AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  Vide
MessageSujet: Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]    Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  EmptyVen 30 Sep - 11:57

    Bal ? Vous m’voyez allé à un p’tain d’bal nom d’l’Ombre ?! Moi, l’chien du Sénat, je suis parmi les invités ? Non…vous déconnez ?
    J’ai longtemps regardé cette invitation, comme si c’était une blague, un délire d’la part de l’empereur et surtout, d’la personne en charge de faire parvenir les missives à leur « propriétaire » légitime. J’regarde ce bout d’papier, bon sang, lorsque Dorian l’a apprit il m’a hurlé dessus d’m’y rendre. Il m’a même dit qu’il me ferait parvenir une tenue. Le Bal est masqué, alors, j’ai le droit à un masque…un intégrale. Les gens ne verront pas ma sale tronche balafrée comme ça. Un simple masque, blanc uni, sans la moindre fioriture. Un truc basique, qui m’f’ra passé pour le mec bas d’gamme, qui n’a pas envi d’attirer l’attention avec d’la couleur, d’l’excentrisme…J’aime pas les fêtes merde ! Surtout celle bourrée d’aristos.
    Cela va draguer de tous les côtés. Rigoler pour un « oui » ou pour un « non » et ça n’en a rien à foutre d’son job en attendant. Si tant est qu’l’aristocratie est du travail…autre que l’oisiveté. Non, sérieux, j’en s’rais presque malade.

    J’ouvre ce dont on m’a fait part. La fameuse tenue que le Prince m’a envoyée. Une tenue sophistiquée…trop à mon goût. Mais je sais que je ne peux critiquer et choisir autre chose. Enfin bref, j’enfile le pantalon noir, une paire de bottine, une chemise blanche, et en par-dessus…la veste que m’a envoyé son Excellence.
    Elle est bleue, avec des motifs en tissus doré. Cela s’accorde avec les couleurs d’Gells, et d’mes cheveux. D’ailleurs, à l’aide d’un lacet d’cuir, j’me les attache pour l’occasion. Un catogan n’a jamais fait d’mal à personne…bon, j’ai toujours quelques mèches d’vant les yeux mais ça, on s’en fout complètement.
    Je suis fin prêt, je m’étire un peu et j’prends ce fichu masque, accroche une fine dague à ma ceinture, avant d’quitter les appartements d’sénateur que j’occupe. Une fois sortie, mon moyen d’transport est avancé. J’y grimpe, et j’me laisse porté jusqu’au palais. C’est rare que je n’me déplace pas à pieds mais bon, c’est compréhensible pour le coup. J’regarde ce masque comme si c’était la pire chose au monde, l’truc l’plus chiant et ennuyant qu’on m’est d’mandé d’faire.

    Me v’là arrivé, j’attache le masque sur mon visage. Hébé, j’suis méconnaissable ? Non, vraiment, j’ressemble à un bouffon comme ça, avec mon mètre 60 et des poussières à la con ! Et avec ce masque, j’ne pourrai pas fumer comme j’veux.
    J’m’avance : c’est bondé. La sécurité vérifie mon identité, j’peux entrer. J’bloque face à l’empereur. Je le salue, il me rend ce-dernier et s’en va, courant. Quelques mètres plus loin, alors que j’approche de la zone à alcool, j’le revoit. Euh….j’en aperçois deux dans la salle là : j’suis fous ?!
    J’capte une conversation….oh…un délire de l’Empereur. Personne ne sait lequel est le vrai alors ? C’est assez amusant, un sourire naît sous mon masque, plus un rictus qu’autre chose. Y’en a, au moins, qui s’amuse bien dans l’bordel ambiant.

    Arrivé à ce qui va devenir ma zone favorite…je m’empare d’un verre. Rah, du champagne. C’est trop léger ça, merde ! Ils ont rien d’plus fort….genre, d’l’absinthe ? Du bon pinard ? Hum, même d’la bière ça s’rait mieux qu’ça !
    J’soupire, et j’boit une gorgée d’la flûte à défaut de. Désormais adosé à un mur, j’observe la salle. Y’a du monde, tiens, une femme est installée pas loin d’moi. En fait, j’suis contre l’mur au niveau d’une porte…et elle aussi, avec un groupe d’personne qui vient d’la rejoindre. Mais elle, elle est d’lautre côté. J’crois qu’sa silhouette m’dit quelque chose….Le seul autre endroit que je fréquente où on doit s’amuser, c’est l’Fabula mais bon….pour l’peu d’fois qu’j’y suis allé. J’me secoue la tête, j’savoure ma coupe et l’fond d’musique. Pas d’autres sénateurs dans l’coin ? Mon Homme des cavernes favoris m’a donc laissé en plan, et a fuit la fiesta ? Pour l’coup, j’aurais bien aimé l’avoir, là, histoire d’passer l’temps en tapant la causette à quelqu’un. Que c’est ennuyant les Bals…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Marius De l'Ombrage

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 140
♦ Messages : 1058
♦ Âge du perso' : 22
♦ Fiche : Into the Infinity of Thoughts
♦ Protecteur : Une apparente naïveté.
♦ Date d'inscription : 25/05/2010
♦ Age : 27

Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  Vide
MessageSujet: Re: Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]    Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  EmptyVen 30 Sep - 20:40

Et c'était non sans angoisse dont Marius s'était mêlé à la foule, comme perdu en plein milieu de la fête, le jeune homme ne pouvait pas s'empêcher de jeter quelques regards autour de lui. Le monde l'aristocratie lui donnait au coeur un goût amer, et c'était non sans crainte que le jeune homme errait ici et là. Plusieurs fois, Marius s'était empêché de se baisser pour s'assurer que sa dague se trouvait toujours bien caché dans sa botte, plusieurs fois il jeta un regard apeuré aux fenêtres, déchirées entre l'envie d'agir le plus vite possible, et celle de prendre ses jambes à son cou. Il mouilla ses lèvres, et âme aventureuse s'avançant sur un chemin criblé d'épines, il se rendit vers les dames de la cour après avoir ordonné à Mist et Alysse de rester dans un coin. Comme les évènements décrivant leur venue ici n'ont pas été encore écrits, nous les tairons, et nous nous occuperons plus de la peur et du stress que le groupe pouvait rencontrer, Marius pouvait deviner que c'était le cas de ses deux amis. Il chercha aussi du regard Iraïd, et parvint à le reconnaître plus ou moins Iraïd, puis il marcha en direction d'une silhouette isolée du reste.

Et comme le monde qui autour de lui tournait, et tournait encore et encore, Marius était lui aussi déguisé pour parfaire son jeu, et il ne passait pas tant inaperçu que ça. C'était voulu, car en attirant l'attention sur lui, il pourrait laisser aux autres des mouvements plus libres, et mieux cacher que Mist était tout de même déguisé en femme. Il portait une perruque brune qui lui tombait en tresse jusqu'en bas du dos, elle glissait sur ses hanches en fonction de ses mouvements, tandis qu'une veste de velours vert tombait presque sur ses genoux, il gardait une cape sur son épaule gauche qui elle aussi veloute lui donnait un air plus imposant. Un haut-de-forme était juché sur son crâne, surmonté d'une paire de lunettes grossière qui semblait chercher à parodier les scientifiques d'Ishtar, seulement le masque qui dissimulait son visage était celui de la mort, car ressemblant bien trop à un crâne humain. Marius la narguait, elle, la Mort, et c'était lui qui pouvait la contrôler. Tout était surveillé autour d'eux, absolument tout, et lui-même pouvait sentir sur ses épaules les regards cruels des Inquisiteurs, ainsi que la haine des Gardes. Cependant, il était décidé à frapper un grand coup, et à les humilier, tremper le nom de l'Église dans la fange, il était terroriste, après tout.

Et brusquement, le jeune homme s'arrêta près du buffet, il frappa trois fois dans les mains pour attirer l'attention, et ainsi dire aux autres de se tenir prêt. Une canne sur son bras droit, Marius fit une courte révérence pour attirer l'attention du public, puis il s'éclaircit la voix pour s'exclamer avec passion :


— Mes Dames et Messieurs, pardonnez l'intrusion du petit artiste sans valeur que je suis, mais je mourrais envie depuis le début d'attirer votre attention sur moi, ou dravais-je sur nous ! Oui... grandes dames d'Ishtar, illustre homme de la Capitale, je suis ému par votre simple présence, et c'est presque avec arrogance que j'ose briser votre fête pour m'attirer vos regards. Marius souleva le Haut-de-forme pour accompagner un mouvement majestueux du bras, et il le reposa sur sa tête, il poursuivit : je suis le Maître des Guignols d'Ishtar, un petit groupe modeste d'artiste qui venu ici ce soir pour vous amuser, compte bien vous plaire avec les quelques talents de « Magiciens » que nous possédons ! Oui ! Vos oreilles ont bien compris mes paroles : nous sommes ici pour la fête et uniquement pour vous faire rire, ou attirer votre admiration... De ce pas...

Marius avança et désigna ses deux compagnons laissés en arrière, il offrit un sourire rassurant à Mist, sachant que tout ceci ne le mettrait pas à l'aise. Puis il fit une autre révérence pour balayer son regard dans la foule, les visages défilaient sur sa rétine, et soudain... Marius ouvrit la bouche sans pour autant parler. Il resta figé une ou deux secondes, car derrière une magnifique femme à la chevelure blanche et parée de rouge, le jeune homme avait cru croiser le regard bleu presque turquoise de l'Ombre, celle de sa famille. Il secoua la tête et finalement, il désigna de l'index un pauvre bougre qu'il continua de prendre pour la Comtesse Bathory, il ajouta d'une voix toujours aussi forte :

— Et... de ce pas, je vous invite à nous rejoindre. Ne craignez rien, car je promets sur mon honneur d'homme que rien ne vous arrivera, sinon l'admiration de notre art...

Et Marius se retourna vers Mist et Alysse, il claqua dans les mains pour leur donner un nouveau signal : Mist était censé amener le désigné vers lui, tandis qu'Alysse venait préparer tout le nécessaire à leurs petits numéros.

_________________
Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  7207157841555555
Merci à Dietrich/Ambroise ♥️

Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  6709351

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Á mon cerveau regretté

Mist

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 405
♦ Messages : 651
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un gros Poney.
♦ Date d'inscription : 03/05/2010
♦ Age : 27

Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  Vide
MessageSujet: Re: Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]    Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  EmptySam 1 Oct - 18:45

Je tremblais. Je n'avais jamais vu autant de faste de toute ma vie, mais finalement cela importait peu à coté de l'angoisse qui m'étreignait, cachée par mon masque. Ce matin là, Magdra m'avait aidé à enfiler mon déguisement volumineux, tout un costume de Khini Lao. Il avait fallu également des gants pour cacher mes mains meurtries et un masque pour couvrir mon visage entier. Il ressemblait curieusement à celui de l'homme que nous allions kidnapper, sauf qu'il était en porcelaine – très lourd sur mon visage – et peint. Je portais un kimono violet qui me couvrait intégralement le corps – sauf, tradition oblige, un curieux décolleté dans le haut du dos. Magdra qui s'y connaissait curieusement dans ces choses là m'avait aidé à l'enfiler – parce qu'il y avait plusieurs couches de vêtements, ça servait surtout à fondre ma silhouette pas du tout féminine au milieu – et à serrer le obi jeune brodé au tissu épais dans mon dos, et même à glisser l'arbalète dans le nœud pour la dissimuler. Ensuite, elle m'avait couvert le cou, la nuque et le haut du dos de maquillage blanc, et m'avait aider à mettre une perruque de longs cheveux noirs et lisses coiffés de façon compliquée avec des baguettes piquées dans le chignon ou je sais pas quoi. Il était strictement impossible de me reconnaître, à moins de déshabiller tout le monde dans la salle.

Tout ce bordel était il nécessaire à me dissimuler ? Non. Me mettre des vêtements de riche et me teindre les cheveux aurait peut être suffit, et personne ne m'aurait trouvé. Mais moi j'aurais su. J'étais terrifier, et chaque élément de déguisement me rassurait un petit peu sur mes chances de survie. Plus jamais en prison, il n'y aurait pas de troisième sortie miraculeuse, si jamais j'y retournais. J'y crèverais dans des souffrances abominables, c'est tout, et je savais de quoi je parlais. J'avais vu, j'avais senti, et chaque inquisiteur que je croisais me le rappelait douloureusement. J'avais même vu un homme à cheveux blonds dans la salle, d'à peu près la même taille que Uriel, et j'ai eu la crainte de me pisser dessus dans l'instant, mais j'ai réussi à me retenir. Pourtant, sachant ma trouille, j'avais pris mes précautions avant, mais là ma vessie me semblait pleine à ras-bord, mes jambes tremblaient sous la soie qui me couvrait, et je pouvais pas aller aux toilettes. Au lieu de ça, je crispais mes doigts gantés sur la main d'Alysse parfois. Je me sentais presque aveugle sous ce masque, il n'y avait que deux trous pour les yeux, et les sueurs froides ruisselaient dessous, coulant parfois sur mes yeux.

Marius me sourit après avoir fait son speach dont je ne saisis pas un traitre mot, tout à ma terreur. J'essayais de me tenir droit, ou à la rigueur sur une hanche pour faire plus féminin – quoi que j'avais plutôt l'allure d'une jeune fille ayant à peine atteint la puberté vue ma maigreur – pour cacher ma trouille et avoir quelque chose sur quoi me concentrer. Marius serait encore déçu et torturé de l'intérieur si je me barrais en courant.

Comme convenu, j'allais chercher l'homme que Marius m'avait désigné. Je ne me suis pas trompé, j'ai sorti un éventail et j'ai fait signe. Je la jouais mystère de l'orient avec mon masque sans trou pour la bouche, pour dissimuler le fait que je ne pouvais pas parler. J'ai juste caché un bout de mon visage avec l'éventail et j'ai un peu tiré sur le bras de l'homme. Peur de me prendre les pieds dans les longues manches que j'avais. Peur de trébucher dans les chaussures étranges qui me semblaient être des tuiles accrochées à mes pieds. Mais, j'ai réussi, l'homme est parti vers Marius. Sauvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
₳ Terroriste ₳

Alysse Teiden

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 348
♦ Messages : 161
♦ Âge du perso' : 17
♦ Fiche : Mémorisation intempestive
♦ Protecteur : Marius De l'Ombrage
♦ Date d'inscription : 13/07/2011
♦ Age : 32

Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  Vide
MessageSujet: Re: Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]    Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  EmptyMar 25 Oct - 11:36

Un bal... une mission... enfin ! Elle était là depuis un bon moment, et elle n'avait pas encore réellement pu se rendre utile. Bien sûr, elle avait continué de faire ce qu'elle pouvait pour le réseau d'Ishtar en se débrouillant pour que personne ne manque plus de nourriture ni de vêtements, mais partir en mission lui manquait... se rendre réellement utile lui manquait... en fait, la vie qu'elle menait à Semini lui manquait un peu... d'autant plus que quand elle y était, ses souvenirs restaient sagement enfouis en elle, alors que depuis qu'elle était avec Marius, ils ne cessaient de se bousculer dans sa tête pour sortir ! Mais les missions étaient généralement parfaites pour ne penser à rien. Il suffisait de se concentrer et d'obéir aux ordres en les exécutant à la perfection... et ça, elle savait faire.

Pour commencer, elle avait choisi son déguisement avec soin. Ça tombait bien, elle avait souvent eu besoin de se déguiser dans le passé et savait plutôt bien le faire... et le meilleur moyen de ne pas se faire reconnaitre, c'était de bien se montrer. Là, elle portait une tenue qui n'avait rien à voir avec les loques trop grandes dont elle s'affublait généralement. Elle avait mit une sorte de longue jupe bleue fendue jusqu'au haut de sa cuisse taillée dans un tissus qui laissait entrapercevoir clairement les formes qu'il y avait en dessous sans pour autant être transparent, ce qui lui avait permis de camoufler plusieurs dagues en divers endroits sans que se soit repérable, même pour un œil avisé. En haut, elle portait un tout petit haut qui en révélait autant qu'il en masquait, lui faisant un décolleté vertigineux et laissant son ventre à la vue de tous et toute. Taillé dans le même tissus que sa jupe, son petit haut, tout comme ladite jupe d'ailleurs, était cousu de petites paillettes qui scintillaient au moindre de ses mouvements. Plutôt qu'un masque intégral comme ceux de ses deux compagnons de mission, elle avait opté pour quelque chose qui ne couvrait que son front, ses yeux, son nez et le haut de ses jours, laissant le bas de son visage bien visible, mais impossible à reconnaitre à cause de la couche de maquillage qu'elle y avait étalé, mais surtout, à cause du grand sourire adorable qu'elle avait sans cesse. Ça faisait partie du "personnage" ce sourire... elle était là comme faire-valoir et assistante du Chef, qui jouait un rôle très exposé. Les gens devaient la voir, apprécier ce qu'ils voyaient, mais ne s'en souvenir que comme "la jolie fille qui assistait le magicien". Elle avait aussi été obligée de porter une perruque à cause de la couleur un peu trop facilement identifiable de ses cheveux... du coup, comme pour son masque, elle avait choisi la même couleur que ses vêtements, histoire d'harmoniser le tout, et une longueur différente de sa véritable tignasse... la perruque tombait en cascade de cheveux ondulés jusqu'au bas de ses fesses. A part ça, elle était pieds nus et ne portait qu'une sacoche sur sa hanche droite dans laquelle le matériel de "magie" était stocké, ainsi que son arbalète dans le double fond. En gros, elle avait l'air d'une jolie danseuse orientale sexy et peu pudique... alors qu'habituellement, on ne la remarquait pas, ou elle laissait une vague impression de déjà vu.

Pendant que Marius parlait et attirait l'attention sur lui, et que Mist s'occupait de la noble personne qui allait participer à leur numéro, Alysse déambulait tranquillement derrière eux en préparant le matériel. Elle posa une sorte de petite armoire légère pile à l'endroit convenu, porte fermée, arrangea divers accessoires tout autour, sourit à la foule et vint se placer près de Mist et de la personne qu'il avait entrainé vers Marius. Tout se passait exactement comme cela avait été prévus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Ouaf-Ouaf ♥

Aleksandr Droski

♦ Influence : 262
♦ Messages : 301
♦ Âge du perso' : 24
♦ Fiche : Depuis quand un Chien Galeux est-il Sénateur ? et Les Dossiers de ♥️ Ouaf-Ouaf ♥️
♦ Protecteur : Je protége Hayden N.Loyd.
♦ Date d'inscription : 19/10/2010
♦ Age : 28

Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  Vide
MessageSujet: Re: Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]    Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  EmptyLun 14 Nov - 20:07

(Désolé du retard !!!)

    Il y a toujours ce genre de chose aussi, lors d’ces p’tains d’bal. J’ai souvent tendance à zapper l’existence d’artistes itinérants, les personnes du spectacle quoi. C’la devait plaire à l’empereur, et même aux autres invités, j’en suis fort assuré. Mais moi, j’eu juste un p’tit soupir : j’veux une clope merde. Et un bon verre aussi, histoire d’oublier pourquoi j’ai mit un pied dans cet endroit.
    Y’en a qui venait de taper brusquement dans ses mains. Il était à fond dans son rôle celui-là ma parole. J’y jetai un œil dubitatif, il va nous sortir quoi ? J’remarque une jolie assistante à ses côtés. Ma foi, elle aurait peut-être un peu froid ainsi vêtu à Gells. Mais pour ici, ça lui donne juste une impression d’fille facile et un peu chaude. La belle cruche quoi, celle qu’on s’dit « et si j’me la faisais ce soir ? » en la reluquant.
    Les guignols d’Ishtar ? Non mais vraiment, pourquoi j’suis v’nu moi ? J’lâche un soupir, encore un. Le « Maître » des guignols fait son speech. J’l’écoute d’une demi oreille, me demandant si je devrai pas m’éclipser tant qu’il en est tant. Mais voilà, alors que j’allais vraiment y aller, laisser tout ça de côté, on me pointa du doigt.


    « Hein ? » eu-je pour réaction très, euh, intelligente.

    Non mais, sérieux. J’suis un p’tit blondinet, qui a clairement l’air de s’en foutre, et c’est bibi qu’on envoi au spectacle ? Elle a fumé quoi la tralouze d’chef des Guignols ? Sa moquette ? Non, mieux, ce type s’fournit en herbe à provenance direct d’Fintasy. J’suis sûr qu’c’est un siphonné du bulbe celui-là.
    Une femme aux tenues assez Khini – ou est-ce plutôt du Yijing ? – vint pour me mener sur la scène dirons-nous.

    Je suis dubi-bidul-chouette-machin. Dubitatuf. Non, dubitatif. Oui, voilà. J’suis un peu paumé, et cela doit s’lire dans mon regard. Non mais merde quoi, j’demande rien qu’on bon verre d’alcool, une clope aussi p’t’êtes, et qu’on m’foute la paix moi !
    J’vois alors ce que l’autre fille à la tenue hot prépare. Une…Une armoire ?! Je suis pile dans la bonne taille pour rentrer dedans. Oh les crevards, j’ai été choisi car j’rentrais sans peine d’dans : c’est ça, hein ! Tsss…C’est bien ma veine tiens ! Par l’Ombre, j’ai dû la contrarier dans l’passé pour ainsi avoir la poisse.

    J’détaille celui qui semble être le mettre en illusion d’la soirée. Il est plus grand qu’moi, le bougre ! Bon, c’est pas difficile non plus, d’être plus grand qu’moi j’entends.
    Bon, j’ai pas trop trop l’choix. Tout l’monde nous regarde et semble excité comme des p’tites puces d’eau. J’imagine que je vais devoir jouer l’jeu jusqu’au bout.
    Je salue simplement, sans froufrou ou autre la foule qui me détaille. Ils doivent se demander qui se cache sous le masque. Tant mieux, ils n’savent pas qu’un clébard vient d’se faire avoir comme ça. J’garde encore un peu d’fierté j’imagine.


    « Que dois-je faire ? » demandais-je au « Maître de cérémonie » pour la peine. Ma voix est calme, j’ai parlé lentement en articulationnant correctement. Il devrait m’avoir pigé.
    Car, là, lui et ses assistantes ont intérêt à m’guider. J’suis pas devin aux dernières nouvelles. Et, bon sang, tu m’paieras l’idée d’participer à ce bal Dorian !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Marius De l'Ombrage

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 140
♦ Messages : 1058
♦ Âge du perso' : 22
♦ Fiche : Into the Infinity of Thoughts
♦ Protecteur : Une apparente naïveté.
♦ Date d'inscription : 25/05/2010
♦ Age : 27

Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  Vide
MessageSujet: Re: Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]    Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  EmptyVen 18 Nov - 21:22

Ce fut avec satisfaction que le jeune homme vit Mist ne pas faire d'erreur, il connaissait assez son ami pour savoir que ce dernier était nerveux, et lui aussi l'était. Seulement, Marius savait mieux contrôler ses peurs et ses angoisses que le sourd-muet, ce dernier d'ailleurs parvint à bien jouer son rôle puisque leur victime fut amenée près de lui. D'abord réticente, la proie devant le regard illuminé de la foule se laissa finalement faire, tandis que Marius continuait son discours, il se laissa guider par Alysse. Marius fit une sorte de révérence, foncièrement et volontairement grotesque pour amuser la galerie, il jouait bien son rôle. Et même, il avait l'impression d'être un peu plus à l'aise qu'il ne l'aurait espéré, il souriait, presque charmeur à celles qui croisaient son regard, et offrait aux autres un regard malicieux, inconscient que ce genre de comportement était une invitation à ce qu'il méprisait. Il donna une tape amicale sur l'épaule de leur proie, il lui donna un autre sourire qui celui-là se voulait rassurant, alors qu'au fond, Marius n'attendait qu'une chose : que l'autre entre dans cette foutue armoire pour se faire piéger.

Marius avait bien songé au départ de faire exploser le bal dans une pluie de cris et dans un torrent de terreur, mais il ne voulait ne pas être violent, et conforter la masse de nobliaux dans leur idée que les terroristes étaient vulgaires et suffisamment cons pour provoquer l'Empereur. Ce que le jeune homme voulait ? C'était porter un grand coup dans le ventre même de l'Ordre, et leur montrer qu'ils étaient assez débrouillards pour enlever quelqu'un sous leurs yeux, foutant l'honneur de La Garde dans la fange. Il pivota et invitant Aleksandr à rentrer dans l'armoire, loin de penser que le Sénateur faisait un rapprochement entre sa taille proche de celle d'une femme, il posa fermement ses mains sur ses épaules, comme des serres et il murmura :


— Restez calme mon ami, je suis certain que la surprise que nous vous préparons vous fera plaisir !

Oh... ça... Marius n'en était pas certain, mais sa voix restait douce, foncièrement douce, alors qu'habituellement elle était dotée d'une certaine neutralité. Pas réellement froide, juste neutre. Avant de l'obliger à rentrer dans l'armoire, Marius se tourna vers la foule qu'il salua dans un grand mouvement de cape, il toussa pour s'éclaircir la voix et déclarer, l'art du mensonge dans l'esprit et dans les gestes :

— Eh bien... voici un être qui courageusement s'apprête à rentrer dans la gueule d'un monstre ! Admirez donc son courage, mes chers amis ! Et voyez avec quelle noblesse d'âme notre héros rentre dans les ténèbres, bravant avec certitude le Mal sombre !

Certes... le jeune homme en faisait un peu trop, paraissant sans doute un peu trop ridicule aux yeux de la masse imbécile qui les observait, mais c'était voulu. S'il restait trop minimaliste, on se douterait de quelque chose, et puis il avait souvent remarqué que plus on en faisait trop dans ce genre de domaine, plus ça passait étrangement. Il put fixer la foule et ses différentes réactions, certains étaient fortement amusés par sa petite comédie, tandis que d'autres montraient quelques signes d'agacement, bâillant outrageusement pour se moquer de lui. Loin de s'en montrer insulté, il recula et donna une autre tape dans le dos d'Aleksandr, proférant que c'était pour lui enfin un moment de gloire, un moment que tout être d'Ishtar attendait. Il referma lui-même l'armoire après le passage du Sénateur, et pivotant vers Mist, il claqua deux fois des mains pour le prévenir de la suite : il allait terminer son discours, Alysse devrait endormir l'homme, puis tous les deux pourraient profiter d'une explosion de fumée bon marché pour s'enfuir, pendant que Marius terminerait la chose. Il s'accouda contre l'armoire, il s'appuya sur sa canne, et frappant trois coups dans l'armoire, il dit avec une certaine nonchalance :

— Et voilà... grâce à mes honorables dons de Sorcier, je vais faire disparaître notre héros dans les ténèbres, et là il pourra poursuivre sa quête. Il reviendra quand j'aurai sifflé parmi nous, victorieux, et nous pourrons applaudir ses exploits dans l'allégresse !

Marius s'écarta et touchant l'arrière de l'armoire, il fit semblant de caresser le bois pour que finalement, sa main vienne trouver une sorte de bouton qui allait actionner le mécanisme. Il remerciait Alvaro d'être contrebandier, car c'était bien le grand chauve qui dans ses différentes ventes lui avait trouvé une armoire pareille. Armoire qui pouvait être d'ailleurs s'ouvrir à l'arrière, et permettre à ses deux compagnons de s'enfuir avec l'aide d'Iraïd. Marius donna un autre coup dans l'armoire, et brusquement, un « boum » fit le silence dans toute la salle. Et aussitôt, une imposante fumée noire sortit de l'armoire pour se répandre dans toute la salle, grimpant, et se collant contre la masse. Il ne bougea pas, restant impassible, tandis que la fumée envahissait tout, laissant à ses deux compagnons le temps de fuir, lui il avait déjà prévu un autre numéro à jouer à l'Empereur.

_________________
Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  7207157841555555
Merci à Dietrich/Ambroise ♥️

Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  6709351

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Á mon cerveau regretté

Mist

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 405
♦ Messages : 651
♦ Âge du perso' : 20
♦ Fiche : Un gros Poney.
♦ Date d'inscription : 03/05/2010
♦ Age : 27

Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  Vide
MessageSujet: Re: Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]    Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  EmptyDim 4 Déc - 17:45

J'avais peur, mon cœur battait à toute pompe dans ma poitrine, à m'en faire mal à la tête par ricochet. J'aime quand mon corps me rappelle de façon délicate que je vais canner jeune, la malnutrition m'a déjà appris ce que c'est d'avoir le cœur qui bat à t'en faire trembler le reste, la trouille vient en rajouter une couche. Je vais bientôt mourir. C'est une certitude – un peu facile, un truc que je me raconte depuis longtemps, mais vrai. Peut être ce soir ? Ça me bouffe. Que ce soit sous les coups de l'inquisition ou de l'inanition, c'est certainement très proche. Marius est il sûr qu'on s'en sortira tous en sautillant dans l'allégresse ? Moi pas.

Marius claqua des mains, en bon petit bien dressé à fréquenter le Mist pas très habile de ses oreilles. Je ne savais pas encore bien faire le tri dans les sons que j'entendais et les identifier, mais bientôt je pourrais, oh oui. Si on m'en laisse le temps. Tandis que Marius commençait son discours bien tourné, moi j'allais à l'arrière récupérer notre ami prochainement endormi.

J'ai vérifié : c'était le cas. Alysse était passé par là le temps que je me taille un chemin dans la foule pour rejoindre l'arrière. Le Sénateur était mollement évanoui sur le sol, un tissus encore imbibé de solution près de lui. Mais Alysse ? Comment allais je porter cet abruti seul ? Un imprévu peut être, sous la forme d'un soldat fouineur. J'aime pas ça, les imprévus. En général, ça finit qu'on me brûle avec du fer chauffé à blanc. Pas cool, pas gentil.
Je me mets pieds nus quand même, et comme un sous-fifre bien soumis à qui il ne viendrait pas à l'esprit de faire autrement que le plan prévu, j'ai pris notre ami blond et masqué par les aisselles pour le trainer. Faute de Alysse, j'allais devoir me démerder avec mes cinq doigts – je te rappelle que je suis organiquement manchot.

Évidemment, ça a été plus lent que prévu – prévu par moi, je comptais rester deux dixième de secondes et demi dans le secteur d'un inquisiteur X ou Y dans ma vie – mais j'me suis pas fait choper, par miracle. Ça arrive souvent que des gamines maigrichonnes trainent des nains – nan mais j'te jure, il est petit ce guss – hors d'un palais Impérial. Pour faire chic, il y avait une entrée des artistes, parce qu'on rentre pas du même coté que le gratin, tu te doutes bien. Ils pourraient s'évanouir devant notre misère, les pauvres. Mais j'comptais pas la passer avec armes et bagages comme ça, notre petit ami est forcément connu de quelqu'un. C'est pour ça que je l'ai rangé dans un coffre à vêtements – je tiens à dire que j'ai eu beaucoup de mal. Puis je suis parti , je devais rallier la carriole des artistes avec notre copain évanoui dans la boîte à roulettes.

Un garde – oui c'est un peu gardé quand même – était là. J'le passe, il ne me dit rien. Je suis un membre d'une troupe après tout. Un autre garde, un autre, une paire, un autre... ça rigole pas ici. Puis c'est en passant devant les cuisines qu'il m'arrive une couille. Une qui n'a rien à voir avec le terrorisme, à la base, en plus. En effet, j'ai eu le droit à une claque sur le cul façon pouliche de race. J'ai sursauté, j'ai pas trop l'habitude de ça. Il m'a accroché par le biceps en disant vouloir me parler. Il aime bien les gamines de mon âge, je fais parti de la troupe d'artistes non ? Il m'a vu passer tout à l'heure, il m'a repéré tout de suite avec mon air perdu – même avec un masque ça se voyait - c'est mignon. Il me parle de choses et d'autres comme ça pendant que je suis mortifié et que j'essaye de me débarrasser de sa main autour de mon bras. Ai je déjà mes règles ? Comme un con, j'ai fait non de la tête. J'étais dépassé là. Comment me casser sans me mettre à hurler et à attirer l'attention. Et il s'est mis à me caresser la cuisse. Puis à me plaquer contre un mur pour me faire voir le loup. Il a mis sa main sous mes affaires et a senti... comme une couille dans le potage, disons. Mais il s'est pris un coup de couteau dans le cœur aussi.

Merde, meeeerde. J'ai pas eu le choix Marius ! J'ai tiré sur ses pieds très péniblement pour le mettre derrière un buisson pour dissimuler le corps – et lui c'était un beau morcif'. J'ai repris mon chemin avec mon coffre à roulettes, mais j'étais mortifié. J'avais tout foiré ! Il fallait que je le dise à Marius après, j'espère qu'il va pas m'engueuler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Marius De l'Ombrage

♦ Sexe : Masculin
♦ Influence : 140
♦ Messages : 1058
♦ Âge du perso' : 22
♦ Fiche : Into the Infinity of Thoughts
♦ Protecteur : Une apparente naïveté.
♦ Date d'inscription : 25/05/2010
♦ Age : 27

Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  Vide
MessageSujet: Re: Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]    Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  EmptyMer 7 Déc - 10:22

Lui aussi était tendu, c'était leur première opération toute ensemble, et il pouvait sentir son coeur s'écraser sur sa poitrine. Il tremblait légèrement, son estomac le brûlait comme à son habitude, et la première chose que Marius était certain de faire en premier si jamais ils arrivaient à sortir d'ici vivant, c'était bien de vomir ses tripes quelque part. La fumée avait enveloppé toute la salle, se répandant tout autour d'eux, grimpant sur les murs et les invités que Marius pouvait deviner intrigués, et agacés par leur nouvelle cécité. Lui, il pouvait percevoir quelques mouvements derrière, devinant que Mist tirait déjà leur proie de l'armoire. Il se tourna d'ailleurs vers Alysse à qui il fit signe d'attendre un peu avant de disparaître avec leur compagnon anciennement sourd-muet, puis quand la fumée commença à se dissiper, il lui ordonna de vite le rejoindre. Peu de mouvements donc pour éviter la moindre suspicion, il faisait confiance à Alysse pour retourner à leur voiture avec Mist, lui allait rester quelques minutes supplémentaires pour jouer son spectacle. Il fit de grands mouvements avec ses mains, dévoilant à la masse d'invités en costumes tout aussi grotesque que le sien un visage bien surpris. Faussement gêné, Marius passa une main dans sa perruque, et fébrile, il désigna l'armoire, embêté de l'absence de ses deux amis. Grimaçant, il avoua en tentant de paraître le plus fragile possible :

— Eh bien... une erreur s'est glissée dans ma formule, et on dirait bien qu'au lieu de faire disparaître notre héros, j'ai fait aussi disparaître mes deux compagnes... Je... je vais rectifier ça, ne vous en faîtes pas !

Marius mordilla ses lèvres, soupirant intérieurement d'accueillir quelques rires en réponse à son discours. Les rôles de petits maladroits fragiles lui allaient bien, toujours bien, il leur offrit un sourire presque commercial, et tourna sur ses talons pour frapper de sa canne l'armoire. Il pouvait entendre les voix des Gardes aux alentours, mais il ne repéra rien de dangereux, enfin si on considérait l'espèce de maniéré blond en armure comme une chose de foncièrement redoutable. De nouveau, Marius sentit un frisson lui courir sur le dos, un regard sur lui, un regard qui l'inquiétait, mais qu'il ne parvenait pas à déterminer. Un « clic » se fit entendre, et comme précédemment, de la fumée se diffusa dans toute la pièce. Marius ferma les yeux, et posant ses mains sur l'armoire, il profita de ce mauvais comique de répétition pour la soulever et la faire rouler sur le sol pour filer vers un couloir, évidemment ce n'était pas le même qu'avait emprunté Mist. Il fallait toujours garder dans sa manche la carte de la prudence, et oser la sortir dès que nécessaire. La fumée cacha ses mouvements, et sa fuite, elle occupa même s gardes qui devant les protestations des invités foncèrent ouvrir les fenêtres. Une femme ou deux s'évanouirent de manière excessive, l'aristocratie ne put s'empêcher de penser le jeune homme, avait toujours besoin d'en faire trop. En tout cas, l'incident lui permit de sortir sans rencontrer de gardes, il ne vit qu'un domestique qui devant son bagage lui offrit un regard suspicieux. Marius lui donna une pièce d'or pour le « remercier de ses services », et ce dernier se contenta de rentrer dans les cuisines en silence.

Une fois dehors, le jeune homme chercha des yeux leur voiture et rencontra la présence de Mist et d'Alysse. Iraïd pour éviter de porter trop de soupçons devait rester à l'intérieur, Marius voulait éviter de briser la réputation de ce dernier, et de le mettre ainsi en danger. Il tira l'armoire en haut, murmurant ses ordres, toujours en se retournant vers Mist. Cependant, il donna les rênes à Alysse, il n'allait pas les suivre. Ce même regard, posé sur lui, ne lui disait rien de bon. Il leur donna une tape dans le dos, et leur ordonna d'une voix calme de retourner « à la maison », mais il n'évoquait pas évidemment la masure. Jamais le terroriste ne prendrait le risque de dévoiler aussi idiotement leur cachette, il parlait d'une grotte cachée quelque part dans la forêt. Une grotte que Marius avait découverte une année auparavant, lorsqu'il avait fui la capitale avec Zvezdan. Un autre terroriste qu'il n'avait plus jamais revu, et qu'il espérait au moins pour lui d'être encore vivant. Il recula et laissa ses compagnons partir, toujours en costume, Marius recula de quelques pas pour se tourner vers le Palais Impérial. Un sourire victorieux se dessina sur ses lèvres, et lentement, il tourna les talons pour s'engouffrer dans les ruelles. Rapidement, il s'éloigna pour se faufiler dans les raccourcis, sans défaire toujours son costume, il jeta plusieurs coups d'oeil derrière lui pour finalement grimper à une échelle et se retrouver sur les toits. Il fouilla dans sa botte pour prendre son poignard, et attendit, il n'était pas assez con pour ne pas remarquer qu'on le suivait.

_________________
Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  7207157841555555
Merci à Dietrich/Ambroise ♥️

Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  6709351

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  Vide
MessageSujet: Re: Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]    Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Allez vous acheter des Lunettes bande de Sous-Doués ! [Ceux liés au Rapt d'Alek, par Ici !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Palais Impérial Ѧ :: [Bal Masqué]-