Partagez | 
 

 Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 186
♦ Messages : 207
♦ Âge du perso' : 29
♦ Fiche : Dossier Inquisitorial
♦ Protecteur : l'Eglise
♦ Date d'inscription : 09/10/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Mar 25 Oct - 23:16

Il pleuvait. De cette pluie qui semble assombrir jusqu'à l'âme de ceux qui la regardaient trop longtemps. Ou alors cela ne se faisait ressentir que sur l'humeur des personnes. Ça devait dépendre de divers facteurs. Furane, lui, ça le relaxait. Quand il pleuvait des trombes comme ça, peu de gens venaient le déranger, généralement pour des raisons importante, qui plus est. C'était agréable, le bruit de la pluie était reposant. Ce martèlement incessant se répercutant le long des tuiles de la cathédrale était reposant.
Étant libre ce jour là, l'Inquisiteur Hölle profitait de son temps libre pour lire, tranquillement assit sur un banc près des jardins de la cathédrale, bien à l'abri des gouttes, tant que le vent ne tournait pas. Le livre qu'il tenait entre ses mains était récent. Sa couverture de cuir portait très peu de trace d'usures et ses pages n'étaient que très peu jaunies. Un traité sur l'Ombre, parmi tant d'autre. Mais il était intéressant de voir les interactions entre la matière, notamment la chair et le sang, et l'Ombre. Très intéressant. Sans savoir pourquoi, Furane sentit une sorte de démangeaison à l'intérieur de son crâne, comme si les deux lobes de son cerveaux réagissaient à l'information... Curieux, vraiment curieux...

Il referma la livre dans un claquement sec qui se noya dans le claquement des goutes de pluie. L'Inquisiteur s'étira et appuya sa tête contre le mur de pierre. Il ferma les yeux et se laissa bercer par le bruit. Il s'était vêtu comme à son habitude de la simple bure noire des ecclésiastiques. A ceci près qu'il portait un pantalon dessous, à la ceinture duquel pendait son inséparable dague. Ses bottes noires, des modèles que l'on voyait plutôt au pieds des guerriers et des soldats, indiquaient aux observateurs attentifs que l'homme qu'ils observaient était un combattant plus qu'un simple ecclésiaste.

Furane songeait aux évènements récents. Mist mort, l'Empire se retrouvait débarrassé d'une fameuse épine à son pied. Un pas, plutôt une foulée, de plus vers l'éradication totale des Hérétiques. En continuant de les traquer un à un, l’Église finirait bien par avoir leurs peaux à tous. Et s'il fallait que le Haut prêtre d'Arken lui-même broie leurs âmes, il y avait fort à parier qu’il s'y attellerait avec joie. L’Église n'en était pas encore là, hélas. Mais l'espoir demeurait qu'un jour l'Empire soit en paix... Pour cela, il lui fallait progresser, s'améliorer continuellement pour ne laisser aucune chances aux hérétiques.

Il était difficile de déterminer l'heure de la journée. Les lourds nuages gris empêchaient de voir le soleil, mais on devait être en début d'après midi. En clair, il restait encore pas mal d'heure à Furane avant d'aller s'entrainer, puis vérifier qu'aucune mission ne nécessitait sa présence. Il ne savait pas quoi faire, à par lire. Oh, il aurait très bien pu aller voir Anastacia, cela faisait deux jours qu'il l'avait quittée, mais elle était surement trop occupée pour le recevoir. Bah... Depuis l'intervention de l'Inquisiteur, la sécurité du manoir avait été renforcée. Elle ne risquait rien pour l'instant.

Un bruit de pas tira Furane de ses pensées. Il ouvrit les yeux et sonda les environs. Avec le bruit de la pluie, il était difficile de déterminer de quelle direction venaient la ou les personnes.
Il se détendit, s'étant crispé sans s'en rendre compte. Il ne risquait pas grand chose au sein même de la Cathédrale, ce devait être un Prêtre ou un Inquisiteur amateur de solitude, comme lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 561
♦ Messages : 87
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : A deux, c'est mieux.
♦ Date d'inscription : 03/03/2011
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Mer 26 Oct - 0:03

La pluie... Aellya adorait la pluie, elle avait toujours aimé ça. Elle savait que sa soeur éprouvait le même genre de sentiment, et elles avaient donc profité de cette sublime pluie torrentielle à souhait pour aller s'entrainer un peu. Pour fêter ce temps, elles avaient opté pour leur entrainement préféré : elles se battaient avec de simples dagues et leur maitrise de l'Ombre tout en récitant des passages des Écritures de l'Ombre. Elles avaient commencé à s'entrainer très tôt le matin et s'étaient donné comme terrain de "jeu" la cité tout entière, mais étant donné qu'elles n'avaient pas fait la moindre petite pause, elles avaient fini par revenir à leur point de départ : les jardins dans lesquels elles aimaient s'entrainer avant que le jour ne se lève, ceux qui étaient juste derrière la Cathédrale.

Venant visiblement d'un toit non loin, Naellya atterrit subitement à quelques pas de l'inquisiteur mais ne se rendit pas compte tout de suite de sa présence, elle était concentrée sur sa position et sur sa jumelle qui n'allait pas tarder à lui sauter dessus. En effet, la jeune fille plongea d'on ne sait ou et les deux soeurs aux physiques identiques roulèrent un moment l'une sur l'autre sur le sol détrempé... Mais peu leur importait, de toute façon leurs vêtements étaient déjà imbibés d'eau et de boue. Elle portaient toutes les deux la même tenue : une tunique rouge sombre et un pantalon brun, et même si leurs vêtements d'entrainement étaient assez amples pour ne pas gêner leurs mouvements, ils étaient désormais plaqués contre leurs corps et les moulaient comme si elle portaient des vêtements de cuir. Cela mis à part, elles s'étaient fait des queues de cheval hautes pour que leurs cheveux ne leur tombent pas dans les yeux et étaient pieds nus. En guise d'accessoires, elle portaient de simples ceintures qu niveau de la taille qui empêchaient leurs tunique de leur remonter jusqu'aux yeux quand elles sautaient où finissaient la tête en bas. Étant venues à bout des Écritures, Naellya recommença le tout, tout en donnant un grand coup de pied dans le ventre de sa jumelle pour s'en débarrasser.


- "Tout ce qui est, l'est à travers... l'Ombre. Toute existence est équilibre et l'Ombre en est la... la forme la plus parfaite. Ceux qui servent l'Ombre, servent le bien de toute l'existence."

Tout en parlant, elle attaquait rageusement sa soeur à l'aide sa dague. Cette dernière répondit, un sourire amusé aux lèvres, parant ses coups et les esquivant souplement avant d'attaquer à son tour.

- "Lorsque l'existence émergea de... l'Ombre primaire, le Monde prit forme, différents équilibres se formèrent. Et c'est ainsi que vont les choses. La terre et l'eau sont en équilibre pour faire pousser les plantes, l'homme respire..."
Hey ! Joli coup Nae ! Mais pas assez rapide !
"l'homme respire l'air et se réchauffe auprès du feu. Les équilibres... doivent être maintenus, mais aucun n'est aussi importent que celui entre la Lumière et les Ténèbres. L'un aveugle, brûle, l'autre horrifie et plonge toute chose dans un froid destructeur."


Créant une sorte de bouclier offensif d'Ombre, Naellya repoussa sa jumelle qui s'effondra par terre, légèrement sonnée par ce coup.

- "Les changements comportent leur part de danger. Un danger pour l'équilibre et l'existence. A chacun appartient de choisir sa voie."


Aellya reprit ses esprit au moment ou la dague de Naellya allait lui ouvrir l'épaule et se dégagea juste à temps, n'écopant que d'une petite estafilade. Elle créa des longs fils d'ombre dont elle se servit pour immobiliser sa soeur et lui fouetter la joue. Épuisée, cette dernière ne peut pas lutter et adressa à sa jumelle un petit sourire penaud.

- "Car s'il existe une multitude infinie d'équilibres possibles, seule celle qu'est l'Ombre est inébranlable."

- C'est bon ça va, t'as gagné... aller enlève moi tout ça maintenant.


Aellya s'exécuta et les deux jeunes filles tombèrent à genoux l'une en face de l'autre, lessivées... ce n'est qu'à ce moment là qu'Aellya remarqua la présence de l'homme qui devait sans doutes les observer depuis un petit moment étant donné qu'elles n'étaient qu'à quelques mètres juste devant lui. Devinant à sa tenue qu'il faisait partie de l'Église, elle lui adressa un signe de tête pour le saluer tandis que sa jumelle le gratifiait d'un petit sourire timide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 186
♦ Messages : 207
♦ Âge du perso' : 29
♦ Fiche : Dossier Inquisitorial
♦ Protecteur : l'Eglise
♦ Date d'inscription : 09/10/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Mer 26 Oct - 18:17

L'Inquisiteur ne sursauta qu'un peu. L'entrainement et le fait qu’il s'attendait à la venue de quelqu'un y était pour quelque chose. Mais bon, il n'avait pas supposé que ce « quelqu'un » serait une jolie jeune femme qui sauterait du toit pour atterrir non loin. Ni qu'elle serait suivie par sa copie conforme. Si elles n'avaient récité des Versets et utilisé l'ombre pour se battre, Furane aurait probablement déduit qu'il s'agissait de paysanne en train de se battre pour une obscure raison. Il s'était à moité relevé et avait presque dégainé sa dague quand il s'en rendit compte. Rassit, sur ses gardes, il observa le combat, ne décidant d'intervenir que si l'une menaçait de tuer l'autre. En observant attentivement, il remarqua la couleur rouge des cheveux, peu visible sous la boue et assombrie par la pluie. Il se rassit et rengaina sa dague. Les jumelles étaient célèbres dans l’Église. D'une part par leur jeune âge, d'autre part parce que c'était actuellement les seules jumelles prêtresses. Peut-être aussi parce que beaucoup de personnes fantasmaient sur elles, accessoirement. Certes il y avait de quoi, mais ce n'était pas dans les priorités de Furane...

Il patienta, observant les deux jeunes femmes combattre avec un certain acharnement. Au moins, elles prenaient leurs entrainement à coeur, pas comme certaine larves que Furane croisait parmi les Prêtres et même les Inquisiteurs. Enfin, ceux qui délaissaient leurs entrainements disparaissaient assez vite, la plupart du temps. Des pertes naturelles au sein de l’Église, en somme. Au moins, pour chaque serviteur de l'ombre qui tombaient, au moins un terroriste chutait avec.
Le combat des jumelles s'acheva bien vite, bien que l'une fut légèrement blessée à l'épaule. Leurs maitrise de l'ombre était impressionnante. Furane ne maniait pas les ombres et n'avait débloqué aucune capacité surnaturelle... Pour l'instant. Il enviait un peu ces puissant qui pouvaient user de leurs pouvoirs pour traquer les Hérétiques. La puissance lui importait peu si c'était pour s'élever socialement. Mais si cette puissance acquise lui permettait de trouver et exécuter ces chiens de terroristes, sans parler des philosophes, alors il lui fallait s'entrainer sans relâche.

Difficile de dire laquelle des deux jeunes femmes avait gagné. C'était d'ailleurs un sujet courant au sein des membres joueurs de l’Église. Furane avait quelques fois parié sur le nom de l'une ou de l'autre avec quelques Inquisiteurs et avait même gagné un fois. Il fallait bien s'amuser un peu quand on menait une vie si dangereuse que la leurs.


-Sous le ciel et le soleil, bien que ce dernier aie apparemment décidé de se planquer pour le reste de la journée, je vous salue, Prêtresses.

Le salut était accompagné d'un hochement de tête poli. Bien que la tenues des jumelles était devenue relativement affriolantes par la force des choses, Furane les regarda dans les yeux. Étonnante couleur que ce vert, vraiment.
Bon, laquelle était la hargneuse et laquelle était la gentille ? De ce qu'il en savait, l'une parlait avec plaisir tandis que l'autre restait silencieuse. L'erreur à ne jamais faire était probablement de confondre l'une avec l'autre.
Furane reprit, avec un sourire sincère :


-Votre entrainement c'est bien déroulé, je présume ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 561
♦ Messages : 87
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : A deux, c'est mieux.
♦ Date d'inscription : 03/03/2011
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Mer 26 Oct - 18:40

Naellya répondit au sourire de l'inquisiteur par sourire tout aussi gentil et sincère que le sien. Elle se redressa péniblement, aidant sa jumelle à en faire autant, et repoussa tranquillement une mèche de cheveux qui s'était égarée sur son front. L'entrainement auquel elles s'étaient acharnées depuis le début de la journée l'avait littéralement épuisée, mais elle se sentait très bien et pleine de vie. Se donner à fond avait quelque chose de vivifiant et de très agréable. Tomber par hasard sur un membre de l'Église dans ces jardins n'avait rien de surprenant, même par ce temps pluvieux, aussi n'était-elle pas réellement étonnée de le voir. Ce qui la déconcertait, par contre, c'était le fait qu'elle ne s'était pas rendue compte de sa présence... sa soeur et elle étaient sans doutes trop concentrées par leur combat... il allait falloir qu'elles travaillent là dessus. Après tout, un hérétique aurait pu leur tomber dessus à l'improviste, si elle ne l'avaient pas vu, il aurait très bien pu les tuer, et le Haut-Prêtre aurait sans doutes été très déçu par leur manque de performances. Elle s'inclina légèrement... cet homme l'impressionnait.

- Je vous salue également monsieur, navrée d'avoir interrompu votre tranquillité.

Après tout, il était seul... peut-être profitait-il de cette solitude et de ce calme pour méditer ou s'entrainer paisiblement...


- Et sinon oui, notre entrainement s'est assez bien déroulé. Nous avions commencé très tôt ce matin, mais cela n'excuse en rien notre comportement...

Elle grimaça et adressa à l'inquisiteur un sourire gêné.

- On ne vous a pas vu... on aurait dû pourtant... je ne me suis aperçue de votre présence que quand ma soeur vous a salué.

Aellya grimaça... depuis quand sa jumelle déballait-elle leurs faiblesses à la vue de tous ? De toute façon, qui était ce type ? Que faisait-il là ? Rares étaient les personnes qui aimaient se promener en extérieur quand une telle pluie martelait le sol. C'était suspect... d'accord il semblait être un membre de l'Église, mais même le Culte de l'Ombre rassemblait son lot d'enfoirés et de crétins. Bien qu'elle sache depuis toujours que sa jumelle était une personne sociable et agréable en société, l'aisance avec laquelle elle nouait des liens avec des gens qu'elles ne connaissaient pas ou n'avaient jamais vu la surprenait toujours. Si elle avait été seule, elle se serait contentée de le saluer poliment et de partir plus loin pour l'observer un certain temps histoire de s'assurer qu'il n'était pas tout bêtement un hérétique sur le point de faire une quelconque action contre les membres de l'Église...

- Ouais c'est ça, désolée... vous faites quoi ici d'abord ?


Agressive, comme toujours...

- D'habitude les gens détestent la pluie. Si vous êtes l'un de ces enfoirés d'hérétiques en train de comploter contre le Haut-Prêtre vous feriez mieux de le dire tout de suite.

Comme ça elle pourrait le tuer sans avoir à le confier aux inquisiteurs... après tout, pourquoi la torture des hérétiques serait-elle un privilège juste pour eux ? Aellya avait soif de sang, elle voulait pouvoir tuer tous ces sous-hommes le plus vite possible pour satisfaire l'homme qu'elle respectait le plus au monde... et sa soif de violence personnelle. Malgré leur dur entrainement de la journée, le sang de la jeune fille bouillait toujours dans ses veines. Elle sentait à peine la blessure que sa jumelle lui avait infligée, et le sans qui en coulait lentement était prit pour de l'eau tellement elle se sentait trempée de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 186
♦ Messages : 207
♦ Âge du perso' : 29
♦ Fiche : Dossier Inquisitorial
♦ Protecteur : l'Eglise
♦ Date d'inscription : 09/10/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Mer 26 Oct - 21:12

Au vu du sourire dont elle le gratifia avant d'aider sa soeur à se relever et du ton qu'elle employait, Furane comprit que c'était Naellya qui venait de lui répondre, la Gentille.
Donc l'autre, c'était Aellya, la Hargneuse. Elles devaient avoir fait un fameux effort pour être dans cet état là, couvertes de boue et, pour l'une, de sang. Elles auraient du être éreintées, mais semblaient en forme, leurs yeux à toutes les deux pétillaient.
Néanmoins, elles avaient l'air troublées. Enfin, disons plutôt que Naellya montrait ouvertement certain trouble et que sa soeur affichait un air maussade ce qui, si l'on devait en croire les rumeurs, était une habitude chez elle. C'était assez curieux pour des jumelles d'avoir des comportement si radicalement différents. Plus curieux encore, l'une d'elle s'excusa de l'avoir dérangé.
L'Inquisiteur conserva son sourire et balaya d'un geste de la main l'excuse que lui fit Naellya. Les jardins n'étaient certainement pas un domaine privé, encore moins un domaine lui appartenant. Elles étaient prêtresses, de fait elles avaient encore plus le droit que lui d'être dans les jardins.


-Nul besoin de vous excuser. Ces jardins appartiennent à tous sauf aux hérétiques. Si j'avais voulu être tranquille il m'aurait suffit de rester dans mon logement pour lire.

Il ne dit rien sur le fait qu'elles ne l'avaient pas vu. Curieux, il n'avait pas chercher à dissimuler sa présence pourtant. Enfin, au fil des années c'était peut-être devenu une seconde nature... Probable. Mais de là à ce que deux prêtresse ne le remarquent pas, c'est où qu'elles avaient vraiment du se concentrer sur leur combat ou qu'il était devenu bien pus doué qu'il ne le présumait. Peu importait, après tout.

La grimace et l'agressivité d'Aellya le mirent sur la défensive. Son sourire s'estompa et il afficha une mine neutre, polie. Elle ne portait pas le surnom de « la Hargneuse » pour rien.
Cela dit, ses doutes étaient fondés, il était rare de voir quelqu'un sous la pluie et il était facile de le suspecter, du coup. Beaucoup auraient prit cela comme une insulte, mais bon. Il valait mieux que quelqu'un surveille les membres de l’Église de temps en temps, tout les troupeaux ont des brebis galeuse, hélas.
Veillant à garder un ton poli, il montra le livre qu'il était en train de lire peu de temps auparavant.


-Je profitais de mon jour de repos et de la pluie pour lire un peu. Comme vous le dites, peu de gens l'apprécient mais je trouve son bruit et son odeur... Reposant. C'est agréable de lire dans ces conditions et au moins, quand on vient m’appeler je sais que c'est pour une raison urgente. Son ton se durcit quelque peu tandis qu'il poursuivait Hum... Si j'étais un de ces chiens d'hérétiques je ne serais certainement pas en train de lire ici, rassurez vous. Je suis l'Inquisiteur Hölle. Si vous le désirez vous pouvez m'appeler Furane, je me fous des titres.

Il était inutile de cacher son identité à ces prêtresses. Elles étaient membres de l’Église aussi, au même titre que lui. Enfin, elles étaient au dessus de lui dans la hiérarchie.
Après, restait à espérer qu'elles le croient. Il doutait qu'elles aie entendu parler de lui. D'aussi loin qu'il puisse se souvenir, il avait toujours évité d'être quelqu'un dont on parlait, préférant la discrétion, à l'inverse des plus puissants Inquisiteurs.
Son regard se posa sur l'épaule d'Aellya. C'était difficile à voir sous la pluie, mais le sang coulait encore. Il avait combattu assez souvent aux côtés de Nathaniel, son défunt frère, et parfois même contre lui, pour reconnaitre des blessures et voir le sang facilement. Il n'était certes pas médecin, mais savait se débrouiller. Nathaniel lui avait apprit quand ils étaient encore en Gells.


-Votre blessure devrait être nettoyée et pansée, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 561
♦ Messages : 87
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : A deux, c'est mieux.
♦ Date d'inscription : 03/03/2011
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Jeu 27 Oct - 18:55

"chiens d'hérétiques"... Aellya venait subitement de décider qu'elle aimait bien ce type. En plus il était inquisiteur et avait l'air plutôt bien foutu... ai final, il avait tout pour plaire. Elle se détendit tranquillement et lui adressa un petit sourire amusé. Elle savait que sa jumelle serait impressionnée, elle l'était toujours quand elle rencontrait un inquisiteur... peut-être parce qu'elle savait que sa jumelle aurait sans doutes été plus à l'aise dans un rôle tel que celui-ci plutôt que dans celui auquel elle se vouait à l'heure actuelle... après tout, Aellya avait constamment soif de sang, tuer et torturer des hérétiques était bien plus agréable à ses yeux que le fait de répandre la foi, mais elle savait que Naellya ne pouvait pas vraiment supporter cela. Et il était absolument hors de question qu'elles soient séparées... et puis Aellya compensait largement en faisait un peu de zèle par-ci par-là.

- Dans ce cas, enchantée, Inquisiteur Furane. Aellya, novice, pour vous servir.


Oui, "pour vous servir"... après tout, un inquisiteur pourrait très bien avoir un jour envie de l'emmener en mission avec lui... elle en rêvait nuit et jour.


- Et moi Naellya, enchantée également !


La jeune fille prit la main de sa jumelle dans la sienne et la sera doucement. Elle avait toujours peur de la voir la quitter pour suivre la voie de l'inquisition. Incapable de trouver le moyen de calmer la soif de sang et de violence de celle qu'elle aimait tant, elle la l'accompagnait souvent, la nuit, dans les ruelles les plus sordides de la capitale à la recherche d'hérétiques. Par égard pour elle, Aellya ne laissait jamais libre court à ses pulsions et se contentait généralement de tuer ceux qu'elle trouvait assez rapidement, mais sa soeur savait que si elle la laissait seule pour ce genre de choses un jour... enfin, elle préférait ne pas y penser. Voir Aellya tuer quelqu'un l'effrayait toujours... pas tant à cause du meurtre même qu'à cause du sourire qu'elle avait généralement sur les lèvres au moment où elle sentait la vie de sa victime la quitter lentement. Ce sourire hantait parfois les pires cauchemars de Naellya... elle avait peur, peur de la laisser seule, peur que si elle se laissait complètement aller, elle ne pourrait jamais la récupérer comme elle était... peur qu'elle devienne encore plus violente qu'elle ne l'était déjà. Rien qu'à cette idée, la jeune fille frissonna et serra davantage la main de sa jumelle dans la sienne... consciente de son trouble sans en connaitre la raison, Aellya embrassa tendrement la joue de sa soeur en lui adressant un regard réconfortant. Naellya se faisait probablement encore du soucis pour elle... elle s'en faisait toujours. Reportant son attention sur l'inquisiteur, la jeune fille haussa les sourcils et jeta un regard à sa blessure.

- J'sais pas trop... on voit rien. Attendez...

Elle lâcha la main de sa jumelle et se saisi de sa dague pour découper sa tunique tout autour de l'endroit où elle avait reçu un coup... Effectivement, c'était une belle blessure... profonde à souhait. Elle grimaça et palpa les contours de la plaie pour s'assurer qu'aucune infection n'ait déjà commencé à faire son chemin. Ça n'était pas le cas... mais la douleur violente qui lui explosa dans l'épaule quand elle le fit, ajouté à son épuisement à cause de leur long et difficile entrainement la fit pâlir d'un seul coup. Elle trembla, manqua de s'effondrer pendant une seconde, mais se reprit rapidement et sourit à sa jumelle avant qu'elle ne s'inquiète.

- Ça... ça ira... je suis juste pas habituée à ce qu'elle réussisse à me blesser, c'est pas courant...

- T'es sure ? Tu vas bien ? T'es pâle comme la mort Ae'...

- Ouais ça va... je pense que j'ai juste besoin de m'assoir un peu là...

La tête lui tournait légèrement... la blessure était profonde après tout et elle était fatiguée... très fatiguée... elle se laissa tomber dans l'herbe détrempée, assise en tailleur, et entreprit de respirer le plus calmement possible pour calmer sa douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 186
♦ Messages : 207
♦ Âge du perso' : 29
♦ Fiche : Dossier Inquisitorial
♦ Protecteur : l'Eglise
♦ Date d'inscription : 09/10/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Jeu 27 Oct - 20:02

Furane afficha un sourire mi amusé mi taquin. Comment ça Novice ?

-Allons allons. Vous n'êtes pas si novices que ça. Votre maitrise de l'Ombre dépasse de loin ce que je suis capable de faire vous savez.

S'il avait éprouvé de l'étonnement en entendant qu'une prêtresse était prête à le servir, il n'en montra rien et ne releva pas. En revanche, il devait le reconnaitre, question magie il n'en était encore nulle part d'un point de vue pratique. Question théorique il se débrouillait, mais la théorie ne faisait pas tout. Ces derniers temps ils s'intéressait, outre les interactions entre l'ombre et la matière vivante, aux déplacements de l'ombre. Beaucoup de serviteurs de l'Ombre avaient l'aptitude de se déplacer par les ombres. Pouvoir utile autant en combat qu'en infiltration, selon lui. Mais cela ne concernait pas les jumelles.

Reportant son attention sur les deux jeune femmes, il constata qu'elles s'étaient rapprochées, se tenant par la main. Quelque chose ne concernant par l'Inquisiteur passe entre elle avant qu'Aellya ne réagisse en regardant sa blessure.
Furane grimaça, c'était une sale plaie. Il avait quelques maigres connaissances en médecine, inculquée « à la dure » par son frère. C'était souvent comme ça avec les blessures, tant qu'on ne les regardait pas on se sentait bien, mais il suffisait de constater à quel point on était amoché, à quel point l'on se vidait de son sang, pour brusquement se sentir mal et défaillir.

Furane soupira, secoua sa tête et marcha jusqu'à Aellya. Sans un mot, avec un léger effort, il la souleva pour ensuite revenir sur ses pas et la déposer sur le banc, faisant pression sur son épaule valide pour qu'elle se couche et ne bouge plus. Il ôta sa bure, se mettant torse nu et révélant les nombreuses cicatrices barrant son corps avant de dégainer sa dague. Il découpa une grossière bande de tissus dans le vêtement avant de panser tant bien que mal la jeune prêtresse.
Certaines de ses cicatrices étaient plus impressionnantes que la balafre qu'il arborait sur le visage, notamment dans son dos, sur son torse et au niveau de son biceps droit. En ayant un peu d'expérience dans les blessures, on pouvait deviner des estafilades de lames, quelques estocades, plusieurs empreintes de carreaux et d'autres amas de tissus cicatriciels indéfinissables. Une fois qu'il eut terminé, il plaça le reste de la bure sur Aellya, afin d'éviter qu'elle ne prenne froid.


-J'suis pas médecin, mais avant de se faire buter par un hérétique, mon frangin à su m'apprendre à panser une plaie. Par contre ça laissera une cicatrice à mon avis... Faites attention quand vous vous entrainez, c'est des sales blessures les coups aux épaules. Ça vous paralyse un bras pendant des semaines parfois.

Il se souvient de son bras cassé il y à plus de dix ans. Il n'avait pas pu l'utiliser pendant des mois. L'avantage c'est qu'entre temps il avait renforcé son bras valide. A toute chose malheur est bon, comme disait le proverbe.
Frissonnant un peu, plus à cause de l'humidité que de la température, Furane croisa les bras et rajouta :


-On devrait se mettre au chaud, ça vaut mieux sinon on vas tous attraper la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 561
♦ Messages : 87
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : A deux, c'est mieux.
♦ Date d'inscription : 03/03/2011
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Jeu 27 Oct - 22:33

- Nous sommes des novices, c'est notre grade actuel. Mais j'ose espérer que nous ne le resterons pas longtemps.

Aellya failli protester quand l'inquisiteur la prit dans ses bras pour la transporter dans un endroit plus sec... mais elle se sentait toute faible, et sentir ces grands bras forts la tenir ainsi avait quelque chose de réconfortant... aussi ne dit-elle rien et le laissa-t-elle faire. Sa jumelle les suivait des yeux, s'apprêtant à tout moment à sauter sur Furane s'il osait tenter quoi que se soit de déplacer à l'égard de sa soeur adorée... mais elle se détendit rapidement en voyant que ses intentions étaient pures. Elles le laissèrent faire, admirant furtivement son torse et son dos quand il retira une partie de ses vêtements tout en se disant que, décidément, le hasard leur réservait bon nombre de bonne surprises ces derniers temps. Aellya grimaça légèrement quand il banda sa blessure mais lui adressa un petit sourire reconnaissant, se lovant doucement dans la couverture de fortune qu'il venait de lui fournir. Naellya s'installa également sur le banc, posant délicatement la tête de sa jumelle sur ses cuisse pour lui permettre de s'installer plus confortablement. En temps normal, la jeune fille se serait redressée, faisant fi de la douleur, histoire de ne pas montrer qu'elle était tout de même sévèrement touchée, mais l'inquisiteur l'impressionnait. Il parlait de cicatrices comme s'il les craignaient alors que, de ce qu'elles pouvaient en voir, son corps en était considérablement recouvert. Aellya sortit son bras valise de sous la "couverture" et effleura une longue cicatrice sur le ventre de Furane d'un air rêveur.

- Question cicatrices, vous avez été gâté... ne vous en faites pas pour moi, je n'ai pas peur d'être marquée ainsi. Chaque fois que je la verrais, ça me rappellera l'erreur que j'ai commise en m'empêchera de la commettre à nouveau.

- Et puis c'est pas comme si nous n'avions aucunes cicatrices non plus vous savez...

- C'est sûr... mon dos se souvient encore de quelques combats particulièrement violents...

- Ouais, moi j'en au aussi une juste ici !

Naellya pointa son doigt vers le haut de son sein droit tout en adressant un regard amusé à l'inquisiteur.

- Je vous la montrerais si vous voulez...

Aellya leva les yeux au ciel, décidément, quand sa jumelle appréciait quelqu'un, elle ne perdait pas de temps... Elle se redressa légèrement et mit lentement en position assise.

- Sinon, concernant votre proposition de chaleur, je suis pour... la fatigue et la pluie me font frissonner.


- Notre chambre est toute proche, allons là bas !

- Bonne idée... on pourra se changer comme ça en plus.

- C'est vrai qu'être trempée comme ça n'est pas ce qu'il y a de plus agréable. On y va ?

Naellya aida sa soeur à se redresser et la soutint en passant un bras autour de sa taille, lui adressant un regard intransigeant quand cette dernière se mit à ronchonner, disant qu'elle pouvait très bien marcher toute seule. Faisant signe à Furane de les suivre, Naellya entraina doucement sa soeur vers l'escalier le plus proche, l'aida à monter les marches jusqu'à l'étage ou se trouvait leur chambre et la poussa gentiment à l'intérieur. Après avoir fait entrer l'inquisiteur, elle referma la porte, lui donna de quoi se sécher et tendit des vêtements secs à sa soeur avant de se mettre en quête de la même chose pour elle même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 186
♦ Messages : 207
♦ Âge du perso' : 29
♦ Fiche : Dossier Inquisitorial
♦ Protecteur : l'Eglise
♦ Date d'inscription : 09/10/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Ven 28 Oct - 20:26

L'humidité et le froid commençaient à se faire sentir alors que Furane terminait de bander Aellya.
L'Inquisiteur frissonna et recula un peu par réflexe lorsqu'elle frôla l'une de ces cicatrices. La fraicheur de l'air avait rendu sa peau sensible. A moins que ce ne soit l'ancienne blessure, un coup d'épée si ses souvenirs étaient exact.
Il ne dit rien, mais pensait tout de même qu'il était malheureux que deux jeunes femmes arborent déjà des marques de guerre à leurs âge. Mais telle était la vie au service de l'Ombre...
Haussant un sourcil, aussi étonné qu'amusé, en entendant la proposition de Naellya.


-Heu... Certes... On verra.

Il faillit tenter d'empêcher Aellya de se redresser, mais n'en fit finalement rien. Elle avait sa fierté.
Commençant vraiment à avoir froid, il ne se fit pas prier pour acquiescer avec enthousiasme à l'idée de rentrer se mettre au chaud. Il reprit son livre et suivit les jumelles, attardant inévitablement son regards sur leurs fesses avant de se reprendre en secouant la tête.
Il avait beau faire le fier, il claquait tout de même des dents en entrant dans ce qui se révéla être la chambre des deux jeunes prêtresses. C'était surtout l'humidité le problème. Elle augmentait la sensation de froid et s'insinuait partout.
Fort heureusement, la pièce était chauffée. Toujours grelottant, Furane accepta avec joie le tissu destiné à lui permettre de se sécher et entreprit d'ôter toute trace d'eau de ses cheveux, puis de son torse. Son pantalon était trempé, mais il ne portait rien en dessous. Aussi, il se contenta de le garder et sécha le reste de son corps.
La friction aidant, il se réchauffa progressivement, évitant de trop regarder les deux sœurs qui se changeaient, afin de ne pas passer pour un pervers malpoli. De fait, c'était quand même tentant. Elles étaient belles et bien des hommes se damneraient pour coucher avec des jumelles au moins une fois dans leur vie. Mais Furane était leurs ainé d'au moins onze ans. Il aurait pu être leur grand frère... Ce qui, au fond, n’empêchait rien quand on y réfléchissait. La vie à Ishtar était difficile pour certaines personnes, dont il faisait partie. Il risquait sa vie régulièrement, alors si elles lui proposaient, par le plus grand des hasard, de coucher avec lui, il ne dirais certainement pas non, loin de là !

Mais tout de même, il trouvait inconvenant de faire le premier pas dans ce domaine et préféra donc se concentrer sur un sujet annexe. Il ne connaissait pas grand chose des jumelles et était curieux. Et puis le silence lui pesait un peu. Il se sentait un peu mal à l'aise, gêné. Avec une certaine ironie, il se rendit compte que c'était tout simplement la première fois de sa vie qu'il se trouvait en présence de deux charmantes créatures en même temps.
Retenant mal un sourire qui s'adressait plus à lui même qu'aux jumelles, il les questionna :


-Au fait... Comment êtes-vous entrées à l’Église ? D'où venez vous ?

Beaucoup de rumeurs couraient sur tout les membre du Clergé. De manière générale, les novices enjolivaient ou inventaient des histoires sur les prêtre et inquisiteurs puissant. Les jumelles ne devaient pas faire exception à cette règle, même si Furane n'avait jamais entendu d'histoires à leurs sujet. Excepté leurs proximité avec le Haut Prêtre D'Arken, on racontait peu de choses sur elles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 561
♦ Messages : 87
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : A deux, c'est mieux.
♦ Date d'inscription : 03/03/2011
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Sam 29 Oct - 16:43

Pendant que sa jumelle retirait laborieusement ses vêtements trempés d'eau et de sang qui lui collaient à la peau, Naellya entreprit de raviver le feu qui s'était endormit dans la petite cheminée de leur chambre. Elle souffla d'abord sur les braises histoire de les faire rougeoyer, puis rajouta quelques touffes d'herbes sèches ainsi que quelques aromates pour donner une odeur agréable au feu qui n'allait pas tarder à prendre. Une fois que des flammes apparurent, elle se mit à placer quelques brindilles, puis des bûches dans l'âtre. Quand le feu eu bien prit et qu'il se remit à crépiter joyeusement en répandant une lueur douce dans la pièce, faisant danser d'agréables reflets dans ses cheveux ainsi que ceux de sa soeur, elle se redressa, satisfaite, et alla aider Aellya à finir de se débarrasser de ses vêtements. Une fois que cette dernière fût nue, elle l'enroula dans une couverture en la nouant au dessus de sa poitrine en attendant qu'elle se réchauffe et qu'elle ai convenablement soigné sa blessure. La poussant pour qu'elle s'installe sur son lit, elle lui sourit doucement, puis alla se changer elle même. Elle retira ses vêtements et les étendit avec ceux de sa soeur et ceux de l'inquisiteur non loin de la cheminée, puis s'enroula elle même dans une couverture. Les deux couvertures étaient celles dont elle se servaient en général quand elles devaient simplement aller demander quelque chose à quelqu'un et qu'elles avaient la flemme de s'habiller... et qu'elles s'amusaient à gêner les serviteurs et membres de l'Église qu'elle croisaient en chemin : elles ne cachaient que le strict nécessaire. Nouées sur leurs poitrines, les couvertures leurs faisaient des sortes de petites robes serrées qui s'arrêtaient au milieu de leurs cuisses... mais c'était plus pratique pour sécher rapidement. S'agenouillant sur le lit à côté d'Aellya, la jeune novice entreprit de retirer le bandage qu'avait fait Furane un peu plus tôt.

- On vient de Semini. On a été élevées par des prêtres parce que nos parents sont morts alors que nous étions à peine âgées de quelques mois... enfin pour notre père, notre mère est morte en accouchant. J'imagine que la famille Nocturnae connaissait nos parents, parce qu'ils ont prit le soin de nous confier à l'Église pour assurer notre avenir... c'est gentil non ?


Aellya grommela... d'abord parce qu'elle trouvait que sa soeur en disait trop, et trop facilement, et ensuite parce qu'elle venait d'appuyer un peu trop fort sur sa plaie. Naellya leva les yeux au ciel, décidément, sa jumelle était trop sensible. Elle nettoya doucement la plaie avec un peu d'eau claire et commença à appliquer un onguent désinfectant et cicatrisant dessus, arrachant des petits gémissement à Aellya qui trouvait l'expérience assez peu agréable.


- Du coup on est jamais vraiment "entrées" à l'Église... on y a toujours été. Les prêtres ont trouvé qu'on était douées et la famille Nocturnae qui supervisait visiblement toujours notre éducation nous a envoyées dans la capitale, histoire qu'on soit formées par les meilleurs. C'est le seigneur d'Arken qui a été notre professeur et notre mentor. Il nous a tout apprit... c'était avant qu'il devienne Haut-Prêtre ça, maintenant il a moins de temps à nous accorder, mais c'est normal !


Elle banda soigneusement la blessure de sa jumelle avec un linge propre puis se tourna vers l'inquisiteur.

- Voilà... c'est banal hein ?


Elle sourit.


- La plupart des gens s'attendent à ce qu'on raconte des histoires épiques et romanesques... mais en fait non. Vous devriez retirer votre pantalon, Inquisiteur Furane... vous allez attraper froid...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 186
♦ Messages : 207
♦ Âge du perso' : 29
♦ Fiche : Dossier Inquisitorial
♦ Protecteur : l'Eglise
♦ Date d'inscription : 09/10/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Dim 30 Oct - 22:59

Furane remercia silencieusement Naellya dans un murmure pour le feu qu'elle ralluma.
Restant debout afin de ne pas mouiller quoique ce soit en s'asseyant. La nouvelle tenue des jumelles était... Vraiment courte. Difficile de se concentrer dans de telles conditions. Rougissant quelque peu, et priant pour que cela ne se voie pas trop, l'Inquisiteur se concentra sur les yeux de Naellya, l'écoutant raconter son histoire. Il regardait aussi la jeune femme soigner sa soeur, bien plus efficacement que lui-même l'avait fait plus tôt, il devait le reconnaitre.


-Vous êtes chanceuses... J'ai erré pendant des années sans connaitre le chemin de l'Ombre, combattant stupidement avec mon frère en Gells en tant que mercenaire. Un jour un prêtre à demandé à avoir le renfort de quelques mercenaire pour traquer des hérétiques. Moi, mon père et mon frère avons répondu présent. Nous avons tué quelques uns de ces chiens galeux, mais ils ont eut leur revanche quelque semaines plus tard, me cassant un bras, m'infligeant une belle cicatrice, prenant la jambe de mon père, l'oeil du prêtre et la vie de mon frère. Il a fuit et je ne l'ai jamais retrouvé. Entre temps le prêtre m'a proposé d'entrer à l’Église. En tant qu'Inquisiteur, je suis entré au service de l'ombre et j'ai plus ou moins oublié mes idées de vengeance pour me consacrer à l'Ombre et à la traque des hérétiques. Maintenant ça fait onze ou douze ans que je sert l'Ombre de mon mieux. C'est tout aussi banal que votre histoire.

Il haussa les épaules avec un sourire. Peu importaient les histoires et le passés des membres de l’Église. Ce qui avait de l'importance c'était l'efficacité et la dévotion de ses membres dans la traque des Hérétiques ! Et leur efficacité à protéger l'Empereur.

-Bien des gens s'imaginent n'importe quoi sur les Prêtres et les Inquisiteurs, quand par le plus grand des hasard ils apprennent leurs existence et restent en vie...

Fort heureusement, les joues de Furane ne se colorèrent pas davantage lorsque Naellya lui conseille d'ôter la loque trempée qui lui servait de pantalon.
Regardant autour de lui, il retrouva le tissu qui lui avait servit à s'essuyer. Il était moins humide que son pantalon, ce serait mieux que rien. Il regarda les jumelles, confortablement installée sur leur lit avec un air d'interrogation sur le visage, avant de finalement nouer son essuie autour de sa taille et d'ôter son pantalon. Laissant le vêtement humide au sol, il se tînt debout, droit comme une colonne. Gêné, il ne l'était pas vraiment, juste légèrement embarrassé par la situation. Il s'appliquait, avec succès pour l'instant, à ne pas imaginer quoique ce soit qui pourrait provoquer un afflux sanguin dans une certaine partie de son anatomie, désormais plus exposée que lorsqu'il portait encore son pantalon trempé. Un petit désagrément qui n'était pas grand chose comparé au plaisir de sentir ses jambes se réchauffer doucement. Mais là il ne savait pas trop où se mettre et se voyait mal rejoindre les jumelles dans leur lit.
Gardant une main sur sa tenue improvisée, il s'éclaircit la voix.


-Je... Hum... Je devrais peut-être retourner dans mes appartement, non ? A moins que vous n'ayez besoin de moi ?

Pour tout dire, il n'avait pas tellement envie de partir. De un, parce qu'il commençait à bien aimer les jumelles. De deux, parce qu'il était quasi à poil et se voyait mal traverser les couloirs comme tel. Il lui suffisait d'attendre que ses vêtements sèchent. Enfin de trois, il n'avait quand même rien à faire jusqu'au lendemain et comptait bien, pour une fois, profiter de son repos...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 561
♦ Messages : 87
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : A deux, c'est mieux.
♦ Date d'inscription : 03/03/2011
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Mar 10 Jan - 13:48

Aellya s'obstinait à remuer son bras, s'arrachant une grimace de douleur à chaque fois, comme pour s'assurer qu'elle n'allait pas en perdre l'usage, même temporairement. L'idée de ne pas pouvoir s'entrainer normalement le lendemain l'énervait. Elle n'avait pas du tout envie de rester cloîtrée dans sa chambre et de ne faire que de l'entrainement théorique durant les jours qui allaient suivre. Elle n'en voulait pas à sa soeur, au contraire, le fait qu'elle ai réussi à la blesser ainsi montrait qu'elle s'améliorait, et c'était une bonne chose. Elles avaient plus ou moins le même niveau quand elle s'entrainaient ensembles, mais Naellya avait tendance à avoir peur de ses adversaires où de ses ennemis. Bien sûr, cela convenait parfaitement à Aellya qui, ainsi, pouvait s'en occuper toute seule... mais elle aurait quand même apprécié que sa jumelle ait un peu plus confiance en elle à ce niveau là. Naellya lui adressa un regard mi-amusé, mi-désapprobateur et elle arrêta de faire bouger son épaule en lui adressant un petit sourire semblable à celui qu'aurait fait une petite fille qu'on vient d'attraper en train de prendre un bonbon alors qu'elle n'en avait pas la permission. Avec un soupir, Naellya se leva à nouveau pour aller mettre une bouilloire pleine d'eau au dessus du feu, suspendu à un gros crochet de fer. Elle se tourna vers l'inquisiteur en attendant que l'eau chauffe.

- Vous ne donnez pas vraiment l'impression d'avoir envie de partir à vrai dire... pourquoi ne resteriez-vous pas ici au moins le temps que vos vêtement soient secs ? je vous vois assez mal vous balader dans les étages avec un simple tissus humide sur vous... nous, les gens ont l'habitude, mais je doute que se soit la même chose pour vous.


Elle attrapa une couverture sèche.

- Et prenez celle-ci, vous sècherez plus vite. Je fais du thé, vous pourrez en boire aussi, il est énergisant et il réchauffe de l'intérieur. Je crois qu'Aellya le fait à partir de racines qui viennent d'une province de l'Est, je sais plus laquelle... bref, ça vous réchauffera et vous évitera d'attraper un rhume.

Elle alla ensuite ouvrir un placard pour fouiller dedans, sans doutes à la recherche du thé dont elle venait de parler. Aellya voulu s'installer plus confortablement mais sursauta brusquement avant d'afficher une moue mi-amusée, mi exaspérée. Elle se pencha, fouilla sous la couette et en sorti une longue dague dont on venait visiblement tout juste d'assurer l'entretient.


- Nae'... tu pourrais ranger tes affaires après les avoir utilisées au lieu de les poser sur le lit ? J'ai pas envie de m'entailler la cuisse en allant me coucher.

- Oups ! (Voix étouffée venant du fond du placard) Désolée...

- Mouais...

La jeune fille leva les yeux vers l'inquisiteur et lui montra le lit.

- Restez pas planté là comme un piquet, on dirait un serviteur indécis... Venez vous assoir ici, j'vais pas vous bouffer hein.

Elle le détailla un instant et un demi sourire taquin se dessina doucement sur ses lèvres.

- Quoi que...

Naellya émergea du placard, quelques feuilles mortes dans les cheveux et un sourire triomphant illuminant son visage. Elle leur montra une petite boîte comme si elle venait de trouver le plus beau trésor du monde puis alla s'occuper de faire du thé...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 186
♦ Messages : 207
♦ Âge du perso' : 29
♦ Fiche : Dossier Inquisitorial
♦ Protecteur : l'Eglise
♦ Date d'inscription : 09/10/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Lun 16 Jan - 23:31

Furane regardait Aellya gesticuler, ou peu s'en faut, avec son bras blessé, comme pour éprouver sa résistance suite à la blessure. L'Inquisiteur émit un claquement de langue qui se voulait désapprobateur.

-Plus vous aller lui demander de bouger, moins la blessure va cicatriser, vous savez...

Il sourit, mi gêné mi amusé, suite à la remarque de Nae'. Il venait de se faire cette même réflexion. Et vu comme il devait faire froid dans le couloir, il n'avait vraiment pas envie de s'y aventurer de suite. Hors de question, pas sans une urgence !

-Ouais, je me disais la même chose, ça le ferait pas trop... Par contre si vous aviez...

Pas le temps de terminer sa phrase que Nae' lui jette une couverture. N'ayant d'autre choix, Furane cesse momentanément de cacher son sexe pour attraper le pan de tissus et s'en couvrir le bas ventre en le passant autour de ses hanches. Il approuva quand la jeune femme parla de boire du thé. Les infusions apaisaient l'esprit et étaient propice à la méditation. Et il n'allait certes pas cracher sur une boisson chaude.
Se dandinant sur ses pieds, ne sachant pas trop ou se mettre, il suivit Nae' des yeux jusqu'à ce qu'elle disparaisse de son champs de vision. Dès lors, il reporta son regard sur Ae' et sourit en la voyant manquer de se planter sur une dague abandonnée sur le lit. Il rit doucement en entendant le « oups » de Naellya et le « mouais » sa soeur. Ayant vaguement l'impression d'entendre ses jeunes soeurs se chamailler, à l'époque où il habitait encore Gells, il secoua sa tête pour chasser ses pensées. Inutile de songer à sa famille pour le moment...

Aellya l'invita à la rejoindre sur le lit. Sans arrière pensées... Enfin presque. Toujours souriant, haussant un sourcil suite qu « quoique » de la jeune femme, Furane lui répondit du tac-au-tac :


-T'ention, je mord...

Tenant la couverture d'une main, il franchit la distance qui le séparait du lit en deux enjambées et s'installa confortablement, assit en tailleur. Il du réajuster un peu la couverture, pour l'adapter à sa la position qu'il venait de prendre, puis fit craquer ses vertèbres cervicales en basculant sa tête de droite à gauche. Désormais il était confortablement instalé. La lueur du feu se réverbérait faiblement sur l'amas de tissus cicatriciels blanc et roses de son torse et de ses bras. Cela dit il n'y prêtait pas attention, plutôt occupé à regarder Naellya ressortir du placard, poussiéreuse et avec des feuilles mortes dans les cheveux, une boite de thé à la main, comme s'il s'agissait d'une précieuse relique. Elle s'affaira ensuite à préparer la boisson.

Furane s'adossa sur le montant du lit et regarda Ae'.


-Au fait... Je m'intéresse à la manipulation des ombres. Je n'ai pas vraiment de dons dans ce domaine-là, néanmoins je suis curieux. Vous sauriez m'expliquer succinctement en quoi ça consiste ?

Il savait que certains Inquisiteur, tel que le tristement célèbre Émile Paole, savaient partiellement manier les ombres. Bien entendu, même un bourrin de première tel que ce sinistre individu ne les maniait avec autant de maestria que les prêtre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
† Prêtresse †

avatar

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 561
♦ Messages : 87
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : A deux, c'est mieux.
♦ Date d'inscription : 03/03/2011
♦ Age : 30

MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Lun 30 Jan - 2:16

"T'ention, je mord" hein... Aellya se fendit d'un large sourire. Ah il mordait ? Voilà qui était intéressant. Elle le regarda fixement pendant qu'il s'installait, n'accordant plus à sa soeur qu'une attention discutable pendant qu'elle préparait le thé... ce qui convenait parfaitement à Naellya qui avait prévu pour sa jumelle un autre type de boisson. Elle avisa Aellya qui semblait fascinée par l'inquisiteur, et en profita pour rajouter quelques plantes particulières dans sa tasse... mais revenons à sa jumelle. Elle détaillait chaque parcelle du corps de l'homme d'un air concentré, écoutant ce qu'il disait sans réellement y faire attention, focalisée sur quelque chose de plus physique et de plus agréable que l'enseignement de la manipulation des ombres...

- La manipulation des ombres hein...

Elle lui sourit et se déplaça sur le lit, s'agenouillant à ses côtés en se débrouillant pour que sa petite couverture remonte très légèrement sur ses cuisses.

- Je pourrais vous expliquer ça ouais... un jour... mais pas aujourd'hui, y'a tellement de trucs plus sympas qu'on pourrait faire.


Sans attendre de réponse, la jeune fille se mit à tracer des petits cercles sur le torse nu de l'inquisiteur à l'aide de ses doigts fins et frais... mais changeant finalement d'approche, elle s'avança, plaqua doucement son torse contre le sien et l'embrassa longuement, baisant ses lèvres avec une douceur modérée et glissant ses bras autour de son cou pour l'enlacer en même temps. Elle se déplaça à nouveau, de manière à se retrouver à califourchon sur ses cuisses, puis recula son visage de quelques centimètres à peine pour lui adresser un sourire amusé.

- Non ? Ne pensez-vous pas qu'on a mieux à faire que de parler "travail" maintenant ?


Naellya contemplait la scène d'un air amusé et joyeux... sa soeur avait toujours de bonnes idées et savait les exprimer très clairement. Elle avait déjà remarqué un peu plus tôt que l'inquisiteur dégageait une sorte d'aura très agréable et que son corps était bien fait... tout ce qu'il y a de plus attirant en quelque sorte. Elle attrapa un plateau en bois qui en avait déjà vu des vertes et des pas mûres, installa les trois tasses dessus et s'approcha d'eux pour déposer ledit plateau sur la petite table à côté du lit. Elle tapota l'épaule valide de sa jumelle et lui tendit sa tasse.

- D'abord tu me bois ça... et sans discuter.

La jeune fille s'exécuta de mauvaise grâce et visa sa tasse en petites gorgées étant donné que le liquide était brûlant... mais elle l'avait aucune envie de s'attarder là dessus, elle voulait sentir les bras chauds et vigoureux de l'inquisiteur se refermer sur elle, elle voulait qu'il la possède complètement... et elle le voulait maintenant !

Naellya l'observait d'un air amusé, sentant presque la frustration de sa soeur la frapper de plein fouet. Elle tendit une autre tasse à Furane et lui servit le même genre de discours.


- Vous pareil. Je sais que ma soeur est terriblement désirable et qu'elle n'y va pas par quatre chemins pour exprimer ce qu'elle veut, mais d'abord vous me buvez ce thé. Il est bien chaud ça vous fera du bien.


Elle attrapa ensuite sa propre tasse et commença à avaler tranquillement son thé, jetant des regards réguliers à sa jumelle pour s'assurer qu'elle buvait bien toute sa tasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 186
♦ Messages : 207
♦ Âge du perso' : 29
♦ Fiche : Dossier Inquisitorial
♦ Protecteur : l'Eglise
♦ Date d'inscription : 09/10/2011
♦ Age : 27

MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   Lun 30 Jan - 3:15

Furane avait haussé un sourcil, une fois de plus, en voyant Aellya se rapprocher de lui. Les yeux rivés dans ceux de la jeune femme, il afficha un sourire en coin, comprenant parfaitement le sous-entendu. Lorsque le doigt gracile et un peu froid se posa sur son torse, il ne put réprimer un frisson.
Le temps pour lui de songer à réagir autrement que par l'immobilité, la prêtresse en formation c'était plus ou moins collée contre lui et le privait de la parole par un baiser prometteur. Rapide déplacement de la part de la demoiselle et elle se retrouva sur les genoux de l'Inquisiteur, dans une position plus qu'évocatrice. Il n'en fallu pas plus pour susciter une réaction physique typiquement masculine qui, compte tenu de la situation, n'était certainement pas passée inaperçue. Somme toute, il ne voyait pas l'intérêt de cacher son érection.
Le sourire de Furane s'élargit suite à la question qui lui fut posée. Il y répondit d'un ton doux.


-Hey bien, devant tant d'insistance, il faudrait être sot pour refuser.

Il s'approchait pour l'embrasser à son tour, mais s'interrompit lorsque Naellya revint, apportant un plateau avec trois tasses fumantes. L'odeur qui s'en échappait était alléchante.
Il ne fallait pas être un fin psychologue pour deviner qu'Aellya n'avait pas envie d'attendre. En bon spécimen masculin qui se respecte, Furane non plus. Mais il était amusant de la voir ainsi presque trépigner d'impatience.
Il remercia Naellya en prenant la tasse chaude, savourant la sensation de chaleur qui se répandait dans ses mains. Il huma le thé avant de le gouter. Un mélange de saveurs diverses, d'arômates de plantes telles que la menthe, le gingembre et un autre gout piquant qu'il ne savait reconnaitre envahirent son palais. Le thé était délicieux et il aurait été presque criminel de le boire à la va vite.


-Il est délicieux. Dit-il sans se départir de son sourire.

Contrairement à ce que paraissait croire Naellya, il n'avait eu aucune envie de discuter. Il avait découvert le thé en entrant à l’Église et avait conservé l'habitude d'en boire, pour ses vertus curatives et apaisante, propices à la méditation. Quoique là, ce n'était pas vraiment la méditation qui intéressait Furane.

Il continua néanmoins de savourer son thé, amusé de la situation. Un peu stressé aussi néanmoins. Il doutait fort que l'une des sœurs reste dans son coin tandis que l'autre s'envoyait en l'air. Et, n'ayant jamais eu l'occasion auparavant, il ne savait comment faire en présence de deux femmes. Sa principale crainte étant d'en délaisser une, lui qui mettait un point d'honneur à satisfaire ses amantes occasionnelles. Enfin bon, inutile de se torturer les méninges pour cela, ce n'était pas comme s'il se dépucelait et n'avait aucune expérience. Il lui faudrait juste faire un peu plus attention.

Le thé aidant, il se détendit complètement et finit par oublier son stress. Il finit tranquillement sa tasse, laissant son regard couler sur le corps des jumelles. Son sexe, plus ou moins revenu à l'état dit de repos, se regonfla de sang quand l'inquisiteur, impatient cette fois, songea à la suite des évènements. Il déposa sa tasse désormais vide sur la table de chevet et quitta la position du tailleur pour allonger ses jambes, signifiant d'un regard entendu aux deux jeunes femmes qu'il était prêt à passer au vif du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jour de repos, jour de pluie [PV les jumelles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Le quartier des Ombres Ѧ :: Cathédrale-