AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suzume Zhang-Jian
† Prêtresse †

Suzume Zhang-Jian

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 76
♦ Messages : 268
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Moineau
♦ Protecteur : L'Ombre
♦ Date d'inscription : 29/01/2011
♦ Age : 28

Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell] Vide
MessageSujet: Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell]   Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell] EmptyMer 17 Aoû - 13:33

Le bal approchait. Il approchait même à grands pas, toute la noblesse était de plus en plus insupportable alors que les jours se succédaient. Évidemment, personne n'imaginait le moindre attentat pendant ce bal... Pourtant, cette idée remplissait Suzume de doute, était-ce vraiment une bonne idée de faire une fête si grande? La garde sera-t-elle en mesure d'empêcher les terroristes et autres hérétiques d'entrer pour essayer de tuer son excellence ou l'empereur alors que c'était un bal masqué ? Certes non, raison pour laquelle Suzume se préparait d'une tout autre façon à l'arrivée du bal.
Ces derniers temps elle avait quelque peu délaissé son entraînement solitaire pour défier à peu près tout ce qui lui tombait sur la main. Prêtres, inquisiteurs et j'en passe. Bref, tout ce qui savait manier une ombre ou une lame. Il était impératif qu'elle soit prêtre à toutes les possibilités pendant ce bal ; que ce soit de simples terroristes ou de puissants sorciers de la terre qui décidait de mettre fin aux réjouissances, Suzume devait, comme tout prêtre se respectant, être prêtre à tuer pour protéger les hauts dignitaires de ce monde. Ce n'était pas pour rien qu'on avait ajouté les ecclésiastiques à la sécurité. Non ? Pour sa part, Suzume pensait surtout que la garde n'était qu'une bande d'incapable, mais son jugement devait être quelques peu altéré par la rivalité qui régnait entre les deux camps. Et dire qu'ils devaient collaborer...

Assise sur un banc de la cour intérieure du monastère, Suzume regardait les passants qui filaient le long des murs à l'ombre, en silence. Il était bientôt sept heures, et pourtant l'activité battait déjà à son plein... Enfin, ce n'était pas vraiment visible puisqu'il n'y avait pas vraiment de bruit, ni de paroles, mais pour une personne ayant vécue toute sa vie dans le monastère, il n'était pas dur de voir l'agitation qui régnait : a la vu des nombreuses ombres qui filaient le long des couloirs rapidement, Suzume concluait sans mal qu'elle n'était pas la seule que l'approche du bal rendait un peu surexcité (enfin, surexcité, on parle de Suzume là, tout au plus ça se traduisait par un balancement de pied).
Pour sa part, la jeune fille était levée depuis bien deux heures, ayant pour habitude d'aller méditer tôt à la cathédrale. Elle aimait s'y prendre avant que le jour se lève, car il y avait moins de monde dans ce lieu souvent trop fréquenté, donc aucune raison d'être sur ses gardes. On avait beau se dire qu'il n'y avait qu'un fou pour attaquer directement la cathédrale, Suzume préférait rester prudente. Des fous, ça grouillait les rues d'Ishtar. Bien plus que les gens sensés.

Poussant un léger soupir, elle s'appuya un peu plus contre le dossier du banc en pierre. N'ayant aucun intérêt pour le jardin aménagé, Suzume préférait de loin s'intéresser (et examiner) les autres ecclésiastiques si pressés. Comme souvent, ils n'étaient pas beaucoup à la remarquer. Elle se fondait dans le décor avec une facilité déconcertante, silencieuse, et toujours caché dans l'ombre. Ceux qui, parfois, s'attardaient un instant à regarder le jardin, sursautaient légèrement en remarquant cette silhouette assise sur le bac à l'ombre d'un arbre, qui elle aussi, les observait... À vrai dire, Suzume prenait une pause avant de démarrer sa journée. Si d'habitude elle préférait rester sur les toits du monastère pour ne pas être dérangé pendant sa matinée, la prêtresse avait décidée de changer ses habitudes pour cette fois. Le fait qu'elle ne cessait de chercher des adversaires pour continuer à s’entraîner, jusqu'au jour du bal, n'était peut-être pas totalement étranger à cette histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell] Vide
MessageSujet: Re: Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell]   Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell] EmptyMer 17 Aoû - 18:21

Ce matin-là, Lizbell s'était levée de bon matin. D'habitude, elle préférait passer du temps dans son lit mais les circonstances étaient exceptionnelles. Un bal masque aurait bientôt lieu. Tout le "gratin" -elle aurait plutôt dit "raclure"- de la société serait présente. Et bien sûr, telle une tartine de miel visqueux, cela ne manquerait pas d'attirer des... importuns. Remarquez, l'inquisitrice manquait un de... produits. Elle était un peu désœuvrée. La sécurité serait bien évidemment renforcée. La Garde Impériale serait de la partie. Elle pensa aussitôt à Kyle. Serait-il présent ce soir-là ? Très certainement. Mais sûrement à l'extérieur, un archer n'a pas grand intérêt à être confiné. Elle l'envia au fond de n'avoir pas à supporter les gens de la "haute". Le Haut-Prêtre, bien que n'ayant plus les rênes de la Garde Impériale, tenait absolument à garantir la sécurité de cas chers aristocrates, et surtout de l'Empereur. C'est pourquoi prêtres et inquisiteurs seraient réquisitionnés pour faire le pied de grue.

Elle atteignit la cour intérieure du Monastère. Des ombres, ses semblables, se fondaient dans celles du chemin couvert. On entendait au loin le fracas de l'acier, des collègues en train de s'entraîner un peu sûrement. Elle-même y avait songé. Il ne fallait pas se laisser se rouiller et entretenir sa forme. Elle posa sa main gantée sur le pommeau de son épée. Elle en sentait le fourreau rebondir en rythme contre sa cuisse. Le contact de l'acier l'avait toujours apaisé. Et quelques passes d'armes lui feraient du bien. Mais, hélas, à chaque fois qu'elle interpelait un frère ombreux, il s'esquivait. Elle soupira, résignée. Ils étaient toujours pressés, avaient toujours autre chose de plus important à faire. Elle se massa les tempes.

Lizbell savait bien que ce ne serait pas gagné d'avance. Obtenir le conseil d'un prêtre, même son mentor... Qui avait disparu de la circulation depuis plusieurs années d'ailleurs. Dès qu'elle y pensait, elle en concevait de l'inquiétude, puis elle chassait cela d'un revers de main. Elle n'avait aucune possibilité d'intervenir, ni aucun moyen d'obtenir des nouvelles, donc cela ne devait pas l'affecter. Après tout, il avait fallu à chaque fois que ce soit elle qui reprenne contact avec lui. C'était un être très secret mais quand même...

L'écho de ses talons sur le sol dallé l'accompagnait dans sa sombre méditation. Puis elle ne sut vraiment pourquoi, mais son regard fut attiré par une jeune femme solitaire, assise sur un banc. Un rapide coup d’œil à son annulaire gauche lui apprit ce qu'elle voulait. Elle semblait un peu dans la... lune ? Lizbell regarda à droite et à gauche, vérifiant si elle attendait quelqu'un, et si ce quelqu'un arrivait. C'était une heure bien matinale mais les ecclésiastiques ne connaissent pas de répit pour chasser l'hérétique. Elle se fit alors la réflexion qu'elle-même, un peu plus tôt, serait bien restée chez elle pour traîner au lit.

Elle haussa les épaules pour elle-même. Elle restait humaine après tout, non ?

Lizbell sortit de la promenade et alla à la rencontre de la prêtresse. Elle lui fit un signe de tête pour la saluer.

-Le bonjour, ma sœur. Pardonnez-moi d'interrompre votre méditation, mais j'étais à la recherche d'un confrère ou d'une consœur afin de pouvoir répondre à quelques unes de mes interrogations.
Revenir en haut Aller en bas
Suzume Zhang-Jian
† Prêtresse †

Suzume Zhang-Jian

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 76
♦ Messages : 268
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Moineau
♦ Protecteur : L'Ombre
♦ Date d'inscription : 29/01/2011
♦ Age : 28

Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell] Vide
MessageSujet: Re: Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell]   Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell] EmptyLun 22 Aoû - 12:12

Bientôt, la solitude matinale de Suzume pris fin. À ses côtés, se tint soudainement une jeune femme, que la prêtresse identifia comme une inquisitrice à la vue de son arme. C'était rare qu'elle en rencontre, il fallait avouer que la plupart de ceux servant le bras armé de l'Église était, en grande majorité, des hommes. Ce fait obligeait, aux yeux de Suzume, les femmes servant l'inquisition à être forte, bien plus que n'importe quel homme, pour se faire une place dans un monde qui pourrait, aux yeux de beaucoup, être quelque peu sexiste (malgré le fait que l'Église prône l'égalité des sexes)...
Mais à vrai dire, Suzume ne connaissait pas l'inquisition si bien que cela. Bien qu'ayant très souvent collaborée avec elle, et ne comptant plus le nombre d’entraînement qu'elle avait terminée en sa compagnie, Suzume n'avait qu'une trop vague idée de comment tout se passait là-bas. Alors, comme tout le monde, elle se faisait ses idées et ses préjugés, mais en aucun cas ne cherchait de réponse, du moins pas pour l'instant. Elle n'en avait pas vraiment besoin, a quoi bon lui servirait de connaître les uses et coutumes d'un bras armé qui ne la concernait pas ? Elle avait d'autre priorité, pour l'instant...

D'un œil neutre, Suzume examina la nouvelle venue qui la perturbait dans sa réflexion du moment. Une belle femme, forte, droite, et peut-être même fière. Une inquisitrice, en somme, qui perturbait sa réflexion pour poser quelques questions. À côté de ça, ses pensées du moment avaient bien peu importances, même si, certes, elles l'avaient tenue quelques minutes en réflexions. Enfin, qu'importait, la jeune femme n'avait pas fait un acte si grave, contrairement à ce qu'elle aurait pu penser. Certes, perturber une prêtresse dans sa méditation était très grossier, mais l'arrêter dans ses rêveries, ça, c'était totalement bénin. Aussi Suzume ne s'offusqua pas de l'arrivée de sa consœur, la saluant même du même geste de tête que cette dernière lui avait offert, quelques secondes avant.
C'était étrange, demander à Suzume des réponses ! Quelle bonne blague, alors qu'elle ne cessait de se poser des questions sur bien des choses (sauf sur l’Église)... Cependant, comment aurait-elle pu donner autre chose qu'une réponse positive ? Elle avait été ordonnée prêtresse, prouvait l'anneau d'argent à son doigt. Elle était habituée, bien qu'elle le faisait que rarement, à répondre aux questions que les habitants de la ville pouvaient lui poser. Est-ce que les questions de cette femme seraient bien différentes ? Curieuse de le savoir, Suzume hocha doucement de la tête, puis, se décalant un peu sur le banc, elle laissa ainsi une place à sa droite pour que la jeune femme puisse s'asseoir, qui sait combien de temps durerait leur conversation ? Et il était tellement plus plaisant de parler une fois assise, que debout à faire piquer...
Sans pour autant sourire, la jeune fille répondit avec calme et douceur. Pour ceux qui connaissaient un peu Suzume, c'était plutôt une forme de politesse chaleureuse, elle qui d'habitude restait toujours d'une neutralité parfaitement froide...

Alors, je vais faire tout mon possible pour répondre, au mieux, à toutes les questions que vous me poserez, inquisitrice.

Fit-elle le plus simplement possible. Après, tout, que pouvait faire-t-elle d'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell] Vide
MessageSujet: Re: Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell]   Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell] EmptyJeu 25 Aoû - 15:40

Lizbell prit place à côté de la prêtresse, en la remerciant d'un sourire. Maintenant qu'elle la voyait de plus près, ces cheveux bleus lui rappelaient quelque chose... Oui, c'est cela. Dans les rayons méthodiquement classés de son esprit, elle en sortit le dossier "Suzume Zhang-Jian". Oui, elle avait entendu parler de cette singulière jeune fille de... dix-sept ans. De dix ans sa cadette, elle donnait pourtant l'impression d'avoir le même âge qu'elle, voire d'être son aînée. Une prêtresse très prometteuse à ce qu'on en disait. Elle aurait même la stature pour devenir Haute-prêtresse, rien que ça.

Lizbell pesa soigneusement tous ces éléments puis réfléchit à la formulation adéquate de ses interrogations. L'âge et le rang que l'on a en entrant au service de l'Ombre n'a que peu d'importance et n'a aucune espèce de conséquence dans la montée en grade. Seul le mérite a de la valeur. Malgré son jeune âge, ou plutôt en raison de son jeune âge et de l'anneau à son annulaire, il était certain qu'elle devait être... très douée.

-Je m'interroge sur la "matérialité" de l'Ombre. Nous possédons une part d'Ombre qui retourne à la source une fois passé de vie à trépas. Or, certains d'entre nous possédons un pouvoir qui lui est lié ou qui nous est accordée par Elle. Est-ce l'ombre en nous-mêmes que nous utilisons ou est-ce l'Ombre qui nous entoure ? Par ailleurs, je m’interroge également sur la magie du sang. Comment fonctionne-t-elle ? L’Ombre est-elle impliquée dedans ? Les écrits me semblent assez obscurs à ce sujet. En tout cas, le peu que j’ai pu consulter.

Elle avait longuement médité dessus mais la lumière ne s’était que difficilement faite dans son esprit. En quoi l’Ombre et le Sang, deux « magies » puissantes étaient liées, si elles l’étaient ?

Ceci dit, cela n'empêchait pas l'inquisiteur ou le prêtre lambda de développer des pouvoirs sans avoir jamais croisé l'Empereur de sa vie. L'inquisitrice Kardick devait cependant avoué qu'en dix ans passés à la capitale, elle avait gagné en force physique et en intelligence, bien que le phénomène ait été plutôt lent. Elle réalisait que sa venue ici n'avait pas été sans conséquences, mais même sans cela, elle aurait changé, évolué d'une manière ou d'une autre. La vie est ainsi faite. A chaque seconde, nous mourrons et nous naissons. Différent de la seconde d'avant et de la seconde à venir, alors que le temps passe.

Si certains ont rêvé d'immortalité et y ont consacré leur vie. Lizbell caressait plutôt le rêve de mourir vieille et d'avoir bien vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell] Vide
MessageSujet: Re: Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell]   Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Puisqu’on a fait mon âme dans un acier linceul [Lizbell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Le quartier des Ombres Ѧ :: Monastère-