AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et ils dansent encore, et encore. (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Et ils dansent encore, et encore. (libre) Vide
MessageSujet: Et ils dansent encore, et encore. (libre)   Et ils dansent encore, et encore. (libre) EmptyVen 28 Oct - 21:16

Valerian s'était encore une fois fait avoir par son supérieur, par congé cet raclure entendait surveiller le bal sous couverture. Cette arnaque faisait fulminer le magistrat de l’intérieur, bon au moins il pouvait profiter de la musique, et n'était pas obliger d'attendre droit comme un I dehors. Il portait un masque papillon noire aux bordures rouges, couvrant une grande partie de son visage ne laissant voir que sa bouche, ses yeux, et ses cheveux. Pour le reste, il avait opté pour une chemise légère pourpre, dissimulant sa dague dans sa manche droite. Il n'avait pas pu garder son épée, il se sentait nue et ne savait plus ou poser sa main droite. Il n'y avait qu'un seul point positif, c'est que personne ne pouvait le reconnaître, mis à part peut être son supérieur direct si il n'était pas trop bourré. Donc il profitait de sa pseudo liberté, pour pouvoir visiter les accès possible du palais. Les jardins étaient magnifique, mais il ne voulait ps s'y aventurer trop tôt, se connaissant il risquait de se laisser aller à l’intérieur pour ne plus en ressortir. Il rentra dans la salle de bal une nouvelle fois, évitant les danseurs, ils commençaient à fatiguer et à voir floue d'après leur façon de ses déplacer.

C'est vrai qu'en y repensant ça faisait bien deux jours qu'il buvaient, dansaient, copulaient, dormaient, puis recommençaient le lendemain. Valerian l'est trouvé pitoyable, et ça s'auto proclamait l'élite? Le magistrat se rapprocha d'un servant, puis lui demanda avec une politesse qui déstabilisa presque l'esclave:

-Veuillez m'excusez, ou puis-je trouver de quoi boire juste une coupe.

-Je vous apporte ça sur le champ seigneur.

L'esclave qui portait un plateau d'argent vide fonça vers les cuisines, évitant avec une fluidité et une vitesse impressionnante les épaves qui se dandinaient sur la piste de dance. Puis il réalisa que le serviteur l'avait appelé seigneur? C'était une drôle d'impression , mais ça lui permit de se remémorer pourquoi il était là, non pas pour batifoler, mais pour veiller à la sécurité des invités sous couverture. Il observa ceux qui riaient, et buvaient autour de lui, puis sursauta en voyant arriver de nul part une main tenant une coupe de champagne, l'esclave enchaîna:

-Pardonnez moi messire, je ne voulais pas vous effrayer.

Valerian lu la peur et le regret sur le visage du serviteur, le magistrat prit la coupe de champagne dans sa main puis répondit:

-Se n'est rien, je fatigue sûrement. Merci mon brave.

Il termina sa phrase comme le faisait son père avec ses serviteurs, il laissa couler une gorgée d'alcool dans sa bouche puis l'avala après l'avoir brasser plusieurs fois avec sa langue. C'était délicieux, ils ne se privaient vraiment de rien l'empereur. Valerian se rapprocha de la chambre des invités, pour pouvoir boire en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Ӽ Hybride Ӽ

Epsylon

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 240
♦ Messages : 114
♦ Âge du perso' : 26
♦ Protecteur : Zélig Faoiltiarna <3
♦ Date d'inscription : 28/10/2011
♦ Age : 28

Et ils dansent encore, et encore. (libre) Vide
MessageSujet: Re: Et ils dansent encore, et encore. (libre)   Et ils dansent encore, et encore. (libre) EmptyLun 31 Oct - 16:05

---The Shadow of Venus---

Ce poste se déroule avant qu'elle soit mise en vente.

Un bal masqué...cela a toujours fait rêver notre belle Hase. Mais qu'est-ce que c'est une Hase ? La femelle du lièvre. Epsylon était une moitié lièvre moitié humaine. Qu'importe...cela a aucune importance ...

Elle a toujours voulu y aller. Elle aimait bien les fêtes, mais elle n'était pas toujours de celle qui se lance partout toute seule. Quand elle y est accompagnée, c'est là qu'elle se lâche librement. Elle aimait voir les gens danser et s'amuser comme si tous les problèmes de la vie n'étaient que simples chimères. Elle aimait aussi s'habiller d'une belle robe et côtoyer tout ces personnes si...remplient...

Accompagné d'un jeune magistrat, elle pouvait passer facilement dans le bal masqué. Elle lui avait demandé il y a quelques jours de ça quand celui-ci lui avait annoncé qu'il ira au bal. Vu qu'il avait une opportunité d'accompagner une des esclaves les plus prisées d'Ishtar...pourquoi la refuser ?

En ce moment, elle rôde tout en scrutant chaque personne avec ses maques si...hallucinant. Où est le jeune magistrat ? Il s'est bourré d'alcool et s'est trouvé une autre fille qu'il connaissait depuis sa tendre enfance. Epsylon s'est un peu écarté voulant les laisser ensemble. Elle n'est pas si attaché à ce jeune magistrat et puis bon... elle veut profiter de la soirée avec un homme qu'elle aimerait bien la compagnie.

Elle s'est habillée vraiment mignonne pour le bal. Elle portait un beau corset en cuir et tissu noir et rose qui remonte généreusement sa paire de sein, de belles bottes talons longues noires qui lui arrivent jusqu'aux genoux, un collant en filet noir qui fait jolie sur ses belles grandes jambes élancées, une petite crinoline jupette transparent noir avec un noeud en forme de papillon rose dans le dos, de gants noirs en soie, de nombreux bracelets en or, un collier en perle, un voile noir en satin entourant ses bas, un beau petit chapeau avoisinant ses grandes oreilles qui a une plume rose et un voile noir. Mignon non ? Ses cheveux sont lâchés faisant nue belle cascade. Son visage a un beau masque en forme de papillon machaon rose et noir avec quelques brillants argentés. Ses lèvres ont un rouge à lèvre noir et ses yeux ont aussi du maquillage noir...

Elle aime bien ce qu'elle porte. De plus, ses vêtements mettent en valeur son corps bien courbé. Elle est belle et ça...on le sait. En ce moment, elle avait le visage recouvert, donc peu pouvait la reconnaître. Peut-être certain vont deviner que c'est elle...à cause de la couleur de cheveux rose grenadine. Elle est très connue quand même et puis...qui a cette couleur de nos jours ? Pas beaucoup....rare même.

Ah tiens, elle sent qu'une de ses bottes se détache. Elle regarde vers le bas voyant qu'une d'elles le noeud avait détaché il y a quelques secondes. Ah...elle aura de la misère avec ses ongles pour les attacher. Alors, elle trouva le premier homme qui est assis non loin d'elle. Elle déposa son pied sur sa cuisse avant de dire d'une voix douce et ferme.


- Veuillez m'excuser de mon dérangement, mais...auriez vous l'amabilité d'attacher ma botte ? Elle s'est détachée.

Ses lèvres sourient et ses yeux fixent l'homme avec une douceur féminine. Est-ce une provocation à avoir de l'attention ou bien qu'elle cherche n'importe quelle compagnie pour passer cette fête ? Epsylon est une femme qui adore être en compagnie des hommes. Surtout si ceux-ci sont des soldats, philosophes ou bien des esclaves....

De plus...il avait l'air si mignon...derrière ce masque...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Et ils dansent encore, et encore. (libre) Vide
MessageSujet: Re: Et ils dansent encore, et encore. (libre)   Et ils dansent encore, et encore. (libre) EmptyLun 31 Oct - 21:10

Follen avait terminé sa coupe, regardant les nobles passer, le dévisageant. Ils n'aimaient pas voir des hommes tel que lui seul en train de boire, ça faisait naître la méfiance, le soupçon et on en passe. Il retourna dans la salle des fêtes, se laissant aller sur l'une de ses luxueuse chaise, l'oeil toujours vif à la recherche du moindres problèmes. Quand soudain, surgissant de nul part une beauté arriva posa son pied sur sa cuisse et lui demanda naturellement de la refermer. Il eu pendant un bref instant envie de lui lancer à la figure, mais ne sachant pas vraiment qui elle était il préféra s'abstenir s’exécutant. Ses formes étaient splendides, ses vêtements les mettant plus qu'en valeurs, de plus elle avait un regard et un sourire ravageur comment après tant d'heure d'ennui aurait-il pu lui refuser quoi que se soit. Pendant qu'il serrait la boucle il lui répondit:

- Drôle de façon d'aborder quelqu'un dites moi? Mais c'est originale, j'aime bien. Ça correspond parfaitement avec votre charme.

Valerian, lui lança un sourire terminant de serrer la boucle laissant son regard se perdre, finalement dans celui de la ravissante lapine à en croire ses oreilles. Une fois la boucle fermé il la laissa retirer sa jambe pour ensuite se lever. Le magistrat jaugea de derrière son masque la magnifique créature, puis se présenta finalement, saluant la jeune dame comme le ferait un noble pour ne pas griller sa couverture. Lui prenant la main et la baisant, quelle agacement quelle honte pour lui, il eu presque envie de se cacher à l'autre bout du monde en tranchant la tête de son officer. Mais pour se consoloer, il avait au moins le mérite de faire le baise main à quelqu'un qui avait bon goûts:

- Excusez ma conduite à votre égard je manque totalement de courtoisie, mais c'est soir de fête cette nuit, alors comme le veux l'empereur je ne vous révélerais pas de suite mon nom. Mais tout de même enchanté de faire votre connaissance. Comment trouvez-vous cette petite fête ?

Il parlait avec amusement, ne perdant pas la lapine des yeux, essayant de capter son regard le plus longtemps possible. Il regarda en grimaçant le fond de son verre vide. Puis reporta son regard sur la jeune femme, pour être aussi extravertie, en ayant des cheveux pareil il fallait être soit esclave personnelle d'un gros pervers, soit une noble aimant les jeux interdits comme les appelleraient certains. Il se massa rapidement la nuque réajustant son masque de ses deux doigts. Il hésitait maintenant, pouvait-il vraiment se permettre de parler avec quelqu'un, ou de passer le reste de la soirée en compagnie d'une dame, malgré l'inutilité de sa mission il se devait de rester vigilant pour ne pas croiser son supérieur. Tout dépendrait d'elle ne put s'empêcher de penser le magistrat en cherchant un homme qui pourrait lui apporter du vin. Il en vit soudainement un passer derrière lui, puis posant sa coupe sur le plateau, il en reprit deux autres, en tendant une à la jeune femme tout en continuant de l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Ӽ Hybride Ӽ

Epsylon

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 240
♦ Messages : 114
♦ Âge du perso' : 26
♦ Protecteur : Zélig Faoiltiarna <3
♦ Date d'inscription : 28/10/2011
♦ Age : 28

Et ils dansent encore, et encore. (libre) Vide
MessageSujet: Re: Et ils dansent encore, et encore. (libre)   Et ils dansent encore, et encore. (libre) EmptyMar 1 Nov - 0:39


Est-ce un crime de poser son pied sur la cuisse d'un homme? Epsylon n'avait pas pensé à ça avant qu'elle agisse. Elle est quelque peu naïve de ce côté. Elle fait confiance à tout homme même si certains d'entres eux aiment pas ce genre d'approche. Elle agit selon ses pulsions. Elle n'est pas si complètement humaine quand même. Peut-être parce qu'elle voulait attirer l'attention sans trop même y penser égoïstement. Elle est habitué d'être le centre de l'attention, alors...

-- Drôle de façon d'aborder quelqu'un dites moi? Mais c'est originale, j'aime bien. Ça correspond parfaitement avec votre charme.

Elle avait un peu haussé les épaules en ayant un petit sourire moqueur et touché. Quand elle fut en contact avec le regard, elle scruta les yeux de l'homme ...et s'y....perdit. Les yeux verts si brillants de l'homme sont si captivant. Ce regard est celui d'un homme fort et remplie de vie. Surement d'un soldat. À voir rapidement ce qu'il porte, elle est certaine que c'est vraiment un soldat. Peut-être pas de la petite bière, mais un rang haut niveau de ce côté. Peut-être qu'elle se trompe aussi. Elle ne regarde que les yeux qui aspirent son âme petit à petit. Elle en fut charmée, envoûté...ensorcelé à l'intérieur. Elle veut tellement les voir de plus près...

-Merci. Cela est très flatteur...je pourrais dire autant de votre gentillesse...

Quand la boucle fut terminée, elle enleva son pied doucement pour le déposa à terre à la délicatesse d'une plume qui se dépose sur le sol. Elle garde toujours sa tête bien haute, scrutant l'homme rapidement. Des épaules biens menus, une gorge bien tailler et un torse bien en chair...Espylon en est charmé. À par les yeux qui reflètent derrière ce masque, elle ne voit que la bouche...et le menton. Elle essaie rapidement de se faire une idée de comment le visage pourrait s'accorder, mais elle en est pas vraiment capable de placer tous ses bouts. Le mystère lui jouait des tours.

Il pris sa belle main pour ensuite déposer un baiser. Ce que beaucoup de hauts rangs faisaient aux femmes. C'est gentil de sa part, elle qui n'est qu'une simple esclave. Derrière ce masque et ses vêtements, c'est quand même difficile assez difficile de la traiter ''d'esclave''. Beaucoup pourrait la connaître de sa couleur de cheveux, de ses oreilles et de l'odeur de son parfum à l'eau de rose et lavande. Mais bon, beaucoup sont occupés à boire et faire la fête pour remarquer de piètre détail.


-- Excusez ma conduite à votre égard je manque totalement de courtoisie, mais c'est soir de fête cette nuit, alors comme le veux l'empereur je ne vous révélerais pas de suite mon nom. Mais tout de même enchanté de faire votre connaissance. Comment trouvez-vous cette petite fête ?


Même si elle est curieuse de son nom, elle n'ose pas en dire plus là-dessus. Ce n'est pas tous les jours qu'on voyait un homme avec ce genre de regard à en faire tomber une femme comme Epsylon...

-Je viens que d'arriver. Non pardons...

Une de ses mains se posa sur sa poitrine avec délicatesse d'une reine. Elle fit une pause et elle pris le vers d'alcool que l'homme aux yeux verts lui offrit. Elle lui fit un signe de tête en guise de remerciement tout en continuant de parler de sa belle voix douce.

-Cela fait quand même un moment que je suis ici, mais je me suis fait abandonner par mon compagnon assez....rapidement. L'alcool l'a emporté et aussi sa bien aimée de sa tendre enfance...

Elle soupira. Elle regarde un peu de côté en ayant une petite lueur triste.

-Je n'ai pas voulu les déranger, alors je me suis aventuré ici...en espérant de trouver de la compagnie.

Elle poussa un petit rire mielleux avant de poser son regard vers les lèvres du son interlocuteur. Maintenant que la lueur triste s'était fait battre par l'émerveillement qu'elle a envers le soldat, elle peut se permettre de lever sa tête bien haute de nouveau.

-J'espère que je ne vous ai pas dérangé ...

En contemplant les lèvres et les yeux de l'homme, sa main libre se dirigea doucement vers la chevelure de celui-ci. Elle y passa tranquillement sa main comme si elle toucherait de la soie. Il avait de beaux cheveux bruns sombres...longs...

-Et vous...comment trouvez-vous cette soirée?

Sa main se glissa doucement vers le torse. Elle pencha sa tête légèrement de côté laissant ses lèvres y glisser un sourire tendre....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Et ils dansent encore, et encore. (libre) Vide
MessageSujet: Re: Et ils dansent encore, et encore. (libre)   Et ils dansent encore, et encore. (libre) EmptyMar 1 Nov - 1:14

Follen fut agréablement surpris par la facilité avec laquelle cette jeune femme le caressait, intéressant, il lui rendit son sourire éclairant son visage. De plus elle était elle aussi victime de l'ivresse de l'un de ses compagnons, il repensa à son supérieur, avant de chasser ses pensées. Elle le détaillait, allant des yeux à sa bouche, allant même à caresser ses cheveux et son torse, elle était vraiment rapide. Elle avait une poitrine généreuse, et des manières splendides, bien qu'encore une fois un peu tactile mais ça ne déplaisait pas à Valerian. Elle sentait bon, et commençait à intéresser de plus en plus Valerian. Elle s'excusa pensant déranger le magistrat qui reprit très vite:

-Non ce n'est rien je comprends.

Il prit délicatement la main de la lapine, la caressant doucement sans la perdre du regard. Il la détailla de nouveau, ne se lassant pas de se corps magnifique, et de ses yeux enchantés. Il se mit lui aussi à regarder ses lèvres souriant, rien qu'à les voir, il la voulait, il voulait son corps sa vie, il voulait étancher sa soif de désir avec elle, mais sans en perdre les règles d'usage, pour ne pas se rabaisser trop vite au niveau de bête sauvages. Il reprit sur un ton compatissant et amusé:

-Votre compagnon ne doit pas avoir toute sa tête pour avoir laissé quelqu'un comme vous partir.

Il la laissai de nouveau le caresser, faisant de même avec ses hanches avant de remonter jusqu'à sa nuque, une véritable poupée de porcelaine, douce et fragile. Pourtant elle semblait beaucoup plus souple. Il répondit à sa question sur un ton faussement blasé:

-Je passe le temps, je suis venue seul et moi aussi je cherchais à tromper ma solitude. Et ça m'a tout l'air d'être réussit.

La fin de sa phrase n'était plus blasé mais sincère, il observa une nouvelle fois ses yeux, sa bouche sa poitrine son corps, caressant doucement sa joue. Il lui proposa:

-Voulez-vous que je vous trouve un endroit tranquille pour vous installez?

Il n'oubliait pas sa mission, mais il pouvait bien se détendre quelques instants non? Après tout, pourquoi serait-il le seul à travailler pendant que les autres s'amusaient. Il bue une nouvelle gorgée, lançant un regard doux et amusé à la lapine. Il sentait de nouveau ses désirs remonter, il réajusta de nouveau son masque dévoilant encore mieux ses yeux, il faisait tourner l'alcool dans son verre, surtout pour s'occuper les mains et ne pas lui bondirent dessus. Il regarda l'assistance, remarquant que son officier allait vers ses appartements accompagnés d'une demoiselle masqué. Tant mieux il ne serait donc pas dérangé par cet énergumène, il remarqua l'un des faux empereur se faire courtiser par plusieurs dames, espérant faire bonne impression sûrement. Il ne voulait pas danser trop voyant, il replongea son regard dans celui dans la majestueuse femme, il arrêta de lui caresser la joue attendant une réaction , ou une réponse. Il ne voulait surtout pas l'obliger à faire ce qu'elle ne voulait pas, et il lui faisait comprendre par ses sourires, et ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Ӽ Hybride Ӽ

Epsylon

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 240
♦ Messages : 114
♦ Âge du perso' : 26
♦ Protecteur : Zélig Faoiltiarna <3
♦ Date d'inscription : 28/10/2011
♦ Age : 28

Et ils dansent encore, et encore. (libre) Vide
MessageSujet: Re: Et ils dansent encore, et encore. (libre)   Et ils dansent encore, et encore. (libre) EmptyMar 1 Nov - 18:49

Vous vous demandez peut-être une chose….

Comment une esclave pouvait se retrouver là? Est-ce que son maître la laisserait partir si facilement ….comme ça ? Sans rien dire ? Oui, elle lui avait demandé avant de partir. Le jeune noble avait donné une petite somme d’argent ...question qu’il ‘’l’achèterait’’ pour qu’elle l’accompagne. Gentil n’est-ce pas ? C’était pour cela qu’elle pouvait maintenant gambader ..seule. Elle est assez intelligente pour pas de foutre dans le pétrin non plus. Si elle était avec un soldat, elle peut facilement dire à son supérieur s’il fait des bêtises. Mais bon, elle n’est pas si cruelle que ça. Si l’homme devient violent, elle saura quoi faire ou bien elle essaiera de se défendre si elle peut.


--Non ce n'est rien je comprends.

Comme qu'il était si gentil. Il lui rendit son regard...de ses beaux yeux verts. Vous vous dites sûrement '' Mais ils sont rapides ceux-là !''. Depuis bien longtemps, durant les festives, qui prenait son temps pour courtiser ? Si quelqu'un te tombe dans l'oeil...tu ne le laisseras pas partir non plus. Non ? Quand tu trouves quelqu'un de mignon et charmant...tu vas pas te dire '' Non..je dois attendre...''. Beaucoup vont profiter de l'opportunité et saute dans le tas. Aller dans les clubs de nos jours et vous aller voir. (Exemple). Epsylon le trouvait adorable. Trop vite encore une fois vous dites ? Elle à la gachette facile. Ce qui veut dire qu'elle est facilement charmé parce ce qui la fascine rapidement. Cet homme au regard brillant...la fascine. Elle voudrait comprendre pourquoi il a ses yeux si vivants.

-Votre compagnon ne doit pas avoir toute sa tête pour avoir laissé quelqu'un comme vous partir

Elle ricana tout en allant avec l'air amusé du soldat.

- Ah...mais tout peut arriver mon cher. Même moi qui suit demander, je peux me faire abandonner si facilement grâce à l'alcool.

Pour elle, un noble n'était pas très haut dans son estime. Est-ce quelque chose d'hérétique ? Peut-être qu'elle les voit tous pareils. Elle les voit de la même manière. Oui elle les accompagnait et oui elle partageait souvent leur couche, mais rare sont ceux qui la autrement qu'une simple belle catin à baiser. Même si elle était créée pour ça...elle développait petit à petit des sentiments...plus humains.

Elle veut se blottir contre lui, sauf qu'elle se retient. Elle ne veut pas non plus passer pour la salope qui saute sur tout ce qui bouge quand même. Il la toucha en retour. Elle se retient vraiment pour ne pas le coller comme une sangsue. Ses mains semblent si chaleureuses même si celles-ci se baladent de ses hanches jusqu'à a nuque. Elles semblent si masculine...si...chaudes....


-Je passe le temps, je suis venue seul et moi aussi je cherchais à tromper ma solitude. Et ça m'a tout l'air d'être réussit.

Elle ricane.

- Je vois...je pense que nos routes voulaient se croiser...

À la douce main sur son visage du soldat qui se posait maintenant sur son visage, elle fut quand même surprise. Ce n'est pas la grosse surprise du siècle, mais juste un léger regard interrogateur. Cette main si chaude...sur son visage. Elle fermit ses yeux pendant quelques instants avant de bouger sa tête légèrement de côté. Sa main est si douce et généreuse. Elle se sent si bien...comme ça. Quand il la caressa, sa main libre qui était sur son torse toucha le dessus de la main avec sa main complète. Oh...qu'il avait de si grandes mains...

Elle ouvrit ses yeux pour encore admirer ses beaux yeux verts.


-Voulez-vous que je vous trouve un endroit tranquille pour vous installez?

Elle baissa son regard, pensive.

Cela serait une idée de partir de cet endroit. Elle y pensa pendant quelques instants tout en fixant le bas. Est-ce qu'elle va vraiment quitter ? Elle qui voulait vraiment en profiter dans un sens. Mais bon, cet homme l'avait attrapé comme si cet homme était piège à lièvre. D'un coup sec et elle ne peut plus s'en aller par la suite. Elle veut tellement sentir cette masculinité qui se dégage de ses mains...partout sur son corps. Est-ce un crime qu'une femme veut goûter à un vrai homme ? Non non ..pas du tout. Enfin...chacun y voit son opinion. Les soldats ont cette aura de force qu'elle ne peut jamais ignorer.


- Je veux bien...je vous suit.

Elle se décolla pour ensuite déposer son verre sur la table.

- Je vous fais confiance

Doucement, elle déposa un baiser sur la joue de l'homme. Ce n'est pas aguicheur, non non. C'est pour simplement accepter son invitation à sa manière. Elle se colla très vite à son bras serrant sa prise sur sa poitrine. Elle regarda de nouveau ses yeux pour ensuite souffler d'une voix mielleuse.

- -C'est vous le guide...soldat.

Elle lui fit d'un clin d'oeil.

- Peut-être que même je pourrais savoir votre nom...un jour.

Avait-elle dit amusée.

- Je suis curieuse de savoir quel nom que vous cachez. Un homme comme vous, si gentil et si charmant, a sûrement un nom si unique.

Sa tête s'accota maintenant sur le bras du soldat. Avec ses talons, elle est quand même grande, mais si ceux-ci ne sont plus sur ses pieds, elle serait sûrement très petite à comparer de lui. Elle passa doucement sa main sur l'épaule et le bras du soldat. Il a de ses muscles fermes...jeunes...pas comme les vieux croûton de nobles ...

De plus, cet homme est si souriant. Il semble être si remplie de vie. Une poupée comme elle voudrait bien goûter un peu à cette vie. Elle se sent souvent si vide qu'elle s'accroche à tout ce qui est vivace et fort. Comme les hommes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Et ils dansent encore, et encore. (libre) Vide
MessageSujet: Re: Et ils dansent encore, et encore. (libre)   Et ils dansent encore, et encore. (libre) EmptyMer 2 Nov - 20:33

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Et ils dansent encore, et encore. (libre) Vide
MessageSujet: Re: Et ils dansent encore, et encore. (libre)   Et ils dansent encore, et encore. (libre) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Et ils dansent encore, et encore. (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Palais Impérial Ѧ :: [Bal Masqué]-