AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis [Helena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suzume Zhang-Jian
† Prêtresse †

Suzume Zhang-Jian

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 76
♦ Messages : 268
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Moineau
♦ Protecteur : L'Ombre
♦ Date d'inscription : 29/01/2011
♦ Age : 28

Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis [Helena] Vide
MessageSujet: Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis [Helena]   Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis [Helena] EmptyMer 10 Aoû - 8:16

De tous les temples et autres édifices religieux que Suzume avait eu l'occasion de voir en Ishtar, le temple Cérès était de loin l'un des plus beaux, après la cathédrale, bien sûr... Il avait quelque chose de reposant et puissant qui laissait Suzume dans un état de calme à chaque fois. Elle y était venue quelque rare fois avant sa majorité, pendant son noviciat, pour y apprendre, ou simplement méditer. Regardant l'anneau d'argent qui ne quittait plus sa main, Suzume eut l'impression que c'était hier qu'elle le recevait, sous le regard envieux des autres novices de son âge. Au final, rien n'avait vraiment changé depuis, ou presque. Avant, on la voyait comme une gosse ayant un peu trop de talent, maintenant on murmurait, en plus, sur son passage, ce qu'elle avait appris à ignorer copieusement. La seule importante différence est qu'aujourd'hui elle servait son Excellence, et uniquement lui. Dans un sens, elle était indépendante sans vraiment l'être, et même sans avoir son propre temple ou église, elle jouissait d'une position qui lui offrait à peu de choses les mêmes privilégies, avec quelques-uns en moins, et d'autre en plus. Ce qui, manifestement, lui allait parfaitement bien.

En fait, la présence de Suzume à l'entrée du temple Ceres n'était pas si désintéressé que ça. En vérité, la jeune fille venait voir, observer et comprendre sa rivale, tout simplement pour savoir si elle devait réellement s'en inquiéter ou simplement continuer d'avancer dans sa quête de puissance, sans y faire attention. Si on parlait déjà de Suzume comme la futur Haute prêtresse, elle savait très bien que la place était convoitée par plus d'une personne, et le nom Ceres n'était pas étranger à la course au pouvoir, on en parlait souvent comme d'une prétendante solide au titre, elle aussi. Rumeur ? Vérité ? À défaut d'en savoir plus, Suzume était venu vérifier d'elle-même, car il aurait été bien sot d'avoir une trop grande confiance en elle au point d'ignorer la menace. Si réellement cette femme était aussi intéressée par le titre que le disait les prêtres du monastère, alors la jeune fille aurait un peu de souci à se faire. Mais un peu seulement, car Suzume n'était pas le genre d'enfant à s'inquiéter devant plus fort que soit. Si on essayait de la rattraper, alors elle travaillerait deux fois plus, comme elle l'avait toujours fait, talent ou non. Il n'y avait ni miracle, ni aide miséricordieuse de l'Ombre. Quand on voulait être au sommet, il fallait s'en donner les moyens et ne compter sur personne d'autre que soi-même. Suzume ne cherchait pas à faire partie des meilleurs, mais à être la meilleure, tout simplement, chose que son talent pour la maîtrise et le combat l'aidaient beaucoup à obtenir. Et même si les raisons qui la poussaient tant à espérer ce titre en secret restaient sombres, elle n'avait jamais nié le vouloir.

Marchant en silence, Suzume ne brisa pas le calme des lieux. Elle était venue exprès pendant l'heure de méditation des novices. Évidemment, elle avait fait prévenir la veille de sa visite (parce qu'il parait que ce n'était pas bien ni polie de s'inviter chez les gens sans les prévenir à l'avance, comme si Suzume allait souvent chez les gens). Officiellement, elle venait simplement par pure envie de revoir l'actuelle propriétaire du temple, dont on n’arrêtait pas de lui loué la beauté de son maniement d'ombre qui ressemblait à une danse ensorcelante. Suzume ne dansait pas vraiment quand elle maniait l'ombre, ou pas totalement, c'était un mélange entre une danse et un art martial. A la fois mortel et beau. Peut-être que cela était dû au fait qu'elle était plus une tueuse qu'une érudite ? Elle agissait vite, et efficacement, cette petite assassin à l'apparence de poupée, ce qui faisait d'elle une adversaire redoutable. Donc, peu importait qu'elle n'arrive jamais à avoir la grâce et la beauté des mouvements de la prêtresse Ceres. Cependant, il fallait avouer que sur ce point aussi elle était curieuse de voir si, à ce point, ses mouvements étaient ensorcellent. Pour le peu de temps qu'avait duré son noviciat ici, elle ne se rappelait pas l'avoir vue. Suzume aurait donnée chère pour un petit duel d’entraînement, se dit-elle alors qu'elle arrivait dans la salle principale du temple...


Dernière édition par Suzume Zhang-Jian le Mer 24 Aoû - 21:48, édité 1 fois (Raison : Pour rester cohérent)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis [Helena] Vide
MessageSujet: Re: Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis [Helena]   Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis [Helena] EmptyMer 17 Aoû - 21:27

Spoiler:
 

Je n’avais pas eu une seconde à moi depuis mon levé quelques heures avant l’aube. Il était des moments en lesquels je me laissais aller à une étrange sensation, enfantant en moi un sentiment que je ne pouvais qualifier que d’irréel. Tandis que les premières nuances pastel éclairaient l’horizon, j’avais pris le temps de m’occuper de quelques courriers mis de côté la veille. Bon nombre d’invitations aux réceptions mondaines les plus prisés, me permettant de rester informée des mouvements de l’aristocratie, m’étaient parvenues. Parmi celles-ci, je décelai le fruit de la plume d’une jeune duchesse que j’avais entraperçu lors de ma dernière danse aux Palais des Arts. Cette jeune femme ne semblait n’avoir d’autre profession que l’élégance et jouissait d’une physionomie très distinguée. Elle avait cette part d’excentricité capable de produire l’imprévu, ce à quoi l’esprit conditionné aux jougs des convenances ne pouvait s’attendre en toute logique. Elégante, elle avait la grâce comme l’Ombre la donnait et comme souvent les compressions sociales la faussaient. Elle m’apparut tel un diamant brut à l’éclat singulier que les doigts crochus de l’aristocratie d’Ishtar ne perdraient pas de temps à façonner et à dénaturer. Ainsi son éclat deviendrait factice et inintéressant. Dommage, elle était si belle.

J’agitais mon porte plume d’ivoire sur une feuille de papier azurée afin de répondre à quelques demandes qui m’était adressée par quelques confrères ecclésiastiques. Navrés du niveau des novices, il s’agissait de demande de cours et de démonstration. Certains voulaient également me confier des élèves arrivant en fin de noviciat. Il était courant que l’on me charge des derniers mois du noviciat des plus prometteurs. D’ailleurs, l’heure de méditation des novices sonnait et je me joignais à eux en cette heure avancée de la matinée. Il était de coutume que j’encadre le début des méditations, récitant quelques versets afin de plonger mes élèves dans l’infini. J’accordais beaucoup d’importance à la levée de l’esprit permettant le contrôle du corps et des émotions. Se créer un masque d’indifférence pour empêcher aux esprits les plus aguerri de déchiffrer le trouble d’un visage me semblait essentiel en ce bas monde.

Une novice me fit part de la volonté d’une prêtresse, désormais confirmée, de s’entretenir avec moi. Il s’agissait de Suzume Zhang-Jian que j’avais accueilli, quelques années auparavant, entre les murs de mon temple pour conclure son noviciat. Je n’avais jamais pu oublier ce regard d’une intensité toute singulière et ce mutisme flirtant avec l’insolence. Suzume était nantie d’une sombre énergie à laquelle les vestiges de mon empathie ne pouvaient rester indifférent. Elle possédait également la manipulation de l'Ombre comme peu peuvent en jouir, cette habilité extraordinaire qui ne mit pas longtemps à lever les rumeurs sur ses ambitions. D’une certaine manière je me désolais de voir autant de talents et de volonté réunis car son séjour entre mes mains s’en fut écourté. En effet, Suzume était prête depuis fort longtemps, bien plus prête que certains novices que l’on présente à la promotion. Brillante, cette jeune fille ne cessait de l’être.

Je l'aperçus entrer. Comme la dernière fois, gorgée d’une noirceur ne faisant qu’accentuer le bleu de ses yeux ainsi que les nuances azurées de ses cheveux. Me dirigeant vers la pièce qu’elle venait de franchir, je vins la saluer courtoisement.

« Sous le ciel Suzume… Augusta m’a prévenue de ta visite… Tu es toujours la bienvenue en cet antre de l’Ombre… »
Revenir en haut Aller en bas
Suzume Zhang-Jian
† Prêtresse †

Suzume Zhang-Jian

♦ Sexe : Féminin
♦ Influence : 76
♦ Messages : 268
♦ Âge du perso' : 18
♦ Fiche : Moineau
♦ Protecteur : L'Ombre
♦ Date d'inscription : 29/01/2011
♦ Age : 28

Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis [Helena] Vide
MessageSujet: Re: Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis [Helena]   Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis [Helena] EmptyVen 26 Aoû - 22:25

Helena n'avait pas changée, toujours drapée dans ses vêtements de noirs qui lui donnaient l'air éphémère, comme un rêve, comme une ombre. Semblable aux souvenirs de Suzume, Helena était belle, droite, fière et puissante. Comme devrait l'être toutes les prêtresses du point de vue de Suzume. Non. Comme devrait l'être tous les prêtres de l'Église, la beauté étant optionnelle cependant. Au moins, si cette femme gagnait de qu'elle cherchait si ardemment à avoir, Suzume aurait au moins la satisfaction que voir une haute prêtresse ayant la carrure et les épaules pour son titre. Sa plus grande peur, avouons-le, était qu'un jour Zélig cherche à avoir ce titre. Il était fort, certes, mais entre ses mains l'Église millénaire ne tiendrait pas une lune. Ombre toute puissante, fait que jamais une chose aussi catastrophique n'arrive...
D'ailleurs, en parlant de ça, Si Helena était une rivale, elle n'en était pas moins un très bon professeur, pour le peu de temps que Suzume avait passée ici, à se murer dans son habituelle silence tout en observant le monde grouiller, elle n'avait jamais cessée pour autant d'écouter tout ce qu'elle avait eu l'honneur d'apprendre par elle. Sans ses rumeurs sur le compte de la rousse, Suzume n'aurait peut-être jamais remis les pieds ici avant encore un an. C'était étrange n'est-ce pas ?
S'inclinant légèrement, Suzume montra le respect qu'elle devait à son ainé, et même si leur niveau hiérarchique était le même, la rousse la dépassait de quelques années déjà, ayant reçue sa bague d'argent avant elle.

Sous le ciel et sous le Soleil prêtresse Helena. Je vous remercie de votre accueil. Je tiens aussi à vous féliciter, votre temple n'a rien perdu de la splendeur qui, au temps de mon noviciat, m'avais tant plu. Les quelques semaines que j'ai eue le plaisir d'y passer mon été fort bénéfique.

Oui, Suzume adorait cet endroit. C'était rare, car à part le monastère où elle passait tout son temps, et la cathédrale, il n'y avait nul lieu où elle se sentait réellement bien, sereine et en harmonie parfaite avec l'Ombre environnante. Nul lieu, sauf celui-là. Raison pour laquelle elle aurait presque pu oublier la raison de sa venue ici, et simplement se plaire à méditer quelques heures durant dans la cour intérieurs, avant de visiter... Mais non. Pas encore du moins...

J'espère ne pas vous déranger d'arriver ainsi, mais bien des lunes se sont écoulées depuis mon ordination, et je n'avais pas eu le plaisir de revenir ici vous remercier pour vos enseignements.

Il y avait toujours une part de vérité dans ses paroles. Cependant, si la situation n'était pas celle qu'elle était aujourd'hui, Suzume aurait peut-être attendue encore quelques mois avant de venir. C'était quelques peu égoïste, mais Suzume n'était pas réellement réputée pour son humanisme et sa gentillesse sans borne. C'était le révère du talent qui la rendait quelque peu misanthrope et insociable. Bien assez en tout cas pour qu'à dix-sept ans, l'âge de l'épanouissement parait-il, elle n'est ni amis, ni quelconque inclination. Vouer sa vie au maniement des ombres était à double tranchant, manifestement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis [Helena] Vide
MessageSujet: Re: Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis [Helena]   Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis [Helena] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis [Helena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Ishtar ::  :: Ѧ Quartier Magna Ѧ :: Résidences :: Temple Ceres-