masqué. Ethan en avait baver … Mais réussi au prix de quelques ( trop de ) nuit blanches. Enfin, il n’allait pas s’en plaindre, il aimait confectionner des vêtements pour cet enfant royal, la seule personne qu’on l’imaginaire et les idées étaient sans limite, ce qui ravisait Ethan pour chaque besoin vestimentaire du prince.

Enfin, Le jeune Widnes était à nouveau seul. Son client était reparti, après qu’Ethan est pris les mesures ect. Il reparti tranquillement dans son arrière boutique, continuer la ou il s’était arrêter sur la veste en redingote d’un marquis de Semini, venu à Ishtar pour le bal et rester ici quelque jours pour un séjour, à ce qu’il avait relever au tailleur. Ce qui est pratique quand on sert la noblesse - ou non, cela dépend des point de vue- c’est que l’on est facilement au courant de toutes les rumeurs et du quand dira-ton. Jamais personne ne fait attention a ce qu’il dit, quand on attend…
Bref, le brun se rassit sur sa chaise à sa machine a coudre ( génialissime invention des ingénieur) pour replancher sur son travail. Cependant la cloche signifiant la venue de quelqu’un retenti a nouveau, le faisant lever la tête son ouvrage et se diriger vers l’accueil…

Revenir en haut Aller en bas
Ann Talfingen
♦ Travailleur ♦

Ann Talfingen

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 349
♦ Messages : 125
♦ Âge du perso' : 30
♦ Date d'inscription : 20/07/2011
♦ Age : 35

Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Vide
MessageSujet: Re: Que souhaitez vous, Madame? (Ann)    Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  EmptyLun 7 Nov - 10:19

    Comme à son habitude, Ann était assise à son bureau, au palais, de là où elle faisait tourner la puissante et très complexe machine administrative de l’Empire, se fiant bien sûr aux décisions de son jeune souverain, même s’il lui laissait carte blanche pour pas mal de choses et qu’elle lui indiquait souvent les meilleures décisions à prendre. Le jeune homme était encore un enfant de bien des aspects et le côté travail de sa fonction impériale ne l’intéressait pas plus que ca. Pourtant, Ann essayait bien de l’initier aux arcanes de la politiques mais il ne semblait pas y trouver quoique ce soit d’intéressant, donc elle assumait à sa place sur pas mal de points. Elle avait donc officieusement la lourde tâches de protéger l’Empire de l’intérieur et d’éviter que l’administration soit gangrénée par la paresse et l’orgueil des nobles, le fanatisme des ecclésiastiques ou la folie de éclairés.

    Aujourd’hui, nouvelle session de compte, et il y avait de quoi faire disjoncter bien des personnes aux vues des chiffres qu’elle manipulait et faisait danser du bout de sa plume à l’écriture si soignée. Le régent, sans être catastrophique, n’avait pas vraiment fait les choses de manière optimal et Ann s’évertuait maintenant à corriger ce qui devait l’être. Ce qui consistait surtout à faire des coupes dans tout ce qu’elle considérait comme dépenses inutiles. Bien sûr, ca incluait de prendre quand même en compte les goûts et les envies de son Empereur, comme ce bal masqué dont elle se serait bien passé mais lui et toute la noblesse, non. Il avait donc fallut tout organiser et gérer les dépenses importantes que cela avait engranger. Mais bon, elle se passerait les nerfs en envoyant un inspecteur à ce grand comte noir aux cheveux si spéciaux. Tiens, pourquoi pas le petit nouveau, Florent Pagniny ? Un petit sadique qui adorait son travail, ca lui ferait les pieds à ce bonhomme.

    Tout cela pensé, elle arriva à la partie qu’avaient coûtés les costumes pour l’empereur et ses sosies. Tiens, le couturier ne lui était pas familier, pourtant il avait le titre et l’honneur d’être le tailleur de l’Empereur. Mais bon, visiblement, il avait été choisi par le régent. Ce qui ne jouait pas en sa faveur, Ann allait lui rendre visite et vérifier qu’il méritait bien l’argent qu’il coutait au trésor impérial. Bien sûr, elle était quand même assez objective, s’il était bon, il restait mais s’il s’était arrivé à ce poste en se contentant de servir d’énième jouet sexuel au Haut-prêtre, dont la réputation n’était vraiment plus à faire, elle n’aurait aucune pitié à le faire remplacer.

    Elle n’eut aucune difficulté à trouver son adresse et décida de s’y rendre aujourd’hui même, ca lui ferait une petite sortie pour la détendre un peu. Son rang lui permettait d’avoir une voiture pour l’emmener ainsi que l’escorte de trois gardes pour sa sécurité. Une fois devant l’atelier, elle donna ordre qu’on l’attende là. Vu de l’extérieur, l’endroit se fondait dans la masse, bon, ca voulait déjà dire que le propriétaire n’affichait pas son titre comme publicité, un homme qui avait l’air de vouloir rester modeste à première vu, un bon point pour lui. Ann pénétra donc dans la boutique, l’intérieur confirmait l’extérieur, rien d’ostensible, tout était très professionnel mais il lui fallait encore voir le tailleur et se faire sa propre idée de son talent. Le jeune homme en question ne fut pas long à arriver et Ann lui offrit tout de même un sourire poli.

    Maitre Widness je présume ? Ann Talfingen, intendante de sa majesté impériale.

    Comme ca, elle posait le ton dès le début, sans mentir. De toute façon, elle avait beau avoir la prestance, il verrait de suite à ses vêtements et son attitude qu’il n’avait pas à faire à la première petite pimbêche noble venu se chercher une nouvelle robe pleine de froufrous.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Widness
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Vide
MessageSujet: Re: Que souhaitez vous, Madame? (Ann)    Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  EmptyJeu 10 Nov - 23:56

Un nouveau client entra et Ethan comme à son habitude, le recevra. Cependant, il ne se doutais pas vraiment de la personne qu’il allait voir. C’était Ann Talfingen, l’intendante de l’Empereur. Il ne l’avais jamais croisé personnellement. Peut être quelques fois, croiser dans un couloir du palais ou lord de réception mais jamais ils ne s’étaient pas échanger plus de quelques mots. Surement par manque de temps ..; Il faut dire que tous les deux passe le plus clair de son temps à travailler dans leur domaine respectifs. Enfin, le brun se demanda tout de même ce que faisait cette femme ici. Elle n’avait pas l’air d’une dame de la cour intéresser par la dernière parure à la mode ni des tailleurs masculins.
Mais bon, comme elle s’occupait la finance de l’Empire et que c’était presque le premier revenu du tailleur impérial, ce dernier se disait que sa venue n’était pas pour se faire une tenue de cérémonie -pourquoi pas? - cependant, c’est bien la première fois que la comptable se déplaçait en personne. Avant .. Il rencontrait un subalterne parmi tant d’autre, une des fourmis qui fait tourner l’Empire, il donnait la facture, on lui transmettais sa paye. Souvent il faisait moins chère à l’Empereur qu’à la noblesse, question d’étique. Et puis c’est pas comme si c’est autre client avait de l’argent a dépenser avec des exigences moins intéressantes pour Ethan; Bref, revenons à nos boutons.

Un deux trois, reconnexion de neurone, il n’avait plus affaire avec ces aristocrates superficiels. Ethan avait besoin d’un peu plus d’attention et de réflexion pour parler avec elle. Ce n’est pas que fréquenté les nobles diminue les faculté du cerveau, mais un peu tout de même. Alors il avait comme l’impression de ce mettre en veille entre le moment ou il était tranquille, seul dans son atelier et qu’il doit tenir une conversation à un homme qui veut a tout prit qu’on le voit pour une soirée quelconque en ventant -un peu trop au gout du tailleur -ces attributs de charme. Bref de quoi perdre une dizaine de neurone a chaque mots si nous ne faisons pas attention. La femme se présenta, et le terme qu’elle employait pour le designer le surprit un peu, pour une fois qu’une émotion se montrait sur son visage plutôt insensible. C’était très rare qu’on l’appelle maitre. Certes c’était un maitre dans son domaine, mais le désigner de ce terme le gênait un peu, pour lui, il n’avait pas attend encore la perfection. Et habituellement, il répondait plus à ‘ Ethan’ ou ‘ Monsieur Widnes’ .. cependant, il ne s’en formalisa pas.

- Oui, je suis Ethan, Bienenue Madame. Que puis-je pour vous ?

Ce n’était pas tout les jours d’une telle personne entrait dans son atelier. Même l’Empereur n’était jamais venue ici puisque c’était le tailleur qui se déplaçait jusqu’au palais. Et puis, il doutait vraiment que l’intendante soit venue jusqu’à son atelier juste pour se présentait. Sa visite avait forcement un but. Avait ‘il un problème avec les tenues de l’Empereur? Ce dernier n’avait pourtant pas l’air déçu des dernières … Ou alors elles seraient trop couteuses ? Cela l’étonnait tout de même … bref, le brun attendait sa réponse patiemment . Il n’avait pas de rendez vous dans l’heure, alors la visite de l’intendante ne posait pas de problème à son emploi du temps. Et puis après tout, sa venue était une raison suffisante pour reporter. Lui priant de le suivre d’un geste poli pour ne pas rester debout devant l’entrée, il l’emmena dans la salle de réception avec canapé, cousin et tapis. Assez pour se sentir a l’aise. Enfin surtout pour un noble. La décoration était comme la bâtisse, assez simple. Il y avait juste des fresques de tissu perler et brodes, ainsi que des créations a lui, en vitrine ou non, porté par des mannequins de bois et de métal, ainsi que d‘autres accessoires . En puis s’il fallait en retenir une, cela serai peut être celle du centre : une redingote faite en plumes avec d’innombrables détails laissé au soin de l’observateur.
Revenir en haut Aller en bas
Ann Talfingen
♦ Travailleur ♦

Ann Talfingen

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 349
♦ Messages : 125
♦ Âge du perso' : 30
♦ Date d'inscription : 20/07/2011
♦ Age : 35

Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Vide
MessageSujet: Re: Que souhaitez vous, Madame? (Ann)    Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  EmptyJeu 17 Nov - 12:56

    Le jeune homme n’avait pas l’air spécialement à l’aise en présence d’Ann, sans doute n’avait-il pas prévue le passage de l’intendante impériale dans son emploi du temps. Jusque-là, Ann n’avait fait que le croiser très brièvement dans les couloirs du palais, toujours trop occupée pour ce soucié de lui. Et puis, comme les hommes n’attiraient pas son regard, elle n’avait pas vraiment fait attention à ce jeune homme. Sans doute avait-elle l’air plus méchante qu’elle l’aurait voulu avec un regard sans doute trop inquisiteur. Ann voulait simplement s’assurer que le trésor impérial était utilisé à bon escient. Pas de vitrine exceptionnelle, pas de signe de train de vie excessif, il avait l’air de se concentrer sur son travail. C’était des points pour lui, être passionné était l’assurance qu’il était sans doute assez bon pour son poste et pas qu’il l’avait obtenue en faisant en usant de quelques promotions de sofas. Enfin, il était temps de faire le point. Jusque-là, un de ses subalternes s’occupaient de ce genre de factures et payait, Ann vérifiait avant tous les grandes finances et faisait des contrôles après. Il y avait tout de même une limite à ce qu’elle pouvait traiter, même avec son intelligence.

    Pour le moment, ils étaient seuls, un bon point, elle n’avait pas envie de se retrouver avec un noble envahissant ou une pimbêche arrogante pour la gêner. Bon, elle aurait usé de ses armes pour les faire reculer, l’intendante faisait peur à sa façon. Mais ça aurait sans doute nuit au commerce du tailleur, ce qui n’était pas son but. Il adressa la parole au bout d’un instant, visiblement nerveux. Ann essayait de se faire tout de même un peu plus souriante avant de lui répondre, elle ne voulait pas passer pour le terrible et méchant ogre des finances venu croquer le pauvre petit tailleur.

    Détendez-vous mon ami, je suis simplement venue discuter un peu, il y a-t-il un endroit où nous pouvons discuter calmement ?

    Il l’emmena donc dans un petit salon de réception, très certainement là où il recevait sa noble clientèle car il y avait un effort de fait dans cette pièce pour plaire à des standings plus élevés. Même lui ne coupait pas au besoin de superficialité des nobles. Cependant, tout restait assez simple dans le fond, il n’avait visiblement pas cherché à trop en faire, juste le minimum nécessaire. Sur différents présentoirs, se trouvaient des mannequins portant différentes créations. Des choses intéressantes, la facture avait l’air bonne même si le rendue était généralement trop ostentatoire pour elle. Il suffisait de la regarder, ses tenues étaient bien plus simples et ça lui convenait très bien. Il y avait d’autres façons de montrer sa richesse sur ses vêtements. Dès qu’il l’invita à s’assoir, elle prit place sur un canapé, se mettant à l’aise. Elle allait maintenant pouvoir passer aux choses sérieuses.

    Pardonnez-moi d’avance mes questions mais avec ma charge, il m’arrive parfois d’oublier quelques détails. Il me semble que vous étiez déjà au service de sa majesté l’empereur quand j’ai eu moi-même le plaisir de me mettre entièrement à son service. Depuis combien de temps maintenant sa majesté a-t-elle le plaisir de bénéficier de votre talent ? Et en quelles circonstances avez-vous réussi à rentrer à son service ?

    Malgré la teneur des questions, Ann s’efforçait tout de même de les tourner de manière agréable, comme une discutions banale, elle n’était pas inquisitrice non plus, tout cela était finalement très informel…
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Widness
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Vide
MessageSujet: Re: Que souhaitez vous, Madame? (Ann)    Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  EmptyVen 25 Nov - 19:56

L’intendante de l’Empereur s’installa à l’aise dans un des canapé-fauteuil du petit salon. Cela rassura un peu Ethan, après tout il n’était pas vraiment habitué à ce genre de client. Il avait plutôt l’habitude des nobles frivoles et d’un Empereur enfantin et originale. Le tailleur avait donc un peu de mal face au gens appliqué. Etant le seul de son entourage, voir quelqu’un de poser lui changeait grandement. Heureusement , ce n’est pas en professionnaliste qu’il à des lacunes et arriva plutôt bien à gérer son mal aise sans que cela ce voit. Enfin, Ann semblait l’avoir remarqué puisqu’elle lui adressa un sourire. Bien qu’il lui rendit en minimaliste. Cependant ce dernier attendit que cette dernière semble s’être assit convenablement , ou plutôt à son aise pour lui demander quelques choses.

- Je vous sert quelques choses ?

Parce que Madame pouvait très bien avoir soif. Il avait l’habitude de toujours proposer une boisson à ses clients, lui-même étant un buveur de thé. Et quand un dame de la haute sirote son thé, elle ne parle pas. Enfin, L’intendante n’était certes pas une cliente habituelle - déjà avoir une cliente et non un client c’est assez rare en général- mais il ne voyait pas pourquoi il ne devrait pas se montrer courtois. Et puis lui aussi avait envi d’un thé… Mais cette dernière pris la parole alors qu’il allait se diriger vers la petite cuisine emménage pour la boisson de la clientèle.
Sa cuisine à lui, qui n’a jamais servi, ainsi que tout son chez lui proprement dit se trouvait dernière une porte au fond de son atelier, et strictement interdit à toute personne autre que Ethan. Il avait appris une chose en étant tailleur Impérial et en travaillant pour Ezhekiel… Ne jamais perdre le client des yeux, c’est un coup à jamais le retrouver. Mais on en était pas à parler des frasques malicieuses du petit bonhomme au pouvoir. Ethan se rassit sur un des fauteuils au centre, celui on il est presque écrit dessus ‘’ Fauteuil du maitre des lieux ‘’ vu sa position dans la salle, face au canapé et son degré d’affaissement.
Combien de temps il était au service d’Ezhekiel ? Et comment il en ai arrivé là ? Hum… Ethan réfléchissait un moment, cela fait un petit bout de temps maintenant. D’habituellement c’ était un sujet qu’il n’aimait pas trop évoqué, surtout quand c’ était un aristocrate véreux qui posait là question. Ils sont souvent très à tout pour arriver à leur faim. Mais là c’était Ann Talfingen qui lui posait la question. Le tailleur se disait que cela devait être pour un truc administratif … Se rappelant tout le remue ménage que cela avait fait à l’époque d’avoir un tailleur aussi jeune et un roturier à la cour, il répondit de sa voix habituellement indifférente.

- Je suis au service de l’Empereur depuis plus de deux ans environ… j’ai eut la chance de le rencontrer grâce à un client, qui était dans ses connaissances. Apparemment, mes créations lui ont plut et on m’a proposer une rencontre avec lui. Comme la place de tailleur impériale était libre et que ce métier pouvait me permettre une création à l’originalité infini, j’ai sauté sur l’occasion en quelque sorte…

Il ne faut pas croire que c’était si facile qu’il le dit, à cette époque l’Empereur était différent de ce qu’il est maintenant et rencontrer quelqu’un sous la tutelle du Marquis d’Arken n’était pas simple; Heureusement, il avait pu se faire une idée des gout de l’Empereur et faire une tenue qui pourrait lui plaire sans avoir déjà échanger un mot avec lui. Ce qui avait fonctionner puisqu’il était toujours à cette place. Surtout qu’il comptait bien y rester et même si lui-même doit froller la perfection et se tuer au boulot pour ceci. Car Ethan venait tout de même de Hellwig, il avait une rigueur au travail digne qu’un militaire de cette province au pierre rouge, et le caractère aussi.
Cependant, quelque chose le titillait aussi.. Il osa tout de même poser la question, toujours avec sa courtoisie qui lui est proche.

- Puis-je vous retourner la question ?

Ce n’était pas que la finance l’intéressait beaucoup, mais il n’avait jamais été au courant de comment la femme au cheveux blond est arriver à une classe pareil. Pas qu’il soit jaloux … lui tout ce qu’on peut lui demander et dont il excelle, c’est la couture, et le dessin à la limite. Mais c’ était un des plus fidèles de l’Empereur malgré ses airs insensibles. Et il voulait un peu savoir comment cette dernière était arrivé à une place aussi importante, et voir si elle voulait pas manipuler le souverain de tous pour des fins personnels … Au cas ou … Même s’il s’en doutait que très peu.

Revenir en haut Aller en bas
Ann Talfingen
♦ Travailleur ♦

Ann Talfingen

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 349
♦ Messages : 125
♦ Âge du perso' : 30
♦ Date d'inscription : 20/07/2011
♦ Age : 35

Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Vide
MessageSujet: Re: Que souhaitez vous, Madame? (Ann)    Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  EmptyVen 2 Déc - 13:28

    Ann sentait bien qu’elle le mettait mal à l’aise, ce qui était un bon point, moins en confiance, il risquait plus de faire une bévue en parlant et de lui révéler des choses intéressantes. L’intendante s’était tout de même un peu renseignée sur sa clientèle, mis à part son petit protégé à la chevelure cobalt, il ne traitait qu’avec de la noblesse superficielle ou manipulatrice au mieux. Ann ne correspondait à aucun de ses critères, elle le faisait sortir hors de sa zone de confort et comptait bien jouer dessus. Cependant, elle ne pouvait pas nier qu’il se faisait un hôte impeccable pour le moment. Lorsqu’il lui demanda ce qu’elle voulait, elle répondit le plus simplement du monde.

    Je prendrais volontiers un peu de thé puisque c’est si gentiment offert.

    A chacun son vice, Ann, ce sont les jolies demoiselles et une bonne tasse de thé à l’occasion. Il y en avait de tellement de sorte et avec beaucoup de vertus différentes, elle ne crachait jamais dessus. Surtout que de part son statut, elle pouvait taper allègrement dans les réserves personnelles de l’Empereur qui, bien évidemment, ne recevait que le meilleur en la matière. L’hôte la servit et elle le remercia poliment, le laissant s’installer dans son fauteuil avant de boire une gorgée. Par la suite, elle amena en douceur les questions qui l’intéressaient. Depuis combien de temps il était le tailleur de la cour impériale, comment il y était entrée, un roturier avait forcément un protecteur. Bref, plein de petites choses intéressantes à savoir pour son évaluation. Comme ce l’était dit Ann, hors de question d’entretenir un parvenu aux compétences moyennes sous prétexte qu’il avait su lever les fesses pour le marquis d’Arken. Il commença donc à lui répondre. Il était au service depuis plus de deux ans, soit avant qu’Ann n’arrive à son poste, ca, elle le savait déjà. Mais cela le rendait bien jeune pour être tailleur impérial, généralement, cette fonction échoit à des hommes bien plus expérimentés dans leur métier. Ca rendait les choses un peu suspectes. On lui avait permis de rencontrer l’Empereur par une connaissance. Qui donc pouvait lui permettre de rencontrer l’Empereur en pleine régence ? Sachant que le haut-prêtre avait veillé à surveiller ses fréquentations…

    Deux ans donc… Pour un homme de votre âge, c’est bien jeune pour obtenir une fonction qui fait rêver des artisans bien plus âgés. Vous devez vraiment être très bon dans votre domaine. J’avoue être très curieuse d’avoir un aperçue de votre travail.

    Oui, il faudrait qu’elle voie un peu plus par elle-même pour se faire une bonne idée du travail du jeune homme. Et ce n’était parce qu’il était originaire de la même province qu’elle lui ferait des cadeaux. C’était même pire, Helwing ne lui rappelait que de mauvais souvenirs.

    Je suis aussi très curieuse de savoir qui était ce bienfaiteur qui était assez bien vu des hautes-sphères pour faire en sorte que la haut-prêtre consente à vous laisser rencontrer sa majesté impériale à cette époque…

    Et il n’était pas nombreux, ce qui attisait d’avantage la curiosité de l’intendante. Jusque là, il répondait sincèrement mais il offrait aussi de nouveaux sujets de questionnement… Il lui retourna ensuite la question, c’était de bonne guerre. Une nouvelle gorgée de thé, un petit sourire et l’intendante répondit, plus pour le mettre à l’aise.

    Ayant de bonnes capacités, j’avais dégoté un travail administratif au sénat impérial. Après le couronnement, le marquis d’Arken, soucieux de sa majesté, lui chercha une personne de confiance pour l’aide à naviguer sur les vagues tumultueuses de la finance et de l’administration impériale. Un supérieur m’a recommandé, moi, ainsi qu’une dizaine d’autre personne. Après, j’ai su convaincre, rien de plus.

    S’il comptait en savoir plus sur elle, il allait avoir du mal, si Ann en était arrivé là, ce n’était surement pas lui qui allait percer tous les secrets de son esprit complexe. Elle avait satisfait sa curiosité, elle attendait maintenant qu’il en fasse de même…
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Widness
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Vide
MessageSujet: Re: Que souhaitez vous, Madame? (Ann)    Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  EmptySam 10 Déc - 18:17

Ethan fit un thé pour son invitée, et un pour lui. Rien ne l’empêchait de boire ainsi ce liquide fumant. L’intendante de semblait pas désapprouver le breuvage, heureusement. Ethan ne savait vraiment pas sur quel pied danser avec elle, et ne s’avait pas non plus comment être avec elle. Elle aussi était au service de l’Empire, ils devaient donc en quelques sortes est collègues, mais quelques choses lui disaient ce que le tailleur ne pouvait pas la considérer ainsi. Si l’intendante en personne se permettait de se déplacer en personne dans son atelier, alors qu’elle aurai pu envoyer une lettres pour le convier - comme le faisait à chaque fois l’Empereur, l’empêchait de penser qu’elle était là pour l’approuver ou lui demander du travail.

Il resta donc très méfiant, même si cette dernière essayait de le mettre à l’aise, enfin façon de parler. Je ne sais pas si ces questions étaient fait pour. Qu’est-ce qu’elle essayait de savoir ? Et qu-Est-ce qu’elle essayait de lui faire comprendre ?
Certes il était très jeune pour être un tailleur impérial et que beaucoup d’autre tailleur et couturier plus vieux l’enviait, mais il n’aimait pas vraiment que l’on sous-estime ses compétences.
A la différence d’autre, le tailleur n’avait pas usé de son jeune corps pour arriver à son statut et son mauvais caractère pourrait le faire mal réagit s’il apprend ce que la femme pense de lui. Surtout qu’elle était assez mal placer pour lui faire remarquer la chose étant donné qu’elle venait d’avoue elle-même être passer Uriel d’Arken, qui n’était réputé pour avoir fait vœux de chasteté. A la différence d’Ethan qui par chance, avait réussi à passer hors du périmètre du haut prêtre. Même si Ethan n’était du mal à penser ce genre de chose.

- C’est une chose que l’on me dit souvent, j’espère que vous n’aurai pas des préjugés sur moi à cause de mon âge.

Toutes les personnes qui cherchaient à détrôner avait utilisé cette excuse pour l’envoyer dans les roses. Manque de pot, la réalité était que l’Empereur l’avait mit ici. Et personne n’était vraiment sur que ce dernier approuve que quelqu’un, même haut placé, que l’on vire son couturier. Cependant, Ethan n’était pas du genre à s’assoir la sur cette sécurité, l’Empereur restait imprévisible. Et c’était juste pour cette raison que Ethan restait méfiant face à l’intendante.
Cette dernière ne lui annonça pas grand-chose de précis au fond sur son parcours. Et puis le tailleur n’osait pas vraiment chercher la petite bête. La conversation n’était pas du tout sa tasse de thé et il avait toujours euh de mal à débattre avec quelqu’un qui savait parler avec métaphore et jolie phrase. Sauf dans son métier, mais cela c’était autre chose. Ah, mais il oubliait presque de lui dire qui lui avait fait rencontrer l’Empereur.

- C’était l’ancien Sénateur de Fintasy, qui était au sénat pour des raisons d‘économie il me semble. Ce dernier avait pu croiser l’Empereur à plusieurs reprises, et le costume qu’il portait à cette époque avait du plaire à notre Empereur. Je n’ai pas beaucoup d’information sur leur rencontre mais il m’a proposé un entretien avec Ezhekiel Ier. J’ai alors accepté.

Ethan n’avait pas beaucoup questionné le sénateur à cette époque, on ne pose pas de question pour ce genre de chose. C’était bien grâce à lui qu’il avait pu rencontrer l’Empereur, même si cela était assez surmenait par tant de simplicité. Peut-être que d’Arken avait simplifier les choses pour des raisons plus personnels, mais le tailleur était pas au courant et rien n’était pas encore arrivé. Ce que ne se passera jamais d’ailleurs.

- J’espère que cela répond à vos interrogations, maintenant peut être puis-je vous être utile dans quelques choses qui touche plus à mon domaine ? Vous pourrez voir de vos yeux, un apperçu de mon travail.

Pour reprendre ses mots. Sa voix était calme et professionnelle. De toute façon, il ne savait pas faire autre chose. Maintenant, la balle était dans le camp de l’intendante et Ethan attendait que cette dernière prenne la parole pour lui répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Ann Talfingen
♦ Travailleur ♦

Ann Talfingen

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 349
♦ Messages : 125
♦ Âge du perso' : 30
♦ Date d'inscription : 20/07/2011
♦ Age : 35

Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Vide
MessageSujet: Re: Que souhaitez vous, Madame? (Ann)    Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  EmptyMer 14 Déc - 12:37

    Si le jeune homme les pensait égaux sous prétexte qu’ils étaient tous les deux roturiers et qu’ils avaient du talent, il se mettait sérieusement le doigt dans l’œil. Certes, Ann restait une femme prudente qui ne se laissait pas aveugler par le pouvoir mais entre le couturier de l’Empereur et son intendante, il y avait une différence majeure de pouvoir. Que pouvait-il faire lui ? Certes, il avait du talent, mais il n’était que le couturier et il ne voyait jamais l’Empereur. Elle était son intendante, elle voyait Ezhekiel tous les jours, comme il n’aimait pas les trucs trop sérieux et trop prise de tête, il la laissait souvent faire, ce qui faisait qu’elle influençait dans l’ombre sur une grosse partie de la politique de l’Empire. Après, certes, elle avait été choisi par le marquis d’Arken, elle connaissait sa réputation et libre au jeune homme de croire ce qu’il voulait. En tout cas, elle, elle savait que le haut-prêtre pourrait toujours se gratter pour lui passer dessus… comme tous les hommes en fait. C’était elle qui passait sur les femmes pour se détendre. En fait, les rumeurs pouvaient lui servir, elle avait la confiance de l’Empereur, peu pouvaient s’en targuer, si on la prenait pour une parvenue, on la sous-estimait et finalement, ca lui était très utiles. Ce n’était que trop tard qu’on se rendait compte qu’elle vous piégeait et alors on comprenait pourquoi c’était elle l’intendante…

    La conversation continua donc, Ann continuait son enquête discrète, s’informant notamment de la jeunesse du couturier qui était d’accord avec elle sur le fait que son jeune âge pouvait lui valoir des envieux parmi les artisans plus anciens et plus expérimentés. A sa remarque, elle eut un sourire simple avant de répondre.

    Ce serait le comble non ? Moi-même je pense être encore assez jeune pour vous comprendre. Vous et moi prouvons que le talent ne vient pas forcément avec l’âge. Après, il faut savoir composer avec les envieux, c’est partout pareil dans le fond.

    Beaucoup lui enviaient son poste d’intendante et de proche conseillère de l’Empereur, elle risquait gros très souvent mais elle avait la sympathie d’Ezhekiel pour le moment, ce qui était un bon bouclier et elle avait déjà prévue bien des stratagèmes pour protéger ses arrières, quant à ceux qui l’attaquaient, ils s’en mordaient souvent les doigts à très long terme… Il évoqua ensuite une connaissance qui l’avait introduit auprès de l’Empereur, curieuse, Ann creusa bien évidemment le sujet. Le jeune homme était un artisan doué mais pas un politicien, il ne lui mentait pas, elle pouvait le voir assez aisément. Il avait travaillé pour un noble, le précédent sénateur de Fintasy, qui avait donc eu loisir de voir l’Empereur qui avait apprécié ce qu’il portait, ca se tenait très bien.

    Le hasard fait parfois bien les choses, c’est une chance pour vous que votre talent ait séduit.

    Le ton d’Ann faisait comprendre qu’il ne s’agissait pas là d’une moquerie mais d’une simple constatation, s’il n’y avait pas eu ces rencontres indépendantes de sa volonté, malgré tout son talent, il n’aurait peut-être pas eu ce poste. Il semblait nerveux de toutes ces questions, elle ne pouvait pas lui en vouloir, il devait peut-être sentir que sa place était sur la sellette pendant un instant. Elle but une gorgée de thé et parla d’une voix détendue.

    Oui parfaitement, ne vous en faites pas.

    Puis, il lui fit une proposition qui l’intéressait, oui, elle était curieuse de voir son travail et par la manière dont elle avait mené la conversation, elle avait fait en sorte que ce soit lui qui propose, ce qui l’arrangeait fortement.

    J’avoue en effet, être curieuse de votre travail. Avez-vous une idée précise en tête maître Widness ?
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Widness
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Vide
MessageSujet: Re: Que souhaitez vous, Madame? (Ann)    Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  EmptyDim 18 Déc - 18:42

Hum, beaucoup de personne ne connaissait pas les métiers du tailleur et cela ennuyait vraiment Ethan. C’est vrai que l’on achète pas souvent des vêtements en se demandant comment ils sont réalisés. On regarde souvent le prix …Trop chère; Mais après pour ce qui est du temps de fabrication, la qualité du tissu et la manufacture des finitions, la plupart en avait cure. L’intendante connaissait-elle tous les aléas du métiers de tailleurs en venant ici et lui poser ce genre de question?
Le brun ne comprenait pas très bien pourquoi cette dernière cherchait à savoir que l’avait présenter à l’Empereur, et pourquoi cela l’intéressait. Mais son coté pessimiste le força à ce méfier. Peut être que le travail d’intendante l’obligeait ? C’est vrai que le tailleur non plus n’avait aucune idée de ce faisait Ann au sein de l’Empire… les chiffres ont un peu l’habitude de le faire fuir et les seuls calculs qu’il savait faire autre que dans la couture, c’était les factures, les devis et tout ce qu’il s’en suit. Il avait une vague idée qu’elle devait s’occuper de la trésorerie du Saint Empire .. Mais en quoi ses clients à lui, l’intéressait…? Et puis qu’on ne blâme pas son ignorance à ce sujet, la femme n’intéresser guère Ethan et c’était presque sur que cette dernière en ignore autant que ce que fait un tailleur Impérial. A moins que son savoir ne soit tellement grand et qu’elle sache absolument tout y compris les choses qui sont éloigner de son domaine principal. Car oui entre le sur-mesure et l’intendance, y a pas grand-chose qui les rapproches …

- Il faut juste savoir saisir la chance quand on en a l’occasion …

C’est vrai qu’il avait eut beaucoup de chance à ce moment là.. Mais il avait fait tout de même en sorte pour qu’elle vienne à lui. Ce n’était pas tellement par hasard qu’il avait rencontrer le sénateur et il savait appâter quelqu’un par le gout. Si une personne aimant le bleu, il suffit de porter du bleu pour qu’il nous regarde. Si quelqu’un aime l’excentrique, il suffit de faire des vêtements excentriques à son gout… à ce moment là, même si Ethan n’était pas directement concerner, c’était bien l’Empereur qu’il voulait toucher. Bon, ce n’était absolument pas décisif ni sur à cette époque que ça petite technique pour accaparer le regard de l’Empereur allait marcher mais presque par miracle, cela avait fonctionné. Puis, il avait dit cela d’une voix assez basse, comme s’il partait pour lui. Mine de rien, il n’avait pas réussi a avoir son statue que par la chance, et Ann pouvait pas se sentir supérieure à lui grâce à son rang, ils ont surement suer tout les deux pour arrivée ou ils en sont maintenant…

La femme semblait apprécier son thé, heureusement. D’ailleurs, cette dernière semblait grandement intéressée par la proposition qu’avait fait le tailleur. Elle voulait qu’il lui fasse une tenue ? Pourquoi pas, cela le changerai un peu. Et puis Ethan aimait les tenues qui sortaient de son habitude et les défis que l’on pouvait lui lancer.
Elle lui laissait carte blanche sur ce qu’il pouvait faire? Cela était intéressant … Le brun eut un petit sourire, content que les événements se dirigent un peu plus sur son terrain. La dame voulait voir son travail … Qu’est-ce qu’il pourrait lui proposer.
Ethan l’avait bien observé quand l’intendante était arrivé et une chose lui avait sauter aux yeux. Elle ne s’habillait pas comme la cour.

- Je pourrais vous proposez .. Une tenue? Vous ne semblez pas intéressé par la mode de la cour en ce moment… Une tenue simple avec assez d’aisance pour travailler sans être gêner dans les mouvements ? Avec un peu de passementerie pour égayer le vêtement ..

Il disait cela en même temps qu’il réfléchissait. Ses yeux verts parcouraient Ann pour mémorisé sa couleur de peau, d’œil et de cheveux, sa silhouette, ce qui pourrait le mieux lui aller. Son regard n’avait absolument rien de lubrique, il la détaillait simplement par professionnaliste, comme elle le ferait avec un livret de compte. Il se doutait que elle ne voudrait pas d’une tenue pour attirer les regards mais cela ne l’empêchait pas de faire une tenue qui pourrait la mettre un minimum en valeur.
Revenir en haut Aller en bas
Ann Talfingen
♦ Travailleur ♦

Ann Talfingen

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 349
♦ Messages : 125
♦ Âge du perso' : 30
♦ Date d'inscription : 20/07/2011
♦ Age : 35

Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Vide
MessageSujet: Re: Que souhaitez vous, Madame? (Ann)    Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  EmptySam 24 Déc - 16:07

    Non, dans le fond, Ann se fichait bien du métier de tailleur, elle ne s’y intéressait là que pour une chose, vérifier que l’homme était bien un artisan de renom dans son domaines. Pour le moment, il l’avait convaincu qu’il connaissait son métier et qu’il n’était pas arrivé là en satisfaisant les désirs lubriques du haut-prêtre ou d’un quelconque autre noble. Certes, on pouvait considérer que sa clientèle de luxe était un gage de talent mais ca pouvait être le contraire, il aurait pu avoir une clientèle luxueuse justement parce qu’il portait le titre de tailleur de la cour. L’esprit humain et le narcissisme des nobles aiment se convaincre qu’un nom fait la différence, mettez l’étiquette de tailleur de la cour à un tailleur et même une création médiocre deviendra le luxe le plus raffiné aux yeux de certains. Mais bon, pour le moment, Ann était convaincue qu’il avait gagné son titre par son talent. Pour le reste, il ne cachait pas avoir eu de la chance, mais comme elle, il avait su la provoquer, ce qui le rangeait dans la catégorie des vifs d’esprit, ceux qui dérangent le plus la noblesse.

    La chance, ce n’est que un pour cent de la réussite, les quatre-vingt dix-neuf autres, c’est le talent et surtout le travail, le génie seul ne suffit pas, encore faut-il savoir l’exploiter…

    Ce fut son cas à elle, ce fut celui de cet homme également semblait-il. La conversation tourna ensuite vers autre chose. Ann avait subtilement amené l’homme à lui proposer de lui faire une démonstration de son talent et naturellement, elle avait accepté, en lui laissant carte blanche, il devait être le genre d’artisan à aimer laisser sa créativité s’exprimer, comme tout ceux qui font quelque chose consistant à créer. Il la détailla de pied en cape, normalement, se faire reluquer de la sorte par un homme pouvait être prit comme quelque chose de lubrique mais lui semblait rester parfaitement professionnelle, d’ailleurs, à aucun moment, il n’avait tenté le charme ou autre, ce qui rendait les rapports moins tendus. Et puis, même s’il l’avait regardé de manière lubrique, il aurait eu de désagréables surprises au final. Non, Ann n’était pas du genre à baffer, elle représentait plutôt ce vieil adage qui dit que la vengeance est un plat qui se mange froid. Il aurait plutôt connu la terreur de son arme de destruction morale massive, le redoutable contrôle fiscal. Mais bon, il n’en était rien et Ann termina son thé avant de répondre.

    En effet, je ne suis pas une de ses petites poules qui essaie de se faire voir le plus possible, moi je ne cherche pas à le vendre. Les robes larges ne m’attirent guère et ces horreurs de corsets encore moins, je m’estime assez mince comme ca.

    D’ailleurs, comment on pouvait porter un truc pareil ? Et elles faisaient comment pour respirer, elle accordait un point pour cet exploit mais pas plus.

    Je préfère les choses pratiques, les vêtements prêts du corps, les tuniques bien coupées. Mais ma fonction fait que je dois souvent participer aux audiences de sa majesté impériale, faisant partie de son entourage proche, je me dois tout de même d’être soignée pour lui faire honneur. Seulement, je suis le genre de personne qui voit la richesse dans la finesse du détail plus que dans le kilo de tissu et l’assemblage de couleur.

    Il suffisait de voir le peu de bijou qu’elle portait, il n’était pas aussi gros et ostentatoire que ceux porté par la plupart des nobles, ils étaient fins et discrets mais chacun démontrait le travail d’un maître bijoutier, des cadeaux de l’Empereur. Même chose pour la maquillage, elle n’en portait que très peu, juste assez pour mettre en valeur ce qui avait besoin de l’être et aussi pour lui donner le regard de son choix en fonction de ses besoins de la journée. En bref, une femme qui suivait avant tout son code.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Widness
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Vide
MessageSujet: Re: Que souhaitez vous, Madame? (Ann)    Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  EmptyJeu 9 Fév - 22:55

Ethan resta un moment immobile, regardant toujours son interlocutrice et tous les détails qu’il pourrait saisir d’elle. L’intendante avait annoncée quelques petites choses sur elle que le tailleur ne pourrait certainement pas omettre. Il devait lui faire un vêtement avec le peu d’information sur elle. Il devait lui faire une tenue pratique pour ces audiences ou/et son travail et qui devait lui plaire. Surtout. Et pourtant, le brun l’avait en face de lui pour la première fois, bien sur il l’avait déjà croiser dans les couloirs du palais ou à des réceptions mondaines mais c’était pas la personne a plus important pour lui, et ne l’avait jamais réellement regarder. Elle faisait partie de la haute, de la cour impériale. C’était quelqu’un d’important et d’influent, exactement le genre de personne que le tailleur évitait. Lui-même n’était pas quelqu’un de très important en soit, il était juste dans son petit monde de couture et n’en ressortait jamais. Il fallait juste voir combien d’heure il travaillais par jour .. Il devait ne faire que cela..

Enfin, jamais il ne sent ai plaint remarque, ce rythme de vie lui va très bien, au moins jusqu’à ce qu’il tombe malade de surmenage et on l’obligera à prendre des vacances. Mais ce jour n’ai pas encore arrivé et Ethan se porte d’ailleurs très bien. Son regard était en éveil captant tout ce qu’il pourrait trouver sur la Dame, sa façon de boire son thé, ses bijoux, sa façon de se tenir, les couleurs de ses vêtements, celle de ses yeux, de son teint, de ses yeux. La qualité des étoffes qu’elle avait maintenant, le tombé de ses cheveux, son inclination de visage, la posture qu’elle à l’habitude d’avoir… les petites déformiter que l’humain peu avoir, imperceptible quand on les cherche pas.

Tout ceci, Ethan les passait en revu, cherchant ce qu’il pourrait convenir de mieux pour cette personne, il fallait que cela lui convienne au niveau des gouts et des couleurs, que le toucher du tissu lui convienne, qu’elle puisse faire ces mouvements habituels, et que cela ressemble à son tempérament et caractère. On n’y prend pas garde mais dans le choix des vêtements que l’on achète, et des couleurs de ce dernier, on peut en dire beaucoup sur nos gouts et notre personnalité. Surtout quand le milieu aristocratique ou l’apparence est importante.

Hum.. Elle dilapidait les femmes aristocratiques. Ethan ne disait rien, mais il n’était pas trop d’accord. Une femme dans un corset est un tableau très beau. Bien sur, il ne faut pas qu’il soit serré a l’excès comme beaucoup de personne on le malheur de le faire, mais bien mit, il épouse les formes et cela donne un rendu magnifique; On après il dit cela, c’est un homme, les corsets .. Il n’en a jamais porté. Et grand bien lui face, il essaye de garder le peu de virilité qu’il à déjà. Donc pas de corset ou de corps baleiné pour l’intendante, le brun avait bien noté. Pas de robe bouffante non plus, ni de froufrou partout, ça , ça sautait aux yeux et puis ce n’ était le genre de la maison, fallait le regarder. Une tunique donc, le tailleur allait rester dans les choses simples .. En soie sauvage ?

- Je vais rester sur une tunique a moins que vous souhaitez autre chose ? Pour la matière, est-ce qu’il y a un tissu que vous aimerez éviter ? Sinon une soie sauvage vous conviendrait-elle ? Je vais vous chercher un échantillon.

Le brun se releva alors et après aller dans son atelier à coté, ramena un carré de tissu plié qui était celui énoncer apparemment. Il le tendit à sa cliente pour qu’elle regarde si cette matière lui plait. Avant tout de chose il fallait bien définir en quoi pouvait être le vêtement car c’est pas une chose qu’il peut changer en cour de route..

( hrp: je suis désolé pour le temps de réponse ><)
Revenir en haut Aller en bas
Ann Talfingen
♦ Travailleur ♦

Ann Talfingen

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 349
♦ Messages : 125
♦ Âge du perso' : 30
♦ Date d'inscription : 20/07/2011
♦ Age : 35

Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Vide
MessageSujet: Re: Que souhaitez vous, Madame? (Ann)    Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  EmptyVen 10 Fév - 18:29

    De son point de vue, Ann avait obtenu ce qu’elle était venue chercher, des informations sur ce jeune homme et la preuve qu’il n’était pas de l’argent jeté par les fenêtres. Ou alors, il était l’acteur le plus doué qu’elle ait rencontré mais auquel cas, il aurait profité de son talent pour obtenir mieux. Non, il lui faisait l’effet de l’artisan qui ne voulait que rester dans son petit monde et qui était seulement content que des gens hauts-placés apprécient son travail. Après, ce n’était qu’une impression, sans doute se trompait-elle mais le petit travail qu’il allait faire pour elle confirmerait tout ça. En plus, il jouait plus ou moins gros, elle n’était pas une de ces midinettes qui s’inventent plus de pouvoirs qu’elles n’en ont. Elle, elle ne parlait pas de son pouvoir mais il était réel.

    Elle se sentait observé de toute part, elle avait déjà connue ça, quant on la jugeait pour savoir ce qu’elle valait, elle avait l’habitude même si elle n’appréciait pas trop ça. Avec lui, cette sensation était plus tenue, moins agressive, elle décida de se comporter comme elle faisait à chaque fois, elle restait naturelle. Bon, peut-être qu’elle tapait un petit peu fort sur les femmes de l’aristocratie mais il fallait dire qu’elle en avait sa dose des poulettes de luxe et de compétitions qui ne lui inspirait que l’envie de distribuer des pairs de baffes. Heureusement d’ailleurs qu’elle était une personne de sang-froid et de retenue. Et elle n’avait vu des corsets que des choses idiotes et horribles. Elle n’avait pas de donner à son corps un effet amincissant ou de soutenir une quelconque partie de son anatomie, la nature avait tout de même était généreuse avec elle et l’avait gâtée d’un corps bien proportionnée et de formes fines et fermes.

    Elle lui expliqua sa conception du vêtement, tenue simple dans le style, elle valorisait plus la finesse du détail et le travail que l’apparat. Elle se défait d’être présentable pour l’Empereur, mais elle cherchait quelque chose qui montrait bien qu’on avait à faire à l’intendante de l’Empereur, pas à une courtisane en faveur. Mais ce n’était pas non plus pour ça qu’elle voulait jeter sa féminité par la fenêtre. En bref, elle était bonne à classer parmi les chieuses en tant que cliente. Le jeune homme commença à énumérer plusieurs choses et Ann répondit à ses questions de manières simples et précises. Pour commencer, la coupe du vêtement.

    Non, une tunique sera parfaite.

    Pour le moment, ça allait. Il évoqua le tissu, elle répondit à sa question.

    Il n’y aucun tissu auquel je sois allergique ou d’on je ne supporte pas le contact, je vous laisse me proposer ce que vous pensez être le mieux.

    De la soie sauvage ? Tissu rare et cher, il mettait les bouchées doubles, exactement le genre de choses qui plaisaient à Ann. Normalement, une roturière comme elle ne pourrait que rêver de porter une tenue en soie sauvage faite sur mesure mais pas elle, autre forme de revanche sociale. Pour le coup, elle se fichait bien de ce penseraient les autres de cette tenue, c’était surtout pour elle, pour son ressentie qu’elle trouvait cela intéressant.

    Et oui, je serais très curieuse de voir la soie sauvage que vous me proposez.

    Elle finit sa tasse alors qu’il en amenait un échantillon, elle prit le carré de tissu qu’elle passa entre ses doigts. C’était doux et fin, elle aimait beaucoup. Elle le rendit au jeune homme avant de reprendre la parole.

    C’est très doux, j’aime beaucoup, cette matière sera parfaite. Avant que vous ne me posiez la question, en termes de couleurs, je ne suis pas une adepte des couleurs ternes et mornes comme le blanc, le noir et le gris. J’ai une préférence pour le rouge, l’orange et le jaune or. Mais pas en version criarde, plutôt dans le type couleurs chaudes. Et comme j’ai dit, pour le reste, j’apprécie surtout la qualité du détail plus que la quantité.

    Elle avait prit les devant pour qu’il sache tout de suite à quoi s’en tenir. Il allait sans doute lui demander ses mesures en suivant et puis, elle pourrait y aller. L’entretien était fort intéressant et elle resterait le temps nécessaire que l’artisan ait tous les éléments pour faire son travail au mieux. Mais il ne fallait pas qu’elle traine trop, elle avait encore du travail, beaucoup de travail…
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Widness
♦ Travailleur ♦

Ethan Widness

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 400
♦ Messages : 64
♦ Âge du perso' : 27
♦ Fiche : A vos mesures...
♦ Protecteur : L'Empire... ou la sainte personne à son sommet.
♦ Date d'inscription : 20/04/2011
♦ Age : 26

Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Vide
MessageSujet: Re: Que souhaitez vous, Madame? (Ann)    Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  EmptyDim 12 Fév - 22:35

L’intendante ne semblait pas contredire le choix que lui avait proposé le tailleur. Il allait donc partir sur une tunique, parfait! Dans l’ensemble c’est un vêtement assez simple, enfin, aussi simple qu’un vêtement digne de la réalisation d’un tailleur peut l’être.
Ethan nota tout ceci sur dans un petit carnet, il notait tout. Il ne pouvait pas laisser les choses au hasard, pensant que le brun pourrait tout retenir. Certes retenir une tunique était facile, mais comment elle souhaitait le col? Les manches? La longueur? Il y avait bien trop de détail pour tout garder en tête, surtout que ce n’était pas la seule cliente du travailleur.

Le tissu allait, parfait! Ethan le notait dans un coin de sa page dans un gribouillis incompréhensible, avant se lancer dans ses esquisses rapides. Le dessin n’était pas parfait mais il était très explicite du corps humain et de l’idée qu’avait Ethan de son vêtement. Il en proposa quelques uns, comme un avec des manches longues, un col en V ect. Le tailleur avait bien plusieurs idées préféraient que l’intendante soit bien sur de la forme de son vêtement. Bien sur, si elle lui demandait, il pourrait choisir lui-même la forme? Certain noble voulait absolument une création de lui sans en décider la forme ni la couleur..
L’Empereur aussi était un bon exemple. Avec les indices que lui donnait parfois l’adolescent, le tailleur devait se triturer la cervelle pour pouvoir mettre ses quelques mots en vêtement. Enfin, la jeune femme avait rien avait le souverain, ni son excentricité, ni sa personnalité alors les choses avaient l’air plus simple. Surtout que son interlocutrice semblait avoir l’habitude - ou aimer, le tailleur ne savait pas- diriger un peu car elle annonça directement les couleurs qui lui plaisait. Cela le jeune l’avait remarqué, elle ne portait pas ce genre de teinte sur elle. Et puis avec la couleur de sa peau et de ses cheveux, cela ne lui irait pas. Enfin Ethan le nota quand même, histoire de ne pas faire l’erreur d’oublier et de rajouter quelques petits détails noir ou blanc. Pas qu’il le fera forcement, mais on ne sait jamais. Le tailleur était du genre prudent. Surtout que cela lui arrivait de prendre un fils d’un autre couleur pour faire un contraste dans le vêtement. Il éviterai donc pour ça.

Des couleurs chaudes.. Ethan pensa tout de suite à un tournesol.il nevait d’un milieu rurale, alors il connaissait certaine plante et certaine fleur, surtout que pour lui, le tornesol était une fleur de chaleur. Bon, ce n’était pas pour cette raison qu’il allait faire la tunique dans le même jaune que les pétales de cette fleur, mais pourquoi pas marié un jaune blé avec du marron par petite touche?

- Le jaune blé vous irait? Une tunique avec de la broderie sur le devant dans les tons châtaine et/ou miel avec quelques fines perles d’ambres.

Avec de la broderie et des petites perles, elle en verra de la finesse; ce n’était certainement pas chez Ethan que l’on pourrait trouver du surplus d’étoffe ou de ruban.

Bon, les deux personnes s’arreta sur un modèle au gout de l’intendante. Ensemble et encore pendant une petite heure. Le tailleur pris les mesures qu’il nota sur un papier, vu quelques détails avec la dame, comme la date pour l’essayage ou d’autre avant de la laisser se retirer à ses devoirs qui devait certainement l’attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Vide
MessageSujet: Re: Que souhaitez vous, Madame? (Ann)    Que souhaitez vous, Madame?  (Ann)  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Que souhaitez vous, Madame? (Ann)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Quartier Magna Ѧ :: Résidences :: L'atelier tailleur-